i always liked spy stories ✻ rony

 :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/04/2017
›› Commérages : 410
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jenna-Louise cutie Coleman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

i always liked spy stories ✻ rony ✻ ( Mer 18 Avr - 16:06 )


Anthony & Aurora

When I was young, I never needed anyone and makin' love was just for fun. Those days are gone. Livin' alone. I think of all the friends I've known but when I dial the telephone nobody's home. All by myself. Don't want to be, all by myself anymore. All by myself. Don't want to live, all by myself anymore. Hard to be sure. Some times I feel so insecure and love so distant and obscure remains the cure.



Qu'est-ce qu'il faisait bon sang de bonsoir ? La jeune femme se le demandait. Et elle trouvait ça louche. Depuis qu'elle vivait avec Anthony et qu'elle l'hébergeait, comme s'il était son colocataire, Aurora l'avait vu s’éclipser discrètement sans rien lui dire. Sans même lui dire au revoir non mais quel malpoli lui aussi. Mais il y avait surtout eu cette histoire de femme. Un soir, début avril, il lui avait demandé ce qu'il pourrait apporter à une femme pour un dîner. Bien entendu, Aurora s'était moqué de son absence de goût, mais elle n'avait pas immédiatement réagi. Alors que quand il était parti, elle s'était demandé qui était cette femme pour qui il avait piqué une bouteille de vin dans sa réserve personnelle. Oh, attendez … Se pourrait-il que Anthony ait une petite amie ? Aurora ricana à cette pensée. En tout cas, cette petite-amie, ce n'était pas Rosita, parce que même quand la femme de ménage était chez elle, il arrivait à Anthony de s'éclipser sans dire un mot. Donc, il y avait une autre femme. La jeune femme commençait à trouver ça troublant. Est-ce qu'une femme était assez dingue pour trouver à son goût le vieux paysan qui sentait le bouc ? Oui, maintenant il pouvait prendre une douche tous les jours, mais Aurora avait décidé qu'il sentait quand même le vieux bouc. Apparemment. Et la jeune femme était bien décidée à savoir qui était cette femme, justement. Alors, elle avait enfilé sa tenue de super espionne, parce que oui, c'était une super espionne, même si personne ne le savait. Pantalon noir, top noir. Elle était installée sur son canapé, en train de lire le contrat que son avocat lui avait demandé de lire, pour l’acquisition du bâtiment dans le centre ville, qui accueillerait son association. Transformer ce lieu professionnel en lieu associatif nécessitait un peu de paperasse, mais la jeune femme était persuadée de tenir le bon bout. Ça allait finir par arriver. Ça allait pouvoir se faire. Bientôt, elle pourrait commencer les travaux. Ensuite, elle pourrait organiser une collecte de fond et elle allait pouvoir se lancer. La jeune femme était aussi terrorisée qu'excitée à l'idée que son projet finisse par voir le jour. Mais en même temps, maintenant qu'elle avait lancé la machine, elle ne pourrait plus faire marche arrière. Installée confortablement sur son fauteuil, elle adressa un sourire à Anthony, qui visiblement semblait prêt à partir de nouveau. « A plus tard », fit-elle en lui faisant un geste de la main. Ah ! Elle tenait son occasion de savoir où il allait chaque fois qu'il partait d'ici sans un mot. La jeune femme enfila son trench et ses baskets. Et parce qu'une super espionne avait toujours des lunettes de soleil, elle enfila les siennes. Elle était sûre et certaine d'être super discrète comme ça. Elle allait enfin avoir des réponses à ses questions. La jeune femme en était sûre et certaine. Mains dans les poches, elle se précipita à l'extérieur et le suivit dans la rue. Juste pour être sûre, de temps en temps, elle se cachait derrière une voiture, au cas où il risquait de la repérer. Elle se cacha même derrière les plantes du fleuriste du coin. Et puis, elle avançait, certaine que tout allait s'éclaircir d'une minute à l'autre. Mais elle le perdit de vue. Que … Elle avait pourtant tout fait comme une super espionne. Comment est-ce qu'elle avait pu le perdre aussi facilement ? Elle se planta au beau milieu du trottoir, exaspéré. Et soudain, elle entendit une voix dans son dos et sursauta. « Tony ? », souffla-t-elle. Mais comment est-ce qu'il pouvait être derrière ? Il y avait encore deux secondes, il était devant elle. La jeune femme tenta de paraître innocente. Elle n'avait rien fait de mal, n'est-ce pas ? « Quelle drôle de coïncidence de vous trouver ici », fit-elle avec son éternel sourire hypocrite.



LOST AND INSECURE
Stop and stare, I think I'm moving but I go nowhere. Yeah, I know that everyone gets scared but I've become what I can't be. Stop and stare you start to wonder why you're here not there and you'd give anything to get what's fair. But fair ain't what you really need oh, can you see what I see ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 917
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i always liked spy stories ✻ rony ✻ ( Ven 20 Avr - 10:58 )

I always liked spy stories
Tony & Aurora
« Salut. » réagissai-je à peine avant de fermer la porte.
J'étais plutôt occupé ces derniers temps. Depuis qu’on s’était dit oui pour un road-trip, il fallait que je finisse de réparer la moto maintenant que j’ai enfin trouvé l’origine du problème. Fallait que ce soit prêt pour le week-end à venir bientôt…Enfin week-end, mais bon rien à foutre, ça commence le vendredi et puis voilà hein. Je sais que c’est un peu trop tôt pour prendre la moto avec mes blessures d’un accident de voiture. Faudrait que je recontacte Débilos pour m’assurer si elle allait bien, je m’étais immédiatement dit que je devrais le faire maintenant avant que je n’oublie à nouveau. J’ai un peu l’impression de délaisser tout le monde en ce moment parce qu’une personne occupe toute ma tête. J’aurai jamais cru avoir ce genre de sentiment à nouveau, qui n’a absolument rien à voir avec les autres filles que j’ai rencontré jusqu’ici. Et c’en était encore plus effrayant que la première fois, parce que cette fois-ci, je connais les conséquences que peuvent avoir une décision et nous sommes tous les deux à un âge assez avancé dans le sens où nous sommes déjà des parents, avions vécu une histoire d’amour antérieure avec d’autres personnes… Enfin, assez compliqué toute cette histoire là en fait.

Les lunettes de soleil sur le nez, j’envoie un message à Debilos pour m’assurer si elle allait bien et qu’il faudrait qu’on se capte un de ces quatre pour prendre un pot, cette fois-ci une activité au calme quoi. Parce que bon, j’avoue que la première fois, c’était me tomber dessus et me faire chier en étant bourrée, la seconde, c’était la réparation de ma moto et de mon vélo… Eh ben tient, je pourrai lui demander si elle en a envie d’ailleurs. Et la troisième fois, on n’en parle pas en fait. On oublie. Enfin je soupire et relève mon regard tout en marchant et je fronce les sourcils quand j’ai l’impression de voir une silhouette assez douteuse qui me suis depuis le rétroviseur d’une voiture. Je plisse les yeux et étrangement, j’ai la mauvaise sensation d’être suivi sur le coup. Je soupire et continue quand même de marcher, parce que bon, c’est qu’une sensation et je ne vois pas pourquoi je serai suivi dans cette petite ville…!

Sauf qu’à force, après être passé par le fleuriste, j’ai eu la confirmation que j’étais suivi par un type chelou avec des lunettes de soleil et j’ai pas eu le temps de voir qui c’était vraiment puisqu’il se cache derrière les plantes. Pas très discret franchement… Je soupire assez lassé et entre chez le fleuriste, je n’aime pas du tout être suivi et au final, j’ai fini par sortir pour aller le rattraper par derrière et immédiatement… Oh ben non. C’est pas vrai…? Mais quelle mouche lui a piqué pour jouer ce rôle de merde ? C’est carnaval aujourd’hui ou je ne suis pas au courant …? Je reconnais vite la silhouette de la personne et forcément, ça ne peut être nul autre que… « HEM HEM… » fis-je en raclant la gorge, assez agacé sur le coup et ça a immédiatement eu pour but de la surprendre et surtout qu’elle se fasse trahir. Je souris à peine et c’était nullement un sourire amusé que je finis par croiser les bras. Elle était sous le coup de la surprise, comme une enfant qui venait d’être repérée au moment où elle met la main dans le panier à bonbons. Je lève les yeux au ciel, chose qu’elle ne verra pas à cause de mes lunettes de soleil, mais qu’elle saura quand même parce qu’elle me connait si bien. Je laisse retomber mes bras et au final je passe la main sur sa tête pour faire une tape. « C’est pas bien de mentir. » Une pause et je la regarde. « Me suivre, c’est encore moins bien. Et range moi ce sourire avant que je me mette de mauvaise humeur. » fis-je assez bien sérieux. Ouais, elle me suivait et je ne sais pas pourquoi. « Si tu te faisais chier, t’avais juste à me demander hein, parce que je peux comprendre que des fois, la vie d’une riche bourgeoise, c’est dur… »
electric bird.



let's go for a ride
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/04/2017
›› Commérages : 410
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jenna-Louise cutie Coleman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i always liked spy stories ✻ rony ✻ ( Jeu 3 Mai - 17:42 )


Anthony & Aurora

When I was young, I never needed anyone and makin' love was just for fun. Those days are gone. Livin' alone. I think of all the friends I've known but when I dial the telephone nobody's home. All by myself. Don't want to be, all by myself anymore. All by myself. Don't want to live, all by myself anymore. Hard to be sure. Some times I feel so insecure and love so distant and obscure remains the cure.



Ce n'était pas qu'Aurora aimait tout savoir. C'était juste qu'elle aimait bien les ragots et … Bon d'accord. Elle aimait tout savoir. Et surtout, elle n'aimait pas qu'on la tienne à l'écart. Elle méritait qu'on lui dise tout. Absolument tout. C'était son avis en tout cas. Pourquoi lui aurait on caché des choses de toute façon? Elle était trop mignonne et elle avait un visage qui inspirait la confiance. Bref, la jeune femme estimait que Tony aurait du lui parler de ses petits secrets. D'autant plus qu'il vivait chez elle. Elle lui avait offert un toit, donc elle méritait de tout savoir sur ses activités. CQFD. Surtout que la jeune femme était persuadée qu'il y avait forcément une femme derrière tous ces petits secrets. Et donc, elle voulait savoir à qui elle allait bientôt pouvoir le refiler. Elle allait faire ses valises et les livrer à sa nouvelle copine, comme ça, elle n'aurait plus à supporter ses blagues pas drôle. Bon, elle n'allait pas avouer que quand il partirait, elle serait triste, parce qu'elle serait de nouveau seule. Enfin bref, puisque Tony ne voulait rien lui dire, la jeune femme avait décidé de découvrir tout par elle-même. Elle avait tout prévu. Elle allait le suivre jusqu'à chez sa nana, le prendre sur le fait et … Et son plan s'arrêtait là. Pour l'instant, elle avait juste la parfaite tenue d'espionne et elle le suivait dans les rues de Cap Harbor. Enfin … Jusqu'à ce qu'il ne disparaisse et ne réapparaisse derrière elle. Mais … comment ? Elle avait dû oublier un détail dans sa tenue de super espionne, elle ne voyait que ça. Toujours était-il qu'elle avait été surprise, la main dans le sac. Et Tony n'avait pas l'air content. Et en même temps elle n'était pas certaine de l'avoir déjà vu content un jour. Mais elle sentait que ça allait barder pour elle. Alors la seule solution qui lui restait, c'était de feindre l'innocence. Et en même temps, innocente elle était. Elle n'avait rien fait de mal. Puis d'abord, il n'avait qu'à pas lui cacher la vérité, elle n'aurait pas besoin de le suivre. « Mentir moi ? Pas du tout. Je me promenais simplement par ici. C'est une coïncidence », fit-elle en feignant l'innocence. Elle était certaine d'être parfaite dans son rôle d'innocente. Et en même temps, elle était aussi persuadée d'être parfaite dans son rôle d'espionne, comme quoi, on ne pouvait pas vraiment faire confiance à son avis. « N'importe quoi ! Pourquoi est-ce que je devrais vous suivre d'abord ? J'ai bien mieux à faire de mes journées », rétorqua-t-elle en levant les yeux au ciel. Parce que oui, elle avait une vie enrichie et trépidante. Alors elle n'allait pas lui laisser croire qu'elle avait une vie nulle. Mais face au regard qu'il lui lançait, elle décida d'arrêter de jouer la comédie. « Ça va, ça va, j'avoue, je vous suivais », avoua-t-elle en levant les mains devant elle, signe de reddition. Pfff. Il n'était pas drôle de toute façon. D'ailleurs, la jeune femme ne se priva pas pour le lui dire. Vieux rabat-joie. « De toute façon, vous n'êtes jamais de bonne humeur », ajouta-t-elle en croisant les bras. Surtout pas le matin. Elle en était arrivée à la conclusion qu'il lui fallait vraiment une nana. Tant de frustration, ça le rendait aigri. Passant nerveusement sa main dans ses cheveux, la jeune femme le dévisagea, puis leva les yeux au ciel. « Je ne m'ennuie pas. J'ai plein de choses très intéressantes à faire. Je n'avais nullement l'intention de vous demander de m'aider à occuper ma journée », râla-t-elle. Non mais pour qui il se prenait lui déjà ? La jeune femme avait presque envie de le planter là. Mais elle décida qu'il était plus utile de dire la vérité. Peut-être qu'il allait la surprendre et cracher le morceau au final. « A vrai dire, je me demandais simplement où vous filiez comme un voleur ces derniers jours », fit-elle en le dévisageant. Aurora était persuadée d'être une très grande experte en communication. Donc selon elle, elle arriverait à lire sur son visage comme dans un livre ouvert. « Alors Monsieur Gresham, où allez vous ? Et où étiez-vous hier ? Et avant hier ? Et les autres jours ? », demanda-t-elle en boudant. Non, elle n'avait pas du tout l'impression d'être intrusive. Elle lui avait confié des choses sur elle merde, il pouvait bien faire l'effort d'en faire autant non ?



LOST AND INSECURE
Stop and stare, I think I'm moving but I go nowhere. Yeah, I know that everyone gets scared but I've become what I can't be. Stop and stare you start to wonder why you're here not there and you'd give anything to get what's fair. But fair ain't what you really need oh, can you see what I see ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 917
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i always liked spy stories ✻ rony ✻ ( Mar 8 Mai - 18:22 )

I always liked spy stories
Tony & Aurora
Je n’aime pas être suivi. 
C’est un fait que je partage avec beaucoup de gens, c’est une sensation très désagréable que je ne souhaite à personne. Bon, je devrais peut-être m’attendrir devant l’occasion totalement ratée d’Aurora, mais non. Il se passe toujours un truc avec elle, elle a toujours quelque chose derrière la tête et ce n’est pas une simple coïncidence comme elle aime bien le dire. Elle se promène par ici, mais oui. Tout le monde a bien le droit de marcher là où il veut et tout ce qui suit. Forcément, elle avait bien mieux à faire de ses journées comme rester sur ses papiers là… D’ailleurs parlant de ces papiers, elle les a bien abandonné vite fait. « Quand je partais, t’étais bien occupée devant tes papiers et t’étais pas sur le point de sortir. » Une pause et je soupire, les bras croisés avant d’hausser les épaules. « Et puis si tu voulais te balader, tu te serais bien démerdée pour ne pas prendre le même chemin que moi et prendre un accoutrement qui n'est pas digne de la bourge Callahan. » Ce qui était vrai quand même, elle n’aurait pas à supporter mon odeur de bouc et encore ma silhouette qui doit sacrément lui gâcher le paysage quoi. Elle avait bien mieux à faire de ses journées, c’est vrai… J’y crois pas trop. Devoir me suivre comme ça. Je tourne la tête « Raaah… » fis-je au final quand elle me confirme qu’en effet elle me suivait alors que je lui avais balancé que je pouvais être de mauvaise humeur. « Je ne suis jamais de bonne humeur, mais je peux être de TRÈS mauvaise humeur. » Ah bah oui, je lui sous-entendais très bien que j’avais des degrés de mauvaises humeurs et c’est pour son bien qu’elle ne le connaisse pas. Dans tous les cas, elle devait bien se faire chier qu’elle a besoin de moi pour égayer ses journées, même si ça la tuerait de l’admettre, pour moi, c’est comme si. Parce que bon, c’est chiant d’avoir tout à portée de main et de ne plus savoir quoi en faire au final. « Ben écoute… C’est limite ce que tu es en train de faire: tu t’emmerdes, tu te compliques la vie en jouant euh… La Black Window là ? Enfin, une héroïne badass qui saurait suivre quelqu’un sans se faire pincer. » Alors qu’elle aurait pu me demander, je ne sais pas quoi. Ça la tuerait de me demander où j’vais non ? À ce que je sache, aux dernières nouvelles je sais que ça n’a jamais tué quelqu’un… Ah, attends. Si, c’est vrai. J’ai oublié que si quelqu’un demande où est-ce que l’autre va, alors que l’autre va dans un endroit secret ou quoi, il devait le tuer. Ok, ça a tué quelqu’un au final de demander où est-ce qu’on va. Mais je suis pas le genre de mec qui tue les gens… Même si j’ai une liste de nom derrière moi en fait. Je remonte mes lunettes de soleil dans les cheveux et la regarde un peu surpris de sa petite question qui est rapidement suivies d’autres. « En gros tu voulais connaître mon emploi du temps toi. » Je souris un peu et détourne le regard amusé avant de passer la main dans ma nuque assez hésitant comme si j’essayais de me rappeler de ce que j’ai fait au moins de ces deux dernières semaines qui étaient assez mouvementées. « Eh bieeen… Euh… Je travaillais tant que mon état me le permettait, j’aidais Tina à gérer ses diablotins qui servent de petits-enfants… Euh…je réparais ma moto aussi pour qu’elle soit prête pour mon week-end que je vais passer avec… … … Quelqu’un. » fis-je au final hésitant avant de la regarder un peu blasé comme si je venais de réaliser quelque chose. Elle voulait connaître mes fréquentations en réalité, enfin, ma fréquentation. Ce fameux quelqu'un que je pense vite à son prénom: Maggie et immédiatement, je vois son visage et encore une fois, je ne peux pas m'empêcher de sourire. « Ah c’est ça qu’il s’agissait… » Ouais, je réalise au final où est-ce qu’elle voulait en venir, voilà toute cette comédie et ce qui s’en suit. Je baisse mon regard avec un petit sourire amusé et gêné à la fois. « En fait, tu voulais savoir si je ne vois pas quelqu’un…! Régulièrement… Une personne que j’apprécie beaucoup ? »
electric bird.



let's go for a ride
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/04/2017
›› Commérages : 410
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jenna-Louise cutie Coleman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i always liked spy stories ✻ rony ✻ ( Sam 19 Mai - 10:50 )


Anthony & Aurora

When I was young, I never needed anyone and makin' love was just for fun. Those days are gone. Livin' alone. I think of all the friends I've known but when I dial the telephone nobody's home. All by myself. Don't want to be, all by myself anymore. All by myself. Don't want to live, all by myself anymore. Hard to be sure. Some times I feel so insecure and love so distant and obscure remains the cure.



Tout bien réfléchis, elle se demandait quand même ce qui lui était passé par la tête et ce qui lui avait prit. Non mais franchement, elle était tombée sur la tête ? Sortir avec ce manteau,évidemment qu'elle allait se faire repérer. Ce n'était pas assez discret. Elle aurait dû choisir quelque chose de plus passe partout. Elle, elle avait été parfaite. Discrète, tout ce qu'il fallait. Mais son manteau là, franchement, c'était du grand n'importe quoi. La prochaine fois elle choisirait mieux ses accessoires et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. « Mais c'est le principe d'une décision Monsieur. D'un coup, soudain,à un instant précis et très court, on décide de faire quelque chose et on le fait », répondit-elle, outrée. Ben oui. Elle avait décidé de sortir, comme ça. Bon, elle avait surtout décidé de sortir quand elle le verrait sortir, mais ça, elle n'allait pas lui dire quand même, elle n'était pas totalement folle. Quoique. Vexée, la jeune femme croisa les bras devant sa poitrine. « Je ne pouvais pas savoir que vous passiez par là. Ici, c'est mon fleuriste préféré vous voyez. Et puis, ça ne vous dérange pas de vivre chez la bourge Callahan comme vous dites », rétorqua-t-il, un brin agacée. Non mais oh. Pour qui il se prenait ? Enfin, peut-être qu'elle en rajoutait un peu. Parce qu'il n'y avait pas grand-chose de vrai dans ses propos. A part peut-être pour le fleuriste, parce qu'elle s'arrêtait toujours ici pour acheter des fleurs, avant d'aller voir sa mère au cimetière. Enfin bon, là n'était pas la question de toute façon. Si elle l'avait suivi, c'était de sa faute à lui. Parce qu'il lui cachait des choses. Et c'était son rôle de savoir quoi. Attendez, imaginez si elle hébergeait un dealeur de drogue. « Très bien vous pouvez être de TRÈS mauvaise humeur et moi je peux vous menacer d'aller dormir dans la baignoire si vous êtes trop méchant », ronchonna-t-elle. Ben voilà, à cause de lui, elle allait finir par devenir super ronchon. Aussi pénible et casse-pieds que lui. Ils n'auraient rien gagné, s'ils devenaient tous les deux aussi chiant l'un que l'autre. Mais la jeune femme ne se laissait pas démonter. Elle voulait savoir où il était passé ces derniers temps et elle le saurait. Même si elle devait engager un détective privé pour faire le boulot à sa place. Il ne serait pas plus discret qu'elle, mais Tony ne le reconnaîtrait pas, c'était déjà ça. Face à sa remarque, la jeune femme leva les yeux au ciel. « C'est Black Widow, pas Window, Monsieur je-sais-tout», répondit-elle, exaspérée. N'empêche que, tout bien réfléchi, elle était plutôt contente là. A force de le harceler avec les Marvel, il venait d'y faire référence, tout seul comme un grand, elle n'avait même pas eu à l'obliger. Elle était donc plutôt contente, sa tentative d'influencer son cerveau pour qu'il aime Marvel commençait à fonctionner. Mais bref. Elle s'en fichait de Marvel pour une fois. Tout ce qu'elle voulait savoir désormais, c'était où est ce qu'il allait bordel de merde. Alors elle lui demanda, comme un inspecteur de police. Bah voilà. Elle n'aurait pas dû s'improviser détective privé en réalité, elle aurait dû s'improviser flic. « Parfaitement mon cher. Je voulais connaître votre emploi du temps », affirma-t-elle. Puis, consciente que cela pouvait vouloir dire qu'elle se préoccupait de lui, la jeune femme se reprit. « Pas que je pense que ce soit très intéressant. Mais bon, si vous vendez de la drogue ou quelque chose d'illégal je voudrais le savoir, je n'ai pas envie d'être votre complice », ajouta-t-elle. Mais bon, est-ce que justement le fait de savoir ne faisait pas d'elle une complice ? Rha. C'était énervant à la fin aussi. Il ne pouvait pas juste lui dire où il allait, qu'on en finisse ? La jeune femme écouta donc attentivement ses explications. Et … Ah ! Ça y est. Elle le tenait ! « Tina hein. Donc elle a des enfants. Et des petits enfants. C'est trop mignon. Depuis le temps que je dis que vous êtes fait pour être grand-père », fit-elle avec beaucoup d'enthousiasme. C'était trop chou et elle était très contente pour lui. Encore un peu, elle lui aurait même fait un câlin. Mais elle allait peut-être éviter au final, parce que quelque chose lui disait que ça n'allait pas lui plaire. Et puis il sentait le vieux bouc. Face à sa question, la jeune femme feignit l'innocence. Mais non, elle ne voulait pas savoir qui il fréquentait voyons. Où allait-il chercher cela. N'importe quoi. « Donc il y a quelqu'un que vous appréciez ? », demanda-t-elle. Bon à vrai dire, elle était déjà surprise qu'il puisse apprécier quelqu'un tout court. Mais alors dans le sens amoureux du terme, c'était plus que du choc à ce stade. Elle allait devoir en parler à son psy à coup sûr. « En tout cas, elle vous fait sourire. C'est très surprenant. Vous avez moins l'air d'un vieux bougon comme ça », affirma-t-elle. Elle était même plus que surprise par ce détail. Tony souriait. Elle voulait rencontrer cette femme qui le faisait sourire et lui faire un gros chèque pour la remercier de le rendre moins bougon. Elle avait le droit ? Non ? Dommage. « Et si nous allions boire un café ? Pour que vous me racontiez tout à propos de cette femme », suggéra-t-elle. Quoi ? Il avait commencé à s'ouvrir. Alors peut-être qu'elle allait en savoir plus. Elle lui avait bien parlé de Jay, elle. Cœurs sur lui d'ailleurs. Alors elle voulait tout savoir sur cette Tina.



LOST AND INSECURE
Stop and stare, I think I'm moving but I go nowhere. Yeah, I know that everyone gets scared but I've become what I can't be. Stop and stare you start to wonder why you're here not there and you'd give anything to get what's fair. But fair ain't what you really need oh, can you see what I see ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 917
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i always liked spy stories ✻ rony ✻ ( Hier à 18:25 )

I always liked spy stories
Tony & Aurora
Je la regarde.
Je ne dis pas un mot et au final, tout ce que je fais, c’est de rester silencieux. Sauf que ma réaction ne l’est pas forcément, puisque je pouffe de rire et détourne le regard assez amusé. C’est vrai maintenant qu’elle le dit… Elle serait capable de changer de mobilier d’une pièce entière comme elle changerait une chemise. Elle était même capable de se changer en plein milieu d’une journée parce qu’elle n’aime pas la transpiration et a l’impression de puer comme ça. Ouais, je ricane comme si je me moquais d’elle. En même temps, avec un accoutrement… « Mais oui Rory, mais oui… Tu avais envie de te balader sous cette tenue qui ne te sied guère. » Et je me mets à ricaner encore toujours en étant de mauvaise humeur. Ah bah ouais, y a que moi qui sais faire ça. Ricaner et être de mauvaise humeur en même temps, c’est tout un art que Mademoiselle Callahan ne saurait maîtriser. J’arque un sourcil à sa réponse. « La bourge Callahan a proposé au bouc Tony la colocation pour un temps illimité. Il n’allait pas dire non. » Surtout avec un tel appartement. Et oui, je viens de parler de nous à la troisième personne. En fait, je crois que je suis resté trop longtemps avec elle que je vais finir par parler comme ça, ça va être flippant en fait. Enfin bref, ça m’étonnerait qu’ici ce soit son fleuriste préféré, c’est trop éloigné et il ne fait pas le genre de fleurs décoratives d’ailleurs. Après tout, j’en sais rien, c’est pas moi qui la suis oh et c’est pas une raison que je vais me mettre à la suivre…! Enfin bref, ma mauvaise humeur est de retour (de toute façon elle a toujours été là, donc ça change pas grand chose quoi). « Je ne vais pas me laisser faire. » Ah bah non, elle me la sort souvent celle-là que c’en est lassant et ridicule ne même temps. Ben voyons, moi dormir dans la baignoire…!

Je grogne quand elle me corrige sur le nom de l’héroïne. Oh bah ça va oh ! Je sors la référence… Merde. Je viens de sortir la référence Marvel. Ok, faut vraiment que je quitte cet appartement au plus vite avant que je ne sois converti à Marvel, ça, c’est pas possible… Mais alors là, pas possible du tout merde ! En fait, elle a dû remarquer mon air de réalisation, mais aussi mon déni. Enfin c’est ce qu’elle appelle le déni, pour moi ça en est pas un. Bref, c’est pas le plus important, même si ça me fait grave chier que je viens de balancer une référence à Marverde. Si elle y avait accordé de l’importance, elle m’aurait montré du doigt et fait un grand AH. J’aurai tapé sa main tient si elle me faisait ce coup-là. Enfin bref, je me fais cuisiner dans le sens où elle veut connaître les moindres détails de ma vie. « En fait… » allais-je dire mais elle prend les devants pour me dire que non, c’est pas parce qu’elle s’intéresse à moi. Au contraire, c’est parce qu’elle voulait savoir si je vendais de la drogue. À cette phrase, je me sens étrangement tendu et je serre ma mâchoire pour encaisser et surtout me dire, attends attends. Elle plaisante sûrement. En même temps, c’est pas parce qu’elle est riche qu’elle est bête cette demoiselle. Elle aurait sûrement vu les marques sur mon bras gauche, les anciennes marques de la drogue. Ce genre de cicatrices s’en vont pas après toutes ces années, même si elles deviennent de plus en plus discrètes avec le temps. Après tout, elle s’emmerde bien qu’elle pourrait une mouche copuler contre une autre sur un mur. « Ah. » fis-je tout simplement avant de me reprendre un peu maladroitement.  « Si tu veux savoir, je ne fais rien d’illégal. » Et c’est vrai en plus. Je suis loin de tout ça maintenant, surtout après avoir passé vingt ans en prison, ça calme direct là vous voyez…! 


Enfin, avant qu’elle se mette à imaginer n’importe quoi, je finis par cracher le morceau. Réparation de ma moto, aider Tina à gérer ses diablotins… Être le grand… Quoi ? EH ! « Gna gna gna. Tu fais chier à avoir raison. Après tu m’aurais vu comment j’ai géré son sale môme de Tina. On allait tous les deux à New-York, moi pour voir ma fille, lui pour rejoindre sa famille. Il m’a fait chier, mais CHIER. pendant tous le voyage. Je l’ai privé de glace. » fis-je en secouant la tête avec un air blasé et énervé à la fois. Inutile de dire qu’au final, il m’a fait passer pour le méchant dans l’aéroport. Il a pleuré quand je me suis pris une glace et j’ai dû affronter les regards noirs de tout le monde. Ce petit ira loin, mais quel chieur. Enfin bref…  voir Maggie. Enfin presque voir, on essaye mais en fait non. On y arrive pas parce qu’elle a un putain d’emploi du temps de ministre pire que le mien et ça ne s’accorde pas. Au moins, ça a le mérite qu’on s’accorde sur ce fameux week-end d’avril que j’appréhende légèrement, parce que voilà. Premier anniversaire avec quelqu’un après autant de temps. Mais bon, je ne peux pas m’empêcher de sourire, c’est ainsi que ma mauvaise humeur s’en va d’ailleurs. L’air faussement innocent de Rory ne m’énervais pas au contraire, en fait, je me suis adouci et je m’en fous. C’est ça le truc, je m’en fous. J’arque un sourcil quand elle me fait la remarque. « Tout le monde a un sourire. » Bah oui, c’est évident. Tout le monde a sourit au moins une fois dans sa vie. Forcément, c’est super logique. Bravo mademoiselle bourge pour cette remarque. Par contre je ne m’attendais pas à ce qu’elle me propose un café alors que j’avais un truc prévu. Rah, j’aime pas ça. Mon sourire avait disparu c’est sûr, mais je ne suis plus grognon, c’est sûr. J’hausse l’épaule plus haut que l’autre. « Ouais. Allez. Je connais un coin pour boire un bon café. » Sur ces mots, on se met à marcher. Forcément, sachant quel coin je parle, ça m’amusait dans le fond parce qu’elle ne le verra pas venir. De plus on est à côté de là où je devais aller. « Alors… Tu me connais pour faire des rencontres jamais normales. Même la notre n’est pas banale hein. » commençai-je alors que nous marchions. J’avais enlevé mes lunettes de soleil avec un petit air qui se voulait sérieux, mais c’est pas réussi malheureusement. « Je ne sais pas si tu suis mes aventures sur instagram, mais je remarque que tu réagis quand je te tague et vu que tu m’as espionné… Ça ne m’aurait pas surpris que t’aurais passé tout au crible mes photos. » Je la tire un peu par le bras parce qu’elle a cru qu’on allait se poser dans un café en face, mais non. On entre dans le garage. « En gros Tina et moi sommes parti dans un délire de faire des défis et de montrer le résultat par les photos. Elle m’a lancé des défis d’être gentil quoi. Moi Gentil. C’est juste INSURMONTABLE. En échange, elle devait être méchante. Enfin, on a inversé nos caractères quoi. D’où mes post chelous. » expliquai-je alors que j’arrive dans le bureau pour retrouver les trois gars en train de faire une petite pause. « Yo. » « Yo » « Salut » « Hey » « Oh qui est-ce ? » « Aurora, je te présente Matt, Tommy et Marius. Les gars, c’est Aurora, une amie. » Bon ça devrait aller ils vont pas cramer qu’elle est riche tellement elle ressemble pas loin à ce qu’elle pourrait considérer comme un clochard alors qu’elle porte les vêtements des gens de la classe moyenne quoi. « Enchanté. » « C’est pas ta coloc ? » Ou presque. Des fois j’oublie qu’ils sont futés. « Yep. Je passais vite fait pour vous dire bonjour, mais aussi vous demandez si vous voulez un café. » « Ah bah, on allait demander qui devrait y aller pour nous chercher du café. » « Bon ok? Je vous prends des cafés. Viens. » fis-je à Rory à la fin pour quitter le bureau et sortir du garage. « Où en étais-je…? » Une pause. « Ah oui. Donc Tina m’a lancé un défi le jour du 14 février. Fallait que je sois bien beau, dans une tenue parfaite et je devais offrir des fleurs à une inconnue dans la rue. » Je ricane et hausse les épaules en secouant la tête avec un air amusé alors que nous traversions la rue. « Je ne sais pas où elle est allée trouver ça, mais c’était excellent. Au final, les fleurs que j’essayais d’offrir aux inconnues, ben elles étaient toujours prises. J’ai fini par offrir le bouquet à une vieille dame tellement ce début de soirée m’a fait chier et j’ai fini par picoler. La vie est pas marrante des fois, mais l’alcool m’a permis de rencontrer Maggie. On s’est rentré dedans et j’ai failli l’engueuler… Comme je devais tenir le pari de Tina, je devais être gentil… Avant que ça se fasse carrément seul quoi, j’avais pas eu besoin de me forcer ou quoi. Cette fille, Maggie quoi, m’a fait tellement rire et illuminé ma soirée… Du moins au début. Mais voilà. Pas le genre de rencontre que j’oublie. » Et on entre dans le café, tout en réalisant que j’ai énormément dit des choses contrairement à elle. En fait, je crois que j’ai jamais autant parlé sans lui laisser l’occasion d’en placer une. Ah ben ça, c’est ça quand on a une sorte d’attirance pour une personne et qu’on se retrouve à être fier de raconter la rencontre… Même si elle n’a rien de glamour là dedans.
electric bird.



let's go for a ride
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: i always liked spy stories ✻ rony ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

i always liked spy stories ✻ rony

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération