I thought i lost you + AURORA

 :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 83
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Nathaniel Buzolic
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jane carrington (kristen bell)
›› more about me

I thought i lost you + AURORA ✻ ( Dim 18 Fév - 16:17 )

aurora&jake ⊹ Jake est en pleine réunion lorsque sa secrétaire entre précipitamment dans la pièce. « Monsieur Callahan un appel de… » Jackson ne lui laisse pas le temps de terminer sa phrase que déjà il la coupe « Je suis en pleine réunion Carrie ! Je vous ai déjà dit de prendre les messages et de me les communiquer plus tard. Merci » Il détourne son regard de la jeune femme et reprend la parole quand elle le coupe à nouveau. « Mais monsieur c’est important c’est… » Jackson commence à perdre patience et lance un regard noir à la jeune femme « Je m’en fiche Carrie, cette réunion aussi est importante et tous ces gens sont importants » Et elle était en train de le ridiculiser devant chacun d’entre eux « Mais c’est l’hôpital ! Votre sœur est à l’hôpital » Soudain Jackson lâche le stylo qu’il tenait dans les mains et regarde Carrie, paniqué. Aurora est à l’hôpital ? S’il y a encore quelques secondes Jake démontrait à sa secrétaire que les personnes présente dans cette pièce étaient plus importantes qu’un quelconque coup de téléphone il venait de changer d’opinion tout aussi rapidement. Il reporta son attention sur les membres de la réunion et s’excusa platement auprès d’eux avant de quitter la pièce direction sa voiture. Sans même un mot d’excuse pour sa secrétaire. Aurora et Jake ne se sont plus adressés la parole depuis leur fameuse dispute début Décembre mais lorsque le brun apprend que sa sœur est à l’hôpital son sang ne fait qu’un tour. Il doit y aller, il doit s’assurer qu’elle va bien.

Sur le chemin jusqu’à l’hôpital Jake roule bien trop vite, bien trop imprudemment, il décide même d’appeler son père sur la route pour lui apprendre la nouvelle. Monsieur Callahan est à l’étranger pour quelques semaines et Jake ignore si la nouvelle est déjà arrivée jusqu’à lui ou non. Lorsque son père répond il comprend qu’il n’est pas au courant, il lui explique alors rapidement qu’il est sur la route et qu’il le rappellera dès qu’il en sera plus sur ce qu’il c’est passé. Il ne lui faut que quelques minutes pour arriver à l’hôpital ou il se gare hâtivement avant de courir à l’intérieur, bousculant plusieurs personnes sur son passage. S’il n’est pas d’un naturel très courtois à son habitude, à l’heure actuelle sont taux de courtoisie avait atteint le 0. « Je viens voir ma sœur, Aurora Callahan. Qu’est-ce qui c’est passé ? » Pas de bonjour, pas de s’il vous plait. Toute sa politesse habituelle avait soudainement disparu. L’infirmière face à lui qui ne semblait pas comprendre de quoi il lui parlait plongea son regard sur son ordinateur afin de rechercher le dit dossier de la jeune femme. « Je suis désolée Monsieur je ne suis pas en mesure de vous expliquer ce qui c’est passé, mais je vais prévenir le médecin de votre arrivée afin qu’il vienne vous tenir au courant. Si vous souhaitez aller la voir elle est dans la chambre 1438 au deuxième étage » A peinte eut-elle terminé sa phrase que déjà il montait les marches 3 par 3 jusqu’au deuxième étage. Alors qu’il regardait autour de lui pour savoir de quel côté aller il aperçu le chauffeur de Aurora dans la salle d’attente. « Qu’est-ce qui c’est passé ? » Le chauffeur de Rory se leva immédiatement et regarda Jake « On a eu un accident Monsieur. Une voiture à grillé le feu rouge et… » Jackson ne chercha même pas à entendre la fin de sa phrase. « T’es renvoyé. Tu peux rentrer chez toi, on t’enverra un chèque » Il n’avait aucun droit de le renvoyer, il est le chauffeur de Rory, pas le sien, cependant il venait de s’accorder ce droit sans même chercher à comprendre s’il était fautif ou non dans cet accident. Avant qu’il ai le temps de répliquer Jackson pris la direction du couloir en quête de la chambre 1438. Une fois devant la porte en question il frappe doucement et rentre finalement dans la pièce. Le regard baissé, horrifiée à l’idée de voir sa sœur branché à tout un tas de machine, peut-être défiguré. Se rapprochant du lit il se décide enfin à lever les yeux et souffle de soulagement en ne voyant que quelques poches de perfusions à son bras. Certainement des anti-douleurs. Elle a quelques pansements sur le front et elle le regarde. Sans un mot. « Bon sang Rory j’ai eu tellement peur » Peur que sa phobie première, celle de la perdre un jour se réalise soudainement. Il se rapproche d’elle et s’assoit sur le fauteuil disposé ici pour les invités. « Est-ce que ça va ? » Il continue à la regarder, à la regarder comme si c’était la dernière fois, comme si à tout moment elle pouvait disparaître car il a eu bien trop peur que cela puisse être le cas. « Ton chauffeur m’a dit que vous étiez en voiture. Oh et d’ailleurs je l’ai viré. S’il n’est pas capable de te protéger ou d’éviter une voiture il est hors de question qu’il continue à te conduire »


La confiance, c'est comme une gomme.  On peut pardonner, mais à force, quoi que l'on fasse, elle finira toujours pas rétrécir jusqu'au jour où elle disparaîtra complètement. Car toute confiance à ses limites. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/04/2017
›› Commérages : 410
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jenna-Louise cutie Coleman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I thought i lost you + AURORA ✻ ( Mar 20 Fév - 11:30 )


Jake & Aurora

When I'm broke into your heart I'll throw away the key. So tell me what you see, oh a lover of a thief. Another night of destruction what have a done to hurt you ? My body is not function in the way it's meant to. Turn the light on, tell the truth be a man before it gets too late.



Aurora Callahan était excitée comme une petite fille le jour de Noël. Depuis qu'elle avait mit un agent immobilier sur la recherche d'un local pour son projet, elle avait été déçue par les propositions qu'il avait pu faire. Mais pas aujourd'hui. Il lui avait envoyé les photos et avait organisé une visite des locaux le jour même. Et elle était très excitée parce que pour une fois, ça pouvait totalement correspondre à ce qu'elle cherchait. Or, un local, c'était la dernière chose qui lui manquait avant de proposer son projet à son père, pour qu'il puisse l'aider à le financer. La jeune femme avait revêtu ses plus beaux vêtements, ceux qui pouvaient lui donner une crédibilité de femme d’affaire. Parce qu'une fois qu'elle aurait vu ces locaux, s'ils correspondaient à ce qu'elle voulait, elle foncerait chez son père. Et cet homme avait toujours dit que la moitié de ce qui comptait, quand on cherchait à vendre une idée, c'était l'apparence qu'on se donnait. Et la jeune femme voulait avoir l'air sérieuse. Elle avait donc prit son gros dossier sous le bras et elle avait attendu que Smeethy, son chauffeur, vienne la chercher. A vrai dire, il s'appelait James Smithers et il était son chauffeur depuis qu'elle avait treize ans. C'était une figure paternelle pour elle et elle lui faisait pratiquement plus confiance qu'à sa propre famille. Il était l'une des seules personnes à qui elle avait parlé de son projet, en dehors de Jay et d'Anthony. Et de son avocat, évidemment. Par chance, ils ne mirent qu'une dizaine de minutes à arriver sur les lieux. L'excitation de la jeune femme ne fit que s'accentuer. Le local était parfait. C'était des anciens bureaux, sur trois étages. Le premier et le deuxième étages comprenaient tous les deux huit bureaux d'environ dix mètres carrés et chaque étage comprenait un espace sanitaire, qu'il faudrait réaménager. Mais il y avait donc la possibilité de faire seize chambres et de loger seize personnes de façon décente. Quant au rez-de-chaussée, pour l'instant, ce n'était qu'une immense surface brute. Mais il y avait largement la place, avec quelques travaux de cloisonnement, de créer un espace bureau pour une ou deux assistantes sociales, une cuisine et peut-être de garder l'espace pour son projet de relooking pour les entretiens d'embauche. La jeune femme était ravie. Elle avait l'impression que son projet allait enfin pouvoir voir le jour et elle avait envie de le crier sur tous les toits. Bien entendu, les travaux de réaménagement allaient coûter cher, mais avec l'appui de son père, elle pourrait organiser une collecte de fond. La jeune femme serra la main de l'agent immobilier et remonta dans la voiture, impatiente de parler de ce projet à son père. « Smeethy, il faudrait qu'on se rende au bureau de mon père », déclara-t-elle avec enthousiasme. L'homme lui sourit dans son rétroviseur. Apparemment, il avait comprit. En même temps, elle avait l'air tellement contente que c'était une évidence. La première chose qu'elle fit, ce fut d'envoyer un message à Tony, pour lui dire qu'elle avait peut-être trouvé le lieux dont elle avait besoin. Puis elle rangea son téléphone. L'inquiétude commençait à grimper en elle. Et si son père disait non ? Et si son projet tout entier tombait à l'eau juste parce que son père n'était pas d'accord avec elle ? Elle ne voulait pas penser à ça. Pour une fois qu'elle essayait de penser aux autres plutôt qu'à elle, son père allait forcément la suivre … non ? « Smeethy, vous croyez que je suis une petite enfant gâtée égoïste ? », demanda-t-elle soudain. L'homme s'arrêta au feu rouge et haussa les sourcils dans le rétroviseur. Mais comprenant que sa question était sérieuse, il lui adressa un sourire. « Je pense qu'il vous manquait un but dans la vie miss Aurora et que vous l'avez trouvé. Avec ce que vous envisagez de faire, plus personne ne pourra vous traiter d'enfant gâtée et encore moins d'égoïste », répondit-il. Aurora lui sourit et elle sentit un poids s'enlever de ses épaules. Il avait toujours su la conseiller et l'écouter. Et elle ne le remercierait jamais assez pour ça. Le feu passa au vert et il reporta son attention sur la route. Il s'engagea prudemment. Et malgré tout, un homme venait de griller le feu rouge, sur leur droite. La jeune femme s'entendit crier. La voiture percuta le côté passager de plein fouet. Et puis ce fut le noir. Lorsqu'elle se réveilla pour la première fois, la jeune femme vit danser les lumières de l'ambulance. Mais elle perdit à nouveau connaissance. Elle se réveilla plusieurs heures plus tard, comme plongée dans un profond sommeil, mais dérangée par les bip bip incessants d'une machine. La jeune femme ouvrit les yeux et la douleur manqua de la faire s'évanouir à nouveau. Un médecin à ses côtés lui expliqua qu'elle ne devait pas bouger, qu'elle avait eu un accident, mais qu'elle avait eu de la chance. Seulement quelques points de sutures au visage, en raison des éclats de verre et une jambe dans le plâtre, du à la violence de l'impacte. Sans doute une raideur dans la nuque, qu'elle aurait pu confirmer, puisqu'elle n'arrivait pas à tourner la tête. Et ils devaient surveiller un traumatisme crânien. C'était ça qu'ils appelaient avoir eu de la chance ? Aurora la drama queen n'était pas tout à fait d'accord. Mais elle consentit toutefois à accepter de se reposer sagement. Et c'est ce qu'elle fit, jusqu'à ce que la porte de sa chambre ne s'ouvre. Sûrement Smeethy, puisque son père était à l'étranger. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant la silhouette de son frère. La jeune femme haussa les sourcils, mais se ravisa rapidement. Elle devait halluciner. C'était sans doute la morphine. La jeune femme le dévisageait comme si c'était une intervention divine. Sauf que son frère n'avait rien d'un ange. Mais quand il se mit à parler, elle comprit qu'elle n'hallucinait pas. « Le médecin à dit que j'avais eu de la chance … », commença-t-elle. Elle essayait de rester calme, mais son rythme cardiaque avait considérablement accéléré. Elle n'avait pas vu son frère depuis début décembre. Soit une éternité. Elle était partagée entre l'envie de le serrer dans ses bras parce qu'il lui avait manqué et l'envie de le mettre dehors, parce que pendant ces trois mois, il n'y avait pas eu de drame dans sa vie. « Ma jambe est cassée. Quelques blessures superficielles. Mais ils doivent me garder en surveillance à cause d'un traumatisme crânien », fit-elle en grimaçant. Elle n'avait même pas envie de se voir dans une glace. Et si elle était défigurée hein ? Qu'est-ce qui allait arriver ? Elle espérait que son père lui payerait de la chirurgie esthétique pour rattraper le coup, voilà. « Comment va Smeethy ? », demanda-t-elle. Le médecin ne lui en avait pas donné, de nouvelles. Parce qu'ils n'étaient pas de la même famille. Mais Jake lui annonça qu'il l'avait renvoyé. Et Aurora sentit la colère monter en elle comme si une bulle venait d'éclater quelque part en elle. « Tu as fait quoi ?! », s'emporta-t-elle. Si elle n'avait pas été complètement stone à cause des médicaments, elle ne se serait pas privée pour arracher ses perfusions et lui en colle une. « Smeethy a été plus une famille pour moi ces seize dernières années que papa et toi ne le serait jamais. Tu n'avais pas le droit de le renvoyer Jackson ! », s'agaça-t-elle. Elle pensait que ces trois mois l'avaient changé. Mais apparemment, ce n'était pas le cas. Il était toujours le même. A bout de force et d'énergie, la jeune femme se laissa lourdement tomber sur son oreiller. « Si tu es revenu pour recommencer à contrôler ma vie, tu peux partir », déclara-t-elle d'une voix étrangement calme. Elle aimait son frère, d'un amour inconditionnelle. Mais tant qu'il ne comprenait pas qu'elle était la seule maîtresse de sa vie, ils ne pourraient plus former leur duo inséparable, voilà tout.



LOST AND INSECURE
Stop and stare, I think I'm moving but I go nowhere. Yeah, I know that everyone gets scared but I've become what I can't be. Stop and stare you start to wonder why you're here not there and you'd give anything to get what's fair. But fair ain't what you really need oh, can you see what I see ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 83
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Nathaniel Buzolic
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jane carrington (kristen bell)
›› more about me

Re: I thought i lost you + AURORA ✻ ( Dim 25 Fév - 12:00 )

aurora&jake ⊹ Lorsque Jake entendit les mots sœurs et hôpital dans la même phrase son sang ne fit qu’un tour. Il ne chercha pas à comprendre ce qu’il c’était passé ou si Carrie disposait d’autres informations. Il avait besoin d’y aller et de se rendre compte par lui-même. Bien entendu l’infirmière a qui il s’était adressé à son arrivée avait dû affronter son manque de courtoisie et sa froideur, puis c’était finalement Smithers qui avait fait les frais de son mauvais caractère se voyant mis à la porte par Jake alors que celui-ci n’était même pas son employeur. Jake n’avait pas écouté Smithers, il n’avait pas voulu entendre que cet accident n’était pas de sa faute. Il fallait que la faute aille sur quelqu’un et c’était sur lui que le brun avait jeté son dévolu. Lorsque Jackson entra dans la chambre de sa sœur à petit pas, il garda le regard bas quelques instants, par peur de ce qu’il découvrirait en levant les yeux. Il s’approcha doucement et relevant son regard il croisa celui de sa jumelle. La voir les yeux ouverts semblait déjà être un soulagement immense pour le Callahan. Malgré les tuyaux et l’environnement peu familier de l’hôpital Jake en avait conclu que Aurora allait bien « Le médecin à dit que j'avais eu de la chance … » Il acquiesça d’un signe de tête avant que Rory ne continue en lui exposant l’étendu des dégâts. « Ma jambe est cassée. Quelques blessures superficielles. Mais ils doivent me garder en surveillance à cause d'un traumatisme crânien » Jake sens son rythme cardiaque s’accélérer. Finalement elle avait eu moins de chance que ce qu’il c’était imaginé, ne voyant pas le plâtre recouvrant sa jambe, caché par le drap il avait pensé que le reste de son corps était intacte. « J’ai prévenu papa sur le chemin, tu devrais le rappeler pour lui dire que tu vas bien, il sera rassurée » Enfin si bien sur elle n’avait pas également rayé son père de sa vie comme elle l’avait fait avec lui il y a quelques mois. « Comment va Smeethy ? » Bien pensa t-il, certainement en tout cas puisqu’il était dans la salle d’attente et non pas dans une chambre mais en vérité Jake ne s’en était pas vraiment préoccupée. Trop occupée justement à le renvoyer. Chose que Rory ne semblait guère apprécier. « Tu as fait quoi ?! ». Elle avait très bien entendu et Jake ne comptait pas le répéter. Qu’elle hurle si elle veut mais pour lui cet homme avait mis sa sœur en danger. Et puis de toute manière il a toujours soupçonné qu’il se passait quelque chose entre eux deux. Jake paranoïaque. « Smeethy a été plus une famille pour moi ces seize dernières années que papa et toi ne le serait jamais. Tu n'avais pas le droit de le renvoyer Jackson ! » Bon alors visiblement elle ne couche pas avec lui en fait puisqu’elle le considère comme sa famille. Et pourtant ces paroles le blessent, elles se voulaient blessante bien sur. Aurora avait fait en sorte de choisir chaque mot afin de faire mal à son jumeau. « Et toi tu n’as pas le droit de me parler comme ça ! » Elle lui avait dit qu’elle aurait préféré le voir mort il y a quelques mois et pourtant il était là, à ses côtés, bien vivant. Passant outre leur dispute, passant outre les mots blessants qu’il n’oublierait certainement jamais. Et voila qu’elle recommençait, prétendant qu’il n’avait jamais été là pour elle. Mais comment avait-elle pu oublier toutes ces années ? Comment avait-elle pu oublier les nuits qu’il avait passé à la tenir dans ses bras parce qu’elle pleurait, parce qu’elle avait peur de le perdre lui ou son père après leur mère. « Tu n’auras qu’à le ré-engager si ça te chantes je m’en contre fiche » Il se fichait bien qu’elle le reprennes ou non, de toute manière il savait qu’elle le ferait. Il était plus affecté par le fait qu’elle semble se ficher totalement de sa présence ici, de son inquiétude. « Si tu es revenu pour recommencer à contrôler ma vie, tu peux partir » C’était vraiment ce qu’elle pensait ? Qu’il était ici seulement pour garder le contrôle sur elle ? « Je suis venu parce que j’étais inquiet. J’ai cru que quelque chose de terrible t’étais arrivé mais finalement tu n’as pas l’air en si mauvais état que ça si tu es toujours capable d’autant de méchanceté » Ne pouvait-elle pas laisser sa rancœur de côté quelques instants ? Jake commençait à croire qu’elle avait réellement fait une croix sur lui et qu’elle ne regrettait aucunement son choix. « Maintenant si tu n’es pas capable de mettre ta rancune de côté quand je fais un pas vers toi, peu importe les circonstances alors tu as raison peut-être que je n’aurais pas du revenir » Jake avait eu peur pour elle plus que jamais auparavant, il avait eu peur de la perdre sans jamais avoir eu l’occasion de lui montrer à quel point il l’aimait mais aujourd’hui elle ne lui en laissait pas vraiment la possibilité. « Tu penses être celle de nous deux qui a hérité d’un cœur et pourtant c’est moi qui suis ici aujourd’hui. C’est moi qui ai quitté ma réunion parce que j’étais terrifiée, c’est moi qui ai roulé bien au-dessus des limitations parce que j’avais peur de ne pas arriver à temps » Elle ne comprenait donc pas à quel point il l’aimait ? Ou bien n’en avait-elle plus rien à faire « Finalement c’est moi qui t’aimes depuis toutes ces années malgré les haut et les bas quand toi tu as décidé de me rayer de ta vie du jour au lendemain. Sans même te retourner ».


La confiance, c'est comme une gomme.  On peut pardonner, mais à force, quoi que l'on fasse, elle finira toujours pas rétrécir jusqu'au jour où elle disparaîtra complètement. Car toute confiance à ses limites. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/04/2017
›› Commérages : 410
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jenna-Louise cutie Coleman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I thought i lost you + AURORA ✻ ( Jeu 1 Mar - 18:38 )


Jake & Aurora

When I'm broke into your heart I'll throw away the key. So tell me what you see, oh a lover of a thief. Another night of destruction what have a done to hurt you ? My body is not function in the way it's meant to. Turn the light on, tell the truth be a man before it gets too late.



Cela faisait maintenant un moment que Aurora Callahahn n'avait pas parlé à son frère. Depuis leur dispute, elle n'avait pas cherché à le recontacter. Parce qu'elle savait qu'il attendrait sans doute des excuses. Et elle n'avait aucune intention de lui en présenter. Et elle savait que c'était sans doute le cas de son frère aussi. La jeune femme savait que ses mots avaient été violents, méchants, mais elle ne les regrettait pas. Elle avait même plutôt l'impression qu'ils avaient été nécessaires pour qu'enfin Jackson puisse comprendre à quel point elle lui en voulait et à quel point elle était en colère contre lui. Leur relation telle qu'elle existait ne pouvait plus exister. Parce qu'elle était trop douloureuse et trop difficile à vivre. Mais si Aurora ne pouvait pas avoir une relation normale avec son frère, alors elle préférait ne pas en avoir du tout. C'était inutile qu'ils continuent à se faire tant de mal de la sorte. La jeune femme n'avait plus la force de se battre contre son frère en permanence. Mais malgré la colère qu'elle pouvait ressentir pour lui, elle était agréablement surprise de le voir dans sa chambre. Alors il s'était inquiété pour elle ? C'était triste à dire, pourtant la brune en était surprise. Agréablement. Mais elle n'aurait pas pensé qu'il mettrait son ego de côté pour la voir après son accident. Un fin sourire, timide mais présent, se dessinait sur ses lèvres. Elle ne savait même pas trop quoi lui dire, hormis lui dire ce que le médecin lui avait dit. Transmettre des informations. Comme s'ils étaient deux étrangers. Mais Aurora ne savait pas trop quoi lui dire. C'était comme si quelque chose s'était brisé entre eux. Et elle ne savait pas comment le réparer. Ni même s'ils pouvaient le réparer. « Je le rappellerais quand j'aurais mis la main sur mon téléphone », promit-elle. Elle avait perdu son téléphone dans l'accident. Il était probablement toujours encore dans la voiture dans laquelle elle se trouvait. Et en même temps, elle ne voyait pas bien ce qu'elle en aurait fait. Prévenir son père. Son père qui trouvait ses affaires plus importantes qu'elle et qui n'avait rien mit en pause pour venir la voir. La jeune femme était déçue, c'était une certitude. Mais elle aurait du savoir que chez les Callahan, les affaires passaient avant tout le reste. C'était le cas depuis que maman Callahan décédée. Mais peu décidée à se prendre d'avantage la tête, la jeune femme décida de prendre des nouvelles de Smeethy. Sauf que ce qu'elle apprit ne lui plu pas non plus. Pourquoi son frère s'entêtait-il toujours à se mêler de sa vie ? Il n'avait décidément toujours rien comprit. La jeune femme était las de se battre. Ils ne seraient jamais une famille normale. Et ça la mettait très clairement en colère. « Je crois au contraire que j'ai tous les droits de te parler comme ça », rétorqua-t-elle, énervée. La colère la mettait dans tous ses états. La jeune femme était plus qu'agacée. Elle était énervée. Elle aurait aimé jeter quelque chose au visage de son frère. Mais elle ne pouvait pas. Et en plus, elle avait mal à la tête et le fait se s'énerver n'arrangeait rien. La jeune femme allait finir par perdre patience. Déjà que la patience n'était pas son fort. « La question n'est pas de savoir si je vais le ré-engager ou non. La question est que tu n'avais pas le droit de le renvoyer. L'accident n'était même pas de sa faute », répliqua-t-elle en fronçant les sourcils. S'emporter de la sorte lui coupait le souffle. Elle n'avait pas la force de s'emporter de la sorte. Et elle avait mal, en plus de ça. Pourtant, elle n'arrivait pas à se calmer pour avoir une conversation normale avec son frère. Au contraire, elle avait juste envie de s'arracher elle-même ses perfusions pour le foutre dehors de sa chambre. Si elle avait été agréablement surprise de le voir, ça lui était passé. Il aurait pu revenir pour elle, mais non, il était revenu pour recommencer à contrôler sa vie. Et elle ne pouvait plus l'accepter. « De méchanceté ? Il y a erreur là Jackson, je suis juste fatiguée de ton attitude. Tu aurais pu te contenter de me tenir la main et on aurait pleuré dans les bras l'un de l'autre. Mais non, il fallait que tu vires mon chauffeur », répliqua-t-elle, agacée. Si en plus il se mettait à jouer à Calimero, ça n'allait pas le faire. Aurora allait vraiment finir par se mettre en colère. Certes elle n'avait pas assez de forces pour une grosse dispute, mais elle trouverait de l'énergie si c'était nécessaire. Elle passa ses mains sur son visage, emmêlant les câbles de ses perfusions au passage. Putain. Ces trucs l'emmerdait grandement. « Je suis contente que tu sois là Jackson. Je suis simplement mécontente que tu te sois permis de renvoyer mon chauffeur », répondit-elle simplement, d'un ton un peu plus calme. Crier ne servirait à rien. A part peut-être à empirer son mal de crâne. Son médecin lui avait dit de se reposer. C'était mal parti pour l'instant, elle le sentait. La jeune femme posa son regard sur le visage de son frère et constata qu'en effet, il avait l'air inquiet. Elle ne remettait pas ça en question. C'était juste sa manière de faire qui lui posait problème. Elle comprenait ce qu'il lui disait. Et pourtant elle trouvait toujours ça triste. « Je ne remet pas ton inquiétude en question. Mais je trouve ça triste qu'il ait fallu un accident pour qu'on s'adresse la parole. Ça en dit long sur l'état de notre relation », souffla-t-elle, plus calmement. C'était peut-être ça le plus triste dans le fond. Est-ce qu'ils auraient fini par s'adresser de nouveau la parole un jour, sans ce malheureux accident de voiture ? Elle n'en était pas sûre. Elle en tout cas, elle n'aurait probablement jamais fait le premier pas dans sa direction. La jeune femme sursauta à ses dernières paroles, comme s'il l'avait giflé. Alors celle là, elle ne l'avait pas vu venir. Jamais il ne lui avait encore dit qu'il l'aimait. Jamais. « Tu … », commença-t-elle. Elle ne savait même pas quoi lui dire. Son visage trahissait sa tristesse. Mais les mots ne venaient pas. « Tu m'as demandé de partir », acheva-t-elle finalement. Ce n'était pas la première fois qu'ils se disputaient. Mais c'était la première fois qu'elle avait eu l'impression que tout était fini. Qu'ils ne parviendraient jamais à se réconcilier. Finalement, la jeune femme se mit à regarder le plafond, incapable d'affronter son regard. Après avoir gardé le silence, la jeune femme reprit la parole. « Je t'aime Jackson. Et ça a toujours été le cas. Je ne supporterais pas de te perdre », commença-t-elle. La jeune femme finit par arrêter le plafond pour reporter son attention sur son jumeau. « Mais je veux être heureuse. Je veux une vraie famille. Je veux tomber amoureuse. Je ne supporte plus la solitude », déclara-t-elle de but en blanc. Puisqu'ils en étaient à se dire des choses qu'ils ne s'étaient jamais dit, c'était le moment de vider son sac. « Et je ne veux plus que tu sois là pour tout gâcher », acheva-t-elle finalement. Dans le fond, leur petit jeu, leur petite guerre, elle avait duré pendant trop longtemps.



LOST AND INSECURE
Stop and stare, I think I'm moving but I go nowhere. Yeah, I know that everyone gets scared but I've become what I can't be. Stop and stare you start to wonder why you're here not there and you'd give anything to get what's fair. But fair ain't what you really need oh, can you see what I see ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 83
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Nathaniel Buzolic
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jane carrington (kristen bell)
›› more about me

Re: I thought i lost you + AURORA ✻ ( Dim 18 Mar - 15:47 )

aurora&jake ⊹ « Je le rappellerais quand j'aurais mis la main sur mon téléphone » Jackson acquiesce les paroles de sa sœur d’un signe de tête. Cet échange de paroles complètement impersonnelle le dérange, comme s’il discutait avec une inconnue. Elle est pourtant loin d’en être une. Elle est sa sœur, plus que ça même, sa jumelle et ça fait d’elle tout sauf une inconnue. Elle est la personne qu’il connait le mieux du moins jusqu’à Noël c’était ce qu’il pensait. Il pensait la connaître par cœur, il pensait pouvoir prédire avec certitude chaque fois qu’il allait trop loin et qu’elle craquerait, pourtant ce jour là alors qu’elle l’avait surpris en l’attendant dans son salon il ne c’était pas attendu à ce qu’elle commande sa mort. En vingt neuf ans les jumeaux Callahan avait eu des tas de disputes, ils s’étaient dit des choses horribles, des méchancetés qu’ils avaient souvent regrettées. Mais jamais une de leur dispute n’avait été aussi loin, et malgré cela Aurora ne semblait pas regretter. Après des semaines sans nouvelle elle le regardait comme s’il était un inconnu, comme si elle attendait de quelconques excuses de sa part. Mais n’étais-ce pas à elle de s’excuser ? Le combat était toujours le même, ils se renvoient la balle l’un l’autre, rejetant la faute sur l’autre, refusant d’être celui qui dira pardon parce qu’il ne pense pas en avoir besoin. Après tant d’années on pourrait penser qu’ils ont appris de ces disputes mais non. D’ailleurs la preuve, ils sont dans la même pièce depuis à peine 5 minutes que déjà Rory est en train de lui crier dessus. « Je crois au contraire que j'ai tous les droits de te parler comme ça » Jackson souffle « Non ! Non t’as pas le droit, parce que que tu le veuilles ou non je suis ta famille, peu importe ce que tu diras » Elle pouvait couper les ponts avec lui comme elle l’avait fait les dernières semaines mais cela ne changerait pas les faits. Il est son frère qu’elle le veuille ou non, il est son frère pour le meilleur et pour le pire. Tel un mariage forcé.  « La question n'est pas de savoir si je vais le ré-engager ou non. La question est que tu n'avais pas le droit de le renvoyer. L'accident n'était même pas de sa faute » Il est vrai que Jackson ne c’était pas vraiment attardé à savoir si cet accident était de sa faute ou non. Peut-être aurait-il du il voulait bien l’admettre et pourtant il ne comprenait pas pourquoi Rory se mettait dans tous ses états. « Et ben je le re embauche, voila, histoire terminé » Il se fichait bien de Smeethy et n’était certainement pas ici pour parler de lui. Il était là pour vérifier que sa sœur allait bien, pour la soutenir, la réconforter mais elle ne semblait en aucun vouloir de sa présence ici. Sa réaction le décevait. « De méchanceté ? Il y a erreur là Jackson, je suis juste fatiguée de ton attitude. Tu aurais pu te contenter de me tenir la main et on aurait pleuré dans les bras l'un de l'autre. Mais non, il fallait que tu vires mon chauffeur » Elle va le gonfler longtemps avec cette histoire de chauffeur ? Non parce que Jackson commence réellement à croire qu’elle couche avec lui, impossible autrement qu’elle soit autant attachée à lui. « Bon sang mais je viens de te dire que je n’en avais rien à faire de ton chauffeur alors arrête de me bassiner avec ça et peut-être que j’aurais enfin le temps de te tenir la main » Jake finit par reposer son dos contre le dossier de la chaise, épuisé de cette dispute idiote. « Je suis contente que tu sois là Jackson. Je suis simplement mécontente que tu te sois permis de renvoyer mon chauffeur » Ok donc elle lâche vraiment pas l’affaire avec son chauffeur hein ? Malgré tout Jake releva le fait qu’elle avait dit être contente de le voir là. Heureusement qu’elle l’avait dit parce qu’il n’aurait certainement pas parié dessus autrement. Elle semblait croire qu’il était venu dans le seul but de contrôler sa vie mais c’était faux. Il n’avait pas l’intention de contrôler quoi que ce soit, en réalité il c’était simplement inquiété et Rory ne semblait même pas s’en rendre compte. « Je ne remet pas ton inquiétude en question. Mais je trouve ça triste qu'il ait fallu un accident pour qu'on s'adresse la parole. Ça en dit long sur l'état de notre relation »,C’est vrai, il avait fallu un accident pour qu’ils s’adressent à nouveau la parole et pourtant aussi horrible que cela puisse paraître Jake était presque heureux que cet accident ai eu lieu. Combien de semaines, de mois supplémentaires seraient-ils restés sans se parler si cet événement ne c’était pas produit ? Se seraient-ils même reparlés un jour ? N’aurait-elle pas fini par l’oublier, trop satisfaite par cette vie loin de lui. « Notre relation est comme ça depuis presque toujours, je vois pas en quoi ça te dérange désormais » Ils vivent ainsi depuis des années, se détester est leur moteur, leur gazoil. Pourquoi changeraient-ils leur façon d’être ? Cet accident aussi horrible soit-il avait permis à Jake de se rendre compte à quel point il tenait à sa sœur, et venait de lui permettre de lui dire à quel point il l’aimait. « Tu … » Il la regarde, silencieux. Se demandant ce qu’elle va bien pouvoir lui répondre. « Tu m'as demandé de partir » Parce qu’elle lui avait dit des choses qu’il ne pouvait pas accepter. Parce que leur méchanceté avait atteint un niveau qu’il ne pouvait admettre. « Tu as dit que tu aurais préféré que je sois mort à la place de maman » Il lui avait demandé de partir parce qu’il ne supportait pas de la regarder après ces paroles. Il lui avait demandé de partir parce qu’il se sentait incapable de pardonner de telles paroles et pourtant le voila qui était là à son chevet. C’était lui qui était revenu finalement. « Je t'aime Jackson. Et ça a toujours été le cas. Je ne supporterais pas de te perdre » Pourtant c’était ce qu’elle avait souhaité des semaines plus tôt. Pouvait-il en conclure que ses mots avaient dépassés sa pensé ? Etais-ce qu’elle essayait de lui dire à travers ces quelques mots ? « Mais je veux être heureuse. Je veux une vraie famille. Je veux tomber amoureuse. Je ne supporte plus la solitude »  Il la regarde, sa gorge se noue. Il sait que ce qu’elle vient de lui dire sont des reproches déguisés. Elle lui reproche de lui avoir volé son bonheur, de lui avoir volé sa chance d’être heureuse, amoureuse. Pourtant contrairement à ce qu’elle pense, il n’a jamais souhaité que son bonheur. « Et je ne veux plus que tu sois là pour tout gâcher » Cette dernière phrase sonna comme un ultimatum pour Jake. Soit il changeait pour ne plus lui gâcher la vie, soit elle resterait loin de lui pour être sur qu’il ne la lui gâche plus. « Je n’ai jamais voulu que tu sois malheureuse Rory » Bien au contraire, cependant jusqu’à lors il était persuadé d’être le seul assez bien pour pouvoir la rendre heureuse. Seulement il se rendait compte à présent qu’en vérité c’était lui qui la rendait malheureuse. « Si vraiment c’est ce que tu veux alors d’accord. Je vais essayer de changer. Je te le promets » Personne n’a dit qu’il réussirait. Mais au moins il promettait d’essayer. Puis Jake repensa à l’origine même de leur dispute, celle qui les avaient amenés à ne plus se parler jusqu’à aujourd’hui. « Tu sais Rory, maman me manques aussi » Quand bien même il ne le cri pas sur les toits sa mère lui manque plus qu’il ne veut bien le montrer. Et il avait besoin que sa sœur en soit consciente. « Je ne vais pas au cimetière aussi souvent que toi c’est vrai, en fait je n’y vais qu’une fois par an même, un peu après Noël, je lui dépose un bouquet de ses fleurs favorite. Je ne vais pas là-bas parce que je déteste cet endroit mais crois-moi je pense à maman surement aussi souvent que toi » Jamais il ne le lui avait dit, parce qu’à ses yeux il était le grand, frère, il était celui qui devait protéger Aurora. Il n’avait pas le temps pour pleurer, pas le temps pour faire son deuil. « Ce n’est pas parce que je ne pleure pas qu’elle ne me manque pas. Mais pendant toutes ces années tu avait besoin d’une épaule sur laquelle pleurer, et cette épaule avait besoin d’être solide afin que tu puisses t’y reposer ».


La confiance, c'est comme une gomme.  On peut pardonner, mais à force, quoi que l'on fasse, elle finira toujours pas rétrécir jusqu'au jour où elle disparaîtra complètement. Car toute confiance à ses limites. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/04/2017
›› Commérages : 410
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jenna-Louise cutie Coleman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I thought i lost you + AURORA ✻ ( Dim 25 Mar - 17:12 )


Jake & Aurora

When I'm broke into your heart I'll throw away the key. So tell me what you see, oh a lover of a thief. Another night of destruction what have a done to hurt you ? My body is not function in the way it's meant to. Turn the light on, tell the truth be a man before it gets too late.



Alors, ils en étaient réduits à ça tous les deux. A se raconter des banalités sans intérêt. En même temps, la jeune femme avait du mal à se rappeler de la dernière fois qu'ils avaient eu une conversation normale tous les deux. Sans s'énerver. Sans crier. Il était vrai que c'était souvent chez son frère qu'elle allait pleurer quand quelque chose n'allait pas, mais en même temps, c'était aussi souvent lui qui était responsable de ce larmes. Peut-être, dans le fond, qu'elle était devenue un peu trop sensible avec le temps. A cause de tous ces gens qui s'étaient servi d'elle, à cause de l'absence de son père, à cause de cette famille qui n'avait rien de normale. Peut-être que s'ils avaient été plus pauvres, ils auraient été plus heureux. Son père aurait eu moins d'excuses pour être tout le temps absent. Il aurait pu être là pour eux. Comme ça, Jackson n'aurait pas eu à se substituer au rôle de père protecteur et ils auraient pu avoir une relation normale. Mais avec des si, on refaisait le monde. Et les jumeaux Callahan, en plus d'avoir une relation particulière avaient tous les deux un caractère très particulier. Cela n'avait absolument rien de surprenant de les voir se déchirer, s’entre-tuer. Ils étaient fait pour ça. C'était leur caractère qui l'exigeait. On aurait pu croire qu'après tant de disputes, ils auraient enfin apprit quelque chose tous les deux, mais non, ce n'était pas le cas. Ils continuaient à se déchirer, à se prendre la tête. Même maintenant, alors que la jeune femme aurait dû se reposer pour ménager sa tête, elle se retrouvait à crier sur son frère, parce qu'elle était tout bonnement furieuse contre lui. « Ma famille, c'est ça ouais », souffla-t-elle. Elle n'avait plus de répartie. Elle était juste épuisée. Fatiguée de lutter. Alors à la place, elle se laissa retomber sur ses coussins, qui semblaient si accueillant, si confortables. Elle aurait aimé s'endormir, quand bien même le docteur lui avait dit de rester éveillée. La jeune femme en avait assez de tout ça. Au fond d'elle, elle se demandait si elle n'aurait pas dû déménager. S'installer ailleurs, dans une grande ville. Finir ses études. Trouver un travail. Ne pas être dépendante de sa famille, justement pour avoir la paix. Mais même si elle détestait parfois les deux hommes de sa vie, la jeune femme était attachée à eux. Elle ne partait pas, parce que même sans le vouloir, ils la retenaient. « Rha, ce que tu peux m'énerver », grogna-t-elle. Mais il le faisait exprès ou quoi ? Ce n'était pas une question de savoir s'il ré-engageait son chauffeur ou pas. C'était déjà le fait qu'il s'était permis de renvoyer un homme qui l'accompagnait partout depuis des années. Qui l'avait vu grandir. Qui se comportait avec elle comme un oncle, comme un parrain, comme un protecteur. Il voulait toujours tout contrôler et ne demandait pas aux autres s'ils étaient ou non d'accord. La jeune femme se passa le visage sur les mains, grimaçant parce qu'elle venait de faire bouger l'aiguille dans sa main. Aïe. « Tu fais chier. Le problème, c'est que tu veux toujours tout contrôler et que tu ne réfléchis pas avant d'agir », s'énerva-t-elle. Alors oui, elle allait encore le soûler longtemps avec son chauffeur. Et d'ailleurs, il était certain qu'elle ne lui présenterait jamais Tony. Elle faisait tout pour l'aider à se reconstruire, mais lui serait capable de croire qu'elle couchait avec et de le descendre plus bas que terre. La jeune femme décida cependant de laisser tomber et de lui avouer que dans le fond, elle était contente de le savoir ici. Elle était contente que malgré son orgueil, il se soit rendu à son chevet. Elle n'y aurait pas cru si elle ne l'avait pas vu de ses propres yeux. Parce que leur relation avait prit un drôle de tournant ces derniers mois. « Ce n'est pas parce que notre relation a toujours été comme ça qu'elle est normale pour autant », fit-elle remarquer. D'ailleurs, leur relation n'avait jamais été normale. Petits, quand ils étaient punis, Aurora trouvait toujours un moyen de se glisser dans la chambre de son frère. Des fois la nuit, elle allait dormir avec lui, parce qu'elle avait peur du noir ou des éclairs. Ils avaient les mêmes amis, puisqu'il était impossible de les séparer plus de deux secondes et demi. Aurora avait toujours été dépendante de son frère, comme certains sont dépendants à la drogue. Ces dernières semaines, elle avait tenté de se sevrer. Mais il suffisait qu'il se tienne là, à son chevet, pour qu'elle replonge comme la faible qu'elle était. Ils avaient l'habitude de s'en vouloir, mais cette fois-ci les choses étaient allées trop loin. Ils avaient dit des choses tous les deux. Et le pire dans tout ça, c'est qu'Aurora ne pouvait pas s'excuser parce qu'elle n'était pas certaine de pouvoir dire qu'elle ne pensait pas ce qu'elle avait dit. Elle savait qu'elle était contradictoire. Elle aurait aimé que les rôles soient inversés, parce que sa mère aurait été là pour prendre soin d'elle. Mais d'un autre côté, son frère était la deuxième moitié d'elle-même. Ils partageaient le même sang. Le même ADN, l'un féminin, l'autre masculin. Ils partageaient presque la même date de naissance. Aurait-elle supporté de le perdre ? Sans doute pas. Parce que c'était la moitié d'elle-même qui aurait disparu avec elle. La jeune femme aurait pu rester terrée dans son silence encore longtemps. Elle était douée à ce jeu là et Jackson était bien placé pour le savoir. Mais elle jugea que c'était le bon moment pour lui dire tout ce qu'elle avait sur le cœur. Pour s'ouvrir à lui. Elle ne savait pas ce qui avait changé. Elle l'avait toujours pardonné. Mais cette fois c'était différent. Parce que la jeune femme avait vraiment envie d'être heureuse. A vrai dire, c'était surtout qu'elle avait peur de finir ses jours seule. Et qu'elle ne supportait plus le poids de la solitude. « Je sais », répondit-elle avec un sourire triste. Dans le fond, elle l'avait toujours su. Tout comme elle n'avait jamais voulu le savoir malheureux. Mais dans le fond, d'une certaine minute, c'était la seule chose qu'ils savaient faire tous les deux : se rendre malheureux. La jeune femme sentit un poids s'enlever de ses épaules quand il lui promit de faire des efforts. « J'ai conscience que moi aussi je dois faire des efforts. Je crois que je continuerais toute ma vie à penser que personne n'est assez bien pour toi. Mais si un jour tu me dis que tu es heureux alors … j'essaierai de l'accepter », répondit-elle avec un demi-sourire. A vrai dire, elle avait déjà l'impression que son frère lui échappait. Alors elle ne voulait le partager avec personne. Mais elle avait conscience que si elle voulait obtenir de lui qu'il fasse des efforts, elle allait devoir en faire elle aussi. Quand il en vint à parler de leur mère, le cœur de la jeune femme se serra instantanément. Mais elle l'écouta parler, des larmes brillants dans ses yeux, qu'elle empêchait de laisser couler. « Pourquoi est-ce que tu ne m'as jamais rien dit ? Je n'aurais pas insisté pour que tu viennes, si j'avais su. J'étais en colère, pendant toutes ces années, parce que je croyais que papa et toi vous l'aviez oubliée et que je pensais qu'elle méritait mieux que ça », expliqua-t-elle. Sa mère était une femme formidable. Et elle le serait toujours si un accident de voiture ne la lui avait pas arraché. Mais elle avait toujours cru que son père et son frère étaient devenus indifférents avec le temps. Au début, ils se rendaient tous les trois au cimetière. Puis un jour, ils avaient arrêté. Et elle avait cru que c'était la date buttoir, la date où ils devaient arrêter de pleurer leur mère. Troublée par ses propos, la jeune femme eut besoin d'un moment avant de reprendre la parole. « Je suis désolée si tu as cru que tu n'avais pas le droit d'être triste. Ou si tu as cru que tu ne pouvais pas te reposer sur moi toi aussi », finit-elle par répondre. Elle avait toujours cru que leur relation était à double sens. Mais apparemment, elle n'avait pas su lui montrer que lui aussi pouvait avoir confiance en elle. Peut-être qu'elle aussi, d'une certaine façon, l'avait laissé tomber, sans le vouloir. La jeune femme resta silencieuse un long moment, méditant ses pensées. Et soudain, elle se remit à parler. « Avant l'accident, je visitais des locaux pour ouvrir une association d'aide aux sans-abris », déclara-t-elle soudain. Ça sortait de nulle part, mais elle avait besoin qu'il le sache. Qu'il sache qu'elle aussi essayait de changer et de reprendre sa vie en main.



LOST AND INSECURE
Stop and stare, I think I'm moving but I go nowhere. Yeah, I know that everyone gets scared but I've become what I can't be. Stop and stare you start to wonder why you're here not there and you'd give anything to get what's fair. But fair ain't what you really need oh, can you see what I see ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 83
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Nathaniel Buzolic
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jane carrington (kristen bell)
›› more about me

Re: I thought i lost you + AURORA ✻ ( Dim 15 Avr - 16:45 )

aurora&jake ⊹ « Ma famille, c'est ça ouais » Il la regarde, blessé par ses paroles mais ne laisse pourtant rien transparaître. Elle a beau ne pas vouloir l’avouer lui et son père son la seule famille qu’il lui reste. Alors oui ils n’ont rien de la petite famille parfaite, ils ne font pas de grand repas de famille les dimanches, ils ne se prennent pas dans les bras à chaque rencontre et pourtant qu’elle le veuille ou non Jackson est sa famille. Plus que n’importe qui d’autre. Il est celui qui a vécu avec elle toute ses joies et ses peines, bien qu’il soit le responsable de certaines d’entre elle. Il est celui qui l’a accompagné toute sa vie, qui l’a conseillé, écouté, disputé. Il n’est peut-être pas l’image qu’elle se fait du frère idéal et pourtant qu’elle le veuille ou non il est son frère. Il a toujours été là, le sera toujours. Il est là aujourd’hui à ses côtés alors même qu’elle souhaitait sa mort quelques semaines plus tôt. Il est là parce qu’elle est sa seule famille, la seule sans qui il ne peut pas avancer quand bien même il oserait proclamer le contraire. Il est là parce qu’il a besoin d’elle peut-être plus qu’elle n’a besoin de lui finalement. « Rha, ce que tu peux m'énerver » Jackson lève les yeux au ciel. Il ne comprend vraiment pas pourquoi elle fait toute une histoire avec ce chauffeur. Il est maintenant persuadé qu’elle se le tape et va certainement mener sa petite enquête une fois de retour à son bureau. Au moins cette fois elle aura une bonne raison de dire qu’il contrôle toute sa vie. Chose qu’elle ne se fait pas prier pour répéter une nouvelle fois d’ailleurs. « Tu fais chier. Le problème, c'est que tu veux toujours tout contrôler et que tu ne réfléchis pas avant d'agir » Si en générale leur dispute tourne toujours autour des mêmes sujets cette fois-ci on ne pouvait pas leur enlever qu’ils faisaient dans la nouveauté. Enfin presque car finalement tout revenait toujours à Jake et son obsession du contrôle. Néanmoins se disputer à cause du chauffeur n’était encore jamais arrivé. Malgré tout la colère de l’un comme de l’autre semble s’atténuer quand Rory avoue qu’elle est heureuse de le savoir à ces côtés. Elle ne tenait donc pas tant que ça à le voir mort si ? Malgré tout ces mots lui resteront en travers de la gorge pendant encore un certain temps. « Ce n'est pas parce que notre relation a toujours été comme ça qu'elle est normale pour autant » C’est vrai leur relation n’a rien de normale, elle est toxique, malsaine, et pourtant pour Jackson tout ceci est devenu normale au fil des années. S’il aimerait parfois que les disputes cessent entre eux il ne peut s’empêcher de se dire quelques secondes plus tard qu’il est incapable de changer. Du moins il n’en a jamais eu l’envie. Jamais jusqu’à cet instant précis. Jamais jusqu’à ce qu’elle lui dise qu’elle n’était plus sur de le vouloir dans sa vie. Une nouvelle fois elle lui avait évoqué son désir de ne plus vouloir de lui dans sa vie mais cette fois-ci ces quelques mots n’avait pas eu le même impact que quelques semaines auparavant. Jake le sait, s’il fait à nouveau demi-tour, la laisse ici, il n’y aura pas de retour en arrière possible. Ils en sont finalement arrivé là, au bout de cette longue route avec une intersection à son extrémité. Deux choix s’offraient à lui : refuser de changer et risquer de la perdre à jamais ou accepter de faire des efforts pour garder à ses côtés celle qui lui permettait d’avancer. Il avait eu des années pour faire ce choix mais aujourd’hui plus que jamais il était nécessaire et la réponse s’offrit à lui plus évidente que jamais. Il ne pouvait pas la perdre. Pas elle. Sa moitié. Son double. Sa jumelle. « J'ai conscience que moi aussi je dois faire des efforts. Je crois que je continuerais toute ma vie à penser que personne n'est assez bien pour toi. Mais si un jour tu me dis que tu es heureux alors … j'essaierai de l'accepter » Jackson qui n’est pourtant pas un garçon très expressif ne put s’empêcher de prendre sa sœur dans ses bras à cet instant. Comme s’il la retrouvait enfin après des années de séparation, des années de conflits. Cette promesse aussi futile soit-elle pour certain changerait certainement à jamais leur vie. Il savait que rien n’était gagné encore et que les disputes n’était pas terminée. Elles ne le seraient jamais et pourtant cette promesse d’un avenir meilleur était si belle qu’il voulait y croire. Il voulait croire qu’ils pouvaient changer. Ensemble. « Et j’essayerais de faire de même je te le promets mais le chemin sera long j’espère que tu le sais » Changer une personne après 30 années de vie, cela semblait presque impossible et Rory devrait se montrer patiente. Parce que cette promesse signait l’aube d’une nouvelle relation, Jackson décida de commencer celle-ci sous le thème de l’honnêteté. Avouant ainsi à sa sœur qu’il n’avait jamais oublié leur mère, que tout comme elle-même il se rendait sur sa tombe au moment des fêtes. Laissant ainsi ses sentiments s’exprimer durant cette courte période. Le seul de l’année. « Pourquoi est-ce que tu ne m'as jamais rien dit ? Je n'aurais pas insisté pour que tu viennes, si j'avais su. J'étais en colère, pendant toutes ces années, parce que je croyais que papa et toi vous l'aviez oubliée et que je pensais qu'elle méritait mieux que ça » Il s’en rendait compte désormais, il avait voulu se protéger en gardant ça secret et finalement ce mensonge avait apporté bien plus de mal que de bien dans leur vie. Générant des disputes qui n’auraient jamais eu lieu si seulement il lui avait dit la vérité. « Tu as raison Aurora elle mérite mieux que ça. Elle mérite une fille comme toi, qui va la voir aussi souvent qu’elle le peut. J’ai pas cette force là. Cet endroit… Je déteste cet endroit. Alors j’y vais une seule fois par an, me pardonnant moi-même en me disant qu’elle t’as toi. Qu’elle n’est pas seule » Jake n’a probablement jamais été aussi sincère avec sa sœur. Ne lui a jamais dévoilé des choses aussi personnelles, qui le touche autant. Sa mère étant certainement le sujet qui le touche le plus. Sans qu’il se donne pourtant le droit d’exprimer sa peine, sa colère, son deuil. « Je suis désolée si tu as cru que tu n'avais pas le droit d'être triste. Ou si tu as cru que tu ne pouvais pas te reposer sur moi toi aussi » Ce n’était pas ce qu’il avait cru. En fait il c’étai refusé lui-même le droit d’être triste. Parce qu’elle avait besoin de lui, parce qu’à ses yeux c’était à lui de veiller sur elle et non l’inverse. « T’avais besoin que je soit là et t’avais certainement pas besoin d’une loque à tes côtés » Jackson tiens la main de sa sœur dans la sienne comme s’il avait peur qu’elle change soudainement d’avis et qu’elle l’abandonne à nouveau. Comme si tout ceci était trop beau pour être vrai. « Avant l'accident, je visitais des locaux pour ouvrir une association d'aide aux sans-abris » Surpris Jake lâche la main d’Aurora, les yeux écarquillés. « Tu quoi ? » Cette annonce semblait tellement fausse, irréelle, dans la bouche de sa jumelle que Jackson avait un peu de mal à y croire « Qu’on soit d’accord ce n’est pas un reproche que je viens de faire. Je suis seulement surpris » Elle qui n’avait jamais rien fait d’autre de sa vie que de dépenser l’argent que leur père lui versait dans des choses plus futiles les unes que les autres. « Comment t’es venu une idée pareille ? » Elle qui n’a pourtant jamais donné un seul centime à tous les mendiants qu’elle pouvait croiser. Qu’est-ce qui l’a fait changer d’avis aussi radicalement ? « Si tu n’est pas en train de me faire une blague alors dans ce cas je suis fière de toi Roy. C'est un beau projet » En vérité il était même prêt à l’aider mais il craignait qu’elle ne prenne son envie de l’aider pour une nouvelle tentative de contrôle sur sa vie. C’était son projet et il la laisserait le mener à bien sans intervenir tant qu’elle ne le lui demande pas.


La confiance, c'est comme une gomme.  On peut pardonner, mais à force, quoi que l'on fasse, elle finira toujours pas rétrécir jusqu'au jour où elle disparaîtra complètement. Car toute confiance à ses limites. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/04/2017
›› Commérages : 410
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jenna-Louise cutie Coleman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I thought i lost you + AURORA ✻ ( Jeu 3 Mai - 17:40 )


Jake & Aurora

When I'm broke into your heart I'll throw away the key. So tell me what you see, oh a lover of a thief. Another night of destruction what have a done to hurt you ? My body is not function in the way it's meant to. Turn the light on, tell the truth be a man before it gets too late.



Est-ce que la jeune femme avait consciente d'être dure avec son frère ? Sans aucun doute. Mais à vrai dire, la jeune femme avait emmagasiné de nombreuses années de colère et de frustration en elle, si bien qu'elle n'était plus certaine de savoir ce qu'elle ressentait exactement. La colère prédominait, c'était une certitude, mais elle était incapable de savoir si elle était contente ou non de voir son frère à son chevet. D'un certain côté, elle était contente de voir qu'il l'aimait assez pour mettre sa fierté de côté, afin de la retrouver et de la soutenir. Et d'un autre côté, la jeune femme était tellement furieuse de voir qu'il se mêlait encore de sa vie, de ses affaires, qu'elle n'était pas certaine de pouvoir se réjouir de sa présence. Elle avait même plutôt envie de lui jeter un objet au visage. Et la colère se reflétait d'ailleurs sur son visage. Aurora était une très bonne actrice, sauf quand il s'agissait de son père et de son frère. Elle n'arrivait plus à cacher quand ils la blessaient, quand ils la décevaient ou quand ils la mettaient en colère. Mais malgré toute la colère que la jeune femme pouvait ressentir pour son frère, il était là. Elle avait souhaité sa mort, elle avait souhaité que sa mère soit toujours en vie et pourtant il était là. Elle devait bien avouer être surprise, parce qu'ils avaient tous les deux une fierté surdimensionné, mais il avait prit sur lui et il était là. Alors forcément, la jeune femme était touchée. Peut-être que dans le fond, il tenait un petit peu à elle. Assez pour être là, assez pour lui tenir la main. Et ça la soulageait et apaisait un peu sa colère. Rien ne disait dans le fond qu'elle n'allait pas s'énerver à nouveau sur lui dans dix minutes, mais pour l'instant, elle était bien plus calme. Elle était plus facilement disposée à lui parler aussi. Alors elle lui avouait ce qu'elle avait sur le cœur. Leur relation toxique. Le fait qu'elle voulait changer ça. Mais Aurora n'était pas stupide. Elle savait qu'elle aussi devait changer. Après toutes ces années, elle avait fini par jouer le même jeu pourri que son frère et par devenir aussi mauvais que lui. Peut-être pire encore, parce qu'elle était plus sournoise, plus mesquine, prête à aller aussi loin qu'il le faudrait pour lui faire du mal. Mais pour la première fois depuis très longtemps, ils étaient prêts à changer. Tous les deux étaient prêts à faire un pas pour changer les choses, améliorer la situation. La jeune femme lui adressa un sourire et senti son cœur s'emballer quand il la serra dans ses bras. Chez les Callahan, ils n'étaient pas très démonstratifs. Alors Aurora était touchée et il lui fallut quelques secondes avant de passer son bras dans le dos de son frère, pour le tapoter délicatement. Le calme était revenu après la tempête, mais pour combien de temps ? « Je ne m'attends pas à ce que tu changes du jour au lendemain Jake. Si on est capables tous les deux de faire des efforts, j'imagine que ce sera déjà pas mal », concéda-t-elle. Parce que oui, changer pour eux deux, ce ne serait pas chose aisée. Ils avaient passé tant d'années à se déchirer. Aurora était persuadée que Jake n'accepterait jamais aucune de ses relations dans le fond, mais s'il n’œuvrait pas pour faire fuir tous les hommes de sa vie, ce serait déjà un grand pas en avant aux yeux de la brune. Elle n'en demandait pas plus. Juste une possibilité, une perspective de pouvoir être heureuse un jour. Et puisqu'ils en étaient au confidence … Eh bien Aurora devait bien avouer qu'elle avait été surprise par les confidences de son frère. Pendant des années, elle l'avait prit pour le roi des égoïstes, car il refusait catégoriquement d'aller au cimetière, fleurir la tombe de leur mère. De même que son père. Mais visiblement, ce que la jeune femme croyait était en partie faux. La jeune femme ouvrit la bouche et la referma à plusieurs reprises, stupéfaite. Il lui fallut un moment avant de reprendre la parole. « J'ai peur de l'oublier. C'est pour ça que j'y vais toutes les semaines. Je ne me souviens plus de sa voix et parfois son visage devient flou dans ma mémoire. Alors j'y vais tout le temps. Et puis, ça me donne un peu l'impression qu'elle est toujours avec nous », répondit-elle. Dire que la jeune femme avait souffert de la mort de leur mère était un euphémisme. Dans la mesure où son père n'était jamais à la maison, Aurora était une véritable fille à sa maman. Elle faisait tout avec elle et bien souvent elle imitait ses moindres gestes, tant elle rêvait de lui ressembler. Sa mort avait laissé une plaie béante dans son cœur, qu'elle n'avait jamais réussi à combler. « Tu crois que papa l'a oublié lui aussi ? », demanda-t-elle. A vrai dire, elle se posait souvent la question mais elle n'avait jamais osé la poser à son père, parce qu'elle savait qu'il la regarderait en fronçant les sourcils avant de partir sans lui répondre. Mais elle lui en voulait souvent de ne plus accorder d'importance à sa femme, au grand amour de sa vie. Tout ça parce qu'il avait eu trente milles femmes par la suite. « J'aurais été là pour te soutenir malgré tout. On aurait été là l'un pour l'autre », souffla-t-elle finalement. Mais dans le fond, pendant toutes ces années, Aurora avait été bien contente de pouvoir être triste et d'avoir un soutien infaillible à ses côtés. Son frère avait toujours été là pour elle, quand il s'agissait du chagrin de la perte de leur mère. C'était juste pour le reste, par la suite que les choses avaient dérapé entre eux. Mais puisqu'ils en étaient à se parler franchement, la jeune femme était bien décidée à lui faire part de son projet. Il avait l'air disposé à écouter, alors elle allait en profiter. Face à la réaction du jeune homme, la jeune femme sourit. « Ouais je sais, ça surprend », fit-elle, amusée. Elle ne pouvait pas lui en vouloir d'une telle réaction. Elle avait toujours été égoïste et trop gâtée. Alors ça la surprenait elle-même d'avoir eu une telle idée. Face à sa question, la jeune femme se mit à rire. « En septembre, un sans abri s'est installé à l'entrée du centre commercial. Du coup, j'ai voulu le payer pour le chasser. Mais je sais pas … il avait quelque chose, tu vois ? Il n'avait peut-être rien financièrement parlant, mais il n'avait pas peur pour autant de me tenir tête. Il avait encore sa fierté. Alors je l'ai invité à manger et je lui ai proposé de travailler pour moi, de temps en temps. Finalement, je l'aime bien. Il m'a donné envie de faire quelque chose de bien dans ma vie, avec tout l'argent qu'on a, on devrait bien pouvoir faire ça », expliqua-t-elle avec un sourire. Elle espérait qu'il n'allait pas se faire des films concernant Tony, parce que sinon elle allait avoir la nausée à la simple idée qu'il puisse penser que … Non. Elle ne voulait pas y penser. Beurk. Mais dans le fond, Tony était un vieux con, mais elle l'aimait bien quand même. Il avait quelque chose de spécial. Il avait réussi à toucher son cœur et à découvrir ce qu'elle cachait sous son épaisse carapace. « Merci Jake. Maintenant, il faut que j'arrive à convaincre papa d'investir dans les locaux et dans la mesure où il me croit incapable de faire quoi que e soit, ça ne va pas être facile », finit-elle par dire en haussant les épaules. En même temps, en 29 ans, elle avait souvent prouvé qu'elle n'était pas capable de faire grand-chose. « Si jamais il te demande si je suis sérieuse, tu pourras lui toucher un mot ? », demanda-t-elle. Elle se débrouillerait pour le reste, mais s'il pouvait l'aider à convaincre son père que ce n'était pas un caprice de sa part, ce serait toujours ça de prit.



LOST AND INSECURE
Stop and stare, I think I'm moving but I go nowhere. Yeah, I know that everyone gets scared but I've become what I can't be. Stop and stare you start to wonder why you're here not there and you'd give anything to get what's fair. But fair ain't what you really need oh, can you see what I see ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: I thought i lost you + AURORA ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I thought i lost you + AURORA

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération