are you kidding me ? ✻ brianna

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Jeu 15 Mar - 17:33 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Luke observait le mur depuis dix minutes au moins. A vrai dire, il tournait un peu en rond depuis le matin. Il n'aimait pas n'avoir rien à faire. Et en ce moment, on pouvait dire qu'à Cap Harbor, c'était plutôt calme. Il n'y avait pas de fugitif à pourchasser. Il n'y avait personne à protéger. Bon, en même temps, ça voulait dire que la ville était sûre et que l'insécurité n'y régnait pas. Mais quand même. Le jeune homme avait passé la matinée à faire du sport, à monter, démonter des armes et à les nettoyer. C'était tout sauf ce qu'il y avait de plus intéressant. Mais qu'à cela ne tienne, le jeune homme avait décidé de quitter le travail plus tôt, pour passer du temps avec sa nièce, Brianna. Il pourrait lui faire la surprise en venant la chercher après les cours. A vrai dire, Luke avait cette idée en tête depuis plusieurs jours. Il savait que la jeune fille en faisait voir de toutes les couleurs à son frère en ce moment. En même temps, cela n'avait rien de surprenant. La jeune femme avait un caractère de cochon, une personnalité bien à elle. Impossible de la manipuler au moins. Luke avait toujours aimé ce côté chez sa nièce. Quand elle avait une idée en tête, elle ne l'avait pas ailleurs et on pouvait dire qu'elle avait de la suite dans les idées. Au moins, elle ne se laisserait pas bêtement influencée. Mais quand même le fait qu'elle en fasse voir de toutes les couleurs à son frère donnait envie à Luke de s'en mêler. Il n'avait pas forcément envie de l'engueuler, plutôt envie de la comprendre. Peut-être que quelque chose n'allait pas. Peut-être qu'il pouvait faire quelque chose pour elle. Le jeune homme se rendit donc dans les vestiaires pour troquer son uniforme contre sa tenue civile et glissa son arme dans le holster à sa ceinture. Par chance, l'école de sa nièce n'était pas trop loin et il sauta dans sa voiture, sûr d'être à l'heure pour la sortie des classes. Il aurait même le temps de s'arrêter lui acheter un milk-shake en chemin. Le brun gara donc sa voiture près du centre commercial et sorti son téléphone de sa poche. Il composa le numéro de son frère, tout en s'approchant du stand du vendeur de milk-shake. « Salut frangin. Deux milk-shake au chocolat s'il vous plaît. Nan c'est pas à toi que je parle idiot. Ouais, je voulais juste te dire que je passais chercher Bria, comme ça on pourra passer un peu de temps ensemble. Ouais c'est ça. Non je ne la ramènerais pas trop tard », débita-t-il. Il détestait les téléphones. C'était vraiment un instrument du diable si vous vouliez son avis. Il aurait aimé raccrocher à la seconde. Le jeune homme tendit cinq dollars au vendeur et s'apprêtait à partir quand il aperçu une chevelure qu'il connaissait bien. Est-ce que … Bria ? Mais qu'est-ce qu'elle foutait ici exactement ? « Dit, tu m'as bien dit qu'elle était en cours ? Nan, rien, pour être sûre. Bon à plus », souffla-t-il et il raccrocha. Le jeune homme n'aimait pas débattre des heures dans ces engins. Personne n'était plus surprit qu'il raccroche au nez. Mais il était surtout agacé de constater que la jeune fille avait encore menti à son père. Levant les yeux au ciel d'exaspération, il s'empara des deux milk-shake, salua le vendeur et marcha dans la direction de la brune jusqu'à la rattraper. « Tiens dans mes souvenirs, les salles de cours ça ne ressemblait pas à ça », constata-t-il en guise de salutation en fixant son regard dur sur elle Mademoiselle Brianna allait avoir des problèmes.  
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Sam 17 Mar - 22:20 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
Les cours, c’est super chiant. C’est une grosse perte de temps et surtout que là, je me sens assez fatiguée parce que j’ai un peu trop trainé hier soir ou cette nuit dans les réseaux sociaux, notamment Instagram. Je ne suis pas sûre que Mackenzie aurait aimé ça en fait. Enfin bref, je m’en fiche, j’aime bien la popularité que je suis en train d’avoir et j’aime bien ma vie en ce moment. J’ai pu obtenir un chien, j’ai un nouveau ami avec qui je m’entends très bien: Andrés. J’ai Mackenzie avec qui la relation est toujours au top mais qui reste quand même difficile à cause de l’idiot d’Ivan. Je ne sais pas quoi faire avec lui. Puis y a aussi les cours dans lesquels ça ne va pas toujours au beau fixe en fait. J’ai de plus en plus la sensation que les cours m’emmerdent et de plus en plus la facilité de sécher et de faire demi-tour. Je n’ai pas souvent envie d’affronter les professeurs et me sentir mal à l’aise. J’aime pas l’ambiance, je n’aime pas la classe et je n’ai pas la moindre idée de ce que je veux faire plus tard, mais je vais sûrement faire au talent et tant pis si ça ne plait à personne. Moi je n’ai pas envie qu’on me bousille la santé pour répondre aux exigences des autres, je n’ai pas envie de devoir suer à fond jusqu’à à être en rupture de transpiration.

Je suis tranquille en train d’attendre pour qu’on prenne ma commande alors que j’étais en train de naviguer encore une fois sur le téléphone. Je répondais aux messages privés de mes ‘’amis’’ et j’étais tellement concentrée que je n’entendais pas ce qui se passait autour de moi. Ce qui était sûr c’est que j’étais exaspérée qu’on ne prenne pas ma commande, alors je décide tout de même de me lever, les lunettes de soleil au nez et j’allais voir la serveuse pour me plaindre de son manque de service. Sauf que je me fais rattraper par le dos et je soupire exagérément comme quoi il ne faut pas me déranger alors je fais un geste brusque de mon épaule pour que la main s’en dégage avant de voir que …

Oh merde.

« Oh. Lucky Luke. » Et je ne dis pas ça pour rigoler, mais surtout… En fait, il n’y a plus lieu à rire surtout quand je croise son regard. Je ne dis plus rien que je me sens totalement tendue. Je redresse mes lunettes de soleil dans mes cheveux et me pince un peu la lèvre. « Eh bien eeuh… Un professeur est absent, alors je suis sortie plus tôt quoi… » Je regarde les milkshakes qu’il avait en main. Merde. Je ne pensais pas croiser tonton Luke ici, en fait, je ne pensais pas qu’il viendrait me chercher. Dans tous les cas, cela ne va pas être la rigolade avec lui parce que c’est quelqu’un que je respecte énormément et que je n’ose pas être insolente. Contrairement à papa, il n’hésiterait pas à aller loin pour me remettre les idées en place. Je l’aime beaucoup, il fait ours grognon, mais il me laisse faire des câlins des bisous avant qu’il me repousse la main dans la tête en mode: dégage. trop d’affection d’un coup et il est impossible à le joindre au téléphone; Je trouve ça ouf.

Bon par contre, je sais également qu’il ne faut pas trop le contrarier et là j’agis un peu comme si j’ai été prise en faute. Alors oui. Le prof absent, j’espère que le coup de l’excuse va marcher. « Tu allais venir me chercher ? D’où les deux milkshakes ? J’allais commander, vu qu’apparemment plus personne ne prend les commandes à table et ça m’énerve. »
electric bird.



You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Mar 20 Mar - 11:17 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Lucky Luke. Était-ce vraiment utile de dire à quel point Luke détestait ce surnom ? Bien entendu, ça ne datait pas d'hier qu'on l'appelait comme ça. Il en avait déjà bien bavé avec son prénom quand il était à l'école. Mais ça ne l'empêchait pas pour autant d'être agacé quand on l'appelait de la sorte. Mais comme c'était Brianna, le jeune homme se contenta de lever les yeux au ciel. Mieux valait ne rien répondre, parce que l'adolescente serait bien capable de faire exprès de lui donner un surnom qu'il n'aimait pas, juste pour l'énerver. Il la connaissait la petite. Comme s'il l'avait faite. Bon, juste que c'était son frère qui l'avait faite. Et tant mieux, parce que si ça avait été sa fille, Luke l'aurait déjà reniée. Alors que comme nièce, elle était parfaite. Enfin ça il n'allait pas lui dire, elle allait choper le melon après. « Ah ouais, c'est bien quand les professeurs sont absents », approuva le jeune homme. Non mais sérieusement, elle le prenait pour un abruti ou quoi ? Comme si ce genre d'excuse allait prendre avec lui. Elle oubliait peut-être qu'il avait été un adolescent rebelle avant elle. Lui aussi séchait les cours, mais au moins, il savait beaucoup mieux mentir qu'elle. Amatrice. « Mais du coup, j'ai cru comprendre que tu avais souvent des professeurs absents en ce moment. Il y a une épidémie dans ton école ? », demanda-t-il l'air de rien. Non, Luke n'était pas né de la dernière pluie. Et même si ça avait été le cas, il avait parlé à Mike, donc il savait. Et il n'aimait pas trop qu'on le prenne pour un con, elle aurait pourtant dû le savoir, la petite Brianna. Le jeune homme soupira cependant. Il n'avait pas envie de lui casser les oreilles. Il reviendrait sur cette histoire de cours plus tard. Pour l'heure, il venait à peine de la retrouver et il avait envie de passer du temps avec elle. Comme il aurait pu passer du temps avec son fils si … Bref. Le jeune homme finit tout de même par lui adresser un sourire. Il allait la mettre en confiance d'abord et il attaquerait plus tard. Comment ça, il élaborait une stratégie militaire pour piéger sa nièce ? Ce n'était même pas vrai d'abord. Il élaborait juste une stratégie pour la faire parler, il n'était nullement question de la piéger. Hm. Mieux valait changer de sujet pour l'instant. « Oui je venais te chercher à l'école, je me suis dis qu'on pourrait passer le reste de l'après-midi ensemble », proposa-t-il. Et puis si elle ne voulait pas, c'était pareille, puisqu'il avait déjà dit à Mike qu'il allait la garder avec lui pour le restant de l'après-midi. D'accord, elle avait quinze ans, ce n'était plus un bébé, elle pouvait prendre un peu d'indépendance. Mais pas trop. Il fallait bien quelqu'un pour lui resserrer les boulons de temps en temps. « Tiens, j'espère que tu aimes encore les milk-shakes au chocolat », demanda-t-il en lui tendant l'un des deux milk-shakes. Il paraissait que les adolescents passaient leur temps à changer d'avis et à changer de goûts. Sans doute une tactique de plus pour rendre leurs parents dingues, si vous voulez l'avis de Luke. Non, vous ne le voulez pas ? Ben tant pis, il le donne quand même. « Qu'est-ce que tu voudrais faire ? », demanda-t-il. En tonton cool, Luke était même prêt à l'accompagner dans les boutiques si elle le voulait. Bon, il aurait l'air d'un éléphant au milieu d'un magasin de porcelaine, mais le jeune homme était d'une patience à presque toute épreuve, donc faire les magasins avec une adolescente, ça ne lui faisait pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Jeu 22 Mar - 13:19 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
Les professeurs absents, c'est le top.
J'hoche la tête toute contente avec un petit sourire, même si je me sens étrangement tendue... En même temps, c'est mon tonton, c'est un marshall, c'est un ancien soldat, c'est un rebelle, c'est un phone hater, c'est le mec qui sait détecter le mensonge. Mon sourire se crispe à cette pensée parce qu'il vient de me parler d'une sorte d'épidémie. Ouais, je crois qu'il l'a finalement remarqué. De toute façon, j'étais grillée dès qu'il m'a vue ici en fait. Donc bon, voilà. Hein. Autant assumer mon jeu de merde jusqu'au bout. " Oui, on a une épidémie de bonbons contaminés. Tout le monde en mange et on choppe la gastro. C'est terrible..." Et je n'ai pas pu m'en empêcher. J'ai toujours cette tendance à faire ce que je ne devrais pas faire et je trouve ça amusant dans le fond. J'aime bien embêter les gens, les emmerder y comprit mes professeurs. Je trouve ça assez amusant dans le fond, même si tout le monde a cette impression que je ne fais que me mener dans le fond du trou et que je risque de ne pas en ressortir. Mais bon, ça ... C'est mon problème, pas la leur. J'avais ce sourire pincé face à mon oncle, parce que voilà, je ne sais pas comment il va répondre à ça, comment il va agir tout court et au final, je soupire en faisant un sourire détendu. J'avais parlé de ma commande qui n'était même pas prise, du coup c'était chiant. Sauf que bah, ouais, voilà. Tonton est là, il a les deux milkshakes en mains et ça me fait sourire. Il est peut-être mon tonton bourru préféré, ça reste quand même mon tonton qui a un coeur dans le fond... Un coeur brisé peut-être, mais il a quand même un coeur. " C'est une bonne idée ! J'ai des trucs à faire cet après-midi en plus !" Et j'étais seule, j'allais demander à Andrés ou encore à Mack de me joindre, mais je pense que tonton Lucky Luke pourrait faire l'affaire.

Je récupère le milkshake et lui souris encore une fois de plus. Je le remercie et prends les devants pour sortir de cet endroit là. " C'est pas mon préféré, mais j'aime toujours !" Ouais, mes goûts ont changés, mais je ne vais pas dire non au chocolat. Sinon Lucky va vouloir en avoir rien que pour lui, les deux milkshakes. Il en serait capable... Oui, de me prendre mon milkshake alors que je l'ai à peine bu. On est dehors et je remets mes lunettes de soleil alors qu'il me demande ce qu'on va faire. " Faut que je me rachète du parfum. Je n'en ai plus. Du coup je file dans la boutique du centre commercial là. Après, il faut que j'aille acheter une laisse pour Mulder." Une pause, je croise son regard. " Mon chien." lui expliquais je très rapidement alors que nous marchions. Je buvais mon milkshake avant de lui poser la question. " Il ne se passe rien d'intéressant à ton boulot ? Du coup, t'es venu me voir ? C'est gentil. T'as pas une histoire à me raconter ? Tu as attrapé des mauvais types ?" Moi curieuse ? Pas du tout, c'est juste que j'aime bien les histoires que tonton Luke raconte. C'est toujours intéressant et y a toujours une leçon à tirer là-dessus.
electric bird.



You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Dim 25 Mar - 17:36 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Luke aussi avait été adolescent. Il savait ce que c'était que de mentir pour ne pas aller en cours. Mais Luke était plutôt malin aussi. Il signait même ses autorisations d'absence lui-même mais n'allez pas le répéter à sa maman. En même temps, ils étaient quatre enfants, tous plus problématique l'un que l'autre. Mais dans le fond, il était sûr que ses parents savaient qu'il séchait les cours. Enfin là n'était de toute façon pas le problème. Le problème tenait plutôt du fait que Brianna tenait de le prendre pour un crétin et qu'il n'appréciait pas franchement la démarche. Mais le jeune homme n'avait pour l'instant pas l'intention de se prendre la tête avec sa nièce. « Une épidémie de bonbons contaminés qui donnent la gastro ? », demanda-t-il en haussant les sourcils. On pouvait au moins lui laisser une chose : elle avait de la suite dans les idées et elle ne se laissait pas démonter si facilement. « C'est vraiment la pire excuse que j'ai jamais entendu », acheva-t-il en fronçant les sourcils. Franchement, elle l'avait vu ? Il avait été militaire et il était plutôt bon pour savoir qui lui mentait. Alors elle aurait au moins pu être sympa et trouver une excuse un peu plus crédible. Il avait un peu l'impression d'être prit pour un con quand même et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça ne l'enchantait pas vraiment. Le jeune homme haussa un sourcil, haussa les épaules et décida de laisser tomber pour l'instant. Il lui en reparlerait plus tard, quand elle ne s'y attendrait pas. Comment ça, il manipulait les gens ? Ce n'était même pas vrai d'abord. D'autant plus que ça faisait un moment qu'ils n'avaient pas passé du temps tous les deux ensemble, ce serait bête de tout gâcher bêtement. « Parfait, j'avais besoin de refaire mon vernis en plus, ça tombe bien », répondit-il, moqueur. Oui, il se foutait d'elle. Peut-être parce que chez les Holloway, c'était surtout des mecs et qu'il n'avait pas l'habitude dans le fond de devoir faire des trucs de fille. En général, il préférait largement aller au cinéma, au bowling ou faire une connerie du genre de d'écumer les centres commerciaux. Et en même temps, rien de surprenant. En le regardant, on le prenait plus pour un vigile que pour un client. Luke porta son milk-shake à ses lèvres, marchant aux côtés de la brune. Mais sa remarque lui fit hausser les sourcils. « Et c'est quoi ton préféré alors ? », demanda-t-il. Est-ce que lui ou ses frères étaient aussi chiants quand ils étaient adolescents ? Non, ils étaient plus chiants encore. Mais quand même. Il ne se souvenait pas que ses goûts aient changé à ce point. En même temps, ce qu'il aimait surtout lui, c'était les filles. Ils sortirent tous les deux et Luke rajusta sa veste en cuir pour cacher son arme au mieux. Il n'avait pas de problème à assumer le fait qu'il était toujours armé, mais en même temps, les regards insistants des passants, ça le gonflait. On était aux États-Unis putain de merde, qu'est-ce qui les choquait ? Sorti de ses pensées par Brianna, il lui adressa un nouveau sourire moqueur. « Il me tarde de t'accompagner choisir ton parfum », fit-il sans se défaire de son sourire. Enfin, en même temps, il pourrait peut-être en profiter pour s'acheter du parfum pour lui. Armani en faisant un qu'il aimait bien. Mais attendez … « Une laisse. Pour Mulder. Ton chien », répéta-t-il bêtement en la regardant sans trop tout comprendre. Il avait raté un épisode ou quoi ? « Parce que ton père a sérieusement accepté d'adopter un chien ? », demanda-t-il. Et Mike ne lui avait pas dit ? Lui qui râlait déjà comme ça parce que Lucky mettait des poils partout. Il était sacrément gonflé le fraté. « Hm. Non. Rien de spécial. On est à Cap Harbor tu sais. 'Fin si, on a été contacté par le compté de Beaufort. Ils ont un fugitif qui d'après leurs renseignements s'approcherait de chez nous. Du coup, on va être sur le coup », répondit-il en haussant les épaules. A vrai dire, Luke aimait bien le calme de cette ville. Ça lui évitait de devoir toujours repenser à ce qu'il avait vécu par le passé. Mais en même temps, il n'aimait pas s'ennuyer. A part ça, cet homme n'était pas du tout contradictoire.  
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Lun 26 Mar - 13:33 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
« C'est vraiment la pire excuse que j'ai jamais entendu » « Tu sais que je ne peux pas toujours te mentir, alors autant assumer et balancer les conneries ? » fis-je en haussant les épaules avec un petit sourire mal à l’aise. Je n’aime pas être pincée et surtout par un grand détecteur de mensonge qu’est mon oncle. Il a déjà séché pas mal de cours dans le passé et il sait s’y faire. « Sinon j’aurai pu balancer que … Mmmh… Ben en fait que le professeur de mathématiques est pas bien en ce moment parce qu’il a sa femme qui est tombée malade alors du coup, il doit rester auprès d’elle ces derniers temps ce qui rend sa présence pour donner les cours imprévisible ? » Ça aurait pu marcher comme ça non ? Mais je sais que tonton Luke pourrait vérifier derrière et j’aurai pu gagner du temps. De toute façon, ça aurait été revenu au même: il découvrira que je lui ai menti. Alors autant être direct et puis voilà, je ne suis pas une mauvaise joueuse, pas en sa présence.

Je donne un coup de coude dans ses côtes pour répondre à sa moquerie. «  On ne se moque pas des demoiselles môsieur ! » fis-je avec un sourire en coin. J’ai conscience que je suis la seule fille dans la famille et que ce n’est pas toujours facile, mais j’arrive à m’imposer quand même et c’est assez amusant de voir jusqu’où mes oncles pourraient aller pour moi. Limite, Luke il sait me faire plaisir, il saurait aller dans les pires magasins que mon père ne voudrait pas aller. Tonton Luke me passe le milkshake et je ne me prive pas pour lui dire que ce n’est plus mon préféré, mais que j’aime quand même. Je ne suis pas cette ado qui refuse parce qu’elle aime pas ça. Au contraire. « La vanille ou la fraise. Ce sont mes tops deux. » lui répondis-je avant de boire une autre gorgée de chocolat et je lui souris.  « Il est bon hein ! » Comme tous les autre milkshake en fait. Je suis une amoureuse de milkshake et je pourrai gagner du poids rien qu’à cause de ça, je pourrai même être en intolérance au lactose rien à cause de ça.

Je parle du parfum et il est partant, faudrait que je lui parle de mon envie de me percer un peu les oreilles d’ailleurs… Non pas aux lobes bien sûr, tonton Luke va se retrouver un peu désemparé ou au contraire, plutôt partant. Mais déjà, le parfum en premier, puis la laisse pour Mulder, parce que voilà, j’ai vraiment acheté vite le chien et j’ai pas pensé aux accompagnements, mais après tout, c’est pas l’argent qui manque. Par contre, ce qui manque, ce sont les infirmations parce que tonton Luke n’était pas au courant et il semble trop avoir un bug et ça me fait rire. « Non. Papa n’est pas d’accord, mais j’ai décidé de ne pas lui laisser le choix. Je suis partie avec ma meilleure amie, Mack et nous sommes revenues avec un Shiba Inu que j’ai appelé Mulder. Papa a débarqué et il a vu ce petit chien, il n’était pas content, mais qu’est-ce qu’il n’était pas content hahahahaha ! » J’éclate de rire quand je repense à la scène de dispute. Mack avait assisté à tout cela, c’était tout un sketch, je l’avoue et je sens que je vais bien raconter pendant des lustres en fait ! « Au final, il n’a pas eu le courage de le ramener à l’élevage et il a décidé de le garder à contre-coeur, mais je suis sûre que quand je ne suis pas là, il est gaga du chien. » Après tout, je ne suis pas idiote, je l’ai bien vu. Le petit Mulder était à fond sur papa d’ailleurs, il n’arrêtait pas de lui demander des caresses ou de jouer avec lui alors qu’il essaye de le repousser quand je suis là.

Je suis toujours à fond les histoires de tonton Luke et savoir qu’il y aurait bientôt un fugitif, ça me fait en mode wouaaah. Les yeux qui brillent d’admiration. Oui, il se passe tellement pas grand chose dans cette ville paumée que la moindre information sur un fugitif ou quoi, ça m’impressionne. Je ne suis pas une fan de la tranquillité, j’aimerai bien vivre dans les grandes villes en fait. « Du coup le fugitif qui arrive, il a fait quoi ? Il s’est enfui de la prison ? » fis-je alors que nous entrions dans le centre commercial. Tient, le sans abri n’est plus là maintenant ? Ça devrait faire depuis un moment en fait, mais je ne le remarque que maintenant. Bon pas grave, tant mieux s’il a trouvé meilleur endroit que celui ci, parce que je n’aimais pas le voir ici et ça me faisait trop culpabiliser de pouvoir acheter des trucs et pas lui. «  Oh tonton ! J’ai dans l’idée de me faire percer les oreilles aussi. Là, genre trois boucles ici. » fis-je en lui montrant l’emplacement sur mon oreille en haut. « Tu en penses quoi? » Et nous entrions dans le magasin de parfum, l’odeur est méga forte et il m’a fallu quelques secondes pour que je m’y habitue.
electric bird.



You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Sam 31 Mar - 16:50 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Est-ce qu'elle le taquinait ou est-ce qu'elle le prenait vraiment pour un con ? Luke espérait en tout cas qu'elle le taquinait. Mais en attendant, il acceptait de rentrer dans son jeu, comme l'idiot qu'il était. Elle le payerait plus tard. Lui il le savait. Mais elle, elle ne le savait pas encore. « Ou alors tu pourrais juste assumer que tu t'es faite pincer et tu pourrais avouer la vérité », suggéra-t-il. C'était juste une proposition, comme ça, au passage. Mais bon, si elle voulait continuer sur ce petit jeu, il voulait bien jouer. A vrai dire, elle l'amusait, à essayer de trouver des excuses, plus nulles les unes que les autres. Les jeunes de nos jours manquaient cruellement d'imagination. Tout ça à cause de leurs téléphones et toutes ces conneries. Enfin bon. Le jeune homme écouta sa nouvelle excuse et il ne put s'empêcher de rire. « Ca c'est une très bonne excuse. Tu prends les gens par les sentiments, tu fais appel à leur compassion. Il y a du progrès », fit-il, toujours aussi moqueur. Bon, en même temps, elle n'avait peut-être pas entièrement tort. S'il y avait bien une chose qu'il avait apprit avec le temps, c'était bien que plus c'était gros, plus ça passait. Et puis bon, il fallait bien reconnaître que qui ne tente rien n'a rien. Au moins, Bria avait le mérite de tenter. Et bon, pour Luke, ça ne passait pas. Mais ce qui passait en revanche, c'était sa petite manie de se moquer gentiment de sa chère nièce. « Désolée, mais t'es la seule nana de la famille, tu aurais pu nous rendre la vie plus simple et être un garçon », fit-il en plaisantant. Enfin, il ne plaisantait qu'à moitié, en fait. A vrai dire, Brianna se serait sans doute bien entendu avec Louise. Elles auraient fait les boutiques, elles auraient parlé fringues et maquillage. Alors que pour Luke, tout ce monde était un mystère encore heureux puisqu'il trouvait Louise aussi belle en pyjama pas maquillée que toute pomponnée dans une jolie petite robe. « Je note, vanille et fraise. Cette préférence est valable pour combien de temps ? », demanda-t-il en levant les yeux au ciel. On ne savait jamais, peut-être que ses préférences avaient une date d'expiration. Sur ces mots, le jeune homme porta son milk-shake à ses lèvres. Il ne comprenait pas trop l'engouement autour de cette boisson. Ce froid, ça lui faisait mal au nez. Et en plus, il avait un gros nez. En attendant, l'oncle et la nièce étaient fin prêt à se rendre dans les boutiques, pour leurs achats. Sauf que Luke était plutôt surprit d'entendre parler d'un chien. Comment Mike avait-il pu garder ça pour lui ? D'ailleurs comment avait-il fait pour ne pas rendre le chien ? « Un shiba inu qui s'appelle Mulder ? », demanda-t-il en éclatant de rire, quant il eut entendu l'histoire. « Désolé, mais Mulder, ça fait imposant, ça fait grosse bête, ça fait pas shiba inu », fit-il en haussant les épaules. Bon, il espérait qu'elle n'allait pas bouder. C'était mignon quand même, les shiba inu. Juste que le nom n'allait pas avec la bête quoi. « Tu es une sacrée toi … Je suis bien contente que tu ne sois que ma nièce et que je n'ai pas à supporter tes bêtises tous les jours », fit-il en lui ébouriffant les cheveux, affectueusement. Il aimait beaucoup sa nièce et en tant qu'oncle, il s'amusait de ses bêtises. Mais bon, franchement, s'il avait été Mike, peut-être qu'il l'aurait un peu moins bien vécu. « En tout cas, s'il est gaga de ton chien, je te jure que je lui en colle une s'il râle encore une fois après Lucky », acheva-t-il. Tiens, il allait enfermer Mike et son berger allemand dans la même pièce pour la peine. Enfin, bon, ce n'était pas pour tout de suite. Pour l'heure, il se contenta d'avaler une gorgée de son milk-shake en avançant aux côtés de la jeune fille,  qui était curieuse de savoir ce qu'il se passait à son travail en ce moment. Elle était toujours un peu trop curieuse et il ne pouvait pas toujours tout lui dire. Mais cette fois, il pouvait, en partie au moins. « Non, il a commit une attaque à main armée, dans une banque et il y a eu un blessé. Mais il pourrait ne jamais passer par ici », expliqua-t-il. Il n'y avait pas que ça. Il allait aussi bientôt être chargé du placement d'un témoin. Mais ça, Bria ne pouvait pas le savoir. C'était une information bien trop sensible. Tandis qu'ils entrèrent dans le centre commercial, le jeune homme constata qu'il n'y avait plus le sans abri, qu'il avait l'habitude de voir, tant ici qu'au poste. Bah, il était sûrement encore en cellule de dégrisement, se dit-il en haussant les épaules. Le jeune homme haussa les sourcils devant la réflexion de sa nièce qui le sortit de ses pensées. « Trois ? D'un coup ? Tu sais que ton père va te tuer ? », demanda-t-il. Bon en même temps, ce n'était que les oreilles. Même lui il s'était fait percer les lobes, quand il était plus jeune et plus rebelle. Mais quand même. « Tu fais ce que tu veux, mais tu dis pas à ton père que j'étais au courant », finit-il par répondre. Pas que Mike pense qu'il entraînait sa fille dans des conneries encore.


Dernière édition par Luke Holloway le Mar 10 Avr - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Dim 1 Avr - 0:05 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
« Oui aussi… Mais attends. » Et là, je lui balance l’excuse du professeur de mathématiques qui n’était pas là, tout en jouant bien sur les émotions humains et tout, mais Luke trouverait que c’est plutôt un gros jeu de violon en fait. J’hausse les épaules et soupire. « Oui, mais il ne faut pas que j’utilise souvent l’excuse, sinon elle serait moins crédible. » Une pause, je sonde le regard de mon oncle et lève les yeux au ciel.  « J’avais la flemme d’aller en maths en fait. » C’est surtout parce que je n’avais pas fait mes devoirs en fait. Mais bon, personne ne les a fait et le prof pourrait donner une heure de colle et moi je balance que je n’allais pas bien et puis voilà. Les périodes de filles sont là quand ça nous arrange surtout quand les profs sont des mecs, alors ils savent absolument pas de quoi ils parlent en fait. « Ben nan. J’ai décidé d’être une fille pour vous casser les pieds et que vous soyez à mes pieds. » fis-je tout en plaisantant et en lui tirant la langue. J’aime bien être la seule fille, j’ai beaucoup plus d’attention qu’un garçon aurait eu en fait, je crois…! J’espère bien en fait ! J’aime bien être une fille, c’est plus marrant parce que je peux même utiliser mon charme et les tontons ne peuvent pas me faire une petite tape à l’arrière du crâne, sauf m’ébouriffer mes cheveux. Tout le monde sait que j’aime pas, mais que je tolère quand même de ma famille. « Mmmh… » Je lève les yeux au ciel et fais mine de réfléchir. « Sept mois, une semaine, quatre jours, dix-huit heures et … quelques minutes secondes qui défilent. » fis-je avant de porter à nouveau mon milkshake à mes lèvres.

Je raconte l’histoire du chien à mon oncle et je souris face à son rire, il se marre bien, il se bidonne très bien à cette histoire… Sauf que le coup de la critique du prénom, je ne m’y attendais pas. Il se moque de mon choix de nom. « Bah écoute, tu appelles bien ton chien Lucky, diminutif de … Luke… Alors que ça aurait très bien pu être le prénom de ton mini-toi hein. » fis-je tout à faire à l’aise dans mes paroles, je sais que j’ai du répondant, mais j’avoue que je n’ai jamais osé dire ça à qui ce que ce soit dans ma famille, mais je m’en fiche. Faut bien une première fois à tout non ? En tout cas, c’est sûr que Luke peut être content pour éviter d’être mon père, parce que je lui en aurais fait voir de toute les couleurs, je grimace un peu quand il touche à mes cheveux. « Meeeh… » râlais-je alors que je faisais un pas sur le côté pour m’éloigner de lui, il pourrait bien répliquer avec un autre coup fourbe, on sait jamais. « Au pire, laisse-le seul avec Lucky, installe une caméra cachée, on verra bien comment ça marche en fait. C’est ce que je compte faire avec Mulder, mais faut que je m’achète une caméra, mon téléphone n’a pas assez de mémoire pour enregistrer une vidéo. » soupirai-je assez frustrée de ce détail technique qui fait que mon plan ne marche pas. J’hausse les épaules avant de me figer, comme si j’étais prise d’un éclair de génie. « Oh mais…! Je pourrai demander à Andy qui pourrait demander à Lulu s’il peut me prêter sa gopro ! On pourrait piéger papa comme ça. Avec les preuves à l’appui, il ne pourra plus rien faire et plus prétendre ne pas aimer les chiens! » ricanai-je, me sentant tout d’un coup diabolique.

On entre dans le centre commercial alors que je viens d’apprendre qu’il y a un mec qui a braqué une banque et qui était sur le point d’arriver dans cette ville. C’est énorme ça !! Je souris et hoche la tête, toute contente de cette nouvelle information. Cool, y aura une action dans la ville, ça manquait ça en fait, c’est trop calme. Je n’aime pas quand c’est trop calme… « Je le savais déjà quand j’ai décidé d’avoir Mulder dans son dos. » fis-je avec un grand détachement. Après tout, c’est que des anneaux hein, c’est pas la mort d’homme non plus, c’est trois petits trous qui vont forcément me faire mal, mais ça vaut le coup ! J’hoche la tête avec un petit sourire face au soutien de mon oncle. Nous nous baladions dans le magasin de parfum avant de trouver mon parfum parfait ! Mais je n’hésite quand même pas à essayer des parfums mis à disposition pour le test. Je souris et regarde mon oncle avant de lui montrer le parfum trésor. « Tu en penses quoi de celui là ? » fis-je avant de l’asperger avec ce parfum pour fille sous un petit rire amusé.
electric bird.



You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Mar 10 Avr - 14:27 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Elle était amusante quand même cette gamine. Vraiment chiante par contre, ça il n'y avait vraiment aucun doute, mais elle était amusante quand même. Parce qu'il n'y avait qu'elle par exemple pour trouver des excuses à ce point tirées par les cheveux. « Tout est une question de dosage et de timing », répondit-il. Et en même temps, il avait conscience qu'il était en train de donner des conseils pour bien mentir quand on séchait les cours à sa nièce. Si son frère était là, il lui en collerait sûrement une. Et comme Luke la lui retournerait, ça partirait sans doute très vite en couilles. Mais par chance Mike n'était pas là. « T'aimes pas les maths ? », demanda-t-il. Et là, si Javier avait été là, il n'aurait pas raté l'occasion pour dire qu'elle n'aimait pas la littérature, qu'elle n'aimait pas les maths, qu'elle n'aimait rien parce qu'elle était chiante. En même temps, les gosses à cet âge, c'était un peu compliqué à suivre. C'était en tout cas l'avis de Luke. Même s'il ne risquait pas de le savoir, puisque son fils … enfin bref. « A tes pieds, à tes pieds … Faudrait peut-être pas exagérer non plus hein », répondit Luke en levant les yeux au ciel. C'est vrai qu'il était prêt à beaucoup de choses pour sa nièce, mais de là à dire qu'il était à ses pieds, il ne fallait peut-être pas pousser non plus. Brianna elle exagérait et elle n'était même pas marseillaise. « D'accord, je vais mettre un compte à rebours dans mon téléphone, histoire que cet truc me serve à quelque chose », fit-il. A vrai dire, comme Luke ne se servait presque jamais de son téléphone pour téléphoner, il essayait toujours de lui trouver une autre utilité. Par exemple, il avait découvert qu'il avait une fonction chronomètre qui lui était très utile quand il faisait du sport. Ben quoi ? Au moins il avait trouvé une utilité à cet objet diabolique. Enfin en attendant, Luke était surtout surprit par cette histoire de chien. Et puis, il se moquait un peu, parce que se moquer de Brianna, c'était plutôt drôle en fait. « »Lucky, ça veut dire chanceux, de un. Et de deux, Lucky, c'est plus long que Luke, je te signale. Et de trois, t'as pas honte de faire des remarques déplacées à ton vieil oncle non ? , demanda-t-il en feignant d'être outrée. Ce qui était sûr, c'est qu'il n'y avait pas grand monde qui risquait de lui faire fermer sa bouche à elle. C'était une bonne chose d'une certaine façon, au moins, elle ne finirait pas par se laisser marcher sur les pieds. Et Luke s'en amusait. Il n'aurait pas aimé être à la place de quelqu'un qu'elle n'aimait pas, il était certain qu'elle devait leur en faire voir de toutes les couleurs. Surtout qu'elle avait parfois de drôles d'idées. Comme celle de laisser son père seul avec un chien et une caméra. En soit, ce n'était pas idiot, ils auraient enfin la preuve que Mike aimait les chiens et ne râlait que pour faire chier le monde. « Je vois pas pourquoi il garderait Lucky. En revanche, le laisser seul avec Mulder, ce serait le plan du siècle. Comme ça on aura des preuves et il n'aura plus aucune excuse pour refuser de garder Lucky quand je partirais pour quelques jours », répondit-il. Luke n'aimait pas laisser son chien à la maison, à vrai dire, mais parfois il était amené à devoir partir sur les routes. Alors souvent il emmenait Lucky, mais ce n'était pas la situation la plus simple, ni pour lui, ni pour le chien. Quoi que, ça avait un côté dissuasif avec les voyous qu'il poursuivait parfois, mais quand même. « Tu pourrais oui. Mais tu sais que je travaille dans la police et que des caméras, ce n'est pas ce qui manque n'est-ce pas ? », rétorqua-t-il avec un sourire. N'empêche que juste pour emmerder son frère, cette histoire de preuves, ça l'amusait beaucoup. Alors il voulait bien aider sa nièce, juste pour le plaisir de pouvoir emmerder son frère. Oui les Holloway avaient vieillis et sur certains points ils avaient mûris aussi, mais sur d'autres c'étaient toujours de vrais gamins. Et ça lui allait très bien, à Luke. Finalement ils se décidèrent à entrer dans le centre commercial tous les deux. Luke était partant pour l'aider à faire ses achats. Mais il finit quand même par dévisager sa nièce, d'un air réprobateur. « Je trouve que tu prends un peu trop de plaisir à torturer ton vieux père tu sais », fit-il remarquer. Peut-être que c'était le bon moment pour essayer de creuser un peu la question d'ailleurs. « D'ailleurs, pourquoi tu prends tant de plaisir à torturer ton père comme ça ? T'as décidé de devenir une rebelle c'est ça ? », demanda-t-il en haussant un sourcil, tandis qu'ils entraient dans la parfumerie. Luke posait son regard sur toutes les étagères, un peu exaspéré de voir tout ce choix. Ils allaient en avoir pour des heures à ce rythme. Mais il ne broncha pas, du moins pas avant d'avoir été aspergé de parfum par sa nièce. « J'en pense que je vais puer la gonzesse toute la journée à cause de toi maintenant. En plus ça pue », râla-t-il. Oui, il était un peu de mauvaise foi. En fait, ça ne sentait pas si mauvais que ça. « Allez donne moi ça », fit-il en lui prenant le parfum qu'elle avait choisi. Il attrapa le sien au passage et passa par la caisse pour les payer. « Bon tu veux aller où maintenant ? », demanda-t-il. Ils avaient tout le reste de l'après-midi, autant en profiter. Même s'il espérait qu'ils n'allaient pas passer toute la journée dans les boutiques.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Jeu 12 Avr - 21:26 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
T’aimes pas les maths ?
Je soupire longuement et regarde mon oncle avant de lui lancer tout simplement. « Je n’aime pas le lycée tout court… » Je n’aime pas les cours, je n’aime pas les élèves, je m’ennuie, ils m’ennuient. Le système m’ennuie et tout ce que je veux, c’est partir de cette ville pourrie, de voyager et claquer l’argent dans les airs peut-être oui, mais au moins, je serai heureuse et pas coincée derrière un bureau à travailler pour obtenir une maison que je n’aurai jamais, à essayer d’avoir une voiture que je n’aurai jamais non plus. Enfin, tout ce que je n’aurai jamais. J’ai une vision très pessimiste sur la société capitaliste, je n’aime pas ça. Je préfère franchement la France qui est un pays cool, mais sûrement la Norvège serait encore mieux, mais je ne suis pas sûre que je sois suffisamment résistante au froid en fait. Je rigole au commentaire de tonton Luke. « Mais c’est vrai ! » insistais-je alors qu’il faisait son blasé avant que je ne soupire. Bon j’exagère peut-être, mais il est vrai qu’il est capable de faire certaines choses pour moi, tout comme je suis capable de faire certaines choses pour lui en fait. Si quelqu’un s’en prend à tonton Luke et que c’est un mec, c’est un coup de pied bien visé, si c’est une femme, c’est un coup de brique. Bon, je suis peut-être violente, mais dans le fond vous m’avez comprise, je n’aime pas quand on touche ma famille, parce qu’elle est importante pour moi. « Il sert déjà à quelque chose ton téléphone… » fis-je avec un petit sourire sans vouloir lui préciser que sur mon téléphone, je peux savoir vite fait la position d’une personne, savoir où elle est et c’est grâce à une application. Je trouve ça trop cool quand je cherche une personne et que je veux savoir où elle est, si je veux la rejoindre par exemple. C’est grâce au père d’Andrés que j’ai obtenu ça… D’ailleurs faudrait que je me taise. Alors je me tais face à son regard interrogateur. « Beeen… Tu sais, téléphoner…? » fis-je tout tranquillement.

« S’il y’a une chose à dire, c’est que tu joues mal le mec outré. » fis-je avec un petit sourire en haussant les épaules. « Puis bon, c’est un sujet de conversation que j’entends très souvent au lycée. Si tu savais les débilités que les garçons sortent comme s’ils savaient parler que de ça. Noms, longueur et tout… » soupirai-je assez affligée avant d’ajouter, parce que oui, j’aime avoir le dernier mot mais ça ne va pas durer longtemps avec lui que je vais plutôt me taire vite fait. « Puis Lucky je trouve ça plus court que Luke. » Oui, c’est la mauvaise foi qui parle. Et je m’en fiche que j’ai tords. De toute façon, mauvaise foi ou pas, dernier mot ou pas, je me débrouille toujours pour avoir des idées, pour rebondir et là, je discute d’un plan plutôt MACHIAVÉLIQUE contre mon père pour lui prouver qu’il aime les chiens en fait. Et comme ça, il n’aura plus d’excuses de ne pas garder Lucky de Luke. J’hoche la tête, écoutant attentivement ce qu’il est en train de me dire avant d’arrêter et le regarder avec les yeux ronds. « Ah mais oui ! Mais c’est pas interdit de les prendre pour une utilisation personnelle à des fins de piéger un membre de notre famille ? » fis-je un peu perplexe. Je ne sais pas comment ça marche pour ça, mais s’il peut, ça va être génial, par contre, je devrais faire attention à veiller à ce que ce soit en marche ou pas. Pas envie qu’on me filme en train de faire des trucs louches quoi (parce que oui, je fais des trucs louches).

On était entré dans le centre commercial quand on parlait de me percer les oreilles, ce que mon père dirait et voilà que tonton me fait la remarque. Je fronce un peu les sourcils et souris un peu gênée par son air plutôt sévère, j’aime pas quand il prend cet air-là en fait. Je la sens venir cette question… Je soupire. « Aaaaaaaaaaaaaaaah…. » fis-je tout simplement avant d’hausser les épaules.  « Je ne sais pas, papa m’énerve souvent en fait. J’ai beau faire des trucs qui devraient l’énerver par moment, c’est ce qu’il fait, mais… C’est tout quoi, il se retrouve vite dépassé. Encore, si je fais une connerie, il saurait pas comment agir face à ça, ni quoi me dire, il va laisser passer. C’est pas étonnant dans le fond, parce que je ne suis pas vraiment l’enfant que papa attendait, je veux dire, maman m’a dit que de base, je n’étais pas prévue… En étant née, il a fait un projet qui a tellement compté pour lui et des fois, il oublie que j’existe. Il se mettait déjà à part de maman quand il m’emmenait en voyage petite, je ne comprenais pas pourquoi j’étais qu’avec lui. Je comprends pourquoi ma mère a réussi à avoir ma garde. » soupirai-je avant d’hausser les épaules d’un air qui se voulait indifférent, mais je ne le suis pas vraiment. « Après tout, je ne regrette pas d’être venue vivre chez papa. J’ai énormément de liberté et ma présence gêne moins que quand j’étais chez ma mère. » Et au final, même si cette conversation m’a un peu mis le moral dans les chaussettes, je n’ai pas pu m’empêcher d’asperger mon oncle de parfum et rigoler quand il râle. « Ok je le prends! » Ouais parce que quand ça pue, c’est qu’il aime bien. Quand il dit qu’il aime bien, c’est qu’il aime pas. C’est comme ça que je décode tonton. Je souris quand il me le prend et me dirige à la caisse avec lui. « Allons me percer les oreilles ! » fis-je en forçant la marche direct vers la boutique de bijoux.

Quelques heures plus tard, c’était tonton Luke qui porte le plus de sacs. J’avais déjà les mains prises aussi, on a fait la boutique pour les achats de Mulder et tonton n’a pas pu s’empêcher que je doive acheter d’autres trucs en plus. Puis les vêtements, je me suis acheté deux paires de chaussures et quelques jeux pour jouer avec tonton Newiwi. « Attends tonton. Les sacs sont trop lourd… J’ai besoin de faire une pause. » soupirai-je alors que je finis par tout déposer mes sacs par terre et m’asseoir au bord de la fontaine un peu essoufflée. J’avoue que porter les nouvelles chaussures directement après les avoir acheté, c’est pas l’idée du siècle.
electric bird.



You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Mer 18 Avr - 11:40 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Comment ça elle n'aimait pas le lycée ? Lui, il avait adoré le lycée. Bon, d'accord, il avait essentiellement aimé l'école pour traîner avec les potes et pour faire des conneries avec eux. Mais quand même, cette gamine était fatigante parce qu'elle ne faisait jamais rien comme les autres et qu'il fallait sans cesse essayer de la comprendre. Luke soupira, mais jugea qu'il était préférable de ne pas insister. Il était certain que, école ou pas, Brianna trouverait sa voie. Elle était pleine de ressources et de surprises, il n'avait pas peur pour elle. Et puis, elle avait une famille soudée pour l'aider et la soutenir. Par contre, de là à dire qu'ils étaient tous à ses pieds … « C'est n'importe quoi, je ne suis aux pieds de personne moi », râla-t-il. Parce qu'en bon gros dur qui se respecte, Luke refusait catégoriquement de se montrer faible. Mais bon il fallait bien avouer que la petite Bria aurait pu lui demander n'importe quoi, il aurait été là pour elle. Il aurait fait n'importe quoi pour elle. Peut-être qu'il était faible dans le fond, mais il refusait de l'avouer. La conversation finit par s'orienter sur son téléphone et il haussa les sourcils face à la remarque de sa nièce. Quoi son téléphone servait déjà a quelque chose ? Ah oui. A téléphoner. C'était un peu le but principal d'un téléphone en même temps. Sauf que bon, Luke ne semblait pas être très au courant de cela. « Ouais, téléphoner », fit-il pas très sûr. En même temps, il avait un téléphone fixe, qu'il décrochait. Mais le jeune homme avait beaucoup de mal avec le fait d'être joignable tout le temps, partout, qu'importe ce qu'il faisait et où il était. Et puis, il était flic. Il savait par expérience que les téléphones, parce qu'on pouvait les géolocaliser, ça pouvait être la merde. Enfin bref. « Pourtant, je suis outré ! », s'exclama-t-il. Bon, peut-être pas vraiment outré. Mais le jeune homme était plutôt surprit par la spontanéité de la brune. Lui qui pensait que c'était toujours une enfant chaste et innocente. « Ouais ben je te préviens d'avance, les hommes ne changent pas en vieillissant. Ils sont toujours obsédés par leur artillerie », précisa-t-il. Ben quoi ? C'était un homme. Donc forcément il parlait par expérience. Qu'importe l'âge, la fierté masculine demeurait. « Et dans Lucky, il y a une lettre en plus que dans Luke, donc ce n'est pas plus court », protesta-t-il. Merde elle n'en avait pas marre de vouloir toujours avoir raison ? Parce qu'elle n'avait pas raison de toute façon, un point c'est tout. Mais le jeune homme n'eut pas le temps de protester plus longtemps que déjà, ils se lançaient dans la préparation d'un plan machiavélique pour piéger Mike, afin de prouver qu'il aimait les chiens. Cette enfant était diabolique, pas étonnant que son père était fatigué avec elle. « Pas si personne ne remarque que j'ai pris du matériel », fit-il remarquer. Et Luke était plutôt doué pour faire sortir des trucs discrètement. Bientôt il allait même faire sortir une blonde discrètement. Bref, leur plan était acté et ça allait être diaboliquement parfait.

En attendant, ils devaient faire du shopping pour la jeune fille. Et comme Luke voyait qu'elle était détendue et qu'elle était plutôt encline à la conversation, il décida que c'était le bon moment pour discuter avec elle. Il avait envie d'en savoir un peu plus sur son comportement des dernières semaines. Sa réaction le surpris cependant. « Quoi, qu'est-ce que j'ai encore dit ? », demanda-t-il en haussant un sourcil. Finalement, il se gratta la tête et l'écouta parler. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il était surprit par ce qu'il venait d'entendre. Il n'aurait jamais pensé que Brianna pouvait ressentir les choses de la sorte. Dans le fond, il sentait bien qu'elle souffrait. Le jeune homme ouvrit la bouche et la referma à plusieurs reprises. Mince. Celle là il ne l'avait pas vu venir. Et qu'est-ce qu'il était supposé répondre maintenant. « Brianna, je sais que nous les Holloway, on n'est pas très doué pour exprimer ce qu'on ressent, mais ton père t'aime. Oui, il est peut-être parfois dépassé, mais il fait ce qu'il peut. Tu n'es plus un bébé, tu es une adolescente, avec un caractère bien affirmé et je crois que n'importe qui serait un peu dépassé par la situation. Mais ne dit pas que tu n'étais pas l'enfant qu'il attendait. Ton père était très heureux de t'avoir. Peut-être qu'il ne le montre pas de la façon que tu attends de lui qu'il le fasse mais il t'aime », répondit-il. Luke venait probablement de battre le record de son quota de parole Nikki serait fière de lui mais il était vraiment surprit par ce qu'il venait d'entendre. Du coup, cela voulait aussi dire que tôt ou tard, il devrait avoir une conversation avec son frère et ce ne serait pas chose aisée, parce qu'il devrait lui faire comprendre certaines choses, sans rien révéler de ce que sa nièce lui avait confié. « Hey Bria. Tu ne gêne personne ici. Ni ton père, ni nous. On est tous contents que tu soit là », ajouta-t-il pour rassurer l'adolescente. Donc en fait … Elle faisait des bêtises pour attirer l'attention de son père, pour qu'il lui impose des limites ? C'était en tout cas ce que Luke avait comprit. Du coup, il se mit à sourire. « Puis si tu veux vraiment que quelqu'un t'engueule, te punisse pour tes bêtises et t'impose des limites, je peux m'en charger hein », plaisanta-t-il avant de lui donner un petit coup d'épaule. Pas trop fort non plus, sinon il l'aurait brisé en deux la pauvre. Sur ces confidences plus que surprenantes, ils prirent la direction du magasin de parfum. Luke se retrouva bien vite aspergé de parfum de gonzesse s'il voulait pécho ce soir, il aurait tout intérêt à d'abord prendre une douche puis il accompagna la jeune fille se faire percer les oreilles. Et faire encore beaucoup d'autres choses. Heureusement qu'il avait de la patience, parce que sinon, il aurait déjà pété les plombs dans tous ces magasins. Surtout qu'il avait un peu l'air d'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Quand ils finirent par sortir, Luke était chargé de plein de sachets, alors que son compte en banque lui était bien plus léger. Mais il devait bien avouer qu'ils avaient passé une bonne après-midi. Mais Brianna, visiblement lessivée, finit par exiger une pause au bord de la fontaine. « Si tu n'avais pas porté tes nouvelles chaussures tout de suite aussi », fit-il en levant les yeux au ciel. Luke posa les sacs à son tour et s'installa à côté de la jeune fille, pour faire une petite pause. Et puis, une idée vraiment très con lui passa par la tête. Fontaine. Eau. Enfant chiante. Elle allait le détester. Mais tant pis. Quelques secondes plus tard, Luke bousculait la jeune fille dans la fontaine et se marrait comme une baleine. « Oh mince pardon, j'avais pas vu que t'étais là », fit-il, ironique, sans se priver de ricaner.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Jeu 19 Avr - 9:49 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
J’ai lâché d’un coup mes ressentis qui me pesaient depuis un bon moment, ce qui explique pourquoi je n’arrête pas de faire des gaffes. Je me pose beaucoup de questions depuis que j’ai commencé à être assez grande, à savoir réfléchir et aussi faut savoir que la situation de Mack, de Rosie qui avaient leurs parents divorcés, Eddie qui a perdu son père. Qu’ils se posaient tous la question du pourquoi, comment et ils n’acceptaient pas forcément la réponse, alors ils font tous quelque chose tout comme moi je fais quelque chose sans forcément poser ouvertement les question à qui ce que ce soit. J’en ai parlé au final à mon oncle Luke, parce qu’il ne parle pas beaucoup, parce qu’il sait beaucoup de choses et surtout, il est plus facile à parler parmi tous mes oncles avec Newton. Bon ok, c’est presque tous mes oncles en fait ! Tonton Luke ne s’y attendait pas, c’est vrai et ça se voit carrément à son visage, il cherchait les mots pour essayer de me réconforter et je souris un peu et j’ajoutais encore sur le fait que je ne doive pas gêner les gens, mais c’est cette sensation que j’ai bien que Luke ajoute qu’il était content tout comme les autres membres de la famille que je sois là. « Je sais bien ! Mais… J’ai quand même l’impression d’empêcher mon père mener la belle vie, c’est même à cause de ma présence qu’il n’a pas le temps de trouver quelqu’un d’autre dans sa vie. Il ne se rend pas compte qu’un jour ou l’autre, je vais finir par partir, prendre mon indépendance et il va vite se retrouver tout seul… Enfin…! » fis-je en haussant à peine les épaules sans trop oser regarder mon oncle, je serrai la mâchoire ne sachant pas trop quoi dire et je devais être censée d’avoir un coeur léger, j’ai un peu la sensation que ce n’est pas forcément le cas. Je rigole alors que je m’écarte légèrement à son coup d’épaule alors qu’il voulait plaisanter, bon s’il a voulu me redonner le sourire, c’est vite réussi. « Tu pourrais oui haha ! » En fait non, Luke quand il punit, je ne rigole plus du tout et il a déjà mon respect et le fait que je ne veuille pas trop le chercher, pas autant que je le fais avec papa. Je ne dis rien et me pince les lèvres sachant que tonton Luke est celui qui impose beaucoup de respect. Parce que ce qu’il a vécu n’est pas facile et il a du mal avec cette vie-là, c’en est déjà beaucoup s’il devait supporter une nièce en pleine crise existentielle. Et là, il va devoir me supporter encore plus avec les magasins qu’on fait. Limite, on a fait tout le centre commercial et c’est assez amusant de voir le contraste entre mon oncle et le magasin, de voir son petit air exaspéré, de déglutir devant les prix et pourtant payer quand même. Je ne vais pas reprendre le débat des oncles qui feraient tout pour moi et que c’était limite être aux pieds de quelqu’un. Enfin, là, j’ai rien dit et tout ce que j’ai fait, c’est de prendre une pause en m’asseyant au bord de la fontaine. Parce que pfou, en fait, c’est difficile de marcher avec les nouvelles chaussures, surtout quand je n’ai pas mis de chaussettes, quelle idée. J’étais juste trop contente et voulais les essayer de suite. Je ne suis pas souvent patient je confirme…! Je tire la langue à mon oncle qui râle sur mes chaussures d’ailleurs.

Sauf que je ne l’avais pas vu venir deux minutes plus tard. Je hurle et tombe dans l’eau alors qu’un mouvement m’y poussait. Très vite, l’eau froide a eu pour effet de m’envahir et me tremper immédiatement. Je hurle toujours quand je sens l’eau assez désagréable et j’ai l’impression que c’est sale en plus. Je me retrouve le cul dans l’eau, la moitié de mes vêtements avec et heureusement que mes chaussures sont épargnées. « LUKE !!! » fis-je en donnant un coup de pied à son bras et ça ne lui fait rien, musclé qu’il est. Je finis par l’éclabousser de l’eau. « TU. » Je l’éclabousse encore. « M’ÉNERVES. » Et je continue toujours à l’éclabousser alors qu’il se marrait comme un bêta. « J’adore tes blagues mais celle-là n’est pas drôle ! Je suis trempée ! En plus l’eau est sale ! BAAAAH ! Qui sait qu’il y aurait bien eu quelqu’un qui aurait pissé dedans hein hein ?! » fis-je en continuant à l’éclabousser avant de croiser les bras, j’aurai pu taper du pied tient mais y a pas de sol, alors je boude bien que tout le monde autour nous regardait. Oh la honte… Surtout que j’imagine bien qu’il y a surement certaines personnes qui doivent me connaître grâce à mes post instagram. Je ne me sens pas bien sur le coup et passe les mains devant mes yeux. « Oh la honte… »
electric bird.



You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Lun 23 Avr - 20:51 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Luke n'était pas forcément doué avec les adolescents. Pourtant, il avait eu un fils. Mais son garçon n'avait jamais atteint l'âge ingrat. Il avait vécu les meilleures années avec lui. Il l'avait vu faire ses premières pas, il lui avait vomit dessus un nombre incalculable de fois et il se souvient avoir été très fier de l'entendre dire papa pour la première fois. Et puis, il avait grandit, ils avaient fait du camping, ils avaient péché et ils avaient joué au baseball. Mais Luke ne saurait jamais s'il était capable de s'occuper d'un adolescent. En revanche, il savait que si son frère n'était pas forcément très doué lui non plus, il faisait de son mieux. Il aimait sa fille et il aimait passer du temps avec elle. Le fait que Brianna puisse douter de son père lui faisait de la peine. Il était clair que le Holloway allait devoir parler à son aîné tôt ou tard. Mais pas tout de suite. Pour l'instant, c'était la brune qu'il voulait rassurer. Parce que dans le fond, même s'il n'était pas très démonstratif, Luke aimait sa nièce et il ne voulait surtout pas qu'elle soit malheureuse, surtout pas pour des raisons qui n'étaient pas valables. « Bria, si ton père est seul, ça n'a rien à voir avec toi », corrigea-t-il. Non, vraiment, absolument rien. A vrai dire, Luke pouvait parfaitement comprendre ce qui poussait Mike à vouloir rester seul. « Ton père a beaucoup souffert par le passé et il a du mal à faire confiance, c'est tout. S'il est seul, ce n'est certainement pas de ta faute », insista-t-il. Après tout, quand Mike serait prêt à tourner la page sur son mariage raté et qu'il voudrait ouvrir son cœur à nouveau à une femme, il le ferait. Et si ce n'était pas pour aujourd'hui, on ne pouvait jamais savoir ce que l'avenir nous réservait. La preuve, personne n'aurait jamais parié sur le mariage de Luke. « Sans compter que c'est plus dur pour ton père parce qu'il n'a pas mon charme tu comprends », plaisanta-t-il pour détendre l'atmosphère. Bon, ceci dit, Luke arrivait certes à avoir des conquêtes dans cette ville, mais il n'était pas prêt de se poser non plus. Ce n'était pas du tout à l'ordre du jour. Parce que dans le fond, il pensait encore à Louise, même si son décès remontait à plusieurs années maintenant. Jamais il ne pourrait oublier, pas plus qu'il ne pourrait oublier son garçon. Mon rp est en train de partir dans une tristesse que je n'avais pas vu venir.

Finalement, sur ces mots plein de philosophie, ils s'engagèrent dans les boutiques. Et je vous laisse imaginer Luke et sa carrure au milieu de vêtements d'adolescentes. Vu le petit sourire idiot de la vendeuse, le spectacle devait valoir le détour. Lorsqu'enfin ils eurent fini les achats de la princesse du jour où est-ce qu'il avait signé pour vider son compte en banque déjà hein ? ils sortirent du centre commercial. Maintenant, ils allaient pouvoir rentrer chez eux. Enfin au moins rentrer chez Luke. Mais c'était sans compter sur la brune qui avait mit ses nouvelles chaussures tout de suite en sortant du magasin. Ce n'était pas faute de lui avoir dit que c'était une mauvaise idée en plus. Mais maintenant la jeune fille avait besoin d'une pause. Qu'à cela ne tienne. Luke avait très envie de l'embêter, lui aussi. D'accord, pour une fois, là tout de suite, elle n'avait pas mérité de plonger toute habillée dans une fontaine. Mais on va dire que c'est pour toute les fois où elle aurait mérité et que personne n'avait pensé à le faire. Et si la réaction de la jeune fille était très prévisible, voir Luke rire comme une baleine, c'était déjà beaucoup plus surprenant. Luke se prit un coup de pied dans le bras, ce qui le fit rire encore d'avantage. « On dirait un poisson prit dans un filet qui essaye de se débattre », fit-il en riant de plus belle. Bon, il était vache avec elle, c'était une certitude. Et d'un autre côté, il se disait qu'une petite humiliation, ça ne lui ferait pas de mal. Il fallait bien qu'elle apprenne à rester humble cette petite de temps en temps. Oui c'est la seule excuse qu'il avait trouvé pour justifier son geste. « C'est une question de point de vue tu sais parce que moi je trouve ma blague très drôle», fit-il en haussant les épaules, se moquant franchement d'elle. Bon, elle risquait de lui en vouloir, mais ce n'était pas grave, il pouvait vivre avec ça. D'autant plus qu'il était sûr qu'elle n'allait pas bouder bien longtemps. « Allez arrête de râler, je viens de t'offrir un rafraîchissement gratuit et … OH PUTAIN Y A UNE BÊTE ! », s'exclama-t-il pour voir si elle allait marcher ou pas. Évidemment, il n'y avait rien et Luke se remit à se marrer. Apparemment il avait l'air de se trouver très drôle l'abruti. Bon maintenant lui aussi était partiellement mouillé puisqu'elle l'éclaboussait, mais ce n'était pas grave, ça le faisait toujours marrer. Jusqu'à ce qu'il ne lève les yeux au ciel. « C'est bon ta réputation devrait s'en remettre. Puis ça aurait pu être pire, tout le monde aurait pu voir ta petite culotte », fit-il remarquer. Ils avaient quoi tous les mômes maintenant à se préoccuper de leur réputation ? Enfin bon. Maintenant qu'il s'était bien marré, Luke consentit à se pencher et à attraper ses bras pour l'aider à sortir de là. Puis il la regarda de la tête aux pieds, un sourire moqueur sur les lèvres. « J'adore ton look, ça fait très 2018 », fit-il en ricanant.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Mar 8 Mai - 18:27 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
Mon père est seul parce qu’il n’avait pas eu le temps de faire autre chose que de s’occuper de son bar, mais aussi de moi. Je lui demande de l’énergie, du temps et je ne l’aide pas du tout avec mon sacré caractère de chien. Je n’ai pas l’impression de l’avoir aidé quand j’ai débarqué à la porte, je ne pensais pas qu’il m’accueillerait en fait, mais j’étais plutôt reconnaissante quand il a fait ça. On s’est surtout rapproché et j’ai apprécié ça. Je me sentais plus proche de lui que je ne le suis avec ma mère, pourtant, je n’ai pas l’impression que je lui ressemble en fait. Je me demande d’où est ce que j’ai développé mon caractère. Peut-être est-ce dû au fait que mes oncles… Ben ce sont des oncles, des mecs quoi. Je suis la seule fille dans cette famille avec mémé et ce n’est pas toujours facile. Dans tous les cas, j’ai appris à ne pas me laisser faire et à trouver des arguments, même s’ils sont débiles… En fait, les gens s’en fichent de ça, ce qui les énerve c’est que j’essaye toujours d’avoir le dernier mot. Pourtant tonton Luke insiste sur le fait que ce n’était pas de ma faute, qu’il avait souffert du divorce et que du coup, il mettait les femmes sur le même bateau parce qu’elles ressemblent à ma mère ? Pas parce que je lui rappelle ma mère ? Je veux dire… Je lui ressemble un peu… Oui, je n’arrête pas de réfléchir et ce n’est pas certainement pas demain que j’arrêterai en fait. Je pouffe de rire à la blague de tonton Luke et j’essaye de le pousser, mais je n’y arrive absolument pas avec ma force de petite mouche. « Faudra que tu me prouves un jour ! » ricanai-je. Ah bah oui, les Holloway ils sont tous sexy les uns et les autres, c’est cool ça. Mais… J’ignorai qu’il y avait un classement. Oui, j’aime bien faire des petits plans diaboliques avec mon oncle ou encore lui donner des défis comme celle-ci… Quoique, ce n’était pas vraiment un défi.

En revanche, je me demande si mon oncle n’avait pas eu un défi de la part d’un de ses frères qui consiste à me balancer dans la fontaine… Ou c’est juste qu’il avait envie de ça. Tout simplement ? Dans tous les cas, je déteste ça, je n’ai pas aimé et il peut très bien rigoler, il rigolera moins après ! Je tapais dans l’eau, comme si je voulais taper du pied parce qu’il se fout encore plus de ma gueule. « Et toi, ton rire ressemble à un rire de porc ! Oui, les porcs ça rigole ! » Ah mais je n’étais pas contente du tout, mais alors là pas du tout. Il peut très bien trouver cette blague drôle, il peut très bien rire, il peut très bien avoir des gens qui sont amusé de la scène. Moi je ne le suis pas, je suis trempée, mon maquillage fuit, mes cheveux me collent. Je suis hideuse et encore heureuse que je porte un pantalon ! Je continue à l’éclabousser jusqu’à ce qu’il parle d’une bête. « AH !!!!! » fis-je en me redressant d’un bond sauf que je glisse et m’écrase lamentablement dans l’eau de la fontaine, je me relève à nouveau comme pour vouloir m’éloigner de la bête, mais tombe comme une crêpe. L’eau m’empêche de bouger comme je veux et je perds tout le temps l’équilibre, les chaussures n’aident pas du tout, c’est sûr. Je me retrouve à nouveau cul sur terre et râle autant plus quand je me rends compte que la petite bête n’était pas là ! Il l’avait inventée en plus ! Le sale goujat !! Je parle au final de ma réputation, défaite… « Non, mais ils m’ont vue me ridiculiser toute seule… » soupirai-je en tendant les bras avec une petite moue de chat botté pour qu’il m’aide à sortir de là. C’est ce qu’il fit et je retrouve le sol que je trempe bien sûr. « Je vais être la risée d’instagram c’est sûr…! » soupirai-je en reprenant mes sacs alors que mon oncle me fait encore un commentaire. « Je ne te parle plus. Je ne te pardonnerai pas pour ce coup-là. » fis-je en le pointant du doigt avant de marcher comme un paon fier avant de faire tout un autre sketch. La semelle de la chaussure étant glissante à cause de l’eau me fait glisser, je perds l’équilibre à cause des talons et les sacs ne m’aident pas, je ne fais pas un chemin bien droit et au final je réussis à rester sur les pieds. Je lance un regard noir à mon oncle et ignore ses rires que je sors mon téléphone pour regarder vite fait les réactions sur les réseaux sociaux. « Oh noon… » et en effet, quelqu’un avait bien vu la scène. Décidément, c’est la cata pour moi. « Voilà, Instagram est au courant. Bravo ! » N’avais-je pas dit que j’avais arrêté de lui parler ? Ben non, c’est mon oncle, il est impossible de ne pas lui parler en fait.

electric bird.


You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Ven 18 Mai - 10:50 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Luke n'était pas un grand bavard, pas plus qu'il n'avait l'habitude de voir sa nièce trop bavarde. Enfin … Si. Mais il voulait dire par là que dans cette famille, ils n'avaient pas pour habitude de se parler à cœur ouvert, de se faire des confidences et de pleurnicher comme des madeleines sur leur sort triste et difficile. Pourtant, il était surprit de voir à quel point sa nièce s'était ouverte à lui, à quel point elle s'était confiée. Et ce qu'il avait entendu lui faisait bien entendu de la peine. Parce qu'il savait que son frère, même s'il pouvait parfois se montrer un peu con, aimait énormément sa fille. Il y avait beaucoup d'amour entre le père et sa fille, c'était simplement parfois difficile de le montrer. Quoi qu'il en soit, Luke allait bien devoir tôt ou tard avoir une discussion avec son frangin, ce qui en soit l'embêtait un peu. Il ne voulait pas avoir l'air d'être un donneur de leçon. Il n'était certainement pas le père de l'année. Mais il aimait Brianna, il ne voulait pas la voir souffrir et il ne voulait surtout pas prendre le risque de la voir partir un jour. Mais en attendant de mettre les choses au clair avec son frère, Luke cherchait à redonner le sourire à sa nièce. « Ne doute pas de mon charme ma chère, ça ne se voit pas comme ça, mais la gente féminine de Cap Harbor est totalement sous mon charme », plaisanta-t-il. Bon, même si tout le monde savait que le beau gosse de la famille, c'était Mike. Cet abruti, il ne savait même pas s'en servir. Et en plus, c'était lui l'aîné. Quelle arnaque.

En voilà. Ils avaient terminé leur shopping et Luke n'avait rien trouvé de mieux à faire que de la balancer dans la fontaine. A vrai dire, le jeune homme adorait l'embêtait. Est-ce qu'elle avait mérité ça à cet instant précis ? Probablement pas. Mais il y avait bien des fois où elle l'aurait effectivement mérité et personne n'avait rien fait. Genre quand elle faisait croire à son pauvre père qu'elle était à l'école alors que ce n'était vraisemblablement pas le cas. Lorsqu'elle l'accusa de rire comme un porc, Luke ricana de plus belle. « C'est tout ce que tu as comme argument franchement ? J'ai un rire de porc ? », se moqua-t-il. A vrai dire, il n'aurait franchement pas voulu être à la place de la jeune fille. Mais de son point de vue, forcément, c'était drôle. Et visiblement, pour les gens autour, c'était drôle aussi. Luke aurait bien été tenté de s'incliner et de faire une révérence à ses spectateurs, mais quelque chose lui disait que Bria lui en aurait voulu. Enfin, lui en aurait voulu encore plus, c'était peut-être plus juste. D'autant plus qu'il essayait de lui faire peur avec une bête imaginaire. La jeune fille tenta de se relever, pour tomber à nouveau dans la fontaine. Bon, il poussait peut-être le bouchon un peu loin. Mais il continuait quand même de se marrer. « Franchement, je regrette de ne pas avoir un téléphone pour filmer ça. Je te jure, tu es adorable », fit-il en se marrant. Bon, elle avait tous les droits maintenant de dire qu'il était le pire tonton du monde. Elle aurait peut-être un peu raison dans le fond. Mais il l'aimait quand même, sa petite Bria. Le jeune homme lui adressa un sourire. Ah, les jeunes, ils étaient tellement mélodramatiques. « Prend le à la rigolade et tu verras que tout le monde en rigolera avec toi », répondit-il en haussant les épaules. Ben oui, cette histoire ne serait la honte pour elle que si elle se sentait honteuse. Or, il n'y avait aucune raison. Bref, le jeune homme décida qu'il avait assez ri et l'aida enfin à sortir de la fontaine, juste avant d'entendre parler de … instaquoi ? « Pourquoi est-ce que tu serais la risée de instamachin ? », demanda-t-il. Non mais les jeunes aussi, toutes les semaines ils avaient autre chose. Lui, il était resté à Facebook, mais apparemment, maintenant on pouvait être la risée d'instatruc. D'accord. « Je suis sûr que demain tu auras tout oublié », fit-il en levant les yeux au ciel. Mais la jeune fille tourna les talons pour avancer, perdit l'équilibre et manqua de s'étaler à nouveau. Luke se retint de rire, parce qu'il ne voulait pas la vexer à force de se moquer. Mais franchement, cette gamine était hilarante. « Et alors, ta chute est sur amstamgram, c'est pas la fin de ta vie, arrête de dramatiser », fit-il. Je me répète, mais Bria n'était même pas habitante d'une certaine ville du Sud de la France. Le jeune homme s'approcha d'elle et prit ses sachets. « Qu'est-ce que tu veux que je fasse pour que amstramgram t'oublie ? Que je danse dans la fontaine ? Que je leur montre mes fesses ? », demanda-t-il d'un ton sarcastique. Non, en fait, tout bien réfléchi, il n'avait pas fini de l'embêter.  
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Ven 18 Mai - 13:46 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
« OUI ! » m’énervai-je encore plus et je l’éclabousse davantage alors qu’il continue toujours à se foutre de ma gueule et ça ne s’est pas arrangé. En fait, rien ne s’arrange avec lui, ça part en couilles, ça s’empire. Au final, c’est moi qui en prends pour mon grade, parce que je vais devenir la risée d’instagram maintenant. Encore heureuse que tonton Luke n’a pas un téléphone assez sophistiqué. « Je croyais que le téléphone pour toi sert qu’à téléphoner et envoyer des messages ! Pas à filmer ! » répliquai-je assez énervée. Franchement, c’est tant mieux qu’il soit complètement à la ramasse niveau technologie comparé à tonton Newt et papa, eux, ils n’auraient pas hésité à filmer ces bâtards ! La famille Holloway est constitué de membres assez fourbes et j’en fais partie parce que ma vengeance auprès de tonton sera TER-RI-BLE ! Je devrais prendre cela à la rigolade, mais c’est facile pour lui quand il n’a pas vraiment une réputation à tenir avec autant d’efforts comme moi. Je dois faire des efforts monstrueux pour être parfaite quoi, sauf que tonton Luke gâche tout et Instagram se rit de moi. C’est horrible quand ça arrive. « Instagram tonton. C’est un réseau social où tu postes des photos de toi ou des autres et t’en fais un post. Des gens peuvent appuyer sur un coeur pour dire qu’ils aiment bien la photo ou pas, c’est comme ça que tu deviens un peu la célébrité. » une pause et je le regarde sérieusement. « Oui Luke Holloway ! JE suis une célébrité ! Tu viens de pourrir ma réputation en me jetant dans la fontaine ! » fis-je avec un ton le plus mélodramatique possible. Je suis sortie de la fontaine grâce à lui, mais c’est pas pour autant que je suis épargnée parce que voilà, je suis trempée comme pas possible là. « Non, mais alors là, tu te trompes lourdement Lucky Luke. Tu verras… » et c’est à ce moment là que je commence à préparer un plan de vengeance pour lui. Histoire qu’il teste aussi l’effet Instagram et il verra, ce n’est pas de la rigolade et quand c’est sur internet, ça le reste et ça va rester pour très longtemps…! Je pars fièrement et refuse de lui parler ou quoi. Sauf que ben, je fais encore mon spectacle, je manque de tomber par terre et bien sûr, j’ai vu mon oncle se moquer gentiment de moi. C’est vexant à force. Il veut me faire payer pour avoir séché les cours ou quoi ? Eh ben, c’est gagné…! Je regarde mon téléphone et ma chute dans la fontaine était bien et bel filmé. Ma vie est fichue. J’étais dans la dramatisation (limite je pourrai être une co-star avec Aurora Callahan) et je regarde mon oncle à nouveau. « Bon écoutes, tu ne connais pas Instagram. Je vais te le faire découvrir… Tu verras que c’est une horreur ce truc des fois. » fis-je avant de plonger mon nez au téléphone, bidouiller quelque chose alors que mon oncle a gentiment pris mes sacs de peur que je tombe à nouveau peut-être ou tout simplement parce qu’il commence à culpabiliser. Dans tous les cas, je suis resté silencieuse et veillais à bien cacher ce que j’étais en train de faire avant de dire tout simplement. « VOILÀ ! » fis-je avec un air un peu exaspéré alors que nous étions sortis du centre commercial, je suis toujours aussi trempée et tout le monde sourit à chaque fois, j’aime vraiment pas ça. Je préfère qu’on me sourit pour d’autres raisons.  « Tient, lis ça. » fis-je en montrant le post d’instagram que j’ai fait de lui, en prenant une photo qui a été prise y a un bail et qui explique que les gens peuvent l’aborder directement. « Tu auras toutes les femmes à tes pieds que tu en auras marre de ton charme Holloway. » ricanai-je alors que ça commence à avoir des likes et des commentaires sur le coup.
electric bird.



You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Dim 3 Juin - 18:42 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Ah les adolescents. Constamment en train de dramatiser. Luke n'était pas comme ça quand il était jeune. C'est un affreux mensonge, il était comme ça aussi. Mais c'était surtout que les adolescents avaient des dramas qu'il n'était pas en mesure de comprendre. Genre toute cette histoire de réputation par exemple. Enfin bon. Brianna l'éclaboussait et même si ses vêtements de retrouvaient mouillés, ça ne l'empêchait toujours pas de rire comme une baleine. Ou comme un porc, dixit la naine. « Justement. Je crois que je vais me moderniser un peu, comme ça la prochaine fois je pourrais vraiment te filmer », rétorqua-t-il. Enfin, pas certain qu'il y arriverait cependant. Luke était véritablement allergique à la technologie. Il n'avait pas d'ordinateur ou de tablette chez lui. Il n'avait même pas de télévision ou de connexion internet. A croire qu'il vivait dans une grotte comme un homme des cavernes. Mais il n'avait pas besoin de toute ces choses, il ne voyait pas bien ce qu'il en aurait fait de toute façon. Mais cette fois, il regrettait de ne pas être à la pointe de la technologie comme sa nièce ou ses frangins. Il aurait pu ramener la vidéo à la prochaine réunion de la famille Holloway. Ça aurait été sympa et ça aurai permis à Brianna de remettre un peu les pieds sur terre. Mais le jeune homme perdit rapidement son sourire. Amstramgram ? Kézaco ? Il n'était pourtant pas vieux mais apparemment il avait raté pas mal de choses question applications et modernité. « Mais c'est des conneries ton application là, pourquoi vouloir montrer tes photos à tout le monde et pourquoi vouloir que les gens les aiment ? Et pourquoi vouloir devenir célèbre d'ailleurs ? Des photos c'est supposé s'imprimer et se coller dans un album non ? », demanda-t-il. D'accord, ça faisait beaucoup de questions mais il se demandait quel était le délire des jeunes de vouloir partager leurs vies toutes entières sur les réseaux sociaux. Facebook recueillait une quantité hallucinante d'informations, sans compter les gens qui disaient absolument tout ce qui leur passait par la tête sur le réseau social. Et maintenant, les jeunes postaient aussi toutes leurs photos sur le net. Pas étonnant que la cybercriminalité montait en flèche. Un de ces quatre, Luke allait devoir parler à Brianna des dangers de parler avec des inconnus en ligne tiens. « Une célébrité mon cul ouais. Arrête de te prendre pour Queen B, Brianna Holloway. T'es juste ma nièce et tu vis dans le fin fond de la Caroline », rétorqua-t-il en levant les yeux au ciel. Une célébrité et puis quoi encore. Et oui, Luke savait qui était Queen B, ça vous en bouche un coin hein. A vrai dire, cette histoire le fatiguait. Par le passé, il prenait un malin plaisir à embêter sa nièce et à la ridiculiser gentiment. Mais cette histoire de popularité et de célébrité, ça lui donnait envie de passer sa journée à lever les yeux au ciel. Enfin bon, le marshal l'aida à sortir de la fontaine et la gamine marcha telle une impératrice, fière et hautaine, juste parce qu'elle le boudait. Mais le sol était trempé et elle avec et avec ses chaussures en cuir, elle glissait. Il se retenait de rire, difficilement, tandis qu'elle prétendait que sa vie était gâchée parce que la scène avait été filmée. « C'est une horreur parce que tu y attaches de l'importance. Si tu t'en fou, les gens n'auront aucune raison de se moquer de toi et … putain mais qu'est-ce que tu fais ? », s'agaça-t-il alors qu'elle bidouillait sur son téléphone. Pour une fois qu'il essayait de se montrer philosophique elle ne l'écoutait même pas. Le jeune homme s'efforçait de cacher son exaspération – en fait c'est son téléphone qu'il aurait dû balancer dans la fontaine. Agacé, il jeta un coup d’œil à son écran et leva les yeux au ciel. « Déjà, où as-tu trouver cette photo ? », fit-il en soupirant. Il détestait poser, donc elle avait du prendre la photo en douce. « T'étais pas obligée de préciser que j'étais US Marshal », ajouta-t-il sans cesser de râler. Il allait tuer cette gosse. Vraiment. Désolé Mike. « Je te jure si ton instamerde me cause des ennuis au travail, je pète ton téléphone », rouspéta-t-il. Voilà elle avait réussi à le mettre de mauvaise humeur et un Luke de mauvaise humeur ce n'était pas du tout une bonne chose. « Et j'veux pas de femme en plus », acheva-t-il. C'est bon, il avait assez donné avec les femmes. Maintenant il boudait.  


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Dim 3 Juin - 21:49 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
Honnêtement ?
J’aurai préféré mettre mon oncle Luke à la vidéo pour une autre raison que de me ridiculiser. Franchement si c’est pour me filmer, me ridiculiser, il ne pourra pas compter sur moi pour savoir comment faire parce que là, c’en est hors de question. C’est mort même. Luke se démerdera tout seul et il fera tomber son téléphone dans l’eau comme un boulet, moi je m’en foutrais. En plus, il faut déjà qu’il comprenne ce que c’est internet et surtout ce que c’est instagram, c’est ce que j’essaye de faire… sauf que c’est pas vraiment gagné en fait. Je plisse les yeux en le regardant, puis je soupire. « Oui ça ce sont les photos privées, mais il y a aussi des photos publiques. Les photos que tu peux partager à travers le monde, mais aussi pour envoyer à ta famille qui vit à l’autre bout du monde. Bon c’est pas trop le cas pour nous, mais si je pars loin de là ou que je disparais… C’est de cette application-là que vous aurez de mes nouvelles. » Oui, je donne les informations comme celles-ci à Luke même s’il va trouver ça stupide, je sais qu’il la retiendra parce que… Oui. Cela aura une grande importance pour plus tard, pas maintenant, ni demain… Un jour. Puis tout le monde veut devenir célèbre, tout le monde veut fréquenter les stars. Internet les rapproche un peu trop aux fans, c’est dingue, mais y en a qui arrivent rien qu’en contactant les stars et sont vite propulsé sous les projecteurs. Enfin… Ça peut peut-être arriver avec moi. « … Queen B ? Tu connais Queen B ? Toi ?! Tu connais…? » fis-je totalement choquée. Ah mais oui, mon oncle qui est méga pas à l’affut d’internet ou de télé ou quoi, il connait Queen B. « Pour l’instant. Tu verras quand je m’envolerai à New York ou ailleurs. On me connaîtra d’une manière ou d’une autre. Au moins y a environ 12,000 abonnés qui savent qui je suis. » fis-je un peu fière, un peu trop fière comme un paon. Ah mais oui, tonton Luke il va rien comprendre. Bon d’accord, le côté célébrité me monte un peu trop à la tête et encore, je sais que dans le fond, il faut être réaliste. Ça ne va pas forcément arriver, tant pis sinon, je vais m’orienter vite fait dans l’humanitaire. Les gens ont besoin de moi, je veux voyager, je parle plusieurs langues et voilà.

Je voulais partir en mode, geste de cheveu à la façon Oréal, mais mes cheveux sont trop courts. Je voulais marcher en mode mannequin, mais mes chaussures glissent et je manque de tomber. Je suis démaquillée et on a l’impression que j’ai pleuré. J’ai les vêtements où je donne l’impression d’être dans un sac poubelle tricolore. Donc autrement dit, l’effet de célébrité, c’est raté à fond. Merci tonton. Enfin, il va voir, il peut rire, mais il va pas rire longtemps quand même. Oh pas pour longtemps d’ailleurs vu le coup que je suis en train de préparer pour lui. Je ne l’écoute pas forcément, mais voilà. Hop. J’ai fait ça. J’ai posté un post sur Instagram. « Je l’ai prise alors que tu discutais avec papa. Je vous parlais, mais vous étiez à fond dans vos discussions…» répondis-je tranquillement et bien sérieusement. « Non mais je l’ai fait quand même. » répondis-je encore. Oui je l’énerve, je le sais bien. Il m’a bien énervée. Alors je lui rends la balle. « J’en aurai un autre. » répondis-je encore une fois de plus. Oui j’ai déjà un autre téléphone juste au cas où. Je pourrais prendre celui de papa que Luke va le défoncer, mais il ne se rendra pas compte que ce n’était pas à moi. Je pourrai créer l’embrouille mine de rien. « Ça te rendrait moins grognon. Je te jure, tu ressembles au SDF grognon que j’ai croisé. Tout l’emmerde en fait. Même l’instagram. » Surtout que lui, il n’a jamais voulu d’instagramerde et encore, je l’ai vu sur Instagram ces derniers temps. Ce mec se fout des fois de la gueule du monde je vous jure.

Enfin bref. On a fini par bouder tous les deux, puisqu’on ne parle pas. Je n’ai pas la moindre idée où on allait, mais voilà. On marchait tranquillement et c’est bon. Je me dirige vers chez moi ceci dit et je ne sais pas pour tonton Luke. « Écoutes tonton, si on boude comme ça. Autant se séparer là maintenant… J’ai pas envie de passer le reste de la journée avec un grincheux et toi non plus je pense pas que tu veuilles passer la journée avec une jeune diva chieuse. » fis-je en m’arrêtant tout simplement face à lui pour le stopper. Il pourrait très bien m’écraser, je ne bougerai pas de là.
electric bird.



You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 147
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : louise hernandez (tatiana maslany) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ jocelyn ahern-fields (rachel bilson) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Sam 16 Juin - 15:18 )


Brianna & Luke

When everybody else refrains my uncle Jonny did cocaine. He's convinced himself right in his brain that it helps to take away the pain. Hey, Jonny ! Hey, what you say, Jonny ?I wanna go out tonight. Come a little closer to the city lights. Levitation ain't your only friend. Levitation coming back again. Feel a burning in your body's core. It's a yearning that you can't ignore. Now I wanna go out tonight.



Bon, peut-être que dans le fond, je dis bien peut-être, ce n'était pas une si bonne idée d'embêter Brianna de la sorte. Mais franchement, c'était tellement bon. Le jeune homme aimait se moquer gentiment, il n'allait pas s'en cacher. Après tout, qu'est-ce qu'elle risquait dans la fontaine de ce centre commercial ? Rien du tout. A part peut-être dans la risée de amstragram, mais comme il ne savait pas ce que c'était il s'en fichait. Enfin, sauf que maintenant il savait ce que c'était et ça l'embêtait un peu. Les jeunes de nos jours ils étaient obligés de tout partager sur les réseaux sociaux. Bientôt ils allaient parler de ce qu'ils mangeaient et de la fréquence de leurs passages aux toilettes. « D'accord d'accord je vois. C'est complètement con ton truc, mais j'ai compris », répondit-il en haussant les épaules. Bon, de un, il allait très rapidement se créer un compte sur ce machin, pour pouvoir surveiller ce qu'elle faisait. De deux, les jeunes ils étaient fatigants. A les entendre, tout était une question de like. Ils cherchaient justes à se créer une réputation virtuelle, pour flatter leur ego virtuel. Mais sur combien de ces personnes est-ce qu'ils pouvaient compter dans la vraie vie ? Sans doute pas beaucoup. « Bien sûr que je sais qui est Queen B, je ne vis pas dans une grotte non plus », fit-il en levant les yeux au ciel. Même que Luke n'aime pas sa musique, ni son corps. Il la trouve vulgaire et surfaite. Et refaite aussi d'ailleurs. Enfin bref, elle n'est pas belle à ses yeux voilà. « Ah ouais et ces 12 000 abonnés ils peuvent remplir ton frigo et payer ton loyer ? Si oui, ça m'intéresse, sinon, bah ils servent à que dalle ces gens », répondit-il, carrément blasé. A part à l'espionner sur internet il ne voyait pas à quoi ces gens pouvaient servir. Mais bon, comme c'était une adolescente et qu'elle était têtue, il pouvait tout aussi bien parler à un mur que ça aurait le même effet.

Le jeune homme finit par soupirer. Ce n'était pas comme ça qu'il voyait son après-midi avec sa nièce. Elle faisait la princesse pour s'en aller, mais elle manquait encore de se vautrer. Ils allaient finir par vraiment se disputer et se bouder. Ça ne le faisait même plus rire Luke. Surtout pas quand elle avait posté une photo sur son amstramgram là. C'était plutôt énervant. Il n'était pas un lycéen lui, il était US Marshal et tout le monde n'était pas supposé le savoir. « Je note à l'avenir de ne pas te laisser traîner dans le coin quand je parle », fit-il plutôt bougon. Franchement cette histoire de photo ça l'embêtait. « Tu l'as fait parce que tu es une sale gosse qui n'en fait qu'à sa tête et qui se fout des conséquences », ajouta-t-il. Visiblement cette gosse, tant qu'elle ne se trouverait pas dans une situation de merde à cause de ses bêtises, elle ne comprendrait pas que ses actes pouvaient avoir des conséquences. « Que tu veuilles poster des photos c'est une chose, mais dire que je suis US Marshal ça pourrait m'attirer des emmerdes », s'agaça-t-il. Tiens ce serait génial si, en protégeant une personne, il se faisait reconnaître et qu'il se faisait buter. Enfin bon, Luke était franchement remonté et ça se voyait à la façon dont il fronçait les sourcils, passablement énervé. Il n'avait même plus envie de débattre avec elle, il préférait laisser tomber. Il n'obtiendrait rien parce qu'elle s'entêtait à défier l'autorité. Eh bien grand bien lui en fasse. « Peut-être que le SDF est grognon parce qu'il a une nièce insupportable, va savoir », rétorqua-t-il en haussant les épaules. Bon. Il était un adulte et il devait se comporter comme tel mais elle avait clairement dépassé les bornes à ses yeux. Il ne savait à vrai dire plus comment lui parler. En temps normal, elle savait au moins faire preuve de respect à son égard. Voilà, maintenant tous les deux marchaient et boudaient. C'était merveilleux comme ambiance. Finalement, la jeune fille s'arrêta en face de lui et il croisa les bras, passablement agacé. Bon, ils avaient passé un bon début de journée, ce serait peut-être un peu bête de tout gâcher maintenant. Luke finit par soupirer. « Ok ça va », concéda-t-il. Bon, ils allaient reparler de ça tôt ou tard, parce que ça allait vite le gonfler si elle exposait partout qu'il était un Marshal, mais pour l'instant, il valait mieux laisser courir. « Je peux te déposer à la maison avec tes affaires comme ça tu pourras te changer et me présenter ton chien », proposa-t-il. Allez, il fallait bien faire retomber la tension et il était curieux de découvrir cette fameuse boule de poils. « Et si tu veux après ça je t'emmènerais manger quelque part. Ou bien j'te ferais à manger comme tu veux », ajouta-t-il. Si Mike était au travail, il ne rentrerait pas de suite de toute façon. 


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 242
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan) - Simone Esposito (Ryan Gosling) - Timothy Mancini (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac) - Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( Jeu 21 Juin - 22:20 )

are you kidding me ?
Luke & Brianna
Apprendre à tonton Luke ce que c’est Instagram, c’est assez amusant dans le fond, même s’il n’arrête pas de critiquer. Forcément, il m’a surprise à connaître Queen B, c’est qu’il ne vit pas dans une grotte autant qu’il le dit… Alors bon, ça m’avait donné de l’espoir s’il s’y connaissait aux applications, mais c’est trop lui demander. Enfin bref, je lui ai parlé de mes abonnés, comme si c’était important. Dans le fond, je sais que ça ne l’est pas, mais tonton Luke et même Andrés critiquent quand même le pouvoir de l’internet et les bons côtés que ça peut avoir en vrai. Je peux tourner cela à mon avantage par exemple, comme demander un logement juste au cas où s’il y a un soucis ou encore récolter un témoignage et… « Oui, ils peuvent m’apporter des revenus. C’est ce qu’on appelle être un influenceur. Imagine ? Je voyage dans le monde, je poste des photos, je sponsorise forcément quelques marques, mais ça m’apporte un minimum pour vivre » fis-je en haussant les épaules, ça pourrait être une bonne option et je pourrai avoir encore plus de likes et de nouveaux abonnés. Après, ce n’est qu’un détail et ce n’est pas forcément quelque chose dont j’aurai envie de me focaliser. Mais ce qui est intéressant, c’est quand je fais un appel à l’aide, les gens me répondent. Quand je fais un commentaire par rapport à la personne, un avis ou une critique, ils réagissent aussi et il y en aura qui réagissent déjà par rapport au statut que j’ai posté sur mon oncle. En tout cas, je vois que ça blasait mon oncle et que cette blague ne le faisait pas rire. Bon au moins, il n’est pas le seul dans cette galère parce que oui, sa blague de me jeter dans la fontaine ne me faisait pas rire du tout non plus. Il ne voudra plus me laisser trainer dans les alentours. « De toute façon que ce soit avec papa ou pas, y aura toujours un moment où je te prendrais en photo. Comme là maintenant. » mais je ne le fais pas de suite, parce que je sais que si je lève mon téléphone pour le prendre en photo, il va le choper ou encore le casser. J’ai déjà un autre téléphone, c’est sûr, mais cela me fera chier de reprendre le vieux. J’aurai pu taper du pied pour qu’il me rembourse, mais il me remboursera que dalle parce que je l’aurai cherché. « Relax un peu ! Il n’y aura pas de conséquences ! » soupirai-je en levant les yeux au ciel alors que mon oncle faisait sa drama à son tour et fait comme si c’était la fin du monde. Allez, ce n’est pas si grave que ça que je laisse quelques minutes le mot marshall avant que je ne le supprime pour de bon. Je n’avais pas réfléchi aux conséquences, je l’avoue mais maintenant qu’il me l’avait dit, ça m’a fait vite chié. Parce que je n’ai pas envie de retrouver mon oncle mort criblé sous les balles et ce, par ma faute parce que je n’ai pas aimé sa blague de la fontaine.

Il ne veut pas de femme, ok soit. Mais remarque, ça le rendrait moins grognon quand même ! Qu’il voit une femme ou deux, histoire de se décoincer un peu et qu’il ne soit pas en relation avec sa main quoi. Je soupire et lève les yeux au ciel à sa réponse. Une nièce insupportable, mais oui. « Ce n’est pas nouveau, j’ai toujours été insupportable. » Même si apparemment, j’ai clairement dépassé les bornes et c’est parce que j’aime beaucoup mon oncle que je suis prête à faire marche arrière. Seulement si on se boude comme ça pendant tout le reste du chemin, ça ne va pas le faire en fait ! Autant que je rentre chez moi, parce que j’ai quand même mes devoirs à faire, même si je n’ai pas l’air d’être une élève sérieuse en ce moment. Je me suis arrêtée et je lui ai dit que ce n’était pas la peine de continuer comme ça. Je ne peux pas être boudeuse face à sa proposition alors je soupire pour évacuer la tension, surtout s’il me propose de faire à manger. J’hausse les épaules « On fait comme ça. Même si c’est plutôt dans l’ordre du: je te présente Mulder, pendant que tu t’amuses avec lui je file me changer. Je ne sais pas ce qu’on pourrait manger dehors… » Surtout que je dois faire attention à ma ligne. Enfin, on trouvera sûrement à ce moment-là. Alors nous continuons à marcher, tranquillement et je sors mon téléphone pour bidouiller quelque chose. J’ai fini par supprimer mon post au final au lieu de l’éditer et je le montre à mon oncle alors qu’on arrive devant la porte. Je lui ai passé mon téléphone. « Pardon pour tout à l’heure. Tu m’avais vraiment énervée avec ta blague pourrie… » m’excusai-je avant de chercher les clefs… Que je cherche encore dans mes poches, puis je prends un air paniqué. « Tonton… » Où sont mes clefs ?? « … Mes clefs… Ils étaient dans ma poche… » Je cherche encore. « Ils ont dû tomber dans la fontaine !! » Non non ! Ce ne peut pas être possible ! Pourquoi ça arrive à moi là maintenant ?! C’est ma punition pour avoir séché les cours là ? Non mais non ! Je me suis excusée là pour la photo ! « Passe moi mon sac s’il te plait ! » Je récupère mon sac que je lui ai presque arraché des mains alors que je pouvais entendre Mulder de l’autre côté, en train de gratter à la porte. « Oui Mulder je suis là ! … Si j’arrive à trouver les c… AH ! C’est bon tonton je les ai ! » soupirai-je de soulagement tout en brandissant les clefs en l’air. Je suis soulagée… Je le laisse ouvrir la porte alors que je suis en train de fermer mon sac de cours, mais à peine que la porte est ouverte que Mulder sort et me saute dessus. Je perds l’équilibre et mon dos se cogne contre les jambes de tonton Luke alors que Mulder me salue à coup de langue. « Muldy !! » Je rigole malgré moi parce que ça me chatouille et ça me fait rire dans le fond le fait qu’il lèche mon maquillage qui a coulé.
electric bird.



You rock my world

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: are you kidding me ? ✻ brianna ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

are you kidding me ? ✻ brianna

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération