Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 113
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh); Owen Wilde aka Hulk (Mark Ruffalo)

Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Jeu 29 Mar - 23:45 )

Oui, non, tu me fais chier.
Timmy & Sammy
Oui.
Non.
Oui.
Non.
Oui.
Non.
« Mais tais-toiii… » soupirai-je alors que je conduisais. Je pose la main sur mon front, accoudé sur la portière. Je regarde le paysage se défiler lentement et l’écoute dire non encore une fois de plus. Je soupire à nouveau et secoue la tête. « Pire qu’une gamine. Ça ne sert à rien d’avoir le dernier mot, ça ne veut pas toujours dire que tu as gagné Sammy. » Et encore une fois de plus, elle continue, je n’hésite pas à planter le doigt dans ses côtes pour la chatouiller alors que je tiens toujours le volant. « HEP! Tu te calmes, je suis au volant là! » lui rappelai-je tout en ricanant. Ouais, ça, ça m’arrange. Conduire aussi m’arrange en fait, parce que ça fait un petit moment que je n’ai pas eu l’occasion et ça fait du bien de pouvoir reprendre petit à petit l’activité. Ma jambe va mieux maintenant, même si je boitille beaucoup, mais au moins, ça s’est cicatrisé. Ça reste quand même chiant parce que je ne peux pas toujours tout faire, mais heureusement que Sammy est là. Je crois que si elle n’a pas été là, je n’aurai pas réussi à survivre les trois mois, bientôt quatre… Quoique, si elle n’a pas été là, je ne me serai pas pris une balle dans la jambe aussi.

Là, nous sommes partis en direction d’une grande ville, on avait envie de passer notre soirée dans un casino. Pour gagner encore plus d’argent, mais aussi pour s’amuser. En gros, passer une soirée ensemble, rien que nous deux. On est parti dans l’après-midi pour arriver à temps pour la soirée, mais qu’on ait aussi notre chambre. De toute manière, notre affaire a été tellement bonne ce mois-ci qu’on pouvait très bien se permettre d’une soirée de luxe et de fun. Et ça nous mettait tous les deux de bonne humeur. C’est au milieu de la route qu’on décide de faire une pause déjeuner parce qu’on avait faim et qu’on avait envie d’un hamburger. Enfin, pas moi, elle non plus. On sait pas ce qu’on a envie de manger, mais on a faim et puis voilà.

Alors nous sommes sortis vingt minutes plus tard, on s’est retrouvé dans un restaurant. La serveuse nous a donné les cartes et je ne m’étais pas gêné de regarder ses jambes avec un petit sourire avant que je me reprenne et regarde la carte. « Mh… Je vais prendre des pâtes bolo. » marmonnai-je. Je sors mon téléphone et commence à rédiger rapidement un message, puis je posais ma main sur la sienne pour lui dire que je revenais plus tard, un petit tour aux toilettes.
electric bird.



Sometimes you piss me off

Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 79
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Ven 30 Mar - 22:44 )





Tim
&
Sammy
Oui, non, tu me fais chier.
Je ne lâchais jamais affaire, alors si j'avais décider de dire « non » pendant deux heures, je serais capable de le faire. Même s'il me disait de me taire. Puis, ça m'amuser de le voir ainsi, aussi désespéré. En plus, il ne pouvait pas faire grand chose vu qu'il conduisait. «  Pire qu'une gamine... C'est toi qui a commencé et en plus, tu continue, tu pourrais juste arrêter de parler, et comme ça, on cesserait cette bataille. Puis, tu serais trop fier d'avoir gagner. Je n'ai pas envie que tu gagnes toujours. » Du coup, je continuais à dire non. Je bondissais légèrement sur mon siège en sentant ses chatouilles. Ca je ne m'y attendais pas vraiment alors je riais en lui faisant de gros yeux. «  TIM PUTAIN ! » Grognais-je alors que je ne pouvais même pas répliquer puisque oui, comme il le dit si bien, il est au volant. Je croisais les bras contre ma poitrine en faisant une moue boudeuse, mais je restais quand même amusée par la situation, sauf que j'étais trop têtue pour le montrer à cent pour cent.

Quoi qu'il en soit, j'étais contente de pouvoir passé du temps avec lui. Autre qu'à la maison, autre qu'au boulot, autre que dans cette minuscule ville. Puis, ça va me rappeler un peu notre vie d'avant avec le casino, l'argent, une belle chambre.... Ouais, c'est cool tout ça. Vraiment cool. Puis, ça permet de passer du temps en amoureux aussi, et éviter ( peut-être ) de se prendre tout le temps la tête. M'enfin, ça reste notre marque de fabrique la dispute. Je suis sûre que si on ne se dispute pas au moins une fois, on le remarquerait et on dirait qu'il y a quelque chose qui ne va pas.

Enfin bon, une pause était de bonne augure car j'avais faim et rester assise pendant des heures, ça fait mal au fesses alors marcher, même quelques secondes, ça fait du bien. Assise sur la table, je regardais les menus, et je décide de prendre une salade césar avec des frites. Ouais, vous allez dire que ça ne va pas ensemble mais je m'en fiche. J'avais envie de cette salade et des frites. J'avais bien vu que Tim avait regardé les jambes de la serveuse et je fronçais les sourcils. «  Ouais, prend tes pâtes, et évite de regarder toutes les jambes des meufs de cet endroit. Les miennes ne te conviennent pas assez ? » Je faisais une petite moue avant de le laisser avec son portable et je hochais la tête quand il décide d'aller au toilette. Du coup, mon regard se détourne sur ce portable qui s'était mis à vibrer, certainement suite au message qu'il avait envoyer.

Je regardais le portable. Je regarde la porte des toilettes. Puis, le portable et les toilettes. «  Oh et puis merde. » Je prend le portable et je décide de regarder un peu. J'étais curieuse, de base, je ne voulais pas fouiller, en faite, je voulais juste voir comment la nouvelle technologie a évoluer en trois ans. J'allais voir les photos, et je les faisais défiler. Il y avait, je pense Julie et son neveux. Ils avaient des airs de Tim, c'était amusant. Mais il y a une autre tête que je ne connaissais pas. C'était qui elle ? Qu'est-ce qu'elle foutait dans son portable et en photo ? Je fronçais les sourcils. Je reposais le portable avant qu'il n'arrive mais mon visage était devenu plus froid, certainement sans expression même. Je me rongeais les ongles et j'étais entrain de m'imaginer plein de chose. Il a une autre relation, autre que moi ? En même temps que moi ? Il se tape deux meufs ? Putain, je vais me la faire. Et lui aussi par la même occasion. Cela dit, je compte bien le mener en bateau. Ou du moins, essayer. Du coup, quand il revenait de ses besoins, je le regardais en me calant dans mon siège.
«  Dis chéri.... Je me demandais....... Tu es sortie avec d'autres meufs ? » Demandais-je alors comme ça, tout en remettant mes cheveux en arrière d'une de mes mains. « Je ne sais pas... Par exemple, une brune.. Yeux marrons, sourire de merde, regard pourri, nez pointu comme une sorcière... Mh ? »

CODE BY MAY



- Dans la vie, il faut tout accepter même les disputes.  -


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 113
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh); Owen Wilde aka Hulk (Mark Ruffalo)

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Ven 30 Mar - 23:22 )

Oui, non, tu me fais chier.
Timmy & Sammy
« Non, les tiennes sont cachés par cette table. » fis-je en posant la main sur son genou avec un petit sourire moqueur et je n’hésite pas à lui faire un bisou sur la joue. « De toute façon, personne n’a de si belles jambes que les tiennes. » lui murmurai-je à son oreille avant de me réinstaller correctement, mon téléphone vibre. Alors forcément qu’il fallait que je regarde et je m’étais vite excusé auprès de Sammy. Je regarde mon téléphone, réponds aux messages de ma soeur et ensuite, j’étais parti. J’avais laissé ma commande à Sammy, juste au cas où si elle venait à faire la peau à la serveuse et… Ok, je suis un peu méchant, Sammy saura se contrôler correctement et elle verra la vendeuse, donnera la commande et puis ça ira. Alors j’ai fait un petit tour dans les toilettes, sans savoir ce que Sammy était en train de faire de son côté. Je reviens quand même la rejoindre avec un petit sourire aux lèvres… Sourire qui ne resta pas longtemps quand je croise son regard, je lui demande silencieusement par le regard, me demandant ce qui s’est passé. Je récupère mon téléphone pour ouvrir le message de Julie et le consulte. C’était un message qui me disait de passer la bonne soirée. Tant mieux, je peux arrêter de discuter avec elle, alors je le range avant d’être surpris par sa question. « Euh …? C’est à dire ? » fis-je un peu perdu. Il s’est passé quelque chose avec la serveuse ? Quoique… Non, c’est pas la serveuse qui a à voir avec quelque chose. Je la regarde et l’écoute parler, elle me dira par elle-même les choses et c’est ce qu’elle fait: quand je réalise, je détourne le regard et lève les yeux au ciel. « Rory… » marmonnai-je. « Une amie à moi. » Je vois son regard, je sonde son regard et on se fait ce duel de regard jusqu’à ce que celui arrête et c’était moi le perdant. « Ok, on a couché ensemble, deux ou trois fois. » soupirai-je. «  C’est terminé avec elle. Vraiment Sammy… Tu pensais quand même que j’allais rester moine pendant trois ans ? » Fis-je pour me défendre et j’avoue que c’est une défense pourrie à trois balles, mais c’est surtout vrai. J’étais mal à ces moments-là et j’avais eu besoin de réconfort, elle m’en avait donné quand elle, Sammy, ne pouvait pas.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 79
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Ven 30 Mar - 23:47 )



   

Tim
&
Sammy
Oui, non, tu me fais chier.
Il m'avait fait des compliments sur mes jambes, ouais, il avait intérêt même s'il m'embêtais en me disant qu'elles étaient caché. Je roulais des yeux et je viens lui donner une petite pichenette sur le bout de son nez.
Enfin, je souriais par la suite à ses mots et à ses paroles avant de le laisser parler avec je ne sais qui au téléphone et partir au toilette. Parfois, on dit que ces les femmes les pisseuses mais les hommes le sont aussi. La serveuse n'était pas venu me voir pour faire la commande, je pense qu'elle doit attendre Tim car je dois lui faire peur. Elle a dû m'entendre engueuler Tim quand il lui a mater les jambes. Les mecs je vous jure. Incontrôlable. Enfin bon, après ma fouille, je l'interrogeais. Faut me connaître, je ne garde pas tout pour moi, ça non. Je dis tout, même si je sens que là, ça va faire une grosse embrouille. La plus grosse de toute qu'on a pu avoir. Je suis très jalouse, et en plus le fait que j'ai une peur qu'il me laisse, alors là, ça ne va pas arranger les choses. Au début il était perdu, puis je décris brièvement la fille, avant qu'il ne me donne un nom. Je me contenais. Je me retenais de péter une durite, de crier et même de le taper. Mon regard était devenu plus noir et plus froid qu'il ne l'était déjà. J'avais attraper la serviette en papier que je chiffonnais et j'allais dire un truc avant que la serveuse ne viennent. Je lui pointe le bout de mon doigt. «  Toi la meuf aux jambes de bois, tu dégages, on a pas fini de choisir. » Elle rougissait et partait sans brochait. Je repose mon regard sur Timothy. «  Ce que je pensais.... » je soufflais. Je viens lui balancer dans la figure ma boule de serviette. «  Ce que je pensais c'est que tu me l'aurais dis ! J't'avais demander si tu avais quelqu'un d'autre dans ta vie ! Tu m'as parler de ta famille, OK. Mais tu aurais pu préciser que tu avais eu une autre meuf ! Tu croyais quoi ? Que j'allais passer à côté ?! » Je posais mes mains sur la table et tenais les bords. Je m'en fichais que les regards se tournent vers nous. J'étais sur les nerfs, et la jalousie m'avait déjà emporter. «  Terminé.. Terminé.... Mon cul oui ! Terminé, mais tu gardes des photos de cette meuf ? Tu me prend pour une débile ou quoi ? » Je passais ma main sur mon visage en fermant les yeux. «  Une amie.. » Me souvenais-je de ses paroles. «  Une amie ?! Tu la vois encore en plus de ça ? Et tu oses garder ça pour toi ?! » Je hochais la tête, très remontais en faite. «  Très bien.. Alors moi qui avait hésiter à le revoir, j'vais pas me gêner maintenant. Vu que les ex peuvent être nos amis. »  

CODE BY MAY



- Dans la vie, il faut tout accepter même les disputes.  -


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 113
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh); Owen Wilde aka Hulk (Mark Ruffalo)

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Sam 31 Mar - 0:08 )

Oui, non, tu me fais chier.
Timmy & Sammy
«  Toi la meuf aux jambes de bois, tu dégages, on a pas fini de choisir. »
Je grimace légèrement au ton employé de Sammy. Ce n’est pas forcément cool pour elle qui n’a rien demandé, si ce n’est que j’ai regardé ses jambes. Je soupire et allais m’accouder sur la table, sauf que je me prends une boulette de papier en pleine figure. « EH ! » grognai-je alors qu’elle débite d’une vitesse folle ses paroles. « Et je t’ai dit la vérité bordel ! Je n’ai personne d’autre dans ma vie à part ma famille et c’était vrai ! Tu parlais dans le présent, je n’ai pas pensé à préciser et à te dire sur le lit d’hôpital avec: Oh au fait Sammy, j’ai couché avec deux ou trois, voire quatre filles, le plus souvent pour une nuit parce que je me sentais seul et que j’étais au plus bas. » M’énervai-je à mon tour tout en prenant un autre ton quand je me devais citer de ce que j’aurai pu dire à l’époque, mais le pire, c’est que je m’exprimais en Italien, non pas parce que tout le monde pourrait m’entendre et que ça me gêne. C’est juste que je suis assez énervé et mon côté bilingue est ressorti sans crier gare. Je m’en fichais du public tout comme elle. « …. T’AS FOUILLÉ SUR MON TÉLÉPHONE ?! » réagissai-je encore plus face au fait qu’elle dit avoir vu les photos. « Non mais, ça devait être la photo que je me suis servie pour mettre sur les têtes de contacts pour mon carnet d’adresse ! Ça va, y a pas mort de femmes dedans d’avoir des photos d’amis dans ce mobile de merde et sois heureuse que c’est pas des salaces! » fis-je en bougeant les doigts et je finis par m’affaler sur le siège et regarde autour de moi, dans un soupir et on profite de quelques secondes de calme alors que nous avons un public. Mais Sammy, bien sûr, fais sa Sammy: réagir un peu en retard, mais elle réagit. « Je ne l’ai pas revue depuis l’année dernière Sammy ! » fis-je alors qu’en fait, je parle bien de décembre 2017, mais bon hein, c’est qu’un détail. Je joue beaucoup sur les détails. Je fronce les sourcils quant à ses dernières paroles et la regarde un peu perdu. « Comment ça à le revoir…? De quoi tu parles là ? Enfin, de qui tu parles là ? T’as couché avec un mec depuis que t’es arrivée ici ?! » Je tape la table du poing à cette réalisation. « Mais t’es pas croyable ! Toi tu pensais que je ferai le moine pendant les trois ans ?! Je ne pouvais même pas te contacter bordel ! Et encore, à cette époque là tu ne rêvais que de vouloir me tuer !» L’idée qu’elle ai vu quelqu’un d’autre pendant que nous nous sommes retrouvés m’énerve, non, le mot énerver est faible… Je ne sais pas quel autre mot pourrait mieux décrire ça, mais je m’en fous, ça me fout en rogne cette idée là. Comment c’est parti en vrille parce qu’elle a fouillé mon téléphone. « À quoi ressemble ce petit con d’ex là ?! » lui dis-je, toujours énervé et toujours en train de m’exprimer en Italien.
electric bird.



Sometimes you piss me off

Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 79
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Dim 1 Avr - 9:11 )



   

Tim
&
Sammy
Oui, non, tu me fais chier.
Ouais, je lui avais mal parler à cette serveuse, mais je m'en moquais royalement. Le fait que Tim ait remarqué ses jambes, pour moi, ça ne passe pas. On est jalouse jusqu'au bout, point. Puis... Possessive aussi. Tim m'appartient et je ne veux que personne n'ose le regarder de la même manière que moi, ni même ose le toucher de façon provocante. JAMAIS. Du coup, je lui lance ma poubelle de papier dans la figure. Il ronchonne, je m'en fiche. L'idée qu'il puisse avoir eu d'autre relation avec d'autres femmes.... Mon dieu, je ne veux même pas imaginer ça. Ça me tue cette idée. Il aurait clairement pu me remplacer, trouver la femme parfaite avec tout ça, et il veut que je reste calme ? Sérieusement ? Je ne peux pas. «  Honnêtement.. J'aurais aimé le savoir, pas forcément à l'hôpital. Pas forcément tout de suite. Mais ça fait plusieurs semaines qu'on s'est retrouvé ! Tu as eu plein de moment pour me le dire, car ça reste quand même important ! Il manquerait plus qu'une de ces meufs se pointent à la maison, et essaie de te draguer sous mon nez. Et tu peux te donner toutes les excuses que tu veux, je ne les entendrais pas. Tu pouvais te sentir seul ou je ne sais quoi, toi au moins, tu parvenais à m'oublier. » Ouais, c'est ça que me fait le plus chier. Coucher avec d'autres femmes aurait pu montrer que tu pouvais passer à autre chose. Cette idée ne me plaisait absolument pas.

Voilà qu'il gueule parce que j'ai fouillais son portable. Ah il m'énerve. Je lui faisais un fuck comme réponse. En plus voilà qu'il se met à parler italien. Fin, il parlait depuis tout à l'heure italien. C'était surprenant car je ne l'avais pas entendu parler aussi longtemps dans cette langue. «  Parce que vous avez fait des photos salaces ?! » Je tapais sur la table en soupirant longuement. «  Et puis, rien que le fait qu'elle soit dans tes contactes m'énerve Tim ! Qui te dis que vous n'allez pas vous attachez hun ? Que tu vas finir par être avec une d'entre elles car tu remarqueras que je ne suis pas si bien que ça finalement ? Tu fais chier ! » Je roulais des yeux en croisant les bras contre ma poitrine. Je le fixais du regard. Si je croisais un jour cette femme, je pense que je lui mettrais mon poing dans la figure. «  Revu ou pas revu, j'en ai rien à battre putain ! Te cherche pas d'excuse ! »

Ceux ci dit, moi aussi je peux être méchante, car j'avais recroisé Sasha et évidemment, je ne vais pas faire ma gentille. Enfin, je ne penserais pas que Tim comprendrait tout de travers. Je vous jure les mecs. Eux, ils peuvent avoir je ne sais combien de concubine, nous les femmes, on n'a pas le droit. « QUOI ?! » Criais-je alors surprise qu'il me croit de faire une chose pareille. Je me redressais dans mon siege en tenant le bord de la table. «  Tu sais que je ne supporte pas l'infidélité !! Tu crois sérieusement que je te tromperais ? Non mais t'es pas possible toi ! J'dis juste que j'ai recroisé un de mes ex putain ! Étonnement, il vit ici, alors ouais, si toi, tu as le droit d'avoir des AMIS ex-petit amie, bah moi j'ai le droit d'en faire autant car il est fort sympathique ce Sasha ! On rigole bien tous les deux. » Grognais-je en le regardant dans les yeux. «  Mais je t'aimais quand même espèce de débile ! Je savais déjà au fond de moi que je ne te tuerais pas, t'es trop con merde. » Et le voilà qu'il reparle de mon ex. Franchement, il me critique parce que je gueule à cause de ses ex, mais lui, il n'est pas mieux. D'ailleurs, je crois que c'est notre première « discussions » en rapport avec nos anciennes relations. Il faut bien un début à tout. «  Il ressemble à un gars voilà ! Qu'est-ce que tu veux que je te dise d'autre ?! On a fait les cons à une époque ensemble, on s'est bien éclaté, et je me suis cassée, voilà, c'est tout ! C'était la belle époque, je ne te connaissais même pas à cette période alors arrête de faire ton mec jaloux là, parce que tu peux me critiquer, mais t'es pas mieux monsieur qui comprend tout de travers et qui pète son slip alors que j'ai rien fait avec lui depuis des années ! »

Je regardais ensuite la carte, la prenant entre mes mains. «  J'ai plus faim voilà ! Bravo ! » Je balançais cette derrière sur la table, mais elle glissait et se retrouvait sur le sol. «  Bon, on fait quoi ? On va continuait à se gueuler dessus jusqu'à Noël, tu veux bouffer ou on s'rentre ? Parce que j'ai pas envie de coller mon cul ici pendant des heures Monsieur 'j'veux de la compagnie parce que j'me sens seul. ' » Bah quoi ? Je suis remontais. Moi pendant ces trois ans, j'ai rien pu faire, même si j'aurais clairement pu. Mais les femmes ne m’intéresse pas, et j'avais pas forcément eu l'envie non plus, ni l'intérêt de le faire. Finalement, sans même qu'il ne réponde, je me levais en prenant les clés de la voiture et je vais la rejoindre pour m'installer dedans. Avant ça, j'avais croisé la serveuse et je lui avais ce regard si noir qu'elle pourrait se pisser dessus, mais c'était juste pour lui faire comprendre, qu'elle n'avait pas à s'approcher de lui, sinon je lui ferais manger ses cheveux et tous les membres. Ouais bon, c'était mieux que j'aille me calmer dans un coin parce que je sentais la colère monter de plus en plus. «  que trois ou quatre meuf..... BAH CA FAIT TROIS OU QUATRE MEUF DE TROP  VIEUX MERDEUX. » Criais-je dans la voiture en croisant les bras pour bouder.    

CODE BY MAY



- Dans la vie, il faut tout accepter même les disputes.  -


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 113
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh); Owen Wilde aka Hulk (Mark Ruffalo)

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Dim 1 Avr - 15:29 )

Oui, non, tu me fais chier.
Timmy & Sammy
Je n’aime pas être pris en faute.
Encore moins quand il s’agit d’avoir couché avec les autres filles. Je sais que Sammy peut se montrer très jalouse et très possessive et ça, c’est très chiant. Même si je l’avais dit par moi-même, elle se serait énervée quand même. L’idée que j’ai touché d’autres femmes pendant qu’elle était en prison l’énervait, ça l’aurait énervée. Si j’étais à sa place, me retrouver avec que des mecs et qu’elle puisse en coucher avec d’autre tout en étant libre, ça m’aurait aussi énervé. Alors je peux très bien comprendre, mais ça m’agace quand même qu’elle réagisse comme ça. « Elle ne me draguerait pas sous ton nez. » Et au final, je fais tout un geste de la main en l’air avant de la laisser retomber sur la table dans un claquement. « Même si je te l’avais dit de moi-même, t’aurais tout un scandale et tu ne voudrais pas m’entendre tout court ! Tu vas même me dire de me la fermer pendant que tu parles ! » Une femme est différente de l’autre, c’est sûr, donc personne ne peut être comparée en fait. Je soupire et croise les bras contre mon buste, cette pensée ne me plait pas et encore moins le sujet de la discussion. Bon, j’ai pas joué l’ignorant et ni essayé de lui mentir quand elle m’a parlé de Rory quoi.

Je fais les gros yeux à son doigt d’honneur et quand je m’énerve sur mon téléphone, je ne vois pas où est le mal d’avoir les photos comme tout le monde pour pouvoir mettre sur les fiches de contact, parce que bon…! Je ne peux pas deviner du premier coup d’oeil tant que je n’ai pas l’image de la personne sous les yeux. « Mais… Nooooooooon. » soupirai-je encore plus que dépité là. C’est juste pas possible. Et à l’écouter, je m’énerve encore plus. « Si je voulais être avec elle, je t’aurais clairement dit dès le début quand on s’est retrouvé que c’est pas la peine de se remettre ensemble ! Si tu n’étais pas si bien que ça, après toutes ces années, je crois que tu l’aurais su dès les premières secondes Sammy ! » m’énervai-je pour de bon, mais sans accentuer par les gestes. Je m’énervais doucement en effet et c’est encore pire parce que je pourrai exploser un moment, ça n’aura rien à voir avec taper sur la table comme elle le fait depuis tout à l’heure. « Alors arrête de me faire chier avec ça ! Le mal est fait, je ne vais pas les retrouver et faire une partie de jambe en l’air ou une partouze tant qu’on y est ! »

Sauf que le coup de revoir son ex, je ne m’y attendais pas. Je ne l’avais pas vu venir en fait. Je m’énerve un peu trop rapidement, elle s’énerve à son tour. « BASTA ! » une pause avec un ricanement. « Vas y, fais moi croire à un hasard là ! Ton ex dans la même ville que toi ! C’est trop drôle ! Vous vous êtes retrouvés comme ça, clac quoi et il est le mec sympa, avec qui tu déconnes pas mal. » fis-je en claquant les doigts avec un air de ne pas trop y croire. « Et pourtant ça t’as pas empêché de m’avoir tiré dans la jambe ! » Ouais, ça je l’ai vraiment de travers et Sammy le sait aussi. J’en chie toujours avec cette blessure et ça m’énerve encore plus rien que d’y penser. Je grimace et marmonne: « Il ressemble à un gars, mais oui… Du moment que c’est pas une petite tapette » à se demander pourquoi il est devenu son ex hein ? « Qu’est-ce qui me dit qu’il voudra pas te reconquérir hein ? Je te jure, je le vois et qu’il ose te poser la main sur tes fesses, je flingue sa main. » Bon ok, c’est violent, mais je suis énervé, alors ces mots-là, je ne les pense pas. Ça ne veut pas autant dire que je n’en ferai rien s’il fait quelque chose à Samantha, même si je ne doute pas qu’elle sache se défendre. Je n’aimerai quand même pas quoi. Rien que l’idée que son ex soit dans la même ville que nous ne me met pas en confiance… Alors j’ose pas imaginer pour Sammy quand elle sait qu’il y a au moins trois femmes… « Au moins on se comprend sur nos relations là. On peut passer à autre chose ? Ou tu veux connaître les noms de ces filles histoire de savoir si tu peux frapper à la porte et leur balancer que je suis à toi et qu’elles ont pas intérêt à faire quoi ce que ce soit pour me chauffer ?! »

Et voilà qu’on pourrait peut-être passer à autre chose ? Sauf que non, au moment où on se calme, ben on s’énerve à nouveau ! « Moi non plus… » soupirai-je en passant les deux mains sur mon visage pour ensuite me masser les tempes tellement toute cette histoire m’a agacé et donné mal à la tête. Elle s’énerve, balance encore la réplique qui me fait que je lui lance le regard noir et j’allais l’empêcher de prendre MES clefs et pourtant elle part avec et me laisse seul ici. Avec tout le monde qui me regarde. « Quoi ? Vous n’avez pas mieux à faire que de regarder vos assiettes ? » soupirai-je pour parler au final en anglais. « Désolé pour le dérangement. Dispute de couple… » concédais-je avant de me relever et abandonner la table. Je vais rejoindre Sammy qui attendait dans la voiture, tout en gueulant sur les filles que j’ai connu. Je soupire et lève les yeux au ciel. Je finis par monter dans la voiture et au final, c’est moi qui conduis, c’est peut-être mieux. Surtout quand Sammy est énervée, elle a une conduite nerveuse. Enfin je dis ça, je ne suis pas mieux en fait.

C’est dans la mauvaise ambiance que nous sommes en train de rouler et encore, on n’allait pas dans la direction du casino, encore moins vers Cap Harbor. Je m’en fous et ignore les paroles de Samantha. On finit par s’éloigner de la route principale et soupire une fois que nous nous sommes arrêtés plus ou moins près de la forêt, un peu dans un endroit reculé. « T’as besoin de te défouler. Autant le faire maintenant et sur ces putains d’arbre. » soupirai-je assez agacé que je me penche vers elle pour ouvrir la boite à gant pour lui montrer qu’il y a une arme à feu.
electric bird.



Sometimes you piss me off

Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 79
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Lun 2 Avr - 17:02 )



   

Tim
&
Sammy
Oui, non, tu me fais chier.
Bon, il avait raison sur ce point. Même s'il me l'aurait dit, j'aurais gueulé. Ceux-ci dit, j'aurais quand même préféré l'apprendre de sa bouche que par une photo. Pourquoi me le cacher ? Parce que je pête des câbles ? C'est une bonne raison, mais pour moi, ça me montre qu'il n'a pas confiance en moi ou qu'il n'ose pas avouer ces erreurs. Ouais, bon  c'est tout Tim ça. Il ne veut jamais avouer qu'il avait tort. Cela a le don de m'énerver. «  Ah ouais ? Elles ne le feraient pas ? Tu ne sais pas ce que les femmes peuvent faire pour montrer leur possessivité. » Disais-je en fronçant les sourcils. Pauvre table, elle s'en prenait des coups, mais on s'en moquait un peu là. «  Bah au moins, je ne l'aurais pas appris toute seule ! Si je te cacherais une telle chose, tu feras ton mec possessif qui va gueuler comme un cochon ! » Je secouais la tête en faisant des gestes de mains qui accompagner mes paroles. Mon côté italien était là quand je gueulais. D'ailleurs, je me mettais à lui répondre en italien moi aussi, parce que lui aussi me parle italien et faire deux langues c'est chiant.

Ouais, je lui faisais un doigt d'honneur et ses gros yeux ne me faisaient pas peur. Je lui répondais avec un second doigt avec mon autre main. Et évidemment, je pense au mal et au fait qu'il pourrait me lâcher pour l'une de ses garces. C'est vrai quoi, nos disputes, il y a en a tout le temps, ça pourrait devenir chiant à la longue. Cela dit, ses paroles me rassurer. Je l'aurais embrasser si je n'étais pas en colère, mais là, je le suis alors je ne faisais rien. Je le pointais du doigt quand il parle de partouze avec ce regard «  fais gaffe toi ». «  Tu as bien intérêt à ne pas les retrouver, non mais il manquerait plus que ça ! Et les partouzes, tu peux te les foutre dans le cul. J'partage pas. » Ronchonnais-je en croisant les bras en mode boudeuse.

De ce fait, j'arrive à parler de mon ex. Et là, j'ai bien vu son visage changer d'expression. Au fond, j'étais contente de le voir comme ça car ça lui montrer ce que je peux ressentir quand il me parle de toutes ces meufs là. Je viens taper brusquement contre la table une nouvelle fois. Je me suis fais mal à ma main mais tant pis. J'en ai marre qu'il m'accuse de tromperie. «  LA FERME ! » Grognais-je en le fixant d'un regard noir, très en colère. «  Putain Tim tu me fais chier, tu m'emmerdes, tu me gonfle ! Si je suis à Cap c'est pas pour retrouver Sasha et baiser avec lui ! C'est TOI que je suis venue retrouvée ! Pas lui ! Je ne savais pas qu'il vivait là, alors ferme ta putain de gueule ! Je ne suis même pas tombée amoureuse de lui, c'était pas une relation sérieuse alors merde quoi ! T'ES MA SEULE RELATION VRAIMENT SERIEUSE DE TOUTE MA VIE. Alors oui, je t'ai tiré dessus, oui je le reconnais et tu sais déjà que je m'en excuse du plus profond de mon être alors arrête de me le reprocher ! C'est bon là ! »

Je marquais une pause, une pause pour me calmer un instant, je crois que je vais tout casser. J'arquais un sourcil quand il parle de tapette, d'ailleurs, ça me faisait rire. «  Tu me vois sortir avec une tapette toi ? » Je passais ma main sur mon visage d'un air désespérée. «  Mais... Pourquoi il voudrait me reconquérir ? Pourquoi ? D'autant plus qu'il sait que je suis avec toi et que je suis bien avec toi ! Et même s'il ose le faire, ou qu'il pose ses main sur mes fesses, je lui casserais les doigts. Tu crois sérieusement que je vais me laisser faire ? Que je laisse les mecs m'approcher comme ça ? Et puis même, toi tu me reproche de péter des câbles à cause de tes meufs là, mais toi, pour UN seul ex, tu veux déjà le massacrer ! Et le pire, c'est que ça date ! J'étais qu'une putain d'ado ! Alors je te pris d'arrêter de me gueuler dessus si je suis jalouse de ces garces. » Quand il me parle des prénoms de ses filles, je haussais les épaules et je lui faisais ce regard disant «  tu me poses vraiment cette questions ? ». Je soufflais longuement. Tous le monde nous regarder, et faut dire, c'est bien normal. On gueule comme des putois. «  Ouais. Parce que je sais que tu en feras de même si un mec m'approche. Ex ou pas. Alors ouais, j'veux leur nom. »

Bref, je n'avais plus faim. On se bat un peu pour les clés mais je parvenais à les récupérer en lui lançant un autre regard. Sans rien dire, je sortais dehors et je vais me caler dans la voiture. Je gueulais et faisais craquer mes doigts. Ça me démanger, je voulais frapper quelqu'un, je voulais expulser toutes cette colère en moi et je ne savais pas comment l'extériorisé. Tim m'avait rejoint, je ne l'avais pas regarder, trop en colère et j'étais en mode boudeuse donc je continuerais à bouder, point. Quand il reprenait la route, je lui faisais la remarque comme quoi il ne prenait pas le bon chemin, mais il avait l'air de s'en moquer. Quand il s'arrête dans la forêt , j'arquais un sourcil. «  Si tu veux me tuer, ou m'abandonner, tu aurais pu choisir un endroit plus romantique quand même. » Disais-je avant qu'il ne me dise vraiment la raison de notre arrêt. Ah ouais.. Il me connait bien. En effet, j'avais besoin de me défouler, de tout sortir. Je regarde alors l'arme et mordait l'intérieur de ma joue. Je ne perdais pas une seconde pour la saisir et savourer sa lourdeur dans ma main. Je vérifie s'il était bien chargé et je lançais un regard sur Tim. «  Rassure toi, j'vais pas te tirer dessus. » Répliquais-je avant qu'il ne dise quoi que ce soit puis je sortais dehors. Je viens retirer le cran de sécurité et je viens tirer à plusieurs reprise sur un arbre. J'avais pris un autre chargeur de toute façon, j'avais de quoi faire. «  Sale pute. » Ronchonnais-je en pensant bien évidemment à toutes ces femmes qui a pu passer dans son lit, puis je m'arrête en soupirant longuement. Cela faisait quand même du bien de pouvoir avoir une arme en main et tirer. Certes, je n'ai jamais tuer quelqu'un, mais je savais faire peur avec mon arme et Tim m'avait bien appris, même si j'ai du oublier deux trois trucs. Je viens m'asseoir sur le sol en passant ma main libre dans mes cheveux. «  On est pas possible tous les deux. J'te jure... On a les pires défauts du monde. La jalousie et la possessivité. Ca me rend juste dingue cette idée que ces meufs ont pu te toucher alors que moi,  bah.. Je ne pouvais pas. Elles ont eu cette chance que je n'ai pas eu et ça me rend dingue. Comprend le... » J'allais dire autre chose, mais une voiture vient s'arrêter auprès de la notre. «  C'est quoi ça encore. » Soupirais-je en me redressant tout en regardant la personne qui en sortant. Bah merde alors, je ne suis pas sûre que ça soit une bonne chose ce qui va arriver là. Je restais sur mes gardes et je fais un signe à Tim comme quoi je m'en charger mais qu'il gardait l'oeil. Comme on pouvait le faire à l'époque en faite.

«  Qu'est-ce que tu fou là toi ? » Demandais-je en ayant reconnu Paolo. Il était dans notre groupe à New-York. Je crois qu'il s'en était sorti lui, vu qu'il n'était pas à l’entrepôt durant l'embuscade et vu que personne n'a dit où ils se trouvaient, forcement, il y en a qui ont été tranquille. «  On aurait dû parier putain. T'es toujours avec ce flic Sam. On aurait jamais cru ça de toi.. Que tu te foire ou pire, que tu te mette dans le mauvais côté. » Je fronçais les sourcils en gardant ma main sur mon arme. «  Pardon ? T'es venu me faire la morale ? Ou bien ? Tu fous quoi ici ? Tu nous suis ? » Je n'aimais pas le regard qu'il avait, ça ne sentait pas bon. Il se mit à rire en nous regardant à tour de rôle. «  Les amoureux, on ne va pas tourner autour du pot. Et on va.. » Il sortait en même temps son flingue. «  On va régler les soucis que vous avez causé. »    

CODE BY MAY



- Dans la vie, il faut tout accepter même les disputes.  -


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 113
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh); Owen Wilde aka Hulk (Mark Ruffalo)

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Lun 2 Avr - 22:26 )

Oui, non, tu me fais chier.
Timmy & Sammy
Se disputer c’est carrément ce que nous faisons.
Quand on est seuls, on n’arrête pas de se prendre la tête et il est difficile de garder notre complicité d’antan j’ai l’impression. Depuis que je l’ai trahie, il est devenu difficile pour elle d’avoir confiance et il est devenu difficile pour moi de tout lui dire d’un coup. Je fais ce que je peux et ce n’est pas pour autant que j’ai décidé de l’abandonner. Elle fait parti de ma vie, elle est une partie de moi tout comme elle a une partie de moi en elle. On ne peut pas faire des choses sans que l’un ou l’autre soit là et on a suffisamment bien compris que nous étions incapables de vivre seul maintenant. Sauf que là, on a abordé pour la première fois le sujet sur les ex, faut croire que ça n’est jamais arrivé auparavant. On n’a jamais pensé à en parler en fait et … enfin, si moi j’y ai pensé, mais je ne savais pas trop comment aborder et il a fallu que ce soit mon téléphone portable de merde qui le fasse à sa place. On n’a pas arrêté de gueuler en Italien dans le restaurant, avec tous les regards rivés sur nous. C’était impressionnant, mais en même temps, on ne le remarquait pas, on s’en fichait surtout. En gros, nos disputes, prise de tête nous a bien emmerdé qu’on a décidé de partir sans manger et je n’ai pas pris les bonnes directions. Je m’en foutais. Et comme je ne supporte pas la tension qui y règne, je décide de faire un truc et forcément, elle en va jusqu’à critiquer mon choix sur l’endroit. Autant aller droit au but et qu’elle se taise merde. Voilà, je lui ai laissé prendre l’arme à feu et je n’ai pas eu besoin de dire quoi ce que ce soit qu’elle avait lu dans mes pensées. Je fais un petit sourire pincé. « Bon à savoir. » Et je la laisse sortir de la voiture avec l’arme. Je soupire et passe la main dans les cheveux, assez fatigué avant de sortir aussi à mon tour. C’est à peine que j’ai posé le pied dehors qu’elle tire déjà sur les arbres, en insultant une personne, sûrement Aurora de sale pute. Je prends ça pour moi et je vais me taire, mais Aurora n’est pas une sale pute. Elle est sympa. Elle est aussi blessée et essaye de se faire une place dans ce monde, elle peut être mesquine quand on la cherche, mais ce n’est pas une sale pute. Elle tire encore et encore alors que je reste derrière, les bras croisés et un peu inquiet au final… Je ne devrais pas faire rencontrer les femmes que je connais à Sammy… Elle ne devrait pas avoir l’arme à feu avec elle. Je peux rêver qu’elle soit aimable aussi. Faudrait qu’elle ne rencontre jamais Evangeline surtout, je ne sais pas comment je vais faire d’ailleurs. Encore moins Aurora et Holia. Urgh…

Elle se laisse retomber par terre, je vins vers elle et m’abaisse un peu dans une petite grimace, je pose la main sur son épaule. « Je sais… J’en suis désolé Sammy. » marmonnai-je alors qu’on était dérangé par le bruit d’une voiture. Je me redresse, me relève surtout au final pour voir ce qui se passait. « Aucune idée, mais on a de la visite… » Je n’aime pas ça en fait. Peut-être est-ce un propriétaire qui n’a pas aimé les bruits d’arme à feu, mais ça m’étonnerait que ce terrain appartienne à quelqu’un en fait. Je croise le regard de Sammy, assez concerné et hoche la tête. Je passe la main dans la poche, prêt à dégainer l’arme qui était dans la poche intérieure. Je me sépare de quelques pas de Sammy et observe la personne qui sort de la voiture. « … Paolo ?! » fis-je en exprimant ma surprise au début. Mais qu’est-ce qu’il fout là ici ? Je n’aime pas le savoir loin de New-York, surtout que c’est le gars qui a fait parti du fameux gang où j’ai infiltré et qui s’est démerdé pour ne pas se faire capturer. Je regarde ailleurs dans les bois s’il n’y a pas une autre personne. Ce n’est pas prudent de la part de ce gars de venir seul. Surtout que je le connais, tout comme Sammy. C’est pas le genre mec assez débile. Il vient toujours avec un plan de base. Je laisse Sammy discuter alors que je mets doucement ma main dans la poche intérieure de ma veste, prêt à bondir pour me cacher à l’autre bout de la voiture alors que Sammy serait protégée par les arbres. Au moment où il sort son flingue, je sors le mien et fus le second à tirer alors qu’il me tirait en premier au final parce que j’ai réagi très vite. Je me baisse pour éviter de me prendre une balle alors que l’adrénaline remonte et que cela m’a parfaitement manqué que j’en souris un peu. Je ne réfléchis plus, je suis habité par l’instinct et j’entends un autre tir et il visait Sammy. Je compte aussi le nombre de balles qu’il utilisait et je me redresse pour lui tirer dessus dans le but de le blesser pour qu’il soit hors capacité à nous nuire et qu’on puisse poser les questions ensuite. En gros oui, on tape et on pose les questions. On a toujours fait ça. On tire, on fait ce qu’on peut pour lui faire vider le chargeur, mais je me doute qu’il a quelque chose d’autre sous la botte et … Non, il recharge vite et je profite de ce moment pour me redresser totalement et lui tirer dans la main pour le blesser. Je l’occupe aussi en fait.

CLICK.

« Merde ! » réalisai-je vite quand je vois que mon arme est enrayée et ça bouscule tout mon plan. La munition utilisée est coincée ! Et Paolo avait finit de recharger qu’il me visait. Je me baissais vite contre la voiture et fais ce que je peux pour enlever la munition vide qui gênait la recharge et je grimace avant d’être surpris par l’apparition de Paolo face à moi. Je recharge vite l’arme et le vise pour essayer de tirer dessus. Merda ! mais le coup fut parti avant et ça ne venait pas de nous deux.
electric bird.



Sometimes you piss me off

Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 79
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Mer 4 Avr - 9:05 )



   

Tim
&
Sammy
Oui, non, tu me fais chier.
Je m'étais assise par terre et Tim m'avait dit qu'il me comprenait. Heureusement qu'il me comprend, sinon je ne sais pas où on irait. Ce que je sais, c'est qu'il me faut du temps pour digérer cette nouvelle. Enfin bon, je n'ai pas trop le temps de parler qu'une voiture était là. Visiblement, la journée n'était pas prête d'être fini. Je soupirais un peu en me redressant avec l'aide de Tim et je vais voir ce qui s'y passe. Il l'avait aussi reconnu ce Paolo. Moi, je n'aimais pas ça. Il ne doit pas être seul, ou alors, le groupe doit l'attendre dans un endroit stratégique. Quoi qu'il en soit, on restait dans la merde. Ouais une bonne grosse merde. Je laissais Tim sécurisé le terrain, il avait l'oeil pour ça. Moi, j'avais l'oeil d'analyser les gens et je me surprend à reprendre mes habitudes d'avant. Ceux-ci dit, lui, je le connaissais par cœur, j'avais travaillé avec lui, c'est différent. Je reconnais quand il ment, je reconnais quand il compte faire une grosse connerie. Et là, je voyais bien qu'il n'avait aucune pitié dans ses yeux.

Quoi qu'il en soit, tout est parti assez vite quand il a sorti son arme. Il avait visé Tim car je pense qu'il avait sorti son arme, ce qui est normal, je sais qu'il ne laissera personne me tirer dessus. Quand les coups de feu commence, par réflexe, je pars sur le côté pour me protéger et me mettre derrière un gros arbre. «  Putain putain. » Ronchonnais-je même si cette adrénaline m'avait grave manqué. Quand le gars commençait à me viser, je reste sur mes gardes en quand de place quand il le faut.

Je ne sais pas trop ce qu'il se passait, mais j'avais un mauvais pré-sentiment. Je posais mon regard sur la situation quand tout se calme d'un coup. Je voyais Paolo finir de rechargé et Tim faire.... Mais qu'est-ce qu'il fait au juste ? Je le connais très bien, il aurait dû tirer. Il aurait dû le faire... Putain mais qu'est-ce qu'il fou ? Et voilà que l'autre se met à le viser. Mon cœur se serre, l'adrénaline montait encore plus en moi et la peur m'envahis entièrement. Je relevais mon bras pour viser le type qui était à deux doigts de te tuer. Cette idée me rendait dingue, je ne peux pas le laisser faire. Non. Je pense que Paolo se dit que je ne ferais rien puisque je ne suis pas du genre à tuer, mais là, je ne réfléchissais plus. Je regarde Tim, je regardais Paolo. Putain, il va tirer... Il va tirer. Je viens à appuyer sur la détente et laisser le coup partir en fronçant les sourcils. J'avais tiré en plein dans le cœur, le gars avait juste aucune chance de survivre, mais pour être sûre et vu que j'avais eu une grosse peur de te perdre, je lui tirais encore deux fois dessus avant que celui ci ne tombe contre le sol, certainement déjà mort dès la première balle. Je ne réalisais pas encore sous l'adrénaline, et je contourne le corps avant de venir auprès de Tim, le regardant de la tête au pied, car après tout, j'ignore s'il a été touché tout à l'heure ou pas. «  Dis moi que tu n'as rien.. Dis moi que tu n'as rien. » Disais-je en saisissant son visage entre mes mains avant de me hisser contre lui, j'ai eu tellement peur en faite que ça me rassurer de sentir ses bras me serrer. «  Il s'est passé quoi avec ton flingue putain ? Tu m'as fais grave peur ! J'ai l'impression que mon cœur va exploser là tant tu m'as fais flipper. » Je viens l'embrasser pendant quelques secondes en fermant les yeux, et je posais mon front contre le sien. «  Ne me fais plus jamais ça, j'ai pas envie que tu meurs moi, je peux te gueuler dessus, mais je t'aime putain. J'ai besoin de toi dans ma vie. »

Je posais ensuite mon regard sur Paolo. Je ne réagissais pas encore au fait que ça sois moi qui l'ai tuer. Je pense que j'ai bloqué cette impression en moi le temps de gérer la situation. C'est ce que je fais souvent, bloquer mes sentiments pour ne pas pêter un câbles quand la situation est grave, mais ça va finir par remonter tôt ou tard et dans un moment inattendu. Je me redressais en aidant Tim en même temps puis je posais mon regard au alentours. J'espérais vraiment que les autres n'allaient pas débarquer maintenant. Ou qu'une personne inconnus viennent et voir ça, il va appeler les flic à coup sûre. Ceux ci dit, si Tim a sa plaque là, je l'épouse tout de suite car ça nous sauverait les miches. «  Qu'est-ce qu'on fait.. ? » Je m'abaisse et je viens à fouiller le corps pour voir ce qu'il avait sur lui. Je retirais ses armes et munitions. Cela nous servira pour une prochaine fois. «  Il était venu pour nous tuer... Il a peut-être de quoi planquer les corps dans sa voiture. » Je cherchais les clés mais je pense qu'il les a laisser sur la voiture car je ne trouve rien sur lui. «  faut qu'on s'en débarrasse avant que quelqu'un se pointe. »   

CODE BY MAY



- Dans la vie, il faut tout accepter même les disputes.  -


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 113
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh); Owen Wilde aka Hulk (Mark Ruffalo)

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Dim 22 Avr - 22:12 )

Oui, non, tu me fais chier.
Timmy & Sammy
Ce moment où j’allais tirer sur Paolo pour le blesser, pour le désarmer histoire d’avoir le reste de son plan tout en le torturant. J’avais toute l’idée en tête, je savais ce que je faisais, je savais ce que j’allais faire. Mais tout était au ralenti quand j’ai senti une résistance sur le déclencheur. Et là, j’ai vu au dessus du canon, la cartouche qui empêchait la recharge et autrement dit, de tirer. Je faisais de mon mieux pour régler la situation immédiatement, tout en me faisant le plan B alors que Paolo allait me tirer dessus, j’allais faire une prise rapide à partir de mes jambes pour le faire perdre l’équilibre et lui faire rater le tir, me bouger de là. Et c’est ce que j’ai fait, j’ai fait une prise de jambe tout en étant prêt à tirer sauf que je m’étais figé au son que je pouvais reconnaître entre mille et l’explosion dans la poitrine de Paolo. Il y avait une petite pause, plus aucun bruit et j’aurai pu reconnaître ce sifflement à l’oreille comme étant une acouphène avant que deux tirs se fassent entendre, puis le poids lourd contre le sol. Paolo était inerte tout d’un coup, noyé dans son sang sans pouvoir bouger, les yeux grands ouverts. J’étais encore tendu, ça se ressentait à la douleur de l’épaule que je regarde vite fait, mais je ne saignais pas. Je n’étais pas blessé, je n’avais pas mal, juste une vieille blessure qui s’était réveillée. Sammy arrive tout d’un coup et je me reprends vite fait, secouant à peine la tête « Je vais bien Sammy. Je vais bien. » soupirai-je de soulagement avant de la prendre dans mes bras dans une étreinte assez serrée. Je suis en vie, tout va bien… Je la laisse prendre la distance pour avoir ses yeux face à moi et la regarde en secouant la tête. « Je maitrisais à peine la situation bordel…! L’arme s’est enrayée au moment où j’allais lui tirer dessus… » fis-je alors que je me fis interrompre par ses baisers rapides, Je profitais de ce contact pour me sentir vivant à nouveau, être bien à nouveau et être reconnaissant d’être encore là. Je crois que Julie ne lui aurait pas pardonné, elle ne se serait pas pardonnée surtout. « Je suis là Sammy…! Il m’en faut plus que ça pour mourir. » Il m’en faut plus que ça oui… Je suis son regard vers Paolo qu’elle avait tué… Je réalise vite fait qu’elle avait enfin tué la première fois, je le réalise et je ferme les yeux réalisant ainsi que j’ai échoué à ma première mission, lui empêcher d’avoir sa première victime. Bordel de merde.  « Bon. Ce n’est pas le moment. » marmonnai-je plutôt à moi-même après avoir passé la main dans mes cheveux et je me reprends. Je la laisse se relever et je me relève par la suite, aidé par Sammy. La première chose que je faisais, c’était de rester sur mes gardes et de regarder autour de moi, j’essayais d’écouter mais je n’entendais rien d’autre que de la nature. « Il faut se débarrasser du corps de suite… Mais je doute que Paolo soit venu seul. Il a sûrement un téléphone où il doit envoyer un message pour dire que c’est bon. Il faisait ça à chaque fois qu’il avait réussi une mission avec moi. » fis-je alors que Sammy fouillait le corps, je récupère le téléphone que je m’occupe de déverrouiller en regardant le reflet de l’écran. « Ouais peut-être… Regarde… » fis-je alors que je m’occupais d’envoyer un message sur le téléphone au numéro que je reconnais avant de me figer et me mordre intérieurement la joue alors que Sammy insiste sur le fait qu’il faut se débarrasser du corps avant que quelqu’un se pointe. « Oui je sais. J’essaye de retarder le groupe qui doit sûrement attendre Paolo. C’est quand même trop étrange qu’il soit venu tout seul là… Je n’aime pas ça. » fis-je alors que j’hésitais sur le message et je viens rejoindre Sammy jusqu’à la voiture de Paolo et lui demande de me balancer les clefs pour que j’ouvre le coffre tout en faisant attention à ne pas laisser mes empreintes, chose qu’on fait et on découvre le contenu. Il y avait quasiment rien, même pas de quoi enterrer un corps. Je fronce les sourcils. « … Il n’y a pas ? C’est quoi ce bordel ? » Je lui donne le téléphone pour montrer le problème. « Ce qui me fait chier, c’est que je pense comme Paolo là. Si j’étais lui et que je suis venu avec le groupe, j’aurai convenu d’un mot de code pour dire que c’est bon et que si j’envoyais un autre mot ou pas du tout, c’est que je suis mort et qu’ils faut y aller pour dégommer. Le pire, c’est qu’il n’avait pas l’air de vouloir nous enterrer… » Une pause et je regarde le chargeur de mon arme. Je cherche dans mes poches mes papiers avec un air très contrarié. « Faut qu'on se barre de là. On ne va pas faire le poids si on fait face à un groupe. »
electric bird.



Sometimes you piss me off

Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 79
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Dim 13 Mai - 20:22 )



   

Tim
&
Sammy
Oui, non, tu me fais chier.
Je crois que je n'ai jamais autant stressée de ma vie. Je ne voulais pas qu'il arrive quoi que ce soit à Tim et là, j'ai eu la peur de ma vie en voyant ce flingue pointé sur lui. Je n'ai pas pu m'empêcher de réagir, en faite, c'était tout à fait instinctif. Je n'ai pas réfléchis, j'ai agis. J'ai brandi mon arme vers ce gars et j'ai tiré avant qu'il ne le fasse. Une fois puis deux fois ensuite. Mieux vaux être prudente puis j'étais en colère contre ce type qui voulait notre mort. Après quoi, je venais rapidement vers Tim et je viens directement dans ses bras, mes bras autour de sa nuque. Même s'il me disait qu'il allait bien, je ne pouvais pas m'empêcher de m’inquiéter pour lui. Il s'expliquait par rapport à ce qu'il s'était passé, mais honnêtement je m'en foutais royalement et je viens déposer de doux baisé contre son visage puis ses lèvres. S'il lui aurait arrivé quoi que ce soit, je m'en serais voulu toute ma vie et surtout, je ne l'aurais pas supporter tout court. Je crois même que j'aurais mis fin à ma vie aussi car je ne me vois pas sans lui à mes côtés. «  Ouais... Je sais, mais j'ai vu plein de mauvaise scène dans ma tête quand il était entrain de pointé cet arme sur toi. » Je posais un instant mon front contre le sien en fermant les yeux. «  je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit... » Murmurais-je alors avant de poser mon regard sur le cadavre encore chaud. Mon esprit était bloqué, je ne pensais pas au faite que je venais de le tuer. Il ne faut pas sinon ça sera la fin pour moi à cet instant. Il avait raison, il faut qu'on se débarrasse le corps et vite. Je lui donner le portable et je continuais à fouiller son corps, mais il n'y avait pas grand chose. Ce n'est pas étonnant, on ne sortait jamais avec grand chose sur nous à part une arme blanche, un flingue et des balles. Le reste, pas besoin, c'est trop de détail sur nous pour plus de sécurité. Quoi qu'il en soit, il faut qu'on voit ce qu'il y a dans sa voiture, et je lui donner les clés avant de le rejoindre.  Tim était sur ce portable encore, je me demandais ce qu'il attendait avec ce machin. «  Arrête d'hésiter, envoie un truc, dis leur que le travail est fait... » Disais-je avant de froncer les sourcils quand il n'y a rien dans la voiture. Franchement, c'était une chose dont je ne m'attendais pas. Il voulait faire quoi de nos corps ? Les laissé périr ici ? Ou alors, attendre un de ses complices et se débrouiller à deux ? C'est pas bon. Puis, tout à l'heure j'ai cru entendre des craquements... Je n'ai rien dis, pensant à un animal, j'espérais que ça soit un animal car depuis je n'ai rien entendu d'autre. Je saisi le portable que Tim me donne. «  Ouais... Ou ils voulaient donner nos corps à ces salops pour une sorte de preuve... » Je viens garder le portable pour le mettre dans ma poche. Ouais, j'avais une idée pour nos sauver les miches. «  On garde ça, on retira la batterie et la carte un peu plus loin, histoire de leur donner une fausse piste. » Je posais mon regard sur le corps. «  On s'barre, tant pis, ils le retrouveront de toute façon. » disais-je en saisissant la main de Tim pour aller dans la voiture, mais j'entendais un autre craquement alors je m'arrête. «  Putain, mais.. » Je lâche Tim et je viens saisir mon arme en retirant le cran de sécurité. Je sentais qu'il y avait une merde et que ce n'était pas bon. «  Y'a quelqu'un ici. » Murmurais-je «  et qui nous regarde. » Ajoutais-je en faisant un signe discret pour montrer la direction que Timothy doit prendre et moi j'irais à sens inverse.

Je viens m'enfoncer dans la forêt en gardant mon arme en main. «  Te planque pas mec, je t'ai entendu. Alors tu viens montrer ton cul ic... » Je tombais nez à nez avec un homme que je ne connaissais absolument pas. Il n 'était pas à New-York, il ne faisait pas parti du gang à l'époque. Je brandissais mon arme vers lui en fronçant les sourcils. «  Tu nous veux quoi putain ? T'es qui toi ? » Je n'aimais pas ça, car si le gang avait fait de nouvelles recru, on était pas dans la merde. «  Vous ne pouvez pas nous laisser tranquille avec Tim merde ? J'crois qu'on a assez payé pour crever dans une putain de forêt, alors si tu ne veux pas finir comme ton pote, tu vas te casser direct ! » Evidemment, je parlais pour faire venir Tim, à deux, on pourra neutralisé ce gars et même lui poser des questions sur ce qu'ils nous veulent.   

CODE BY MAY


@Luke Holloway tu pourras posté la suite



- Dans la vie, il faut tout accepter même les disputes.  -


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 144
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ jocelyn ahern-fields (karla souza) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Jeu 17 Mai - 21:13 )


Timmy & Luke

an accident won't arrive with a bell on it's neck



Cette journée allait être merdique. Quelque part, Luke le savait, il le sentait. C'était une petite voix dans sa tête qui lui disait qu'il ferait bien de rester au lit. Mais en même temps, le jeune homme n'écoutait jamais les petites voix dans sa tête. Enfin il serait plus juste de dire qu'il ne les écoutait plus depuis qu'il avait arrêté de boire. Quoi qu'il en soit, comme souvent à l'heure du déjeuner, le jeune homme avait englouti un hamburger avant de se décider à aller se promener avec Lucky. Le pauvre avait passé la matinée couché à ses pieds au poste et l'animal avait franchement besoin de se dégourdir les pattes. Alors il avait prit la direction de la forêt à l'extérieur de la ville, pour pouvoir se promener longuement avec le berger allemand. Il avait laissé sa voiture à la lisière de la forêt et avait laissé la laisse sur ses épaules. Il promenait rarement le chien en laisse, puisqu'il était obéissant. Et puis, il ne pourrait pas aller bien loin. C'était peut-être idiot de dire ça comme ça, mais le maître et le chien étaient bien trop liés pour se séparer. Enfin, l'heure n'était pas à la petite conversation mélodramatique sur le fait qu'un chien et un maître étaient liés ou non. Parce que Luke avait quand même un travail à faire et il ne comptait pas passer l'après-midi dans les bois. D'autant plus qu'il n'était même pas en uniforme et que si son chef le chopait, il allait passer un sale quart d'heure. Mais il s'en foutait, il avait sa plaque et il considérait que c'était ça son uniforme. Après une bonne demi-heure à se promener, il décida qu'il était temps de faire demi-tour. Mais alors qu'il voulait tourner les talons, le jeune homme entendit un coup de feu. Puis plusieurs autres. Tous ses sens en alerte, il attrapa son arme à sa ceinture et la pointa devant lui. Il n'était visiblement pas le seul à avoir entendu quelque chose, parce que le berger allemand était en train de grogner. L'ancien militaire avança prudemment vers la source du bruit. Peut-être que c'était simplement des chasseurs, mais à sa connaissance, la chasse n'était pas légale dans ce coin de forêt. C'était trop proche de la population. Mais peut-être qu'il se trompait. Comme il ne voyait rien, il se dit qu'il ferait peut-être bien de revenir sur ses pas. Mais il entendit un craquement et ralenti. Le chien marchait à côté de lui, au pied. Arme braquée, il entendit une voix féminine, juste avant qu'il ne tombe nez à nez avec une blonde, visiblement caractérielle. Pauvre Luke, il était poursuivi par les blondes caractérielles. Baissant légèrement son arme, il fronça les sourcils. « Quoi ? Je vous veux rien. Et puis d'abord, qui est avec vous ? », demanda-t-il, les sens en alerte. Il allait tomber sur combien de personnes exactement ? D'ailleurs, il n'était pas le seul à se méfier, parce que Lucky grognait et semblait prêt à attaquer. Luke siffla à son attention et le chien finit par se taire. « Ok, je sais pas qui est Tim, ni pour qui tu me prend ma jolie, mais on va se calmer », s'agaça-t-il. Pourquoi est-ce que les blondes s'emportaient toujours pour un rien déjà ? C'était un truc de blondes ? « J'ai entendu des coups de feu, je venais voir s'il y avait des blessés, c'est tout. Je suis marshal », expliqua-t-il avant de porter doucement sa main à sa ceinture pour attraper son badge et le lui montrer. Quand il disait que justement, il n'avait besoin que de son badge pour travailler, en voilà la preuve. « Vous voyez. Je suis là pour vous aider, c'est tout. Est-ce que vous avez été attaquée ? », demanda-t-il. Ce n'était pas trop son genre de se montrer compatissant, mais après tout, si elle avait vraiment été attaquée, ça expliquait qu'elle soit autant sur la défensive. Peut-être qu'elle avait simplement peur pour sa vie. Soudain, le jeune homme aperçu un autre homme sortir d'entre les armes et pointa son arme sur lui. « Madame, est-ce que cet homme vous veux du mal ? », demanda-t-il. Peut-être qu'il était l'auteur des coups de feu. Peut-être qu'il l'avait attaquée et qu'elle cherchait à le fuir. Qu'est-ce qu'il en savait lui de toute façon.  


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 113
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh); Owen Wilde aka Hulk (Mark Ruffalo)

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( Dim 10 Juin - 21:17 )

Oui, non, tu me fais chier.
Timmy & Sammy
Vous savez le moment où on regrette de ne pas avoir emporté un Windham (une mitrailleuse quoi) et caché sous les sièges de la voiture ? Eh bien, c’est ce moment-là. Je regrette de l’avoir retirée de ma voiture exceptionnellement pour aujourd’hui. Je n’étais pas parano pour rien et pourtant, l’idée de vouloir me détendre avec Samantha m’a calmé immédiatement et m’a rendu plutôt imprudent. Résultat: on a fini par se prendre la tête au restaurant, puis on a manqué de se faire tuer par un gars du gang qui nous a à la mauvaise. Je passe la main sur son visage. “ Rien ne m’arrivera, ne nous arrivera Sammy…” Parce que oui, on s’a l’un et l’autre. Je suis son regard et fronce les sourcils en voyant le cadavre, je passe la main sur son épaule avant de la serrer un peu pour signaler ma présence et surtout… Qu’elle n’y fasse pas attention, que je ne doive pas faire attention aussi au fait que j’ai raté la mission numéro deux: l’empêcher de faire la première victime. Si les flics savent ce qui s’est passé, elle retournera en prison. Il faut se débarrasser du corps, mais aussi il faut éviter de faire Cap Harbor un champ de bataille parce que c’est sûr que je vais mourir… Pas par la main des anciens collègues que ce soit du gang ou des flics… Mais par la main de ma soeur…! Je lui avais promis de ne pas apporter des ennuis dans cette ville, que ce soit pour moi ou pour elle. Donc si elle sait ce qui vient de se passer… Et que ça ne fait que commencer. Enfin tout ça me rend nerveux parce que je lui avais clairement dit que j’avais tourné la page et que Sammy faisait de même. Il faut toujours qu’il y ait quelqu’un ou quelque chose pour nous faire retourner en arrière et ça m’énerve plutôt. “J’aimerai bien, mais ils ont dû changer de mot de passe. On ne dit plus tout simplement Le travail est fait en Italien…” soupirai-je avant de découvrir un autre élément qui me perturbe: aucun matériel pour cacher nos corps. Il avait vraiment l’intention de nous tuer et pourtant, ne pas cacher nos corps ou nous enterrer ? “ Oui enfin, s’ils voulaient nous donner, ils n’allaient pas s’encombrer de nos corps, juste nos doigts suffisent... “ soupirai-je avant de me gratter le crâne pour réfléchir un peu. Je ne dis rien et hoche la tête pour montrer mon accord. On ne va pas creuser à mains nues et il n’y a pas nos empreintes dessus, donc aucun risque qu’on n’y retrouve à part nos pas. Je regarde ailleurs, l’air assez contrarié parce que j’ai cette désagréable sensation que nous sommes pas forcément seul alors que nous dirigions vers la voiture. Cela ne me surprendrait pas que nous sommes pas seul et qu’il y a une nouvelle embuscade. Je ne me sens pas en confiance pour quitter tranquillement de là en voiture. Je suis sûr qu’ils nous attendent à la sortie. “ Sammy, il faudrait que… Quoi ?” fis-je quand elle jura. Je me retourne vers la source de bruit, mais surtout là où Sammy regarde. “ Mh ? Je pensais que c’était un animal, le pas est trop léger…” fis-je en confirmant à ma manière que j’ai bien entendu le bruit. Si ce pas est trop léger, quelqu’un sait se faire discret. Cela m’étonnerait que ça vienne d’un gars du gang, ils ont toujours vécus en ville et la forêt, ça ne leur dit rien... J’hoche la tête pour confirmer que je vais faire ce qu’elle me dit, je sors mon arme à nouveau et vérifie qu’il n’y a aucun risque qu’elle s’enraye. Une erreur, pas une seconde…! Je pars dans la direction opposée et reste tout de même près, histoire que je l’entende et que j’entende l’autre personne… Je fronce les sourcils encore plus quand j’entends surtout six… Il y a une bête ? Très rapidement, elle engage vite la conversation. C’est très Sammy. Je vérifie si c’est bien chargé et c’est le cas, étant prêt à tirer. Je commence à apercevoir la silhouette et elle ne me dit rien. Enfin, je ne l’ai pas croisée jusqu’ici. La conversation s’engage, enfin il essaye d’engager la conversation… Mais le ma jolie ne passe pas. Il va se calmer d’abord lui. J’avance en remontant l’arme pointé sur lui de loin… Marshal ou pas, rien à foutre. Je ne marche pas sur cette excuse. J’ai bien ma plaque de flic, mais je ne suis pas flic pour autant. Madame, est-c que cet homme vous veut du mal ? J’hausse les sourcils et regarde Sammy à peine amusé. “J’ai l’air de vouloir te faire du mal ?” lui demandai-je avant de faire un léger geste du menton désignant l’autre individu avec le chien qui n’a pas l’air d’être tranquille. “ Si vous êtes Marshall, pourquoi n’êtes vous pas en uniforme ?” L’idée de lui tirer dessus me démangeait, pas plus parce que c’est qu’il l’avait appelé ma jolie, mais c’est parce que je ne me sens pas d’humeur à vouloir faire confiance à qui ce que ce soit. Ce gars ne m’a pas l’air d’être réglo. Surtout s’il me pointe l’arme comme ça.

electric bird.



Sometimes you piss me off

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Oui, non, tu me fais chier. •• TIMMY

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération