SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 1607
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson), alix westmore (z. kravitz), mina o'cearnaigh (n. dormer)

SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Mar 15 Mai - 12:10 )

❝ Words they always win but I know I'll lose
SARAH & ARYA ♥


Arya n'a pas spécialement envie de faire grand chose aujourd'hui, mais il faut bien qu'elle aille travailler cet après-midi, elle a une audience au tribunal et elle doit à tout prix gagner cette partie du procès, ou au moins, demander un report d'audience. C'est son but premier et elle espère qu'elle y arrivera. Il n'y a pas de raisons. Hier, elle a planché toute la soirée sur le dossier, réunissant toutes les preuves à utiliser cet après-midi, et même ce matin, alors que d'habitude, elle prend le temps de se relaxer avant une audience, elle s'est levée en même temps que Rachel, lui a préparé son petit déjeuner comme la meilleure amie parfaite qu'elle est, avant de s'installer sur la terrasse une fois la maîtresse d'école partie pour pouvoir fignoler son dossier et elle avait eu envie de faire du sport. Alors, elle avait enfilé son legging de sport, ses baskets et elle était partie faire un jogging  accompagnée de ses deux chiens elle a du courage un peu Ce n'est que quand elle en a un peu assez et qu'elle est au bout de sa vie, qu'elle se décide à retourner chez elle pour prendre une bonne douche et accessoirement se préparer parce que l'audience est dans deux heures trente et elle ne peut décemment pas y aller en tenue de jogging. Elle regarde son téléphone et sourit au message de Rachel qui lui souhaite bonne chance pour son audience, et elle lui répond qu'elle achètera du vin pour ce soir, que ça se passe bien ou que ça se passe mal, elles fêteront cela. Oui Arya avait envie de vin en ce moment moi aussi et du coup, toutes les occasions sont bonnes pour en boire. Et puis la petite lumière dans sa tête vient de s'allumer quand elle se souvient qu'Eirik lui avait dit un soir travailler de chez lui aussi, et pour elle, c'était aujourd'hui. Alors peut-être qu'elle pourrait passer le voir avant son audience ? Oui, c'était une bonne idée. Le suédois avait un pouvoir apaisant sur le corps de la blonde, et elle avait bien besoin de ses conseils, ou du moins, de sa présence pour éviter de trop stressée parce qu'elle se connaissait, ça allait pour le moment, mais elle allait virer folle dans sa voiture, juste avant l'audience. Alors voir Eirik atténuerait certainement les battement de son cœur, c'était même sûr quand on y pensait. Il avait ce pouvoir de la faire se calmer en quelques mots, ou en quelques gestes et elle aimait ce genre de moment. Rien qu'à eux. Elle ne lui envoyait pas de message, elle avait prévu de lui faire une surprise et si elle voulait que la surprise marche, elle ne devait pas lui en envoyer, elle serait bien capable de faire une boulette. Elle récupérait son dossier qu'elle enfournait dans son sac, monter la fermeture de sa robe et hésitait sur deux paires de chaussures. La paire de louboutin noire ou la paire de jimmy choo beige. Elle optait finalement pour les louboutins et elle se mettait en route direction chez le Suédois. Elle aurait bien prit un café avant, mais elle ne pouvait strictement rien avalé, signe qu'elle avait vraiment besoin de se détendre. Alors qu'elle gare sa voiture, elle répond à un texto, ne prenant pas vraiment attention à ce qui se passe autour d'elle et elle toque deux fois, comme d'habitude, pour lui signifier que c'est elle, deux petits coup secs. Elle n'a pas encore prit l'habitude de rentrer comme ça, même si quand elle vient, la plupart du temps, il l'attend puisqu'il est au courant. Mais pas là et quand la porte s'ouvre enfin, elle se retient de lui sauter au cou, et heureusement. Elle se fige quand elle voit que ce n'est pas le suédois mais la demoiselle qui avait atterri la tête la première dans les poubelles l'autre jour qui ouvre. Arya a l'impression que le ciel lui tombe sur la tête. « Je crois rêver. » prononce t-elle simplement alors qu'elle regarde Sarah de haut en bas. « Alors en fait, ce n'était pas pour voir à quoi je ressemblais que vous êtes venue. C'était juste pour apercevoir la concurrence. » Et Arya comprend alors ou croit comprendre le temps de réponses à ses textos, parfois quand il préfère venir chez elle. Et Arya elle se sent trahie et déçue « Vous savez quoi ? Laissez tomber. Plus la peine de penser qu'il y a de la concurrence. Je vous le laisse. » Et pourtant, elle ne bouge pas, parce qu'elle a envie de voir s'il est là, elle aimerait voir ce qu'il a à dire pour sa défense et pourtant, il ne se pointe pas. Ce qui est encore pire pour la blondinette. Peut-être qu'elle n'aurait pas dû faire confiance, finalement.

©️ MADE BY LOYALS.


 
can you hear my heart say ?
Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans.

(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 726
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Wilson Bethel) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Jeu 24 Mai - 21:12 )












Tristesse absolue. Voilà qui pouvait bien résumer mon humeur actuellement. Depuis que j'avais appris par hasard qu'Asher avait une copine, je me sentais infiniment triste. Le pire dans cette histoire ? C'était que tout le monde m'avais prévenue, tout le monde à commencer par James et Mila m'avaient dit de me méfier parce qu'il me prenait pour une conne à me faire jouer le rôle de sa petite copine. J'aurai du les écouter, mais non naïvement j'ai voulu faire confiance à Asher et il ne m'avait jamais donné tort. Depuis qu'il était entrer dans ma vie, je ne m'étais jamais sentie aussi bien, aussi heureuse et même si je m'arrachais souvent les cheveux à cause de lui, il arrivait à me faire sentir en sécurité et surtout il prenait soin de moi. Comme le jour où j'avais fait la connaissance de mon père et qu'il avait tout abandonné pour moi. Il était même possible que je puisse ressentir des petits trucs pour lui et puis un matin je l'avais surpris avec une femme. Jocelyn de se prénom et depuis c'était fini. Je n'avais absolument plus confiance en lui et surtout je me sentais trahie. Je ne m'étais pas caché pour le lui dire. Il savait que j'avais beaucoup de mal à faire confiance aux hommes après ce qui m'était arrivé avec James et Alec. Il savait que me mentir était la pire des choses qu'on pouvait me faire et pourtant il l'avait fait sans aucuns scrupules. Ce soir là, il avait du me voir en colère pour la première fois et j'étais même à deux doigts de quitter définitivement notre maison, mais après tout pourquoi ça serait à moi de partir ? Il n'y avait aucunes raisons que cela se passe de la sorte. Pendant qu'Asher essayait de faire comme si tout était parfaitement normal, moi je faisais tout pour passer le moins de temps possible à la maison. Le soir je rentrais tard du boulot, ou alors je traînais dans les bars à boire des tonnes de coca, ou alors j'allais chez Mila.
Ce matin j'avais jeté mon dévolu sur la maison d'Eirik. J'étais arrivé de bon matin avec du café et surtout une tonne de gâteaux. Il savait que je n'étais pas en grande forme en ce moment, mais je le remerciais silencieusement de ne pas me poser trop de questions, ni de juger Asher. Parce que même si je lui en voulait énormément, j'étais la seule à pouvoir le faire.

Jusqu'à présent, la matinée était quasiment parfaite et je m'apprêtais même à partir au boulot. Même si l'idée de rester ici était tentante, James et moi avions des méchants à arrêter et mettre derrière les barreaux. « Ne t'habitue pas trop souvent à ce que je te ramène le café quand même » Il ne fallait pas non plus qu'Eirik prenne des mauvaises habitudes. Je l'embrassais sur la joue avant de ramasser ses affaires pour le laisser prendre sa douche. C'était évidemment à ce moment que quelqu'un avait tapé à sa porte. Deux solutions s'offraient à moi. Soit j'attendais que la personne se lasse d'attendre sans réponse quitte à arriver avec un peu de retard au boulot, soit je répondais qu'Eirik n'était pas disponible. Comme j'aimais la ponctualité, j'optais pour la première option et un sourire s'affiche directement sur mon visage en voyant que c'était Arya qui était derrière la porte. « Je crois rêver. » Mon sourire se fana bien vite en comprenant qu'elle n'avait pas l'air ravie de me voir. « Bonjour Arya » La politesse c'était important pour essayer de désamorcer une situation. « Alors en fait, ce n'était pas pour voir à quoi je ressemblais que vous êtes venue. C'était juste pour apercevoir la concurrence. » Quoi ? Je ne comprenais pas trop ce qui était en train de se passer en fait là. « La concurrence ? Mais la concurrence de quoi ? Vous n'avez pas passer les tests pour être sergent ? » Parce que peut-être que je les avais passé et peut-être aussi que je m'étais lamentablement foiré, mais je ne préférais pas y penser. En tout cas je me sentais complètement perdue dans cette situation et dans cette discussion. « Vous savez quoi ? Laissez tomber. Plus la peine de penser qu'il y a de la concurrence. Je vous le laisse. » Ooooh, mon cerveau venait de se mettre en marche et je comprenais parfaitement ce qu'elle voulait dire par concurrence. Elle pensait que j'étais en train de fricoter avec Eirik. Euuuurk, c'était l'idée et l'image la plus répugnante qui soit pour moi. « Il y a un gros malentendu Arya. Ce n'est absolument pas ce que vous pensez » Et je serais même ravie de pouvoir lui expliquer si elle m'en laissait le temps. « Je vivrais ça comme un inceste d'avoir une relation avec Eirik. Puis ce n'est pas du tout mon style, j'ai une préférence pour les bruns » Je ne pouvais pas faire plus clair pour dissiper le malentendu. Quoique, je pouvais aussi lui parler de ma relation avec Asher, mais je ne savais pas trop. J'avais pas envie que ma tristesse puisse rejaillir sur quelqu'un d'autre. « Il n'y a jamais eu de concurrence et il n'y en aura jamais Arya. » Après si elle n'avait pas confiance, je ne savais pas ce que je pouvais faire d'autre. Si vraiment elle ne voulait pas me croire, j'étais prête à parler d'Asher.




lumos maxima


† we're not broken just bent.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 1607
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson), alix westmore (z. kravitz), mina o'cearnaigh (n. dormer)

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Mar 26 Juin - 13:31 )

❝ Words they always win but I know I'll lose
SARAH & ARYA ♥


C'était bizarre pour la blonde de se dire que ses pensées étaient occupées par une seule et même personne et que cette personne la rendait réellement heureuse alors qu'elle avait eu du mal à croire qu'elle aurait pu être heureuse avec un autre homme un jour. Il fallait dire que la seule personne qu'elle avait aimé, lui avait bien brisé le cœur en mille morceaux et il lui avait donc fallu du temps pour se remettre, et peut-être que le Suédois était là pour consolider son cœur et remettre la machine en marche. Elle en était presque persuadée. Même si elle avait du mal avec la révélation de sa meilleure amie qui lui avouait que c'était grâce ou à cause d'elle, Arya devait se rendre à l'évidence qu'elle avait raison, elle était heureuse avec Eirik et ça, personne ne pouvait le lui enlever. Personne ne pouvait contrôler les battements de son cœur, personne ne pouvait contrôler le fait qu'il battait bien trop vite en la présence du blond. Absolument personne. Alors c'est certainement pour ça qu'elle a envie de le voir avant une audience qui sera sûrement décisive pour ce dossier, mais en vérité, ce n'est pas un envie mais un besoin, elle a besoin de le voir, de lui demander des conseils, elle a besoin qu'il la prenne dans ses bras un court instant. Et tout ira mieux, le monde tournera à nouveau comme il doit tourner. Juste parce qu'il est là. Elle a toujours l'impression que le peu de route qui les sépare l'un de l'autre est longue quand elle a réellement envie de le voir, surtout aujourd'hui parce qu'elle commence sévèrement à paniquer et elle a vraiment besoin de lui. Alors le chemin a l'air d'être d'une éternité insupportable et elle aimerait bien que ça passe vite, heureusement pour elle, chanter dans l'habitacle de la voiture permet à ce qu'elle se détende et c'est presque complètement détendue qu'elle arrive devant chez lui, toute guillerette et toute pimpante, impatiente de lui sauter dans les bras. Sauf qu'elle devrait savoir la blonde que rien ne se passe vraiment comme elle le désire. Parce qu'à moins qu'Eirik ait perdu des centimètres, qu'il ait subitement eu quelques bonnets de poitrine en plus et les cheveux qui ont poussés, ce n'est pas lui qui ouvre la porte et Arya aurait bien envie de faire demi-tour, s'enfermer dans sa voiture et hurler tout ce qu'il est possible d'hurler pour évacuer la boule de nerfs et de stress qui vient de gonfler d'un coup au fond de sa gorge. . « Bonjour Arya » Ah parce qu'en plus, il fallait qu'elle soit polie ? Au diable la politesse, Arya n'avait pas envie d'être polie, elle avait juste envie de se tirer d'ici, mais elle avait simplement besoin de réponses. Parce que là, tout les scénarios des films dans lesquels elle a tourné dansaient devant ses yeux et ce n'était pas franchement très glorieux. « La concurrence ? Mais la concurrence de quoi ? Vous n'avez pas passer les tests pour être sergent ? » Arya rit jaune et elle la regarde comme si elle la prenait pour une débile profonde « J'ai une tête de sergent ? Non je ne crois pas non. » répondait-elle, acide. Elle avait mal au cœur la blonde et elle aimerait bien qu'on la pince pour qu'elle se réveille, ça lui ferait sûrement le plus grand bien. « Il y a un gros malentendu Arya. Ce n'est absolument pas ce que vous pensez » Arya la regarde et ne comprend pas non plus. Comment est-ce qu'elle sait ce qu'elle pense déjà ? Comment est-ce qu'elle peut deviner alors qu'il y a cinq minutes elle croyait qu'elle avait fait un concours pour être sergent ? Comment est-ce qu'elle avait pu deviner si rapidement ? Elle avait trouvé le bouton de la lumière pour se mettre les idées au clair ? « Ah oui ? Et qu'est ce que vous faites là alors ? » De si bon matin ? Elle tente de lui faire avaler la pilule mais si elle pense que ça va marcher, elle se met le doigt dans l'oeil, profondément. « Je vivrais ça comme un inceste d'avoir une relation avec Eirik. Puis ce n'est pas du tout mon style, j'ai une préférence pour les bruns » Et donc ? Arya avait une préférence pour les bruns aussi quand on voyait Erwen, et ça ne l'empêchait pas d'être tombée amoureuse d'Eirik, il ne faut pas tout mélanger. Arya serrait un peu les dents et levait les yeux au ciel, insolente. « Il n'y a jamais eu de concurrence et il n'y en aura jamais Arya. » Arya la regardait, sceptique avant de se reculer un peu « Et qu'est-ce qui me prouve qu'il n'y aura pas de concurrence hein ? » Elle était toujours autant sceptique, et elle ne voulait pas vraiment y croire. « Vous savez ce n'est pas la peine de me dire ça pour me faire plaisir hein, vous faites ce que vous voulez de votre vie amoureuse. » Même si Arya aurait préféré que ce soit avec quelqu'un d'autre. « J'aurais préféré que vous me le disiez de but en blanc plutôt que faire croire que c'était pour voir à quoi je ressemblais... » Oui, Arya était plus vexé par ce mensonge qu'autre chose.


©️ MADE BY LOYALS.


 
can you hear my heart say ?
Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans.

(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 726
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Wilson Bethel) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Mar 3 Juil - 10:39 )












Si déjà je vivais mal cette histoire entre Asher et Jocelyn, le plus dur restait quand même d'avoir les réflexions de tout le monde qui m'avait dit que j'aurai du faire attention, que j'étais été naïve et tout ça. Je le savais bien que j'avais été naïve et que tout cela ne pouvait pas bien se terminer, mais pourtant j'avais espéré. Du coup j'osais encore moins dire que peut-être j'éprouvais des choses pour Asher. James l'avait deviné au premier coup d'oeil et il n'était pas très heureux de me voir dans cet état. J'étais même presque sûr qu'un jour il allait se ramener chez nous pour taper Asher et repartir comme un prince. Heureusement pour l'instant ce n'était pas arrivé. Je préférais sûrement ne pas savoir quand ça arrivera, c'était peut-être pour ça que je n'étais presque jamais à la maison. J'étais chez Eirik et c'était aussi le moment qu'avait choisi Arya pour venir le voir et dire qu'elle n'était pas heureuse de me voir était un euphémisme.
Notre première rencontre avait déjà été bizarre en soi de par ma faute et là encore une fois je ne faisais rien pour arranger les choses et sa confiance. Pourtant je ne le faisais pas exprès et j'étais même très contente de la voir, je l’accueillais avec un grand sourire, mais sa façon froide de me parler me ramenait vite à la réalité. Dans quoi je m'étais fourré encore. Et c'était quoi cette histoire de concurrence ? La seule concurrence plausible à mon sens, serait qu'elle aussi avait passé les tests pour devenir sergent, mais ça me semblait impossible. « J'ai une tête de sergent ? Non je ne crois pas non. » Dit comme ça, non c'était sûre. « Vous avez la tête de quelqu'un de très mauvaise humeur » Je regrettais aussitôt mes paroles, parce que tout cela n'allait pas arranger notre situation.
Parce que c'était le matin mon cerveau était au ralenti, mais je finissais par comprendre. Encore une fois c'était un énorme malentendu. « Ah oui ? Et qu'est ce que vous faites là alors ? » Est ce que Arya avait vraiment besoin d'entendre mes peines de coeur ? Je n'étais pas sûre. « Je suis venue prendre le petit déjeuné » C'était la réponse la plus naturelle et la plus sincère que je pouvais lui faire. Pourtant je me sentais obligé de lui préciser qu'elle n'avait vraiment rien à craindre de moi. Avoir une relation avec Eirik serait tout simplement contre nature pour moi et il n'était absolument pas mon genre d'homme. Vraiment elle n'avait aucune raison d'être jalouse de moi.  « Et qu'est-ce qui me prouve qu'il n'y aura pas de concurrence hein ? » Alors je ne pouvais rien lui prouver directement, ce n'était pas à moi d'avoir confiance. « Pour ça, il faudrait qu'Eirik vous rassure beaucoup plus. » Il était mignon Eirik à tomber sous le charme d'Arya, mais derrière s'il ne disait pas les choses, c'est moi qui me faisait engueuler et ce n'était pas très sympa. « Vous savez ce n'est pas la peine de me dire ça pour me faire plaisir hein, vous faites ce que vous voulez de votre vie amoureuse. » Le pire étant que je ne disais même pas ça pour lui faire plaisir. « Croyez moi, j'en ai fini avec l'amour » J'allais faire une croix dessus et me faire bonne sœur, au moins je serais tranquille. « J'aurais préféré que vous me le disiez de but en blanc plutôt que faire croire que c'était pour voir à quoi je ressemblais... » Je comprenais pourquoi elle s'entendait aussi bien avec Eirik, elle était aussi têtue que lui. « Je ne vous ai pas menti la dernière fois et aujourd'hui je ne vous ment pas non plus » C'était si difficile à croire que je pouvais dire la vérité ? « J'ai rompu avec mon copain, mais j'habite toujours avec lui. Enfin c'est même encore plus compliqué que ça en vrai » Si elle avait vraiment besoin que je lui raconte la raison de ma présence ici alors pas de soucis. « J'essaye de partir aussi souvent de la maison que possible pour ne pas le croiser. Alors soit je vais chez ma meilleure amie, soit je viens ici. » C'était aussi simple que ça. « Est ce que vous voulez rentrer ? Ça serait plus sympa que de rester sur le pas de la porte » Elle n'était pas obligé de dire oui, mais j'espérais qu'elle le fasse. « La prochaine fois qu'on se rencontre, on va essayer d'éviter tout malentendu quand même » Je rigolais doucement, parce que la situation était quand même assez cocasse.




lumos maxima


† we're not broken just bent.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 1607
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson), alix westmore (z. kravitz), mina o'cearnaigh (n. dormer)

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Jeu 12 Juil - 17:48 )

❝ Words they always win but I know I'll lose
SARAH & ARYA ♥


« Vous avez la tête de quelqu'un de très mauvaise humeur » Parce qu'elle ne devait pas l'être ? Après tout c'était peut-être normal de trouver une femme au domicile de son petit ami, une femme qui l'avait qui plus est suivi pour voir à quoi elle ressemblait quelques semaines plus tôt. Evidemment, il fallait qu'elle saute de joie. « Parce que vous pensez sincèrement que votre présence est une raison pour que je danse la carioca toute nue sur la terrasse ? Non. » répond t-elle encore, méchante. Elle a mal au coeur, et elle ne sait pas comment s'y prendre, elle a un peu l'impression d'être stupide sur le coup, et surtout d'avoir été prise pour une imbécile de première classe. « Je suis venue prendre le petit déjeuné » Arya commençait vraiment à perdre patience mais elle tentait de ne rien laisser paraître, ah eh bien heureusement qu''elle n'est pas arrivé plus tôt alors, elle aurait pu les déranger et dieu sait comment elle les aurait trouvé. « J'espère que c'était bon. » Elle se trouvait totalement pitoyable. Elle n'avait aucun droit d'être jalouse parce qu'il n'y aucune raison pour qu'elle le soit, après tout, il n'était pas marié, ne s'était pas juré fidélité. Eirik pouvait bien faire ce qu'il voulait. Elle n'allait pas le blâmer d'avoir quelqu'un d'autre, ça l'apprendra à ne rien lui dire et laisser mariner la chose. Si elle avait eu la décence et le courage de tout lui dire plus tôt, peut-être que c'était elle qui serait ici, pas Sarah. Elle en avait assez de se dire qu'elle était trop stupide. Et c'était ce qu'elle était. Stupide. Parce qu'elle était amoureuse d'Eirik et il fallait qu'elle s'en rende compte seulement maintenant. Enfin, qu'elle soit sûre d'elle quand elle voit une demoiselle à la porte de la maison de celui qu'elle aime. « Pour ça, il faudrait qu'Eirik vous rassure beaucoup plus. » Et il ne le fera pas parce qu'elle ne lui laissera pas le temps, quand elle partira d'ici, elle tirera un trait sur Eirik et sur leur "histoire", elle n'a pas envie d'être prise pour une imbécile un peu plus. « Croyez moi, j'en ai fini avec l'amour » Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu aussi ? « Je ne vous ai pas menti la dernière fois et aujourd'hui je ne vous ment pas non plus » Dommage qu'elle ne soit pas Pinocchio, Arya aurait pu voir si son nez s'allongeait. Mais malheureusement, ce n'était pas le cas. « J'ai rompu avec mon copain, mais j'habite toujours avec lui. Enfin c'est même encore plus compliqué que ça en vrai » Arya fronçait les sourcils, quest-ce qu'elle racontait ? Elle avait rompu avec Eirik ? Et elle était encore ici, ah ben non, si elle dit qu'elle habite encore avec lui, ça tombe sur le sens. Elle s'humidifiait les lèvres et la regardait « Bah c'est pas si compliqué, vous avez rompu avec Eirik, vous habitez encore avec lui, et moi, je suis le bouche trou. Mais pas de soucis, ça ne durera pas trop. » C'était aussi simple que ça. Il n'y avait rien d'autre à dire. Et Arya se brisait le coeur, malheureusement. « J'essaye de partir aussi souvent de la maison que possible pour ne pas le croiser. Alors soit je vais chez ma meilleure amie, soit je viens ici. » Alors là, elle ne comprenait pas. Est-ce qu'elle... Oh mon dieu, la blonde. Elle posait une main sur sa bouche et elle faisait les gros yeux « Oh mon dieu, je suis désolée. J'ai cru que... oh l'imbécile. » Elle se tapait le front en sentant que ça se contractait à l'intérieur d'elle-même. « Est ce que vous voulez rentrer ? Ça serait plus sympa que de rester sur le pas de la porte » Arya acquiescait et entrer dans la maison qu'elle commençait à entrer dans la maison avant de regarder Sarah « Mais je suis désolée... j'ai... j'étais jalouse pardon. » Oui, il fallait bien qu'elle se l'avoue. « Mais... J'avais peur de m'être fait prendre pour une imbécile et ... » Elle soupirait en passant une main dans ses cheveux « Raconte moi pour ton histoire... Je dois aller casser les genoux de qui ? » C'était tout a fait anormal de discuter comme ça chez Eirik sans qu'il soit là, mais elle pouvait entendre la douche qui coulait et un petit sourire en coin s'attardait sur les lèvres de la blonde. « Et j suis désolée d'avoir été si méchante... C'est juste que... On a croisé l'ex d'Eirik à Stockholm et puis... Elle lui a demandé s'il ramenait toutes les femmes avec qui il couchait la bas... Et du coup, ça m'est revenu en mémoire et... pardon. »

©️ MADE BY LOYALS.


 
can you hear my heart say ?
Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans.

(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 726
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Wilson Bethel) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Ven 20 Juil - 14:49 )












Je ne comprenais pas trop ce qui se passait, je ne comprenais pas pourquoi Arya était de si mauvaise humeur en me voyant chez Eirik. Pourtant elle savait que je le connaissais, elle savait qu'on se connaissait, donc je n'arrivais vraiment pas à savoir pourquoi elle m'en voulait autant. Puis mon petit cerveau c'était mis en route et je comprenais qu'elle était tout simplement jalouse. La situation aurait pu être drôle si Arya n'était pas dans cet état. Le pire c'était que plus j'essayais de m'expliquer, plus j'avais l'impression de m'enfoncer. Tout ce que je disais n'avait aucun effet sur elle, tout ce que je disais pour lui faire comprendre qu'il n'y avait rien avec Eirik entrait dans une oreille et sortant directement de l'autre. Pour le coup je lui en voulait un peu de ne pas la rassurer un peu plus, de ne pas lui dire clairement les choses, parce que sinon après c'était moi qui payait les pots cassés. Tout ce dont Arya pouvait être sûre, c'était que pour l'instant je faisais un peu un croix sur l'amour. Pourtant avec Asher, je savais dans quoi je m'engageais, je savais que ce n'était qu'un rôle que je jouais et pourtant je m'étais laissé prendre au piège et oui peut-être que j'étais tombé sous le charme d'Asher et peut-être que j'avais quelques sentiments pour lui. Mais peut-être aussi qu'Asher avait désormais une copine officielle et peut-être que j'étais jalouse. Au final, je pouvais comprendre la réaction d'Arya et donc j'essayais d'expliquer les choses. Mais même comme ça, il y avait quelque chose qui ne passait pas. « Bah c'est pas si compliqué, vous avez rompu avec Eirik, vous habitez encore avec lui, et moi, je suis le bouche trou. Mais pas de soucis, ça ne durera pas trop.  » J'ouvrais la bouche de surprise. Comment c'était possible ? Comment on en était arrivé là ? « Je n'habite absolument pas ici. Je préfère ma maison » Et même que je pouvais lui montrer ma carte d'identité ou une facture quelconque pour lui prouver que je n'habitais vraiment pas ici, mais pour l'instant je préférais donner plus de détail sur la raison de ma présence ici. « Oh mon dieu, je suis désolée. J'ai cru que... oh l'imbécile. » De toute évidence Arya était comme moi, parfois son cerveau avait du mal à réagir, mais cela me faisait rire et je ne pouvais m'empêcher de lui sourire. « Vraiment ce n'est pas grave, je suis juste contente de pas avoir reçu de coup » Parce que vu comment c'était parti, j'étais presque sûre qu'elle aurait fini par m'en mettre une. Pour autant je lui proposais de rentrer pour qu'on puisse discuter beaucoup plus tranquillement. « Mais je suis désolée... j'ai... j'étais jalouse pardon. » Je le comprenais parfaitement, je l'étais moi même aussi de Jocelyn. « Vraiment, il y a pas de soucis. » Puis je trouvais ça même adorable qu'elle se montre jalouse de la sorte avec Eirik. « Raconte moi pour ton histoire... Je dois aller casser les genoux de qui ? » Je rigolais franchement cette fois, l'idée était tentante, mais cela ne servira à rien et surtout Asher ne le méritait pas. « De personne, en fait cette situation est entière de ma faute » J'entendais encore James me dire que c'était une idée complètement débile, je l'entendais me dire que je devrais surtout pas accepter et malgré tout voilà on en était. « En fait ce n'était pas vraiment mon copain. Mon colocataire m'a demandé de jouer le rôle de sa petite amie pour que ses parents le laissent tranquille. Naïvement j'ai accepté et je pensais que j'étais assez intelligent pour ne pas me laisser prendre au jeu, mais ce n'est pas le cas » Non, j'avais foncé droit dans le piège comme une imbécile. « Maintenant il a une petite amie officielle et je suis jalouse parce qu'il est possible que je ressente des petites choses pour lui » Voilà pourquoi je ne voulais pas rester chez moi. Mais sinon tout allait bien. « Et j suis désolée d'avoir été si méchante... C'est juste que... On a croisé l'ex d'Eirik à Stockholm et puis... Elle lui a demandé s'il ramenait toutes les femmes avec qui il couchait la bas... Et du coup, ça m'est revenu en mémoire et... pardon. » Oh oui, je comprenais mieux maintenant pourquoi elle avait réagit de la sorte. « Cela n'a pas du être une rencontre très plaisante. C'est toujours une garce à ce que je vois » Et ce n'était sûrement pas maintenant qu'elle allait changer, qu'elle reste en Suède loin d'ici en tout cas. « Si ça peut te rassurer, j'ai jamais été en Suède » C'était un petit trait d'humour, et j'espérais qu'il allait bien passé. Je n'avais jamais couché avec Eirik non plus ceci dit. « Elle disait cela uniquement pour emmerder Eirik, il ne faut pas faire attention à ce qu'elle dit » Ni faire attention à elle de manière générale. Puis Eirik n'allait pas tarder à sortir de sa douche, j'étais au moins sure que cela suffirait à faire plaisir à Arya.




lumos maxima


† we're not broken just bent.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 1607
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson), alix westmore (z. kravitz), mina o'cearnaigh (n. dormer)

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Sam 21 Juil - 19:33 )

❝ Words they always win but I know I'll lose
SARAH & ARYA ♥


Arya avait l'impression que le monde lui tournait sur la tête et elle s'en voulait un peu d'en mettre plein la tête à Sarah alors qu'elle n'a sûrement rien fait, mais ses excuses semblaient tellement bidons et Arya avait juste l'impression qu'elle se moquait d'elle, ce qui aggravait les choses et elle ne parvenait pas à se calmer du tout. Et si elle devait abandonner pour éviter de souffrir, alors elle le ferait, parce qu'elle n'aime pas qu'on joue sur deux tableaux avec elle, et si Eirik le faisait, alors elle tombait de très haut, et puis peut-être qu'elle aurait dû s'en douter. « Je n'habite absolument pas ici. Je préfère ma maison » Mais de quoi parle t-elle ? Et puis, elle ne voulait pas voir les maisons sur Southport Road lors de leur rencontre ? Oh mais... La dernière lumière venait de s'allumer. Et elle avait désormais la lumière à tout les étages. Amen. Il fallait bien qu'elle s'excuse maintenant. « Vraiment ce n'est pas grave, je suis juste contente de pas avoir reçu de coup » Arya souriait avant d'ouvrir la bouche pour répondre mais Sarah lui coupait l'herbe sous le pied. « Vraiment, il y a pas de soucis. » Elle lui offrait alors un doux sourire avant de la regarder, toute gênée. Elle était vraiment stupide, peut-être qu'il faudrait qu'elle prenne des cours de confiance en soi, ça l'aiderait sûrement à avoir confiance en Eirik aussi. Quoique. « Si quand même... Je suis vraiment désolée. » Si elle devait lui répéter quinze mille fois qu'elle était désolée, elle le ferait, jusqu'à ce que ça imprime. Parce qu'il n'y avait aucun autre solution. Elle était vraiment trop stupide. Et puis maintenant, Arya tentait de se rattraper et elle ramait comme jamais, peut-être que parler de la relation de Sarah n'était pas la chose à faire, mais quand même, elle voulait se rattraper quitte à être un singe sur un branche. « De personne, en fait cette situation est entière de ma faute » Arya est persuadée du contraire alors elle attend qu'elle continue. « En fait ce n'était pas vraiment mon copain. Mon colocataire m'a demandé de jouer le rôle de sa petite amie pour que ses parents le laissent tranquille. Naïvement j'ai accepté et je pensais que j'étais assez intelligent pour ne pas me laisser prendre au jeu, mais ce n'est pas le cas » Oh mais le bébé chat... Arya la regarde et elle se mordille l'intérieur de la joue, parce qu'elle se sent bête de croire qu'elle est la seule à se faire prendre pour un pigeon, ou du moins à s'être fait prendre pour un sujet « Mais Sarah... » Oui voilà, c'était l'intervention inutile du moment. « Maintenant il a une petite amie officielle et je suis jalouse parce qu'il est possible que je ressente des petites choses pour lui » Arya la regarde en faisant une petite moue avant de la prendre dans ses bras pour la serrer doucement avant de se reculer et de regarder Sarah « Tu sais, tu peux toujours lui faire comprendre que c'est avec toi qu'il doit être pas avec l'autre. Mais ne tombe pas dans les poubelles, je pense qu'il ne te prendrait pas au sérieux. » ironise t-elle en riant un peu avant de changer encore le sujet en parlant de l'ex d'Eirik parce qu'il faut dire que ça lui a retourné le cerveau cette rencontre et qu'elle a réagit complètement stupidement aussi. « Cela n'a pas du être une rencontre très plaisante. C'est toujours une garce à ce que je vois » Arya secouait la tête positivement en soupirant. « Oh oui... Et je me suis sentie complètement bête quand je lui ai dit qu'on avait pas couché ensemble avec Eirik... » Oui parce que clairement, ils ne passent pas leur temps à jouer au Scrabble quand ils sont ensemble. « Si ça peut te rassurer, j'ai jamais été en Suède » L'avocate sent le rouge qui lui monte aux joues avant de se mettre à rire, et elle lève les yeux au ciel « Arrête... J'aurais tellement pas dû croire que vous aviez couchés ensemble... Non pas que tu n'es pas jolie hein... Mais tu me l'a dis, je me monte juste trop le bourrichon. » « #ExpressionDe1418. Et c'était vrai qu'elle s'était complètement prit la tête toute seule. Stupide qu'elle était. « Elle disait cela uniquement pour emmerder Eirik, il ne faut pas faire attention à ce qu'elle dit » Arya s'appuyait alors contre l'accoudoir du sofa et regarder Sarah en levant les yeux au ciel « Non mais franchement, avec son air de madame supérieur là, j'avais envie de lui rabaisser son caquet parce que, je me sens bien avec Eirik. Et j'ai pas envie qu'une dinde s'amuse à croire qu'elle peut arriver avec ses talons aiguilles haute couture pour croire qu'elle a encore sa place dans la vie d'Eirik. » La blonde croise les bras sur sa poitrine et elle se prend le visage entre les deux mains avant de penser au père du suédois et de se mettre un peu à rire. « Dis, le père d'Eirik, tu le connais bien ? Enfin je veux dire, tu le connais ? Parce qu'il m'a fait complètement paniqué quand on s'est vus. Il a fait des sous-entendus tellement... tellement tout que je ne savais pas où me mettre quand je le voyais. » Elle riait un peu avant de continuer « Non mais, en plus, j'ai cru que j'étais enceinte et la première chose à laquelle j'ai eu la bonne idée de penser c'était Sigrid qui débarquait en furie parce que j'étais enceinte de son fils, tu y crois toi ? » Et elle se rendait finalement compte de ce qu'elle venait de dire et elle écarquillait les yeux « Tu peux oublier ce que je viens de dire s'il te plaît ? » Non, parce que personne n'était au courant à part Rachel, et Arya aurait vraiment voulu que ça reste comme ça. Mais quand ça va, elle a la langue bien déliée, et c'est ça le fond du problème, qu'elle parle bien trop.

©️ MADE BY LOYALS.


 
can you hear my heart say ?
Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans.

(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/01/2015
›› Commérages : 883
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Alexander Skarsgard
›› Schizophrénie : Cass

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Lun 27 Aoû - 1:01 )


Il avait finit par réellement donner la clé de sa maison à Sarah. Comme s'il s'agissait là du geste le plus anodin de la terre. Parce que finalement ça lui allait bien comme ça. Parce que ça ne changeait pas de d'habitude au final. Elle était ici comme chez elle et ça lui plaisait d'avoir un peu de compagnie. Surtout la sienne, il fallait le dire. Pour l'éternel solitaire qui finalement n'avait quasiment jamais vécu seul sa présence était une bénédiction. Autant dire qu'il ne s'y est toujours pas fait, à vivre seul. A ne pas entendre une activité autre que la sienne dans la maison. Il ne s'est toujours pas fait à se lever seul et se coucher seul, dans une maison finalement bien trop grande pour lui. Alors il est toujours heureux quand Sarah s'invite et anime son quotidien du soleil éclatant qu'elle est. Parce qu'il n'a plus la même saveur quand elle est là pour lui remonter les bretelles et lui rappeler à quel point c'est un idiot s'il le faut. C'était probablement sa passion d'ailleurs mais, évidement, crétin comme il est il trouvait ça plutôt adorable. Parce qu'il préférait y voir l'attachement qu'elle avait pour lui. Toujours est-il qu'elle avait décidé d'illuminer sa journée d'un peu de sa présence aujourd’hui. Elle était déjà là quand il s'était levé, probablement attiré par l'odeur des viennoiseries qu'elle avait eu la délicatesse de ramener. Il avait a peine dormi de la nuit, bien trop préoccupé par la place que devrait tenir ou non sa blonde préférée dans son cœur. S'il ne parle pas souvent de ses préoccupation, Sarah est pourtant bien au courant de la guerre qui se monte actuellement dans son esprit. Comme il connait la situation dans laquelle elle se trouve. Leur simple présence leur font du bien, c'est comme ça qu'ils fonctionnent et il savait bien que ses silences ne seraient jamais mal interprétés de sa part. Eirik remerciait Sarah pour le petit dej et lui déposait un bisou sur le front. Une piètre marque d'affection qui voulait pourtant dire beaucoup de sa part. Un signe de protection et une promesse silencieuse.

Quand il s’éclipse dans la douche, Eirik n'avait pas entendu la main qui s'écrasait doucement sur la porte. Ni même les discussions qui se déportaient doucement vers le salon. Il ne s'attendait donc pas à entendre le rire d'Arya quand il arrivait dans le salon en se frottant la tête avec une serviette. Il lui sembla alors que son cœur cessa de battre et il se demandait alors s'il avait bien entendu alors qu'il se frictionnait le crâne. Sa jambe s'explosa alors sur le buffet dont il venait de complètement oublier l'existence, et qu'il n'avait pas vu avec la serviette devant les yeux, évidement. Ses mains s'écrasèrent sur le meuble et un cadre avec une photo de sa sœur se brisa sur le sol. Il se demanda une seconde s'il ne s'agissait pas là d'un signe quelconque. Eirik se redressait en se raclant la gorge et faisait mine de se recoiffer pour ne pas avoir l'air d'un idiot. "Arya.. je t'ai pas entendu arriver" Il se demandait un instant s'il devait faire semblant de ne pas avoir entendu. Il se demandait encore s'il avait bien compris. La démarche bancale et mal assurée d'une cuisse douloureuse l'amenait jusqu'à la cuisine se servie un autre café. Il se frottait le visage en se mordant la lèvre alors qu'il venait s'installer à leurs côtés. "Tu comptais m'en parler?" Il ne voulait pas paraître trop sec mais la révélation était probablement un peu trop brutal. Son ton restait volontairement neutre, tout comme le visage de marbre qu'il avait l'habitude d'arborer. "C'est pas un reproche... Juste pour savoir." Peut-être bien que c'était un reproche, l n'en savait trop rien. Toujours est-il qu'il ne voulait pas juger trop vite malgré le fait que la nouvelle soit en train de lui retourner l'estomac. Il voulait comprendre pourquoi elle ne lui avait rien dit.



I know the sound of your heart
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 726
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Wilson Bethel) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Lun 10 Sep - 23:08 )












Depuis qu'on avait fait connaissance les quiproquos entre Arya et moi étaient monnaie courant et je devais que cela pouvait être assez drôle. Enfin ça l'était tant qu'elle se rendait compte de son erreur et heureusement aujourd'hui était l'un de ces jours. Après je pouvais la comprendre. C'était particulier de me voir ouvrir la porte alors qu'elle espérait voir Eirik, mais elle pouvait se rassurer il n'était pas bien loin, il était seulement sous la douche et du coup je profitais de ce moment pour lui expliquer dans les grandes lignes les raisons de ma présence.
Depuis que j'avais découvert qu'Asher avait une petite amie au doux prénom de Jocelyn, je m'étais aussi rendu compte que je pouvais ressentir quelque petite chose pour lui. Ce n'était pas de sa faute, c'était juste moi qui avait mal joué, et maintenant je m'en mordais un peu les doigts, mais j'espérais que cette situation serait temporaire et que mes sentiments allaient partir aussi vite qu'ils étaient arrivaient. « Tu sais, tu peux toujours lui faire comprendre que c'est avec toi qu'il doit être pas avec l'autre. Mais ne tombe pas dans les poubelles, je pense qu'il ne te prendrait pas au sérieux. » Oui effectivement je pouvais lui faire comprendre cela, mais en même temps il semblait heureux avec Jocelyn, et je n'étais pas une briseuse de ménage alors j'allais juste faire avec. « Si c'est possible j'aimerais ne plus jamais tomber dans les poubelles, tout comme je ne dirais jamais non plus à Asher ce qu'il se passe » Sur bien des choses je pouvais me montrer courageuse voire complètement inconsciente, mais par sur ce domaine. Surtout que je savais que lui dire n'allait sûrement pas le faire changer d'avis alors voilà. J'allais rester dans cette situation et cela serait très bien.
En tout cas, si moi j'avais des problèmes, de toute évidence je n'étais pas la seule, parce que la pauvre Arya avait fait la connaissance de l'ex femme d'Eirik en Suède. C'était une rencontre que je ne souhaitais à personne tant cette femme était une garce. « Oh oui... Et je me suis sentie complètement bête quand je lui ai dit qu'on avait pas couché ensemble avec Eirik... » Alors honnêtement je voulais bien savoir ce qu'il se passait entre elle et Eirik, mais je ne voulais pas non plus entrer dans les détails. « Que vous couchiez ensemble ou pas, de toute façon cela ne la regarde pas. Vraiment tu ne devrais pas prêter attention à elle » C'était une perte de temps et surtout une perte d'énergie. Cette femme était comme la gangrène. Une fois qu'on y pensait, après tout le reste du corps pouvait s'infecter et ce n'était bon pour personne. Eirik avait eu du mal à s'en guérir, alors je ne voulais pas qu'Arya se sente mal à cause d'elle. Comme pour détendre l'atmosphère, je préférais dire à la blonde que jamais je n'avais posé un orteil en Suède. C'était une petite boutade, mais je devais avouer j'étais assez fière de moi. « Arrête... J'aurais tellement pas dû croire que vous aviez couchés ensemble... Non pas que tu n'es pas jolie hein... Mais tu me l'a dis, je me monte juste trop le bourrichon. » Je ne pouvais pas lui en vouloir en même temps. Il était vrai que les apparences n'étaient pas de mon côté, mais au moins j'avais l'avantage d'être beaucoup plus mignonne et sympathique que l'ex femme d'Eirik, même si au final ce n'était pas très compliqué de l'être, surtout que cette femme parlait uniquement dans le but de faire souffrir les autres. Un concept que j'avais beaucoup de mal à comprendre et Arya ne devrait pas se sentir blessé par ses paroles. « Non mais franchement, avec son air de madame supérieur là, j'avais envie de lui  rabaisser son caquet parce que, je me sens bien avec Eirik. Et j'ai pas envie qu'une dinde s'amuse à croire qu'elle peut arriver avec ses talons aiguilles haute couture pour croire qu'elle a encore sa place dans la vie d'Eirik. » Entre les paroles et l'attitude d'Arya, je ne pouvais m'empêcher de rire, elle était trop adorable. « Eirik n'attend rien d'elle et il a définitivement tourné la page, mais c'est vrai qu'elle ressemble beaucoup à une dinde » Je m'avançai peut-être en disant qu'Eirik avait tourné la page, mais en tout c'était un chapitre qui était bel et bien terminé. « Dis, le père d'Eirik, tu le connais bien ? Enfin je veux dire, tu le connais ? Parce qu'il m'a fait complètement paniqué quand on s'est vus. Il a fait des sous-entendus tellement... tellement tout que je ne savais pas où me mettre quand je le voyais. » Je reconnaissais bien là, le père Ehrensvard. « Je le croise chaque fois qu'il vient ici, mais effectivement c'est bien son genre de faire des sous-entendu graveleux. En même temps, il n'a pas vraiment l'occasion de le faire, donc il a du profiter du fait qu'Eirik ait voulu te faire découvrir la Suède » Ce qui en soit devrait la rassurer, parce que même si c'était dans sont tempérament de faire ce genre de remarque, il ne se permettait pas de le faire avec n'importe qui. « Non mais, en plus, j'ai cru que j'étais enceinte et la première chose à laquelle j'ai eu la bonne idée de penser c'était Sigrid qui débarquait en furie parce que j'étais enceinte de son fils, tu y crois toi ? » Doucement les paroles d'Arya commençait à prendre forme dans mon cerveau, et je n'étais pas prête. J'ouvrais grand la bouche de stupéfaction et je devais avoir l'air aussi maligne qu'un poisson hors de l'eau. « Que.. Quoi ? Vraiment ? » Voilà, Sarah quand elle était bouleversé avant autant de conversation qu'une autruche. « Tu peux oublier ce que je viens de dire s'il te plaît ? » Moi je voulais bien faire semblant de tout oublier ou de n'avoir rien entendu, mais je n'étais pas sûre qu'Eirik soit du même avis, surtout qu'il venait de manifester sa présence en cassant un cadre. Ma maladresse avait-elle finit par me quitter pour prendre possession de quelqu'un d'autre ? Je l'espérais en tout cas. Mais surtout je me sentais très mal à l'aise de cette situation. Est ce que je devais dire quelque chose où juste m'éclipser discrètement ? "Tu comptais m'en parler?" Voilà un ton qui ne présageait rien de bon et j'essayais toujours de trouver quelque chose pour dédramatiser la situation, mais vraiment je n'y arrivais pas. "C'est pas un reproche... Juste pour savoir." Okay, définitivement c'était trop malaisant pour moi. « Huum alors Eirik tu vas rire, mais Arya pensait qu'on couchait ensemble et qu'on avait une relation, mais rassure toi j'ai rétablie la vérité » J'aurai pu trouvé mieux pour essayer de détourner la conversation, surtout qu'Eirik ne m'accordait aucune importance et Arya attendait de savoir si elle allait subir sa tempête ou pas. Du coup je me levait d'un bout en frappant dans mes mains pour attirer l'attention de tous. « Bon et bien je pense que vous avez beaucoup de choses à vous dire. » Prendre la fuite était sûrement la meilleure chose que je pouvais faire. « Arya, ce fut un plaisir de te revoir et la prochaine fois on évitera les quiproquos et les drames » Du moins je l'espérais. « Eirik, encore merci pour l’accueil et puis on se voit plus tard okay » A la base, je voulais sortir discrètement pour qu'ils puissent discuter sans se sentir embarrassé le moins du monde. Au final j'avais fait tout le contraire, mais ce n'était pas vraiment de ma faute et en refermant la porte derrière moi, je soufflais un bon coup en priant tous les Dieux pour que tous se passent bien entre eux deux.




lumos maxima


† we're not broken just bent.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 1607
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson), alix westmore (z. kravitz), mina o'cearnaigh (n. dormer)

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( Hier à 14:23 )

❝ Words they always win but I know I'll lose
SARAH & ARYA ♥


« Si c'est possible j'aimerais ne plus jamais tomber dans les poubelles, tout comme je ne dirais jamais non plus à Asher ce qu'il se passe » Ce qui peut-être logique quand on y pense, et Arya est mal placée pour dire à Sarah de faire quoi que ce soit quand on voit l'état d'handicapée sentimentale dans lequel elle se trouve. Elle-même n'arrive absolument pas à dire à Eirik ce qu'elle ressent, elle se contente de gestes un peu trop doux dans l'espoir qu'il comprenne qu'elle ressent beaucoup plus de choses pour lui qu'elle ne voudrait le dire. Mais en même temps, il faut être aveugle pour ne pas comprendre ce qu'elle ressent pour le suédois. Elle aurait limite un panneau lumineux, taille trente-six qui clignote au dessus de sa tête à chaque fois qu'elle le voit. Puis le fait qu'elle prenne sa défense devant son ex-femme aussi, ça avait été une preuve de plus. Mais Arya, elle est bien trop bête, et elle a surtout peur de se prendre un stop monumental, alors elle ne préfère rien dire. Donc c'est sûrement pour ça qu'elle ne préfère pas donné de cnseils à la blonde en face d'elle, ils seraient inutiles. Mais Sarah est une adoration, quand bien même Arya s'était monté le bourrichon, elle était toujours là. Avec ses précieux conseils. « Que vous couchiez ensemble ou pas, de toute façon cela ne la regarde pas. Vraiment tu ne devrais pas prêter attention à elle » Arya hausse les épaules et elle sent son cœur qui se contracte un peu, ça lui a fait bizarre de croiser cette femme, et le ton qu'elle avait employé. Ses paroles avaient beaucoup tourné dans le cœur et la tête de la blonde, et encore aujourd'hui, il n'était pas rare qu'elle y repense de temps à autre. Sûrement une piqûre de rappel. « Eirik n'attend rien d'elle et il a définitivement tourné la page, mais c'est vrai qu'elle ressemble beaucoup à une dinde » Ca la fait sourire la blonde aux pensées malmenées. Et elle se pince les lèvres avant de rétorquer « Une frêle colombe à protéger, elle a dit que j'étais. Quelle idiote. » Elle n'était pas assez énervée pour jurer à ce point la blonde, mais elle aurait pu l'insulter plus méchamment. Cependant, elle ne la connaissait pas vraiment alors Arya, elle ne juge pas vraiment les gens. Mais pourtant, elle a déjà une mauvaise opinion de cette demoiselle, seulement, elle ne pouvait pas en parler, parce que ce n'était pas à elle de le faire. Mais après l'ex, il y avait eu le père et Arya savait pertinemment que si elle avait des questions, Sarah était la personne la plus à même à y répondre, parce qu'au fond elle était peut-être la personne la plus proche d'elle, à connaître celui qu'elle aime. Alors elle en profitait un peu. « Je le croise chaque fois qu'il vient ici, mais effectivement c'est bien son genre de faire des sous-entendu graveleux. En même temps, il n'a pas vraiment l'occasion de le faire, donc il a du profiter du fait qu'Eirik ait voulu te faire découvrir la Suède » Arya levait les yeux au ciel une nouvelle fois, elle en avait entendu des sous-entendus et à chaque fois, elle ne savait absolument pas où se mettre, c'était des plus gênants. Et quand bien même elle était très heureuse d'être en Suède elle avait voulu repartir un bon nombre de fois parce qu'elle ne savait pas quoi faire, ni quoi dire et elle se sentait terriblement gênée. « Il aurait pu s'abstenir, ou en faire une bonne fois pour toute, mais il faut croire qu'il a de la ressource ce monsieur. » Et un sourire se dressait sur les lèvres de la blonde parce qu'elle l'entendait lui et ses sous-entendus et elle en avait un peu marre. Mais ce n'était qu'une petite chose parmi tant d'autres. Elle avait rapidement oublié ses sous-entendus quand la vie l'avait rattrapé et quand son corps l'avait rappelé à l'ordre. Il lui avait dit de se calmer à sa façon et franchement elle aurait apprécié qu'il ne le fasse pas de cette façon trop subtile qui lui a voulu des nuits sans sommeil. « Que.. Quoi ? Vraiment ? » Arya se cachait un peu le visage derrière ses mains et elle se haïssait de ne pas savoir tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Qu'est-ce qu'elle est censée dire maintenant. « Je... » Oui voilà, c'est bien, on applaudit.

Et puis le fracas qui se passe derrière elle la fait sursauter. Oh non. . "Arya.. je t'ai pas entendu arriver" Elle souriait un peu en coin, totalement gênée et avec la forte envie de se terrer dans un petit trou jusqu'à ce qu'il oublie son existence. « Ce n'est rien. » parvient-elle à balbutier en frottant son visage avec ses mains elle aussi, quand il s'approchait d'elles deux, elle sentait son cœur qui battait un peu plus vite mais pour une fois, elle ne savait pas si c'était l'effet de sa présence ou le fait qu'il pouvait possiblement avoir entendu ce qu'elle s'était appliqué à lui cacher. Ce qu'elle s'appliquait à ne pas lui dire parce qu'après tout ça n'avait pas d'importance, ça n'avait plus d'importance. Et pourtant, ça lui creusait le cœur à la blonde, et elle avait encore l'espoir qu'il n'ait rien entendu. "Tu comptais m'en parler?" Ah ben, oups. Arya sentait ses joues qui se coloraient de rouge, et elle regardait Sarah, puis Eirik. Puis encore Sarah et encore Eirik. Est-ce qu'elle pouvait partir en courant ? Non ce n'était sûrement pas décemment autorisé. « Je... » Il faudrait peut-être qu'elle apprenne à parler. Mais elle n'y arrive pas. Elle a mal au cœur. Elle tente de sonder ce qu'il pense, mais elle n'y arrive pas, comme toujours. Son visage est fermé, mais ça, elle a l'habitude. "C'est pas un reproche... Juste pour savoir." Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu ? Arya ne répondait rien, pour une fois, elle et sa défense, elles ne savaient rien dire. Et elle se sentait terriblement mal à l'aise, si bien qu'elle sentait que ses mains devenaient moites. Elle ouvrait la bouche et Sarah venait à son secours, heureusement ? Ou pas. Peut-être que ça ne ferait qu'aggraver son cas. « Huum alors Eirik tu vas rire, mais Arya pensait qu'on couchait ensemble et qu'on avait une relation, mais rassure toi j'ai rétablie la vérité » Arya émettait un petit rire qui ne durait que quelques secondes parce qu'elle se rendait compte que ce n'était peut-être pas franchement drôle. Et que ce manque de confiance envers le suédois pouvait peut-être lui coûter beaucoup. Mais cependant, elle avait des choses à dire pour sa défense, mais seulement de ce côté là. Parce que de l'autre, aucune phrase qu'elle tournait dans sa tête était assez bien pour elle. « Bon et bien je pense que vous avez beaucoup de choses à vous dire. » Arya voudrait bien qu'elle reste. Parce que peut-être que ça adoucirait le suédois, mais il fallait qu'elle l'affronte, elle le savait. Après tout, elle ne pouvait pas jouer l'autruche encore longtemps, et elle l'avait déjà bien trop fait. Elle souriait à Sarah en lui offrant une accolade avant qu'elle ne s'en aille « Arya, ce fut un plaisir de te revoir et la prochaine fois on évitera les quiproquos et les drames » ah ben pour les drames c'est foutu. L'avocate levait un pouce en l'air, le visage fermé « Promis ! Tu viendras boire un thé à la maison un de ces quatres. » Et au moins, elle ne croira pas qu'elle vient pour l'espionner si c'est elle qui l'invite. Arya jetait un coup d'oeil à son suédois mais elle ne décelait encore aucune émotion. C'était assez insupportable à vivre, mais au moins, elle n'avait plus rien à lui cacher maintenant, elle qui n'aimait pas les secrets, elle en avait porté un assez long pendant une dizaine de jours et elle s'était détestée assez. Elle laissait Sarah qui s'éclipsait et pour une fois, elle aura voulu que sa maladresse légendaire pointe le bout de son nez pour détendre un peu l'atmosphère. Alors que la porte claquait, Arya ne savait toujours pas quoi faire et ils étaient si proche mais si loin à la fois que ça alimentait un peu plus le creux de son cœur. Elle se rapprochait alors de lui et doucement elle se blottissait contre lui, imposant un contact qu'il ne désirait peut-être pas. Mais elle avait besoin de le retrouver tout près d'elle. Parce qu'il n'y avait sûrement que là qu'elle avait envie d'être. Elle se reculait alors après quelques longues minutes de silence et elle commençait son pauvre discours qu'elle n'avait absolument préparé « Je comptais t'en parler évidemment, mais je n'ai pas eu le temps de passer avant, et je ne voulais certainement pas te l'annoncer de but en blanc par message. » Sa défense était pitoyable, elle le savait. « J'ai fait un test, qui s'est révélé positif. Et j'en ai passé des nuits à chercher comment j'allais pouvoir t'annoncer ça. Je me suis dit que tu fuirais certainement. » Elle soupirait en jouant avec ses mains, elle avait l'impression de devenir folle. Elle se reculait encore et elle passait une main dans ses cheveux en le regardant « Et puis je me suis rendue compte que je n'avais pas envie de te perdre, de perdre ce que l'on avait. Parce que, j'aime bien quand tu viens comme ça, presque à l'improviste, j'aime bien quand on se retrouve alors que ce n'était pas du tout prévu. Quand je me réveille dans tes bras le matin. J'aime beaucoup trop de choses qui te concernent et je n'avais pas envie de tout foutre en l'air. C'est sûrement bien trop égoïste d'avoir fait ça. Et j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur et que tu comprendras la raison pour laquelle j'ai fait ça. Parce que je t'aime et je me suis dit que si je perdais tout ce qui nous lient, ça aurait été pire que tout. Mais oui, je t'en aurais parlé. Evidemment. » Est-ce qu'elle venait vraiment de lui dire qu'elle l'aimait ? Peut-être qu'il ne s'en rendrait pas compte. Et ça n'avait même pas comblé le trou qui commençait à se former dans son cœur. Et elle aimerait bien qu'il réagisse, qu'il comprenne,mais ça c'était encore une autre histoire. Et elle aurait aimé ne plus avoir le temps de rester, n'avoir que le temps de le fuir, mais c'était tout le contraire, elle avait bien trop de temps à tuer. Malheureusement.



©️ MADE BY LOYALS.


 
can you hear my heart say ?
Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans.

(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

SARYA ✻ Words they always win, but I know I'll lose

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération