※ tokyo, turn off the lights and let it go. (livan)

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1543
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson-oakley ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin pierce
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

※ tokyo, turn off the lights and let it go. (livan) ✻ ( Mer 25 Avr - 22:26 )



tokyo, turn off the lights and let it go.
sevan martell & liv burrows ※ livan

“ I look at you and see the rest of my life in front of my eyes. ” ― IDK.

Puisque Sevan est officiellement au chômage et que hormis gérer le 5th, son emploi du temps est très libre en ce moment ou comment remuer le couteau dans la plaie Liv a profité de cette occasion pour embarquer son petit-ami avec elle durant un déplacement professionnel à l'autre bout du monde, au Japon. Il y a des photos trop jolies de Scott au Japon sur son Instagram donc il faut qu'elles servent à quelque chose. Puis c'était l'occasion pour Liv de passer du temps avec Sevan ailleurs qu'à Cap Harbor, d'avoir leurs premières vacances ensemble également. Et surtout ils n'avaient pas eut la chance de passer leurs anniversaires respectifs ensemble, donc toutes les occasions étaient bonnes pour profiter pleinement de ce séjour en terre inconnue. Certes Liv l'avait abandonné durant deux longues journées pour son boulot faut bien que quelqu'un travaille dans ce couple et ramène de l'argent, mais désormais sa séance photo bouclé, elle était à lui et uniquement à lui. Le reste de l'équipe se chargerait de ranger le matériel, pendant qu'elle allait profiter de la ville avec Sevan comme il se doit. « C'était pas trop long de m'attendre ? » Peut-être que si finalement parce que dès lors qu'elle pointe le bout de son nez dehors, elle remarque que le soleil est en train de se coucher. « Dit moi que tu as trouvé l'endroit parfait pour manger des ramens ou un donburi ce soir. » Sonia se donne faim, elle-même. Finalement son envie de nourriture est très vite relayer au second plan quand son regard tombe sur un large espace de verdure dans cette immense ville. Sans attendre, Liv embarque Sevan dans sa course, avant de se stopper net. « C'est beau, tu ne trouves pas ? » Même s'il n'est pas d'accord, ça revient au même. « On va faire des photos. » Comme si Liv n'en avait pas eut assez durant la journée et puisqu'elle n'a plus de modèles sous les yeux c'est Sevan qui va s'y coller. S'il n'aimait pas les photos, c'est raté pour ce soir. Ils continuent donc de s'enfoncer plus loin dans le parc, afin d'y découvrir de nouveaux décors. Cependant au bout d'une bonne demi-heure, ils décident de rebrousser chemin et d'aller enfin trouver ce bon plat typiquement japonais. Il va falloir choisir entre le donburi et les ramens, c'est important. Sauf qu'une fois devant les grandes portes du parc, c'est le drame. « Elles étaient ouvertes toute à l'heure ... » Et pourtant désormais, elles sont fermés avec un joli cadenas et à une hauteur un peu trop impressionnante pour grimper par dessus. « Forcément c'est toujours à moi que ça arrive ce genre de chose. » En même temps ça arrive toujours à Liv, à croire que le karma est contre elle. Qu'est qu'elle a fait de mal encore ? « Tu comprends le japonais ou tu sais le parler ? » Sait-on jamais, Sevan est toujours plein de surprises qu'il pourrait encore une fois l'étonner. Puis ça serait vraiment pratique histoire qu'ils contactent le gardien du parc. « Je suis sûre que tu sais, c'est un truc du fbi ce genre de chose. » Elle en mettrait sa main à couper, ou presque. Elle l'a même vu dans les films. Finalement Liv s'assoit au pied de la grille avant de se mettre à rire nerveusement. « Au moins tu ne pourras pas dire qu'avec moi tu n'ennuis. » Pas de chance pour Sevan, ils venaient à peine d'arriver à Tokyo, ils avaient encore six jours devant eux et connaissant la chance de Liv ça n'était pas la dernière fois qu'une couille comme celle-ci allait se produire.



    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 1300
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood
›› Schizophrénie : holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ※ tokyo, turn off the lights and let it go. (livan) ✻ ( Mer 2 Mai - 18:03 )

livan ⊹ Lorsque Liv avait proposé à Sevan de l’accompagner à Tokyo pour un événement il n’avait pas pu refuser. Ce voyage, malgré la partie professionnelle bien présente, leur permettrait de passer du temps ensemble, rien que tous les deux. Ce serait officiellement leurs premières vacances en amoureux car il ne compte pas son petit séjour à New York ainsi. Ici il allait pouvoir visiter un pays qui lui est totalement inconnu et cela en très bonne compagnie. Mais ce voyage c’était aussi une façon de fêter leurs anniversaires respectifs et si Sevan n’avait pas réussi à trouver le temps pour lui offrir un cadeau digne de ce nom, ce voyage en revanche lui permettait de nombreuses possibilités et il comptait bien en profiter pour surprendre la jeune femme. Peut-être même dès ce soir. Sevan avait profité de la séance photo pour organiser la première surprise qu’il préparait à Liv. Lorsqu’elle lui envoya un message pour lui dire qu’elle avait terminé il la rejoignit, posa ses lèvres sur les siennes un court instant. « C'était pas trop long de m'attendre ? » A vrai dire il avait été bien occupé pendant ces quelques heures seulement il ne voulait pas lui mettre la puce à l’oreille. Bien que bon, c’est Liv, il n’est pas sur qu’elle devinerait même s’il lui mettait la surprise en évidence devant ses yeux. -Sans vouloir la vexer hein- « Non ça va, je me suis baladé dans les rues à côtés » Et c’était plus ou moins la vérité. Pour le peu e temps qu’il y a passé pour l’instant d’ailleurs Sevan peut déjà dire qu’il adore Tokyo. Cette ville lui rappelle New York, sa ville d’enfance, mais en plus extravagant, plus démesuré encore. Les lumières, les buildings lui rappelle Time Square. « Dit moi que tu as trouvé l'endroit parfait pour manger des ramens ou un donburi ce soir. » Sevan secoue la tête et répond « Je n’ai pas vraiment cherché mais les rues sont pleines de restaurants en tout genre je suis sur qu’on va trouver » Ah moins qu’il n’ait pas à chercher. De toute manière la jeune femme ne semble pas si affamé puisqu’elle le tire par le bras jusque dans ce parc devant lequel ils se sont retrouvés. « C'est beau, tu ne trouves pas ? » Très beau. Il savait qu’elle aimerait cet endroit. « Si, c’est très joli » En revanche ce a quoi il s’attendait moins c’était la séance photo improvisé qu’elle venait d’organiser. « On va faire des photos. » Genre que lui la prenne en photo ? Non cela ne semblait pas être son idée. « T’es sur ? La dernière fois on c’est reçu de la farine sur la figure » Même si aucun sac de farine ne semblait présent à l’horizon. Sevan n’eut finalement pas grand-chose à dire et fut contraint de poser tel un mannequin pendant une bonne demi-heure. Il n’était d’ailleurs pas du tout à l’aise dans ce rôle. Après plus d’une vingtaine de pose, l’estomac de Liv sembla à nouveau crier famine et celui du Martell aussi. « Elles étaient ouvertes toute à l'heure ... » Sevan hausse les épaules, s’approche des portes pour essayer de voir s’il peut les ouvrir d’une quelconque autre façon, sans s’attarder pour autant dessus bien longtemps. « Forcément c'est toujours à moi que ça arrive ce genre de chose. » Il sourit le blond, la regarde et embrasse son front. « C’est pour ça que je t’aime » Et ce n’était pas un mensonge pour le coup, ce sont toutes ces maladresses et sont mauvais karma qui font qu’ils se sont rencontrés à mainte et mainte reprise alors oui c’est un peu pour ça qu’il l’aime. « Tu comprends le japonais ou tu sais le parler ? » Bien sur, Sevan avait eu des apprentissages durant son année à Quantico cependant il avait une autre idée derrière la tête. « Je suis sûre que tu sais, c'est un truc du fbi ce genre de chose. » Il se met à rire « Et depuis quand tu t’y connais en FBI toi ? T’as regardé Quantico c’est ça ? » Il y avait de forte chance qu’elle ai regardé la série juste pour en savoir plus sur son ancienne profession. « Au moins tu ne pourras pas dire qu'avec moi tu n'ennuis. » Oh ça non, et pourtant cette fois c’était lui le responsable de ce petit canular seulement elle l’ignorait encore. Il s’approche d’elle et lui tend la main pour l’aider à se relever. « Allez viens, je suis sur qu’il y a une autre sortie quelque part on va bien trouver » Il attrape sa main, entrelace ses doigts avec les siens et se dirige sur un chemin parallèle à celui qu’ils ont emprunté plus tôt pour prendre les photos. « Oh, regarde là-bas, il y a de la lumière. On est peut-être pas les seuls enfermés » Sevan se dirige vers les lumières suivit par Liv, en quelques mètres ils arrivent jusqu’à un petit lac sur lequel passe un ponton et juste à côté une table ou sont allumés des chandelles. Des lanternes sont allumés dans les arbres. Deux couverts sont disposés sur la table et des cloches recouvrent les plats disposés sur la table. Sevan regarde Liv qui ne semble pas comprendre avec un sourire en coin. « Joyeux Anniversaire en retard mon amour » Qu’il lui murmure à l’oreille. « On est pas enfermé ne t’inquiète pas, il y a une sortie à quelques mètres derrière le lac. Seulement je voulais passer ce moment rien que nous deux, Sans toute la foule de Tokyo » C’était une surprise réussi non ? Gardant sa main dans la sienne il l’invite à avancer jusqu’à la table afin qu’elle puisse s’asseoir. Une fois installé il se place debout à côté d’elle « Donc on avait dit Ramen et Donburi c’est ça ? » Dit-il avant de lever les cloches pour lui laisser découvrir les plats. « Avoue que je suis doué pour les surprises quand même »



YOU ARE WHAT I WANT

Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autre qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être restée ou partie. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.
Revenir en haut Aller en bas

※ tokyo, turn off the lights and let it go. (livan)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération