You're like a wasted dream ✻ ADRIAN

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/02/2018
›› Commérages : 188
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Selena Queen Gomez
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Logan Pierce (Dacre Montgomery)
›› more about me

You're like a wasted dream ✻ ADRIAN ✻ ( Ven 23 Fév - 15:10 )

YOU'RE LIKE A WASTED DREAM ✻✻✻ Voilà déjà trois semaines qu'elle porte ce fichu platre et Lou, elle en a sérieusement marre. Elle a du mal à bouger à cause de ses contusions et il est parfois difficile de le cacher à son frère. Alors, pour qu'il arrête un peu de la materner, Lou a préféré se rendre à l'université pour voir ce qu'il s'était passé dans son cursus. Elle allait devoir plancher dure une fois qu'elle aurait récupéré. Apprendre comme il se doit les nouvelles chorégraphies en plus de celles qui s'ajouteront à son planning. Oui, c'est certain, ça ne sera pas de tout repos. Mais elle s'en fiche Vaut mieux qu'elle s'occupe l'esprit plutôt que de rester comme une larve devant la télévision, chose qu'elle fait depuis trois semaines maintenant. Ne pas bouger lui offrait un temps considérable pour réfléchir. Elle avait toujours Liam en tête, et non loin, Wolf, la jeune femme qui ne cessait de lui envoyer des SMS. Et comme une conne trop attachée, la brune y répondait à la seconde près. D'ailleurs, c'était exactement ce qu'elle était entrain de faire en ce moment, plutôt que de se concentrer sur les pas de danse de ses amies. « Louise ! Pourrais-tu nous faire le plaisir d'être avec nous une bonne fois pour toute ? » Elle grimace. Ca faisait longtemps qu'on l'avait pas appelé par son prénom en entier. Elle préférait de loin le son de ses trois premières syllabes. « Excusez-moi Madame Brown, mais il faut vraiment que j'y aille. » Sans plus d'explication, Lou récupère le peu d'affaire q'elle avait pris avec elle et sort de la pièce. Elle souffle un bon coup, regarde à droite, à gauche et dévale maladroitement les escaliers pour pouvoir sortir de l'enceinte du bâtiment. Elle pianote à nouveau sur son portable en attendant que le bus arrive. Heureusement, il y en avait un dans deux minutes. Une fois installée, proche de la porte de sortir pour ne pas devoir déranger tout le monde, elle appelle sa meilleure amie pour faire sa commère. Les deux jeunes femmes y vont de bon cœur et, c'est seulement quand elle voit qu'elle approche de sa station que Lou pense à baisser d'un ton et raccrocher. Son voisin avait probablement l'oreille qui saignait à cause de tout ce qu'elle venait de dire. « Mieux vaut être Gay de nos jours, les filles, c'est relou. » qu'elle lui sort avant de déguerpir une bonne fois pour toute hors de cet autobus. Elle sautille ensuite jusqu'à l'appartement à quelques mètres de là pour pouvoir enfin se reposer. Mais en ouvrant la porte, elle découvre un tableau des plus exécrables. Adrian, affalé dans le canapé, plusieurs canettes d'alcool autour de lui. Elle l'applaudit.« Félicitations ! Tu es vivant et bourré. » Et elle espère que la résonance lui donne un magnifique mal de tête. Elle est cruelle. « Donne-moi ça poivrot ! » Du mieux qu'elle peut, elle lui arrache la dernière bouteille à moitié pleine des mains et vide le restant dans l'évier. « T'as même pas été faire les courses ? Tu te fou de ma gueule ou quoi ? J'avais écris un petit mot sur la table pour te prévenir que je sortais tout l'après-midi et que tu devais les faire ! » Lou, elle sait parfaitement se montrer exécrable et chiante au moment où il ne le faut pas. « Sérieux Adrian, je t'aime bien. Mais t'es insupportable. » Un vrai gamin qu'elle aurait bien rajouté mais dans le vif de l'émotion, elle a failli se retrouver à terre. Borde de béquille de merde qui se coince dans les chaises ! « Allez, réveilles-toi, pauvre homme des cavernes. Et file moi une cigarette aussi. Je l'ai méritée ! » Elle tends la main, debout en face de lui, prête à lui donner la fessée s'il commence à se plaindre.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Lightning and the thunder ♒︎ Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 218
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : jeremy allen white
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: You're like a wasted dream ✻ ADRIAN ✻ ( Mar 27 Fév - 22:46 )

❝ you're like a wasted dream
Adrian & Lou


Ca continue, encore, toujours, le mal qui s'immisce, qui ronge un peu plus l'âme assombrie du jeune Dawkins, il a pas envie de s'arrêter de boire et pourtant il devrait. Il devrait arrêter de se battre dans les bars, mais il n'en a pas vraiment envie. Parce que ça lui fait du bien de se faire casser la gueule. Au moins, il sait qu'il ressent quelque chose, l'adrénaline, la haine, l'envie de faire du mal. Il ne s'arrête que quand il sent ses phalanges qui lui font mal. Ou quand il se prend un poing tellement violent qu'il manque de se tuer lui-même. Mais là, il n'est pas en train de se battre, non, il vient de quitter l'appartement de Cassiopée pour rejoindre son chez lui, sa fiole de scotch toujours dans sa poche dont il en vide un peu plus le contenu, il n'a pas envie de rentrer, mais pourtant il le doit, il est tard, trop tard, et il doit s'occuper de sa soeur. Mais il est sur qu'elle lui cache des choses, il saura quoi bientôt mais pas maintenant, il s'en fout un peu à vrai dire, rien d'autre ne compte que la bouteille et l'ivresse. Quand i pousse la porte, il n'y a personne, que le chat qui vient pour se faire nourrir, et il se demande si elle était là cette nuit. Il nourrit alors la bête et s'affale dans le canapé, ses canettes de bière dans la main et il en ouvre une qu'il boit un peu trop rapidement, qu'il broie entre ses mains avant de tenter de la balancer dans la poubelle, mais elle échoue lamentablement à côté. Il jure alors avant d'allumer la télévision et il regarde sans vraiment le regarder, son téléphone ne cesse de vibrer et il est plus concentré par sa conversation avec Sofia que par l'émission qui se déroule devant ses yeux. Il s'en fout de ses gens qui tentent de revendre leurs affaires mais qui n'en tirent pas un bon prix, pour lui, tout ce qui compte c'est l'alcool. Et il trouvera toujours un moyen de s'en procurer, une ardoise au Blue Lagoon ou au Silverlake, sa paye a la fin du mois, l'argent qu'il met dans la douchebag jar quand Lou le décide. L'argent de son beau-père. Tout est matière à se procurer une boisson alcoolisée. Quand il entend du bruit, il prend une gorgée de sa boisson alcoolisée avant de voir sa soeur qui entre et qui ne semble pas vraiment dans son bon jour. Comme d'habitude.  Il lève les yeux au ciel avant de la regarder « Et toi tu es vivante et déjà très chiante.» Il se redresse et soupire, mais ce n'était peut-être pas la chose à dire. Mais elle continue à l'attaquer et il se demande si lui balancer la télécommande en plein visage, ça l'aiderait à la calmer « Déjà calmos, je suis rentrée y'a deux heures de chez Cass. J'irais les faire ce soir les courses, ou on  peut se faire livrer chinois si tu veux. » Et il la regardait s'exciter sur la chaise et sur ses béquilles avant qu'elle ne se pointe devant lui, et il la fixait, passant une main sur son propre visage pour se réveiller avant de regarder sa main « T'as dit quoi ? » Il n'avait pas attendu, il était ailleurs, comme d'habitude. Puis le mot cigarette apparaissait dans son esprit alors il clignait rapidement des yeux en lui en glissant une dans la  main avant de la lui reprendre « Déjà tu me dis ce qu'il s'est passé pour que tu finisse dans un état pareil. » Il lui laissait une place sur le vieux canapé avant de la regarder « Et me dit pas que tu m'as déjà dit l'histoire, parce que j'y crois pas. » Non, son histoire ne tenait pas la route, et il avait juste envie qu'il cesse de lui mentir « T'es sportive, alors ton accident au ski, tu peux le servir au connard qui te sert de père mais pas à moi. »

©️ MADE BY LOYALS.
[/color]


J'crois qu'j'suis juste un génie du mal
Mes nuits sont blanches, mes idées noires, c'est comme chaque fois qu'j'ai arrêté d'boire, et qu'les journées sont plus qu'des gueules de bois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/02/2018
›› Commérages : 188
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Selena Queen Gomez
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Logan Pierce (Dacre Montgomery)
›› more about me

Re: You're like a wasted dream ✻ ADRIAN ✻ ( Sam 10 Mar - 16:30 )

YOU'RE LIKE A WASTED DREAM ✻✻✻ Elle sait pas si elle a envie de rire ou de pleurer face au tableau que lui offre son frère. Qu'est-ce qui va pas dans sa tête ou dans sa vie pour qu'il se laisse autant porter par la bouteille ? A ce qu'elle sache, Lissa lui a peut-être dit non à sa demande en mariage, mais il peut très vite s'en remettre. Tout le monde se remet d'une peine de coeur. « Et toi tu es vivante et déjà très chiante.» Elle lève les yeux au ciel, lui lance un doigt d'honneur en pleine poire. « Aucune personnalité. » Il aurait pu créer sa propre marque de fabrique, mais non. Adrian préfère allègrement piquer ses expressions. Tss. Elle a envie de le secouer et de lui demander de se réveiller. Mais Lou sait aussi que cela e servirait à rien. C'est pas faute d'avoir déjà voulu essayer. « Déjà calmos, je suis rentrée y'a deux heures de chez Cass. J'irais les faire ce soir les courses, ou on peut se faire livrer chinois si tu veux. » Est-ce qu'elle peut applaudir ? Oh, allez ! Si ça peut accentuer son possible mal de tête, elle ne va pas s'en priver. « T'as réussi à revenir ici en un seul morceau ? Wow. T'es remarquable. » Son sarcasme aussi, il l'est. Pour le coup, elle aurait peut-être préféré rentrer et trouver l'appartement vide plutôt qu'avec lui. La police aurait du faire son job et le mettre en cellule de dégrisement. Ca lui aurait fait la nuit ! « T'as dit quoi ? » S'il veut qu'elle répète, il n'y a aucun soucis. « J'ai dit que t'étais un poivrot et que tu me devais une cigarette. » Allez, plus vite que ça. Elle tends même la main en attendant son cadeau. Mais au moment où elle va la refermer sur l'objet tant convoité, Adrian le récupère. Yoo, bro'. Il a pas le droit de faire ça. « Déjà tu me dis ce qu'il s'est passé pour que tu finisse dans un état pareil. » Elle croise les bras du mieux qu'elle peut, se pince les lèvres. « Je t'ai déjà dit ! » Lou, elle en a ras la moule casquette de devoir se justifier à chaque fois. Elle est tombé en faisant du ski, point barre. Ça s'arrête là. « Et me dit pas que tu m'as déjà dit l'histoire, parce que j'y crois pas. » Et pourquoi ça ? Quel relou ! « T'es sportive, alors ton accident au ski, tu peux le servir au connard qui te sert de père mais pas à moi. » Elle soupire, bruyamment, pour montre son mécontentement, puis elle le mitraille du regard. « C'est vrai que les joueurs olympiques d'hiver, ils se blessent jamais ! Elle a bon dos ton excuse de merde. Je te dis que je suis tombé en faisant du ski. Je vois pas pourquoi je mentirai ... » Puis, est-ce qu'ils peuvent revenir au sujet principal. « Ma cigarette. » Elle tends à nouveau la main, attendant le sésame avec impatience mais ce dernier ne vient jamais. « Je vais te réduire en bouilli Dawkins, demi-frère ou pas. Béquilles ou non ! » Lou, elle a pas froid aux yeux et elle se jette, littéralement sur Adrian. Tant pis pour la bière qui tombera sur le canapé ou sur eux deux, et tant pis si elle se blesse davantage. La surprise est telle qu'elle arrive à s’asseoir à côté de lui avec, enfin, la cigarette au bout des lèvres. « Avant de me faire chier, occupe toi de ton cas. Peut-être que j'aurais envie de te parler le jour où tu seras moins porter sur tes bouteilles. » Tiens, prends ça dans les dents. Ça fait certes mal à dire et à entendre, mais Lou, elle supporte plus de le voir dans cet état. Il faut qu'elle décompresse un peu. Elle pique le briquet sur la table basse, allume sa cigarette et vole quelques taffes. Ca va déjà mieux. « Tu veux que je te dise, Adrian ? Mon connard de père il a au moins le mérite de pas être un alcoolique. » La vérité, c'est cadeau.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Lightning and the thunder ♒︎ Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 218
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : jeremy allen white
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: You're like a wasted dream ✻ ADRIAN ✻ ( Dim 11 Mar - 18:36 )

❝ you're like a wasted dream
Adrian & Lou


« Aucune personnalité. » Adrian levait les yeux au ciel en soupirant à son tour, il n'avait pas vraiment envie de supporter sa soeur quand elle est aussi chiante que cela, quand elle ose dire les choses, et quand surtout, elle hurle de la sorte, ou même qu'elle est de mauvais humeur. Il pourrait lui demander de retourner chez son père ces jours-là, mais il n'en a pas envie parce qu'il l'aime sa soeur malgré tout et il ne sait pas comment il ferait pour vivre sans sa présence. Parce que même s'il ne lui dit pas souvent, il l'aime et il est bien heureux qu'elle soit ici, ça l'empêche de vivre seul et de faire beaucoup plus pire que ce qu'il n'est capable de faire. « T'as réussi à revenir ici en un seul morceau ? Wow. T'es remarquable. » Il la fusillait du regard, il allait finir par s'énerver et il ne l'avait jamais fait vraiment sur elle, alors il tentait de se tempérer. Mais de toutes façons, il ne serait jamais capable de lui faire du mal. Pas à elle, pas à sa petite soeur. « Calme toi Perkins. » Un avertissement tandis que sa machoire se contractait, et qu'il serrait un peu les poings, mais elle continuait, elle balançait les mots comme ça, comme s'ils étaient dénués de sens et qu'ils ne pouvaient pas faire de mal. Et pourtant, ils étaient blessants, ils le touchaient. Mais ça passait bien trop vite, elle n'aurait pas le monopole de son mal-être, l'esprit était trop habité pour ça. « J'ai dit que t'étais un poivrot et que tu me devais une cigarette. » Il allait céder et lui donner mais il se ravisait au dernier moment et la lui retirer parce qu'il voulait avoir la vraie raison de son stupide plâtre mais aussi de sa mauvaise humeur. Mais ça, il le saurait bien plus tard. « Je t'ai déjà dit !  C'est vrai que les joueurs olympiques d'hiver, ils se blessent jamais ! Elle a bon dos ton excuse de merde. Je te dis que je suis tombé en faisant du ski. Je vois pas pourquoi je mentirai ... » Ses yeux azurs se plantaient dans ceux de sa soeur, les sourcils haussés, il lui prouvait qu'il ne la croyait pas, ou du moins, il faisait comme tel. Il ne la croyait pas. « Tu me prend vraiment pour un con c'est affolant. » Et il soupirait à son tour. « Ma cigarette. Je vais te réduire en bouilli Dawkins, demi-frère ou pas. Béquilles ou non ! » Bon ça, par contre, il ne l'avait pas prévu, et il était tellement déconcentré qu'il en lâchait sa cigarette, il lâchait aussi l'affaire et finissait par lui offrir l'objet tant convoité, levant par la suite les yeux au ciel. Elle finissait toujours par avoir ce qu'elle voulait c'était affolant, et il reconnaissait bien le caractère de sa mère dans des situations de la sorte, sa mère avait toujours fait en sorte d'avoir le dernier mot et d'obtenir toujours ce qu'elle veut, que ce soit de son fils ou bien même de celui qu'elle avait eu comme deuxième mari. Adrian n'avait que de trop vagues souvenirs de son père pour pouvoir affirmer qu'elle était comme ça avec lui aussi. « Avant de me faire chier, occupe toi de ton cas. Peut-être que j'aurais envie de te parler le jour où tu seras moins porter sur tes bouteilles. » Il la regarde qui s'allume une cigarette et il en fait de même, tirant sur la cancéreuse bien trop de fois en si peu de temps. « Tu veux que je te dise, Adrian ? Mon connard de père il a au moins le mérite de pas être un alcoolique. » « Va te faire foutre Lou. » Il la fusillait une fois de plus du regard le blond et il se levait pour disparaître dans la cuisine, sa canette de bière à la main, sa cigarette entre les lèvres. Mais les mots tournaient dans sa tête. Il fallait qu'il se fasse soigner c'était un fait avéré de toutes façons. Il revenait alors dans le salon et s'installait sur la table du salon, ses pieds se balançant dans le vide « Arrête de me mentir. Et j'me fais soigner. » Oui, lui aussi il essayait d'obtenir toujours ce qu'il voulait, il essayait de faire en sorte d'obtenir la vraie version de l'histoire parce qu'il se doutait bien que le type avec sa coupe de plumeau on vient d'enterrer le respect y est pour quelque chose « Y'a que quand je bois que j'm'en veux pas de pas avoir été là pour elle Lou. Tu le sais. J'aurais voulu être là pour Maman quand j'en avais encore l'occasion. Maintenant j'suis pas foutu de te protéger. » qu'il concluait en pointant son pied emplâtré du regard. L'alcool était le seul moyen qu'il avait trouvé de ne plus penser à sa vie aussi misérable soit elle.

©️ MADE BY LOYALS.
[/color][/quote]


J'crois qu'j'suis juste un génie du mal
Mes nuits sont blanches, mes idées noires, c'est comme chaque fois qu'j'ai arrêté d'boire, et qu'les journées sont plus qu'des gueules de bois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/02/2018
›› Commérages : 188
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Selena Queen Gomez
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Logan Pierce (Dacre Montgomery)
›› more about me

Re: You're like a wasted dream ✻ ADRIAN ✻ ( Jeu 22 Mar - 16:19 )

YOU'RE LIKE A WASTED DREAM ✻✻✻ Lou, elle est parfois aussi sage et calme qu'un chaton, et la minute d'après, elle se transforme en lionne sauvage. C'est souvent ce qu'il se passe en ce moment, à chaque fois qu'elle fou les pieds dans ce stupide appartement. Adrian la rends folle. Elle vient à peine d'avoir vingt-et-un ans, voudrait profiter de la vie, mais elle doit s'occuper de son demi-frère qui est pas foutu de se comporter comme un adulte. Elle va probablement trop loin dans ses mots, mais trop tard, elle pouvait pas les retenir. « Calme toi Perkins. » Ouais. C'est ce qu'elle va essayer de faire. Essayer, c'est loin d'y arriver et comme elle s'en doutait, elle est obligé à nouveau d'hausser le ton. Il ne comprends rien à rien. Elle lui en pose, a lui, des questions ? Non. Il pourrait la laisser tranquille deux petites minutes, se serait sympa. Et surtout, il faut qu'il arrête de remuer le couteau dans la plaie avec ces foutues blessures de guerre qu'elle arbore. Elle est pas fière, Lou. Elle est plutôt honteuse de lui mentir en pleine face. Mais qu'est-ce qu'elle pourrait faire de mieux ? Si elle lui raconte la vérité, il va se mettre à boire plus. C'est pas ce qu'elle veux. « Tu me prend vraiment pour un con c'est affolant. » Elle hausse les épaules. « P'têtre que t'en es un. » Sur ce point, elle en est pas sûr. Par contre, elle est certaine qu'il est alcoolique. Pas qu'un peu. Adrian pourra le nier et expliquer son besoin de biere et autres alcools, Lou, elle l'ecoutera plus. T'façon, elle a la cigarette au bout des lèvres et se concentre sur cette chaleur qui lui enivre le corps et lui fait un bien fou. « Va te faire foutre Lou. » C'est ça. Elle lui fait même un doigt d'honneur. « C'est dure d'entendre la vérité, hein ? » Mais il faut bien le répéter plusieurs fois pour que cette dernière s'imprime dans son cerveau. « Arrête de me mentir. Et j'me fais soigner. » Uhm ? Elle écrase la fin de sa cigarette bien trop vite terminée dans le cendrier pour lève un regard suspect vers son frère. « T'es entrain de marchander là ? » Qu'est-ce qui lui prouve qu'il tiendra sa part du marché ? Rien. « Y'a que quand je bois que j'm'en veux pas de pas avoir été là pour elle Lou. Tu le sais. J'aurais voulu être là pour Maman quand j'en avais encore l'occasion. Maintenant j'suis pas foutu de te protéger. » Elle souffle, se retient de faire une remarque cinglante. C'est pas le bon moment pour l'envoyer six pieds sous terre. C'est pas non plus le bon moment pour le dénigrer encore plus. « Tu peux pas changer le passé. Et il me semble que tu t'es fait pardonner quand tu as enfin accepté de me parler sans utiliser un seul gros mots envers moi. » C'était son premier pas vers la rédemption. Maintenant, il fallait qu'il accepte que votre mère était partie à cause de la maladie et non de votre faute. Adrian ne doit pas porter de culpabilité, surtout que celle-ci est inutile. « T'aurais pas pu me protèger dans ce qui est arrivé tu sais ... » Qu'elle finit par avoue, lentement, en mâchant presque ses mots. « Personne aurait pu. » Ni sa meilleure amie, ni son frere, ni même Liam. Ce fou en voiture l'aurait quand même happée, peu importe la situation. Et si ce n'était pas elle, ça aurait été une autre personne. « Si je te dis ce qu'il s'est passé, tu vas vraiment te soigner ? » Lou, elle compte bien avoir ce qu'elle veux. Et là, maintenant, elle veux que son frère aille en désintoxication pour stopper sa descente vers les enfers.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Lightning and the thunder ♒︎ Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 218
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : jeremy allen white
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: You're like a wasted dream ✻ ADRIAN ✻ ( Lun 9 Avr - 18:08 )

❝ you're like a wasted dream
Adrian & Lou


Adrian aimait sa sœur même s'il ne le disait pas, même s'il le cachait et qu'il ne lui donnait jamais de preuves d'amour. Mais il l'aimait du plus profond de son cœur et parfois, il revoyait sa mère dans le regard de Lou, dans ses gestes et dans ses mimiques. Elle lui rappelait tristement sa mère et il détestait ces moment là mais il ne lui en tenait pas rigueur, il n'en avait pas envie. Il avait juste envie qu'elle soit heureuse comme il avait pu l'être avant tout, avant la mort de sa mère. Adrian il voudrait rallumer les étoiles dans le regard de Lou. « C'est dure d'entendre la vérité, hein ? » Il lève les yeux au ciel en soupirant, c'est vrai que ça faisait mal un peu, mais il s'en foutait parce qu'il avait déjà bien trop mal et un peu plus, un peu moins, ce n'était pas ça qui allait l'achever. Après tout, il en avait vu d'autres et il avait l'habitude que ça se creuse, là, à l'intérieur, toujours un peu plus au fur et à mesure du temps qui passe. Acide, meurtrier. Les rouages du cerveau trop abîmés pour penser correctement. Ca fait mal, ça achève. Et la cigarette qui pend entre ses lèvres et pareil, elle creuse un peu plus sa tombe, il a déjà un pied dedans, ne manque plus qu'à le pousser. « T'es entrain de marchander là ? » Il secoue la tête positivement, se passe la langue sur les lèvres en écrasant la cancéreuse dans le cendrier. « Oui tout à fait, y'a que comme ça que j'obtiens ce que je veux avec toi de toutes façons. » Quand elle est insupportable, quand elle n'arrête pas, il n'y a que comme ça qu'il peut espérer avoir ce qu'il veut. Mais là il aurait peut-être dû se taire parce que ça implique tellement de choses, il ne sait même pas s'il va réussir à arrêter la boisson. Il n'y a que comme ça que c'est un peu plus tolérable et un peu moins douloureux. « Tu peux pas changer le passé. Et il me semble que tu t'es fait pardonner quand tu as enfin accepté de me parler sans utiliser un seul gros mots envers moi. » Adrian souriait un peu en ébouriffant les cheveux de sa petite sœur et en souriant « C'est vrai que je suis un peu plus calme quand je te parle, et je tolère que tu dormes chez moi ! Quelle avancée » ironise t-il en levant les yeux au ciel. Il s'était rendu compte qu'elle n'y était pour rien elle, et puis Lissa lui avait dit qu'il fallait mieux lui pardonner parce que sinon il n'aurait plus personne, il n'aurait plus personne qui compter quand tout sera noir et sombre. Et il avait pu compter sur sa petite sœur quand cette fameuse blonde lui avait dit non pour l'épouser. « T'aurais pas pu me protèger dans ce qui est arrivé tu sais ...  Personne aurait pu. » Adrian fronçait les sourcils, il était prêt à sortir la batte de base-ball pour elle s'il le fallait. Après toutes ces années de haine, il pourrait tuer à main nues celui qui ferait du mal à sa petite sœur parce qu'elle était l'amour de sa vie, ou du moins, le deuxième amour de sa vie après la bouteile il ne faut pas trop lui en demander « Je dois aller briser les genoux à qui ? » Parce qu'il y avait forcément quelqu'un la dessous et Adrian était prêt. Si c'était le plumeau de Liam, il lui briserait les deux jambes après avoir dit à Lou qu'il ne l'avait jamais senti parce que c'était un peu vrai quand on y pensait, il n'avait jamais senti ce type. Peut-être était-ce parce que c'était le premier qu'elle lui présentait ? Sûrement. Puis il avait osé se servir dans ses bières et personne ne touche à la bibine. « Si je te dis ce qu'il s'est passé, tu vas vraiment te soigner ? » Il attrapait doucement sa main pour la serrer et lui prouver que ce n'était pas des paroles en l'air. « Je me ferais soigner si c'est ce que tu veux mais si tu me promets aussi de me dire la vérité. » Adrian regrettait déjà ce qu'il venait de dire. Mais il ne pouvait pas faire autrement s'il voulait savoir ce qu'il s'était passé autre que son soi-disant accident de ski. « Je tiens toujours mes promesses non ? » Bon  y'a une fois où il ne l'a pas fait parce qu'il était ivre mort dans un caniveau mais soit. Il les tient presque toujours. Il se lève alors avant de se diriger jusqu'au frigo pour en sortir deux bières et il lui en tend une « Maintenant je t'écoute. » Et il lui sourit en prenant une gorgée de la boisson alcoolisée. Peut-être que ce sera la dernière, ou peut-être pas. Il n'en sait trop rien le blond. Il verra où la vie le mènera.

©️ MADE BY LOYALS.


J'crois qu'j'suis juste un génie du mal
Mes nuits sont blanches, mes idées noires, c'est comme chaque fois qu'j'ai arrêté d'boire, et qu'les journées sont plus qu'des gueules de bois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/02/2018
›› Commérages : 188
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Selena Queen Gomez
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Logan Pierce (Dacre Montgomery)
›› more about me

Re: You're like a wasted dream ✻ ADRIAN ✻ ( Ven 27 Avr - 13:13 )

YOU'RE LIKE A WASTED DREAM ✻✻✻ « Oui tout à fait, y'a que comme ça que j'obtiens ce que je veux avec toi de toutes façon. » Elle tente à moitié de dissimuler son mécontentement. Elle aime pas trop, se faire avoir de la sorte. Elle aime encore moins les deals. Lou ne sait jamais si tout le monde va respecter sa part du marché. Elle se méfie. Et elle fait bien de se méfier. Adrian parle quand même d'aller en centre de désintoxication quand même. C'est quelque chose qu'elle tente depuis déjà un moment; Et là, si elle lui dit pourquoi elle a un plâtre et des bleus sur le corps, il veux bien qu'elle l'y emmène. C'est limite trop beau pour être vrai. « C'est vrai que je suis un peu plus calme quand je te parle, et je tolère que tu dormes chez moi ! Quelle avancée » Elle lève les yeux au ciel. « Tu m'as toujours adorée, t'as juste trop peur de l'avouer. » Elle est certaine que depuis qu'elle est née, Adrian ressent quelque chose pour elle et ce n'est pas de la colère ou de la haine. C'est de l'amour, fraternelle, protecteur. Il voulait juste montrer le contraire jusqu'à la mort de maman. Il est vrai qu'ils ont fait des efforts mutuels depuis le début, alors pour le coup, elle veux bien lui laisser le bénéfice du doute. Elle accepte ce marché débile : elle lui dit la vérité. Il ira en désintoxication. « Je dois aller briser les genoux à qui ? » Tout de suite ! « Personne. » Elle se redresse un peu, mal-à-l'aise. « Enfin, plus ou moins personne. » Parce que Lou elle-même ne sait pas qui conduisait cette voiture. Personne ne le sait alors elle avait fini par le surnommer ainsi. L'inconnu. Mais, au fond d'elle, elle espérait qu'il ou elle soit prise à un moment donné et incarcéré. Ça lui éviterait d'avoir peur à chaque fois qu'elle croise un voiture dans la rue. « C'est compliqué. » Et Lou, elle briserait pas les genoux de cet inconnu toute seule. « Je me ferais soigner si c'est ce que tu veux mais si tu me promets aussi de me dire la vérité. » Elle acquiesce. « C'est exactement ce que je veux. Depuis des semaines. » Voir même des mois. « Je tiens toujours mes promesses non ? » Elle penche la tête sur le côté. Mouais. Elle est pas certaine quand même. « Je vais dire oui pour te faire plaisir. » Mais ça veut pas dire qu'elle pense la même chose au fond d'elle-même. Elle 'irait pas à dire qu'il ne tient pas ses promesses. Mais il les contourne plus ou moins parfois pour arriver au même stade sans pour autant faire ce que la personne en face attend de lui. « Maintenant je t'écoute. » Qu'il se prépare, l'annonce risque d'être choquante. « Je me suis faite renversée par une voiture, le conducteur a pris la fuite et ma soit-disante semaine à la montagne s'est passé à l'hôpital. » WALA. Boom. Adrian peut désormais respirer; Il sait tout. « Ah .. Et papa est au courant. C'est lui qui a payé les frais médicaux. » Elle passe une main dans sa tignasse brune et se masse un peu le crâne. « T'énerves pas, d'accord ? Le plus important, c'est que je vais bien. » Enfin, si bien voulait dire vivante et pas casser en dix-milles morceaux.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Lightning and the thunder ♒︎ Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 218
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : jeremy allen white
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: You're like a wasted dream ✻ ADRIAN ✻ ( Jeu 3 Mai - 23:13 )

❝ you're like a wasted dream
Adrian & Lou


« Tu m'as toujours adorée, t'as juste trop peur de l'avouer. » Adrian roule des yeux. Non il ne l'a jamais adoré. Enfin si, maintenant c'est le cas. Mais avant il avait eu du mal parce qu'il n'aimait pas son père il ne l'aime toujours pas d'ailleurs et il avait l'impression que tout était de la faute de son géniteur si son père à lui avait été jeté en prison. Mais il était passé outre maintenant. « Arrête tes chevilles vont encore triplé de volume » répond t-il alors en riant avant de lui ébouriffer les cheveux avant que tout ne devienne sérieux un peu trop et qu'ils entament une conversation qu'il n'espérait pas et dont la sentence sera irrévocable ne sera pas aussi bien qu'il n'imagine puisqu'il sait pertinemment ce qu'elle va lui demander. Et c'est lui tout de même qui commence à poser les questions. « Personne. » Bien sûr. « Enfin, plus ou moins personne. » Adrian hausse les sourcils et attend la réponse, les bras croisés sur le torse. Il va prendre une pendule et la frappait avec si elle continue pour qu'elle accélère le mouvement et qu'elle parle. « C'est compliqué. » Il serre les dents et est à deux doigts de s'énerver si elle ne continue pas sa phrase « Bon, on passe la phase suspens s'il te plaît ? » Parce que là, clairement, il ne va pas tenir. Il va finir par se défenestrer si elle continue à le faire mariner. Et évidemment quand l'alcool est en jeu, les langues vont se délier, il en est certain. « C'est exactement ce que je veux. Depuis des semaines.[ Je vais dire oui pour te faire plaisir. » Il roule des yeux et se sort une cigarette qu'il allume encore avant de tirer dessus et de fixer sa sœur en tapant sur le cadran de sa montre. Elle est longue, tellement longue qu'il va prendre trois rides et avoir de l'arthrose quand elle va lui dire. « Je me suis faite renversée par une voiture, le conducteur a pris la fuite et ma soit-disante semaine à la montagne s'est passé à l'hôpital. » Pardon ? Adrian la fixe, incrédule. « Ah .. Et papa est au courant. C'est lui qui a payé les frais médicaux. » Un rire nerveux franchit ses lèvres. Alors son père est au courant, et lui, non ? Alors qu'elle vit chez lui ? Une semaine à la montagne ? Mais quel abruti. Il déglutit et la regarde, il sent que ça bouillonne alors c'est certainement pour cela qu'il tire comme un forcené sur sa cigarette, à s'en brûler les doigts. « T'énerves pas, d'accord ? Le plus important, c'est que je vais bien. » C'était bien de le prévenir de ne pas s'énerver mais c'est comme demander à une casserole trop remplie de ne pas déborder. Et contre tout attente, il la prend dans ses bras et il tente de ne pas la serrer trop fort « Je te jure que le fils de pute #LaCensure qui t'a fait ça va payer. » Il la garde tout contre lui et sa main vient doucement caresser la chevelure de sa sœur « Et tu diras merci à ton géniteur d'avoir payé tout ça, mais j'aurais pu le faire. » Il sourit, parce qu'il a des économies de côté pour les coups dures comme ça. « Ca c'est passé quand ? Je peux demander aux collègues s'ils ont des informations. » Heureusement pour le type ou la nana qu'il ne travaillait pas ce soir-là, parce qu'honnêtement, cette personne ne s'en serait pas sorti vivante. On ne touche pas à sa sœur. Point.

©️ MADE BY LOYALS.


J'crois qu'j'suis juste un génie du mal
Mes nuits sont blanches, mes idées noires, c'est comme chaque fois qu'j'ai arrêté d'boire, et qu'les journées sont plus qu'des gueules de bois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: You're like a wasted dream ✻ ADRIAN ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

You're like a wasted dream ✻ ADRIAN

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération