Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

※ cooking mama in da place. (silas)

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1626
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson-oakley ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin pierce

※ cooking mama in da place. (silas) ✻ ( Mar 29 Mai - 12:07 )



cooking mama in da place.
liv burrows & silas burrows ※ burrows

“ a cousin is a ready made friend for life. ” ― IDK.

Liv en ce moment, elle est un peu trop amoureuse. Elle a la tête dans les nuages et sa mère ne cesse de lui répéter qu'elle ressemble presque à une étoile filante, métaphore que Liv ne comprend pas vraiment mais soit. L'amoureuse qu'elle est à décider aujourd'hui de s’entraîner à la cuisine. En effet, elle a pour projet de préparer un petit dîner romantique avec Sevan pour le weekend qui arrive. Ce n'est ni son anniversaire, ni celui de leur rencontre, la brune a juste envie de lui faire plaisir. Une mission qu'elle est décidée à remporter haut la main. Enfin ça c'était avant qu'elle ne se lance dans la conception d'un bœuf bourguignon, plat typiquement français qui l'avait conquise plus d'une fois lors de son voyage dans la Capitale de l'amour. Sauf qu'une fois son plat fait, elle est très septique. Dans ses souvenirs ça n'avait pas cette texture et c'était bon. Liv ne comprend pas comment c'est passer du stade divin à quelque chose qui ressemble à des crottes de biquettes voire même disons le un caca boudin. C'est sûr, elle a loupé quelque chose dans les étapes. Mais Liv n'aime pas abandonner si facilement. Alors, elle va recommencer commençant tout de même par jeter l'ensemble de son plat à la poubelle et nettoyant la cuisine. Franchement elle préfère mille fois faire la vaisselle que la cuisine. Si ça continue ainsi, elle va engager un traiteur pour son weekend ça sera beaucoup plus simple. Mais c'est là qu'elle a la révélation de l'année. La petite lumière qui s'allume enfin dans son esprit. Silas. Pourquoi elle n'avait pas penser à son cousin plus tôt ? Sans perdre de temps, elle lui envoie un message et lui demande qu'après son service, il s'arme de patiente pour l'aider dans une tâche plus que difficile. Elle n'en dit pas plus, afin de laisser planer le mystère. Alors en attendant que Silas termine le boulot, la brune s'installe sur le canapé, regardant la dernière saison de Quantico. Depuis qu'elle a apprit que Sevan faisait partit du FBI, enfin faisait, elle s'est dit que cette série répondrait à toutes ses questions. Son épisode n'est pas terminé qu'elle entend la porte d'entrée s'ouvrir. Son sauveur ! « J'ai cru que tu n'allais jamais rentrer. » Autrement dit, Liv a du attendre trop longtemps. Il y a des gens qui travaillent, c'est tout. Malgré tout, la brune se lève de son fauteuil et part embrasser son cousin. « J'ai besoin de toi pour une mission très importante. » Ça dépend presque de sa vie. Elle le guide jusqu'à la cuisine. « On ne se moque pas, mais j'ai essayée de faire un bœuf bourguignon et ... en fait il est à la poubelle ... » Elle peut le laisser constater lui-même son chef d'oeuvre. « Je crois qu'en fait j'avais placé la barre trop haute ... J'devrais me contenter de faire des pâtes et un steak. » Et encore, ce n'est pas sûre que la maison ne prenne pas feu. « Ou quelque chose de moins compliqué ... » Sauf qu'elle n'a aucune idée, la cuisine ce n'est pas le rayon de Liv. « C'est là que tu rentres en action et que tu viens en aide à une âme autant dans le désespoir que moi. » Parce que c'est lui qui cuisine habituellement et puis c'est son métier. « Ou alors tu admets que je suis une cause perdue ? » Dans ce cas là et bien, Sevan il aura droit à une pizza congelé. « Je veux faire à manger pour Sevan ce weekend, mais je crois que le plus simple c'est que je t'engage à toi ! » Voilà, pourquoi elle n'y avait pas pensée plus tôt ? C'est ça la solution miracle : Silas !



    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/05/2018
›› Commérages : 171
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Grant Gustin
›› Schizophrénie : Peut-être bien... Le petit Aveugle Ethan

Re: ※ cooking mama in da place. (silas) ✻ ( Jeu 7 Juin - 11:49 )

Cooking mama in da place
EXORDIUM.
Rien n'était vraiment nouveau pour Silas,ces derniers temps. Il poursuivait une petite vie tranquille, bien trop tranquille. Que parfois, il avait cette impression de faire du surplace. C'est un peu ce qui lui arrivait ces derniers temps. Mais il faut qu'il retrouve un équilibre... C'est ce qu'on lui avait dire, c'est ce que tout le monde lui disait. Peut-être, il n'était pas convaincu. Qu'est-ce qu'il pouvait faire d'autres ? C'était un de ces jours, où il devait travailler. Oui parce que, qui dit boulot, dit factures à payer. Il n'était pas riche, ça se serait, et puis ça lui permettait aussi d'avoir une activité, et pouvoir s'occuper. « Tu rêvasses Burrows... Tu vas finir par te couper un doigt...» Même si c'était de l'ironie, il n'était pas loin de la vérité. Son couteau en suspend dans l'air était dangereusement prêt de ces doigts. Comme souvent, son attention était du niveau d'un petit-pois, surtout ces derniers temps. Il avait repris son rôle de chef cuisinier, bien qu'il avait du mal à tenir ce rôle. Il avait du mal à y croire... Pourtant, on lui avait affirmé qu'il le tenait pourtant très bien avant. Ouai, pourquoi pas. Dans sa tête, il était encore qu'un simple cuisinier. Faut croire, qu'il était assez doué, non il n'a pas choppé la grosse tête encore, quoique... Silas regarda son interlocuteur, son cuisinier comme s'il était sorti de nul part, son regard naviguant de sa main à celui-ci ? Avant de le déposer. « Tu as raison... D'ailleurs... ». Il s'empara de son tablier, qu'il dénoua et déposa sur son plan de travail. « Je m'en vais. J'ai des heures à prendre... ». Il partait simplement comme ça, il avait le droit non ? Il était responsable, bon, il en usait peut-être. Bref, il n'était plus question de réfléchir si c'était bien ou mal, puisqu'il était déjà parti face à des employés surpris par sa détermination. Comme s'il fuyait, pourchassé par certainement les canards sans vie qui s'étaient sur la table.

Il ne lui fallait pas beaucoup de temps, pour rejoindre la maison. Accueilli par une odeur... Suspecte. Il n'avait pas le souvenir d'avoir laissé des chaussettes traînées... Bizarre. Il a eu sa réponse, quand Liv apparaissait devant lui. Limite paniqué, qu'il ne pouvait pas en placer un mot. Paniqué peut-être pas, mais il ne pouvait pas placer un mot du reste. Il eut juste le temps de l'embrasser, avant de rejoindre la cuisine, jetant avec précipitation son sac dans l'entrée. « Une mission importante ? Tu n'exagères pas un peu... » L'odeur était plus persistante dans la cuisine, à lui chatouiller le nez, qu'il fronça les sourcils. « C'est quoi cette odeur ? Tu as laissé un de tes plats à l'air libre depuis quelques jours et il est en mode évolution ? » Il riait presque, la moitié était tout de même sincère. Il pouvait s'attendre à tout avec Liv, Surtout dans une cuisine. C'est d'ailleurs pour ça, qu'elle n'y pénétrait jamais quand il était dans les parages. Et il s'avérait qu'elle avait tenté une nouvelle expérience pendant son absence. Son regard attirait par le fond de la poubelle, qu'elle lui montrait. Il prit une cuillère en bois, et tâte avec le manche ce qu'elle appelait plat. Ce dont il doutait très franchement. « C'est vivant ? Euh, je t'aime bien franchement, tu es ma cousine, mais là... Tu as foiré ! Tu sais que tu es nulle en cuisine ». Il ne pouvait pas s'empêcher de rire, comment il aurait pu. Au moins, il pouvait applaudir la persévérance de sa cousine et sa fois à pouvoir cuisiner quelque chose de... Mangeable. Se moquer était très franchement impossible. «  Même des pâtes et un steak, je reste perplexe.... Ce n'est pas un Bourguignon ça, je te le garantie ! Je ne suis pas sûr qu'un chien le mange. Liv qu'est-ce que tu as mis dedans. Comment tu peux avec des ingrédients simple et excellent, sortir un truc immangeable... » Sa cousine était un Ovni. Enfin ne pas être doué en cuisine, il comprenait, mais à ce point... Il commençait à fouiller les placards en sortant les choses dont il avait besoin. « D'accord, je vais t'aider. Et... Tu es un cas désespéré, Liv. Mais ça part d'une bonne attention, et j'ai surtout peur pour la santé de Sevan.. » Il l'a regardé avec un petit sourire aux lèvres, amusé. Lui faisant un clin d'œil. «  Donc allons-y et puis ça me fera un moyen de pression pour du chantage plus tard ! ». Il aimait bien la taquiner un peu. C'était presque un mode de vie entre eux.


a thousand
SHADES OF LIFE
You'll get great material, meet some fascinating characters and the skills you develop will give you greater compassion, insight and range with the people you create on the page ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1626
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson-oakley ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin pierce

Re: ※ cooking mama in da place. (silas) ✻ ( Mar 10 Juil - 16:13 )



cooking mama in da place.
liv burrows & silas burrows ※ burrows

“ a cousin is a ready made friend for life. ” ― IDK.

Si Liv est douée dans bien des domaines, comme la photographie, la décoration ou encore l'apprentissage des langues, la cuisine c'était une toute autre histoire. C'est une vraie catastrophe quand elle est derrière un fourneau. La seule chose qu'elle sait faire c'est des pancakes et encore ça n'est pas vraiment de la cuisine, ça ressemble plus à de la pâtisserie. Liv n'a jamais eut le truc. Alors oui quand elle était petite, elle aidait sa maman à cuisiner. Elle coupait les légumes, elle rajoutait le sucre ou elle remuait la pâte. Mais élaborer un plat toute seule, c'est un niveau auquel elle n'arrive pas à parvenir encore. Mais pour Sevan, Liv est toujours prête à mettre le paquet. Elle a envie de l'éblouir ce week-end avec un plat qu'elle aurait elle-même cuisiner. Sauf qu'avec ce bœuf bourguignon, elle se met certainement la barre trop haute ... Alors dans le risque de faire encore une bêtise, elle décide d'attendre Silas, son cousin. C'est un pro dans le domaine donc, il devrait pouvoir l'aider sans trop de mal. « Une mission importante ? Tu n'exagères pas un peu ... » Liv n’exagère jamais ! « Oui c'est important et non je n’exagères pas. » Sevan il était important aux yeux de Liv alors c'était une mission très importante de réussir à lui faire à manger. « C'est quoi cette odeur ? Tu as laissé un de tes plats à l'air libre depuis quelques jours et il est en mode évolution ? » Meh ! Même pas. « Tu es vil Silas Burrows, très vil ! » Elle lui tire même la langue pour l'occasion et lui donne un coup de coude, c'était cadeau. « Si tu continues comme ça, tu vas finir par retrouver tes affaires sur le pas de la porte un soir et j'aurais même changer les serrures pendant ton absence. » C'était une menace mais est-ce-que Liv allait la mettre à exécution ? Certainement pas. Elle ne ferait pas de mal à une mouche la Burrows. Quand elle le regarde prendre une cuillère et tâter le fond de la poubelle, elle ne peut s’empêcher de rire malgré elle. « C'est vivant ? Euh, je t'aime bien franchement, tu es ma cousine, mais là... Tu as foiré ! Tu sais que tu es nulle en cuisine. » Silas avait de la chance d'avoir un rire communicatif parce que Liv avait suivit le mouvement, même si elle était en train de bouder la seconde précédente. « Spoiler alert, ça n'est pas une nouveauté. Je suis une cause désespérée ... » Elle a beau essayer à chaque fois, à chaque fois ça se finit par un drame culinaire. « Tu te moques trop de moi. » Et le pire ? C'est qu'il n'a certainement pas encore finit. « Même des pâtes et un steak, je reste perplexe .... Ce n'est pas un Bourguignon ça, je te le garantie ! Je ne suis pas sûr qu'un chien le mange. Liv qu'est-ce que tu as mis dedans. Comment tu peux avec des ingrédients simple et excellent, sortir un truc immangeable ... » Baaaah ... « J'ai juste suivit la recette. » Peut-être pas à la lettre mine de rien. « La cocotte accroche, j'ai tenté de le sauver mais c'était peine perdue ... » La preuve il a finit à la poubelle. « J'étais même pas sûre que la poubelle en voudrait, chance pour moi, elle n'est pas difficile. » Par contre si elle sert ce repas à Sevan c'est sur que son couple va battre de l'aile, elle en est certaine. « D'accord, je vais t'aider. Et ... Tu es un cas désespéré, Liv. Mais ça part d'une bonne attention, et j'ai surtout peur pour la santé de Sevan. » Oui totalement désespérée, elle le sait ... C'est bien triste ça. « Tu crois qu'il risque l'intoxication alimentaire avec moi ? » Il devrait peut-être prendre ses précautions avant de venir. « J'aurais du l'inviter au restaurant, ça aurait été moins compliqué et plus sage pour sa santé. » Mais puisque Silas semblait vouloir jouer au cuisiner avec Liv, elle n'allait pas dire non, surtout pas maintenant. « Donc allons-y et puis ça me fera un moyen de pression pour du chantage plus tard ! » Cet homme est trop vil et pourtant, elle l'adore tellement. Liv récupère un tablier propre qu'elle enfile, s'attache à nouveau les cheveux et se tourne vers Silas, chef aux commandes. « On commence par quoi ? » Parce qu'il a beau avoir sortit plein de choses, Liv elle ignore où est le début et ou se trouve la fin. « Tu nous prépare quoi au fait aussi ? » Pitié quelque chose de plus simple que le bœuf bourguignon.



    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/05/2018
›› Commérages : 171
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Grant Gustin
›› Schizophrénie : Peut-être bien... Le petit Aveugle Ethan

Re: ※ cooking mama in da place. (silas) ✻ ( Jeu 16 Aoû - 16:03 )

Cooking mama in da place
EXORDIUM.
La cuisine prenait une grande part dans la vie de Silas, toutefois ça n'a pas toujours  été le cas. Il faut bien se l'avouer. Il avait découvert cette passion assez tardivement. Après avoir empreinter des voix... Douteuses. Douteuse dans le sens, qu'il n'avait pas besoin d'être devin pour voir que Silas se trompait sur toute la ligne. Que ce n'était pas pour lui. Comme quoi, il faut faire des erreurs pour s'en rendre compte. Il aurait pu devenir fleuriste comme sa mère, reprendre le magasin, ou elle avait passé la plupart de sa carrière professionnelle. On peut dire qu'il a bien été formé en sa présence. Il n'avait rien contre les fleurs, le commerce, ni même leur parfum qui pouvaient être entêtant. Et puis... Fallait le dire, ce n'était pas un romantique, fleur bleue. Pour lui, il fallait l'être un minimum pour avoir cette conviction, ce petit truc à persuader le client de faire le bon choix, et même de le diriger. Silas ne l'a pas. Il préfère être derrière ces fourneaux, loin de la clientèle. À faire raviver leurs papilles. Comme on trouve le machiniste derrière un rideau, spectateur et à la fois commandant de la scène. Mais pour ce qui concernait la famille, les proches, c'était différent. Il répondait toujours présent. En fait, surtout pour sa cousine dont il connaissait les dons exceptionnels pour la cuisine. Même si c'était un sujet de plaisanterie, il n'y avait rien de méchant de sa part. Cela lui donnait juste l'occasion de la charrier un peu... C'était comme ça entre eux. « Qui aime bien... Châtie bien... Tu devrais le savoir depuis le temps » Il l'a regarda, prenant un air surpris même plutôt choqué, mais dans l'exagération. Il se mettait un peu en scène et il aimait d'une certaine façon ça. Cela le changeait d'être un peu trop sérieux. « Tu ne feras pas ça. Tu ne pourras pas jeter ton cousin préféré à la porte... Et savoir qu'il est seul dehors sous la pluie, comme un petit chien malheureux et abandonné » Il en fait trop ? Mais son sourire s'agrandissait à mesure que la discussion avancée avec Liv. Silas releva les mains, d'air tout à fait innocent, mais plus qu'amusé. « Ce n'est pas moi qui le dis... Toi-même, tu l'avoues... » Son regard dériva de biais vers sa cousine. Il aimait bien la voir boudée. Mais il était temps d'arrêter de l'embêter. Un petit peu ça allait, trop ça risquait de devenir lourd. Et ce n'est pas ce qu'il souhaitait. Bon, il ne voulait pas non plus finir dehors. Non parce qu'il se méfiait quand même, on ne sait jamais... «  J'arrête... Promis. Bon, tu es nulle en cuisine, on le sait... Mais je suis là pour t'aider. Et je le ferais avec plaisir.Mais avoues quand même que ça donne une anecdote familiale, amusante. À tes dépends, mais on en a tous une... » Bon, il omettait quelques doutes, quand elle lui signifia qu'elle avait simplement suivi la recette. Vu l'état du résultat, deux possibilités, un semblant d'explication, s'offrait à lui. Soit elle ne savait pas lire et ça il en doutait grandement. Vu leurs éducations, soit elle avait loupé une étape. Et vraiment, il penchait sur la deuxième solution. Pourtant, il se mordait la lèvre fortement, pour ne pas sortir la répartie qui se présentait naturellement à lui. Il avait promis, il allait s'y tenir. « Hum... Je ne sais pas. Tu as peut-être mélangé deux recettes comme Rachel dans Friends. Sauf que... Tu n'as pas un Joey pour finir le plat... » Référence qui date, mais qui est toujours culte. Toutefois, il ne pouvait pas s'empêcher de rire à sa remarque Encore heureux que la poubelle avait accepté son offrande, dans le cas contraire, il fallait peut-être s'inquiéter. « Ces poubelles ne sont vraiment pas difficiles... Les meilleurs amis de l'homme... » Silas s'installait derrière le comptoir, poussant vers sa cousine les tomates et un couteau. Lui faisant signe de les couper. Elle pouvait faire ça, il avait confiance pour approcher un poêle, c'était autre chose. «  Dis-moi, peut-être que je devrais offrir à Sevan une caisse d'un bon médicament pour l'estomac, pour noël ? » C'était simplement sa réponse, à sa question en ce qui concernait l'intoxication alimentaire. Mais c'était surtout, un moyen de le chercher encore un peu. «  Non, évite juste les fourneaux. On va dire que c'est juste immangeable de là à dire qu'il risque l'intoxication... » L'invité au restaurant était une solution, comme commander, si Liv n'avait pas eu d'autre solution. Mais Silas était prêt à l'aider, il n'y avait qu'à demander. Enfin commander certainement pas ! Alors qu'il pouvait le faire. Pour lui, c'était un véritable plaisir. En plus, il se sentait... Utile d'une certaine façon. « Ou demander à ton cousin favori. Plus sérieusement Liv, tu sais que tu peux compter sur moi. Tu as juste à demander. » Il la regardait plus sérieusement. S'il ne pouvait pas aider sa propre famille, qui pouvait-il aider ? Il pouvait compter sur eux autre que ces amis. C'était important pour lui. Silas lui fit un clin d'œil, disparaissant derrière le comptoir pour prendre une casserole, dont il joua à faire passer entre ces mains. «  ça dépend ! Tu veux un plat sophistiqué pour l'impressionner ou un plat simple mais passe partout. On évite le bourguignon par contre... C'est à toi de choisir » Bien qu'il avait déjà une petite idée de plat en tête et qui irait bien pour les deux circonstances. Mais l'un comme l'autre, elle pourra l'aider sans difficulté ? Il attendait juste une réponse de sa part. Un peu un feu vert. « Au fait... Tu voulais fêter quelque chose avec ce repas ? Ou c'était juste pour marquer le coup ? » Il était un peu poussé par la curiosité. Il en savait peu sur cette relation avec Seven. Ou il avait oublié une partie ou sa cousine était discrète.


a thousand
SHADES OF LIFE
You'll get great material, meet some fascinating characters and the skills you develop will give you greater compassion, insight and range with the people you create on the page ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1626
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson-oakley ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin pierce

Re: ※ cooking mama in da place. (silas) ✻ ( Ven 31 Aoû - 11:57 )



cooking mama in da place.
liv burrows & silas burrows ※ burrows

“ a cousin is a ready made friend for life. ” ― IDK.

Liv en est certaine, tous le monde devrait avoir dans sa vie un Silas. Parce qu'un Silas c'est indispensable, c'est pratique et surtout ça fait très bien la cuisine. Pourquoi croyez-vous que Liv lui a proposer de s'installer avec elle ? Elle fait la vaisselle, il fait la cuisine, c'est un très bon deal. Sauf que quand Liv s'essaye à la cuisine, c'est une catastrophe. Elle aurait du laisser Silas s'en charger, surtout vu le résultat qu'elle vient de réaliser. Son plat a prit la direction de la poubelle et forcement, cette anecdote ça fait rire Silas. Sale gosse. « Qui aime bien ... Châtie bien ... Tu devrais le savoir depuis le temps. » Justement, elle ne le sait que trop bien. « Tu m'aimes un peu trop si tu veux mon avis ... Mais je t'aime aussi, alors j'vais faire avec. » Surtout que Liv, elle aime bien taquiner son cousin également. Bon aujourd'hui, elle savait qu'elle allait en prendre pour son grade. « Tu ne feras pas ça. Tu ne pourras pas jeter ton cousin préféré à la porte ... Et savoir qu'il est seul dehors sous la pluie, comme un petit chien malheureux et abandonné. » Elle pourrait, mais elle ne le fera pas. « C'est méchant, tu me prends par les sentiments. » Jamais, elle ne pourra le mettre à la porte. « Tu devrais te dire tous les jours que tu as beaucoup de chance que tu sois mon cousin préféré. » Autrement dit, pas de porte pour lui. « Ce n'est pas moi qui le dis ... Toi-même, tu l'avoues ... » Meeeeh ! Ce garçon est trop vil avec Liv. « Si tu continues, je vais te faire manger ce qu'il y a dans cette poubelle. » Tant pis s'il se tape une intoxication alimentaire par la suite, il l'aura bien chercher. « J'arrête ... Promis. Bon, tu es nulle en cuisine, on le sait ... Mais je suis là pour t'aider. Et je le ferais avec plaisir. Mais avoues quand même que ça donne une anecdote familiale, amusante. À tes dépends, mais on en a tous une ... » Il marque un point le Burrows. « Et je suis sûre que tu vas te faire un plaisir de partager celle-ci au prochain repas de famille. » Mais en même temps, Liv est tellement nulle en cuisine que ça ne surprendra personne. Puis dans le fond ça la fait sourire, même si une partie d'elle-même se désespère de sa quasi incapacité à suivre une recette. « Souris pas trop, j'en ai au moins deux ou trois sur toi. » Liv a aussi le droit d'avoir des dossiers sur son cousin ! « Hum ... Je ne sais pas. Tu as peut-être mélangé deux recettes comme Rachel dans Friends. Sauf que ... Tu n'as pas un Joey pour finir le plat ... » C'est tout à fait possible sa théorie sauf qu'ici la recette était numérique donc impossible que deux recettes se soient coller l'une à l'autre. « Merci de croire un peu en moi. » Ça lui réchauffe le cœur. « Je pense qu'il est plus probable que j'ai loupée une étape ou deux dans la recette. Je suis tout de même déçue que tu ne veuilles pas être mon Joey. » En même temps, elle le comprend. Personne ne voudrait de son plat, juste la poubelle mais elle, elle n'a pas vraiment le choix et comme le dit si bien Silas c'est la meilleure amie de l'homme. « Dis-moi, peut-être que je devrais offrir à Sevan une caisse d'un bon médicament pour l'estomac, pour noël  » Meeeeh ! Il est vil de parler ainsi de Sevan alors qu'elle est en pleine concentration pour couper les tomates qu'il lui a donné. « Fait attention à ce que tu dis, j'ai un couteau dans la main. » Elle pourrait même le menacer avec mais avec sa maladresse, elle se souvient que ça serait dangereux. « Non, évite juste les fourneaux. On va dire que c'est juste immangeable de là à dire qu'il risque l'intoxication ... » Liv n'est donc pas à ce niveau ? Elle en serait presque fière. « Ou demander à ton cousin favori. Plus sérieusement Liv, tu sais que tu peux compter sur moi. Tu as juste à demander. » Mais c'est la meilleure nouvelle au monde. Pourquoi n'y avait-elle pas penser avant ? « La prochaine fois, je t'engage sans faute. Mais cette fois, j'avais envie d'essayer quelque chose par moi-même ... » Pour se prouver à elle-même qu'elle pouvait y arriver. « Ca dépend ! Tu veux un plat sophistiqué pour l'impressionner ou un plat simple mais passe partout. On évite le bourguignon par contre ... C'est à toi de choisir. » Duuuur de choisir. La brune tente de réfléchir. « Alors moi je peine à couper une tomate et toi tu joues avec des casseroles ? » Elle n'était pas prête. « Si je fais quelque chose de trop sophistiqué, il ne pensera jamais que c'est moi qui l'ait fait. Alors je pense que quelque chose de simple irait mieux. » Après il ne faut pas lui demander quoi comme recette, Liv n'y connait rien en cuisine. Le pro c'est Silas. « Au fait ... Tu voulais fêter quelque chose avec ce repas ? Ou c'était juste pour marquer le coup ? » Liv n'est non plus pas douée avec les dates ... Elle espère que Sevan ne demandera jamais la date de leur premier baiser, ni du début de leur relation parce qu'elle est incapable de se souvenir du jour, ni de la date. « Non, c'était juste comme ça. » Elle hausse les épaules. « Enfin à chaque fois que je vais chez lui, il me fait à manger donc j'avais envie de faire la même chose. Puis je pense qu'à force, il doit en avoir marre que je commande chez le thaïlandais en ville. » Même si c'est délicieux. « D'ailleurs ... On devrait faire un petit truc à trois, un jour, un soir ou un après-midi. » Il faudra juste qu'ils organisent leurs emplois du temps. « Sev' est assez mal à l'aise suite à la fois où tu nous as surpris ... Je trouve ça bête de faire un blocage là-dessus alors que vous pourriez bien vous entendre. » En même temps, Liv peut comprendre Sevan c'était pas vraiment idéal de croiser le cousin de sa petite-amie lors de leur première fois. Fallait pas faire ça dans le salon aussi. « Tu vois quelqu'un en ce moment ? » Depuis sa dernière petite amie, depuis l'accident, Liv n'avait pas vu Silas avec une femme, alors elle était curieuse et à la fois soucieuse de savoir ce que son cousin avait au fond de son cœur.



    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/05/2018
›› Commérages : 171
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Grant Gustin
›› Schizophrénie : Peut-être bien... Le petit Aveugle Ethan

Re: ※ cooking mama in da place. (silas) ✻ ( Dim 14 Oct - 11:37 )

Cooking mama in da place
EXORDIUM.
La cuisine s'était plus qu'un métier pour Silas. Les deux endroits préféraient le concernant étaient assez simples. Sa chambre, oui parce que c'était aussi un ours qui hibernait très souvent, et la cuisine. Il était très souvent à partager ces pièces. Ce n'était pas trop dur de le trouver soit dit en passant. L'un ou l'autre... Les deux endroits préféraient le concernant étaient assez simples. D'ailleurs en dehors du restaurant, c'était essentiellement pour eux. Et aussi, le premier a goûté ces premières créations. Parfois une véritable catastrophe, il y avait des louper, même si clairement ça passait sous silence. La dernière en date en espèce de tiramisu aux fruits rouges revisité. Une véritable horreur à sa tenue, au contenu sans parler du goût. De bons ingrédients de base qu'il n'avait pas su s'approprier. Alors il était un peu mal placé pour se moquer de la catastrophe Liv. « Hum... Je peux t'ignorer si tu le souhaites vraiment. Mais je pense que tu viendrais me supplier de t'embêter... » Ou pas... « En tout cas, moi ça me manquerais de ne plus te taquiner un peu.... » Beaucoup, il ne savait pas faire dans la demi-mesure, quand il s'agissait de Liv. Ils se connaissaient bien assez. Ils avaient grandi ensemble. Si dans la plupart des familles, en grandissant, ils se séparent, n'ayant plus les mêmes centres d'intérêt. Ce n'était pas le cas. Ils étaient différents, mais bien assez pour être complices. Elle la d'ailleurs beaucoup aidé à une période de sa vie, Liv. Après l'accident, et quand elle lui a proposé d'emménager avec elle. Il lui devait beaucoup de choses... « Je me le dis tous les jours, que j'ai de la chance... » Sa voix était beaucoup moins dans l'amusement, avec cette pointe de sérieux. Parce qu'il y avait une part de vérité. Qu'il chassa très vite, les émotions très peu pour lui. Un nounours ? Certainement pas il avait une réputation à tenir ! Si dans la plupart des familles, en grandissant, ils se séparent, n'ayant plus les mêmes centres d'intérêt. « Ah, je suis rassuré, je n'aurais pas à chercher un bout de carton pour m'abriter et gratter la porte en espérant que tu m'ouvres. » Il la regarda presque choquer, une main posait sur sa poitrine et sa bouche formant un o. À l'annonce de ce qu'elle voulait faire. « Ah d'accord ! Tu penses à l'estomac de Sevan, mais du mien que dalle. Tu es prêt à m'empoisonner sans vergogne. Tu es vile mademoiselle Burrows, trop vile ! » Elle avait presque raison, il n'allait pas se priver de partager cette anecdote avec la famille. En fait, seulement, s'il y en avait à son sujet. Donnant donnant. Les réunions de famille, c'était presque comme du troc, dans un marchandage grandeur nature. « Je vais me gêner... » Mais il donnait aussi matière à ce qu'on le craint un peu... Faut l'avouer, il faisait peur à qui Silas ? Personne. « Ils ne vont pas te croire... Impossible ! La nature m'a donné le visage d'un ange. » Oui, oui, il poussait très très loin la comparaison. « Mais je crois en toi ! Pas dans la cuisine... » Il allait payer cette réponse, il en était conscient, il avait même hésité à la sortie. Bon maintenant qu'elle était dite. C'était trop tard. « Je veux bien être ton Joey, mais pas au prix de ma vie. J'ai encore tant de choses à vivre, à voir. Et puis je suis surtout trop jeune... » Il avait surtout pris conscience qu'il avait beaucoup de choses à vivre et qu'elle était courte. Il s'écarta de Liv, un sourcil aux lèvres, attrapa une casserole où il la remplissait d'eau. Pour la mettre sur la plaque. « J'avais oublié... Dis-moi après vouloir me mettre à la porte, me tuer avec un couteau. Tu me dis que j'ai de la chance d'être ton cousin préféré, si ça ce n'ai pas de l'amour... » Il devrait peut-être commencer à songer à investir dans une prime de risque finalement. Parce que là, il a presque peur pour sa vie. « Tu vas essayer par toi-même parce que je vais juste t'indiquer ce que tu dois faire.» Cela pouvait paraître stressant, dit comme ça, mais Silas n'était pas loin. S'il y avait un problème, il pouvait toujours intervenir. Il voyait bien que c'était important pour Liv, de savoir le faire seule. Et il comprenait que c'était en quelque sorte, une réussite personnelle. « Puisque que je vais être observateur, il faut bien que j'occupe mes mains... » Il réfléchissait un instant, elle avait raison. « Hum... Ouai et ça paraîtra suspect. » Il allait finir vraiment par se faire tuer par sa cousine. Ce soir, il faut qu'il écrive son testament. On ne sait jamais si demain, il ne revoit pas le jour. Et qu'on classifie ça, comme mort naturelle. Il regarda Liv de la tête au pied, plissant les yeux. D'un air suspect. Juste comme ça ! Hum... Il n'y avait rien de juste comme ça. Pas de hasard. « Donc tu te sens redevable, c'est ça ? » Intéressant. « Euh... Hum.... Tu sais ça serait cool. Mais je n'ai pas envie d'être la chandelle. Le mec qu'on invite parce qu'il est seul et désespérer. » Et qui ne sait pas quoi faire de ces soirées. C'était loin d'être le cas. Et puis, il ne se sentirait pas vraiment à l'aise. « Ah oui... J'avoue que je ne me sentirais pas plus à l'aise à sa place ! Il faudra qu'on trouve un système pour prévenir de risques potentiels de trouver son partenaire... Dans une situation… Gênante. » Silas encore aujourd'hui, ne pouvait pas s'empêchait de rire. Ce jour-là, l'un comme l'autre était aussi gêné. Et Silas n'avait pas remis les pieds à la maison jusqu'au lendemain soir ! Il fonçait les sourcils, à la question de Liv. Cette question naturelle et qui pourtant était anodine. Mais dont il préférait ne pas répondre. À vrai dire, il ne cherchait pas. Il n'avait pas la volonté d'être en couple. Peut-être qu'il avait encore besoin de temps ou il était encore coincé dans le passé. « Des nouilles chinoises au poulet caramélisé et légumes croquants, ça te va ? » Silas prenait le risque de ne pas répondre à question de Liv en lui proposant un plat facile qu'elle pouvait faire, comme s'il n'avait pas entendu. « Je crois que tu vas devoir mettre les nouilles chinoises maintenant. » Son regard se posait sur l'eau qui bouillonnait.


a thousand
SHADES OF LIFE
You'll get great material, meet some fascinating characters and the skills you develop will give you greater compassion, insight and range with the people you create on the page ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1626
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson-oakley ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin pierce

Re: ※ cooking mama in da place. (silas) ✻ ( Ven 2 Nov - 17:45 )



cooking mama in da place.
liv burrows & silas burrows ※ burrows

“ a cousin is a ready made friend for life. ” ― IDK.

Silas a beau passer son temps à la taquiner, Liv ne peut pas nier qu'un monde sans Silas n'est pas possible pour elle. Il a toujours été présent pour qu'elle, qu'elle ne pourrait malheureusement pas le mettre à la porte, ça serait trop cruel. « Hum ... Je peux t'ignorer si tu le souhaites vraiment. Mais je pense que tu viendrais me supplier de t'embêter ... » Un point pour le mammouth ! « En tout cas, moi ça me manquerais de ne plus te taquiner un peu ... » Ça, c'est vraiment trop mignon de chez mignon. Liv, elle fond et enlace Silas. « Finalement je te gardes parce que tu me manquerais ... et aussi parce que tu fais bien la cuisine. » Heureusement d'ailleurs qu'il savait bien cuisiner sinon Sevan allait prochainement mourir intoxiquer par le plat que Liv devait préparer, donc heureusement que Super Silas était présent pour rattraper le coup. Et ce Silas, il a de la chance d'avoir Liv dans sa vie, sinon il dormirait sous un pont. « Je me le dis tous les jours, que j'ai de la chance ... » Lui, il sait comment parler à sa cousine. Elle pose ses mains contre son cœur, elle est touché et elle décide même d'embrasser sa joue. Si Silas n'était pas son cousin, Liv l'aurait épouser depuis bien longtemps. « Ah, je suis rassuré, je n'aurais pas à chercher un bout de carton pour m'abriter et gratter la porte en espérant que tu m'ouvres. » Finalement, elle va peut-être revenir sur ses paroles. « Juste pour te voir te battre avec un bout de carton en guise de maison, j'ai envie de changer d'avis. » Mais on sait très bien que Liv n'en fera rien. Au pire pour le punir, il pourra manger son repas qui a finit à la poubelle. « Ah d'accord ! Tu penses à l'estomac de Sevan, mais du mien que dalle. Tu es prêt à m'empoisonner sans vergogne. Tu es vile mademoiselle Burrows, trop vile ! » S'il tente de la faire culpabiliser c'est raté. « T'es pas mon amoureux. » dit-elle simplement en haussant les épaules donc Silas n'avait pas les mêmes privilèges que Sevan. Face à ce repas catastrophique, Liv savait que Silas n'allait pas se gêner pour partager l'information lors du prochain repas de famille. « Ils ne vont pas te croire ... Impossible ! La nature m'a donné le visage d'un ange. » Elle rit encore une fois, encore de plus belle. C'est un comique ce Silas. « Comme si ils n'étaient pas habituer à tes aventures. » Certes, Liv ne dit pas tout à propos de Silas mais quand même parfois ça balance et c'est même plutôt amusant à voir. « Mais je crois en toi ! Pas dans la cuisine ... » Si Liv parait faussement outrée, elle sait qu'il a totalement raison. Elle-même ne croit pas en elle dans ce domaine. « Je veux bien être ton Joey, mais pas au prix de ma vie. J'ai encore tant de choses à vivre, à voir. Et puis je suis surtout trop jeune ... » Elle a comprit, personne ne va se sacrifier pour ce bœuf bourguignon qui prône dans la poubelle. En tout cas, Liv est loin d'être une Monica. « Trop jeune, trop jeune, tu as bientôt trente ans Silas, t'es plus un bébé. » Elle aussi, elle a déjà fait ses 30 ans cette année. S'il ose lui dire qu'elle a un cheveu blanc, elle le tue sur place. « J'avais oublié ... Dis-moi après vouloir me mettre à la porte, me tuer avec un couteau. Tu me dis que j'ai de la chance d'être ton cousin préféré, si ça ce n'ai pas de l'amour ... » C'est même plus que de l'amour. « J'aurais pu vouloir te jeter au fond de l'océan avec un boulet aux pieds. Alors je trouve que c'est une belle preuve d'amour. » Le garçon il devrait s'estimer heureux, c'est pas tout le monde qui à la chance de posséder l'amour de Liv. « Tu vas essayer par toi-même parce que je vais juste t'indiquer ce que tu dois faire. » Comment mettre la pression à Liv en moi de deux. Elle n'avait pas des gouttes qui coulaient le long de son front, mais elle était concentré sur sa tâche et surtout sur les explications de Silas. Silas qui d'ailleurs n'était plus que là comme observateur et qui pensait tout comme Liv que faire un plat trop sophistiqué n'était pas digne d'elle. « Donc tu te sens redevable, c'est ça ? » Liv hoche la tête. « Un peu oui. » Elle pense juste que c'est un échange équivalent et que Sev' mérite que sa petite-amie comme toute petite-amie qui se respecte lui prépare à manger. Et en parlant de Sevan, Liv aimerait bien que les deux garçons se fréquentent. « Euh ... Hum .... Tu sais ça serait cool. Mais je n'ai pas envie d'être la chandelle. Le mec qu'on invite parce qu'il est seul et désespérer. » Liv fronce un peu les sourcils, elle est un peu déçue par les paroles de Silas. Il imagine donc que c'est ainsi qu'elle le voit ? « On ne passe pas notre temps à se bécoter avec Sevan, nous sommes de personnes civilisées. » Enfin si mais c'est uniquement en privé et quand ils sont que tous les deux. « Et si je tiens à faire quelque chose avec toi et Sevan, c'est juste parce que vous êtes deux des hommes qui comptent le plus dans ma vie. » Il peut même sortir les violons. « T'es loin d'être seul et désespérer. » Et s'il ne veut pas se sortir cette idée de la tête, elle y veillera elle-même. « Ah oui ... J'avoue que je ne me sentirais pas plus à l'aise à sa place ! Il faudra qu'on trouve un système pour prévenir de risques potentiels de trouver son partenaire ... Dans une situation … Gênante. » Pauvre Sevan qui n'arrive toujours pas à passer au dessus de cette affaire. « Rassure toi j'ai trouvé la solution parfaite : ne plus faire ça dans le salon. » Et apprendre par cœur l'emploi du temps de Silas également. Si Liv parle de Sevan, elle aimerait savoir ce qu'il en est dans la vie sentimentale de son cousin. Sauf que celui-ci saute le sujet. « Des nouilles chinoises au poulet caramélisé et légumes croquants, ça te va ? » Ce n'est pas ce qu'elle attendait comme réponse, mais la brune est séduite par cette idée. « Oui, oui. Ça a l'air très bon. » Liv, va t'elle réussir ? T'elle est la question qu'elle se demande. « Je crois que tu vas devoir mettre les nouilles chinoises maintenant. » Oh très bien, elle est prête pour sa mission. Elle récupère donc le sachet de nouilles et les met dans l'eau qui boue. « C'est suffisant ? » Elle regarde Silas avec attention. « Et maintenant je fais quoi ? Je dois éplucher les légumes ? Couper la viande ? » Elle est prête pour l'un ou l'autre avec son éplucheur dans la main droite et un couteau dans la main gauche. Une fois les informations de Silas comprise, elle se met au boulot. Concentrée sur sa tâche, Liv trouve quand même l'occasion de parler. « Tout ce mystère c'est pour me faire comprendre que tu as une copine ? » Liv elle sourit comme une idiote. « Elle s'appelle comment ? Elle est jolie ? » Et voilà, Liv elle va poser 3 millions de questions à Silas pour en savoir plus sur le sujet.



    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/05/2018
›› Commérages : 171
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Grant Gustin
›› Schizophrénie : Peut-être bien... Le petit Aveugle Ethan

Re: ※ cooking mama in da place. (silas) ✻ ( Dim 25 Nov - 19:07 )

Cooking mama in da place
EXORDIUM.
Silas aimait ces moments avec sa cousine. Détendu, amusant, même s'il devait bien l'avouer, il allait un peu loin en la taquinant, mais on pouvait dire qu'elle lui rendait bien. Ces moments, il les chérissait, il n'était pas rare, pour l'instant. Silas n'était pas du genre à s'épancher sur les sentiments. Plutôt réservé, parfois, il était plus facile de se laisser aller face à ces proches. C'est exactement ce qu'il avait fait à cet instant, face à Liv. Par contre, il ne s'attendait pas à trop-pleins d'émotions, comme à son habitude, il avait du mal à réagir, même face à l'étreinte de Liv. La gêne s'a plus grande cause de barrage. Et comme à son habitude, il avait marqué un temps d'arrêt, surpris, avant l'enlacer à son tour et de a lâcher en se grattant l'arrière de la tête avec un sourire qui se voulait tout aussi convainquant que le reste. « Je sais... Je suis attachiant ! On va arrêter avec les démarques d'affection, je risque d'y prendre goût et devenir un guimauve... » Il la regarde légèrement du coin de l'œil marquant un sourire narquois sur les lèvres. «  tu peux l'avouer en fait tu me gardes juste parce que je suis bon en cuisine... Et que je te sauve la mise et je fais à manger » Il narqua légèrement un sourcil, amusé, avant de revenir sur ce qu'il était en train de faire. Plus sérieux. «  Moi aussi, tu me manquerais... » C'était des paroles qu'il avait glissé, plus réservé que les autres. Comme ces paroles qui avaient signifiaient sur sa chance et que Liv avait décidé d'immortaliser en embrassant sa joue. Cette journée allait vraiment finir avec un trop-plein d'émotions. Bientôt, ils auraient besoin de mouchoirs, pleurant leurs sentiments comme eux qu'on voit parfois dans les séries. «  Ok bon... Euh... Sur cet instant câlin et tendresse... On en était où ? » Mais c'est la suite, qui lui laissait un air outré, enfin très surjouer aussi. Exposant les mêmes mimiques que sa cousine, il y a quelques secondes, une main venant se posait au niveau de son cœur. « Tu veux me voir te supplier et jouer avec un bout de cartons comme un chaton ! » Il n'avait pas rêvée, l'avait bien entendu. Est-ce qu'il était vexé par vraiment, celle-là, il la méritait bien. «  je ne suis pas ton amoureux, mais je suis quand même quelqu'un de ta famille. Les liens du sang sont impénétrables ! Elle passe avant les petits amis. » Silas en disait des conneries, faut le dire. Jamais à cours d'arguments, même si elle était douteuse. Et là franchement, fallait l'avouer elle était bancale. Visiblement, il n'était pas non plus rassasié par son humour, pour faire rire son monde. Pas de bol pour Liv, c'était elle qui en faisait les faits aujourd'hui. Ce repas n'allait certainement pas se finir, il y continuait aussi. Elle allait certainement jeter l'éponge et ne plus pouvoir le supporter. Mais elle avait raison, sa famille, même ces amis avaient tellement l'habitude de ces frasques. « Dis tout de suite, que je suis une catastrophe ! » Un sourire narquois s'insinuait déjà sur ces lèvres en regardant Liv. « Tu vas me dire à nous deux, on n'a de quoi alimenter la conversation d'un repas familiale. Toi, tes frasques en cuisine, et moi dans mon adresse » Liv et Silas n'avaient pas des liens de parenté pour rien ! Et si, ils devaient aussi bien s'entendre, c'est parce qu'ils n'étaient si différents, mais aussi parce qu'ils n'avaient pas aussi grandes différences d'âge. Trente ans, Silas ne les craignait pas, enfin, il n'y pensait pas non plus. On peut dire que physiquement comme mentalement, trente ans, il était loin de les avoir... Ce n'était qu'un chiffre, mais est-ce que c'était si différente pour Liv. Il paraît que les femmes prenaient l'âge, d'une fan plus importante. « Plus jeune, mais toujours aussi beau !  » Il levait les yeux au ciel, l'air rêveur. Puis il s'afféra à ouvrir le frigo pour attraper le poulet d'une main et de l'autre la poêle avec laquelle il avait joué, il y a quelques minutes. « D'ailleurs en parlant de 30 ans... Je te rassures, tu n'as pas un seul cheveux blanc, par contre, tu devrais arrêté la glace, tu as prit du derrière... » Il s'écarta légèrement attendant la volée que Liv allait certainement lui infliger. C'était une rigolade bien sûr, mais les filles avaient une certaine susceptibilité quand il s'agissait de la silhouette. Silas n'avait jamais compris pourquoi elle avait cette peur. Aux yeux des hommes, elles étaient magnifiques. « J'aime tes preuves d'amour, elles sont originales et touchantes à la fois. Ne pas me noyer avec un boulet aux pieds, tu sais m'émouvoir. J'aimerais entendre celle que tu dis à Sevan ... » Il savait qu'il lui avait mis une certaine pression, en lui indiquant que c'était elle qui allait prendre les reines de la cuisine sous ces indications. Il connaissait assez bien sa cousine, pour savoir qu'elle allait se mettre la pression tout de seule. Alors il posa sa main sur son épaule, doucement, comme un signe de soutien. Lui indiquant silencieusement que tout allait bien se passer. Et ça avait l'air de marcher... Du moins l'espérait. Il n'avait pas envie d'appeler les pompiers aujourd'hui. Et puis, ils se sont mis à parler, du souhait de Liv, d'un repas Sevan, Liv et lui.En soi, c'était une bonne idée. Mais Silas n'était pas sûr d'être l'aise. Il n'avait rien contre Sevan, bien au contraire. Mais il avait au moins retenu une parole de sa cousin, ce n'était pas tombé innocemment das son oreille. « Ah oui ! Ce n'est pas l'image que j'ai eu l'autre fois dans le salon quand je suis rentré... » Oui, il la taquinait un peu, beaucoup. Mais elle lui avait tellement tendu la perche que c'était dur de ne pas la prendre. « D'accord, d'accord... Si ça te tient à cœur. On pourra faire quelque chose. Mais s'il te plaît, dans l'avenir épargne mes yeux ! » Silas était touché par ces paroles, par sa volonté de vouloir qu'ils s'entendent. « J'ai pleins d'amis, je suis entouré, je suis d'accord sur ce point avec toi ! » Il hocha à l'idée de Liv, de ne plus le faire dans le salon. C'étaient les risques d'habiter à plusieurs dans une maison. Relation de sa cousine, ils étaient passés à celle de Silas. Ou plutôt, elle était passé. Parce que Silas ne s'attendait pas à cette question, et il n'était pas prêt à y répondre. Trouvant un moyen détourner de ne pas y répondre. Il se pencha avec la casserole, observant son contenu avant de se tourner avec Liv. Un sourire aux lèvres. « En fait, tu veux aussi nourrir les voisins ? » Il lui fit un clin d'œil, amusé. Avant de glisser vers le poulet, la planche, et le couteau. Qu'il avait sorti déjà, il y a quelques minutes. «  Ça va aller, tu gères parfaitement. Maintenant, il faut couper le poulet en petits morceaux et on les fera revenir dans un wok avec de l'huile de sésame... » Il restait sourd, aux questions de Liv, se retournant, mettant la tête dans le frigo à la recherche de ces ingrédients. Il pouvait comprendre que Liv était curieuse sur sa vie. Ou même inquiète, il ne savait pas trop. Il lui fourra le poivre, le soja, et la coriandre dans les mains. « Et tu couperas ça aussi... » Un prétexte pour ne pas aborder le sujet. Mais visiblement, c'était peine perdue, Liv était coriace quand elle voulait savoir quelque chose. Et il n'avait pas envie de lui mettre de fausses idées dans la tête. Il soupira «  Non, je n'ai personne Liv. Oublie » Il ne voyait personne et n'avait trouvé personne depuis l'accident. Et il connaissait les paroles qui allait suivre. Pourquoi ? Tu devrais voir du monde ? Ou encore trouver quelqu'un ? Mais il n'avait pas vraiment envie. Il avait envie de prendre son temps. «  Elle s'appelle solitude et ça me plait, pour l'instant.» Il espérait avoir coupé court à la conversation, un faible sourire aux lèvres vers sa cousine. Silas n'était pas prêt à passer ce cap.


a thousand
SHADES OF LIFE
You'll get great material, meet some fascinating characters and the skills you develop will give you greater compassion, insight and range with the people you create on the page ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: ※ cooking mama in da place. (silas) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

※ cooking mama in da place. (silas)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération