Ain't runnin' from myself no more ✻ MAEVE

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
We keep this love in a photograph
avatar
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 921
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Ain't runnin' from myself no more ✻ MAEVE ✻ ( Sam 17 Fév - 12:29 )

Ain't runnin' from myself no more ✻✻✻  « Jaxson ? » Le brun relève la tête de son téléphone portable et regarde d'un oeil méfiant le petit jeunot qui se présente à lui. « Oui, Gab. C'est mon prénom. » Il n'allait pas l'applaudir quand même ? Il était vraiment occupé à regarder les photos de sa petite puce, il ne voulait pas être dérangé. « Le chef voudrait que tu t'occupes de l'affaire d'une dealeuse. On a reçu plusieurs appels ... » Il pose, enfin, son portable sur son bureau et soupire. Puis, il lève les yeux au ciel, sort quelques gros mots et prends sa veste, son insigne et son arme. « C'est bon, j'y vais. File moi l'adresse par SMS. » Il a pas envie de perdre son temps. Il espérait rentrer tôt ce soir pour profiter comme il se doit de Maxine et d'Anya. Ils avaient encore tellement de chose à se dire et tellement de chose à régler. Jaxson ne voulait pas perdre son temps pour une petite dealeuse des campagnes. « Je peux t'accompagner ? » Urgh. « Non ! Retourne derrière ton ordinateur. » Gab, il est très gentil. Il fera un très bon flic. Mais justement, il ne faut pas qu'il devienne meilleur que lui. A son niveau mieux vaut qu'ils voient les mauvais côtés de son futur métier. Néanmoins, Jaxson a beau le recaler à chaque tentative de participation, ce dernier ne perds pas espoir. Et merde ! Lui qui rêvait de pouvoir le faire râler un petit coup. A chaque fois, le petit jeune se contente de lui sourire et de lui répondre qu'on lui laissera bien sa chance plus tard. Mais il ne comprends pas que Jax veut qu'il fasse la gueule pendant quelques jours pour le prendre à une mission quand il ne s'y attends pas ? Il allait devoir demander à Sofia de s'occuper de lui quand elle sera de retour afin qu'elle calme ses ardeurs. En moins de quinze minutes, avec l'aide sa bat-mobile voiture de fonction, Jaxson se retrouve sur les lieux de la soit-disante vente de drogue. Il inspecte les lieux, pose des questions aux gars qui a passé l'appel. Jaxson ne trouve absolument rien de suspect. Il est venu ici trop tard. Puis, de toute façon, sans preuve, il n'aurait pas pu faire grand chose. « Vous avez des vidéos de surveillances ? » qu'il demande, peu sûr de lui. Et il n'avait pas tort. Ces dernières fonctionnent bel et bien mais elles sont tellement mal positionnées que le policier ne voit qu'une chevelure blonde au loin. Et encore, était-ce vraiment des cheveux ? « Je vais rédiger un rapport. On passera avec quelque voitures pour vérifier les lieux au maximum. Si jamais vous voyez quelque chose de suspect à nouveau, n'hésitez pas à rappeler le poste de police. » Il serre la main du propriétaire de la boutique et retourne vers son véhicule de fonction. Naturellement, il vérifie une dernière fois les alentours. Au loin, une jeune femme blonde se dirige vers une ruelle à grands pas. Ca l'intrigue. Il est obligé d'aller voir ce qu'il se passe. Il vérifie tout de même qu'il porte bien un gilet par balle, qu'il a sa plaque sur lui et aussi son arme. Pour rattraper la distance, il court. Mais, arrivé à la ruelle, il se stoppe et tente de passer la tête prudemment pour voir ce qu'il se passe. La jeune femme blonde est avec un homme. Ils discutent. Elle cherche quelque chose dans sa poche. C'est bon ! Il a la preuve. Il sort son arme, le pointe face à lui et s'expose au grand jour. « Personne ne bouge ! » qu'il cri. Mais les deux jeunes gens commencent à prendre la fuite. « Et merde ! » Jaxson se voit contraint de courir après eux, mais ils se dispersent. Droite ou gauche ? La fille ! Il va suivre cette dernière, c'est elle qui vend. Après cinq bonnes minutes de course intense, Jaxson arrive enfin à lui attraper le bras et à la coincer entre lui et un mur. « Tu ne bouges plus où j'utilise le taser. Pigé ? » Cette menace se semble pas lui faire peur et il est obligé d'user d'un peu plus de force, bien qu'il soit déjà épuisé par cette course. « Je veux juste discuter, pas t'arrêter. Ok ? On peut faire ça ? » Ou c'est mort ?
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 104
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Ain't runnin' from myself no more ✻ MAEVE ✻ ( Sam 24 Fév - 15:56 )




ain't runnin' from myself no more

Jaxson & Maeve

 Maeve était en retard, ça en lui ressemblait pas, pourtant aujourd'hui c'était bien le cas. Elle avait eu du mal à se lever de son lit douillet, ses yeux étaient clos et il était presque impossible pour elle de se lever. Elle avait une gueule de bois atroce. Comme d'habitude elle avait fêté un peu trop la nuit dernière, il n'y avait rien a fêté bien évidemment mais a-t-on réellement besoin d'un événement pour se prendre une murge ? Bien sûr que non. Mae c'était presque tous les soirs, sans oublier la drogue qu'elle ajoutait à l'alcool. Un mélange qui n'est conseillé par les médecins mais est-ce que Mae suit ce qu'on lui dit ? Eh bien non, elle est tellement rebelle qu'elle fait tout le contraire de ce qu'on lui dit.
C'est donc à cause d'hier soir, que Mae est sortie de chez elle au pas de course jusqu'au point de rendez-vous. Le gars qu'elle devait rencontrer était déjà arrivé, Mae n'allait sûrement pas être désolée pour son retard, loin de là. «  T'as l'argent ? » murmure Maeve. L'homme frappe contre sa poche pour montrer qu'il avait ce qu'il faut. Elle fouille dans sa poche pour trouver la drogue qu'il avait demandé, mais elle n'eut pas le temps de sortir quoi que se soit qu'un homme sortie de nul part, une arme à la main balança un : « Personne ne bouge ! » Maeve remarqua bien vite que c'était un policier et ben évidemment elle fit tout le contraire de ce qu'il voulait. Elle prit ses jambes à son cou suivit de près par l'acheteur. Maeve avait le cœur qui battait fort, comme si un éléphant était en train de lui marcher dessus. Elle n'avait pas envie de se faire prendre. Elle pourrait avoir de gros ennuie et son patron risque de ne pas être content. Mae serait dans un pétrin dont elle n'arriverait pas à sortir. C'est certain. Elle n'imaginait même pas ce qui pourrait lui arriver, ils ne sont pas très tendre au dessus d'elle. On ne sait jamais, ils pourraient vouloir la supprimer. Mae savait donc qu'elle ne pouvait pas s'arrêter, qu'elle devait courir encore et encore, jusqu'à ce qu'elle soit en paix ou jusqu'à ce qu'elle se ramasse comme une grosse crêpe. Finalement il s'est passé autre chose qui n'allait sûrement pas plaire à Mae. Elle se fait plaquer contre le mur tandis que le policier la tient. Elle essaie de se débattre alors que le policier lui sort la fameuse phrase : «  Tu ne bouges plus où j'utilise le taser. Pigé ? » Mae lui crache en pleine face et lui sort : «  T'as cru tu me faisais peur ! Laisse moi partir et je te laisse faire des enfants, soit je laisse tes couilles en place . » Mae se débattait toujours alors que le policier essaie d'obtempérer : « Je veux juste discuter, pas t'arrêter. Ok ? On peut faire ça ? »   La jeune fille hésitait un moment, elle ne savait pas si le policier disait vrai ou si c'était juste un piège, qu'il allait l'amener directement au commissariat pour l’interroger. Pesant le pour et le contre, Mae se dit que de toute façon ça serait toujours la même chose. Elle ne pouvait pas se débarrasser de ce policier, il avait trop de force par rapport à elle, la boxe ne servait pas à avoir plus de force qu'un homme loin de là. Ça ne lui sert qu'à se défendre au cas où, clairement c'est pas dans ce genre de situation que ça lui sert. « Ok d'accord, c'est bon tu peux me lâcher je vais pas courir, de toute façon tu vas me rattraper sinon. Mais est-ce que moi je peux te faire confiance pour qu'on discute seulement ? » Bah oui, Mae ne comptait pas se faire avoir aussi. « Qu'est-ce que tu veux savoir exactement ? » Mae souffle après avoir posée sa question. Elle était dans de beau drap, qu'est ce qui allait se passer maintenant pour elle ? « Limite si tu pouvais faire comme si rien ne s'était passé, ça m’ira tout aussi bien. » Qui ne tente rien, n'a rien.
Revenir en haut Aller en bas
We keep this love in a photograph
avatar
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 921
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: Ain't runnin' from myself no more ✻ MAEVE ✻ ( Sam 10 Mar - 16:27 )

Ain't runnin' from myself no more ✻✻✻ Jaxson n'avait pas vraiment pensé qu'il devrait faire autant de sport aujourd'hui. Peut-être qu'il aurait pris un petit-déjeuné et un déjeuné plus conséquent s'il l'aurait su. Le voilà qu'il court après une tête blonde. Son genou le fait souffrir tout le long de cette course effrénée mais il tient bon. Il a intérêt. Comment pourrait-il expliqué aux autres qu'il n'a pas réussi à rattraper une gamine de vingt ans ou presque. Il est incapable de donner un âge précis quand il l'a devant lui, un bras coincé devant son cou, l'autre la plaquant au mur. « T'as cru tu me faisais peur ! Laisse moi partir et je te laisse faire des enfants, soit je laisse tes couilles en place . » Il a une envie folle de rire mais s'il se laisse aller, la jeune femme pourra facilement trouver un échappatoire. Alors il se retient, se contente d'esquisser un sourire et de continuer à appuyer un peu plus sur le corps de la demoiselle pour qu'elle arrête de gigoter dans tous les sens. Jaxson ne veut pas lui faire de mal. Il ne veux pas non plus l'incriminer. Il n'a pas vraiment de preuve, de toute façon. Tout ce qu'il veut, c'est poser des questions et obtenir des réponses. « Ok d'accord, c'est bon tu peux me lâcher je vais pas courir, de toute façon tu vas me rattraper sinon. Mais est-ce que moi je peux te faire confiance pour qu'on discute seulement ? » Bonne question et il a besoin de quelques secondes pour trouver la réponse adequate. « Il me semble que tu n'as plus rien à perdre. » Dans les deux cas, elle était un pion. Jaxson pouvait lui demander de la suivre et d'aller au poste avec lui et déposer une plainte. Or, il ne le lui a pas dit. « Ça m'apporterait quoi de te mentir ? » Pas grand chose à ses yeux. « Ce que je veux, c'est viser plus haut. » Abattre le roi et ainsi, le reste suivra. Lentement, il desserre son emprise jusqu'a laisser la jeune femme en totale liberté. Il opte néanmoins pour une cinquantaine de centimètre de séparation, sait-on jamais. « Qu'est-ce que tu veux savoir exactement ? » Et bien ... Il a plusieurs questions qui lui brûle les levres. « C'était quoi que tu vendais ? » Commencer par des questions simples pour aller vers quelque chose de plus précis. « Limite si tu pouvais faire comme si rien ne s'était passé, ça m’ira tout aussi bien. » Jaxson glousse. « Si tu es honnête avec moi et qu'on arrive à un marché, je pourrais me montrer courtois et te laisser repartir comme si je n'avais rien vu. C'est toi qui as les cartes en main. » Il ne pouvait pas se montrer plus honnête. « Le gars qui t'as pris la marchandise, c'est un de tes clients ? » Le brun aurait pu sortir son petit carnet et tout noter, mais il prefere l'ecouter, rester attentif à ses expressions. Il retiendrait tout et noterait tout plus tard. De toute façon, personne ne les voit et il n'y a pas de caméras. Il est libre de faire ce qu'il veut. « Tu récupéres où ta merde ? » C'est important pour lui de comprendre si le mafieux est au centre des affaires, à distribuer de lui-même sa drogue, ou s'il dirige le tout de loin, sans jamais faire la moindre faute pouvant le faire tomber. « Et me donne pas un lieu bidon, je le saurais. » Il a vécut là presque toute sa vie. Il connait chaque rue, chaque impasse, presque chaque habitants.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 104
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Ain't runnin' from myself no more ✻ MAEVE ✻ ( Sam 17 Mar - 11:28 )




ain't runnin' from myself no more

Jaxson & Maeve

 Qui aurait pensé que Maeve allait se faire prendre ? Personne. Pourtant il y a ce flic là, devant elle, en train de la maîtrisé comme un pantin. Elle déteste ça mais elle n'a pas vraiment le choix finalement. Le pire c'est qu'il se fout à moitié de la gueule de Maeve quand elle parle de ses couilles ce qu'elle répond par un : « Enfoiré. » Elle dit juste la vérité, selon Maeve ce n'est pas une insulte. Devant les flics, il faut quand même faire attention à ce qu'on dit. Voyant qu'elle ne pouvait rien faire, elle lâche les armes, quand on n'a pas le choix, on n'a pas le choix. Est-ce qu'elle doit avoir confiance en ce flic ? Bien sûr que non, mais qu'est-ce que vous voulez qu'elle fasse ? Elle se fera rattraper en un rien de temps. « Il me semble que tu n'as plus rien à perdre. » Bah si en fait, elle peut perdre la vie. Son boss n'est pas très cool, voyez-vous. Elle pourrait ne plus voir ses parents aussi, malgré ce qui s'est passé elle aime bien aller les voir. « Ça m'apporterait quoi de te mentir ? »  Il est sérieux ? Pour Maeve il y a plein de chose qui pourrait l'amener à mentir. « En mentant tu peux me soutirer des informations, m'emmener au poste pour que je dévoile ce que je fais, juste me foutre la pression en fait. Mentir c'est un peu votre dada à vous les flics, mais c'est pas cool pour nous. » Bah oui, les flics peuvent être intelligent aussi, même si Maeve pense être plus intelligent qu'eux. Ils ont quand même plus de droit qu'elle, Maeve ne peut pas les foutre en prison par exemple. « Ce que je veux, c'est viser plus haut. »   Ah ça, ça va être dur, parce que bon, Maeve n'a pas envie d'y laisser sa vie quoi. Enfin, Maeve fait sa diplomate et écoute le policier, elle n'a pas le choix de toute façon. « C'était quoi que tu vendais ? »  Il a cru que c'était la fête c'est ça ? Non parce que, ce genre de chose on ne le dévoile pas spécialement, peu importe les conséquences. C'est pour ça que Maeve esquive la question mais on dirait que le flic est putain d'intelligent. Fils de … sa maman, évidemment. « Si tu es honnête avec moi et qu'on arrive à un marché, je pourrais me montrer courtois et te laisser repartir comme si je n'avais rien vu. C'est toi qui as les cartes en main. »  Elle observe attentivement le flic, il n'a pas l'air de mentir. Pourtant, Maeve se méfie, elle ne peut pas faire confiance à un flic. Non elle ne peut pas. Elle hausse donc simplement les épaules. « Le gars qui t'as pris la marchandise, c'est un de tes clients ? »   Elle pouffe de rire, non c'est son cousin à qui elle donne de la drogue pour son cheval. Hilarante la petite Maeve. « Non c'est mon frère qui n'existe pas. En plus il a une brebis qui mange de la farine. » Mais Maeve, tu t'enfonces dans ta connerie là. Pas croyable. « Tu récupéres où ta merde ? »  Oh non Maeve, tu vas pas sortir cette phrase. Non mais non, elle sait qu'elle parle un flic ou pas ? Non parce que bon... ça craint du boudin. « Bah c'est de la merde de cheval. Voyons, ça hydrate la peau. » eh bah voilà, elle a ressorti une big bouse. « Et me donne pas un lieu bidon, je le saurais. » Je pense qu'on est reparti pour une ribambelle de connerie. « Bah j'ai pas envie de te dire que c'est dans l'anus du cheval mais bon.. On fait avec. » Elle pouffe de nouveau de rire. Elle va s'en prendre plein à la gueule elle le sait, donc elle se reprend. «  Ok, Ok, t'enerves pas. Je sais que t'as envie de m'étriper comme un sac poubelle. Mais je peux pas te dire qui est mon patron, j'ai pas envie de mourir tu vois. Je suis pas une suicidaire et je pense pas que t'es envie d'avoir ma mort sur la conscience. Surtout que bon, ils sont vicieux et peu importe qui me protège je serais vite plus de ce monde. Il faudrait éviter aussi de dire que tu m'as attrapé, c'est bof dans mon dossier. » Elle commence à repartir. « Ne t'inquiète pas, je ne dirai pas que tu as échoué. » Elle hausse un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
We keep this love in a photograph
avatar
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 921
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: Ain't runnin' from myself no more ✻ MAEVE ✻ ( Mer 4 Avr - 16:55 )

Ain't runnin' from myself no more ✻✻✻ « Enfoiré. » Que de gentillesse dont il a le droit de la part de cette pas si charmante demoiselle. En même temps, il peut comprendre sa colère. Il est quand même entrain de l'arrêter et elle risque gros. En ce moment, se faire prendre en possession de drogue ou entrain de dealer, ça peut valoir la prison. Néanmoins, ce n'est pas ce que tu lui souhaites. Non. T'es prêt à passer l'éponge si elle accepte de répondre à quelques questions. « En mentant tu peux me soutirer des informations, m'emmener au poste pour que je dévoile ce que je fais, juste me foutre la pression en fait. Mentir c'est un peu votre dada à vous les flics, mais c'est pas cool pour nous. » Elle semble si connaître, la petite. « Les informations que je récolte ici ne pourront pas être mise devant la justice alors, crois-moi, je veux juste des réponses à mes questions et seulement ça. » Par contre, si elle ne veux pas, là, il se fera plaisir et l'emmènera au poste de police pour la foutre en garde à vue et lui foutre la pression. Il n'aura pas d'autres choix. Après tout, il fait partie des forces de l'ordre. Il est obligé de faire régner ce dernier. « Non c'est mon frère qui n'existe pas. En plus il a une brebis qui mange de la farine. » Jaxson se contente de lever les yeux au ciel, exaspéré par ses propos. « Te fou pas de moi, j'ai pas que ça à faire. » Mais si elle ne veux pas répondre à cette question, très bien. Il passe à la prochaine. « Bah c'est de la merde de cheval. Voyons, ça hydrate la peau. » Le brun contracte sa mâchoire pour ne pas lui hurler des obscénités au visage. « Bah j'ai pas envie de te dire que c'est dans l'anus du cheval mais bon.. On fait avec. » Insupportable cette gamine. Le brun penche la tête sur le côté et fait un pas en avant pour "tenter" de lui faire peur. « Je suis vraiment pas d'humeur à rire. Tu réponds ou je t'embarques ! » C'est aussi simple que deux et deux font quatre. « Ok, Ok, t’énerves pas. Je sais que t'as envie de m'étriper comme un sac poubelle. Mais je peux pas te dire qui est mon patron, j'ai pas envie de mourir tu vois. Je suis pas une suicidaire et je pense pas que t'es envie d'avoir ma mort sur la conscience. Surtout que bon, ils sont vicieux et peu importe qui me protège je serais vite plus de ce monde. Il faudrait éviter aussi de dire que tu m'as attrapé, c'est bof dans mon dossier. » Mais elle croit qu'il débute dans ce métier ou quoi ? Le policier est tellement sur le cul qu'il ne fait même pas attention au fait qu'elle commence peu à peu à s'éloigner. « Ne t'inquiète pas, je ne dirai pas que tu as échoué. » Enfin, son cerveau reprends du service et il court pour attraper le bras de la blonde et la coller à nouveau contre le mur. « Tu viens de griller tes deux première chances. Je t'en laisse encore une, mais les règles ont changés. » Le brun attrape rapidement ses menottes et attache une main de la blonde et le reste sur le tuyau le plus proche. « Tu te fou de ma gueule encore une fois, ou tu tentes de t'enfuir, et je te colle au trou. C'est bien clair ?! » Il lui semble avoir expliqué les choses les plus clairement possibles. « Je te repose donc les questions, une dernière fois : Qu'est-ce que tu vends et qui était cet homme ? »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Ain't runnin' from myself no more ✻ MAEVE ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Ain't runnin' from myself no more ✻ MAEVE

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération