※ do you remember me ? (ethan)

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 869
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Lun 14 Mai - 16:58 )



do you remember me ?
ethan ahern-fields & lissa valentine ※ ethan & lissa

“ We don't lose friends, we just learn who our real ones are. ” ― IDK.

Depuis qu'elle est rentrée chez elle, après sa journée de boulot, Lissa râle et souffle pour changer. Elle est un poil contrariée. La faute à Matthias, son meilleur ami enfin on peut l'appeler son mari aujourd'hui. Ils avaient rendez-vous chez la blonde afin de voir ensemble le dernier épisode de Westworld. Lissa est une fille sympa, elle attend spécialement un jour suivant la diffusion pour le regarder avec Matthias en évitant les spoilers autant qu'elle peut. Et lui, comment la remercie t'il ? En annulant leur soirée. Et pourquoi ? S'il lui a sorti une excuse bidon, elle sait très bien que la vérité est tout autre. Très bien ! Elle ne se gênera pas pour regarder sa série sans lui et même lui supprimer Bob l'éponge de sa liste Netflix. Oui, Lissa est fâchée. Elle ira même jusqu'à finir les glaces présentes dans son congélateur. Mais en attendant que l'instant dessert arrive dans son estomac, elle profite de l'instant pour se mettre à l'aise dans son canapé devant son poste de télévision détachant sa longue chevelure blonde toujours emprisonné dans son chignon. Pour accompagner sa soirée série, elle ne trouve rien de mieux qu'un bol de pop-corn. Lissa n'a même pas atteint le générique de sa série qu'on frappe à la porte. Pause oblige. Elle est certaine que c'est Matthias. Sauf qu'en ouvrant la porte, elle tombe sur un jeune livreur qui lui tend une commande. Elle n'a même pas le temps d'annoncer que ce n'est pas pour elle, que le livreur est déjà partit. Ceci-dit en sentant l'odeur des frites parvenir jusqu'à son nez, elle se dit que c'est peut-être l'oeuvre de Matthias et que ceci est un cadeau d'excuse. D'un coup, elle est moins fâchée, elle sourit même. Elle en profite même pour goûter une frite, puis deux, puis trois avant de ne se stopper en découvrant le burger. Ce n'est pas celui qu'elle prend habituellement et les cornichons qui dépassent, la réconforte dans son choix. Soit son mari la connait vraiment mal, soit ... Cette commande n'est pas pour elle. Et effectivement, celle-ci s'adresse au numéro 28 et non le sien. Même si celle-ci ne lui appartient pas, Lissa finit de manger la dernière frite qu'elle a dans les mains, ça serait dommage de la jeter. Direction le numéro 28. Un appartement dans lequel, elle n'a jamais mit les pieds et dont elle ne connait pas le ou les locataires. L'avocate marche donc quelques centaines de mètres afin de rejoindre le bon numéro et de faire le travail du livreur. Elle frappe à la porte, attendant sagement que celle-ci s'ouvre. « Bonsoir, je suis l'une de vos voisines et il semblerait que votre commande ait finit chez moi. » Certainement parce que le Jeff's Burger à trop l'habitude de livrer chez Lissa habituellement. Cependant face à ce brun, Lissa est assez troublée. Elle est certaine de le connaitre, mais d'où ? Sa mémoire semblerait lui jouer des tours. « Désolé de vous fixez de la sorte, mais je suis sûre de vous avoir déjà croiser. » Ou alors, Lissa l'a croisé juste une fois en sortant les poubelles. « Ethan ? » Voilà c'est son prénom, elle en est certaine que c'est lui avec quelques années en plus et quelques rides aussi. Maintenant, elle est vexée qu'il ne l'a pas reconnu le premier. En même temps, elle n'est pas au courant que depuis la dernière fois qu'ils se soient vus, il avait perdu la vue.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 193
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : nop

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Dim 27 Mai - 16:33 )




Do you remember me ?

Lissa & Ethan

La journée avait plutôt bien commencé, Ethan avait travaillé toute la journée, sur une nouvelle composition, grattait sur les cordes sensibles de sa guitare. Il jouait au son, au rythme que ça pouvait donner et puis s'enregistrer, même avec les défauts. Ça lui permettait de se reprendre. De peaufiner... Il jouait à l'oreille. Le niveau de son braille ne lui permettait pas encore d'accéder à la partie musicale,  toujours et encore les même paroles, aux prochaines leçons... Comme à l'école. Il reprenait depuis le début, même s'il y mettait toute la bonne volonté, ça prenait du temps. Il avait au moins le soutien de sa sœur. Qui était là au moindre besoin. Il y a encore quelques jours, même s'il préférait se débrouiller seul... En tout cas, cette journée était assez productive, pour oublier de manger. Son estomac, lui criant sa fin, dans un grondement sourd. Pourtant, ce n'était pas le dernier à s'empiffrer. On peut dire qu'il n'était pas le mec à faire attention à ce qu'il mangeait, peser ou encore calculer ce que son corps devait absorber pour dépenser. On pouvait dire qu'il faisait parti des gens, qui avait un métabolisme avantageux. Jalousie ? Oui, il l'aurait été aussi face à un gars qui ne prenait pas un gramme. Toujours est-il qu'il n'allait pas remplir son estomac avec de la musique, ou en rêvassant... Il se dirigeait vers sa cuisine, se répérant plus facilemnt qu'au début de son arrivée. Le frigo, dans une petite alcôve à sa droite. Se rappelant, vaguement dans ces souvenirs, ce que sa sœur avait mentionné, qu'elle lui avait laissé un truc mangeable dans le frigo. Oui, il n'écoute pas tout le temps ce qu'on lui dit. Mais ça autant que ça reste sous silence. Ça allait de sa vie ! Le jeune homme tâtonna les étages, à la recherche de cette fameuse nourriture, qu'il n'a pas eu de mal à trouver. Et qu'il ose, à ce risque,  de sentir. La réaction ne se fit pas attendre, bizarrement. Un froncement de sourcil significatif, un sentiment de tromperie, s'insinuait en lui. Des légumes ? Sérieusement ? Le seul légume que voulait bien avaler Ethan, était la patate. Et pas sous n'importe qu'elle forme... Ça favorite la frite. Alors autant dire sentir les légumes qui embaumait ces narines, ne l'enchantait guère. D'ailleurs la réponse ne se fit pas entendre. Prenant la direction de la poubelle qui était à côté. Ou résonnait encore le couvercle. Sa main s'aventurait dans sa poche arrière attrapant son téléphone. Deux mots effleuraient ces lèvres : appel urgent. Ce qui déclencha assez vite la composition du numéro... Le fast-food du coin ! Quoi ? Il y a un problème ? Pour Ethan, s'était une urgence. Le bouffe s'est sacré ! On n'a pas tous les mêmes priorités... Il aurait pu mettre quelqu'un de sa famille. Mais non ! La commande passait, il n'avait plus qu'à attendre. L'eau à la bouche.

Le jeune homme commençait à perdre patience, face aux minutes qui défilaient, sans nouvelle de sa commande. Qui visiblement se faisait attendre et désirer. Il se demandait où ils la préparaient... Il râlait dans son coin, susceptible et irritable, toujours quand il avait faim. Alors quand un bruit s'abattit sur sa porte. C'est presque Taz version humaine qui s'empara d'Ethan ouvrant en grand la porte. Sans même s'assurer de sa propre sécurité, ni même qui s'était. Ça aurait pu être un cambrioleur qui avait remarqué son handicap. Ben, il allait peut-être un peu loin. « Vous vous êtes perdu... ?! » Bingo, il n'avait pas pris le temps de s'assurer qu'il s'adressait bien au bon destinataire. Qu'il s'était complètement trompé. Sa voisine ? Qu'est-ce que sa commande faisait chez elle ? Maintenant, il ne pouvait plus faire confiance au livreur pour une simple commande. Peut-être qu'il devait soumettre l'idée de GPS à la direction. Il y avait une différence quand même encore monsieur et madame... « Bonsoir, désolé... Je croyais que c'était le livreur. Merci en tout cas, pour la livraison, d'être venu jusqu'ici. » De le dévisager. Il ne comprenait pas vraiment où elle voulait en venir ? Était-il tombé sur une folle ? Pourtant, sa voix lui disait quelque chose... Oui bah à défaut de voir hein, il n'avait que ça pour se situer. Et visiblement, elle n'avait pas remarqué qu'il ne pouvait pas voir... Il fronçait les sourcils, sans comprendre en entendant son prénom. « Oui ? » Si elle connaissait son prénom, c'est forcément qu'elle le connaissait. Le tout était de savoir quand ? Comment ? Ce qui éveilla sa curiosité. « On se connaît ? » Bon, il devait pas bien avoué que ça devait être vexant qu'on ne nous reconnaisse pas. Mais il avait ces raisons.... Il supposait, qu'ils se connaissaient par le passé. Puisqu'elle ne connaissait pas sa situation, ou c'était une connaissance de Cap Habor. Il n'avait pas encore beaucoup de connaissance ou de proche, à part sa sœur. « J'aimerais bien vous reconnaître. Mais c'est un peu compliqué. Il faudrait... M'aider un peu... Parce que me dévisager n'est pas gênant en soi, puisque je ne vois rien... » Pour dire la vérité, malgré ces questions, qu'il se posait, de cette familiarité... Il attendait aussi quelque chose, dénommée nourriture. La bonne odeur qui émanait, lui donnait faim. « Je peux... Te débarrasser de ma commande. Et tu veux peut-être entrer ? » Il se décalait légèrement, son côté droit s'appuyant sur la porte, laissant assez d'espace pour la laisser s'avancer. « Tu t'es servi ? » Il avait dit ça sur une pointe amusement, tout le monde de le faisait... Et Ethan réfléchissait encore où il avait bien entendu cette voix. Il n'avait pas que la vue qui lui faisait défaut...



- What lies behind us and what lies ahead of us are tiny matters to what lies within us -
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 869
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Dim 17 Juin - 17:54 )



do you remember me ?
ethan ahern-fields & lissa valentine ※ ethan & lissa

“ We don't lose friends, we just learn who our real ones are. ” ― IDK.

Lissa et les frites c'est une longue et grande histoire d'amour. Elle les adore, juste avec une pincé de sel et à peine poivré. Selon la blonde, sa maman fait les meilleures frites au monde, normal d'un parce que c'est sa maman et de deux parce que c'est toujours fait avec amour. Seulement, Lissa ne peut pas débarquer tous les jours chez sa maman pour lui réclamer des frites. Oh, elle aimerait sauf que ça n'est point possible. Elle connait sa mère sur le bout des doigts et elle lui dira que les frites c'est pas très bon pour le régime alimentaire. Ce n'est pas très diet, Lissa peut le reconnaître. Sauf que Lissa a cette chance de pouvoir manger tout ce qu'elle désire sans même prendre un gramme, au grand dam de Matthias. Ainsi quand la blonde découvre qu'on lui livre une portion de frites, en plus d'un hamburger à son domicile : elle est la plus heureuse des femmes. Elle était prête à envoyer un message à son mari pour le remercier de cette douce attention, avant de comprendre que ça n'était pas pour elle. C'est ainsi qu'elle se retrouve devant la porte de son voisin afin de lui rendre sa commande. La porte s'ouvre presque dans l'instant et ça surprend presque la blonde. « Vous vous êtes perdu... ?! » Baaaah non. Elle habite dans le même immeuble, elle n'a pas besoin d'une carte, pas encore. Puisque l'homme ne semble pas comprendre la raison de sa venue, Lissa l'éclaire. « Bonsoir, désolé ... Je croyais que c'était le livreur. Merci en tout cas, pour la livraison, d'être venu jusqu'ici. » Justement le livreur, il s'est trompé de porte et il est déjà rentrer au bercail. « Au plaisir. » Lissa n'aimerait pas que ses frites finissent chez le voisin, alors elle espérait que si cette situation devait se reproduire, il en ferait de même avec elle. Cependant le voisin en question, lui rappelle quelqu'un ... C'est Ethan, elle en est sûre à 99 %. « Oui ? » C'est bien son prénom, c'est un soulagement pour la blonde. « On se connaît ? » Okay ! Là, elle est vexée. Lissa reconnait que ça fait plusieurs années qu'ils n'ont pas eut la chance de se revoir, mais même elle quand elle se trouve face à l'une de ses anciennes conquêtes, elle a toujours l'audace de s'en souvenir ou alors Lissa faisait vraiment erreur sur la personne, sauf qu'elle était certaine que c'était lui. « J'aimerais bien vous reconnaître. Mais c'est un peu compliqué. Il faudrait ... M'aider un peu ... Parce que me dévisager n'est pas gênant en soi, puisque je ne vois rien ... » Oh ? Ça c'était une annonce à laquelle Lissa ne s'était pas préparer. « Comment ça ? » Lissa est blonde, il ne faut pas lui en vouloir. Sauf qu'une fois qu'elle passe sa main devant les yeux du jeune homme et qu'elle ne voit aucune réaction de ses pupilles, elle semble comprendre. « OH ! Mais je suis une idiote, vraiment. Pardon. » Maintenant elle se sent honteuse. « Je peux ... Te débarrasser de ma commande. Et tu veux peut-être entrer ? » Elle ne s'attendait pas vraiment à une invitation de la sorte, mais pourquoi refuser ? « Tiens, bien sûr. » dit-elle en lui donnant le sachet qu'elle avait en main, avant de pénétrer dans l'appartement. Machinalement ses yeux observent les lieux. « Tu t'es servi ? » De ? Mais ... Comment il avait su ? Lissa se sent encore plus gênée ... « Eh bien ... Je pensais que c'était pour moi alors j'ai goûtée les frites ... Elles sont succulentes d'ailleurs ! » Si Lissa tente de s'en sortir, elle a l'impression de s'enfoncer de plus en plus. « Tu n'arrives toujours pas à remettre un nom sur ma voix, c'est ça ? » Finalement cette situation, ça amuse assez la blonde. « Si je te dis Lissa de Boston, ça te rappelle quelque chose ? » C'est la ville dans laquelle, ils avaient fait connaissance. Cela lui rappellerait peut-être des souvenirs. « Je n'ai plus le nom du bar en tête, mais tu jouais de la bonne musique ce soir là. » Assez pour que Lissa devienne une groupie, le temps d'une soirée. « Tu devrais peut-être mangé avant que ça ne devienne totalement froid. » Ils avaient tout le temps de parler et ça laissait le temps à Lissa de savoir comment amener sur le tapis l'acuité du jeune homme.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 193
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : nop

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Dim 1 Juil - 23:05 )




Do you remember me ?

Lissa & Ethan

La mal bouffe comme l'aimait le pensée beaucoup de gens. Ethan en était fou, son alimentation préféré, rapide, même pas la peine de passer des heures dans la cuisine. C'est ce qu'il lui plaisait dans la perceptive de la cuisine rapide. On peut dire Ethan mettait jamais les pieds dans cette pièce. À vrai dire, à bien y réfléchir, il a dû utiliser, une ou deux fois, une spatule et une casserole. L'avantage, quand il était encore chez ces parents, ce qu'une personne faisait la cuisine. Ce n'étaient pas ces parents qui allaient se mettre au fourneau. À en juger, ils n'avaient pas leurs places. Ethan n'avait pas la même idée, il aurait aimé savoir cuisiner, mais faut dire qu'il n'était pas doué, il aurait certainement fait cramé l'immeuble. Il n'avait pas envie d'essayer, pourquoi prendre des risques. Se faire livrer était bien plus raisonnable, même si... Parfois, on n'appelait pas ça, des repas tout à fait, équilibré. Il pouvait vivre de frites et de hamburgers un bon moment, quoiqu'il allait certainement finir énorme, avec une bedaine, dans son canapé. À cette image, il se dégoûtait tout seul, lui arrachant une grimace, ouai tout de suite ce n'était pas glamour. Et ça le poussait à faire attention, même si pour l'instant, il avait un métabolisme à toute épreuve... Ça allait le rattraper en vieillissant. Il le savait très bien, de plus, il n'était plus assez... Actif avant son accident, lui qui courait régulièrement, là il se détensait seulement sur ces instruments, et marcher pour aller à un endroit ou un autre, si ce n'était pas trop loin. Mais maintenant qu'il avait passé commande, il n'avait plus de raison de culpabiliser... Non ce n'était pas du tout dans ces habitudes et il se réjouissait presque de tenir enfin la commande dans ces mains. Il verra après il était toujours temps de faire quelque chose. Enfin, tout ça, quand il aura la chance de pouvoir atteindre son but parce que pour l'instant, il ne comprenait pas vraiment le fils de la discussion qui se jouait entre sa voisine et lui. Oui, il avait compris bien un peu tard, que c'était sa voisine. Et il n'aurait peut-être pas réagi si elle ne lui avait pas dit. Ethan peut-être dur à comprendre les choses. Le plus désagréable, c'est qu'elle avait l'air de le connaître, oui ben, c'est un moment désagréable, pour elle comme pour lui, quand il est incapable de mettre un visage sur une voix. Il était gêné tout autant qu'elle, enfin il était surtout gênant de ne pas pouvoir la voir et de dire " mais ouiiiii, je te reconnaîs... Qu'est-ce que tu deviens... " Il fallait oublier limite, il fallait décliner l'identité. Et franchement, c'était la chose la plus pénible. Toutefois, son " comment ça " à peine franchit ces lèvres qu'Ethan dessinait maladroitement un sourire. Il n'avait pas besoin de voir ce qu'elle allait faire... C'était une évidence. Il sentait le mouvement devant lui, la légère chaleur de sa main qui naviguait devant ces yeux. Et il la laissa faire sans une remarque, Tous aurait réagit de la même manière. « Pourquoi ? Tu n'as pas remarqué... Beaucoup de gens tombent dans le piège. Ce n'est pas quelque chose dont je me vente non plus. Et excuse-moi de tromper les gens, ça me permet aussi d'être... Un peu normal enfin durant quelques secondes, bien sûr ça ne dure jamais longtemps. » Parce qu'après, ils excusent de leurs maladresses. Alors que ce n'est pas eux, qui l'ont rendu ainsi. Le handicap les rend tout de suite, coupable, de ne rien avoir vu. Il resserra son paquet qu'elle lui avait tendu, il y a quelques secondes, la laissant entrer. En fait, il ne savait nullement si elle avait pioché ou non. Mais si elle était aussi gourmande que lui, il avait secrètement la réponse. Comment on pouvait résister à des frites ! Sérieusement, ne pas être tenté c'était presque un sacrilège, un temple de frites que tu bafouais ! Non, il n'allait pas trop loin ! Et il avait raison, elle avait bien pioché dans les frites, ce qu'il le faisait rire, s'approchant du salon. Pour déposer, son sac sur la petite table. « Ah oui, c'est ton avis ? On va voir ça alors... » Il ouvrit le sac, fouillant dans celui-ci, pour attraper une frite qui s'aventura à déguster avec une certaine envie, et absence de mots, prenant l'importance du goût, savoureux qui inondait sa langue. « Je dois admettre que tu as raison. J'ai commandé pour une personne.... Mais si tu veux... Tu peux venir le partager, ça ne fait pas beaucoup. Mais moi à ta place, je ne serais pas résisté à des frites, surtout avec l'odeur qui flotte autour. Je ne partage pas d'habitude... Mais je suis prêt à faire une exception. » Il avait l'âme généreuse. Même si elle avait pioché avant dedans. Et qu'elle en avait mangé plus que lui, oui, on en était là! C'étaient des FRITES ! Frites, c'était presque toute sa vie. Il était prêt quand même faire un effort. « Non, je suis désolé, ta voix me dit quelque chose, mais ça serait plus facile si... J'avais une image. » Il s'installa sur le canapé. En quelques instants, il avait failli s'étouffer avec une frite, la traître alors qu'il la considérait comme sa meilleure amie. En fait, en un détournement de situation, c'est lui qui se retrouvait idiot, bien sûr qu'il se souvenait d'une Lissa, de cette soirée. « Le corner pub, oui... » À l'époque, il jouait dans les bars, pour une soirée. Et cette soirée, normalement, elle devait être annulé, mais au dernier moment, il avait réussi a trompé la surveillance parentale, oppressante comme à chaque fois, pour rejoindre son groupe. Malgré tout, il en avait de bon souvenir, y compris les moments avec Lissa. « Je jouais... Ouai, c'était... Un bon moment. » Le monde était petit et Ethan se sentait toujours aussi bête à ne plus savoir quoi dire. « Désolé... De ne pas.... Enfin de ne pas t'avoir reconnue... Les choses ont un peu changeaient... Tu as donc quitté Boston ?». Bien Ethan si elle était là et qu'elle était ta voisine, bien sûr, qu'elle avait quitté Boston. En constatant sa question stupide, il chercha son sac sur la table de la main, avant de le poussait vers elle. « Sers-toi... » Qu'est-ce qu'il pouvait faire d'autre, ça l'avait tellement surpris de la trouver ici. .



- What lies behind us and what lies ahead of us are tiny matters to what lies within us -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

※ do you remember me ? (ethan)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération