I don't know what to say [Evan]

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 522
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) ▪️ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ▪️ Pio Esposito (Aaron Tveit) ▪️ Martin Palmer (Ben Barnes) ▪️ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ▪️ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

I don't know what to say [Evan] ✻ ( Ven 2 Mar - 11:15 )












Une fois n'était pas coutume, je passais la soirée avec Joan. Depuis sa rupture avec Peter c'était devenu une habitude et pourtant rien n'était jamais programmé, je venais toujours à l'improviste – souvent avec beaucoup de choses à manger – et soit je partais juste après, ou alors le plus souvent on s'installer dans sa chambre devant Neflix. On avait pas besoin de beaucoup de plus. En règle générale quand on regardait Netflix, je finissais par m'endormir avec elle. Si je me réveillais en plein milieu de la nuit parce que Joan prenait toute la couverture jamais cela m'était venu à l'idée de rentrer chez moi. Non je faisais presque comme chez moi, même si j'étais chez Evan. D'ailleurs à force j'avais même laissé quelques affaires chez Joan pour éviter de devoir repasser par chez moi avant d'aller au lycée. Ce soir c'était encore ce qui était prévu. J'étais venu avec des pizzas, j'en avais même pris une de plus pour nourrir Evan aussi et après cela on avait rejoint sa chambre. Le grand débat était de savoir ce qu'on allait regarder maintenant. On avait essayé Jane the Virgin sans grand succès. Cette série était la plus niaise de tout les temps et la Jane en question était vraiment chiante. Très vite on avait décrété que ce n'était pas pour nous. Par la suite on avait aussi tenté American Horror Story, les premières saisons étaient très bien passé, mais pas les dernières. Sur Netflix il y avait tellement de choix que c'était compliqué de savoir. « Et si on regardait un film plutôt qu'une série ce soir ? » Je n'allais certes pas lui proposer de regarder Fast et Furious et encore moins The Human Centipède, mais je n'étais pas contre une comédie. « When we first met à l'air pas mal non ? » Contrairement à la plupart des hommes qui ne voulaient pas avouer qu'ils aimaient regarder des comédies romantiques, moi je n'avais aucun problème avec ça. Joan avait un paquet de MnM's dans les mains, moi un paquet de KitKat ball, une bouteille d'eau sur le côté, c'était bon on était prêt pour le film.

Pour une fois à la fin du film, ni Joan, ni moi ne dormions. C'était quand même assez rare pour le souligner. « Alors ce n'est pas une film que je regardais encore et encore, mais il était plutôt sympa non ? » Blottie dans mes bras, Joan semblait plutôt d'accord avec moi. « Oui j'ai bien aimé aussi et je ne m'attendais pas du tout à cette fin » Je devais avouer que moi non plus. J'étais persuadée qu'il allait finir par réussir à casser le couple et épouser la femme de sa vie. Mais la femme de sa vie n'était pas celle qu'on croyait. « Tu rentres chez toi ou tu restes dormir ici ? » Je tournais la tête pour regardais l'horloge. Il n'était pas tard, mais je devais avouer que j'avais une très grande flemme de sortir de ce lit. « Si tu m'acceptes et que tu ne piques pas toute la couette, je vais dormir ici » Elle en profitais pour se blottir encore plus contre moi. J'étais officiellement devenu son coussin. C'était un grade comme un autre. « Je te promets rien, c'est pas de ma faute si je bouge et qu'il faut que je sois un burritos » Bien sur, bien sur. Je balayais ses excuses d'un geste de la main et embrassé le haut de son crâne en guise de bonne nuit.
Comme il fallait s'y attendre, en plein milieu de la nuit le froid m'avait réveillé. Encore une fois Joan avait pris toute la couette et je tentais vainement de tirer dessus. Je ne voulais pas réveiller Joan alors je tirer doucement et je réussissais à avoir un petit bout, mais pour la peine je me collais à elle dans l'espoir de piquer un peu de sa chaleur et je me rendormais aussitôt.

Souvent, je me réveillais avant Joan et plutôt que de la réveiller, je prenais mon téléphone pour m'occuper jusqu'à ce qu'elle ouvre enfin les yeux. En plus on était samedi, donc je n'avais même pas besoin d'aller au lycée. Pourtant aujourd'hui elle avait l'air de dormir encore profondément et si j'attendais plus j'allais sûrement mourir d'ennui. Avec toutes les précautions possible, je sortais du lit et je me changeais rapidement pour aller faire un petit jogging. Je laissais aussi un petit mot à Joan pour ne pas qu'elle s'inquiète en voyant qu'il n'y avait plus personne dans son lit. Basket à la main, je me dirigeais dans le salon pour pouvoir les mettre tranquillement. J'étais prêt à partir quand Evan sortait de sa chambre. Même si je passais beaucoup de temps ici, on avait jamais vraiment eu l'occasion de se retrouver tout les deux. « Salut Evan, bien dormi ? » Sans être vraiment proche, on s'entendait plutôt bien lui et moi. Détester Peter nous avais un peu rapproché aussi. « J'allais partir courir un peu, tu veux m'accompagner ? » En ce moment Joan avait la chance d'être enceinte, donc je ne pouvais plus la forcer à venir faire du sport. Evan lui était beaucoup plus sportif que sa sœur et je savais que de temps en temps il aimait courir. C'était donc tout naturel pour moi de lui proposer de m'accompagner. Il ne faisait pas encore trop froid dehors, il fallait en profiter.




lumos maxima


Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.


Dernière édition par Paul McMahon le Mer 28 Mar - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/09/2017
›› Commérages : 209
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Patrick J. Adams
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Jocelyn-Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't know what to say [Evan] ✻ ( Mer 14 Mar - 16:39 )


Paul & Evan

I will stand by you. I will help you through. When you've done all you can do. If you can't cope. I will dry your eyes. I will fight your fight. I will hold you tight. And I won't let go.



Ces derniers temps, Evan tentait de passer plus de temps à la maison. Maintenant que sa sœur vivait chez lui, il essayait d'être un minimum disponible pour elle. Ce qui était loin d'être une chose facile quand on le connaissait. Evan était un véritable accro du travail. S'il pouvait se passer de manger et de dormir pour pouvoir passer sa vie au travail, sans doute qu'il le ferait. Cindy ne le ferait pas elle par contre. Mais à défaut de passer son temps au travail, en ce moment, il ramenait du travail à la maison. Mais pas la veille au soir. Il était resté tardivement à son bureau, où il s'était fait livrer une pizza, bien décidé à plancher sur le discours qu'il devait préparer, afin qu'il soit prêt bien avant les temps. Ça lui laisserait tout le temps d'apporter d'éventuelle correction. Et puis, il aimait bien travailler quand il n'y avait personne pour l'emmerder. Quand il était parti, il faisait nuit et il savait que Joan allait lui passer un savon. Tant pis, il allait s'en remettre. Qu'elle s'estime déjà heureuse qu'il lui ait ouvert la porte, à elle et à son maudit chat. Mais contre toute attente, le jeune homme n'avait pas trouvé sa sœur sur le canapé à se goinfrer quand il était rentré chez lui. Et il avait vu la voiture de Paul dans l'allée. Il avait froncé les sourcils. Il trouvait que le Paulito, il passait un peu beaucoup de temps chez lui ces derniers temps. Déjà que Joan faisait venir ses frères à tout bout de champ, il allait finir par s'installer à l'hôtel pour avoir la paix. Même si dans le fond, ça ne le dérangeait pas plus que ça. Après tout, sa sœur était ici comme chez elle. Mais il trouvait ça quand même un peu louche que Paul dorme si souvent ici. Est-ce qu'il se passait quelque chose entre lui et sa sœur ? Ce n'était pas qu'Evan aurait été contre l'idée et qu'il aurait fait le frère relou, mais quand même. Elle venait de rompre avec Peter et en plus elle était enceinte de cet abruti. Alors certes, Evan aimait bien Paul, c'était un mec bien, mais ce n'était peut-être pas le meilleur moment du monde pour démarrer une relation. Pas avec un bébé en cours de fabrication. Le jeune homme s'était pourtant contenté de soupirer. Il aurait une conversation avec Joan un autre jour. Pour l'heure, il se contenta de se mettre au lit, zappant à la télévision jusqu'à décréter qu'aucun programme ne l'intéressait et qu'il ferait tout aussi bien de dormir. Le jeune homme se réveilla toutefois aux aurores. Il voulait relire ce qu'il avait fait la veille avant de le présenter à l'équipe du sénateur le lundi. C'était idiot, parce qu'il avait tout le week-end devant lui, mais le jeune homme n'aimait pas les week-end. C'était une perte de temps selon lui. En caleçon dans la cuisine, il se prépara un café et retourna dans sa chambre, plongé dans l'écran de son ordinateur. Finalement, un peu plus tard, le jeune homme se décida à se lever, pour prendre une douche et un petit déjeuner. Il irait faire les courses. Ou quelque chose. Il fallait qu'il s'occupe, il ne pouvait décemment pas passer les deux prochains jours à se reposer et à ne rien faire, comme la plupart des gens. Le jeune homme, en ouvrant la porte, tomba cependant nez à nez avec Paul. Il haussa les sourcils, incapable de dire si oui ou non c'était une bonne surprise dès le matin. Il sortait de la chambre de Joan. Est-ce que … Non, il ne voulait pas savoir en fait. « Oui … », commenta-t-il, un peu mal à l'aise. Il était toujours en caleçon. Apparemment, il allait devoir apprendre à se mettre moins à l'aise quand il serait chez lui, puisqu'il risquait de tomber sur des gens à tout bout de champ. Ah … sa vie de solitaire lui manquait. Le jeune homme s'éclaircit la gorge pour se redonner contenance. « Et toi ? », demanda-t-il finalement. Apparemment, il avait l'air d'avoir bien dormi, mais bon. Il avait dormi chez lui. Et pourquoi avait-il dormi chez lui ? Ça c'était le mystère. Apparemment Evan avait ouvert un hôtel et il n'était pas au courant. Evan s'apprêtait à décliner la proposition de Paul d'aller courir avant de se raviser. Aller courir était une très bonne idée. Au moins il aurait l'occasion de parler avec Paul et d'en apprendre un peu plus concernant la relation qu'il avait avec sa sœur. « Je vais me changer, j'arrive », répondit-il finalement en refermant la porte. Le jeune homme mit rapidement la main sur un survêtement propre et l'enfila. Il ouvrit à nouveau la porte et rejoignit Paul dans l'entrée. « On est partit ? », demanda-t-il en prenant les clés de son appartement, pour qu'ils ne se retrouvent pas à la rue en revenant. Joan avait le sommeil tellement profond qu'ils auraient pu toquer à la porte pendant trois heures que ça n'aurait absolument rien changé.



BROKEN LOVE
All I want is nothing more to hear you knocking at my door. 'Cause if I could see your face once more I could die as a happy man I'm sure. When you said your last goodbye I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 522
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) ▪️ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ▪️ Pio Esposito (Aaron Tveit) ▪️ Martin Palmer (Ben Barnes) ▪️ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ▪️ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: I don't know what to say [Evan] ✻ ( Mer 28 Mar - 17:29 )












Bien avant qu'elle ne soit enceinte, passer du temps avec Joan était une deuxième nature chez moi, mais alors maintenant qu'elle était vraiment enceinte, j'avais l'impression que ma vie tournait autour d'elle. Pas d'une manière glauque et bizarre non, mais c'était naturel en fait. Elle avait rompu avec Peter et même s'il elle acceptait qu'il soit présent pour la grossesse, ce n'était pas exactement ce dont elle avait rêvé et donc je trouvais que c'était de mon devoir de prendre soin d'elle. Ce n'était pas trop me demander en tout cas. Elle était ma meilleure amie et oui en ce moment je passais mon temps soit avec Joan, soit au boulot. Au moins c'était simple et puis de temps en temps je rentrais quand même chez moi. Enfin je le faisais surtout quand je savais que ma mère devait passer. Autant mon père se moquait royalement de ce que je faisais de ma vie – dans le sens où il me trouvait assez grand pour faire mes choses et qu'il me soutenait quoi qu'il arrive  - autant avec ma mère c'était une autre histoire. Depuis ma rupture avec Charlotte elle avait peur que je finisse ma vie tout seul et que je ne lui offre jamais de petits-enfants. Si elle savait que je passais autant de temps avec Joan elle finirait sans doute par croire qu'il y avait quelque chose entre nous.
Je voulais bien croire que dormir chez elle si souvent pouvait prêter à confusion, mais pourtant pour Joan et moi tout était parfaitement claire, on regardait la télé et généralement on s'endormait devant et du coup c'était bien plus simple de finir la nuit chez elle plutôt que de rentrer chez moi en plein milieu de la nuit. Cette soirée n'avait pas été différente des autres d'ailleurs. La seule différence c'était que pour une fois on ne s'était pas endormi devant le film parce que même si ce n'était pas le film de l'année, il était suffisamment sympa et intéressant pour qu'on puisse le voir  dans son intégralité.
Le seul inconvénient quand je dormais avec Joan c'était que généralement je me réveillais en plein milieu de la nuit parce que mademoiselle prenait toute la couverture. En soit ce n'était pas bien grave, mais j'étais un homme fragile et il fallait que je sois en forme pour les entraînement. A chaque fois j'arrivais à me rendormir sans trop de problème, mais du coup mes nuits étaient plus courtes et je me réveillais souvent bien avant elle. Aujourd'hui plutôt que de rester dans le lit à ne rien faire, j'avais décidé de me lever avec toute la discrétion possible et de me préparer pour aller faire un jogging. C'était d'ailleurs au moment où j'allais sortir, que je croisais Evan dans le salon. Il venait de se lever et je crois qu'il ne devait pas être prêt à me voir. Malgré tout je faisais abstraction de sa tue – de toute façon il était chez lui, alors il pouvait bien se promener à poil si cela lui chantait – et lui demandait s'il avait bien dormi. « Oui … » De toute évidence le réveil était un peu trop compliqué pour lui. Peut-être était-il de ces gens qui avaient besoin d'un café avant de vraiment commencer la journée. « Et toi ? » Personnellement j'avais dormi comme un gros chat. « A part le fait que ta sœur pique toute la couette, oui j'ai bien dormi. » Je ne savais pas si c'était lui qui avait acheté le matelas mais en tout cas on avait l'impression d'être sur un nuage quand on s'installait dessus. Ceci dit je ne savais pas non plus comment il prenait le fait que je dormais régulièrement avec Joan. Peut-être que lui aussi allait s'imaginer des choses. Parce que j'étais prêt à partir courir, à tout hasard, je demandais à Evan s'il voulait m'accompagner. « Je vais me changer, j'arrive » Je hochais la tête et l'attendait sagement dans le canapé en attendant son retour. « On est partit ? » J'étais on fire, il pouvait compter sur moi. « On peut y aller oui »

Le temps de se sentir vraiment en jambe, avec Evan on avait commencé avec une petite foulée et puis au fur et à mesure on avait accéléré tranquillement. C'était vraiment agréable de courir avec lui parce que je n'avais pas besoin de caler ma foulée sur lui ou alors ralentir exprès parce qu'il tenait vraiment bien la cadence. On courrait en silence ce qui en soit n'était pas une si mauvaise chose, on avait pas forcément besoin de parler. Après une bonne heure de course, on s'était arrêté dans le parc pour faire un peu d'étirement. A m'étirer de la sorte, j'avais cette sensation de bien être qui parcourrait mon corps. Il n'y avait qu'après une grosse séance de sport que je pouvais ressentir ça. « Je savais pas que tu tenais si bien la cadence. » Honnêtement j'étais impressionnée. Je voyais toujours Evan en costume, devant gérer beaucoup chose en même temps, et au final non. Il était plein de surprise. « En tout cas tu râle beaucoup moins que Joan » Quand j'arrivais à traîner Joan dans une salle de sport c'était déjà un véritable miracle je trouvais. « Si tu veux mon avis, on devrait faire ça plus souvent » J'avais l'impression d'avoir trouvé mon binôme de course. Même si j'avais déjà Ophelia.




lumos maxima


Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.


Dernière édition par Paul McMahon le Mar 17 Avr - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/09/2017
›› Commérages : 209
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Patrick J. Adams
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Jocelyn-Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't know what to say [Evan] ✻ ( Ven 13 Avr - 21:21 )


Paul & Evan

I will stand by you. I will help you through. When you've done all you can do. If you can't cope. I will dry your eyes. I will fight your fight. I will hold you tight. And I won't let go.



Evan n'était pas très proche de sa famille. Tout le monde le savait. Enfin … Disons plutôt que sa relation avec sa famille était compliquée. Il aimait ses parents. Il était très proches d'eux. Par contre, avec ses frères et sœurs, c'était plus compliqué. Evan avait été fils unique pendant plusieurs années. Il avait été seul, il avait prit ses petites habitudes. Et la naissance des enfants Pryce avaient perturbé ses habitudes. Alors Evan avait eu du mal à les accepter. Mais il avait fini par devenir proche de sa petite sœur. Sa petite princesse, sa petite poupée. C'était bien plus facile avec elle qu'avec ses frères. Le revers de la médaille en revanche, c'était que le jeune homme était très protecteur envers sa petite sœur. Alors forcément le jeune homme n'avait pas raté la présence de Paul chez eux. Et il se demandait, légitimement, ce qu'il se passait. Il n'avait rien contre une union de Paul et Joan. Seulement il trouvait ça étrange. Surtout qu'ils dormaient ensemble. Haussant les sourcils, Evan le dévisagea, avec l'air de se demander s'il se moquait de lui ou non. « Ah, elle pique toute la couette », fit Evan en fronçant les sourcils. Franchement ce n'était pas forcément un détail qu'il avait envie de savoir. Parce que Evan voulait bien être cool et tout ce que vous voulez, mais il n'était pas certain d'être très à l'aise avec la situation. Sa sœur faisait bien ce qu'elle voulait dans le fond, mais elle était quand même chez lui. Et il n'était pas très à l'aise à l'idée de croiser Paul au petit déjeuner ou dans la salle de bain, surtout qu'il ne savait pas ce qu'il se passait exactement entre le brun et sa petite sœur, très enceinte. Au final, plutôt que de se prendre la tête, Evan décida d'accepter d'aller courir avec Paul. De cette façon, il allait pouvoir creuser un peu la question et en savoir un peu plus. Bon, d'accord, le jeune homme n'était pas très à l'aise non plus à l'idée de fouiller dans la vie de sa petite sœur. Mais Evan était quelqu'un de curieux. Et puis au moins on n'allait pas dire qu'il ne s'intéressait pas à sa sœur. Oui clairement, il se trouvait des excuses. Finalement, il se contenta de rapidement se changer avant de rejoindre Paul. « Parfait allons-y », répondit-il, toujours poli. L'air frais était un pur plaisir pour le jeune homme. Malheureusement ces derniers temps, il ne courait pas autant qu'il le voulait. Plutôt un jour sur deux. Mais en temps normal, le jeune homme préférait largement aller courir tous les jours. Toujours était-il qu'il n'avait pas totalement perdu le rythme. Certes, avec Paul, ils avaient commencé par de petites foulées, mais ils avaient bien rapidement augmenté la cadence. Ça lui faisait du bien, de sentir le sang affluer dans ses veines. Il aimait cette sensation de sentir l'oxygène s'infiltrer en lui. Même si ses poumons brûlaient parfois douloureusement à cause du manque de respiration, c'était un plaisir de se sentir libre et en pleine forme. Pour l'instant, Evan gardait le silence. Il n'aimait pas parler en courant. Ça cassait le rythme et c'était très mauvais pour la respiration. Mais à un moment ou à un autre, il trouverait bien une occasion de parler à Paul. Visiblement, cette occasion arriva plus rapidement que prévu. Après une bonne heure de course, ils avaient fini par s'arrêter pour s'étirer. C'était important pour éviter les claquages on ne le répéterait jamais assez, n'est-ce pas Cindy. Tandis que le jeune homme étirait sa jambe contre le dossier d'un banc, il adressa un sourire à Paul. « Je fais ce que je peux. J'essaye de courir au moins une fois tous les deux jours. Plus si possible », répondit-il, plutôt fier. Parce qu'il fallait bien dire que Paul n'était pas non plus n'importe qui. Il avait joué au basket quand même et de manière professionnelle qui plus est. « Je suis flatté d'un tel compliment d'un ancien joueur de NBA je vais plus passer les portes maintenant tellement je vais avoir le melon », plaisanta-t-il. Oui bon, c'était de bonne guerre, il aimait bien le taquiner. En même temps, de tous les amis de Joan, c'était Paul qu'il appréciait le plus. Il semblait posé, calme. Pas comme l'autre ouistiti agité. J'ai bien entendu nommé Jordan. Ou Julian. Bref un truc en âne. « Joan a toujours râlé en même temps, ça n'a rien à voir avec le sport », répondit Evan en riant. Et si vous vouliez son avis, c'était encore pire depuis qu'elle était enceinte. Evan ne voulait pas médire sur sa frangine. Pas du tout. Il disait juste la vérité. Et la vérité, c'était que franchement, en ce moment, elle était casse-couilles. « Ouais, ça pourrait être une bonne idée », approuva le jeune homme. En même temps, courir avec quelqu'un, ça ne pouvait que lui faire du bien. Au moins, de cette façon, il pourrait retrouver un véritable rythme. Des fois, comme il était seul, il se disait que ce n'était pas bien grave s'il courait. « En plus, tu passes beaucoup de temps à la maison ces derniers temps, donc on se croisera sûrement encore au réveil », ajouta-t-il. Oui, sa phrase ressemblait totalement à un piège, à une embuscade. Et cela n'avait rien de surprenant puisque c'était un piège. Et une embuscade. Il amenait la conversation où il voulait l'amener. Evan n'était pas chargé de communication pour rien en même temps. « Il se passe quelque chose entre toi et Joan ? », demanda-t-il de but en blanc. Parce que non, le jeune homme n'aimait pas tourner autour du pot et il voulait simplement savoir à quoi s'attendre, tout simplement.



BROKEN LOVE
All I want is nothing more to hear you knocking at my door. 'Cause if I could see your face once more I could die as a happy man I'm sure. When you said your last goodbye I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 522
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) ▪️ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ▪️ Pio Esposito (Aaron Tveit) ▪️ Martin Palmer (Ben Barnes) ▪️ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ▪️ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: I don't know what to say [Evan] ✻ ( Mar 17 Avr - 10:08 )












Courir me donner un sentiment incroyable de bien être et de bonheur. C'était à la fois exaltant et reposant. Oui c'était sûrement contradictoire que courir était reposant, mais pourtant c'était exactement ce que je ressentais. Je savais aussi qu'il y avait une explication scientifique à cela. Les stéréotypes sur les sportifs étaient légions, mais pourtant la plupart n'étaient que des légendes urbaines. J'en étais un peu la preuve, parce que je m'intéressais à beaucoup de choses en dehors du basket et surtout j'étais incollable sur le corps humain, et tout le monde ne pouvait pas en dire autant. Donc oui j'avais lu des articles scientifiques sur les bienfaits de la course. En courant on avait la chance de libérer de l'endorphine et à mon avis ce n'était pas pour rien qu'on apeller cela « l'hormone du plaisir ». J'avais beau essayer convaincre Joan encore et encore qu'elle allait finir par aimer ça, ça n'avait jamais fonctionné avec elle. A croire qu'elle était réfractaire à tout cela. Heureusement ce n'était pas le cas de son frère et c'était bien pour cela que je lui avais proposé de venir courir avec moi. A un moment donné, ça serait peut-être aussi l'occasion de parler ensemble. Parle de quoi ? Je n'en savais trop rien, mais j'étais persuadé que c'était une bonne idée.
Le temps de notre course avec Evan nous échangions aucunes paroles, ce qui en soit était loin d'être gênant pour moi. Au contraire, je préférais me concentrais sur mon rythme plutôt que de parler pour ne rien dire. De toute façon on aurait bien du temps plus tard pour discuter. En attendant, oui vraiment courir me faisait beaucoup de bien. C'était aussi une manière de récupérer de la nuit dernière. Pas qu'avec Joan on avait fait des folies, mais je m'étais régulièrement réveillé parce que j'étais mort de froid.
Après un temps des plus correct à courir, avec Evan on s'était arrêté dans le parc et on profitait d'un banc libre de tout être humain pour s'étirer un peu. L'étirement c'était l'étape la plus importante si on voulait éviter les claquages ou tout simplement les courbatures. Je profitais de ce moment pour féliciter Evan sur son endurance. Tout le monde ne tenait pas aussi bien la cadence. « Je fais ce que je peux. J'essaye de courir au moins une fois tous les deux jours. Plus si possible » J'étais carrément impressionné. « Tu veux préparer le marathon de New-York ? » Parce qu'à ce rythme il pouvait faire un bon score, d'ailleurs c'était mon objectif pour l'année prochaine. M'inscrire et faire un bon temps au marathon. « Je suis flatté d'un tel compliment d'un ancien joueur de NBA je vais plus passer les portes maintenant tellement je vais avoir le melon » Je savais pas si être un ancien de la NBA était vraiment une référence. On faisait beaucoup de renforcement et effectivement pas mal d'exercice d'endurance, mais pour moi c'était de l'histoire ancienne. « Oh je pense que si jamais ça t'arrive tu pourras compter sur Joan pour te dégonfler » Joan était absolument adorable, et n'était jamais méchante, mais quand elle était en confiance elle pouvait facilement sortir les répliques parfaites pour éviter toute prise de melon. Malheureusement elle n'aimait pas le sport, à la seule mention de ce mot elle était prise de vertige. « Joan a toujours râlé en même temps, ça n'a rien à voir avec le sport » Je ne pouvais m'empêcher de rire. Sur ce coup Evan n'avait pas totalement tort oui. « Je dois admettre que tu as raison » Avec Joan on aimait beaucoup se taquiner à ce sujet d'ailleurs, mais au moins maintenant je n'aurai plus à la torturer pour venir courir avec moi, je n'aurai qu'à proposer à Evan. Parce que oui c'était vraiment sympa de courir avec lui. « Ouais, ça pourrait être une bonne idée » Je lui souriais tout en continuant mes étirements. Voilà une affaire rondement mené. « En plus, tu passes beaucoup de temps à la maison ces derniers temps, donc on se croisera sûrement encore au réveil » Il n'avait pas vraiment tort sur ce point. Est ce que je me sentais gêné par la phrase d'Evan ? Non absolument pas. Peut-être qu'il essayait de savoir des choses de manières détournée, peut-être pas. Dans tout les cas je ne me sentais pas pris au piège. « Oui sûrement, d'ailleurs je m'en excuse d'envahir ton espace. » Je n'étais pas chiant, je me contentais même de rester avec Joan, mais quand on pensait être seul chez moi et finalement voir quelqu'un débarquer dans le salon ce n'était pas cool. « Il se passe quelque chose entre toi et Joan ? » Je m'arrêtais net dans mes mouvements pour regarder Evan. Sa question était légitime. « Non il n'y a rien » Je ne pouvais être plus sincère et pourtant j'avais l'impression que cette réponse ne suffisait pas à Evan. « J'adore Joan, je l'aime même. C'est ma meilleure amie et j'ai envie de prendre soin d'elle. » Alors oui en ce moment prendre soin d'elle se résumait à venir avec une tonne de nourriture et m'endormir devant un film avec elle, mais c'était comme ça. « Avec tout ce qu'elle a traversé ces derniers temps, avec sa grossesse, j'ai pas envie qu'elle se sente seule » Puis en plus maintenant on était plus ou moins collègue dont c'était autant d'occasion de plus pour passer du temps ensemble. « Mais si tu veux tout savoir, dans 5 ans si elle célibataire et que je suis célibataire on doit se marier » C'était notre pacte, c'était une blague aussi, mais ça restait notre pacte, et il n'y avait qu'avec Joan que je pouvais faire ça. J'avais dit cela sous le coup de la plaisanterie, mais j'appréhendais quand même la réaction d'Evan.



lumos maxima


Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/09/2017
›› Commérages : 209
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Patrick J. Adams
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Jocelyn-Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't know what to say [Evan] ✻ ( Mer 18 Avr - 12:50 )


Paul & Evan

I will stand by you. I will help you through. When you've done all you can do. If you can't cope. I will dry your eyes. I will fight your fight. I will hold you tight. And I won't let go.



En temps normal, Evan évitait de se montrer trop curieux. C'était même tout l'inverse, parce qu'il avait toujours été d'avis que quand on se mêlait de ses affaires, on s'évitait pas mal de problème. Mais voilà, là il s'agissait de sa sœur et il n'avait pas envie de voir un autre drama arriver dans les prochains temps. Alors peut-être qu'il aurait mieux fait de ne pas accepter l'invitation de Paul à aller courir et qu'il aurait mieux fait de se la fermer. Mais voilà, Evan n'était pas décidé à se la fermer pour cette fois, encore moins en sachant que Paul dormait très souvent chez lui ces derniers temps. Et puis, courir avec lui lui faisait du bien dans le fond. Il se laissait aller à des foulées plutôt rapides et ça oxygénait chacun de ses muscles. C'était franchement agréable de se sentir libre comme ça, de se sentir en forme. Parfois, il oubliait un peu trop de s'occuper de lui, mais ce n'était pas le cas ce matin et c'était tant mieux. Mais après leur course, pendant qu'ils s'étiraient, le jeune homme jugea utile de commencer la conversation avec le meilleur ami de sa sœur. Est-ce qu'il était vraiment son meilleur ami déjà ? En tout cas, il préférait largement que ce soit Paul le nouvel élu, que l'autre Julian, à qui il manquait certainement une case ou deux. « Ah, si j'avais le temps de préparer le marathon de New-York ou même de le courir, je le ferais certainement », répondit Evan en riant. Mais voilà, du temps, il n'en avait pas. Il était toujours débordé et même depuis que Joan vivait chez lui, il ne la voyait pas tant que ça. Tristesse. Mais en même temps, il était jeune et il grimpait les échelons, donc il n'allait pas se plaindre. « Non à vrai dire, je cours pour essayer de garder la forme. Je passe quand même mes journées dans un bureau, je ne voudrais pas devenir un trentenaire bedonnant », ajouta-t-il en riant. Ce serait même le drame de sa vie d'ailleurs, si vous voulez tout savoir. Sans se jeter de fleurs, Evan savait qu'il avait un certain succès auprès de la gente féminine. Il n'allait quand même pas tout gâcher. Alors il se bougeait le derrière pour faire du sport assez régulièrement. Non, Evan ne perdait jamais le nord. N'empêche qu'avec tous ces compliments venant d'un ancien joueur de NBA, Evan avait de croire prendre la grosse tête. Sauf que … Oui en effet. Il fallait prendre Joan en considération. Elle n'allait pas lui laisser le plaisir d'avoir la grosse tête. « Oh elle peut se taire elle, sa grosse tête est passée dans son ventre et bientôt elle ressemblera à une baleine », fit-il en levant les yeux au ciel. Et en même temps qu'il disait ça, Evan vérifia derrière son épaule que sa sœur n'était pas en train de les observer et de les écouter, parce qu'il était certain qu'elle lui ferait payer ses paroles. Par chance, pas de Joan dans le coin, il était sauvé. Du coup, il en profita même pour en rajouter une couche, parce qu'en effet, Joan avait toujours râlé, ça ne datait pas d'hier et ça n'avait rien avec le sport. « Attend, ça fait vingt-sept ans que je supporte ça moi vieux », répondit-il en haussant les épaules. Bon, Joan pouvait se montrer adorable quand elle le voulait, mais elle pouvait aussi se montrer terriblement chiante et du coup, l'aînée et la seule fille de la famille se prenaient aussi souvent le bec. Mais Evan avait toujours raison, c'était Joan qui était en tort, voilà c'est tout. Finalement, Evan accepta d'aller courir plus régulièrement avec le brun. C'était une bonne chose, au moins il pourrait s'entraîner plus souvent. Il n'aurait pas d'excuse pour décliner. Et de toute façon, Paul passait beaucoup de temps chez lui, ils allaient encore se croiser. « Bah … J'avoue avoir été surprit et d'un autre côté, c'est aussi chez Joan maintenant. Et on ne peut pas dire que je passe tant de temps à la maison », finit-il par répondre. Bon, ça le dérangeait quand même un peu parfois. Comme quand il rentrait chez lui pour se retrouver nez à nez avec l'un de ses frangins, alors qu'avant ça, les Pryce, à part Joan, n'avaient pas pour habitude de traîner dans son salon. Mais bon, qu'est-ce qu'il pouvait y faire de toute façon ? Joan avait aussi le droit de se sentir chez elle. Mais Evan se demandait quand même ce qu'il en était de la relation entre les deux amis et il ne tarda pas à poser la question. Comme ça, en mettant les pieds dans le plat. Face à la réponse de Paul, il haussa cependant les sourcils ? Rien ? Il n'en était pas si sûr. Il n'était pas si certain d'y croire. « Ouais, elle mérite bien qu'on prenne soin d'elle », reconnut-il. Si lui pouvait être plus présent pour elle, ce serait sans doute aussi une bonne chose. Mais Evan préférait s'occuper de son travail. « Surtout que je ne suis pas franchement là pour elle », ajouta-t-il. Si au moins Paul pouvait être là pour elle, c'était une bonne chose. Surtout s'il pouvait l'aider avec sa grossesse. Evan allait être tonton et franchement il ne s'en remettait pas. Evan adressa un sourire à Paul, mais pourtant il n'était pas si amusé que ça par sa réflexion. « Cinq ans, c'est long », fit-il remarquer. Puis finalement, il décida de jouer son rôle de grand frère et arrêta ses étirements pour regarder Paul de toute sa hauteur. « Écoute je ne veux pas passer pour le grand frère chiant. Joan est une grande fille, elle fait ce qu'elle veut. Mais elle est enceinte, elle va avoir un bébé. Tu es un mec bien. Mais je ne voudrais pas qu'elle soit déçue encore une fois ou qu'elle se retrouve encore avec le cœur brisé, surtout avec un bébé à venir », ajouta-t-il, avec le plus grand des sérieux. Parce que oui, Evan aimait bien Paul et il s'était toujours demandé s'il n'était pas plus qu'un ami pour Joan. Mais s'il faisait du mal à sa sœur, il allait devoir prier pour qu'Evan ne lui pète pas les tibias.



BROKEN LOVE
All I want is nothing more to hear you knocking at my door. 'Cause if I could see your face once more I could die as a happy man I'm sure. When you said your last goodbye I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: I don't know what to say [Evan] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I don't know what to say [Evan]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération