※ do you remember me ? (ethan)

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 921
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Lun 14 Mai - 16:58 )



do you remember me ?
ethan ahern-fields & lissa valentine ※ ethan & lissa

“ We don't lose friends, we just learn who our real ones are. ” ― IDK.

Depuis qu'elle est rentrée chez elle, après sa journée de boulot, Lissa râle et souffle pour changer. Elle est un poil contrariée. La faute à Matthias, son meilleur ami enfin on peut l'appeler son mari aujourd'hui. Ils avaient rendez-vous chez la blonde afin de voir ensemble le dernier épisode de Westworld. Lissa est une fille sympa, elle attend spécialement un jour suivant la diffusion pour le regarder avec Matthias en évitant les spoilers autant qu'elle peut. Et lui, comment la remercie t'il ? En annulant leur soirée. Et pourquoi ? S'il lui a sorti une excuse bidon, elle sait très bien que la vérité est tout autre. Très bien ! Elle ne se gênera pas pour regarder sa série sans lui et même lui supprimer Bob l'éponge de sa liste Netflix. Oui, Lissa est fâchée. Elle ira même jusqu'à finir les glaces présentes dans son congélateur. Mais en attendant que l'instant dessert arrive dans son estomac, elle profite de l'instant pour se mettre à l'aise dans son canapé devant son poste de télévision détachant sa longue chevelure blonde toujours emprisonné dans son chignon. Pour accompagner sa soirée série, elle ne trouve rien de mieux qu'un bol de pop-corn. Lissa n'a même pas atteint le générique de sa série qu'on frappe à la porte. Pause oblige. Elle est certaine que c'est Matthias. Sauf qu'en ouvrant la porte, elle tombe sur un jeune livreur qui lui tend une commande. Elle n'a même pas le temps d'annoncer que ce n'est pas pour elle, que le livreur est déjà partit. Ceci-dit en sentant l'odeur des frites parvenir jusqu'à son nez, elle se dit que c'est peut-être l'oeuvre de Matthias et que ceci est un cadeau d'excuse. D'un coup, elle est moins fâchée, elle sourit même. Elle en profite même pour goûter une frite, puis deux, puis trois avant de ne se stopper en découvrant le burger. Ce n'est pas celui qu'elle prend habituellement et les cornichons qui dépassent, la réconforte dans son choix. Soit son mari la connait vraiment mal, soit ... Cette commande n'est pas pour elle. Et effectivement, celle-ci s'adresse au numéro 28 et non le sien. Même si celle-ci ne lui appartient pas, Lissa finit de manger la dernière frite qu'elle a dans les mains, ça serait dommage de la jeter. Direction le numéro 28. Un appartement dans lequel, elle n'a jamais mit les pieds et dont elle ne connait pas le ou les locataires. L'avocate marche donc quelques centaines de mètres afin de rejoindre le bon numéro et de faire le travail du livreur. Elle frappe à la porte, attendant sagement que celle-ci s'ouvre. « Bonsoir, je suis l'une de vos voisines et il semblerait que votre commande ait finit chez moi. » Certainement parce que le Jeff's Burger à trop l'habitude de livrer chez Lissa habituellement. Cependant face à ce brun, Lissa est assez troublée. Elle est certaine de le connaitre, mais d'où ? Sa mémoire semblerait lui jouer des tours. « Désolé de vous fixez de la sorte, mais je suis sûre de vous avoir déjà croiser. » Ou alors, Lissa l'a croisé juste une fois en sortant les poubelles. « Ethan ? » Voilà c'est son prénom, elle en est certaine que c'est lui avec quelques années en plus et quelques rides aussi. Maintenant, elle est vexée qu'il ne l'a pas reconnu le premier. En même temps, elle n'est pas au courant que depuis la dernière fois qu'ils se soient vus, il avait perdu la vue.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 301
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : SILAS, OLIVIA

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Dim 27 Mai - 16:33 )




Do you remember me ?

Lissa & Ethan

La journée avait plutôt bien commencé, Ethan avait travaillé toute la journée, sur une nouvelle composition, grattait sur les cordes sensibles de sa guitare. Il jouait au son, au rythme que ça pouvait donner et puis s'enregistrer, même avec les défauts. Ça lui permettait de se reprendre. De peaufiner... Il jouait à l'oreille. Le niveau de son braille ne lui permettait pas encore d'accéder à la partie musicale,  toujours et encore les même paroles, aux prochaines leçons... Comme à l'école. Il reprenait depuis le début, même s'il y mettait toute la bonne volonté, ça prenait du temps. Il avait au moins le soutien de sa sœur. Qui était là au moindre besoin. Il y a encore quelques jours, même s'il préférait se débrouiller seul... En tout cas, cette journée était assez productive, pour oublier de manger. Son estomac, lui criant sa fin, dans un grondement sourd. Pourtant, ce n'était pas le dernier à s'empiffrer. On peut dire qu'il n'était pas le mec à faire attention à ce qu'il mangeait, peser ou encore calculer ce que son corps devait absorber pour dépenser. On pouvait dire qu'il faisait parti des gens, qui avait un métabolisme avantageux. Jalousie ? Oui, il l'aurait été aussi face à un gars qui ne prenait pas un gramme. Toujours est-il qu'il n'allait pas remplir son estomac avec de la musique, ou en rêvassant... Il se dirigeait vers sa cuisine, se répérant plus facilemnt qu'au début de son arrivée. Le frigo, dans une petite alcôve à sa droite. Se rappelant, vaguement dans ces souvenirs, ce que sa sœur avait mentionné, qu'elle lui avait laissé un truc mangeable dans le frigo. Oui, il n'écoute pas tout le temps ce qu'on lui dit. Mais ça autant que ça reste sous silence. Ça allait de sa vie ! Le jeune homme tâtonna les étages, à la recherche de cette fameuse nourriture, qu'il n'a pas eu de mal à trouver. Et qu'il ose, à ce risque,  de sentir. La réaction ne se fit pas attendre, bizarrement. Un froncement de sourcil significatif, un sentiment de tromperie, s'insinuait en lui. Des légumes ? Sérieusement ? Le seul légume que voulait bien avaler Ethan, était la patate. Et pas sous n'importe qu'elle forme... Ça favorite la frite. Alors autant dire sentir les légumes qui embaumait ces narines, ne l'enchantait guère. D'ailleurs la réponse ne se fit pas entendre. Prenant la direction de la poubelle qui était à côté. Ou résonnait encore le couvercle. Sa main s'aventurait dans sa poche arrière attrapant son téléphone. Deux mots effleuraient ces lèvres : appel urgent. Ce qui déclencha assez vite la composition du numéro... Le fast-food du coin ! Quoi ? Il y a un problème ? Pour Ethan, s'était une urgence. Le bouffe s'est sacré ! On n'a pas tous les mêmes priorités... Il aurait pu mettre quelqu'un de sa famille. Mais non ! La commande passait, il n'avait plus qu'à attendre. L'eau à la bouche.

Le jeune homme commençait à perdre patience, face aux minutes qui défilaient, sans nouvelle de sa commande. Qui visiblement se faisait attendre et désirer. Il se demandait où ils la préparaient... Il râlait dans son coin, susceptible et irritable, toujours quand il avait faim. Alors quand un bruit s'abattit sur sa porte. C'est presque Taz version humaine qui s'empara d'Ethan ouvrant en grand la porte. Sans même s'assurer de sa propre sécurité, ni même qui s'était. Ça aurait pu être un cambrioleur qui avait remarqué son handicap. Ben, il allait peut-être un peu loin. « Vous vous êtes perdu... ?! » Bingo, il n'avait pas pris le temps de s'assurer qu'il s'adressait bien au bon destinataire. Qu'il s'était complètement trompé. Sa voisine ? Qu'est-ce que sa commande faisait chez elle ? Maintenant, il ne pouvait plus faire confiance au livreur pour une simple commande. Peut-être qu'il devait soumettre l'idée de GPS à la direction. Il y avait une différence quand même encore monsieur et madame... « Bonsoir, désolé... Je croyais que c'était le livreur. Merci en tout cas, pour la livraison, d'être venu jusqu'ici. » De le dévisager. Il ne comprenait pas vraiment où elle voulait en venir ? Était-il tombé sur une folle ? Pourtant, sa voix lui disait quelque chose... Oui bah à défaut de voir hein, il n'avait que ça pour se situer. Et visiblement, elle n'avait pas remarqué qu'il ne pouvait pas voir... Il fronçait les sourcils, sans comprendre en entendant son prénom. « Oui ? » Si elle connaissait son prénom, c'est forcément qu'elle le connaissait. Le tout était de savoir quand ? Comment ? Ce qui éveilla sa curiosité. « On se connaît ? » Bon, il devait pas bien avoué que ça devait être vexant qu'on ne nous reconnaisse pas. Mais il avait ces raisons.... Il supposait, qu'ils se connaissaient par le passé. Puisqu'elle ne connaissait pas sa situation, ou c'était une connaissance de Cap Habor. Il n'avait pas encore beaucoup de connaissance ou de proche, à part sa sœur. « J'aimerais bien vous reconnaître. Mais c'est un peu compliqué. Il faudrait... M'aider un peu... Parce que me dévisager n'est pas gênant en soi, puisque je ne vois rien... » Pour dire la vérité, malgré ces questions, qu'il se posait, de cette familiarité... Il attendait aussi quelque chose, dénommée nourriture. La bonne odeur qui émanait, lui donnait faim. « Je peux... Te débarrasser de ma commande. Et tu veux peut-être entrer ? » Il se décalait légèrement, son côté droit s'appuyant sur la porte, laissant assez d'espace pour la laisser s'avancer. « Tu t'es servi ? » Il avait dit ça sur une pointe amusement, tout le monde de le faisait... Et Ethan réfléchissait encore où il avait bien entendu cette voix. Il n'avait pas que la vue qui lui faisait défaut...


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 921
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Dim 17 Juin - 17:54 )



do you remember me ?
ethan ahern-fields & lissa valentine ※ ethan & lissa

“ We don't lose friends, we just learn who our real ones are. ” ― IDK.

Lissa et les frites c'est une longue et grande histoire d'amour. Elle les adore, juste avec une pincé de sel et à peine poivré. Selon la blonde, sa maman fait les meilleures frites au monde, normal d'un parce que c'est sa maman et de deux parce que c'est toujours fait avec amour. Seulement, Lissa ne peut pas débarquer tous les jours chez sa maman pour lui réclamer des frites. Oh, elle aimerait sauf que ça n'est point possible. Elle connait sa mère sur le bout des doigts et elle lui dira que les frites c'est pas très bon pour le régime alimentaire. Ce n'est pas très diet, Lissa peut le reconnaître. Sauf que Lissa a cette chance de pouvoir manger tout ce qu'elle désire sans même prendre un gramme, au grand dam de Matthias. Ainsi quand la blonde découvre qu'on lui livre une portion de frites, en plus d'un hamburger à son domicile : elle est la plus heureuse des femmes. Elle était prête à envoyer un message à son mari pour le remercier de cette douce attention, avant de comprendre que ça n'était pas pour elle. C'est ainsi qu'elle se retrouve devant la porte de son voisin afin de lui rendre sa commande. La porte s'ouvre presque dans l'instant et ça surprend presque la blonde. « Vous vous êtes perdu... ?! » Baaaah non. Elle habite dans le même immeuble, elle n'a pas besoin d'une carte, pas encore. Puisque l'homme ne semble pas comprendre la raison de sa venue, Lissa l'éclaire. « Bonsoir, désolé ... Je croyais que c'était le livreur. Merci en tout cas, pour la livraison, d'être venu jusqu'ici. » Justement le livreur, il s'est trompé de porte et il est déjà rentrer au bercail. « Au plaisir. » Lissa n'aimerait pas que ses frites finissent chez le voisin, alors elle espérait que si cette situation devait se reproduire, il en ferait de même avec elle. Cependant le voisin en question, lui rappelle quelqu'un ... C'est Ethan, elle en est sûre à 99 %. « Oui ? » C'est bien son prénom, c'est un soulagement pour la blonde. « On se connaît ? » Okay ! Là, elle est vexée. Lissa reconnait que ça fait plusieurs années qu'ils n'ont pas eut la chance de se revoir, mais même elle quand elle se trouve face à l'une de ses anciennes conquêtes, elle a toujours l'audace de s'en souvenir ou alors Lissa faisait vraiment erreur sur la personne, sauf qu'elle était certaine que c'était lui. « J'aimerais bien vous reconnaître. Mais c'est un peu compliqué. Il faudrait ... M'aider un peu ... Parce que me dévisager n'est pas gênant en soi, puisque je ne vois rien ... » Oh ? Ça c'était une annonce à laquelle Lissa ne s'était pas préparer. « Comment ça ? » Lissa est blonde, il ne faut pas lui en vouloir. Sauf qu'une fois qu'elle passe sa main devant les yeux du jeune homme et qu'elle ne voit aucune réaction de ses pupilles, elle semble comprendre. « OH ! Mais je suis une idiote, vraiment. Pardon. » Maintenant elle se sent honteuse. « Je peux ... Te débarrasser de ma commande. Et tu veux peut-être entrer ? » Elle ne s'attendait pas vraiment à une invitation de la sorte, mais pourquoi refuser ? « Tiens, bien sûr. » dit-elle en lui donnant le sachet qu'elle avait en main, avant de pénétrer dans l'appartement. Machinalement ses yeux observent les lieux. « Tu t'es servi ? » De ? Mais ... Comment il avait su ? Lissa se sent encore plus gênée ... « Eh bien ... Je pensais que c'était pour moi alors j'ai goûtée les frites ... Elles sont succulentes d'ailleurs ! » Si Lissa tente de s'en sortir, elle a l'impression de s'enfoncer de plus en plus. « Tu n'arrives toujours pas à remettre un nom sur ma voix, c'est ça ? » Finalement cette situation, ça amuse assez la blonde. « Si je te dis Lissa de Boston, ça te rappelle quelque chose ? » C'est la ville dans laquelle, ils avaient fait connaissance. Cela lui rappellerait peut-être des souvenirs. « Je n'ai plus le nom du bar en tête, mais tu jouais de la bonne musique ce soir là. » Assez pour que Lissa devienne une groupie, le temps d'une soirée. « Tu devrais peut-être mangé avant que ça ne devienne totalement froid. » Ils avaient tout le temps de parler et ça laissait le temps à Lissa de savoir comment amener sur le tapis l'acuité du jeune homme.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 301
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : SILAS, OLIVIA

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Dim 1 Juil - 23:05 )




Do you remember me ?

Lissa & Ethan

La mal bouffe comme l'aimait le pensée beaucoup de gens. Ethan en était fou, son alimentation préféré, rapide, même pas la peine de passer des heures dans la cuisine. C'est ce qu'il lui plaisait dans la perceptive de la cuisine rapide. On peut dire Ethan mettait jamais les pieds dans cette pièce. À vrai dire, à bien y réfléchir, il a dû utiliser, une ou deux fois, une spatule et une casserole. L'avantage, quand il était encore chez ces parents, ce qu'une personne faisait la cuisine. Ce n'étaient pas ces parents qui allaient se mettre au fourneau. À en juger, ils n'avaient pas leurs places. Ethan n'avait pas la même idée, il aurait aimé savoir cuisiner, mais faut dire qu'il n'était pas doué, il aurait certainement fait cramé l'immeuble. Il n'avait pas envie d'essayer, pourquoi prendre des risques. Se faire livrer était bien plus raisonnable, même si... Parfois, on n'appelait pas ça, des repas tout à fait, équilibré. Il pouvait vivre de frites et de hamburgers un bon moment, quoiqu'il allait certainement finir énorme, avec une bedaine, dans son canapé. À cette image, il se dégoûtait tout seul, lui arrachant une grimace, ouai tout de suite ce n'était pas glamour. Et ça le poussait à faire attention, même si pour l'instant, il avait un métabolisme à toute épreuve... Ça allait le rattraper en vieillissant. Il le savait très bien, de plus, il n'était plus assez... Actif avant son accident, lui qui courait régulièrement, là il se détensait seulement sur ces instruments, et marcher pour aller à un endroit ou un autre, si ce n'était pas trop loin. Mais maintenant qu'il avait passé commande, il n'avait plus de raison de culpabiliser... Non ce n'était pas du tout dans ces habitudes et il se réjouissait presque de tenir enfin la commande dans ces mains. Il verra après il était toujours temps de faire quelque chose. Enfin, tout ça, quand il aura la chance de pouvoir atteindre son but parce que pour l'instant, il ne comprenait pas vraiment le fils de la discussion qui se jouait entre sa voisine et lui. Oui, il avait compris bien un peu tard, que c'était sa voisine. Et il n'aurait peut-être pas réagi si elle ne lui avait pas dit. Ethan peut-être dur à comprendre les choses. Le plus désagréable, c'est qu'elle avait l'air de le connaître, oui ben, c'est un moment désagréable, pour elle comme pour lui, quand il est incapable de mettre un visage sur une voix. Il était gêné tout autant qu'elle, enfin il était surtout gênant de ne pas pouvoir la voir et de dire " mais ouiiiii, je te reconnaîs... Qu'est-ce que tu deviens... " Il fallait oublier limite, il fallait décliner l'identité. Et franchement, c'était la chose la plus pénible. Toutefois, son " comment ça " à peine franchit ces lèvres qu'Ethan dessinait maladroitement un sourire. Il n'avait pas besoin de voir ce qu'elle allait faire... C'était une évidence. Il sentait le mouvement devant lui, la légère chaleur de sa main qui naviguait devant ces yeux. Et il la laissa faire sans une remarque, Tous aurait réagit de la même manière. « Pourquoi ? Tu n'as pas remarqué... Beaucoup de gens tombent dans le piège. Ce n'est pas quelque chose dont je me vente non plus. Et excuse-moi de tromper les gens, ça me permet aussi d'être... Un peu normal enfin durant quelques secondes, bien sûr ça ne dure jamais longtemps. » Parce qu'après, ils excusent de leurs maladresses. Alors que ce n'est pas eux, qui l'ont rendu ainsi. Le handicap les rend tout de suite, coupable, de ne rien avoir vu. Il resserra son paquet qu'elle lui avait tendu, il y a quelques secondes, la laissant entrer. En fait, il ne savait nullement si elle avait pioché ou non. Mais si elle était aussi gourmande que lui, il avait secrètement la réponse. Comment on pouvait résister à des frites ! Sérieusement, ne pas être tenté c'était presque un sacrilège, un temple de frites que tu bafouais ! Non, il n'allait pas trop loin ! Et il avait raison, elle avait bien pioché dans les frites, ce qu'il le faisait rire, s'approchant du salon. Pour déposer, son sac sur la petite table. « Ah oui, c'est ton avis ? On va voir ça alors... » Il ouvrit le sac, fouillant dans celui-ci, pour attraper une frite qui s'aventura à déguster avec une certaine envie, et absence de mots, prenant l'importance du goût, savoureux qui inondait sa langue. « Je dois admettre que tu as raison. J'ai commandé pour une personne.... Mais si tu veux... Tu peux venir le partager, ça ne fait pas beaucoup. Mais moi à ta place, je ne serais pas résisté à des frites, surtout avec l'odeur qui flotte autour. Je ne partage pas d'habitude... Mais je suis prêt à faire une exception. » Il avait l'âme généreuse. Même si elle avait pioché avant dedans. Et qu'elle en avait mangé plus que lui, oui, on en était là! C'étaient des FRITES ! Frites, c'était presque toute sa vie. Il était prêt quand même faire un effort. « Non, je suis désolé, ta voix me dit quelque chose, mais ça serait plus facile si... J'avais une image. » Il s'installa sur le canapé. En quelques instants, il avait failli s'étouffer avec une frite, la traître alors qu'il la considérait comme sa meilleure amie. En fait, en un détournement de situation, c'est lui qui se retrouvait idiot, bien sûr qu'il se souvenait d'une Lissa, de cette soirée. « Le corner pub, oui... » À l'époque, il jouait dans les bars, pour une soirée. Et cette soirée, normalement, elle devait être annulé, mais au dernier moment, il avait réussi a trompé la surveillance parentale, oppressante comme à chaque fois, pour rejoindre son groupe. Malgré tout, il en avait de bon souvenir, y compris les moments avec Lissa. « Je jouais... Ouai, c'était... Un bon moment. » Le monde était petit et Ethan se sentait toujours aussi bête à ne plus savoir quoi dire. « Désolé... De ne pas.... Enfin de ne pas t'avoir reconnue... Les choses ont un peu changeaient... Tu as donc quitté Boston ?». Bien Ethan si elle était là et qu'elle était ta voisine, bien sûr, qu'elle avait quitté Boston. En constatant sa question stupide, il chercha son sac sur la table de la main, avant de le poussait vers elle. « Sers-toi... » Qu'est-ce qu'il pouvait faire d'autre, ça l'avait tellement surpris de la trouver ici. .


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 921
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Mar 24 Juil - 17:06 )



do you remember me ?
ethan ahern-fields & lissa valentine ※ ethan & lissa

“ We don't lose friends, we just learn who our real ones are. ” ― IDK.

Qui aurait pu croire qu'une histoire banale d'une erreur de commande aurait pu mettre Lissa sur le chemin à nouveau d'Ethan ? Il avait beau avoir changé, mûrir et prit du poil de la bête Lissa était certaine que c'était lui avec qui elle avait partager une nuit, il y a quelques années en arrière. Lissa est un peu vexée dans son amour propre quand elle réalise que l'homme face à elle n'arrive plus à la situer dans le temps. La blonde sait qu'elle n'est pas forcément exceptionnelle, qu'elle est plutôt passe-partout et qu'on est capable de l'oublier quand on est dans la même pièce qu'elle. Cependant, elle, elle se souvient toujours des hommes qui partagent ses draps. Il y en a eut beaucoup d'ailleurs. Sauf que quand elle écoute le discours du jeune homme, elle se sent à la fois confuse et stupide. Elle s'en veut et immédiatement, elle est obligée de s'excuser de son comportement. S'il aurait pu la voir, il aurait pu voir que ses joues avaient rosit et que son regard s'était perdu. « Pourquoi ? Tu n'as pas remarqué ... Beaucoup de gens tombent dans le piège. Ce n'est pas quelque chose dont je me vente non plus. Et excuse-moi de tromper les gens, ça me permet aussi d'être ... Un peu normal enfin durant quelques secondes, bien sûr ça ne dure jamais longtemps. » En même temps ça ne saute pas aux yeux, c'est vrai. Mais il est vrai que dans ce genre de situation, beaucoup s'excuse de leurs maladresses et Lissa n'échappe malheureusement pas à la règle. « C'est parce que c'est un piège très fourbe si tu veux mon avis. » Plutôt que de s'étendre sur sa maladresse, Lissa avait préfère prendre ça avec le sourire, histoire de ne pas plomber l'ambiance. « Je suis sûre qu'en fait tu fais ça pour te faire offrir des frites à chaque fois, j'ai compris ton petit plan pour la prochaine fois. » La prochaine fois, elle gardera les frites pour elle. D'ailleurs en parlant de frites, Lissa clame qu'elles sont délicieuses en invitant Ethan à les goûter pour le découvrir lui-même. Elle le regarde avec la plus grande attention en attendant son verdict. « Je dois admettre que tu as raison. J'ai commandé pour une personne .... Mais si tu veux ... Tu peux venir le partager, ça ne fait pas beaucoup. Mais moi à ta place, je ne serais pas résisté à des frites, surtout avec l'odeur qui flotte autour. Je ne partage pas d'habitude ... Mais je suis prêt à faire une exception. » WAIT ? Il est en train de lui proposer des frites ? C'est digne d'une demande en mariage pour Lissa. Matthias va falloir qu'il fasse attention. « Tu sais que tu es en train de me prendre par les sentiments ? Je ne dis jamais non à quelques frites, surtout celles-ci. » Si Ethan comptait passer sa soirée tout seul, maintenant il allait voir un peu de compagnie d'une blonde accro aux frites. « Non, je suis désolé, ta voix me dit quelque chose, mais ça serait plus facile si ... J'avais une image. » Lissa lui rappelle donc son nom et par la même occasion, l'endroit où ils ont fait connaissance. Elle pourrait faire plus mais ça serait pas vraiment facile de décrire des positions. « Le corner pub, oui ...  » FINALLY ! Lissa, elle ne s'était pas souvenue du nom du bar mais elle était ravie de savoir que le brun lui s'en souvenait. Elle venait à son tour de s'installer sur le canapé aux côtés du brun. « Je jouais ... Ouai, c'était ... Un bon moment. » Très bon moment d'ailleurs. « Tu joues encore ? » Il avait employer le passé dans sa phrase donc elle était assez curieuse, c'était parce qu'il avait jouer ce soit là ou c'était parce que c'était une époque révolu désormais. « Désolé... De ne pas.... Enfin de ne pas t'avoir reconnue... Les choses ont un peu changeaient... Tu as donc quitté Boston ? » Oui, sinon elle ne serait pas à Cap Harbor actuellement. « Sers-toi ... » Il ne faudra pas lui dire deux fois. Lissa pique une frite, avant de prendre la parole. « J'étais à Boston uniquement pour mes études quand j'ai finis je suis revenue en ville pour être proche de ma mère. » Et accessoirement de Matthias aussi. « Je suis devenue avocate aussi depuis la dernière fois qu'on s'est vu. » Si jamais Ethan a des problèmes il sait à qui s'adresser maintenant. « T'en fais pas je comprends que tu ne m'ais pas reconnu, c'était il y a un moment aussi ... » Puis maintenant qu'il avait un problème de cécité, c'était tout à fait compréhensif. « Et toi comment tu t'es retrouvé ici à Cap Harbor ? » Lissa y habite depuis un grand nombre d'année et c'est pourtant la première fois qu'elle le voit ici. « Je peux te demander comment ... » Elle tente de trouver ses mots pour être le moins blessante possible. « Tu as perdu la vue ? ... Enfin si tu ne veux pas en parler je comprendrais très bien, je mangerai quand même tes frites. » Pour la peine, elle pioche encore dedans. « T'es un peu le Matt Murdock de Cap Harbor, sauf que je suppose que tu n'as pas une combinaison en latex rouge pour vaincre les méchants le soir. » Elle ignorait s'il allait comprendre la référence, mais ça faisait sourire la blonde.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 301
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : SILAS, OLIVIA

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Dim 16 Sep - 18:21 )




Do you remember me ?

Lissa & Ethan

Le hasard fait bien les choses, ou même le monde est petit… Il n'a jamais vraiment pris une importance sur ces paroles. Peut-être parce qu'il n'y apporte pas par une grande attention, en général. Pourtant, elles s'accordaient assez bien à la situation. Des frites ! Et oui ! En réfléchissant, ça avait un aspect assez drôle. Improbable, et qui plus est voisin. Ethan n'avait pas eu le temps de faire le tour du voisinage, et ce n'était pas son truc. Ce genre de chose, toquait à la porte de ces voisins, une tarte en main. Quoiqu'il serait très beau avec un tablier autour de la taille. Bon, il ne garantissait pas de l'état de la cuisine après son passage. À part Elio, il ne connaissait personne dans le voisinage, alors oui, il était surpris. Il avait eu des aventures bien sûr, d'un soir. Le contexte s'y prêtait, il ne va dire qu'il n'y était pas insensible. Il était jeune non pas qu'il soit vieux aujourd'hui, mais aujourd'hui les choses avaient changé. Beaucoup de choses, déjà, il parcourait moins les routes qu'à l'époque. Il ne jouait plus dans les bars, bien que de ce côté-là, il aimerait que ça change. En fait, il aimerait reprendre une partie de sa vie. Un peu en suspens, ces derniers temps. Quand il l'entendait s'excuser, c'était une réponse logique, qu'il avait entendue souvent. Il ne leur donnait pas tord, il aurait certainement répondu la même chose à sa place. Comme si cette cécité, il en était la cause. Pourtant, la suite, la répartit de Lissa, lui arracha un rire, bien plus amusé que vexer. Il ne s'attendait clairement pas. « Tu as tout compris, j'aime voir le désarmement des gens, les voir déstabiliser quand ils comprennent … » Il attrapa une frite, en mordant dedans. Un sourire espiègle sur le visage. « Hum... Ça ne marche pas trop... Parce que pour l'instant, c'est moi qui offre des frites, je te rappelle ! Mais... oui ça marche plutôt bien surtout auprès des filles... » Il jouait lui aussi sur le même terrain de la plaisanterie, avec Lissa. Il aimait bien cette petite complicité naissante. Bon, même s'il exagérait un peu. Il n'utilisait pas son handicap auprès des filles. Et ça ne marchait pas vraiment. Enfin... Pour certaines ça les attendrissaient. Mais il trouvait un aspect malsain, et encore plus d'en profiter. En général, il préférait mettre cours à la conversation, ou s'éloigner. Lissa l'amusait beaucoup, et il pouvait entendre dans a voix, que lui proposait des frites étaient quelques choses... Exceptionnelle. Oui bon, pour lui aussi. Parce que la bouffe c'était de la bouffe. C'était interdit d'y toucher alors encore moins de partager. Mais visiblement, Lissa était une exception. « Pourquoi surtout celle-là ? Elles ont quelques choses en particuliers ? Parce qu pour moi, de la nourriture reste de la nourriture sous ma responsabilité. Je suis pire qu'un chien de garde... Enfin, il y a peu de chance qu'il y est des miettes. À ces risques et péril... Et ne parlons pas des frites... » Oui, il se la jouait clairement l'homme préhistorique. Après le tablier, la jupette en peau ! À croire qu'il avait un faible pour la tenue légère. Mais il devais bien avoué que la compagnie de Lissa apporter un peu de légèreté et d'animation. Les journées se rassemblaient chez Ethan.
Et tout était planifié depuis qu'il était ici. À part sa sœur, et Elio à l'occasion, il ne voyait pas grand monde à part des étrangers quand il se décidait à partir à l'aventure, en ville. Le souvenir de la soirée n'était pas difficile. Il se souvenait très bien du lieu, du contexte, et de la suite... Bien sûr. Jeune femme blonde, souriante et charmante. Il s'en souvenait. Il avait cette désagréable sensation, que ça remontait pourtant à des années en arrière. Alors que ça ne faisait pas si longtemps et ça n'arrangeait pas les choses quand elle aborda son rôle de musicien. « Hum... Oui, mais c'est plus pour moi-même ». À vrai dire, il avait été obligé de réapprendre beaucoup de chose. Depuis sa cécité. Et jouer en faisait partie. « Hum... L'appel de la famille alors ? Ou il y a beaucoup plus ?». Au son de sa voix, il avait l'impression qu'il y avait besoin plus. Mais il ne voulait pas paraître indiscret et encore moins, mettre la situation mal à l'aise. Donc autant remballer sa curiosité. Avocate ? Ça pouvait servir dans ces connaissances en cas de problèmes. Ce qu'il ne souhaitait pas bien sûr, il préférait en rester loin comme tout le monde. Il haussa un sourcil, amusé ? « C'est ce que tu as voulu faire ? Donc si j'ai besoin un jour, je peux faire appel à toi ? Et au pire, si je ne peux pas payer , je te payerais avec des frites... Maintenant que je sais que c'est ton pêché mignon ». Il éclata de rire, en étant pas sûr que le cabinet accepte ce moyen de paiement. Une sera au moins contente. « Je ne rappelle pas de ta voix, mais je pense que je t'aurais reconnu. » A moins, qu'elle est beaucoup changé. Mais c'était rare. Après tout, ils grandissaient, évolué dans la logique des choses. Mais ils avaient tous des airs, de mimiques bien tenaces. « En fait, je suis venu parce que ma sœur vit ici. Et puis parce que mes parents ne savaient plusquoi faire de moi.». C'était une occasion de venir ici ? De se rapprocher de sa sœur, et puis depuis qu'il n'était plus le digne héritier de la famille... Il n'avait plus rien à faire auprès d'eux. Et il n'avait pas envie d'y rester. Ethan sentit une certaine hésitation dans la voix de Lissa « Ne cherche pas tes mots, tu peux t'exprimer, je ne serais pas vexé ». Il lui souria pour la rassurer, se mettant à sa place. Il comprenait que parfois, on ne pouvait pas prévoir la réaction des gens. Mais Ethan avait passé ce cap et après tout, il était responsable. « Laisse-moi des frites ! Je serais obligé de déranger le livreur et il livra encore chez toi, et tu mangeras mes frites et moi, j'aurais le ventre qui criera sa faim. C'est un cercle vicieux ! ». Il se détendait avec humour avant de laisser le silence s'installait, en respirant avec une certaine résignation. « Dans un accident, après un concert dans un bar justement... » . Mais ce qu'il lui semblait sérieux sur le moment chargea bien vite quand elle parla de super héros. D'ailleurs, il secoua la tête, tout en la baissant. « Je suis découvert... Non-bien que je suis sûr que le latex m'irait à merveille. Elle me colle des boutons. Et bien sûr sans les… Super pouvoirs. » La tout de suite, ça ne vend pas exactement du rêve. « C'est un peu moins glamour, je te l'accorde. Mais ça me fait penser que je dois suivre la série. » Netflix est son ami, pour plusieurs raisons. « Je suis mal polie. Mais es-ce que tu veux boire quelque chose ? » Il n'avait pas prévu de recevoir du monde, et il avait perdu l'habitude d'avoir du monde, qu''il en avait oublié de proposer. Les frites donnaient après tout soif.


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 921
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( Dim 21 Oct - 16:07 )



do you remember me ?
ethan ahern-fields & lissa valentine ※ ethan & lissa

“ We don't lose friends, we just learn who our real ones are. ” ― IDK.

Lissa ne s’attendait pas vraiment sur Ethan, qu'elle n'avait pas vu depuis des années. Qui aurait cru qu'une simple erreur de livraison de commande allait déboucher sur des retrouvailles ? Par contre, Lissa ne s'attendait pas à ce qu'entre temps Ethan avait perdu usage de sa vue. Ne sachant pas réellement sur quel pied danser, la blonde préfère rire de la situation en prétextant que Ethan joue de sa situation pour se faire offrir des frites.  « Tu as tout compris, j'aime voir le désarmement des gens, les voir déstabiliser quand ils comprennent … » Lissa est trop forte. Si elle n'avait pas été avocate, elle aurait pu une très bonne détective, elle en est certaine. « Hum ... Ça ne marche pas trop ... Parce que pour l'instant, c'est moi qui offre des frites, je te rappelle ! Mais ... oui ça marche plutôt bien surtout auprès des filles ... » La prochaine fois, c'est elle qui offrira. « Je me doutais bien qu'il y avait une affaire de filles là dessous. On ne te changera pas monsieur le charmeur. » En même temps autrefois, elle avait succomber donc elle se doutait bien qu'elle ne pouvait pas être la dernière fille qui avait froisser des draps aen sa compagnie. « Enfin tu offres les frites, j'ai quand même fait le voyage de chez moi jusqu'à chez toi donc je méritais une compensation. » Pour la peine, elle en pique encore une autre. A cette allure, il ne va plus rester de frites dans dix minutes. Surtout qu'elles sont délicieuses, Lissa, les adorent. « Pourquoi surtout celle-là ? Elles ont quelques choses en particuliers ? Parce que pour moi, de la nourriture reste de la nourriture sous ma responsabilité. Je suis pire qu'un chien de garde ... Enfin, il y a peu de chance qu'il y est des miettes. À ces risques et péril ... Et ne parlons pas des frites ... » Lissa doit réellement expliquer le pourquoi du comment ? « Je pourrais te faire un discours d'une bonne heure sur les frites du Jeff's Burger. Mais pour faire simple, j'ai fais le tour de tous les restaurants de la ville qui en propose et celle-ci sont de loin celle que je préfère. Je pense que c'est l'effet gros sel qui joue. » Et y rajouter une touche de paprika et d'herbe de Provence c'est encore meilleur. « Tu vas me mordre ? » Lissa se met à rire. Elle imaginait tellement la scène. Heureusement qu'ils étaient seuls, sinon on allait les prendre pour deux fous. Si Lissa pourrait parler de frites durant des heures, elle est curieuse de savoir ce que Ethan fait depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu dans ce bar. « Hum... Oui, mais c'est plus pour moi-même. » Oh ? Lissa est plutôt déçue de savoir ça. « C'est dommage de ne pas avoir continuer avec le groupe. » Combien de jeunes forment des groupes et ne réussissent pas réellement ? Beaucoup trop. « J'aurais quand même le droit à un concert privé ? Ou j'en demande beaucoup en plus des frites ? » Libre à lui de refuser, elle ne voulait pas le forcer s'il n'avait pas envie. « Hum ... L'appel de la famille alors ? Ou il y a beaucoup plus ? » Il y a Matthias et c'est déjà beaucoup plus. « J'ai vraiment aimé Boston mais Cap Harbor c'est devenu ma maison, là où j'ai mes repères et je ne me voyais pas continuer ma vie ailleurs. » Désolé Lissa n'est pas prête à avouer qu'elle est mariée. Pour elle ça reste toujours un mariage sur le papier bien que sa relation avec Matthias soit ... compliquée. « C'est ce que tu as voulu faire ? Donc si j'ai besoin un jour, je peux faire appel à toi ? Et au pire, si je ne peux pas payer, je te payerais avec des frites ... Maintenant que je sais que c'est ton pêché mignon. » Ce garçon ne cesse de l'amuser. « Haha, je sens que tu vas beaucoup m'amadouer avec des frites toi. Mais oui, si jamais tu as besoin d'un avocat, tu peux faire appel à moi, j'essayerai de t'aider à régler ton problème. » Par contre s'il a tuer quelqu'un, ça risque d'être compliqué de prouver que ça n'était pas sa faute. « Et oui, j'ai toujours voulu devenir avocate. » Elle devait même avoir sept voire huit ans quand cette ambition est parvenue jusqu'à elle. Merci Ally McBeal. Si Lissa était ici pour son boulot et sa famille, pourquoi Ethan était-il venu jusqu'à Cap Harbor ? « En fait, je suis venu parce que ma sœur vit ici. Et puis parce que mes parents ne savaient plus quoi faire de moi. » Lissa est assez intrigué par ces révélations. « Ils ne savaient plus quoi faire de toi ? Je ne comprends pas ... » Sonia sait que Ethan a des parents en carton mais pas Lissa. « En tout cas c'est une bonne chose que tu as de la famille par ici, tu t'entends bien avec ta sœur ? » Qui sait peut-être même que Lissa la connait. Mais Lissa la curieuse fait son retour, elle veut savoir comment Ethan a perdu la vue. « Laisse-moi des frites ! Je serais obligé de déranger le livreur et il livra encore chez toi, et tu mangeras mes frites et moi, j'aurais le ventre qui criera sa faim. C'est un cercle vicieux ! » C'est pas faux, un cercle sans fin. « Dans un accident, après un concert dans un bar justement. » Oh merde. Lissa est triste pour lui ... « Je comprends maintenant que tu ne joues plus ... » Elle est encore plus désolé pour lui et ses propos d'avant. Mais le malaise ne dure pas longtemps et ça réjouit plutôt Lissa. « Je suis découvert ... Non-bien que je suis sûr que le latex m'irait à merveille. Elle me colle des boutons. Et bien sûr sans les … Super pouvoirs.  » Lissa rit en l'imaginant avec une combinaison en latex digne de Daredevil. « Je suis certaine pourtant que ça te ferait un très beau costume pour Halloween. » Tant pis pour les boutons, il aurait trop le style dans cette tenue. « Oui enfin c'est ce que tu dis, tu as peut-être des supers pouvoirs cachés que tu ne veux pas me montrer de peur d'être révéler au grand jour. » Peut-être qu'il dupe tout simplement Lissa. « Tu sais tu peux tout me dire. Le secret professionnel c'est mon dada quotidien. » Même si elle se doutait que Ethan n'avait rien à cacher, elle était assez amusé par la situation. « C'est un peu moins glamour, je te l'accorde. Mais ça me fait penser que je dois suivre la série. » OH ! « Si tu veux je m'engage même à regarder avec toi et te faire plein de commentaire pour t'expliquer ce qui se passe à l'écran. » Au final, il entendra plus la voix de Lissa que les dialogues entre les personnages donc la blonde ignore si c'est vraiment un bon deal cette affaire. « Je suis mal polie. Mais es-ce que tu veux boire quelque chose ? » « Je ne sais pas, tu as quoi à me proposer ? » La blonde ignore totalement les goûts du jeune homme en matière de boisson. « Au fait tu veux que je nous commande d'autres frites ? Ou que j'en prépare ? » La blonde venait de remarquer qu'il ne restait plus que trois frites qui se battaient en duel dans le sachet. Désolé mais Lissa et les frites c'est une grande histoire d'amour. « Du coup, tu fais quoi de tes journées ? »


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: ※ do you remember me ? (ethan) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

※ do you remember me ? (ethan)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération