Reach out and touch faith [Erza]

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 160
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Ven 9 Mar - 13:29 )

Your own personal Jesus
Erza & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Le décalage horaire lui donnait l’impression qu’il aurait dû se coucher avant-hier. Remarque, cela n’avait rien à voir avec le décalage horaire (il n’y avait que trois heures de différence entre la Caroline du Nord et Vegas). Lucas n’avait pas dormi de la nuit, et celle d'avant avait été très courte. En fait, il aurait vraiment dû se coucher avant-hier ! La petite sieste dans l’avion l’avait encore plus fatigué car il n’avait fait que de se réveiller pour se rendormir. Quand il en était sorti, ses cernes s’étaient creusées et son teint avait davantage pâli. On appelait communément ça la tête de cul. Et comme il n’avait pas eu la présence d’esprit d’appeler un membre de sa famille pour venir le chercher à l’aéroport, il prit un taxi pour repartir en déposant Ness chez elle la première. Pour sa part, il alla chez sa sœur. Le nombre de références à Erza dans ses dernières vidéos était un fort indicateur de combien elle lui manquait. Lucas ne la prévenait pas de ses vadrouilles, ce qui le faisait souvent disparaître sans raison et revenir quelques jours plus tard. Ce n’était pas de la négligence. D’une part, il ne se prévenait pas lui-même de ses vadrouilles et réalisait la plupart sur un coup de tête, avec des gens assez cinglé (du moins sur le moment) pour le suivre sans poser de question. D’autre part parce qu’il préférait en parler après et laisser la surprise de ses actes sur sa chaîne, que sa famille suivait.

Il n'y avait personne à la maison. Erza était absente. Lucas ferma les yeux de dépit et de flemme et soupira en laissant tomber son front contre le battant. Il venait de se rappeler qu’elle travaillait à cette heure-ci. Le garçon se redressa en ayant l’impression d’être sur un bateau en mer en train de sérieusement tanguer. S’il en avait la force, il se serait probablement facepalm de ne pas avoir la clé de chez sa sœur. En l’occurrence, il n’avait même pas le courage de retourner sur ses pas et rentrer chez lui. Faut pas croire que son excursion à l’Everest l’avait rendu plus résistant, c’était même l’inverse. Lucas n’était toujours pas remis ! Il s’adossa à la porte, s’y laissa glisser pour s’asseoir. Il sortit ensuite son portable de la poche de sa veste et appela sa grande soeur. Elle ne répondit pas. Lucas laissa donc un message vocal qui ressemblait vaguement à « Je suis rentré » et sans doute d’autres phrases dont il ne se souviendrait pas parce qu’il l’eut, son blackout. Lucas laissa retomber sa main par terre, paume vers le haut de sorte à éclater ses phalanges par terre et non pas son écran – à croire que son cerveau lui permettait d’avoir encore de bons reflexes avant la mise en veille. Puis plus rien. Ce fut le trou noir, le néant. Lucas venait de s’endormir la tête calée contre la porte, les jambes un peu repliées. Il avait l’habitude de dormir dans n’importe quel pose. Il suffisait de voir sa photo dans l’avion avec sa tronche appuyée plein face contre le siège de devant. Souvenir de Simone du Népal. L’air de rien, sa petite sieste lui fut plus bénéfique que celle durant son vol. En entendant le bruit de talons se rapprochant de lui, Lucas ouvrit les yeux. Il lui fallut une seconde pour replacer mentalement l’endroit où il se retrouvait, et son cul gelé fut l’indice déterminant à sa mémoire. Il releva mollement la tête vers la personne qui s’arrêta devant lui et un grand sourire de gosse illumina son visage aux traits tirés. C’était Erza. Lucas avait beau être dehors, il lui suffisait de voir son visage pour se sentir comme à la maison.

Elle était un peu en avance, à en juger par la position du soleil. Lucas se demandait si ce n’était pas parce que ses voisins lui avaient signalé qu’il y avait peut-être un ivrogne devant chez elle.  « Certes j’suis torché. Mais j’ai rien bu » se justifia le jeune homme en étouffant un bâillement dans sa main, paupières closes. Erza pouvait s’en douter de toute façon, Lucas n’était pas trop fan d’alcool et ne prenait jamais plus de deux verres. Il n’était pas vraiment fêtard qui plus est. Il rouvrit les yeux et releva un regard adorable à la Andrés vers sa sœur : « J’dors chez toi cette nuit. Y a un nid de frelons sous mon lit », inventa t-il d’un ton naturel, quoiqu’un peu fatigué. Ce n’était pas vraiment un baratin à la Andrés cette fois, parce que le petit filou, lui, on avait tendance à le croire. Tout le contraire de Lucas, qui balançait des trucs lunaires qu’on savait faux dès l’instant où ça sortait de sa bouche, ce qui était volontaire bien sûr. Le jeune homme présenta sa main à Erza pour qu’elle l’aide à se relever. C’était une ruse. Sitôt qu’elle la saisit, Lucas tira dessus et la fit tomber sur lui – quitte à se prendre un coup de coude dans le thorax. Il la piégea entre ses bras et la serra fort. « Tu m’as manqué Er’ ! » On aurait dit qu’il la retrouvait après une année d’absence alors qu’ils ne s’étaient pas vus depuis seulement six jours, sans doute parce qu’il était trop habitué à l’avoir près de lui. « Je suis pas souvent en ville ces temps-ci, j’te néglige. Demande-moi ce que tu veux, tu l’as. » Erza était une grande fille, mais il n’aimait pas l’idée qu’elle vive seule.  


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Ven 9 Mar - 16:05 )




reach out and touch faith.


Lucas & Erza


_ Félicitation. Un sourire sur mes lèvres, je serrais la main de ma cliente qui venait d'obtenir la garde exclusive de sa fille. Ce dossier avait été plutôt facile à traiter, heureusement, tout ne se finissait pas dans les cris ou dans les larmes, et c'était plutôt reposant. J'avais ranger le dossier dans ma mallette avant de saluer mon collègue. Il fallait que je retourne au cabinet, car j'avais beau avoir gagner cette affaire, j'en avais encore quelques unes qui m'attendaient bien sagement sur mon bureau. À peine, j'avais posé un pied dans mon bureau, que Laurel était venue me voir pour me parler d'un nouveau dossier. Visiblement, il était pour moi, j'avais froncé les sourcils, alors que je parcourais les feuillets qu'elle m'avait tendu. _ Pourquoi moi ? Je ne suis pas la seule à plaider dans ce genre de litige. J'avais relevé mon regard sur Laurel qui semblait débordée. Me pinçant les lèvres dans une moue de réflexion, j'avais cédé une nouvelle fois, de toute façon, j'arriverai bien à trouver du temps pour un nouveau dossier. Cependant, j'avais pas eu le temps de dire ouf que le nom de mon ex mari apparaissait comme l'avocat de la partie adverse. Je me doutais que ça arriverait bien un jour, seulement je ne pensais pas que ça serait aussi tôt. Refuser ? Je pourrais très bien trouver un prétexte qui tienne la route. Je m'étais appuyée le long de mon bureau, avant de laisser un soupir franchir mes lèvres. Ok, j'allais gérer ça, après tout, c'était une affaire comme bien d'autre, et je n'allais pas me laisser déstabiliser par Jake. Posant le dossier, sur la pile déjà présente sur mon bureau, j'avais fouiné dans les poches de ma veste à la recherche de mon portable. Quittant le mode avion, je constatais que Lucas avait essayé de m'appeler pendant que j'étais au tribunal. Un sourire s'était dessiné sur mes lèvres, rien qu'en entendant les premiers mots de son message. Il était de retour, d'où ? J'en avais pas la moindre idée, faut dire que je n'avais pas eu le temps d'aller jeter un œil à sa chaîne depuis deux trois jours. Enfin, le principal c'était qu'il semblait aller bien. Je ne pouvais pas m'empêcher de m'en faire pour lui, et d'ailleurs, c'était pas plus mal qu'il ne la mette pas au courant de ses nouveaux exploits avant qu'il ne se réalise. Cependant, il semblait bizarre au téléphone, j'avais froncé les sourcils avant de jeter un regard à l'heure. Je pouvais toujours travailler chez moi, et puis j'avais vraiment envie de le voir.

Je m'étais arrêtée sur la route pour faire quelques courses, car je n'étais pas sur que Lucas apprécie de manger le peu de céréales qu'il restait au loft accompagné d'un simple yaourt pour dîner. Un grand garçon comme lui avait besoin de manger pour recharger ses batteries. Bref, j'avais attrapé les paquets qui se trouvaient dans mon coffre, avant de me diriger vers mon loft. Une fois dans le couloir, j'avais levé un sourcil dans une mimique mi-intriguée mi-amusée, visiblement il n'avait pas bougé depuis son coup de fil. Posant les paquets sur le sol, j'avais froncé légèrement les sourcils soucieuse en voyant sa tête. Il semblait réellement fatigué, et la maman poule que j'étais ne pouvais pas s'empêcher de s'inquiéter du coup. _ Tu as une tête à faire peur. Quoi ? Elle ne faisait qu'exprimer une constatation, rien de plus. Prenant un air parfaitement sérieux, elle avait hoché légèrement la tête. _ Un nid de frelons ? Sous ton lit ? Je me demande bien comment ils ont pu atterrir sous ton lit. Mais, en effet, ça peut être terriblement gênant, tout ce bourdonnement, et je ne te parle même pas des piqûres. Un sourire s'était dessiné au coin de mes lèvres, avant de secouer légèrement la tête avec amusement. _ Bien sûr que tu peux rester cette nuit, enfin même si ce n'était pas vraiment une demande. J'avais fait une moue avant de le voir me tendre sa main, bien évidemment j'aurais du me méfier, mais non... J'avais poussé un cri de surprise en le sentant me tirer vers lui. Je me retrouvais dans ses bras, alors qu'une rire avait franchi mes lèvres. _ Toi aussi tu m'as manqué. Posant mes mains sur les siennes, j'avais fait une moue avant d'hocher la tête en faisant une moue tristounette à peine exagéré avant de tiquer sur la fin de sa phrase. _ Ce que je veux ? Vraiment ? Prenant le temps de la réflexion, j'avais levé les épaules, avant de pincer mes lèvres. _ Laisse-moi le temps d'y réfléchir. Collant un bisou sur sa joue, j'avais laissé mon regard se perdre sur le couloir. _ Tu t'endors vraiment n'importe où, tu sais que dormir est un besoin vital et de préférence dans un lit. J'avais plissé les yeux, alors que j'étais prête à lui faire une leçon de moral dans les règles de l'art. Mais avant ça, j'avais pris appui sur ses bras pour pouvoir me relever avant de lui tendre la main. _ Si on rentrait, car mes voisins vont finir par se demander quel type louche la petite nouvelle reçoit chez elle. Une fois sur ses pieds, j'avais fait un câlin improvisé à mon petit frère avant de finalement attraper mes clés pour ouvrir la porte. _ Je te laisse prendre les paquets.

Une fois à l'intérieur, j'avais retiré ma veste pour la pendre au porte manteau avant de jeter un œil à la recherche de Mous'. _ Je suis la première que tu viens voir où tu as déjà vu le reste des Wilde ? Question de se tenir au courant, et puis par la même occasion prendre des nouvelles du reste de la famille. Je me faisais plutôt rare ces derniers jours, mais en même temps, le boulot toujours le boulot. Bon, faut dire aussi que ça m'arrangeait même si je me sentais légèrement coupable de ne pas être plus présente dans la vie de notre père ou même d'Andy. Enfin, ça ne m'empêchait pas de les harceler de message par moment. Ayant trouvé ma boule de poil, j'avais fait le tour du sofa pour le prendre dans mes bras. _ Hey toi, ta journée ? Un léger sourire sur les lèvres, le ronronnement de Mous' n'avait pas tardé. J'avais relevé mon regard sur Lucas avant qu'un sourire ne se dessine à nouveau sur mes lèvres. _ Tu veux aller te reposer pendant que je prépare le dîner de ce soir ?


by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 160
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Lun 12 Mar - 20:41 )

Your own personal Jesus
Erza & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Tu as une tête à faire peur »  Lucas fit une petite moue vexée. Il ne voyait aucun inconvénient à ce qu’on puisse le trouver moche, puisque tous les goûts sont la nature y compris les mauvais, mais Erza, elle, elle était censée le trouver beau en toute circonstance. « Et toi tu es encore plus belle que la dernière fois qu’on s’est vu » Cette contre-attaque adorable, c’était pour la faire culpabiliser. Cela fonctionna peut-être, elle fit d’ailleurs semblant d’avaler son histoire de frelons comme quand il racontait des bêtises tout petit et qu’elle ne voulait pas le vexer en le lui faisant remarquer. En tout cas, Lu’ la câlina sans rancune aucune, avant de l’observer avec un petit air suspicieux quand elle fit mine de réfléchir à ce qu’elle allait demander. Est-ce que c’était le moment de se dégonfler en mode : pas la lune stp ! ? « Laisse-moi le temps d’y réfléchir » Lucas fit une légère grimace « Ouh toi… tu reviendras à la charge quand je m’y attendrai le moins et je le sentirai passer, j’crois… » Le baiser qu’elle piqua sur sa joue lui réenclencha le sourire, malgré la petite réprimande de la belle sur son lieu de repos. « Certes. Mais j’avais la flemme. » Quand Erza lui tendit la main une deuxième fois, Lucas ne fit plus de farce et accepta l’aide pour se redresser. « Tête à faire peur, type louche… » énuméra t-il d’un ton faussement bougon en ramassant les paquets pour sa sœur. Il entra à sa suite et alla déposer les courses dans la cuisine. Il revint ensuite vers Erza en retirant son blouson qu’il accrocha à l’entrée. « Je viens tout juste de rentrer, je n’ai pas pu les voir », reconnut-il. Même sa propre maison ne l’avait pas encore vu. Lucas s’était rendu directement chez sa soeur. C’était peut-être une mauvaise manie, de toujours chercher Erza la première, mais c’était souvent plus fort que lui. « Captain ! », salua solennellement Lucas lorsque sa sœur mit la main sur son chat. Il gratouilla affectueusement la tête de la petite bête. « Et… tu vas bien Erza ? » demanda t-il d'un ton hésitant en relevant un regard presque prudent vers l’intéressée. Si lui-même arrivait encore à être emmerdé, voire en colère que l’ex de celle-ci n’ait pas assuré, il se demandait comment Erza le vivait pour sa part. Elle était forte bien sûr, mais il n’était pas dans sa tête. Lucas n’avait pas non plus pardonné à Jake pour l’accident. Erza avait noyé la responsabilité de l’homme, sans doute parce qu’elle craignait le courroux des Wilde, ce n’est pas pour autant que ça leur était sorti de la tête. La question de « on fait quoi de ce con ? » s’était bien posée, dans le secret. Ils s’étaient finalement mis d’accord, bon gré mal gré, de ne rien tenter qui puisse porter préjudice à Erza, laquelle ne voulait évidemment pas d’esclandre. Il n’empêche que l’homme risquait de prendre pour son grade s’il avait le malheur de croiser un Wilde par hasard, n’importe lequel d’entre eux.

« Tu veux aller te reposer pendant que je prépare le dîner de ce soir ? » Les yeux de Lucas se mirent à pétiller avec sa proposition. Le problème à être traité comme un petit prince, c’est que Lucas se retrouvait bien peu pressé à se caser. Pourquoi avoir une copine quand on a Erza ?  Il bombarda sa joue de baisers avant de lâcher un « Merci soeurette ! » et ne pas se faire prier. Lucas alla s’allonger sur le canapé et  rabattit la capuche de son sweat sur ses yeux pour se couper au mieux de toute lumière. Au bout d’un moment, le cap’ s’invita en lui grimpant dessus et Lucas enroula ses bras autour pour qu’il ne se ramasse pas la figure avec un faux mouvement -et ne lui arrache donc pas le pull avec les griffes au passage. Avant de s’endormir,  Lucas releva un peu la tête et lança à voix haute : « Tu ne me réveilles pas comme une poissonnière Er’, attention ! » prévint-il. Sur ce, les pachas piquèrent un petit roupillon à deux. Alors que Lucas était toujours dans le coltard, le chat finit par s’échapper pour aller vivre sa vie (ou alors on venait de lui remplir la gamelle à celui-là). Lu ne sentit rien du tout et continua de somnoler comme une pierre. C’est la présence d’Erza, et le bruit de ses pas dans le séjour, qui le réveillèrent presque automatiquement. Il releva un peu le nez pour la voir de dessous sa capuche, les yeux à demi-fermés. Puis, demandeur, il ouvrit les deux bras en guise d’invitation. Il était déjà câlin de manière générale, avec sa famille, c’était bien pire, ou bien mieux… à voir. Se souvenant d’un détail, il garda une main suspendue et glissa l’autre dans sa poche pour sortir son portable, dont la batterie commençait sérieusement à manquer. Il ouvrit l’application des photos du pouce. « Eh Erza, tu l’as vu celle-là ? » dit-il en parcourant l’album de montagne, pour ouvrir la toute dernière image avec son camarade Simone. L’angle était en hauteur pour que l’on puisse voir à la fois tous les drapeaux accrochés à côté d’eux et le contrebas du mont, qui ressemblait à un ravin blanc infini tant le pied était bas et que les deux hommes étaient hauts. Le sommet de l’Everest. « À cette hauteur, on ne le fait plus pour le fun et la gloire, on le fait surtout pour la famille » Il posa le doigt sur l’écran, désignant le drapeau de la compagnie Wilde qu’il avait amené pour l’occasion et accroché en évidence parmi ceux des pays. « La dernière ligne droite, c’était la merde, on s’est pris des intempéries et le vent plein face, j’avais qu’une envie, c’était de redescendre sur le cul » dit-il en se marrant un peu, au souvenir. Ils avaient galéré avec le rital. « Puis je pensais à vous, à toi. Et j'pouvais plus lâcher ». Il déposa un petit baiser sur le bout de nez de sa sœur. Il n’avait pas tant changé au final, il était toujours le gosse qui voulait l’approbation et la fierté de ses ainés, de Seth, de Erza.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Sam 17 Mar - 14:28 )




reach out and touch faith.


Lucas & Erza


Bien évidemment, je gardais le fait que je puisse lui demander ce que je voulais dans un coin de ma tête. Un sourire angélique sur les lèvres, j'avais jeté un œil à mon petit frère avant de finalement entrer dans mon loft. J'avais été récupérer mon chat après avoir retiré ma veste. Le ronronnement de Mous' ne s'était pas fait attendre, j'avais relevé mon regard sur Lu' quand il m'avait demandé si j'allais bien. Je savais parfaitement à quoi il pensait, vu l'hésitation perceptible dans sa voix. J'avais levé les épaules avant de reposer mon regard sur Mous'. _ Je vais bien. Un léger sourire sur les lèvres, je ne mentais pas à mon petit frère, c'était juste que j'avais pas forcément envie de m'étendre sur le sujet. De toute façon, il fallait qu'il aille se reposer. D'ailleurs, je lui proposer d'aller s'allonger pendant que j'allais préparer le dîner. Un rire avait franchi mes lèvres alors que Lucas s'attaquait à ma joue, visiblement satisfait de mon plan de bataille. Mous' avait regagner sa liberté alors que Lucas prenait place sur le canapé. Un léger sourire au coin des lèvres, je m'étais dirigée vers la cuisine pour aller ranger les courses. Cependant, un air outré s'était dessiné sur mon visage en entendant la voix de Lucas. _ J'en suis parfaitement incapable... quoi que... Un sourire amusé sur les lèvres, j'en étais incapable dans le sens où Lucas avait véritablement besoin de se reposer. Sortant les aliments dont j'avais besoin pour préparer le dîner, j'avais fermé la porte de la cuisine, pour éviter au maximum de faire du bruit. Mes écouteurs sur les oreille, je fredonnais légèrement tout en m'activant pour préparer l'un des plats préférés de Lucas. Je pouvais bien lui faire ce plaisir, je n'étais pas toujours sûr qu'il mangeait si bien que ça quand il partait dans ses expéditions.

Une fois terminé, je m'étais versé un thé avant de finalement sortir de la cuisine pour me diriger vers mon bureau. Cependant, je m'étais stoppée en voyant Mous dormir sur Lucas. Attrapant mon portable qui se trouvait dans ma poche, j'avais pris une photo avant d'avoir un sourire amusé sur les lèvres. J'avais traversé le salon à pas de loup pour aller m'installer à mon bureau qui se trouvait dans une autre pièce. Mon regard s'était posé sur le dossier que Laurel m'avait refilé un peu plus tôt dans la journée. Le nom de mon ex se trouvait en caractère gras, et ça serai la première fois que j'allais me confronter à lui depuis notre divorce. J'avais bu une gorgée de mon thé avant de laisser un soupir franchir mes lèvres. Bien évidemment, je n'allais pas refuser cette affaire, car il était évident que ça ferait bien trop plaisir à Jake. J'avais abandonné mon bureau une heure plus tard pour aller poser ma tasse dans la cuisine, seulement j'allais être stoppé en chemin. J'avais vu les bras de Lu se lever alors que visiblement il réclamait un câlin. Bon, je ne pouvais pas lui refuser, faut dire qu'on avait toujours été très fusionnel, et je ne refusais jamais ces moments passés avec lui. Posant ma tasse sur la table basse, j'avais pris place sur le canapé à ses côtés et j'avais posé ma tête au creux de son bras. Fronçant les sourcils dans un premier temps, j'avais posé mon regard sur la photo qu'il me montrait. _ Wahou, c'est magnifique et particulièrement incroyable. Repérant le drapeau que Lucas me montrait avec son doigt, un sourire avait éclairé mon visage. _ Y a que toi pour réussir une telle prouesse. Franchement, j'en serai bien incapable, et ton ami, il est revenu en un seul morceau ? Un sourire amusé au coin des lèvres, je savais que c'était le cas, car Lucas ne mettrait jamais la vie de quelqu'un en danger. J'avais attrapé le téléphone de Lucas pour regarder la photo de plus près. _ Je suis jalouse, ça doit être vraiment magnifique. J'avais laissé un léger sourire s'installer sur mes lèvres avant de reposer mon regard sur Lucas. _ Je vais être honnête Lucas, je me demande où tu trouves la force de faire toutes ces choses. Je sais qu'à ta place, je flipperai à mort... J'avais laissé un rire franchir mes lèvres, en réalité, j'aimais assez ma petite routine, au moins c'était quelque chose que j'arrivais plus ou moins à contrôler. Ma main avait glissé dans la sienne, entremêlant mes doigts aux siens. _ Je suis fière de toi, vraiment. Faisant une moue tout en pinçant mes lèvres, je ne pourrais pas m'empêcher de m'en faire pour lui, jamais. Cependant, je savais que malgré tout, il se montrait prudent quand la situation l'exigeait. _ Tu penses rester un moment à Cap Harbor, ou tu as déjà des projets en tête ?


by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 160
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Dim 18 Mar - 18:46 )

Your own personal Jesus
Erza & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Elle avait balayé sa question par un « Je vais bien » qui n’était pas une réponse honnête, auquel cas il l’aurait tout de suite vu. Non, c’était typiquement un réflexe qu’aurait eu Lucas s’il vivait des merdes de son côté sur lesquelles il ne voulait pas s’épancher. Il était donc bien placé pour savoir les non-dits derrière ces mots. C’est elle qui l’avait élevé, après tout. Même s’il passa outre, Lucas garda ça dans un petit coin de sa tête. Et quelle que soit la raison, il espérait vraiment que ça ne concernait en rien un type qui n’en valait clairement pas la peine. De toutes les personnes qu’il avait rencontré, il n’y en avait pas des masses pour mériter Erza ne serait-ce qu’un peu. Elle était la définition de la femme parfaite (et proposait gentiment à son petit frère d’aller dormir pendant qu’elle lui faisait à dîner, si ça ce n’était pas un ange tombé du ciel). L’air de rien, ça lui avait fait sacrément de bien de piquer son petit roupillon. En bonus, sa sœur accepta de venir dans ses bras pour un réveil en douceur, il en profita pour la mettre au courant de ses dernières nouveautés. « Y a que toi pour réussir une telle prouesse. Franchement, j'en serai bien incapable, et ton ami, il est revenu en un seul morceau ? » « Simone » lui présenta t-il « et oui, mais c’était pas gagné d’avance... » Lucas eut un léger rire « J’ai attendu qu’on atteigne les 6 500 mètres d’altitude pour lui apprendre à escalader un mur de glace au piolets » Coucou je suis un fils de p--- « On a fait ça dans la nuit pour qu’il soit opérationnel dès le lendemain, sinon le guide nous aurait forcé à redescendre. Il a morflé, mais il a réussi, tu te rends compte ? Si un jour tu passes une mauvaise journée, je te conseille de regarder la vidéo, tu vas bien te marrer » Il lui laissa le portable lorsqu’elle le lui chipa afin de mieux regarder. Pour l’Everest, Lucas avait foncé tête baissée sans se soucier des risques. Mais en regardant Erza, il savait qu’il ne l’aurait jamais laissée aller là-bas, même si elle était douée en alpinisme. Il suffisait d’une malchance, une crevasse dissimulée ou une avalanche, pour que la vie soit fauchée. Ce genre de truc, il ne pouvait pas le réaliser si ça ne menaçait que lui-même. Lucas était comme persuadé que rien ne pouvait lui arriver. C’était peut-être un syndrome, et ça portait peut-être un nom, cette absence totale de conscience du danger. Mais dès que ça touchait sa famille, bizarrement, il devenait responsable. De la même façon qu’il s’était montré protecteur avec Simone au moment où ils étaient dans la merde. Lucas croisa son regard, gratouillant affectueusement sa nuque d’une main. « Je vais être honnête Lucas, je me demande où tu trouves la force de faire toutes ces choses. Je sais qu'à ta place, je flipperai à mort... »« Moi aussi, je flipperais à mort, si t’étais à ma place », avoua t-il. Quand les gens à qui il tenait le plus étaient impliqués, à ce moment, il expérimentait le sentiment de peur. C’est la raison pour laquelle Erza était rarement invitée dans ses vidéos, alors que c’était une fierté de l’avoir pour sœur. A défaut de la montrer à ses followers, elle était très présente dans ses discours et dédicaces. Alors qu’elle entremêlait ses doigts au sien, Lucas les referma doucement sur sa main. « Je suis fière de toi, vraiment. » Un peu comme quand il avait atteint le sommet de l’Everest, il se sentait comme le roi du monde à s’entendre dire ça par elle. Il ramena sa main contre ses lèvres étirées d’un sourire et y déposa un baiser.  « Tu penses rester un moment à Cap Harbor, ou tu as déjà des projets en tête ? » Il secoua légèrement la tête, il n’avait pas de projets non (ces trucs-là venaient à la dernière minute de toute façon). « Je n'ai rien de prévu, si ce n'est rester et passer du temps avec vous tous ». Enfin, Erza allait primer sur le reste des Wilde, ça c’était une fatalité, il n’empêche que tout le monde lui avait manqué. « …et je vais un peu éplucher les propositions de contrats que j’ai reçues. J’ai l’impression d’être en vacances depuis l’an dernier là... » Il fronça un peu les sourcils en se demandant si ce n’était pas effectivement le cas en fait.

Et comme Lucas, ce n’était pas un garçon qui aimait réfléchir trop longtemps, il piqua le flanc d’Erza de l’index pour tester sa sensibilité, comme s’il ne la connaissait pas déjà par cœur. Puis il lui piqua l’autre côte. Il lui reprit alors rapidement le portable des mains et le laissa tomber au fond du canapé. Ce fut la déclaration d’attaque de chatouilles, sur un parfait coup de tête. « Alors comme ça, on baisse sa garde, Er’ ? » se moqua t-il vicieusement en lui attaquant la taille de part et d’autre. « Allez, casse-moi la gueule si t’es une Wilde ! » défia t-il en lui refilant au passage une pichenette sur le nez, comme s’il ne l’avait pas suffisamment provoquer. Ça, ça trahissait le fait qu’il ne s’était pas bastonné depuis mille ans avec les autres gars de la famille. Evidemment, il ne ferait jamais à Erza ce qu’il faisait à Seth, Dylan ou à ce pauvre gamin d’Andrés (ils se tapaient sur la gueule comme des chiffonniers). Lucas était trop protecteur avec ses sœurs pour ça. Ce n’est pas pour autant qu’il lui laisserait facilement avoir le dessus, à Erza. La belle fut d’ailleurs souplement éjectée à l’autre bout du canapé. Lucas se baissa ensuite rapidement pour ramasser le coussin qu’il avait fait tomber au passage pour la cogner avec.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Dim 18 Mar - 22:34 )




reach out and touch faith.


Lucas & Erza


J'avais fait une moue en entendant Lucas m'assurer que son ami, Simone, était revenu en un seul morceau. En réalité, ça ne m'étonnait pas car Lucas ne mettrait pas en danger la vie d'un de ses amis volontairement. J'avais lâché un léger rire alors qu'il m'expliquait comme c'était déroulé une partie de leur ascension. Je n'aurais pas voulu être à la place de son ami, de toute façon, j'en étais bien incapable, je n'étais pas la plus sportive de la famille. _ Le pauvre, enfin je suppose qu'il doit être fier d'avoir été jusqu'au bout. Après  tout ça reste une expérience incroyable. Un léger sourire sur les lèvres, je reposais mon regard sur le portable. Heureusement, Lucas ne me prévenait jamais avant d'entreprendre ce genre d'expédition, car je serai constamment morte de trouille à l'idée d'un accident. Je savais que c'était quelque chose d'indispensable à sa vie, seulement, je ne savais pas ce que je deviendrais si jamais il lui arrivait quelque chose. J'avais pincé mes lèvres à cette pensée avant d'être tiré de mes pensées par sa main venant se poser sur ma nuque. _ Mais nous savons très bien que le plus intrépide des deux ce n'est assurément pas moi. Une moue amusée sur les lèvres, je lui demandais s'il comptait rester un moment dans les parages. Bon, je me doutais qu'il pouvait repartir sur un coup de tête, cependant, c'était comme une sécurité pour moi. Savoir que quoi qu'il arrive, il serait là et pas à des milliers de kilomètres. Pourtant, je ne lui en dirais jamais rien, je savais que je n'avais pas besoin de l'exprimer à haute voix. Tournant la tête vers lui, j'avais pincé mes lèvres dans une moue taquine. _ Je crois que nous avons deux visions bien différentes du mot vacance, moi je pense cocktail, je pense plage, je pense bronzage... Ok, bon c'est pas vraiment ça car je m'ennuierai assez vite... d'ailleurs, je ne me rappelle plus la dernière fois où j'ai pris des vacances. J'avais pincé mes lèvres à nouveau avant de laisser un léger rire franchir mes lèvres. _ je sais, je suis une rabat joie. En réalité, je savais très bien avec qui j'avais passé mes dernières vacances. De toute façon, je n'avais pas le temps pour ça ou alors je ne voulais pas le trouver.

Bref, je n'avais pas prévu que Lucas m'attaque en traître, je m'étais tortillée pour échapper à ses assauts sans pour autant y arriver. _ Lucas, Non !! Levant les mains, il était difficile de reprendre le dessus alors que mon rire me coupait presque le souffle. Telle une anguille, je m'étais faufilée pour m'extirper de ce piège, mais alors que je me croyais sauve, un coussin était venu frapper mon visage. Surprise voir parfaitement outrée, j'avais attrapé un coussin avant de partir à l'attaque à mon tour. Attrapant le coussin de Lucas, je l'avais écarté vivement avant de le frapper à mon tour. _ Mais t'as pas honte de frapper ta grande sœur. Me levant, j'avais fait une moue de chien battu avant de secouer légèrement la tête en laissant un soupir franchir mes lèvres. Cependant, tenant toujours mon coussin dans les mains, j'avais attendu encore quelques secondes avant de le frapper à nouveau. _ Ne jamais baisser sa garde, on te l'a jamais appris ça !! J'avais levé mes sourcils en cadence, avant de me dire que c'était pas forcément l'idée de l'année. _ Ok, on arrête... on a qu'à dire que j'ai gagné. Levant les épaules avec nonchalance, je savais pertinemment que taquiner Lucas ne mènerait à rien de bon. J'avais reculé légèrement en le voyant se lever, cependant, j'avais pas demandé mon reste et avait fuit littéralement. Je me retrouvais derrière la table de la salle alors qu'un rire franchissait à nouveau mes lèvres. En réalité, à cet instant, je me disais que ça faisait du bien de rire, et surtout de pouvoir relâcher la pression. J'avais levé un doigt en direction de mon petit frère. _ Lucas Wilde ne m'oblige pas à te botter les fesses, tu sais que j'en suis parfaitement capable. Prenant un air faussement menaçant, je tournais autour de la table au fur et à mesure qu'il m'approchait. Réfléchissant au moyen de le faire lâcher prise, j'avais en quelque sorte la tête vide. _ Tu seras privé de dessert.... J'avais lâché ça sans grande conviction, mais le pire c'était que Lucas savait que je n'étais pas réellement sérieuse... quoi que. De toute façon, je ne pouvais rien lui refuser, il me demanderait la lune que j'essaierais non sans mal d'aller lui décrocher. Un cri de surprise avait franchi mes lèvres alors que je fuyais encore et toujours. _ Tu veux que je m'excuse pour t'avoir frappé en traître ? Un sourire amusé sur les lèvres, j'avais pincé mes lèvres en prenant un air réfléchi. _ JAMAIS !!!


by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 160
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Lun 19 Mar - 23:36 )

Your own personal Jesus
Erza & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Dès qu’il entendit cocktail, plage, bronzage, tout ça dans la même phrase l’un à la suite de l’autre, Lucas lâcha un petit sifflement réprobateur. « On s’emmerde ! » Et même Erza reconnut que c’était d’une chiantise sans nom, au final. Par contre, cela l’emmerderait davantage que sa sœur se réfugie dans le boulot sans jamais profiter. C’était pas une vie ça ! Certes, la belle aimait son métier… Mais quand même. « Je pense qu'on devrait prendre des vacances en famille. Ça me manque parfois, l’ambiance… tu te rends compte ? On était cinq ! » Seth, Erza, Lucas, Silvia, Dylan… le pauvre Andrés n’avait pas connu ça, quand ils étaient tous sous le même toit, et on se demandait parfois s’il n’essayait pas de faire payer à leur père la fatalité d’être le petit dernier. « Et maintenant, on est seuls. Enfin, pas tout à fait, mais… », il haussa les épaules. Mais ce ne serait plus jamais comme avant. C’était quand même une sacrée belle époque, leur enfance. Lucas avait souvent de la nostalgie en y repensant. Impossible de le garder sage et sérieux bien longtemps cela dit, les deux frangins ne tardèrent à se retrouver chacun à se taper dessus avec un coussin. Et elle avait ri, Erza. Il adorait quand elle riait, même si c’était à cause de ses bêtises… surtout quand c’était à cause de ses bêtises. Cela le fit rire aussi. Malgré ses bras fins, la blondinette avait une sacrée frappe qui rendait honneur à son rang d’ainée des Wilde. Parce qu’il n’avait pas affaire à n’importe qui, Lu’ n’y allait pas si mollo d’ailleurs. Erza se leva du canapé pour échapper à sa nouvelle attaque. « Mais t'as pas honte de frapper ta grande sœur » Elle lui fit alors une petit mine boudeuse adorable, et très déloyale, surtout quand on était censé se trouver en pleines hostilités. Comment pouvait-on s’en prendre à un petit chaton comme ça? (Elle était en train de la lui faire à la Andrés !) S’efforçant de ne pas se laisser attendrir, Lucas leva un index sévère vers elle. « Hé ! T’as pas intérêt de faire la g… » Banco, Il se prit le coussin en plein dans la face. Le coup l’envoya dans le fond du canapé. « Ne jamais baisser sa garde, on te l'a jamais appris ça !! »  Si. « Mais t’es qu’une traitresse !  C’est toi qu’a honte de rien, Judas ! » s’offusqua t-il, et il était moins en colère contre elle de s’être jouée de lui, que contre lui-même d’être tombé dans le panneau, comme à chaque fois. Elle tira la carte de la nonchalance. « Ok, on arrête... on a qu'à dire que j'ai gagné » Lucas se leva lentement, tel un prédateur analysant la pauvre petite proie qu’il s’apprêtait à bouffer. « Pour la victoire d’un tiers, il faut soit la mort, soit l’abdication du camp adverse... On est tous les deux vivants, et j’vois personne à genoux » se moqua t-il vicieusement Donnez un oscar à ce mec svp. La gazelle prit la fuite et Lucas se précipita après elle. Erza se réfugia derrière la table, et dès qu’il voulait contourner d’un côté, elle contournait de l’autre.

« Lucas Wilde ne m'oblige pas à te botter les fesses, tu sais que j'en suis parfaitement capable. » Dans d’autres circonstances, quand elle disait son prénom et son nom, ça voulait effectivement dire que ça allait barder. Mais en plein game, elle ne risquait pas de l’intimider. « Je meurs de peur », ironisa t-il en plissant les yeux. « Tu seras privé de dessert.... » Seconde tentative lamentablement échouée et noyée par le mince sourire fielleux et arrogant du frère (déjà, on ne le prive pas de dessert, ce petit prince).  « Erza,  Erza… » soupira t-il. Lucas secoua la tête, faussement exaspéré et posa les mains à plat sur la table. « Ta  traitrise et ton insolence ne méritent aucune miséricorde. Je vais t’écraser. Tes enfants, et les enfants de tes enfants, chanteront les requiems de ton humiliation face à moi » dit-il en détachant bien chaque mot d’un ton sentencieux, il avait l’air grave, mais avec l’ombre d’un éclat de rire dans son regard bleu. Sur ces bonnes paroles, il fonça d’un côté et Erza prit la fuite de l’autre, vers l’entrée. « Tu veux que je m'excuse pour t'avoir frappé en traître ? … Jamais ! » Tu crois ça ? Lucas la rattrapa dans le hall en enroulant un bras autour de sa taille pour l’emprisonner. « Viens par là toi », Ni une, ni deux, il la souleva sur son épaule pour la porter d’un bras comme un sac à patate. Sur son chemin de retour vers le séjour, il récupéra un vase de fleurs faites livrées par leur père et qui trônait sur le meuble du hall. Au salon, Lucas posa le vase sur la table basse et laissa tomber sa soeur les fesses sur le canapé. « Tu fais moins la maligne ! » Il saisit ses poignets et les lia entre eux pour pouvoir les tenir d’une main. Celle qu’il avait de libre lui lança un assaut de chatouilles deux fois plus virulent que la fois précédente. L’empire contre-attaque ! « Excuse-toi et prête allégeance à ton nouveau maître. Sinon je vide l’eau du vase sur ta tête », ordonna le nouvel empereur de la désolation avec autorité. Il s’arrêta un bref instant et se pencha pour frotter son nez contre le sien. « Et ce n’serait que le début ! » ajouta t-il avec un grand sourire de fripouille. Il se redressa en reprenant son air autoritaire. « Alors ? »  


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Mer 21 Mar - 11:17 )




reach out and touch faith.


Lucas & Erza


Des vacances en famille ? J'avais fait une moue de réflexion, à vrai dire, c'était pas une mauvaise idée. Cependant, je savais que ça ne serait pas possible dans l'immédiat. Pourtant, j'étais persuadée que ça pourrait plaire à Andrés. Il n'avait pas connu ce genre de moment, et je trouvais cela vraiment dommage. _ Oui à moi aussi ça me manque, mais je suppose que c'est la suite logique des choses Lucas. Un léger sourire sur les lèvres, j'avais légèrement levé les épaules, alors que c'était une simple constatation, enfin je ne disais pas qu'on était trop vieux à présent pour passer des vacances entre eux, mais que le timing n'était pas toujours évident. J'en étais là dans mes réflexions quand Lucas m'avait attaqué en traître, le fourbe. Ok, j'aurais dû m'y attendre, après tout je savais qu'il ne pouvait rester sérieux très longtemps. Cependant, c'était le seul à arriver à me faire rire avec autant de facilité. Je m'étais levée me tenant devant lui, alors que je tentais de le faire culpabiliser. Apparemment, j'aurais presque pu y arriver, cependant, ça avait été plus fort que moi, le coussin que je tenais dans ma main venait de s'écraser sur le visage de Lucas alors qu'un rire avait de nouveau franchi mes lèvres. _ Tous les coups sont permis chez les Wilde, et puis faut bien que je me batte avec mes propres armes. C'est vrai ça, après tout elle n'avait pas la même carrure que son frère, qui avait poussé d'un coup d'ailleurs. Bref, dans un premier temps la fuite était la seule option, et dans un deuxième temps, j'allais essayer de l'amadouer. Me servant de la table de la salle comme bouclier, j'avais pincé mes lèvres en le voyant se tenir de l'autre côté. J'avais croisé les bras l'espace d'un instant alors qu'il ne semblait prendre mes menaces à la légère. Un air limite vexé sur le visage, je le regardais en essayant de garder mon sérieux. _ Tu sais, tu devrais avoir peur, j'en mange quatre comme toi tous les matins pour le petit déjeuner. Hochant la tête sérieusement, J'avais cependant reculé légèrement en le voyant poser ses mains à plat sur la table. Ok, ça n'annonçait pas une capitulation ça. Bon d'accord, heureusement, j'étais plus douée et inventive quand il s'agissait de trouver des arguments pour mes plaidoiries. Un rire amusé avait franchi ses lèvres, en entendant le prince Lucas clairement la menacer. Seulement, il était pas question que je revienne sur mes positions, et encore moins que je pose un genou à terre. Un léger cri de surprise avait franchi mes lèvres alors qu'il semblait en avoir marre d'attendre de son côté de la table. J'avais pris la direction du hall, seulement, il m'avait rattrapé sans trop de mal. _ AHHH Lucas, non repose-moi par terre. Essayant de prendre appui sur ses épaules pour me dégager, y avait rien à faire. Une moue contrariée sur les lèvres, j'avais fait une moue sceptique en le voyant attraper le vase pour l'emmener avec nous. Ok, là ça devenait plus sérieux, pinçant mes lèvres, j'avais reposé mon regard sur lui alors qu'il m'avait jeté dans le canapé tout en maintenant mes mains. _ Mouais, enfin si t'étais plus petit et moins carré, ça serait déjà plus équilibré comme combat. Cependant, je n'avais pas eu le temps de rajouter quoi que ce soit qu'il repartait à l'assaut avec ses chatouilles. _ NONNNN... Je me tortillais dans tous les sens essayant de lui échapper. Je m'étais légèrement redressée en essayant de retrouver mon souffle quand Lucas avait arrêté de me torturer. Me mordillant la lèvre j'essayais de garder mon sérieux malgré le fait que Lucas semblait si sûr que lui que ça en était presque mignon. Enfin, c'était avant qu'il n'évoque le fait de vouloir me baptiser avec l'eau du vase. _ T'oseras pas faire ça... Tu sais que je t'aime mon petit frère adoré. Ok, bon, je savais que cette fois-ci ça ne fonctionnerait pas, mais j'essayais de gagner du temps. En plus, il me narguait, et ça avait tendance à m'agacer, bien évidemment, il le savait, et il semblait s'en amuser. Jetant une regard à mes mains qu'il gardait prisonnières dans la sienne, j'avais levé un sourcil avant de relever mon regard dans le sien, avec un éclair de génie ( oui rien que ça x) ) Un léger sourire s'était dessiné au coin de mes lèvres. _ Mon p'tit Lucas, jamais je ne me rendrais... J'avais jeté un regard au vase qui se trouvait sur la table basse, avant de reposer mon regard sur Lucas. _ Mais je te préviens Lu' si tu fais ça, je me vengerai, et crois-moi ça sera terrible !! Mouais, connaissant Lucas ce n'était pas ce qui allait l'arrêter, et c'était surement ce que je voulais finalement. Je l'avais regardé retirer les fleurs du vase pour les poser sur la table avant de le voir approcher le vase. Cependant, alors qu'il était à porté au moins de ma jambe, j'avais donné un coup dedans alors qu'il s'était à moitié renversé sur Lucas. _ Oups, qu'est-ce que je peux être maladroite, c'est l'âge parfois j'ai des spasmes incontrôlés. Un rire avait franchi mes lèvres en voyant la tête de Lucas. _ On est des Wilde on partage absolument tout... Enfin presque tout.. J'avais fait une grimace avant de reposer mon regard sur Lucas alors que je fermais les yeux à présent attendant ma sentence.


by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 160
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Sam 24 Mar - 0:47 )

Your own personal Jesus
Erza & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Alors qu’elle était à sa merci, aucune de ses tentatives d’attendrissement ne trouverait une oreille pour l’écouter cette fois. Alors inutile de lui faire son petit minois de chaton... « T'oseras pas faire ça... Tu sais que je t'aime mon petit frère adoré » Qu’elle était odieuse, à lui dire ce genre de petite chose toute mignonne afin de le duper – alors qu’elle le traitait de moche quand ils étaient en temps de paix ! Pour toute réponse, Lucas lui rétorqua le début de ce  fameux dicton « Fool me once… ! » La blondinette abandonna vite l’idée. Comme elle trichait (oui, il considérait qu’essayer de le prendre par les sentiments était de la triche), et qu'elle refusait de se rendre, Lucas choisit de ne pas lui faire de quartier. Il saisit le vase, prêt à vider l’eau sur elle, mais la chipie réussit à filer un coup de pied dedans. Le vase lui échappa des mains, renversant la moitié de l’eau sur son sweat, et Lucas le regarda rouler au sol d’un air blasé. Il n’avait même pas eu le plaisir de le voir se casser pour laisser Erza s’emmerder à ramasser les morceaux ensuite. La seule conséquence de tout ceci, c’est qu’il était trempé. Sa soeur ferma les yeux comme si elle attendait une mise à mort. Lucas lâcha un court soupir. « Désolé papa… » dit-il d’une voix toute basse mais pas moins déterminée. Il attrapa rapidement une poignée de fleurs éparpillées par terre et se redressa : « Prends ça, toi ! » pesta t-il en les frottant dans les cheveux d’Erza, lui déglinguant la tignasse au passage. Bon, à part le fait qu’il venait de ruiner du jasmin, ce n’était pas si méchant tout compte fait. Les cheveux de sa sœur allaient juste sentir les fleurs préférées de leur père. Suite à cette attaque qui ne changea en rien la position d’Erza, Lucas se laissa tomber à côté d’elle sur le canapé, la tête renversée en arrière contre le dossier, un air mi-hébété, mi-exténué sur le visage. Il avait beau avoir pieuté quelques minutes, ça n’enlevait pas le fait qu’il était toujours assez torché, et donc pas assez téméraire pour revendiquer l'abdication de sa guerrière d'ainée. « J’abandonne, c’est toi le maître du monde. J'peux rien faire », soupira t-il. Lucas faisait souvent le malin, il n’empêche que dans le fond, cela ne le gênait pas du tout de laisser la première place du podium à sa sœur. Il tourna la tête vers elle, un petit sourire amusé flottant sur le coin de ses lèvres. « Pour le coup, c’est toi qui a une sale tête ». Tiens, ça c’était sa revanche de quand elle l’avait traité de moche. C’est clair qu’en lui barbouillant la tignasse, Lucas ne l’avait pas aidée. « J’te rachèterai des fleurs » promit-il, en bon perdant. De toute façon, s’il oubliait, papa en envoyait régulièrement. Lucas ramassa le vase ainsi que le maximum de tiges dans sa main. Il n’eut pas l’idée d’éponger l’eau renversée au sol, partant du principe que ça sècherait de toute façon - comme son pull. Remettant l’objet là où il l’avait trouvé, il alla ensuite jeter les cadavres de fleurs dans la poubelle de la cuisine. En entrant, il remarqua que Erza avait fait des préparations de fajitas, un de ses plats préférés, et un grand sourire éclaira son visage. Il avait bien fait de la laisser gagner, finalement.

« Er’ ! Ça me donne la dalle tout ça, viens on s’attable de suite, j’te prie ! ». Ca y est, il avait vu la bouffe, il ne pouvait plus épiloguer. Lucas se lava les mains comme un bon garçon, puis, il enroula un bras autour de la taille d’Erza quand elle passa près de lui, et déposa un baiser sur sa tempe. C’était presque un reflexe chez lui, de la taquiner ou la câliner dès qu’elle était par hasard trop près. Il s’installa ensuite avec elle après avoir mis la table. Il mentirait s’il disait que lui balancer une cuillère de sauce ne lui avait pas traversé l’esprit un instant, pour se venger de tout à l’heure, mais il s’abstint. La bouffe, c’est sacré (même si ça finissait parfois en baston quand même. On était assez sacrilège chez les Wilde). L’accalmie était revenue, ce qui laissa à Lucas de quoi cogiter sur le petit mensonge par omission de sa sœur, avant qu’il ne pique son petit somme. "Je vais bien". Il voulait tirer un peu les choses au clair sans la braquer, et évita donc de mettre les pieds dans le plat. « Tout se passe bien avec Silvia… ? »tenta t-il d’abord. Avec tous les garçons Wilde, Erza était un peu la petite princesse de la bande, et le fait de devoir partager ce statut avec Silvia ne les mettait pas forcément toujours en bons termes. Il essayait de creuser en se disant pitié, que ce ne soit pas ton connard d’ex qui te préoccupe. Il ne méritait certainement pas tant d'attention. « Et le boulot ? Attends, faisons simple : raconte-moi un peu ce que j'ai raté dans ta vie cette semaine »

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Lun 26 Mar - 13:11 )




reach out and touch faith.


Lucas & Erza


Ok, je ne m'attendais pas à ce que Lucas m'écrase littéralement du jasmin dans les cheveux. Bon ça pourrait être bien pire, mais pour quelqu'un comme moi c'était juste horrible. J'avais bien essayé de l'arrêter mais en vain, je devais me résigner. Je l'avais regardé se laisser retomber dans le sofa, alors que je passais mes doigts dans mes cheveux. Je devais avoir l'air chouette comme ça, enfin un sourire amusé trahissait ce petit air buté qui était tout de même au coin de mes yeux. J'avais levé les bras en signe de victoire, quand j'avais entendu Lucas finalement abandonner. _ T'es encore fatigué non ? Un léger sourire sur les lèvres, je poussais légèrement Lucas avec mon épaule, avant de regarder le désastre. Le pauvre bouquet de fleurs était tombé sur le champ de bataille. Cependant, j'avais reposé mon regard sur Lu' alors que visiblement, il voulait se montrer parfaitement charmant. _ Merci c'est trop gentil. Je l'avais légèrement pincé avant de le voir se lever pour ramasser les tiges ainsi que le vase. _ Ne t'en fais pas, ce n'est pas grave. Levant une main dans les airs pour joindre le geste à la parole, je m'étais levée à mon tour pour aller voir l'étendu des dégâts dans le miroir le plus proche. Une grimace s'était automatiquement dessiné sur mes lèvres, passant mes mains dans mes cheveux, j'allais pas pouvoir y faire grand chose pour le moment. Attrapant ma tasse vide au passage, j'avais rejoins Lucas dans la cuisine alors qu'un léger rire avait franchi mes lèvres. _ J'arrive... Posant ma tasse dans l'évier, un sourire s'était installé sur mes lèvres quand celles de Lucas s'étaient posées sur ma tempe. Prenant place à mon tour à table après mettre lavé les mains, j'avais froncé quelque peu les sourcils en entendant la question de mon petit frère. Je m'étais adossée à ma chaise alors que je levais légèrement les épaules. _ Je crois oui, on s'est parlé rapidement en début de semaine, ça avait l'air d'aller. Pourquoi ?  Non, je ne m'inquiétais pas déjà, quoi que... Bon, il est vrai que de tous les Wilde, ma relation avec Silvia était en quelque sorte conflictuelle. Je trouvais ça plutôt dommage, et je pouvais comprendre qu'elle n'avait pas besoin de m'avoir sur son dos H24, seulement, un message de temps à autre ça n'allait pas la tuer. Bref, j'avais reposé mon regard sur mon assiette alors que je soupçonnais Lucas de faire des détours au lieu de me parler franchement de ce qui semblait le travailler.

_ Dans ma vie cette semaine ? Tu sais, je crois qu'il serait plus intéressant que tu me racontes ta semaine à toi, bien plus passionnante d'après moi. J'avais pris une seconde pour réfléchir à sa question, alors que je faisais une moue tout en pinçant légèrement mes lèvres. Je savais pertinemment que Lucas n’abandonnerait pas si facilement. _ À part mon boulot...  J'avais levé les yeux dans une mimique de résignation, avant de me lever, et d'aller chercher la bouteille de vin qui se trouvait dans le frigo. J'avais demandé à Lucas ce qu'il voulait boire au passage, avant de m'attraper un verre. Non, je n'étais pas alcoolique, mais j'aimais boire un verre de bon vin de temps en temps. En réalité, je ne tenais pas bien l'alcool, et puis je ne voyais pas l'intérêt de boire au point de se rendre malade. Bref, j'avais bu une gorgée de mon verre avant de croiser légèrement les bras tout en reposant mon regard sur Lucas. _ Je dois plaider une affaire contre Jake, et... Je crois que c'est lui qui a fait en sorte que je me retrouve à être dans la partie adverse. J'avais fait une légère grimace, alors que je pouvais très bien me tromper. _ Ce qui serait complètement absurde, comment aurait-il pu influencer ma cliente alors qu'il défend son mari. Fronçant les sourcils, j'avais secoué légèrement la tête, avant de boire une nouvelle gorgée de vin. _ Enfin, ça n'a pas d'importance, après tout ce n'est qu'un dossier comme un autre, non ? Je devrais peut être refuser... Posant mon regard dans celui de Lucas, mon sourire avait disparu peu à peu, alors qu'une mous légèrement inquiète avait fait son apparition. _ Enfin, je suis plus douée dans mon travail que pour les relations humaines, ce qui je te l'accorde est un comble en sachant ce que je fais.Un léger sourire sur les lèvres, je reposais mon regard sur mon assiette, alors que toute envie de manger s'était évanouie. Passant une main sur mon visage, j'avais laissé un soupir franchir mes lèvres. Cependant, j'avais relevé mon regard sur Lucas, alors qu'il n'avait pas besoin de subir ça. Il venait à peine de revenir, et n'avait très certainement pas envie d'entendre les états d'âmes de sa sœur aînée, en tout cas, moi j'avais pas envie de lui faire endurer ça. _ Tu sais, il n'est pas le seul fautif dans notre histoire, et je me dis que j'ai peut être été excessive en prenant la décision de divorcer. J'avais détourné mon regard sur Mous' qui faisait son entrée. Jake avait partagé ma vie depuis des années, rencontré durant ma dernière année de fac, on ne s'était plus quitté depuis... Appelez ça de la nostalgie, mais pour moi c'était autre chose. J'avais reposé mon regard sur Lucas avant de lever les épaules avec nonchalance. _ Bref, une semaine plutôt routinière, quoi que y a eu une sombre affaire de disparition chez les Wilde, Lucy avait pris ses jambes à son cou. Plutôt fière de ma blague, j'avais laissé un léger rire franchir mes lèvres, avant de lever une nouvelle fois les yeux. Il se passait toujours plus ou moins quelque chose chez les Wilde. J'avais fait un geste de la main, alors que je secouais légèrement la tête négativement. _ Tu demanderas à papa, je suis sûr qu'il se fera un plaisir de t'expliquer en détail cette journée mémorable.


by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 160
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Ven 30 Mar - 23:46 )

Your own personal Jesus
Erza & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Je crois oui, on s'est parlé rapidement en début de semaine, ça avait l'air d'aller. Pourquoi ? » « Pourquoi "pourquoi" ? » rétorqua t-il nonchalamment. « Je n’ai pas le droit de prendre des nouvelles ? » dit-il avant de manger sa fajita à la fourchette comme un gros fragile qui sait qu’il va en foutre partout. Rien à foutre écoutez, chacun ses faiblesses. « Dans ma vie cette semaine ? Tu sais, je crois qu'il serait plus intéressant que tu me racontes ta semaine à toi, bien plus passionnante d'après moi. » Lucas haussa les épaules, il pourrait raconter ses aventures, mais les mots étaient toujours bien moins percutants que ses vidéos. « Là je reviens d’un saut en parachute dans le grand Canyon. J’ai fait voyager une amie. C’est le genre de panorama époustouflant que j’arriverais même pas à te décrire, heureusement, j’ai des photos qui s’expriment mieux… » Il se tut et continua de manger. Ce silence était une invitation pour Erza à parler. Il l’écouta attentivement quand elle se lança d’ailleurs, hésitante. Une ombre traversa le regard de Lucas sitôt qu’il entendit le nom de Jake. Fais chier. Et ce n'est pas parce qu'il s'y attendait un peu qu'il était moins blasé d'avoir raison. Lucas écouta en silence, le visage fermé. « C’est donc ce mec qui te préoccupe » murmura t-il en conclusion, un brin irrité, mais pas par elle évidemment. Erza essaya de rattraper la mise, vu que la tension de Lucas était assez évidente. « Enfin, ça n'a pas d'importance, après tout ce n'est qu'un dossier comme un autre, non ? Je devrais peut être refuser... » Erza avait petite mine, moins d’assurance. Puis elle essaya de sourire alors qu’elle avait l’appétit coupé et ne touchait pas son assiette, et même son frère restait la fourchette à l’air en la regardant sombrement. Elle essayait de faire bonne figure, mais le malaise était palpable. Lucas était révolté que Erza soit dans cet état à cause d’un sale mec. Ç’en était presque tentant d’aller le tuer pour se targuer que personne sur terre n’avait ce pouvoir sur elle. « T’as raison, ne lui fais pas le plaisir de jouer le jeu et lâche l’affaire. Il y a d’autres avocats pour ça, ce n’est pas comme si tu manquais de boulot. Et si t’en manquais, ça ne te ferait pas de mal » « Tu sais, il n'est pas le seul fautif dans notre histoire, et je me dis que j'ai peut être été excessive en prenant la décision de divorcer. » « Tss. C’est ridicule », c’était même tellement ridicule qu’aucune réplique concrète ne lui vint sur le moment. Il était juste révolté que sa sœur ose penser un truc pareil. Il se prit une bouchée pour se laisser le temps de digérer ses mots. Puis il reprit. « T’avais pas forcément le choix de toute façon, on ne t’aurait pas laissée rester avec ce type. Et tu sais ce qui arrive quand on prend une décision à l’unanimité chez nous ». Elle s’applique. Lucas posa sa fourchette, ça y est, il avait mis le doigt sur le fond de sa pensée : « Er’, ta seule erreur, ce fut de l'épouser, et je suis assez désolé qu’on ne t’ait pas empêché de faire cette connerie. Il n’a pas seulement été mauvais, il t’a laissée partir. Cela fait de lui un bon gros con. Maintenant que t’es plus là, il n’a rien pour lui » Voyant l’orage dans le regard de son frère, Erza ne tarda pas à aborder des sujets plus légers.

Lucas avala rapidement une bouchée supplémentaire quand sa sœur mentionna la fameuse Lucy. Il déglutit précautionneusement avant de répondre : « Oui j’en ai entendu parler » Il releva brièvement le regard avant de se ré-intéresser à son assiette. Sans ça, il était parfaitement au courant. Juste avant de partir en vadrouille, c’est lui qui avait fait la connerie d’aller planquer l’androïde chez Owen. Leur oncle était tellement obnubilé par ses expériences qu’il lui avait fallu un bon moment avant de s’en rendre compte. Seth et Erza avait eu le temps de bien galérer à la chercher avant qu’il ne les prévienne.  La culpabilité de Lu’ était encore un secret assez bien gardé… il faisait mine de manger distraitement pour éviter qu’elle ne s’affiche sur sa tronche comme un panneau clignotant. Le fait d'être autant agacé le faisait mentir plus facilement. « L’essentiel, c’est que ça se soit bien terminé. Sacré Owen, paraît qu’il ne sait toujours pas comment Lucy a atterri dans sa baraque. Moi je parie qu’elle est raide dingue de lui » tenta t-il de plaisanter, alors qu'il n'avait même pas décroché un seul sourire tout du long. Il termina son assiette. Plutôt taciturne, il débarrassa ensuite sagement avec sa sœur et se lava les mains. Lucas n’avait pas desserré les dents tout du long, et se rendit compte que ça faisait de lui une piètre compagnie pour sa sœur. Ce n’était pas le but. Il jeta sur la table la serviette avec laquelle il s’était essuyé les mains. « Er’ » dit-il en douceur. Il revint vers elle. « … S’il t’emmerde, s’il te regarde de travers, ou s’il tente une approche, tu me le dis » Il saisit sa mâchoire en douceur et lui fit relever la tête vers lui, accrochant son regard avec insistance. « Tu me le dis » répéta t-il d'un ton qui n'admettait aucune réplique. Et quand ce bienveillant de Lucas avait le regard aussi dur, c’est que ça allait barder s’il apprenait qu’on ne l’avait pas entendu. Y compris Erza, pour ce genre de sujet.  Il soupira. « Ne t’inquiète pas, il n’aura rien. S’il fallait lui casser la gueule, j’laisserais plutôt Andrés s’occuper de cette chiffe molle » railla t-il, la mine mauvaise, le sourire amer. « Je dois juste savoir si j’ai pas des pendules à remettre à l’heure, avant d’en arriver là. » Il déposa doucement le front contre le sien en caressant sa joue d’une main. « ... Pour le bien de tout le monde, tourne la page. » Et on ne répond pas Facile à dire, difficile à faire ! à un type qui a gravi l’Everest au nom de la famille, au nom d’elle. Ne voulant pas l’accabler davantage, parce qu’il se rendait compte que, d’une certaine façon, il lui foutait la pression, Lucas se détacha d’elle et fit mine de s’intéresser au frigo. « Bon, Qu’est-ce qu’on bouffe devant la télé, et qu’est-ce qu’on regarde ? Faut qu’on se pose. »

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Lun 2 Avr - 18:45 )




reach out and touch faith.


Lucas & Erza


Je savais d'avance que ce n'était pas une bonne idée de parler de Jake à Lucas. On ne pouvait pas dire que les Wilde et Jake s'étaient quittés en bon terme. Cependant, j'avais besoin de lui en parler, car il était certes mon petite frère, mais aussi mon meilleur ami. C'était bien souvent vers lui que j'allais quand j'avais besoin d'un conseil, mais là c'était différent. J'avais froncé légèrement les sourcils en le voyant changer d'attitude. J'aurai voulu lui dire d'oublier, me couper dans mon élan, et faire comme si rien ne s'était passé, seulement c'était trop tard. Me mordillant légèrement la lèvre, j'étais carrément entrain de demander à Lucas s'il pensait que je ferai mieux de refuser ce dossier. Analysant la situation, je ne voulais pas le fuir pour autant, le laisser croire qu'il avait gagné en me privant de faire correctement mon travail. J'avais fait une moue soucieuse, alors que j'écoutais attentivement mon petit frère. Laisser le dossier à un confrère ? J'avais reposé mon regard sur mon assiette, alors que je passais une main dans mes cheveux, ce qui en passant était une très mauvaise idée. Reposant mon regard sur Lucas, je me doutais qu'il n'apprécierait pas le fait de défendre en quelque sorte Jake. Je ne cotionnais pas ce qu'il avait fait, mais quelque part, je savais que j'en étais en quelque sorte responsable. Bien évidemment, Lucas ne voulait pas l'entendre ainsi, j'avais levé quelque peu les yeux au ciel, alors qu'il comparait notre famille à un clan sicilien. Bon, il n'avait pas tout à fait tort, mais je me plaisais à croire que les Wilde m'auraient soutenu quoi que je décide... quoi que... J'avais regardé Lucas poser sa fourchette, avant de froncer quelque peu les sourcils en l'entendant reprendre la parole. Pinçant les lèvres, j'étais pas forcément d'accord avec lui, mais j'avais pas envie de me prendre la tête avec lui alors qu'il venait à peine de revenir en ville. Au regard de Lucas, je savais d'avance qu'il n'était pas la peine de trouver des excuses à mon ex-mari, car quoi que je dise il aurait forcément tort. J'avais simplement hoché légèrement la tête, le regard préoccupé avant de choisir d'évoquer un sujet un peu plus léger... Mouais enfin si on veut...

Un léger rire avait franchi mes lèvres, alors que je revoyais la tête de ce pauvre Owen. Enfin le principal, c'était que notre père avait retrouvé Lucy, à contrario, Andy était beaucoup moins enthousiaste par le retour du robot. _ Je me demande encore comment elle a fait pour se retrouver là-bas.  Un sourire au coin des lèvres, j'avais avalé une gorgée de mon vin, avant de me forcer à manger un minimum. Jetant des regards dans la direction de Lucas de temps en temps, je me demandais bien à quoi il pouvait penser, en me maudissant d'avoir évoqué le sujet Jake devant lui. Laissant un soupir discret franchir mes lèvres, je m'étais levée pour aider Lucas a débarrasser la table. Mes lèvres pinçaient dans une moue distraite, j'avais froncé les sourcils en entendant Lucas prononcer mon prénom. J'avais baissé mon regard tout en croisant mes bras, avant de sentir la main de Lucas venir attraper mon menton pour me faire relever mon regard dans le sien. _ Y aura rien de tout ça, ce dossier ne peut être qu'une coïncidence Lucas. Enfin j'avais hoché la tête quand il avait insisté, visiblement c'était préférable car il n'avait pas vraiment envie d'en discuter. Posant ma main sur la sienne, je l'avais fait lâcher mon menton, gardant un  instant ma main dans la sienne. _ Chiffe molle ? Un sourire malicieux s'était dessiné un court instant au coin de mes lèvres, avant que je laisse un nouveau soupir franchir mes lèvres en sentant le front de Lucas se coller au mien. Tourner la page ? J'avais froncé quelque peu les sourcils avant de finalement me redresser déposant un baiser sur la joue de Lucas au passage. J'avais levé un sourcil dans une mimique intriguée alors qu'un léger rire franchissait mes lèvres. _ Y a de la glace au congélateur, sinon je dois avoir des cookies et autres cochonneries quelque part dans ces placards. Je les avais pointé du doigt, alors que j'avais fait une moue de réflexion. _ Mais avant ça, je vais t'abandonner un petit quart d'heure, j'ai besoin de prendre une douche et de me débarrasser de ce tailleur.

J'étais de retour un peu plus d'un quart d'heure plus tard, j'avais enfilé un vieux jogging, des grosses chaussettes  et un sweat, rien à voir avec le look femme d'affaire que je me devais d'avoir au cabinet. Une serviette dans les mains, je terminais de me sécher les cheveux, alors que je cherchais Lucas du regard. _ Me revoilà, alors dis-moi tu as choisi un film ou je dois m'y coller ? Un sourire au coin des lèvres, j'avais abandonné ma serviette, sur la rampe de l'escalier qui menait à la mezzanine. J'avais attrapé mon téléphone portable pour checker mes mails rapidement, alors que je réfléchissais en même temps au film qu'on allait pouvoir regarder. Me mordillant la lèvres, je m'étais laissée tomber dans le canapé au côté de Lucas remontant mes jambes pour m'asseoir en tailleur. _ Une envie chaton ? J'avais levé mon regard de mon portable pour le poser sur Lucas alors qu'un sourire se dessinait sur mes lèvres. _ Ne me dit pas film d'horreur !!! Avec une moue presque suppliante, je n'étais pas une adepte de ce genre de film, à vrai dire, j'étais limite genre flipette, mais en réalité, je ne supportais pas l'ambiance de ce genre de film. C'était stressant, et bien souvent parfaitement dégouttant.  



by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 160
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Mer 4 Avr - 9:04 )

Your own personal Jesus
Erza & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Y aura rien de tout ça, ce dossier ne peut être qu'une coïncidence Lucas. » ça il y croyait moyennement, et elle aussi. Si Erza pouvait le croiser le moins possible, son ex-mari, ce serait déjà pas mal. Lucas était curieux, mais aussi furieux que l’éventualité d’affronter Jake en tribunal la travaille à ce point, c’était bien la preuve qu’elle n’était pas indifférente à lui. En soi, c’était tout à fait normal, mais Lucas était du genre à attendre des miracles de sa sœur. Ne voulant pas l’accabler davantage, il se dit que la meilleure façon de lui rendre service, c’était qu’elle passe de bons moments. Elle n’avait pas besoin de mec Erza, c’est plutôt les mecs qui avaient besoin d’une fille comme elle. S’il était moins chouchouté, Lu ne serait peut-être pas enfermé dans ce célibat sempiternel en se disant que ça lui va parfaitement. « Prends pas trop ton temps Er’ ! » s’amusa t-il. Nan en vrai, il pouvait bien poireauter une heure. Le jeune homme était assez épuisé pour ne pas mettre le souk en son absence. En attendant, le petit frère prépara le séjour en récupérant toutes les bouffes qu’elle lui avait citées, en plus de deux verres et du jus – il n’aimait pas trop l’alcool et réservait la bière au soirée entre mecs, bien qu’il n’était pas fan de la boisson non plus. Il ne prit la glace du congélateur que quand il entendit le retour de ses pas, pour éviter qu’elle fonde en complément. Lucas, il ne fallait jamais lui dire y a ci-ça-ça. Il avait tout sorti et tout posé sur la table basse comme un buffet. Quand sa sœur y attarda un peu trop son regard en revenant, il se laissa tomber sur le canapé et haussa un sourcil l’air de dire "Ben quoi ?". Il tendit le bras pour qu’elle vienne se loger près de lui et passa un bras autour de ses épaules. « Une envie chaton ? » « Hm… je dirais… » Erza lui ôta la réponse de la bouche avant que ça sorte : « Ne me dit pas film d'horreur !!! » « C’est toi le film d’horreur quand tu lis dans mes pensées comme ça. Va de retro. » Lucas observa un instant l’écran de la télé d’un air embêté. « Moi je trouve que c’était justement la soirée idéale pour regarder l’exorciste » Il observa à nouveau Erza et se mâchouilla l’intérieur de la bouche en voyant sa mine pas du tout emballée. «  Bon, t’as gagné » soupira t-il. « On Netflix. Tu sais quoi, on se fait une série, et on regarde trois épisodes tous les soirs de cette semaine, ou presque. Tu m’as trop manquée, t'as pas le droit de dire non ». C’était son meilleur acolyte Erza, il trouverait n’importe quel prétexte pour la voir souvent.

Bon, pas de Walking Dead. C’est vrai qu’il devrait regarder un truc moins tendu. Lucas parcourut les séries avec sa sœur en faisant des commentaires sur chacune avec elle. Lu’ fut branché par Westworld. Cette histoire de clones dans un parc d’attraction type Far West lui rappelait leur père. « Ça, viens on regarde ça ! P’tain il manque papa là. Si c’est cool, je lui en parlerai » Lucas lança la série et dénoua son bras des épaules d’Erza pour se pencher er récupérer le gros pot d’Häagen-dazs, ainsi que leurs deux cuillères. « Désolé d’avance si c’est de la merde ». En vrai, il fut pas mal immergé dans l’histoire, et l’actrice principale jouant l’androide était vraiment canon (oui c'était un facteur important). Dans la scène où le créateur discuta avec son robot, comme un entretien, Lucas balança : « Oh putain. Seth et Lucy ! » Il jeta un coup d’œil amusé à Erza. « Je sais pas si c’est une bonne idée de montrer ça à papa tout compte fait. Il voudra faire un parc d’attraction aussi et Andrés passera sa vie à pisser au lit. Déjà qu’il fait des cauchemars avec un seul clone… » En revanche, pour la série détendue, c’était pas trop ça. C’était même très tendu cette histoire de torture morbide sur des androïdes par des humains en soif de violence qui voulaient rester dans le cadre de la loi. Lors d’une discussion houleuse entre deux cow-boys, à rallonge, Lucas coupa le son et ajusta ses mots aux mouvements de lèvres de l’acteur. « Comment as-tu pu acheter une Lamborghini alors qu’on avait une promo sur l’Aston Martin ? J’avais confiance en toi… t’as tout ruiné, Franck ! – ouais y a rien de moins con qui m’est venu » reconnut-il rapidement entre deux. Lucas la poussa du coude. « C’est à toi, Zaza » De rien pour le surnom.

A un moment, son acteur à lui ne dit qu’un seul mot, trop rapide pour Lucas qui, à court d’idée, lâcha « Bordel. » Il jeta un coup d’œil à sa sœur qui devait être blasée de sa connerie : non seulement il lançait un jeu mais en plus il jouait comme une brêle. « Teh !  Tu veux faire quoi avec deux syllabes, aussi ? » se défendit-il en fronçant les sourcils. On ne pouvait pas regarder un truc tranquillement avec Lucas. Le pire étant qu’après leurs bêtises, il dit « Attends, on remet la scène avec le son, on a p’t-être raté un truc important. » Il avait beau être à fond le premier épisode, ce pauvre Lulu allait certainement s’endormir pendant le troisième comme une vieille merde.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Sam 7 Avr - 16:51 )




reach out and touch faith.


Lucas & Erza


Je m'étais installée au côté de Lucas alors qu'il passait un bras autour de mes épaules. J'avais fait une moue amusée avant de préciser qu'il n'était pas question de se poser devant un film d'horreur. Un léger rire avait franchi mes lèvres, alors que visiblement j'avais vu juste. je lui avais donné un léger coup de coude pour la forme avant de lever mes sourcils en cadence. _ Je te connais trop bien mon p'tit Lu. J'avais fait une légère grimace, car Lucas semblait réellement vouloir se regarder un film d'horreur. Ok, j'aurais pu céder, seulement il avait autre chose en tête à présent. Netflix, ça me convenait parfaitement, bon il fallait encore qu'on tombe d'accord sur une série qui nous emballerait tous les deux. J'avais relevé mon regard sur lui, avant qu'un sourire se dessine à nouveau au coin de mes lèvres. _ Je suppose que je peux te réserver mes soirées à venir. J'avais posé ma main dans la sienne, avant de rajouter d'une voix malicieuse. _ Puisque je n'ai pas vraiment le choix. J'avais fait une moue taquine, avant de reposer mon regard sur la télé. Laissant Lucas s'occuper de nous trouver une série, j'y allais tout de même de mon petit commentaire, à chaque potentiel choix. Bon, à vrai dire, je ne suivais pas de série en particulier, surement parce que je préférais me poser dans le canapé avec un livre dans les mains. J'avais fait une moue sceptique en voyant le choix final de Lucas. J'avais fait une moue avant de finalement hocher légèrement la tête. Bon, le pitch était particulier, mais après tout pourquoi pas. Je m'étais calé dans le fond du canapé, avant d'attraper la cuillère que Lucas me tendait. Un petit air gourmand sur les lèvres, j'avais fait une moue avant de lever les épaules. _ Ne t'en fais pas, ce qui compte c'est que tu sois là. J'avais fait un sourire à mon petit frère avant de piocher dans la glace, et de porter la cuillère à mes lèvres. J'avais laissé un rire franchir mes lèvres en entendant comparer deux protagonistes de la série à Seth et Lucy. _ En même temps, je comprends Andrés, elle est flippante cette Lucy. Mais, elle est importante pour notre père, et ça me suffit pour accepter le fait qu'il passe le plus clair de son temps en compagnie d'un robot. J'avais fait une moue avant de faire une légère grimace. _ Il faut qu'il se trouve une femme. J'avais fait une moue malicieuse à Lucas alors que notre père n'était pas le seul à devoir se trouver une femme, voir un homme dans le cas de Lucas.

J'avais fait une moue sceptique en voyant la tournure que prenait cette série, en réalité, c'était bizarre et pas si reposant au final. J'avais amené une nouvelle fois ma cuillère à mes lèvres, alors que Lucas coupait le son de la télé. Un léger rire avait franchi mes lèvres, alors que je levais les yeux au ciel. _ Je n'ai qu'une chose à dire... Les mecs et les voitures. J'avais fait un sourire angélique à Lucas avant de plisser les yeux en entendant le surnom dont Lucas avait osé m'affubler. Bon, j'avais reposé mon regard sur la télé avant de prendre une seconde pour réfléchir _ Tu ne renonces jamais, t'es pas crédible avec ta face de poulpe... Mais Frank, moi je t'aime...- Ne fais pas cette tête, c'est pas moi qui le dit... J'avais laissé un léger rire franchir mes lèvres, alors que l'un des deux types étaient entrain de frapper l'autre. J'avais relevé mon regard sur Lucas. _ C'est surement ce qu'on appelle l'amour vache. J'avais levé les épaules avant de poser ma cuillère sur la table basse, car j'étais capable de finir le pot à moi toute seule. _ Babouin, deux syllabes mon chat. Un rire avait à nouveau franchi mes lèvres, alors que je secouais la tête dans une moue amusée. _ Bon, ok je ne vois pas ce que ça viendrait faire dans ce contexte. J'avais monté mes jambes sur le canapé pour pouvoir m'asseoir en tailleur, alors que Lucas repassait la scène qu'on avait loupé. J'avais fait une fausse moue de réflexion avant de jeter un œil à mon petit frère. _ Je crois qu'en fin de compte je préférais ta version. Posant ma tête sur l'épaule de Lucas, j'avais bien du mal à suivre mais c'était pas si mal si on se concentrait un minimum. Réprimant un bâillement, j'avais ma main dans mes cheveux avant de faire une moue. J'avais attendu la fin du premier épisode, avant de me lever. _ Je vais  aller me faire une tasse de thé, tu veux quelque chose ? Je me retrouvais dans la cuisine, je fredonnais légèrement alors que j'étais légèrement perdue dans mes pensées. _ Tu sais, je repensais à cette histoire de vacance en famille, et je me disais qu'on pourrait peut être s'organiser ça ? J'avais pincé mes lèvres, alors que je me doutais qu'il faudrait voir pour que l'ensemble de nos plannings concordes. _ Ou ne serait-ce qu'un weekend ?




by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 160
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Sam 14 Avr - 14:35 )

Your own personal Jesus
Erza & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Flippante mais géniale » Lucas devait être le moins effrayé de la famille quant à l’Androïde… il l’avait même portée à plein bras pour l’emmener dans sa voiture sans craindre pour sa vie, quand il l'avait planqué. Y a beaucoup de Wilde qui n’oseraient même pas la toucher. Elle n'était pourtant pas repoussante la petite robot... il lui manquait juste des jambes quoi. « ll faut qu'il se trouve une femme » Un petit sourire mutin étira les lèvres de Lucas. « Il se peut que… je lui en ai trouvé une » dit-il avec un air énigmatique chargé de fierté. Le mystère ne plana pas bien longtemps, juste le temps de deux secondes de silence et de suspense, impossible de tenir plus. Lucas lui raconta la situation avec des gestes d’orateur. L’enthousiasme. Il faut dire qu’il avait effectivement fait très fort. « Brune, la quarantaine, canon, intelligente, c’est une agente immobilière. Je l’ai rencontrée il y a quelques années en achetant ma maison. Figure-toi qu’elle plait beaucoup à papa, et je crois que c’est réciproque. Enfin… je mène mon enquête, car ça traine un peu. Mais je sais qu’ils sont sortis ensemble récemment, et que c’était une première pour eux ! » Bon, il oubliait peut-être un peu de préciser l’exceptionnelle ressemblance de cette donzelle avec l’ex-femme de Seth mais… ce n’était que du détail, non ? Hum. Lucas avait en réalité assez conscience de la bizarrerie de sa démarche mais l’essentiel, c’est que c’était en train de fonctionner, et que son père allait enfin se trouver une femme. Tout homme a besoin d’une femme, il se trouve que ses deux filles étaient accaparées par leurs frères, cela rendait Seth un peu démuni. Il multipliait les conneries à une vitesse supérieure encore que celle de Lucas, c’est dire !

Alors qu’ils inventèrent une romance entre deux ennemis, le son coupé, une bagarre se déclencha après la déclaration d’Erza. « C'est surement ce qu'on appelle l'amour vache » « La passion Erza, ça c’est la passion », affirma Lucas en secouant négativement la tête avec un faux air de sagesse empreint sur le visage. « Babouin, deux syllabes mon chat » « …mais c’est nul ! » Ils rirent ensemble. Lu' remit la scène et, tout de suite, c’était effectivement moins drôle. « Je crois qu'en fin de compte je préférais ta version » Il lui adressa un grand sourire présomptueux « Tu sais bien que je travaille dans le cinéma ma belle » Ouais enfin… il ne disait pas un mot en général, et se contentait de risquer sa vie, grossièrement dit. Cela lui rappela à nouveau que ça faisait un petit bout qu’il n’avait pas bossé. « Au fait, je me donne une semaine pour lire mes propositions. Si mon contrat est encore à l’autre bout du monde, tu pourras venir avec moi ? Au moins le temps de quelques jours ! Tu seras mon coach sur le plateau et on sortira le soir… Tu pourras découvrir les coulisses d'un tournage, et t’as pas idée du cadre dans lequel je travaille parfois. Ça vaut vraiment le coup » Erza posa la tête sur son épaule, et il lui gratouilla affectueusement la nuque. En un épisode, il avait terminé un paquet la glace et un paquet de gâteaux, ça va, ça restait plutôt raisonnable venant de lui. Il n’avait pas beaucoup mangé la semaine. Erza quitta son étreinte et se leva, alors il fit automatiquement de même et la suivit dans la cuisine. Lucas était plus boisson froide que chaude, mais n’était pas contre de changer ses habitudes parfois. « Hm… t’as du thé au citron ? » Un sourire de gosse étira ses lèvres dès que Erza mentionna les vacances en famille dont il avait parlé précédemment. Elle était donc emballée ! Un week-end, cela lui semblait bien. Il est vrai que ce n’était pas simple de réunir la majorité des Wilde.

« On peut se faire un week-end tous ensemble, effectivement… mais regarde, à Noël -certes c’est loin, mais comme ça, tout le monde a le temps booker !- on se prévoit une douzaine de jours en montagne. On loue un immense chalet à Park City, dans la station de Deer Valley, et on y loge ensemble. » Le ski et les pistes où tout le monde galère, les pistes de balades, les repas de famille au soir avec un feu de cheminée, les jeux de sociétés où triche qui peut, les guères de boules de neige, aux yeux de Lucas, c’était l’ambiance rêvée. Comme au bon vieux temps quand ils partaient en vacances. Accoudé au plan de travail, il releva une main et appuya sa joue dessus. « Et t’as une idée pour le week-end toi ? ». Détachant son visage de sa main, il plongea le nez dans le pli de son coude pour étouffer un lourd baillement avant de relever une tronche fatiguée avec des yeux à moitié fermés vers Erza et d'en rire. « Si tu me dis encore que j'ai une sale tête, j'te parle plus. »

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( Sam 19 Mai - 21:18 )




reach out and touch faith.


Lucas & Erza


JJe m'étais tournée vivement vers mon frère quand il m'avait assuré avoir trouvé une femme à notre père. Voilà, que Lucas se mettait à jouer les entremetteurs, c'était étonnant mais à présent je voulais tout savoir. D'ailleurs, mon frère avait du le deviner car j'avais pas eu besoin de poser la moindre question qu'il m'en racontait un peu plus sur cette mystérieuse femme. M'asseyant en tailleur en faisant face à Lucas, je l'écoutais attentivement, alors que j'essayais de m'imaginer cette femme, et mon sens critique était plutôt en alerte, après tout il s'agissait de mon père. Enfin, je faisais entièrement confiance à Lucas, ce qui était un très bon point de départ. _ Ils sont déjà sortis ensemble ? J'avais plissé les yeux, alors que je n'avais qu'une envie c'était d'appeler mon père pour avoir un compte rendu, cependant, ça serait surement déplacé. De toute façon, je préférais qu'il me parle de cette femme de lui-même. Légèrement excitée à l'idée que notre père avait enfin une femme dans sa vie, je me demandais ce que ça me ferait de le voir avec quelqu'un dans sa vie, autre que ses enfants. J'avais fait une moue en me mordillant la lèvre, avant de poser ma tête sur le dossier du canapé alors que mon regard était toujours posé dans celui de Lucas. En réalité, j'avais toujours essayé de prendre soin de mon père depuis qu'il m'avait laissé rentrer dans sa vie, et à présent, cette femme allait en quelque sorte prendre le relais. _ Je suis contente, vraiment, et j'espère que tout ira bien pour lui. Un léger sourire sur les lèvres, j'avais fini par reprendre ma place dans le canapé alors que je reposais mon regard sur la télé.

Après la petite scénette improvisée, j'avais jeté un regard à Lucas alors qu'il m'invitait à le suivre sur un de ces prochains contrats. J'avais froncé les sourcils, alors que dans ma tête la réponse était toute faite, je ne pouvais pas partir comme ça alors que j'avais des dossiers en cours. Seulement, je savais déjà que ma réponse ne plairait pas à mon frère. _ Faut voir chat, si le cabinet arrive à me libérer alors pourquoi pas... Bon, je sais que je n'étais pas indispensable surtout pour quelques jours, et puis après tout ça me ferait peut être du bien de me retrouver loin de Cap Harbor. _ Mais tu sais je suis impitoyable comme coach... Un sourire mutin sur les lèvres, j'avais levé mes sourcils en cadence avant de finalement reposer ma tête sur son épaule. J'avais réprimé un bâillement à la fin de l'épisode avant de finalement me lever pour aller me préparer un thé, demandant à Lucas au passage s'il en voulait une tasse. Une fois dans la cuisine, j'avais allumé la bouilloire, avant de faire une moue de réflexion. _ Je dois avoir ça, oui. J'avais contourné le comptoir de la cuisine pour aller fouiner dans un des placards alors que je parlais à nouveau de l'idée de passer des vacances en famille.

Reposant mon regard sur Lucas, un sourire s'était dessiné sur mes lèvres en imaginant des vacances à la montagne. À vrai dire, c'était surement ce que je préférais, mais faut dire que c'était une ambiance particulière, se retrouver tous autour du feu à se raconter des souvenirs près d'un feu de cheminée, une tasse de chocolat dans les mains. C'était plutôt cliché, mais ça faisait parti de ces moments qu'on oubliait jamais. _ Très bonne idée, si tu veux je peux déjà commencer à me renseigner ? J'avais posé la boite de thé devant Lucas avant d'attraper deux tasses. Mon regard s'était reposé sur Lucas alor qu'il semblait vraiment fatigué. J'avais fait une moue avant de finalement finir de préparer le thé. _ Hum, non j'ai pas d'idée précise, enfin on a bien le temps d'y penser. J'avais glissé la tasse à Lucas devant lui avant de lever un sourcil intrigué. _ D'accord, je ne dirais rien, mais... J'avais fait le tour du comptoir pour passer mes bras autour du cou de Lucas pour improviser un câlin. _ Un petit conseil de ta grande sœur chérie, tu devrais boire ton thé et allait te coucher. Un léger sourire sur les lèvres, j'avais déposé un baiser sur sa joue avant de me redresser, et d'aller récupérer ma tasse. _ Ne me dit pas que tu n'es pas fatigué... Un sourire amusé sur les lèvres, ça me ramenait quelques années en arrière quand alors âgé d'à peine une dizaine d'année, j'essayais de faire comprendre à Lucas qu'il tenait à peine debout, et qu'il était temps d'aller se coucher. Un sourire nostalgique sur les lèvres, mon regard se promener sur le visage de Lucas alors que j'avalais une gorgée de mon thé. _ Tu connais le chemin, ne t'en fais pas je vais ranger.




by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Reach out and touch faith [Erza] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Reach out and touch faith [Erza]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération