Erza ☼ Oops I did it again

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Wilde Gang

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/02/2018
›› Commérages : 54
›› Pseudo : Laure
›› Célébrité : Robert freakin' sexy Downey Jr.
›› more about me

Erza ☼ Oops I did it again ✻ ( Dim 11 Mar - 15:19 )




Oops I did it again

Erza & Seth

Seth était à Cap Harbor depuis trois jours à peine qu’une  calamité avait déjà encore frappé chez lui. Le cauchemar durait depuis vingt-quatre heures. Seth avait beau tourner et retourner le problème dans sa tête, il ne voyait aucune solution ou échappatoire. Il avait parsemé sa villa de nombreux systèmes antivol mais avait toujours refusé d'installer des caméras. Néanmoins, voilà que cette bonne résolution se retournait contre lui. Son Androïde Lucy, fruit de nombreuses heures de réflexion, de labeur, d’insomnies, de cinquante-six litres de café et compagnie, avait disparu. Il avait eu le temps de se rejouer la scène de cette découverte une bonne cinquantaine de fois. Au matin, Seth était descendu au sous-sol avec sa grande tasse de cappuccino et son bloc-note sous le bras frais comme un pinçon, il s’était installé sur son tabouret roulant et l’avait ramené vers la place habituelle de Lucy avec son petit air serein, professionnel et pédant habituel. Son regard s’était ensuite posé sur une table d’examen vide. Il n’avait pas réalisé à ce moment précis, l’ampleur de la catastrophe. L’homme supposé génial avait commencé par regarder sous la table, sous le bureau, puis dans des endroits moins probables. Il avait même tenté de l’activer vocalement, mais n’avait réussi qu’à faire voleter une quinzaine de drones sauvages qui, une heures plus tard, avaient pris d’assaut toute sa maison car il avait laissé la cave ouverte tandis qu’il cherchait son clone. Son erreur fut de demander à Andrés s’il l’avait vu ou s’il y était pour quelque chose. Le garçon avait cru à une plaisanterie au départ et Seth s’en était voulu de susciter une telle terreur de son regard. Tel un homme qui aurait merdé auprès de sa conjointe, Seth fut abandonné par son fils qui quitta la demeure en lui faisant savoir qu’il ne reviendrait pas tant que son problème ne serait pas résolu. Seth chercha des solutions en vain et passa la nuit seul chez lui, à vérifier tous ses systèmes de sécurité pour constater qu’il n’y avait bien aucune défaillance.

Au second matin, il sortit de sa demeure prendre l’air. L’inventeur s’était dit qu'il s'agissait peut-être d'une farce de son chenapan de Lucas. Dehors, il lui téléphona tout en faisant les cent pas dans son allée. La voisine d’en face sortit récupérer son journal et lui jeta un regard méfiant avant de le saluer de la main. Elle devait se demander : qu’est-ce qu’on va devoir attendre des Wilde cette fois ? Et elle eut un début de réponse quand un drone s’échappa d’une fenêtre ouverte de la villa pour aller se perdre dans le paysage. Portable à l’oreille, Seth ne l’avait même pas remarqué. Il tomba sur la messagerie de son fils qui avait encore changé et qui indiquait qu’il serait difficilement joignable durant son expédition. L’inventeur avait au moins sa réponse : son fils était innocent dans cette affaire. Il n’était même pas à Cap Harbor. Seth décida d’appeler ses enfants à la rescousse en commençant par Erza, qui décrocha, fort heureusement pour lui. « Bonjour Erza, tu vas bien ? » Malgré sa situation, il avait posé la question avec le sourire parce qu’il était content d’entendre la voix de sa fille. Aussi, il se sentait moins seul tout d’un coup. Et comme c’était ce bavard de Seth, il fallait toujours un prologue à rallonge avant d’en venir aux faits. « J’aimerais pouvoir t’appeler quand tout va bien, afin que tu saches que je ne pense pas à toi uniquement quand quelque chose ne va pas ; c’est même tout l’inverse, je pense souvent à toi ! Mais ce ne sera pas pour aujourd’hui… j’ai un petit souci… ne te fâche pas » "petit"... c'était plutôt la fin du monde ! Une création révolutionnaire venait de se faire la malle ! C'était un gros coup dur, mais Seth l'encaissait plutôt bien jusque là. L'habitude ! Il jeta un coup d’œil prudent à sa demeure et aux détecteurs faciaux de l’entrée qui déclenchaient l’alarme si quelqu’un d’autre qu’un Wilde franchissait le périmètre sans sonner au portail d’entrée. « Tu connais le système de sécurité de la villa, le vol y est impossible or… Lucy a disparu depuis hier. Andrés refuse de dormir à la maison tant que je n’ai pas mis la main dessus. Elle est peut-être partie d’elle-même en effet, sauf qu’elle n’a pas de jambes donc… je comprends que ça ne le rassure pas vraiment », acheva t-il en se grattant nerveusement la nuque avec un air embêté. Si Erza ne roulait pas des yeux, ce serait déjà un bon début. « Je ne sais pas du tout où chercher. Lucas fait beaucoup de blagues pour faire peur à Andrés mais je suis à peu près sûr que ce n’est pas lui cette fois. Il est en voyage je ne sais où, certainement dans un endroit où il n’y a aucun réseau puisque je tombe directement sur sa messagerie. » La grande sœur était peut-être plus au courant que Seth à ce sujet, vu sa complicité avec Lucas. En attendant, le Wilde senior était laissé sans indice. « Si tu as un moment aujourd’hui ou demain… tu pourrais venir ? La maison est vide et je suis à court d'idée… ». C’était le comble, d’avoir une famille aussi grande et d’être seul. Seth voulait bien rester à Cap Harbor plus qu’une simple semaine comme il l’avait promis à Lucas ; Olivia pouvait très bien gérer l’entreprise en son absence et avoir une prime en conséquence. Cependant, si c’était pour avoir une dispute conjugale avec Andrés qui durerait jusqu’à là fin de leur séjour, Seth se demandait si cela valait vraiment le coup. Il y a bien un détail qui lui échappait, c’était le moment précis où son Androïde avait disparu. Il avait eu tort d’innocenter aussi rapidement son chenapan de fils, qui s’avérait en réalité responsable d’avoir planqué Lucy avant de partir en vadrouille pour deux jours en toute innocence.



Mais que faire de son regard ?
Regarder vers le ciel me rend nostalgique et fixer le sol m’attriste, regretter quelque chose et se souvenir qu’on ne l’a pas sont tous deux également accablants. Alors il faut bien regarder devant soi, à sa hauteur, quel que soit le niveau où le pied est provisoirement posé.
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Erza ☼ Oops I did it again ✻ ( Sam 17 Mar - 11:45 )




Oops i did it again.


Seth & Erza


Aujourd'hui, je m'accordais une journée Off, en même temps j'avais passé une bonne partie de la soirée d'hier à plancher sur un dossier au cabinet. Il était plus de 2 heures du matin quand j'avais enfin franchi le pas de la porte de mon loft. Du coup, j'avais prévenu Laurel que je ne viendrai pas au cabinet aujourd'hui, enfin me connaissant ce n'était pas pour autant que je n'allais pas travailler. Levée 8 heures, pour moi c'était déjà une grasse matinée, je n'avais jamais été une grosse dormeuse, et puis après tout comme le disait si bien Lucas ce n'était qu'une perte de temps. Après avoir avalé ma première tasse de thé de la journée, j'avais décidé de finir de ranger un peu le peu d'affaire qu'il restait encore dans les cartons. Come away with me de Nora Jones passait en fond sonore, j'aimais particulièrement cette chanteuse qui d'après moi n'était pas reconnue à sa juste valeur. Fredonnant légèrement, j'avais fini par me réfugier sur ma terrasse alors que mon regard se perdait sur les rues de Belle Heaven. Cependant, j'avais été tiré de ma rêverie en entendant la sonnerie de mon téléphone portable, j'avais fait une moue suspicieuse en voyant qu'il s'agissait de mon père. J'adorais réellement mon père seulement, il n'était pas du genre à m'appeler pour simplement me demander comment j'allais, je ne savais pas comment l'expliquer mais je savais d'hors et déjà qu'il se passait quelque chose chez les Wilde. J'avais décroché avant d’amener le téléphone à mon oreille. _ Bonjour papa. Une nouvelle moue, je m'étais peut être trompée finalement, un léger sourire sur les lèvres, je lui assurais que tout allait pour le mieux avant de lui retourner la question... C'est à ce moment-là que je m'étais limite senti soulagée, bah y avait bien un problème chez les Wilde, et je connaissais assez mon père pour arriver à le comprendre avant même qu'il ait besoin de me parler. Bref, j'avais laissé un léger soupir franchir mes lèvres en l'entendant me demander de ne pas me fâcher, ça devait être grave. _ Je t'écoute, dis-moi dans quelle galère les Wilde se trouvent cette fois-ci. Rentrant dans mon loft, j'avais pris place dans mon canapé, grattouillant légèrement la tête de Mous en attendant que mon père m'expose le problème. Ma bouche formait un jolie O sous l'effet de surprise, Lucy avait disparu, bon je ne m'attendais pas vraiment à ça. Je lui demandais bêtement si elle n'avait pas pu se sauver d'elle-même, mais mon père marquait un point il était difficile d'aller bien loin sans jambes. Quoi que, dans certains films de Zombies on pouvait les voir se traîner grâce à la force de leurs bras... Bon ok, j'éviterais le côté Zombie de Lucy en présence de Andrés. En effet, Lucas était absent, du coup son innocence n'était pas à remettre en question par contre pour le dernier des Wilde c'était une autre affaire. J'avais jeté un regard à Mous après avoir entendu la demande de mon père, je ne pouvais bien évidemment pas le laisser tout seul. Après tout, c'était digne d'une enquête de Sherlock, et j'étais prête à jouer Watson. _ Je serai là dans une heure...

Garant ma voiture dans l'allée de la maison, j'avais froncé les sourcils en croyant avoir vu quelque chose voler au dessus à grande vitesse. Penchée sur le volant, j'avais pincé mes lèvres avant de faire une moue dubitative. C'était suspect, mais bon en même temps ça ne m'étonnait pas vraiment. Prenant le chemin de la maison, j'avais poussé la porte d'entrée avant de retirer ma veste pour la poser sur le porte manteau. _ Papa ? Prenant une minute pour écouter les bruits de la maison, j'essayais de repérer mon père. Cependant, j'avais baissé vivement la tête en voyant un drone me foncer littéralement dessus. Je m'étais redressée avant de secouer légèrement la tête, apparemment encore un souci avec les commandes vocales. Enfin il n'était jamais bien dur de trouver mon père, il suffisait de descendre dans son antre. J'avais donc descendu les quelques marches qui me menaient au sous-sol avant de le voir visiblement légèrement soucieux. _ Bonjour, t'aurais pas un problème avec tes objets volants ? Y en a un qui se balade en liberté dans la maison. Je m'étais avancée avant d'aller me réfugier l'espace d'un moment dans les bras de mon père, déposant un baiser sur sa joue. J'avais pris appui avec mes fesses sur le bord de la table où se trouvait habituellement Lucy. _ Alors t'as future petite amie c'est fait la malle ? Même sans Jambes t'as réussi à la faire fuir ? Un sourire amusé au coin des lèvres, j'avais bien le droit de taquiner mon père, et puis s'il savait que les jeunes Wilde avaient fait des paris tous plus ou moins farfelus sur l'utilisation de cette " Lucy". Un sourire angélique sur les lèvres, j'avais pincé mes lèvres dans une moue de réflexion. _ Bon, réfléchissons, personne n'a pu pénétrer la propriété, donc forcément c'est un sabotage venant de l'intérieur. Tu l'as chercher absolument partout dans la maison ? J'étais de nouveau plutôt sérieuse même si un seule hypothèse possible me venait en tête, mais il était hors de question que j'accuse quelqu'un sans preuve. Je m'étais approchée de mon père avant de poser une main dans la sienne. _ On va la retrouver, elle ne doit pas être bien loin. Confiante, j'avais poser mes mains sur mes hanches avant de froncer le nez tout en regardant les o.v.n.i qui profitaient de leurs libertés. _ Mais d'abord, tu devrais peut être désactiver ceux-là. J'avais jeté un œil à mon père avant de regarder la fameuse table. _ Du coup, Andrés a déserté la maison pour aller se réfugier où ?

by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilde Gang

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/02/2018
›› Commérages : 54
›› Pseudo : Laure
›› Célébrité : Robert freakin' sexy Downey Jr.
›› more about me

Re: Erza ☼ Oops I did it again ✻ ( Jeu 22 Mar - 1:24 )




Oops I did it again

Erza & Seth

Comment ça « cette fois-ci » ? Comme s’ils avaient eu de si nombreux problèmes chez les Wilde ! 18 446 galères, ça restait raisonnable sur l’échelle du Chaos. Et d’ailleurs, ce chiffre semblait dérisoire pour un multimillionnaire comme Seth. En dollars, 18 446, ça représentait juste un mauvais mardi matin. Sa fille annonça son arrivée dans une heure. Cela lui laissait une marge de manœuvre pour réfléchir à un plan d’attaque. Après être retourné au sous-sol, il travailla un drone de surveillance qu’il reconvertit en tête chercheuse, et dont il testa le contrôle à distance avec la manette appropriée. Il attrapa ensuite un autre drone au vol, dénué de caméra, et le démonta pour justement lui en installer une. L’inventeur était dessus lorsqu’il entendit les pas de sa fille descendant dans la cave. « Erza ! » s’enthousiasma t-il en lâchant ses outils. Il vint la prendre dans ses bras comme s’il ne l’avait pas vu depuis l’an dernier, alors qu’il n’y a pas moins de deux jours, Erza prenait les Wilde en flagrant délit de connerie. Toutefois, Seth était toujours un peu émerveillé chaque fois qu'il revoyait ses grands et beaux enfants. « Bonjour, t'aurais pas un problème avec tes objets volants ? Y en a un qui se balade en liberté dans la maison » Seth la relâcha et regarda autour de lui pour compter les drones présents dans la pièce. « Hum… il ne doit pas être le seul, mais tant pis. Ils n’ont pas souvent l’occasion de découvrir la maison après tout » dit-il en toute tranquillité avant de retourner bricoler le robot posé sur l’une des tables métalliques contre le mur. Les drones, le génie en construisait en masse et de toute formes. Il n’avait pas peur d’en perdre. « Alors ta future petite amie c'est fait la malle ? Même sans jambes t'as réussi à la faire fuir ? » On avait beau la lui reprocher, Andrés ne tirait pas son impertinence de nul part, n’est-ce pas ? Lucy était la création de Seth, et donc, d’une certaine façon, son sixième enfant. Néanmoins, inutile d’être jalouse Erza, Seth te préférait à elle (de loin, et heureusement) ! « C’est plausible. On appelle ça l’ingratitude féminine. Tu te mets en quatre pour une femme, tu lui donnes tout l’amour dont tu es capable et quand elle n’a plus besoin de personne, elle saute sur la première occasion pour se moquer de toi. Tiens, ça m’évoque d’ailleurs une certaine blondinette avec son père, pas toi ? » bavarda t-il tout en fixant à la soude les fils de la petite caméra qu’il inséra à l’intérieur du drone. « Lucy vaut plusieurs centaines de millions de dollars... Comme Andrés en parle à ses copains, j’ai eu un peu peur que cela soit tombé dans l’oreille d’un petit malin qui aurait réussi à pirater mes systèmes, même s’ils sont impiratables » Ce n’était pas de la prétention, c’était de l’honnêteté. Même les hackers du FBI ne sauraient déjouer ses systèmes de sécurité, il fallait vraiment la perle rare pour y parvenir. Cela étant, toute personne un peu plus normalement constitué se roulerait par terre de désespoir à l’idée d’avoir perdu des centaines de millions, Seth, il avait tout juste l’air embêté comme en regardant une météo qui annonce trois jours de pluie sur six en plein pendant ses vacances. C’est parce qu’il était encore dans le feu de l’action, le déni, la déréalisation de ce qu’il se passait en ce moment-même. Dès que son cerveau haut perché allait un peu redescendre, et qu’il perdrait espoir, il risquerait d’entrer dans une sévère dépression. Pour l’instant, il était plutôt dynamique et bien pensant. Il releva un instant le nez de ses manip pour jeter un coup d'oeil à sa fille. « J’ai vérifié, ce n’est pas le cas. » Et il baissa de nouveau la tête vers ses travaux. Erza fit le point. « Bon, réfléchissons, personne n'a pu pénétrer la propriété, donc forcément c'est un sabotage venant de l'intérieur. Tu l'as chercher absolument partout dans la maison ? » Seth attrapa le tournevis et referma le boîtier du drone qu’il avait éventré un peu plus tôt afin d’y placer la caméra. « J’ai bien regardé partout oui, elle n’est pas ici » Seth ne précisa d’ailleurs pas qu’il avait même regardé dans la machine à laver et le lave-vaisselle. Disons qu’il l’avait fait machinalement, la tête ailleurs. « Soit Lucy s’est échappée, soit l’un de nous l’a déplacée » « On va la retrouver, elle ne doit pas être bien loin… » « J’avais justement besoin de tes bonnes ondes et de ton optimisme ! » « Mais d'abord, tu devrais peut être désactiver ceux-là » Seth jeta un coup d’oeil distrait autour de lui, pour voir les petits soldats restants dans la cave. « 127, 293, 312, et 406, désactivation » Trois drones s’abaissèrent mais le quatrième refusa d’écouter. Se sentant l’âme d’un R2D2, il émit un bruitage électronique mécontent et se prit le mur en accélérant. Seth comprit rapidement son erreur. « Je voulais dire 407… désolé fiston. » Le drone s’abaissa finalement, non sans préalablement vociférer en signaux sonores.

« Du coup, Andrés a déserté la maison pour aller se réfugier où ? »
… mmmh… Oups ? « Sûrement chez… Brianna » inventa t-il sur le tas. « … ou bien Mackenzie… » Seth se tut afin d’éviter de dresser la liste de ses copains de Cap Harbor précédés d’un « Ou bien », qui enfoncerait le clou sur l’évidence de son ignorance sur la question. Remarque, liste, c’était un bien grand mot. Andrés devait avoir un ou deux copains de plus que les deux filles qu’il avait cité, à tout péter. Au moins, Seth avait un minimum conscience que c’était mal de ne pas savoir où était son enfant… son cas n’était donc peut-être pas si désespérée, si ? « Toujours est-il qu’il me manque déjà. Il n’est pas toujours facile, c’est vrai, mais il est brillant et gentil. Il m’aide beaucoup à la maison… quand il y est. » Outre ses idées d’innovation balancées entre l’entrée et le plat durant le dîner, son garçon lui jouait souvent des morceaux de piano qui l’aidaient à se concentrer dans son travail. De plus, Andy était très débrouillard et faisait souvent les courses, quand Seth oubliait. Dans ses qualités, l’inventeur ne savait pas s’il devait aussi citer le fait que Andrés achetait ses propres affaires tout seul comme un grand, avec la carte de son père qu’il utilisait sans préavis et en cachette. En tout cas, ça restait du temps gagné pour Seth. Ayant terminé ses travaux manuels, il se tourna enfin vers sa fille. « Je compte lancer des drones en têtes chercheuses dans la ville » dit-il en tapotant de l’index le robot qu’il venait justement de rafistoler. « Je sais que c’est immoral de recueillir des images d’autres citoyens mais… c'est un cas de force majeur ». Ce n’était pas seulement immoral, Seth, c’était illégal. Mais après ce que la famille avait fait à leur voisin Donovan récemment, on n’était plus à ça près. Les lois n’étaient pas vraiment un obstacle pour les projets d’un Wilde. Seth sursauta légèrement en sentant son portable vibrer dans sa poche. Il s’essuya la main sur son jean et le sortit. « Tiens ! Un message d’Andy justement » dit-il avec un sourire. Il eut ce sentiment qu’il venait d’y avoir une connexion entre les Wilde, et que son fils lui écrivait parce qu’il avait senti qu’on se préoccupait de lui… sauf que pas du tout. Seth lut à voix haute pour Erza, découvrant ainsi le message en même temps qu’elle : « Je viens de croiser un de tes drones qui a l'air de vouloir faire des courses au supermarché. C'est normal ? ». Non, ce n'était pas normal, il n'avait encore lancé aucun drone en ville. Seth regretta aussitôt la lecture orale de ce message et releva un minois ennuyé vers Erza. Flagrant délit d’énième bêtise, mais ça, elle avait l’habitude. « Bon, eh bien... on sait où est Andrés en tout cas. »



Mais que faire de son regard ?
Regarder vers le ciel me rend nostalgique et fixer le sol m’attriste, regretter quelque chose et se souvenir qu’on ne l’a pas sont tous deux également accablants. Alors il faut bien regarder devant soi, à sa hauteur, quel que soit le niveau où le pied est provisoirement posé.
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Erza ☼ Oops I did it again ✻ ( Dim 25 Mar - 14:39 )




Oops i did it again.


Seth & Erza


Un léger sourire sur les lèvres, j'avais légèrement secoué la tête alors que mon père ne semblait pas s'en faire pour les drones qui se promenaient en liberté dans la maison. Ce côté nonchalant ne m'étonnait plus vraiment, et d'ailleurs, j'aurais du m'en douter. Bref, j'avais pris appui le long d'une des tables se trouvant à ma portée. Taquinant sans honte mon père sur la perte de sa précieuse Lucy. Croisant légèrement les bras en entendant sa question, j'avais fait une fausse moue de réflexion avant de pincer mes lèvres tout en secouant légèrement la tête négativement. _ Non, je ne vois pas du tout à qui tu fais allusion. Un petit air sérieux sur le visage, j'avais détourné mon regard sur la " Sethcave" en me demandant comment il faisait pour se retrouver dans ce foutoir. Enfin, Seth avait un concept bien à lui de l'organisation. J'avais reposé mon regard sur mon père alors qu'il émettait l'hypothèse que ce soit des amis à Andrés qui est fait le coup. Cependant, ça me paraissait peu probable, enfin, fallait encore déjouer les systèmes de sécurité, à moins qu'ils aient eu un coup de main de l'intérieur. Laissant un léger soupir franchir mes lèvres, j'avais passé ma main dans mes cheveux. À vrai dire, j'avais pas pensé passé ma journée de repos à chercher un robot en fuite. Reposant mon regard sur Seth qui travaillait sur un drone, j'avais fait une légère moue en pensant que de toute façon je ne pouvais pas le laisser gérer ça tout seul. Je m'étais redressée avant de finalement essayer de récapituler les choses, histoire d'y voir un peu plus clair. Elle ne se trouvait pas dans la maison, bon ça n'arrangeait pas nos affaires. Si seulement, elle avait pu se trouver dans un recoin de la maison, mais ça aurait été trop simple. J'avais jeté un œil à un des drones qui ne semblaient pas vouloir obéir à Seth, faisant une légère grimace, j'avais jeté un regard réprobateur à mon père. _ Tu devrais avoir honte de toi, le pauvre...

J'avais fait un sourire amusé malgré-moi avant de demander où s'était réfugier Andrés du coup. Croisant de nouveau les bras, non la réponse de mon père ne me plaisait pas vraiment. En réalité, il n'avait aucune idée d'où pouvait bien se trouver le dernier des Wilde. _ Oh que oui il est brillant et intelligent, et d'ailleurs, il sait en user à la perfection. J'aimais réellement Andrés, même si il avait définitivement le caractère le plus fort des Wilde. J'avais baissé légèrement le regard en me demandant si je ne devrais pas m'assurer si tout ce passait bien pour lui. Seulement, je me doutais qu'il n'apprécierait que moyennement le côté maman poule, qui voulait s'assurer que son dernier poussin ne s'attirait pas d'ennui. Me mordillant légèrement la lèvre, j'en étais là dans mes réflexions quand la voix de Seth s'éleva à nouveau. Mon regard passait du drone à mon père alors qu'une moue dubitative s'installait sur mon visage. J'avais claqué ma langue sur mon palet, alors qu'il m'exposait son idée finale. _ En effet, c'est immoral, mais surtout illégal. Il n'est pas question que tu... J'avais levé les sourcils dans une mimique outrée alors que Seth en semblait plus l'écouter. Pinçant mes lèvres dans une moue contrariée, je l'avais laissé regarder son message avant de prier pour qu'Andy avoue qu'il avait fait une blague à leur père. Et bah non... _ De mieux en mieux, ça va être quoi ensuite ? Pinçant l’arrête de mon nez, j'avais fermé les yeux quelques secondes alors que j'aurais voulu, là tout de suite, que Lucas ne soit pas aussi loin. _ Ok, d'abord, on va aller récupérer ce drone, en espérant qu'il soit le seul à s'autoriser une petite visite de Cap Harbor. J'avais attrapé mon téléphone portable avant de le pointer vers mon père. _ Ensuite, je vais appeler un ami à moi qui se trouve dans la police après tout on sait jamais des fois qu'on leur parle d'une femme tronc... Levant les yeux au ciel, j'avais secoué légèrement la tête avant de finalement me diriger vers les escaliers. _ Tu sais, j'aurais tout autant apprécié que tu m'appelles pour juste me demander comment j'allais, ou je sais pas m'inviter à déjeuner avec toi. Jetant un regard à mon père, je lui avais tout de même fait un léger sourire avant de me retrouver la minute d'après dans le coin cuisine. _ Oui, je sais, je te remercie Josh... J'avais raccroché, posant mon téléphone sur le comptoir, je passais une main sur mon visage d'un geste lasse. Entendant les pas de mon père, j'avais relevé mon regard. _ Ok, donc je suppose que tu vas en faire qu'à ta tête, et faire voler ton drone quoi que je puisse te dire ?

by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilde Gang

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/02/2018
›› Commérages : 54
›› Pseudo : Laure
›› Célébrité : Robert freakin' sexy Downey Jr.
›› more about me

Re: Erza ☼ Oops I did it again ✻ ( Sam 7 Avr - 12:30 )




Oops I did it again

Erza & Seth

« Ok, d'abord, on va aller récupérer ce drone, en espérant qu'il soit le seul à s'autoriser une petite visite de Cap Harbor » Ils n’avaient même pas commencé les recherches que Erza était déjà blasée à en être presque au bout de sa vie. « Attends. Je demande à Andy de le faire, s’il n’y arrive pas, on s’y rendra! » la rassura Seth, afin qu’il y ait une répartition des tâches un minimum convenable entre les Wilde. La blondinette n’allait pas faire tout le travail ! Joignant l’action à la parole, il écrivit : « Tu peux l’attraper et le garder avec toi jusqu’à ton retour ? » ]à son fils. On aurait dit une demande très optimiste mais Andy était suffisamment dégourdi pour faire ce qu’on lui demande… s’il n’y mettait pas sa dose de mauvaise volonté. « Ensuite, je vais appeler un ami à moi qui se trouve dans la police après tout on sait jamais des fois qu'on leur parle d'une femme tronc... » « Ça ne court pas les rues en effet » s’amusa vaguement Seth, espérant que le jeu de mot décocherait un sourire d'Erza. « Mais rassure-moi si jamais on apprend qu’un membre de la famille a déplacé Lucy, il n’aura rien vis-à-vis de la justice, on est bien d’accord ? » Il avait des lacunes en terme de droit ce pauvre Seth. Il ne savait pas si on punissait un acte délinquant s’il n’y avait pas de dépôt de plainte. Il ne voulait pas qu’un Wilde ait des ennuis pour ce qui serait une mauvaise blague. Seth alluma ses écrans et vérifia que le drone qu’il venait de bricoler filmait correctement. Les images étaient d’une qualité supérieure, même dans l ’obscurité.« Tu sais, j'aurais tout autant apprécié que tu m'appelles pour juste me demander comment j'allais, ou je sais pas m'inviter à déjeuner avec toi » Seth cessa de s’affairer à droite et à gauche. Il se stoppa même net aux paroles d’Erza. Son regard inquiet tomba sur son sourire assez réservé qu’elle lui jeta par-dessus l’épaule tandis qu’elle gravissait les escaliers. Elle était laissée de côté, c’était ça le reproche sous-jacent. Le génie essaya de fouiller sa mémoire pour se rappeler à quand remontait le dernier Facetime avec elle, et c’est vrai qu’il ne datait pas d’hier. « Je ferai ça » dit-il avec un ton d’excuse. Il fit quelques dernières vérifications, puis monta les marches à son tour pour rejoindre sa fille. « Viens Scrat » Le drone qu’il venait de bricoler réagit à la commande vocale et suivit docilement Seth. L’homme l’avait renommé spécialement pour l’occasion, en l’honneur de petit écureuil désespéré qui déplaçait des montages en voulant attraper sa noisette. Seth espérait que le drone témoigne de cette même dévotion à la tâche. Et puis, malgré sa bonne mémoire, l’ingénieur commençait à se perdre avec tous ces numéros. Cela heurtait la sensibilité de certains.

En arrivant dans la cuisine, il vit clairement au visage de sa fille qu’elle n’avait aucune info supplémentaire. « On ne leur a rien signalé… » interpréta Seth, avant de se mordiller nerveusement le bout du pouce, la mine un peu inquiète. Il réfléchit quelques instants. Et si Lucy s’était échappée d’elle-même, mais qu’on l’avait trouvée ? Les voisins de Seth ne portaient pas les Wilde dans leur coeur hélas… La main qu’il bouffait à l’instant désigna la fenêtre. Seth manqua d’ailleurs de percuter Scrat au passage, qui gravitait dans la pièce. « Imagine qu’un homme intelligent et avare soit tombé dessus, il va forcément quitter la ville pour aller la revendre au Qatar… ! » Seth poussa un petit soupir désespéré tandis que la gravité de la situation était en train de lui venir. Il glissa la main dans la poche de son chino, saisit son paquet de clope d’une main un peu fébrile et en tira une entre ses lèvres. Il se souvint que sa fille n’aimait pas l’odeur et cracha le bâtonnet sur le plan de travail, avant d’y jeter le paquet également d’un geste ennuyé. « Ok, donc je suppose que tu vas en faire qu'à ta tête, et faire voler ton drone quoi que je puisse te dire ? » Seth fit un signe négatif de tête et s’approcha de sa grande. Encadrant son visage de ses mains, attention les yeux,  il lui dégaina un puppy eyes adorable (de là venait celui aussi exceptionnel d’Andrés…) « Non ma fille. Je ne fais rien sans ton accord…» Un petit sourire bienveillant, proprement paternel, étira ses lèvres. Il s’efforça de ne trahir aucun amusement, et de garder un air solennel. « Dis oui à ton père, s’il-te-plait. » C’était un peu une manipulation farfelue parce qu’on pouvait difficilement dire non à son père quand on était la plus reconnaissante de ses enfants. Cette méthode ne marcherait pas avec Andy pour ainsi dire (quoique). « Les images ne seront pas enregistrées ! » promit-il. Seth s’éloigna et fouilla les placards. C’était tellement le bazar qu’il ne savait plus où il avait mit quoi. Tout en cherchant, il se justifia avec un naturel déconcertant, comme s’il énonçait un programme comme un autre : « Je vais avoir besoin de toi pour surveiller les écrans, on sera tranquillement installés en bas, on n’aura pas besoin de courir à droite et à gauche » Cette histoire de manger des pop corns tout en espionnant les rues de CH, c’était l’idée. Seth n’avait pas de pop corn mais il mit la main sur le paquet de chips paprika. Puis, il sortit deux verres « Ce sera une bonne occasion pour nous de discuter ! Tu dois en avoir, des choses à me raconter, non ?  Moi j’en ai, en tout cas » dit-il en versant du Jack Daniel’s dans le sien. Il leva ensuite un peu la bouteille pour la présenter à Erza. « Tu en veux ? » proposa l'inventeur. Il lui fallait lancer deux autres têtes chercheuses en ville que Scrat, probablement le N-18 ou le C-67. Ces trois drones, avec la police que Erza avait mis sur le coup, allaient forcément dénicher quelque chose au bout du compte, avec un peu de chance.




Mais que faire de son regard ?
Regarder vers le ciel me rend nostalgique et fixer le sol m’attriste, regretter quelque chose et se souvenir qu’on ne l’a pas sont tous deux également accablants. Alors il faut bien regarder devant soi, à sa hauteur, quel que soit le niveau où le pied est provisoirement posé.
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♚ Wilde Gang ♛

❝ Family don't end with blood ❞
♚ Wilde Gang ♛
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 89
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Erza ☼ Oops I did it again ✻ ( Sam 19 Mai - 12:32 )




Oops i did it again.


Seth & Erza


Je m'étais stoppée dans mon élan en entendant mon père me dire qu'il allait demander à Andy de se débrouiller avec le drone qui avait eu envie de vivre sa vie de machine libre. Au diable, la répression, enfin j'espérais tout de même qu'Andy arriverait à l'attraper, ça nous ferait un problème de moins sur les bras. J'avais froncé légèrement les sourcils alors que je patientais en attendant que mon père appelle le plus jeune des Wilde. Un sourire s'était dessiné au coin de mes lèvres, alors que mon père tentait visiblement de me dérider légèrement. J'avais bien conscience d'être légèrement tendu aujourd'hui, mais en même temps je passais en général pour la plus coincée de la famille. En réalité, c'était surtout parce que je ne pouvais m'empêcher de m'en faire pour chacun d'eux. _ Avec la justice non, par contre avec moi je ne te promets rien. J'avais pincé mes lèvres avant de laisser un soupir franchir mes lèvres. Au final, je savais que la possibilité que ce soit une farce d'un des Wilde était tout à fait envisageable. _ Si tu ne portes pas plainte, le voleur aux mœurs plus que douteuses n'aura pas de problème. Posant mon regard sur mon père, j'avais fait un léger sourire à nouveau alors qu'il s'occupait d'allumer ses écrans. J'avais toujours été impressionnée par le génie de cet homme, et encore aujourd'hui malgré le fait que Lucy avait disparu, j'étais tout de même contente de passer du temps avec mon père. Je m'étais dirigée vers les escaliers, alors que je lançais tout de même à la volée que j'aurais aimé qu'il m'appelle juste pour pouvoir passer du temps avec moi, et non pas parce que les Wilde étaient une nouvelle fois en crise. Un reproche ? Peut être bien même si je ne voulais pas l'accabler mais juste lui faire comprendre que j'en ressentais aussi le besoin, même si j'étais finalement la plus âgée de ses enfants. Je m'étais dirigée vers la cuisine pour pouvoir téléphoner à mon ami qui travailler dans la police. Après tout, peut être qu'on avait retrouvé Lucy, avec un peu de chance cette histoire se finirait bien, mais j'avais peu d'espoir que ça se déroule aussi facilement. _ Merci Mike, si tu entends parler de quoi que ce soit, tu... Oui, merci...

J'avais relevé mon regard sur mon père alors que je me pinçais les lèvres tout en secouant la tête négativement. Pas de Lucy, c'était tout de même bizarre cette histoire. Suivant la main de mon père qui me désignait la fenêtre, je comprenais à présent que la nervosité venait de gravir un échelon dans la tête de mon père. _ J'avais posé mon téléphone sur le comptoir de la cuisine avant de faire une moue de réflexion. _ Non, je suis persuadée qu'on va finir par la retrouver... Bon, j'essayais de remonter le moral de mon père même si je savais que ce n'était pas vraiment concluant pour le moment. Mais, en même temps, je me demandais bien qui avait bien pu venir voler Lucy. Le raisonnement le plus logique restait celui d'une blague d'un des membres de cette famille. J'avais relevé mon regard sur la cigarette qui se trouvait entre les lèvres de mon père, avant de le voir la recracher littéralement sur le comptoir de la cuisine. Je m'étais adossée à un des meubles qui se trouvait derrière moi, avant de croiser les bras. Mon regard suivait le drone qui gravitait au grès de ses envies dans la cuisine. J'étais contre l'idée de s'en servir pour tenter de retrouver Lucy, et mon père le savait très bien. Je l'avais regardé se rapprocher de moi avant de plisser les yeux, en le voyant faire cette moue adorable qu'Andy arborait par moment, plus de doute, il l'avait bien prise à leur père. J'avais levé les yeux au ciel en l'entendant reprendre la parole avant de laisser un léger rire franchir mes lèvres. _ Je vois à présent d'où mes frères tiennent leurs esprits de persuasions. Bon, ok je m'en voudrais d'empêcher Scrat d'aller lui aussi prendre un bol d'air frais. Un sourire au coin des lèvres, je secouais la tête négativement avant de me redresser tout en regardant mon père partir à la recherche de je ne sais quoi dans ses placards. J'étais pas vraiment à l'aise avec l'idée d'espionner les habitants de cette ville mais en même temps, c'était surement au final la meilleure des solutions, car à vrai dire je me voyais pas conduire dans les rues de la ville sans vraiment avoir de but précis. C'était une perte de temps évidente, alors je m'étais résignée. J'avais jeté un œil à la bouteille qu'il tenait dans les mains avant d'hocher la tête légèrement. _ Oui, s'il te plaît. Quoi ? J'étais pas contre le fait de boire un verre, et puis je savais que mon père ne buvait que le meilleur alors pourquoi se priver. Passant une main dans mes cheveux, j'avais attrapé le verre que mon père me tendait avant de me redresser, et de prendre à nouveau la direction de l'atelier de mon père. J'avais attrapé mon téléphone au passage, avant de jeter un œil à mes messages. J'hésitais vraiment à envoyer un message à Lucas, faut dire qu'en général je lui racontais absolument tout de ce qui pouvait bien se passer chez les Wilde durant son absence, seulement, je préférais attendre encore un peu. Je ne voulais pas qu'il s'inquiète pour si peu de toute façon, il ne pourrait pas y faire grand chose. ( mouais --') Une fois de nouveau dans la Wildecave, j'avais approché un fauteuil des écrans, avant de retirer mes chaussures pour pouvoir m'asseoir en tailleur. Laissant mon regard se perdre un instant sur mon téléphone, j'avais finalement reposer mon regard sur mon père avec un léger sourire au coin des lèvres. _ Tu as déjà vu le film, peur sur la ville ? Un sourire angélique sur les lèvres, j'avais posé ma tête sur le dossier du fauteuil alors que je laissais mon regard se perdre sur les écrans.

by FRIMELDA




You'll find that life is still worthwhile, if you just smile.”, Family.
Family isn’t always blood. It’s the people in your life who want you in theirs. The ones you accept you for who you are. The ones who would do anything to see you smile, and who love you you no matter what. ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Erza ☼ Oops I did it again ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Erza ☼ Oops I did it again

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération