The lower you fall, the higher you'll fly [Seb]

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 135
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

The lower you fall, the higher you'll fly [Seb] ✻ ( Sam 17 Fév - 17:43 )

The lower you fall, the higher you'll fly
Sebastian & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Ce qu’il y avait de merveilleux à ouvrir un commerce sur ce qui nous passionne, c’était les rencontres que ce lieu pouvait induire. Rien que pour cela, Lucas s’improvisait vendeur et commercial (à temps plus que partiel), même s’il avait déjà du personnel pour s’en charger... sans compter qu'il y avait des œuvres dans sa propre boutique qu’il n’avait pas encore lu… et dont il trouvait quand même des choses à dire. Toutefois, Lucas n’était pas un geek à proprement parler : il ne connaissait aucune série, n’était pas vraiment cinéphile, et ne jouait même pas à la console –il était d’ailleurs persuadé qu’une Wii était une catégorie de wifi, voyez la gravité de la situation. Les Comics, c’est ce qui avait essentiellement bercé son enfance, ça lui évoquait sa famille. Plus particulièrement les DC et les Marvel. Il n’empêche que les passionnées qui se présentaient dans son lieu de travail lui faisaient souvent découvrir un tas d’autres trucs. Sebastian faisait partie de ceux là. Lui, pour ainsi dire, c’était un vrai geek, si bien que quand ils s’éloignaient des comics et discutaient d’autres sujets qui touchaient ses passions, Lucas était obligé de lui demander de parler moins vite. Le monde du jeu vidéo, notamment, le rendait très curieux. Comme Seb ne pouvait s'empêcher de l'évoquer à plusieurs reprise, Lucas réclama qu’il lui apprenne à jouer, un jour. C’était une demande, comme ça, alors que le brun était sur le départ, une demande qui aurait pu être oubliée, mais Lucas n’oubliait jamais ce genre de truc. Lorsqu’il le recroisa, Wilde lui promit : « Samedi. Je suis chez toi et tu m’apprends à me servir d'une manette. En échange, je t’offre ce que tu tiens entre les mains… quoique, attends deux secondes » il lui prit le comics des mains pour vérifier que ce n’était pas une pièce de collection et qu’il n’était pas en train de se faire arnaquer. « Ouais, c’est bon, je te l’offre. » conclue t-il en lui rendant. Comme les deux garçons avaient des choses à faire le samedi en question, il fut convenu que Lu viendrait au soir.

Comme promis, le jour J, Lucas se pointa à l'adresse indiquée avec un sac plastique rempli de bouffe apéritif achetée au marché du coin et, of course, un pack de bières qu’il leva sous le nez de Seb quand celui-ci lui ouvrit la porte. « Voilà pour nous mec. Tu vas bien ? » demanda t-il avant de lui passer devant pour entrer. En garçon bien élevé, il retira ses godasses à l’entrée, et alla déposer touts ses petits achats sur la table basse du séjour, faisant un peu comme chez lui certes mais… il était invité ! Ouvrant une bière avec son décapsuleur, il la tendit cordialement à son camarade avec un sourire. Il ne fallut pas longtemps avant que  Lucas ne dégaine la GoPro pour la caler sur un petit support trois pieds qui tenait dans sa poche, et qu’il posa en coin de table basse. Et oui, il avait prévenu qu’il filmerait pour l’occasion. C’était d’ailleurs la première fois que Lucas faisait une vidéo "domestique", exclusivement en intérieur. Le garçon allait faire l’objet d’un échec tellement cuisant qu’il fallait garder ça en image ! Bien sûr, Wilde joua plutôt la carte de la présomption. « Aujourd’hui, découverte de l’univers du jeu vidéo ! J’entends déjà ton soupir d’exaspération Erza, un peu de retenu s’il-te-plait… » ajouta t-il avec un petit air désapprobateur. Il posa ensuite la main sur son comparse. « Voici Sebastian… qui refuse de croire qu’au bout d’une heure de pratique, je peux l’éclater sur n’importe quel jeu. Lequel as-tu prévu pour nous ce soir d’ailleurs ? » L'activité avait beau être posée, au calme, sur un canapé, Lucas avait toute de même cette petite pointe d'excitation comme à chaque fois qu'il expérimentait un nouveau truc. Il n'avait jamais cessé d'être un gamin.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 174
›› Pseudo : Lempika./Laurine
›› Célébrité : Cole Cupcake Sprouse
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'Brien) / Shane Hollister (Jack Falahee) / Ryan Oakley (Chris Wood) / Mia Smith (Ashley Benson) / Alec Winterfell (Luke Mitchell) / Matthias Di Lazio (Matthew Daddario) / Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

Re: The lower you fall, the higher you'll fly [Seb] ✻ ( Jeu 1 Mar - 10:33 )

TITRE ✻✻✻ Sebastian a trouvé son temple. Il ne veux plus quitter cet endroit magique ou est entreposé toutes sorte de délice. Il se demande même comment il va faire pour tenir le rythme. Son porte-monnaie va crier famine bien trop vite s'il continue de dépenser son argent dans ce magasin. Lucas a beau être très gentil et très bon vendeur, Sebastian, il doit malheureusement reposer plusieurs foi certaines BD marvel parce qu'il n'a pas les moyens, ou que c'est juste un achat compulsif. Néanmoins, il en garde une en main, celle d'un spider-man dont il n'a pas. Le prix n'étant pas excessif, il pense qu'il a le droit de s'offrir ce petit plaisir. Ce soir, il devrait donc dire non à sa pizza comme il l'avait convenu depuis deux jours. Il préparerait lui-même un petit plat maison sucré, pour tenir le coup. Devant la caisse, le brun n'hésite pas à foutre un peu la merde dans le cerveau du blond en parlant jeu vidéo à tue-tête. « Samedi. Je suis chez toi et tu m’apprends à me servir d'une manette. En échange, je t’offre ce que tu tiens entre les mains… quoique, attends deux secondes » Non, mais ... Pourquoi il change d'avis ? A contre-coeur, Sebastian donne son exemplaire. « Ouais, c’est bon, je te l’offre. » Ah bah merci ! « Sinon, je peux prendre celui dans la vitrine, il est pas mal non plus. » Grand sourire sur les lèvres, il pointe du doigt le chef d'oeuvre qui le tente bien trop. Presque mille dollars pour le prix, ça refroidit. « Mais avec plaisir pour samedi ! Fait-toi tout beau mon lapin. » Le brun, il a tendance à utiliser des surnoms débiles avec les personnes qu'il apprécie. Lucas en fait partie.

Samedi La nuit va bientôt tombé et Sebastian a tout prévu. Il a fait une tonne de gâteaux pour qu'ils puissent se nourrir avec les boissons alcoolisées qui seront bu à foison. « Voilà pour nous mec. Tu vas bien ? » Sebastian lui offre un immense sourire et lui fait signe d'entrer pour déposer son attirail. « Je vais super bien et toi ? » Le jeune homme ne pouvait aller mieux. Il allait pouvoir faire son geek pour la bonne cause. Même qu'il avait misé sur les petites lunettes de vue pour ne pas avoir de mal de tête. Il récupère la bière que Lucas lui donne et en bois une gorgée. Tandis qu'il prépare sa GoPro, Seb se permet d'approcher les manettes et de lancer le jeu. « Aujourd’hui, découverte de l’univers du jeu vidéo ! J’entends déjà ton soupir d’exaspération Erza, un peu de retenu s’il-te-plait… » Il fronce les sourcils. C'est qui Ezra ? « Voici Sebastian… qui refuse de croire qu’au bout d’une heure de pratique, je peux l’éclater sur n’importe quel jeu. Lequel as-tu prévu pour nous ce soir d’ailleurs ? » Il fait salut de la main, glousse par la suite et prends la boîte pour montrer le jeu. « Mario Kart. Un truc simple, vu que t'y connait rien. Mais je pense plutôt qu'au bout d'une heure, tu seras en PLS tellement tu auras perdu. » Allez, ça s'est dit. « Déjà, Lucas, je te présente ta manette. T'es le personnage à droite de l'écran. » Enfin, à ce stade, il fallait encore qu'il choisisse qui il voulait prendre. « Aloooooors. le joystick te sers à avancer, reculer et tourner. » Seb est gentil, il lui montre même comment faire et où il se trouve. « Et pour commencer simplement, il te suffit de toucher cette touche pour lancer des objets à tes concurrents en appuyant ici, en bas. » Pouf. C'est magique. « Prêt à prendre ta première raclée ? » Et comme il est joueur, il précise. « Si jamais t'arrive à aller jusqu'au bout sans mourir, je te laisse me donner un défi. »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


From dust till dawn ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 135
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: The lower you fall, the higher you'll fly [Seb] ✻ ( Dim 18 Mar - 20:19 )

The lower you fall, the higher you'll fly
Sebastian & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Tranquille » Le jour où Wilde n’irait pas tranquille, ce serait la fin du monde et des météores s’écraseraient sur la terre. Alors qu’il démarra son petit tournage et présenta Seb à ses internautes, Lucas jetta un regard désapprobateur à son petit sourire goguenard qui en disait long sur le fait que, effectivement, il trouvait que Lucas avait l’air de croire au père Noël.  « Mario Kart. Un truc simple, vu que t'y connait rien. Mais je pense plutôt qu'au bout d'une heure, tu seras en PLS tellement tu auras perdu. » Euh… ne venait-il pas de caser trois vannes en seulement deux phrases là ? « Arrête un peu de te foutre de ma gueule, ça en devient indécent », rétorqua Lucas d’un ton qui se voulait sévère, bien qu’on voyait clairement à son regard qu’il avait aussi envie de se marrer. Il prit la manette entre ses mains et écouta attentivement les indications de son camarade. Bon, jusque là, ça n’avait pas l’air bien compliqué. Pour choisir ses personnages, Lu’ se montra cependant assez chiant. « Il sait faire quoi lui ? … et lui ?... Et elle ? », tel un gamin de dix ans. Finalement, il choisit les deux reptiles Yoshi et Bowser. « Ils m’inspirent ». Ce fut sa justification, même si la gueule de Seb semblait surtout lui dire Frère, tu peux aussi prendre Jésus, ton sort sera le même. « Prêt à prendre ta première raclée ? » « Fais le malin. Tu ne perds rien pour attendre. »

Alors que le décompte était lancé, Lucas tourna la GoPro vers l'écran où se déroulerait l’un des plus grands désastres de l'histoire du jeu vidéo. Ceci dit, plus que de gagner, son but premier était de ne pas mourir, comme ça il pourrait refiler son défi à Seb. Alors, durant la course, il se bouffa quelques éclairs, quelques carapaces et compagnie, mais ce qu’il y avait probablement de plus triste, c’est qu’il se prit tout ça également à son deuxième tour… alors que les autres le dépassaient tout en étant à leur troisième et dernier tour. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’était pas mort une seule fois. Ce n’est pas pour autant que Lucas n’était pas irrité d’être à ce point à la ramasse. « Mec, j’me bouffe tous les virages, c’est la merde » Il tourna une tête agacée vers la manette de Seb pour voir comment il jouait – ce chien était premier de la course, à dix secondes de la victoire, et tous petits coups de coude de Lucas sur sa manette pour le déconcentrer n’y avaient rien changer. Il repéra alors son jeu d’index. « Tu viens de déraper ! » s’offusqua t-il avec de grands yeux hébétés « T’as démarré le jeu sans me dire comment on faisait, alors que c’est une commande cruciale ! » Il ne savait même pas s’il avait envie de rire, ou de lui foutre une claque derrière la tête. En tout cas, il était tellement révolté qu’il en avait oublié d’avancer et que son bolide était à l’arrêt complet. « Mais putain, t’as pas plus d’honneur qu’un mec qui triche à 1 2 3 soleil avec un aveugle ! T’as honte de rien toi ! » Lucas reprit le jeu et finit sa course dernier, en tout bien tout honneur. « T’es au courant que je ne suis pas mort une seule fois ? T’as un gage. J’te le dis pas tout de suite. Je me réserve. Relance la partie, espèce de Judas » marmonna t-il en secouant la tête, exaspéré. Il prit trois grandes goulées de sa bière et la reposa sur la table basse. Et au début de la deuxième course, Lucas jeta un petit regard vicieux à Sebastian. « Perds. Arrive dernier »


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 174
›› Pseudo : Lempika./Laurine
›› Célébrité : Cole Cupcake Sprouse
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'Brien) / Shane Hollister (Jack Falahee) / Ryan Oakley (Chris Wood) / Mia Smith (Ashley Benson) / Alec Winterfell (Luke Mitchell) / Matthias Di Lazio (Matthew Daddario) / Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

Re: The lower you fall, the higher you'll fly [Seb] ✻ ( Ven 13 Avr - 12:09 )

The lower you fall, the higher you'll fly ✻✻✻ « Arrête un peu de te foutre de ma gueule, ça en devient indécent » Sebastian lève les mains au ciel, un air innocent sur sa bouille. Bah quoi ? C'est pas sa faute si pour quelqu'un qui gère un magasin de geek, il ne le soit pas. Pire encore, il n'y connait absolument rien sur le domaine. Alors ouais, le jeune Pryce, il est obligé de rire un peu face à tout ça. « Désolé. » Mais le gamin, il garde son sourire taquin sur les lèvres. C'est même pas vrai. Il est absolument pas désolé. « Il sait faire quoi lui ? … et lui ?... Et elle ? » Gosh. Tant de questions à devoir répondre, ça le fatigue déjà. Il commence à comprendre pourquoi personne a eu le courage de tout lui expliquer. Mais il le fait, avec calme et délicatesse. « Ils m’inspirent » Sérieux ? « T'es chelou. Ton inspiration aussi. » En vrai, il vient juste de te prouver qu'il avait compris qu'un tiers de ce que tu avais dit. Il choisissait par rapport à la tête et pas par rapport à leur force, vitesse et tout ses petits trucs qui permettent d'avoir des avantages. Tant mieux pour toi. Tu gagnerais haut la main. « Fais le malin. Tu ne perds rien pour attendre. » Même aps peur. « Ouais, ouais. Allez, envoie la sauce. » Même que pour la peine, Seb, il hésites pas à décoiffer un peu Lucas; Ça lui fera les pieds.

« Mec, j’me bouffe tous les virages, c’est la merde » Beeeeeeeeeeeh ! Comment il s'y prends aussi ? « Appuies sur les boutons, comme moi Y'a absolument rien de compliqué. » Il veut tourner à droite, il appuies sur la flèches droites, gauche pour l'opposé et tadam. Ça tourne tout seul. « Tu viens de déraper ! » Pardon ? « Hein ? » Il prend pas le temps de le regarder parce qu'il est concentré, prêt à gagner cette course. « T’as démarré le jeu sans me dire comment on faisait, alors que c’est une commande cruciale ! » Mais ! « Tu sais même pas tourner et tu vas bouder pour ne pas savoir déraper ? » C'est peut-être un peu trop exagéré là quand même. « Mais putain, t’as pas plus d’honneur qu’un mec qui triche à 1 2 3 soleil avec un aveugle ! T’as honte de rien toi ! » Bah ouais. « C'était censé être la deuxième leçon. » Que tu tentes de te justifier. « Faut connaître les bases avant de pouvoir connaître les astuces. » il tente de se tenir droit et de faire le fière mais il a surtout envie de rire sous le nez du blond. « Rho, allez, t'es nul dans tous les cas : dérapages ou non. Avoue le. » Pas besoin de faire un caca mou pour si peu. « T’es au courant que je ne suis pas mort une seule fois ? T’as un gage. J’te le dis pas tout de suite. Je me réserve. Relance la partie, espèce de Judas » Quoi ? « Tss. » qu'il se contente de faire. Il fait même une grimace à la caméra pour la peine. « Mauvais joueur. Mauvais tempérament. » Il le taquine plus qu'autre chose. Allez, c'est parti. Deuxième round. « Perds. Arrive dernier » La course vient d'être lancé et tu te lèves, mécontent. « MAIS T'AS PAS LE DROIIIIIT ! » Seastian, c'est le meilleur et il déteste l'échec. Arriver dernier, même pour rire, c'est pas son truc. « Vas-y, je vais t'expliquer comment déraper et on sera quitte ! » A moins que se ne soit pas ce que veux le Wilde puisqu'il reste concentré sur le jeu. « Tu vas le payer cher, Wilde. » Aya ! Le brun saute sur le blond afin de récupérer la manette, sans pour autant lui faire mal. A force de bouger, il se retrouve à terre, Lucas sur lui et leur visage à quelques centimètres l'un de l'autre. « Je t'avais jamais vu d'aussi près. » C'est perturbant.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


From dust till dawn ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 135
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: The lower you fall, the higher you'll fly [Seb] ✻ ( Hier à 19:28 )

The lower you fall, the higher you'll fly
Sebastian & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Tu sais même pas tourner et tu vas bouder pour ne pas savoir déraper ? » « Mec, un jour je vais te traîner dans un avion et te balancer à 1000 m en oubliant de te préciser comment on ouvre un parachute, tu vas le sentir passer » rala Lucas, dont la tignasse débraillée ne s’était pas forcément améliorée depuis que Seb l’avait ébouriffée. « C’était censé être la deuxième leçon » « Cet escroc… ! » rétorqua Lucas en secouant la tête. « Rho, allez, t'es nul dans tous les cas : dérapages ou non. Avoue le. » « Te foutre de la gueule d'un débutant, c'est bas ! Et t’as très bien vu que je me suis amélioré au fil de la course. » Il ne perdait rien pour attendre celui-là. Wilde avait un défi à lui attribuer, et il le choisirait avec sagesse. « Mauvais joueur, mauvais tempérament » « Mon cul ». Lucas lui jeta un regard en coin mauvais, et aperçut sa petite grimace adressée à la caméra. Ne réussissant pas à garder son air revêche, un sourire en coin fendit sa joue. Seb était un adorable sale môme, il ne pouvait lui retirer ça. Pour le coup, ce fut au tour de Pryce d’être un mauvais perdant, quand Lucas lui annonça son défi. Bingo, il avait tapé dans le mille de la fierté. « MAIS T'AS PAS LE DROIIIIIT ! » La réaction révoltée de Seb contrastait avec le calme nonchalant de Lucas. « Bien sûr que si » rétorqua t-il très sereinement.

« Vas-y, je vais t'expliquer comment déraper et on sera quitte ! » « On sera quitte de rien du tout. J’veux pas apprendre à déraper, je veux que tu perdes » Lucas savait déjà déraper de toute façon, il avait cramé les touches en le regardant. « T’as fait le malin, maintenant t’assumes. C’est ça ton défi » Putain, il n’écoutait rien ce sale gosse. Lucas ne put masquer son impatience cette fois : « Magne-toi d’être dernier ! » Il lui arracha la manette des mains et la cala entre ses jambes, avant de poursuivre la course de son côté. Sebastian apprécia moyennement. « Tu vas le payer cher, Wilde » L'intéressé l’aurait volontiers provoqué d’un J’attends que ça, si seulement Seb lui avait laissé en placer une, mais ce ne fut pas le cas : il se jeta directement sur lui pour une bastonnade amicale. Lucas en lâcha sa propre manette. Il attrapa ses poignets et les bloqua. « Arrête, tu vas te faire mal » prévint-il, moqueur. Cela faillit bien se produire. A force de gigoter, Seb finit par terre en manquant de se bouffer la table basse, poussé par un Wilde revanchard. Le surplombant, Lucas plaqua ses poignets au sol, de part et d’autres de sa tête, avec un petit sourire en coin goguenard. « Qu’est-ce que je disais ? » susurra t-il doucereusement tandis qu’ils se trouvaient nez à nez. Seb n'était plus aussi à l’aise tout d’un coup. « Je t’avais jamais vu d’aussi près » Le rictus de Wilde s’accentua subtilement, son regard se faisant plus vicieux. « Tu rougis » alors, pas exactement, mais la gêne de Seb était palpable. Wilde utilisait ça contre lui. Ne pouvant pas se voir lui-même, le brun ne saurait prouver qu’il mentait de toute façon. Et pourquoi serait-il gêné par cette proximité, au juste ? Un petit penchant inavoué (ou assumé) du côté de la gente masculine ?

« À croire que je te fais l’effet… » nargua le blond pour enfoncer le clou. Il inclina la tête sur le côté tout en l’observant, faussement songeur. « ...tu sais quoi, j’veux bien fermer les yeux sur ton cinoche et offrir une alternative à ce défi, puisque t’as la phobie de perdre. Embrasse-moi Pryce » il resserra sa prise sur ses poignets pour éviter que ce lâche se défile une deuxième fois en faisant l’anguille. Soit il allait arriver foutrement dernier à cette partie, soit il lui roulerait une pelle, parole de Wilde. Lucas cogna son nez du sien, le regard provocant, le sourire narquois. « Promis, ce sera coupé au montage. »


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: The lower you fall, the higher you'll fly [Seb] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

The lower you fall, the higher you'll fly [Seb]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération