JAXYA ✻ But the heart wants what it wants

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/03/2017
›› Commérages : 250
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emmy cutiepie rossum
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (collins), lola fitzsimmons (e. watson), lewis ehrensvard (c. weber), carter rashmi (nett)

JAXYA ✻ But the heart wants what it wants ✻ ( Ven 16 Fév - 22:11 )

❝ But the heart want what it wants
JAXYA


« Vous êtes prête mademoiselle Arsenault ? » Anya est ailleurs, perdue bien loin dans ses pensées, le visage rivé vers la fenêtre où le ciel est gris, un peu comme son moral, un peu comme ses pensées, ses pensées ne sont pas noires, pas blanches, elles sont grises et un peu triste. Mais elle sait que ça ira, quand elle sera enfin chez elle, quand elle retrouvera son lit, son appartement et ses habitudes. Mais ses habitudes sont changées maintenant, maintenant, elle ne doit plus penser pour elle toute seule, maintenant elle doit penser pour deux. Lorsqu'elle tourne la tête vers l'infirmière, elle lui sourit et elle baisse son regard vers la princesse endormie dans son petit lit d'hôpital, elle dort à poings fermés et Anya est soulagée. Tout s'est passé comme sur des roulettes, et elle n'a pas eu de complications. Maintenant, elle est maman. Elle ne sait même pas ce qu'elle est avec Jaxson, mais ça lui importe peu. Qu'ils soient en couple ou non, elle a sa fille et c'est ce qui compte le plus au monde. Après tout, ils s'étaient dit qu'ils attendraient, qu'ils attendraient que la petite naisse, alors elle verra bien. Mais elle sait qu'il sera là à ses côtés, parce qu'il lui a promit et le Hamilton tient toujours ses promesses à part quand il se barre de l'autre côté de la terre. « Oui, tout est prêt à la maison. » Et sa main caresse tendrement la joue de la petite qui vient tout juste de se réveiller, alors Anya la prend dans ses bras et tendrement, elle prend son rôle de maman à coeur, la berçant tendrement jusqu'à ce que l'infirmière ait fini de lui donner les derniers conseils. Maintenant, elle attend, Jaxson ne devrait pas tarder, et elle, elle tombe amoureuse de sa fille au fur et à mesure qu'elle la regarde, toujours plus.

Quand elle entend la porte qui s'ouvrir, elle regarde Jaxson et elle lui sourit, sourire imposant qui naît sur ses lèvres et elle le laisse embrasser doucement le front de la petite, la gardant toujours dans ses bras. Mais finalement, elle se dit qu'il la voudrait peut-être, parce qu'après tout, il n'y a aucune raison qui ferait qu'il ne puisse pas l'avoir et tandis qu'elle lui glisse avec tendresse dans les bras, elle se lève et regarde la poussette de compétition qu'il a ramené avec lui « Mamie Sonia n'avait pas rigolé quand elle parlait d'une poussette de compétition. Tu as réussi à la monter tout seul où t'as eu besoin du manuel ? » Elle se moque un peu de lui en lui tapant doucement l'épaule avant de déposer timidement ses lèvres sur sa joue. Elle récupère tout ce qui est à récupérer, laissant Jaxson le soin de s'occuper de la petite, et elle va signer les papiers qu'elle a à signer, avant de les rejoindre. « Princesse Maxine est bien dans son carosse ? » Elle vérifie, bien qu'elle lui fasse confiance, et le chemin passe trop rapidement jusque la maison, l'appréhension arrive quand elle ouvre la porte de l'immeuble et qu'elle entre dans l'ascenseur avec la petite qui dort à poings fermés. Lorsqu'elle entre enfin dans la maison, Tony n'est pas là, et elle est plutôt heureuse parce qu'elle n'en a pas vraiment parler avec le policier, même si c'est chez elle, et que techniquement, elle n'a aucun compte à lui rendre, elle aurait peut-être dû. Elle caresse alors Fantôme et le nourrit avant de se rapprocher de sa princesse et de la prendre du berceau pour la transférer jusque dans son berceau. Elle prévoit le coup quand elle passe par la salle de bain et balance des cachets à Jaxson qui contre un tant soi peu ses allergies « Avant que tu me dises qu'il faut que je tue mon chat. » Et elle se rapproche de lui en entourant la nuque du jeune homme de ses bras « Merci pour tout ce que tu as fait pour nous. »


©️ MADE BY LOYALS.


    hopeless
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Baby, Barefoot on the grass, listening to our favorite song, △ Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
We keep this love in a photograph
avatar
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 913
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: JAXYA ✻ But the heart wants what it wants ✻ ( Sam 17 Fév - 13:00 )

But the heart want what it wants ✻✻✻ Jaxson avait pourtant eu quelque temps pour s'habituer à cet immense changement dans sa vie. Pourtant, c'était comme si tout ceci n'était qu'un rêve, magnifique et incroyable. Il avait cette trouille bleue de se réveiller et de réaliser qu'il ne vivait pas cette aventure. Mais chaque jour se rapprochant de la naissance de son enfant, son doute disparaissait et laisser place à une immense fierté. Il allait être papa. Non ! Ca y'est, il était devenu papa. D'une merveilleuse petite fille ultra craquante que personne ne pourra épouser parce qu'il sera son prince charmant, obviously. Il se souvient encore quand il l'a vu la première fois, de l'immense joie qui avait remplis son coeur, des larmes de tendresse qui avait roulé sur les joues d'Anya et de leur étreinte, enfin réunie tous les trois, peau contre peau. Il n'avait pas tardé à envoyer des messages à toutes les personnes qu'il connaissait et notamment à sa famille. Ils étaient encore assez sous le choc de cette annonce mais, mine de rien, ils étaient heureux pour lui et pour le couple qu'il formait avec la française. Enfin ... Couple. Était-ce vraiment le terme adéquate ? C'était assez difficile de le dire vu qu'ils n'avaient fait que de tourner autour du pot sans jamais, ni l'un, ni l'autre, prendre les devants et poser les questions nécessaires à leur situation. Peu importe. Pour le moment, Jaxson devait apporter le landau pour miss Maxine afin qu'ils puissent aller à la maison de la maman en toute sécurité. Il passe la porte et son sourire ne cesse de s’agrandir quand il voit les deux plus belles femmes du monde enlacées. « Hey ... » qu'il lâche, en garant sur le côté la poussette remplis de diverses cadeaux qu'il avait reçu entre temps. Il s'approche du lit, embrasse tendrement le front de sa petite fille, puis les lèvres rosées d'Anya avant qu'elle ne lui donne possession de Maxine. Jaxson ne tremble pas. Bien au contraire, ses gestes sont doux et précis à la fois. Il est complètement sous le charme. « Mamie Sonia n'avait pas rigolé quand elle parlait d'une poussette de compétition. Tu as réussi à la monter tout seul où t'as eu besoin du manuel ? » Pour qui elle le prenait ? « Tout seul ! » Comme un grand même. Il a dépassé les trente ans, il ferait dire. « Et mamie Sonia n'avait aps rigolé quand elle a dit qu'elle allait me passer un savon non plus. » Ce n'est absolument pas de sa faute s'il était de service le soir où Anya a perdu les os et qu'il a mis dix bonnes minutes à arriver à la maison à cause de foutu travaux sur la route. Mais qu'elle se rassure, il n'y avait eu aucunes complications et tout le monde allait bien dans le meilleur des mondes. Alors qu'Anya part signer les derniers papiers à l'accueil, Jaxson dépose d'innombrables baisers sur les mains et joues de sa petite fille avant de la placer tendrement dans son berceau, déjà endormie. « Princesse Maxine est bien dans son carrosse ? » Il semblerait que oui. « Elle est même déjà en compagnie de Morphée. » qu'il ajoute, laissant le soin à la maman de vérifier qu'il avait tout bien fait dans les règles de l'art. Il attrape les sacs à côté et les voilà en dehors de la maternité, prêt à affronter la vie extérieurs à trois.

Dans la maison de la française, Jaxson dépose les sacs et les cadeaux sur le coin de l'entrée afin que personne ne soit vraiment gêné. Il ne sait pas encore si c'est une bonne chose que les deux femmes vivent ici, en compagnie du colocataire d'Anya et de ce foutu chat et ses poils, qui lui gratte déjà le nez. « Avant que tu me dises qu'il faut que je tue mon chat. » OMG. Oui ! Il attrape la boite et gobe tout de suite de cacher pour calmer l'allergie qui arrive à grand pas Pas certain que ça fonctionne tout de suite, mais ça calmera déjà l'irritation qu'il sent das sa gorge. « Je risque de te le dire quand même. » C'est pas sa faute si les chats le rendent ainsi. Pourquoi n'a-t'elle pas pris un chien ? « Merci pour tout ce que tu as fait pour nous. » Un sourire s'étire sur les lèvres, alors qu'il enlace à son tour la brunette. « C'est normal. Je t'avais promis d'être là et vu que je suis le papa ... Je pouvais pas faire autrement. » Depuis le temps qu'il rêve de cela. Et maintenant, son rêve est devenu réalité. « Tu veux bien me pincer ? » Aïe. Elle n'a pas été de main morte et dans les côtes en plus. « Ok, ok. C'est bon. Merci. » C'était désormais sûr, tout ceci est réel. « Ecoute, il est peut-être un peu tôt ou tard pour te demander ça mais ... J'aimerai vraiment que tu viennes t'installer avec Maxine chez moi. » Il n'avait pas chômer une seule seconde, créant une pièce rien que pour le bébé afin qu'elle puisse s'épanouir comme il se doit. « J'ai pas envie de rester loin d'elle et encore moins loin de toi. Je veux être là pour chaque seconde de sa vie. » Et il ne voit pas mieux que d'habiter tous les trois au même endroit. « Sinon on peut ... Se trouver un propre chez nous ? » Certes, ceci implique plusieurs choses comme enfin accepter qu'ils forment une famille, qu'ils s'aiment et qu'ils veulent vivre ensemble pendant un très bon laps de temps, voir toute la vie.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/03/2017
›› Commérages : 250
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emmy cutiepie rossum
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (collins), lola fitzsimmons (e. watson), lewis ehrensvard (c. weber), carter rashmi (nett)

Re: JAXYA ✻ But the heart wants what it wants ✻ ( Dim 11 Mar - 18:51 )

❝ But the heart want what it wants
JAXYA


Anya avait appréhendé ce jour depuis qu'elle avait été capable de penser à son accouchement. Elle avait eu tellement peur de ne pas en être capable, de ne pas y arriver. Et à chaque fois, Jaxson avait été capable de la rassurer, de lui dire que ça irait, qu'elle serait la meilleure. Et quand c'était arrivé, elle ne s'était pas vraiment sentie courageuse, elle avait surtout eu peur que Jaxson ne soit pas là, mais il était arrivé et elle s'était vengée en lui broyant la main en enfonçant ses ongles dans le dos de sa main. Mais maintenant, sa petite princesse était là, et Anya était a plus heureuse du monde. Elle ne pouvait pas être plus heureuse.Mais pourtant les nuits blanches revenaient souvent, dans sa mémoire, toute ces nuits qu'elle avait passé à lire des forums, lire des magazines sur l'arrivée du bébé, sur le fait que ne pas aimer son enfant c'est rare, les techniques diverses et variées pour ne pas ressentir la peur. Trop de mots lus, tant de pages parcourues et un bonheur inédit quand enfin, l'infirmière avait posé la petite fille, sa petite fille tout contre sa peau. Elle ne savait pas vraiment où elle en était avec Jaxson, mais ce qu'elle savait c'est qu'elle ne pouvait pas rêver meilleur papa pour cette petite princesse, et cela se confirmait quand il arrivait avec la poussette et elle parvenait même à rire quand il lui parlait de sa grand-mère et du savon qu'elle lui avait passé « Tu sais bien comme moi que Mamie Sonia ferait tout pour que je sois en bonne santé, alors crois moi que quand je lui ai dit que j'avais perdu les eaux e que tu n'étais pas là... je pense que tout Paris a entendu qu'elle râlait. » Et elle riait un peu avant de rajouter « Mais je t'ai défendu. Si je suis pas une peti... femme parfaite » Ben quooi, il fallait bien qu'elle se mousse un peu elle-même non ?

Quand ils arrivent enfin à  l'appartement, Anya a l'impression que cela fait une éternité qu'elle est partie pour la maternité, alors que cela ne fait que cinq jours. Cinq petits jours que la princesse est arrivée et pourtant, elle a l'impression que ça fait déjà une éternité. Fantôme semble heureux de revoir sa maîtresse et elle ne se fait pas prier pour lui offrir toutes les caresses qu'il réclame. Mais elle se souvient aussi que le policier n'aime pas les chats, ou plutôt comme il aime si bien le dire il en est allergique, alors elle lui balance ses cachet qu'il laisse ici pour les soirs où il venait dormir chez elle. Est-ce que maintenant ça allait changer ? Elle n'en savait trop rien et elle avait un peu peur de l'avenir, mais il ne lui fallait qu'un regard vers sa princesse endormie pour que les doutes s'affaissent et s'éloignent. « Laisse Fantôme tranquille. » Elle ne savait pas s'il comprenait la référence, mais tant pis, si ce n'était pas le cas, elle lui ferait regarder Game Of Thrones. Trève de chat, elle voulait se retrouver contre lui alors elle obéissait à sa conscience en venant tout contre lui, et elle ne pouvait s'empêcher de le remercier. Encore. Et ce qu'il lui répondait lui tirer un sourire qu'elle ne pouvait masquer « Tu aurais pu contester le test de paternité. » Dire qu'il y avait erreur, qu'i ne se souvenait plus jouer au connard quoi Mais il ne l'avait pas fait et Anya ne pouvait s'emp^cher de croire que c'était son happy ending. Quand il lui demandait de la pincer, elle ne se faisait pas prier et attaquer les côtés du jeune homme avant qu'il ne lui demander d'arrêter ce qui la faisait réellement rire « Il faut savoir ! » Elle riait tellement fort qu'elle se demander si elle n'allait pas réveiller princesse Maxine, mais son rire perdait de sa sublime quand il lui proposait d'habiter chez lui. Elle se reculait un peu, elle avait besoin de réfléchir pour le coup. Fort heureusement pour elle, sa fille devait sentir l'embarras dans lequel elle était parce que c'était précisément à ce moment qu'elle se décidait à se réveiller. Anya regardait alors Jaxson, désolée et attrapait la petite pour la bercer en se dirigeant vers la cuisine pour lui faire son biberon. Les pensées devenaient nocives, elle avait l'impression qu'elle allait devenir folle. Elle pesait le pour et le contre pendant qu'elle donnait le biberon à sa princesse et elle se rendait compte qu'elle l'avait laissé bien trop longtemps tout seul. Elle retournait alors dans le salon où il s'affairait et elle posait le biberon à moitié plein que Maxine ne voulait plus pour poser une main sur son bras « Tu sais que tu peux venir autant que tu veux... » Elle n'arrive pas à formuler ses phrases, c'est insupportable. « J'aime bien cet appartement. Il est idéalement situé à quelques pas de mon travail... Puis ma petite voisine pourra s'occuper de Maxine quand je reprendrais le boulot... » Même s'il lui avait dit vouloir prendre un congé parental, elle ne voulait pas qu'il se prive de faire ce qu'il aimait le plus en dehors de sa fille désormais. Elle s'échappait encore en déposant Maxine dans le couffin après qu'elle ait fait son rot et elle se rapprochait de Jaxson pour venir finalement caresser sa joue, les pours venant danser dans son esprit « Je pourrais toujours laisser Anthony dormir ici quand il veut, lui donner mes clés et toujours payer mon loyer.. » Et Fantôme arrivait, ce qui faisait rire la française « Je veux bien habiter  avec toi à une seule condition. Que tu ne me demande pas de laisser mon chat ici. » Et elle plongeait son regard dans celui de Jaxson, la malice illuminant son regard fatigué.

©️ MADE BY LOYALS.


    hopeless
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Baby, Barefoot on the grass, listening to our favorite song, △ Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
We keep this love in a photograph
avatar
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 913
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: JAXYA ✻ But the heart wants what it wants ✻ ( Ven 13 Avr - 12:06 )

But the heart want what it wants ✻✻✻ « Tu sais bien comme moi que Mamie Sonia ferait tout pour que je sois en bonne santé, alors crois moi que quand je lui ai dit que j'avais perdu les eaux et que tu n'étais pas là... je pense que tout Paris a entendu qu'elle râlait. » Jaxson ne résiste pas au ait de rouler des yeux. Cette grand-mère ... Il n'avait pas les mots pour décrire ce qu'il ressentait quand son nom était énoncé ou quand la dite Sonia était dans les parages. Ca passait pas, malgré toutes les petites choses qu'il faisait pour apaiser parfois les tensions. Cette dernière devait comprendre qu'il avait un métier et qu'il ne pouvait pas se permettre de se mettre en arrêt juste pour rester auprès d'Anya. Néanmoins, à peine son coup de fil terminé, il n'avait pas cherché à comprendre et avait filé la rejoindre pour l'arrivé du bébé. Jaxson l'avait supporté et aidé du mieux qu'il pouvait et le résultat était là : leur petite fille était en pleine santé. « Mais je t'ai défendu. Si je suis pas une peti... femme parfaite » Il offre un faible sourire. « Femme parfaite, oui. » Ou presque, mais il n'allait pas la titiller. Les hormones faisaient encore leur effet, de même que la fatigue.

« Laisse Fantôme tranquille. » Mais pourquoi ?! Le policier est allergique au chat, c'est normal qu'il veuille l'éloigner au maximum de lui. Déjà que son nez comment furieusement à s'irriter, il a pas envie de finir avec un rhume de trois ans parce que ce foutu Fantôme est resté collé à sa jambe. Mais soit, il fera de son mieux pour ne pas se plaindre et ne pas réveiller la petite. Puis il prends les médicaments que lui tends la brune. Il en a besoin. Ça gorge est en feu, ses poumons aussi. Il va finir rouge écarlate si ça continue. « Je déteste quand même les chats ... » Bien que leur minois soient adorables, le fait qu'il tombe malade à chaque fois, ça coupe l'aspect mignon. « Tu aurais pu contester le test de paternité. » Uhm ? Et pourquoi aurait-il fait cela ? « Ça m'aurait apporté quoi ? » Ne pas assumer ses actes, c'est loin d'être son dada. Il est policier, il est bien placé pour savoir que tous les choix qu'il fait mène à une certaine conclusion. Là, c'est un enfant. Et quel enfant ! C'est le sien. C'est sa petite fille. Elle a une partie de son sang dans ses veines et ça le rends fière et fou de joie. « Je veux qu'elle connaisse son papa. » Peut-être que l'autre abruti d'Aaron n'aurait pas eu les couilles d'assumer le gosse, mais lui, oui. Et c'est important qu'elle est un soutien paternel, en plus du modèle maternel. Mais tout ceci était-il réel ? Il faut qu'il se pince, mais Anya le fait et, bien entendu, la douleur est présente. « Il faut savoir ! » Jaxson fronce les sourcils. « Mais tu m'as fais mal. » Il a même la peau rouge là où elle l'a fait. C'est abusé. « Tu sais que tu peux venir autant que tu veux... » Son visage s'attriste automatiquement. Ouais, il le sait parfaitement mais c'est loin d'être ce qu'il désire et souhaite. « Ouais ... » qu'il souffle, passant une main sur son visage pour tenter de cacher sa tristesse. « J'aime bien cet appartement. Il est idéalement situé à quelques pas de mon travail... Puis ma petite voisine pourra s'occuper de Maxine quand je reprendrais le boulot... » Il acquiesce, comprenant qu'il fait fasse à un refus. Il aurait du s'en douter. Mais il pensait, à tort, qu'elle accepterait qu'il fasse partie intégrante de la vie de sa fille. Qu'il pourrait la voir grandir chaque seconde de sa vie. « Je comprends. » Bien que ça lui pèse sur le corps comme un boulet au pied. Il observe du coin de l'oeil Anya déposer leur file dans le couffin et revenir vers lui, pour lui caresser le visage. Jaxson, il profite de cette proximité et de cette tendresse avant que la brune ne change encore d'avis et ne le laisse sur le banc de touche. « Je pourrais toujours laisser Anthony dormir ici quand il veut, lui donner mes clés et toujours payer mon loyer.. » Jaxson, il comprends pas vraiment où elle veut en venir. « Mais si tu vis ici ... » C'est pas logique ce qu'elle fait. Ce qu'elle dit. « Je veux bien habiter avec toi à une seule condition. Que tu ne me demande pas de laisser mon chat ici. » Jaxson, il glousse, automatiquement, par réflexe. Mais ... Non. Elle déconne, la brune ? Pourtant, ses yeux restent coller aux siens « T'es sérieuse ? » Un chat ? Chez lui ? Alors qu'il est allergique ! « Ok. » Il inspire lentement. « Dans ce cas, j'impose des conditions. » Parce qu'il est hors de questions qu'il doive se moucher toutes les deux minutes, qu'il est les yeux rouges et le bout du nez qui ne peut plus fonctionner. « Il ne va pas dans les chambres. Les fenêtres seront ouvertes dans la journée pour éliminer les poils et c'est le seul animal. » C'est ce qu'il croit. « Je suis content que tu veuilles bien ... » Il enroule ses bras autour des hanches de la française pour la ramener vers lui et l'embrasser. « J'ai retapé une pièce pour que tu puisses y emménager si .. Si tu voulais avoir ta pièce à toi. » Parce que c'était encore compliqué entre eux. Rien de défini. Une relation qui n'en est pas une. « Merci. » De lui offrir l'opportunité de connaitre sa fille comme il faut. « Je crois que j'aurais dormi sur le paillasson de ta porte autrement. » Son lit était bien plus confortable.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/03/2017
›› Commérages : 250
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emmy cutiepie rossum
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (collins), lola fitzsimmons (e. watson), lewis ehrensvard (c. weber), carter rashmi (nett)

Re: JAXYA ✻ But the heart wants what it wants ✻ ( Jeu 3 Mai - 23:22 )

center>
❝ But the heart want what it wants
JAXYA


Il n'est pas rare qu'Anya rêve de Jaxson encore aujourd'hui. Mais si avant, elle rêvait qu'il fuyait une fois encore, une fois de plus, maintenant, elle rêve de leur petite famille et ça lui fait du bien. Elle ne se réveille pas en pleurant, ou du moins plus. Et même si elle est toujours sous anti-dépresseurs, elle a prit rendez-vous chez le médecin pour les arrêter. Ce qui n'est pas plus mal quand on y pense. Mais elle a toujours un peu d'appréhension, elle se demande si elle arriverait à vivre sans. Peut-être. Sûrement. Après tout, sa vie semble s'être remise sur les rails, alors elle ne pouvait pas choisir meilleur moment que celui ci pour arrêter. Et surtout, elle avait sa vie qui lui faisait vivre bonheur et joie intense, alors c'était le meilleur moment. Elle en était presque certaine. « Je déteste quand même les chats ... » Mais ce n'était pas n'importe quel chat, c'était son chat, celui qu'elle avait depuis bien trop longtemps. Son animal de compagnie qui avait été là, quand lui ne l'était pas. « Tu verras avec le temps, il est mignon. » Oui, son chat était mignon, même quand il la réveillait à six heures du matin parce qu'il n'avait plus de croquettes alors que Maxine l'avait réveillé une heure avant parce qu'elle avait faim tout est une question de nourriture de toutes façons Mais Anya n'était pas du tout objective, c'était bien connu. Son chat, sa fille étaient les plus belles choses à ses yeux, voilà tout. « Ça m'aurait apporté quoi ? » La française haussait un peu les épaules, elle ne savait pas ce que ça aurait pu uui apporter mais il fallait dire qu'ils n'avaient pas vraiment prévu d'être parents, surtout tout les deux. Surtout maintenant. Ca aurai été plus logique que ce soit l'enfant d'Aaron, mais visiblement la vie avait décidé de les remettre définitivement sur le même chemin en mettant Maxine dans leur vie. « Je veux qu'elle connaisse son papa. » Anya sourit et elle sent les larmes qui lui montent aux yeux, foutues hormones, est-ce qu'ils ne pouvaient pas partir ceux là ? Elle avait accouché, ils pouvaient la laisser tranquille. « Et moi j'ai envie qu'elle te connaisse pour voir à quel point tu peux faire des blagues stupides. » Un éclat de malice prend place dans ses yeux et elle essuie la larme solitaire qui vient de rouler long de sa joue avant d'offrir à Jaxson ce qu'il désirait, à savoir un petit pincement sur les côtes ce type est masochiste « Mais tu m'as fais mal. » Elle rit un peu avant de lever les yeux au ciel « Chochotte. » Et elle ne dit rien de plus, après tout, elle n'y avait tout de même pas été de mains mortes, alors elle aurait pu s'excuser, mais elle ne le ferait pas, ce n'était pas elle qui avait décidé de le pincer, c'était lui qui lui avait demandé. Puis finalement, elle se décidait à changer d'avis, elle ne voulait pas être égoïste. Mais elle s'amusait à le charrier, à lui faire croire le contraire. « Ouais ... Je comprends.  Mais si tu vis ici ... » Il ne comprenait donc pas et ça amusait la française, jusqu'à ce qu'elle voit la lueur dans ses yeux qui lui annonçait qu'il avait enfin compris. Elle jurerait même avoir vu une ampoule s'allumait au dessus de sa tête. « T'es sérieuse ? » Elle souriait en guise de réponse. « Ok. Dans ce cas, j'impose des conditions. » Et voilà qu'elle souffle en même temps de sourire et elle secoue la tête négativement avant de rire et de lui répondre « Bien chef, je t'écoute. » Oui parce que bon, elle se doutait que ça allait être des trucs auxquels elle avait pensé et donc, elle allait lui dire qu'elle y avait déjà pensé, que ce n'était pas la peine d'en rajouter une couche mais elle le laissait quand même parler. « Il ne va pas dans les chambres. Les fenêtres seront ouvertes dans la journée pour éliminer les poils et c'est le seul animal. » Tant qu'on y pense... « Le seul ? Vraiment ? J'ai un ami qui fait un élevage de cochons nains... » Et elle lui souriait, arborant une tête toute mignonne « Mais d'accord pour tout ça, j'aérerais avant d'aller au travail, en rentrant du travail et non, il n'ira pas dans ta chambre. » Parce qu'elle n'avait pas encore décidé de faire lit commun avec Jaxson, elle voulait bien emménager mais rester dans sa propre chambre lui convenait tout à fait, après tout, c'était déjà assez bizarre entre eux. Anya lui rendait le baiser qu'il venait de lui offrir, c'était toujours aussi étrange cette sensation qu'elle avait, mais pourtant, elle s'en accomodait très bien. « Je suis content que tu veuilles bien ...  J'ai retapé une pièce pour que tu puisses y emménager si .. Si tu voulais avoir ta pièce à toi. » Alors là non, c'était trop pour son petit cœur. Anya avait l'impression qu'il se gonflait mais ce n'était pas de tristesse, c'était surtout de bonheur. Elle avait l'impression que la dernière pièce du puzzle venait de s'assembler. Que maintenant, ils allaient être heureux. Tout les trois. « Merci. Je crois que j'aurais dormi sur le paillasson de ta porte autrement. » Elle roulait un peu des yeux et soupirait avant de répondre « Tu fais vraiment ta drama queen, t'es fatiguant. Je ne sais pas si j'arriverais à te supporter en fait. » Elle riait un peu avant passer tendrement une main sur la joue de Jaxson pour la lui caresser et doucement, elle se met sur la pointe des pieds pour l'embrasser, et ce baiser n'est pas comme ceux qu'elle a l'habitude de lui offrir, il est plus poussé, empli de désir. Les mains se font glissantes et elle les glisse doucement sous la chemise du policier avant de l'attirer dans sa chambre et elle continuait de l'embrasser, toujours à en perdre le souffle avant de lui murmurer au creux de l'oreille. « J'ai envie de te retrouver... » Et ses doigts se glissaient le long des boutons de la chemise de Jaxson qu'elle déboutonnait doucement, cherchant une quelconque réponse dans son regard.

©️ MADE BY LOYALS.


    hopeless
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Baby, Barefoot on the grass, listening to our favorite song, △ Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
We keep this love in a photograph
avatar
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 913
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: JAXYA ✻ But the heart wants what it wants ✻ ( Dim 17 Juin - 17:18 )

But the heart want what it wants ✻✻✻ Nouveau rythme. Nouvelle vie. Un bébé, ça change tout. Et clairement, malgrè les quelques derniers mois de préparation, Jaxson n'etait pas aussi pret qu'il le pensait. Première journée en dehors de l'hôpital, et il est déjà fatigué. Il a mal dormit les jours qu'il a passé loin des deux femmes de sa vie. Et bien qu'il doive gérer un petit être de même pas cinquante centimètre de haut, il doit aussi gérer un chat qui lui gratte déjà le nez. Bordel. Pourquoi il est allergique aux poils de ses animaux ? Ce chat pourrait être mignon si Jax ne faisait pas que d'eternuer toutes les deux minutes. Et encore, il est gentil ! « Tu verras avec le temps, il est mignon. » Mouais ... Il aura beau faire tous les efforts du monde, Jaxson sera et restera toujours allergique. « Si tu le dis ... » qu'il finit par souffler. De toute façon, il n'a pas trop le choix. En tout cas, ça n'en a pas l'air. Et même s'il se plaint, il est content, le blond. Content de savoir que sa petite fille pourra profiter des câlins d'umn animal de compagnie. Il a lu que ça pouvait aider à développer les sens d'un bébé. Il pourra confirmer si cela est vrai ou non. « Et moi j'ai envie qu'elle te connaisse pour voir à quel point tu peux faire des blagues stupides. » Pardon ? « Des blagues stupides ? » Il n'en fait jamais. « Elles sont toujours très bien pensées et réalisées. » Même la fois, où, bourré, il a fini par enlever la chaussure de son voisin et à vomir dedans. Même quand il mange un carambar et qu'il trouve une blague drôle dedans et qu'il est obligé de la lire et la faire à toutes les personnes qu'il connait. Même quand il est le seul à rire, parce qu'il sait que les autres font exprès de ne pas faire de même. Autrement, ils seraient obligé de le nommer the king of pop joke. « Tu voulais pas plutôt dire pour voir à quel point son papa est ultra canon ? » Il offre meme un immense sourire à Anya, et un regard sulfureux. Sexy le policier, non ? Eh mister policeman, I don't want any trouble. #JeSaisPlusLesParoles « Chochotte. » Tout de suite. Il va la pincer et elle verra s'il est vraiment une chochotte. « Bien chef, je t'écoute. » Merci. Très gentil. Et meme qu'il bombe le torse en entendant le mot chef. Il est le chef de la tribu et il se doit d'en prendre soin. Sa seule condition est de n'avoir que le chat à supporté comme animal. Rien d'autre. « Le seul ? Vraiment ? J'ai un ami qui fait un élevage de cochons nains... » Et ? Il fait les yeux ronds. Elle en veux ? « Ma maison ne deviendra pas une ferme. » #OnYCroit « Et je sais pas si autant d'animaux autour de Maxine soit une bonne chose pour le moment. Et si elle fait des allergies ? » Ils ne pourront pas rendre les cochons nains comme ça, l'air de rien. Non. C'est une grande décision. Tout du moins, de son point de vue « Mais d'accord pour tout ça, j'aérerais avant d'aller au travail, en rentrant du travail et non, il n'ira pas dans ta chambre. » Merci ! « Tu comptes continuer de travailler au bar ? » Les horaires ne sont pas super. Et puis, elle risque de se faire emmerder. Jaxson ne pourra pas être là-bas et Maxine en même temps. Oui, ça l'inquiète tout ça. Un peu trop pour être honnête. « Tu penses savoir gérer ça et Maxine ? » Anya risque d'être fatiguée comme jamais. C'est pas le but. C'est pas ce qu'il souhaite. Et, s'il réfléchissait bien, son salaire pourrait convenir pour leur permettre de vivre normalement. Ça lui laisserait le temps de trouver autre chose. De mieux. « Tu fais vraiment ta drama queen, t'es fatiguant. Je ne sais pas si j'arriverais à te supporter en fait. » Rohh. « Je vais te croire. » Un petit sourire taquin sur les lèvres, il pose ses mains sur les hanches d'Anya et l'approche de lui. « J'ai envie de te retrouver... » Il sent les mains de la française commencer à caresser son torse et à le déboutonner. « Anya ... » Il aimerait. Vraiment. Il aimerait réussir à relâcher un peu la pression qu'il se met mais ... Non. C'est trop pour lui. « Je peux pas. » Il se decale d'un pas en arrière, mettant un peu d'ecart entre la brune et lui. « T'es crevée. » Suffit de voir les cernes sous ces yeux. D'ailleurs, il caresse sa joue du pouce. « Et si je me trompe pas, Maxine réclame son biberon. » Oui, en effet, ça commence à bouger dans le petit berceau et elle va bientot pleurer pour dire que son ventre est vide. « Tu veux qu'on reste ici pour ce soir ? » Elle se sent possiblement plus rassurée chez elle? Il peut tout à fait comprendre. « Je t'aime, tu le sais ça. Prends pas mon refus pour quelque chose de mal. Je sais juste pas si c'est une bonne chose de faire ça ... Maintenant. » Et si son corps s.était pas encore remis de l'accouchement ? « Je vais faire le biberon ! » PrincesseMaxine le réclame désormais. Un baiser rapide et il s'eclipse vers la cuisine.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: JAXYA ✻ But the heart wants what it wants ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

JAXYA ✻ But the heart wants what it wants

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération