Let's yum ! •• Mawid

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 275
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (ouais moi je me cache pas et fais pas d'inscription fourbe. môa !!)
›› Célébrité : Oscar Isaac
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth)
›› more about me

Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Sam 24 Mar - 14:39 )

Let's yum !
Nawid & Maggie

Vous savez le problème avec moi ?
À part que je sois chiant, ça je l’ai bien compris hein, mais y en a qui m’aiment comme je suis et puis, n’allez pas me dire que je suis le seul chiant de la ville quand même. Enfin, mon plus gros problème reste le fait que j’ai les yeux plus gros que le ventre. Je n’y peux rien. La nourriture d’ici est d’un mystère sans nom et encore, je suis assez surpris par le fait qu’ici, il y a une ENORME quantité de tout, je n’ai jamais vu ça et je ne suis pas le seul à penser ainsi. Même les voitures sont gigantesques, les routes on n’en parle pas et les conducteurs encore moins. Quoiqu’ils sont plus civilisés que nous, c’est sûr…! Je m’égare quand même, c’est l’inconvénient au fait que je pense trop et que du coup, ben, je perds le fil de mes pensées. C’est assez pénible ça.

Enfin bref. Je pédale tranquillement dans les rues, en train de slalomer entre les voitures et dès que je vois un feu rouge, je m’arrange pour aller sur le trottoir et de passer des règles de conducteur aux règles de piétons. Ça m’arrange plutôt pas mal en fait. Enfin, je ne tarde quand même pas à arriver à Southport Road, mais quand même… Qu’est-ce que ça monte. J’avais complètement oublié le détail et en bon flemmard, je suis descendu du vélo et j’ai monté la rue. De toute façon, je suis presque arrivé. C’est déjà ça. Comme Max était parti, je ne sais où et que je m’en fous… Sauf quand j’ai besoin de lui pour qu’il goûte à mes plats et là, comme il n’est pas là et que j’ai cuisiné. J’ai personne pour goûter. Moi je ne peux pas, je ne suis pas objectif et aussi, j’ai un peu peur que j’ai mis un peu trop de sauces piquantes. Mais ça, c’est un détail que je vais éviter de balancer à mon autre cobaye.

De toute façon, j’imagine que cet autre cobaye n’a pas eu le temps de se faire à manger et comme c’est bientôt l’heure de dîner ce soir…! Autant que j’apporte de quoi manger et qu’on se tienne compagnie l’un et l’autre ! Surtout que je connais bien les dates… Ou pas.

Bon à un détail près, je ne connais pas ses horaires mais voilà. J’ai l’air un peu idiot à sonner à la porte. Elle n’est pas là.

J’entends même Thor aboyer de tout son être.  « Oui moi aussi je t’aime Thor. Non Thor, c’est pas moi qui t’ai arraché ton joli marteau. Désolé Thor si ton marteau est détruit. » marmonnai-je contre la porte alors que j’essaye de l’ouvrir sans succès.. Je soupire et finis par faire le tour de la maison avec le vélo, dont le plat est toujours fixé à l’arrière. Je vais entrer par le jardin et puis voilà. Je sais où est la clé en plus. Je cale tranquillement mon vélo, je prends le repas du soir et ouvre la porte avant d’être accueilli par le chien qui aboie encore. Je siffle pour le faire taire et soupire avant de le saluer avec une rapide caresse sur la tête. « Bonjour à toi aussi Thor » Et je ferme la porte avec le pied. Je file dans la cuisine pour déposer mon repas et vois le bazar. Pff. C’est pas moi qui vais tout ranger, j’en ai marre de faire ça.

Au final, j’attends dans le salon, en train de squatter le canapé avec un verre d’eau, aussi Thor dont sa gueule est sur mes jambes. Je zappe quelques chaînes et je soupire face à la débilité de ce que je vois…! C’est navrant sérieux…! C’est quelques minutes plus tard que j’entends la porte et que Thor … Ouais bah, il fait son Thor. Il réagit au quart de tour, me marche à moitié dessus. Je grogne et ricane limite en train de pleurer de la douleur d'être marché dessus. « Han hahahaha....! Thoooooor ! Bon sang ! » Et pourtant, c’est pas le plus grand chien que j’ai vu de ma vie, mais qu’est-ce qu’il est LOURD. Il aboie, il se tait. Je lève la main et sors ma tête cachée par le dossier du canapé avant de sourire. « Heey ! Maggie ! Comment ça va ? » Une pause, le temps que je me redresse du canapé dans un autre soupir. Et je croise son regard. Ah. Ouais. Ok. Non. Ça ne va pas. Ok. C’est vrai que c’est dimanche soir et qu’elle est partie déposer sa fille chez son ex. Forcément qu’il y a de quoi ne pas aller. Je reprends. « Je savais que tu n’aurais rien à manger ce soir. Alors je suis venu avec une des spécialités Indiennes, le poulet au Tikka… Quoique… Attends… Une recette Pakistanaise ou Indienne… Peu importe qui la revendique, mais voilà. C’est super bon ! Max n’a pas pu le goûter parce qu’il n’est pas là. Et désolé, j’ai vidé ta bouteille préférée. » Oui la bouteille d’alcool là, qu’elle boit tous les dimanche soirs… Je n’ai pas pu m’en empêcher. C’est un dépressif ce truc et ça ne va pas l’aider, mais alors là, pas du tout. En plus, elle n’en a pas besoin parce que je suis là moi !
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/02/2018
›› Commérages : 259
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jessica awesome Chastain
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ jocelyn ahern-fields (karla souza) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ luke holloway (jon bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Dim 25 Mar - 17:33 )


Nawid & Maggie

Hear that lonesome whippoorwill. He sounds too blue to fly that means he's lost the will to live. I'm so lonesome I could cry. Did you ever see a night so slow as time goes draggin' by the moon just went behind the clouds.



Maggie n'était pas fan du dimanche. Enfin, une semaine sur deux elle n'en était pas fan en tout cas. Quand elle devait ramener Mackenzie chez son ex-mari pour la semaine. Ça l'agaçait de devoir dire au revoir à sa fille pour une semaine. Des fois, elle se demandait pourquoi au départ, elle n'avait pas demandé la garde exclusive. Elle avait une bonne situation, elle aurait pu le faire. Et puis, elle aurait pu rester vivre à Charleston. Et Sasha aurait vu leur fille un week-end sur deux. Après tout, c'était lui qui était retourné dans sa petite ville natale quand ils avaient divorcé, donc c'était lui qui avait rendu les choses difficiles, au niveau de la distance. Mais la rouquine avait surtout pensé aux besoins de sa fille et elle savait qu'une fille avait besoin de son papa. Mais la jeune femme regrettait, chaque fois qu'elle garait sa voiture devant la maison de son ex-mari, comme c'était le cas à cet instant. Elle lui fit un petit signe de la main, embrassa Mack et s'apprêta à passer une semaine horrible. Comme toutes les semaines où elle était seule. Elle s'était dit qu'en adoptant un chien, au moins, elle aurait de la compagnie. Mais non. Elle aimait faire des papouilles à Thor sur le canapé le soir, avec son verre de vin en main, mais ce n'était pas suffisant pour combler la solitude qui l'envahissait à chaque instant. Et en même temps, que pouvait-elle y changer exactement ? Ses amis lui disaient parfois qu'il était grand temps qu'elle se trouve un mec et qu'elle passe à autre chose. Oui. Mais en même temps, les mecs ne se trouvaient pas sous la semelle d'une chaussure, aux dernières nouvelles. La jeune femme soupira et redémarra sa voiture. Elle savait exactement à quoi sa soirée allait ressembler. Elle avait préparé une bonne bouteille de vin pour ce soir, qu'elle allait descendre devant une série à la con, genre Friends. Oui, potentiellement la bouteille en entière. Elle aimait un peu trop le vin, mais elle refusait d'admettre qu'elle avait un problème avec l'alcool. Ce n'était pas vrai déjà. La preuve, quand Mackenzie était là, elle ne buvait presque pas, donc elle était capable de se passer de l'alcool. CQFD. La jeune femme gara sa voiture dans le garage et en ressorti pour fermer la porte. Elle grimpa ensuite les escaliers qui menaient à se porte d'entrée et l'ouvrit, bientôt accueilli par les aboiements de Thor, son berger australien et par … Une tête qui dépassait de son canapé. La jeune femme sursauta. « Putain de bordel de merde ! », s'écria-t-elle en plaçant sa main sur son cœur, s'efforçant de reprendre une respiration normale maintenant qu'elle avait reconnu Nawid. Bienvenue chez Maggie, toujours si distinguée et qui jure dès qu'on la surprend dans sa petite vie tranquille. « Tu aurais pu me prévenir », râla-t-elle en enlevant ses chaussures à hauts talons qu'elle rangea dans son meuble à chaussures. Après une grattouille sur la tête du chien, la jeune femme s'approcha du canapé, un regard blasé sur son visage d'habitude si enjoué. Elle faisait souvent semblant Maggie. Mais avec Nawid, ce n'était pas utile. Elle avait déjà tenté de faire semblant, mais c'était un ancien psychiatre et après deux minutes, elle s'était retrouvée à pleurer sur sa chemise alors qu'il n'avait même pas dit grand-chose. « C'est dimanche et je viens de dire au revoir à ma fille. Donc ça aurait pu aller mieux. Mais ça aurait pu être pire aussi », répondit-elle en accrochant sa veste au porte-manteau. A vrai dire, elle était contente de trouver Nawid chez elle, même s'il lui avait flanqué la trouille de sa vie. Au moins, elle ne passerait pas la soirée seule. Et elle pouvait lui faire confiance pour mettre de l'ambiance. Sauf si dans cinq minutes ils se chamaillaient, ce qui n'était pas impossible non plus. « Je me fou de savoir de quelle origine c'est, du moment que c'est bon », souffla-t-elle en se laissant tomber sur le canapé. Elle s'assit sur l'accoudoir et se laissa tomber en arrière, son dos reposant sur le canapé et ses jambes restant suspendues dans le vide. Mais la jeune femme se redressa bien vite. « Tu as vidé ma bouteille de vin ?! », s'exclama-t-elle, outrée. Alors ça, c'était vraiment la chose à ne pas faire. Maggie et le vin, c'était précieux. Sacré même. La preuve, ses yeux lançaient des éclairs. « Y a intérêt que ton poulet Tikki machin soit bon si tu veux que je te pardonne », rétorqua-t-elle en se laissant retomber. Elle avait bien besoin d'un verre. D'un massage de la nuque. Voir même d'un massage des pieds. A la place, elle soupira et grogna quand Thor lui marcha dessus pour se coucher sur son ventre. Elle allait la mettre en régime cette bestiole. « Je suis contente que tu sois venu », fit-elle finalement en lui adressant un sourire. Un peu de compagnie pour ce soir, c'était peut-être la seule chose dont elle avait vraiment besoin ce soir au final.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 275
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (ouais moi je me cache pas et fais pas d'inscription fourbe. môa !!)
›› Célébrité : Oscar Isaac
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth)
›› more about me

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Dim 25 Mar - 22:23 )

Let's yum !
Nawid & Maggie

Putain de bordel de merde !
Bonjour à toi aussi Maggie. Ceci dit, devrais-je noter que ce sont les premiers mots que j'ai appris en Anglais ? Je veux dire, quand on apprend une langue, les gros-mots viennent en premier avant les salut de base ainsi que la politesse qui vient avec. Je note aussi que ce serait comme ça qu'elle agirait si elle avait une sorte de cambriolage, avec les cambrioleurs déjà présents. Bon ça risque de ne pas arriver parce qu'il y a Thor. Mais Thor se défend plutôt bien contre les inconnus en leur mordant s'ils ne sont pas accompagné de leur maîtresse, en leur pissant dessus quand elle est là. Il m'a fait ce coup-là, mais bon, c'est un chien, ce n'est pas un être intelligent doté de parole. Il communique dans un tout autre langage et fonctionne par l'odeur. " Je ne préviens jamais, pourquoi je le ferai maintenant ?" Je n'aime pas les téléphones, on se moque de mes fautes d'orthographe en plus quand j'écris et ça m'agace plus qu'autre chose quand ce bidule veut se mettre à écrire à ma place. Si c'était en Persan, je n'aurai pas râlé. Mais là, c'est irritant. Très irritant même.

Je la regarde arriver vers moi, enfin vers le canapé parce que c'est la destination tant rêvée de tout le monde ayant un foyer ici. Puis ce canapé est plus confortable que celui de Max, peut-être parce que je n'y pose pas souvent mes fesses ici. Elle range le manteau alors que je dépose le verre d'eau sur la table basse et m'assieds. Je me pince un peu les lèvres sachant qu'aujourd'hui était loin d'être une journée agréable pour Maggie, parce que c'est le jour où elle se sépare de sa fille. C'est difficile pour elle, je peux comprendre... Théoriquement. Je n'ai jamais été père, je ne le serai jamais de toute manière, mais je comprends théoriquement ce que ça fait. J'ai bien fait de venir au final, parce qu'elle se serait enivré avec son vin que j'ai finalement jeté... Pas vidé. Pas grave, elle sait que je galère avec la langue et de toute manière, elle sait que je suis un alcoolo aussi, mais plus modéré qu'elle. " Ce sera très bon ! Je ne t'ai jamais fait manger un plat... Eeuh... Un plat raté." Je grimace à l'idée et ne suis plus trop sûr. Pas grave, l'intention compte et je ne devrais pas préciser que j'ai un peu forcé sur les sauces piquantes. Je lui laisse un peu de la place, aussi pour Thor s'il décide de nous marcher dessus à nouveau. Elle allait se détendre jusqu'à qu'elle réalise que j'ai vidé sa bouteille, je grimace et fais un petit sourire du : oui je l'ai vidé tranquillement en t'attendant. Sauf que je ne l'ai pas bue. Pas grave, l'important c'est qu'elle comprenne que c'est vide. Et quand c'est vide, elle ne peut pas boire. Et elle ne sera pas bourrée et il ne lui viendra pas l'idée d'explorer les rues pieds nus. Son regard terrifiant ne me fait presque pas peur, je maintiens toujours mon sourire un peu amusé. " Tikka." Je me laisse retomber contre le canapé tranquillement et éteins la télé d'ailleurs, je l'avais laissée allumée. " Ah. Thor m'a fait ça aussi. Il aime marcher sur des gens." fis-je en désignant la bête avec la télécommande alors que la bête s'installe tranquillement sur Maggie qui ne demande que du repos. La pauvre. Je souris quand elle me parle d'être contente que je sois là. Au final, je suis content d'être là aussi, j'aime bien être là là où mes amis ont besoin de moi. Je ne suis pas d'humeur à être seul ce soir ceci dit, sûrement parce que mon pays me manque et que toute cette nouvelle situation est encore bizarre pour moi. " Ce n'est pas une soirée où on doit rester seul avec notre vieil ami l'alcool." Sur ces mots, je caresse la tête de Thor avant de la regarder. " Cette semaine était nulle pour moi. Je connais la ville maintenant et j'ai l'impression d'avoir postulé pour tout le monde ici sans succès." soupirai-je dépité et ajoute. " Comment ça a été avec Mac ? "



electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/02/2018
›› Commérages : 259
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jessica awesome Chastain
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ jocelyn ahern-fields (karla souza) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ luke holloway (jon bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Lun 26 Mar - 21:19 )


Nawid & Maggie

Hear that lonesome whippoorwill. He sounds too blue to fly that means he's lost the will to live. I'm so lonesome I could cry. Did you ever see a night so slow as time goes draggin' by the moon just went behind the clouds.



Déjà, qui a inventé le dimanche ? Elle n'aime pas le dimanche. C'était un jour inutile qui devrait officiellement être retiré du calendrier. Bref, pour être clair, Maggie elle avait très envie de râler et de râler pour tout et n'importe quoi. Parce qu'elle n'était pas de très bonne humeur d'une part et parce que … Ben parce que c'était elle. Maggie elle aimait bien râler. Et quand elle ne râlait pas, elle aimait bien se jeter des fleurs. Je n'ai jamais prétendu que Maggie était parfaite cela dit. Enfin bon. Déjà qu'elle avait envie de râler, forcément, elle n'allait pas se priver de râler parce que Nawid était chez elle, sans l'avoir prévenu. « Tu sais, je sais pas comment ça se passe chez toi, mais ici, en Amérique, ça se fait pas de rentrer chez les gens comme ça », fit-elle remarquer. Bon, en même temps, elle était sûre que ça ne se faisait dans aucun pays. Ça se faisait juste chez Nawid. Mais ce n'était pas bien grave dans le fond. Il était à l'aise chez elle et elle en était contente. Et puis, il y a deux jours, la jeune femme avait eu 37 ans. Et elle ne les avait pas fêté. Donc être avec quelqu'un aujourd'hui ne pouvait que lui faire du bien. Enfin bon. La jeune femme se vautra sur le canapé, installée bien confortablement à cheval entre le canapé et le dossier. Elle était fatiguée. Vidée. Épuisée. Moralement. Certes, physiquement elle aurait encore pu aller courir un marathon, mais là, elle était juste moralement épuisée. Si Nawid ne s'était pas incrusté chez elle, aucun doute qu'elle aurait prit un bain chaud avant de se poser devant la télévision avec une bouteille de vin. Par contre, s'il lui avait fait à manger, Maggie était la femme la plus heureuse du monde. S'il y avait une chose qu'elle aimait sur terre, c'était manger. C'était même meilleur que le sexe. « C'est vrai, tu ne m'as jamais déçu. Rien que pour ça tu es un homme bon à marier », répondit-elle avec un petit ricanement. Bon, Nawid était peut-être un homme bon à marier pour ses plats, mais c'était tout. Parce qu'il était chiant quand même. Il était attendrissant. Mais il était quand même chiant. En plus il avait vidé son vin ? La jeune femme fronça les sourcils. Eh mais … attendez ! « Mais … T'es pas bourré ! », s'exclama-t-elle. Or, s'il avait vidé une bouteille de vin à lui tout seul, il serait dans un tout autre état. « Le salop ! T'as vidé ma bouteille dans l'évier ? », ajouta-t-elle. Mais … La jeune femme attrapa un coussin sous ses fesses et le frappa avec. « Tu aurais pu t'en servir pour cuisiner. Ou la ranger. C'est du gâchis », acheva-t-elle. Et elle était contre le gâchis. Peut-être qu'elle aurait dû le frapper avec la bouteille vide en fait. La jeune femme se laissa cependant retomber sur le canapé et se fit marcher dessus par Thor. Ce chien avait sans doute quelques kilos en trop. Mais elle passa quand même les doigts dans ses poils pour le caresser. « Il aime surtout les câlins, il est pire qu'un enfant », fit-elle en poussant la gueule du chien qui essayait de lui lécher le visage. Elle l'aimait beaucoup, mais pas au point de sentir sa langue sur sa figure. Relevant son regard vers Nawid, la jeune femme finit par lui avouer qu'elle était contente de le voir ici. « J'ai eu trente-sept ans, je trouve que c'est une bonne excuse pour passer une bonne soirée avec notre ami l'alcool », rétorqua-t-elle. Après un certain moment, l'âge commençait à poser problème. La jeune femme avait du mal à accepter qu'elle commençait à approcher de la quarantaine. C'était un cap qu'elle n'était pas encore prête à franchir. « Toujours pas de chance niveau travaille ? Si tu veux je pourrais essayer de filer ton CV à la cantine de mon entreprise. C'est pas génial mais ce serait du travail en attendant », proposa-t-elle. Bon, il lui faudrait toujours passer un entretien, mais elle pouvait toujours toucher un petit mot pour lui. « C'était chouette. On a fait un peu de shopping. On a été au cinéma. Elle a invité sa copine à passer la soirée ici et on a fait une soirée films. Mais la semaine est passée beaucoup trop vite », répondit-elle avec un sourire. A vrai dire, elle était un peu triste. Chaque fois elle faisait tout pour passer les meilleurs moments possibles avec sa fille. Mais ça ne durait qu'une semaine. « Bon, je vais mettre la table. Tu veux manger au salon ou dans la salle à manger ? », demanda-t-elle. Il fallait bien qu'elle se bouge avant de commencer à déprimer.



NO TIME FOR LOVE
I'm at home, on my own. Check my phone, nothing, though. Act busy, order in. Pay TV, it’s agony. I may cry ruinin' my makeup. Wash away all the things you've taken and I don't care if I don’t look pretty. Big girls cry when their hearts are breaking.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 275
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (ouais moi je me cache pas et fais pas d'inscription fourbe. môa !!)
›› Célébrité : Oscar Isaac
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth)
›› more about me

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Lun 26 Mar - 23:06 )

Let's yum !
Nawid & Maggie

 « En Iran non plus. Il n’y a pas de … Différence culturelle. » fis-je alors que j’avais bloqué quelques secondes sur le mot différence alors que je voulais dire choc culturel, mais bon, pas grave. Du moment où elle le comprend parce que ce n’est pas évident pour moi quand même. Ça ne m’empêche pas d’aller chez elle quand je le veux, ce n’est pas pour rien qu’elle m’a dit où elle cachait la clef pour entrer depuis le jardin, c’est que je suis le bienvenue peu importe quand… Je ne me souviens pas qu’elle m’ait précisé ‘’du moment où tu me préviens’’. Ça m’étonnerait.

Je souris quand je suis désigné comme un homme bon à marier. C’est vrai, elle est dans le vraie. Mais bon, je sais qu’elle parle pour la nourriture, rien d’autre. C’est juste de la nourriture… Parce que je ne suis pas sûr qu’elle dirait aux autres amies que je suis le gars à marier parce que je suis très chiant. Et elle voudra récupérer les mots qu’elle m’a dit à l’instant quand elle apprendra que je lui ai vidé la bouteille de vin, par là, vidé, c’est vidé quoi. Je ne l’ai pas vidé pour faire travailler mon foie, je l’ai vidé pour faire travailler l’évier. Maggie ne tarde pas à réaliser. « Je tiens l’alcool. » fis-je innocemment, mais je ne sais pas mentir et elle l’a très vite compris qu’elle réagit. « Pas eu le choix, je devais le faire. » Marmonnai-je assez rapidement et dans ma langue natale, ça n’a pas dû arranger les choses parce qu’elle me tape avec un coussin, je me défends en mettant le bras devant. Un coup. « Je ne cuisine pas avec le vin ! » Un autre coup. « Et tu passera toute la soirée à chercher toute la maison jusqu’à retrouver ce vin ! » Et un autre coup. J’attrape son coussin, ça suffit maintenant ! Je soupire en coinçant son arme contre moi alors que j’ai croisé les jambes sur le canapé. Thor est pire que nous, c’est sûr, j’hoche la tête pour acquiescer à ce qu’elle vient de me dire. Je fronce les sourcils quelques secondes plus tard précédant son annonce de ses 37 ans. «  Trente-sept ans ? Ah ben non. T’as pas trente-sept ans. » Une pause et je lancer l’oreiller sur le fauteuil plus loin, mais j’ai raté mon coup et je m’en fous.  « Tu les fais pas en fait. » Bon inutile de lui dire que je l’ai crue plus âgée que ça parce qu’elle est intelligente pour une femme de cet âge, elle réfléchit beaucoup et a une vision bien pessimiste de la vie depuis qu’elle a perdu son enfant. « Pfff… Attends pour les quarante, tu verras que c’est encore moins drôle. » Je parle d’expérience, quarante-deux ans, déjà des cheveux blancs qui commencent à apparaître et je n’ai rien accompli dans ma vie. À se demander qu’est-ce que je fiche là. Dans cette pensée là, je m’enfonce et marmonne.  « Tu sais ce qui se passe quand on vide une bouteille de vin…? Y a six étapes. La première, c’est la bouteille qui apparaît, s’ensuit le questionnement. La seconde, c’est l’action, hop, on vide… La troisième, on cache et on fait comme si rien ne s’était passé. La quatrième, se sentir fier, une grande action. Le cinquième, ressentir le manque. Le sixième, la lamentation qui m’emmène à: Pourquoi j’ai vidé la bouteille de vin, c’était bon en plus… » Et je termine par un facepalm sur mon visage. Je grogne et soupire ensuite. Je m’enfonce encore plus en parlant de mon travail, mes recherches de cette semaine qui n’ont pas été très concluantes… Je regarde Maggie avec un regard pas convaincu. « C’est une bonne idée tient, j’adorerai faire à nouveau ta coiffure avec les spaghettis en service. Je ne vais pas te supporter te voir tous les jours là-bas. Ce serait trop bizarre… Mais merci, c’est gentil venant de toi…! » Je m’enfonce dans le canapé, je crois que j’ai atteins le maximum que mon dos puisse permettre pour m’enfoncer en fait, mais ça me déprime. « Quatre ans plus tôt, si on me disait que je passais de psychiatre à serveur de cantine, j’aurai ri au nez. » C’est vrai en plus.

Plus joyeux, Mackenzie. Ça va m’aider à penser à autre chose, mais moins joyeux pour Maggie. On se renvoie la balle. On devrait essayer de jouer au ping pong, c’est marrant. Quoique non, on se lasserait vite. Je sais pas…! Je hoche la tête à chaque phrase pour la soutenir et je souris un peu aussi. «  La semaine passera vite et en un rien de temps, tu la retrouveras. » Et sur ces mots, Maggie décide de s’activer. Elle en a encore de l’énergie en fait. Je soupire et me redresse, après avoir posé la main sur son genou pour me relever et je me gratte la tête. Maggie va avoir du mal avec Thor sur elle, mais ça ne m’empêche pas de lui tendre la main pour l’aider à se relever. « Salle à manger. Ou on va finir par regarder la télé. Je vais aller réchauffer le Tikka. » Je l’aide à se relever et on s’active. Je pars dans la cuisine pour faire réchauffer le plat dans le micro-onde parce que j’ai la flemme et c’est juste à réchauffer quoi. Je regarde autour de moi et me dit qu’il y a moyen que je fasse quelque chose. Alors je vais faire quelque chose. Je sors quelques ingrédients, c’est bien, elle a fait des courses. Et il est où le poêle ? Je me rappelle que je l’ai vu dans l’évier… Oh non… Pffff. Bon. Vais faire la vaisselle allez. À peine que j’ai commencé, j’entends Maggie arriver. « T’aurais pu faire la vaisselle…! C’est pas encore chaud. » fis-je en désignant le micro-onde.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/02/2018
›› Commérages : 259
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jessica awesome Chastain
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ jocelyn ahern-fields (karla souza) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ luke holloway (jon bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Mer 28 Mar - 11:28 )


Nawid & Maggie

Hear that lonesome whippoorwill. He sounds too blue to fly that means he's lost the will to live. I'm so lonesome I could cry. Did you ever see a night so slow as time goes draggin' by the moon just went behind the clouds.



La jeune femme ne retint pas le ricanement qui passa la barrière de ses lèvres. Au moins, on ne pouvait pas reprocher à Nawid de ne pas être clair dans sa façon de dire les choses. « Donc tu viens ni plus ni moins de reconnaître que tu es un emmerdeur et que tu es totalement sans gêne », résuma-t-elle, un sourire amusé sur les lèvres. En même temps, si Nawid n'était pas Nawid, elle l'aimerait beaucoup moins. Il suffisait de cinq minutes passées avec lui pour qu'elle retrouve le sourire. Parce qu'ils finissaient toujours par se chamailler, par se prendre la tête. A tort ou à raison d'ailleurs. Enfin la jeune femme avait bien entendu toujours raison, c'était une évidence absolue. Dans le fond, Maggie aimait bien râler, mais si elle avait montré la clé à Nawid, ce n'était pas pour rien. Il était le bienvenue chez elle, tout comme la jeune femme ne se gênait jamais pour débarquer chez son cousin et chez son ami. Elle n'avait absolument rien contre et elle protestait uniquement pour la forme. Enfin bon, il ne faudrait pas quand même qu'il la trouve dans une situation compromettante un jour quand même. Mais par contre, s'il s'amusait à vider son vin dans l'évier, la jeune femme allait beaucoup moins l'aimer. « Tu tiens l'alcool, mon œil ouais », fit-elle en fronçant les sourcils. Elle allait le tuer. Et elle allait faire appel à son cousin pour planquer le cadavre, parce que tout ça, c'était de sa faute, c'est lui qui lui avait présenté Max. Et elle allait d'autant plus le tuer qu'il parlait dans une langue qu'elle ne comprenait pas. « Désolée je ne parle pas le chinois, Monsieur Sadeki », fit-elle pour l'embêter. Embêter Nawid, c'était sa plus grande passion dans la vie. Son but ultime. Et elle le faisait très bien, quand bien même il était un adversaire redoutable. En guise de vengeance, la jeune femme décida de s'emparer de la meilleure arme qui soit : le coussin. Et elle le frappa avec, parce que c'était mérité. « Tu as planqué les autres bouteilles en plus ?! », s'écria-t-elle. Mais ! Pourquoi était-il aussi cruel avec elle ? Elle ne pouvait même pas picoler pour fêter son anniversaire ? C'était beaucoup trop triste. Elle allait se laisser aller dans les coussins pour pleurer voilà et ce serait totalement de sa faute à lui. La jeune femme protesta encore d'avantage quand il lui prit son coussin des mains. Mais. Elle allait se mettre à bouder comme une enfant maintenant, voilà. « Tu fais chier », râla-t-elle. Et au cas où l'utilisation de l'anglais faisait qu'il n'avait pas comprit, la jeune femme lui fit un doigt d'honneur pour illustrer ses paroles. Voilà, le doigt d'honneur au moins c'était international. Sur ces mots, la jeune femme se laissa retomber sur le canapé et changea de sujet. « Si j'ai trente-sept ans. Tu veux voir ma carte d'identité comme preuve ? », demanda-t-elle. Bon, elle ne les faisait pas, peut-être, mais elle les avait quand même et le temps passait. En même temps, sa fille allait avoir quinze ans, alors forcément, le temps passait. « Merci », fit-elle en haussant un sourcil, avant de se raviser. « Enfin je crois », ajouta-t-elle. Il avait intérêt d'avoir sous-entendu qu'elle faisait plus jeune et pas plus vieille, parce que sinon, foi de Rixon, elle allait le foutre dehors, illico presto. Et elle garderait la bouffe qu'il avait apporté pour elle toute seule. La jeune femme poussa un soupir sans répondre. Oui, quarante ans. C'était pour bientôt. Et elle n'était pas prête pour ce cap. Pas encore. Mais il allait arriver plus vite que prévu. La jeune femme écouta son ami parler, sans comprendre la moitié de ce qu'il disait. Puis elle lui rit carrément au nez. « T'étais pas psy toi ? Depuis quand tu es devenu philosophe ? », demanda-t-elle, moqueuse. Mais elle décida d'éviter de le charrier sur ce sujet, parce que sinon, il allait encore essayer de la psychanalyser et ça allait encore très mal finir. « A vrai dire, j'espérais que tu allais dire non, parce que moi non plus je n'avais pas envie de voir ta tronche tous les jours », fit-elle en lui tirant la langue. Bon, c'était un peu vrai. Surtout qu'ils allaient sans doute finir par se lancer de la nourriture au visage, sur le lieu de travail de Maggie. Mais Maggie mangeait souvent une salade dans son bureau, donc ils ne se seraient pas vu tant que ça. Elle aurait été prête à l'aider, mais elle comprenait aussi qu'il puisse vouloir s'en sortir par lui-même. « Tu trouveras bientôt ta voie Nawiwi », répondit-elle, rassurante. Oui, il y avait beaucoup de changements dans sa vie, mais il allait s'en sortir, elle avait confiance en lui pour cela. En tout cas, parler de bouffe, ça lui avait donné faim. Elle allait se bouger pour préparer la table, poussant Thor pour le forcer à descendre de son ventre, avant d'attraper la main de Nawid pour se lever du canapé. Aïe. La jeune femme grimaça et s'étira. Voilà, ça aussi, c'était une preuve qu'elle commençait à vieillir, elle ne pouvait plus se coucher dans toutes les positions comme elle le voulait. « Va réchauffer ton Takka machin là », approuva-t-elle. Oui, oui, elle faisait parfaitement exprès de déformer le nom du plat, juste pour l'emmerder. Sur ces mots, elle sortit deux assiettes et des couverts de son armoire à vaisselle, qu'elle disposa sur la table. Elle rajouta deux verres à eau, puisque visiblement elle était punie de vin pour ce soir. Une fois la table prête, la jeune femme le rejoignit dans la cuisine et comme d'habitude, il râlait. « Je ne fais pas la vaisselle, j'ai un lave vaisselle et je devais tout ranger ce soir, je n'avais pas prévu de trouver un squatteur sur mon canapé », fit-elle en lui tirant la langue. Mais elle attrapa quand même le torchon de vaisselle pour essuyer ce qu'il avait lavé. « Tu sais si tu fais à manger et que tu fais ma vaisselle, tu peux venir chez moi tous les jours si tu veux », ajouta-t-elle, un brin moqueuse.



NO TIME FOR LOVE
I'm at home, on my own. Check my phone, nothing, though. Act busy, order in. Pay TV, it’s agony. I may cry ruinin' my makeup. Wash away all the things you've taken and I don't care if I don’t look pretty. Big girls cry when their hearts are breaking.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 275
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (ouais moi je me cache pas et fais pas d'inscription fourbe. môa !!)
›› Célébrité : Oscar Isaac
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth)
›› more about me

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Jeu 29 Mar - 11:22 )

Let's yum !
Nawid & Maggie

Silence, je la regarde avec un air nullement vexé, juste… Stupide en fait. J’hausse les épaules et hoche la tête.  « Je peux totalement l’admettre que je suis un emmerdeur et que je suis totalement sans gêne. » Je lève le doigt avec un petit sourire amusé.  « Je l’admets. à 10% … Euh, non. 100%. » Je soupire et lève la main dans un geste de j’abandonne avec les chiffres. Je confonds dix et cent, je suis sûr que j’ai mal prononcé le dix d’ailleurs et ça me soule. Je laisse tomber tout ça, pourquoi personne ne parle Arabe par ici ? Même si ce n’est pas ma langue natale, ça reste quand même ma seconde langue et je la maîtrise mieux que l’Anglais et l’Espagnol.

J’ai vidé sa bouteille d’alcool fétiche, je sais qu’elle va me détester et encore plus si je me mets à parler le Persan, mais je n’y peux rien, ça me manque de converser dans cette langue. Je soupire et lève les yeux au ciel quand elle déforme mon nom de famille. Elle n’a décidément rien de mieux à faire que de déformer mon nom. En même temps, c’est normal: j’ai vidé sa bouteille, caché pas mal d’autres et elle ne peut pas boire. Donc oui, elle n’a rien de mieux que de se venger et de m’emmerder.  « Je disais … Je ne sais plus ce que je disais mademoiselle Nixon. » Et je sais qu’elle déteste ce nom de famille de l’ancien président et cela ne m’étonne pas. Surtout comment je cale sur le x et que j’ai tendance à prononcer comme un Q. Je souris un peu en coin mais cela ne dure pas longtemps que voilà, elle me frappe avec le coussin et je me défends comme je peux (pas vraiment). « JOYEUX PÂQUES ! » m’écriai-je avant de lui choper le coussin que je confisque. Le pire, c’est que je voulais vider toutes les autres bouteilles, après je m’étais dit que c’était du gachis, puis que ça prenait trop de temps et d’énergie pour vider les autres bouteille tellement y en avait. Alors j’ai décidé de les cacher dans les quatre coins de la maison, parce que c’est drôle en plus. Bon, je sais que c’est pas Pâques, mais au moins, c’est en avance et elle a un avant goût, c’est ça qui est le plus sympa. Je suis sympa hein ? « Tu fais chier. » Ah oui, je suis sympa. Doublement sympa au vu de son doigt d’honneur. « Tu sais qu’en Iran, le doigt d’honneur, c’est ça? » Je montre le pouce en l’air avec un petit sourire amusé. « C’est pas vraiment un doigt d’honneur, mais ça se rapproche. » Mais faut croire que je préfère les doigts d’honneur des Américains, c’est plus joli. Tout de même, ils restent assez inculte, parce que les doigts d’honneur ne sont pas internationaux quoi.

« Non je te crois. » Juste qu’elle ne les fait pas en fait, c’est tout. Je lui ai dit ça et j’ai cru qu’elle faisait plus âgée, plus mâture qu’une femme de trente-sept ans et elle me remercie, je souris un peu et encore plus quand elle en rajoute. « Tu fais réflexionnement plus âgée. Cela m’a positionné dans l’erreur. » fis-je en étant honnête et encore plus calme. Mais bon, cela me déprime parce qu’on a rien pour fêter ça, je ne vais pas sortir les bouteilles sinon ça casse le délire de Pâques. Si j’ai bien compris leur fête, ça consiste à cacher les cadeaux ou les choses les plus précieuses… Ce serait con si je cachais les bijoux et que je ne me souvienne plus des cachettes. Enfin, je suis dans l’étape de la lamentation. À la remarque de Maggie, je lui lance un petit regard, l’air de lui demander si elle plaisante. « J’ai peut-être un esprit de science Maggie, mais ça ne m’a pas stoppé de croire à Dieu et encore moins d’être ouvert sur d’autres domaines comme la Philosophie. » Enfin, je croyais à Dieu juste avant d’avoir vu les horreurs de la guerre, quel genre de Dieu pourrait-il faire ça…?

« Je serai la raison du pourquoi tu vas rester enfermée dans ton bureau. » ricanai-je alors que j’ai gentiment refusé son offre. Cela me fait quand même déprimer davantage au fait que je doive abandonner tout le confort que mon ancien métier me donnait, mais en même temps, je n’ai pas envie de le reprendre, même si Maggie est sûre que ça risque bien d’arriver un moment donné ou un autre tellement je serai en manque de moyen. « Yeah… » fis-je moyennement convaincu quant au fait de trouver ma voie. Limite, comme je n’ai rien à perdre, je pourrai même jouer de la guitare dans les rues, gagner un peu d’argent et espérer qu’un producteur me découvre et veuille m’enregistrer, que je gagne de l’argent et … Ouais, mauvaise idée que mon visage soit partout dans le monde, je deviendrai trop facilement une cible. Je soupire et fronce les sourcils à l’idée que Maggie ait posté une photo de moi sur Instagram. « Meh. D’ailleurs. C’est quoi la photo que tu as posté sur Instagram, la photo de moi ? » lui demandai-je interrogateur. Les sourcils froncés.

Voilà vient le moment pour se bouger du canapé. Allez, on se bouge le popotin là ! On va manger le poulet Tikka. «  TIKKA. » grognai-je exaspéré. « Un peu de respect ! » Et elle m’a emmerdé, c’est mission réussie oui. Je lève le pouce et m’en vais dans la cuisine, la laissant toute seule dans la salle à manger. Elle se venge pour mon cadeau de Pâques, je suis sûr que c’est pour ça. La bourrique, la fourbasse, la … Non, je ne vais pas l’insulter de tous les noms d’oiseaux, je l’aime beaucoup trop pour ça. Mais qu’est-ce qu’elle est chiante quand même. En plus, elle ne fait même pas la vaisselle la maltrotue ! Je râle et elle râle. Je la regarde avec un air pas convaincu. « Meh, tu mettrais le … Machin-truc-mumuche là dans le lave-vaisselle toi ? J’en ai besoin là. » fis-je en sortant le poêle de l’eau et que je lui tends. « Je viens souvent les dimanches soirs chez toi. » Et j’hausse les épaules avant de froncer les sourcils face à son air moqueuse, je l’éclabousse avec de l’eau sale en plus. « Rêve pas. » ricanai-je à sa réaction. Je finis la vaisselle au moment où le poulet Tikka est prêt. Je prends les gants pour sortir le petit plat pour quatre personnes et le déposer sur la table de la salle à manger. On s’installe tranquillement, je la sers et tranquillement, on se dit bon appétit, on mange. « Dis moi, c’est quoi la chose la plus folle que t’ai jamais fait de ta vie ? Et quelle est ton but pour cette nouvelle année ? » demandai-je de but en blanc, juste comme ça.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/02/2018
›› Commérages : 259
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jessica awesome Chastain
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ jocelyn ahern-fields (karla souza) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ luke holloway (jon bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Mer 4 Avr - 18:37 )


Nawid & Maggie

Hear that lonesome whippoorwill. He sounds too blue to fly that means he's lost the will to live. I'm so lonesome I could cry. Did you ever see a night so slow as time goes draggin' by the moon just went behind the clouds.



Nawid était un emmerdeur. Mais le truc, c'était qu'il savait qu'il était un emmerdeur et qu'il s'en fichait. Alors Maggie avait apprit à s'en ficher aussi et à apprécier l'emmerdeur qu'il était. « Sans gêne, ça te défini assez bien, c'est vrai », fit-elle en hochant la tête. Pour une fois, elle approuvait ses dires dans son intégralité. Elle n'allait même pas le contredire. Ce qui était en soit déjà plutôt surprenant. « Il faut vraiment que je te donne des cours de langue Nawiwi », ajouta-t-elle. Enfin maintenant, ce n'était plutôt drôle, parce qu'il galérait seulement. Quand il s'embrouillait vraiment, tout au début, c'était bien plus amusant. Elle pouvait lui faire croire n'importe quoi. Oui c'était vile, totalement, mais elle l'assumait. L'essentiel dans le fond, c'était que ça la faisait rire elle. Parce que si Nawid n'avait aucun problème à reconnaître qu'il était un emmerdeur, elle n'avait aucun problème non plus à reconnaître que c'était une chieuse. Et elle le vivait très bien même, pour ceux qui voudraient le savoir. Enfin, en attendant, elle devait surtout se retenir de ne pas l'étriper, pour avoir vidé sa bouteille de vin rouge. C'était du gâchis. Et en plus, voilà qu'il se foutait d'elle. Elle détestait qu'on déforme son nom (enfin comme tout le monde en fait). Mais elle sourit quand même. « Tu te rends compte que je suis passée à une lettre d'être la fille d'un ancien président ? Ce qui est un peu bizarre puisque je suis anglaise », fit-elle remarquer. Puis un éclair de génie sembla la traverser. « Je suis même passé à une lettre d'avoir le même nom de famille que le deuxième personnage le plus cool de Walking Dead », ajouta-t-elle. Tiens, elle aurait dû s'appeler Maggie Dixon. Enfin bon, Daryl était toujours moins cool que Negan. Et beaucoup moins sexy. Mais de toute façon, ce n'était absolument pas le sujet du moment. Il avait planqué ses bouteilles. Et elle allait le tuer. « MA VENGEANCE SERA TERRIBLE SADEKI ! », s'écria-t-elle à son tour. Par chance, elle avait les clés de l'appartement de Max, donc elle avait les armes en main pour mettre sa vengeance sur pieds. Il lui faudrait juste des idées. De la terre dans son lit ? Trop banale. Bref, elle allait y réfléchir. Pour l'heure, elle se contenta de lui faire un doigt d'honneur et d'écouter sa petite explication culturelle. « Parfait, maintenant je peux te faire un doigt d'honneur américain et un doigt d'honneur iranien », fit-elle en levant son pouce de sa main gauche et son majeur de sa main droite. C'était cool, de pouvoir le faire de façon internationale. Au moins, elle était sûre qu'il comprendrait le message. Et la jeune femme perdit encore d'avantage son sourire quand il sous entendit qu'elle était plus âgée. Mais … Le bougre. « Je ne sais pas si je dois considérer que je suis intelligente ou si je dois me vexer de croire que tu me croyais plus vieille », fit-elle en fronçant les sourcils. Et comme elle n'arrivait pas à se décider, elle le gratifia d'un nouveau pouce en l'air. Comme ça dans le doute, si c'était un compliment, elle pourrait lui dire qu'en Amérique on levait le pouce en signe d'approbation. La jeune femme reporta son regard sur lui, le dévisageant en silence. « Soit sympa, ne parle pas de sciences, de Dieu et de philosophie dans la même phrase, c'est trop pour mon cerveau ce soir », répondit-elle en se massant les tempes. La jeune femme n'était même pas certaine de croire en Dieu. Parce que s'il existait, elle se demandait quelles foutues épreuves il allait encore lui mettre sur le chemin. Et s'il allait encore s'amuser à la torturer longtemps. Et pourquoi il avait tué son bébé. Enfin bref, mieux valait ne pas aborder la question, sinon je ne lui donnais pas cinq minutes avant de se mettre à pleurer. En revanche, parler de la photo qu'elle avait posté sur Instagram, ça ça lui allait comme sujet de conversation. « Ben quoi ? Pour une fois que tu étais beau, fallait bien que je partage », répondit-elle en faignant l'innocence. Pas qu'en général il n'était pas beau, mais elle préférait éviter la surdose de compliments, sinon il n'allait plus passer les portes après. Elle pensait à son melon. Et pour éviter cela, rien n'était mieux que de grossir du ventre en engloutissant les bons plats préparés par Nawiwi. « Ton truc, ça me fait quand même vachement penser à des guerriers Tiki. T'es sûr que t'as pas invité le nom ? Ou que tu t'es pas encore planté dans la prononciation ? », demanda-t-elle. Est-ce que l'emmerder était sa plus grande passion dans la vie ? Oui. D'ailleurs elle allait écorcher le nom du plat encore vingt fois, surtout s'il continuait à la corriger, parce que c'était beaucoup trop tentant. Lorsque la table fut mise, la rousse retrouva son ami dans la cuisine et comme toujours, c'était pour l'entendre râler. Elle n'avait jamais dormi assez proche de lui pour le savoir, mais elle était presque certaine qu'il râlait même dans son sommeil. « Ca s'appelle une poêle. Et je pouvais pas savoir que tu en aurais besoin puisque je ne pouvais pas savoir que tu allais venir », rétorqua-t-elle. CQFD. Il allait arrêter d'être chiant maintenant ? En plus, elle était sympa, elle l'essuyait la vaisselle. D'accord c'était normal puisqu'elle était chez elle, mais en même temps, il était tellement parfait en homme d'intérieur. Mais apparemment il n'était pas de cet avis, puisqu'il l'éclaboussa avec l'eau. « Meeeeh ! », râla-t-elle en riant. Ils étaient deux enfants. Mais c'était plaisant. Au moins ils s'amusaient et Nawid lui remontait drôlement le moral. « Mais je te jure, tu es un parfait homme d'intérieur ! », s'exclama-t-elle en posant une main sur son cœur. Croix de bois croix de fer si elle ment elle va en enfer. Bon en même temps elle lui dirait ce qu'il voulait s'il acceptait de se transformer en homme d'intérieur. Elle lui ferait même un câlin s'il voulait. Mais pour l'instant, pas de câlin à l'ordre du jour, mais un poulet Tiki. Tika. Bref un truc comme ça. Ils s'installèrent, elle se laissa servir comme une princesse parce que c'était une princesse, ils échangèrent les politesses d'usage et se mirent à manger. « Ché trop bon ton truc Tiki », fit-elle en parlant la bouche pleine. Oui, elle en avait oublié sa politesse. Mais tant pis. Ce n'était que Nawid. Mais la question du jeune homme la surprit et la jeune femme laissa tomber sa fourchette. Ça y est il recommençait sa psychanalyse ? Le gratifiant d'un regard suspicieux, elle réfléchit, avant de trouver la réponse la plus logique. « Le truc le plus fou … J'ai sniffé de la coke », répondit-elle. Elle guettait sa réaction. S'il s'étouffait avec ce qu'il mangeait, elle aurait eu sa vengeance, au moins. « Et mon but pour cette nouvelle année, c'est de devenir strip-teaseuse », ajouta-t-elle, pour continuer sur sa lancée. Elle avala une gorgée d'eau et se mit à sourire. « Je déconne », précisa-t-elle. On ne savait jamais, pas qu'il s'imagine qu'elle avait envie de jouer les filles de joie. « Enfin pour le fait de vouloir devenir strip-teaseuse», corrigea-t-elle finalement. Parce qu'elle n'en était pas très fière, mais la jeune femme avait vraiment sniffé de la coke et c'était non seulement la chose la plus folle qu'elle avait faite, mais aussi celle qu'elle regrettait le plus. Finalement, elle finit par trouver une réponse sérieuse à sa question mais hésita quelques instants avant de la lui donner. « A vrai dire, mon but, ce serait d'être heureuse et de retrouver l'amour. Mais c'est plutôt mal barré », affirma-t-elle finalement en haussant les épaules. Même plus que mal barré. Alors elle se contentait de la vie qu'elle avait, tout simplement. « Et toi ? », demanda-t-elle finalement, parce qu'elle était plutôt curieuse elle aussi maintenant.



NO TIME FOR LOVE
I'm at home, on my own. Check my phone, nothing, though. Act busy, order in. Pay TV, it’s agony. I may cry ruinin' my makeup. Wash away all the things you've taken and I don't care if I don’t look pretty. Big girls cry when their hearts are breaking.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 275
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (ouais moi je me cache pas et fais pas d'inscription fourbe. môa !!)
›› Célébrité : Oscar Isaac
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth)
›› more about me

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Ven 6 Avr - 20:09 )

Let's yum !
Nawid & Maggie
« Quel personnage ? » fis-je ne comprenant pas de qui elle parle. Oui, j’avoue que j’ai regardé quelques épisodes de The Walking Dead, mais franchement, qu’est-ce qu’on s’emmerde et qu’est-ce que les réactions psychologiques sont surjoués et du coup, j’aime moins bien. Et ça me demande de retenir les noms des personnages. « Tu veux dire le personnage qui crève bouffé par les zombies ? » fis-je un peu perdu. Je suis tellement pas la série préférée de Maggie, en même temps, c’est pas ma série préférée. J’ai pas de séries préférées… Quoique Knick, j’aime bien, la fin n’est pas heureuse pour tout le monde et ça déprime tout le monde sauf moi qui suis content parce que mon personnage préféré s’est reconverti en psychiatrie. «  MOUAHAHHAHAHAHAHA » fis-je de façon exagéré tout en la pointant du doigt tellement je me foutais d’elle, ou presque parce que. Elle. Maggie. Se. Venger. HAHAHA. La bonne blague. Elle n’a jamais de bonnes idées pour se venger et elle aura besoin de Max pour lui souffler des astuces ! Enfin, faudrait pas la sous-estimer, elle est un requin dans son travail, je le sais et ej suis parfaitement conscient, il faut que je reste sur mes gardes… Mais j’ai déjà une idée de vengeance si elle se venge de mon coup des bouteilles de vin. Je n’ai pas pu m’empêcher de lui donner un peu plus de culture avec le pouce qui est un équivalent d’un doigt d’honneur iranien. Je lève les yeux au ciel et fais une moue dépitée, dépitée de sa réaction après cet échange culturel. « Voilà pourquoi j’ai perdu l’espoir en notre si belle race humaine. Nous en sommes réduit à échanger des doigts d’honneur. » fis-je faussement dépité, tout en portant ma main sur le front, de façon dramatique.

Par contre que je dise qu’elle faisait plus vieille, je crois qu’elle le prendrait mal, mais c’est vrai. Mais c’est parce qu’elle est plus mature que les autres femmes et elle a une vision de vie assez intéressante comparée aux autres. Elle a tellement vécu des choses qu’elle n’aurait pas dû vivre. Donc voilà. Je plisse les yeux quand elle lève le pouce en l’air et suis resté un moment silencieux, ne sachant trop pas quoi dire. « Euh… Compliment ou insulte ? » Et son regard ne m’aide pas, je grogne et soupire. « Sérieusement ? Tu prends les compliments pour les insultes ? Ok. Je vais plus te complimenter. » Voilà. Fini les compliments, plus jamais, on passe à autre chose et tant pis si elle en veut. Elle n’aime pas les compliments, j’ai compris. Je croise les bras et m’affale un peu plus sur le canapé. Je parle de sciences, dieu et philosophie et Maggie ne semble pas être ouverte pour cette discussion. « Parce que la discussion est trop intelligente pour toi… » Voilà tout, tout simplement, tout bêtement, tout franchement, tout connement. Bon allez, je vais changer de sujet, ce sera plus facile pour elle et je me souviens d’avoir vu une photo de moi sur son Instagram. Je lève les yeux au ciel et soupire. « Je sais que je suis beau la majorité du temps, mais j’aurai aimé être au courant avant que tu postes. Je n’aime pas être dans les réseaux sociaux… » Ce qui est vrai, je n’ai pas envie qu’on me retrouve à partir de ces trucs là, je n’ai pas envie que ça cause ma perte en fait et j’ai peur que je sois obligé de changer de pays à cause de cette connerie. Alors ouais, je suis peut-être parano et Maggie ne le sait pas vraiment, juste que j’aime pas qu’elle poste les photos et que je n’ai pas envie que ma famille me retrouve. Même si elle ne passerait pas son temps sur instagram.

« NAN. » grognai-je quand elle m’accuse d’avoir volé le nom ailleurs, que je l’ai écorché ou quoi. « Continue comme ça, tu vas subir… Euh… L’éclair de la colère du dieu de poulet Tikka ! » fis-je en la désignant avec la cuillère en bois depuis la cuisine. Et je faisais la vaisselle pour que tout soit prêt pour elle après le dîner. Je bloque sur le nom de ce truc en Anglais alors qu’elle est venue m’aider. « Ah bon ?! Mais c’est graaaave ! » fis-je faussement scandalisé qu’elle ne sache pas que j’allais venir, de toute manière je préviens jamais. « Ben alors, tu devrais le savoir puisque tu m’as passé les clefs et m’a dit que je suis libre de venir quand je veux. » CQFD dans ta face tient. Non mais, je te jure l’autre. Elle n’arrête pas puisqu’elle me dit que je ferai un très bon homme d’intérieur, je n’hésite pas à l’éclabousser et on s’amuse comme des gamins. Je ricane toujours autant à sa réaction. « Arrête. » fis-je alors qu’elle insistait. Je suis un parfait homme d’intérieur, ben en même temps j’ai pas de boulot, c’est normal que je m’occupe en faisant autre chose, comme tenir propre l’appartement que je partage avec Max…!

Après qu’on se soit servi du poulet Tikka, je goûte et trouve que je n’ai pas trop forcé sur les épices, c’est déjà ça de bien. En plus Maggie a l’air d’adorer en fait. Je pouffe de rire et secoue la tête. « Tikka. Un peu de respect pour… La nourriture ! » fis-je alors que je cherchais un mot, des fois, il n’est pas facile de passer du Persan à l’Anglais, puis de l’Anglais au Persan. Au final, on mangeait tranquillement et je pensais vite à un truc, alors je lui ai posé les questions juste comme ça. Je la regarde innocemment face à son regard. « Juré. Je ne t’analyse pas. » fis-je en levant les couverts comme si je voulais montrer les mains, désarmé quoi. Je mange tranquillement mon poulet tout en l’écoutant. Sniffer de la coke, j’hoche la tête sans pour autant perdre mon appétit. Après tout, tout le monde a essayé au moins une fois. J’hoche la tête avec un air songeur. « C’est vrai que ça peut être la chose assez folle… Je ne pense pas comme étant la chose la plus folle que j’ai faite. Mais c’est sûr que ça fait un sacré trip. » Quoi ? Bah oui, qui est-ce qui se drogue pas chez nous les étudiants en médecine ? Surtout moi qui était suivi par les psy quand j’étais jeune, j’avais de sacré médicaments pour me rebooster et qui me permettaient d’être performants durant les examens. Et son but ? Je la regarde et hausse les sourcils que j’en laisse retomber le couteau. « Sérieux ? » « Je déconne. » « De quoi? » « Enfin pour le fait de vouloir devenir strip-teaseuse. » « Trop tard, je te visualise ainsi sans le vouloir. » fis-je assez embêté et je laisse tomber la fourchette pour m’affaler sur la chaise, passer les deux mains sur mon visage et je soupire longuement, très longuement. Elle me dit son vrai but en soi et j’hoche la tête. «  C’est tout à fait normal que tu veuilles ça. Je suis sûr que tu trouveras vite quelqu’un si … Tu ne pars pas négative. » Juré, je ne l’analyse pas ! Juré ! Je soupire quand elle me pose la question, enfin qu’elle me retourne la question et au final je souris. « À part que j’ai tout abandonné au Moyen-Orient pour venir ici, dans un pays raciste dirigé par un président islamophobique ? Que j’apprenne à parler Espagnol et Anglais ? Que je suis ici tout simplement? Et à part m’être drogué ? Mmmh… Sûrement avoir piloté un avion sans diplôme ? » Je vois son regard surpris et j’éclate de rire avant de la reprendre. « Petit avion ! Mon oncle s’est… tombé ? Dormir ? Enfin… Il ne parlait plus, j’étais tout seul avec lui et j’ai tenu l’avion dans les airs en attendant qu’il se réveille. Deux heures et quelques minutes plus tard. Je ne savais pas atterrir. J’avais dix-sept ans. » Une pause et un petit silence le temps que je soupire et repense à mon oncle qui est aujourd’hui décédé d’un arrêt cardiaque, c’était un signe avant coureur ça en fait et on ne l’avait pas remarqué. Une famille de médecins qui ne l’avait pas vu venir, fallait le faire. « Et mon but…? Je ne sais pas. Je cherche justement la réponse à cette question que je me pose souvent. » Et c’était une question que je ne pouvais pas répondre et que personne ne pouvait trouver la réponse pour moi et ça me pèse assez.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/02/2018
›› Commérages : 259
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jessica awesome Chastain
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ jocelyn ahern-fields (karla souza) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ luke holloway (jon bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Mer 11 Avr - 11:29 )


Nawid & Maggie

Hear that lonesome whippoorwill. He sounds too blue to fly that means he's lost the will to live. I'm so lonesome I could cry. Did you ever see a night so slow as time goes draggin' by the moon just went behind the clouds.



Quoi quel personnage ? Il ne devait pas regarder Walking Dead, s'il ne savait pas de qui elle parlait. Parce que le trois quart des personnages sont crétins dans cette série. « Daryl Dixon Nawiwi, Daryl Dixon », répondit-elle en levant pratiquement les yeux au ciel. Lui, c'était le deuxième personnage le plus cool. Parce qu'elle aimait les bad boy. Le premier était d'ailleurs Negan. Elle le vénérait parce qu'il avait brisé le couple formé par Glenn et Maggie, c'est à dire le couple le plus niais de l'histoire de la télévision. Oui, Maggie elle avait un peu de mal avec les couples tout beau tout mignon. Parce qu'elle était bien placée pour savoir que dans la vraie vie, ça ne se passait pas comme ça. Dans la vraie vie, il y avait toujours un truc qui finissait par partir en couilles. « Y a un personnage cool qui meurt bouffé par les zombies ? », demanda-t-elle en haussant un sourcil. Non, elle ne voyait pas de qui il parlait. Parce qu'il y avait bien des personnages bouffés par des zombies, mais alors des personnages cool, ça non, elle ne se souvenait pas. Enfin il faut dire que Cindy à une mémoire de poisson rouge et qu'elle avait presque déjà oublié qui était Lori dans cette série. Enfin bon, là n'était pas la question. Par contre, dans cette série, tous les personnages faisaient preuve de sadisme à un moment ou à un autre. Elle devrait peut-être s'en inspirer pour se manger de Nawid. Il avait planqué les bouteilles et sa vengeance allait être terrible. Il pouvait rire. Il pouvait la sous estimer aussi. N'empêche qu'elle aurait sa vengeance et qu'il allait moins rire. Bon, il allait sans doute se venger encore et elle serait obligée de trouver une autre vengeance à la vengeance de la vengeance, mais peu importe. Pour l'instant la jeune femme lui laissait croire qu'il avait le dernier mot, mais ça ne durerait pas longtemps. Parler doigts d'honneur, pour l'instant, c'était plus intéressant. « C'est pas de ma faute Nawiwi, au lieu de me montrer des trucs cool sur ta culture, tu me montres comment faire un doigt d'honneur iranien. Moi je suis sympa, je t'écoute et j'exécute », fit-elle en feignant l'innocence. N'empêche qu'elle était fière de cette histoire de doigt d'honneur. Maintenant elle allait pouvoir l'emmerder avec ça. Lever le pouce sans qu'il ne sache si elle mimait le doigt d'honneur iranien ou le cool américain. Voilà voilà, elle en était réduite à ça, à se réjouir de le perturber à cause d'une histoire de pouce levé. Et d'ailleurs, la jeune femme eut l'occasion d'expérimenter sa théorie quelques secondes plus tard. « Ça dépend, toi tu me complimentes ou tu m'insultes ? », demanda-t-elle. Bon, il y avait quand même des failles dans son petit jeu, parce que si elle ne savait pas s'il l'insultait ou pas, ça allait être compliqué. Finalement, elle leva les yeux au ciel et laissa retomber sa main dans les poils du chien. « Je ne sais pas si je dois me sentir flattée que tu me trouves intelligente ou vexée que tu me trouves vieilles. Tes compliments sont très ambivalents Nawiwi, sache le », fit-elle remarquer. Parce que Maggie elle aimait les compliments. Elle aimait bien qu'on confirme verbalement à quel point elle était merveilleuse, même si elle le savait déjà. Mais il fallait que ce soit des compliments clairs. Alors que lui dire qu'elle avait l'air vieille parce qu'elle était intelligente, c'était un peu ambiguë comme truc. Et d'ailleurs, deux secondes plus tard, la jeune femme lui tira la langue. « Faudrait savoir, je suis intelligente et ça me rend vieille ou bien la conversation est trop intelligente pour moi ? », demanda-t-elle, tentée de lui faire un nouveau doigt d'honneur. Mais elle se retint. Parce qu'à force, sa vengeance à lui aussi serait terrible. Mais en même temps l'embêter c'était sa plus grande passion dans la vie et elle ne perdait aucune occasion de le faire. « Nah, j'ai dis pour UNE FOIS que tu étais beau. Abuse pas quoi. Et puis ça va, je n'ai pas autant de followers que le président, cette photo n'intéressera personne. Et si tu insiste, je la retirerais », répondit-elle en boudant. Elle était fière de sa photo. C'était même une preuve d'amour voilà. Et lui il n'était pas content. Eh bien qu'à cela ne tienne, elle ne lui ferait plus jamais jamais de sa vie la moindre preuve d'amour. Maintenant elle lui ferait un pouce en l'air chaque fois qu'elle le verrait, voilà. #DramaQueen. Et pour se venger, la jeune femme continua de se moquer de son poulet guerrier Tiki. Il l'avait cherché. C'était un vilain méchant pas beau. Et elle était plutôt fière de réussir à l'exaspérer. « Oh mon dieu, j'ai terriblement peur », s'exclama-t-elle en levant les deux mains en l'air. N'empêche que menaces ou pas, son plat lui faisait quand même penser à une histoire de guerriers Tiki. Et s'il n'était pas content, c'était pareille. Tout comme s'il n'était pas content qu'elle n'ait pas fait la vaisselle, c'était pareille aussi. « J'ai dis ça pour être sympa ! », s'exclama-t-elle. Elle ne pensait pas qu'il allait venir quand il voulait. Bon en fait si elle pensait qu'il allait venir quand il voulait et pour être sincère elle était contente de le voir débarquer chez elle à tout bout de champ et mettre du soleil dans sa vie. Mais il pouvait toujours rêver pour qu'elle ne le lui avoue à voix haute. En plus, il ne voulait même pas être son homme d'intérieur, alors elle ne lui ferait pas de compliment voilà. Et après s'être chamaillé, elle en le tapant avant la serviette, lui en l'éclaboussant avec l'eau de la vaisselle, ils se décidèrent enfin à passer à table. C'était peut-être mieux et moins dangereux. Quoi que … Il y avait des couteaux sur la table alors on ne savait jamais. Son poulet guerrier Tiki était très bon en tout cas, c'était déjà un bon point pour lui. Ben oui, il fallait bien lui trouver des bons points aussi. « Je respecte la nourriture, puisque je la mange », fit-elle en battant des cils. Maggie était l'innocence incarnée, Nawid ne le savait-il pas encore ? En tout cas, le repas aurait pu bien se passer, si Monsieur Sadki ne s'était pas décidé à l'interroger sur des questions existentielles de la vie. Pourquoi monde cruel, lui faisait-il subir ça ? La jeune femme avait d'abord prit le tout à la rigolade, parce que penser au but existentiel de la vie, c'était un peu gênant. « Quoi ? Moi je culpabilise à mort de m'être défoncée et toi tu me dis ça comme si c'était la chose la plus normale du monde ! », s'exclama-t-elle e le dévisageant, la bouche grande ouverte. Non mais déjà, en Iran, ils passaient tous leur vie à se défoncer ou quoi ? Alors elle voulait bien croire que la drogue était de plus en plus courante, mais là, elle était sur le cul quand même. La jeune femme continua de le faire marcher. Mais elle faillit s'étouffer avec son eau quand il lui répondit que c'était trop tard, il avait déjà imaginé. « Mais pourquoi diable imagines-tu une chose pareille ? », demanda-t-elle en levant les yeux au ciel. Les larmes aux yeux, elle toussa pour faire passer l'eau qui lui avait fait un mal de chien en traversant ses poumons. Elle espérait que ce petit discours, ce n'était pas une manière déguisée de lui dire qu'il voulait la voir à poil au passage, sinon elle lui en collait une directe. « Je ne pars pas négative. C'est juste très difficile de trouver la bonne personnage », fit-elle en haussant les épaules. Bon, c'était peut-être aussi parce qu'elle passait son temps à comparer les hommes à son ex-mari. Soit ils n'étaient pas aussi beaux que Grayson, soit pas aussi drôles que Grayson, soit pas aussi attentionnés que Grayson. Bref, elle avait toujours quelque chose à redire. Mais comme la jeune femme n'était pas d'accord d'être la seule à se faire cuisiner, elle lui renvoya la question, curieuse des réponses qu'il allait lui donner. « Ca c'est bon, tu as réussi à me prouver en trois phrases que ta vie est plus pourrie que la mienne », concéda-t-elle en levant les deux mains en signe de reddition. Pourtant, elle aimait bien se plaindre de sa vie lamentable, mais elle concédait la défaite par KO pour une fois. « Ton oncle s'est évanoui et tu as piloté un avion ? », s'exclama-t-elle, avec un petit sourire amusé. En soit ce n'était pas du tout drôle, mais elle avait l'impression que ce genre de choses ne pouvaient arriver qu'à Nawid. La jeune femme lui adressa un sourire, qui traduisait qu'elle allait lui sortir une bêtise plus grande qu'elle. « Moi je crois que ton but dans la vie, c'est de m'emmerder. Et je peux te comprendre, je suis si merveilleuse », plaisanta-t-elle en levant les yeux au ciel. Bon, elle plaisantait hein. Maggie était vraiment un chouïa narcissique, mais pas à ce point quand même. « Je suis sûre et certaine que tu vas trouver un but à ta vie Nawiwi. Et tu vas trouver le boulot de ta vie. La femme de ta vie. Et avoir quinze gosses dont je serais la marraine », ajouta-t-elle avec un sourire encourageant. D'accord elle exagérait peut-être un peu et pourtant, comme Brianna, elle non plus n'était pas marseillaise mais elle voulait juste le voir sourire un peu.



NO TIME FOR LOVE
I'm at home, on my own. Check my phone, nothing, though. Act busy, order in. Pay TV, it’s agony. I may cry ruinin' my makeup. Wash away all the things you've taken and I don't care if I don’t look pretty. Big girls cry when their hearts are breaking.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 275
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (ouais moi je me cache pas et fais pas d'inscription fourbe. môa !!)
›› Célébrité : Oscar Isaac
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth)
›› more about me

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( Sam 14 Avr - 15:14 )

Let's yum !
Nawid & Maggie
Daryl Dixon ? Ce Darly là ?! Je la regarde avec les yeux ronds, l’air de lui demander si elle n’est pas en train de plaisanter là ?! Elle adorer ce type ? Avec un caractère de merde ?! Pour elle, c’est le meilleur personnage ? Mais putain, c’est quoi ce goût de merde ?! Bon j’avoue que je n’en suis qu’à la saison trois de cette série, elle est plus avancée que moi. J’ai quand même du mal à comprendre parce que quand même, ce personnage n’évolue pas, mais alors là pas du tout. Il est d’un cliché ambulant, d’un ennui mortel. Avec son regard ténébreux qui pourrait faire partir les filles en extases, mais qui ne me fait absolument rien. Ah oui, je suis pas une fille, encore heureux. « Ben ouais. T-Dog. » fis-je en haussant les épaules. « Le gars a sauvé les filles dans la prison en retenant les zombies, jusqu’à prendre le risque de mourir. » Et franchement, le pauvre mec, une fin de merde et j’avais vraiment très mal pour lui. Je n’avais plus eu envie de manger mon repas après cette scène…!

On parle de ma culture, mais forcément, elle s’amuse avec le doigt d’honneur Iranien et ça me désespère. On en est réduit à ça quoi et elle me réplique autrement. J’ouvre la bouche pour essayer de répliquer, mais je la referme aussitôt avant de lever le pouce vers elle et d’ajouter. « Tu t’en fichais quand je te parlais de religion et comment on gérait l’égalité homme femme. » marmonnai-je avant de croiser les bras pour bouder comme un sale gamin dans le fond. Je crois que je n’aurai pas dû lui raconter cette histoire de doigt d’honneur, maintenant elle va me le faire assez souvent et ça va me faire chier. Pff pourquoi j’ai dit ça d’ailleurs ? Ah oui, parce qu’on peut raconter tout et n’importe quoi à Maggie et elle trouve toujours un moyen d’en faire un truc drôle. Sauf que là, c’est pas drôle. C’est drôle pour elle, mais pas pour moi là. Je soupire quand elle me fait ce pouce là, sans que je sache trop si elle me fait un doigt d’honneur ou approuve ce que je viens de dire. « Tient, c’est ma culture. On fait jamais des compliments direct. On use des proverbes ou des allégories ou… Bah là, comme je viens de faire. » Une pause et j’hausse les épaules. « Puis si je te fais des compliments maintenant, tu vas plus sentir tes chevilles. » Et je sais que j’ai raison. Je ne vois pas l’intérêt de complimenter une personne, surtout quand elle sait franchement déjà qu’elle est magnifique, qu’elle gère, qu’elle est une merveilleuse personne avec un côté de caractère de merde…! Enfin, Maggie dans le narcissisme. « Que tu ne sois pas capable de vouloir continuer sur cette conversation, c’est parce que c’est trop intelligent pour toi. » Et je ricane un peu, m’attendant à une certaine réaction de sa part. Je décide de changer de sujet pour elle, pour que ce soit plus facile et plus abordable et c’est au sujet de la photo postée sur instagram dont je n’ai même pas été au courant.  « Pfff… Elle risque d’intéresser à des certaines personnes avec qui je n’ai pas envie de me retrouver dans la même pièce. » marmonnai-je avant d’hausser les épaules. « De toute façon, j’en ai mis deux sur le mien. » concédai-je alors que je m’affale totalement dans le canapé. Mais ceci dit, je refuse de reposter les photos à nouveau… En dehors de la nourriture bien sûr…! « Tikka ça vient de… Je sais pas d’où ça vient, parce que c’est en rapport avec la couleur due à la sauce. La couleur rouge. C’est pas des noms de guerriers Maggie. » fis-je après avoir réfléchi alors qu’elle s’est moqué de moi en feignant d’avoir peur. Je réfléchis alors que je mélange un peu le plat. « Après, eeeuh… si tu vas en Inde. Chez moi. Tu vas avoir euh… l’impression d’entendre des noms de guerriers. » Je la regarde en silence, avec un air de lui demander si elle croyait vraiment à son bobard du moment là ? Elle disait ça pour être sympa ? Pff. N’importe quoi. Je l’éclabousse avec l’eau de la vaisselle et hop, on finit par batailler comme des gamins mais ça ne fait pas de mal à nous deux. On a souvent des moments où on a besoin de légèreté, parce que le poids d’une vie difficile est trop lourde pour nos épaules. Je soupire et lève les yeux au ciel quand elle réplique respecter la nourriture puisqu’elle la mange. « Sauf que le respect va plus loin que ça Maggie. Ça va jusqu’à épeler le nom corre…cccckkkk…correct… Correct-machin. » Je sais le mot, mais j’ai du mal à le prononcer, c’est une sacré merde en fait ! même la joueuse a du mal avec ce mot grr

Je suis incapable de rester sérieux sur le coup quand elle n’en revient pas que je balance que se droguer, c’est la chose la plus normal au monde. Enfin, que j’agis comme si rien n’était. Je plaque ma main devant ma bouche pour ne pas recracher la nourriture et déglutit assez difficilement. « Maggie… Ah Maggie… » fis-je avant de repartir dans un ricanement qui me font secouer les épaules et je me reprends un peu après quelques minutes de fou rire contrôlé. « En médecine, on avait besoin de stimulant. De drogue pour tenir. Les études étaient intenses et même moi j’avais du mal. Pas de la drogue pure… Après, j’ai vu des patients, beaucoup… Beaucoup de patients drogués. » une pause avant que je n’hausse les épaules. « Beaucoup font ça pour voir ce que ça fait, une petite expérience. Faut pas culpabiliser. C’est marrant quand même.» fis-je avec un petit sourire encourageant. De base, on devrait être mortifié qu’on ai utilisé de la drogue, surtout à l’époque de mes études, il n’est pas facile d’en obtenir et c’en était même un péché. Mais pour la science, on n’était pas à fond sur Dieu et on n’avait pas peur des péchés non plus, on était des jeunes insouciants. Insouciant.. Je crois que j’ai toujours ce petit côté-là qui traine en moi. Je reste quand même affligé que Maggie veuille devenir une strip-teaseuse et qu’elle voulait en faire une blague, je n’en reviens pas qu’elle ait osé faire ça et j’essaye de balayer cette image de ma tête. Seulement, ce n’est pas facile comme je l’aurai espéré. Elle s’étouffe avec son eau, pendant que moi, j’ai plaqué mes deux mains contre mon visage pour montrer à quel point j’étais affligé. « Je ne connais pas le second degré ! » soupirai-je en enlevant les mains et la regarde blasé. « Tu l’as dit trop sérieusement ! » Oui, c’est de sa faute. Ça ne peut jamais être de ma faute si elle fait des blagues qui ne marchent pas avec moi et encore heureux qu’elle ne fait pas de blagues encore plus douteuses !

Par contre, je n’hésite pas à reprendre le sérieux de la situation, même si j’ai par moment eu envie de ricaner un peu, mais je me retiens. Seulement, là, elle cherche quelqu’un et elle ne semble pas y arriver. Je la regarde avec l’air de la comprendre un peu, parce que bon, moi l’amour… C’est pas gagné, ça n’a jamais été mon truc et c’était une hantise pour ma famille: ils voulaient que je me trouve quelqu’un et je me rappelais qu’ils me faisaient rencontrer des femmes assez charmantes… Sauf que je refusais de suivre le stéréotype. « Après Grayson, il est sûr qu’il est difficile de trouver quelqu’un comme lui. D’accepter la différence et l’idée de ne pas trouver un Grayson V.2 » Je parle de lui comme s’il était un robot et je n’ai pas pu m’empêcher, j’ai regardé Star Wars hier et c’était plutôt bien fait, c’est même impressionnant tous les effets spéciaux. Elle me retourne la question, je m’y attendais et n’ai pas pu m’empêcher de sourire un peu pour lui balancer les faits impressionnants de ma vie. Les choses folles, j’en ai carrément fait. Je lâche une moue moqueuse avant de répliquer. « Nos vies ne se comparent pas Maggie. » fis-je avant de préciser l’histoire du petit avion et au fait que je l’ai piloté. « Oui. En fait, c’était un signe d’un… Euuuh… C’est quoi le terme… Ah oui. Arrêt cardiaque. Il est décédé quelques jours plus tard. » Ou soit c’était nous deux qui crevions si je n’avais pas gardé mon sang-froid et faut l’avouer que j’ai quand même flippé, mais j’ai apprécié d’un autre côté. C’est contradictoire… Je redeviens sérieux quand j’arrive à la réponse de mon but, le but dans cette vie, pourquoi je suis là, pourquoi je suis toujours vivant et dans ce pays. Pourquoi tout court…! Je la regarde avec un petit sourire, je lui lance un regard à moitié blasé du genre à lui dire: non, ne balance pas cette bêtise. Je lève les yeux au ciel, encore plus qu’affligé. « Le narcissisme se sent à des miles de là. » fis-je assez sérieusement. « Ton but dans la vie est de m’emmerder aussi. Parce que ça t’agace que je sois chiant et que je le vis bien. » fis-je en papillonnant les yeux pour imiter exagérément Maggie quand elle fait ça, pour montrer le côté innocent qui ne lui va pas du tout. Oui, je me fous ouvertement d’elle. Je mange encore un peu pensant que c’en était fini, mais en fait non. Elle en rajoute en fait. Je relève mon regard surpris par ces paroles et finis ma bouchée que j’avale avec difficulté à un point que je mets mon poing devant ma bouche, comme si j’essayais de digérer. C’est une sacré chance que je n’ai pas avalé de travers le poulet là parce que… «  J’ai cru avoir entendu cinquante gosses, mais tu disais quinze. » Quinze, c’est encore énorme en fait. Je souris un peu et perdre le contrôle que je souris totalement, tout en m’affalant contre la chaise, les bras croisés. « Peut-être le boulot. Mais la femme de ma vie ? Les enfants ? Nah. Je n’ai jamais pensé à avoir un enfant. J’ai beaucoup eu du mal avec ma famille que le concept en soi me dérange. » Une pause avant que je ne reprenne. « Après, je ne pense pas à avoir un enfant du moment où je n’ai pas de femme et je ne pense pas à avoir une femme du moment où je n’ai pas un travail qui me plait. » Nawid ou l’art de se compliquer la vie, mais c’est pas vraiment ça en fait. C’est le fait qu’une fois la situation bien stabilisée, il est plus facile de penser à autre chose et à vouloir contribuer à partager l’héritage de l’humanité. Sauf que c’est loin d’arriver, parce que dans le fond, je suis de ceux qui préfère que la race humaine ne perdure pas.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Let's yum ! •• Mawid ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Let's yum ! •• Mawid

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération