i need a favor ✻ grayson

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/02/2018
›› Commérages : 269
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jessica awesome Chastain
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ jocelyn ahern-fields (karla souza) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ luke holloway (jon bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

i need a favor ✻ grayson ✻ ( Lun 23 Avr - 21:01 )


Grayson & Maggie

Ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do. Promise that I will not take it personal, baby, ff you're moving on with someone new. 'Cause baby you look happier, you do. My friends told me one day I'll feel it too. And until then I'll smile to hide the truth but I know I was happier with you.



Pour Maggie Rixon, les matins étaient souvent une source de stress, parce que le matin, c'était comme si un petit lutin s'amusait à faire avancer les heures plus rapidement. Se lever, se doucher, se préparer, veiller à ce que sa fille soit à l'heure, c'était un parcours du combattant pour la maman qu'elle était. Une véritable course contre la montre débutait à l'instant même où le réveil sonnait. Quand quelqu'un mettrait un système en place pour ralentir l'avancée du temps, il ferait fortune. Vêtue d'un de ses tailleurs de travail aussi strict que classe, la jeune femme avala un peu de son café et jeta un regard à la montre. Elle voulait faire un crochet par le bureau de Grayson avant d'aller au travail ce matin, ce qui voulait dire qu'elle devait partir plus tôt. Ce qui ne serait possible que si sa fille se décidait à se dépêcher un peu. « Rosie dépêche-toi, on va être en retard », s'écria Maggie, haussant le ton pour qu'elle puisse l'entendre de l'étage du dessus. La rousse vida sa tasse et versa le reste de café qu'elle avait fait ce matin dans un mug thermique, comme chaque matin. C'était son petit rituel. Et par chance, Rosie avait aussi finit le sien. L'adolescente la rejoint, non sans rouspéter que si elles étaient partie à la même heure que d'habitude, elle n'aurait pas eu à se dépêcher. Pour toute réponse, Maggie leva les yeux au ciel et quitta la villa, fermant la porte derrière elle pour s'installer dans sa voiture et conduire sa fille à l'école. Elle la déposa devant l'entrée de son école, lui fit un signe de la main et lui souhaita une bonne journée, avant de repartir sur la route en direction de Grayson. Si elle savait où il travaillait, la rousse n'avait jamais mit les pieds dans son bureau. Ni même dans son entreprise. En fait, elle savait où il vivait également et pourtant elle n'avait jamais mit les pieds chez lui non plus. Mais cette fois, elle n'avait pas envie de se contenter de lui passer un coup de téléphone pour lui parler. Elle trouvait ça plus poli d'aller le voir en personne. Sourire vissé sur les lèvres, la rousse se gara devant le bâtiment et s'efforça d'avoir l'air détendue, alors que ses mains étaient rendues moites par la nervosité. Elle se disait que c'était ridicule. C'était Grayson, ce n'était pas n'importe qui. Il n'allait pas la bouffer. Et pourtant, son cœur battait plus rapidement tandis qu'elle passait l'entrée de l'entreprise et demanda à l'accueil à le voir. On lui indiqua son étage et elle tomba nez à nez avec sa secrétaire qui lui indiqua son bureau, tout en lui expliquant qu'elle ne pourrait pas  s'attarder trop longtemps, car il avait plusieurs rendez-vous dans la matinée. La jeune femme inspira profondément pour se donner du courage avant de frapper à la porte. Ce n'était que Grayson, se répéta-t-elle. Elle n'avait pas de raison d'être nerveuse. Elle attendit d'être invitée à entrer avant d'ouvrir la porte et de rester plantée dans l'entrée comme une potiche. « Bonjour Grayson », fit-elle. Ce n'était pas la première fois qu'ils se croisaient rapidement et qu'ils échangeaient quelques banalités, mais c'était à chaque fois aussi bizarre pour la rousse. C'était étrange pour elle, de constater qu'elle avait été si proche de cet homme pendant des années et que maintenant, elle avait la sensation de marcher sur des œufs à chaque fois qu'elle lui adressait la parole. Elle ne savait pas trop quoi lui dire. Cela n'avait rien d'étonnant, puisqu'ils n'avaient eu presque aucune vraie conversation depuis qu'elle avait demandé le divorce. Et pourtant, elle était là, dans son bureau. « J'espère que je ne te dérange pas », fit-elle avec un sourire. Puis, consciente que sa présence risquait de l'inquiéter sur l'état de Rosie, elle préféra désamorcer ses inquiétudes avant tout. « Rosie va bien, rassures-toi », précisa-t-elle avec un sourire. Toujours plus de banalités. En même temps, elle se voyait mal lui demander ce qu'il devenait, comment se portait sa vie sentimentale et toutes ces choses qu'on demandait à un ami. Grayson avait été son mari. Et dire qu'à l'époque, Maggie avait mal vécu le fait qu'il avait réussi à refaire sa vie contrairement à elle était un euphémisme. Elle avait fait semblant d'être heureuse pour lui, parce qu'il méritait le bonheur, mais dans le fond, la jeune femme avait été malheureuse d'apprendre cette nouvelle alors qu'elle, elle avait toujours du mal à passer à autre chose, même huit ans après le divorce. Enfin peut-être que … Mais non. Ce n'était pas le moment de penser à un  certain homme qu'elle avait rencontré il y a peu. Pas le moment du tout. « Alors, c'est là que tu te caches », fit-elle en désignant son bureau d'un geste du menton. Il était décoré avec goût. En même temps, Grayson avait toujours eu du goût. Par le passé, quand ils avaient acheté leur maison à Charleston, il avait été très impliqué dans le choix de la décoration, ce qui avait ravi Maggie. Un homme qui s'impliquait dans ce genre de chose, c'était juste parfait selon elle. Finalement, la jeune femme s'approcha de lui. Cette distance entre eux était ridicule. Ils étaient adultes, non ? « Comment tu vas ? », demanda-t-elle. Sa question pouvait paraître étrange, mais à vrai dire, elle n'avait aucune idée de comment pouvait aller son ex mari. Après tout, ils avaient cessé de s'inquiéter l'un pour l'autre depuis longtemps. Du moins maintenant s'inquiétaient-ils à distance, sans empiéter sur la vie de l'un ou de l'autre.



NO TIME FOR LOVE
I'm at home, on my own. Check my phone, nothing, though. Act busy, order in. Pay TV, it’s agony. I may cry ruinin' my makeup. Wash away all the things you've taken and I don't care if I don’t look pretty. Big girls cry when their hearts are breaking.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
NEW IN CAP HARBOR !

❝ Family don't end with blood ❞
‹ NEW IN CAP HARBOR !
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2018
›› Commérages : 15
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : James McAvoy
›› Schizophrénie : ✦ Paul McMahon (Robbie Amell) ✦ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ✦ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ✦ Pio Esposito (Aaron Tveit) ✦ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ✦ Martin Palmer (Ben Barnes) ✦ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: i need a favor ✻ grayson ✻ ( Ven 27 Avr - 13:15 )












Une fois n'était pas coutume j'étais arrivé très tôt au boulot, si d'habitude je pouvais me vanter d'être le premier arrivé, cette fois ma secrétaire m'avait devancé ce qui était plutôt bizarre. Je n'avais jamais eu à me plaindre de son boulot, et au-delà de son prénom qui me faisait penser à une vieille série télé Brenda était très sérieuse, seulement en 4 ans j'avais eu le temps de connaître ses petites habitudes et arriver avant moi ce n'était jamais arrivé. Peut-être qu'elle avait des problèmes personnels. A vrai dire, je ne connaissais absolument rien de sa vie privée non plus, je n'avais jamais pris le temps de bavarder avec elle si ce n'était pour le boulot. « Bonjour Brenda, vous allez bien ? Vous êtes tombé du lit on dirait ce matin » lui fis-je remarqué en souriant. Peut-être qu'il fallait que je me montre un peu plus sensible à sa personne et ses problèmes. « Bonjour Monsieur Shield, oui je devais faire une prise de sang ce matin » Tout s'expliquait alors. Mais est ce que c'était une prise de sang pour un bilan complet pour se rassurer ou alors elle avait quelque chose de grave ? « Vous n'avez rien de grave j'espère » J'envisageais tout de suite le pire et surtout je me disais que si elle n'allait pas bien j'allais devoir la remplacer, ce qui voulait dire faire passer des entretiens et ce n'était pas forcément ma tasse de thé. « Oui, oui rassurez vous. C'est juste pour confirmer ma grossesse » Oh, c'était donc ça, et en homme des cavernes que j'étais, je ne savais pas trop comment réagir. « Toutes mes félicitations alors, je suis ravie pour vous Brenda » Et tout cela me faisait penser à ce moment où Maggie m'avait annoncé qu'elle était enceinte. La joie et l'excitation que j'avais ressenti. C'était avec ces drôles de sentiments et beaucoup de nostalgie que j'étais parti dans mon bureau. Si la grossesse de Brenda était confirmée, j'allais quand même devoir lui trouver une remplaçante pendant quelques temps. Je n'étais pas un adepte du changement, je détestais ça même. Surtout j'espérais pouvoir trouver quelqu'un aussi discrète et efficace que Brenda. Ce n'était pas gagné, ceci dit j'avais encore du temps devant moi et pour l'instant il fallait que je me concentre sur la journée à venir surtout que j'avais un rendez-vous important ce matin. Normalement tout était prêt, je n'avais juste qu'à feuilleter le tout pour être sûr que tout était en ordre.
J'étais d'ailleurs plongé dans mon dossier quand des coups à la porte s'étaient fait entendre, persuadé que c'était Brenda, je restais derrière mon bureau tout en l'invitant à entrer et sans vraiment lever le nez de mon dossier. « Bonjour Grayson » Cette voix je pouvais la reconnaître entre mille et c'était la deuxième fois en l'espace de 20 minutes que je ne savais pas réagir. Je me levais pour acceuillir Maggie même si je ne savais plus comment faire avec elle. « Bonjours Maggie » Elle était toujours aussi belle et éblouissante. « J'espère que je ne te dérange pas » Elle ne me dérangeait pas le moins du monde, c'était même toujours un plaisir de la voir, même si tout cela me rapellait le bonheur qu'on avait perdu et que je ne retrouverais sans doute jamais. « Bien sur que non, je suis même ravi de te voir. Mais tout va bien ? » Même si on avait été marié, Maggie et moi avions de gros problème de communication et nous nous parlions uniquement au sujet de Rosie, du coup je m'inquiétais pour ma fille. Peut-être qu'il lui était arrivé quelque chose. « Rosie va bien, rassures-toi » Discrètement je poussais un soupir de soulagement. Le jour où il arriverait quelque chose à ma petite fille je ne m'en remettrait sûrement pas. « Toujours aussi râleuse le matin ? » lui demandais-je en rigolant. Le matin notre fille n'était pas la personne la plus agréable du monde, tant qu'elle n'avait pas pris sa douche et avaler quelque chose c'était impossible de lui parler. « Alors, c'est là que tu te caches » C'était l'endroit où je me sentais le plus à l'aise quand Rosie n'était pas à la maison. Cela n'avait pas la même saveur que notre maison à Charleston, mais j'arrivais à m'en contenter. « Oui, c'est loin de ressembler à l'antre de Batman, mais je m'y plaît bien. Enfin faudra juste que je résiste à la tentation d'y mettre un canapé trop confortable » Sinon je serais capable de passer des nuits entières ici à travailler sur certain dossier. « Comment tu vas ? » Je réfléchissais deux secondes à la question avant de lui répondre. « Je crois que je vais bien. Peut-être un peu plus fatigué que d'habitude mais ça va. » En même temps pour la fatigue je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même. « Et toi tout va bien ? » Peut-être qu'elle avait des problèmes et c'était pour cela qu'elle était venu me voir aujourd'hui. « Tu as le temps de d'installer pour prendre un café ? » Je manquais un peu à tout mes devoirs en la laissant debout de la sorte et du coup je l'invitais à prendre place pendant que je nous préparais deux cafés et je revenais m'installer à côté d'elle. J'aurai pu prendre place de l'autre côté du bureau mais cela n'aurait fait que mettre une distance supplémentaire entre nous. « Qu'est qui t'amène par ici de si bon matin ? » Si j'étais une lève tôt, je devais avouer que Maggie l'était tout autant. Je savais aussi qu'elle accordait beaucoup d'importance à son boulot.




lumos maxima


Dernière édition par Grayson Shield le Mer 16 Mai - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/02/2018
›› Commérages : 269
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jessica awesome Chastain
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ jocelyn ahern-fields (karla souza) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ luke holloway (jon bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i need a favor ✻ grayson ✻ ( Ven 4 Mai - 18:56 )


Grayson & Maggie

Ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do. Promise that I will not take it personal, baby, ff you're moving on with someone new. 'Cause baby you look happier, you do. My friends told me one day I'll feel it too. And until then I'll smile to hide the truth but I know I was happier with you.



A vrai dire, se retrouver dans le même bureau que son ex-mari n'était jamais facile pour la jeune femme. Ni se trouver dans la même pièce que lui. Mais dans la mesure où c'était elle qui désirait quelque chose de lui cette fois, elle était bien obligée. Toutefois, elle était forcée de reconnaître que comme à son habitude, elle n'était pas très à l'aise. Ils avaient beau être tous les deux anciennement mariés et se connaître par cœur, c'était maintenant comme s'ils étaient deux inconnus. Deux inconnus qui partageaient cependant leur amour pour leur fille, si bien qu'ils étaient parfois bien obligé de se faire et de se parler pour son bien être. « Oui tout va bien. Excuse-moi je ne voulais surtout pas t'inquiéter », souffla-t-elle. A vrai dire, elle se sentait un peu bête maintenant. Parce depuis un an qu'elle vivait à Cap Harbor, la jeune femme n'avait jamais vraiment cherché à avoir une vraie conversation avec le jeune homme. C'était toujours aussi difficile de se trouver dans la même pièce que lui et à vrai dire, c'était même plutôt douloureux. Alors elle n'avait pas vraiment prit conscience qu'elle risquait de l'inquiéter en débarquant de la sorte, sur son lieu de travail qui plus est. La bécasse, elle n'était même pas blonde pourtant. La jeune femme lui adressa un sourire désolé, tout en le rassurant sur le fait que Rosie allait bien. Enfin … Leur fille était quelque peu rebelle, c'était bien vrai, mais elle était en pleine forme et en pleine santé, ils ne pouvaient pas vouloir beaucoup plus. « Oh, ne m'en parle pas. Si seulement elle était seulement râleuse le matin ça irait. Mais elle est râleuse le matin. Le midi. Le soir. Je suis sûre qu'elle trouve le moyen de râler dans son sommeil », fit-elle en levant les yeux au ciel. Même si Maggie se plaignait gentiment de sa fille, on voyait toute son affection sur son visage. A vrai dire, en enfant unique, Rosie avait toujours été choyée. Mais depuis le divorce, Maggie s'efforçait de lui offrir tout son amour, parce qu'elle ne voulait pas qu'elle souffre trop de la séparation de son papa et de sa maman. Mais Maggie avait tout autant besoin de cet amour pour elle qu'elle n'avait besoin de l'offrir à sa fille. Elle était seule désormais. Désespérément seule. Alors forcément, elle cherchait toute l'affection dont elle avait besoin auprès de sa fille, quitte à la sur-couver et à être un peu trop laxiste avec elle parfois. Enfin bon. La jeune femme s'autorisa un petit commentaire sur son bureau, pour détendre l'atmosphère. « Je n'ai jamais été très fan de l'antre de batman. Mais en effet, évite le canapé trop confortable. Écoute les conseils sages et avisés d'une personne qui a commit cette erreur », répondit-elle, amusée. A vrai dire, Grayson et elle partageaient encore cela, malgré leur séparation : l'amour du travail. La jeune femme passait beaucoup trop de temps à travail quand sa fille n'était pas là, parce qu'elle n'avait personne pour l'attendre à la maison quand elle rentrait et ça la déprimait. Elle avait pourtant essayé de refaire sa vie, mais elle n'avait jamais réussi à tourner la page. Elle n'avait jamais été prête. Elle n'avait jamais rencontré la bonne personne. Mais il aurait été mensonger de dire que ces derniers temps, une personne n'occupait pas les pensées de la jolie rousse. Chaque fois qu'elle pensait au visage souriant de Tony, Maggie souriait aussi. Et elle y pensait un peu trop souvent peut-être, ces derniers temps. Elle ne culpabilisait pas, mais cette sensation était étrange. Toute nouvelle. Et déstabilisante. C'était d'ailleurs ce qui amenait la jeune femme ici ce matin, mais elle allait présenter les choses avec plus de délicatesse. D'abord, elle préférait savoir comment il allait. Ne pas annoncer cette nouvelle à un mauvais moment. « Tu travailles beaucoup trop », commenta-t-elle. Et en même temps, comment est-ce qu'elle pouvait le blâmer pour cela ? Elle faisait la même chose. Elle rentrait simplement à temps une semaine sur deux pour préparer le dîner et manger avec sa fille. Et passer la soirée avec elle. Sinon, elle aussi travaillait beaucoup trop. « Je vais bien merci », répondit-elle avec un sourire. A vrai dire, mieux que bien. Elle avait même l'impression d'être sur un petit nuage. Oh, la jeune femme ne faisait pas des plans sur la comète. Peut-être qu'avec Tony, ça ne donnerait rien. Ils étaient tous les deux torturés, malmenés par la vie. Ils étaient habités par des démons et Maggie ne connaissait pas encore l'intensité de ceux de Tony, comme il ne connaissait pas les siens. Mais pour une fois, elle se sentait femme. Elle sentait qu'il pouvait y avoir une lumière au bout du tunnel. « Avec plaisir pour le café », finit-elle par accepter. Curieusement, comme elle était moins malheureuse ces derniers temps, elle était plus disposée à passer du temps avec son ex mari sans le fuir. Bien entendu, il y avait encore du chemin à parcourir. Mais elle était optimiste. Pour changer. La jeune femme s'installa donc et attendit patiemment que Grayson ne revienne avec le café et le remercia poliment. « A vrai dire, j'aurais besoin que tu me rende un service », fit-elle finalement. Ils n'allaient pas tourner autour du pot encore pendant deux heures. Certes, c'était agréable de parler avec lui pour changer, mais ça n'en restait pas moins bizarre. La jeune femme était toujours déstabilisée par sa présence. « Je me demandais si on pouvait échanger nos weekends de garde », demanda-t-elle de but en blanc. Quand il s'agissait de Rosie, ils avaient toujours été honnête l'un avec l'autre et la jeune femme ne comptait pas marcher sur des œufs. « Je comptais quitter Cap Harbor pour le weekend », précisa-t-elle, sans mentionner son road trip à moto avec Tony, prévu lui aussi. Devait-elle seulement le mentionner d'ailleurs ? Elle n'était même pas sûre qu'il se passerait quelque chose entre eux. Mieux valait ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Coucou l'expression du moyen âge.



NO TIME FOR LOVE
I'm at home, on my own. Check my phone, nothing, though. Act busy, order in. Pay TV, it’s agony. I may cry ruinin' my makeup. Wash away all the things you've taken and I don't care if I don’t look pretty. Big girls cry when their hearts are breaking.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
NEW IN CAP HARBOR !

❝ Family don't end with blood ❞
‹ NEW IN CAP HARBOR !
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2018
›› Commérages : 15
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : James McAvoy
›› Schizophrénie : ✦ Paul McMahon (Robbie Amell) ✦ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ✦ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ✦ Pio Esposito (Aaron Tveit) ✦ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ✦ Martin Palmer (Ben Barnes) ✦ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: i need a favor ✻ grayson ✻ ( Mer 16 Mai - 10:53 )












Voir débarquer Maggie dans mon bureau et de si bonne heure était quelque chose de complètement inhabituelle et naturellement je m'inquiétais pour Rosie, parce que je ne voyais pas d'autre raison pour laquelle elle aurait pu venir. Heureusement elle me rassurait bien vite sur le fait que notre fille se potait comme un charme et se sentait également obligé de s'excuser, mais elle n'avait pas à l'être. Si on était dans cette situation à ne pas réussir à se parler autrement que pour Rosie, c'était autant sa faute que la mienne et j'espérais vraiment qu'un jour on arriverait à se parler normalement. Peut-être pas retrouver la complicité qui nous caractérisait tout au long de notre mariage, mais au moins quelque chose qui nous correspondrait Maggie et moi. Heureusement que nous avions Rosie, d'ailleurs je me demandais si elle avait râler ce matin de devoir partir plus tôt que d'habitude. « Oh, ne m'en parle pas. Si seulement elle était seulement râleuse le matin ça irait. Mais elle est râleuse le matin. Le midi. Le soir. Je suis sûre qu'elle trouve le moyen de râler dans son sommeil » Je rigolais en entendant Maggie se plaindre. Je savais que ce n'était pas une réelle plainte, parce que le jour où Rosie ne se plaindrait plus on s'inquiéterait réellement, mais je comprenais parfaitement ce qu'elle voulait dire. « A ton avis son côté râleur elle le tient plus de toi ou de moi ? » Le matin tant que je n'avais pas pu mon premier café, je pouvais être imbuvable donc c'était fort possible que cela vienne de ma tendre personne. Ou alors elle avait pris nos deux côtés pour en faire un condensé machiavélique.
Malgré ce petit badinage entre nous, je savais que Maggie était tout aussi mal à l'aise que moi, d'ailleurs je me demandais si ce n'était pas la première fois qu'elle se trouvait dans mon bureau depuis que j'avais accepter ce poste. Ce n'était pas l'antre de Batman, mais c'était décoré avec goût. Du moins il était à mon goût. « Je n'ai jamais été très fan de l'antre de batman. Mais en effet, évite le canapé trop confortable. Écoute les conseils sages et avisés d'une personne qui a commit cette erreur » Je me doutais bien que c'était une mauvaise idée de faire ça, mais en même temps c'était tellement tentant. Juste une petite sieste de temps en temps ça serait génial. « Je vais écouter tes conseils alors » C'était sûrement plus sûr. Je pourrais aussi demander à ma secrétaire de refuser toute demande de canapé, mais en étant le directeur financier de la boîte je n'étais même pas obligé de passer par moi. Bien au contraire c'était moi le maître du budget ici, alors le seul obstacle que je pouvais avoir c'était moi-même. « Je devrais réussir à me montrer raisonnable » Même si je savais qu'à la première occasion j'aurai tendance à vouloir en acheter un. Surtout quand Rosie n'était pas à la maison avec moi.
Je n'avais plus l'habitude d'avoir une conversation presque normale avec Maggie et cela me faisait tout bizarre quand elle me demandait comment j'allais. C'était une question bateau et pourtant j'y répondait avec la plus grande honnêteté. De toute façon je n'avais jamais su cacher quelque chose à Maggie et ce n'était pas maintenant que ça allait commencer. « Tu travailles beaucoup trop » Je le regardais en souriant et en arquant un sourcil. C'était elle qui me disait ça ? « Tu n'es pas très crédible en disant ça Maggie, je suis sûr que toi aussi tu passes beaucoup trop de temps dans ton bureau » J'étais même prêt à mettre ma main au feu qu'elle et moi avions le même mode de fonctionnement. Une semaine sur deux notre boulot passait avant tout et j'en profitais aussi pour lui poser la question à mon tour. « Je vais bien merci » Elle avait l'air oui et cela me faisait plaisir. Même si nous étions divorcé, je n'étais pas le genre de personne à vouloir son malheur. Bien au contraire. Même si je savais qu'elle ne venait pas pour mes beaux yeux, je lui proposé un café avant qu'elle ne me dise clairement ce qu'elle voulait. C'était peut-être l'occasion d'essayer de se parler un peu. Parler de quoi ? Je n'en savais rien, mais il fallait essayer. En revenant avec les cafés je m'installais à ses côtés, attendant qu'elle me dévoile la véritable raison de sa venue. « A vrai dire, j'aurais besoin que tu me rende un service » Si elle avait tué quelqu'un et avait besoin de moi pour cacher le corps, je pouvais peut-être trouver quelques endroits adéquats. « Quel genre de service ? » Même si je me doutais bien qu'il s'agissait de Rosie. On ne se parlait que pour Rosie maintenant. « Je me demandais si on pouvait échanger nos weekends de garde » Bingo, nous avons un gagnant. « De tête comme ça, je pense pas avoir grand-chose de prévu ce week-end » J'étais même sûr de n'avoir rien de prévu, mais je voulais pas faire trop homme désespéré qui n'avait pas de vie. Il faudrait peut-être que je me mette à sortir un peu plus. A faire des rencontres. « Je comptais quitter Cap Harbor pour le weekend » Je comptais lui compter la question sans trop oser parce que cela ne me regardait pas et puis finalement elle m'avait devancé. « Oh tu as raison, avec le temps qu'on annonce ça ne peut faire que du bien de changer un peu d'air » Pourtant Rosie aurait été ravie de partir en week-end avec Maggie, alors pourquoi avait-elle besoin qu'on échange nos gardes ? « Tu vas faire une virée entres copines ? » Ou alors peut-être elle partait en week-end romantique. « En tout cas ça ne me dérange absolument pas et ça me donnera l'occasion de rentrer à une heure normale et surtout de ne pas ouvrir un dossier du week-end » Ce qui était une excellente chose. Je commençais même à avoir des idées d'activités à faire avec Rosie.




lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: i need a favor ✻ grayson ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

i need a favor ✻ grayson

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération