i wish you would forgive me ✻ pio

 :: cap harbor is my home :: Southport Road :: South Beach Valley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 234
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Gemma Beautiful Arterton
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (karla souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

i wish you would forgive me ✻ pio ✻ ( Jeu 3 Mai - 18:31 )


Pio & Georgiana

it takes a strong person to say sorry and an even stronger person to forgive



Les derniers jours avaient été plutôt compliqués pour Georgiana. A vrai dire, un affreux sentiment de culpabilité la rongeait, depuis qu'elle avait découvert que Simone et Pio étaient frères. Elle avait l'impression d'être responsable d'une querelle de frères et elle détestait cela. La jeune femme n'avait certes ni frère ni sœur, mais elle pensait quand même que la famille, c'était sacré. Elle n'avait pas envie de se mettre au milieu de deux frères. Et en même temps, ce n'était pas vraiment de sa faute. Elle ne pouvait pas savoir qu'ils étaient frères. La jeune femme, dans un moment d'égarement, avec cédé à l'ivresse, oui. Et elle avait été attirée par un bel homme qui avait su la séduire. Elle ne pouvait se douter qu'il était le frère de cet homme qui lui semblait déjà être séduit par la brune. Et on ne pouvait pas comparer, d'ailleurs. Ce que Pio désirait, c'était un véritable rencard, une vraie histoire qui se construisait, qui se bâtissait et elle n'était pas certaine d'être prête pour ça. En revanche, elle était tout à fait prête pour succomber aux charmes d'un bel homme. La jeune femme soupira. Elle avait beau retourner la situation dans tous les sens, elle s'en voulait quand même. Parce qu'elle était trop empathique sans doute et qu'elle n'arrivait pas à mettre des barrières, à faire la part des choses. C'était comme ça, elle était comme ça. Elle avait conscience que si Pio était fâché, c'était parce qu'il avait été blessé dans son ego. Après tout, quand elle avait couché avec Simone, elle le connaissait à peine, elle ne lui devait rien. Poussant un soupire, la jeune femme décida qu'elle avait besoin de s'aérer l'esprit. Elle avait besoin de profiter de la plage et du soleil pour se changer les idées. Vêtue d'une petite robe de printemps et d'un gilet, elle appela sa chienne pour sortir et elles se dirigèrent vers la plage. La jeune femme en profita pour marcher pieds nus dans le sable. Il faisait encore frais, mais le soleil sur son visage, le vent qui embouriffait ses cheveux, l'odeur de la mer, tout ça lui faisait un bien fou et elle prenait conscience de la chance qu'elle avait de vivre dans un aussi bel endroit. Elle resta dehors une bonne heure avant de faire demi-tour et de marcher en direction de la maison. Mais une silhouette attira son regard, s'avançant vers elle. Est-ce que c'était … ? Pio. Nul doute. La jeune femme haussa les sourcils, surprise. Elle aurait juré qu'il aurait tout sauf envie de la voir, après ce qu'il s'était passé. Mais peut-être qu'elle avait tort. A moins que ce ne soit qu'une simple coïncidence qu'il se retrouve ici ? Cap Harbor n'était pas une très grande vile et n'avait qu'une seule plage. Pourtant, la jeune femme avait un brin d'espoir qu'il soit venu pour elle. « Ah, Pio bonjour ! », s'exclama-t-elle, un peu surprise de le voir ici. Agréablement surprise. La jeune femme était parfaitement conscience qu'elle n'aurait pas apprécié qu'il ne lui adresse plus la parole à cause de toute cette histoire. Ça lui aurait fait de la peine, parce qu'elle commençait à s'attacher à lui. Elle n'était pas certaine de pouvoir lui donner ce qu'il voulait avant un bon moment, mais elle aimait quand même sa présence dans sa vie. Il était drôle, il apportait de la joie et de la bonne humeur dans son quotidien. La jeune femme lui adressa un sourire chaleureux. « Je suis contente de te voir. J'avais peur que tu m'en veuilles », avoua-t-elle. Il aurait eu raison de lui en vouloir, d'une certaine façon, parce qu'elle l'avait repoussé alors qu'elle avait démontré qu'elle était bien capable de coucher avec un homme. Mais ce n'était pas pareille. Pas la même chose du tout. Parce qu'elle appréciait Pio d'une façon différente de Simone. Simone était un bel homme, un homme qui avait su l'écouter et la séduire en même temps. Un homme qui, elle le savait, ne lui tiendrait pas rigueur de ne pas vouloir s'engager pour l'instant. Avec Pio, ce n'était pas la même chose, parce qu'ils avaient toutes ces petites choses qu'elle aimait chez un homme, qui la séduisait. Alors oui, la jeune femme pensait qu'il pouvait se passer quelque chose entre eux. Pas maintenant, mais avec du temps. Savoir qu'il lui en voulait était difficile. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir pour le reste, parce qu'elle, elle ne pouvait pas savoir qu'ils étaient frères tous les deux. « Comment est-ce que tu vas ? », demanda-t-elle finalement avec un sourire. Après tout, elle avait bien le droit de se renseigner sur le sujet non ? Elle souhaitait vraiment savoir comment il vivait les choses et plus que tout, elle espérait que ça n'allait pas créer un froid entre eux. Mais il était là. C'était déjà bon signe, non ?



THE WORLD WAS BURNING
There's no earthly way of knowing what was in your heart when it stopped going. The whole world shook, a storm was blowing through you. Waiting for God to stop this and up to your neck in darkness. Everyone around you was corrupted saying somethin'. There's no dignity in death, to sell the world your last breath. They're still fighting over. Everything you left over.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
π0_s0_D4rk

❝ Family don't end with blood ❞
π0_s0_D4rk
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 107
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Aaron Tveit
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ✦ Sarah Mille (Zooey Deschanel) ✦ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ✦ Martin Palmer (Ben Barnes) ✦ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ✦ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: i wish you would forgive me ✻ pio ✻ ( Ven 4 Mai - 22:17 )












Jamais je n'avais passé autant de temps sans parler à Simone et je n'appréciait absolument pas ça, mais en même temps je ne voyais pas comment on pouvait revenir en arrière, comment on pouvait tourner la page sur cette histoire. Giovanni était de l'avis qu'on était tous les deux des cons et que c'était minable ce qu'on infligeait à nos parents. Il avait raison, mais en même temps il n'était pas à ma place donc il ne pouvait pas non plus juger. Enfin merde, Simone avait été là quand j'avais perdu Jessica, il avait vu à quel point ça avait été dur pour moi de reprendre le dessus, de continuer à vivre. Surtout je lui avais parler de Georgiana plein de fois, ce n'était pas comme si c'était une surprise et pourtant il avait continuer à me mentir ouvertement, faisant semblant de me donner des conseils, essayant de me donner confiance en me disant que je n'étais pas coincé dans la friendzone avec elle alors que je savais bien oui et effectivement les voir tous les deux main dans la main m'avait énervé. Alors oui peut-être que je n'aurai pas du réagir de la sorte, mais il était trop tard pour regretter et revenir en arrière. Par contre il y avait encore une personne avec qui je pouvais arranger les choses.
Georgiana n'avait rien demandé dans cette histoire, elle n'était même pas au courant de ma relation avec Simone et je lui été tombé dessus un peu brutalement alors que je n'aurai pas du. Installé dans mon salon je regardais le guide de l'Italie que j'avais acheté spécialement pour elle. Avant toute cette histoire on avait en quelque sorte décidé de partir en été pour qu'elle puisse découvrir le plus beau pays au monde. Je lui avais même fait tout un programme qui pouvait lui plaire j'en étais sûr. Il était peut-être temps que je me comporte en homme et que je laisse mon égo de côté. Ce n'était pas forcément une chose facile, surtout que j'avais je n'aurai pensé être en compétition avec mon frère. Enfin on était pas vraiment en compétition, mais ce qui s'était passé avec Georgiana était un peu l'histoire de ma vie. Quand j'étais au collège et même au lycée, les filles voulaient devenir mes amies, pour qu'elles puissent approcher Simone et Giovanni dans une autre mesure. Jamais je n'avais été celui qui pouvait plaire. J'avais fini par m'y faire et puis Georgiana avait tout fait remonter, mais ce n'était pas de sa faute. Sur un coup de tête, je décidais d'emballer le guide avec toutes les annotations que j'avais pu faire et je prenais la direction de la plage. Je ne savais pas si j'aurai la chance de pouvoir la voir aujourd'hui, mais s'il le fallait je retenterais le lendemain et le surlendemain et autant de fois qu'il le faudrait.
A croire que j'avais une bonne étoile, parce que cela faisait à peine 15 minutes que je me baladais sur la plage qu'au loin il me semblait reconnaître Georgiana. Enfin je n'étais pas très sûr de moi et donc je préférais m'approchais tranquillement en espérant ne pas passer pour un psychopathe. De toute évidence ce n'était pas le cas et surtout c'était vraiment Georgiana que j'avais en face de moi. « Ah, Pio bonjour ! » Elle ne semblait pas m'en vouloir pour ma scène de la dernière fois. Enfin je l'espérais. « Bonjour » Je me passais une main dans les cheveux passablement gêné par tout cela. C'était comme si je ne savais plus faire la conversation. « Je suis contente de te voir. J'avais peur que tu m'en veuilles » Cette confidence m'arracha un sourire plus que sincère et la tension que m'envahissait commençait à disparaître. « J'avais surtout peur que ce soit toi qui m'en veuille. Je n'ai pas vraiment montrer mon meilleur jour la dernière fois » C'était surtout Simone qui en avait fait les frais, mais je n'en étais pas très fier. « Comment est-ce que tu vas ? » C'était une question délicate. Si je voulais être sincère je lui dirais que ma vie était à la ramasse, mais en même temps je ne voulais pas qu'elle culpabilise. Alors je préférais lui donner une version un peu édulcorée. « Je vais pas te dire que la vie est belle, mais j'essaye de faire aller » Et j'avais l'impression de plutôt bien m'en sortir. Je n'allais pas nier que ça me faisait chier d'être en froid avec mon frère, mais j'avais encore besoin d'un peu de temps avant de pouvoir lui pardonner ses mensonges. « Georgiana, je voulais m'excuser pour mon comportement et pour tout ce qui s'est passé » Ou pas passer. Parce que de toute évidence je n'étais pas son genre, mais Simone oui. « J'ai un petit cadeau pour toi et je tiens à préciser que tu n'as aucune obligation envers moi ni rien du tout. » Qu'elle se sente obligé de partir en Italie avec moi après tout ce qui s'était passé serait le pire de tout. Qu'elle préfère mon frère c'était une chose, mais je ne voulais pas de sa pitié. « Et toi comment tu vas ? Tu as revu Simone ? » Ce n'était pas une question piège pour savoir s'ils couchaient ensemble ou pas, juste une manière détourné de prendre de ses nouvelles, parce que mes parents et Giovanni s'était ligué contre moi et ils avaient décidé de me donner aucunes nouvelles de lui. Selon eux si j'en voulais je n'avais qu'à aller le voir. Merci la famille.




lumos maxima



all I do is wanna talk about you



Dernière édition par Pio Esposito le Jeu 17 Mai - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 234
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Gemma Beautiful Arterton
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (karla souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i wish you would forgive me ✻ pio ✻ ( Sam 5 Mai - 18:37 )


Pio & Georgiana

it takes a strong person to say sorry and an even stronger person to forgive



Georgiana devait bien avouer être surprise de voir Pio ici. Mais plutôt agréablement surprise. Si elle avait eu peur de perdre l'une des personnes dont elle était le plus proche, visiblement ce n'était pas au programme. Et elle était soulagée. Au moins, ils allaient pouvoir s'expliquer. Mais s'il y avait une chose que Georgiana ne voulait pas entendre, c'était des excuses de sa part. Comment pouvait-elle lui en vouloir alors qu'elle avait foutu un bordel royal ? « Tu n'as pas à t'excuser pour ça Pio, je peux tout à fait comprendre pourquoi tu as réagis comme ça. Si j'avais su que Simone était ton frère, je te l'aurais dis plus tôt », fit-elle, plutôt gênée. A vrai dire, Georgiana n'avait pas pour habitude de parler de ses aventures. Mais si elle avait su que les deux étaient frères, elle aurait tué le malentendu dans l'oeuf. Elle ne regrettait pas ce qu'elle avait fait, elle ne s'en voulait pas non plus et n'en avait pas honte. Mais elle pouvait comprendre que pour Pio, c'était difficile à vivre, d'autant plus qu'elle l'avait rejeté. Mais ça n'avait rien à voir avec Simone. A vrai dire, ça n'avait même rien à voir avec Pio. Ca avait juste un rapport avec elle. C'était elle le problème, personne d'autre. « C'est ma faute … », commenta-t-elle. Parce que oui dans le fond c'était de sa faute. Elle avait voulu vivre, elle avait voulu recommencer à respirer et puis elle avait commis une erreur. En même temps elle ne pouvait pas se douter que les deux italiens étaient. Certes, on était dans une petite ville mais ça ne voulait pas dire que tous les italiens étaient de la même famille. Ni tous les allemands. Bon ça ne compte pas si on parle de Max et d'elle. La jeune femme s'en voulait quand même un peu. Pas par ce qu'elle avait fait, mais parce qu'elle avait semé la discorde entre deux frères. Elle n'avait ni frère, ni sœur, mais elle avait la sensation que ce n'était pas bien de s'être mise entre deux frangins. « Comme je te l'ai dis Pio, tu n'as pas à t'excuser. C'est moi qui devrait le faire », répondit-elle. Mais elle ne le ferait pas. Parce qu'elle n'avait pas non plus à s'excuser de ne pas avoir été prête pour vivre une nouvelle relation. Elle avait besoin de temps, elle avait besoin d'y aller doucement et même si elle s'en voulait d'avoir foutu le bordel entre deux frères, ce n'était pas entièrement de sa faute. C'était une simple coïncidence toute cette histoire. Elle avait connu Pio bien après Simone. C'était juste que la jeune femme avait un karma de merde visiblement et que la vie semblait prendre un réel plaisir à la torturer. A croire qu'elle avait été une mauvaise personne dans une vie antérieure et que maintenant elle aurait droit à une vie de malheur. La jeune femme lui adressa un grand sourire quand il dit avoir un cadeau pour elle. « Pour moi ? », fit-elle, le regard pétillant. On aurait dit une enfant à qui on annonçait que Noël allait avoir lieu deux fois cette année. La jeune femme aimait bien les petites attentions. Bon comme tout le monde. Mais elle, elle était bien plus sensible aux petites attentions touchantes qu'aux gros cadeaux coûteux. La jeune femme regarda donc le manuel de l'Italie qu'il lui tendait et elle lui adressa un sourire plus grand encore. Il y pensait toujours même s'il avait des raisons d'être en colère contre elle. C'était adorable. « C'est vraiment adorable. Et j'étais sincère, ce serait un plaisir de partir avec toi comme guide », souffla-t-elle avec un sourire sincère. Après tout, pourquoi pas ? La jeune femme n'avait nullement changé d'avis sur le sujet, elle était bien décidée à s'accorder un petit séjour ensoleillé en Italie avec lui. Il n'y avait rien qui les en empêchait. La jeune femme, curieuse, feuilleta quelques pages avant de relever les yeux vers lui. Est-ce qu'elle avait des nouvelles de Simone ? Pas vraiment et en même temps, elle n'était pas sûre que dans le cas contraire, elle aurait eu très envie d'en parler avec lui. Mais il suffisait de le regarder pour comprendre qu'il était triste. Est-ce qu'il cherchait à obtenir des nouvelles de son frère par son biais ? Malheureusement elle allait devoir le décevoir. « Non, je suis désolée, je ne sais pas comment il va », répondit-elle, nullement dupe quant au sens de sa question. La jeune femme était attristée de le voir si triste. La famille c'était important. Ils devaient se pardonner tous les deux. Se pardonner et tourner la page. Et pour cela, même si elle n'en avait pas envie. Georgiana savait qu'elle devait agir. Qu'elle devait lui dire ce qu'elle avait sur le cœur et être honnête avec lui. « Écoute Pio, je ne t'ai pas menti. Ce n'est vraiment arrivé qu'une fois », finit-elle par ajouter. La jeune femme n'avait pas spécialement envie d'avoir cette discussion. Mais si elle pouvait permettre aux deux frères de se rabibocher et d'arrêter de se faire la tête, elle pouvait bien lui donner sa version de l'histoire. « C'est arrivé un peu avant que je retourne en Allemagne à la période de Noël. J'allais de temps en temps dans son bar, il était à l'écoute et charmant. Un soir j'avais trop bu et j'ai fais ce que je n'aurais jamais fait sobre. Je ne dis pas que je regrette, c'est juste que l'alcool m'a donné du courage et que sur le moment, je l'ai trouvé séduisant. Ça s'arrête là. Je ne suis pas fière d'avoir bu et d'avoir fait ça de cette manière. C'est juste arrivé. Et à ce moment, on se connaissait à peine », raconta-t-elle. A vrai dire, à cette époque, ils s'étaient juste une fois croisé dans un café où il avait admit la connaître du cimetière et elle l'avait trouvé un peu bizarre pour être totalement honnête. « Ce n'est pas du tout ça qui a influencé mon refus de sortir avec toi. J'étais prête à passer quelque chose d'autre. Je n'étais pas prête à offrir mon cœur. Ça ne veut pas dire que je préfère ton frère, loin de là. Avec lui, je savais que ça n'irait pas plus loin … », confessa-t-elle. Elle se sentait complètement idiote, de rentrer à ce point dans les détails, mais elle avait besoin de lui parler de ce qu'elle ressentait et d'être honnête. Elle ne voulait pas qu'il lui en veuille. Et elle voulait encore moins qu'il en veuille à son frère pour des bêtises. « Avec toi c'est différent. Ça me fait peur, parce que je t'aime bien. Je t'aime beaucoup même. Et je sais que ça pourrait aller plus loin. Et ça me fait peur. J'ai peur d'oublier Lukas. J'ai peur de te faire du mal si je te donne ta chance et que je me rend finalement compte que je ne suis pas encore prête. Et la dernière chose que je veux, c'est te blesser », acheva-t-elle, les joues rouges. Pourtant, involontairement, elle lui avait fait du mal. La seule chose qu'elle pouvait faire maintenant, c'était de rectifier son erreur pour se faire pardonner.



THE WORLD WAS BURNING
There's no earthly way of knowing what was in your heart when it stopped going. The whole world shook, a storm was blowing through you. Waiting for God to stop this and up to your neck in darkness. Everyone around you was corrupted saying somethin'. There's no dignity in death, to sell the world your last breath. They're still fighting over. Everything you left over.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
π0_s0_D4rk

❝ Family don't end with blood ❞
π0_s0_D4rk
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 107
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Aaron Tveit
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ✦ Sarah Mille (Zooey Deschanel) ✦ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ✦ Martin Palmer (Ben Barnes) ✦ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ✦ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: i wish you would forgive me ✻ pio ✻ ( Jeu 17 Mai - 22:18 )












Georgiana pouvait bien dire que je n'avais pas à m'excuser, je ne voyais pas les choses de la même façon et surtout c'était important pour moi de lui dire que le visage du Pio qu'elle avait vu n'était pas réellement le mien. Et même si elle l'avait su, même si elle m'avait dit qu'elle connaissait mon frère, cela n'aurait sûrement rien changer à mon colère contre Simone. Il était l'une des personnes à qui je faisais le plus confiance au monde. Je pourrais lui confier ma vie sans aucun problème et pourtant il n'avait pas jugé utile de me dire qu'il avait couché avec la femme pour qui j'étais complètement en train de craquer. Si je ne les avais pas vu ensemble, est ce qu'il m'aurait seulement dit la vérité ? Je n'arrivais plus à savoir. « C'est ma faute … » Je secouais la tête sans rien dire. Bien sur que non ce n'était pas de sa faute. Je dirais plutôt que c'était la faute du karma, malheureusement ce n'était pas une personne qu'on pouvait frapper et comme je n'aimais pas être quelqu'un de violent et je préférais réitérer mes excuses. « Comme je te l'ai dis Pio, tu n'as pas à t'excuser. C'est moi qui devrait le faire » Pour être tout à fait honnête, ni Georgiana, ni moi n'avions à nous excuser pour tout ce qui s'était passé. En tout cas ce n'était pas pour cela que j'étais venu. « Tu n'as pas à t'excuser non plus Georgiana. Qui aurait pu sérieusement envisager ce genre de scénario ailleurs que dans une série ? » En tout cas pas moi. Je pouvais avoir beaucoup d'imagination, mais pas au point d'imaginer Simone coucher avec Georgiana.
Dans tout les cas, je n'étais pas venu ici pour qu'on s'excuse et qu'on reparle de tout ça, je voulais faire les choses biens et surtout je voulais retrouver un semblant de normalité et à cet instant la normalité c'était de pouvoir partir avec Georgiana en Italie cet été. Enfin si elle était toujours d'accord évidemment et la meilleure façon de le savoir c'était de voir sa réaction face à mon cadeau. Ce n'était pas grand-chose, mais ça me faisait plaisir. « C'est vraiment adorable. Et j'étais sincère, ce serait un plaisir de partir avec toi comme guide » Elle ne pouvait me faire plus plaisir et j'affichais un sourire de bienheureux. « Alors on a plus qu'à tout organiser » A cet instant je me sentais vraiment heureux, mais comme toujours dans cet instant là, il y avait le petit détail qui venait nous ramener à la réalité et en ce qui me concernait ce n'était pas un petit détail. C'était Simone. Depuis cette soirée on avait échangé aucun mots, et je n'étais pas encore prêt à lui parler, mais j'espérais que peut-être Georgiana aurait de ses nouvelles. C'était peut-être culotté de ma part de lui demander ça, mais je n'avais pas le choix. « Non, je suis désolée, je ne sais pas comment il va » Au moins j'aurai essayé. Je regardais mon pied jouer avec le sable sans trop savoir si sa réponse me satisfaisait. Dans un sens j'étais rassuré de savoir qu'ils n'avaient pas forcément beaucoup de contact l'un et l'autre et en même temps triste de ne pas avoir des nouvelles de mon frère. « Au moins j'aurai essayé » Ma mère avait raison, j'allais devoir mettre mon égo de côté si je ne voulais pas faire couler la famille. Déchirer la famille c'était une responsabilité que je n'étais pas prêt à prendre. « Écoute Pio, je ne t'ai pas menti. Ce n'est vraiment arrivé qu'une fois » Je relevais vivement la tête pour regarder Georgiana tout en laissant agir mes bras tout seul pour lui dire que ce n'était pas pour ça que je posais la question. Je me sentais complètement idiot. « Tu n'as pas d'explications à me donner. Genre vraiment et surtout tout cela ne me regarde pas » Entendre les détails de sa relation avec mon frère ce n'était pas spécialement ce dont j'avais besoin en ce moment. Par contre si elle me proposait de regarder une vidéo de chat tout adorable là il n'y avait pas de soucis. « C'est arrivé un peu avant que je retourne en Allemagne à la période de Noël. J'allais de temps en temps dans son bar, il était à l'écoute et charmant. Un soir j'avais trop bu et j'ai fais ce que je n'aurais jamais fait sobre. Je ne dis pas que je regrette, c'est juste que l'alcool m'a donné du courage et que sur le moment, je l'ai trouvé séduisant. Ça s'arrête là. Je ne suis pas fière d'avoir bu et d'avoir fait ça de cette manière. C'est juste arrivé. Et à ce moment, on se connaissait à peine » Malgré tous les ressentiments que j'avais contre Simone, cette image arrivait à me tirer un sourire. C'était tellement lui, que dans ces conditions oui c'était difficile de lui en vouloir, mais la vie n'était malheureusement pas aussi simple. « Tu n'as pas à te justifier parce que quelqu'un te plaît. De mon point de vue je dirais que c'était la mauvaise personne, mais tu n'a pas de compte à me rendre » Comme elle le disait à ce moment là on se connaissait à peine et surtout qui aurait pu prédire qu'on allait se revoir, que j'allais tomber sous son charme et tout ça ? Personne et certainement pas moi et pourtant c'était arrivé, même si ce n'était pas forcément réciproque. « Ce n'est pas du tout ça qui a influencé mon refus de sortir avec toi. J'étais prête à passer  quelque chose d'autre. Je n'étais pas prête à offrir mon cœur. Ça ne veut pas dire que je préfère ton frère, loin de là. Avec lui, je savais que ça n'irait pas plus loin … » C'était déjà une chose rassurante, mais ça n'enlevais pas la trahison de Simone. Georgiana pourrait dire tout ce qu'elle voudrait, j'en voudrais toujours à mon frère, même si elle arrivait à faire passer la pilule avec beaucoup plus de douceur. « Pour être honnête Georgiana, si j'ai réagit comme ça, c'est parce que ça m'a tout simplement rappeller mes jeunes années. En comparaison à Giovanni et Simone, j'ai toujours été le frère un peu bizarre et au lycée les filles s'approchaient de moi uniquement pour que je parle d'elles à mes frère et je sais que c'est complètement débile, mais te voir avec Simone m'a encore fait penser à tout ça » Je n'avais pas forcément de problème de confiance, mais je n'étais pas aveugle pour ne pas me rendre compte que mes frères étaient toujours au centre de l'attention. On pouvait changeait d'époque, les choses restaient les mêmes. « Avec toi c'est différent. Ça me fait peur, parce que je t'aime bien. Je t'aime beaucoup même. Et je sais que ça pourrait aller plus loin. Et ça me fait peur. J'ai peur d'oublier Lukas. J'ai peur de te faire du mal si je te donne ta chance et que je me rend finalement compte que je ne suis pas encore prête. Et la dernière chose que je veux, c'est te blesser » Je me figeais en attendant ses paroles. Je n'étais pas prêt pour ça. J'étais tellement persuadé qu'elle ne voyait que le gars sympas et bizarre en moi que l'entendre dire ça me faisait tout bizarre et surtout ça me faisait chaud au coeur. C'était une sensation que j'avais du mal à décrire et la seule chose qui me semblait normale de faire c'était de combler les quelques mètres qui me séparaient de Georgiana pour la prendre dans mes bras et l'embrasser sur le front. « Je suis désolé de t'avoir donné l'impression que tu pouvais oublier Lukas » C'était bien la dernière chose que je voulais et surtout je comprenais tellement ce sentiment. « Je ne vais pas te mentir, te voir avec Simone m'a fait du mal, connaître la vérité aussi, mais c'est quelque chose qu'on ne pouvait pas prévoir et crois moi quand je te dis que je ne t'en veux pas. » En vouloir à Georgiana c'était tout simplement impossible et à regret je me reculais pour lui laisser son espace. « Tout cela me fait peur aussi. Je n'avais pas vraiment prévu qu'une jolie brune maladroite débarque dans ma vie » Je rigolais au souvenir de notre rencontre et la façon dont je lui avais fait peur. « La dernière chose dont j'ai envie c'est que tu sentes mal à l'aise ou quoi que ce soit. Du coup on peut oublier tout ça, et seulement penser aux futures vacances et le reste on verra plus tard ? » Cela incluait aussi le fait que je lui plaisais beaucoup. Une chose que je n'allais certainement pas oublier tant cela me remplissait de bonheur, mais si j'avais la moindre chance avec Georgiana je ne voulais pas tout faire foirer et j'avais l'impression que ce moment ce n'était pas encore NOTRE grand moment.




lumos maxima



all I do is wanna talk about you

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: i wish you would forgive me ✻ pio ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

i wish you would forgive me ✻ pio

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road :: South Beach Valley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération