La course aux bêtises (Ethan)

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/05/2018
›› Commérages : 30
›› Pseudo : RN
›› Célébrité : Dylan Sprayberry

La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( Lun 28 Mai - 16:05 )




La course aux bêtises


J'avais mis une bonne semaine avant de rappeler Ethan. On avait prévu de se rappeler pour qu'on puisse se retrouver et faire un peu de sport ensemble. Je lui avais proposé de venir courir avec moi. Et j'étais carrément motivé pour le revoir, déjà parce qu'il m'avait vraiment tapé dans l'oeil, mais aussi parce qu'au fond il était super gentil. Alors pourquoi j'ai mis tant de temps à le rappeler? Eh bah je sais pas moi même. J'ai été un peu occupé ces derniers temps à cause des cours. Mais le vendredi suivant notre rencontre j'avais pris mon courage à deux mains pour convenir d'un jour où on pourrait se retrouver. J'étais un peu stressé, notamment à cause de ma bourde que j'avais faite avant de rentrer chez moi. J'avais parlé de "rendez vous", et si pour moi c'était clairement un lapsus révélateur, pour lui ça lui semblait être une bête erreur. Du coup nous avions convenu du vendredi suivant pour se revoir. Deux semaines donc après notre rencontre. Plutôt cool. Alors le jour même je me suis préparé, j'ai enfilé de bonnes chaussures, un short et un débardeur noir. Il était convenu que je vienne chercher Ethan chez lui à 14h. J'avais bien mangé, il faisait beau voire même un peu chaud. Mais au moins on serait bien. Un peu avant 14 h je partis jusqu'au n°28 pour y retrouver le jeune aveugle. J'eus un sourire lorsqu'il m'ouvrit la porte. Il était déjà prêt.

-Salut... euh ça va? Du coup euh... si t'es prêt on peut prendre le bus qui passe devant là pour aller jusqu'à la piste en dehors de la ville. Normalement le vendredi y'a pas grand monde, encore moins à cette heure là. Par contre on risque d'avoir un peu chaud alors n'oublie pas de prendre de l'eau.

À la suite de quoi je partis avec lui jusqu'à l'arrêt de bus. Je ne conduisais pas et j'imaginais bien que lui non plus vu son handicap. D'ailleurs comme d'habitude des gens nous dévisageaient, il faut dire que le combo tenue de sport et canne blanche est assez rare. Mais chaque fois que je voyais quelqu'un nous regarder bizarrement je le fusillais du regard histoire de bien faire comprendre que je ne comptais pas laisser Ethan passer pour une étrangeté. Finalement le bus arriva peu après et je pris place avec mon ami. Je lançais alors la conversation avec un petit sourire. J'étais content de le revoir, et puis c'était une nouvelle occasion d'apprendre à le connaître.

-Voilà. Bon on descend dans une vingtaine de minutes. Du coup ça a été toi? Les deux dernières semaines?

panic!attack


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 153
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : nop

Re: La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( Mer 30 Mai - 10:43 )


Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
Les jours étaient passés vite depuis cette fameuse rencontre au café. De ce deal qui trottait dans ma tête, que j'avais fini par penser que ce n'était... Que des paroles prononçaient comme ça. Au détour d'une conversation. Je mettais fait une raison, et je n'attendais pas non plus que ça devienne une réalité. Par crainte d'être déçu. Après tout, ce n'était qu'un moyen de faire du sport, même si l'idée m'avait séduite, par l'opportunité de pouvoir faire un peu d'activité, au lieu de rester chez moi. Comme je le faisais avant. Et rien que ça, ça me reboostait le moral. Et puis connaître un peu plus ce voisin hyperactif. Mais visiblement, je m'étais trompé sur toute la ligne, apparaissant au moment, ou je n'attendais plus, il y a une semaine. Proposant cette fameuse séance. Refuser, était hors de question, et aujourd'hui, je retrouvais à choisir une tenue de sport, que j'avais bien caché au fond de l'armoire. Sans imaginer qu'elle allait ressortir un jour. Tenue enfiler, j'avais cette sensation adrénaline qui remontait doucement, cette hâte de sentir cette sensation une nouvelle fois, mes muscles se tiraient, douloureux sous l'effort, comme avant. Elio avait eu une bonne idée, même si j'avais été réticent au premier abord, pour les causes évidentes de mon handicap. Il avait su me rassurer, sur le terrain, le déroulement. Alors pourquoi pas ? Moi qui me disais capable de me débrouiller. Pourquoi ça serait si différent là ? Je traversais le salon, quand un son si familier, m'informait d'une présence à la porte. Me dirigeant vers celle-ci, un sourire amusé sur les lèvres. La voix m'informait sans mal, que c'était bien Elio. Toujours aussi hésitant. Ce que me faisait plutôt rire. Est-ce qu'il allait perdre cette habitude ? Peut-être pas, je me demandais pourquoi il avait autant de mal pour chercher ces mots... « Salut, oui ça va  bien et toi ? Chaud, pas à ce point-là, mais détresse, tout va bien, j'ai prévu ce qu'il faut... Merci en tout cas, de t'inquiéter autant pour ma personne, mais je suis sûr que ça va bien se passer... Va pour le bus, j'ai toujours été fan, c'est mon transport préféré et.... le seul. Les gens collaient après toi, hum le rêve ! » En même temps, je n'avais pas trop le choix, c'était ça, le taxi ou me faire conduire. Je n'étais pas stressé, bien au contraire, j'avais hâte d'y être. Monde au pas, ça avait l'air d'avoir une importance pour Elio. Je le suivais, sac ou il y avait mes affaires, sur le dos et canne dans une main. Le voyage ne me semblait pas si long, les gens collaient toujours autant, mais si j'évitais, les endroits fréquentés comme les transports, je n'avais pas cette crainte. Puisque je n'étais pas seul. Les gens avaient tendance à être individualiste. Je ne perdais pas dans l'idée, qu'ils devaient certainement observer. Le bruit sonore du bus, m'indiqua que c'était le moment, d'affronter le monde. Je m'installais, sentant Elio se mettre à mes côtés, ce qui me fit sourire. Il prenait visiblement ma sécurité au sérieux. « Oui, j'ai peaufiné une de mes musiques. Et j'ai cherché un endroit à Cap Habor pour me produire sur scène. Voilà, ma vie passionnante et morte . Tu vas t'ennuyer à force, je n'ai rien de passionnant à dire à mon sujet. Et toi, depuis la dernière fois ? Les cours, le sport ? Quoi de nouveau ? Je suis sûr qu'il y a bien plus de nouvelles de ton côté ?  » Ça me faisait bizarre, de faire la conversation, je sentais le monde autour de vous. La chaleur d'un endroit confiné.  «  Je ravie que finalement tu m'es appelé pour notre deal... J'ai cru que tu avais oublié ou que ça ne t'intéressait plus... » C'était sorti naturellement.  .
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





- What lies behind us and what lies ahead of us are tiny matters to what lies within us -
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/05/2018
›› Commérages : 30
›› Pseudo : RN
›› Célébrité : Dylan Sprayberry

Re: La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( Mer 30 Mai - 13:11 )




La course aux bêtises


J'étais content qu'Ethan ne me tienne pas rigueur de l'avoir rappelé si tard. Au contraire il semblait même content de me revoir, ce qui du coup vous l'imaginez me fit encore plus plaisir. Il était déjà prêt et un rien de temps plus tard on était là à attendre le bus. Ethan n'avait rien perdu de son sens de l'humour et de son calme, c'est marrant à côté de moi qui ait toujours des fourmis partout lui il était capable de rester là sans bouger. C'était un peu apaisant de le regarder. J'en vins même à me demander si moi aussi je serai si calme si je venais à moi aussi perdre la vue. Mais l'arrivée du bus me fit sortir de mes pensées. Je rentrais alors avant Ethan pour aller nous chercher une place assise. Une fois installé la conversation repris. Des échanges de banalités, mais avec lui j'aimais bien. Je m'intéressais, même si lui semblait ne pas voir qu'il pouvait me procurer un certain intérêt.

-C'est super ça. Du coup tu vas te produire où? Faudra que je vienne te voir jouer du coup j'ai envie d'entendre ce que ça donne. Tu me diras quand tu iras.

Et comme souvent la conversation revint sur moi, sauf que moi j'aimais pas trop parler de moi. Mais pour le coup j'avais surtout l'occasion de m'expliquer sur mon manque de nouvelles depuis deux semaines. C'est vrai que Ethan pouvait se poser des questions et même j'étais presque un peu content qu'il se soit fait du soucis pour notre petit arrangement, ça montrait qu'il y tenait un minimum.

-Oui... j'ai eu pas mal de boulot avec les cours, j'ai vu un peu mes parents donc là aussi ça m'a prit du temps.Et puis ça va te paraître idiot mais comme le temps passait je me disais que si j'appelais tu ne répondrais peut être pas vu que ça faisait déjà une semaine qu'on s'était vu... Mais je suis content de m'être trompé, ça me fait plaisir d'être là du coup.

Je lui souris, même si je savais qu'il ne pouvait pas me voir faire. J'étais content de passer du temps avec lui, au moins je restais pas tout seul dans mon coin et ça c'était cool. En plus il était gentil, agréable et séduisant. Je perdais pas mon temps à rester vers lui. Mais j'osais pas lui poser plus de question sur sa vie privée. Alors je cherchais quelques petits indices dans ce qu'il me disait. J'aurais pu lui demander s'il avait une copine directement mais déjà une j'aurais pas osé et de deux j'aurais jamais été capable de lui demander ça complètement innocemment. Je finis par me lever en voyant notre arrêt approcher. Je quittais ensuite le bus avec Ethan et on se retrouva donc vers un petit chemin qui allait monter.

-Faut monter un petit peu par là, je t'aide si tu veux. Après on sera sur une espèce de route de 4x4 quasiment droite sur près de 15 Km, y'a juste deux légers virages mais je te préviendrais quand ils y seront. Par contre habituellement y'a plus de branchage que ça là ils ont du tout couper... On aura moins d'ombre zut.

Oui je commençais à parler beaucoup. Allez savoir pourquoi je commençais à stresser de ma petite séance sportive avec le jeune aveugle. Je voulais que tout se passe bien, histoire qu'on soit bien tout les deux et que ça lui donne envie de réitérer l'expérience. Je montais avec lui donc la petite montée de talus en l'aidant un peu, ouais je sais j'me fais du soucis pour rien mais mine de rien à un peu de dénivelé et j'ai peur qu'il tombe en arrière. Mais une fois là haut nous étions tranquille.

-Nickel... bon bah on peut laisser nos affaires ici je vais les cacher où je les met d'habitude. Puis échauffement et on peut y aller...

panic!attack


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 153
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : nop

Re: La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( Dim 3 Juin - 19:18 )


Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
Tout le monde avait des choses à faire après tout. Et j'avais arrêté l'école depuis un moment déjà. Enfin, un moment, tout est relatif, ça me semblait si loin. Alors que c'était, il y a à peine un an. De longues et grandes études comme le voulaient mes parents. Je me souviens encore du subterfuge que j'avais inventé pour les tromper, alors que la musique était plus importante que toutes les études, l'avenir qu'ils avaient songé pour moi, enfin comme chaque chose ça n'a pas duré longtemps. Et ils l'ont appris assez vite, ce fameux soir. Est-ce que j'avais des remords ? Pas du tout... J'aurais recommencé, même si aujourd'hui, je suis plus en galère pour jouer ma passion que ça ne l'était avant. Peut-être que je devrais songer à une reconversion... Mais quoi ? Ça comme tout le reste, ça me semblait compliqué. Et Elio attendait une réponse. Qu'est-ce que je pouvais bien dire... Non que ce n'était pas la peine de songer à venir parce que de toute façon, je n'avais pas trouvé encore d'endroit. Cela puait la défaite, et la gêne s'invitait un peu plus. Qu'est-ce que je n'aimais pas cet état de faiblesse. « En fait.... Je... Non je me suis mal exprimé. Je cherche, mais je n'ai trouvé encore personne qui est accepté... Que je joue sur scène... Donc pas la peine que tu sacrifies une soirée pour venir... » Autant passé à un autre sujet de conversation, c'est bizarre, c'est toujours comme ça, que ça se passait entre nous. Dès qu'il avait un sujet, un peu dérangeant, on l'évitait. C'était un point que j'avais remarqué, qui nous caractérisait. Encore hésitant sur la confiance et de se découvrir. Pourtant ça ne me dérangeait pas plus que ça. Et puis cette conversation, me permettait d'oublier le lieu dans lequel on se trouvait. Le bus, un des lieux publics que j'évitais. Une source d'angoisse pour plusieurs raisons. Je n'étais pas associable, ça comportait simplement des risques. Mais pas raison d'en avoir puisqu'il y avait Elio. C'est toujours plus facile de gérer les choses. « Je m'en suis douté... Tes parents ? Tu ne les vois pas régulièrement ? Non, j'ai juste pensé que tu avais oublié ou tu avais changé d'avis. Je réponds toujours à mon téléphone... Même si je suis en froid avec une personne ou si c'est mon pire ennemie. Toutefois, je décline toute responsabilité de la tournure de la conversation. » J'avais l'air un peu stupide avec ma question sur ces parents. Elle avait une intonation du style, tu en as ? Bien sûr, qu'il en avait comme tout le monde. Mais j'avais surtout pensé qu'il vivait avec. Enfin, je l'avais supposé avec son âge... On avait beaucoup à apprendre. Et à éveiller ma curiosité. Je descendais du bus, après m'avoir informé qu'on descendait ici. Une étape qui s'était dérouler sans encombre et je pouvais le remercier, parce que ça me semblait presque naturel. Passant pour quelqu'un de normal. Il m'expliquait le chemin à prendre, beaucoup d'explications. Je savais que c'était pour mon bien, mais ça m'éveillait une question. « Est-ce qu'il y a quelque chose qui te gêne ou te perturbe ? » Il semblait plus... bavard, sans être confus pourtant. Je ne sais pas d'ou ça venait d'un seul coup. Mais ça m'inquiétait. Je n'étais pas sûr qu'il me dise toutefois la vérité sur son inquiétude. Et j'avais hésité sur le comportement que je devais adopter avant de me décider. Un sourire aux lèvres, je balançais mon sac sur le côté. « Je conseille pour commencer, petite foulée, pour l'échauffement. Tu as l'air devoir besoin de décompresse ». Et pas qu'un peu. Je commençais à avancer me souvenant de ce qu'il avait dit, des directions, du terrain sans l'attendre. C'était la seule solution que j'avais trouvée pour le détendre un peu. Partir avant lui, parce que je le soupçonnais d'être anxieux à cause de moi... Si je me prenais une branche sur le chemin, autant m'en prendre qu'à moi. .
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





- What lies behind us and what lies ahead of us are tiny matters to what lies within us -
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/05/2018
›› Commérages : 30
›› Pseudo : RN
›› Célébrité : Dylan Sprayberry

Re: La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( Mer 6 Juin - 20:32 )




La course aux bêtises


Dans le bus, j'écoutais Ethan parler de lui. Il semblait ne pas être bien à l'aise dans le véhicule au milieu de tout ces gens mais parler semblait lui faire penser à autre chose. J'étais un peu déçu qu'il ne trouve pas d'endroit où se produire, ça pouvait être déjà très dur pour de jeunes musiciens de trouver un lieu mais si en plus le musicien en question était handicapé c'était bien plus compliqué encore. Je trouvais ça idiot et puis je ne voyais pas en quoi être aveugle pouvait gêner Ethan, la musique ça s'entend, ça se ressent. Si même des sourds peuvent être de bons musiciens alors pourquoi pas un aveugle. Ces préjugés me gonflait vraiment. Mais j’espérais vraiment que le jeune homme trouverait de quoi se détendre avec moi pendant notre petite virée sportive. Pourtant moi aussi j'étais soucieux à propos de cette sortie. J'espérais que ça se passerait bien. Et mon inquiétude semblait se ressentir puisque après être sortit tout les deux du bus, alors que je donnais mes instructions à Ethan. Ethan me demanda si j'allais bien.

-Non non rien, viens c'est par là...

Je grimpais la pente avec lui. Une fois là haut je lui fis mon petit speech sur l'échauffement et le terrain sur lequel nous allions courir mais à peine j'eus poser nos affaires dans un petit coin caché que le jeune aveugle prit sur lui de démarrer la course. Je lui criais un "Hey!" amusé avant de me mettre à courir à mon tour pour le rejoindre. Il semblait plus sûr de lui à cet instant, c'était bien mieux de le voir comme ça. Alors je me mis à courir plus vite, je cherchais à le rattraper mais pour quelqu'un qui ne voyait pas où il allait il courrait pas mal vite. J'étais étonné de son endurance, lui qui disait ne plus faire de sport depuis son accident avait l'air de ne pas avoir perdu grand chose de son côté sportif La route continuait tout droit alors je me contentais de courir à côté d'Ethan. Mais alors que le chemin commençait à tourner en un virage je me rapprochais du brun et déposais ma main sur son épaule pour qu'il garde contact avec moi et puisse me suivre.

-Attention ça tourne un peu sur la gauche, suit moi..... voilà c'est bon, c'est tout droit de nouveau.... Mais cette fois... C'est moi qui te dépasse.

Je forçais un peu pour lui passer devant, quand je voulais je pouvais courir plus vite mais très rapidement je risquais de m'épuiser si je gardais ce rythme. En plus il commençait à faire chaud, je commençais à transpirer.

panic!attack


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 153
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : nop

Re: La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( Ven 8 Juin - 19:36 )


Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
J'avais repéré son mal à l'aise, je ne savais pas pourquoi toutefois, et je n'étais pas prêt d'avoir la réponse. Ou je savais qu'il n'allait pas me la donner et il l'avait confirmé en affirmant un non. Bien que j'avais un petit soupçon sur ce qui le préoccuper un peu. J'avais le temps de reconnaître les moments, où il avait ce genre de comportement. Ce n'était pas difficile de constater, que l'inquiétude le gagnait. Il n'y avait pas besoin de voir son visage, mais juste à l'entendre. Ce qui m'embêtait un peu. Ce n'était pas ce que je voulais, si je voyais ça seraient certainement différents, j'en étais persuadé. Alors c'est sans vraiment réfléchir et surtout sur un effet de surprise que je mettais m'y a démarré en courant, par amusement et aussi adrénaline. J'avais envie d'un peu d'action. Pourtant, il me rattrapa assez vite, c'était plutôt facile. Même si j'avais gardé l'endurance, il y avait quand même l'inconnu du terrain. Même s'il semblait toujours droit. J'avais senti son bras sur mon épaule, me surprenant, peut-être parce que j'étais concentré dans la course. Mais y avait-il une autre manière de m'indiquer le chemin… « Merci... Hey... non ! Tu abuses de tes fonctions ! » Je n'avais pas eu le temps de finir ma phrase, ni même de réagir, parce qu'il m'avait totalement pris par surprise. Est-ce que j'étais vexé ? Non parce que je n'étais pas mauvais joueur et que sa ruse m'amuser plutôt qu'autre chose. Je me mis à courir un peu plus vite, certainement derrière lui. Puisque j'entendais encore ces pieds résonnaient devant moi. Mais il se rapprochait. Pas assez à mon goût. Je cherchais à accélérer sans succès, j'étais au bout de mes compétences. Au maximum de mes capacités. Je perdais de la vitesse, clopinant légèrement d'une jambe, essoufflé. « Attends... » Je m'arrêtais totalement, les mains sur les cuisses. Mon souffle saccadé, légèrement courbé. Tentant de reprendre mon souffle, cet air qui me manquait, secouant la jambe dans le vide. « Je crois que j'ai une crampe... » Je n'avais pas menti, je manquais un peu d'entraînement... Mais je me sentais assez bien. Je veux dire que courir m'avait manqué. Que j'allais finir certainement par m'encroûter dans mon canapé, avec ma silhouette incrustait dedans. J'entendis Elio s'approchait, certainement pour voir ce qui se passait. Inquiet probablement ou coupable d'avoir poussé l'effort. Alors que j'étais pleinement volontaire. Je me redressais doucement « Tu es assez fort, mais… je ne compte pas me laisser faire. Alors si je dois user d'astuce ou de mes charmes... Tous, est permis, en toutes conditions, pour gagner. ». L'amusement illuminait mon visage pourtant à cet instant., imaginant la tête qui devait avoir. En me voyant courir en passant à côté lui. Se rendant compte que c'était simplement un leurre, pour reprendre l'ascendant sur la course.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


[/center]



- What lies behind us and what lies ahead of us are tiny matters to what lies within us -
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/05/2018
›› Commérages : 30
›› Pseudo : RN
›› Célébrité : Dylan Sprayberry

Re: La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( Mar 12 Juin - 22:09 )




La course aux bêtises


J'avais le sourire, et Ethan aussi avait le sourire. Du coup j'étais fier de mon coup. Au moins je lui avais permis de décompressé un moment et s'amuser. Je mettais du coeur à l'ouvrage pour être sûr que tout se passe bien, allant même jusqu'à aider le beau brun en lui indiquant les virages. Mais l'esprit de compétition reprit ensuite le dessus et je commençais à réellement faire la course avec lui, allant même jusqu'à pousser un peu mes limites. Mais apparemment je n'étais pas le seul à avoir fait du zèle et Ethan me demandait un instant. Par instinct je m'arrêtais tout de suite pour le regarder, j'espérais qu'il n'avait rien de bien grave. Je me rapprochais de lui alors qu'il m'annonçait qu'il avait surement une crampe. Il faut dire qu'on avait forcé rapidement sans vraiment s'échauffer donc ça n'avait rien d'étonnant. Il boitait sur quelques pas tandis que je finissais de me rapprocher de lui. Ethan se redressa tandis que je posais ma main sur son dos en signe d'accompagnement. Mais alors que j'allais lui demander s'il allait mieux, Ethan m'assura qu'il allait user de tout les stratagèmes pour gagner, qu'il irait même jusqu'à user d'astuces et de ses charmes pour me déstabiliser. Ses charmes? Comment ça? Mais je n'eus pas le temps de poser une seule question qu'il se rua en avant et reprit la course. J'ouvris la bouche d'étonnement, je me sentais trahis. Il avait donc simulé sa crampe pour m'amadouer? Le vicieux. Mais j'aimais ça, qu'il soit astucieux et combatif.

-EH!!! TRICHEUR!!!!

Je repris la course à mon tour mais il avait déjà prit pas mal d'avance et je galérais à regagner du terrain, mais s'il voulait tricher, moi aussi je pouvais la jouer comme ça. Et dans son cas rien de plus simple que de jouer sur son handicap, en plus l'ayant déjà aidé pour le virage il penserait surement que je voulais encore l'aider. Alors en me rapprochant assez pour qu'il puisse m'entendre je me mis à crier pour l'alerter.

-ARRÊTE ETHAN!!! Y'A UN TRONC D'ARBRE SUR LA PISTE!

Mon astuce avait marché, Ethan avait ralentit et s'était presque arrêté. Sans sa canne il ne pouvait pas voir s'il y avait un obstacle ou pas. Je sais c'est un peu salaud de profiter du handicap de quelqu'un pour reprendre le dessus sur lui mais il l'a cherché. Comme on dit "c'est lui qui a commencé". Je finis par le rattraper et je lui mis une tape sur les fesses en riant sans pour autant m'arrêter à courir.

-Pas bien de tricher... maintenant on est quitte.

Je continuais alors sur la piste jusqu'à en être fatigué. Alors je me posais sur le côté de la piste pour respirer. On avait déjà couru 4 ou 5 bons kilomètres pour le coup sous un soleil ardent et j'étais complètement en sueur. Je relevais le bas de mon débardeur vers mon visage pour l'essuyer en attendant que mon compagnon sportif arrive ce qui ne tarda pas vraiment. J'étais incroyablement surpris, dire qu'il ne faisait plus de sport depuis un an et que là il rivalisait avec moi. Ethan était vraiment bon. Quand je le vis arriver à mon niveau je l'interpellait pour qu'il me rejoigne. Lui aussi avait l'air d'avoir pas mal sué.

-Eh! J'suis là je fais une pause...

panic!attack


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/04/2018
›› Commérages : 153
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Cody Christian
›› Schizophrénie : nop

Re: La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( Mar 19 Juin - 11:12 )


Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
Le moment était léger, laissant place à l'amusement, plus qu'à du sport. Enfin, on avait les deux. Mais c'est surtout l'esprit de compétition, qui prenait le dessus. Un esprit de compétition, ou quand même la triche était permis. J'avoue, j'avais commencé et en tout état de cause, j'en étais assez fière. Je n'avais cependant pas perdu l'esprit, de ce qu'il m'avait dit, il y a quelques semaines, il était mauvais perdant. Je n'avais pas gagné loin de là, j'attendais une contre-attaque. Et c'était le but, parce que tout ça ne serait pas drôle. Parce que je m'amusais, visiblement autant que lui. Mais pourtant, s'il venait à perdre, est-ce qu'il serait si... En colère ? J'avais du mal à le voir ainsi. Là, tout de suite, alors que je l'entendais affirmer son mécontentement avec amusement. Ce qui de mon côté, ne faisait qu'accroître mon rire. Tricheur, est-ce que j'en étais réellement un ? Là oui, en général, non. Mais la perceptive de m'arrêter en souffrant d'un effort intense, m'était venu naturellement. Et je dois dire, que j'étais surpris que cela marche sur Elio. Ou il ne s'attendait pas ça de ma part, certainement. Alors l'entendre approchait, était une trop belle occasion. Comme sa voix, qui me hurlait derrière de tricheur. À peine, juste un peu. Pourtant, je n'avais aucune honte. Et j'éprouvais une certaine satisfaction en entendre ces pas, derrière moi. Ce qui confirmait que mon petit jeu avait marché. À distance, quand même, je l'avais donc pris de court ? Assez pour le surprendre ? Je l'entendais m'avertir, avec un peu trop d'insistance. Que ça me m'était le doute, sur la véracité de ces paroles. Est-ce qu'il y avait vraiment un tronc d'arbre, comme il me l'affirmait ? Est-ce que je devais m'arrêter et continuer ? Prendre un risque de me retrouver au sol avec bien plus... Que ralentir, me semblait la seule solution. J'étais dans l'incapacité de vérifier. Même si au fond, je savais que c'était une ruse de la part d'Elio, le risque était trop grand et il le savait, sinon il ne l'aurait pas fait. Et je ne mettais pas trompé, Elio avait joué de mon handicap pour me dépasser, pour prendre de l'avance. Sursautant à sa tape sur mes fesses qui me fit grogner. «  Ce n'est pas du jeu ! » Je repris ma course pourtant, plus... vigilant. Plus doucement, comme si j'avais vraiment peur de trouver quelque chose sur ma route. J'aurais certainement mal pris, qu'on se joue de mon handicap, dans d'autres circonstances. Non, j'aurais carrément ragé, et je me serais mis en colère. Pas là, j'avais simplement pris ça pour une tactique pour gagner. Bien que ce n'était pas fair-play. Je m'arrêtais auprès de lui, dans une légère bouderie, comme les enfants. « Tu as joué sur le handicap, c'est discutable... Ce n'est pas du jeu ! Hum... Je ne m'avoue pas vaincu, j'aurais ma revanche... Un autre jour.» C'était presque une promesse, parce que je ne comptais pas terminer sur un échec. Je respirais en tentent de reprendre le peu de souffle que j'avais malgré l'effort. Sous une chaleur écrasante d'un seul coup. L'air était humide ou c'est moi qui avais trop chaud. Quoi qu'il en soit, j'essuyais la sueur qui me dégoulinait sur ma peau, avant d'enlever mon t-shirt. J'avais horreur, de sentir le tissu collait sur ma peau. Et le petit vent même chaud qui émanait du temps était assez agréable. « Tu as eu au moins le mérite de m'avoir crevé !  » Un petit sourire sur les lèvres, je m'approchais certainement du bord, pour me détendre un peu, ou du moins les muscles qui me semblaient endoloris, mais je me sentais plutôt bien. .
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





- What lies behind us and what lies ahead of us are tiny matters to what lies within us -
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/05/2018
›› Commérages : 30
›› Pseudo : RN
›› Célébrité : Dylan Sprayberry

Re: La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( Mar 19 Juin - 22:39 )




La course aux bêtises


Finalement Ethan avait réussi à me fatiguer assez rapidement. C'était limite de l'injustice, ce mec qui dit avoir arrêté le sport depuis un an avait réussi à me forcer à me pousser dans mes limites. Moi, le ptit bonhomme hyperactif. Bon OK il avait un peu triché pour ça mais étonnamment ça ne m'avait pas énervé, c'est pas comme si c'était une compétition réelle. En tout cas moi je m'amusais bien, et apparemment lui aussi. Ethan était un garçon très cool, j'étais bien content de l'avoir avec moi pour bouger un peu. Et lui aussi semblait aussi crevé que moi. Quand il est arrivé vers moi il était en sueur. Et aussi crade que certains peut trouver ça, le voir là avec sa beau perlant de sueur, ses cheveux humides, je le trouvais sexy au possible. Et j'étais loin de m'attendre à la suite. En attendant il me félicita de l'avoir fatigué. Je souris en répondant tout en reprenant mon souffle alors que je m'asseyais sur la butée à côté de la piste où nous étions en train de courir.

-Alors... déjà pour répondre à tes accusations de tout à l'heure je te rappelle que c'est toi qui a commencé à tricher, qui sème le vent récolte... euh je sais plus, la tempête je crois. M'enfin tu l'as bien cherché. Mais si ça peut te rassurer tu m'as bien crevé aussi. Alors rumine bien ta défaite d'ici à ce que tu viennes réclamer ta revanche.

Heureusement j'avais gardé une petite bouteille d'eau vide dans un coin, je sais qu'il y a une petite source pas loin d'ici alors je décidais d'y emmener le beau brun qui semblait aussi crevé que moi. D'ailleurs il venait de retirer son haut pour s'essuyer le corps avec, dévoilant un corps massivement musclé qui m'amena à douter de sa sincérité lorsqu'il disait ne plus faire de sport. La bouteille vide dans les mains je regardais Ethan, ravi encore qu'il ne puisse pas me voir l'observer et mater son corps comme je le fais. Mes yeux s'attardèrent sur ses pectoraux massifs, puis sur ses abdominaux dessinés. Il était vraiment beau. J'en vins à en oublier un instant ce que j'avais envie de faire jusqu'à ce que je me sortes de mes pensées et je lui proposais de me suivre.

-Euh... y'a une petite fontaine d'eau de source pas loin, si t'as envie de boire. On en a pour deux minutes à pied.

Je me relevais puis m'approcha de lui et posa une main sur son épaule pour me signaler à lui et lui indiquer la direction dans laquelle je partais. Je sais pas comment j'ai pris l'habitude de faire ça, je me dis que c'est le plus simple pour qu'il sache par où je pars. Et puis j'aime avoir un contact physique avec lui. Je partis avec lui un peu plus loin et en quelques minutes on se retrouvait à deux vers la petite fontaine. Je remplis la bouteille d'eau de source puis commença à boire par petits à coups. Je tendis ensuite le reste de la bouteille à Ethan.

-Tiens, et si tu veux la source est juste devant toi si t'as besoin de la remplir encore un coup. Fait gaffe pardon de pas taper dedans va pas te faire mal.

Je me perdis une nouvelle fois dans mes pensées tandis que je contemplais le jeune homme devant moi. Décidément Ethan provoquait chez moi une attirance incroyable. J'adorais le regarder, et puis il semblait si calme ça en était reposant. J'en vins à me poser de nouvelles questions que je ne m'étais pas posé, notamment de savoir s'il avait quelqu'un dans sa vie, une fille ou même un garçon. Mais je voulais pas poser la question comme ça, je sais que la réponse risquait de pas me plaire s'il ne jouait pas dans la même division que moi. Alors je finis par me lancer sur une autre question qui me permettrait au moins de savoir s'il était libre ou non et à quel point sa cécité impactait sa vie personnelle. Des questions qui étaient un peu trop personnelles peut être mais j'avais encore envie d'en savoir un peu plus sur lui. Par pur intérêt égoïste certes mais au moins on continuait à faire connaissance.

-Dit euh Ethan.... Est-ce que... être aveugle ça t'embête dans ta vie personnelle? J'veux dire... personnelle intime quoi... ça te gène pour sortir avec des filles?

panic!attack


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: La course aux bêtises (Ethan) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

La course aux bêtises (Ethan)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération