it's all about being good neighbors ✻ emmy

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 261
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Rachel Awesome Bilson
›› Schizophrénie : Louise Hernandez (Tatiana Maslany) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).

it's all about being good neighbors ✻ emmy ✻ ( Jeu 1 Mar - 20:13 )


Emmy & Jocelyn

What would you do if I sang out of tune ? Would you stand up and walk out on me ? Lend me your ears and I'll sing you a song. I will try not to sing out of key. Oh, baby I get by ah, with a little help from my friends. All I need is my buddies ah, with a little help from my friends. I say I'm gonna get high ah, with a little help from my friends.



Jocelyn poussa un soupir. Depuis quelques temps elle avait l'impression que rien n'allait comme elle le voulait. Et ça l'agaçait. Quand elle avait choisi de quitter Philadelphie pour s'installer à Cap Harbor, ce petit trou perdu, c'était pour refaire sa vie, avoir enfin droit au bonheur. Mais rien ne semblait aller comme elle le voulait. Non pas qu'elle était particulièrement malheureuse. Mais la jeune femme ruminait beaucoup depuis qu'elle avait découvert que Lewis vivait à Cap Harbor. Il était le symbole de son passé. Il était le symbole de tout ce qui n'allait pas dans sa vie. Et pourtant, Lewis avait été important pour elle. Ils avaient été amis, il avait été une personne à qui elle se confiait et à qui elle faisait confiance. Mais quand elle avait quitté Philadelphie, quand elle avait quitté son ancienne vie, elle l'avait laissé là-bas et la jeune femme n'était pas prête à le voir revenir dans sa vie. Seule chose positive, c'était sa relation avec Asher. Jocelyn devait bien avouer être surprise, mais elle était plutôt heureuse de cette relation qu'elle vivait avec lui. Elle ne savait pas où ça allait les mener, c'était une certitude, mais elle se sentait étrangement bien à ses côtés. A cette pensée, la jeune femme pensa à lui envoyer un SMS, pour prendre de ses nouvelles et savoir s'il allait bien. Peut-être qu'elle allait lui proposer de passer plus tard. Ça pourrait être une bonne idée. Ils pourraient passer un moment ensemble. Et puis elle, elle aurait une raison valable pour faire un gâteau. A vrai dire, même si Asher ne venait pas lui rendre visite, Jocelyn avait bien envie de se lancer dans la confection d'un bavarois aux fruits rouges. Elle avait des fruits dans son congélateur. Dans le pire des cas, si Asher ne venait pas le manger avec elle, elle l’emmènerait le lendemain au travail pour la réunion du lundi. Bien décidée à s'y mettre, la jeune femme se dirigea vers sa cuisine et commença à sortir les ustensiles. Elle pesa le beurre. Elle cassa les œufs. Et puis … Eh merde. Elle n'avait plus de sucre. Elle avait totalement oublié d'en racheter, bien qu'elle ait vidé le paquet la semaine dernière, quand elle avait fait une tarte aux fruits. La jeune femme pesta contre elle-même, qui était si tête en l'air et se lava les mains. Et maintenant ? Ce serait du gâchis de jeter ce qu'elle avait déjà préparé. Elle ne voyait qu'une seule solution : demander à l'un de ses voisins de lui prêter un paquet de sucre. Mais la jeune femme devait bien avouer qu'elle ne connaissait pas bien ses voisins. Quand elle les croisait, elle discutait deux minutes avec eux, mais elle ne savait pas lequel serait le plus susceptible d'avoir du sucre chez lui. La jeune femme décida qu'il serait plus simple de commencer par sa voisine d'à côté. Elle était jeune, peut-être que la pâtisserie n'était pas son truc, mais bon, le sucre, c'était quand même plutôt basique comme ingrédient. Elle était plutôt gênée toutefois de sonner chez elle un dimanche. Peut-être qu'elle était en famille. Peut-être qu'elle respectait scrupuleusement le jour du seigneur. Elle n'en savait rien. Mais le plus simple restait toujours d'aller vérifier par elle-même en allant frapper à sa porte. La jeune femme se décida donc à enfiler une paire de chaussures et un manteau au dessus de son survetement du dimanche et se rendit chez sa voisine, celle qui vivait juste à côté de la maison qu'elle avait acheté. Elle frappa à sa porte et attendit qu'elle lui ouvre. « Euh … salut. Emmy, c'est ça ? », demanda-t-elle. Apparemment, le manque de tact était toujours un défaut chez elle. Mais Jocelyn le vivait bien. En vérité, elle passait tellement de temps en dehors de chez elle que ce n'était pas si surprenant que cela qu'elle ne connaisse pas bien ses voisins. Elle aurait probablement pu prendre le temps de leur parler à tous, mais elle n'avait jamais le temps. Et puis, elle n'était pas certaine d'être une adepte des bonnes relations de voisinages. Enfin, si, bien entendu, elle était d'avis qu'il fallait bien se montrer sympathique et cordiale avec ses voisins. Mais ça ne voulait pas pour autant dire qu'elle était une adepte des relations amicales entre voisins. Un jour, ça finissait par clasher, puis les relations de voisinages devenaient bien tendues. Oui, Jocelyn est cynique. « Je suis Jocelyn, la voisine d'à côté », ajouta-t-elle. On ne savait jamais, peut-être que finalement, la brune ne la connaissait pas d'avantage. Ce n'était pas avec les quelques mots qu'elles avaient poliment échangé toutes les deux que Jocelyn avait dû lui laisser un souvenir inoubliable. Enfin aux dernières nouvelles en tout cas, ce n'était pas le cas. Jocelyn lui adressa un sourire poli, consciente qu'elle l'avait dérangé dans quelque chose, à la voir. En même temps, elle sonnait chez sa voisine en plein milieu de l'après-midi, c'était une évidence, qu'elle l'avait dérangée. « Je suis désolée de te déranger. Je me demandais juste si tu pouvais me dépanner d'un paquet de sucre », demanda-t-elle avec un sourire. Oui, elle était de ces personnes qui commençaient à se mettre à la pâtisserie avant de vérifier qu'elle avait tous les ingrédients. Et c'était une mauvaise idée. Et maintenant sa voisine était au courant elle aussi que c'était le genre de boulet à ne pas prévoir d'avoir tous les ingrédients avant de se mettre aux fourneaux.



WORLD WITHOUT YOU
Do you know what it feels like to fall in your arms? Do you know what it feels like to love you ? I can taste every tear drop you've given me this far don't forget who it is that you are.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 103
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Leighton Meester
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ❋ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ❋ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ❋ Pio Esposito (Aaron Tveit) ❋ Martin Palmer (Ben Barnes) ❋ Oscar Pierce (Matt McGorry) ❋ Grayson Shield (James McAvoy)

Re: it's all about being good neighbors ✻ emmy ✻ ( Dim 4 Mar - 10:39 )












Après avoir passé 2 semaines à Paris pour la fashion-week, j'étais enfin rentrée chez moi et j'en étais la plus heureuse du monde. Même si j'adorais ce que je faisais, même si j'adorais partir à l'autre bout du monde pour présenter mes vêtements, même si j'adorais observer la réaction des gens pendant mon défilé, il n'y avait qu'à Cap Harbor que je me sentais vraiment bien. Plus d'une fois on m'avait dit qu'avoir une boutique dans cette ville n'aidait pas mon nom, mais je m'en foutais de vendre plus ou pas. Je ne pouvais tout simplement pas m'éloigner de mes parents et encore moins de ma sœur. Sans Eliza je serais tout simplement perdue. D'ailleurs en pensant à elle, je lui envoyé un petit message pour lui dire que j'étais rentrée et que je passerais la voir demain. Me connaissant peut-être que j'allais changer d'avis et débarquer chez elle ce soir avec une tonne de nourriture et des tas de choses à lui raconter, mais malheureusement j'avais encore beaucoup trop de boulot pour faire ça. Je prenais juste le temps de prendre une douche rapide pour me rafraîchir du voyage et j'étalais tous mes croquis sur la table basse et par terre. Il fallait que j'ai une vision d'ensemble de ce que j'avais déjà fait et ce que j'avais envie de faire. Même si le défilé printemps-été venait de passer et qu'il avait été couronné de succès, j'avais beaucoup d'autre échéance à venir pour ne rien faire. D'abord, j'avais encore les finitions pour le costume du Prince Harry. D'après la personne que j'avais eu au téléphone et qui lui avait montré mes croquis et l'un des costumes que j'avais envoyé, il avait été enchanté par mes idées et mon talent mais n'arrivait toujours pas à se décider. J'avais donc toujours 4 autres costumes à faire pour lui. Enfin 3 parce qu'il y en avait un qui était déjà sagement emballé dans mon atelier. Au delà de cet événement majeur je devais aussi me concentrer sur la collection automne-hiver.
Je commençais par noter toutes les idées qui me passaient par la tête sur une feuille de papier et puis je gribouillais ce qui pourrait peut-être faire partie de ma nouvelle collection. Même si je n'étais absolument pas convainque par la plupart de mes croquis, je ne jetais jamais rien, parce que des fois quand l'inspiration ne venait pas, je pouvais toujours regarder ce que j'avais fait avant pour essayer de trouver un élément qui pourrait faire la différence. Je ne comptais plus le nombre de boîtes de croquis que j'avais entassé depuis mes début. Bientôt j'allais devoir louer un entrepôt ou un garage dans une ruelle sombre pour pouvoir tout conserver. Ce jour n'était pas encore arrivé heureusement et pour l'instant seul la fin se faisait entendre. Rapidement j'allais dans la cuisine me préparais un petit plateau avec de quoi me nourrir et une bouteille d'eau. J'aurai pu prendre un verre de vin, mais il fallait que je garde l'esprit clair pour travailler. M'asseyant sur le canapé, j'essayais de prendre un peu de hauteur sur ce que j'avais déjà dessiné. « Il y a encore pas mal de boulot avant d'avoir une collection convenable Emmy » C'était un très bon début, mais pour l'instant je devais bien avouer qu'il n'y avait rien de vraiment de potentiel extra-ordinaire. Ce n'était qu'une question de temps.
Je reprenais ma place à terre, crayon à la main, mais des coups frappé à la porte m'en empêchèrent. Je me demandais bien qui cela pouvait être. Eliza m'avait dit qu'elle avait beaucoup de travail et qu'elle ne pourrait pas passer me voir et je n'étais pas assez folle pour penser que Jake pourrait me faire une visite surprise. Le seul moyen de le savoir était tout simplement d'aller ouvrir la porte. Derrière ma porte se trouvait l'une de mes voisines si je ne me trompais pas. « Euh … salut. Emmy, c'est ça ? » En personne même. « Oui, oui c'est bien Emmy et vous êtes ? » Je savais que ce n'était pas très polie comme façon de faire, mais en même temps je ne pouvais pas faire la conversation avec cette personne sans connaître son prénom, ça serait encore plus malpoli. « Je suis Jocelyn, la voisine d'à côté » Oui effectivement maintenant cela me revenait. Pourtant j'étais le genre de personne à adorer parler avec mes voisins, à prendre des nouvelles et tout ça, mais je devais avouer que ces derniers temps je n'avais fait aucun effort et je m'en voulais un peu. « Oui bien sûr !! Tu vas bien ? » Je l'espérais pour elle. En tout cas elle ne semblait pas en panique donc sa maison n'était sûrement pas en feu. Peut-être une fuite de gaz ? Mais dans ce cas elle aurait téléphoné aux pompiers plutôt que de finir sonner chez moi. C'était peut-être tout simplement une visite de courtoisie. J'adorais les visites de courtoisie. « Je suis désolée de te déranger. Je me demandais juste si tu pouvais me dépanner d'un paquet de sucre » C'était sûrement très immature comme réaction, mais j'avais l'impression d'être dans une série où après une grande amitié pourrait naître entre nous grâce à du sucre. Alors que possiblement on allait rester juste voisine. Dans ma tête tout était possible. « Oh oui je dois bien avoir ça dans mes placards. Mais je t'en pris entre » Je l'a laissé passé devant moi et refermé la porte. « Ne fait surtout pas attention au bazar, j'étais en train de travailler » a part les centaines de feuilles qui traînaient un peu partout dans le salon, le reste de la maison était très bien rangé. En étant parti 2 semaines, je ne voyais pas ce qui aurait pu bouger de toute façon. « Tu as besoin de beaucoup de sucre ? » Sinon je pouvais lui donner le paquet directement ça serait sûrement beaucoup plus simple.




lumos maxima



† Everybody's gonna love today


Dernière édition par Emmy Nelson-Riley le Mer 28 Mar - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 261
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Rachel Awesome Bilson
›› Schizophrénie : Louise Hernandez (Tatiana Maslany) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).

Re: it's all about being good neighbors ✻ emmy ✻ ( Lun 19 Mar - 14:49 )


Emmy & Jocelyn

What would you do if I sang out of tune ? Would you stand up and walk out on me ? Lend me your ears and I'll sing you a song. I will try not to sing out of key. Oh, baby I get by ah, with a little help from my friends. All I need is my buddies ah, with a little help from my friends. I say I'm gonna get high ah, with a little help from my friends.



A vrai dire, Jocelyn se sentait un peu idiote de débarquer comme ça chez sa voisine, alors qu'elle ne lui avait pratiquement jamais parlé. Mais bon, d'un autre côté, elle ne voyait pas très bien ce qu'elles pourraient se dire. Certes, elles étaient toutes les deux jeunes, mais de ce qu'elle en savait, c'était leur seul et unique point commun. Et puis, elles étaient occupées toutes les deux. Jocelyn ne savait pas ce que sa voisine faisait dans la vie, mais ce qu'elle savait en revanche, c'est qu'elle n'avait pas vu ses volets ouverts pendant deux semaines au moins. Quant à elle, elle était toujours occupée également. Entre son boulot et ses sorties, il était rare que Jocelyn passe une journée toute entière chez elle, comme en ce dimanche. Et puis, c'était une hyperactive qui avait constamment besoin de faire quelque chose. Même quand elle était chez elle, elle était en train de retourner toute sa maison pour trouver une activité. C'était elle qui avait fait la majorité des travaux chez elle, pour être pleinement certaine que la maison ressemblerait à ce qu'elle voulait qu'elle ressemble très exactement. Et c'était elle aussi qui s'occupait de son jardin et de ses jolies fleurs. Et c'était elle aussi qui se mettait à faire de la pâtisserie un dimanche après-midi alors qu'elle n'avait pas les ingrédients nécessaires. La jeune femme n'avait donc pas vraiment d'autre choix que de se rendre chez sa voisine pour lui demander de l'aide. Enfin, pour lui demander de la dépanner surtout. Elle n'avait aucune idée de si la jeune femme était du genre ou non à avoir un paquet de sucre fin en réserve, mais on ne savait jamais. Mieux valait tenter le tout pour le tout, sinon elle serait juste bonne à jeter son début de préparation à la poubelle. Par chance, sa voisine ouvrit la porte et Jocelyn lui sourit. Enfin, elle devait bien avouer qu'elle était un peu vexée de constater qu'elle ne la reconnaissait pas. Genre elle était invisible ou quoi ? Mais bon en même temps, elle traînait dans sa tenue du dimanche, alors ça pouvait être compréhensible. Et puis, au pire, sa voisine ne la connaissait pas, ce n'était pas grave. Du moment où elle avait un paquet de sucre à lui donner, ça lui allait très bien. Face à sa question, Jocelyn se radoucit un peu et lui adressa un sourire sympathique. « Très bien merci. Et toi ? », demanda-t-elle poliment. Elle était tentée de lui demander si elle était partie en voyage ces deux dernières semaines, mais à vrai dire, elle préféra s'abstenir. Elle ne voulait pas que sa voisine s'imagine qu'elle observait ses moindres faits et gestes non plus. Surtout que ce n'était pas le cas. C'était juste qu'elle avait vu les volets fermés chaque fois qu'elle avait sorti la voiture de son garage. Enfin bon, là n'était pas la question. La brune lui demanda simplement si elle pouvait la dépanner et pour son plus grand plaisir, elle n'essuya pas de refus catégorique. « Génial, tu me sauverais la vie », s'exclama-t-elle. C'était un peu cliché comme réaction, mais en même temps, c'était surtout un peu vrai. On ne peut décemment pas faire un bon gâteau sans une bonne grosse dose de sucre. Pourtant, en passant le pas de la porte, Jocelyn prit parfaitement conscience d'à quel point la situation était clichée. On voyait souvent ça dans les films. La voisine sonnait à côté, demandait du sucre, de la farine ou une connerie de ce genre et puis une grande amitié naissait entre les deux voisines. C'était tellement cliché. Pratiquement impossible. Mais pourquoi pas au final, si elles se trouvaient des points communs. Tout ce que Jocelyn désirait pour l'instant c'était du sucre. Ou peut-être un ou deux ragots, ça elle ne disait pas non non plus. « Pas de soucis », répondit la jeune femme en balayant d'un geste de la main ses excuses. C'était sa maison, donc ça pouvait très bien être le bazar. Par contre, elle venait d'éveiller sa curiosité, quand elle vit au moins une bonne centaine de feuilles de papier traîner par terre. On aurait dit elle, quand elle disposait sur le sol tous les documents des affaires sur lesquelles elle travaillait pour essayer d'avoir une vue globale. « Dans quoi est-ce que tu travailles ? », demanda-t-elle finalement. Ben quoi ? Oui elle était curieuse mais en même temps ce n'était pas franchement un crime de demander à sa voisine dans quoi elle travaillait exactement, aux dernières nouvelles. Plantée dans le salon, Jocelyn la regarda évoluer dans sa maison avec aisance. Logique puisqu'elle était chez elle. « Non juste d'environ deux cents grammes », répondit-elle avec un grand sourire. La jeune femme réfléchit rapidement. Deux cents grammes, ça devrait le faire. Elle n'aimait pas les gâteaux trop sucrés. « En fait je me suis lancée dans la préparation d'un gâteau et comme une idiote, je n'avais pas pensé à racheter du sucre », expliqua-t-elle, au cas où Emmy se demandait pourquoi elle l'avait dérangée un dimanche pour une question aussi idiote. Quand elle y pensait, Jocelyn se sentait bête. « Pour me faire pardonner mon dérangement, je t'apporterais une part si tu veux », souffla-t-elle avec un sourire. Un dimanche sucré, tout le monde en raffolait après tout. Et puis, ça ne pouvait pas faire de mal. Ni au moral, ni même à la ligne. C'est bien connu que les calories ne comptent pas le dimanche.



WORLD WITHOUT YOU
Do you know what it feels like to fall in your arms? Do you know what it feels like to love you ? I can taste every tear drop you've given me this far don't forget who it is that you are.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 103
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Leighton Meester
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ❋ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ❋ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ❋ Pio Esposito (Aaron Tveit) ❋ Martin Palmer (Ben Barnes) ❋ Oscar Pierce (Matt McGorry) ❋ Grayson Shield (James McAvoy)

Re: it's all about being good neighbors ✻ emmy ✻ ( Mer 28 Mar - 21:08 )












Je n'avais pas vraiment l'habitude de faire copinage avec mon voisinage, et donc de voir débarquer justement l'une de mes voisines chez moi était très surprenant. Surtout qu'elle connaissait mon prénom alors que moi je devais avouer que je n'en souvenais pas du tout. J'avais un peu honte d'ailleurs, elle allait croire que j'étais une personne complètement anti-social ou alors qui n'en avait rien à foutre des autres, mais ce n'était absolument pas ça. C'était juste que  j'avais une très mauvaise mémoire pour les prénoms et surtout parce que je n'étais pas si souvent que ça chez moi. Mine de rien j'étais souvent en voyage et d'accord ce n'était pas une excuse mais quand même un peu. Heureusement pour moi, elle était rapidement venu à mon secours et maintenant qu'elle m'avait dit son prénom je m'en souvenais très bien. On s'était déjà croisé à plusieurs occasion dans le quartier et oui je m'en voulait un peu de ne pas avoir retenu son prénom. Au moins maintenant elle pouvait être sûre qu'il était gravée dans mon petit cerveau. Même si j'étais très curieuse de savoir pourquoi elle était venu taper chez moi, je ne pouvais pas m'empêcher de lui demander si elle allait bien. C'était une question basique que tout le monde posait sans même vraiment écouter la réponse, mais je trouvais quand même ça important. « Très bien merci. Et toi ? » Bon déjà je pouvais en déduire par sa réponse qu'elle n'avait pas vraiment de problèmes chez elle ce qui était plutôt une bonne chose, mais du coup ma curiosité redoubla. « Ca va très bien aussi je te remercie » Même si j'étais fatiguée, je me voyais mal lui dire que je souffrais du jet-lag parce que je rentrais de Paris et que participer à une fashion week c'était fatiguant et tout ça. Clairement c'était le genre de chose que les gens n'avaient pas envie d'entendre et surtout je ne voulais pas non plus lui donner l'impression que je me vantais de ma vie géniale tout en me plaignant. Je préférais garder ça pour moi.
Après ce petit échange de banalité, j'apprenais enfin la raison de sa présence à ma porte. Elle était en rade de sucre et elle comptait sur mon aide pour la dépanner. Elle avait de la chance, il devait m'en rester moult et moult. « Génial, tu me sauverais la vie » Je rigolais à sa phrase en me disant qu'elle en faisait sûrement trop mais c'était drôle. Et plutôt que de la faire patienter dehors, je lui ouvrait la porte de chez moi tout en la priant de ne pas faire attention à tout le bazar qui traînait. J'étais en plein génie créatif, mais faire une pause c'était tout ce dont j'avais besoin pour avoir les idées claires. « Dans quoi est-ce que tu travailles ? » Parce qu'elle me posait la question, je ramassais quelqu'un de mes dessins pour les lui donner. Peut-être que son avis allait m'éclairer aussi. « Je suis styliste »   Est ce que j'étais vexée qu'elle ne connaissait pas mon nom et mes créations ? Absolument pas non. Je savais que tout le monde ne s'intéressait pas à la mode. Tout en la laissant avec les dessins à la main, je la guidais jusque dans la cuisine et lui demandait de combien de sucre elle avait besoin. « Non juste d'environ deux cents grammes » Okay alors je savais que j'avais une balance quelque part dans mes placards, mais je ne savais pas où exactement. « Tu sais quoi, le plus simple c'est que je te donne le paquet. » Jocelyn pourrait toujours me le ramener plus tard, ou même si elle oubliait ou qu'elle utilisait tout, ce n'était pas le sucre qui coûtait le plus cher à vrai dire. « En fait je me suis lancée dans la préparation d'un gâteau et comme une idiote, je n'avais pas pensé à racheter du sucre » Ah oui, je comprenais mieux maintenant pourquoi elle avait besoin de sucre. En même temps je me doutais que ce n'était pas pour faire avec du bœuf. Mais après tout elle aurait pu en avoir besoin pour faire du sucre coloré ou alors pour tout autre chose. Tout était possible avec le sucre non ? « C'est souvent comme ça que ça se passe. Soit c'est le sucre qui manque ou alors les œufs. » Personnellement cela ne m'arrivait jamais pour la simple et bonne raison que je ne cuisinais jamais et la pâtisserie n'en parlons. Un jour peut-être. « Pour me faire pardonner mon dérangement, je t'apporterais une part si tu veux » Je la regardais avec des yeux tout pétillants. Elle savait vraiment comment me parler. « Tu ne me dérange pas du tout, au contraire j'avais vraiment besoin d'une pause. » De toute façon j'étais preneuse de toute activité extérieure à mon métier. Même si je l'aimais plus que tout il fallait que je m'en éloigne quelque fois. « Tu vas vraiment me ramener du gâteaux ? La pâtisserie c'est vraiment mon péché mignon » On pouvait me proposer beaucoup de chose à manger et souvent je pouvais dire non parce que ça ne m'intéressait pas, mais alors il suffisait qu'il y ait un peu de sucre dedans pour que je sois complètement conquise. "Tu fais souvent des gâteaux ?" En soit ce n'était pas une question indiscrète, mais si jamais c'était une passionnée de pâtisserie peut-être que je pourrais régulièrement avoir quelque part de gâteaux par ci par là. « Est ce que je peux te proposer quelque chose à boire ? » Avant même d'avoir sa réponse, j'avais sortie deux verres. Ce n'était pas une façon autoritaire de faire, parce que si vraiment elle voulait pas, elle pouvait retourner à son gâteau, mais si il n'y avait rien de pressant je me disais que ça pouvait être sympa de faire connaissance.





lumos maxima



† Everybody's gonna love today


Dernière édition par Emmy Nelson-Riley le Ven 13 Avr - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 261
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Rachel Awesome Bilson
›› Schizophrénie : Louise Hernandez (Tatiana Maslany) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).

Re: it's all about being good neighbors ✻ emmy ✻ ( Lun 9 Avr - 18:04 )


Emmy & Jocelyn

What would you do if I sang out of tune ? Would you stand up and walk out on me ? Lend me your ears and I'll sing you a song. I will try not to sing out of key. Oh, baby I get by ah, with a little help from my friends. All I need is my buddies ah, with a little help from my friends. I say I'm gonna get high ah, with a little help from my friends.



Alors comme ça, sa voisine travaillait dans la mode. Voilà qui était plutôt intéressant pour la jeune femme. « Tu es styliste ? », demanda-t-elle, plutôt enthousiaste d'un coup. Jocelyn avait toujours aimé la mode. Déjà toute petite. Alors oui, sa mère lui faisait mettre des robes très strictes, qui faisaient petite fille de bonne famille, même quand elle n'était qu'une enfant. Et d'ailleurs, ça n'avait pas changé quand elle était devenue une adulte. Elle lui faisait porter des tailleurs strictes qui ne correspondaient en rien à ce qu'elle était ou à sa personnalité. Tout était une question d'apparence à l'époque. Et en fait, ça n'avait pas vraiment changé, parce que dans son métier, l'apparence était importante, mais Jocelyn avait apprit à exprimer son style. « J'adore la mode », fit-elle avec un sourire. Même qu'elle avait des tas de vêtements, de chaussures et d'accessoires. Son péché mignon, c'était les sacs à main. Elle en avait un pour aller avec n'importe quelle tenue. Son ex-mari ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi elle avait autant de sac, mais heureusement, ils avaient une grande maison, du coup elle pouvait stocker ses petites merveilles un peu partout. Jocelyn adressa un sourire amusé à sa voisine. « Bon je te l'accorde, ça ne se voit pas là, tout de suite », fit-elle en désignant sa tenue. Mais en même temps, on était dimanche. Et le dimanche, c'était la journée du jogging. Même que, comme le disait un grand sage trouvé sur facebook, il y avait ceux qui en faisaient un et ceux qui se contentaient d'en porter un. Et bien, Jocelyn faisait plutôt partie de la deuxième catégorie. Mais en même temps, pour traîner à la maison et pour faire de la pâtisserie, peut-être que ce genre de tenue était largement suffisante. C'était en tout cas l'avis de la jeune femme. Elle était un peu gênée de se retrouver dans cette tenue face à une styliste, mais bon, maintenant le mal était fait. Tant que Emmy ne brûlait pas ses fringues, ça irait. De toute façon, Jocelyn était venue ici chercher du sucre, pas refaire sa garde robe. D'ailleurs, elle était plutôt contente qu'Emmy en ait et elle laissa retomber les dessins pour prendre le paquet. « Je te remercie. Je t'en ramènerais un paquet, quand je serais un peu moins tête en l'air », fit-elle. Bon en même temps elle avait quelques excuses pour être un peu tête en l'air, puisqu'elle travaillait sur un divorce qui allait ramener pas mal d'argent à son cabinet et qu'elle espérait devenir associée senior un de ces jours. Voir même associée au bénéfice. Coucou Cindy elle a trop regardé The Good Wife dernièrement. Mais quand même, il serait temps qu'elle se réveil et qu'elle remette ses neurones en place. Heureusement qu'elle n'était pas aussi tête en l'air quand il s'agissait du travail sinon elle serait mal barrée. Elle se serait sans doute fait renvoyer depuis longtemps. « Ou la farine. En fait, je reste persuadé que c'est une conspiration. Genre des lutins qui volent tout pendant la nuit », répondit-elle. Depuis quand est-ce que Jocelyn croyait aux lutins ? Depuis maintenant. Parce qu'après tout l'explication se tenait. C'était un peu le même principe que les lutins qui volaient les chaussettes. C'était pour cette raison qu'on mettait les deux dans la machine et qu'il n'y en avait qu'une qui ressortait. Je suis sûre et certaine que mon explication elle se tient. Jocelyn adressa un sourire bienveillant à sa voisine. « Je vois ça. C'est vrai qu'avec tout ces dessins, tu vas finir par disparaître en dessous si tu continues », plaisanta-t-elle. Mais elle pouvait comprendre mieux que personne. Quand elle travaillait sur une affaire avec de nombreuses preuves, son appartement ressemblait à la même chose. Preuves bonnes pour son client. Preuves à enterrer. Le tout sur plusieurs piles. « Bien sûr que je t'en ramènerais. J'espère que tu aimes les fruits », répondit-elle. Après tout, tout le monde n'aimait pas les fruits. Elle, elle préférait certes le chocolat, mais elle aimait mélanger les fruits et les saveurs. Elle aimait bien tester des choses à vrai dire. Tout et n'importe quoi. Et des fois c'était bon et des fois c'était une catastrophe. Et des fois elle oubliait le sucre, du coup. « Pas forcément souvent, mais des fois le week-end, je fais des petits tests. Mais là c'est surtout pour faire plaisir à l'estomac de mon copain », répondit-elle avec un sourire. Ça lui faisait tout drôle d'appeler Asher son copain en fait. Déjà parce qu'après avoir été mariée, elle avait presque l'impression de ressembler à une adolescente un peu débile maintenant. Et puis parce qu'elle n'était plus habituée aux relations sérieuses. Est-ce que c'était sérieux avec Asher ? Assez pour qu'elle l'appelle son copain en tout cas. Et là, je sais que la Sarah en toi me fait un gros doigt d'honneur. La jeune femme ne s'était pas attendue à ce qu'elle lui propose à boire, à vrai dire, mais pourquoi pas après tout. Faire connaissance serait sympa et puis, son gateau n'allait pas s'envoler on n'était pas dans Nanny McPhee. « Pourquoi pas, ça pourrait être sympa de discuter un moment », approuva-t-elle. Et qu'importe ce qu'Emmy avait à lui offrir à boire de toute façon. Jocelyn était du genre pas du tout difficile à satisfaire de toute façon. « Tu travailles sur quoi alors ? », demanda-t-elle finalement plutôt curieuse de tous les dessins qu'elle avait vu auparavant.



WORLD WITHOUT YOU
Do you know what it feels like to fall in your arms? Do you know what it feels like to love you ? I can taste every tear drop you've given me this far don't forget who it is that you are.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 103
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Leighton Meester
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ❋ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ❋ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ❋ Pio Esposito (Aaron Tveit) ❋ Martin Palmer (Ben Barnes) ❋ Oscar Pierce (Matt McGorry) ❋ Grayson Shield (James McAvoy)

Re: it's all about being good neighbors ✻ emmy ✻ ( Ven 13 Avr - 14:41 )












Pour mon plus grand bonheur et sûrement celui de ma famille, oui j'avais réussi à atteindre mon rêve en devenant styliste. Mon rêve avait même été au-delà de mes espérances quand on connaissait la prochaine personne que j'allais habiller. « J'adore la mode » Alors ça c'était une excellente chose. « On va bien s'entendre alors » lui dis-je en rigolant et pourtant j'étais sûre que ça pourrait être le cas. « Bon je te l'accorde, ça ne se voit pas là, tout de suite » Elle pouvait se rassurer, je n'allais absolument pas la juger. Enfin je savais que j'avais tendance à le faire sans m'en rendre compte, mais là non. « En même temps on est dimanche, donc c'est normal d'être dans une tenue confortable » Si on ne faisait pas ça le week-end alors quand est ce qu'on pourrait le faire ? Jamais.
Maintenant qu'on était dans la cuisine et que j'étais en quête du sucre dont elle avait tant besoin, je devais avouer que j'avais un peu beaucoup la flemme de peser la quantité dont elle avait besoin et le plus simple était encore de le lui donner en entier. Comme ça elle pourrait faire autant de chose qu'elle voudrait avec. « Je te remercie. Je t'en ramènerais un paquet, quand je serais un peu moins tête en l'air » Même si elle oubliait de m'en ramener un paquet je n'allais certainement pas porter plainte pour cela. « T'inquiète pas tu as le temps, je ne suis pas une grande cuisinière ou même pâtissière » C'était surtout que je n'avais pas forcément le temps pour cela, mais quand des fois je me décidais c'était aussi à ce moment là que je me rendais compte qu'il me manquait quelque chose. C'était souvent le sucre ou les œufs d'ailleurs. « Ou la farine. En fait, je reste persuadé que c'est une conspiration. Genre des lutins qui volent tout pendant la nuit » Je rigolais doucement à l'idée de la conspiration des lutins. « Je pense qu'ils sont responsable de tous les objets qui peuvent disparaître dans une maison » Cela ne m'étonnerait pas d'ailleurs. Peut-être que c'était même eux qui était responsable du saladier dans l'entrée dans lequel on mettait tout ce qui traînait dans nos poches et quand on voulait reprendre un stylo il ne fonctionnait absolument pas. Les lutins étaient la cause de tous les maux et puis voilà. Une chose était sûre, j'étais contente de la présence de Jocelyn qui me permettait de faire une pause. « Je vois ça. C'est vrai qu'avec tout ces dessins, tu vas finir par disparaître en dessous si tu continues » Un jour cela ne m'étonnerait pas que ça arrive vraiment. « Et encore ce n'est que la partie immergé de l'iceberg. J'ai tout conservé depuis mes débuts » Un jour peut-être que j'allais réussir à me convaincre à tout jeter, mais cette idée fut bien vite oublié quand Jocelyn me disait qu'elle allait me ramener du gâteau. J'étais complètement conquise voilà. « Bien sûr que je t'en ramènerais. J'espère que tu aimes les fruits » Elle n'avait pas à s'inquiéter pour cela. « Oh oui j'adore ça !! Tout ce qui est pâtisserie, je suis incapable d'y résister » Ce qui pouvait être très mauvais pour ma ligne. Heureusement j'étais le genre de personne qui pouvait manger comme 6 et ne pas prendre un gramme. Je bénissais mon métabolisme dans ce genre de moment. Surtout si Jocelyn me confirmait qu'elle faisait souvent de la pâtisserie alors j'allais souvent venir à sa porte. « Pas forcément souvent, mais des fois le week-end, je fais des petits tests. Mais là c'est surtout pour faire plaisir à l'estomac de mon copain  » Okay j'étais jalouse, moi aussi je voulais un copain. Cela faisait au moins 2 mois que j'avais quitté mon ancien copain et depuis j'étais toute seule. Cela ne me ressemblait absolument pas, j'aimais trop le concept de l'amour pour rester célibataire aussi longtemps. « Il a bien de la chance ton copain ! » Peut-être qu'il avait un frère et que Jocelyn pourrait me le présenter. Peut-être même que Jocelyn avait un frère célibataire. A vrai dire je ne connaissais rien sur ma voisine et c'était donc l'occasion de changer tout ça et quoi de mieux que de faire ça autour d'un verre ? « Pourquoi pas, ça pourrait être sympa de discuter un moment » Est ce qu'il était encore trop tôt pour servir directement du vin ? « Qu'est ce qui te ferais plaisir ? Thé, café, chocolat, eau, coca, vin, autre chose » Le frigo était plein et le bar aussi, j'avais aussi des boissons un peu bizarre qui apportaient énergie et bien être, mais je ne savais pas si c'était son délire. « Tu travailles sur quoi alors ? » Alors ça c'était un peu la question piège parce que j'avais beaucoup trop de projets en même temps. « J'essaye de faire ma nouvelle collection automne-hiver » Ce qui pour l'instant n'était pas gagné, mais ça allait le faire. Il fallait juste que je trouve le petit truc en plus qui allait pouvoir m'inspirer. « Et en ce moment à l'atelier je suis en train de finir les costumes pour le mariage du Prince Harry » Je ne pouvais m'empêcher de me montrer hyper excité pour cette nouvelle. C'était la meilleure chose qui pouvait m'arriver dans ma carrière, et j'étais toujours sur un petit nuage. « Mais si tu veux tu pourras passer à l'atelier un jour et si tu as besoin de mes services, je serais ravie de faire quelque chose à ton goût » Enfin si elle le souhaitait, je me montrais toujours beaucoup trop entoushiaste quand je rencontrais quelqu'un et je savais que cela pouvait faire peur par moment, mais c'était plus fort que moi, je n'arrivais pas à me réfrener. « Et toi tu fais quoi dans la vie ? » Parler de moi c'était bien mignon, mais ça m'intéressait aussi d'en savoir plus sur Jocelyn.




lumos maxima



† Everybody's gonna love today
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 261
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Rachel Awesome Bilson
›› Schizophrénie : Louise Hernandez (Tatiana Maslany) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).

Re: it's all about being good neighbors ✻ emmy ✻ ( Ven 11 Mai - 21:37 )


Emmy & Jocelyn

What would you do if I sang out of tune ? Would you stand up and walk out on me ? Lend me your ears and I'll sing you a song. I will try not to sing out of key. Oh, baby I get by ah, with a little help from my friends. All I need is my buddies ah, with a little help from my friends. I say I'm gonna get high ah, with a little help from my friends.



« En effet, ça nous fait un sacré point commun », s'enthousiasma Jocelyn avec un grand sourire. Car oui, si elle pouvait voir des vêtements, des bijoux, des chaussures ou des sacs, elle serait heureuse. Même voir des croquis, ça pourrait la rendre heureuse. Elle avait un petit problème d'addiction à la mode. Dire que certaines personnes Cindy par exemple avaient un seul sac à main pour mettre toutes leurs affaires dedans. Elle, elle avait un sac par tenue. « Je suis contente que Madame la styliste ne me juge pas trop sévèrement sur ma tenue du dimanche », répondit la brune, amusée. En même temps, toute la semaine elle était tirée à quatre épingles. Elle était toujours bien habillée, dans de jolies robes ou de jolis tailleurs, perchés sur de hauts talons. Mais le dimanche, elle aimait bien traîner chez elle dans une tenue confortable. Du coup, elle passait le dimanche à croiser les doigts pour que personne ne passe sans prévenir pour la voir dans cette tenue. En tout cas, Emmy venait surtout de la sauver, parce qu'elle avait du sucre. Et c'était surtout pour ça qu'elle était ici, pas pour une quelconque histoire de vêtements. « Tu n'aimes pas cuisiner ou tu n'es pas douée ? », demanda-t-elle. Parce que dans le deuxième cas, la jeune femme pouvait lui filer deux ou trois tuyaux, pour la remercier de lui être venue en aide. Après tout, au départ, Jocelyn n'était pas douée elle non plus. Mais à force de persévérance, elle avait fini par s'y faire. Et maintenant, elle adorait ça. Parfois elle galérait encore sur des recettes difficiles mais elle s'en sortait plutôt pas mal. Enfin, malgré l'intervention des lutins bien entendus. « Et des chaussettes. Je suis sûre que c'est eux qui volent toutes les chaussettes ! », ajouta-t-elle. Elle ne voyait pas d'autre explication et Cindy non plus. Parce que franchement comment des chaussettes pouvaient-elles disparaître comme ça ? On mettait les deux dans la machine et à la fin, on n'en retrouvait qu'une. Comme dans Koh Lanta, à la fin il n'en restera qu'un. Quoi qu'il en soit, la brune était plutôt amusée par cette conversation et elle était bien contente d'avoir sonné à la porte de sa voisine en ce dimanche. « Tu as … Tout gardé », fit-elle, presque bouche-bée. Donc sa voisine faisait partie de ces gens qui ne jettent rien. Elle s'entendrait bien avec Javier celle là. « C'est bon à savoir, pour que j'appelle les pompiers si un jour ta maison s'écroule sous le poids du papier », plaisanta-t-elle avec un sourire complice. Bon, elle espérait que ce ne serait pas le cas. Parce que voilà, elle venait de se découvrir des atomes crochus avec sa voisine alors que toutes les deux étaient bien trop occupées dans leurs vies pour avoir prit le temps de discuter ensemble avant. C'était bien triste d'ailleurs. Mais elle aurait une bonne occasion de revenir la voir, armée d'une délicieuse part de gâteau. « Je viens donc d'apprendre en une seule journée que tu es styliste, que tu ne jette pas tes dessins et qu'on peut facilement t'acheter avec du gâteau », répondit-elle avec un sourire amusé. Elle lui plaisait bien cette fille. Bon, pas lui plaire comme certaines autres filles pouvaient lui plaire hein. Mais elle était drôle et amusante. Et Jocelyn se disait que c'était totalement le genre de fille avec qui elle pourrait être amie. Parce qu'elle n'avait pratiquement pas d'amies filles. Probablement parce qu'elle ne supportait pas vraiment une bonne partie des femmes et qu'elle couchait avec les autres, mais bon, on ne va rien dire. Enfin bon, maintenant qu'elles étaient lancées sur le sujet des amours … « C'est surtout moi qui ai de la chance qu'il me supporte. Je suis loin d'être facile à vivre alors il mérite bien un gâteau en guise de remerciement », corrigea-t-elle avec un sourire. A vrai dire, Jocelyn était très loin d'être la personne la plus facile à supporter du monde. Elle n'était pas même pas toujours sympa. Mais par chance, Asher arrivait à la supporter. Sans doute qu'il était tombé sur la tête et qu'un jour il se réveillerait et constaterait son erreur. Joe, elle ne voyait que ça comme explication. Enfin. Cette conversation était très agréable pour l'avocate qui décida d'accepter son invitation à boire un verre. Après tout, elles semblaient bien s'entendre, ça aurait été dommage de couper court à la conversation. « Un café, ce serait parfait merci », finit-elle par se décider. C'était encore trop tôt pour boire du vin. Enfin, Jocelyn était d'avis qu'il n'était jamais trop tôt pour boire du vin, mais ça risquait d'être compliqué après ça pour faire son gâteau. Mieux valait jouer la carte de la sécurité. Et maintenant qu'elle était là en plus, la brune était bien décidée à discuter travail avec sa voisine. Parce que cette histoire de mode, ça la rendait complètement gaga. « Oh. Tu as déjà des idées en tête ? », demanda l'avocate, des étoiles dans les yeux. Rien que l'évocation de l'expression automne hiver, la brune était en joie. Manteau, bottes … Bref, elle aimait un peu trop cette saison. Alors qu'en été, on transpirait, le maquillage coulait, les cheveux partait dans tous les sens, bref, ce n'était pas top. Mais la jeune femme s'arrêta soudain de parler et fixa sa voisine, littéralement bouche-bée. « Le prince Harry, rien que ça », balbutia-t-elle. Parce que là quand même, elle était sacrément impressionnée. Et bien entendu ça n'avait rien à voir avec le fait qu'elle avait voulu épouser le prince Harry quand elle était enfant. Rien à voir du tout. « A vrai dire, mon armoire déborde de fringues, mais je ne serais pas contre l'idée de porter l'une de tes créations. Et si un jour tu deviens célèbre, je pourrais me venter d'avoir été ta muse », fit-elle, en en rajoutant un tout petit peu. Elle était quand même moins drama queen que Aurora mais elle se défendait bien elle aussi. En tout cas, elle était contente d'être ici. Même si la conversation allait prendre un tournant bien moins drôle. « Je suis avocate », répondit-elle. Elle laissa un peu de temps à Emmy pour digérer la nouvelle, parce que souvent, on pensait – à raison – que les avocats étaient des escrocs. Mieux valait avoir un avocat légume qu'un avocat de pression dans son entourage. « Du coup mes journées sont bien moins joyeuses que les tiennes. Je suis spécialisée en droit des affaires et en droit de la famille, même si je touche à tout. Du coup mes journées sont essentiellement constituées de demandes de divorces, de gardes, de faillites et de licenciements abusifs », expliqua-t-elle. Et des fois, elle se disait qu'elle ferait bien d'engager un avocat pénal parce qu'elle allait tuer l'un de ses clients un jour. « Enfin tu sais qui appeler si tu as besoin de sortir de prison un jour », fit-elle remarquer. C'était la seule bonne nouvelle qu'elle pourrait tirer de cette information.



WORLD WITHOUT YOU
Do you know what it feels like to fall in your arms? Do you know what it feels like to love you ? I can taste every tear drop you've given me this far don't forget who it is that you are.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 103
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Leighton Meester
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ❋ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ❋ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ❋ Pio Esposito (Aaron Tveit) ❋ Martin Palmer (Ben Barnes) ❋ Oscar Pierce (Matt McGorry) ❋ Grayson Shield (James McAvoy)

Re: it's all about being good neighbors ✻ emmy ✻ ( Lun 4 Juin - 20:29 )












Un point commun qui me plaisait beaucoup même. Parce que techniquement, tout le monde aimait la mode parce que c'était un peu un nécessité pour ne pas sortir tout nu de chez soi. Par contre ceux qui aimaient vraiment ça,  qui pouvaient se déplacer pour un défilé étaient beaucoup plus rare et j'étais contente de savoir que ma voisine pouvait être l'une de ces personnes. Peu m'importait qu'aujourd'hui elle puisse porter un jogging. J'avais pour devise que le week-end tout était permis. Surtout si c'était dans le but de faire un gâteau. Personnellement, je n'avais aucun talent pour cela et mes meilleurs amis étaient la moitié des traiteurs de la ville et à force de me voir, ils connaissaient mes commandes par cœur. J'étais même persuadée qu'ils étaient capable de savoir si j'étais seule ou accompagnée. « Tu n'aimes pas cuisiner ou tu n'es pas douée ? » Je réfléchissais sérieusement à la question avant de lui répondre. « Un peu des deux en fait. J'ai toujours été un danger public dans une cuisine » J'étais quand même capable de ne pas réussir la cuisson des pommes de terre alors que pourtant on pouvait les faire de 100 façons différentes. J'étais aussi capable de ne pas réussir à faire cuire un œuf. J'avais conscience de ce problème et je le vivais très bien. C'était bien pour cela que je n'avais aucun scrupule à lui donner du sucre. Elle pouvait même prendre la farine si elle voulait. Chez moi c'était limite de la décoration. Alors que pour j'étais sûre que le jour où je me mettrais en tête de faire un gâteau c'était ce qui allait me manquer en premier. Même si c'était quelque chose que l'on pouvait conserver, je me voyais mal avoir une cargaison de farine. Alors qu'une cargaison de cartons avec mes croquis me semblait complètement logique. « Tu as … Tout gardé » De toute évidence cela semblait être une chose très bizarre. « J'ai même gardé mes projets de fin d'études. C'est si étrange que ça ? » De toute évidence oui, mais si je garde tout c'est uniquement pour m'en inspirer quand je n'arrive à rien, pour voir à quel point j'avais pu progresser. « C'est bon à savoir, pour que j'appelle les pompiers si un jour ta maison s'écroule sous le poids du papier » Il était vrai que j'avais peut-être des soucis à me faire. « Si je peux sortir avec un pompier canon après, je dis pas non. Surtout que j'aurai besoin de réconfort si je perds tous » Je n'osais même pas imaginer l'état dans lequel je serais si une telle chose devait arriver. Une rupture amoureuse ? Je savais gérer en 5 minutes, perdre la moitié de ma vie en papier ? C'était complètement inimaginable .  « Je viens donc d'apprendre en une seule journée que tu es styliste, que tu ne jette pas tes dessins et qu'on peut facilement t'acheter avec du gâteau » C'était un résumé plutôt bon de ma personne oui. « Je suis une personne faible » lui dis-je en rigolant. Pourtant de nous deux, c'était Jocelyn qui avait beaucoup plus de chance. Elle avait un copain avec qui passait ses dimanches. Cela me manquait un peu trop et j'allais devoir sérieusement devoir me trouver un copain. « C'est surtout moi qui ai de la chance qu'il me supporte. Je suis loin d'être facile à vivre alors il mérite bien un gâteau en guise de remerciement » Au moins elle savait le reconnaître ce qui était déjà une bonne chose. Ceci dit je ne pouvais pas juger, j'étais loin d'être la femme la plus facile du monde. Mes voyages avaient souvent raison de mes relations, ou alors c'était moi qui me lassé. « Cela fait longtemps que vous êtes ensemble ? » Assez longtemps j'imaginais. Mais si on devait bavarder, je lui proposer quelque chose à boire, cela serait beaucoup plus sympa et je proposer même tout ce que j'avais en réserve. « Un café, ce serait parfait merci » Rapidement je lui préparais cela, j'en profitais aussi pour me faire un thé et une fois fait je m'installais en face d'elle prête à répondre à toutes ces questions, notamment sur la nouvelle collection que j'essayais de faire sortir de mon petit cerveau. « Oh. Tu as déjà des idées en tête ? » Les idées oui ce n'était pas le problème. « Oui des tonnes même, mais je n'arrive pas à les mettre en forme sur le papier. Je voulais quelque chose de frais et coloré même si c'est l'hiver. Sortir un peu des sentiers battus. » C'était aussi pour ça que j'avais ressortie un ou deux cartons pour voir ce que j'avais pu faire par le passé. Heureusement ma collection automne-hiver n'était pas la seule chose que laquelle je travaillais actuellement. Il y avait le Prince. Enfin je ne travaillais pas sur le Prince à proprement parler, je travailler pour lui. « Le prince Harry, rien que ça » Moi même je n'arrivais toujours pas à y croire. Il m'aurait demandé de faire la robe de Meghan que j'aurai dit oui tout de suite aussi. Jocelyn aussi je serais ravie de pouvoir lui faire des vêtement si elle en avait envie. « A vrai dire, mon armoire déborde de fringues, mais je ne serais pas contre l'idée de porter l'une de tes créations. Et si un jour tu deviens célèbre, je pourrais me venter d'avoir été ta muse » Techniquement j'étais déjà célèbre, mais c'était un détail qui n'était pas utile de mentionner. « Tu pourras effectivement te vanter d'une telle chose. Surtout que je préfère de loin faire des vêtements féminin » Même si ma première muse restera toujours Eliza. Quand un vêtement prenait enfin vie je ne pouvais m'empêcher d'imaginer ma sœur dans cette tenue.
Même si j'adorais parler de moi, j'étais aussi une personne très curieuse et je ne pouvais m'empêcher de demander à Jocelyn ce qu'elle faisait dans la vie. « Je suis avocate » Alors ça c'était une information très intéressante. « C'est génial ça, tu as une spécialité ? » Si jamais elle était dans les affaires, je pouvais l'engager non ? « Du coup mes journées sont bien moins joyeuses que les tiennes. Je suis spécialisée en droit des affaires et en droit de la famille, même si je touche à tout. Du coup mes journées sont essentiellement constituées de demandes de divorces, de gardes, de faillites et de licenciements abusifs » Je devais effectivement avouer qu'elle ne devait pas s'amuser tout les jours. « Oui, mais au moins tu fais la différence pour les autres » Et c'était pour moi bien plus important. « Enfin tu sais qui appeler si tu as besoin de sortir de prison un jour » J'espérais ne pas en arriver là quand même. « Je suis trop sage pour finir en prison » Du moins je l'espérais. « Par contre si tu es aussi dans le droit des affaires, cela m'intéresse beaucoup plus » Même beaucoup, beaucoup. « Pour l'instant cela ne m'ait jamais arrivé, mais si un jour je suis victime de plagiat je pourrais faire appel à toi. » Je croisais les doigts pour que cela ne m'arrive jamais de la vie. Je le vivrais comme un viol. « Ou même pour représenter ma marque » Tout les plus grands avait un avocat, alors pourquoi pas moi ?




lumos maxima



† Everybody's gonna love today
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: it's all about being good neighbors ✻ emmy ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

it's all about being good neighbors ✻ emmy

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération