Money make me smile [Jocelyn]

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 46
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ≡ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ≡ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ≡ Pio Esposito (Aaron Tveit) ≡ Martin Palmer (Ben Barnes) ≡ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester)
›› more about me

Money make me smile [Jocelyn] ✻ ( Ven 27 Avr - 14:08 )












« Les gars aujourd'hui est un grand jour, peut-être que je vais devenir une grande personne avec un véritable boulot. Vous pouvez y croire ? » Moi personnellement j'avais encore beaucoup de mal à y croire. Sans Asher pour m'aider et surtout convaincre sa copine que je pouvais faire un boulot de malade je n'en serais certainement là. D'ailleurs cet entretien me coûtait déjà une fortune parce que je m'étais rendu compte que je n'avais absolument rien de convenable à me mettre pour un entretien. J'aurai pu y aller avec mon costume de poulet, mais je n'étais pas sûr que cela aurait donné le résultat voulu. Après si j'y allais avec, j'aurai certainement gagné des points pour l'originalité et surtout Jocelyn ne m'aurait pas oublié de ci-tôt. Parce que j'étais en plein doute il fallait que je téléphone à Asher pour me rassurer. « Tu crois que je dois lui ramener quelque chose ou alors ça sera vu comme un pot de vin ? » Je ne savais plus rien. « Et comment je suis censé me comporter avec elle, alors que y'a pas 2 jours j'étais avec vous dans un bar en train de boire une bière et raconter mes dernières aventures de poulet » Alors effectivement elle avait bien rigoler, mais du coup c'était plutôt mauvais pour qu'elle puisse me voir comme quelqu'un de professionnel et compétent. Urg je détestais être en plein doute comme ça, cela ne me ressemblait absolument pas. J'étais le gars sympa, drôle et bouffon, de postuler à ce job. Trop de questions que je débitais à la vitesse de l'éclair à ce pauvre Asher qui devait faire semblant de bosser. Dans d'autres circonstances il aurait sûrement été ravi que je le dérange, mais là j'en doutais. Heureusement je pouvais quand même compter sur son soutien, il me sortait peut-être des phrases bancales et qu'on entendait dans toute bonne comédie romantique, mais cela fonctionnait à merveille avec  moi. « Merci beaucoup Asher James, je t'aime » Un jour peut-être que je devrais arrêter de lui dire ça au téléphone, ou même lui dire tout court. Un jour peut-être, mais pas tout de suite. En attendant il fallait vraiment que je me dépêche si je ne voulais pas être en retard. « Bon les gars, souhaitez moi bonne chance. Si c'est bon, ce soir je vous ramène de la salade et de la pizza » Un jour j'arriverais vraiment à leur faire manger de la pizza et faire le cri des ninjas.

En me garant devant l'adresse indiquée, je devais bien avouer que je ne me sentais pas le plus confiant du monde. L'envie de faire demi-tour était même très forte, ce qui était très con parce que je connaissais Jocelyn, qu'elle était sympa et qu'elle n'avait aucune raison de me traiter comme de la merde. Je soufflais un bon goût tout en me rendant compte à quel point j'étais ridicule. Certes j'avais quitté la comptabilité à peine mes études terminées, mais ce n'était pas pour autant que j'étais un bon à rien. J'avais plein d'autre qualité et surtout avec moi Jocelyn n'allait jamais s'ennuyer. Voilà, c'était comme ça qu'il fallait que je me vende.
En entrant dans le cabinet de Jocelyn, je fus accueilli par une secrétaire revêche et qui avait l'air de n'aimer que ses chats. Enfin si elle en avait. Peut-être qu'elle savait que j'étais là pour essayer de lui piquer sa place. « Bonjour charmante demoiselle, j'ai rendez-vous avec la non moins charmante Jocelyn Ahern-Fields » Vu la manière dont elle me regardait, j'avais vraiment l'impression d'être un monstre qui venait tout juste de sortir de la boîte de Pandore. « J'ai un bout de salade coincé entre les dents pour que vous me regardiez comme ça ? » Ou alors ma tête ne lui revenait tout simplement pas. Honnêtement tout était possible à ce niveau. Heureusement pour moi, Jocelyn sortait de son bureau pour me sortir de ce mauvais pas. Elle était parfaitement à l'heure. Ce qui me rendait un peu plus nerveuse quand on savait que j'avais tendance à être tout le temps en retard. « Oh bonjour Jocelyn, je crois que ta secrétaire vient de tomber complètement sous mon charme. Elle n'a pas dit un mot depuis mon arrivée. C'est un signe non ? » C'était même un signe très flagrant pour moi si on me demandait mon avis. Avec cette remarque j'avais réussi à faire sourire Jocelyn et pour moi c'était déjà une première victoire. A la suite de ça, elle m'invitait à entrer dans son bureau et une fois la porte fermé, j'étais en pleine crise existentielle. « Comme on se connaît, mais comme c'est aussi un entretien est ce que je dois continuer à te tutoyer ou alors te dire vous ? » En fonction de sa réponse peut-être que je me mettrais à pleurer ou pas. Ou alors peut-être que je lui parlerais de mes tortues,  je savais pas trop.  



lumos maxima


Anaïs est géniale, enfin c'est ce qu'elle croit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 251
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Karla sexy Souza
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Money make me smile [Jocelyn] ✻ ( Ven 11 Mai - 19:58 )


Oscar & Jocelyn

working hard for something we don't care about is called stress. working hard for something we love is called passion.



Son week-end avait été fabuleux.
Et c'était une belle garce.

A vrai dire, dire qu'elle était une belle garce n'était pas tout à fait exact. Parce qu'elle se sentait même être la pire traînée possible, à vrai dire. Pour situer les choses, la jeune femme était devenue ce qu'elle détestait. Une personne infidèle. Et elle s'en voulait. Une partie de jambes en l'air avec Lewis, ça n'aurait pas du arriver. Parce que oui, ils se tournaient autour depuis bien longtemps, mais est-ce que cela valait le coup qu'elle risque de décevoir Asher ? Pas du tout. Elle regrettait à vrai dire. Surtout qu'Asher avait décidé de l'embarquer en week-end et qu'elle avait adoré profiter de ce moment avec lui. Mais voilà, la jeune femme culpabilisait. Pourtant, Jocelyn était un oiseau libre. Elle n'avait pas d'attaches. Enfin en temps normal, elle n'avait pas d'attaches. Elle n'aimait pas être emprisonnée dans une histoire. Pas depuis son mariage complètement raté. Alors la jeune femme aurait peut-être dû y réfléchir à deux fois avant de décider de former un couple avec Asher. Mais en même temps, elle l'appréciait. Elle l'appréciait beaucoup. Es-ce que c'était suffisant pour que ça marche entre eux ? La jeune femme n'en savait rien. Mais elle se disait qu'elle n'allait pas le savoir. Parce que si leur relation débutait sur un mensonge … La jeune femme soupira. Elle avait mal à la tête à force de réfléchir. Ce n'était pas comme ça qu'elle aurait une réponse à son problème de toute façon. Elle allait devoir parler à Asher. Lui dire la vérité. Et ça n'allait pas être simple, ça, c'était une certitude. Du coup, la jeune femme repoussait l'idée dans sa tête et se noyait dans le travail. Et comme elle n'était pas d'une humeur très agréable, la jeune femme était encore plus en colère contre sa secrétaire que d'habitude. Dans son esprit, une secrétaire était supposée facilité sa vie, l'aider à s'organiser, répondre à son téléphone, lui rappeler ses rendez-vous importants. Or, Dana oubliait souvent de prendre des rendez-vous, lui passait des appels sans la prévenir en plein rendez-vous. Bref, elle n'était pas à la hauteur, en plus d'être carrément désagréable. Alors, en colère, la jeune femme avait décidé que c'était suffisant et qu'elle allait renvoyer la jeune femme. Elle lui avait annoncé la nouvelle trois jours auparavant et déjà Jocelyn avait une liste de candidats et de candidates pour la remplacer. C'était une bonne chose d'ailleurs, parce qu'elle avait besoin de la remplacer rapidement. Dans trois semaines, elle se retrouverait sans secrétaire. La jeune femme, en plus de ses rendez-vous, avait quelques entretiens à faire passer. Et celui du jour, elle allait le faire passer à l'ami d'Asher, lui-même. Elle avait d'abord été réticente, parce qu'elle avait rencontré Oscar dans un bar, deux jours plus tôt et que de ce qu'elle en savait, il était poulet publicitaire. Ce qui était très amusant et la jeune femme n'était pas du tout du genre à avoir des préjugés, mais elle voyait mal comment est-ce que son expérience de poulet pouvait lui être d'une quelconque utilité. Mais face aux compliments d'Asher à l'égard de son ami, elle avait fini par céder et par accepter de le recevoir en entretien. Après tout, elle pouvait bien lui accorder quelques minutes de son temps libre. Ce n'était pas grand-chose. La jeune femme regarda l'heure. Il était temps. Et comme elle ne faisait pas confiance à Dana, la jeune femme se leva pour aller chercher Oscar elle-même. « Oscar, bonjour. Pile à l'heure », fit-elle avec un sourire. La jeune femme jeta rapidement un coup d’œil à Dana, qui dévisageait Oscar avec insistance, sans le moindre sourire. C'était bien la raison pour laquelle Jocelyn devait se séparer d'elle. D'accord, là, elle était revêche justement parce qu'elle avait été licenciée mais elle n'était pas franchement plus agréable en temps normal. La jeune femme lui adressa donc un regard mauvais. « C'est un signe que ton charme fait effet, pour sûre. Mais entre je t'en prie », répondit-elle en désignant son bureau, un petit sourire amusé sur les lèvres. La jeune femme devait bien avouer que Oscar était plutôt drôle. C'était une bonne chose, il aurait un bon feeling avec les clients. Enfin, pas avec les clients coincés mais bon. La jeune femme entra dans son bureau à sa suite et referma la porte derrière lui. Face à ses inquiétudes, elle lui adressa un sourire rassurant. « Tu peux continuer à me tutoyer », affirma-t-elle. Après tout, ça aurait été légèrement ridicule de lui demander de la vouvoyer, maintenant qu'ils se connaissaient. La jeune femme lui désigna la chaise en face de son bureau d'un geste de la main. « Installe-toi je t'en prie », ajouta-t-elle avec politesse. La jeune femme pour sa part fit le tour de son bureau et s'installa dans son fauteuil. Elle voulait le mettre à l'aise et d'un autre côté, elle était bien trop sérieuse. Parce qu'elle ne voulait pas donner l'impression de faire du favoritisme d'une part et parce qu'elle recherchait la bonne personne pour travailler à ses côtés. « Alors dis-moi, quelles sont selon toi les qualités qui feraient de toi un bon candidat pour ce poste ? », demanda-t-elle avec un sourire encourageant. Après tout, ce n'était pas une question piège, il devait bien y avoir réfléchi avant de venir la voir, n'est-ce pas ?  



WORLD WITHOUT YOU
Do you know what it feels like to fall in your arms? Do you know what it feels like to love you ? I can taste every tear drop you've given me this far don't forget who it is that you are.
Revenir en haut Aller en bas

Money make me smile [Jocelyn]

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération