(Maraï) I want to know what love is

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 06/05/2018
›› Commérages : 47
›› Pseudo : Padawan (Tiffanie)
›› Célébrité : Nathalie Emmanuel
›› Schizophrénie : Rory (Daisy Ridley) ◊ Keshia (Lupita Nyong'o)
›› more about me

(Maraï) I want to know what love is ✻ ( Mar 8 Mai - 14:12 )


Mickael & Saraï
I want to know what love is


Je me demandai bien ce que je faisais là. Pourquoi avait-il tenu à ce que ça soit absolument moi ? Je n’avais aucune intention de revenir en ces lieux. A vrai dire bien que la ville soit petite, j’évitai Mickael au possible. Je ne voulais pas qu’il prenne connaissance de sa paternité envers Laz’ car ça deviendrait compliqué. Certes, les moments que nous avions passés ensembles ne s’étaient pas atténués. Je me rappelai tout. Mais il était parti, sans une explication tangible. « C’est fini. » Il faut dire que je ne l’avais pas retenu non plus. Je soupirai avant d’entrer dans le bar pour aller installer mon matos. J’avais peur de tomber sur lui mais on ne me ramenait Lazlo qu’en fin de soirée après le « concert » passé. Je ne voulais pas tuer les oreilles de mon bébé mais dès qu’il serait en âge, il serait présent. Je fixai un instant les lieux. Je n’y avais pas remis les pieds depuis notre flirt avorté. Je me rappelai avec exactitude à quel tabouret, je m’asseyais toujours. Je soupirai avant d’ôter mon chandail dévoilant mon corps très peu habillé. Mais c’était une habitude chez moi. Depuis que j’avais quitté Chiraz. Et aussi, une partie de moi, la normale, voulait faire regretter son choix à Mike. J’avais donc enfilé un haut écru avec des symboles faisant ressortir ma peau ambrée et un mini short en jeans. Je n’avais pas de chaussures comme d’habitude mais les gens qui me côtoyaient été habitués. « Saraï, m’appela-t-on, nous avons fini l’installation. » Je me dirigeai vers le semblant de scène avant de regarder mes platines. Puis, je saisis mon bandeau jaune fluo que je passai dans mes cheveux. Signe de Vixen. Je mettais toujours des bandeaux fluos dans mes cheveux. J’assumai parfaitement d’avoir une coiffure comme la mienne. il m’arrivait parfois de me faire de longues tresses. J’ai essayé le lissage brésilien il y a deux ans, ou trois, je ne sais plus mais je n’avais pas été convaincue du résultat. Je fis donc l’inventaire de mon matériel avant de tirer la chaine qui ornait mon cou. Je relevai une clé USB que je détachai pour la mettre sur la console. On m’informa que pour le moment, le gérant -Mike donc- n’était pas là mais que je pouvais commencer. Je pris mon imposant casque avant de voir qu’il y avait malgré tout un peu de monde. C’était la première fois que je rejouai depuis mon accouchement. Je vivai principalement sur les leçons particulières que je donnais. Et j’avais aussi mis de l’argent de côté bien que tout commençait à disparaitre petit à petit. Un bébé en bas âge, ça coutait cher. Surtout lorsqu’on était mère célibataire comme moi. Je fermai donc un instant les yeux avant de commencer à mettre un dernier morceau de ma composition qui s’éleva rapidement dans les airs. J’avais repris une idée vue dans un film avant d’ajouter mes propres notes. Rapidement, je me déconnectai de cette réalité que je détestai tant pour laisser la musique envahir mes veines. Dieu que ça m’avait manqué. Un sourire naquit donc sur mes lèvres alors que mes gestes se firent plus précis. J’aurai tellement aimé jouer ce morceau dans d’autres circonstances. Et j’aurai aimé que Lazlo l’entende puisque je l’avais composé pour lui. You’re all I Ever Wanted. J’avais tant de rêves, tant de désirs. Je voulais tout concrétiser. Le morceau laissa place à un autre et je vis que les gens s’étaient approchés. Je les laissai faire et jouai pendant une heure durant avant de me stopper petit à petit. Puis, après quelques applaudissements, je descendis de scène pour laisser place à l’artiste suivent, récupérant ma clé USB au passage que je remis sur sa chaîne la faisant disparaitre au passage. « Saraï ! » Je me tournai pour trouver l’origine de la voix avant de retrouver ma babysitter avec mon bébé dans les bras. Celui-ci était parfaitement éveillé et regardait les lieux de ses grands yeux bleus. Du regard de son père. Je remerciai la jeune fille avant qu’elle ne fasse glisser le petit dans mes bras et que je lui donnai son argent. Puis, je restai un moment laissant mon fils détailler l’endroit tenu par son père. Nous étions si proches l’un de l’autre. Pour la première fois en dix-huit mois mais je désirai rester loin de lui au possible. Il me hantait déjà tous les jours. Mais je ne regrettai pas Laz. Non, j’aimais mon fils. Le bébé leva le doigt vers les lumières alors que je me balançai au rythme de la musique. « C’est de la lumière mon cœur, murmurai-je avant d’embrasser sa petite tête. » Puis il tourna vivement la tête pour fixer quelqu’un alors que j’écoutai la musique. Ma petite chenille se tortilla dans mes bras manquant de déloger Pascal au passage dont j’avais oublié l’existence tant mon caméléon s’était fondu dans la masse. Je me tournai alors vers ce qu’il regardait depuis un moment. C’est là que je le vis. Alors que tout le monde se déhanchait sur les paroles de la nouvelle musique. Nos regards s’accrochèrent un instant et je sus immédiatement que c’était une erreur. Lazlo poussa un petit cri. Sentait-il la présence de son père ? Je le serrai un peu plus contre moi avant de déglutir. Puis, je décidai qu’il était temps pour moi de partir. Alors, je tournai les talons, le cœur battant trop vite et me frayant un passage dans la foule qui s’était densifiée. Je finis par presque voir la sortir lorsqu’on posa une main sur mon épaule. Je me raidis instantanément avant de me tourner vers l’homme qui me faisait face. Nos regards se trouvèrent mutuellement alors que mon expression se durcit. Sans doute avais-je encore trop mal ? Sans doute ne pouvais-je pas lui pardonner ? « Bonsoir Mickael, dis-je d’une voix mal assurée. » Ce fut comme si le temps tout entier s’arrêta et que l’on se retrouva dix-huit mois en arrière. Ce fut comme si on se retrouva de nouveau le soir où il me brisa le cœur en me disant ses mots : C’est fini, Saraï.  
AVENGEDINCHAINS



I want to know what love is ღ
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 04/02/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore
›› Célébrité : Le beau et magnifique Jake Gyllenhaal
›› Schizophrénie : Je suis plusieurs dans ma tête, j'ai pas mal de fille. Ouais je suis le seul gars pour le moment. Mais il y a Tina ( aka Melissa Mcbride ) , Sammy ( aka Laura Vandervoort ) mais encore Nikki ( aka Emily Kinney ) et enfin Deborah ( aka Willa Holland. ) C'est tout, pour le moment.
›› more about me

Re: (Maraï) I want to know what love is ✻ ( Dim 13 Mai - 20:17 )


Mickael & Saraï
I want to know what love is


J'avais rappeler mon ex-petite amie. Est-ce que je pourrais dire que c'est mon ex malgré qu'on n'est pas resté ensemble pendant très longtemps ? Mh, je dirais que oui car je ne suis pas sorti avec une autre femme et qu'en plus... Bah, c'est la seule avec qui j'ai eu une relation après mon ex-femme. Ouais, j'ai beau dire que je suis dragueur, mais en vérité, je ne mettais pas les femmes dans mon lit. Je n'aime plus vraiment les femmes ou plutôt, je n'ai plus confiance en elles. Abby m'a fait du mal, elle a piétiné mon cœur et je n'ai plus envie que ça arrive. Vous allez me dire que c'est différent, que tout le monde n'est pas comme ça et ne trompe pas mais que voulez vous.... Je me suis fais avoir une fois, je ne vais pas me faire avoir une deuxième fois. Cela dit... Saraï était différente de toutes ces femmes... Ouais, elle m'amusait, elle m'inspirait, m'impressionnait, elle me faisait sourire et j'étais vraiment bien à ses côtés. Puis son côté un peu foufou et extravagant me plaisait beaucoup. Elle était unique en son genre et je l'ai fuis... Ouais clairement, je l'ai fuis. Je me souviendrais toujours de ce moment où j'ai vu à quel point elle avait une attache sur moi et ce jour là, j'ai pris peur... J'ai eu peur des sentiments que j'éprouvais et du coup, j'ai mis à terme à notre relation... Je suis restée  vague pour la raison et j'ai fais en sorte qu'elle ne vienne plus vers moi en allant vers d'autres femmes ( sans pour autant coucher avec elles, mais juste les regarder et les charmer. ). Enfin bon.... Depuis quelques jours déjà, même plusieurs semaines, je fais un travail sur moi. Un grand travaille, et du coup ( oui j'aime bien mettre «  du coup » souvent. ) je reviens à pensé à ma vie dans le futur.. Bria me remet en question sur mes relations amoureuses et je crois qu'elle a raison. Je dois aller de l'avant et tenter des choses. Je sais que ce n'est pas évident, mais on ne sait jamais, peut-être qu'en avançant, ma vision des choses changera.... Cela restera à voir et à prouver surtout.

Tout ça pour dire que j'ai recontacté Saraï, d'une parce que beaucoup de monde la réclamer et qu'ensuite, j'avais envie de la revoir et de m'excuser. M'excuser d'être un gros con. Cela dit, je ne pouvais pas l'accueillir, j'avais eu d'autre chose à préparer et j'avais du boulot à faire dans les stock et les comptes. En effet, j'ai eu des voles par des employés ( que j'ai viré ) et je devais tout remettre en ordre. J'avais entendu la musique et évidemment, je savais que c'était la jeune femme qui jouer. J'aimais toujours autant ce qu'elle faisait. Elle avait un talent. Quand j'ai fini, j'ai décidé de remonté et elle venait de finir son entrée. Adossé contre le mur, je suivais du regard la jeune femme qui est toujours aussi belle. J'avais bien remarqué les regards de ces mecs célibataires pour elle et ça me faisais soupirer. Ce sont des chiens, ce n'est pas possible..... Pinçant mes lèvres, j'étais prêt à aller la voir avant que je ne vois un bébé venir dans ses bras. Je fronçais les sourcils... Il n'y avait pas de toute, c'était le bébé de Saraï, il lui ressemblait beaucoup, sauf ses yeux, ouais, ses yeux était d'un autre. Je regardais cet enfant qui me regarder aussi. C'était gênant... J'étais perturbé car je ne savais pas avec qui elle avait eu cette enfant, mais en tout cas, ce n'était pas loin après moi ou avant moi... Parce que bon... Il a l'air jeune cet enfant. Une boule s'était formé dans mon ventre, voilà que je stressais comme un débile.

Bon... Après une grande respiration, je décide d'aller la voir car elle m'a vu et voulait fuir. Je ne voulais pas qu'elle me fuit... Du coup, je me faufilais dans la foule et je parviens à la rattraper en posant ma main sur son épaule. Évidement, quand nos regard se croisent, il y avait toujours ce frisson qui se faisait sur moi. «  Bonsoir Saraï... » Répondais-je en souriant un peu. «  on peut parlé .. ? » ajoutais-je alors un peu hésitant. «  Tu as bien jouer ce soir, encore une fois... » Je posais mon regard sur ce bébé. Bon sang, il m'intriguait cet enfant et en plus, il n'arrêtait pas de me regarder.  «  je vois que tu as refais ta vie... C'est.... Bien.... » je crois. Cette idée ne me plaisait pas beaucoup en faite.  «  il est mignon... Il a de beau yeux... Mais euh.... Il a quel âge... ? Et c'est quoi son petit nom ?» Encore une fois, j'avais besoin de savoir. Je ne sais pas, il y avait quelque chose de bizarre dans cette histoire. Je veux dire qu'on s'est quitté il n'y a pas si longtemps que ça, et si elle a vu quelqu'un pendant notre relation, je crois que je le prendrais très mal. Ce bébé vient à tendre une main vers moi et je ricane un peu en venant jouer avec ses petits doigts. J'étais assez nerveux, j'y pouvais rien. «  Je voulais te parler par rapport à ce que j'avais pu te faire mais.... Si tu as refais ta vie, je vais me taire, ça vaux mieux. » Ouais parce que je ne brise pas les couples, encore moins quand il y a un enfant en jeu.  
AVENGEDINCHAINS


J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 06/05/2018
›› Commérages : 47
›› Pseudo : Padawan (Tiffanie)
›› Célébrité : Nathalie Emmanuel
›› Schizophrénie : Rory (Daisy Ridley) ◊ Keshia (Lupita Nyong'o)
›› more about me

Re: (Maraï) I want to know what love is ✻ ( Dim 13 Mai - 21:41 )


Mickael & Saraï
I want to know what love is


Je pense que je devais être masochiste à venir ici, en ses lieux où j’avais rencontré Mickael. A vrai dire, en entrant dans le bar, je pouvais voir sa présence partout. C’était un bel endroit tout comme c’était une belle personne. certes, il m’avait larguée comme approximativement tous les hommes avec lesquels j’ai été mais dans le fond, je ne lui en voulais pas. j’étais comme une luciole. Insaisissable. Je voulais voler de mes propres ailes et illuminer le monde de ma lumière. Je dodeline un peu de la tête, constatant avec déception et une pointe de soulagement qu’il n’était pas là. pourquoi avoir contacté notre contact commun ? sans doute parce qu’il n’avait plus mon numéro. Je regarde les mecs s’activer autour du matériel que j’allais partager avec d’autres personnes. Ça ne me gênait pas de partager. Dans le sens professionnel du terme. Je soupire un peu avant de faire la moue pour me diriger vers la large console qui n’était pas la mienne. Au Blue Lagoon, je mixai sur quelque chose de différent mais ma capacité à m’adapter me permettait de m’approprier l’engin. Je l’allume donc pour mettre ma clé dans le port prévu à cet effet pour commencer à jouer avec les notes de musique. Je me les approprie, je les modifie à ma guise pour en faire ressortir quelque chose d’unique. Morceau composé pour mon fils. Il criait son nom alors qu’il devait dormir dans les bras de sa babysitter. Puis alors que j’ai joué mes cinq morceaux, je cède ma place pour descendre en sautillant.

Pieds nus, comme toujours, je me dirige vers la jeune femme qui tenait mon bébé. Je le pris pour tourner sur moi-même, Lazlo dans les bras qui pointait tout du doigt. Avec mes commentaires et notre passion pour tous les deux, je constate que ses yeux bleu azur se plantent sur quelqu’un. Son père. Comme s’il avait senti sa présence. Je le vois dans un coin qui ne me quitte pas du regard et mon cœur loupe un battement. Ou deux. Je ne pouvais pas assumer ni lui faire face ce soir alors, je me fraye un chemin dans la foule tandis que Lazlo ne cesse de regarder par-dessus mon épaule. Le tenant fermement, je sais d’avance que je n’ai pas atteint ma destination alors qu’on me barre le passage et que mon enfant lance un petit cri suraigu signalant son contentement.

Je me tourne donc vers mon ancien amant, père de mon fils, pour poser mon regard sur lui. il n’a pas changé. Pas d’un pouce. Une ou deux rides par-ci par-là. je prends une profonde inspiration avant de le saluer pour déglutir. « Je… oui bien sûr. » je lui fais mon plus beau sourire bien que je sois chamboulée de le retrouver devant moi. Refait ma vie ? Non pas tellement mais eus-je vraiment le choix ? Son regard se pose sur Lazlo qui tend une main vers lui. comme si le lien invisible se tissait entre eux sans que je ne le veuille vraiment. « Il a les yeux de son père, me contentai-je de dire d’une toute petite voix. » De ma main vacante, je m’approche un peu de Mickael pour venir attraper ses doigts que je pose contre ceux de Laz’ qui rit à nouveau. « Il a neuf mois. Mais il est grand pour son âge. » Il faut dire que je n’étais pas petite et lui non plus. Je me mordille la lèvre avant d’éclater de rire. « Je n’ai pas refait ma vie. » Pas vraiment, même si j’avais un enfant. « Il s’appelle Lazlo. Lazlo Kohistani-Holloway et… » Je sautille d’un pied à l’autre avant de regarder le plafond tandis qu’on jouait toujours dans le fond. « Félicitations, tu es papa, dis-je d’une voix douce sans quitter un instant son regard, enfin sur le papier car c’est mon enfant. Je l’ai porté, je l’ai élevé et je ne suis pas prête à le partager. Pas alors que tu m’as fait comprendre que je ne signifiai rien à tes yeux. » Car oui, je l’avais vu avec toutes ses femmes. « C’est plutôt toi qui n’as eu aucun mal à refaire ta vie. »
 
AVENGEDINCHAINS



I want to know what love is ღ
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 04/02/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore
›› Célébrité : Le beau et magnifique Jake Gyllenhaal
›› Schizophrénie : Je suis plusieurs dans ma tête, j'ai pas mal de fille. Ouais je suis le seul gars pour le moment. Mais il y a Tina ( aka Melissa Mcbride ) , Sammy ( aka Laura Vandervoort ) mais encore Nikki ( aka Emily Kinney ) et enfin Deborah ( aka Willa Holland. ) C'est tout, pour le moment.
›› more about me

Re: (Maraï) I want to know what love is ✻ ( Sam 19 Mai - 20:16 )


Mickael & Saraï
I want to know what love is


Je bugais, mais littéralement sur ce bébé. Je ne sais pas, je sentais que quelque chose clocher mais quoi, c'était vraiment une bonne question. Enfin bon, elle finira par m'expliquer un peu ce qui s'est passé dans sa vie, enfin, je l'espère sinon je vais devoir enquêter et je n'aime pas ça, puis surtout, je suis très nul dans ce domaine. Je pense que j'y arriverais à rien même. Je lui proposais qu'on parle, chose qu'elle accepte. Ouf, une bataille en moins à faire. Elle me parle de son fils car je lui ai demandé, et je haussais les épaules quand elle dit qu'il a les yeux de son père. Je ne le connais pas, alors je ne peux pas vraiment lui confirmer cela. «  Ouais, un grand  bonhomme. Cela dit, Brianna était aussi grande pour son âge. » disais-je alors en souriant un peu. Ma fille, elle résume toute ma vie en vérité mais je viens à arquer un sourcil au nom qu'elle vient de prononcer. J'ai bien entendu ? Elle a dit Holloway là ? Putain, mais lequel de mes frères a osé faire une chose pareille ? Newton ? Luke ? Jon ? Ça veut dire que je suis..... «  papa. » Voilà ce que je viens d'entendre. Putain, j'aurais dis oncle mais papa..... Oui, de Bria mais pas de.... elle continuait de parler, de s'exprimer et surtout de s'expliquer. J'avais l'impression de flotter dans les airs tellement c'était inattendu comme situation. Ce bébé qui me regarde avec ses jolies grand yeux est le miens ? Quoi ? Sérieusement ? J'avais l'impression que j'allais m'écrouler sur le sol, du coup je lui faisais signe de me suivre. «  faut que je m'assoie... » Disais-je d'abord en m’exécutant et je passais mes mains dans mes cheveux. «  Si je résume un peu.... » commençais-je en relevant mon visage vers la demoiselle. «  ce petit.. Lazlo comme tu dis,  il est de moi et … Tu n'as pas voulu que je le sache car je t'ai quitté ? C'est ça ? » Je passais de nouveaux mes mains sur mon visage. Ouais, mon cerveau aller exploser je crois. «  Tu es consciente que j'ai pas pu voir ce petit grandir les premiers mois alors que j'aurais pu si je l'aurais su ? » Je faisais signe à John de me faire un verre. Je pense que je vais en avoir besoin, moi qui voulait m'expliquer face à Saraï par rapport à notre rupture, je pense que je vais attendre un petit peu. «  Tu ne signifiai pas rien à mes yeux, et si j'aurais su que tu étais enceinte, j'aurais été là. Tu penses que je ferais un mauvais père pour lui ? Toi aussi tu penses ça ? » Il manquerait plus que ça, que Saraï pense que je ne suis qu'un moins que rien niveau paternité. «  Tu compte faire quoi maintenant que je le sais qu'il est de moi ? Parce que j'ai clairement pas envie de vivre dans l'idée que je ne pourrais pas l'élever aussi ce petit. » Je saisi le verre qu'on vient de me donner et je le bois cul sec. «  d'où j'ai aucun mal à refaire ma vie ? Saraï, arrête là. Mon ex-femme me crache à la gueule, m'a trompé, m'a menti, j'ai perdu toute confiance en qui que ce soit, surtout envers les femmes et ça, on me le reproche aussi. Je n'ai pas des milliers d'amis, je fais en sorte d'apprendre à être un bon père, mon bar commence à partir en couille à causes du personnel de merde, et maintenant j'apprend que je suis père d'un autre gamin qui a déjà neuf mois..... » je me levais alors en fronçant les sourcils. «  non, ne me dis pas que je n'ai pas de mal à refaire ma vie s'il te plais. J'arrive justement pas à la faire ma vie parce que je suis trop bloqué dans mes principes, trop brisé pour que j'arrive à faire quoi que ce soit de normal ou de bien, d'où la raison de notre rupture parce que je n'arrive plus à faire quoi que ce soi de bien Saraï. Je ne pouvais pas m'engager dans quelque chose que j'ai du mal à croire possible après tout ce que j'ai pu vivre. »   
AVENGEDINCHAINS


J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 06/05/2018
›› Commérages : 47
›› Pseudo : Padawan (Tiffanie)
›› Célébrité : Nathalie Emmanuel
›› Schizophrénie : Rory (Daisy Ridley) ◊ Keshia (Lupita Nyong'o)
›› more about me

Re: (Maraï) I want to know what love is ✻ ( Dim 20 Mai - 11:37 )


Mickael & Saraï
I want to know what love is


J’ai toujours été marginale. A part dans la société. Déjà quand j’étais petite et que je passais mon temps dans les arbres plutôt qu’à apprendre de la broderie ou des choses de fille. Ce n’est pas que je n’aimais pas ça, c’est juste que je n’y pensais pas. comme par exemple d’avoir pris la peine de faire mon deuil de ma relation avec Mike. Alors que je porte Lazlo dans mes bras, je l’écoute me parler de Brianna. C’était un peu ma chouchoute bien avant que je sache que son père était mon ex. donc je ne voyais pas pourquoi ça changerait. Et de toute façon, je n’ai aucun droit de mêler une adolescente à toute cette histoire. Je n’avais pas de plan établi pour cette soirée. Et je ne comptais pas le mettre au courant de l’existence de Laz’ qui ne cesse de dévisager son père. Je rajuste un peu ma prise autour de lui car il est plutôt lourd pour un enfant de neuf mois. je regarde Mike s’asseoir et je décide d’en faire de mal. Mettant Lazlo sur une de mes jambes avant de lui coller la tétine dans la bouche pour qu’il cesse de babiller. « Tiens prendre Monsieur dinosaure, murmurai-je alors que Mike continuait à discuter. » Je tendis le dinosaure rose à mon enfant qui commença à le taper contre le bar. « Bah il ne peut être que de toi. Déjà parce qu’il te ressemble un peu trop et ensuite parce que je n’ai été avec personne d’autre depuis… » Je fouille dans ma mémoire pour essayer de me souvenir de quand datait ma dernière relation. « Depuis que j’ai trouvé mon conjoint au lit avec une autre femme. L’histoire de ma vie : toutes les personnes que j’aime finissent par me quitter un jour. » je hausse les épaules, prenant ceci avec indifférence ou sans doute parce que j’étais trop bizarre. Je l’écoute avant de demander un coca au barman dont je ne me souvenais plus du nom pour soupirer. « ça aurait été trop douloureux. Et c’était mieux comme ça. t’as pu t’occuper pleinement de Brianna et je m’en sors bien toute seule. » Ce qui était la stricte vérité. Il avait déjà un enfant avec une femme sublime. Pour avoir rencontrée son ex-femme et sa fille, elles sont toutes les deux très jolies. D’ailleurs je me demandai ce qui avait pu clocher pour que leur mariage prenne fin mais c’est un peu comme un cycle. Chaque chose naît et meurt. Comme notre très courte idylle qui m’avait bien plus marqué qu’autre chose. je souris à Lazlo avant de tremper mon doigt dans mon verre pour lui donner à sucer. Il fronce le nez à cause des bulles du coca. Je murmure quelques mots en arabe avant de soupirer à nouveau. « Bien sûr que non. Brianna, qui est mon élève, est super. Elle est très gentille et bien elevée. C’est juste que… » je suis sur le point de lui parler de la fois où je suis venue lui en parler mais il me coupe la parole et… pète un câble. Bon dans un sens, c’est logique. Je reste attentive, hochant la tête de temps à autre. « Quelle garce, murmurai-je lorsqu’il parla de la tromperie de sa femme. » Je prends une gorgée de coca alors que Lazlo se tourne vers son père et lui jette son dinosaure sur les genoux. Au moins, le lien était directement établi. Je soupire alors qu’il a fini avant de me redresser pour ramasser le doudou poisseux que je redonne à Lazlo avant d’aller m’asseoir sur ses genoux. Bon après tout, je pense que cet homme a plus besoin d’un câlin que d’une gifle. Je laisse Lazlo se rapprocher de son géniteur pour venir poser sa petite main dodue sur son visage avant de planter mon regard dans le sien. « Mike. On a tous un passé. Certains plus douloureux que d’autres. Regarde, je viens d’un pays où le mariage est forcée et je me suis enfuie avant même d’être majeure. J’ai vécu de rien, j’ai aimé des personnes qui m’ont trompées ou quittées. Et pourtant, je ne suis pas… fermée. Enfin maintenant que j’ai un bébé, si. » je caresse distraitement sa nuque avant de croiser mes jambes et glisser doucement Laz’ dans ses bras. « Ce que je veux dire c’est que tu me dis tout ça avec dix-huit mois de retard. Si tu m’avais juste expliqué le souci à savoir que ton ex-femme est une garce, j’aurai pu essayer de… » Je cherche le mot en anglais avant de secouer la tête. « de te montrer que je suis pas du genre à tromper ou à même mentir. » j’éclate de rire alors que Lazlo se redresse sur ses jambes. Je le tiens avec attention car c’était une véritable anguille depuis quelques temps. « Je veux bien que tu fasses parti de sa vie. Mais pas de la mienne. Les gens auxquels je tiens finissent par te quitter. » je pose doucement ma main sur son cœur qui pulsait contre ma paume. « Toi, t’es fermé et moi, maudite. Oh mon dieu, quelle famille nous sommes. » J’éclate de nouveau de rire avant de dodeliner de la tête au rythme de la musique.
 
AVENGEDINCHAINS



I want to know what love is ღ
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: (Maraï) I want to know what love is ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

(Maraï) I want to know what love is

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération