des bleus au cœur (morya)

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/03/2018
›› Commérages : 77
›› Pseudo : nana
›› Célébrité : david prat
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

des bleus au cœur (morya) ✻ ( Lun 2 Avr - 12:22 )

Putain Carter. Celle qui a mis fin aux quelques instants de bonheur de son existence. Celle qui a laissé des cicatrices béantes sur son âme. Jamais il n'aurait pensé la revoir, pas ici en tout cas. Le destin se joue vraiment de lui, malicieux et ingrat. Un retour en ville loin de celui qu'il avait rêvé. Lui qui pensait venir incognito, faire un bref coucou à Anya, rencontrer son rejeton et s’éclipser ensuite se voit contraint de faire face à un passé troublant. Il n'avait pas prévu de faire un voyage dans sa mémoire et que son cœur jouerait les troubles fêtes. L'erreur commune quand on croise sa route, c'est de croire qu'il est fait en fer forgé, que rien ne l'atteint. Un robot. Ce qui est le plus triste là dedans, c'est qu'il est aussi fragile que de la soie, fragilisé, sensible, marqué par son passé et incapable de s'échapper, ni même d'oublier. Il est juste plus doué que le commun des mortels pour se cacher  derrière la carapace de froideur qu'il impose. N'allez pas croire que la souffrance ne l'a pas rendu plus amer ou plus peureux. Au contraire, il se méfie, trop, et il en chiale parfois quand il se sait seul. Jamais devant les autres. Après tout, ce ne sont que les bébés qui pleurent, comme le dirait papa. Il est en vrac total quand son gps lui chantonne quelques mots : vous êtes arrivés. Il hésite une seconde à faire marche arrière, après tout les conditions ne sont pas réunis dans sa tête pour passer un bon moment. Histoire de se calmer les nerfs, il décide de se rouler un joint. Il devrait prendre quelques heures pour lui, traîner dans les rues à la recherche de bons souvenirs en ville. Il doit bien en avoir des moment heureux ici après tout, il y a passé vingt deux ans de son existence. Sauf que lorsqu'il regarde en arrière, il se dit que partir fut la meilleure décision qu'il ait prise. Il vient tiré sur le bout de nicotine mélangé à quelques opiacés pour en insuffler une large bouffée. Ca fait du bien, le junkie reprend doucement pieds. Quelques minutes rien que pour lui, dans son monde, là où il garde le contrôle. Il sort et fait claquer la portière avant de tourner la clé dans cette dernière. Ses pas jusqu'à la porte d'entrée sont lents, lourds. Sa main vient appuyer contre la sonnette, l'homme ne sait pas qu'on n'utilise pas ces merveilles de technologies avec un mioche dans la baraque. Il ne sait rien des enfants Morgan. Et n'a pas franchement envie d'en découvrir plus, ces bestiaux le crispent, le mettent mal à l'aise. Il sait pas comment se comporter quand y'en a un dans la pièce. Faite qu'elle ne lui demande pas de le prendre dans ses bras, il saurait clairement pas comment s'y prendre. Franchement, s'il fait l'effort, c'est vraiment pour elle, pour Anya, qui lui demande déjà depuis quelques semaines de venir rencontrer la petite merveille qu'elle a mit au monde. Une fille. Il ne se souvient plus très bien du prénom qu'elle a choisit de lui donner. Frère indigne quand on y pense mais les relations entre eux n'ont jamais vraiment été normales. Pas du genre à se chamailler puis se soutenir contre toutes attentes. En fait, c'est un peu des étranger, comme si malgré les années passés ensemble, ils se connaissaient pas. Puis la vie les a irrémédiablement éloignés, encore un peu plus.  La porte s'ouvre finalement à la volée. «  euh salut » fait il d'une voix rocailleuse. Il aurait peut être du envoyer un message avant de se lancer dans une telle aventure et pas se pointer comme une fleur. Si ça se trouve, il dérange. Tant pis, il est là maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/03/2017
›› Commérages : 225
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emmy cutiepie rossum
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (collins), lola fitzsimmons (e. watson), lewis ehrensvard (c. weber), carter rashmi (nett)
›› more about me

Re: des bleus au cœur (morya) ✻ ( Sam 7 Avr - 18:47 )

❝ des bleus au coeur
PERSONNAGE


    Anya s'était réveillée avec l'envie de changement, alors que Jaxson était parti au travail, elle, elle avait été réveillée par princesse Maxine qui avait décidé que c'était l'heure du biberon et Anya avait larvé dans le lit le temps que sa fille boive tout son biberon et fasse ce qu'elle avait à faire à savoir un rot mais c'est plus joli écrit comme ça puis, elle l'avait mit dans son couffin pour commencer à prendre soin d'elle. Elle s'était fait un masque pour le visage, avait rangé ses produits de beauté dans le coin que Jaxson lui avait préparé et elle avait longuement fixé le mur blanc du salon, tout en buvant son thé. Elle avait envie de peindre la française. Alors elle avait mit Maxine dans sa poussette et elle était partie à pied au petit magasin de bricolage qui était au bout de la rue. Elle savait que Maxine dormirait parce qu'elle ne se réveillait quasiment pas quand il y avait du bruit alors elle avait pu faire son achat tranquille et elle était repartie avec un magnifique pot de peinture bleu canard, elle n'avait même pas demandé l'autorisation à Jaxson, il allait devoir faire avec. Alors qu'elle laissait Maxine dans sa poussette, rajustant la couverture pour qu'elle n'ait ni trop chaud, ni trop froid, elle enfilait sa salopette et attachait ses cheveux en un chignon rapide avant de lessiver le mur et de commencer à le peindre en sifflotant. Elle était d'humeur légère aujourd'hui à croire que les vieux démons avaient totalement disparu, même la tristesse qu'elle ressentait encore parfois, elle n'était pas arrivé depuis longtemps. Elle était sûre que tout cela c'était grâce à sa fille et au fait qu'elle ait retrouvé Jaxson, mais elle n'était sûre de rien. Pas même de l'avenir. Même si elle savait qu'elle avait envie de voir le futur avec le policier, elle restait tout de même sur la réserve parce qu'on ne savait pas de quoi l'avenir était fait. Et peut-être que demain, ils se déchireront et peut-être que demain, il disparaître comme il l'a si bien fait, mais Anya lui fait confiance maintenant. Ou du moins, elle essaye, même si c'est parfois un peu compliqué, elle lui fait confiance. Et quand elle regarde sa fille, elle se dit que c'est ce qu'elle doit faire, qu'il ne mérite pas qu'elle lui en mette plein la figure tout le temps. Un sourire épouse ses lèvres quand elle reçoit un message de lui qui lui dit qu'elle lui manque, que Maxine lui manque. Et Anya lui répond que c'est pareil, qu'il lui manque un peu trop. Hier soir, pour la première fois depuis qu'elle a emménagé chez lui, elle a dormi dans ses bras, c'était tout naturel, ils ont regardés un film et elle s'est endormie. En même temps, elle est épuisée et elle a beau tenter de rattraper son sommeil en moins, Maxine se réveille encore bien trop pour qu'elle puisse dormir convenablement, elle qui ne dormait que trop peu avant, voilà qu'elle dort encore moins. Comme si c'était possible. Alors qu'elle s'affairait à se faire un thé, elle passait une main sur son visage et levait les yeux au ciel en sentant qu'elle s'était mis du bleu partout. Evidemment. Elle allait aller se nettoyer quand la sonnette retentit. Elle croisait les doigts mais Maxine ne se réveillait pas et elle regardait sa tête dans le miroir, une tête de cadavre colorée de bleu, on a vu mieux. Alors qu'elle ouvrait la porte à la volée, elle avait l'impression de voir un fantôme en face d'elle. Est-ce qu'elle était en train de rêver ? Elle qui n'avait pas eu de nouvelles de son frère depuis trop de temps à part sur facebook, elle avait l'impression d'être dans un rêve ou peut-être dans un cauchemar « Morgan ? » Elle voulait être sûre. Mais même si elle ne l'était pas, elle sentait les larmes qui lui montaient aux yeux et elle le prenait dans ses bras, même si dans ses plus lointains souvenirs il n'aimait pas ça. « Mais qu'est-ce que tu fais là ? Entre ! » Et elle le laissai entrer un peu trop surexcitée quand elle y pensait. « Qu'est-ce que tu es devenu ? Maman est au courant ? » Elle ne parlait pas de leur père parce que c'était un sujet tabou, elle le savait pertinemment, mais leur mère, Anya avait toujours eu un profond respect pour elle, et ça n'avait pas changé. Tout comme l'amour qu'elle portait à son frère, malgré tout le temps passé éloignés.

©️ MADE BY LOYALS.


    hopeless
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Baby, Barefoot on the grass, listening to our favorite song, △ Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/03/2018
›› Commérages : 77
›› Pseudo : nana
›› Célébrité : david prat
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: des bleus au cœur (morya) ✻ ( Lun 9 Avr - 11:49 )

Il observe sa sœur, celle qu'il n'a plus croisé depuis trop longtemps. Par sa faute sans doutes, il est celui qui a mit le plus de freins à leurs rencontres. Il est celui qui s'est éloigné un peu plus chaque jour au fil des années, ne donnant de nouvelles qu'une fois ou deux par an. Seulement par courtoisie, pas parce qu'il en avait vraiment envie. A cet instant, il réalise que les raisons qui l'ont mené jusqu'à cette porte sont flous. Ce lien invisible qui accroche deux personnes liés par le sang. Et l'émotion le prend quand elle ouvre la porte à la volée et le regarde. Ses yeux brillent. Son cœur sourit. Lui non. La façade qu'il préfère garder. Elle a changé Anya. Elle est toujours si jolie, et malgré la fatigue que l'on peut lire sur ses traits. Il marque une pose, dubitatif quand ses yeux se posent plus intensément sur sa joue mais ne dit rien, il n'en a pas vraiment le temps qu'elle le prend dans ses bras, son nom prononcé à la volée. Il comprend sa surprise, lui ici, ce n'est pas l'évidence même. Ça ne dure pas très longtemps mais ça lui semble extirpé, volé. Ce n'est pas un grand fan du contact physique Morgan. Pourtant, après quelques secondes à peine, il se prend au jeu, une vague de chaleur l'envahie. Bordel, il avait besoin de ça. Sa main se pose délicatement au creux de sa hanche sans trop savoir comment s'y prendre, comme beaucoup de choses dans la vie. Sale handicapé. Elle se détache et il ne se débat pas pour la garder quelques secondes de plus contre lui, même si dans le fond, il en crève d'envie. Ce hurlement en lui qui cri : aide moi.  « Mais qu'est-ce que tu fais là ? Entre ! » Un peu sonné, il s’exécute maladroitement, un pied après l'autre, sans être sur de savoir où il va. Il n'a pas le temps de retirer sa veste qu'elle pose déjà une autre question, les bavardages qui viennent sans doutes avec la gêne, le vide entre eux qu'elle essaye de combler. C'est sans doutes une bonne chose parce que si on ne comptait que sur le plus jeune pour ça, le silence s'imposerait dans cette pièce.  « Qu'est-ce que tu es devenu ? Maman est au courant ?  » Trop longtemps, lui qui n'a pas mit les pieds dans la demeure familiale depuis qu'il a vingt deux piges. Il a pas tant donné de nouvelles à ses parents depuis. Il répond à sa mère quand elle lui envoie des messages par politesse une fois de plus. Juste pour ne pas l’inquiéter outre mesure. Enfin, si elle s'inquiète. Il n'en est pas certains Morgan. Persuadé que ses parents ne tiennent pas nécessairement à lui. Il a été conçu, élevé et il est parti, voilà tout. Il les imagine volontiers continuer à vivre sans lui, comme s'il n'existait simplement pas. Comme s'il n'était qu'un lointain souvenir. « non. » répond t-il à la deuxième question froidement tandis qu'il retire sa veste. Un non qui devrait clore le débat sur le reste de la famille. S'il est venu, c'est simplement pour Anya. Il n'a pas l'intention de la prévenir de sa présence. Il lui en veut encore beaucoup trop pour n'avoir rien fait. Pas de main tendue de sa part, elle n'a pas cherché à aider son fils alors qu'elle voyait bien qu'il n'était pas heureux dans cette vie, que toutes les névroses et exigences de son père le foutait en vrac. Anya, elle le savait elle. Des fois, elle venait dans sa chambre après une dispute, juste pour voir comment il allait. Ils parlaient pas vraiment, il se regardaient. Son départ lui semblait la chose la plus cohérente de son existence à l'époque. Lui qui est né dans une famille où il ne s'est jamais senti chez lui. Et tout à coup, il a eu cette idée saugrenue, celle de revenir. « j'ai quelques jours de vacances alors... » qu'il dit, comme pour justifier sa présence ici. Il n'a pas tant besoin d'expliquer en vérité, elle a l'air contente de le voir elle. Il a un peu peur Morgan. Des reproches. « alors t'es revenue. » qu'il finit par dire,presque surprise, parce qu'elle aussi à l'époque, elle avait eu besoin de se casser le plus loin possible, elle l'avait fait avant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: des bleus au cœur (morya) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

des bleus au cœur (morya)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération