Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
I'm a professional heartbreaker
avatar
I'm a professional heartbreaker


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 754
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE ✻ ( Jeu 1 Mar - 10:38 )

Nothing lasts forever but this is getting good now ✻✻✻ Les mains crispés sur le volant, il suit les indications que lui dictent le GPS. Ophelia est à ses côtés, endormie, il suppose. Il n'a pas voulu encore se plaindre, mais il est triste de ne pas avoir pu prendre son dernier petit jouet : une Ferrari rouge avec toutes les options possibles et inimaginables. C'est qu'il avait voulu se souhaiter lui-même son anniversaire ! Malheureusement, elle ne plaisait pas à tout le monde, dont sa petite amie, qui la trouvé bien trop basse et petite. Et puis, elle voulait voyager d'une façon plus simple. Soit ! Il avait obtempéré et pris, non sans dégoût, les clés qu'elle lui avait passées. Il appuie un peu plus sur l'accelerateur et soupire. Il n'arrive même pas à dépasser les quatre-vingt-six kilomètres par heure ! C'est une honte. S'ils avaient pris son bolide, il y serait déjà à cet hôtel cinq étoiles. En tout cas, c'est ce qu'il pensait. Il tourne a droite comme on le lui ordonne, continue tout droit sur plusieurs kilomètres et puis, on lui dit de se ranger sur le bas côté. « Heu ... J'ai du me tromper en tapant l'adresse. » Il est devant l'entrée d'un camping. Aucune étoile sur son panneau de présentation en plus. Du bout des doigts, il verifie les coordonnées. Non. C'est bien ça pourtant. « Ophelia ... » qu'il souffle pour la réveiller. « Ophelia, y'a des gens chelous qui approchent de la voiture ! » Oubliez la tendresse, Shane, il commence à prendre peur. Un couple, vu qu'ils se tiennent la main, arrivent vers eux. L'avocat a l'impression de vivre un remake de la petite maison dans la prairie. Robe à fleurs, couettes, petits sauts dans les airs, salopette. Le Hollister veut retenir, et vite, dans sa maison. Il ouvre la fenêtre, tente quand même de sourire, et réponds à leur question. « On a réservé au nom de Rhodes. Mais je crois qu'on s'est trompé d'adresse. Désolé. » Mais Shane, il a les yeux qui sortent de son visage. À vrai dire, il resté collé à son siège tant l'annonce est grande. Comment ça, il s'est pas trompé de route ? Et comment ça, leur tente est déjà posé sur leur emplacement ? « Tu m'expliques ? » Qu'il demande à la jeune femme quand il referme la fenêtre et suit le couple jusqu'a leur soit-disant emplacement. « Moi je dors pas dans ça ! » Il veut bien être gentil et prendre un bain low-cost mais faut pas pousser pépé Shane dans les orties non plus. Oui, Shane est un pépé. « Et on a des voisins en plus ! » Mais dans quel monde il vit ? Ok. Il va prendre sur lui pendant quelques minutes et ne pas se plaindre étant donné qu'il sort de la voiture et que tout le monde peut l'entendre. « Ils sont où les toilettes ? » Parce qu'il ne voit pas de porte sur leur emplacement. Il va quand même pas pisser en pleine nature et faire la grosse commission devant tout le monde ? « Et l'électricité ? » Diantre. Comment va-t'il recharger son portable ? « Je suis pas fait pour vivre chez les pauvres ... » Il va s'evanouir s'il continue de voir des choses négatifs. C'est horrible. Il veut son hôtel cinq étoiles avec massages et manger intégré.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1785
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington

Re: Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE ✻ ( Lun 5 Mar - 17:23 )



nothing lasts forever but this is getting good now.
ophelia rhodes & shane hollister ※ ophelane

“ Side by side, or miles apart, we are sisters, connected by the heart. ” ― IDK

Il y a quelques semaines, Shane, son petit-ami, a suggérer à Ophelia de prendre des vacances ensemble. La brune a été d'accord, à la seule condition que c'était elle et uniquement elle qui gérait tout. Et Shane a semblait avoir assez confiance envers la brune pour lui donner carte blanche. Il n'aurait peut-être pas du … Ophelia était très tentée de prendre deux billets pour l'Australie, afin de revivre leurs premières vacances mais elle a préférait un tout autre programme : du camping. Shane va la tuer quand il va être au courant, heureusement qu'elle a de très bons arguments pour lui faire tourner la tête. Mais parce qu'elle a un peu de peine pour son petit-ami, elle n'a réservée que trois jours dans ce camping et ils passeront le reste de la semaine dans un airbnb près de la civilisation. Ophelia a donc laissé Shane conduire, la route paraît tellement longue qu'elle a même réussit à fermer les yeux durant le trajet. Elle a même commencé un doux rêve, mais ce rêve prend fin quand elle entend la voix de Shane l'interpeller. « Ophelia ... » Hum ? Qu'est qui se passe ? Elle ouvre un œil puis l'autre. Ils semblent être arriver à destination, enfin ça ressemble aux paysages qu'elle avait vu sur le site internet sur lequel elle avait réservé. « Ophelia, y'a des gens chelous qui approchent de la voiture ! » Personne ne va mourir. Ophelia se redresse dans son siège et écoute Shane répondre aux questions du couple qui est arrivé auprès d'eux. « On a réservé au nom de Rhodes. Mais je crois qu'on s'est trompé d'adresse. Désolé. » Pas du tout. « On est au bon endroit. » C'est officiel, elle signée son arrêt de mort. « Tu m'expliques ? » Il n'est pas content et même si elle devrait s'en vouloir, au contraire ça la fait sourire. Elle dépose même un baiser sur les lèvres de Shane. « Tu m'as dis que je pouvais choisir n'importe quelle destination. » Il n'avait qu'à signalé que le camping ne faisait pas partit de sa liste. « Moi je dors pas dans ça ! » Et donc il va dormir où ? « Tu risqueras d'avoir froid alors ce soir tout seul, parce que moi c'est là que je dors. » Dans cette tente, avec ou sans lui. «  Et on a des voisins en plus ! » Baaaaaah … Comme partout. « Oui je t'ai pas préciser c'est un camping libertin, alors on va dormir les uns sur les autres. Donc finalement ce soir, j'aurais quelqu'un pour me tenir chaud si tu n'es pas là. » Elle n'est absolument pas sérieuse, mais elle tente de le détendre un peu et surtout de le faire sourire. « Ils sont où les toilettes ? » Juste derrière lui, il a un joli panneau qui indique la marche à suivre, enfin la direction. Ophelia se rapproche de lui, de son oreille pour lui murmurer quelques mots. « Il va falloir que tu sois très courageux là … Et surtout que tu ailles te perdre dans la forêt pour faire ta petite affaire. » Si elle continue comme ça, il va faire demi tour de suite et elle ne va absolument rien comprendre. Mais ça lui plaît tellement de le torturer et de le laisser paniquer un peu. « Et l'électricité ? » « C'est si vital pour toi ? » Puis ça lui fera du bien de lâcher son téléphone pendant plusieurs jours. De toute façon, il pourra toujours trouver une source d'électricité à l’accueil. « Je suis pas fait pour vivre chez les pauvres ... » Là, elle va se sentir vexée. Ophelia passe ses mains derrière la nuque de l'avocat avant de l'embrasser. « Si. Il faut que tu apprennes à vivre hors de ta zone de confort. » Et sans Georgette c'est le nom de la femme à tout faire, je sais plus. « Puis je tiens absolument à te montrer un coin sympa aujourd'hui, c'est juste magnifique. Si on part maintenant, on devrait y être d'ici deux heures. » Elle s'attend à la crise cardiaque dans deux secondes. « Ah non, non, on y va à pied. » Hors de question de prendre cette voiture. Cependant la brune fouille dans le véhicule à la recherche de son sac à dos et d'un autre qu'elle tend à Shane. Ils sont prêt pour leur petite randonnée improvisé. Même qu'Ophelia a prévu le repas du midi dans l'un des sacs. « Allez boude pas. » Ophelia lui attrape la main et le tire afin qu'ils commencent à marcher. « Puis c'est toi l'autre jour qui m'a dit vouloir faire l'amour en pleine nature, moi je ne fais que réalisé ton fantasme. » Ou comment Ophelia rejette la faute sur Shane tout en essayant de le soudoyer avec du sexe.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a professional heartbreaker
avatar
I'm a professional heartbreaker


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 754
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE ✻ ( Jeu 22 Mar - 16:08 )

Nothing lasts forever but this is getting good now ✻✻✻ Shane, il est persuadé que son GPS a bugué à un moment. C'est impossible que l'endroit où il se trouve soit l'endroit qu'à choisi Ophelia pour eux passer quelques jours loin de Cap Harbor. Et puis, il y a des personnes pas très sophistiqué qui les approchent, et l'avocat, il valide pas trop tout ça. « On est au bon endroit. » Il fait les gros yeux devant la Rhodes. Ceci est une blague. Il en est persuadé. Pourtant, il sent qu'il est entrain de se créer de faux espoirs. « Tu m'as dis que je pouvais choisir n'importe quelle destination. » Oui ! Mais pas un camping. « Certes. Mais il me semblait évident que se serait quelque chose avec plus de standing. » Il est un Hollister, il ne vit pas dans tout et n'importe quoi. Il a besoin de son café le matin, de ses petits croissants au beurre. Il a besoin aussi d'être servie à table et pas de devoir cuisiner. Pourquoi il aurait embaucher Georgette sinon ? En tout cas, il est hors de question qu'il dorme dans cet igloo moche et ridicule. « Tu risqueras d'avoir froid alors ce soir tout seul, parce que moi c'est là que je dors. » Il s'en fou. Il hausse les épaules. Il a au moins les clés de la voiture. Rien ne l'empêche de pouvoir reprendre la route et de trouver quelque chose de mieux. Surtout qu'il n'y a rien pour faire barrière avec les voisins. Tout le monde se voit, tout le monde se parle. Mon Dieu ... C'est un cauchemar. « Oui je t'ai pas préciser c'est un camping libertin, alors on va dormir les uns sur les autres. Donc finalement ce soir, j'aurais quelqu'un pour me tenir chaud si tu n'es pas là. » Il frisonne de terreur. Il fait même la grimace en voyant l'une des voisines leur faire coucou de la main. Urk Elle doit pas connaitre l'épilation. « Je connais des lieux libertins bien mieux ... » Plus sélectifs aussi. En tout cas, sa libido vient d'en prendre un coup. Il est incapable de mettre son soldat au garde à vous là. C'est l'endroit parfait pour envoyer les pédophiles et violeurs. « Il va falloir que tu sois très courageux là … Et surtout que tu ailles te perdre dans la forêt pour faire ta petite affaire. » Quoi ? « Y'a pas de toilettes ? » Mais c'est quoi ce trou perdu ? « Ni de produits pour se laver les mains ? Ni la petite crème à mettre après ? Ni de papier triple épaisseur ? » Mais ! C'est les enfers. Qu'at-'il fait pour mériter cette punition ? Franchement, il ne comprends pas. Et il ne comprends pas comment Ophelia a pu l'amener jusqu'ici. Elle ne semble pas le connaître si bien que ça finalement. Puis ... Puis y'a même pas de prise ! « C'est si vital pour toi ? » Oui. « Et si on nous attaque, je fais comment pour appeler la police ? » Il pète, allume une flamme et le tout fera une fusée ? Non, il ne pense pas. « Si. Il faut que tu apprennes à vivre hors de ta zone de confort. » Heu ... Il se met à rire, la mâchoire crispée. « Je tiens énormément à ma zone de confort quand je vois tout ça. » Encre, Ophelia aurait pris un trois étoiles. Bon, il aurait certainement réussi à faire avec. Mais là, y'en a même pas une. Y'a rien. « Puis je tiens absolument à te montrer un coin sympa aujourd'hui, c'est juste magnifique. Si on part maintenant, on devrait y être d'ici deux heures. » Et le coin sympa c'est l'hôtel où ils vont dormir, c'est ça ? Il sourit, se sentant d'un seul coup mieux. Il fait demi-tour, prêt à rejoindre la voiture et à partir de cet enfer mais Ophelia lui prends la main et le stop. « Ah non, non, on y va à pied. » Uhuh. Elle sait qu'elle a dit deux heures de route ? « Tu veux qu'on marche deux heures ? » Sans compter le retour. Ca fait quatre heures. Et sans les pauses, ce qui arrive à un résultat de six heures. Ça fait légèrement beaucoup. « Allez boude pas. » Comment veut-elle qu'il ne boude pas ? « Puis c'est toi l'autre jour qui m'a dit vouloir faire l'amour en pleine nature, moi je ne fais que réalisé ton fantasme. » Il hausse les épaules. « Même la forêt est pas cinq étoiles ! » Puis, c'est un peu de la montagne, ça fatigue. Shane, il avait pas prévu de faire ce genre de sport là. « J'ai pas pris de chaussure de sport t'façon. » Il baisse le regard vers ses petites chaussures noires italiennes. « Nope. Je peux pas aller dans la forêt avec ça. Désolé ! » Puis elles sont toutes neuves alors il ne compte pas les abîmer aussi rapidement et stupidement. Néanmoins, la Rhodes avait du prévoir cette situation puisqu'elle sort d'un sac une de ses paires de baskets. Eh ! C'est pas correcte. « Je te déteste. » qu'il grommelle avant d'échanger ses chaussures. « Je paris que tu as aussi prévu le sac à dos et le haut en adéquation pour la sortie ? » Exactement, puisqu'elle le lui donne. Shane enlève donc sa veste de costume et sa chemise et met un t-shirt ainsi qu'un sous-pull. Hanw. Il se sent pas bien dans ses affaires. Et c'est encore pire quand il a enfilé le jean pour le bas. « Je me suis jamais senti aussi trahie de toute ma vie ... » Georgette devait être dans le coup et ça le déçoit énormément. Heureusement que les baskets à ses pieds avaient un minimum de valeur : une paire à 500$ parce que pour le reste, y'avait même pas de marque. « Je déteste ressemblait à monsieur tout le monde. Je m'appelle Hollister pas ... Pas autre chose ! » Il a pas d'exemple en tête mais Ophelia a du comprendre.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1785
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington

Re: Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE ✻ ( Mer 11 Avr - 23:25 )



nothing lasts forever but this is getting good now.
ophelia rhodes & shane hollister ※ ophelane

“ Side by side, or miles apart, we are sisters, connected by the heart. ” ― IDK

Ophelia aurait du se douter qu'offrir un séjour comme celui-ci à Shane ne serait pas à son goût d'une part et d'une autre qu'elle allait en entendre parler durant des années entière si du moins leur couple tient jusque là. Mais la jeune femme trouvait simplement que c'était un échange équivalent entre eux. Shane ne cessait de lui faire découvrir son monde, pourquoi elle, elle n'aurait pas le droit de lui faire découvrir le sien ? Ophelia tenait à lui faire surtout comprendre que les belles choses dans la vie n'ont pas besoin d'être à un prix exorbitant. Alors, elle misait beaucoup sur ces quelques jours hors du temps, hors de la ville pour se rapprocher de Shane plus qu'elle ne l'était à l'heure actuelle. « Certes. Mais il me semblait évident que se serait quelque chose avec plus de standing. » Puis désolé quand elle a vu les prix des nuits dans des hôtels étoilés, elle a cru faire un arrêt cardiaque. Shane devrait être content, elle ne dilapide pas sa fortune à tout bout de champs. Surtout que les trois jours qu'elle a réservé ici ne valait même pas une nuit dans l'un des hôtels que Shane aurait choisit. En plus, elle lui fait faire des économies. « J'avais envie de changer pour une fois. » Le changement c'est maintenant. « Puis je suis sûre qu'une fois que tu te seras habitué, tu ne voudras plus partir. » Ophelia rêve certainement trop, mais il parait que l'espoir fait vivre. Et parce que Shane est trop mignon quand il panique, elle est obligée de lui sortir des histoires à dormir debout juste pour voir ses réactions. « Je connais des lieux libertins bien mieux ... » Euh ça par contre, elle ne l'avait pas prévu. « Parce que tu as l'habitude d'y aller ? ... » La, c'est elle qui a envie de vomir. « Non mais je plaisantais Shane c'est pas un camping libertin ... Après si tu veux te trimbaler à poil, c'est ton problème. » Ophelia ça ne la dérangera pas vraiment, enfin peut-être que si, elle n'a pas envie qu'on dévore son bébé des yeux. Il est à elle. « Y'a pas de toilettes ? Ni de produits pour se laver les mains ? Ni la petite crème à mettre après ? Ni de papier triple épaisseur ? » Ophelia grimace à nouveau, en secouant la tête négativement dans un mouvement très lent. Mais face à sa tête, son rire l'emporte sur son sérieux. « C'était une blague. Par contre pour la petite crème à mettre après et le triple épaisseur, je suis assez septique. » Peut-être que Georgette y aura penser en bouclant la valise de Shane ? Ce n'est pas Ophelia qui y avait penser en tout cas. « Et si on nous attaque, je fais comment pour appeler la police ? » Pourquoi voit-il le mal partout ? « Qui veux-tu qui nous attaque ? Un écureuil ? » Désolé mais ils ne vont pas faire un remake d'un film d'horreur. Il n'y a pas de psychopathe prêt à les tuer. « Je tiens énormément à ma zone de confort quand je vois tout ça. » Oui bah Ophelia sait très bien pourquoi ça. « Ça c'est parce que tu as été trop bien habitué. » Et qu'il a toujours eut ce qu'il voulait en claquant des doigts, trop facilement d'ailleurs. « Je te prépare juste au futur week-end que tu passeras avec mon père à pêcher. » Si Shane n'était pas au courant que prochainement son beau-père veut passer du temps juste avec lui, il vient de l'apprendre. Mais aujourd'hui pas de pêche à l'horizon, Ophelia veut faire découvrir à Shane un coin magnifique. « Tu veux qu'on marche deux heures ? » Et ? « Je t'aurais bien proposé de courir, mais je pense que tu ne tiendras pas le rythme. » C'est ça de refuser de venir courir tout les matins en compagnie d'Ophelia et de préférer rester au lit. La brune est consciente qu'elle en demande énormément au Hollister, alors pour se faire pardonner elle dépose un généreux baiser sur ses lèvres. « Même la forêt est pas cinq étoiles ! » Oui et ce n'est pas une nouvelle. « Et ? Maintenant il te faut aussi ton confort lorsqu'on couche ensemble ? T'es vieux avant l'âge. » Son petit-ami va finir par se vexé et il va la laisser en plan dans ce camping toute seule. « J'ai pas pris de chaussure de sport t'façon.  Nope. Je peux pas aller dans la forêt avec ça. Désolé ! » Sauf qu'Ophelia n'a pas dit son dernier mot. Elle a même un large sourire aux lèvres quand elle sort de son sac, une paire de chaussures pour Shane, toute neuve et uniquement pour lui. « Je te déteste. » Qu'il est mauvais. « Oh non je sais que tu m'aimes. » La preuve si ce n'était pas le cas, il ne serait certainement pas avec elle à l'heure actuelle. Puis il avait enfin eut le cran de lui avouer ces trois petits mots qu'elle en abusait un peu trop maintenant. « Je paris que tu as aussi prévu le sac à dos et le haut en adéquation pour la sortie ? » Il ne fait pas si bien dire. Ophelia lui tend les vêtements en question. « Je vais devoir te prendre en photo, je crois que c'est la première fois que je te vois sans un costume. » Bon elle l'avait déjà vu des centaines de fois nu, mais ça n'était pas la même chose. « Je me suis jamais senti aussi trahie de toute ma vie ... » Ophelia, elle, elle pouvait dire merci à Georgette. Sans elle ça n'aurait pas été possible. « Pour sa défense, Georgette était persuadée que c'était une mauvaise idée. » Ophelia espérait sincèrement qu'elle se trompait et que Shane allait apprécier ces quelques jours. « Je déteste ressemblait à monsieur tout le monde. Je m'appelle Hollister pas ... Pas autre chose ! » Cet homme est un râleur né, ce n'est pas possible autrement. « Tu vas t'en remettre. Puis moi je te trouve très sexy comme ça. » Ophelia lui vole un dernier baiser, en prenant soin de mordiller ses lèvres au passage puis de glisser sa main dans la sienne pour partir à l'aventure. Maintenant ils n'avaient plus qu'à suivre le sentier et les panneaux de directions pour parvenir jusqu'à la terre promise. « On a juste 10 kilomètres à faire, c'est pas la fin du monde. » Il n'a même pas ouvert la bouche qu'elle l'entend déjà râler. « Si ça peut te rassurer, j'ai prévue un retour à la civilisation dans trois jours. » Dans une vraie maison avec quatre murs et des toilettes à proximité. « Je suis même surprise que tu sois encore là. Georgette avait parié que tu ne tiendrais pas une heure. » Bon ils n'ont pas encore dépasser l'heure, donc Georgette elle peut encore gagner son pari. « Oh regarde un bébé écureuil ! » dit-elle en le pointant du doigt tout en s’agrippant au bras de Shane. Elle se détache de lui tout doucement, en essayant de rapprocher le plus délicatement de la petite bête, sauf que celle-ci s'enfuit dans l'arbre à proximité. « Meeeeh. » #Triste. Un sourire s’installe à nouveau sur ses lèvres quand elle croise le regard de Shane. « On est pas bien là ? » Au milieu de nulle part avec en son sonore juste le bruit des oiseaux et d'un ruisseau certainement à proximité. « Qui aurait pu croire qu'on serait ensemble après ce baiser que tu m'avais voler chez Joyce ? » En tout cas certainement pas elle, la joue de Shane devait s'en souvenir également. Mais Ophelia était obligée d'admettre qu'ils avaient fait du chemin depuis et que pour rien au monde, elle ne ferait machine arrière. Parce que c'était lui, c'était lui le bon, elle en était persuadée.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a professional heartbreaker
avatar
I'm a professional heartbreaker


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 754
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE ✻ ( Mar 24 Avr - 17:11 )

Nothing lasts forever but this is getting good now ✻✻✻ « J'avais envie de changer pour une fois. » Sans lui demander son avis ? Shane lui avait certes donné carte blanche, il s'attendait tout de même à un minimum que se soit niveau logement et niveau voisin. Il avait pour habitude de croiser des célébrités par exemple, et ça, c'était pas concevable dans ce coin paumé. « Puis je suis sûre qu'une fois que tu te seras habitué, tu ne voudras plus partir. » Hahahahaha. Il a une envie folle de rire jaune. Non. Jamais il ne voudra rester ici. Il veux même déja repartir alors que ses valises n'ont même pas toucher le sol. « Mouais. » qu'il mâchouille dans sa barbe. Vivement qu'il puisse se casser quand même. Surtout que tous les petits mots d'Ophelia souffle comme une torture à ses oreilles. « Parce que tu as l'habitude d'y aller ? ... » Parce qu'il lui donne l'impression d'aller encore dans ce genre de club ? « Avais. » Il rectifie, en levant les yeux au ciel. « Mais t'as jamais du mettre un pied dans ce genre d'endroit, apparement. » Il tourne sur lui-même, perdu, désespéré. Qu'est-ce qu'il fou là ? Pourquoi a-t'il accepté ce stupide voyage ? « Non mais je plaisantais Shane c'est pas un camping libertin ... Après si tu veux te trimbaler à poil, c'est ton problème. » Le Hollister pose ses deux mains sur ses joues. Il est totalement désemparé. « Arrête de te moquer ! » Rien ne le fait rire. Pas même le regard de cocker de la voisine. « C'était une blague. Par contre pour la petite crème à mettre après et le triple épaisseur, je suis assez septique. » Huhu. « C'est l'enfer. » Voila. Tout est dit. Il ne voit pas d'autres explications. Il deteste le monde, les pauvres, les goûts plutôt nul de sa petite amie, le fait de ne pas pouvoir avoir son confort de base. C'est une mort lente et douloureuse qu'il va affronter. « Qui veux-tu qui nous attaque ? Un écureuil ? » Oh. Bien pire. « Des ours, des loups, des corbeaux. » Tout le monde sait que les corbeaux, c'est vil. Shane veut sa maison. Maintenant. Tout de suite. En un claquement de doigt. « Ça c'est parce que tu as été trop bien habitué. » Et ? « C'est mal ? » Parce que lui, il trouve que c'est bien, justement. Chacun sa vie, chacun son idée du confort et du bien-être. Shane vivait dans le luxe. Il n'avait jamais tenté d'aller vers quelque chose de moins cher, plus terre à terre. Il ne pouvait s'y résoudre. C'était au-dessus de ses forces. Et pourtant, aujourd'hui même, il avait ses deux pieds dans un camping, loin de tout ce qui comptait à ses yeux. « Je te prépare juste au futur week-end que tu passeras avec mon père à pêcher. » Pardon ? « Bien tenté ! » Il a même une envie soudaine de glousser. « Ce week-end pêche n'arrivera jamais. » pas si ce dernier doit ressembler à ... Ça. Ce qu'il a sous les yeux. « Je t'aurais bien proposé de courir, mais je pense que tu ne tiendras pas le rythme. » Rha. Ophelia met décidément ses nerfs à rude épreuve. « Et pourquoi donc ? » Monsieur sait courir. « C'est pas parce que je ne suis pas professeur de sport que je ne fais pas de sport. » Bon, clairement, il fait pas grand chose. Il a la chance d'avoir un corps de rêve tout simplement. Des chevilles en béton armé aussi, pour le coup. « Et ? Maintenant il te faut aussi ton confort lorsqu'on couche ensemble ? T'es vieux avant l'âge. » C'est pas gentil, Rhodes. « Fais pas ta Arya, s'il-te-plait. » C'est exactement ce qu'elle pourrait dire. « Exactement ! » Shane met un point d'honneur pour dormir dans de jolies draps en soir, une couette faites de plume d'il-ne-sait-plus-quoi. Puis il apprécie son petit whisky aussi, après avoir fait son sport de chambre. « Oh non je sais que tu m'aimes. » Uhm. Nope. « On dirait pas que c'est réciproque en tout cas. » On est d'accord, non ? Elle lui aurait pas fait ce coup foireux autrement. Et Georgette non plus, n'aurait pas trahis sa confiance. C'était un coup monté. Contre lui. Contre sa façon de se comporter. Contre sa façon d'être. Il était triste de devoir mettre au placard son beau costume gris contre un short et un t-shirt bas de gamme. « Je vais devoir te prendre en photo, je crois que c'est la première fois que je te vois sans un costume. » Non. Son regard noir exprimait clairement sa réponse. « Tu fais ça et tu te débrouilles pour rentrer ! » Et il ne rigole pas sur ce point. Le Hollister ne porte que la même chose. Les rares fois où il troque pour quelque chose d'autres, c'est pendant les vacances, et encore, il faut absolument que ca lui ait coûté la peau du cul.  « Pour sa défense, Georgette était persuadée que c'était une mauvaise idée. » Elle avait vu juste. « Ouais et ça l'a pas empéché de faire ce que tu lui demandé. » Il se demande même pourquoi il ne l'a pas encore renvoyé. Et puis, il se souvient qu'il ne pourrait pas faire sans elle. « Tu vas t'en remettre. Puis moi je te trouve très sexy comme ça. » Pardooooooon ? « Tu rigoles ou quoi ? » Il ne ressemble à rien. « Au moins, mes costumes, ils me sculptent le corps. C'est du sûr-mesure. Pas comme ces trucs là. » Il tire même sur son haut pour montrer que c'est de la qualité toute pourrie. « On a juste 10 kilomètres à faire, c'est pas la fin du monde. » C'est quand même beaucoup. Le Hollister souffle de mécontentement. « J'suis sûr que ça va être moche ...  » Et pourtant, il commence à marcher vers la forêt et la montagne. Il supporte plus les regards des campeurs sur lui. « Si ça peut te rassurer, j'ai prévue un retour à la civilisation dans trois jours. » Ma-gni-fi-que ! « Si on est pas mort d'ici là. » Trois jours ... Il serait obligé d'utiliser les douches communes. Dieu. Il veux mourir. « Je suis même surprise que tu sois encore là. Georgette avait parié que tu ne tiendrais pas une heure. » Ah, parce que ça pari sur son dos aussi ? « Je vais me venger ! » Et ruminer dans son coin. Il arrache le sac à dos des mains de la jeune femme et se met en route, non sans râler un peu. Mais il ne rajouta pas un mot durant une bonne partie de la balade. À vrai dire, il était loin d'avoir le courage et le cran de dire qu'il appréciait le décor. Parce que c'était le cas. Ce dépaysement des plus total, il commençait sérieusement à l'apprecier. « Oh regarde un bébé écureuil ! » « Woaaaaaw. » Ironique. Il regarde de l'autre côté, se foutant carrément de ce bébé écureuil. « On est pas bien là ? » Il devrait dire oui mais sa bouche sort un : « Non. » Et il reprends sa marche. « Si on se dépêche pas, il va faire nuit quand on va redescendre. » Hors de questions qu'il croise un seul gros animal. Ou un moustique. Il a une peau tellement parfaite et un sang en or qui ferait qu'il serait une gourmandise hyper convoité. « Qui aurait pu croire qu'on serait ensemble après ce baiser que tu m'avais voler chez Joyce ? » Voler est un grand mot. « Tu le voulais. Tes lèvres réclamaient les miennes. » Pas besoin de le renier. Shane avait bien en tête son visage de poupée, et son regard suppliant qu'il la prenne dans ce bad. « Et je suis possiblement entrain de regretter d'avoir voulu satisfaire tes désirs. »  Car, en y repensant,
Ophelia avait-elle pris en compte les siens ? Pas aujourd'hui. « Rha. Je colle de partout. » Il a chaud, Ca le démange. Ils en ont encore pour longtemps ? « On rentre quand ? » Un vrai gosse, le petit. « Je me sens épier par tous les animaux ... » Comme s'il y avait dix milles yeux posé sur lui. « Puis je pensais que j'aurais le droit à du topless pour me motiver mais même pas. » Il veut voir des boobs. « Bon ... Au moins, le décor commence à être potable. Même si ça vaut pas la vue aérienne. » Faut pas qu'il se montre trop positif. « Mhm, d'ailleurs, tu fais quoi pour les grandes vacances ? » Shane, il a trouvé un truc pas mal, mais il veut pas y aller seul. « J'ai un client qui loue sa villa en Amérique du Sud, je me disais que ça pourrait être sympa. Enfin plus que ce truc que tu me fais faire. Au moins, il n'y aura pas de moustiques ...  » Et Bim, dixième piqûres au moins sur l'avant-bras. « Je deteste, je deteste et je DETESTE ! » Ou est la putain de civilisation ? « Dis moi que t'as prévu une bouteille pour remonter la note. »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1785
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington

Re: Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE ✻ ( Mer 23 Mai - 21:55 )



nothing lasts forever but this is getting good now.
ophelia rhodes & shane hollister ※ ophelane

“ Side by side, or miles apart, we are sisters, connected by the heart. ” ― IDK

Shane va lui en vouloir pour les années, voire les siècles à venir. Si Ophelia adore les surprises, elle est certaine que celle-ci n'est pas aux goûts de son brun. Bien heureusement, Ophelia a l'espoir qu'il apprécie ce court séjour en terre inconnue. Malheureusement pour elle, elle se fait trop d'espoir, mais la brune n'a pas dit son dernier mot et elle restera optimiste jusqu'à la fin du séjour. « Mouais. » C'est pas encore gagné. Si Ophelia était en train de lui faire une blague sur les campings libertins, elle ne sait même pas si ça existe, elle ouvre grand les yeux quand elle découvre la réponse de Shane. « Avais. » Comment ça " avais " ? Shane, il a eut une vie avant Ophelia mais parfois elle a l'impression que c'est plus une vie de trois siècles comparé à la sienne. « Mais t'as jamais du mettre un pied dans ce genre d'endroit, apparemment. » Non, jamais. Ophelia c'est un petit chat. « C'est pas vraiment ma destination de vacances favorites ... » Elle préfère les destinations tropicales et exotiques. « Donc tu as déjà mis un pied dans un club libertin ? » Désolé mais Ophelia, elle est trop curieuse et trop impatiente d'avoir la réponse à cette question. Malgré tout, elle est obligée de le rassurer en lui expliquant qu'ils sont juste dans un camping et que le mot libertin n'a pas sa place ici. « Arrête de te moquer ! » S'ils n'ont plus le droit de rire maintenant, c'est sur que ces quelques jours vont se transformer en enfer. « C'est l'enfer. » En tout cas ça semble l'être pour Shane, pauvre bébé. « Tu exagères. » Et il n'est même pas de Marseille. « Des ours, des loups, des corbeaux. » Toujours plus dans l'excès, elle lève même les yeux au ciel en l'écoutant. « Bien sûr, on va même croiser le yéti tant qu'à faire. » Personne ne va mourir et certainement pas eux. « Si jamais un ours sauvage t'attaque, je te protégerais. » dit-elle en déposant ses lèvres contre les siennes. Bon, Ophelia face à un ours, on sait déjà qui va gagner mais elle veut juste qu'il soit en confiance avec elle. Shane, pas l'ours. « C'est mal ? » Il est né avec une cuillère en argent dans la bouche, il est juste temps qu'il ouvre les yeux sur le monde réel et la classe moyenne. « De ton point de vue certainement que non, mais du mien ...Faut juste que tu découvres autre chose que ce que tu connais habituellement. » Bon, Ophelia avoue qu'aujourd'hui, elle y est aller un peu trop fort. « Et qu'on trouve un juste milieu entre ton monde et le mien. » Tout cela parait d'un bon sentiment, mais Ophelia se rendait vite compte qu'avec Shane, ça ne serait jamais facile. « Bien tenté ! Ce week-end pêche n'arrivera jamais. » Baaaah ... Il va vite déchanter alors. « Tu n'en a peut-être pas envie, mais je sais que mon père y tient et qu'il va te le proposer très rapidement. Puis ça sera l'occasion pour vous d'apprendre à vous connaitre. » Ce n'est pas parce que les parents de Shane sont des gros cons que le père d'Ophelia l'est. « Si tu refuses, tu vas lui briser son petit cœur et si tu brises le cœur de mon papa, tu brises le mien. » Et elle pourrait lui casser la tête pour ça. Mais elle y tient un peu trop à cette tête de con. « Et pourquoi donc ? C'est pas parce que je ne suis pas professeur de sport que je ne fais pas de sport. » Il marque un point. « A chaque fois que je te propose de venir courir avec moi le matin, tu refuses. J'ai juste supposé que tu n'aimais pas ça. » Et pour le coup, elle se sent vraiment idiote. En plus, elle qui voulait l'amadouer avec du sexe, il ose lui dire qu'il a besoin de son confort pour ça. « Fais pas ta Arya, s'il-te-plait. » Pourquoi le prénom de sa secrétaire est évoqué ? « Hum ? » Elle ne comprend pas, elle veut savoir. « Exactement ! » Elle qui voulait s'envoyer en l'air en pleine nature, il n'est pas d'accord ? Elle est déçue. « Très bien pas de sexe pour toi durant cette semaine. » Qu'il ne vienne pas se plaindre après. Bref un Shane quand c'est pas content, c'est pas content longtemps. Il va finir par la rendre folle. Il a de la chance qu'elle est extrêmement patiente. « On dirait pas que c'est réciproque en tout cas. » Meeeh ! Il n'a pas le droit de dire ça. « Tu brises mon cœur. » Malheureusement pour elle, elle n'est pas très bonne comédienne et ne sait pas pleurer sur commande. « Toute façon, je sais très bien que tu es avec moi uniquement pour mon argent. » Selon les parents de Shane c'est l'inverse. Elle veut juste tenter de voir un sourire sur ses lèvres. Il va surtout finir par la tuer. « Tu fais ça et tu te débrouilles pour rentrer ! » Mais c'est juste une photo. De toute façon, trop tard c'est dans la boite. Promis elle ne la postera pas sur les réseaux sociaux. « C'est moi qui ait les clés. » dit-elle en les montrant fièrement dans sa main. Donc sa menace ne pourra pas être exécuter. « Tu m'abandonnerais vraiment ici ? » Elle est sûre qu'il va répondre oui. C'est pas très gentil de sa part. « Ouais et ça l'a pas empêche de faire ce que tu lui demandé. » Parce que Georgette est une femme bien. « Elle s'est juste rendue serviable. » Il ne va pas lui en vouloir pour ça quand même ? D'autant plus qu'avec ses nouveaux habits de lumière, Shane est magnifique. « Tu rigoles ou quoi ? Au moins, mes costumes, ils me sculptent le corps. C'est du sûr-mesure. Pas comme ces trucs là. » Elle a comprit le message, ça ne ressemble à rien. « T'es jamais content de toute façon. » Il passe son temps à râler cet enfant. Il a été trop bien habitué, encore une fois. « Moi je trouve que ça te va bien. » Ça le change surtout et même s'il râle, ça a le mérite de lui faire un bon fessier. « J'suis sûr que ça va être moche ... » Tant d'optimiste dans cet homme, ça fait peur. « Je vais me venger ! » Il ne va quand même pas mener la vie dure à cette pauvre Georgette ? Elle n'espère pas, mais vu que Shane boude dans son coin, Ophelia n'ajoutera rien et poursuit simplement cette marche forestière aux côtés du brun. Seulement entendre uniquement la nature c'est bien, mais elle a besoin de faire fonctionner sa langue et un écureuil sauvage qui apparaît devant ses yeux. « Woaaaaaw. » Meeeh ! Il est méchant lui aussi. « Non. » Pas d'instant câlins ? A bah d'accord. « Si on se dépêche pas, il va faire nuit quand on va redescendre. » De suite. « Je t'assure qu'on sera rentrer avant la nuit. T'as peur qu'on s'fasse dévorer par un animal sauvage ? » Genre un serpent qui passe par ici. Mais qu'il se rassure ils ne vont pas finir en quatre heures pour un animal. « Tu le voulais. Tes lèvres réclamaient les miennes. » C'est faux ou du moins pas au début en tout cas. « C'est pourtant pas le souvenir que j'en garde. » Du moins pour la première fois. « Après je reconnais que ce qui s'est passé au SB, je l'ai énormément chercher. » Et ça avait été le début de leur histoire. Comme quoi, qui aurait pu croire qu'une adultère comme celle-ci serait toujours d'actualité ? « Et je suis possiblement entrain de regretter d'avoir voulu satisfaire tes désirs. » Comment qu'il casse tout l'instant mignon. « C'est mal de mentir. » Elle voit même son nez qui s'allonge. « Tu dis ça uniquement parce que tu es contrarié de cette journée. » Pour une fois qu'elle voulait qu'ils fassent quelque chose qu'elle aime, elle serait presque déçue. « Rha. Je colle de partout. » Tiens ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas plaint. « On rentre quand ? » On dirait un enfant impatient en voiture. « Faudrait déjà qu'on arrive à la source, avant de faire demi-tour, tu ne crois pas ? » Donc ils en ont encore pour un petit moment de marche. « Je me sens épier par tous les animaux ... » « C'est normal, tu es un peu chez eux. » Mais cet homme en fait vraiment des tonnes, toujours trop. « Puis je pensais que j'aurais le droit à du topless pour me motiver mais même pas. » Forcément, il faut une source de motivation. « Qu'est qui te fait dire que tu n'y auras pas le droit ? Soit juste patient. » Encore faudra-t-il qu'il accepte de se baigner et ça encore une fois, ça n'est pas gagner. « Bon ... Au moins, le décor commence à être potable. Même si ça vaut pas la vue aérienne. » C'est totalement différent. Mais c'est un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité de voir Shane apprécier quelque chose. « Au moins aujourd'hui tu es au cœur de l'action, tu vis ça directement. » Il faut voir le bon côté des choses. « Mhm, d'ailleurs, tu fais quoi pour les grandes vacances ? » Euuuuh ... Qu'est qu'il appelle les grandes vacances ? « Cet été, tu veux dire ? » Elle l'ignore encore, il faut juste qu'elle pose des congés surtout qu'elle sent que Shane a une idée derrière la tête. «  J'ai un client qui loue sa villa en Amérique du Sud, je me disais que ça pourrait être sympa. Enfin plus que ce truc que tu me fais faire. Au moins, il n'y aura pas de moustiques ... » Forcément ce qu'il propose est toujours mieux. « Parce que tu penses que les moustiques quand il arrive à la frontière Américaine du Sud, ils font demi-tour ? » Elle se met à rire face à cette idée. « Juste pour toi et moi ? » En même temps, Shane n'est pas vraiment l'homme le plus sociable qu'elle connait donc elle se doute qu'ils seront à deux. « Tu sais très bien que je ne te dirais pas non. » Elle embrasse même sa joue avant de se mettre à sourire, puis de rire en le voyant se battre avec les moustiques. « Je crois qu'ils aiment beaucoup ton sang. » Et elle glousse de plus belle. « Dis moi que t'as prévu une bouteille pour remonter la note. » Euuuh ... Il va être déçu. « J'ai prévue de l'eau, oui. » Mais ce n'est certainement pas ce à quoi il s'attend. « Tu as soif ? » Elle se stoppe dans sa marche, fouille dans son sac à dos et lui tend la bouteille d'eau. D'accord, c'était vraiment pas de ça dont il parlait. « Je te promet qu'à notre retour, tu pourras boire tous les cocktails que tu désires. Parce que je ne suis pas vraiment sûre qu'ils aient une bouteille de ton vin favori. » Le Château Latour ce n'est pas dans leur budget et ce n'est pas dans celui de la brune non plus. Le petit couple continue de marcher encore durant de longues minutes avant d'arriver en terre promise. Ophelia tire la main de Shane afin qu'ils s'avancent ensemble vers le petit muret. « Alors ça ne valait pas le coup ? » Si lui n'aime pas, Ophelia en tout cas est conquise par la vue en hauteur sur ce cénote, ce gouffre remplit d'eau douche aux couleurs turquoise. « D'après les Mayas, c'était un puits sacré. » Voila la petite seconde historique et culturelle. « On va se baigner ? » En réalité, elle n'attend pas la réponse de Shane qu'elle emboîte déjà le pas, en quête des escaliers pour descendre. Une fois en bas, la brune commence à enlever les couches de vêtements qu'elle porte sur elle et parce qu'elle sent qu'il râle encore intérieurement, Ophelia ne trouve rien de mieux à faire qu'à pousser Shane dans l'eau. Oups. « Alors, elle est bonne ? » dit-elle en le voyant remonter à la surface avant de se mettre à rire.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a professional heartbreaker
avatar
I'm a professional heartbreaker


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 754
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE ✻ ( Jeu 12 Juil - 15:53 )

Nothing lasts forever but this is getting good now ✻✻✻ « C'est pas vraiment ma destination de vacances favorites ... » Ah bon ? Shane se contente d'hausser les epaules et de continuer sa petite marche vers sa "maison" de vacances : une tente pas plus haute que lui. [Bcolor=#d975a2]« Donc tu as déjà mis un pied dans un club libertin ? »[/color] Bah ... Bien-sûr. À quoi ça sert de s'appeler Hollister et de ne pas profiter de TOUS les avantages ? « Fais pas ta tête de choquée, c'est évident que j'en ai fait. » Et pas qu'un seul. Shane, il a été en visiter plusieurs juste pour le plaisir de vivre et de voir de jolies choses se dandiner devant lui, derrière lui, et parfois même sur lui. « C'est plutôt sympa. » Mais il n'est pas certain que la Rhodes apprécié ce genre d'endroit. Bien qu'elle peux le surprendre, comme elle le fait si souvent. Peut-être que si elle est gentille, il l'emmenera faire un petit tour. Il lui fera découvrir de nouvelles choses qui, il l'espère, lui plairont. Meme s'il saitd'avance que ça ne lui plaira pas trop de devoir partager Ophelia et vice-versa. « Tu exagères. » Huhu. Non. Il ne croit pas. « Je suis réaliste. » Shane ne dit que la verité et ce qu'il pense. Quand il ment, ça se voit et se sent à des kilomètres. Ophelia ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas apprécier l'endroit et le camping ? Shane est un gosse de riche et il le restera. Il a toujours vécut avec une certaine stabilité et un certain luxe. Un luxe qui, ici, n'est pas présent. Sortir des sentiers battus, c'est pas son dada. Puis l'endroit fait peur. Y'a des moustiques, des mouches. Y'a même pas l'option climatisation. Il va mourir ici, de facon horrible. C'est triste. Ok, il exagère un peu. « Bien sûr, on va même croiser le yéti tant qu'à faire. » Gnégné. Faut pas pousser non plus. « Faut de la neige pour un yéti. » Et encore, faut qu'un yéti existe et ça s'est pas relativement gagné. « Si jamais un ours sauvage t'attaque, je te protégerais. » Uhm. Bon ... Il lève les yeux au ciel mais au fond, il trouve ça super mignon. Si bien que, dans son moment de ralage intensif, il depose ses lèvres sur celles de sa petite-amie. « Ça veut pas dire que je te pardonne. » Qu'elle croit pas qu'il va tourner la page aussi facilement, surtout quand il voit tout en face de lui. « De ton point de vue certainement que non, mais du mien ...Faut juste que tu découvres autre chose que ce que tu connais habituellement. » Mais les habitudes, c'est bien, non ? « Et qu'on trouve un juste milieu entre ton monde et le mien. » Il a le droit de souffler maintenant ? Peu importe. Il le fait, et de façon bien bruyante. « Mais mon monde est mieux, y'a pas photo. » Déja ils auraient pris le jet pour venir dans ce coin, et il se serait arrété dans une grande villa avec pleins de baies vitrées pour voir la nature. De loin. Très loin. Pas comme là. Il est carrément DANS la nature et ca lui pas trop. « Tu n'en a peut-être pas envie, mais je sais que mon père y tient et qu'il va te le proposer très rapidement. Puis ça sera l'occasion pour vous d'apprendre à vous connaitre. » Mais des poissons ? « OK. » Ça lui coute beaucoup d'accepter et de devoir puer le poissons pendant une journée, mais, et que pour le bien-être d'Ophelia, il le fera. Il risque encore de râler par la suite , c'est certain. Mais il le fera. « Si tu refuses, tu vas lui briser son petit cœur et si tu brises le cœur de mon papa, tu brises le mien. » Promis, il ne brisera pas son petit coeur en mousse. « Je le ferais. Je sais pas quand, mais j'accepterai. » Parce que papa Rhodes doit pas être si mechant que ça et faire si peur aussi. Il doit être mieux que papa Hollister de toute façon. Il survivra. Et si jamais ça se passe mal, il fera en sorte qu''Ophelia puisse venir le secourir. « A chaque fois que je te propose de venir courir avec moi le matin, tu refuses. J'ai juste supposé que tu n'aimais pas ça. » baaaah ... Il se mord la lèvre inférieur. « Si ... J'aime bien ça. » Le truc c'est que c'est pas hyper régulier maintenant. « J'aime juste pas tes horaires. » Si elle voulait qu'il soit honnête, il l'était. C'était soit trop tôt, soit trop tard. Jamais quand il veux. Puis, dans le fond, il a aussi peur de ne pas être à la hauteur. Ophelia court tous les jours, elle doit avoir un sacré niveau comparé à lui. Bien qu'il soit un athlète né #JeMeLaPète « Hum ? » Quoi ? « Très bien pas de sexe pour toi durant cette semaine. » PARDON ? « MAIS J'AI BESOIN DE SEXE ! » Il a le droit de hurler : il est dans la montagne. Puis quand même, l'interdire de sexe, c'est horrible. « T'es une sorcière ... » Qu'il finit par souffler dans sa barbe, non sans rouler des yeux. Il en a marre. Plus que marre. Et pourtant, cette jeune demoiselle arrive quand même à le faire marcher dans une forêt-montagne, alors qu'il ne le veux pas. Bon, dans tout ça, il boude et c'est presque devenu une de ses spécialités. « Tu brises mon cœur. » Il ne va pas s'excuser. #SorryNotSorry « Toute façon, je sais très bien que tu es avec moi uniquement pour mon argent. » Évidemment. « On est jamais assez riche. Puis j'ai envie de changer le salon alors me faut de la moneeeeey. » Parlez un peu comme un wesh, ça lui va pas. La prochaine fois, il le fait facon ABBA : money, money, money tutuutututu T'façon, il va faire demi-tour, prendre la voiture et se barrer. Il en peux plus. #ModeJPPActivé « C'est moi qui ait les clés. » Mais n'importe- ... Il glisse ses mains dans ses poches. Bordel de merde. Il les lui avait passé en troquant ses habits de luxe contre ses vieilleries de short et t-shirt. « Fait chier. » Ophelia est trop optimiste pour lui. Ils ont vraiment pas du tout les mêmes regles de survie. « Tu m'abandonnerais vraiment ici ? » Il souffle, hausse les épaules. « Y'a plus de oui que de non. » Désolé mais son amour n'est pas suffisamment fort pour qu'il accepte de dépérir de la sorte dans un tel endroit. Puis Goergette qui est de la partie, ça le fait chier aussi. Tout l'emmerde. « Elle s'est juste rendue serviable. » Mouais. « Elle a surtout vu qu'elle allait avoir une semaine de tranquilité, ouais. » Meme si Shane se montre toujours gentil envers, quoi qu'il arrive. Goergette n'a pas à se plaindre. Elle gagne suffisamment pour se payer une jolie retraite et permettre à ses enfants et petits-enfants d'aller à l'université et de vivre plus que convenablement. « T'es jamais content de toute façon. » Tss. Il a l'impression d'avoir Arya devant lui. « Comment tu veux que je sois content alors qu'on me pique de partout et que je vais dormir sur un matelas gonflable a dix dollars ... » S'il a de l'argent, c'est pour le dépenser, pas pour faire des économies. Et puis ses habits le grattent, c'est moche. Il aime pas. #PasContent « Moi je trouve que ça te va bien. » Elle peut quand même avouer que c'est mieux les costards à quatre chiffres. « Je t'assure qu'on sera rentrer avant la nuit. T'as peur qu'on s'fasse dévorer par un animal sauvage ? » Non. Bien qu'un peu. Il a sorti peur de montrer qu'il est un trouillard de première dans la nature. « Pff. » Pas de mot. Pas de reponse. Il continue d'avancer, toujours en se plaignant à moitié en lançant une conversation de l'autre. « C'est pourtant pas le souvenir que j'en garde. » Ah bon ? Pourtant, il est certain d'avoir vécut cela. Ses souvenirs sont intacts. « Après je reconnais que ce qui s'est passé au SB, je l'ai énormément chercher. » Merci. « Je savais que tu me chauffais ! » Elle ne peux desormais plus le nier.« C'est mal de mentir. Tu dis ça uniquement parce que tu es contrarié de cette journée. » Elle a raison. « Ok. C'est bon. Tu gagnes. » Mais elle ne gagne que cette bataille. Shane ne faiblit pas sur l'autre : il n'aime pas ce lieu. Il veux s'enfuir. « Faudrait déjà qu'on arrive à la source, avant de faire demi-tour, tu ne crois pas ? » Ets'ils n'arrivent pas jusqu'a la source hein ? Ophelia n'a peut-être pas penser à cette éventualité. Lui si. En plus, il a l'impression que tous les animaux le regarde. C'est assez dérangeant « C'est normal, tu es un peu chez eux. » « J'suis pas à ma place chez eux. » Et il le sent. Peut-être serait-il plus enthousiaste si Ophelia laissait tomber le maillot comme elle le lui a promis ? « Qu'est qui te fait dire que tu n'y auras pas le droit ? Soit juste patient. » La patience c'est pas son fort. « D'habitude, j'dois pas attendre. » Il a tout, tout de suite, dès le moment où il le demande. « Au moins aujourd'hui tu es au cœur de l'action, tu vis ça directement. » Woah. Ça va lui faire de belles jambes tout ça. Peu importe. Elle a prévu quoi cet été. Du camping aussi ? « Cet été, tu veux dire ? » Il acquiesce. Exactement. « Parce que tu penses que les moustiques quand il arrive à la frontière d'Américaine du Sud, ils font demi-tour ? » Non. Il n'est pas con à ce point mais il sait que là où il va, il y a des moyens pour les empêcher de venir : citronnelle et tout le tointoin. « Oh quand même ! Tu me prends pour qui ? » Un Hollister chiant, sûrement. « Juste pour toi et moi ? » A part si elle veux inviter quelqu'un. « Oui. » Ça peut être sympa non ? « Tu sais très bien que je ne te dirais pas non. » Tant mieux. Il n'aurait pas accepté cette réponse. « Cool. C'moi qui choisi cette fois-ci. » Pas de moustiques, pas de tente, pas de voisins et pleins d'alcool ! « J'ai prévue de l'eau, oui. » Whuuuuuu. C'est vraiment les pires vacances au monde. « Tu as soif ? » Non. « J'qi plus soif ... » Priez pour que Goergette est mis une bouteille de scotch dans sa valise. Il ne survivra pas autrement. « Je te promet qu'à notre retour, tu pourras boire tous les cocktails que tu désires. Parce que je ne suis pas vraiment sûre qu'ils aient une bouteille de ton vin favori. » Elle pense ? « Je suis sûr qu'ils ont jamais vu un billet décent dollars ici. » En tout cas, pour Shane, les pauvres vivent avec quelques dollars en poche et pas plus. Le brun continue de prendre sur lui et suit, pas après pas Ophelia. Et puis, après ce qui lui semble une infinité, ils arrivent enfin à cette source. « Alors ça ne valait pas le coup ? » Elle le connaissait suffisamment pour savoir qu'il n'avouerait pas qu'elle avait raison. Le spectacle était grandiose. Les piqûres de moustiques valaient le coup, oui. « Uhm. Ça va. » Shqne allait pas sauter dans les arbres non plus. C'était que de l'eau. « D'après les Mayas, c'était un puits sacré. » Ah bon ? « Pour cela qu'il y a pas mal d'abeilles. » Il offre un petit sourire. Blague nulle mais blague quand même. « Sacré pour quoi ? » La fertiilité ou un truc du genre probablement. « On va se baigner ? » C'est pas dangereux ? Y'a l'air d'avoir pas mal de petits poissons dans la source. Mieux vaut peut-être pas les déranger. Il allait refuser de ce baigner mais il finit, sans trop savoir comment, la tete la première dans l'eau. Bordel ! Il est trempé. « Alors, elle est bonne ? » Gnégné. « Ça te fait rire ? » Il a bien envie de lui dire que c'est pas bien mais il a trop peur de la couper dans son élan de déshabillage. « En vrai, ça fait super du bien. » Même qu'il se met à nager sur le dos pour profiter un peu du moment. Il attends, patiemment, qu''Ophelia le rejoigne. Et cette dernière arrive enfin. « Eh ! » Il descend le regard vers sa poitrine. Il est toujours là le haut de maillot de bain. « T'avais promis ! » Il se rapproche d'elle et, doucement, défait le noeud dans son dos. Il récupère le haut et le lance sur la rive. « Là, ça vaut le coup. » Même qu'il s'autorise à sourire. Au moins là, ils partagent un truc qu'ils apprécient tous les deux. Il dépose un baiser rapide et se remet à nager un peu. « Il manque qu'un bar à cocktail et se serait parfait. » Et un bon logement. Pourvu que c'était une blague et qu'ils vont avoir une petite maison ce soir. « On devrait se remettre en route. » Assis sur un rocher, voilà deja plusieurs heures qu'ils profitent de l'endroit. Shane est desormais en caleçon, ses habits installés un peu plus loin pour sécher. « J'ai pas envie de redescendre quand il fera noir. » Puis clairement, c'est bien trop dangereux à ses yeux. « Mais j'ai pas envie de redescendre et de voir le "camping" non plus. » Il se lève, commence à se rhabiller convenablement. « On peut vraiment pas trouver un truc mieux ? Et je parle pas d'un truc cinq étoiles, mais quelque chose de mieux qu'une tente et des voisins. » Surtout la tente. Encore les voisins, c'était pas ce qu'il y avait de pire. Il était habitué avec sa cousine et sa blonde. « Je paye le supplément ! » Comme Ca Ophelia ne sera pas ruiné. « Où je peux payer en nature aussi ... » Petit sifflement et dandinement des fesses pour expliquer de façon explicite de quoi il parle. « J'ai envie de caviar. » Ouais, c'est étrange. « Et de fromage. » Ein de fromage. Du vin aussi. « J'ai envie de sexe aussi, dommage que tu m'es puni. »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Nothing lasts forever but this is getting good now ✻ OPHELANE

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération