I need a superman or just a supermâle! (Sililas)

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/04/2018
›› Commérages : 318
›› Pseudo : Padawan (Tiffanie)
›› Célébrité : Karen Gillan
›› Schizophrénie : Rory (Daisy Ridley)

I need a superman or just a supermâle! (Sililas) ✻ ( Jeu 7 Juin - 16:18 )




I need a superhero or a supermâle!

Silas & Lilas

Acheter des meubles, s’installer. Je suis absolument nulle quand il s’agit d’acheter d’utiliser mes dix doigts autre que pour taper sur un clavier ou jouer à la manette. Je soupire avant de regarder mes tenues. Je n’allais pas me rendre au magasin en talons et en mini-jupes. Je m’en voulais déjà assez de constater qu’il y avait des personnes que je connaissais dans cette mini-ville. Non mais sérieux, on en parle de la présence d’Alma et de Lucas en ville ? J’ai un cerveau de poisson rouge et j’avais en quelque sorte zappé la présence du brun en ville. Avec mon manque de chance qui ponctuait ma vie depuis que j’avais mis les pieds dans cette ville bien naze, j’allais encore croiser des gens avec qui j’avais discuté par les méandres d’internet ? Quoiqu’il en soit, je n’allais pas m’y rendre en sous-vêtement -quoique je pourrais trouver quelqu’un à exploiter plus facilement-. J’attrapai mon jeans très usé avant de l’enfiler. Miracle, il me va encore. il faudrait un jour que je revois le sens de mes priorités vestimentaires en faisant mon sac parce que prendre des vêtements que je n’avais pas mis depuis dix ans n’était pas réellement une bonne idée. Je passais par-dessus un tee-shirt Mewtwo avant d’attacher mes longs cheveux roux raides comme des baguettes en queue de cheval assez haute. Par contre, je n’avais pas de chaussures plates. Rarement en fait. Même mes baskets ont un peu de talons. Je soupire devant ma superficialité à l’extérieur. Je suis tellement fatiguée de jouer ce rôle de « nana bonne » H24. Sans compter que je suis supposée ne pas avoir de cerveau car être crucruche ça permet de mieux s’envoyer en l’air. Sauf que même la dernière partie de la phrase, je n’ai pas. Vie sexuelle : néant. Un jour, je rencontrerai un super héros pas issu de DC Comics qui sera capable de réveiller des sensations dans mon plancher pelvien. Mais ce n’est pas demain la veille. Je soupire à nouveau avant de caresser Squirrell qui dort dans son coin, d’attraper mon téléphone pour filmer mon vlog -tant promis à mes abonnés-, les clés de l’appartement bien vide, le sac et je crois que je n’ai rien oublié. Ma dignité mais elle est restée à Las Vegas avec mon « célibat ». je hausse un sourcil avant de coller mes lunettes sur le nez pour aller chercher le magasin de meubles le plus proche sur mon téléphone. J’entendais d’ici les vieux. « ces jeunes, toujours le nez collé sur leur téléphone. » Et toi toujours le nez collé sur tes jumelles ? J’arrive devant l’enseigne avant de voir que c’était un centre-commercial. Nié ? « Pourquoi faut-il que les Etats-Unis voient tout en grand ? Ce pays aurait-il un complexe majeur ? dis-je pour moi-même avant d’entrer dans les lieux. » Bien sûr, en France, il y avait des centres commerciaux. Bon pas à Sedan mais c’est un peu le no man’s land du modernisme là-bas. Déjà pour avoir la fibre, il faut se battre alors un magasin qui ne vend que des tongs à côté d’un vendeur… wait est-ce que ce sont des yaourts ? Je fais les gros yeux avant de cligner plusieurs fois des paupières avant de chercher quelqu’un qui pourrait m’indiquer mon chemin. Je me stoppe donc aux côtés d’un mec -oh hello handsome- qui semblait avoir mon âge. Pas beaucoup plus grand que moi mais je suis une perche. Un mètre quatre-vingt, ça fait toujours mal surtout quand je sors dans les bars avec des talons. « Heu, bonjour*, commençai-je en français avant d’essayer de sourire, je suis perdue. Je cherche un magasin de meubles, est-ce que vous pourriez m’aider s’il vous plait ?* » Ouais, génial, un baragouinage entre le français et l’anglais. Génial, on ne pouvait pas faire mieux. Que suis-je stupide comme fille ?


L'intelligence donne la vraie puissance
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/05/2018
›› Commérages : 107
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Grant Gustin
›› Schizophrénie : Peut-être bien... Le petit Aveugle Ethan

Re: I need a superman or just a supermâle! (Sililas) ✻ ( Mar 12 Juin - 19:13 )




I need a superhero or a supermâle!

Silas & Lilas

Être une petite tête se confirmait jour après jour, non seulement, j'avais un repas important à préparer, et j'avais listé chaque ingrédient nécessaire à sa réalisation. Comme un parfait maniaque, que je ne suis pas bien entendu. Ça se voit rien qu'en entrant dans ma chambre, façon art contemporain. On ne comprenait pas le but, ni la signification. Un art abstrait, dans toute sa splendeur. Oui, personne est parfait. Si j'étais peut-être perfectionniste en cuisine, visiblement, je la concentrais un max la dedans. Toujours est-il que j'avais trouvé le moyen de prendre du retard, et de me retrouver dans un magasin, quand tout le monde avait décidé de sortir. Devant cet amas de masse noire, qui se jouait devant mes yeux, j'avais douté un instant, de me trouver devant un magasin. En fait, pour être honnête, j'avais surtout le sentiment de me trouver à un concert, de pré-ado en folie, s'agitant devant une speudo star. Justin Bieber, peut-être ? Alors que non, c'était simplement devant la dernière promotion, d'un paquet de pâte, ou d'un pot de nutela à prix cassé. Ça rendait au moins certaines personnes heureuses. Moi l'occasion de jouer des coudes. D'essayer de me faire un chemin, jusqu'à ce que je cherchais. Le moins palpitant, dans tout ça, c'était de frôler et pousser les gens. Après une ou deux tentatives d'excuses, poliment mentionnée. J'avais bien vu, que je n'obtiendrais rien. Qu'à peine un regard ne m'était pas accordé, ou du moins par très agréable. Celui qui voulait dire « dégage, c'est moi d'abord ». En soi, je pouvais comprendre, si on souhaitait la même chose… Le message était très clair, la mission commando était de mise. À défaut d'avoir les peintures de guerre, me mettre de la farine, du pain que je venais d'acquérir dans mes mains. Qui ferait une arme parfaite. On prend ce qu'on a … Mais c'était assez efficace. Un soupir lâchait, bref, prêt à s'aventurer dans la vague noire devant mes yeux. J'avançais la tête baissé pour évoluer parmi les gens qu'ils m'avaient rejeté il n'y a à peine quelques minutes. Une évolution lente, en proie à des coups de coude, sans parler des pieds furtifs qui arrachait un grognement. Assez, je n'étais pas pour me faire marcher sur les pieds... J'avais brandi ma baguette de pain, levant les bras. Me faufilant entre les gens, ceux un peu trop proche, avait le droit, à un coup de baguette. En fait, observait la manière de certaines personnages âgés avaient du bon... L'espace se dévoilait assez facilement. « Excusez-moi, je désolé... Je suis vraiment confus ». Une excuse surjouée sur le visage, un sourire qui allait avec. Et visiblement, le tour était joué. Qu'est-ce qui ne fallait pas faire, pour simplement accéder à un étal d'épice, qu'il avait mis juste devant une promo de quelques heures. Le moment de partir était plus facile, mais je me retrouvais avec un article que je n'avais pas besoin, une baguette en mauvais état et des vêtements qui ne ressemblaient plus à rien. À part à une boule de fringue géante, chiffonné. Maintenant que j'avais ce que je voulais, j'allais peut-être faire don de mon pain aux canards, qui eux, seraient certainement ravie de cette journée enrichissante. J'avais cru durant un instant avoir perdu quelque chose, oui tout était possible avec moi. Et qu'on s'adresse à moi, d'autant plus surprenant. Que mon regard dériva sur la jeune femme, et sur ce qui se passait autour de moi. On ne sait jamais s'il avait d'autre personne autour. Je me montrais du doigt « moi... » Je n'avais pas envie de prendre un vent. RAS j'étais le seul, avec une certaine surprise quand même « Bonjour... » Au moins, j'arrivais à comprendre un mot, Bonjour, le mot qui n'avait pas de barrière de langue. La suite, toutefois, n'était pas gagnée. Son léger accent n'indiquait qu'elle ne venait pas d'ici. Et à cet instant, je devais paraître idiot en la regardant, perplexe. Je secouais la tête, fronçant certainement le sourcil. « Pardon, je n'ai pas très bien compris... » Tu vois Silas, tu aurais dû suivre les cours de langues au lieu de sécher les cours, à faire quatre cent coups avec tes amis. J'avais bien compris qu'elle me demandait quelque chose, mais le tout était de savoir quoi.


a thousand
SHADES OF LIFE
You'll get great material, meet some fascinating characters and the skills you develop will give you greater compassion, insight and range with the people you create on the page ▬ By anesidora


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/04/2018
›› Commérages : 318
›› Pseudo : Padawan (Tiffanie)
›› Célébrité : Karen Gillan
›› Schizophrénie : Rory (Daisy Ridley)

Re: I need a superman or just a supermâle! (Sililas) ✻ ( Mar 12 Juin - 19:43 )




I need a superhero or a supermâle!

Silas & Lilas

Je déteste les grands espaces. Je déteste les gens. J’ai juste envie de rester terrer chez moi sur mon canapé à jouer toute la journée. Sauf que canapé je n’ai pas. Je n’ai même pas de table pour manger. Je me retrouve par terre avec mon assiette sur un carton avec mon ordinateur en pestant contre la WIFI parce qu’elle est mauvaise dans mon immeuble et que je n’avais pas encore de box internet. Je vais souvent à l’étranger pour des conférences ou des présentations de nouveaux jeux mais il était hors de question que j’y habite un jour. Et surtout pas dans ce patelin encore plus paumé que mon bled natal avec un réseau de merde et une barrière de la langue encore plus grosse que les fesses de Gloria dans Madagascar. Donc je me retrouve dans ce centre commercial avec la chanson de Robin Scherbatsky en tête. Let’s go to the maaaall today. Je devais avoir l’air d’une idiote avec mon look de pseudo négligé à la con, ma queue de cheval de fille forte et indépendante -on sait toutes que les princesses Disney ont les cheveux detaches afin de pécho du mâle- et mes baskets. Je devais avoir l’air d’E.T qui cherche son pote. Alors que je balaie la foule du regard et que je constate que cette dernière est en furie. Qu’est-ce qui se passe ? Ils ont soldé le dernier pot de beurre de cacahuètes et cette population passablement obese ne peut s’en passer ? Toujours en dodelinant de la tête, je regarde un mec pas trop mal qui brandit une baguette de pain. Ah un vrai de vrai. bon, je suis certaine que leur pain est encore plus dégueulasse que leurs frites qui baignent dans l’huile mais ce n’est pas grave. Il a l’air d’avoir un visage avenant donc je me dirige vers lui. Je hausse un sourcil avant de regarder autour de moi. « Nan, un autre mec mignon avec une baguette sous le bras, répondis-je avec mon fort accent français. » J’avais dit que je serai gentille avant de désigner la baguette du menton pour me rattraper. Well done, c’est un bon début. Sauf que je manque de facepalmer en voyant qu’il n’avait pas compris. « Ok… » Je réfléchis avant d’essayer de me souvenir que j’étais bilingue mais lorsque je me retrouve à un sourire colgate extra-blancheur, je perds un peu tous mes moyens. Forme la phrase dans ta tête avant de la dire. « Je cherche un magasin de meubles. Vous savez avec des tables, des chaises… car je pense que ça s’entend aussi bien que Shakira en plein concert sans micro mais je ne suis pas d’ici et… » J’agite le dépliant de manière un peu trop exagérée avant de tourner la tête. « Je trouve rien sur ce maudit plan… » A la con. Ça, je l’ajoute mentalement. « Alors s’il te plait *Supermâle est-ce que tu veux bien m’aider ? » Je lui fais mon plus beau sourire. Punaise, pourquoi n’ai-je pas détaché mes cheveux ?


les paroles en italiques sont en français


L'intelligence donne la vraie puissance
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/05/2018
›› Commérages : 107
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Grant Gustin
›› Schizophrénie : Peut-être bien... Le petit Aveugle Ethan

Re: I need a superman or just a supermâle! (Sililas) ✻ ( Mar 26 Juin - 20:13 )




I need a superhero or a supermâle!

Silas & Lilas

Jouer les supers guerriers entre deux pains, Silas ne l'avait même pas imaginé un jour. Il avait vu et fait beaucoup de choses, mais certainement pas ça. La prochaine fois, il sera une vulgaire carpette qu'on piétinera. Lui contre le reste du monde, il sera peut-être le prochain fait divers dans les environs, en gros titre " Aplatie comme une crêpe pour un pot de pâte à tartiner " on aurait plus qu'à le badigeonner. En même temps, il n'est plus vraiment surpris par la nature humaine, il y a bien un mari qui droguait sa femme simplement pour regarder dirty dancing en boucle. Les attroupements, la chaleur qui dégageaient, la bousculade, il avait l'impression d'être une huître sur le rocher, dépendante de quelqu'un. Sociable, il l'était dans la mesure, du raisonnable. La foule très peu pour lui. En fait les courses, il était le plus souvent en train de commander la marchandise pour le restaurant, par téléphone. Ou il laissait sa cousine Liv s'en occupe pour chez eux, avec une liste bien définie. Ça lui enlevait le plus souvent, la corvée de la foule et des courses. Il n'avait pas encore fait une catastrophe comme à son habitude, il était prêt à rentrer chez lui, baquette en main et son précieux. Dans le meilleur de plan, il serait rentré chez lui, et aurait creusé le canapé de sa silhouette, un œil distrait sur le monde virtuel qu'on lui offrait et il se serait enfin concentré sur la recette, et l'ingrédient, ceux pourquoi il était venu. Mais non une demi seconde, une chevelure de feu, à la manière rebelle, oui il connait ces classiques disney, l'intérrompit dans sa soirée si prévisible et ennuyeuse. Bon faut dire qu'elle le prenait certainement pour un débile, il n'avait pas brillé par ces lumières en regardant autour de lui, comme si c'était bien à lui qu'on parlait. Au moins, il notait une chose importante dans sa phrase, un mec mignon. Elle devait avoir avoir des problèmes de vue, ou alors vu son accent, étrangère, c'était peut -être le style qui primait là bas. Il aurait peut-être plus de chance, dans un autre pays. Pourtant, il pouvait s'empêcher de sourire, le regard en biais. Avant de la voir, de voir qu'elle faisait signe vers un plan. Et voilà qu'elle lui sort pour exemple, Shakira. Hum... L'image était assez drôle, elle avait l'air... Une pro de l'image en toute situation. En plus de son accent, ça le poussait à croire qu'elle était fraîchement nouvelle. « Comme des gens civilisés ? Ressemblait à un fou avec de la farine sur le visage en guise de peinture ne vous a pas fait fuir au moins. Vous devez être aussi folle que Nemo prenant pour compagne de route Dory... » Une sourire Colgate aux lèvres, Silas s'approcha de la jeune femme, la tête planchait sur son plan, obsolete à son goût. « Supermâle ? c'est trop, je suis loin d'être un super héro.  Aussi désespérer ? Je vais vous aider, mais, votre plan est aussi complet... Que la discographie et les tenues de scènes de Lady Gaga » Il lui fit un clin d'œil, plus amusé qu'autre chose. Sur la réalité de son plan et l'image qu'il en faisait. En tout cas, il ne savait pas exactement si elle lui faisait le plan de la fille en détresse ou si c'était naturelle. Ce qu'il savait en tout cas, c'est qu'il était bien trop prévenant pour la laisser avec ces meubles. « Votre plan est digne de l'esprit Ikea, vous êtes pas trop loin... Enfin une fois vos achats effectuait ça sera peut-être plus la même chose » Tout dépendait, de ces achats volumineux ou non. Silas lui fit signe de le suivre, avec l'impression d'être un guide touristique. Si c'était une réussite peut-être qu'il pourrait penser à une éventuelle reconversion si la cuisine, ne lui plaît plus. Enfin.. Il va falloir qu'il se mette aux langues. Une devanture se présentait devant eux, simple, sans couleurs criardes, mais qui attirait l'œil. Avec cette impression d'être Groot dans l'attente du confirmation, d'avoir bien compris, qu'ils étaient bien sur la longueur d'onde.


a thousand
SHADES OF LIFE
You'll get great material, meet some fascinating characters and the skills you develop will give you greater compassion, insight and range with the people you create on the page ▬ By anesidora


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/04/2018
›› Commérages : 318
›› Pseudo : Padawan (Tiffanie)
›› Célébrité : Karen Gillan
›› Schizophrénie : Rory (Daisy Ridley)

Re: I need a superman or just a supermâle! (Sililas) ✻ ( Mer 27 Juin - 0:30 )




I need a superhero or a supermâle!

Silas & Lilas

Il était mignon. Très mignon. D’ailleurs, je haussai un sourcil en regardant sa baguette de pain complètement tordu. Mais comment pouvait-on tordre une baguette de pain ? C’est péché. Je me contente de lui glisser un compliment avant de le voir sourire. ok, Lilas tu calmes tes hormones espèce de biatch et tu reprends tes explications. Arrête de sourire espèce d’idiot sinon j’arriverai jamais à faire une phrase correcte. Je vais me contenter d’être une carpe et de le fixer sans rien dire. Je hausse un sourcil alors avant de m’approcher pour passer ma main sur son visage et chasser la farine qu’il avait sur lui. Oui, bon certes, je me permets des choses. J’ebourriffe ses cheveux sans rien dire et sans aucune gêne. Oui on a dit que je n’étais pas la finesse incarnée. Désolée mais je ne suis pas comme Beyoncé, je n’ai aucune classe. « voilà, la farine est partie. Et pis, t’as de beaux cheveux au passage. Pas aussi beaux que les miens mais ils sont beaux quand même. » Arrête de flirter stupide gonzesse. Il fallait que j’arrête de penser qu’avec mes hormones parce que clairement, j’allais mettre ce pauvre garçon mal à l’aise et il irait se cacher dans le trou du terrier. Je n’ai aucune intention de me transformer en chasseur. Déjà qu’il a tué la mère de Bambi ce bâtard donc il avait une place au panthéon des connards avec Hitler. « nage droit devant toi, nage droit devant toi, nage droit, nage droit devant toi, chantonnai-je en imitant Dory avec ma tête comme une attardée. » Oui, bon, on sait tous que je suis pas non plus la plus saine d’esprit. Il s’approche de moi et je constate qu’hormis son surplus de farine, il sentait plutôt bien. Bien, il a une hygiène de vie correcte, c’est agréable. Je passe une main sur son épaule car il était encore couvert de la farine laissée par cette maudite baguette. « Ouais supermâle, c’est sympa comme surnom nan ? J’vais pas t’appeler l’homme à la baguette. Et par pitié tutoie moi, j’vais pas te manger. » non, j’ai arrêté les hommes. indigestion de connards. Je reste ébahie par son clin d’œil avant de me sentir rougir. « Gaga oulalala want your bad romance, chantonnai-je à nouveau avec mon lourd accent français. » Je réponds à son clin d’œil en penchant légèrement la tête sur le côté. Il est en train de flirter avec moi ou quoi ? Après tout, si c’était le cas, il ne serait pas déçu le lascar car je suis très douée à ce jeu. Tout comme je suis également bonne pour coller des râteaux. « t’inquiètes ma caille*, je me ferai livrer. Et je trouverai bien un beau garçon pour venir monter mes meubles. » Je lui emboite le pas avant de détacher mes cheveux. Après tout, les filles qui flirtent ont les cheveux détachés. Bon, j’avais conscience que je devais être complètement débile mais c’est lui qui avait commencé. Je me poste devant le magasin, la main posée sur son épaule de manière nonchalante avant de lui attraper la baguette des mains. Je la fixe avant de grimacer. « T’as cru que c’était un sabre laser ou quoi ? » Je lui sers mon sourire le plus éblouissant. Si tu crois que tu vas jouer à ce petit jeu mon lapin, tu seras pas tout seul. « Au fait, je m’appelle Lilas, oui comme la fleur. Aussi délicate et douce. » Je bats exagérément des cils pour mettre un point comique à tout ça. « Et toi, dois-je continuer à t’appeler Supermâle ou tu vas me révéler ton identité secrète ? Promis, je ne la dirais à personne. »  


les paroles en italiques sont en français


L'intelligence donne la vraie puissance
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/05/2018
›› Commérages : 107
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Grant Gustin
›› Schizophrénie : Peut-être bien... Le petit Aveugle Ethan

Re: I need a superman or just a supermâle! (Sililas) ✻ ( Sam 21 Juil - 19:01 )




I need a superhero or a supermâle!

Silas & Lilas

Elle était drôle, un peu folle sur les bords, mais dans le bon sens du terme à le faire rire. Atypique serait le nom qui la qualifierait à la perfection. Qui pouvait avoir autant de familiarité, sans connaître la personne. En même temps, qui sourirait bêtement face à une inconnue. Silas, bien évidemment. Il passera un peu plus pour un idiot, on peut dire qu'il avait l'habitude. Et il n'échappait pas à la règle. Pourquoi ? Tout simplement, quand il sentit sa main enlever la farine qui s'était étalée, il y a quelques minutes. Il avait cette forte impression d'être une de ces midinettes frémissantes pour un simple geste, franchement quel âge avait-il ? Il était vraiment idiot. Que la gêne s'installait un peu plus dès l'instant, un instant sans gêne, il l'accorde. Quand la main de la jeune rousse poursuivait son chemin dans ces cheveux. Mais… Elle fait quoi ? Pourquoi ? Il passa la main dans ces cheveux, gêné. Bon sang, il avait vraiment l'impression d'être une vierge effarouchée, trop sensible. Bravo, tu es un Warrior ! En tout cas, ça ne l'empêchait pas de sourire un peu plus, voir même en rire. « Euh... Merci ! J'avoue, je ne peux pas égaliser avec une chevelure de feu. C'est naturelle ? » Et oui, il aime bien jouer avec le feu. Ne jamais demandé à une fille si ce quelque chose est naturelle. Elle allait le prendre mal à 90%, voir 99% mal. Une chose que visiblement les hommes avait du mal à comprendre et Silas faisait parti de ces hommes. Mais au moins, elle ne manquait pas de confiance, ni même de prétention. C'était aussi déstabilisant, pas plus que ce moment, où elle lui chantait un passage de Nemo. Qui face à cette réaction, lui faisait perdre toutes contenances. Étonner, n'était pas le mot qu'il voulait employer. Il aurait pu penser qu'il était tombé sur une folle. C'était peut-être le cas, pourtant, il l'a trouvé assez... Loufoque et drôle. Bref, pas le genre de filles sophistiquées, sérieux, et ennuyeuse qu'on pouvait trouver. Un brin déjanté et il aimait assez ça. Même si ça pouvait faire peur. « Je vois qu'on a une connaisseuse des dessins animés ! Est ce que tu vas chanter à chaque fois que je vais faire une référence ? Non loin de là de te vexer tu as une belle voix...» Comme elle l'avait si gentiment fait remarqué, Silas avait pris la liberté de le faire avec un certaine amusement dans la voix. Elle était loufoque cette fille, il n'y avait pas de toute et pourtant, beaucoup aurait mis fin à la conversation. Il avait l'étrange impression d'ailleurs d'être détaillé à la loupe. C'était très déstabilisant et pourtant, il prenait les choses à la rigolade. Faisant même une légère révérence devant elle. « C'est originale, je prends ! Non, c'est trop bizarre,et très franchement.... » Il regarda sa baguette en la brandissant, elle n'était plus droite du tout et plus il la brandissait en l'air, plus elle prenait un air de Tour de Pise. Se pliant carrément sous le poids de honte. Elle n'était plus du tout fière comme à ces débuts quand il l'avait pris dans sa main. « Paix à son âme, je crois qu'elle vient de lâchement me lâcher. » Pitoyable, il en faisait un beau supermâle comme elle disait. Et il éclata une nouvelle fois de rire en l'entendant chanter Lady gaga Ok, il n'allait pas avoir le dernier mot avec elle, il l'avait très bien compris. C'était un jukebox à elle toute seule. Un électron libre loin d'être perdu, à l'esprit fou. Il fit une légère grimace, amusé. « Ça se trouve ça, des gentils garçons prêt à être serviable ? Non parce que quand on écoute la jante féminine... Que ça n'existe plus... » Il n'était pas d'accord avec ça, mais ne disons-t-on pas que les femmes viennent de vénus et les hommes de Mars. Bien qu'il n'y croyait pas du tout. Simplement, elles ne trouvaient pas la bonne personne. De son côté, il aurait pu dire beaucoup de choses sur les femmes, mais il était plutôt trop optimiste, aveugle peut-être, ou naïf... Naïf surtout ça ne lui a pas encore joué des tours. « En fait, on ne doute pas, mais... La baguette fait une arme redoutable pour éloigner les gens quand tu passais ou éviter de les coller. On ne sait jamais, ils peuvent penser que d'un seul coup, tu es attiré par eux. » Il sentait une vague fleurie parcourir son odorat, quand elle agita ces cheveux près de lui. « Lilas ? Sympa ! mais pas que la fleur, il symbolise aussi un Etat... Enchanté Lilas... » Silas secouait la tête à sa façon de la draguait ouvertement. Non parce qu'il en était sûr ça en était. Il n'y avait plus de doute à voir. « Je ne sais pas... Supermâle me scie à merveille que j'y pris goût venant de toi. Je vis être déçu de ne plus l'entendre. Si tu le promets... Je m'appelle Silas, oui comme... Bon, il n'y a pas de signification... C'est moins attrayant que le tien, je l'avoue. » Il l'observait du coin de l'œil, à la recherche d'une réaction, ou plutôt de sa réponse. Car en à peine quelques minutes, il savait qu'il allait avoir une repartie de sa part. Il l'attendait juste avec une certaine impatience. Il fit un peu dans le magasin de meuble, en écartant légèrement les bras, en marchant en arrière pour lui faire face. Sans faire la moindre attention au potentiel client. Au pire, il n'avait qu'à l'éviter. « Je crois que maintenant que tu connais mon prénom... Tu n'avais pas des meubles à acheter ? Le magasin n'est rien qu'à toi. Et peut-être... Qu'un gentil garçon viendra t'aider. Mais ça... Je suis sûr que tu n'en as pas besoin ». Il renouvela son clin d'œil en s'approchant un peu trop d'elle. Il n’attendait rien, c'était un geste inconscient sans réellement de signification. Parce que Silas n'était pas un adepte de la drague, que ce n'était pas lui et qu'il ne savait pas faire il laissait ça aux autres. Il était simplement naturel.  


a thousand
SHADES OF LIFE
You'll get great material, meet some fascinating characters and the skills you develop will give you greater compassion, insight and range with the people you create on the page ▬ By anesidora


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/04/2018
›› Commérages : 318
›› Pseudo : Padawan (Tiffanie)
›› Célébrité : Karen Gillan
›› Schizophrénie : Rory (Daisy Ridley)

Re: I need a superman or just a supermâle! (Sililas) ✻ ( Ven 3 Aoû - 1:32 )




I need a superhero or a supermâle!

Silas & Lilas

Je n’étais pas encore très familiarisée avec les us et coutumes dans ce pays. Comment on fait pour discuter avec un homme sans forcément que ça devienne ambigu ou du simple flirt. Certes, je n’avais pas choisi ma victime au hasard. Bien au contraire. Il fallait que le monsieur ait une aura. Qu’il ne ressemble pas à un pervers et de préférence qu’il ait mon âge. En somme, celui-là. Je laisse d’ailleurs ma main se perdre naturellement dans ses cheveux, n’hésitant pas à le faire sursauter par la même occasion. Ce qui m’arrache un rire. « Tout est naturel chez moi. » Je glisse ma remarque d’un clin d’œil avant de devoir légèrement lever la tête. c’était agréable de trouver un homme plus grand que soi. Mais bon étant une géante avec des jambes longues de trois mètres -un mètre quatre-vingt- il est rare de trouver quelqu’un à ma taille. Je fronce les sourcils à sa phrase avant de demeurer pensive. « Sans doute. Je viens de France et j’habitai non loin de Disneyland Paris. Et puis, je suis une princesse et l’on sait très bien que les princesses chantent tout le temps. » Je bats exagérément des cils pour preuve à l’appui car au fond, je chantais tout le temps. Comme lors de mon petit-déjeuner, sous la douche, j’étais une vraie caricature de moi-même. Fort heureusement, je n’avais pour colocataires que mon chat donc je ne gênai personne. mais c’est vrai que ça pouvait sembler bizarre. Mais n’étais-je pas la définition du mot même « étrange » ? Sans doute oui. « C’est dans Hercule, Megara l’appelle comme ça… Et puis bon tu braves le danger avec ton épée de fortune. » Je ris de nouveau de bon cœur alors qu’il me parle de sa baguette. Qui effectivement est cassée en deux. « Bah tu peux en faire des nunchakus ? » Je fronce les sourcils avant de sourire devant ma pitrerie car je n’en loupai pas une. Je sortais plus de conneries à la minute que le TGV ne voyait défiler de gare. Je prends légèrement appui sur son épaule, laissant mes cheveux effleurer sa joue avant de lever le regard vers lui. « bah oui, puisque je t’ai trouvé élu de mon cœur. » Je glisse de nouveau un clin d’œil plus taquin avant de m’éloigner. je regarde le plan avant de soupirer et de le jeter dans la poubelle la plus proche. Panier à trois points marqué. Je finis par me tourner vers mon guide, plantant mon regard dans le sien sans ciller. « Et si la personne est attirée tu mets un coup de baguette sur la tête ? Je vais éviter de m’en prendre un, j’ai les cheveux propres. » J’avais dit ceci avec désinvolture alors que mon compagnon et moi avancions plus proches du magasin de meubles. Certes, j’aurai pu le trouver toute seule mais je suis d’un naturel flemmarde donc c’était tout indiqué ce jeune homme me mâchait le travail. « Tout le monde m’appelle Lil’ ou Squirrel pour les aficionados de Youtube. C’est le prénom de mon chat et j’en ai fait le symbole de ma chaine. » Je lui sers mon regard le plus incandescent ainsi que mon sourire le plus colgate. Je viens serrer sa main avant de laisser mes doigts glisser le long de son poignet et prendre son pouls. « Ravie de faire ta connaissance Silas*, susurrai-je dans ma langue natale. » Je finis par détacher mes doigts avant de les laisser tomber le long de mon corps et me tourner vers la devanture du magasin. Doucement, mes doigts cherchent les siens sans doute couverts de farine pour jouer avec. « J’ai déjà le gentil garçon. Allez en avant Supermâle. Sauf si tu as une autre demoiselle à sauver. » je vins rapprocher mon visage du sien avant de déposer mes lèvres sur sa joue. « Et puis tu t’en voudrais de partir sans mon numéro. C’est pas tous les jours qu’on rencontre une rousse d’un mètre quatre-vingt. » Je ris un peu avant de lui lancer une œillade un peu plus appuyée, taquine. Ma main glisse distraitement dans sa nuque avant de m’écarter et de tourner les talons pour aller dans le magasin.  


les paroles en italiques sont en français


L'intelligence donne la vraie puissance
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: I need a superman or just a supermâle! (Sililas) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I need a superman or just a supermâle! (Sililas)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération