Brianna ⍙ Consider yourself at home

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/02/2018
›› Commérages : 47
›› Pseudo : Laure
›› Célébrité : Robert freakin' sexy Downey Jr.
›› more about me

Brianna ⍙ Consider yourself at home ✻ ( Jeu 5 Avr - 23:04 )




Consider yourself at home

Brianna & Seth

Son filou de Lucas lui avait fait une forte frayeur à cacher son androïde Lucy. En la cherchant partout, Seth avait cru avoir perdu 306 heures de travail, et plusieurs centaines de millions de dollars. Avec l’aide d’Erza, il l’avait finalement récupérée. Sa chère Lucy avait désormais retrouvé sa place au sous-sol. A l’occasion de son retour, Seth avait décidé qu’il était temps de lui confectionner ses jambes. Pour l’instant, la gambette gauche, celle par laquelle il avait commencé, n’était qu’un tas de ferrailles et de fils électriques sur un plan de travail dûment éclairé par les néons. Seth venait de reproduire la rotule et vérifiait la fluidité du repli du genou. Normalement, les joints étaient étanches mais il devrait faire quelques tests afin de vérifier. Son portable vibra, sur le coin de sa table, et Seth manqua de lâcher ses outils pour répondre, par réflexe. Il oubliait qu’il avait créé une commande vocale très instinctive sur son cellulaire. Sa mémoire lui revint juste à temps : « Réponse. Haut parleur. » L’appel fut acceptée et la voix de son assistante Olivia résonna dans la cave. C’est fou combien être sollicité par elle à diverses heures de la journée ne le surprenait pas. Qu’à cela ne tienne, il était persuadé qu’elle gérait l’entreprise Wilde d’une main de maître en son absence. Olivia était une employée particulière, avec des fonctions de vice-présidente, un salaire de vice-présidente, mais le titre d’assistante parce que Seth avait besoin de quelqu’un pour gérer sa vie personnelle par-dessus le marché. Or une vice-présidente ne gère pas la vie des autres !

« Bonjour monsieur Wilde, puis-je avoir la date de votre retour ?
- Quoi, je ne suis pas là depuis deux jours, et vous avez déjà besoin de moi ? »

Seth se gonflait d’importance. Il faisait le paon parce qu’il s’était disputé avec Olivia il y a quelques jours. Il avait voulu la virer (comme d’habitude), mais au final, c’est elle qui lui avait rétorqué qu’il était viré. De sa propre entreprise. Olivia ne manquait pas de culot parfois.

« Cela fait quatre jours.
-… Certes. Mais vous m’avez viré, je vous signale.
- Vous êtes le PDG »

Seth leva les yeux au ciel. Elle n’en avait pas marre d’avoir toujours raison, cette bonne femme ?

« Oui. Et ?
- …Vous êtes éreintant, monsieur.
- … Je pense rester encore deux semaines, j’ai promis à Lucas de ne pas passer en coup de vent cette fois, je vous fais confiance. Prenez soin de vous Olivia.
- Vous aussi monsieur Wilde. »

Reprenant le travail, scrupuleusement, il n’entendit pas la première sonnerie à la porte d’entrée. Au bout de la deuxième, Seth se réveilla enfin. Il reposa le tournevis sur la table et quitta la pièce. « J’arrive » indiqua t-il en montant les marches de la cave. Il y avait peu de chance que la personne à l’extérieur l’ait entendue. Seth se demandait qui cela pouvait bien être. Un Wilde serait entré sans frapper, et il y avait peu de personnes en dehors de sa famille à bien vouloir lui rendre visite. Ses voisins le trouvaient barjot. Ses voisins avaient un certain bon sens. Seth ouvrit la porte d’entrée. Il baissa le regard sur une jolie petite brunette qui se trouvait là et qu’il reconnut comme une amie d’Andrés. « Tiens, Brianna ! » dit-il avec un grand sourire aimable. Il n’était pas un si mauvais père au final, la preuve, il se souvenait des prénoms des amis de son fils. Cela signifiait qu’il s’intéressait à la vie d’Andy. Cela lui rappela d’ailleurs que Andrés n’était pas là. Et en fait, au départ, il pensait que son fils était avec Brianna, laquelle venait sonner à sa porte pour voir son fils, lequel n’était donc pas avec elle tout compte fait… ! Mince alors. Seth n’avait donc aucune idée d’où Andy pouvait être. Son raisonnement sur le fait qu’il était peut-être un père (un peu) modèle venait de tomber à l’eau. Il fronça légèrement les sourcils, quelque peu embêté. « Je pensais que Andy était avec toi. J’ignore avec qui il a bien pu partir en vadrouille... Il s’entraine peut-être au skate park… ? » tenta t-il, aussi peu convaincant que convaincu. Seth n’en avait sincèrement aucune idée, alors il zappa le sujet comme une chaîne télé. « Tu veux peut-être prendre ton goûter ici ? » proposa t-il en lui ouvrant cordialement sa porte, comme c’était l’heure. Brianna venait probablement de sortir de cours. Au moins elle ne serait pas venue pour rien. « Tu sais, Andrés parle assez souvent de toi… et en bien, ça change ! En règle générale, environ 68 % de ce qu'il dit représente du sarcasme. C'est un miracle que tu y échappes » Le pire, c’est qu’il avait sincèrement l’impression d’aider son gosse à avoir un ticket en disant ce genre de chose. Pourquoi pas, c’était quand même rare que Andrés parle de quelqu’un en en disant peu de mal, quand cette personne n’était pas Lucas. L'adolescent était même narquois en parlant des gens de sa famille et qu’il aimait, c’était dire ! Cela rendait donc Seth assez curieux sur cette petite qui trouvait grâce aux yeux de ce garçon particulier et particulièrement difficile.



Mais que faire de son regard ?
Regarder vers le ciel me rend nostalgique et fixer le sol m’attriste, regretter quelque chose et se souvenir qu’on ne l’a pas sont tous deux également accablants. Alors il faut bien regarder devant soi, à sa hauteur, quel que soit le niveau où le pied est provisoirement posé.
©endlesslove.


Dernière édition par Seth Wilde le Lun 23 Avr - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 109
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony (JDM) - Simone (R. Gosling) - Timothy (Jon Hamm) - Elliot James (Colin Firth) - Nawid Sadki (Oscar Isaac)
›› more about me

Re: Brianna ⍙ Consider yourself at home ✻ ( Ven 13 Avr - 12:38 )

Consider yourself at home
Seth & Brianna
DING DONG.
Bon ok la sonnerie n’est pas comme ça, mais moi je fais comme si c’était un ding dong et puis voilà. On ne va pas s’en plaindre. C’est mieux que d’entendre une sonnerie qui pourrait être comme celle de Sherlock, un soupir d’extase d’Irène Alder. Bon enfin, j’ai fini les cours plus tôt que prévu et mon téléphone est déjà déchargé, du coup je ne peux pas dire à Andrés que je suis là quoi, devant la porte de sa maison. Je sais qu’il n’est pas à New-York, il me l’a dit hier soir avant que je m’endorme. Du coup, je suis plutôt contente de le revoir, des fois c’est une vrai bouffée d’air de discuter avec lui parce que ces derniers temps, on n’arrête pas de m’énerver et donc… J’ai besoin de me détendre.

Bon j’avoue que j’ai séché, parce que bon, voilà, je ne sais pas pour vous tous, mais étudier Shakespeare, ça me fatigue et je ne comprends pas grand chose. Je n’aime pas la langue d’origine qui est trop raffinée pour moi, je préfère la langue de nos jours même si je devais m’intéresser aux origines, de la phonologie et de la phonétique. Sauf que voilà, à force de trop m’intéresser aux langues, ça me fatigue et je finis par m’en lasser. Alors oui, j’ai besoin de me changer les idées, de penser à autre chose et donc, j’ai pensé à aller voir Andrés. Seulement, ben, faudrait que la porte s’ouvre en fait ! Personne ne semble venir… Donc j’appuie une seconde fois sur la sonnerie un peu plus longuement jusqu’à ce que j’ai mal au bras. Parce que oui, je suis petite et c’est difficile d’arriver à la taille des bonnes choses. J’attends, je pianote du pied, je croise les bras, je fais une moue boudeuse et j’avais déjà ma phrase pour Andrés. Histoire de le charrier là dessus tient, vu qu’il n’arrête pas de me charrier lui aussi concernant ma ponctualité. « T’en as mis du t…. » fis-je avant de m’interrompre quand je me rends compte que je m’adresse au bidou d’une personne qui est nettement bien plus grand qu’Andy. « Oh bonjour monsieur Wilde ! » réagissai-je vite fait, bien sous l’effet de la surprise que d’être contente de le rencontrer avec un grand sourire. En fait, il me reconnait, c’est que Andy a parlé de moi à sa famille ? En même temps, c’est logique même s’il veut pas forcément l’admettre dans le fond, même moi je parle de lui à mon père qui voit ça d’un mauvais oeil bien sûr. « Andy n’est pas ici ? » fis-je néanmoins un peu suspicieuse quand je me rends compte qu’en fait, Andy n’est toujours pas venu, même après que son père ait dit mon prénom. Normalement, s’il l’avait entendu, ben il serait accouru vers la porte (qu’il veuille l’admettre ou pas). Sauf que ben non. En plus monsieur Wilde a l’air d’être embêté lui aussi. « Mh… Peut-être… J’étais censée m’entrainer avec lui, du moins réessayer son truc là. » fis-je en haussant les épaules assez indifférente avant d’être surprise par l’invitation. Je ne refuse pas, en fait il n’allait pas me laisser refuser son invitation. J’entre pour une énième fois dans cette maison que je connaissais déjà alors que je dépose mon sac à l’entrée, puis je me balade dans la maison jusqu’à la cuisine que je connaissais déjà tout en écoutant monsieur Wilde. Je souris quand il me parle d’Andy et je me retourne vers lui. « Oui, on s’entend plutôt bien. Je l’apprécie beaucoup dans le sens où c’est le seul avec qui je peux avoir une discussion assez poussée sur certains sujets. » Mais aussi parce qu’il vient au lycée et s’incruste à des cours, mais aussi parce qu’on a une vision assez sarcastique sur les adultes et les situations. On aime bien se charrier un peu tous les deux et aussi, parce que je respecte son intelligence. « En plus, il est direct et ne tourne pas autour du pot. S’il a un truc à me dire que ça me plaise ou pas, ça me dérange pas. » fis-je avec un petit sourire amusée alors je regarde les placards. Bon, je n’ai pas la moindre idée d’où je peux récupérer la brioche pour tartiner avec. « Mais c’est vrai qu’il est plus sarcastique que moi, je me demande de qui il tient ce côté-là… » fis-je avec un petit sourire avant de regarder monsieur Wilde. « Je croyais que vous travaillez dans votre entreprise à cette heure-ci ? Je ne connais pas trop votre emploi du temps j’avoue, mais je ne dérange pas quand même ? »

« Je pensais que Andy était avec toi. J’ignore avec qui il a bien pu partir en vadrouille... Il s’entraine peut-être au skate park… ? » tenta t-il, aussi peu convaincant que convaincu. Seth n’en avait sincèrement aucune idée, alors il zappa le sujet comme une chaîne télé. « Tu veux peut-être prendre ton goûter ici ? » proposa t-il en lui ouvrant cordialement sa porte, comme c’était l’heure. Brianna venait probablement de sortir de cours. Au moins elle ne serait pas venue pour rien. « Tu sais, Andrés parle assez souvent de toi… et en bien, ça change ! En règle générale, environ 68 % de ce qu'il dit représente du sarcasme. C'est un miracle que tu y échappes » Le pire, c’est qu’il avait sincèrement l’impression d’aider son gosse à avoir un ticket en disant ce genre de chose. Pourquoi pas, c’était quand même rare que Andrés parle de quelqu’un en en disant peu de mal, quand cette personne n’était pas Lucas. L'adolescent était même narquois en parlant des gens de sa famille et qu’il aimait, c’était dire ! Cela rendait donc Seth assez curieux sur cette petite qui trouvait grâce aux yeux de ce garçon particulier et particulièrement difficile.
electric bird.



You're my world
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/02/2018
›› Commérages : 47
›› Pseudo : Laure
›› Célébrité : Robert freakin' sexy Downey Jr.
›› more about me

Re: Brianna ⍙ Consider yourself at home ✻ ( Lun 23 Avr - 23:48 )




Consider yourself at home

Brianna & Seth

« T’en as mis du t…. » râla la jeune fille sitôt que la porte fut ouverte. Adorable. C’est exactement le mot qui lui vint à l’esprit. Seth n’était point du tout ennuyé que Brianna et Andy s’adressent parfois l’un à l’autre comme des camionneurs. A leur âge, ça commençait comme ça. Il adressa un sourire à la jeune fille quand elle releva la tête vers lui, bien qu’elle lui posa une petite colle en demandant où se trouvait son fils. Alerte mauvais papa ! L’ingénieur tenta d’éluder l’interrogation. Mais quel était ce « truc » dont il était question ? « Truc… mh, son… skate ? Son vélo ? C’est amusant que tu t’essaies à ce genre de choses » Brianna était une jeune fille coquette. Qu’Andy ait réussi à la convaincre de pratiquer ses activités à lui était d’autant plus craquant. L’inventeur donnerait cher pour avoir une photo de ces moments. « Oui, on s’entend plutôt bien. Je l’apprécie beaucoup dans le sens où c’est le seul avec qui je peux avoir une discussion assez poussée sur certains sujets » lui expliqua t-elle tandis qu’ils se dirigeaient ensemble vers la cuisine. « Ce doit être réciproque, Andy est assez révulsé par les jeunes de son âge pour leur manque de réflexion, ou d’esprit critique, je ne sais pas exactement. J’ignore si je lui ai rendu service en le faisant étudier à domicile, car cela peut être assez handicapant socialement parlant, mais au moins… il est très content comme ça. Et puis, il va à son rythme aussi. Un rythme assez effréné vu la vitesse à laquelle il boit ses livres. Je sais aussi qu’il aimerait perfectionner son français. J’ai cru comprendre que tu étais douée en langues ? » bavarda t-il, car Seth était bavard, oui, surtout quand il s'agissait de parler de ses enfants. Il pourrait faire dix tomes oraux sur chacun d'eux s'il n'avait pas ses préoccupations d'ingénieur lui rappelant qu'il n'avait pas toute la vie devant lui, et qu'il ferait bien d'abréger s'il voulait mener certains projets à terme. « N’hésite pas à le faire travailler. Je me permets de te le dire car je doute qu’il le fasse un jour… Andrés est très débrouillard, il n’aime pas demander de l’aide. Ce doit être étroitement lié à la fierté masculine, tout ça… ne lui répète surtout jamais ces derniers mots » ajouta t-il précipitamment en lui adressant un regard entendu. « Je nierai les avoir dit de toute façon »

« En plus, il est direct et ne tourne pas autour du pot. S’il a un truc à me dire que ça me plaise ou pas, ça me dérange pas. » Ils n’avaient pas beaucoup échangé qu’il se disait déjà qu’il l’aimait bien, cette petite. Seth comprenait l’intérêt de son fils pour elle. Brianna était dotée d’une certaine maturité. « Heureusement qu’il y a des personnes comme toi ma chère Brianna, tu imagines le peu d’ami qu’il aurait, autrement ? … Que souhaites-tu manger ? » ajouta t-il alors qu’il l’invitait à s’asseoir d’un geste cordial de la main. La petite aimait les brioches, il lui sortit le paquet et de quoi tartiner. « Mais c’est vrai qu’il est plus sarcastique que moi, je me demande de qui il tient ce côté-là… » Elle lui adressa un petit sourire innocent. Seth répondit par un pincement de lèvres faussement sévère. « Ne me regarde pas comme ça, je ne sais pas non plus. Andy a toujours été ainsi » Il se dirigea vers le placard et en sortit un verre tout en continuant de causer. « J’avais tenté de l’inscrire à l’école, au tout début. Sa maîtresse m’a convoqué dès le premier jour et Andrés lui a dit devant moi, je cite : votre cours est long et chiant comme la vie d’Elisabeth II » Seth posa le verre devant Brianna et releva un regard un peu grave vers elle : « Il avait six ans » précisa t-il très sérieusement. « Ce n’est pas rien, à six ans, d’en connaître assez sur la vie d’Elisabeth II pour savoir qu’elle est longue et chiante » ajouta t-il avec un demi-sourire ironique et là, tout de suite, on voyait l'air de famille entre le père et le fils. D'autant que étrangement, Seth et Andrés se ressemblaient physiquement sans avoir le même sang. Certes, il fallait assez de culture sur la reine, mais ce n’était aussi pas rien de s’exprimer de cette façon à son âge. Seth haussa les épaules. « Je peux comprendre son point de vue ceci dit. Entrer dans une classe où on apprend à lire alors qu’on a déjà soi-même lu David Copperfield, Hamlet, et j’en passe… ce doit être effectivement assez pénible » Il se dirigea vers le réfrigérateur. « Mackenzie et toi devez être les plus jeunes amies de son entourage, mes compliments. Souhaites-tu boire du lait ou du jus ? » demanda t-il en ouvrant le frigo. « Je croyais que vous travaillez dans votre entreprise à cette heure-ci ? Je ne connais pas trop votre emploi du temps j’avoue, mais je ne dérange pas quand même ? » « Je suis en vacances, je ne travaille pas pour mon entreprise présentement, je travaille pour moi-même. Tu ne me déranges pas du tout. Au contraire, tu peux te joindre à moi si le coeur t'en dit. » Après l'avoir servie, Seth récupéra un paquet de spéculoos pour lui même et se servit un verre de whisky. Devant la petite, oui, à 16h, oui. La responsabilité et lui, c'était une équation à six inconnues. « Ce n'est pas Andrés qui te montrerait le sous-sol. Il n'aime pas s'y aventurer. Il a peur de ce qui y loge. Je t'autorise à te moquer de lui à ce sujet le jour où tu seras à court d'argument » ajouta t-il avec un clin d’œil. C'était un cadeau de bon cœur, puisqu'il savait que son garçon était difficilement vaincu dans les batailles de joutes verbales. Et puis, à en juger par la maturité de Brianna, elle n'abuserait pas de la moquerie. « Tu auras peut-être peur toi aussi, qui sait. Cependant, quelque chose me dit que tu seras plus brave que Andrés là-dessus. Lui c'est pour faire des bêtises qu'il ne recule devant rien. »



Mais que faire de son regard ?
Regarder vers le ciel me rend nostalgique et fixer le sol m’attriste, regretter quelque chose et se souvenir qu’on ne l’a pas sont tous deux également accablants. Alors il faut bien regarder devant soi, à sa hauteur, quel que soit le niveau où le pied est provisoirement posé.
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Brianna ⍙ Consider yourself at home ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Brianna ⍙ Consider yourself at home

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération