I was there the right day at the right time + LOU

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 1338
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood
›› Schizophrénie : holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

I was there the right day at the right time + LOU ✻ ( Dim 18 Mar - 15:42 )

lou&sevan ⊹ Ce soir Sevan avait décidé de passer la soirée de l’autre côté du comptoir. Quand bien même il s’était découvert une passion dans le fait préparer des cocktails et servir des clients, jouer le barman n’était pas vraiment dans ses ambitions à long terme. Il aimait jouer le serveur de temps à autre, mais il était surtout là pour gérer le 5th, d’un point de vue comptabilité, gestion des employés, des événements et cela nécessité qu’il sorte de son rôle de barman. Tous ces papiers c’était nouveau pour lui et ça lui prenait pas mal la tête alors plutôt que de rester enfermé dans son bureau le nez sur ces chiffres qui se mélangent, s’additionne et se multiplie tout seul dans son esprit il avait décidé de venir travailler directement dans le bar. Installé au comptoir, un verre de whisky posé à quelques centimètres de lui, c’était difficile à croire mais il arrivait beaucoup plus à se concentrer dans cet environnement. De plus ici il pouvait observer Maximilian, le nouveau serveur qu’il avait engagé il y a quelques semaines à peine, cet ancien footballeur à qui l’on n’avait pas fait de cadeau. Tout comme lui il ne connaissait rien du monde de l’hôtellerie, de la restauration et pourtant ce soir il semblait s’en sortir à merveille. Courant d’un bout à l’autre pour satisfaire chaque commande, chaque client. Après une gorgée Sevan sortit son téléphone de sa poche arrière pour envoyer un message à Liv la prévenant qu’il ne rentrerait pas tout de suite mais qu’il l’embrasserait en arrivant. Même si bien souvent elle ne se réveille pas Liv tiens à ce que Sevan l’embrasse lorsqu’il rentre, cela le fait rire mais il le fait, prenant même quelques secondes pour la regarder dormir avant de tomber à son tour dans les bras de morphée. Reposant finalement son regard sur Max, Sevan eut une idée et décida de la partager à son nouvel employé. « Tu sais quoi tu viens de me donner une idée. Je pense que de temps en temps on devrait retransmettre les grands matchs de foot. On installerait des écrans géants là-bas et là » Dit-il en accompagnant sa parole par les gestes « Sa rapporterais un maximum de client tu crois pas ? » Max semblait d’accord avec son idée et s’éloigna à nouveau pour continuer à servir les clients. L’ancien agent du FBI, très emballée par son idée rangea alors dans une pochette toute sa comptabilité et commença à faire une liste de ce qu’ils pourraient prévoir pour ses soirées sur la seule chose qu’il trouva à proximité. Une serviette en papier. Sevan écrit pendant un long moment sur cette serviette en papier quand il finit par relever la tête en sentant une présence à ses côtés. Lorsqu’il découvre la jeune femme brune qui a pris place à quelques centimètres de lui seulement il lui faut quelque seconde pour remettre un nom et un souvenir sur son visage. Quand finalement il se souvient. Cette fille, c’est celle qui c’est percuter par une voiture il y a quelques mois de ça à quelques pas d’ici. Sevan était sur le lieu de l’accident à cet instant, il avait alors immédiatement appelé les ambulances et avait réalisé les premiers gestes d’urgence. Il l’avait ensuite accompagné dans l’ambulance jusqu’à l’hôpital, lui laissant un bouquet de fleurs avec un mot lui souhaitant un bon rétablissement puis il était rentré chez elle sans jamais avoir de nouvelles de cette fille. C’était finalement elle qui était revenu à sa rencontre, à moins qu’en vérité le fit qu’elle soit assise à côté de lui soit un pur hasard, ce qui pourrait totalement être le cas. Malgré tout comme elle le regardait avec insistance le blond lança un simple « Salut » à son attention. Désireux de savoir ce qu’elle pouvait bien lui vouloir.



YOU ARE WHAT I WANT

Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autre qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être restée ou partie. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 16/02/2018
›› Commérages : 197
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Selena Queen Gomez
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: I was there the right day at the right time + LOU ✻ ( Lun 2 Avr - 17:33 )

i was there the right day at the right time ✻✻✻ Lou, elle revit. Enfin. Enfin ! On vient de lui enlever la dernière chose qui lui rappelait ce foutu accident : son plâtre. Quand on lui avait demandé si elle voulait le garder comme souvenir, elle a bien cru qu'elle allait tuer la personne en face d'elle. Mais, après mûres réflexions, elle a compris que ce choix aurait été totalement puérile et inutile. Elle a donc sourit, un vrai sourire, et elle a dit non. Qu'il garde ce foutu plâtre de malheur qui lui a bousillé la vie pendant un peu plus d'un mois. Maintenant, elle devait se concentrer sur ses rattrapages de cours. Lou savait qu'elle ne pourrait pas forcer de trop sur sa jambe. Mais la danse commençait sérieusement à lui manquer et elle ne tarderait pas à retrouver son parquet à s'éclater dessus. Libre. Voilà comment elle se sentait quand elle est sorti de l'hôpital. Néanmoins, elle ne se sentait pas d'attaque à rentrer à la maison. Retrouver un Adrian complètement torché ? Très peu pour elle. Aller au mall ? C'était une solution envisageable si Madame n'avait pas fait chauffer un peu trop sa carte bleue dans la semaine déjà. Appeler Emma et lui parler, longuement ? Ouais, c'était cool ça Mais cette dernière devait être occupée puisqu'elle ne répondait pas à ses appels. Eh merde. Elle allait s'ennuyer. Alors, Lou, elle marche. Elle déambule. Elle repense au baiser qu'elle a échangé avec la blonde, la nuit dernière, dans ce bar. Elle repense à ces lèvres sucrées qui ont touchés les siennes et titiller son appétit. Elle repense à cette façon qu'avait Emma de la regarder, après, comme si elle attendait une réaction de la part de la Perkins. A force de marcher et de penser, elle se dirige vers le 5th. Un petit bar qui avait pris un sacré coup de mauvaise pub lors de son ouverture. Par chance, Lou se trouvait au Bahamas à ce moment là. Loin de tous les soucis. Mais, elle se souvient aussi que c'est le nom que lui a donné le brun qui lui a sauvé la vie. Peut-être qu'elle pourrait aller le remercier ? Elle lui doit bien ça. Quand Lou entre, elle sent divers regards se poser sur elle. Elle réponds à certains par un petit sourire coquin. Qu'ils aillent en enfers, ces pervers. Elle se fera une jolie joie de les recaler quand ils viendront la voir. Du regard, elle cherche Sevan. Elle le voit, accolé au bar, occupé. Lou s'installe donc à côté, attendant qu'il finisse ce qu'il fait pour pouvoir l'accoster. « Salut » A nouveau, un sourire se peint sur son minois enfantin. « B'jour. » Ou bonsoir, elle sait pas réellement à partir de quelle heure on doit le dire. « Alors c'est ici que tu travailles, uhm ? C'est plutôt sympa comme ambiance. » Lou, elle aime. Elle adhère même. Avec un peu de chance, elle proposerait à ces amis de venir ici. Peut-être. « Dommage que les gens gardent l'ouverture en mémoire. » Loin 'elle l'envie de remuer le couteau mais ... Si, Lou, c'est un peu une bitchina; Comme Marion. « Je venais ici pour te remercier, tu sais, de m'avoir sauver la vie sur la grande route. » Sa maman lui avait toujours appris à se montrer un minimum polie et courtoise, alors elle faisait en sorte de l'appliquée, la jeune. « Je t'aurais bien acheté une bouteille ou des gâteaux, mais mon père a trouvé amusant de mettre un plafond à ma carte de crédit. » Mais ... Ouais, Sevan devait s'en foutre royalement. « Je peux rester un peu ici même si j'ai pas ma carte d'identité pour prouver que je suis majeur ? J'aimerais bien discuter un peu avec toi, si tu veux bien. J'ai quelques questions ... » Du style : « Est-ce que tu te souviens de la marque de la voiture ? » Parce que Lou, non. Et la police la saoule avec ça. « J'ai pas vraiment de souvenir et la policière qui est en charge de l'enquête suppose que je lui mens. T'y crois toi ? Une vraie pétasse. » Heureusement, ce n'est pas Holia.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Lightning and the thunder ♒︎ Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind © endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 1338
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood
›› Schizophrénie : holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: I was there the right day at the right time + LOU ✻ ( Mer 25 Avr - 17:47 )

lou&sevan ⊹ Le 5th était la nouvelle priorité de Sevan, son nouveau job et il comptait bien tout faire pour que celui-ci fonctionne malgré la concurrence. Si dans les grandes villes la nouveauté rime avec curiosité ici à Cap Harbor c’est différent. Les gens se méfient et beaucoup préfère garder leurs bonnes vieilles habitudes. De plus la mauvaise pub de l’ouverture n’avait pas aidé. Pourtant aujourd’hui, plus d’un an après son ouverture officielle le 5th a fini par se faire une clientèle, des habitués qui viennent chaque samedi, puis petit à petit sont arrivés les amis de ces habitués qui en ont parlé autour d’eux. Et ainsi de suite jusqu’à ce soir. Ce soir ou le bar se remplit rapidement, Sevan au milieu de tout ça tente de travailler, de trouver de nouvelles idées pour sans cesse se renouveler. Contre toute attente il aime bien ce nouveau travail. Appliqué à mettre ses écrits sur papier il lui faut quelques minutes pour s’apercevoir de la nouvelle présence à côté de lui. Finissant par se remettre en tête son visage il la salue, se demandant ce qu’elle fait, assise à ses côtés. « B'jour. Alors c'est ici que tu travailles, uhm ? C'est plutôt sympa comme ambiance. » Il acquiesce d’un signe de tête tout en souriant se demandant soudain si elle a même l’âge de boire de l’alcool. En vérité hormis son prénom il ne sait rien d’elle et pourtant la voila, assise à côté de lui à discuter comme s’ils avaient déjà fait les présentations. « C’est gentil, je fais tout pour en tout cas » Qu’il ajouta pour la remercier du compliment. « Dommage que les gens gardent l'ouverture en mémoire. » Comment taper là ou sa fait mal. Sevan il la regarde, sans sourciller. « Cela ne les a pas empêchés de venir en tout cas » Peut-être certains geek en mal d’aventure espèrent-ils qu’une nouvelle fusillade aura lieu. Etait-elle là le soir de la fusillade ? Il n’en sait rien. Il se souvient pourtant de la plupart des visages de cette soirée, ces visages défigurés par la peur, l’horreur devant les cadavres. Cette soirée reste encore un très mauvais souvenir bien qu’ils ne souhaitent pas le montrer. « Je venais ici pour te remercier, tu sais, de m'avoir sauver la vie sur la grande route. » Elle est donc venu pour ça ? Simplement pour ça ? « Je suis content que tu ailles bien » La réaction qu’il avait eu ce jour là lui avait semblait évidente, naturelle, sans qu’il se rende vraiment compte à cet instant qu’il avait sauvé une vie. « Ta jambe va mieux ? » Demande t-il après avoir remarqué qu’elle n’avait ni plâtre, ni béquille. « Je t'aurais bien acheté une bouteille ou des gâteaux, mais mon père a trouvé amusant de mettre un plafond à ma carte de crédit. » Ce qui confortait Sevan dans son idée que cette fille n’était certainement pas majeur. « Je peux rester un peu ici même si j'ai pas ma carte d'identité pour prouver que je suis majeur ? J'aimerais bien discuter un peu avec toi, si tu veux bien. J'ai quelques questions ... »  Des questions ? Cela l’interroge. Que peut-elle bien avoir à lui demander. « Tu peux rester oui, je répondrais à tes questions, en revanche personne ne te servirais d’alcool » Il n’est pas sur qu’elle dise vrai lorsqu’elle prétend être majeur donc ce sera diabolo pour elle mais pour ce qui est de l’écouter et de lui apporter des réponses là il n’avait aucune contre-indication. « Est-ce que tu te souviens de la marque de la voiture ? » Le blond réfléchit quelques secondes et avant qu’il ai le temps de répondre la jeune femme enchaîne. « J'ai pas vraiment de souvenir et la policière qui est en charge de l'enquête suppose que je lui mens. T'y crois toi ? Une vraie pétasse. » Et pourquoi donc Lou mentirait-elle ? Ce raisonnement est complètement idiot pour l’ex-agent du FBI. « Il me semble que c’était un Nissan Qashqai blanc » Un instant il avait pensé le poursuivre d’ailleurs avant de se rappeler qu’il n’était plus un agent, et puis surtout il avait vu le corps de Lou étendu sur la route et avait donc abandonné sa course poursuite. « Mais ça veut dire qu’ils n’ont toujours pas retrouvé le gars qui a fait ça ? »  Un instant il pensa que les flics de cette ville n’était vraiment bon à rien. « Tu sais s’ils ont regardé les caméras de surveillance ? Il y a des caméras dans ce quartier je suis sur que l’on peut retrouver cette voiture et ainsi le numéro d’immatriculation » Et donc par élimination le chauffard. « J’ai pas été voir la police pour leur dire ce que j’avais vu parce que je n’étais pas le seul témoin alors je pensais qu’ils avaient déjà suffisamment d’informations ». Il aurait du se reconvertir en flic en fait par en barman. « Max, sers à la demoiselle une limonade s’il te plait » Dit-il à l’intention de son amie afin qu’il serve la brune alors qu’il terminait son propre verre d’une gorgée. « Comment tu t’es souvenu que je travaillais là ? » 



YOU ARE WHAT I WANT

Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autre qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être restée ou partie. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 16/02/2018
›› Commérages : 197
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Selena Queen Gomez
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: I was there the right day at the right time + LOU ✻ ( Mar 15 Mai - 16:13 )

i was there the right day at the right time ✻✻✻ Sac à dos sur le dos obviously, Lou marche vers le 5th, ce Bad qu'elle ferait mieux de ne pas approcher si elle devait écouter son frère. Mais la brune a toujours eu la manie de tout faire à sa sauce, _aujourd'hui n'echappera pas à la règle. Elle s'installe, souriante et nonchalante sur une chaise du bar, près de son "sauveur" et elle attends que ce dernier réagisse. « C’est gentil, je fais tout pour en tout cas » On pourrait presque le ressentir, oui. Dommage qu'une chose affreuse se soit passée lors de l'ouverture. « Cela ne les a pas empêchés de venir en tout cas » C'est sûr. « Ça donne un certain charme. » Macabre. Hantée. Mais un charme quand même. Lou, elle sait que si l'evenement traumatisant n'aurait pas eu le lieu, le5th aurait été le nouveau bar tendance pour les étudiants. Elle en est certaine. « Je suis content que tu ailles bien » Elle aussi. « J'ai eu de la chance. » Que ce charmant monsieur soit là, que la voiture la prenne sur le côté, qu'elle retombe sans véritablement se blesser. « Ta jambe va mieux ? » Elle la lève pour que chacun puisse mieux la voir. « Plâtre enlevé. Un peu de rééducation et je vais pouvoir retourner sans soucis à la danse. » Oui, elle a eu énormément de chance. Si elle n'aurait pas pu continuer ses études artistiques, elle ne serait pas ce qu'elle serait devenu. En tout cas, elle ne se cache pas et le remercie de vive-voix pour ce qu.il a fait et demande même s'il l'autorise à rester. « Tu peux rester oui, je répondrais à tes questions, en revanche personne ne te servirais d’alcool » Quoi ? Lou s'offusque. « Et pourquoi ça ? » Elle a vingt-et-un ans. « Je suis majeur. » Vacciné et désormais en pleine santé. Bon. Lou se calme un peu et s'efforce de ne pas faire de scandal en public. Elle sort donc un carnet, un stylo et se met à poser ses questions. « Il me semble que c’était un Nissan Qashqai blanc » Elle note. « Mais ça veut dire qu’ils n’ont toujours pas retrouvé le gars qui a fait ça ? » En effet, ça veut dire ça. « Le gars ou la fille. Ils arrivent pas à savoir le sexe du conducteur alors en ce qui concerne le reste ... » Lou, elle a fini d'espérer. Voilà bientot deux mois que l'enquête n'avance pas. Mais est-ce que la police le veux ? « Tu sais s’ils ont regardé les caméras de surveillance ? Il y a des caméras dans ce quartier je suis sur que l’on peut retrouver cette voiture et ainsi le numéro d’immatriculation » Elle hausse les épaules. « J'en sais rien ... Peut-être. Je sais juste ce que j'entends à travers les fenêtres.» Et dieu merci, elles ont bien fait d'être fines. « Alors je fais ma propre enquête moi-même. » Parce qu'elle est persuadé qu'elle arrivera à a quelque chose. « J’ai pas été voir la police pour leur dire ce que j’avais vu parce que je n’étais pas le seul témoin alors je pensais qu’ils avaient déjà suffisamment d’informations ». Ellesecoue négativement la tête. « Non. Les gens donnent pleins de versions différentes. Et puis si votre témoignage les intéressait, il serait venu vous voir. » Mais c'est pas le cas alors Ca montre clairement leurs engagements et priorités. « Max, sers à la demoiselle une limonade s’il te plait » Une limonade, sérieux ? « Avec de la vodka, merci ! » Elle est pas une gamine. « Je porterais pas plainte si c'est ce qui te fais peur. » Promis, juré, cra- ah non, pas craché, c'est degueulasse. « Comment tu t’es souvenu que je travaillais là ? » c'est une histoire assez drôle à vrai dire. « Mon cerveau à la faculté d'avoir une mémoire. Puis, t'avez laissé la carte du bar à l'hopital. Je l'ai récupérée. » Lou peut sembler naïve et gamine, elle a quand même un sacré culot et la tete sur les épaules. Sevan devrait s'en rendre compte assez rapidement. « Merci, Max. » Elle lui offre un sourire et boit de suite une gorgée de sa ... Limonade sans alcool. Rha. « T'as un regard intimidant. » qu'elle avoue, a Sevan. Ses yeux bleus lui provoquent des picotements partout dans le corps. « Tu donnes l'impression d'analyser tout ce que je fais et dis, c'est vraiment perturbant. Heureusement que t'as une belle gueule, sinon, je t'aurais balancé mon verre à la figure. » Ouais, elle aime pas trop qu'on tente de comprendre ce qu'il se passe dans sa tete. Ou alors, qu'on la regarde longuement, tout simplement. Sacré spécimen cette Perkins.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Lightning and the thunder ♒︎ Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind © endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 1338
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood
›› Schizophrénie : holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: I was there the right day at the right time + LOU ✻ ( Dim 27 Mai - 12:36 )

lou&sevan ⊹ Lorsque Sevan reconnait le visage de la jeune femme assis à ses côtés il fronce les sourcils. Il ne s’attendait pas vraiment à la revoir un jour ou bien en tout cas il ne s’attendait pas à ce qu’elle vienne d’elle-même vers lui, dans son bar. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien lui vouloir ? Hormis être ici pour enfoncer un peu plus la mauvaise réputation de son bar. « Ça donne un certain charme. » Style maison hantée c’est ça ? Ouais c’est pas vraiment l’ambiance qu’il avait en tête à son ouverture. Elle venait donc pour le remercier. Sevan est assez gêné par ses remerciements car pour lui n’importe qui aurait fait la même chose, les connaissances en secourisme en plus pour lui c’est vrai. Il n’attendait pas vraiment qu’elle vienne le remercier malgré tout il était heureux de voir qu’elle allait bien. « J'ai eu de la chance. » Beaucoup de chance. « Plâtre enlevé. Un peu de rééducation et je vais pouvoir retourner sans soucis à la danse. » Il sourit. Il ne la connait pas et pourtant il comprend rapidement que le fait de pouvoir retourner à la danse semble très important pour elle. Sa passion ? Son métier ? Il n’en sait rien. « C’est super, je suis vraiment content pour toi » Il se répète une fois de plus qu’elle a eu de la chance. Elle aurait pu perdre l’usage de sa jambe, voir ses rêves détruit. A seulement 20 ans à peine. 20 ans, c’est l’âge qu’il lui donne alors qu’elle lui demande de boire un verre. Elle semble encore si jeune, hors de question qu’il lui serve de l’alcool. « Et pourquoi ça ? Je suis majeur. » Il la regarde avec un sourire et secoue la tête. « Ne me prends pas pour un idiot si tu veux que je reste courtois Lou » Il se rappelait de son nom maintenant. Le nom que l’hôpital avait retrouvé sur ses papiers et qu’on lui avait communiqué avant qu’il ne s’en aille. « Montre moi que j’ai tort sors moi ta carte d’identité » Dit-il d’un ton provocateur. C’était la seule preuve qu’elle pouvait lui fournir, la seule preuve qu’il accepterait. Sevan commence à répondre à ses questions alors qu’elle sort son carnet et son stylo tel une détective. Sherlock Holmes. Sevan tente de donner à la brune tous les détails dont il se souvient bien que la scène date de plusieurs semaines maintenant son ancien métier lui a appris à relever le moindre détail et à le garder en mémoire. Comme une photographie de l’événement. « Le gars ou la fille. Ils arrivent pas à savoir le sexe du conducteur alors en ce qui concerne le reste ... ». Sevan il penchait plus pour un mec mais c’était certainement ses antécédents dans le FBI qui lui faisait penser que la plupart des criminels sont des hommes. Ce qui est un pure cliché quand on y pense, après tout il est bien tombé amoureux d’une terroriste lui. Le meilleur moyen de connaître le sexe de cette personne, de connaître la plaque d’immatriculation c’était encore de regarder les vidéos de surveillance. « J'en sais rien ... Peut-être. Je sais juste ce que j'entends à travers les fenêtres. Alors je fais ma propre enquête moi-même. » Voila qui expliquait donc tout l’attirail du détective. « Tu ne penses pas que la police est plus à même que toi pour faire cette enquête ? » Il regretta immédiatement sa remarque lorsque Lou continua à parler « Non. Les gens donnent pleins de versions différentes. Et puis si votre témoignage les intéressait, il serait venu vous voir. » Il est vrai que vu dans ce sens la police n’avait pas l’air très intéressé par cette enquête. Après tout il n’y a eu personne de tuer alors ils n’en ont que faire. Il irait bien de lui-même donner son témoignage cependant il doute que ça les intéresse. Finalement peut-être a-t-elle raison de mener sa propre enquête pourtant Sevan s’inquiète. Que fera t-elle lorsqu’elle aura retrouvé la personne. Et si celui-ci ou celle-ci est quelqu’un de dangereux. « Tu devrais pas faire ça toute seule tu ne sais pas sur qui tu peux tomber » Et Sevan est bien placé pour savoir que les gens ont souvent l’air bien moins dangereux que ce qu’ils ne sont en réalité. « Je pourrais t’aider si tu veux. » Sev avait des doutes sur le fait qu’elle veuille bien accepter son offre. Elle semblait bien trop déterminée à coincer ce fumier pour vouloir partager ça avec qui que ce soit. « Avec de la vodka, merci ! » Il fronça les sourcils en sa direction puis jeta un coup d’œil à Max histoire de s’assurer qu’il ne ferait rien de tel. « Je porterais pas plainte si c'est ce qui te fais peur. » Peu importe. « Je m’en fiche, pas de carte d’identité, pas d’alcool, c’est tout » Ouais Sevan c’est un vieux grognon ronchon. « Mon cerveau à la faculté d'avoir une mémoire. Puis, t'avez laissé la carte du bar à l'hopital. Je l'ai récupérée. » Sevan ne se souvient même pas de ce détail. Surement avait-il dit à l’hôpital de l’appeler si elle n’allait pas bien. Et l’hôpital lui avait certainement répondu qu’ils ne seraient pas autorisé à lui donner des nouvelles puisqu’il n’était pas de la famille. « Merci, Max. » Il ne lui faut que quelques secondes pour se rendre compte que Max n’a ps mis d’alcool. Il l’en remercie d’un clin d’œil et reporte son attention sur elle. « T'as un regard intimidant. » Il fronce le sourcil le brun, surpris de sa remarque « T’as pourtant pas l’air intimidé du tout » Bien au contraire même, elle semblait plus sur d’elle qui ne l’avait jamais été avant ses 30 ans certainement. « Tu donnes l'impression d'analyser tout ce que je fais et dis, c'est vraiment perturbant. Heureusement que t'as une belle gueule, sinon, je t'aurais balancé mon verre à la figure. » Sevan ignorait que cette vieille habitude était aussi flagrante. Elle était même la première personne à le lui dire. « Analyser les gens ça faisait parti de mon job autrefois, je suppose qu’on perd pas l’habitude » Cette gamine qui avait certainement 10 ans de moins que lui ne manquait pas de culot en tout cas. « Tu es aussi directe avec tout le monde ? » Demanda t-il curieux face à sa manière d’agir. « T’as un sacré caractère en tout cas et tu sembles n’avoir peur de rien alors je suppose que t’as surement balancé pas mal de verre sur pas mal de personnes déjà. » Et il ne souhaite clairement pas être le prochain. « Mais il ne me faut pas beaucoup de capacité d’analyse pour dire ça et je suis sur que tu peux déduire autant de choses de moi seulement en m’observant » Après tout analyser les gens cela fait parti de la nature humaine non ? « En tout cas une chose est sure c’est que je ne voulais pas t’intimider, même s’il ne me semble pas l’avoir vraiment fait à en juger par ton attitude » En effet elle ne semblait en aucun cas gêné par sa présence ou son regard.



YOU ARE WHAT I WANT

Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autre qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être restée ou partie. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: I was there the right day at the right time + LOU ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I was there the right day at the right time + LOU

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération