I need you and your tube + JULIAN

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/11/2016
›› Commérages : 446
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : shay mitchell la magnifique
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

I need you and your tube + JULIAN ✻ ( Sam 28 Avr - 15:21 )

julian&holia ⊹ Lorsque les deux ex-amant avait enfin fini par sortir de l’ascenseur Holia c’était empressé d’envoyer un message à son coéquipier qui devait certainement s’inquiéter de son retard. « J’étais coincé dans l’ascenseur, avec mon ex, j’arrive » Elle n’avait aucune envie d’en dire plus, aucune envie de parler de ce qui c’était passé dans cet ascenseur ou plutôt de ce qu’elle avait fini par découvrir. Encore sous le choc elle ne souhaitait qu’une chose, terminer sa journée de travail et rentrer chez elle. Dormir jusqu’au lendemain et espérer que tout ceci n’est été qu’un rêve. Lorsqu’elle arriva au commissariat la brune sentit tous les regards de ses collègues se poser sur elle. Il n’avait pas osé parler quand même ? « Alors Millson, on fait des cochonneries dans l’ascenseur avec son ex pendant la pause déjeuner » La brune sent son poing se serrer, elle lève les yeux vers Josh. Puis elle finit par s’approcher de lui, le regard menaçant, une fois à quelques centimètres de sa personne elle pointe son doigt vers lui. « Je suis vraiment pas d’humeur à entendre tes remarques stupides Josh, alors ferme là tu veux ! Parce que je pourrais bien perdre mon sang froid, plus rapidement que tu ne le crois » Josh c’est ce mec qui a toujours une remarque à faire sur absolument tout. Il ne peut pas s’empêcher de parler, de donner son avis, même lorsqu’il ne participe pas au débat. C’est ce type qui la pousse à bout. Et aujourd’hui Holia elle n’est pas d’humeur à se battre avec patience. « Alors maintenant je vais retourner faire mon boulot et toi tu vas rester bien tranquillement derrière ton petit bureau et fermer ta grande bouche » Les autres semblaient avoir compris plus rapidement que lui et avaient tous détourné le regard, se remettant chacun à leurs occupations.

La brune passa l’après-midi dans la voiture avec son coéquipier, Paul. Paul n’essaie pas de faire la conversation, il sait que la Millson ne veut pas parler. Alors il la laisse rester muette pendant presque toute l’après-midi, ne lui adressant la parole que lorsque le silence devient trop pesant, prenant bien soin d’éviter son accident d’ascenseur. Paul il la connait Holia, il sait comment agir avec elle et elle l’en remercie. Arrive finalement le moment de débaucher et la brune ne se fait pas prier pour prendre sa voiture en direction de chez elle. Toujours en uniforme il ne lui tarde qu’une chose, prendre une bonne douche brûlante. Ses pensées ne cesse de lui remémorer ses quelques minutes passé avec Sebastian le matin même. Elle repense à ce qu’il lui a dit, à toutes ces années passées sans savoir la vérité. Pourquoi lui avoir caché ça ? Holy elle lui en veut, peut-être encore plus qu’avant en fait. Elle a besoin de faire le vide, de le sortir de sa tête, elle a besoin de placer quelqu’un d’autres dans ses pensées pendant quelques heures. Elle a besoin de Julian. Alors, tandis qu’elle était presque arrivé jusqu’à sa villa, elle fait demi-tour, prenant la direction de haywood hill residence ou elle espère trouver le garçon. Arrivée devant l’immeuble elle remarque que la lumière est allumée, il est environ 20h. Elle se décide finalement à descendre de la voiture et sonne à la porte du Finch, ayant oublié qu’elle était toujours en uniforme. Il se chargerait bien de le lui enlever. Lorsqu’il ouvre finalement après quelques minutes d’attente elle lui sourit et jette un coup d’œil derrière lui « T’es tout seul ? Je te dérange pas ? » En vérité elle attendait surtout une réponse à la première question même si elle décida finalement d’y répondre toute seule. Il n’y avait aucun bruit, il était certainement seul. « Ca tombe bien parce que j’ai très envie de toi » Dit-elle en attrapant son T-shirt par le col et en se rapprochant de lui. Holia elle a besoin de se changer les idées et elle compte bien sur Julian pour s’en charger. Oui oui elle l’utilise totalement comme un pur objet sexuel. Elle finit par coller ses lèvres sur les siennes avec passion, l’obligeant à reculer et refermant la porte derrière elle en la poussant avec son pied. « Tu sais que tu m’as manqué » Ajoute t-elle entre deux baisers tandis que ses lèvres se dirigent vers son cou. « Et lui aussi m’a manqué » Dit-elle en glissant sa main jusqu’à son entrejambe. Mais Julian rechigne, marmonne et fini par la repousser. Qu’est-ce qu’elle a fait ? « Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? »


❝ you stupid boy❞ She laid her heart and soul right in your hands and you stole her every dream and crushed her plans. She never even knew she had a choice and that's what happens when the only voice she hears is telling her she can't
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/05/2017
›› Commérages : 354
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jake cutie pie McDorman
›› Schizophrénie : Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodriguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte).

Re: I need you and your tube + JULIAN ✻ ( Jeu 3 Mai - 17:51 )


Holia & Julian

Ich schließe die Augen und hoff' du bleibst hier. Ich kann nicht allein sein, es gibt nur ein Wir. Ein Teil von mir stirbt, wenn ich dich verlier'. Drum schließ ich die Augen und hoff' du bleibst hier.



Julian Finch poussa un soupire. Il avait passé toute la matinée à l'hôpital, mais sa mère avait fini par le chasser. A raison, d'ailleurs. Ce n'était pas de cette façon qu'il allait trouver du travail. Ce n'était pas de cette façon non plus qu'il allait les sortir de la galère. Apparemment, le destin se foutait très fortement de sa gueule. Pendant des mois, il cravachait pour une patronne qui n'avait aucune reconnaissance pour lui et sa mère allait très bien. Maintenant qu'il avait décidé d'envoyer paître cette mégère, les problèmes recommençaient. Et malheureusement on ne pouvait pas dire que la petite ville de Cap Harbor regorgeait d'offres d'emplois. Le jeune homme commençait à se demander s'il n'aurait pas mieux fait de continuer à serrer les dents et à travailler pour Eliza après tout. Ce n'était pas tant l'argent qui manquait, même si ça en faisait partie, mais la couverture santé qui allait avec. Maintenant il savait bien que les frais d'hôpitaux allaient de nouveau s'accumuler et qu'il n'aurait pas les moyens de les rembourser. Le jeune homme se gratta la tête et s'énerva contre le journal qu'il tenait en main. Il n'y avait rien dans ce foutu journal. Aucune proposition décente. Et ça l'énervait, putain. Comment est-ce qu'il allait s'en sortir ? Peut-être qu'il aurait dû demander à sa patronne de le reprendre, la supplier à genou même. Mais non. Le jeune homme avait bien plus de fierté que cela. Et puis sa mère ne l'aurait pas laissé faire de toute façon. Proche de la femme qui lui avait offert le cadeau le plus précieux, celui de la vie, Julian lui avait parlé de ce qui s'était passé, en lui épargnant quelques détails sordides. Il lui avait parlé d'un rapprochement, avant qu'elle ne le repousse violemment. Et elle était d'avis qu'il avait bien fait de quitter son entreprise. Toujours était-il que l'argent ne tombait pas du ciel. Agacé, le jeune homme décida de laisser tomber ses recherches pour ce soir. Il était 19h30, il avait besoin d'une bonne douche et de se nourrir. Et d'une bonne nuit de sommeil, accessoirement. Depuis l'annonce de la rechute de sa mère, ses nuits étaient agitées et il parvenait difficilement à trouver le sommeil. Il avait besoin de repos, sinon, sa tête allait finir par exploser. Le jeune homme nourrit le chat et fila sous la douche. Il venait à peine d'en sortir quand il entendit qu'on frappait à la porte. Tiens, il se demandait qui ça pouvait bien être. Sûrement Liv, qui venait s'assurer qu'il allait bien et qu'il ne se laissait pas mourir de faim. Le jeune homme dévala les escaliers pour aller ouvrir la porte et fut surprit de voir Holia devant chez lui. Non pas que c'était si surprenant que ça, mais généralement, c'était plutôt lui qui venait chez elle et non l'inverse. Le jeune homme était d'autant plus surprit que la jeune femme était toujours en tenue de travail. Il haussa les sourcils, perplexe. « tu n'as pas oublié quelque chose ? », demanda-t-il en désignant sa tenue de son index. Non pas qu'il ne la trouvait pas belle comme ça, mais il espérait qu'il n'y avait aucun voisin collé à la fenêtre, avant qu'ils pensent tous qu'il était impliqué dans une sorte de trafic ou quelque chose comme ça. « Oui je suis seul, ma … », commença-t-il. A vrai dire, Julian n'avait pas encore prit le temps de prévenir son ex petite-amie de l'état de santé de sa mère et il s'en voulait, parce que du coup, la situation était plutôt gênante. D'autant plus qu'Holia avait visiblement une idée derrière la tête et qu'elle n'était pas décidée à le laisser parler. « Holia … », fit-il. Non, ce n'était pas qu'il n'avait pas envie. Au contraire, ça lui ferait sans doute du bien. Et ça lui changerait les idées, au moins l'espace de quelques instants. Mais il voulait d'abord lui donner l'information principale. Ce qu'il n'eut pas le temps de faire, puisque déjà la jeune femme attrapait son col et l'embrassait, l'obligeant à reculer pour fermer la porte. Cette attaque surprise n'avait rien de désagréable. Au contraire, le jeune homme savourait ce baiser. Mais ce n'était pas correct selon lui de profiter d'Holia pour se changer les idées. Ah, s'il savait le pauvre homme. Elle aussi lui a manqué. Mais à vrai dire, alors que les lèvres de la jeune femme se dirigeaient vers son cou et sa main vers son entrejambe, le jeune homme était ailleurs. Il finit par soupirer, non pas de plaisir, mais de lassitude. « Holia … », répéta-t-il en s'emparant délicatement du poignet de la jeune femme pour écarter sa main. Tout bien réfléchi, il n'avait pas envie. Et puis d'ailleurs, qu'est-ce qui lui arrivait à Holia ? Il n'avait rien contre l'idée de servir de jouet sexuel, mais sa réaction était plutôt surprenante. Le jeune homme s'écarta un peu et la dévisagea. « Ma mère est à l'hôpital », déclara-t-il de but en blanc. Oui, il avait clairement décidé de casser l'ambiance. Et en même temps, il ne connaissait pas de moyen délicat d'annoncer une pareille nouvelle. « Sa leucémie est revenue », précisa-t-il. Le jeune homme passa ses mains sur son visage. Il n'avait pas envie qu'Holia se sente mal. C'était lui qui ne lui avait rien dit, c'était de sa faute. « Désolé de ne pas t'avoir prévenu. Tout est arrivé tellement vite … », ajouta-t-il. Enfin bon, ce n'était pas la seule chose qu'il avait à dire. Parce qu'il avait remarqué le comportement étrange de la brune et que ça aussi ça le travaillait désormais. « Je ne vais pas me plaindre que tu m'aies sauté dessus comme ça, ce n'est pas pour me déplaire, mais tu vas me dire ce que tu as ? », demanda-t-il finalement sans détour, peu disposé à débattre pendant des heures.



NIEMAND HÖRT DICH
Kraftlos stürzt sie in ihre Welt. Wie an jedem anderen Tag nimmt sie die Worte nicht wahr, die der Lehrer lustlos sagt. Hilflos verirrt sie sich und schnellt. Schnee weht gegen das Fenster vom Klassenzimmer sie fällt immer tiefer, bis das Klingeln sie verletzt aufblicken lässt. Im Eissturm verklingt dein Hilfeschrei. Niemand hört dich, niemand sieht dich. Im Eissturm kämpfst du ganz allein. Jeder friert hier, jeder verliert hier.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/11/2016
›› Commérages : 446
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : shay mitchell la magnifique
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: I need you and your tube + JULIAN ✻ ( Sam 19 Mai - 14:46 )

julian&holia ⊹ La brune a attendu ce moment ou enfin elle aurait des explications de la part de Sebastian pendant des années. Elle n’a jamais vraiment penser à la nature de ces paroles, à ce qu’il pourrait lui dire exactement. Non, bien souvent elle s’imaginait seulement lui dire tout ce qu’elle avait sur le corps, elle s’imaginait lui cracher toute sa haine et sa rancœur en plein visage. Elle s’imaginait lui demander des explications. Et c’était ce qu’elle avait fait mais elle ne s’attendait certainement pas à la réponse qu’il lui avait fourni. Elle avait passé toute l’après-midi à ressasser cette conversation. Elle était incapable de penser à autre chose. Toute cette haine qu’elle avait ressenti pendant tant d’années, c’était comme si désormais tout ça n’avait plus aucun sens, et pourtant elle ne pouvait se résoudre à lui pardonner. Ce flot d’émotion c’était trop pour elle, trop pour une journée, il fallait qu’elle se libère de tout ça et Julian était certainement la personne idéale pour lui changer les idées. En tant que féministe Holia déteste que l’on se serve des femmes comme objet sexuel et pourtant ce soir alors qu’elle frappait à la porte de Julian elle avait bien l’intention de faire exactement la même chose. Lorsqu’il ouvre la porte la jeune femme s’assure tout d’abord que personne n’est chez lui. Elle serait capable de mettre la personne dehors juste pour pouvoir obtenir ce qu’elle est venu chercher cela dit. « tu n'as pas oublié quelque chose ? » Elle jette un coup d’œil à sa tenue et hausse les épaules. Ca ne le fait pas fantasmer l’uniforme ? Tant pis pour lui. « Oui je suis seul, ma … » Elle ne lui laisse pas le temps de répondre que déjà elle s’agrippe à ses lèvres, refermant la porte derrière eux. Elle ne veux pas parler, elle veut seulement sentir son corps contre le sien et les mots seraient trop superflus ce soir. « Holia … » Mais Holia n’écoute pas, elle continue, laisse glisser ses lèvres sur sa peau, sa main jusqu’à son entrejambe mais celle-ci est bloqué dans son ascension par Julian. « Holia … » La jeune femme finie par s’écarter et fronce les sourcils. Elle ne comprend pas, bien trop fixé sur son objectif. « Ma mère est à l'hôpital » La main d’Holia retombe le long de son corps alors que sa bouche s’entrouvre. Elle est soudain pleine de remords et se recule, honteuse. « Sa leucémie est revenue » La brune le regarde, secoue la tête, baisse les yeux. « Je suis désolée Julian je ne savais pas » Bien sur qu’elle ignorait et puis en même temps elle ne lui avait pas vraiment laissé le temps de le lui dire. « Tu… Est-ce que ça va ? » Parce qu’elle ne sait pas quoi dire d’autre la brune, parce qu’elle sait combien sa mère compte pour lui, autant que la sienne pour elle. « Désolé de ne pas t'avoir prévenu. Tout est arrivé tellement vite … » Et pourquoi donc devrait-il s’excuser, c’était elle qui lui avait sauté dessus sans même s’inquiéter de s’il allait bien ou non. Elle n’avait pensé qu’à elle, comme souvent lorsqu’elle se sent mal. « T’as pas à t’excuser. C’est moi » Finalement elle aurait certainement mieux fait de rentrer chez elle, se doucher, dormir. Elle n’aurait pas eu à sentir ce malaise face à Julian. « Je ne vais pas me plaindre que tu m'aies sauté dessus comme ça, ce n'est pas pour me déplaire, mais tu vas me dire ce que tu as ? » Bon, celle-là elle ne s’y attendait pas faut bien le dire. « Parce que j’ai besoin d’une raison pour te sauter dessus ? l’envie c’est pas suffisant ? » Holia elle n’a aucune envie de parler de ce qui la tourmente, encore moins à Julian et encore moins maintenant qu’il vient de lui parler de sa mère et de sa maladie. Elle se sentirait tellement stupide d’être mal pour si peu. Mais Julian la regarde, insistant. « Je voulais juste passer un bon moment Finch c’est tout » Mais Julian il la connait, bien plus que ce qu’elle voudrait. Sous son regard toujours très insistant la brune finit par soupirer. « Ok, ok très bien, j’ai recroisé un ancien petit-ami que j’avais pas revu depuis notre rupture et je voulais me changer les idées ça te va comme réponse ? » Elle avait tût le nom du dit petit-ami volontairement car elle en avait déjà parlé à Julian bien qu’il ne sache pas réellement toute l’histoire. Personne ne sait pour le bébé, personne. Alors elle préférait éviter le sujet car il ne comprendrais pas pourquoi elle se mettait dans cet état, il ne comprendrait pas toute sa colère sans avoir toutes les informations. « De toute évidence c’était pas le bon soir pour passer te voir, je ferais mieux de rentrer chez moi et de te laisser tranquille » Décidemment la frustration sexuelle sa devient une habitude pour eux. « Embrasse ta mère pour moi » Bien que les deux amants ne soit restés en couple que très peu de temps Holia a eu l’occasion de rencontrer la mère de Julian a de nombreuses reprises et la savoir à l’hôpital la peine.


❝ you stupid boy❞ She laid her heart and soul right in your hands and you stole her every dream and crushed her plans. She never even knew she had a choice and that's what happens when the only voice she hears is telling her she can't
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/05/2017
›› Commérages : 354
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jake cutie pie McDorman
›› Schizophrénie : Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodriguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte).

Re: I need you and your tube + JULIAN ✻ ( Dim 3 Juin - 17:06 )


Holia & Julian

Ich schließe die Augen und hoff' du bleibst hier. Ich kann nicht allein sein, es gibt nur ein Wir. Ein Teil von mir stirbt, wenn ich dich verlier'. Drum schließ ich die Augen und hoff' du bleibst hier.



Ces derniers temps, Julian avait l'impression que tout lui échappait et qu'il ne contrôlait plus rien. En même temps, depuis qu'il avait quitté son job et qu'il se retrouvait au chômage, depuis que sa mère avait rechuté de son cancer, tout échappait à son contrôle. Il devait bien avouer que cela l'inquiétait. Parce qu'il n'avait pas la moindre idée d'où il allait. Il ne savait même pas ce qu'il pouvait bien faire pour changer cela. Ses recherches d'un nouvel emploi ne donnaient rien pour l'instant et il ne pouvait rien faire concernant la santé de sa pauvre mère. Alors oui, ces derniers temps, Julian se sentait un peu impuissant. Il avait l'impression d'être totalement inutile. C'était sans doute pour cette raison qu'il sortait bien moins souvent faire la fête avec ses amis et qu'il restait chez lui à ruminer. Alors il ne s'était pas attendu à retrouver Holia devant sa porte. Pas plus qu'il ne s'était attendu à ce qu'elle ne lui saute dessus de la sorte. Pauvre homme faible qu'il était. D'autant plus que la jeune femme semblait tout juste sortir de son service et qu'elle n'avait même pas prit la peine de sortir de son uniforme. Non pas qu'il était contre le fantasme de l'uniforme, mais c'était plutôt surprenant. En temps normal, Julian n'aurait pas été gêné par l'audace dont la jeune femme faisait preuve. Au contraire, une femme qui prenait les choses en main, il avait tendance à trouver ça sexy. Il aurait même répondu de façon favorable à cette attaque sur son corps. D'autant plus que pour une fois il était seul et ça arrivait plutôt rarement. Mais ce soir, Julian n'avait franchement pas envie. Et Julian qui n'a pas envie de sexe, ça n'arrivait franchement pas souvent. Mais là il n'avait pas envie. Pas du tout envie. Et il le fit comprendre à Holia. Il ne voulait pas du tout la faire culpabiliser, mais il voulait juste qu'elle comprenne pourquoi il n'était pas au taquet. Pour une fois, Julian avait tout simplement autre chose en tête. « C'est pas de ta faute Holia », souffla-t-il. A vrai dire, c'était de la sienne, parce qu'il n'avait pas pensé à la prévenir. Il avait juste tellement de choses en tête. Et de toute façon, Julian n'était pas du genre à parler de ça. Au contraire. Son groupe d'ami n'était pas au courant non plus que sa mère avait rechuté de sa maladie. Tout simplement parce qu'il avait trop de fierté pour demander de l'aide, tout simplement. « Ca va », finit-il par répondre. Et en même temps, venant de lui, ça n'avait rien de surprenant. Il était comme ça. Il mentait sur ce qu'il ressentait parce qu'il ne voulait surtout pas être un poids, un frein pour ses proches. A ses yeux il n'y avait rien de plus insupportable que des gens qui passaient leur temps à chouiner et il ne voulait pas faire la même chose. Malgré tout, il culpabilisait un peu de ne rien avoir dit à Holia et d'avoir par la même occasion totalement douché ses espoirs. D'autant plus qu'il avait clairement l'impression que ça avait jeté un froid entre eux. Ils étaient tous les deux là, comme deux abrutis, à s'excuser l'un à l'autre. Pour briser le silence gênant, il préféra demander pourquoi elle avait débarqué chez lui comme ça. Ce n'était pas qu'il avait un problème contre ça, mais c'était juste inhabituel. Sa réponse lui fit hausser les sourcils, mais il évita tout commentaire. Elle n'avait pas besoin d'une raison pour avoir envie, certes, mais quelque chose lui disait qu'elle avait quelque chose qui n'allait pas, quand même. « D'accord, d'accord », concéda-t-il face à l'insistance de la jeune femme. Il ne voulait pas la contrarier et si elle n'avait pas envie de lui dire ce qui n'allait pas il n'allait pas insister. Lui aussi était très secret concernant les choses qu'il ressentait et ce qu'il vivait, surtout s'il s'agissait de sa mère. Alors il ne pouvait pas vouloir des autres qu'ils racontent tout ce qu'ils avaient sur le cœur. Face à son regard insistant, la brune finit cependant par cracher le morceau. « Ça me va, mais ça ne me dit pas ce que ce jeune homme t'a fait pour que tu aies tant besoin de te changer les idées », répondit-il en haussant les épaules. Et d'ailleurs, de quel ex s'agissait-il exactement ? Il n'en avait aucune idée, mais Holia en avait trop dit, ou pas assez. En tout cas, malgré ses propres problèmes, il était tout disposé à l'écouter. Ce qui n'était visiblement pas du goût de la jeune femme qui semblait vouloir le quitter aussi vite qu'elle était arrivée. Cette fois, le jeune homme fronça les sourcils. « Ne sois pas bête, tu peux rester », protesta-t-il. Il n'avait pas envie de la voir partir. Maintenant qu'elle était là, il se rendait compte que ça lui faisait du bien d'avoir de la compagnie. « Je t'offre une bière et tu pourras te plaindre autant que tu veux de ton ex petit-ami, ça te va ? », proposa-t-il en espérant que cela suffirait à la faire rester.



NIEMAND HÖRT DICH
Kraftlos stürzt sie in ihre Welt. Wie an jedem anderen Tag nimmt sie die Worte nicht wahr, die der Lehrer lustlos sagt. Hilflos verirrt sie sich und schnellt. Schnee weht gegen das Fenster vom Klassenzimmer sie fällt immer tiefer, bis das Klingeln sie verletzt aufblicken lässt. Im Eissturm verklingt dein Hilfeschrei. Niemand hört dich, niemand sieht dich. Im Eissturm kämpfst du ganz allein. Jeder friert hier, jeder verliert hier.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/11/2016
›› Commérages : 446
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : shay mitchell la magnifique
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: I need you and your tube + JULIAN ✻ ( Dim 22 Juil - 15:45 )

julian&holia ⊹ Holia ce soir en sortant du travail après cette journée éprouvante elle n’avait pensé qu’à elle. A son petit confort, ses envies mais voila qu’elle se sentait bien mal à l’aise maintenant en apprenant que la mère de Julian était à l’hôpital. Elle aurait été prête à violer Julian sur place sans lui laisser le temps de parler alors que celui-ci n’en avait certainement pas envie. Elle s’en voulait et se sentait honteuse désormais. Finalement être resté coincé dans l’ascenseur avec son ex petit-ami semblait totalement insignifiant maintenant. « C'est pas de ta faute Holia » Peut-être pourtant si elle n’avait pas sauté tête baissé sur lui en l’attaquant avec ses lèvres peut-être se serait-elle rendu compte plus vite que quelque chose n’allait pas. Peut-être aurait-elle vu plus rapidement qu’il ne répondait pas à son baiser avec la même vigueur qu’à son habitude, qu’il avait tout juste posé ses mains sur elle. Elle aurait pu voir qu’il n’allait pas bien. Mais elle n’avait rien vu, et elle s’en voulait. « Ca va ». Elle sait qu’il ment mais ne dis rien. Après tout c’est elle qui l’a poussé à mentir en lui posant cette question. Elle sait que jamais il ne laissera voir qu’il n’est pas bien. Au contraire même il tente de changer de sujet de conversation en lui demandant pourquoi elle est chez lui. Et surtout pourquoi est-ce qu’elle lui a sauté dessus de la sorte. Mais Holy elle ne veut pas en parler, au contraire elle voulait faire tout sauf en parler. Elle avait justement besoin de sexe pour ne pas y penser, pour oublier. Devant le regard plus qu’insistant du Finch elle avait fini par cracher le morceau. Expliquant brièvement qu’elle avait recroisé un ex petit-ami. « Ça me va, mais ça ne me dit pas ce que ce jeune homme t'a fait pour que tu aies tant besoin de te changer les idées » Oui et bien ça en revanche il pouvait toujours courir pour qu’elle le lui raconte. « Je le porte pas dans mon cœur c’est tout » Il y a un monde entre sa relation avec Seb après leur rupture et sa relation avec Julian. Il faut dire aussi que les circonstances de leur rupture sont bien différentes. Et puis dans l’une des deux histoires il y avait également un enfant dans l’équation. Si Julian avait toujours été là pour elle quand elle en avait besoin, contrairement à Seb, elle ne voulait pas pour autant abuser de son hospitalité et décida qu’il était certainement mieux pour elle de rentrer. Julian avait bien d’autres choses à penser que de passer du temps à écouter Holia se lamenter quand elle n’en avait même pas le droit. « Ne sois pas bête, tu peux rester ». Elle secoue la tête négativement prenant déjà la direction de la porte quand Julian reprend « Je t'offre une bière et tu pourras te plaindre autant que tu veux de ton ex petit-ami, ça te va ? » Elle se stoppe, tourne la tête vers lui et le regarde. Après tout peut-être qu’un peu de compagnie leur fera du bien à l’un comme à l’autre non. « C’est d’accord pour la bière mais j’ai pas très envie de parler de lui » Holia s’installa sur le canapé, enlevant la chemise de son uniforme dans laquelle elle avait bien trop chaud, se retrouvant les bras nus, avec son débardeur noir qu’elle portait en dessous. Quelques instants plus tard Julian reviens avec une bière qui semble sortir du frigo comme s’il était toujours préparé à toutes les occasions « Ne me dis pas que t’as tout le temps des bières au frais ? » Julian s’installe à côté d’elle et la jeune femme boit une gorgée de la boisson qu’il vient de lui offrir. « Je me suis retrouvé enfermé dans un ascenseur avec cet enfoiré ! Non mais t’y crois ça ? C’est pas le genre de truc qui est censé arriver que dans les films ? » Des fois Holia à l’impression que sa vie entière est un mauvais film. Ah oui et comme vous l’aurez remarqué elle a changé d’avis quant au fait de ne pas parler de Seb. Peut-être que se défouler en l’insultant de tous les noms lui fera oublier son envie de sexe. C’est de l’auto-défrustration. Si si je vous assure que ça existe. « C’est lui qui est parti quand j’avais le plus besoin et quand il c’est retrouvé avec moi dans l’ascenseur il a lâché un truc du genre oh merde fais chier je suis enfermée avec elle. Non mais t’y crois ? » Toute la colère qu’elle avait gardé en elle durant l’après-midi était en train de sortir et elle n’était pas sur de pouvoir s’arrêter. « Je te jure que s’il n’y avait pas eu de caméras dans cet ascenseur je l’aurait mis au sol et l’aurait frappé jusqu’à ce qu’il parle » Et elle se rendit compte à cet instant qu’elle en avait peut-être un peu trop dit. Qu’il parle de quoi allait certainement se demander Julian. Elle but une nouvelle gorgée. « Mais peu importe j’ai dit que je ne parlais pas de lui et j’en ai déjà bien trop parlé. » Il était là à l’écouter parler d’elle et de ces petits problèmes alors que sa mère était à l’hôpital. Comment faisait-il ? « Depuis combien de temps ta mère est à l’hôpital Julian ? »


❝ you stupid boy❞ She laid her heart and soul right in your hands and you stole her every dream and crushed her plans. She never even knew she had a choice and that's what happens when the only voice she hears is telling her she can't
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/05/2017
›› Commérages : 354
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jake cutie pie McDorman
›› Schizophrénie : Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodriguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte).

Re: I need you and your tube + JULIAN ✻ ( Sam 11 Aoû - 18:43 )


Holia & Julian

Ich schließe die Augen und hoff' du bleibst hier. Ich kann nicht allein sein, es gibt nur ein Wir. Ein Teil von mir stirbt, wenn ich dich verlier'. Drum schließ ich die Augen und hoff' du bleibst hier.



Cette soirée était un peu bizarre. Julian était toujours ravi de passer du temps en compagnie d’Holia. Mais la jeune femme avait débarqué chez lui chaude comme la braise. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, Julian n’avait pas envie. Oui, c’était choquant. #Drama. Mais en ce moment, Julian avait tout un tas de choses en tête et il n’était même pas sûr de pouvoir. Certes, ça lui aurait changé les idées. Mais s’il se mettait à penser chimiothérapie en plein acte, pas sûr que ce qu’il avait entre les jambes allait accepter de se tendre fièrement. Non, au contraire, c’était le calme plat. Il ne l’aurait certes pas expliqué de cette façon à Holia, mais c’était très exactement ce qu’il se passait. Ce n’était pas qu’elle n’était pas belle ou pas désirable. Mais la machine était en panne et fermée pour travaux. Ce n’était pas de sa faute si elle n’était pas aux courants des problèmes du jeune homme ceci dit. Secret, comme à son habitude, Julian n’avait rien dit. Et oui, il méritait des claques. C’était un très bon ami, le genre à l’écoute et dévoué, mais alors quand il s’agissait d’ouvrir son cœur, c’était fini. Il avait confiance en ses potes, là n’était pas la question. Le problème, c’était plutôt qu’il refusait toute forme de compassion. Julian était allergique aux mots doux et affectueux qui remontaient le moral. Bref, il était un peu chiant. Cacher ses sentiments était devenu une habitude pour lui. Mais il ne voulait pas qu’Holia se sente coupable. Elle n’était pas responsable du fait d’être dans l’ignorance, puisque c’était un sale con. Mais dans le fond, ils étaient un peu pareils. Pas qu’Holia était une sale conne, pas du tout. Mais il n’était pas du genre à dire les choses ni à se plaindre. Mais Julian était tout disposé à écouter ses problèmes. Au contraire, il préférait parler de ceux de la brune que des siens. Et oui totalement il fuyait devant ce qui le dérangeait.

Il finit par apprendre qu’elle n’était pas bien à cause de son ex et ça, il pouvait parfaitement le comprendre. Il ne connaissait sûrement pas toute l’histoire, mais il en savait suffisamment pour savoir qu’elle devait être retournée. Julian lui adressa un sourire plein de douceur. Les peines de cœur, c’était parfois douloureux. « Tu veux que j’aille lui casser les jambes ? », proposa-t-il avec toute la gentillesse du monde. S’il pouvait rendre service. Il était comme ça Julian, il aimait rendre service et proposer ses talents. Bon, surtout, il espérait pouvoir faire naître un petit sourire sur le visage de sa brune préférée. Julian il en a beaucoup des brunes préférées, mais chut. Il ne voulait pas qu’elle s’en aille. Il n’était peut-être pas disponible pour une soirée de sexe endiablé, mais il était disponible pour lui prêter son oreille. Sauf si elle voulait la mordre. Parce que dans le fond, Holia était très importance à ses yeux. Certes, leur relation de couple avait été un désastre, parce qu’ils étaient incapables de ne pas se disputer. Mais comme amis, ils étaient géniaux. En tout cas, Julian aimait sa relation avec la brune maintenant que la pression du couple avait disparue. Ils s’entendaient tellement mieux. Suffisamment bien en tout cas pour qu’il lui propose de passer la soirée ensemble, une bière à la main, à se plaindre de leurs problèmes. Enfin surtout de ceux d’Holia, lui il n’aimait pas raconter ses tracas. « Tu peux parler de ce que tu veux. Tu peux même te plaindre de ton boulot si tu veux », proposa-t-il. Bref, elle faisait bien tout ce qui lui plaisait, Julian était totalement d’accord sur le sujet de conversation de son choix. Après tout, c’était à ça que les amis servaient. Et il était son ami. Il était là pour elle. Qu’importe comment elle voulait qu’il soit là pour elle. Il la laissa s’installer à son aise, tandis qu’il disparaissait dans la cuisine, pour en revenir avec deux bières bien fraîches. « Bien sûr que si j’en ai toujours au frais. C’est la base madame », répondit-il en secouant la tête, scandalisé. Il ne supportait pas les gens qui proposaient des bières chaudes. Ça s’apparentait un peu à de la pisse de chameau aux yeux du blond. Hors de question qu’il consomme ça. Mais la révélation que lui fit Holia lui passa l’envie de faire un commentaire. Il s’installa dans le fauteuil, soudain redevenu sérieux. « Tu sais … Je suis du genre à penser que le destin à un sacré sens de l’humour », fit-il avec un rire nerveux. Parce que oui, se retrouver enfermé dans un ascenseur avec son ex, c’était franchement un mauvais coup du destin. « Il a vraiment osé ? Franchement j’espère que tu lui as collé une bonne baffe », répliqua-t-il en secouant la tête. Oui, Julian était ce genre de pote à encourager les violences physiques. Ben quoi ? Ça n’avait jamais fait de mal à personne de coller une bonne baffe à un connard. Au contraire, ça avait un effet clairement libérateur. « T’aurais pas pu faire genre que tu appréhendais un suspect ? », demanda-t-il. Elle était flic après tout. Et en uniforme, de ce qu’il en savait. Bon ça faisait un peu mauvais genre un flic filmé en train d’agresser quelqu’un dans un ascenseur, mais pas plus qu’une riche héritière en train de se faire draguer par un pompier. Le jeune homme se demanda vaguement de quoi Holia voulait le faire parler ceci dit. Mais il n’insista pas, constatant que la jeune femme n’avait pas très envie d’en parler. « Tu sais, si tu as besoin de parler, je suis là pour t’écouter. Je ne te jugerais pas », finit-il par dire. Non, il ne la forçait pas à se confier, mais si jamais elle en avait besoin, il était tout disposé à écouter. Ses deux oreilles fonctionnaient encore parfaitement, malgré la musique qu’il écoutait parfois à fond. « Ça fait quelques jours », répondit-il après un moment de silence, pas ravi que la conversation ne revienne sur lui. Mais elle lui avait confié ce qui n’allait pas, il pouvait bien en faire autant. « C’est une rechute de sa leucémie. Elle était au courant depuis quelques semaines, mais elle n’a rien dit. Apparemment, c’est plus grave que la première fois. Les médecins disent qu’elle risque d’avoir besoin d’une greffe de moelle osseuse », expliqua-t-il. Pourquoi était-ce sa mère qui était malade et pas son sale enfoiré de père ? Comme Julian le disait précédemment, le destin avait parfois un drôle de sens de l’humour.



NIEMAND HÖRT DICH
Kraftlos stürzt sie in ihre Welt. Wie an jedem anderen Tag nimmt sie die Worte nicht wahr, die der Lehrer lustlos sagt. Hilflos verirrt sie sich und schnellt. Schnee weht gegen das Fenster vom Klassenzimmer sie fällt immer tiefer, bis das Klingeln sie verletzt aufblicken lässt. Im Eissturm verklingt dein Hilfeschrei. Niemand hört dich, niemand sieht dich. Im Eissturm kämpfst du ganz allein. Jeder friert hier, jeder verliert hier.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/11/2016
›› Commérages : 446
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : shay mitchell la magnifique
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: I need you and your tube + JULIAN ✻ ( Mar 18 Sep - 15:51 )

julian&holia ⊹ Lorsque Julian expliqua à la brune que sa mère était à l’hôpital celle-ci se sentit tellement mal à l’aise qu’elle aurait voulu s’enfuir en claquant la porte et ne plus jamais revenir. De toute évidence Julian était loin d’avoir envie de s’envoyer en l’air et à vrai dire elle n’en avait pas vraiment envie non plus. Non ce qu’elle voulait c’était se changer les idées alors bien sur elle avait pensé au sexe en première intention mais finalement est-ce qu’elle avait vraiment envie d’écarter les cuisses ? Peu importe de toute manière parce que maintenant que Julian lui a parlé de sa mère elle n’a plus du tout envie. Si elle sait qu’il n’a pas pour habitude de se confier facilement elle ne peut s’empêcher pour autant de lui en vouloir un peu. Le soucis n’est pas qu’elle n’était pas au courant c’est qu’elle est persuadé qu’il n’a mis personne au courant et qu’il reste là à ruminer tout seul depuis des jours et des jours. Comme elle sait qu’il ne parlera pas facilement elle finit par lui expliquer la vraie raison de sa venue ici. Autrement dit Sebastian. « Tu veux que j’aille lui casser les jambes ? » Elle sourit et secoua la tête « C’est tentant j’avoue mais non, je préfère m’en occuper moi-même » Et elle commencera certainement par un coup de pied dans les bijoux de famille avant de viser les jambes, c’est beaucoup plus efficace. Et oui que croyez vous qu’on apprend à l’école de police. On apprend à interpeller des criminels de la façon la plus rapide possible et le coup de pied entre les jambes fait partie des techniques les plus efficaces sans aucun doute. Holia elle ne voulait pas l’embêter Julian, il avait certainement bien trop de choses à penser et n’avait pas besoin du Holia sauvage énervé a ses côtés. « Tu peux parler de ce que tu veux. Tu peux même te plaindre de ton boulot si tu veux » Finalement elle se dit qu’ils ont certainement pris l’une des meilleurs décision de leur vie en décidant de rompre ces deux-là, parce que s’ils avaient continué à essayer de sauver leur couple alors aujourd’hui elle ne serait certainement pas assise à côté de lui. Elle aurait perdu l’un de ses meilleurs amis. En parlant de meilleur ami elle va devoir parler à Jay de sa rencontre avec Seb. Mais pas maintenant. Maintenant ce qu’elle voulait c’était boire et se plaindre et Julian semblait avoir tout ce qu’il faut pour ça. Deux oreilles pour l’écouter et des bières dans le frigo « Bien sûr que si j’en ai toujours au frais. C’est la base madame » Elle sourit la brune, attrape la bouteille en verre et boit une grande gorgée sans même demander un verre à Julian. Holia elle boit sa bière au goulot c’est pas une princesse sorry. « Tu sais … Je suis du genre à penser que le destin à un sacré sens de l’humour » En effet drôle de sens de l’humour. « Il a vraiment osé ? Franchement j’espère que tu lui as collé une bonne baffe » Elle sourit en voyant Julian prendre son parti. Certainement qu’il trouvait sa réaction exagérée et pourtant il ne laissait rien paraître, s’offusquant des mêmes choses qu’elle, faisan passer Seb pour le pire des enfoirés. Elle l’aime son Julian. « Je ne me suis pas défoulé autant que je l’aurais voulu mais oui il a fini par se ramasser ma main en pleine figure » Et il l’avait amplement mérité d’après la brune. « T’aurais pas pu faire genre que tu appréhendais un suspect ? » Elle hausse les épaules. Pas sur que ça aurait fonctionné et puis elle commence à en avoir marre d’envoyer en taule toutes les personnes autour d’elle. « Tu sais, si tu as besoin de parler, je suis là pour t’écouter. Je ne te jugerais pas » Elle le regarde mais change bien vite de sujet car elle a besoin d’en parler, oh sa oui, mais elle ne le fera pas. Alors elle préfère lui demander depuis combien de temps sa mère est à l’hôpital. Elle préfère le faire parler de lui pour ne pas parler de Seb mais aussi et surtout parce qu’elle sait qu’il n’en parlera pas si elle ne lui force pas la main. Et il a besoin d’en parler, elle sait que ça lui fera du bien. « Ça fait quelques jours » Elle reste silencieuse attend qu’il continue, ce qu’il finira par faire elle le sait. « C’est une rechute de sa leucémie. Elle était au courant depuis quelques semaines, mais elle n’a rien dit. Apparemment, c’est plus grave que la première fois. Les médecins disent qu’elle risque d’avoir besoin d’une greffe de moelle osseuse » Elle voudrait lui dire à quel point elle est désolé, elle voudrait lui dire qu’elle est là pour lui et pour sa mère mais elle sait que Julian ne veux pas de sa pitié alors elle demande. « Ils ont trouvé un donneur ? » Holia elle n’y connait rien en médecine et se demande si c’est compliqué de trouver un donneur de moelle osseuse. « De toute manière si elle a ton sale caractère alors elle est pas prête de se laisser faire par cette leucémie, elle va lui dire d’aller se faire foutre rapidement une bière à la main » Holia elle essayait de détendre l’atmosphère, elle essayait de le faire sourire le blond. « Elle a le droit de boire de l’alcool ? Parce que si non alors je bois à son honneur » Et sur ces paroles elle avala le reste de sa bière d’une traite comme si elle avait fait ça toute sa vie. Mais la vérité c’est qu’elle n’avait jamais fait ça et qu’à peine elle eut fait ça qu’elle le regretta sentant son estomac devenir bien trop lourd d’un coup « Tu m’étonnes que vous avez un gros bide vous les mecs quand vous buvez des bières tout le temps, j’ai l’impression d’être enceinte d’un coup avec juste une bière » Elle repose alors la bouteille vide sur la table pensant que la bière n’est vraiment pas faite pour elle. Elle repose finalement son regard sur Julian et lui dit « Moi qui pensais que me voir en uniforme serait un de tes fantasmes » Elle préféré le taquiner, rigoler plutôt que de penser à Seb. « Peut-être que je reviendrais avec un jour ou tu seras plus opérationnel »


❝ you stupid boy❞ She laid her heart and soul right in your hands and you stole her every dream and crushed her plans. She never even knew she had a choice and that's what happens when the only voice she hears is telling her she can't
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/05/2017
›› Commérages : 354
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jake cutie pie McDorman
›› Schizophrénie : Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodriguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte).

Re: I need you and your tube + JULIAN ✻ ( Ven 28 Sep - 18:00 )


Holia & Julian

Ich schließe die Augen und hoff' du bleibst hier. Ich kann nicht allein sein, es gibt nur ein Wir. Ein Teil von mir stirbt, wenn ich dich verlier'. Drum schließ ich die Augen und hoff' du bleibst hier.



La relation de Julian et de Holia avait toujours été particulière. Mais le jeune homme était avant tout son ami. Certes, il avait parfaitement conscience qu’en étant son ami, il aurait du lui faire part des problèmes de santé de sa mère. Mais c’était simple, Julian avait toujours eu bien plus de facilité à parler des problèmes des autres que des siens. Il était bien souvent mal à l’aise quand il était le centre de l’attention de tout le monde. Et puis, il n’aimait ni obtenir de la pitié, ni de la compassion. Maintenant qu’il avait rejeté Holia, il se sentait un peu coupable. Elle s’était ridiculisée par sa faute et il s’en voulait un peu. Ce n’était pas son but, son désir, son envie. Et puis, il savait qu’elle aurait comprit s’il avait prit la peine de lui expliquer. Mais il ne pouvait pas revenir en arrière. Par contre, il pouvait être là pour elle. C’était ce qu’il essayait de faire en l’écoutant parler de son ex. Julian ne connaissait pas toute l’histoire entre les deux, mais il en savait suffisamment pour être au courant que c’était un sujet sensible pour la brune. Elle avait souffert. Rien que pour ça, Julian était volontaire pour aller briser les jambes de ce sale type. Sale type qu’il ne connaissait pas d’ailleurs et oui il assumait le fait que sa décision soit totalement arbitraire. « D’accord, d’accord, mais si jamais tu changes d’avis, tu sais où me trouver », rétorqua-t-il en lui adressant un clin d’œil. C’était une idée comme une autre d’ailleurs, de viser les jambes. Si elle préférait, il pouvait viser les bijoux de famille aussi. Dans tous les cas, si Julian n’était pas quelqu’un de violent en temps normal, il était le premier à défendre ses amis. Et si Holia avait été blessée, alors elle méritait d’être défendue.

Mais elle avait plus envie de fuir qu’autre chose. Julian était pourtant totalement disponible pour elle. S’il ne l’attendait pas, il devait bien avouer qu’il était content de l’avoir chez lui au final. Elle allait l’aider à se changer les idées. Pas qu’il était en train de l’utiliser, pas du tout. Mais le jeune homme était content d’avoir de la compagnie. Trop fier pour en demander, il n’avait parlé de toutes cette histoire qu’à très peu de gens. Liv par exemple était au courant. Mais il n’avait toujours pas digéré ce qu’il avait apprit à son sujet et quelque chose lui disait que ça lui prendrait un peu de temps avant qu’il ne réussisse à s’y faire. Alors toute compagnie était bonne à prendre. Et tout sujet de conversation qui pouvait lui faire penser à autre chose aussi d’ailleurs. Le tout accompagné d’une bonne bière bien fraîche. Julian n’avait besoin de rien d’autre. Et ça tombait bien, parce que cela semblait suffire à la brune. Tandis qu’il l’écoutait, il avalait une gorgée de sa bière, avant de l’encourager dans son objectif de vengeance. Bien entendu qu’il la soutenait. De façon purement non objective, mais il la soutenait. « C’est une bonne chose de lui remettre les idées en place. Et puis, si tu le recroises, tu pourras t’accorder un deuxième round, au cas où le message n’était pas passé », rétorqua-t-il en haussant les épaules. En tant qu’homme ayant eu le cœur brisé, il soutenait toutes les personnes ayant déjà eu le cœur brisé. De façon totalement aveugle et arbitraire. Un jour, les cœurs brisés se vengeront et ça ne sera pas beau à voir. Il le promettait, le Finch.

D’ailleurs, le blond aurait pu continuer à parler de Sebastian encore longtemps. Tout sauf parler de sa mère. Il n’aimait pas parler de ces choses là. Il n’aimait pas montrer que le poids des responsabilités écrasait ses épaules. Sa mère lui avait dit l’autre jour que normalement, c’était à elle de s’occuper de lui et non l’inverse. Ça lui avait brisé le cœur. Et ça lui brisait d’autant plus le cœur qu’au final, il ne pouvait pas faire grand-chose. « Non. Pour l’instant ils ont testé l’entourage, mais je ne suis pas compatible. Alors elle a été inscrite sur la liste des demandeurs et … On doit attendre », expliqua-t-il en haussant les épaules. C’était sans doute le pire. L’attente. Ne pas savoir. Parfois, ça l’empêchait de dormir la nuit. Et ça se voyait d’ailleurs sur ses traits tirés et fatigués. La remarque de la brune le fit rire. « Mon sale caractère je ne sais pas, mais elle est tenace. Alors il y a des chances qu’elle lui dise effectivement d’aller se faire foutre », répliqua-t-il. D’après ses médecins, elle était une véritable battante. Et c’était une bonne chose. Julian ne la laisserait de toute façon pas se laisser abattre. C’était hors de question, il ne l’accepterait jamais. « Elle n’a pas le droit, mais tu as raison, buvons en son honneur », fit-il avec un sourire. En général, il buvait parce que c’était l’anniversaire de quelqu’un quelque part. Ce soir, il portait sa bière à ses lèvres pour sa mère. Il avait d’ailleurs descendu la moitié de sa cannette et il se sentait mieux maintenant. Holia reprit la parole et Julian ne put s’empêcher d’éclater de rire. « Petite nature », se moqua-t-il. Et puis, comment ça il avait un gros bide ? Le jeune homme haussa les sourcils, feignant d’être totalement indigné. Ce qu’il était. « Et puis comment ça j’ai un gros bide ? », s’exclama-t-il. Il souleva son t-shirt, dévoilant ses tablettes de chocolat. Apparemment, Holia avec les souvenirs confus, il devait remédier à cela. « Tu vois, ça c’est pas gros », protesta-t-il. C’était même musclé et bien dessiné. Heureusement qu’il avait une grande âme et qu’il était capable de lui offrir une piqûre de rappel. « Je dois bien avouer que te voir dans cette tenue ne me laisse pas indifférent », finit-il par répondre, en laissant son regard courir sur ses formes. Bon, d’accord, elle était carrément sexy dans cet uniforme. « Quoi que j’attends toujours de te voir habillée en Wonder Woman », la taquina-t-il. Bon, apparemment il pouvait toujours rêver pour voir Gal Gadot débarquer dans sa chambre, plus sexy que jamais. Donc une jolie brune déguisée en Wonder Woman, il ne dirait pas non. « Hé ! Je suis opérationnel. La machine est toujours opérationnelle. C’est le cerveau qui ne suit pas, pour une fois que je m’en sers », protesta-t-il. Non mais elle n’allait quand même pas oser remettre en question la fonctionnalité de sa machine, la vilaine. « Mais libre à toi de tenter de me vider l’esprit », rétorqua-t-il soudain en lui lançant un de ses éternels sourires insolents, dont il avait le secret.



NIEMAND HÖRT DICH
Kraftlos stürzt sie in ihre Welt. Wie an jedem anderen Tag nimmt sie die Worte nicht wahr, die der Lehrer lustlos sagt. Hilflos verirrt sie sich und schnellt. Schnee weht gegen das Fenster vom Klassenzimmer sie fällt immer tiefer, bis das Klingeln sie verletzt aufblicken lässt. Im Eissturm verklingt dein Hilfeschrei. Niemand hört dich, niemand sieht dich. Im Eissturm kämpfst du ganz allein. Jeder friert hier, jeder verliert hier.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/11/2016
›› Commérages : 446
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : shay mitchell la magnifique
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: I need you and your tube + JULIAN ✻ ( Dim 21 Oct - 14:37 )

julian&holia ⊹ Bien qu’Holia soit un peu vexé de n’apprendre qu’aujourd’hui que la mère de Julian est de retour à l’hôpital il serait un peu déplacé de sa part de lui en vouloir quand on sait qu’elle fonctionne de la même manière que le blond. Autrement dit elle n’aime pas bien parler de ses problèmes persos et préfère davantage écouter les autres. D’ailleurs en frappant à sa porte quelques minutes plus tôt elle n’avait pas pour intention de lui expliquer pourquoi elle avait ressenti le besoin de venir chez lui. Et puis finalement elle avait changé d’avis, Julian avait besoin de parler et au fond elle aussi alors elle pensa que si elle se livrait il serait peut-être plus facile pour lui d’en faire autant. Alors elle lui avait parlé de Sebastian, de sa rencontre avec lui dans l’ascenseur, la façon dont il c’était comporté, la façon dont elle avait réagi. Finalement lorsque l’on connait un minimum la brune on peut dire qu’elle était resté plutôt calme puisque Seb s’en était sorti sans rien de casser avec seulement une joue un peu rouge signe de la gifle qu’elle lui avait donné « D’accord, d’accord, mais si jamais tu changes d’avis, tu sais où me trouver » Elle sourit la brune. Mais si quelqu’un doit un jour frapper Seb pour ce qu’il a fait ce sera elle et personne d’autres. Cela lui fera tellement de bien qu’elle ne peut pas laisser cette joie à quelqu’un d’autres. Mais ce soir Holia n’avait aucune envie de retrouver Sebastian pour lui mettre un bon coup de pied dans les bijoux de famille, non ce soir elle voulait se changer les idées. Et par-dessus tout penser à tout sauf au brun qui avait déjà assez gâché sa journée comme ça. Alors elle avait fait un arrêt chez Julian en espérant pouvoir profiter de son corps le temps de quelques heures. Même quelques minutes lui suffirait en fait. Juste assez pour se changer les idées. « C’est une bonne chose de lui remettre les idées en place. Et puis, si tu le recroises, tu pourras t’accorder un deuxième round, au cas où le message n’était pas passé » Oh ca il pouvait compter sur elle pour se venger. Mais avant de se venger elle désirait avant tout connaître la vérité sur cette fameuse nuit et les menaces de Seb étaient loin de l’effrayer. Elle n’a jamais eu peur de personne la brune, et encore moins de son lâche d’ex petit ami. La brune considéra qu’elle lui avait déjà accordé bien trop d’importance pour la journée et désira donc changer de sujet en questionnant Julian à propos de sa mère. C’était loin d’être de la curiosité mal placé, elle s’inquiète réellement la brune, alors elle questionne, essaie d’en savoir plus. Essaie de comprendre si la mère de Julian a encore une chance de s’en sortir ou non. « Non. Pour l’instant ils ont testé l’entourage, mais je ne suis pas compatible. Alors elle a été inscrite sur la liste des demandeurs et … On doit attendre » La brune l’écoutait, le cœur lourd. Elle aurait voulu se proposer pour savoir si elle était compatible mais elle savait que Julian refuserait. Peut-être devrait-elle aller se faire tester quand même, sans lui en parler. Après tout ce n’est pas grand-chose, de la moelle osseuse elle en a d’autres ce n’est pas comme un cœur ou encore un foie. Holia elle veut aider son ami, elle veut aider sa mère et si ce simple test peut lui permettre de lui sauver la vie la brune n’hésitera pas une seule seconde. « Je suis sur qu’ils trouveront rapidement quelqu’un. Avec tous les donneurs qui existe ils finiront bien par trouver » Elle comptait bien lui donner une chance de plus en allant elle-même faire le test dès le lendemain. Si la brune n’était pas sur de pouvoir sauver la vie de maman Finch elle était en tout cas sur d’une chose c’était que maman Finch devait être une battante à voir son fils alors elle était persuadé qu’elle se battrait jusqu’au bout. « Mon sale caractère je ne sais pas, mais elle est tenace. Alors il y a des chances qu’elle lui dise effectivement d’aller se faire foutre » La brune sourit et propose alors de trinquer en l’honneur de maman Finch qui le mérite bien., « Elle n’a pas le droit, mais tu as raison, buvons en son honneur » Elle leva sa bière et avant de la porter à sa bouche répliqua « A maman Finch et à la leucémie qui peut bien aller se faire foutre ! » Holia voulait le faire parler le blond mais ne voulait pas pour autant lui saper le moral alors elle reprit la parole une main sur le ventre. Boire une bière cul sec n’était vraiment pas fait pour elle. « Petite nature » Peut-être bien. « Et puis comment ça j’ai un gros bide ? » Elle a pas dit lui précisément, elle a dit les mecs en général. Mais il était trop tard pour le lui préciser, Julian était déjà vexé et tenait déjà à se justifier en dévoilant son torse musclé. « Tu vois, ça c’est pas gros » En effet ça ne l’était pas et la vue était même plutôt agréable d’ailleurs. « Je n’ai pas dit que TU avais un gros ventre je te ferais dire, mais merci pour la petite exposition ça fait du bien à mes mirettes » Du coup si elle lui dit qu’il à un petit engin il va également le lui montrer ? Ou bien elle finirait par le vexer définitivement et par le faire bouder ce qui n’était clairement pas son but. Holia quant à elle n’avait pas montré ses abdos au blond mais pensait que la voir dans cette tenue suffirait à l’émoustiller. Comme quoi Julian va vraiment mal. « Je dois bien avouer que te voir dans cette tenue ne me laisse pas indifférent » AH ! Elle savait bien que même triste il ne pouvait pas être complètement indifférent à ses charmes. Il n’en a jamais été capable. « Je le savais ! Je te connais après tout » Et surtout elle avait fini par connaître ce qui lui plaisait. « Quoi que j’attends toujours de te voir habillée en Wonder Woman » Ah c’est vrai qu’elle lui avait promis ça aussi « Désolé mais je ne me balade pas avec mon costume de Wonder Woman dans mon sac à main. Il faut dire qu’elle n’avait pas vraiment prévu de débarquer chez lui à la débauche la brune. « Hé ! Je suis opérationnel. La machine est toujours opérationnelle. C’est le cerveau qui ne suit pas, pour une fois que je m’en sers » Pourtant lorsqu’elle lui a sauté dessus quelques minutes plus tôt il ne semblait pas très opérationnel. « Mince alors moi qui pensait que votre cerveau était pourtant placé plus bas que le nôtre. Dans la région Sud » Julian serait-il une exception ? « Mais libre à toi de tenter de me vider l’esprit » AH ! elle savait bien qu’il ne pouvait pas lui dire non bien longtemps, la preuve il n’était plus totalement contre l’idée. La jeune femme s’installe alors à califourchon sur lui, ses bras autour de son cou et sourit « Je suis sur que je peux y arriver, ou tout du moins essayer » Elle vient lui murmurer à l’oreille juste avant de lui mordiller cette dernière le sourire aux lèvres. La jeune femme laisse ses lèvres glisser contre son cou, sa mâchoire, ses mains glissent sur son torse musclé. L’une de ses mains abandonnent sa peau chaude l’espace de quelques secondes pour venir déboutonner le haut de son uniforme laissant alors apercevoir sa dentelle rouge tandis qu’elle vient se coller davantage au Finch. « C’est ton ensemble favoris » Murmure t-elle à son oreille alors qu’elle finit d’enlever la chemise pour lui laisser la vue la meilleure qui soit tandis que ses mains s’agrippent à son T-shirt, sa bouche cherchant la sienne pour un baiser langoureux. Elle finit par détacher ses lèvres des siennes un instant pour murmurer « Alors ? Suis-je efficace comme distraction ? »


❝ you stupid boy❞ She laid her heart and soul right in your hands and you stole her every dream and crushed her plans. She never even knew she had a choice and that's what happens when the only voice she hears is telling her she can't
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: I need you and your tube + JULIAN ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I need you and your tube + JULIAN

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération