Wanna my help ? •• TONA

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1040
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid l'Iranien qui découvre à la façon des lettres persannes l'USA (sous les traits d'Oscar Isaac) et pour terminer sans pour autant terminer, Owen Wilde le savant fou qui refuse de faire des expériences sur les animaux alors il s'injecte des cochonneries lui-même (aka Mark Ruffalo)

Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Ven 30 Mar - 19:50 )

Wanna my help ?
Tony & Tina
Bon ben.
Fallait que ça arrive hein.
Je ne m’y attendais pas en fait. Tout ces enchaînements d’événements, Maggie, la veste, les textos et maintenant Tina. Je ne sais pas trop quoi lui dire maintenant que je me retrouve comme un con devant sa porte. Je ne sais pas trop quoi faire maintenant que j’ai déjà appuyé sur la sonnerie. Je ne sais rien en fait. J’avoue que c’est même la première fois qu’une fille m’invite chez elle à manger. Annabel et moi, on s’en foutait carrément du romantisme, on refusait de se prêter à ces jeux-là. Mais si ça se trouve, c’est pas un diner romantique. C’est ça qui me coince en fait, je ne sais pas si c’est un diner romantique ou c’est juste un diner d’un soir comme tous les autres ? C’est absolument pas mon monde, ni mon truc et encore moins… Enfin, je ne sais pas quoi. Tous ces situations m’emmerdent et encore, elle va flipper si elle voit que j’ai un bandage à la main en plus des égratignures. D’ailleurs, je crois que Tina aura des questions tient. Comme tout le monde: tu t’es battu ? Nan. Je ne me suis pas battu. Au contraire, j’ai rien fait, j’ai été sage pour une fois en plus. C’est juste que les voitures me m’aiment pas et c’est décidé: fini les voitures. Je n’y remonte plus.

« Bon Tina ! Tu disais de pas bouger, mais ce serait bien que tu bouges. Ça commence à pleuvoir là ! » fis-je un peu impatient alors que je frappais à la porte un peu alors que je trouve que ça faisait long d’attendre deux minutes comme ça, sous la pluie. Je soupire, je grogne et passe la main dans les cheveux. La porte s’ouvre et je soupire. « Finalement pas … Bonjour. » fis-je en me rattrapant dès que possible, parce que cette teigne serait capable de me fermer la porte au nez et que je pourrai très bien me l’enfoncer dans le cul les conseils que je lui demande. Moi, Tony, qui demande des conseils… C’est du jamais vu. J’entre au final et je ferme la porte derrière moi. « Ça va ? » Quoi, c’est bien de lui demander des nouvelles, même si on aime bien se chamailler comme des gosses.
electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/12/2017
›› Commérages : 143
›› Pseudo : Bananecuite
›› Célébrité : La belle Melissa Mcbride
›› Schizophrénie : Plus personne jusqu'à maintenant. Tina est le seul personnage qui me reste mes amours.

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Sam 31 Mar - 12:03 )



     

Tony
&
Tina
Wanna my help ?
J'étais choquée par moi-même. Ouais, choquée... Car je me trouve bien trop gentille envers Anthony. Comme quoi... Nos petites délires de défis fait qu'on devient amis. Bah merde alors... Faut dire que nous sommes de la même génération et que notre moment au cimetière m'ont un peu faire comprendre qu'il n'était pas si méchant que ça. En plus, il connait Harley. Enfin, c'est normal vu que c'est sa fille. D'ailleurs, je ne m'étais pas préparer à cette idée. Enfin bon, il voulait de mes conseils. C'était marrant quand même. Si un jour, on m'aurait dit que ça arriverait, j'aurais pouffé de rire je pense.

Quoi qu'il en soit, je lui ai dis de venir s'il le voulait car je restais à la maison. Azylas dormait encore et du coup, je ne pouvais pas vraiment sortir. J'en profitais pour faire un peu de rangement car quand on me connait, on sait tous que je suis une maniaque du rangement et de la poussière. Je n'aime pas le désordre et la saleté. Eurk. Je veux que tout soit clean. Et du coup, je n'avais pas entendu au début la sonnette avant d'entendre une voix et qu'on frappe à la porte. Merde, faut pas qu'il insiste, il va réveiller la petite. Je vais alors rapidement ouvrir, mes gants encore sur mes mains et mon bandeau sur la tête pour mettre mes cheveux de devant en arrière. «  Bonjour monsieur ronchon, je ne t'avais pas entendu, alors on gueule pas. » Je roulais des yeux, amusée. Je me décalais pour le laisser entrer pour refermer la porte derrière lui. Je retirais finalement mes gants en plastique que je posais dans un coin, avant de l'inviter à aller dans le salon. «  ça va bien, mais toi, tu es perturbé. » Disais-je en arquant un sourcil, je poussais les jouet d'Azylas du canapé pour qu'il puisse s'asseoir. «  Je vais te demander de ne pas trop faire de bruit par contre, la petite dort encore. » Disais-je, je ne crois pas lui avoir dis que j'avais ma petite fille de huit mois à la maison. C'est un détail que je ne dis pas forcément à tout le monde. Quoi qu'il en soit, j'avais vu son bandage à la main et curieuse comme je suis, je lui lançais un petit regard interrogateur. «  Tu t'es battu pour cette femme ou quoi ? » Je vais dans ma cuisine qui est ouverte au salon. «  Tu veux boire un truc ? Thé ? Café ? Lait ? » Demandais-je car je pense qu'on va en avoir pour des heures. «  J'ai des gâteaux aussi. Fais maison, évidemment. » Il faut bien s'occuper la journée quand je ne fais pas des explorations ou du montage. «  Alors... Parle moi de cette fille et de ce dîner là. C'est quoi qui te gêne ? »  

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1040
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid l'Iranien qui découvre à la façon des lettres persannes l'USA (sous les traits d'Oscar Isaac) et pour terminer sans pour autant terminer, Owen Wilde le savant fou qui refuse de faire des expériences sur les animaux alors il s'injecte des cochonneries lui-même (aka Mark Ruffalo)

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Sam 31 Mar - 23:20 )

Wanna my help ?
Tony & Tina
On gueule pas, on gueule pas. Je ne gueule pas moi oh.
Qu’est-ce qu’elle me fait chier déjà à me reprendre comme ça maintenant. Je soupire et lève les yeux au ciel, assez ennuyé, mais aussi amusé de sa réplique. Si on m’avait dit que je serai plus ou moins pote avec la Teigne, j’aurai ri au nez et fais un geste pour dégager la personne quoi. Je lui demande des nouvelles, mais elle a l’air d’aller et être occupé aussi à en juger par ses gants en plastique. Est-ce qu’elle était en train de cacher un corps en fait ? Je pourrai me taire et faire comme si je n’avais rien vu, c’est déjà demander beaucoup d’aide là. Elle n’a pas eu besoin de me poser la question qu’elle me dit que je suis perturbé. Je soupire et hausse les épaules, jusqu’à lui montrer la main en mode: ouais t’as tout compris toi. M’en faut peu pour me perturber en fait, alors que je croyais que j’étais plutôt le genre de mec à qui rien ne l’impressionne. Je fronce les sourcils. « La petite ? Comment ça la petite ? » fis-je tout d’un coup, bien doucement pour ne pas réveiller ‘’cette petite’’. J’ignorai qu’elle avait une gosse à son âge. Wow, je croyais que la ménopause était passée chez elle, mais faut croire qu’elle s’est bien pressée avant la dernière échéance. Je m’assieds en grimaçant de douleur sur le canapé alors que je vois les jouets du gosse, elle ne doit pas avoir trois ans, c’est sûr. Je croise son regard qui était posé sur mon bandage. « Mh ? Oh ça. Non, accident de voiture… Encore une fois de plus et cette fois-ci, ce n’était pas moi qui étais au volant… Je ne veux plus y remonter, ces engins ne m’aiment pas. Je vais rester sur la moto, c’est plus sûr.» soupirai-je avant de prendre mes aises sur le canapé bien que je soupire de douleur à cause de mes côtes qui me font sacrément mal. « Je veux bien un café ouais, steuplé. » fis-je alors que je regardais le plafond. « Ouais, allez, pourquoi pas. Je serai d’accord d’être ton cobaye. » ricanai-je pour plaisanter un peu et détendre l’atmosphère alors qu’elle était plutôt directe et me pose la question. Je soupire et tourne mon regard vers elle qui était en train de préparer le goûter. « Mon passé. » Voilà, c’est dit. « T’es bien la seule avec Harley et Sam à être au courant de mon passé… C’est que… En fait, j’ai raccompagné cette femme jusqu’à chez elle, elle m’a relevé beaucoup de choses concernant son passé et pourquoi elle est aussi brisée comme je le suis. Elle veut me remercier d’avoir été là pour elle, et encore, j’essaye de comprendre pourquoi j’ai fait tout ça. J’veux dire, ça me ressemble pas de ramener les personnes et de les aider, je suis plutôt le genre à m’en foutre et à passer mon chemin… » une pause et je regarde Tina, au final je concède. « Ou presque… Si c’était le cas, je t’aurai laissée croupir dans la tombe… ‘fin, je sais pas trop comment l’expliquer… Je ne saurai pas trop quoi dire dans ce diner, parce qu’on est trop différent quand même, elle est riche - va pas me dire que j’ai un don de me faire des amis fricés - on n’a pas la même éducation et … ‘fin, ch’ais pas. On serait trop différent, je suis inquiet qu’elle finisse par me tourner le dos pour que je suis et pour ce que j’ai fait. Le diner, ce n’est pas une bonne idée d’un côté. »
electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/12/2017
›› Commérages : 143
›› Pseudo : Bananecuite
›› Célébrité : La belle Melissa Mcbride
›› Schizophrénie : Plus personne jusqu'à maintenant. Tina est le seul personnage qui me reste mes amours.

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Dim 1 Avr - 21:04 )



     

Tony
&
Tina
Wanna my help ?
Je lui avais parlé de ma petite fille, mais il fut surpris que je lui dise que j'avais un bébé dans la maison. C'était amusant de le voir si surpris. Je secouais la tête car non, je n'étais pas maman d'une petite fille, mes filles étaient bien adultes et je ne veux pas d'autres enfants. Je suis bien trop vieille pour replongé là dedans et je ne peux plus avoir d'enfant de toute façon, mise à part peut-être les adopter mais c'est pareille, je ne sais pas si j'en serais capable. Quoi qu'il en soit, j'ai ma famille et ça me suffit amplement et j'ai ma petite fille a élevée. «  J'ai la garde de ma petite fille, elle dort dans sa chambre et vu qu'elle n'a que huit mois, elle a besoin de sommeil sinon elle va m'embêter toute la nuit et moi aussi j'ai besoin de dormir. » Disais-je sans préciser que j'avais perdu ma fille aînée. Ce détail, pour le moment, il n'est pas obligatoire de le dire.

Quoi qu'il en soit, j'avais remarqué qu'il s'était blessé à la main et évidement, je ne peux m'empêcher de lui faire une petite remarque. C'est normal non ? Parce que bon, j'ai quand même Anthony face à moi et je savais comment il était avant. Ceux-ci dit, je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise qu'il avait eu un accident de voiture. Décidément, il n'a pas de chance avec ça. « Tu m'étonnes... Mais ça va ? A part ta main, il n'y a rien de grave ? Il manquerait plus que tu te tue au volant toi. Quoi qu'il soit je comprend pourquoi tu ne veuilles plus prendre la voiture. » Je relevais mon visage en comprenant quelques choses. «  attends... Tu fais de la moto ? » Demandais-je en arquant un sourcil. «  Tu as une moto toi ? Décidément, je vais avoir que des amis motards. » Enfin ami... Je ne sais pas s'il l'est vraiment mais peut-être qu'un peu. «  Tu as quoi comme moto ? » Je lui proposais ensuite quelques choses à boire et de quoi manger, ce qu'il accepte même s'il supposait que je faisais de la mauvaise bouffe. Si j'aurais pu, je lui aurais lancer un truc à la figure mais j'avais rien de ne pas dangereux sous la main. «  Ouais attention, je pourrais t’empoissonner. » Je nous servais deux tasses de café que je viens poser sur la table basse avant d'aller prendre mes gâteaux bretons fait maison que je posais à côté. Après quoi,je lui demandais le plus gros soucis. S'il était là, c'est parce qu'il ne savait pas quoi faire et que je me devais un peu d'essayer de l'aider. Je ne le faisais pas par contrainte, non car ça me plais bien d'aider les autres et je n'aimais pas laisser dans la merde des personnes que je connaissais. Je l'écoutais avec attention et je comprenais de mieux en mieux ce qui n'allait pas. «  Ecoute Tony... Tu te prends trop la tête. Tu réfléchis même un peu trop. C'est la première fois pour toi qu'une fille t'invite à dîner alors tu stresse parce que tu as peur de tout foutre en l'air, mais soit le Tony que tu es. Tu n'as pas à changer, tu as de quoi discuter et je suis sûre qu'elle, elle a des choses. Oublie la richesse, oublie ce qui vous opposes. Et qui te dis que la différence va vous éloigner ? Moi j'en doute fort. Au contraire, ça va vous permettre d'avoir quelque chose entre vous. » Je marquais une pause pour manger un des gâteaux. «  Pour ton passé, il faudra que tu lui en parles, surtout si vous avez une certaine complicité. Si elle souhaite continuer à te voir et qu'elle t'apprécie, je ne vois pas pourquoi elle te détestera si tu lui dis. Ok, tu as fais de la prison, mais si tu lui mens, si tu lui caches ce détail... Crois moi, ça ne sera pas une bonne idée. Elle trouvera que tu n'as pas confiance en elle. » Je le regardais sérieusement. «  Et si toi, tu t'inquiètes pour ce genre de détail, c'est que cette fille doit te plaire. Le Tony que je connais, aurait refuser le diner tout de suite et il n'aurait pas réfléchis. Alors, soit honnête envers elle. Profite. Pose des questions sur elle, je suis sûre que vous avez des points communs. » 

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1040
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid l'Iranien qui découvre à la façon des lettres persannes l'USA (sous les traits d'Oscar Isaac) et pour terminer sans pour autant terminer, Owen Wilde le savant fou qui refuse de faire des expériences sur les animaux alors il s'injecte des cochonneries lui-même (aka Mark Ruffalo)

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Lun 2 Avr - 14:25 )

Wanna my help ?
Tony & Tina
Je fronce les sourcils, je savais bien qu’elle avait de la famille, qu’elle avait sa fille, mais j’ignorai qu’elle avait carrément la garde de sa fille en fait. L’autre fois que j’étais venu, je l’avais pas trop vue, juste la télé allumée de dora l’exploratrice. Ceci dit, je crois que Maggie en a fait tout un délire là dessus quand j’ai parlé de cette émission pour les gosses. J’avais pas compris pourquoi Tina regardait cette merde… Enfin bref. J’ignorai qu’elle avait la garde de sa petite fille et hoche tout simplement la tête sans vouloir m’attarder sur ce sujet. J’ai l’impression que ce n’est pas quelque chose dont je devrais demander.

Par contre, je n’ai aucun mal à parler de mon accident de voiture comme si je parlais du beau temps et que je m’en amuse disant que je n’ai grave pas de chance avec ces bolides. Je me rappelle de comment ça s’est passé et comment je m’en suis sorti avec Debby, mais c’était quand même dangereux et on aurait très bien pu y passer. Je soupire et hausse les sourcils. « J’ai morflé niveaux côtes et épaule. M’en suis remis pour la jambe. » Et je vais éviter de l’étendre sur la table basse, pas sûr qu’elle apprécierait alors je me retiens et croise son regard perplexe comme si elle venait de réaliser quelque chose. « Ouais ? » fis-je ne voyant pas où est le mal à faire de la moto en fait. Je la regarde un peu surpris qu’elle me considère comme un ami au final, après tout c’est pas étonnant avec le délire qu’on s’est fait à se lancer des défis instagram… « Une Harley Davidson que j’ai moi-même retapée. Si j’ai bien compris, toi aussi t’as une moto ? » Et je me mets à ricaner assez surpris et amusé de cette petite révélation. « Faudra qu’on s’organise un truc un de ces quatre, une virée quand je me serai remis. » En plus, avec Sam aussi tient. Ça faisait longtemps qu’on s’était pas fait une virée en plus. J’sais qu’il y a un truc entre elle et lui quand même, je suis peut-être pas doué en amour et tout ce qui s’en suit, sûrement pas un bon conseil pour ça aussi. Je ne peux quand même pas m’empêcher de remarquer des petits trucs quoi. Enfin, je pourrai faire la virée avec eux si je survis à ses gâteaux. « Pourtant je t’ai pas fait chier aujourd’hui. » Quoi c’est vrai, j’ai été sage eh ! Je soupire et la remercie pour le café et observe les gâteaux qu’elle a fait, ça m’a l’air appétissant. Je bois le café après avoir exprimé ce qui n’allait pas et pourquoi je suis un peu tracassé (pour pas dire beaucoup). Je l’écoutais tout en buvant, mangeant le gâteau que je trouvais bon et qui donnait envie d’en manger à nouveau. Rah, elle a foutu quoi dedans ? Du beurre ? Mh.

Je soupire grandement face aux paroles de Tina, j’évite de trop bouger et regarde un peu le vide quelques secondes, me mordant intérieurement la joue. « J’ai accepté… Sans réfléchir. » fis-je avec un petit ricanement pour rebondir au fait que j’aurai refusé sans réfléchir dans le fond. « Damn… J’ai changé à ce point-là… Mais ouais, cette fille, Maggie elle s’appelle. Je l’ai croisée dans la rue, complètement bourrée et perdue, elle m’est rentrée dedans et j’ai failli l’engueuler, sauf que jour de la St-Valentmerde et t’avais dit que j’devrais être gentil. Direct elle m’a dit ce qu’elle avait perdu. J’ai tout fait pour la ramener chez elle, quitte à se planter de maison. On était là, mais genre, on s’est rencontré comme de parfaits inconnus et on s’est dit des trucs. Encore j’aurai très bien pu passer à autre chose, elle aussi et on aurait fait comme si rien n’était. » J’hausse l’épaule qui ne me faisait pas trop mal et soupire. « Mais au final, on se fait un dîner parce que j’ai oublié la veste et ouais, c’est pour me remercier aussi… Sauf qu’il y a rien à remercier quoi. C’est pas parce qu’elle me plait en fait, enfin, elle a tout pour plaire, mais… J’sais pas si on arriverait à se regarder face à face après tout ce qu’on s’est dit. Ptain, c’est la vieillesse ou je réfléchis tellement trop maintenant ? » Et c’est à cause de cet accident de voiture qui fait que j’ai commencé à voir la vie sous un autre angle et que pour une fois, c’est pas moi le responsable. Qu’est-ce que tout ça me perturbe et je n’aime pas ça. Mais pas du tout.
electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/12/2017
›› Commérages : 143
›› Pseudo : Bananecuite
›› Célébrité : La belle Melissa Mcbride
›› Schizophrénie : Plus personne jusqu'à maintenant. Tina est le seul personnage qui me reste mes amours.

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Ven 6 Avr - 20:16 )



     

Tony
&
Tina
Wanna my help ?
On a vite passé le sujet de ma petite fille et tant mieux, je ne voudrais pas raconter la mésaventure que j'ai connu avec ma fille aîné. Là n'était pas le but de sa venue de toute façon. Et il le sera bien tôt ou tard.

Quoi qu'il en soit, il était blessé. Cela ne devrait pas m'étonner en faite. C'est Anthony que j'ai en face de moi, pas une couille molle qui ne fait rien et qui reste sage. Si un jour il devient comme ça, c'est qu'il est tombé malade je pense. Quoi qu'il en soit, s'il s'en ai pris à des personnes, évidemment que je lui ferais la remarque. Je ne vais pas changé pour lui, je suis comme ça. Quand j'apprends qu'en faite, il a eu un accident, je me dis qu'il n'a pas de chance avec ça. Il va finir par haïr les voitures le coco. Je le comprend dans le fond. Je serais pareille... Quoi que... Pas forcément vu que mon mari est décédé d'un accident de voiture,et qu'au contraire, je n'ai pas peur des voitures, ni même de la moto et encore moins, d'aller vite car j'adorais ça. Certes, je reste prudente car je tiens énormément à la vie, mais je fais tout pour me faire plaisir. «  Bon sang... » soufflais-je un peu. «  Rétablis toi bien, repose toi et ne fais pas des gestes trop brusque, ni porter des choses trop lourdes, sinon tu vas juste empirer les choses. » Aaah lala. Je suis pire qu'une maman poule. En vrai, je surprotège tout le monde qui m’entoure.

Cela dit, j'avais entendu qu'il avait une moto. C'est fort intéressant ça mais ça ne me surprend pas tellement. Il a tout à fait une tête d'avoir une moto et il confirmait qu'il en avait une. Cela me faisait sourire. Comme quoi, on pouvait avoir les même goût même si on avait pas la même moto. «  Oui, j'en ai une. Cela peut, peut-être surprendre je sais, mais si, j'adore ça. Pour ma part, j'ai une Kawasaki, si tu veux, on pourra aller la voir, elle est dans mon garage. » Et lorsqu'il propose une virée, je hochais positivement la tête. Je suis toujours partante pour ce genre de chose, j'adore me balader, que ça soit loin ou proche, je ne dis jamais non. «  Mais avec plaisir, Il y a pas mal d'endroit chouette à voir. Puis les beaux jours arrivent, ça sera d'autant plus agréable et le paysage encore plus beau. Enfin bon, on se fait ça quand tu veux. J'arriverais toujours à trouver un créneau entre mon temps de mami, l'urbex et maman ! » Disais-je en souriais alors. Ouais, j'avais pas mal de chose dans ma vie. Je gardais parfois mes petits enfants et j'en étais bien contente, puis, je voyais aussi mes filles qui venaient souvent à la maison, et mon fils aussi ( sans compter Azylas, mais elle vit avec moi, donc c'est mon baby chou. ) Et sans compter mes explorations que je fais souvent car j'adorais ça. J'en avais d'ailleurs une de prévu prochainement et j'avais hâte de m'y mettre.

Quoi qu'il en soit, j'avais donner gâteau et café et je m'étais installée à ses côtés. Je ricanais un peu quand il me dit qu'il ne m'avait pas fait chier aujourd'hui. C'était vrai en plus. «  C'est à marqué d'un crayon rouge ça ! Pour une fois, honnêtement, on gère tous les deux. Ni l'un, ni l'autre, on s'est fait chier. Tu penses qu'on devient malade ? » Demandais-je en faisant de gros yeux. Je buvais un peu de mon café, avant de prendre un gâteau que je croquais dedans. Je l'écoutais alors me parler de cette Maggie, et je ne pouvais m'empêcher de sourire. Qu'il pouvait être aveugle... C'était chou je trouve. Mais je pense qu'il est surtout perdu dans ce qu'il peut ressentir. «  Ouais, tu vieillie et du coup, tu te poses des questions car tu connais un minimum la vie pour savoir que les choix que tu fais peuvent oui ou non te nuir par la suite. Cela dit. Anthony... On invite pas les gens à manger juste parce qu'elle a ta veste. Non, ça veut dire qu'elle t'apprécie un minimum et qu'elle a envie de te connaître encore plus. Et même si vous vous êtes avoue des choses de votre vie, je trouve que c'est un bon début. Tu n'as pas a avoir honte de quoi que ce soit Tony. Toute relation, que ça soit amicale ou amoureuse, commence par des discussions plus ou moins sérieuse. Il suffit juste des les assumer. Alors, oui, tu as un passé merdique, mais... Tu n'es pas un mauvais garçon, fin, tu n'es plus celui que tu étais avant, celui que je détestais en tout point. » Je soupirais un peu en pinçant mes lèvres. «  Je t'avoue que je t'ai jugé bien trop vite la dernière fois qu'on s'est vu, j'ai été idiote et je le reconnais. Tony, tu as changé, tu as évoluer, il faut que tu te dise que tu es un autre homme, et qu'on fait tous des erreurs qu'on a pas forcément décider. Donne toi une chance avec cette fille, car si tu as dis oui sans réfléchir, cela veut dire que ton subconscient voulait déjà que tu la revois. » Je le regardais sérieusement. «  Alors, ne réfléchis plus, laisse toi guider, et va voir cette jolie jeune femme. Tu vas bien t'habiller, tu vas lui acheter un jolie bouquet de fleures, prendre une bouteille de vin, et aller à ce dîner comme un gentleman bien élever. Mais surtout, reste toi même et ne lui ment pas. Le mensonge est la pire des choses qui soit. Et..... Si tu as besoin de quoi que ce soit, bah, je reste là. » Je haussais un peu les épaules. «  Vous avez parler de quoi d'ailleurs ? Si ce n'est pas indiscret ? » Je posais ma tasse ensuite. " Tu n'as jamais eu de petit moment comme ça avec une femme ? Cela m'étonne de toi quand même. Même pas avec la mère de ta fille ?"

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1040
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid l'Iranien qui découvre à la façon des lettres persannes l'USA (sous les traits d'Oscar Isaac) et pour terminer sans pour autant terminer, Owen Wilde le savant fou qui refuse de faire des expériences sur les animaux alors il s'injecte des cochonneries lui-même (aka Mark Ruffalo)

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Ven 13 Avr - 15:05 )

Wanna my help ?
Tony & Tina
J’hoche silencieusement la tête avec un drôle de petit sourire quand elle me parle de faire attention, de ne pas trop porter des trucs trop lourds, ne pas faire des gestes brusques. En gros, rester inactif et ne pas bosser davantage. En gros, je vais perdre de l’argent et ça, ça m’emmerde de devoir faire une pause à cause de ce putain d’accident de voiture et j’ai aussi envie de reprendre la moto, mais faut que je la répare encore et je ne sais pas ce qu’elle a en fait. Ça m’agace aussi. Ceci dit, je ne m’attendais pas à savoir que Tina en avait une aussi, alors j’avoue que j’étais sur le cul (bon ça va, le cul sur le canapé quoi). J’hoche à nouveau la tête, ça m’intéresse de voir sa moto et quelle est sa puissance, à quoi elle ressemble même si j’ai une petite idée connaissant les Kawasaki. Je pensais à une virée dans les semaines à venir, du moment où je me rétablirai. « Damn… T’as un sacré emploi de temps de femme de ministre. Ben écoute euh… Tu me dis quand t’es disponible après un mois et demie, je n’ai pas le droit de toucher à ma moto pendant tout ce temps là. » fis-je avec un petit sourire. Et pendant ces un mois et demi, je vais me tenir à carreau, rester sage et ne pas faire de connerie dans les bars aussi, ne pas déclencher une bagarre. Je ne suis pas vraiment dans l’état pour ça en plus. Surtout que mon épaule qui a assez morflé, ben je ne peux pas faire des droites assez impressionnantes… « Mais tu fais de l’urbex ? Je comprends mieux comment t’as rencontré ma gosse en fait… » fis-je assez intrigué. Elle m’en a parlé aussi et forcément, j’ai rien pigé au truc, mais elle aime ça parce que ça fait flipper de découvrir des maisons et des bâtiments abandonnés.

Je l’ai pas fait chier ouais, c’est vrai. On s’est tellement pas fait chier l’un et l’autre d’ailleurs. J’hoche la tête avec un grand regard qui voulait lui dire: oui oui. Faudrait marquer ça d’une croix sur un calendrier pour de vrai. « Je suis malade de base. Enfin, blessé. Du coup un peu crevé et à la ramassse. L’idée de vouloir faire chier les gens n’est pas dans ma priorité numéro une. » Nope, c’est survivre à la journée en espérant de ne pas se faire mal en fait. Mais aussi parce que je suis assez préoccupé par quelque chose et qu’au final, je finis par tout dire à Tina. Je me rends compte qu’à force de parler, je vieillis, je suis devenu vieux et que sur le coup, je dois prendre les choses au sérieux. Je soupire et prends un autre gâteau encore. Putain, je la hais pour avoir mis du beurre c’est addictif même la joueuse a faim azy làààà Je l’écoute attentivement et l’encourageais à continuer en hochant un peu la tête bien que des fois, mon regard se balade un peu dans le vide. Je bois mon café de temps en temps et dépose la tasse quand elle me pose les questions auxquelles je ne m’attendais pas vraiment. Je ricane nerveusement et je garde un petit sourire triste. « Ouais alors… Avec Anna… On se connaissait au lycée tu sais. On ne faisait que se gueuler dessus et les trucs romantiques, c’était pas pour nous. Les petits moments qu’on appelait romantiques, c’est genre des courses en moto, des soirées à boire de la bière… La drogue même et euh… Enfin, pas des invitations au diner quoi. » fis-je en me grattant le menton avec un air songeur. « En fait, on se supportait pas. C’est un peu un amour violent qu’on avait là, on se tapait dessus. Une fois elle m’a frappé avec une bouteille. Je n’ai plus jamais osé la mettre en colère, c’était dingue mais j’aimais beaucoup son côté je ne me laisse pas marcher sur les pieds.» ceci explique pourquoi la petite cicatrice sur mon visage d’ailleurs, près de l’oeil. Je soupire avant d’hausser les épaules. « Après, les filles que j’ai croisé en dehors d’Annabel, c’est souvent au bar et on y va direct, on s’évite les fioritures quoi. » ricanai-je alors que je posais la tête contre le dossier du canapé, me sentant à l’aise malgré tout ce que j’ai dit. De toute manière, Tina m’a bien connu quand j’étais jeune, je n’arrêtais pas de faire des conneries et franchement, ce que je faisais, ben je ne faisais pas comme les autres quoi. « Avec Maggie… Elle vit une vie assez difficile dans le sens où elle s’est retrouvée toute seule suite à un événement qui est arrivé contre son gré. Tout comme moi j’ai parlé d’Anna et comment… Je la poussais à se droguer même si elle ne s’en sentait pas cap, tout ça pour ne pas être seul dans mon trip. Ça lui aura été fatal dans les années à venir, c’est à force d’avoir consommé cette merde, ça a affaiblit son organisme et elle s’est retrouvée très malade après la naissance d’Harley. Elle a fait ce qu’elle a pu pour m’attendre… Elle a couché avec mon frère. Elle … » Je ne finis pas de parler que je lâche un gros soupir et j’essayais de maintenir mon expression comme elle est. Mais je pense que je ne peux pas cacher la tristesse dans mon regard, de savoir comment la famille a tout pété en l’air à cause de mes conneries et de mon égoïsme. « Toi avec ton ex-mari… Comment c’est arrivé ? La rencontre… »
electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/12/2017
›› Commérages : 143
›› Pseudo : Bananecuite
›› Célébrité : La belle Melissa Mcbride
›› Schizophrénie : Plus personne jusqu'à maintenant. Tina est le seul personnage qui me reste mes amours.

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Dim 22 Avr - 12:10 )



     

Tony
&
Tina
Wanna my help ?
Je n'en revenais pas de me dire qu'on va faire une balade en moto un de ces jours avec Tony. Le Tony que je n'aimais pas forcément à l'époque et il y a encore quelques mois. C'est fou comment on peut changer d'avis quand on apprend à connaître les personnes. Enfin, je le savais déjà en faite, car je suis du genre à laisser beaucoup de chance aux autres, mais Anthony, j'avais toujours eu une mauvaise impression, une mauvaise haine parce qu'il était différent de moi et qu'il était, pour moi, une mauvaise personne. La preuve, je me disais qu'il a été en prison et donc, que ça conclue que j'avais raison. Cela dit, depuis cette retrouvaille surprenante au cimetière, et bien, ça change un peu. Même beaucoup. Déjà parce que je lui ai quand même donner les vêtements de mon mari, chose que j'aurais jamais faite avant, et qu'en faite, on se fait parfois ( quand j'ai le temps ) des défis avec Anthony et j'avoue que je me marre pas mal. Et pour finir, le voilà dans ma maison entrain de me parler de fille. Qui l’eut crus ? Bon sang.... Moi même, je n'en reviens pas. «  Ouais, un sacré emploi du temps.. Mais quand tu as quatre... » Je marque une pause en fronçant les sourcils. « Trois enfants, dont une rebelle, et trois petits enfants, ça aide pas à être à cent pour cent disponible. » Disais-je en souriant en coin. C'était dur de me dire qu'il me restait trois enfants et de me dire que Mélia ne reviendra plus à la maison. Je me dis qu'elle est avec son père et qu'ils doivent se retrouver. C'était une bonne chose, même si ça me fait un gros manque dans ma vie et que chaque soirs, je pense à eux. «  Mais ouais, je te dis ça quand tu seras rétablis à cent pour cent. Je ne voudrais pas te porter sur mon dos. Tu vas m'écraser et on va s'engueuler. » Ajoutais-je en ricanant. Je lui avais dis que je faisais de l'urbex et du coup, ça l'a un peu marqué vu qu'il m'en parle. «  Ouais, j'ai une chaine youtube pour montrer mes explorations.. ça marche plutôt bien, je ne l'aurais pas cru. Mais oui, j'ai rencontré ta fille durant l'une des explo, et on s'est fait peur toutes les deux. C'était plutôt marrant en y réfléchissant maintenant. Après, ta fille te ressemble bien maintenant que je sais que c'est ta fille. Elle a le même caractère à la con que toi. » Avouais-je alors sans gêne. C'est tout moi ça, je n'ai pas peur de mes paroles mais c'était pas méchant, j'adorais Harley.

J'affichais un sourire sur le coin de mes lèvres quand il me sort l'excuse du blesser sur le fait qu'on ne se prend pas la tête, mais qu'on discute. C'était marrant de voir ça comme ça. Cela dit, c'était agréable de passer du temps avec une personne de ma génération car je vois plus de jeune que de vieux si je puis dire, alors si Tony peut faire parti de mon entourage, je ne dis pas non, même si je ne pourrais pas m'empêcher de le faire chier par moment. On ne change pas une équipe qui gagne comme on dit. Enfin bon, on passait sur le sujet le plus important, c'est à dire ce qui le travaille un peu. Je remarquais aussi qu'il aimait mes gâteaux et j'en étais plutôt contente. Je pourrais lui en refaire du coup, je le note dans ma petite tête. ( Donc s'il vient souvent, faudra qu'il fasse du sport (a) ) Je l'écoutais parler de Anna, sa compagne d'avant et certainement mère de Harley. Je souriais alors en hochant la tête en signe de compréhension. En effet, c'était tout à fait l'opposé ce qu'il peut vivre avec Maggie. «  J'ai envie de te dire... Que toute relation est unique. Forcément, ce que tu as vécu avec Anna, c'est différent car vous vous connaissez, vous saviez déjà vos passions et passe temps favoris. Et surtout, vous y alliez certainement au feeling. Mais c'est peut-être pas parce que Maggie est différente qui te fait peur. Je pense surtout que c'est parce que tu ne veux pas ou que tu as peur de t'engager de nouveau et que peut-être tu sens qu'il y a une possibilité que ça arrive entre vous deux, et que du coup, ça te fais peur. Faut pas que tu te projette en faite. Tu prends ces idées là et tu les met dans une boîte à double tour dans un coin de ta tête. Vas-y tranquille, te prend pas la tête, n'invente pas un autre homme que tu es, ça sert à rien de toute façon. Mais profite et puis, si ça ne fonctionne pas, qu'est-ce que ça peut faire ? Tu ne la revois plus et puis c'est tout. Prend des risques, tu aimes bien ça, alors je ne sais pas, donne toi ce défi de rendre cette soirée géniale, même si elle peut l'être sans forçage. » Je haussais les épaules en buvant de nouveaux quelques gorgées de ma boisson. Puis quand il m'explique ce qui est arriver à Anna, je comprenais quelque chose, enfin je pense. Je viens poser une de mes mains sur le genoux de Tony. «  Anthony, il faut pas que tu te dise que tu rends les personnes malheureuses ou que tu peux leur faire du mal. Tu as fais une erreurs avec Anna, tu ne le referas plus pour la simple et bonne raison que ça ta toucher en plein cœur. Mais ce que tu regrettes surtout je pense, c'est que tu n'as pas pu être là quand ça n'allais pas. Je sais ce que ça fais... Cela dit, profite de l'instant présent, profite de ce que la vie te donne sinon tu peux le regretter. » Je lui souriais un peu avant qu'il me pose une question dont je ne m'y attendais pas. Parler de mon mari, c'était une chose que je n'avais pas faite depuis longtemps, du moins, avec quelqu'un d'autre que ma famille. Je pinçais mes lèvres entres elles et je me redresser un peu, posant mes mains sur mes genoux que je frottais légèrement. «  Avec Peter.. C'était aussi au lycée.. On se croisait souvent dans les couloirs, dans la cours, on se lançait des regards mais on n'osait jamais se voir jusqu'à un moment donner. Il s'était posé avec sa guitare dehors et il jouait merveilleusement bien. Du coup, j'ai pris mon courage à deux mains et je suis allée le voir et l'écouter. A partir de là, on a beaucoup discuter au point de se trouver plein de point commun. Il a essayait de m'apprendre à jouer de la guitare mais je ne suis pas faite pour ça. » Disais-je en ricanant un peu quand je repensais à ces cours catastrophique mais qui était à mourir de rire. «  On ne sait jamais quitter depuis, c'était comme une évidence en faite.. On ne se forçait pas à être romantique ou quoi, on restait naturel, on profitait de la vie, et puis on a eu Mélia jeune, j'avais 18, 19 ans et on ne sait jamais dit que c'était une erreur car elle était parfaite. » Je marquais une pause pour contrôler mes émotion. «  … Malheureusement, il a eu un accident il y a dix ans de ça et je n'ai pas pu lui dire au revoir. Cela m'a complètement dévasté parce qu'il était mon pilier, la seule personne qui puisse vraiment me comprendre. Il m'a laissé de merveilleux enfants, c'est évident, mais quand on perd l'amour de sa vie, c'est affreux... Et je ne te parle même pas de la perte d'un enfant, c'est juste une sensation de vide et de sentir des coups de poignard dans le cœur. » Deuxième pause, je ne pensais pas que je parlerais de Mélia, moi qui éviter tout sujet avec elle, mais finalement, parler fait du bien. «  Ma fille ainé, Mélia, était malade au cœur depuis qu'elle était jeune ado.. On s'est beaucoup battu, elle aussi, moi même je n'en revenais pas de la force qu'elle avait.. Malheureusement, la maladie à fini par prendre le dessus et elle a fini par rejoindre son père. Cela dit..... J'ai pu lui dire au revoir et .. ça aide un peu on va dire..» Oui car je ne pouvais pas encore dire qu'elle était décédée, rien que le dire me briserais encore plus. Je levais les yeux comme pour empêcher de faire venir les larmes. «  C'est pour ça que j'ai ma petite fille avec moi, j'en ai la garde, son père est entrain de faire la bringue je ne sais trop où. Il n'a jamais voulu de sa fille, alors c'est moi qui m'en occupe. Ce n'est pas facile tous les jours car je n'ai jamais élever mes enfants seules, enfin, quand Peter est parti, mes jumelles avaient 15 ans alors, même si Kit m'en a fait voir de toute les couleurs, j'arrivais à gérer. Mais un bébé, seule, c'est piouf. A mon âge, elle m'en fait voir de toute les couleurs aussi, même si je reste la mami gaga et que je l'aime d'un amour inconditionnel. »

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1040
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid l'Iranien qui découvre à la façon des lettres persannes l'USA (sous les traits d'Oscar Isaac) et pour terminer sans pour autant terminer, Owen Wilde le savant fou qui refuse de faire des expériences sur les animaux alors il s'injecte des cochonneries lui-même (aka Mark Ruffalo)

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Mar 8 Mai - 18:22 )

Wanna my help ?
Tony & Tina
J’arque les sourcils, surpris d’entendre qu’elle a quatre gosses ?! Je fronce les sourcils par la suite, un peu perdu parce que de un, j’entends pas de bruits dans la maison, à part qu’une gosse qui doit dormir comme elle l’avait dit. Mais… Sûrement en voyant mon air un peu perdu, elle fait bien de préciser. « Ah ! D’accord ouais… Je comprends mieux au final. » En fait, ce n’était pas du repos pour elle, je ne veux pas m’imaginer avec une rimbandelle de bambins moi. Ce serait un sacré cauchemar et j’aurai vite perdu la boule. Par contre qu’elle ait à gérer trois petits-enfants, c’est un peu sauvage. Heureusement que c’est pas pour demain que je devienne grand père, c’est déjà ça. Pfou…! Du moment que personne ne donne une idée à Harley de devenir un maman…! Sinon c’est Rory qui va se vanter d’avoir raison et aborder son sourire fier que j’aurai envie de lui faire ravaler là. « Putain, je savais que t’avais une famille, mais j’imaginais pas aussi nombreuse que ça en fait. » Ouais allez, je ne vais pas me gêner de faire les remarques quand même. Je plisse les yeux quand elle me parle de prendre la moto quand je serai totalement rétabli, mais je me connais, je vais dire merde aux prescriptions des médecins et prendre quand même la moto peu importe mon état du moment. « Que je t’écrase ou pas, on trouvera toujours un moyen de s’engueuler comme par exemple, je pourrai gueuler que ton café est dégueulasse ou encore dire qu’ici c’est sale et y a de la poussière ou euh… ‘fin… On va pas rester sans se gueuler, je le sais. » soupirai-je avec un petit sourire amusé. Bon même si aujourd’hui, c’est un cas exceptionnel dans le sens où je suis blessé et pas en forme pour tenir une conversation de merde ou de débat de merde ou je ne sais pas quoi qui viendrait ensuite. Et quand elle me parle de l’urbex j’étais méga sûr d’avoir déjà entendu ce terme venant d’Harley et faut croire que j’avais pas tort en fait. En fait, c’est une chaine de vidéo, pour explorer des bâtiments abandonnés quoi. Ok… Faudrait que j’en regarde une d’ailleurs, parce que si Harley apprend que je n’ai pas essayé de comprendre ce que c’est, c’est plus trop la peine quoi. Je fronce les sourcils et ricane un peu avant de lever les yeux au ciel. « Si tu savais… On s’est jamais vu jusqu’à récemment, quelques mois avant. On était tous les deux sur le cul de savoir qu’on… A tous les deux un caractère de merde. J’ai pas hâte au jour où on va se prendre la tête, parce qu’on sait tous que ça va finir par arriver. T’as déjà vu comment elle a déboulé comme une furie au poste. » On s’en souviendra toujours de nos retrouvailles, mais aussi de comment on a fini notre soirée… Harley qui a débarqué et qui au final, on a tous fini chez Tina. Sous le coup de la surprise de savoir qu’elles se connaissaient et que Tina, ben pareil. Elle a été même sur le cul, je me souviendrais toujours de sa tête qui était méga épique quand même. Si j’avais su que je devais filmer, je l’aurai fait et ça aurait fait un enfer sur la chaine de je ne sais quoi. « Enfin bref, c’est ma gosse. Je vois bien que tu l’apprécies, elle t’apprécie aussi.» Et je ne vais pas me gêner pour leur foutre une sacré frousse quand elles feront une visite dans un bâtiment abandonné, ça va être assez amusant. Ça pourrait faire un enfer sur leur chaîne, de filmer en live leur plus grande frayeur de la vie.

Enfin, la confession pourrait aussi faire un enfer sur la chaine. C’est pas tous les jours que je parle autant à quelqu’un comme ça. Enfin que je parle tout court de mes ressentis comme ça et me dévoile comme quelqu’un qui flippe quand même des conséquences de ses décisions. Je lui parle d’Anna, je n’ai jamais autant parlé d’elle comme ça et c’est déjà un début, c’est un premier pas parce que… Je m’étais juré de ne jamais parler d’elle, mais en fait c’est refouler le souvenir que j’ai d’elle… Refouler tout ce qu’elle était et elle serait en mode: Ducon, si tu crois m’oublier comme ça, tu te fous le doigt bien profond dans ton cul jusqu’à tes tripes.  Toujours avec sa répartie qui des fois me dépasse de fou. Je réagissais en silence, juste en faisant des légères mimiques au visage à chaque fois qu’elle parlait, pointait la différence dans les relations et surtout le feeling. Je pouffe de rire à cette idée et hoche la tête. « Ah bah putain ouais… On y allait carrément au feeling. » En fait, on ne savait même pas si on allait s’apprécier tout court…! Je reprends quand même vite mon sérieux quand elle énonce Maggie, elle parle de plus en plus et je l’écoute attentivement, toujours bien enfoncé dans le canapé, en train de manger nerveusement ses gâteaux (même qu’il faudrait que j’arrête bordel, j’ai pas envie de grossir là). « Ouais… C’est vrai que t’as remarqué mon penchant pour les défis… » marmonnai-je alors que je passais la main dans ma barbe pour ensuite me gratter la joue. Après tout mettre de la bonne ambiance à une soirée, c’est mon truc, j’ai toujours réussi à me sortir d’une conversation assez gênante en parlant des trucs assez marrants. En fait, je ne sais jamais d’où sortent mes phrases avant de réaliser que j’ai vraiment dit ça… Avec des minutes en retard par exemple quoi. N’empêche qu’il me faut que je profite de la vie, ce qu’elle est en train de me tendre quoi. Que je doive rester moi-même, que je ne refoule pas mon passé d’ancien détenu.

J’arque un sourcil tout de même sur sa façon de raisonner, je retrouve un peu le même argument d’une amie à moi. C’est marrant ça, elle me dit de vivre le jour au jour, et Tina me balance qu’il me faut vivre, profiter de l’instant présent. Elles devraient bien s’entendre dans le fond tient, mais non, elles seraient aussi intenables… Surtout avec Harley, j’ai pas envie d’avoir les à dos là. « Ah làlàlà… Tina… » fis-je en tapotant amicalement sa main qui était sur mon genou avant de la laisser par dessus quelques minutes alors que je la regarde avec un air bien grave. « C’est pas facile de vouloir profiter de la vie comme il le faut. Plus les années passent, plus il est difficile de profiter ce que la vie nous propose. » Une pause et je soupire longuement. Ne sachant pas trop quoi dire et affrontant le regard de Tina, je ne pouvais pas ne pas rien dire là. Donc en gros, ouais je flippe… « Ouais, je flippe des conséquences de chaque de mes décisions parce que je sais que dans le fond, je ne peux pas toujours les assumer. Parce qu’en fait, je peux très bien faire une connerie qui dépasse la profanation dont on a été vite fait accusé, de l’ivresse sur la voie publique ou insulte à l’agent en fonction… Ou juste être au mauvais endroit au mauvais moment… J’y retourne direct quoi. En fait… Je suis plus consciencieux maintenant, je n’ai plus vraiment envie de prendre le risque de me faire mal à nouveau. » En fait, j’en sais rien. Je flippe tout court. Je finis par rire calmement avant de grimacer par un douloureux rappel aux côtes et je lâche un gros soupir. Si on ne peut plus rire comme avant hein…! Bon au moins on peut sourire, c’est déjà ça. Déjà, c’est chelou, nous deux qui sommes en train de sourire…!

Enfin pas pour longtemps. Je récupère ma main et n’hésite pas à changer de sujet, lui demandant pour son ex-mari. Peter. Je peux très vite voir sa surprise, elle ne s’y attendait pas, c’est sûr. En fait, j’imagine bien que ça doit être un sujet tabou pour elle, ce n’est jamais facile de parler des défunts, je sais ce que ça fait. Je l’encourageai du regard, mais accessoirement je comprendrais si elle ne voulait pas en parler, mais je ne sais pas, quelque part au fond, je sentais qu’elle voulait en parler. J’écoute son histoire et souris un peu à l’idée qu’ils s’étaient aussi rencontrés au lycée. C’est marrant comment ça change d’aujourd’hui là. On ne se rencontre plus forcément au lycée c’est sûr, les jeunes doivent faire des conneries et hop, ils se rencontrent autrement comme par Tinder quoi. Quelle merde ce truc. « Ouh là. Je ne te laisserai pas toucher à un instrument. » commentai-je un peu appréhensif, mais aussi pour me foutre un peu d’elle tout en restant attentif à son histoire. J’en apprends un peu plus sur Tina et sa famille, c’est d’autant plus intéressant. Je comprenais mieux pourquoi elle était en retrait à une certaine époque, parce qu’elle avait déjà sa fille, je me rappelle à ce moment là que je n’avais pas été très gentil avec elle et que je lui avais balancé des mots très blessants à son égard en fait. Je penche la tête pour la regarder alors qu’elle avait fait une pause, je me préparais à entendre cette tragédie avant d’hocher la tête avec une mine désolée. J’apprends par son histoire, ce qui m’étonne assez de sa part parce que ouais, on n’est pas de bons potes, mais nous sommes en train de le devenir. Elle était aussi cette personne qui a perdu énormément, tout comme moi. J’ai cette faculté à la comprendre, comprendre sa douleur même si la situation n’est pas la même du tout. Je comprenais quand même. Qu’un gosse soit malade dès la naissance et que Tina l’ait perdue, c’est très difficile. Parce que les enfants ne sont pas nés pour mourir avant les parents, surtout qu’ils sont la représentation, la suite de ce que nous sommes… J’avais cet air grave et silencieux, ne voulant pas l’interrompre quand je sentais qu’elle avait encore des choses à dire. Au fur et à mesure à la fin, je souris un peu quand elle me parle de ses difficultés à gérer un bébé. « Beh, voyons… Tu t’es déjà occupé des bébés avant, je veux dire… Quatre gosses, c’est pas rien quoi. Le plus important, c’est que tu lui donnes tout l’amour dont tu as besoin. Après, je dis ça, mais je ne m’en suis, mais alors là, mais pas du tout occupé d’un bébé. J’ai débarqué 21 ans plus tard pour être le père dont Harley attendait. » ricanai-je dans la mesure du possible, du moment où mes côtes ne me faisaient pas mal. « Au moins ta vie ne reste pas dans les nuances de gris avec un bébé. Puis j’imagine qu’il y a des amis à toi qui sont là pour t’aider si jamais c’est difficile, tes filles…? » Je voulais être positif, mais ce n’est quand même pas gagné avec ce que je pense, je m’étais un peu penché vers elle pour la pousser gentiment de mon épaule. « Perdre des personnes les plus chères c’est dur. C’est d’autant plus dur de se dire qu’il faut avancer dans la vie sans notre moitié, surtout quand on a imaginé qu’on vivrait le reste de nos vies ainsi avec cette personne et qu’au final, on voit que ça n’arrivera pas. Ce qui est encore plus difficile c’est de ne pas avoir eu cette occasion de dire au revoir, de profiter des moments comme si c’était la dernière fois. Le mieux qu’on puisse faire, c’est de profiter de tout ce qu’on a encore. De s’entourer avec les personnes qui nous restent ou de rencontrer de nouvelles. » soupirai-je totalement affalé dans mon canapé, le regard totalement dans le vide. C’est terrible de perdre des personnes, mais ça l’est encore plus quand on l’apprend très tardivement et que je n’ai pas pu lui dire au revoir quoi ce que ce soit. Anna n’était pas enterrée du tout selon Harley, ses cendres ont été dispersée dans la mer. Apparemment ça aurait été sa dernière volonté, même si j’y crois pas trop parce qu’elle aurait voulu attendre que je sois de retour pour rendre cela officiel. En réalité, je ne me rends pas vraiment compte qu’elle est totalement partie.
electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/12/2017
›› Commérages : 143
›› Pseudo : Bananecuite
›› Célébrité : La belle Melissa Mcbride
›› Schizophrénie : Plus personne jusqu'à maintenant. Tina est le seul personnage qui me reste mes amours.

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Dim 13 Mai - 20:35 )



     

Tony
&
Tina
Wanna my help ?
Le fait que Tony soit surpris que j'ai une grande famille, cela me faisais sourire. Oui, j'ai eu quatre enfants, mon fils a déjà deux enfants, Mélia a eu ma petite fille, et j'ai encore deux filles qui peuvent avoir des enfants un de ces jours. Certes, elles ont encore le temps vu qu'elles n'ont que vingt-cinq ans. «  De base, on devait s'arrêter à trois enfants. Sauf que j'ai eu des jumelles. » Disais-je en souriant en coin. On ne peut rien y faire pour ça puis je ne le regrette absolument pas. Quoi qu'il en soit, quand il vient à parler de nos prises de têtes qui vont continuer, je faisais les gros yeux lorsqu'il me dit que ça pouvait être sale ici. Certes, là il y a quelques jouets qui traine mais c'est loin d'être sale ! Je fais la poussière tous les matins et même parfois, le soir.... Il a de la chance d'être blessé sinon je lui aurais donner un coup. Il est blessé à la tête ? Je ne crois pas. De ce fait, je viens lui donner une petite tape derrière la tête. «  Ne dis jamais que c'est sale chez moi, non mais. Avec tout ce que je fais pour que ça ne le sois pas, faut pas exagéré! » Même si je savais qu'il rigolait, je me devais de le dire, c'était plus fort que moi.
Enfin, on se met à parler de Harley, sa fille. Chose qui m'a tellement surprise quand je l'ai su. Je ne m'y étais pas attendu, alors quand elle est venue nous chercher au commissariat, je me suis retrouvée sur le cul. Elle m'avait cloué le bec et j'ai préféré la suivre plutôt que de dire quoi que ce soit. Cela dit, moi aussi je l'aimais bien sa fille. Elle était adorable malgré tout, car même si elle a le même caractère que Tony, je sais que ça reste une bonne jeune femme. «  Oui, on a passé un bon moment toute les deux malgré notre mésaventure. Cela dit, oui, ta fille est bien ta fille. Il n'y a pas e doute là dessus. Après... même si vous avez perdu beaucoup de temps, maintenant, vous avez tout le reste du temps pour pouvoir apprendre à vous connaître et rattraper le temps perdu. » Je lui souriais alors sincèrement. C'est une chance je pense que Harley accepte son père et qu'elle soit là pour lui. Après tout, elle aurait pu l'envoyer voir ailleurs surtout à cause de son passé.Du coup, je pense que Tony doit profiter de cette chance, même s'il ne la pas vu grandir.

Maintenant, on se confiait un peu... Même beaucoup. Il me parlait de sa femme, de cette femme qui a partagé sa vie et avec qui il a eu un enfant. Je n'ose pas imaginer sa douleur lorsqu'il est revenu de prison et qu'il n'a pas pu la revoir et surtout d'apprendre son décès. C'est vraiment malheureux.... Cela dit, on garde toujours des bons souvenirs et c'est ce qu'il ne faut pas oublier. Je lui disais ce que je pensais, je parlais de mon point de vue par rapport à ce que je vois et ce que j'entends vis à vis de lui. Evidemment, Anna a été la femme de sa vie et ça ne changera pas, mais il a le droit à retrouver le bonheur. Je comprenais ce qu'il disait par rapport à profiter de la vie, et je posais un bref instant mon regard sur nos mains. «  Mh... Je sais bien que ce n'est pas facile de profiter de la vie. On est plus de jeune gens qui croient qu'on peut tout faire, oui je le sais.... Mais malgré les responsabilités que nous avons, je sais qu'on peut passé outre et prendre du temps pour soit. » Quoi qu'il en soit, je voyais qu'il avait peur d'aller de l'avant et surtout peur de faire du mal à ses proches. C'est compréhensive. Je viens saisir le visage de Tony pour le regardais sérieusement. «  Anthony cesse de te morfondre. Tu as fais des conneries, on le sait tous. Enfin, on le sait tous les deux. Mais on s'en fiche ok ? Maggie ne va pas te faire sombrer dans un côté sombre, elle te l’éclaircis et elle te permet de sortir d'une vie ordinaire.  Arrête de te dire que tu vas foutre la merde. Tu penses quoi ? Qu'elle va partir en courant parce que tu es différent de tous les mecs ? Je suis désolée de te l'apprendre ,mais les femmes aiment bien les mecs bad boy. Même moi. Ouais, il suffit de me voir avec... » Sam, mais je ne le disais pas, ça ferait trop plaisir à Anthony, lui qui sait que je le fréquentes de temps en temps. Quoi qu'il en soit, on ne peut pas dire que Sam est un homme tout mielleux constamment. Je sais bien qu'il en a fait des bêtises. «  Personne, mais c'est toujours excitant. » Je fronçais les sourcils et je me recule du garçon. «  Tu peux être prudent, ok. C'est normal. Mais tu ne peux pas nier le fait qu'elle t'intéresse cette femme, sinon tu  ne serais pas chez moi. Alors ne te prive pas de ce bonheur que tu peux avoir, même si ce n'est pas pour une relation amoureuse, ça peut être qu'une belle amitié. Alors, ne te prend pas la tête et fonce. »

Enfin bon, on changeait de nouveau de sujet et en faite, il retournait la question vers moi et Peter. Chose que je ne m'attendais pas et qu'il a pu voir sur mon visage. Peter est la seule personne que j'ai aimé au delà de tout et avec qui j'ai vécu de merveilleuse chose. Il me manquait chaque jours..... Je souriais alors quand Tony me faisait la réflexion par rapport à l'instrument. « tu rigolerais bien pourtant, toi qui aime charié. » Avouais-je en souriant en coin. Puis je redevenais sérieuse en parlant un peu de ce que j'ai pu vivre avec mon mari. Je pouvais voir qu'il était à l'écoute et qu'il comprenait ce que je pouvais ressentir. Franchement, ça me faisais beaucoup de bien de voir qu'une personne comprenait, au dehors de mes enfants. C'est pour ça que j'en parlais peu aux autres même s'ils le demandaient. En effet, j'avais beau essayer, je sentais bien qu'ils étaient ailleurs et qu'ils étaient perdu dans ce que je disais. En gros, ça ne servait pas à grand chose. Hors, là, c'était tout le contraire et ça me touchait encore plus. «  Gérer une ado n'est pas simple non plus... Kit est très compliqué à gérée, j'ai envie d'être là pour elle, mais je crois qu'elle ne veut pas de mon aide ou de mon écoute... Et j'avoue que ça me fait un peu de mal de ne pas pouvoir l'aider. Je sais que la perte de Mélia et même de son père l'a beaucoup touché, ce qui est normal... Mais elle a une façon de réagir un peu trop extrême et ça a le don de m'inquiéter. Mais oui, j'ai comme une expérience avec les bébés, c'est évident.  Après, si tu veux voir comment ça fait de gérer un bébé, je peux te laisser changé la couche de Azylas et tu vas voir que c'est très drôle. Enfin, pour moi ça sera très drôle de te voir faire. » Je souriais en coin, amusée. Cela dit, j'étais sincère. S'il voulait testé, je serais ravie de lui montrer ces joies de s'occuper d'un bébé. «  Oui, j'ai quelques amis ou mes enfants, mais je n'ai pas forcément l'envie de les embêter avec ça et j'avoue que la nounou ça m'embête aussi car je reste à la retraite du coup, je culpabilise en me disant que je peux la garder tout le temps.  » Je souriais un peu quand il me taquine en me poussant et je viens en faire de même. Doucement évidement, je ne voudrais pas lui faire du mal avec ses blessures. «  Alors, tu vas aller à ce rendez-vous. Ce n'est pas moi qui l'est dit là, c'est toi. Profite de ce que tu as et de ces nouvelles rencontres. Quoi qu'il en soit, Anna restera toujours dans ton cœur. Ça ne changera pas, et même si tu fais de nouvelles rencontres, ça ne te la fera pas oublier et tu ne dois pas te sentir coupable d'avancer. Dans le fond, c'est ce qu'elle doit vouloir, que tu ailles de l'avant alors fonce. » Je viens entendre Azylas se réveillait et se mettre à pleurer. De là, je me levais en faisant signe à Tony de ne pas bouger. «  Je vais la chercher, je reviens. » Disais-je alors avant de m’exécuter. Je vais la chercher dans sa chambre et la prendre contre moi pour la bercer. «  Tony ? » Disais-je pour prendre son attention. «  tu veux bien me donner un coup de main ? Soit tu la prend dans tes bras soit tu prépare son bib avec mes instructions, tu préfères quoi ? » Je sens qu'il va me dire ni l'un ni l'autre mais je venais dans le salon pour lui faire les yeux doux. «  Elle ne mord pas encore, elle n'a pas encore ses dents, enfin, pas toutes ses dents.... » Ajoutais-je en ricanant.   

CODE BY MAY


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1040
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid l'Iranien qui découvre à la façon des lettres persannes l'USA (sous les traits d'Oscar Isaac) et pour terminer sans pour autant terminer, Owen Wilde le savant fou qui refuse de faire des expériences sur les animaux alors il s'injecte des cochonneries lui-même (aka Mark Ruffalo)

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( Mer 23 Mai - 16:51 )

Wanna my help ?
Tony & Tina
Donc au lieu d’avoir trois enfants, elle en a eu quatre ?
Je plisse les yeux et grimace un peu. Wouah, j’imagine que ça n’a pas du tout été du repos chez Tina quand il y avait tous ces gosses quand même. « C’est cool que t’ai pu avoir une famille. » Et je le dis ça en toute sincérité. J’aurai pu avoir tout ça aussi si je n’avais pas fait de conneries, Harley n’aurait pas été une fille unique. Mais bon, la vie a décidé les choses autrement et encore, je ne peux pas être plus heureux que ça. J’ai pu avoir une fille et j’ai même pu la rencontrer. Je ne peux jamais assez remercier je ne sais pas quoi, mais voilà. Harley m’a donné une raison de me battre dans ce monde et je me suis trouvé d’autres raisons pour être encore là, à faire chier les gens… Surtout Tina tient. « EH. » râlai-je alors qu’elle venait de me taper à la tête. Je la regarde avec les yeux ronds avant de détourner le regard sur le côté, amusé par ma réflexion sur le coup: je disais qu’on allait pas se gueuler et au final, c’est le cas. Pourquoi ai-je plaisanté sur ce coup-là…? « Oh bah putain…On va gueuler toute compte fait. J’ai deux trois choses du coup et je te prie de ne pas m’interrompre… » Je lui montre mon doigt que je lève un peu en l’air.  « Un, on ne frappe pas les blessés. Deux, de toute façon, c’est toujours sale où que tu nettoies. La poussière revient toujours. Désolé de te le dire ainsi… » Ouais, j’ai fait un deux des doigts et le troisième ? « Trois, ta maison est très bien. Poussière ou pas, ça aurait pu être pire sérieux… » Ouais voilà, caresser dans le bon sens du poil pour pas qu’elle ne prenne la mouche, allez. On va pas se gueuler, je ne suis pas venu pour ça. Je vais éviter de me faire jarter dehors quand même…! Et pour éviter cet incident diplomatique, il suffisait de parler de ma fille et voilà qu’on s’est enfin calmé. En fait, je ne sais pas comment on est venu à parler d’Harley, mais voilà. Je prends pour un compliment le fait qu’elle a exactement le même caractère que moi et ça se voyait à mon visage bien fier. Ah bah oui, je suis fier comme un paon parce qu’elle a un caractère de merde, au moins, je peux être sûr qu’elle ne se laissera pas marcher sur les pieds quoi. Qu’elle ne se fera pas abuser par le premier venu. Je sais qu’elle n’est pas dans le mauvais chemin. Enfin, je sais qu’elle saura se démerder seule pour sa vie entière, même si elle sait que je suis là pour elle. Je reste reconnaissant qu’elle me permette cela en fait, parce qu’elle aurait très bien pu m’envoyer balader après toutes ces années. « Ouais… C’est une brave fille avec un caractère à la con. Au moins ça me rassure à l’idée qu’elle ne se laissera pas marcher sur les pieds » Et c’est vrai ça. Je trouve qu’elle a bien pris son indépendance par rapport à moi, en même temps, ce n’est pas étonnant parce qu’elle a grandi sans son père, mais avec Beny qui a plus ou moins profité de la situation.

Ces années que j’ai raté, ces années qui ont fait que j’ai pas pu profiter davantage les moments avec Anna. J’ai toujours agis comme si on vivait une journée comme une autre sans avoir à l’esprit que ça aurait pu être le dernier jour avant la mort de l’un de nous deux. On était mort au final. Moi pendant vingt ans, elle depuis onze ans. Au moins, j’en garde des souvenirs, des bons, principalement. Enfin, j’essaye de garder les bons souvenirs. « Ouais… C’est tout un putain de processus. » répondis-je alors que oui, elle a raison… Les années ont passé et on n’est plus des jeunes gens avec des rêves plein dans les yeux, on est juste des personnes un peu plus… Expérimentés de la vie. Je comprends maintenant les conséquences des actes et qu’il ne faut jamais prendre quoi ce que ce soit à la légère. Quand on est jeune, on est con et là, je n’ai plus d’excuse. Je sais que je ne peux pas toujours renier ma nature dans le fond, ce que je suis vraiment quelque part. Je ne suis pas forcément le genre de personne qu’il faudrait fréquenter sur le long terme quoi. Enfin, j’allais continuer à penser des conneries quand Tina essaye de me ramener sur terre en m’obligeant à la regarder, la main sur ma joue. J’arque un sourcil face à son geste, mais aussi à ses paroles. Surtout qu’elle laissait en suspend le moment où elle allait balancer qu’elle… ? Quoiiii ? Elle sort avec quelqu’un en ce moment ? Un bad boy en plus ?! Oh bah, allez, elle est cramée Tina. Je ne fais pas faire comme si je n’ai rien entendu. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire un petit sourire amusé et lui lancer un regard interrogateur, mais bon, ça ne dure pas longtemps qu’elle passe à autre chose tout en prenant sa distance. « Personne ? » Et elle dit que c’est excitant, non mais eh ! Bon ok, je ne vais pas insister, ce n’est que partie remise… Mais aussi parce que je ne me focalise pas davantage sur ça, au contraire… Mais sur le fait que je doive aller à ce rendez-vous, sans trop m’inquiéter et que je devrais rester moi, seulement moi et moi à 100%. C’est bon Tina, j’ai compris que je suis parfait (de toute façon, la joueuse fait des personnages parfaits). « Tu as raison… Dans le fond, c’est juste… J’ai l’habitude que les gens m’abandonnent et c’est ce qui s’est passé alors que j’étais en chemin pour la prison. J’ai perdu beaucoup d’amis, les gens sur qui je comptais. Enfin, je vais quand même foncer, donner une seconde chance et faire le constat de ce que les choses en sont. » Et puis voilà.

« Oh oui, j’adore te charrier parce que tu pars au quart de tour et c’est marrant… mais je tiens à mes oreilles pour ce coup. » fis-je en ricanant un petit peu. Oui, je tiens à ma vie et je n’ai pas envie de me massacrer les oreilles, encore moins d’être sourd parce que sinon, voilà… je serai grand-père à 100% là et ce n’est pas possible. Enfin voilà, Peter était la personne complémentaire de Tina, elle avait vécu avec lui pendant des années et du jour au lendemain, elle l’a perdu. C’est dur de balayer plus de vingt ans de mariage, à être ensemble du jour au lendemain, cela ne se fait pas un claquement de doigt. C’est la même chose pour Anna, même si nous c’était plus court et que ça a été écourté par ma connerie qui m’a mené directement en prison. Je lui explique que ce n’est peut-être pas évident de gérer un bébé, mais allez quoi, elle a eu quatre gosses merde. On ne peut pas avoir du mal à gérer comme ça ! Je fronce les sourcils quand elle me parle de Kit. Kit ? C’est son prénom ? Nan, c’est son surnom, j’en mettrais la main à couper quand même. J’hausse une épaule par rapport à Kit avec un air de vouloir dire que c’est une adolescente, elle pense toujours savoir quoi faire et se démerder seule. Elle finira par se tourner vers sa mère un moment donné ou un autre quand ça va vraiment partir en couille et elle apprendra de ses erreurs. On passe tous par là, j’en sais carrément quelque chose, même si dans mon cas, mes parents m’ont pas aidé comme je l’aurai voulu. J’aurai pu parler de ça, sauf que ben non, c’est parti sur le bébé. Sa proposition avait une réponse directe: je secoue la tête. « Ah non. Non. Hors de question. C’est une très mauvaise idée. » Mauvaise idée en quoi ? Eeeuh… Je sais pas, c’est parti tout seul là. Je n’ai pas contrôlé mes paroles là. « Après pour revenir à Kit… C’est normal qu’elle agisse un peu comme ça, enfin, je veux dire… C’est le trait principal des adolescents qui se croient tout de suite être des adultes et de ne pas avoir besoin de ses vieux pour gérer la vie. Elle sait maintenant que tu t’inquiètes pour elle, j’imagine que tu es sûrement allée la voir pour prendre des nouvelles, lui tendre la main… Mais elle ne l’a pas fait non ? » Une pause et je soupire un peu avec un air comme si j’ai l’impression d’avoir déjà vécu cette situation.  « Reste près d’elle, fais lui comprendre que tu ne vas pas la juger sur sa façon de vivre, tu peux bien essayer de montrer que tu es là, que tu n’as aucune intention de partir… Quitte à ce qu’elle te dise que t’es chiante - ce qui est vrai t’es chiante des fois mais bon. Parce que si elle agit de cette façon à cause des décès, un moment donné elle va finir par craquer et ça va être dévastateur. Donc vaut mieux que tu sois parée…» Enfin, à part Kit et d’être un peu prise de court par le bébé, elle avait quand même des amis. Le contraire m’aurait carrément étonné en fait, Tina a toujours été cette personne qui tendait la main aux autres, même les causes perdues. Bon, elle a quand même une patience qui peut s’user vite quand même. Je soupire et m’affale un peu plus sur le canapé quand elle me parle de ne pas pouvoir toujours demander à ses amis. « Mais tu n’as pas genre… Euh… Un meilleur ami qui pourrait gérer ça, qui pourrait comprendre ? Parce que voilà, t’as quand même des limites et t’as quand même envie de faire autre chose un peu quoi. Tu faisais comment quand tu partais à l’urbex avec ma fille déjà ? » Parce que putain, je ne sais pas pour elle, peut-être parce qu’elle a toujours été une maman dans l’âme, mais moi… M’occuper d’un bébé 7 jours sur 7. Je vais devenir chèvre.

Au final, on se pousse mutuellement avec un sourire débile sur nos lèvres. Elle m’encourage encore une fois de plus à aller à ce rendez-vous et je verrai. En gros, j’y vais, je constate et je verrai si ça vaut le coup de continuer ou pas. Puis voilà, c’est bon. « Ouais. T’as raison. Elle me donnerait même un sacré coup de pied au cul pour que je me bouge un peu de là. » Blessé ou pas. Enfin, elle me donne un coup et après, elle s’inquiète. C’est du pure Anna. Bon, je laisse Tina se lever alors que j’entends le bébé pleurer quelque part dans cette maison. Je ne le sens pas là. Je ne sais pas pourquoi elle m’a fait un geste de ne pas bouger, chose que je ne pourrai pas. Je soupire et passe les mains sur mon visage et regarde le plafond jusqu’à entendre la voix de Tina. Rien que dans la manière de m’appeler. « Merde… » Je le sens venir. Allez, faut décamper de là. J’essaye de me redresser du canapé, mais putain, je suis trop enfoncé dedans. Y a une putain de conspiration là. « AUCUN DES DEUX ! » fis-je immédiatement de façon à ce qu’elle m’entende où qu’elle soit, alors qu’elle avait à peine fini la phrase et je grogne de douleur alors que j’ai enfin réussi à sortir du canapé et je me suis à peine levé, la main sur mes côtes droites et la voilà. Merde. Bon ben, l’option fuite ou quoi, c’est mort. Je me pince les lèvres quand elle me me demande ça. « En fait, c’est ton fichu nouveau défi d’instagram là ? » Une pause et lève les yeux au ciel. Qu’est-ce qu’elle fait chier « Je te hais. » Bien sûr, à ne pas prendre au sérieux malgré mon air plus que sérieux. « Je m’occupe du biberon. Tu me dis comment faire et je t’écoute. » grognai-je en la pointant du doigt. Et voilà qu’on se retrouve dans la cuisine. A sortir de quoi faire tout ce truc. « Ouais donc… Dis moi… Tout à l’heure, pendant qu’on discutait… Tu disais que certaines femmes aiment les bad boys… » fis-je alors que je continue à préparer le biberon sous les pleurs de la petite qui commencent à me casser un peu la tête. « Tu me demandais de te voir avec… ? » fis-je avec un petit sourire mutin. « Va pas me balancer que c’est personne, parce que t’allais quand même balancer un prénom là. »
electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Wanna my help ? •• TONA ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Wanna my help ? •• TONA

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération