because we are family ✻ ethan

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 316
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Rachel Awesome Bilson
›› Schizophrénie : aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte) ✻ Grace Rhodes (Sophia Bush)

because we are family ✻ ethan ✻ ( Jeu 3 Mai - 19:44 )


Ethan & Jocelyn

We are family. I got all my sisters with me. We are family. Get up everybody and sing. Everyone can see we're together as we walk on by and, and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all, all of the people around us they say can they be that close. Just let me state for the record. We're giving love in a family dose.



Attablée à son bureau, la jeune femme s'efforçait en vain de e concentrer sur le dossier qu'elle avait sous les yeux. A vrai dire, rien ne l'intéressait moins à cet instant qu'une histoire de divorce pour infidélité. Mais la jeune femme devait bien avouer que cette histoire faisait un peu écho avec sa propre histoire. Non pas qu'elle avait quelque chose à se reprocher. Mais un peu quand même. Car dans le fond, ce serait mensonger de prétendre que la jeune femme ne jouait pas sur les deux tableaux, avec Asher et Lewis. Oh, elle s'en voulait, c'était une évidence. Mais c'était plus fort qu'elle. D'un côté, Asher, ce jeune homme charmant chez qui elle avait découvert une sensibilité qu'elle n'aurait jamais soupçonné. Dire qu'il était adorable avec elle était un doux euphémisme. Et de l'autre, il y avait Lewis, ce crétin fini avec qui elle passait plus de temps à se chamailler qu'autre chose. Mais depuis toujours le jeune homme avait un pouvoir d'attraction sur elle, ce n'était pas nouveau. Il y avait quelque chose en lui qu'elle n'expliquait pas, quelque chose qui l'attirait comme un aimant. Depuis toujours, cet homme avait eu un pouvoir d'attraction sur elle qu'elle n'avait jamais réussi à contrôler, mais depuis qu'il était revenu dans sa vie, depuis qu'elle le savait à Cap Harbor, elle faisait vraiment n'importe quoi. Elle se trouvait stupide d'agir de la sorte. Et pourtant, c'était plus fort qu'elle. Elle savait qu'elle ferait mieux de mettre toute la distance possible entre elle et Lewis. Mais la jeune femme n'y parvenait. Lewis ne faisait pas parti seulement de son passé, il avait aussi été important pour elle. Il avait été là pour la soutenir quand les choses avaient été difficiles et il n'en avait jamais rien eu à faire de ce que les gens pouvaient dire à son sujet, de ce que les apparences pouvaient montrer. Lewis avait beau être horripilant, il n'avait pas que des défauts. La jeune femme soupira de soulagement, quand la sonnerie de son téléphone indiqua qu'elle venait de recevoir un sms, qui la tirerait de ses pensées pendant au moins deux petites minutes. Elle s'en saisit pour lire le message et son inquiétude s'éveilla presque instantanément. C'était son frère et visiblement, quelque chose n'allait pas. Et comme chaque fois qu'il s'agissait de son frère, la jeune femme était forcée d'être inquiète. Elle se dépêcha donc d'écrire un rapide j'arrive sur son téléphone et l'envoya. Puis, elle enfila sa veste et attrapa son sac, prête à quitter le bureau.« Décaler mon rendez-vous avec Monsieur Clark à demain matin. Excusez-moi auprès de lui, je dois partir j'ai une urgence », déclara-t-elle à son assistante. La jeune femme quitta alors le bureau dans lequel elle travaillait. Elle n'avait qu'un rendez-vous cette après-midi, mais son client comprendrait. Il était père de famille, il comprendrait forcément. Enfin, Jocelyn l'espérait tout du moins. Quoi qu'il en soit, la jeune femme prit sa voiture et conduisit dans les rues de Cap Harbor, pour rejoindre le quartier d'Haywood hill residence, où vivait son frère. Depuis l'arrivée du jeune homme à Cap Harbor, il y a quelques mois, Jocelyn semblait avoir retrouvé un nouveau souffle. Il était sa famille, il était ce qu'elle avait de plus précieux. La jeune femme avait aussi découvert que même s'il était un adulte maintenant, elle s'inquiétait quand même comme une mère poule.D'autant plus avec sa cécité. Maintenant qu'il vivait à nouveau dans la même ville qu'elle, elle se sentait responsable de lui. La jeune femme gara sa voiture devant chez lui et utilisa le double de ses clés pour ouvrir la porte d'entrée. « Ethan ? », appela-t-elle. A vrai dire, peut-être qu'elle s'inquiétait pour rien. Elle savait qu'elle en faisait parfois un peu trop quand il s'agissait de la santé de son frère. Mais mieux valait s'inquiéter pour rien que de ne pas s'inquiéter assez, non ? « Où est-ce que tu es ? », demanda-t-elle en entrant dans le salon, à l’affût du moindre bruit qui lui permettrait de deviner où il était exactement.



WORLD WITHOUT YOU
Do you know what it feels like to fall in your arms? Do you know what it feels like to love you ? I can taste every tear drop you've given me this far don't forget who it is that you are.


Dernière édition par Jocelyn Ahern-Fields le Mer 15 Aoû - 14:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 301
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : SILAS, OLIVIA

Re: because we are family ✻ ethan ✻ ( Mer 9 Mai - 18:57 )




because we are family

Jocelyn & Ethan

Le temps semblait être long parfois. Parcourant des aller-retour sans cesse. Le jeune homme avait enfin décidé de se poser. À force de mouvement répété, il allait finir par en user le sol. Il fallait qu'il trouve à s'occuper. La musique en générale lui apportait une grande aide, quelques notes sorties de sa guitare, lui avait assez facilement pour la compléter. Ou même combler son temps ou son humeur. Sauf aujourd'hui, aujourd'hui c'était bien différent. Pourtant sans grande raison. Le jeune homme avait au moins la conviction qu'il devait bouger. Car ce silence qui l'entourait, inondant les lieux, qu'il avait découverts depuis qu'il y avait mis les pieds. Allait le rendre littéralement dingue. Inconsciemment ou dans l'ennui, il avait rédigé une liste, de tâches à faire. S'il était limité pour des raisons évidentes. Il ne voulait être en aucun cas, dépendre pour certaines choses. De là à ce que ça soit une bonne idée... C'était autre chose. Parfois, on pouvait dire qu'il en faisait qu'à sa tête, et c'était bien connu. Sur une décision soudaine, Ethan décida de se bouger de ce canapé dont il s'y'était'était à peine poser, évitant ainsi qu'il forme sa propre sihouette, ni même son postérieur. Avec l'idée de déballer, e reste de ces affaires. Même si ça faisait déjà quelques mois qu'il était ici. Il y a toujours des choses qui reste dans un coin, sans qu'on oublie, de déballer. Trop pris dans le mouvement, la précipitation et l'adrénaline que chaque déménagement entraîne. Le brun se dirigea vers une pièce à taton, connaissant son appartement par cœur. Il avait appris à visualité dans sa tête les lieux à mesure du temps. Puis arriver au but, cherchant sous sa main baladeuse, une forme qui ressemblait à un vague objet emballer ou carton. Si n'a pas eu longtemps à chercher. Le prenant entre ces mains, il fit dei tour, s'approchant doucement d'un meuble accueillant sa nouvelle trouvaille. Il n'avait pas besoin de voir, pour sentir les vibrations et les grincements se faire sous ces pieds. Ce qu'il lui arracha une certaine grimace. Pourtant, cet avertissement aurait du le prévenir d'en rester là, de ne pas insister. C'était sans compter son esprit têtu et insistant, sans comprendre, le bruit sourd, le grincement persistant, Ethan avait eu juste le temps de faire quelques pas. Quelques pas précieux ont évité le meuble basculant sur le sol. Mais pas les objets qu'il y avait dessus. Le forçant à s'asseoir au sol.

Ethan avait mis du temps, à envoyer un message. Hésitant à demander de l'aide. Par fierté ? Peut-être... Toujours est-il qu'il devait se rendre à l'évidence. Il en avait besoin. Il avait évité d'être piégé entre le meuble et le sol. Mais il avait éparpillé divers objets. Il passa une de ces mains sur sa tête, lui arrachant un sans entre ces lèvres, sous une légère douleur. « Aie » Vraiment à ce moment-là, il avait ce terrible sentiment d'impuissance et faible, qu'il avait horreur. Et une certaine rage contre lui, de ne pas savoir se débrouiller, dans le fond. À lâcher un grognement sourd. Il n'a fallu que quelques minutes, c'est le sentiment qu'avait Ethan en entendant le bruit de la porte résonnait. Vingt peut-être ou une demi-heure. Il ne savait pas trop, à vrai dire, il était resté assis au sol. Il pouvait sentir l'inquiétude de sa sœur dans sa voix. Le poussant à se demander si elle l'était souvent depuis qu'il était là ? Il était venu parce qu'il se sentait plus proche de sa sœur que de ces propres parents, un comble. Il leva la main doucement, une manière de se montrer sans qu'elle ne s'inquiète trop. Bien qu'il avait l'impression que c'était trop tard... « Je suis là ! » Le jeune homme n'avait pas perdu pour la sentir près de lui. Sa tête se baissant vers le sol, il était pris de remords. Honte peut-être, il ne savait pas trop, il était confus dans ce qu'il ressentait à ce moment-là. « Je... Je suis désolé, je n'aurais pas dû te déranger. J'aurais dû me débrouiller seul. Je m'excuse en plus, tu devais être au boulot... » Les paroles défilaient entre ces lèvres. Sans laisser le temps de répondre ou même l'opportunité. Il s'était rendu compte que maintenant, qu'il devait l'avoir dérangé au travail, en plein milieu d'un rendez-vous avec un client. Il n'était pas seul..


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 316
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Rachel Awesome Bilson
›› Schizophrénie : aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte) ✻ Grace Rhodes (Sophia Bush)

Re: because we are family ✻ ethan ✻ ( Dim 3 Juin - 18:01 )


Ethan & Jocelyn

We are family. I got all my sisters with me. We are family. Get up everybody and sing. Everyone can see we're together as we walk on by and, and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all, all of the people around us they say can they be that close. Just let me state for the record. We're giving love in a family dose.



Depuis que Jocelyn avait vu son frère débarquer à Cap Harbor, elle était à nouveau beaucoup plus heureuse. Il avait toujours été son petit frère, son trésor le plus précieux. Depuis qu'ils étaient enfants, ils avaient toujours été proches. Cela n'avait absolument rien de surprenant parce qu'ils se ressemblaient. Et puis, ils se confiaient tout. Enfin du moins, la majorité des choses. Parce que Jocelyn n'avait par exemple jamais formulé à voix haute le fait qu'elle était malheureuse dans son mariage et elle n'avait jamais non plus avoué à son frère qu'elle était perdue quant à son orientation sexuelle et ses sentiments d'une manière générale. Mais elle était persuadée qu'il savait, parce que quand ça la concernait, il savait mieux qu'elle. Mais depuis son arrivée à Cap Harbor, elle ressentait aussi beaucoup d'inquiétude. Oh, c'était le cas depuis qu'elle savait qu'il avait perdu la vue, mais elle savait que maintenant qu'il était à Cap Harbor, c'était différent. Maintenant, c'était elle qui était responsable. Maintenant, c'était elle sur qui il devait pouvoir compter. En soit, ce n'était pas plus mal, car cela évitait à la jeune femme de faire totalement n'importe quoi. Elle devait un peu plus se comporter en adulte responsable. Mais ça n'empêchait pas que la jeune femme, quand elle recevait un message de son frère, paniquait généralement comme une maman poule qui venait de voir chuter son petit. Est-ce qu'on pouvait lui en vouloir dans le fond ? Elle ne voulait surtout pas que son petit frère ne se blesse. Alors quand elle avait reçu son texto elle n'avait pas hésité un seul instant pour le rejoindre à son appartement. A vrai dire, elle lui avait proposé de vivre avec elle. Mais ce n'était plus un enfant, il avait besoin de son indépendance et elle pouvait parfaitement le comprendre. Tout ce qu'elle pouvait faire en vérité, c'était être disponible quand il était dans le pétrin. Elle ne cachait pas son inquiétude cependant en arrivant dans l'appartement et ne tarda pas à s'approcher quand il l'interpela. Apparemment, un meuble était tombé et s'était cassé sur le sol, de même que les objets fragiles qu'il contenait. Vu le bazar, son petit frère pouvait sûrement s'estimer heureux de ne pas s'être blessé. « Tu n'as rien », demanda-t-elle en premier lieu. Ils feraient l'inventaire des dégâts plus tard, pour l'heure, la seule chose qui l'inquiétait, c'était lui. C'était un peu ce qui l'inquiétait, dans le fait de savoir qu'il vivait tout seul. Il aurait  pu se faire très mal. Et elle l'aurait très mal vécu. Mais ce n'était pas le moment de devenir paranoïaque. Ce n'était qu'un incident. Il y avait plus de jours sans que de jours avec. Lorsque finalement son frère s'excusa, la jeune femme secoua la tête. Il n'avait pas à s'excuser. Ce n'était absolument pas de sa faute. « Je n'avais plus qu'un client, j'ai reporté le rendez-vous à demain. Tu sais que tu peux m'appeler à n'importe quel moment de la journée », répondit-elle. Elle serait même venue au milieu de la nuit en pyjama si ça avait été nécessaire. La jeune femme attrapa sa main et l'aida à se relever. « Attention où tu met les pieds, il y a du verre », prévint-elle. Elle ne savait pas ce qui était cassé, sans doute un cadre photo. Elle regarderait plus tard. Pour l'instant, il était important de s'occuper d'Ethan. « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? », demanda-t-elle en haussant les sourcils. Peut-être que c'était de sa faute, qu'elle avait rangé quelque chose trop en hauteur et qu'il avait eu du mal à l'attraper … Ah, oui, visiblement, ne pas être paranoïaque, ce n'était pas pour tout de suite.

Spoiler:
 



WORLD WITHOUT YOU
Do you know what it feels like to fall in your arms? Do you know what it feels like to love you ? I can taste every tear drop you've given me this far don't forget who it is that you are.


Dernière édition par Jocelyn Ahern-Fields le Mer 15 Aoû - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 301
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : SILAS, OLIVIA

Re: because we are family ✻ ethan ✻ ( Mar 17 Juil - 18:05 )




because we are family

Jocelyn & Ethan

Même si venir à Cap Habor, avait été un changement pour lui. Il ne regrettait pas. Il n'avait pas laissé le choix à ces parents, c'était comme une évidence depuis son accident. Mais il ne se voyait pas non plus resté là-bas. Pour plusieurs raisons... Entre autres le pouvoir trop présente sur leurs vies. Jocelyn était parti pour cela, il le savait. Il s'en souvenait, comme un fait marquant. Qui polluait sa mémoire. Ça les avait pollué d'une certaine manière et de façon différente. Et cette absence de sa sœur, l'avait atteint, bien plus qu'il ne le laissait croire. Un manque de communication s'installant comme un voile sur les causes. Pour la seule, et même raison. Ils avaient passé outre, heureux que sa présence soit un déclencheur, même si ça incluait sa cécité. Ça n'entachait pas cependant leur lien, leurs complicités, que l'un comme l'autre, savait quand ça n'allait pas. Sans véritablement avoir besoin de mettre des mots dessus. Mais simplement observer. Les paroles n'étaient pas forcément nécessaires. Il n'avait pas besoin de voir, depuis qu'il était revenu, elle s'inquiètait pour lui. Il le sentait. Est-ce qu'elle avait raison ? Peut-être... Elle jouait le role d'une petite maman depuis bien longtemps. Aussi, bien que le faisait leur véritable mère. Est-ce que ça le gênait vraiment ? Non, ça avait quelque chose de réconfortant. Bien plus maintenant, qu'aujourd'hui. Depuis qu'il avait mis les pieds à Cap Habor. Il n'était pas dans le flou total. De partir à l'inconnue, ni même de devvoir se débrouiller par soi-même. Elle était son filet de sécurité, même s'il ne voulait pas l'avouer. À vouloir être autonome, et se débrouiller seul. Savoir qu'elle était là tout de même était rassurant. Pour le coup d'être autonome, aujourd'hui, Ethan pouvait repassait. Et c'était quelque chose qui le frustrait intérieurement. Une colère qui montait silencieusement au fond de lui. Un geste de trop, avoir envie de trop en faire peut-être ou bien. Il ne comprenait pas pourquoi son meuble s'était fracassé au sol. Sa santé ne l'inquiétait guère, qu'il ressorte avec aucun bobo était secondaire. Ce qu'il voyait surtout, c'était qu'il avait dû appeler à l'aide. C'était son impuissance, son manque de réaction, sa faiblesse. Ce mot il ne détestait de jour en jour, parce que ça le m'était face à une réalité. «  Oui ça va... » C'était un peu plus sec qu'il ne l'aurait voulu, pas  volontaire. Il s'en voulait, de déranger, de toujours avoir besoin de quelqu'un... En fait, il savait que ça n'allait pas être facile. Mais il avait un certain espoir dans ces faits, dans ce qu'il avait entrepris. Comme avoir une vie plus que normale. Il se trompait, peut-être. Rien n'était normal. « Tu as ta vie un boulot, je ne vais pas t'appeler à chaque fois que j'ai un problème. C'est injuste pour toi et... Il faut que je me débrouille seul. Que je le veuille ou non... » Ça sonnait comme une fatalité, une vérité qu'il essayait de se mettre en tête, pour lui. Une conviction... Il se rendait compte de l'effort, de la contrainte aussi que ça pouvait avoir envers sa sœur. Il ne voulait pas ça pour elle. Elle avait assez donné des moments de sa vie, avec leurs parents. Il s'avançait vers le canapé, sentant Jocelyn à ces côtés. L'intimant de faire attention. Sa bienveillance, l'attristait presque. Qu'elle voie ça, ou lui faire subir ça. Il sentait plus idiot et impuissant. Ce côté sombre qui refaisait surface parfois. Cette sensation de ne pas pouvoir y arriver. Dans le fond, il aurait peut-être dû suivre la conviction de leurs parents. Qu'il serait mieux dans un milieu... Adapté comme ils disaient. « Je... Je ne sais pas. Je voulais ranger mes affaires. Déballer quelques cartons. Et... Je ne sais pas, c'était peut-être l'objet de trop.... » Il essayait de se remémorer ces gestes, l'instant. Ce n'était plus très clair. « J'ai fait un mauvais geste, c'est de ma faute. J'aurais du ne pas être aventureux, à vouloir me débrouiller seul, comme si c'était possible... Visiblement, je suis incapable de me débrouiller...» C'était une fatalité bien ancrée dans sa tête. Et même si il ne voyait pas. Fuir le regard était une chose qui ne faisait assez bien. Il sentait l'inquiétude de sa sœur, une culpabilité peut-être qu'il s'en voulait de provoquer cela chez elle. Elle était parfaite avec lui, c'est lui qui déconnait.  

spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 316
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Rachel Awesome Bilson
›› Schizophrénie : aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte) ✻ Grace Rhodes (Sophia Bush)

Re: because we are family ✻ ethan ✻ ( Mer 15 Aoû - 14:56 )


Ethan & Jocelyn

We are family. I got all my sisters with me. We are family. Get up everybody and sing. Everyone can see we're together as we walk on by and, and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all, all of the people around us they say can they be that close. Just let me state for the record. We're giving love in a family dose.



Jocelyn aimait maîtrisait sa vie. Tout ce qu’elle ne maîtrisait pas avait tendance à l’angoisser. Alors cela n’avait rien de surprenant qu’elle s’inquiète à ce point pour son petit frère. Par le passé, ils avaient toujours été là l’un pour l’autre. Ils avaient avancé main dans la main. Dans une famille comme la leur, ça avait une signification toute particulière. Ils auraient pu se contenter de faire ce que leurs parents attendaient d’eux, ils auraient pu être indifférent l’un envers l’autre, mais ce n’était pas le cas. Et même si c’était elle la grande sœur, c’était plus souvent Ethan qui avait dû la ramasser à la petite ouillière. A l’époque où la brunette se laissant encore manipuler par ses parents, se laissait embobiner, il avait été là pour elle. Maintenant, c’était à son tour. Et oui, elle était capable de planter ses rendez-vous pour le retrouver et lui venir en aide. De toute façon, le poids de la culpabilité pesait sur les épaules de la brune, alors il n’aurait pas pu en être autrement. Elle se sentait coupable de ce qui arrivait à son frère. Quand l’accident avait eu lieu, elle n’avait pas été là. Elle était à Cap Harbor, en train de refaire sa vie loin de lui.

C’était donc son travail de grande sœur de s’inquiéter et son travail de grande sœur aussi de rappliquer quand il n’allait pas bien. Un simple sms et la brune quittait son travail pour rejoindre son frère chez lui. Bien entendu, elle était incapable de dissimuler son inquiétude. Si Jocelyn avait été capable de cacher le moindre de ses sentiments, ça se saurait. Ça s’entendait dans sa voix, ça se sentait dans sa façon d’agir. Elle savait qu’elle le maternait un peu trop. Mais que pouvait-elle faire d’autre ? Ils étaient la seule famille qu’ils leur restaient. Il n’y avait qu’eux deux. Aux yeux de Jojo, leurs parents pouvaient être morts, c’était pareille. « Tu es sûr que tu ne veux pas que je regarde si tu t’es blessé ? », demanda-t-elle, feignant de ne pas avoir remarqué son ton sec et cassant. Elle était médecin, si quelqu’un était bien placé pour s’occuper de lui en ce moment, c’était bien elle. Et puis, c’était normal d’avoir besoin d’aide de temps en temps. Elle n’était pas n’importe qui, elle n’était pas une étrangère. Elle était sa sœur. Et lui filer un coup de main, c’était bien la moindre des choses dans sa situation. « Oh je t’en prie Ethan ne commence pas à faire ta tête de mule. Tu es mon petit frère et je quitterais mon travail aussi souvent que nécessaire pour te venir en aide », répondit-elle en levant les yeux au ciel, bien qu’il ne puisse pas la voir. Bon d’accord elle ne laisserait peut-être pas un mec avec la poitrine ouverte sur la table d’opération, mais franchement, l’aider dans sa vie quotidienne, c’était tout à fait naturel pour elle. Il lui faudrait du temps pour s’adapter à sa nouvelle vie alors il ne pouvait pas tout faire tout seul d’un coup. Avec sa bienveillance naturelle, la jeune femme l’accompagna jusqu’au canapé. Il avait besoin de prendre ses esprits. Elle s’installa à ses côtés, curieuse de savoir ce qui avait bien pu se passer. « Tu aurais dû attendre que je vienne t’aider Ethan », le disputa-t-elle. Elle avait conscience que c’était difficile pour lui, qu’il avait besoin d’être indépendant. Mais il ne pouvait pas non plus tout faire tout seul, au risque de finir par se blesser sérieusement. « Arrête de te dévaloriser de la sorte », râla-t-elle finalement, quand il eu finit de parler. La jeune femme entait bien cette pointe de désespoir dans sa voix. Il y avait de quoi être perturbé. Mais elle ne voulait pas qu’il se dévalorise de la sorte. Ce qui était arrivé n’était pas de sa faute. « Écoute, ça ne fait pas longtemps que tu es ici. Tu as besoin de t’adapter à ton environnement. Quand tu auras appris où se trouvent les meubles et les objets, tu arriveras beaucoup plus facilement à te débrouiller tout seul. Mais en attendant que cela n’arrive, il n’y a pas de mal à demander de l’aide. Et qui mieux que ta sœur pourrait t’aider hein ? », expliqua-t-elle d’une voix douce, avec le sourire. Elle lui prit la main dans un geste réconfortant et la serra fort entre ses doigts. « Maintenant que je suis ici, dis moi ce que je peux faire pour toi », acheva-t-elle en pressant d’avantage sa main, comme un signe d’encouragement.



WORLD WITHOUT YOU
Do you know what it feels like to fall in your arms? Do you know what it feels like to love you ? I can taste every tear drop you've given me this far don't forget who it is that you are.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 301
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : SILAS, OLIVIA

Re: because we are family ✻ ethan ✻ ( Mer 3 Oct - 10:21 )




because we are family

Jocelyn & Ethan

Ethan était du genre la force tranquille. Il se laissait simplement entraîné par la vie, sans vraiment se prendre la tête. L'opposé de sa sœur, peut-être parce qu'ils n'ont pas vécu les choses. Peut-être parce qu'Ethan n'a pas eu la même pression venant de ces parents, que Jocelyn avait subi. Il avait été, quand elle a subissait les remontrances de leurs parents. Un regard extérieur, invisiblement. Incapable de prendre sa défense. À part, d'être là. Sa jeunesse n'avait pas été une excuse pour lui. Il n'était pas d'accord par tout ce qui se passait à la maison, bien des fois. Ils auraient pu prendre un chemin différent en entretenant l'isolement. Mais ce n'était pas le cas, leurs complicités s'étaient renforcé avec le temps.

Il devait bien avoué, Ethan n'aimait pas particulièrement envie d'entendre l'inquiétude dans la voix des gens et encore moins quand cela venait de sa sœur. Il n'était plus un enfant. Il aimait sentir qu'il pouvait se débrouiller par lui-même. Sans avoir besoin d'aide. Il voulait le prouver, qu'il en était capable et aujourd'hui, il prenait carrément ça pour un échec. Tout le monde a besoin d'aide à un moment donnait... C'est ce qu'on lui avait sorti comme excuse. Mais il n'était pas tout le monde. Et en quelques sorts, il avait quelque chose à prouver. Ethan avait peut-être trop de fierté, mal place ou mal utiliser. Mais il ne pouvait pas en vouloir à sa sœur de s'inquiéter. En même temps, c'était la seule de sa famille. Puisque depuis qu'il était ici, leurs parents faisaient les morts. Peut-être que ce n'était pas plus mal... Il ne s'attendait pas mieux venant d'eux. « Si je dis oui... Ça va te rassurer ? » Il lui accorda tout de même un faible sourire. Se radoucissant légèrement. Parfois, il avait envie de se mettre des claques. Ethan est son mauvais caractère quand il vous tient ! Elle était la seule, et celle qui pouvait l'aider. Il n'avait pas vraiment envie de la vexer. Ou encore être en froid avec elle. Déjà, la distance, qu'ils avaient l'un l'autre, après qu'elle ne soit partie, était suffisant. Il se dirigea doucement vers le canapé, se jetant presque dedans. Seulement ce n'était qu'une impression, il s'était juste laissé emporté par la gravité, l'appel du canapé. S'il s'écoutait, il se serait mis en boule dessus. En échange, il croisa les bras. « Je ne fais pas ma tête de mule... Je ne simplement pas t'attirer des ennui ou te déranger dans ton travail, pour...Si peu. Je crois que c'est normal ? » Bon peut-être qu'au fond, finalement il faisait un peu sa tête de mule. Il ne voulait surtout pas se l'avouer. Il soupira en tenant ces doigts à l'arête de son nez. Il aurait dû, elle avait raison. Mais c'était admettre qu'il avait besoin d'aide. Il se sentait assez mal à l'aise d'un seul coup, par son comportement et par la façon qu'il s'était adressé à sa sœur. « Je suis... Désolé. Je ne voulais pas être blessant. » Cela avait été un changement considérablement depuis sa cécité. Il l'avait mal pris sur le début, bien sûr. Pour plusieurs raisons. En autre, pour cette carrière musicale, dont il avait vu lui filait entre les doigts. Comment tout le monde, il avait pensé que ça une fin. Réapprendre n'était pas une option, ou du moins il était mal renseigner. Il s'était isolé de son groupe de l'époque, un tord peut-être. « Je voulais juste me débrouiller seul. Ranger un peu, c'était simple. Je pensais ne pas avoir besoin d'aide... Je ne faisais très bien avant ». Ethan avait la désagréable sensation de se sentir comme un gosse qu'on dispute après une bêtise. Il avait passé l'âge. Et ça l'héritait un peu, il avait l'impression que Jocelyn jouait le rôle d'une maman. Alors qu'il était tout à fait capable et en âge de se comporter comme un adulte. Mais parfois, il fallait bien quelqu'un pour remettre un peu de plomb dans la cervelle. Bien que la suite de phrases qui traversait les lèvres de sa sœur, le blesser un temps soit peu. Arrête de te dévaloriser ! Elle voulait qu'il se sente comment ? Et pourtant, il savait qu'elle avait en partie raison. Non entièrement raison. En tout cas, elle avait réussi à le faire taire. Parce qu'il ne savait plus quoi dire comme quoi sa cœur savait lui cloué la bouche et c'était bien la seule. Toutefois, ça ne l'empêchait pas de se refermait sur lui-même. Il serra ces doigts sur les siens, elle avait raison, dans un certain sens, il fallait juste qu'il s'y fasse. Mais encore faudrait-il qu'il l'avoue. « Tu dois avoir raison. Mais... J'aimerais que ça arrive assez vite. Je n'ai pas envie que tu t'inquiètes pour le moindre petit bobo, comme mère poule. » Il n'y avait rien de désobligeant, dans sa phrase. On pouvait le voir rien qu'en observant son sourire qui naissait au coin de ces lèvres, sous un taquin. « Maintenant avec le bordel que j'ai foutu... Je crois qu'il y a besoin d'un petit nettoyage, si tu voulais bien me donner un petit coup de main... » Il Redressa légèrement la tête en mordant le coin de ces lèvres. « Jocelyn, je t'ai menti il y a quelques minutes. En disant que je n'avais rien mon poigné me lance peut-être un peu... »  



Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 316
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Rachel Awesome Bilson
›› Schizophrénie : aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ evan pryce (dan stevens) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte) ✻ Grace Rhodes (Sophia Bush)

Re: because we are family ✻ ethan ✻ ( Dim 14 Oct - 20:41 )


Ethan & Jocelyn

We are family. I got all my sisters with me. We are family. Get up everybody and sing. Everyone can see we're together as we walk on by and, and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all, all of the people around us they say can they be that close. Just let me state for the record. We're giving love in a family dose.



Peut-être bien qu’elle en faisait trop. Peut-être bien qu’elle s’inquiétait trop. Mais si vous vouliez son avis, Jocelyn aurait dit qu’on n’était jamais trop inquiet, quand il s’agissait de sa famille. La brune avait toujours été comme ça. Depuis qu’elle était devenue grande sœur. Elle s’était toujours dit que c’était à elle de protéger son frère de ses parents. Elle n’avait pas forcément réussi, dans le fond, peut-être parce qu’en tant qu’homme, Ethan était mieux loti qu’elle. Et puis, il n’avait pas passé toute sa vie à décevoir leurs parents, lui au moins. Pas pendant de longues années. Maintenant, Ethan était là, avec elle, dans cette ville qu’elle avait choisi comme étant son refuge et Jocelyn savait que c’était à elle qu’incombait la lourde tâche de le protéger. Il n’était plus un enfant, c’était devenu un homme, il était solide, mais ça n’empêchait pas le fait qu’il avait besoin d’aide. Même s’il affirmait le contraire, Jocelyn était certaine qu’il avait besoin de quelqu’un à ses côtés. Ou peut-être était-ce juste elle qui avait besoin de lui imposer sa présence à ses côtés. « Non pas vraiment », concéda-t-elle. Même s’il lui avouait qu’il allait bien, Jocelyn n’y aurait pas cru. La jeune femme lui adressa un sourire rassurant, avant de se rendre compte que c’était complètement idiot. Il ne pouvait même pas le voir. Elle regrettait de ne pas avoir été présente pour lui, quand il avait eu son accident. Elle avait déjà fuit leur maison familiale quand ça lui était arrivé. Elle avait l’impression qu’elle avait échoué à prendre soin de son frère et que maintenant elle devait se rattraper. Quand bien même Ethan aurait voulu se débrouiller tout seul, Jocelyn ne pouvait pas le laisser tomber. Elle ne pouvait pas encore une fois lui tourner le dos et le laisser se débrouiller.

Alors, qu’il le veuille ou non, il l’aurait sur le dos. Ils allaient bien réussir tous les deux à trouver une solution pour que les choses se passent au mieux dans sa vie. Elle ne voulait pas se montrer envahissante. Elle voulait juste l’aider. La brune s’installa à ses côtés dans le canapé confortable, le laissant venir à elle. Elle ne voulait pas lui forcer la main. Sa condition était difficile, elle le savait. Mais les choses ne pouvaient aller qu’en s’arrangeant. « Je sais que notre famille n’a jamais été une famille modèle, mais une famille s’est supposé s’entre-aider. Donc je suis là pour toi, d’accord ? », fit-elle en posant sa mains sur la sienne. Que pouvait-elle faire d’autre de toute façon. Pas lui tourner le dos une nouvelle fois en tout cas. Face à ses excuses, elle haussa les épaules. « C’est rien », répondit-elle. Elle aussi avait une liste longue comme le bras de choses à se reprocher. Elle n’avait pas franchement été la sœur de l’année. Il n’avait donc aucune raison de s’excuser. L’important, ce n’était pas le passé, c’était l’avenir. Et ce qu’elle voulait pour lui, c’était un avenir radieux. « Je sais, du moins j’imagine que c’est difficile de ne pas pouvoir faire les choses comme avant. Mais tu vas réapprendre », répondit-elle d’une voix douce. Elle était médecin. Mais elle ne pouvait pas soigner ce qu’il avait. Et très sincèrement, ça l’agaçait au plus haut point. Si c’était son cœur qui avait été en cause, elle aurait pu l’aider. Mais là, elle était impuissante et ça l’énervait. « J’ai entendu parler d’un groupe de soutien à l’hôpital. Peut-être que ça te ferait du bien d’y participer ? », proposa-t-elle avec la sensation de marcher sur des œufs, pas certaine de sa réaction. Mais parler à des gens qui ressentaient la même chose que lui, ça ne pouvait que lui être bénéfique, non ?

Tout ce que Jocelyn voulait, c’était l’aider. Et qu’il ne se laisse pas abattre. Elle voulait être là pour lui, elle voulait l’aider autant qu’il l’acceptait. Elle avait conscience de tous les changements qu’il avait du affronter, mais elle était certaine qu’avec du temps, tout irait en s’arrangeant. « Ok, celle là je l’ai méritée », concéda-t-elle en grimaçant. D’accord, elle se comportait peut-être un peu comme une mère poule, c’était un fait, mais c’était plus fort qu’elle. « Ce que je veux dire, c’est que si tu as besoin d’aide, c’est normal. Et si ça te gêne que je te vienne en aide, pourquoi ne pas faire appel à une aide à domicile, le temps que tu te sentes mieux dans ton appartement ? », proposa-t-elle. Enfin, des solutions il y en avait. Il fallait juste trouver la bonne et Jocelyn se tiendrait à l’écart ou à sa disposition, selon ce qu’il préférait. Elle n’avait pas l’intention d’être sur son dos sans arrêt, elle voulait simplement que les choses ailles mieux. « Pas de problème, je vais t’aider à ranger », répondit-elle, le ton plus léger, maintenant qu’il acceptait un peu d’aide. Sauf que sa grimace ne lui disait rien qui vaille. La jeune femme s’approcha et prit sa main dans la sienne. « Tu as un bout de verre enfoncé dans la peau », fit-elle en observant de plus près. Ce n’était pas très profond ni même très large. Rien qu’elle ne puisse régler elle-même. « Si tu veux, j’ai ma mallette dans la voiture, je peux te l’enlever. Un ou deux points de suture et on n’y verra que du feu », ajouta-t-elle. Puis, elle se rappela qu’il voulait prendre ses propres décisions. Et qu’elle devait lui proposer des alternatives, pour ne pas donner l’impression de tout contrôler. « Mais si tu préfères, je peux te déposer aux urgences », ajouta-t-elle. Ce serait une perte de temps, certes, mais elle pourrait nettoyer son salon pendant qu’il n’était pas là. Donc le choix lui revenait.



WORLD WITHOUT YOU
Do you know what it feels like to fall in your arms? Do you know what it feels like to love you ? I can taste every tear drop you've given me this far don't forget who it is that you are.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: because we are family ✻ ethan ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

because we are family ✻ ethan

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération