we don't meet people by accident ✻ saraï

 :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 130
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jon fucking god Bernthal
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ maximilian adenauer (mats hummels) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (gemma arterton) ✻ evan pryce (patrick j. adams) ✻ jocelyn ahern-fields (karla souza) ✻ javier rodríguez (charlie cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

we don't meet people by accident ✻ saraï ✻ ( Ven 18 Mai - 10:58 )


Saraï & Luke

we don't meet people by accident they are meant to cross our path for a reason



Les jours se ressemblaient dans la vie du jeune Holloway. Mais pour Luke, ce n'était pas un problème. A vrai dire, ça avait quelque chose de rassurant, de voir les choses se répéter tous les jours, inlassablement. Ça lui donnait l'impression d'être en sécurité. Loin du champ de bataille, c'était certain. Loin des coups de feu, des éclats de bombe. Le jeune homme se levait chaque matin et exécutait son petit rituel, comme si rien ne pouvait le perturber. Il allait courir au moins une demi-heure dès son réveil, accompagné de son chien. Il n'était pas le seul à avoir besoin de se défouler. La bestiole aussi avait besoin de se dégourdir les pattes. Parce que même si Luke s'efforçait d'emmener Lucky avec lui le plus souvent possible, il savait que le chien avait besoin d'activité. Et généralement, quand ils rentraient tous les deux, l'animal se jetait sur sa gamelle, pendant que son maître filait sous la douche et se préparait, revêtant son uniforme. Il se sentait souvent con quand il le portait et à vrai dire, il ne le portait pas tous les jours. Il n'en voyait pas l'intérêt. Il avait déjà été réprimandé sur le sujet, mais dire que c'était une tête de bois était un véritable euphémisme. Enfin bon. Luke s'apprêtait à prendre son petit déjeuner, quand il se ravisa. Il pensa rapidement à Nikki – enfin, Lucie aurait-il dû dire – et il se dit que pour faire plaisir à la jeune femme, il pourrait prendre le petit déjeuner avec elle. Certes, son travail n'était pas de lui faire plaisir, mais à vrai dire, il avait de la compassion pour la jeune femme. Elle était seule dans cette ville, elle n'avait personne d'autre que lui, qui jouait les baby-sitter pour elle. Elle avait perdu sa mère, sa seule famille. Luke pouvait bien comprendre que ce n'était pas facile à vivre. Après tout, lui aussi avait perdu toute sa famille, il était bien placé pour comprendre ce qu'elle traversait. Ainsi, c'était décidé. Puisque c'était lui qui devait passer la matinée avec elle, il se disait qu'elle serait moins chiante si elle avait le droit à un bon petit déjeuner. Le jeune homme laissa le berger allemand grimper dans la voiture et conduisit jusqu'au centre ville. Il gara sa voiture en face d'un coffee shop et descendit de son pick-up, non sans avoir grattouillé le chien derrière les oreilles, pour le rassurer sur son absence qui ne durerait pas plus de cinq minutes. Alors qu'il attendait au passage piéton, le jeune homme se rendit compte qu'une jeune femme s'engageait sur le passage, visiblement distraite et que le conducteur de la voiture ne ralentissait pas. Par réflexe, il attrapa la jeune femme par le bras et la tira violemment en arrière. « C'est un passage pour piétons ici trou du cul ! », brailla-t-il à l'encontre du conducteur qui roulait désormais à toute vitesse. Manque de chance pour le dit conducteur, Luke avait mémorisé sa plaque et il savait que la rue était truffée de caméras et qu'il retrouverait ce passage assez facilement. Pour l'instant, il se retourna vers la jeune femme aux cheveux frisés et fronça les sourcils, inquiet. « Est-ce que ça va ma p'tite dame ? », demanda-t-il. Mentalement, il se rappela ce que Nikki lui avait dit, au sujet des jeunes femmes qu'on appelait ma petite dame. Mais il décida de l'ignorer. Il venait de lui sauver la vie, alors il pouvait bien l'appeler comme bon lui semblait non ?
Revenir en haut Aller en bas

we don't meet people by accident ✻ saraï

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération