Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam]

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 1072
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Norman Reedus
›› Schizophrénie : Sasha + Draven

Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam] ✻ ( Lun 30 Avr - 16:44 )




Malik + Sam  
« Shut up and bleed Motherfucker !!!   »
Tapotant le volant au rythme de la musique qui joue dans l'habitacle du camion, je tente de prendre mon mal en patience en attendant que la circulation se désengorge sur l'autoroute alors que j'arrive bientôt dans les environs de Cap Harbor, moyennant encore quelques bons kilomètres avant d'arriver en ville. Encore une livraison à effectuer.  La journée aura été longue ! Un peu plus tard, me voilà en ville, traversant la grande rue du centre et prenant la direction de là où je dois effectuer mon dernier arrêt. J'engage le camion à l'emplacement de livraison et descends de la cabine pour allez ouvrir le hayon à l'arrière. Le plateau élévateur en place un instant plus tard, je fais glisser les palettes de matériel dessus et amorce la manœuvre de descente. Le reste va vite à l'aide du transpalette et je ne tarde alors pas à remonter dans mon camion une fois le boulot effectué.
Choppant mon paquet de clopes en me penchant plus loin sur le tableau de bord, je remarque alors quelqu'un par le parebrise, plus loin. La mâchoire crispée, mon regard se rive sur le type que je reconnais direct. Malik, mon petit cousin. Mon sang ne fait qu'un tour. Moi qui voulait justement venir te trouver, ça tombe on ne peut mieux ... ou mal, tout dépend. Je suis plutôt remonté après toi si tu veux ... pourquoi ? Sûrement parce qu'il y a peu, je trainais dans le coin, tout juste à quelques rues d'ici, comme aujourd'hui. A proximité du silverlake, mais pas assez près pour pouvoir agir lorsque je t'ai vu sortir du bar en question et que j'ai alors aperçu Erza dans la foulée. Ouais en soi, c’est quoi qui m'a foutu les nerfs tu te demandes ... ? Je vais te le dire ! Quand t'aperçois ton petit cousin embrasser sa cousine ça te fait comme un choc. Tu vois un peu l'énormité du truc ? Putain, ça m'a foutu sur le cul, j'en croyais pas mes yeux. Je savais que y'avait un truc qui tournait pas rond chez toi, ça m'a jamais pour autant empêché de t'apprécier mais bordel, ça là, c'était juste hors limites !

J'avais beau être à une certaine distance et sous le choc, j'ai voulu me lancer pleine vitesse dans votre direction, mais il a fallu que je heurte une vieille au détour d'une intersection, de plein fouet. Une hystérique qui a cru à une agression et qui s'est mise à attirer l'attention autour d'elle en m'accusant d'être un pickpocket. Ouais le coup d'heurter les gens pour détourner leur attention et leur tirer leur sac ou leur portefeuille est bien connu et la mamie y a cru dur comme fer ! Autant dire qu'une fois que j’ai montré patte blanche et qu'elle a pu vérifier qu'il ne lui manquait rien, vous aviez déjà tous deux disparu de mon champ de vision.

Mais là tu sais quoi, t'es pile sous mon nez, en train de traverser la rue. Alors ni une ni deux, je bondis du camion et fonce droit sur toi en te rattrapant pile au moment où tu t'apprêtes à passer la porte du bar.

- Viens par là enfoiré ! grondais-je alors que je te choppe par le col pour t'attirer dans la ruelle à côté, à l'écart. Un seul mot ! Erza ! Erza connard !! Tu captes ? Dis-moi un seul truc qui m'empêche de t'exploser les burnes !!!

Je te heurte violemment contre le mur contre lequel je t'ai plaqué et t’assène illico un coup de poing magistral dans le ventre alors que je ne parviens à contenir ma colère.

- Bordel, t'es ravagé à ce point là-dedans ? dis-je en te tapotant durement le crâne d'un doigt à plusieurs reprises comme si je cherchais à te transmettre une leçon ou que je cherchais à perçer ce qui a bien pu te traverser l'esprit. On ne touche pas à la famille ! Où t'as vu ça ? C'est purement dégueulasse Mal, lien du sang ou non ! vociférias-je.


©️ 2981 12289 0


ALWAYS NEED TO MOVE, CAN'T STAY HOME.
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 27/03/2018
›› Commérages : 39
›› Pseudo : Mae
›› Célébrité : Tom Hiddleston

Re: Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam] ✻ ( Dim 6 Mai - 21:05 )




Shut up and bleed motherfucker

Samuel & Malik

Chaque fois que tu t’approches du Silverlake, tu sais d’avance que ta soirée va partir en couille d’une manière ou d’une autre. Aujourd’hui en l’occurrence, ça part de travers avant même que ça ait commencé. Ta main n’a même pas touché la porte, pour ainsi dire. « Viens par là enfoiré ! » Ta clope à moitié terminée t’échappe des lèvres tandis qu’on saisit ton col. Quelle que soit la raison de cette violence, tu n’as aucun doute sur ta culpabilité. Tu demandes juste ce que t’as fait cette fois, encore. « C’est pas moi j’étais pas là » lâches-tu avec une totale désinvolture qui ne peut qu’échauder davantage les nerfs de l’homme qui te traine dans la ruelle d’à côté.

Tu vois la furie de Samuel, et le pire, c’est que t’arrives même pas à mettre le doigt sur ce qui le fout en rogne comme ça, lui, spécialement. Tu te demandes si tu ne t’es peut-être pas tapé Max à un moment de ta vie dont tu ne te souviens pas. Ton passé est un puzzle. La drogue en a mangé certaines pièces et te dit aujourd’hui : Deal with it. Un seul mot, Erza. Y a comme un je-m’en-foutisme qui s’installe dans ton regard, un 'oh c’est juste ça ?' « Détends-toi Mumu » Sam ne doit pas trop aimer ce surnom. Il t’écrase contre le mur et te colle un poing dans le ventre. Aïe. Cassé en deux, tu lâches un soupir bruyant vers le sol comme si ça pouvait évacuer la douleur. Tu te dis que t’aurais dû fumer un joint supplémentaire en sortant du boulot, ça t’aurait mieux fait digérer. N’empêche que t’as l’habitude. Sam est aussi loin d’être le premier que le dernier à cogner l’enfoiré que tu es. Tu relèves la tête en te mordant les lèvres pour essayer de ravaler le mince rictus narquois qui y flotte. Un peu de sérieux Malik, ça lui tient à cœur, à Sam. En plus, t’es censé trouver un argument pour sauver tes burnes. « Mh… là tout de suite, y a rien qui m’vient… t’as deux minutes ? » réclames-tu en feignant l’air soucieux de celui qui va sincèrement se pencher sur la question.

« Bordel, t'es ravagé à ce point là-dedans ? » Tu plisses un peu les yeux, t’as pas de réponse à ça. Sam a des airs de ton père Marlon, il a l’exact même pensée. T’as toujours voulu te convaincre que ce n’était que de l’étroitesse d’esprit, même pas de l’archaïsme (d’ailleurs, c’était à la mode à une certaine époque, de se taper sa famille). Mais s’ils avaient raison, et toi tort ? Si tu l’avais vraiment souillée, Silvia ? C’est à elle que tu penses, là, malgré ton visage d’indifférent qui laisse croire que tu penses à rien. Pourtant il y a bien cette ombre amère qui est venue ternir ton regard insolent. « Tu m’en diras tant » rétorques-tu en dégageant la main qui te tambourine la tête d'un coup de bras. « On ne touche pas à la famille ! Où t'as vu ça ? C'est purement dégueulasse Mal, lien du sang ou non ! » Dégueulasse. Ce que tu as fait à Silvia est dégueulasse. Ce que tu l’as incitée à faire l’est aussi. Sam a touché un nerf sensible mais tu te donnes l’air innocent. Tu lèves l’index comme l’élève qui a réponse à la question du prof, à la différence que toi tu le colles presque dans l’œil du prof, ce doigt. « Ok, j’ai trouvé mon argument : on ne touche pas à la famille. T’as donc le droit de laisser mes couilles tranquilles » te défends-tu sournoisement avec un rictus moqueur. Tu hausses un peu les sourcils, feignant la curiosité. « Tu lui as servi ce genre de menace, à Er’? T’as pas l’air très éclairé sur son degré de consentement » Tu lui tapotes l’épaules amicalement. « Allez Sam, sois pas tendu comme ça, va baiser un coup. Tu te sentiras mieux. Et puis, inutile d’être jaloux, si tu veux te faire Erza, il suffit de lui demander, elle a pas l’air de dire souvent non », le provoques-tu. Quoi ? Pourquoi il le prend mal ? « Si on peut même plus rigoler… »

Vous attirez l’attention avec votre tapage. Le sien, de tapage, devrait-on dire. T’espères que les gens qui s’approchent n’incluent pas un dealer que t’as oublié de payer, ou un collègue que t’as foutu HS cette semaine, ou un père dont t’as drogué ou baisé la fille, ou les deux à la fois… ou beaucoup de monde. Quoique. Selon le code d’honneur Wilde, t’es plutôt sauf dans la mesure où Sam est dans les parages. Tu préfères largement subir sa colère que celle d’un mec qui n’a aucun lien de sang ou de devoir avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 1072
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Norman Reedus
›› Schizophrénie : Sasha + Draven

Re: Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam] ✻ ( Mar 8 Mai - 12:19 )





Malik + Sam
« Shut up and bleed Motherfucker !!!»
Pas besoin de s'étendre en explications. Un seul mot comme je le déclare, suffit alors. Erza. Un instant, t'as l'air soulagé. Et j'ose espérer qu'il s'agit d'un foutu quiproquo même si au fond, je n'y crois pas. Ou alors j'espère que tu me balances un argument à la con dont je pourrais me contenter au moins en partie. Parce qu'entre nous, ça me fait chier d'en arriver à ce stade. On a certes parfois eu quelques frictions mais j'aimerais autant qu'on en arrive pas au point de non retour.

« Détends-toi Mumu » lâches-tu alors d'un ton tranquille et sans doute un brin narquois. Je te colle mon poing dans le ventre pour te faire comprendre que je ne plaisante pas. Tu accuses le coup dans un soupir, plié en deux. Et lorsque tu te redresses pour me faire de nouveau face, une drôle d'expression vogue sur tes traits. Tu sembles vouloir faire l'effort de te contenir, pourtant il n'y a pas une once de rage dans ton regard. Je te connais cette attitude un brin blasée pour ne pas dire carrément, et le naturel revient ainsi au galop alors que tu lâches, semblant abandonner tout effort dans les apparences :

« Mh… là tout de suite, y a rien qui m’vient… t’as deux minutes ? »

Tu prends l'air d'y réfléchir et je m'emporte à nouveau en te pointant un doigt sur la tête, te donnant de petits accoups.

« Bordel, t'es ravagé à ce point là-dedans ? »

Quelque chose passe dans ton regard, comme un doute. Mais je doute de parvenir à te déstabiliser si aisément. Néanmoins, peut-être que mes propos te pousseront un minimum à réaliser ou te remettre en question. Et tandis que j'argue qu'on ne touche pas à la famille, tu lèves un index en l'air pour m'interrompre ou opposer un argument.

« Ok, j’ai trouvé mon argument : on ne touche pas à la famille. T’as donc le droit de laisser mes couilles tranquilles »

- Joue pas au con Mal' ... grondais-je.

« Tu lui as servi ce genre de menace, à Er’? T’as pas l’air très éclairé sur son degré de consentement »

- Son degré de consentement ? Quand t'as collé tes putain de lèvres de crevard sur les siennes ?! relevais-je avec hargne alors que ma main empoigne toujours ton col avec force. Tu me tapotes alors l'épaule dans un geste amical et ouvertement moqueur.

« Allez Sam, sois pas tendu comme ça, va baiser un coup. Tu te sentiras mieux. Et puis, inutile d’être jaloux, si tu veux te faire Erza, il suffit de lui demander, elle a pas l’air de dire souvent non »

Alors là ce sont les mots de trop.

- Comment tu peux l'insulter de la sorte Mal' ? Pour qui tu la prends au juste ?!!

« Si on peut même plus rigoler… »

- Putain mec, déconne pas avec ça. Avec tout mais pas avec elle !! Y'a des limites !

Je lève le poing prêt à te le coller en pleine face pour te faire ravaler tes propos et ton sourire narquois, mais plutôt que de cogner aussi directement, je te pousse violemment au sol. Mon pied vient volontairement cogner à proximité de ton service trois pièces alors que tu es étendu sur un flanc, toutefois je vise plus haut comme pour te faire flipper un max. C'est là que je remarque alors deux types dans la ruelle, se rapprochant d'un pas trop tranquille pour ne pas nous alerter sur ce qui semble les avoir volontairement attiré ici, tels des vautours attirés par une foutue carcasse. Ils sont là, mains dans les poches, sourires goguenards aux lèvres comme s'ils reluquaient une poupée plutôt que deux types en train de s'empoigner.

- Fais lui sa fête, mec ! m’exhorte l'un d'entre eux alors que je retourne les yeux sur eux.

- Ouais man ! Défonce lui sa tronche de fiotte à coup de pieds dans la gueule !! s'excite l'autre qui vient alors te filer un violent coup de pied.

Ces deux là croient qu'ils peuvent avoir un tour gratuit, sauf que le contexte vient de changer. Je choppe le mec qui t'as refilé un coup et lui colle mon poing dans la gueule. Sous l'impact, il recule de quelques pas, déséquilibré.

- Il te prends quoi fils de pute ?!! On voulait juste se joindre à toi pour lui filer une raclée à cette tête de con ! On crache jamais sur un coup de main. C'est qui ce mec pour toi ? C'est peut-être ta copine ?! Hein dis-moi, c'est ça ? Il ta fait cocu ? argue-t-il railleur, alors qu'il cherche à t'atteindre à son tour, fin fou, sautillant d'excitation à l'idée de montrer comment on cogne quand on veut, selon ses dires. Il semble peu se préoccuper de son pote qui s'est mangé mon poing une seconde plus tôt et qui d'ailleurs, s'est armé d'une barre de fer trouvée à proximité, laquelle il fait tourner entre ses mains pour faire le kek'.

- Ma famille, soulignais-je posément en appuyant mes mots. Ce mec, c'est la famille. Alors tu vois ptit gars, y'a que moi qui puisse m'octroyer le droit de cogner dessus !

Je t'aide à te relever en me penchant pour te tendre le bras, sachant pertinemment que ça va partir en vrille.

- T'as le choix de t'écarter ou de te joindre à moi, te glissais-je même si peu m'importe que tu me laisses en plan ici face à ces deux chien fous qui semblent en vouloir à mort.


©️ 2981 12289 0





ALWAYS NEED TO MOVE, CAN'T STAY HOME.
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 27/03/2018
›› Commérages : 39
›› Pseudo : Mae
›› Célébrité : Tom Hiddleston

Re: Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam] ✻ ( Mer 23 Mai - 23:07 )




Shut up and bleed motherfucker

Samuel & Malik

« Son degré de consentement ? Quand t'as collé tes putain de lèvres de crevard sur les siennes » « Mmh oui. Et quand elle en a redemandé » ajoutes-tu avec nonchalance. Ton grand cousin doit être bien déçu de ne pas ébranler ta façade comme il devrait. Ton air insolent ne s’est pas fané d’un iota. En même temps, toi t’es passé sous les poings de ton père Marlon, le parrain de la mafia Wilde, c’est pas du tout la même chose. T’y as survécu, ça fait de toi un spartiate. À côté de lui, t’as l’impression de te retrouver face à Bambi avec Sam. Tu te dis, et ben putain, il est tendu comme un string. T’es pas trop volontaire pour prêter ton cul afin de lui faire tirer son coup, vu combien ta bonté a ses limites, mais l’alternative que tu lui proposes avec Erza, ça lui décroche même pas un sourire. Toi t’as un humour qui ne parle qu’aux enfoirés, en général. Tu proposerais bien un bedo à Sam en solution de secours mais il ne te laisse plus vraiment l’occasion de dire tes conneries, puisque tu finis par terre, avec un coup dans le bas ventre. Tu te dis que c’est con, il a mal visé. N’empêche qu’il pousse la connerie trop loin, tu songes à te lever et lui redessiner la mâchoire mais vous êtes interrompus dans les hostilités par deux trous du cul. Tu t’assoies en appuyant le dos contre le mur. « Vous n’y êtes pas du tout, on s’échauffe avant de s’envoyer en l’air. L’amour vache, vous savez ». Les jambes que t’as repliées sont balayées d’un coup de pied par un des connards. Oh les lâches, prêts à faire du trois contre un. Un homme à terre en plus. Même toi t’as plus d’honneur que ça... quoique. Sam ne laisse pas le litige passer et envoie son poing dans la face de celui qui t’a agressé. Tes mots ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd, on commence vraiment à croire à ton numéro d’homme victime de son amant colérique, voire cocu.

« Il s’trompe, je suis fidèle en amour » lances-tu avec un air dramatique qui sonne tellement faux que tu donnes à peine l’impression d’être concerné par la situation. Manque plus qu’une boîte de popcorn calée entre tes jambes de tocard. « Ma famille » rétorque Sam à l’ennemi. Quel putain de rabat-joie ce mec. « On baise parfois en famille oui » tu rattrapes avec un haussement d’épaules indifférent. Tu saisis la main tendue de Sam et il te relève. Tu rajustes ta veste et lisse les plis et comme si de rien n’était tandis qu’il te laisse le choix. « Je passe mon tour » répliques-tu tranquillement sans hésitation, comme si t’en as rien à branler, sauf que celui qui s’est fait aligner une droite profite de l'inattention de Sam pour essayer de lui refiler un coup de barre. Par réflexe, tu attrapes les fringues de ton grand cousin et l’écartes. T’es pas aussi désintéressé que ça tout compte fait. Et puis, tu te dis “Allez”. T’avais bien songé à casser la gueule à Sam, pourquoi pas eux. Ils n’ont pas choisi la bonne famille pour faire les Rambos. Tu cognes comme un salopard avec une brutalité dignement héritée de ton père. Le fer que tu te prends dans la gueule et qui manque de te crever un oeil ne t'arrête pas. On a tellement l'habitude de te voir bouffer des tartes et des droites avec indolence qu'on en oublierait que le combat est ton sport de prédilection.

Y a pas de perdants, juste deux personnes pas assez connes pour rester se faire démolir à sang, qui se replient en titubant, et un duo Wilde-Hemsworth aux manches retroussés qui les regardent partir avec du fiel dans les yeux. Un bleu bien dégueulasse étendu sur ta pommette droite, tu tires une clope entre tes lèvres et tend ensuite le paquet à Sam pour lui en proposer une. En le remettant dans ta poche, tu relèves un pan déchiré de ton blazer. Il est complètement foutu. Tu secoues la tête de dégoût en récupérant ton briquet. « Putain, ils m’ont niqué une Calvin Klein » Cinq cent dollars la veste de smoking, trop tard pour rattraper ces cons et venger ce fric. Tout compte fait, il y a bien un grand perdant ce soir, c’est toi. Un sifflement agacé s’échappe de tes lèvres et tu allumes ta cigarette en tirant dessus une longue et forte bouffée d’asmathique. Tu sors ton portable et vérifie les notifications de Bloomberg tout en fumant, la majorité ne te concernent pas, tu les balaies du pouce. « Tu devrais venir à la salle avec moi de temps en temps. Tu frappes comme une fillette de quatre ans » lances-tu sans lever le nez, désinvolte. T'exagères un peu pour la provoc'; vous savez tous vous battre dans la famille. Tu fais quasiment un cul-sec de ta clope avant de jeter le mégo. Tu passes ensuite devant Sam en lui tapotant l’épaule. « Tu bois un truc ? »

Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 1072
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Norman Reedus
›› Schizophrénie : Sasha + Draven

Re: Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam] ✻ ( Lun 28 Mai - 23:03 )





Malik + Sam
« Shut up and bleed Motherfucker !!!»
Bon sang, si j'étais pas si en colère et si il n'y avait pas ces deux autres tordus en manque d'action pour s'en mêler, je serais sans doute là comme un con à tenter de me retenir de rire face à tes répliques. Sérieux Mal, tu me flingues la cervelle, quelque chose de puissant ! J'en oublierais presque ce qui nous a amené, bon ok ... ce qui m'a amené à te sauter sur le paletot.

« Vous n’y êtes pas du tout, on s’échauffe avant de s’envoyer en l’air. L’amour vache, vous savez »

Cette réplique là restera gravée dans les annales ( soit dit en passant, j'aurais pu l'écrire "anale" mais avouons que ça aurait été quelque peu tendancieux pour ne pas dire que ça aurait ressemblé à un lapsus révélateur en quelque sorte ... ) Aheum, comment je suis censé reprendre après ça moi ... ? Ouais ouais c'est encore une note de la joueuse, désolé avec mes réflexions à la con, je suis branchée sur le 36 000 volts ce soir ! Donc donc donc, reprenons. Y'a cet espèce de trou d'balle d'Hemsworth qui soudain se la joue famille ! <-- ouais le trou de balle c'est moi et j'assume ! Ouais parce que pour tout te dire, que moi je cogne sur la gueule de mon petit cousin, c'est tolérable selon mes propres lois, mais que deux types cherchent à s'en payer une tranche gratos, là non ! Hors de question.

Aussi lorsque finalement il s'agit de moi contre ces deux enflures ou de toi et moi contre eux quand tu te décides finalement à participer aux joyeusetés, on s'en donne à cœur joie. Je te ferais bien un résumé un brin détaillé de la baston mais j'ai la flemme ce soir, (pourtant je m'étais fais des notes). Et quitte à zapper les notes que je m'étais faites, pourquoi pas zapper aussi ce qui à nourrit cette vive animosité de ma part envers toi un instant plus tôt.
Oublions Erza, oublions la visions de vos putains de bouche l'une sur l'autre. J'veux plus en entendre parler sinon ça va repartir en vrille illico. Alors exit le sujet. Je me dis que vous deux étiez peut-être fin gelés à ce moment là. Quoi qu'il en soit, c'est peine perdue d'insister avec toi, ça je le sais car même si tu regrettes, t'es du genre provoc et tu l'avoueras jamais. Tu préfèreras chercher les noises. A quoi bon se balancer des bourre-pif, ça y changera pas grand chose. J'ose espérer qu'au moins Erza aura assez de jugeote pour se demander ce qui lui as pris. Mais va savoir quant à elle ce qui l'a conduit à un tel geste.
Pour l'heure, toi t'es deg pour ta veste et moi de pas avoir eu l'occasion de terminer de leur mettre la pâtée. Toutefois je suis plutôt fier de notre petit duo pour le temps que ça a duré.

« Tu devrais venir à la salle avec moi de temps en temps. Tu frappes comme une fillette de quatre ans »

Je balance un bras sur tes épaules, fait pivoter ton visage de ma main libre vers moi et te colles une petite claque gentillette face à ta taquinerie.

- N'en fais pas trop, t'avertis-je gentiment.

« Tu bois un truc ? »

Et voilà comment ce qui menaçait se transformer en baston de famille finit autour d'un verre ! Ou l'art des Wilde-Hemsworth pour finir par se réunir autour de quelques shots en se fendant la poire comme si rien ne s'était passé. En même temps, Mal t'a beau être une tête de con bien souvent, on t'aime !


©️ 2981 12289 0




ALWAYS NEED TO MOVE, CAN'T STAY HOME.
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 27/03/2018
›› Commérages : 39
›› Pseudo : Mae
›› Célébrité : Tom Hiddleston

Re: Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam] ✻ ( Dim 10 Juin - 1:27 )




Shut up and bleed motherfucker

Samuel & Malik

Il est calmé Sam, de t'avoir eu de son côté alors qu'il s'attendait à être déçu, parce que c'est bien ton genre, de décevoir tout le monde, de faire moins que ce qu'on espère de toi. Ça ne sert plus à rien de vous battre de toute façon, vous en avez assez pris dans la gueule, et toi, tu ne ressembles plus à rien avec ta tronche de tabassé. Après une clope, les mégots se jettent. Tu invites Sam à te suivre au bar, et il te suit sans problème. Tout n'est pas réglé, y a la rancune, y a les problèmes non réglés, ta bavure non vraiment punie, mais à un moment donné, on est obligé de faire avec, puisqu'on ne peut pas changer de famille. Si ça c'était possible, c'est peut-être ton père qui t'aurait tej le premier. La faute à pas de chance, personne ne le peut, t'es condamné à rester le vilain petit canard de cette famille de cinglés, qui s'aiment entre eux sincèrement, qui t'aiment aussi faute de choix. En rentrant au Silverlake, tu ignores délibérément les regards appuyés et curieux sur ta tronche bleutée d'un côté. Tout est normal, y en a que ça ne surprend pas plus que ça. Et en fait, y en a que ça surprend que tu sois encore en vie, alors que t'es un des plus gros enfoirés qu'il connaisse. Heureusement que tu sais te battre, et que t'as une famille qui fait de même, t'aurais pas fait long feu. Quoique tu ne te serais peut-être pas permis d’être un enfoiré non plus, si t'étais sans défense, peureux, bref, si tu n’avais pas les moyens de l’être. Tu cales tes coudes sur le comptoir et demandes au serveur ton bourbon habituel, pour commencer cette soirée à peu près normale de façon tout à fait normale. Tu te tournes ensuite vers Sam en haussant les sourcils, l'air concerné et aimable. « Tu prends quoi ? » En effet, tu l’invites. Putain, ce que tu peux être généreux quand tu fais ton chiffre toi. Dès que t'as ton verre, tu bois quelques gorgées de bienheureux. Rien de mieux au monde pour toi que cette boisson. Et après, tu fais la conversation. « Alors Sam. J’me demande. Tu passais là par hasard ou tu m’as pris en filature pour me casser la gueule ? Ou du moins pour essayer… », ajoutes-tu avec un brin d’insolence et deux brins de présomption. Tu as un petit sourire sardonique qui se faufile sur tes lèvres. Te foutre de lui, ça, tu t'en empêches difficilement. « Demande à un grand de t'accompagner pour ça, la prochaine fois » tu conseilles d’ailleurs avec suffisance et moquerie. Ton sourire s’efface un peu. « Marlon se fera un plaisir », ajoutes-tu un peu plus sérieusement, presque songeur, avant de boire quelques gorgées supplémentaires de ton eau de vie. T'as la manie de souvent désigner Marlon par son prénom, plus que comme étant ton père, comme si tu parlais d'une connaissance.



Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 1072
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Norman Reedus
›› Schizophrénie : Sasha + Draven

Re: Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam] ✻ ( Ven 15 Juin - 15:16 )





Malik + Sam
« Shut up and bleed Motherfucker !!!»
En rentrant au Silverlake, quelques regards appuyés et curieux se posent sur nous. Pour ma part, je m'en balance royalement. Nous installant tranquillement au comptoir, je choppe mon paquet de clopes et m'en allume une, peu importe ce qu'on me dira.

« Tu prends quoi ? »

- Même chose, lâchais-je en expirant une bouffée, l'esprit égaré à travers mes pensées.

« Alors Sam. J’me demande. Tu passais là par hasard ou tu m’as pris en filature pour me casser la gueule ? Ou du moins pour essayer… »

J'arque un sourcil, regardant vaguement devant moi plutôt que prendre la peine de pivoter dans ta direction ou ne serait-ce que tourner la tête.

- Fais pas chier avec tes questions à la con. Tu me connais, tu me vois sérieusement en train de te filer au vu de mon peu de patience ?

J'ai autre chose à foutre sérieux que de m'amuser à ça et au-delà d'une quelconque question de patience dans l'affaire, je ne trouve pas cela franchement honnête d'aller filer quelqu'un à son insu.

- Range ton sourire sardonique, dis-je avant de boire une gorgée.

« Demande à un grand de t'accompagner pour ça, la prochaine fois »

- Putain Malik mais ferme ta gueule deux minutes. T'es saoulant avec tes piques à deux balles !

T'as jamais su que faire ça ? User de tous ces putains d'atours dont t'as l'air extrêmement fier qui plus est, pour passer outre quoi ? Masquer quoi au juste ? Je suis pas certain d'avoir envie de creuser la question ni d’en voir l'utilité. On a tous nos défauts, nos travers et des attitudes comme tout un chacun. Mais y'a des moments où je trouve ça fatiguant d'entendre toujours le même registre. Je ne suis pas toujours doué pour converser tranquillement sauf quand j’ai un truc à dire et parfois encore moins à supporter des joutes verbales. Le fond du truc n'est pas réglé, c'est sans doute ça qui me met si vite à cran et cette façon que tu as d'insister, narquois, là où je m'efforce de ne pas te péter les burnes avec la question d'Erza. Mais si on doit en revenir là, ça serait ridicule de devoir en revenir aux mains alors autant se barrer.J'en sais rien. On est juste censés souffler et se détendre autour d'un verre mais j'ai décidément pas la tête à discutailler si ça ne tourne qu'autour de ce genre d'exercice. En même temps, le silence moi ça me va bien.
©️ 2981 12289 0




ALWAYS NEED TO MOVE, CAN'T STAY HOME.
©️ okinnel.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Shut up and bleed motherfucker !!! [Malik + Sam]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération