Fight with fire [Fitzy brothers + Simone]

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1851
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam + Draven
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Fight with fire [Fitzy brothers + Simone] ✻ ( Mar 20 Mar - 13:32 )




Simone + Sasha + Jeff  
« Fight with fire. »
Il est tard, environ minuit-une heure du matin. Mon frère et moi revenons d'un dîner chez des amis de longue date que nous n'avions pas revu depuis une paye. Jeff est pas mal imbibé, là où j'ai de mon côté fait l'effort de me mesurer côté alcool pour pouvoir prendre le volant de sa voiture au retour. Revenant sur Cap Harbor par les routes de forêt, je remarque une voiture elle aussi présente sur la route. A part nous, il y a peu de circulation à cette heure. La voiture nous double d'ailleurs bientôt, presque au ralentis alors que ses occupants zieutent vite fait à l'intérieur. Je préfère qu'ils doublent que des les avoir au cul s'ils ont bu, à voir leur conduite étrange ou du moins lente comme s'ils prenaient soin de rouler en toute prudence par mesure de précaution.
Jeff lui, ne fait même pas gaffe, l'attention accaparée sur le choix d'un cd dans la boite à gant.

- Mais laisse ça, c’est très bien ! lâchais-je alors qu'un morceau de blues passe à la radio.

- Mais bordel, du blues, toujours du blues. Après on s'étonne que t'aies le blues ... lâche-t-il comme un con alors qu'il est à moitié cuit.

- Super frangin ... t'excelles toujours dans l'art du jeu de mot à la mords-moi le nœud !

Il me fille un coup dans l'épaule gentillet et attire bientôt mon attention sur un chemin de terre à gauche.

- Tourne là !

- Pour quoi faire, t'as envie de gerber ?

- J'te dis de tourner ! lâche-t-il fin excité.

Je m'exécute avant qu'il soit foutu de me faire faire une fausse manœuvre.

- Ça te rappelle rien ce coin ?!

- Han putain ouais ! réalisais-je en reconnaissant.

- Tu m'étonnes coco ! réplique-t-il.

En effet, le chemin de terre praticable en voiture, remonte à travers bois jusqu'à une ancienne ferme et une grange ou lui et moi ainsi que Tommy, plus jeunes, allions nous amuser. Et plus tard adolescent, c'était le lieu idéal pour s'acoquiner.

Une route plus large et goudronnée y mène lorsqu'on arrive par les hauteurs et j'enrage un peu qu'on ait pas eu l'idée avant pour l'emprunter, ça nous aurait évité les nids de poule entre autres secousses.
Les bois ouvrent sur une clairière et nous garons la voiture non loin vers l'arrière en suivant le semblant de chemin. Celle-là même où est située l'ancienne ferme en ruine et la grange. Enfin l'ancienne ferme elle, est encore un peu plus haut sur le chemin, à environ une centaine de mètres si ce n'est plus. On ne l'aperçoit pas d'ici. je me demande si elle est de nouveau habitée depuis le temps. elle a longtemps été à vendre.
Descendus de voiture, Jeff s'esclaffe en titubant. Nous chahutons un instant pour rire. Puis quelque chose attire mon attention. La fameuse route plus haut d'où il semble provenir de la lumière entre les arbres. Vraisemblablement les phares d'une bagnole.

- Qui peut bien venir par ici en plein milieu de la nuit ? J'aime pas ça ... .

- Sûrement un couple d'adolescent qui vient s'envoyer en l'air, comme on le faisait à l'époque, lâche Jeff qui ne semble pas inquiet le moins du monde.

Je le choppe par l'avant bras et l'incite à venir se planquer sur le côté de la grange avant que le véhicule ne se montre et nous repère. On ne sait jamais sur qui on peut tomber. Et ce lieu n'est peut-être pas qu'idéal pour des amourettes d’adolescent ... .
Toutefois, nous n'avons pas le temps de nous planquer que le faisceau des phares nous capture soudain dans sa trajectoire en débouchant dans un tournant sur la clairière. Un type descend du véhicule sans attendre qu'il s'arrête. Le conducteur conduit au ralentis mais il fait bientôt vrombir le moteur tel un avertissement.
Il a une gueule qui ne me revient pas, et pire, encore je crois que c’est l'un des types aperçu plus tôt sur la route. Ouais pas de doute, c’est le même véhicule.
Jeff recule d'un pas et m’agrippe par l'épaule pour m'empêcher d'aller à la rencontre de celui qui s'amène vers nous. Une façon de me dire "tiens toi tranquille". Je peux sentir toute la tension dans son geste. Les deux autres types descendent à leur tour du véhicule. Putain ça sent vraiment mauvais. Et pas le temps de vite sauter dans la bagnole pour dégager d'ici.

- On a du pot ce soir !! T'es tombé par pur hasard sur notre route mon coco ! Si c’est pas beau ça ! Depuis le temps qu'on te cherche enfoiré ! dit l'un d'eux en s'adressant à mon frère.

Sur ces charmant propos, leurs rires s'élèvent là où la tension grimpe en flèche pour nous. L'un des types sort un calibre et nous menace avec, faisant signe de nous diriger bien gentiment vers la grange tandis que l'un des trois autre récupère de la corde à l'arrière du véhicule.

- Putain, dans quel merdier tu t'es encore fourré ?! grondais-je à mon frère tandis que l'un des types nous somme de la fermer et d'avancer.

On nous attache bientôt, mains dans le dos et on nous pousse par terre. L'un de types referme les deux grands panneaux de bois qui s'entrechoquent. Les mecs jubilent, ils semblent plus portés sur les coups que le blabla et c’est un net désavantage pour nous car ça ne nous laisse aucun moyen de profiter d'un instant pour tenter de se défaire de nos liens.
Et puis finalement, l'un des trois, le chef de la petite bande assurément, finit par me lâcher avec un regard désolé.

- Pas de chance mec, je sais pas qui est cet enfoiré pour toi mais tu vas crever avec lui !

Pas le temps de répliquer quoi que ce soit, je me prends un nouveau coup et Jeff aussi. Toutefois, ils semblent vite se lasser et décident de monter un cran au-dessus alors que leur plan se précise. Et quel plan ... ! Bon sang, Jeff m'a déjà attiré dans quelques bagarres involontairement mais là, ça ne rigole plus. Ces malades comptent nous faire griller ici en mettant le feu à la grange ! Et pas question qu'on soit inconscient à ce moment-là. Ils jubilent d'avance de nous entendre hurler en brûlant vif.

A nouveau, les portes s'entrechoquent alors qu'ils sortent puis suit le bruit caractéristique d'une chaine ainsi que celui d'un cadenas qu'on verrouille. Les enfoirés verrouillent la porte. Je ne perds pas de temps et incite Jeff à trouver quelque chose de coupant pour nous défaire de nos liens. On a du pot de ne pas avoir été attaché à une poutre, aussi, nous pouvons nous déplacer en trainant nos culs sur le sol. Je trouve bientôt quelque chose de tranchant qui fera l'affaire tandis que le feu commence à dévorer les bases de la grange. Je peux voir les flammes à travers les interstices des planches. Il faut agir avant de suffoquer avec la fumée dégagées en masse avec l'essence qu'ils ont du utiliser à les entendre plus tôt asperger les murs extérieurs de la grange.
Je parviens à défaire les liens de mon frère une fois les miens libérés.

Il a ramassé plus que moi niveau coups, sans compter qu'il a pas mal bu ce soir, et je dois le hisser en le soutenant par les épaules. Il nous faut absolument sortir d'ici avant que les flammes ne grimpent trop haut, la seule solution étant de passer par une ouverture sur le haut, là où on passait sûrement le foin à l'époque pour le stocker en hauteur sur la partie mezzanine. Mais l’échelle semble vieille et si moi je parviens à grimper, ce n'est pas le cas de Jeff qui chute en pleine ascension alors qu'un des barreau cède.
Dans la chute, l’échelle tombe elle aussi et se fracasse pour se rompre en deux contre quelque chose.
Jeff se retrouve coincé en bas. Sur le vif, je m'apprête à bondir pour le rejoindre mais c’est trop haut et Jeff me gueule de ne surtout pas faire ça, relevant la hauteur et le fait qu'il y a des débris dangereux au sol. Bouts de verre et clous sur lesquelles je me suis d’ailleurs légèrement blessé plus tôt en me trainant.
Il m'invite à aller chercher de l'aide ou trouver rapidement une solution depuis l'extérieur.

Sans perdre de temps et sans autre choix, je me dirige alors vers l’ouverture dans la façade et observe mais les types sont bel et bien partis et il me semble entendre des sirènes au loin. Sûrement la raison de leur fuite. Au moins, ça m'assurera de ne pas me faire appréhender sans pouvoir porter secours à mon frère. Un auvent se trouve un peu plus bas, presque à mi hauteur et m'offre un palier pour sauter. Les flammes lèchent l'endroit de près mais j’ai encore une ouverture pour pouvoir sauter sans me retrouver à la merci de ces dernières.

Le feu se répand à une vitesse folle, un brasier infernal s'apprête non seulement à dévorer l’extérieur mais l'intérieur également alors qu'il prend de l'ampleur. Il faut que je sorte Jeff de là au plus vite. Je ne saurais dire si c'est bien une sirène de pompiers que j’ai entendu plus tôt, ça y ressemblait mais arriveront-ils à temps et est-ce bien cette direction qui les conduit dans les environs ? Je me demande qui a signalé l'incendie. Quoi qu'il en soit, pas le temps d'attendre et mon portable n'a plus de batterie pour avertir les secours au cas où ceux entendus ne se ramènent pas précisément par ici.
Je grimpe dans la bagnole. Par chance, ils ne se sont pas souciés du véhicule garé plus loin derrière, sûrement n'en ont-ils pas eu le temps.
La seule solution qui m'apparait sur l'instant est de foncer droit devant avec la bagnole pour défoncer le panneau et créer une ouverture.

Quelques instants plus tard, ce sont nos deux toux suffocantes qui se font entendre en s'éloignant du brasier, laissant derrière elles le bruit de poutres qui chutent et les craquements sinistres du bois.
Les pompiers sont là, témoins de mon geste inconsidéré en allant porter secours à mon frère en osant ainsi le tout pour le tout. Et ils s'affairent déjà à éteindre l'incendie. Une femme s'approche affolée, c'est elle qui a prévenue les pompiers. elle habite depuis peu dans la fameuse ferme plus loin.
©️ 2981 12289 0


Want to do bad things with you.
You open your mouth again, I swear I'm gonna break it ! ©️ okinnel.


Dernière édition par Sasha Fitzsimmons le Lun 26 Mar - 20:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/03/2018
›› Commérages : 19
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Jensen Ackles
›› Schizophrénie : Erza Wilde.
›› more about me

Re: Fight with fire [Fitzy brothers + Simone] ✻ ( Lun 26 Mar - 19:53 )

Fight with fire.
Simone & Les Fitzs

Les pieds posaient sur le tableau de bord, j'avais appuyé ma tête dans la paume de ma main, alors que Sasha avait pris le volant. D'après lui, j'avais bien trop bu pour ramener nos carcasses en seul morceau à Cap Harbor. Trop crevé pour me battre contre lui, j'avais bien gentiment pris la place du mort. Cependant, j'avais lâché un "putain de merde" en entendant du blues, surement que Sash' avait bidouillé ma radio encore une fois. _ Y a pas moyen... Me redressant non sans mal, j'avais tapé ma tête contre la vitre, en me demandant si en fait Sasha avait pas fait un écart voir même freiné pour que ça arrive. ( bien sûr qu'il en était capable, c'était un Fitz) Me frottant énergiquement la tempe du plat de la main, j'avais plongé dans la boîte à gant, enlever sa ceinture c'était pas une si bonne idée quand on avait déjà du mal à se maintenir assis en temps normal. Carrément fier de ma connerie, j'avais frappé le bras de Sasha pour qu'il approuve ma blague sur le blues, cependant, il n'avait pas l'air d'apprécier mon humour de poivrot. Ah voilà qui était mieux... Un sourire de benêt sur le visage, j'avais trouvé le saint-Graal. Relevant ma main un peu trop rapidement, le coin de mon CD d'AC/DC avait frappé le coin de la boite à gant, et avait fini par voler à l'arrière de la voiture. Tout dans l'excès, mais c'était carrément pas de ma faute. De toute façon, on avait évité le pire car Sasha aurait pu se le prendre en pleine poire. Une moue dépitée sur le visage, j'étais à deux doigts de plonger à l'arrière, cependant, quelque chose avait réussi à attirer mon attention. _ TOURNE LÀ !! Envie de gerber ? Non pas pour le moment, on verrait ça un peu plus... Pour le moment, je voulais juste qu'il tourne quitte à l'obliger s'il m'y forçait. C'était bien là, regardant Sasha je me demandais qui de nous deux avaient le cerveau en purée. Je sentais l'excitation redescendre alors que mon frère semblait avoir du mal à faire en sorte que les fils se touchent. AH BAH QUAND MÊME !!!

Arrivée à destination, je m'obstinais à appuyé sur le bidule de la ceinture pour me libérer... Ok, oublions ce passage, je me retrouvais le cul dehors en moins de temps qu'il fallait pour dire " Putain mais j'ai pas bu au point pourtant, faut vraiment que j'arrête de boire... peut être demain. " Quoi ? La poignet de la porte n'était pas vraiment coopérative. Titubant légèrement, j'étais à la recherche de mon paquet de clope, j'étais persuadé de l'avoir foutu dans la poche de mon cuir. J'avais glissé une clope entre mes lèvres, avant de chercher mon briquet à présent. Tout paraissait tellement plus compliqué quand on avait un bon coup dans le nez. Me coupant dans mon élan, j'avais jeté un œil aux phares de la bagnole que Sasha avait repéré. Un sourire presque lubrique sur les lèvres, en même temps, le coin était plutôt réputé pour avoir vu un bon nombre de cul se rouler dans le foin, dont celui des Fitz mâles au complet. J'avais fouetté l'air avec ma main pour que Sasha laisse courir, fallait bien que jeunesse se passe après tout. Essayant pour la troisième fois d'allumer ma clope, j'avais froncé les sourcils en voyant Sasha rester sur ses gardes. MAIS PIRE !!!! En m'attrapant par le bras, il m'avait surpris, et m'avait fait lâcher ma clope qui avait fini sa route sous mon pied. J'étais prêt à lui en foutre une, là tout de suite, seulement, j'avais jeté un œil au type qui descendait de la voiture. _ OUPSS !! j'avais rattrapé Sasha par l'épaule en le voyant s'avancer, non c'était franchement pas une bonne idée. Ok, ça avait le don de me dessaouler, NAHHH si seulement, mais c'était loin d'être le cas malheureusement. Enfin, bien évidemment, j'étais plus tendu mais pas assez pour mesurer avec exactitude l'étendu du merdier dans lequel je nous avais fourré. _ Enfoiré ? T'as entendu Sasha ? Il m'a traité d'enfoiré, cette tête de gland aurait du dire Mr l'enfoiré non ? Ta mère t'a jamais appris la politesse ? J'avais laissé à mon tour un rire s'élever, me retournant vers Sasha avant de me stopper net tout en faisant une grimace. Sasha n'était pas jouasse du tout, et j'avais l'impression d'être le seul fautif à cette situation... Bon, c'était le cas mais entre Fitz, il devait obligatoirement être de mon côté non ? Levant les yeux au ciel, j'avais reporté mon regard sur la belle brochette d'abrutis. Le ton s'était légèrement durcit, forcément il fallait que ce soit des porte-flingues.

c'était rassurant si j'avouais à Sasha que j'avais cru qu'il trouverait un moyen de nous pendre avec la corde, et qu'en fait ils étaient bien trop cons pour y avoir pensé d'eux-même ? Gardant mes lèvres scellées, c'était pas le moment d'énerver un peu plus Sash' avec mes conneries. Je me demandais encore combien de temps, ce type allait nous foutre sur la tronche, le pauvre il devait avoir les phalanges en miettes. J'avais craché le sang mélangé à ma salive, alors que l'un des cons prenaient pitié de Sasha, mais pas suffisamment pour le relâcher. _ C'est ma pute !!! Un geste, il ne fait que son taf, vous devez savoir ce que c'est non ? Vendre son cul au plus offrant pour faire le sale boulot ? Quoi ? J'aurais essayé mais malheureusement ma pute et moi, on était dans le même bateau. J'avais évité de regarder Sasha car malgré la situation, sa tronche était susceptible de me faire éclater de rire. J'avais fait craquer ma mâchoires, seulement, il n'en avait pas terminé avec moi. Je devais lui plaire, en même temps, ça ne faisait pas de doute, ma gueule d'ange était un plus non négligeable.

Je m'étais penché pour voir ce que Sasha avait vu, car vu la tronche qu'il tirait ça n'avait rien d'un tour de manège à Disney World. Ils comptaient foutre le feu à la grange, en supposant malgré mon mal de crâne, qu'on serait la viande prévu au BBQ de ce soir. J'avais jeté un regard à Sasha quand les portes s'étaient refermés sur les trois imbéciles. Je m'étais relevé non  sans mal, avant de chercher un truc coupant du regard. Mouais, c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin... Avec la chance que j'avais j'allais juste me trouver une vielle capote usagée. Heureusement, je pouvais toujours compter sur mon frère aîné, ce sauveur. Une fois libéré, Sasha m'aide à me relever, faut dire que j'ai bien du mal à tenir sur mes deux jambes. _ Ok, apparemment ils ne plaisantent pas... Le feux commençait à lécher le bois de la grange, et semblait vouloir se faire un véritable festin. Bizarrement, je le sentais moyen le fait de grimper à cette échelle... Enfin si Sasha était passé en théorie, non je ne disais pas qu'il était gros... Je me retrouvais sur le sol poussiéreux alors qu'un barreau se trouvant au milieu de l'échelle avait décidé de me compliquer encore un peu plus l'existence. _ NONNN !!!! J'avais gueulé pour éviter que Sasha fasse une connerie. Me tenant la tête, j'avais jeté un œil à ma main alors que du sang y avait coulé. Dans la chute, ma tête avait tapé sur le béton, heureusement j'avais la tête dure, quoi qu'il fallait pas trop y jouer... Je m'étais redressé en me tenant les cotes, ok la chute ne m'avait pas arrangé, mais Sasha ne pouvait rien y faire. _ Dégage !!! Va chercher... quelqu'un. Je voyais pas bien qui il allait pouvoir trouver dans un coin paumé comme celui-là. Je l'avais regardé s'éloigner, avant de jeter un œil autour de moi. Pas de sortie possible, j'avais fait une grimace en relevant mon t-shirt. _ Génial !!! J'avais attrapé un bout de verre qui était planté dans mon abdomen avant de tirer lentement dessus, me retenant de ne pas gueuler tout ce qu'il me venait en tête. Une fois fait, j'avais collé ma main à la plaie avant de laisser un soupir franchir mes lèvres, alors que la fumée commençait à me faire sérieusement tousser. Paniquer ? À quoi ça pourrait bien servir, j'avais attrapé une clope avant de froncer les sourcils en entendant du bordel à l'extérieur.

M'appuyant sur Sasha, j'avais fait une moue dépitée alors que ma bagnole était complètement défoncé. _ Putain... Quinte de toux. _ Tu fais chier !!! J'avais jeté un regard à mon frère alors qu'un rire franchissait mes lèvres malgré la douleur que ça provoquait. _ T'es vraiment con. Ouais c'était ma façon à moi de le remercier pour ce qu'il avait fait, mais là tout de suite, j'avais qu'une idée pouvoir me poser loin des flammes. _ Qu'est-ce qu'ils foutent là ? Bon, en même temps y avait le feu mais j'étais pas persuadé que l'appel avait été passé par Sasha. _ Ok, stop, j'ai besoin de poser mon cul. Un coin d'herbe, parfait, je m'étais laissé tomber emmenant Sasha dans ma chute, alors qu'une femme visiblement affolée s'approchait de nous. _ Je te la laisse, j'ai pas le courage là !! Je m'étais écroulé dans l'herbe alors que je posais ma main sur ma plaie. Bon il faudrait expliquer aux pompiers mais aussi aux flics ce qui s'était passé, seulement il était hors de question de leur dire la vérité. J'avais lancé un caillou dans le dos de mon frère, bah c'est tout ce que j'avais pour attirer son attention. _ Sasha...invente... un mensonge. Le souffle court, j'avais jeté un œil à Sasha, pour lui faire comprendre que c'était dans mon intérêt.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1851
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam + Draven
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Fight with fire [Fitzy brothers + Simone] ✻ ( Mar 27 Mar - 12:59 )





Simone + Sasha + Jeff
« Fight with fire. »
Bon sang, l'état du frangin ... ! Je te regarde d'un air blasé à te voir t'évertuer à détacher ta ceinture.

- Appppuiiiie sur le bouton rouge, fis-je mine de me moquer en prenant une attitude de pochtron, mâchant mes mots et imitant un air hagard.

Tu te ramasses sur les fesses lorsque tu cherches à descendre du véhicule l'instant d'après et je fais le tour de la voiture à moitié mort de rire.

- On est pompette ma caille ? trouvais-je utile de souligner.

Sur cette douce réflexion, les choses ont toutefois vite fait de prendre une drôle de tournure alors qu'une bagnole que j’ai remarqué un peu plus tôt sur la route, se retrouve dans notre champ de vision, nous captant dans le halo de ses phares avant qu'on ai eu le temps de dégager de là alors que j’ai un drôle de pressentiment. Les choses s'enveniment rapidement. Je souligne ta répartie lorsque l'un des trois types s'adresse à toi en t'insultant. Dommage que nous ne puissions en rester ainsi à de simples échanges verbaux ... .

Toi comme moi ramassons sévère. Je vocifère après l'un d'eux, l'insultant de lâche, arguant qu'ils n'ont même pas les couilles de se battre vu la façon dont ils nous entravent. Mais toucher à leur fierté ne semble avoir aucun effet. Je me mange d'ailleurs un nouveau coup mais rien comparé à toi qui ramasse le double vu la hargne que ces types semblent avoir après toi. Merde tu leur a tiré du fric ou bien une gonzesse pour en arriver à tant de hargne ?! Avec toi, c'est sans doute l'un ou l'autre. Les emmerdes ça te connait mas ça n'a encore jamais été à ce stade là. Histoire de m'épargner, tu lâches quelque chose qui me scotches sur le champ.

_ C'est ma pute !!! Un geste, il ne fait que son taf, vous devez savoir ce que c'est non ? Vendre son cul au plus offrant pour faire le sale boulot ?

Je tourne le visage au ralentis dans ta direction, t'adressant un regard complètement halluciné. Je ne peux pas m'en empêcher sous la surprise même si certains joueraient sans doute le jeu. Mais je n'ai rien d'un lâche et il est hors de question de songer à me barrer sans toi. De toute façon, il est clair que ces types ne me relâcheraient pas même si j'étais un foutu clébard.
L'un d'eux en particulier a un regard de malade et lorsqu'on comprend alors ce qui nous attend, il s'agit d'agir vite. Enfin libérés de nos liens, je grimpe l'échelle pour qu'on puisse sortir par une ouverture située en haut, mais ta chute nous complique les choses et je m'efforce alors de sortir de là pour trouver une solution. Les types se sont fait la malle, pas étonnant lorsque j'entends alors des sirènes en approche. Tant mieux, ça facilitera les choses. Je grimpe dans la bagnole sans perdre de temps, effectue une marche arrière pour me replacer et prendre mon élan, comptant défoncer le panneau et créer ainsi une ouverture pour t'aider à t'échapper.
Le brasier a commencé à s'inviter à l'intérieur et quelques éléments menacent de s'écrouler. Je viens te soutenir et nous sommes forcés de sortir en trottinant le plus vite possible alors qu'une poutre vient de tomber derrière le véhicule, barrant la voie si l'on comptait ressortir avec.

_ Putain... Tu fais chier !!! lâches-tu entre deux quintes de toux tandis que je m'évertue à nous trainer plus loin.

_ T'es vraiment con, finis-tu par lâcher dans un rire sans doute nerveux et du à ton état d'ivresse encore marqué.

Tu remarques alors les camions de pompiers. Tu t'interroges sur leur venue puis tu nous incites à nous stopper plus loin sur un coin d'herbe

_ _ Ok, stop, j'ai besoin de poser mon cul.

En t’écroulant au sol tandis que tes jambes se dérobent, tu m'embarques avec toi dans ta chute. Une femme s'approche de nous, inquiète. On comprend bien vite que c'est la proprio de la ferme plus haut qui a longtemps été inhabitée.

_ Je te la laisse, j'ai pas le courage là !!

- Tu perds jamais le nord toi, soupirais-je en reprenant mes esprits, accusant quelques quintes de toux alors que mon regard se perd un instant sur les flammes et que je demande à la femme si c'est bien elle qui a appelé les secours.

Roulant sur le côté un peu plus tôt, je me redresse en reprenant une posture assise. Les pompiers s'occupent d'éteindre le brasier mais je doute qu'il restera grand chose de la grange après coup. Ils en chient déjà pas mal pour parvenir à maitriser l'incendie. La dame semble perdue, regardant de tout côté entre le ballet infernal des pompiers qui s'activent et les secours qui arrivent bientôt alors qu'une ambulance se ramène plus loin sur le chemin. Elle se dirige d'ailleurs vers eux pour sans doute leur indiquer où se trouvent les blessés. L'un des pompier semble se ramener vers nous. Je sens qu'on va se prendre un savon, enfin surtout moi vu qu'ils ont été témoin de mon geste inconsidéré alors que j'aurais pu les laisser agir tandis qu'ils se rapprochaient. Mais c'était une histoire de secondes pour moi, je ne voulais pas prendre le risque de te retrouver plus en proie aux flammes et qu'on me balance qu'il n'y avait plus rien à faire, que c'était devenu trop risqué.

Tu me lances une caillasse pour attirer mon attention et je me retourne alors vers toi, encore sous le coup du choc. Toutefois un sentiment de colère commence à me gagner alors que je me raidis à voir ton regard encore quelque peu embrumé.

_ Sasha...invente... un mensonge.

- T'en as de bonnes ! Les bobards c’est ton domaine ! Démerdes-toi merde ! lâchais-je.

Le type est encore à bonne distance et l’ambulance arrive en contournant les camions de pompiers, s'engageant sur le terrain accidenté. Je te choppe par le col un instant en me penchant vers toi.

- Qu’est-ce que t'as fait pour qu'on vienne carrément à vouloir te crever ?! Dis-moi un peu !!! grondais-je submergé par des sentiments contradictoires alors que je réalise que nous aurions vraiment pu y passer maintenant que nous ne sommes plus dans le feu de l'action.

Le pompier arrive, les secours aussi et on ne nous laisse alors pas le choix que de se la fermer un instant. Mon esprit tourne à plein régime alors que je cherche une façon de tourner le truc. Peut-être que tout simplement fermer ma gueule sera la meilleure option dans un premier temps. Décidant de jouer un instant sur mon côté taciturne, je m'autorise le minimum de mots. Ça m'évitera de merder, surtout si on prend en compte qu’on ne sait pas ce que la femme a vu. A-t-elle remarqué les fameux types ? Ou a-t-elle juste remarqué la fumée qui s'élevait dans le ciel ?
Je crains qu'elle ne nous foute elle-même dans le merdier. Mais il semblerait que la seconde option soit de mise même si elle a certes entendu un moteur.

Une pensée somme toute plus amusante me traverse l'esprit alors que je songe que tu serais foutu d'inventer qu'on était venus pour s’accoquiner dans la grange et qu'on s’est fait tabasser par des mecs animés d'attentions purement homophobes.
Putain, si nous n'avions pas été ainsi passés à tabac, il serait plus aisé de trouver un truc crédible. Mais prétexter qu'il s'agissait d'une bagarre entre nous deux, nous désignerait alors comme fautifs et n'expliquerait pas l'incendie. Ils ne seront pas dupes, l'essence a animé le brasier, ce n'était pas accidentel. Putain de merdier ! La fermer permettra de gagner du temps mais il faudra trouver un truc. Et sur le coup, la seule option qui me vient à l'esprit est de lâcher un semblant de vérité là-dedans. Prétexter qu'on s’est hasardé ici en souvenir d'une époque et qu'on s’est soudain retrouvés aux mains de types qui se trouvaient là, planqués dans la grange en nous entendant arriver, les dérangeant dans quelque chose de louche. Pas le temps de voir leurs visages etc ... . C’est ce qui semble le plus plausible comme explication.

©️ 2981 12289 0






Want to do bad things with you.
You open your mouth again, I swear I'm gonna break it ! ©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 126
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Fight with fire [Fitzy brothers + Simone] ✻ ( Ven 6 Avr - 18:09 )

Fight with Fire
Jeff & Sasha & Simone
« Sérieusement…? Qui est-ce qui a cuisiné cette merde ce soir ? »
Je regarde tout le monde, en train de me regarder, puis en train de se regarder. On se regarde, ils se regardent, nous regardons et on s’arrête sur le suspect numéro 1. Le jeune apprenti. « Promis, juré, je n’ai pas cuisiné. » On le regarde encore plus de façon insistante. « Sérieux les gars ! » Je soupire et me masse le cou. « Bon si personne n’a cuisiné… » « Par contre j’ai réchauffé un plat pour vous tous. » fit l’apprenti. Je fronce les sourcils et le regarde. « Comment ça réchauffé ? » « Dans le four…! » « Oui, le lieutenant l’avait compris Coco ! Mais d’où il vient ce plat réchauffé ? » « Du frigo, ça venait des gars de l’autre garde. »  « Ah putain. » « Quoi ? » « C’est la guerre entre les deux gardes. Règle numéro 1: ne jamais prendre des trucs de l’autre garde. Ok ? On te dit ça parce que t’es nouveau dans ce domaine. » Je ponctue par une tape amicale sur son épaule avant de lui donner une autre tape sur sa joue. Il ne l’avait pas vu venir et ça, il s’y habituera aussi et ça faisait rire certains de mes collègues. « Bon, vais cuisiner des pâtes bolo. Ça vous va ? » « Aye ! Bonne idée l’Italien ! » Et je souris alors que je soupire un peu avant de me mettre à la cuisine… Du moins, je commençais, parce qu’on a eu un appel en plein milieu et que c’était à nous de jouer. Incendie d’une grange. On s’active tous et on enfile nos costumes, je monte dans le camion et la sirène était mise. J’étais même pas désolé pour les voisins, ils ont l’habitude maintenant et ont dû mettre les bouchons dans les oreilles parce que quand même, y a pas un autre moyen, du moins, c’est ce que je crois hein. Limite, ils pouvaient mettre un mur insonorisé, ce qui est plutôt pas mal aussi, mais plus coûteux.

Je mets mon casque quand on arrive sur les lieux, le feu était déjà assez avancé. Tout devrait se passer comme d’habitude, c’était une grande abandonnée, c’est sûr, mais on ne sait jamais s’il y avait déjà un petit couple qui devaient se lover ou quoi, ouais, jamais le bon moment mais bon. C’est pas le bon endroit non plus hein, la grange était quand même dans un drôle d’état, je m’en souviens même: je venais souvent jouer pour me détendre et me perdre dans la forêt après. C’est en descendant du camion que je remarque la présence d’un mec en train de monter dans la voiture. « Hey ! » fis-je avant de le voir démarrer la voiture. Oh putain. Vite fait je voulais l’en empêcher, mais c’était trop tard, le mec avait déjà appuyé sur le putain de champignon ! J’avais compris que le gars était sûrement en train de chercher quelqu’un à l’intérieur d’une grange. Ce geste irréfléchi m’avait énervé et c’est pas pour autant que je décide de ne rien faire. Au contraire, j’active mes gars et on aide ceux qui étaient sortis, tandis que Raf était en train de rassurer la personne âgée et le capitaine a opté d’appeler les policiers. Le feu ne pouvait pas avoir démarré seul en plus.

On était concentré sur notre travail, faire sortir le fou du volant de là et le gars qu’il est venu chercher. Hop, vite et voilà, c’est fait. On pouvait activer la lance et éteindre le feu comme il le fallait. La police ne tardait pas à arriver et j’étais bien occupé à gérer l’incendie alors que les secours étaient là, ils s’étaient dirigés vers ces deux mecs là. Je soupire et retire mon casque maintenant que tout était bon, il fallait que je vienne leur parler. Mais je les vois se prendre la tête tous les deux, je fronce les sourcils. J’ai un mauvais pressentiment par rapport à ces deux-là en fait. « Yo les mecs. » fis-je alors que je faisais un petit signe aux secouristes qui s’occupaient du mec là. Je les regardais et lâchai un soupir pour rester calme, faut pas m’énerver mais … « Vous savez ce que vous venez de faire, c’est vraiment très con et totalement suicidaire ?! Vous auriez pu démolir toute la grange et elle vous serai tombée dessus ! Vous avez eu la chance que ça ne soit pas arrivé de cette façon. » Une pause et j’hausse les épaules, maintenant je peux laisser de côté le pompier. « J’aurai fait pareil si mon proche était dans ce même danger ceci dit… J’vous verrai à l’hôpital, faut vous soigner toutes ces blessures là. » fis-je en désignant mon visage les endroits où y a des écorchures. Je fais quelques pas en arrière et retourne voir la grange, examiner comment l’incendie a commencé, mais il est sûr que ces deux zigotos ont quelque chose à voir là-dedans et ce n’est rien qui me dit de bon.  
electric bird.



Is it real ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/03/2018
›› Commérages : 19
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Jensen Ackles
›› Schizophrénie : Erza Wilde.
›› more about me

Re: Fight with fire [Fitzy brothers + Simone] ✻ ( Sam 7 Avr - 21:12 )

Fight with fire.
Simone & Les Fitzs

J'aurais pu tiquer sur l’énervement de Sasha, mais au lieu de ça j'avais un sourire plutôt fier alors que Sasha me décerner le titre de meilleur menteur. Mouais, il m'en fallait peu, et j'avais la tête comme dans du coton alors je prenais ça pour un compliment. J'avais fait une grimace de douleur alors que Sasha m'attrapait par le col de ma veste. J'avais levé un doigt devant Sasha alors que j'ouvrais la bouche, cependant, aucune des explications qui me venaient en tête n'allaient satisfaire mon frère aîné. _ Je me suis peut être taper la petite sœur d'un de ces types, ou sa femme ? J'avais froncé les sourcils, après tout c'était possible, même si j'étais bien loin de la vérité. Mais, c'était pas le moment d'éclairer la lanterne de Sasha, car y avait un peu trop de monde qui gravitait autour de nous. J'avais reposé ma main sur ma blessure avant de me laisser retomber dans l'herbe. En vérité, je savais parfaitement pourquoi ces types en avaient après moi. Un type m'avait approché un soir après un de mes combats, et m'avait proposé de l'argent si en contre parti je truquais mon prochain combat. Dans la logique, j'aurai surement dû lui dire d'aller de faire foutre. Cependant, les hommes de main qui se trouvaient en sa compagnie m'avait bien fait comprendre que je n'avais pas réellement le choix. Le seul hic, c'était que je n'étais pas le genre de mec à être hyper rationnel par moment. Le combat, je l'avais bel et bien gagné, et comme poussé par un égo surdimensionné, j'avais étalé le poulain de ce gars en seulement deux rounds. Bref, j'avais jeté un œil aux pompiers qui s'acharnaient à éteindre l'incendie. J'avais laissé un soupir franchir mes lèvres, avant de voir deux des secouristes s'approcher. Faisant une grimace, je l'avais laissé regarder ma plaie, avant d'entendre un des pompiers s'adressait à nous. J'avais poussé légèrement le secouriste avant de lever un sourcil intrigué, me demandant ce qu'il allait bien pouvoir nous dire.

Un ricanement avait franchi mes lèvres, Sasha en prenait plein la tronche, d'accord j'aurais peut être pas dû me moquer mais j'étais complètement amorphe. Faut dire que ce petit tête à tête avec mes nouveaux amis m'avaient complètement vidé, ou alors c'était les effets de l'alcool qui s'évaporait un peu trop rapidement à mon goût. L'hôpital ? Génial, j'étais pas vraiment fan de l'idée... J'avais lancé un nouveau caillou sur Sasha, avant de lever les sourcils en cadence. _ Je crois que tu lui as tapé dans l’œil. Un nouveau rire, j'avais cependant pesté contre le mec qui était censé me soigner, car il me faisait un mal de chien. _ Vous devriez arrêter de bouger, ça ne semble pas trop grave mais vous avez besoin de points de suture. Ma veste se retrouvait bien trop loin de son propriétaire, pourtant j'avais bien besoin d'une clope là tout de suite. _ Bordel !!! Si t'arrête pas de m'agiter cette lumière devant les yeux, je vais te la faire bouffer. _ Vous vous êtes cogné la tête, je dois vérifier que vous ne souffrez pas d'une commotion... Je l'avais arrêté dans son élan, avant de le faire dégager d'un geste de la main. _ Pas besoin, je vais bien... J'avais froncé les sourcils, avant de finalement me redresser, tout en jetant un œil au type qui s'occupait de Sasha.

J'avais attrapé ma veste, avant de glisser une clope à mes lèvres. Mouais, pas sûr que ce soit une riche idée. _ Bon, on va à l'hosto, et après on rentre se bouffer une pizza. Je crève de faim. Je m'étais levé en prenant appui sur Sasha avant de jeter un regard peu commode au secouriste qui avait avancé son bras pour m'aider à aller jusqu'à notre nouveau carrosse. Fouinant dans les poches de mon jeans, j'avais apparemment perdu mon briquet. Un léger sourire au coin de mes lèvres, j'avais tapé sur l'épaule du pompier qui était venu nous parler un instant plus tôt. _ Vous n'auriez pas du feu ? Plutôt sérieux, j'avais pas eu le temps d'avoir ma réponse que l'on m'interdisait de fumer... On me l'interdisait... C'était un monde quand même. J'avais jeté un œil à ce qu'il restait de ma voiture avec un air dépité sur le visage.

_ Bon on se tire d'ici ? J'avais jeté un œil à Sasha, avant de finalement me lever de mon lit. Attrapant mon t-shirt, ça ferait bien l'affaire, au pire, j'en piquerai un à Sasha une fois de retour au bercail.  _ Ma veste ? Putain, où ils ont foutu ma veste... Tournant sur moi-même, ce qui n'était pas une excellente idée, j'avais plissé les yeux en voyant Sasha me la tendre. _ La prochaine fois, tu bois, je reste sobre... Je me tape un mal de crâne !!! Une fois dans le couloir, on était tombé nez à nez avec un médecin, qui semblait se demander ce qu'on était entrain de faire. _ Vous ne pouvez pas sortir avant d'avoir passer votre IRM... J'avais jeté un œil à Sasha, avant de lever les yeux au ciel. _ On va se gêner. Il n'étais pas question que je passe le moindre IRM dans cet hosto, ça pourrait mettre fin à ma carrière ces conneries. Penchant la tête, j'avais jeté un œil dans le couloir alors que je donnais un coup de coude à Sasha. _ T'es prêt pour un second round ? J'avais dépassé ce cher médecin ne prenant même plus attention à ce qu'il se fatiguait à vouloir m'expliquer avant d'aller à la rencontre de notre pompier. _  Vous avez retrouvé mon briquet ? Je fronçais les sourcils alors que je me doutais que j'allais devoir trouver une explication, d'ailleurs, je me demandais pourquoi les flics n'étaient pas encore rentrés dans la partie. _ Si c'est pour des questions administratives faut voir avec mon frangin. J'avais fait une moue en voyant une jolie infirmière passait non loin derrière le pompier. _ Mh !! je devrais peut être resté pour la nuit finalement... Je reviens, j'ai un besoin urgent d'aspirine. Jetant un œil à Sasha, j'avais fait un sourire en coin avant de m’éclipser juste quelques minutes.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1851
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam + Draven
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Fight with fire [Fitzy brothers + Simone] ✻ ( Dim 8 Avr - 11:48 )





Simone + Sasha + Jeff
« Fight with fire. »
- Qu’est-ce que t'as fait pour qu'on vienne carrément à vouloir te crever ?! Dis-moi un peu !!! grondais-je submergé par des sentiments contradictoires alors que je réalise que nous aurions vraiment pu y passer maintenant que nous ne sommes plus dans le feu de l'action.

_ Je me suis peut être tapé la petite sœur d'un de ces types, ou sa femme.

- Non mais j'hallucine ... soupirais-je.

A quoi bon te sermonner maintenant, surtout qu'on sait que ça n'est d'aucune utilité avec toi. Néanmoins, je tique malgré tout, soit ces types sont de grands malades pour en arriver à un tel degré de folie, soit tu me caches une toute autre raison qui expliquerait qu'ils en soient arriver à ça. Un grand blond se ramène vers nous, il fait partie de l'équipe de pompiers.

« Vous savez ce que vous venez de faire, c’est vraiment très con et totalement suicidaire ?! Vous auriez pu démolir toute la grange et elle vous serai tombée dessus ! Vous avez eu la chance que ça ne soit pas arrivé de cette façon. » me jappe-t-il dessus.

- Non c'est pas arrivé et j'me voyais mal laisser mon frère dans ce merdier, arguais-je l'air de souligner qu'il n'y avait pas de temps à perdre à ce moment-là.

Le mec nous avoue cependant qu'il aurait lui-même agit pareillement s'il avait s'agit d'un proche. Il s'éloigne alors sans nous laisser le temps de répliquer quoi que ce soit, soulignant qu'on se reverra à l'hosto.

_ Je crois que tu lui as tapé dans l’œil.

- Je fais souvent cet effet là, lançais-je avec un demi sourire.

Vous vous chamaillez avec le type qui s'occupe des premiers soins puis nous nous retrouvons ainsi plus tard par la case hôpital. Je repense encore à la connerie que t'as balancé au type en lui demandant s'il avait du feu et je te charrie à ce propos. Ayant moins pris que toi, l'infirmière qui s'occupe de mon cas n'en a pas pour très longtemps en comparaison. Elle est plutôt mignonne d'ailleurs et elle ne semble pas insensible aux quelques sourires que je lui adresse vu les rougeurs et les sourires accordés en retour qui la trahissent.

_ Bon on se tire d'ici ? t'impatientes-tu lorsqu'on en a fini avec toi ... ou presque.

- Yep si tout est ok, pas de raison de trainer plus longtemps ici.

Tu t'énerves en cherchant après ta veste et je te la refile après un instant, amusé de te voir t'exciter tout seul.

_ La prochaine fois, tu bois, je reste sobre... Je me tape un mal de crâne !!!

- Mouais ... lâchais-je faussement revêche.

Nous nous retrouvons dans un couloir et tombons nez à nez avec un médecin.

_ Vous ne pouvez pas sortir avant d'avoir passer votre IRM...

_ On va se gêner.

J'ai l'habitude avec toi, t'es pas friand de ce genre d'examens et je te comprend. De toute façon, tête de mule que tu es, même si j'avais un doute sur ton état, il serait difficile de te convaincre.

_ T'es prêt pour un second round ? argues-tu en douce pour qu'on se fasse la malle sans se préoccuper de l'avis du doc. Je suis, en acquiesçant. De toute façon, il y a des symptômes qui ne trompent pas si il y a un problème les jours à venir. Et là je serais moins conciliant. Nous croisons bientôt le pompier à qui on a parlé plus tôt.

_ Vous avez retrouvé mon briquet ? lui demandes-tu tandis que je me colle un faceplam.

_ Si c'est pour des questions administratives faut voir avec mon frangin.

J'arque un sourcil et secoue la tête négativement l'air de dire de pas y compter. Mais t'as vite fait de repérer une jolie infirmière qui passe tout près, tiens d'ailleurs c'est celle de tout-à-l'heure.

_ Mh !! je devrais peut être resté pour la nuit finalement... Je reviens, j'ai un besoin urgent d'aspirine.

- Deux minutes ! dis-je en levant un doigt devant le grand blond pour lui dire d'attendre. Je réduis la distance avec toi et te choppe pas la veste pour te ramener en arrière. Laisse-moi m'en charger bro ... fis-je exagérément soucieux de ton bien-être alors que je te donne une tape sur l'épaule et vais rejoindre la demoiselle plus loin.

Sérieux, tu pensais tout de même pas m'avoir à ce jeu là ? Elle et moi discutons un instant plus loin, je lance quelques regards de temps à autre dans ta direction pour te narguer, un sourire rieur aux lèvres. Puis je reviens bientôt avec son numéro en poche, l'agitant sous ton nez pendant que t'es obligé de te farcir un semblant de paperasse. Bien obligé moi aussi de sortir quelques papiers concernant ma couverture maladie, ça se révèle néanmoins une partie de plaisir comparé au fait qu'on se retrouve bientôt interrogés par deux flics et le pompier en question qui était l'un des témoins de la scène sur les lieux un peu plus tôt dans la soirée.
Forcés d'expliquer le contexte, nous exposons le pourquoi de notre présence là-bas. Ça encore c'est facile à expliquer entre une envie de pisser et le souvenir qui nous a mené dans les environs pour voir si les lieux avaient changé et si la grange existait toujours, arguant que nombre de jeunes venaient s'amouracher là-bas, c’est bien connu de tous.
Quant à la suite, le pompier s'exprime en narrant ce dont il a été témoin. Vient alors bientôt la question du comment la grange a pris feu et pourquoi on étaient dans cet état. Concertation visuel avec mon frangin et c'est finalement moi qui prend la parole.

- On a voulu faire un tour dans la grange pour voir comme ça, et c’est là qu'on nous est tombé dessus. On n'avait remarqué aucun véhicule à proximité et on se doutait pas qu'il pouvait y avoir quelqu'un si ce n’est peut-être en couple qui sait ... en train de fricoter. Ça aurait été plus sympa à voir que de se faire sauter sur le coin de la tronche.

Je me gratte un instant la nuque et me cale contre le mur dans mon dos.

- On pourra rien vous dire sur eux, on a juste entendu leurs voix mais il étaient masqués. Tout ce que je peux présumer c'est qu'on les a interrompu dans une drôle de transaction, sinon ils n'auraient pas cherché à nous passer à tabac et à nous coincer dans la grange pour y mettre le feu. J'imagine qu'ils préféraient qu'il n'y ait aucun témoin de leurs petites affaires. Le truc c’est qu'on a rien vu, tout est allé trop vite.


©️ 2981 12289 0





Want to do bad things with you.
You open your mouth again, I swear I'm gonna break it ! ©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 126
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Fight with fire [Fitzy brothers + Simone] ✻ ( Mer 18 Avr - 16:57 )

Fight with Fire
Jeff & Sasha & Simone
Le feu n'a pas démarré comme ça.
Il est clair que c’est ça, parce que dans cette barraque, il n’y a rien d’autre ce qui peut juste maintenir le feu et même lui faire gagner en terrain, mais rien qui pourrait le faire démarrer. Soit c’est ces deux zigotos là, en train de fumer, y en a un qui a pu faire tomber le briquet… Enfin j’aurai pu dire ça si on ne m’avait pas demandé de regarder de plus près pour observer les traces d’essence. C’était très étrange quand même, cela voulait dire qu’il y avait des personnes en plus d’eux, mais qui ne sont plus là. J’allais en parler aux flics, mais je me retrouve avec mes collègues pompiers pour discuter rapidement de la situation quand on me tapote à l’épaule. Je fronce les sourcils et me retourne à demi. Je souris à peine au gars qui me demande du feu. « Ce qui est dommage, c’est qu’on vient de l’éteindre. At… » fis-je alors que j’allais sortir mon briquet quand Joe me balance assez réprobateur. « Il n’a pas le droit de fumer. » Je lève les mains comme quoi je n’allais rien faire au final même si ça m’aurait fait chier si je me retrouvais à la place de ce gars qui n’avait le droit à rien. N’empêche qu’il ne prenait pas ses blessures au sérieux, à moins qu’il en ai l’habitude en fait. De toute manière, ils s’en allaient pour l’hôpital. « Bon, on va faire l’inspection des lieux… Tout porte à croire qu’il s’agit d’un incendie criminel… Donovan, tu restes avec moi. Les autres vous pouvez rentrez, si jamais y a une autre intervention, je vous rejoindrais. En attendant, je reste avec les flics. » Tout le monde acquiesce et on se concentre sur nos tâches. Je reste avec les flics et on constitue vite un dossier. Je les laissais là, sachant qu’ils me rejoindront à l’hôpital.

Oui tout cela a duré de longues minutes, voire une ou deux heures. Je n’ai pas vraiment la notion du temps quand il fait tard comme ça et c’est pas si mal que ça. Être un héros de tous les jours, ça fatigue tellement et le pire, c’est que j’en redemande encore. Faut croire que j’aime beaucoup l’action, l’adrédaline et les risques. Azy, faut demander à Lucas, il sait de quoi je parle en plus, on a fait l’Everest ensemble et encore, j’ai jamais fait d’alpinisme. Maintenant je sais que les autres montagnes, c’est du gâteau. Faudrait que je m’y remette, j’aime beaucoup faire ça sur le coup. Retrouver ce frisson, cette sensation de danger imminent…! Mes pensées étaient sur le mont Everest quand j’arrive à l’hôpital et demande à Nancy, l’infirmière qui se chargeait de l’accueil des patients. « Nancy, est-ce que tu sais dans quelle chambre sont l… » « Vous ne pouvez pas partir comme ça ! Les effets secondaires après une telle blessure serait assez dévastateur si on ne s’assure pas si vous av… » Je n’écoute pas ce que le médecin dit et soupire.  « C’est bon Nancy, je sais où ils sont. » L’infirmière me sourit un peu et me laisse tranquille alors que je me dirigeai vers les deux types qui semblent vouloir se faire la malle. C’est d’autant plus louche et ça ne va pas les aider du tout. Je soupire quand il me demande si j’ai retrouvé son briquet et malgré tout, un petit sourire se dessine. Il s’amuse de cette situation, il peut bien rire, mais ça ne va pas durer longtemps. « Mouais… Ce n’est pas moi qui vais les poser. » fis-je en haussant les épaules avec un air à peine convaincu. « Et votre briquet a bien dû fondre dans les flam… » Et hop, on m’interrompt pour dire deux minutes. J’hausse les sourcils en l’observant s’éloigner pour aller rejoindre Nancy qui avait franchement mieux à faire que de discuter et se faire draguer sur son lieu de travail. Pourtant l’autre infirmière sous la commande du médecin de tout à l’heure passe à l’autre, le plus grand blessé là, de la paperasse à faire signer. Je reste à côté, en sortant mon téléphone pour envoyer un message à un flic pour lui dire de se magner un peu avant qu’ils ne soient partis. Mais heureusement qu’ils étaient retenus par l’administration qu’ils étaient arrivés à temps.

Chacun raconte la version de fait, moi de mon analyse bref de pompier, les policiers, puis voilà ce que l’autre a à dire. Puis, vint la question de comment le feu a démarré, c’est la réponse qui me manque à cette grande question. J’écoute la réponse et fronce les sourcils avant de croiser les bras un peu perplexe. Je relève le menton et me tait, alors que les policiers prennent les notes, n’ayant pas l’air d’être si convaincu que ça. Dans tous les cas, après d’autres questions et les échanges, la déposition faites et les coordonnées échangés, je su enfin leurs noms: Jefferson et Sasha. Les flics finissent par s’en aller et je me retrouve seul avec eux à nouveau. Je soupire et me gratte l’arrière du crâne avant de balancer tout simplement « Entre nous… J’y crois pas à cette histoire. » Une pause avant que j’ajoute « On a vu des traces de pneus d’une autre voiture qui n’était pourtant pas loin de la vôtre… Ça m’étonnerait que vous ne l’aviez pas remarquée. Je ne vois pas non plus l’intérêt de tenter de vous tuer sachant que vous les avez vu masqués, sans trop savoir de quoi il s’agit, vous n’auriez rien pu dire… De plus à vouloir partir au plus vite de l’hôpital, c’est un peu suspect. Enfin bref, tout ça ne me regarde pas. Mais si on vous retrouve à nouveau dans un autre incendie ou un appel policier, vous n’avez qu’a à vous prendre à vous même, parce que vous nous aurez pas aidé à attraper les types qui ont fait ça. De plus vous n’aidez pas la propriétaire de cette grange. Vous ne vous aidez pas surtout…» Après tout, ils n’en ont rien à foutre et ça m’étonnerait pas. Vu comment Jeff n’a rien à foutre de son état de santé en soi, ça m’étonnerait qu’il ait à se foutre d’autre chose qu’à boire et ou à se retrouver dans des situations qui le dépassera un jour. « Enfin bref, je vais vous laisser partir, passez une bonne fin de nuit… » fis-je en m’écartant d’eux pour aller faire d’autres choses à l’hôpital avant de retourner à la caserne.
electric bird.



Is it real ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Fight with fire [Fitzy brothers + Simone] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Fight with fire [Fitzy brothers + Simone]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération