The world is not ready for you ◊ Owen

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: The Astoria Bowl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 229
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

The world is not ready for you ◊ Owen ✻ ( Mer 13 Juin - 13:17 )

The world is not ready for you
Owen & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Hé tonton ! Descends de ton satellite » interpella Lucas en lui saisissant le bras. Quelle tête en l’air celui-là, on aurait dit Seth ! En le croisant dans la rue par hasard, chose qui arrivait bien peu, Owen allait passer sans voir son neveu chéri. Si Lucas le connaissait moins bien, il aurait sans doute été vexé. En tout cas, c’était toujours un plaisir de constater qu’Owi était toujours vivant et en pleine forme. Raison de son nez en l’air et de son passage qui s’était voulu furtif : l’homme était assez pressé car il devait assister à un blind date. Lucas ne savait pas en quoi consistait le concept, mais il y avait le mot « date » dedans, alors il se dit, chouette, tonton va conclure ! Vu les années de célibat qu’il cumulait, ça ne voulait pas forcément dire grand chose mais eh, fallait pas perdre espoir ! Avant qu’ils ne se quittent, Lucas glissa la main dans sa poche avec un petit sourire en coin et donna discrètement un préservatif à Owen avec un gros clin d’œil entendu. Genre c'est pas insolite du tout de refiler ce genre de truc à son oncle. Et pour se rattraper de cette rencontre à l’arrache, les deux hommes convinrent ensemble d’une prochaine sortie entre hommes, prévue pour le week-end.  Ils jetèrent leur dévolu sur une activité calme où aucun des deux ne risquaient de mourir (c’était un peu naïf de leur part, ces deux boulets étant capable de se tuer en tombant bêtement d’une chaise)

Le jour J, avant l’Astoria Bowl, ils se retrouvèrent tout d’abord à la pizzeria. Lucas put se prendre un modèle XL où il paya un triple suppléments de fromage, soit le truc immangeable. Et comme toute personne qui se respecte, il y alla avec les doigts, sans trop se sâlir – merci les années de pratique. Fidèle à son habitude, il ne prit que la partie intéressante (selon lui) de la pizza, c’est-à-dire le centre, et laissa aux oubliettes tout le contour de pâte. Lulu proposa d’ailleurs les restes à Owen avant d’envisager faire du gâchis. Dans ce petit fast food, personne ne lui dit rien mais quand il allait chez de vrais restaurants italiens, le jeune Wilde se prenait bien souvent des regards de travers. Après un lavage de mains intensifs, ils quittèrent le restaurant et se dirigèrent finalement au lieu convenu au départ, assez bondé d’ailleurs. Il ne fallait pas en attendre moins d’un samedi soir.  En attendant qu’un couloir de bowling se libère pour eux, ils allèrent enfiler les godasses qu'il se doit et laissèrent les leurs à un casier. Puis, Lucas leur paya leurs boissons au bar et alla s’installer à une table binôme, en face de son oncle. Posant les deux coudes sur la table, l’air de dire, causons sérieux, Wilde junior lança immédiatement. « Alors, le date de la dernière fois ? »


••••

by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 131
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac)

Re: The world is not ready for you ◊ Owen ✻ ( Mer 13 Juin - 19:40 )

The world is not ready for you
Lucas & Owen
On a clairement abusé les pizzas, c’est sûr. J’ai l’impression de rouler ou d’être un ballon qui bondit en allant au Astoria Bowl. Je n’ai pas l’impression que les choses s’arrangent dans mon estomac. Quelle idée d’avoir eu les yeux plus gros que le ventre ? J’ai mangé ma pizza qui était assez grande, en plus d’avoir mangé les parts restantes de Lucas. J’aurai dû refuser, mais mon estomac dans le fond m’a dit: Oh bah, j’ai bien digéré, mais il me reste encore une petite place pour deux parts en plus si tu veux Owen Et comme un idiot, j’ai plutôt écouté mon coeur que ma tête. J’ai même mangé les croûtes, parce que j’adore ça. Je suis totalement incorrigible en fait. Je suis en face de Lucas, assis avec mes chaussures de clown limite… Nous sommes prêts pour un spectacle de clown d’ailleurs. C’est une activité qui consiste à lancer les boules jusqu’aux quilles. Ce serait un miracle si ça marche de cette façon là. Parce que oui, je suis plutôt un spécialiste pour faire un strike dans une rangée qui n’est même pas la mienne ou encore partir avec la boule ou encore faire un trou au plafond ou encore me casser un doigt en lançant la boule ou … Enfin, vous l’aurez compris.

Ce n’est franchement pas une si bonne idée d’aller faire du bowling avec mon neveu, surtout qu’il est aussi maladroit comme moi, voire pas pire que moi. Mais il reste quand même maladroit. Et je ne sais pas comment c’est possible j’ai pu accepter ça, même si je connais la réponse en soit: j’étais pressé, très pressé quand on a planifié une soirée d’un samedi. J’étais sur le chemin pour mon rendez-vous qu’Ayana a planifié bien sûr. Lu’ a proposé tout ça, j’ai dit oui, on a convenu de l’heure et hop. C’était joué. Bon là, ça devrait aller: on boit tranquillement nos verres avec nos chaussures de clown. “Cheers.” fis-je alors que je bois tranquillement la première gorgée de bière que je n’ai pas encore… Totalement bu quand mon neveu me parle de mon blind-date. Je déglutis un peu difficilement et me rappelle qu’il m’avait passé un préservatif. Je passe la main sur le front. “Une calamité intéressante. On ne savait pas trop quoi dire en vrai et n°74 a parlé des plantes, de l’environnement et nous sommes parti dans le débat du réchauffement climatique. J’ai terminé sur une note négative que ça nous a pas motivé du tout à faire quoi ce que ce soit.” Moi ou l’art de maitriser la conversation hein…! “ Les dates qui me sont imposés ne marchent jamais honnêtement et me rappellent toujours à quel point c’est mieux de rester célibataire.” Même si ça me permet d’avoir de nouveaux numéros… Que j’oublie. “ Parlant de date, tu n’as toujours pas trouvé la demoiselle à présenter à la famille ?” A moins que j’ai été dans la grotte trop longtemps que j’ai raté ça ? Man je m'en mordrais les doigts si c'était le cas...!

electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 229
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: The world is not ready for you ◊ Owen ✻ ( Dim 17 Juin - 21:22 )

The world is not ready for you
Owen & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Lucas but quelques gorgées de sa bière tout en l'écoutant, avant de la reposer. Quelle idée de parler de réchauffement climatiques en première rencontre ? Son oncle ne nommait jamais les filles qu'il rencontrait, et les appelait par le nombre qu'il leur attribuait, c'était sans doute une façon d'être complètement détaché. Lucas ne saurait pas faire ça, être complètement détaché. « Les dates qui me sont imposés ne marchent jamais honnêtement et me rappellent toujours à quel point c’est mieux de rester célibataire » Le regard de Lucas, qui parcourait la salle, s'arrêta à un groupe de joueurs assez doués, dont il retint mentalement les gestes pour lancer la boule de bowling sur le couloir. Ça n'avait pas l'air bien compliqué à vue de nez. « Hm... au bout de soixante-quatorze tentatives je comprends que tu puisses perdre ta motivation... », dit-il, un peu distrait « ... si t'en as déjà eu un jour. Mais il ne faut pas non plus lâcher l'affaire, je suis convaincu que tu finiras par trouver une personne qui te correspond. » Le jeune Wilde reporta la bouteille à ses lèvres, ajoutant avant de boire. « On a tous besoin de quelqu'un... » Le truc, c'est que Owen s'en rendait moins compte parce que son frère Seth faisait un peu office de femme à tout le temps veiller sur lui - il en allait de même pour Erza avec Lucas. C'était hyper touchant mais c'est aussi pourquoi Owen (ou Lucas) ne s'était pas trop sorti les doigts du cul pour trouver quelqu'un. Et puis, il avait Ayana. Sa fille était tellement cool qu'elle ne devait pas non plus donner l'envie à son père de se trouver quelqu'un, même en l'y encourageant. À voir. « Parlant de date, tu n’as toujours pas trouvé la demoiselle à présenter à la famille ? » Lucas dégluttit un peu bruyamment sa dernière gorgée. « J'en sais rien » Quelques visages lui vinrent en tête, pas forcément que des nanas, des gens dont il était proche, avec qui il avait beaucoup partagé, de belles personnes. Ce n'était pas de l'indécision, ce qu'il traversait depuis un certain temps, c'était surtout de la crainte. Et s'il donnait tout à la mauvaise personne, celle qui ne pourrait pas lui être fidèle, celle qui n'avait pas la même vision d'un couple, ou pire, celle qui allait se crasher dans un mur avec sa caisse et le laisser veuf éploré pour le reste de sa vie, comme son père ? Faudra bien qu'un jour, il arrête d'être lâche. « Peut-être dans quelques années ? » Alors qu'il était à quelques gorgées de terminer sa bière, un couloir se libéra enfin pour eux et on les appela. « Prêt à perdre ? »

Le jeune Wilde bondit hors de sa chaise pour aller attraper une des boules qui se tassaient dans l'espèce de présentoir. Sans même un regard pour son oncle, Lu' reproduisit les pas de courses et les gestes qu'il avait vu, alors qu'il les avait encore à chaud dans son esprit. Il s'en tira bien, si ce n'est qu'il lança la boule trop haut et qu'il crut qu'elle allait péter le sol en atterrissant. Heureusement, ce ne fut pas le cas - ça fit juste du bruit. Par la chance du débutant, il défonça toutes les quilles d'un strike et leva le poing avec un sourire de beau gosse vers Owen « Oh yeah », dit-il d'une voix grave de Terminator, arrogant. Dans les dents tonton. Puis, Lucas leva enfin le nez enfin l'écran qui affichait les résultats et... c'est son oncle qui venait de se faire attribuer les points du strike : il aurait dû tirer en premier. Les yeux ronds, la mine décomposée l'espace d'une seconde, Lucas retrouva un visage serein et secoua la tête avec déni totale : « A partir de maintenant, et jusqu'à la fin de cette partie, je m'appelle Owen, tu t'appelles Lucas », décréta t-il avec grand sérieux.


••••

by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 131
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac)

Re: The world is not ready for you ◊ Owen ✻ ( Dim 17 Juin - 23:11 )

The world is not ready for you
Lucas & Owen
Au bout de 74 filles, oui, forcément qu’on perd de la motivation. Je réagis en soupirant et en haussant les épaules, comme quoi, je suis bien d’accord: j’ai totalement perdu la motivation. C’est un peu lassant, surtout quand c’est imposé et que ça donne l’impression que je cherche à tout prix pour ne pas finir seul. Sauf que je ne finirai jamais seul voyons. J’ai ma famille. Même si j’ai l’impression d’entendre Ayana chez Lucas. Je sais que dans le fond, ça ne m’étonnerait pas qu’ils aient discutés entre eux. Je soupire encore une fois de plus. “ On a tous besoin de quelqu’un, c’est vrai. Mais il est mieux de savoir arrêter de chercher pour mieux la retrouver. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais tu vois, je n’arrête pas de perdre mes lunettes et c’est très pénible, je ne te souhaite pas d’être myope ou hypermétrope… Enfin que tu ais à porter les lunettes voyons. J’ai beau chercher mes paires de lunettes, je ne les trouve jamais, mais absolument jamais. Au final, j’ai abandonné les recherches de ces bouts de verre et j’ai néanmoins continué à travailler sans pendant quelques heures… Avant de les retrouver complètement par hasard, sans avoir besoin de les chercher… Bon, même si elles ont fini par craquer sous mon poids quand je me suis assis.” Je soupire et passe la main sur le front un petit peu exaspéré par moi-même avant de me reprendre. “En gros, ne cherche pas… Ne va pas aux dates imposées, je finirai par rencontrer dans un des plus grands accidents une demoiselle… Même si ce n’est pas ce que je cherche en priorité et que je dois faire plaisir à Ayana.” Enfin voilà, je devrais arrêter de monopoliser la parole que je devrais demander à Lucas où il en était lui, à ses histoires d’amour ? Parce que j’ai cru comprendre qu’il n’était pas des plus stables et que lui aussi, il a ce même problème que moi: rien ne nous manque, on est comblé dans nos vies que les femmes… (ou homme), bien… Ce n’est pas ce dont nous avons besoin en réalité. On est tellement heureux que nous avons pas besoin de dépendre d’une personne et prendre le risque qu’elle nous rende malheureuse avec cette histoire d’amour. J’ai déjà eu des coeurs brisés (oui, j’ai dû passer à des greffes de coeur, j’avais la flemme de recoller le même et pas le temps pour une partie de puzzle - faut voir l’instagram storie de Hugh Jackman qui a passé des mois à faire un puzzle de VanGogh pour au final le détruire après 30 secondes et le voir avoir un mental breakdown, très peu pour moi -). J’hausse les épaules. “Traine pas trop, j’ai envie de voir l’élue avant que je meure. Histoire que je la valide ou pas.” Ah bah oui, moi et les pensées optimistes, vous êtes tombés sur la bonne personne !

Enfin ! C’est à notre tour ! Prêt à perdre ? Pfeuh non. Je bois d’une traite la moitié du verre de la bière avant de me lever pour aller vers notre couloir. Le fameux couloir des Wilde, même si je n’ai pas la moindre idée de comment jouer à ce jeu. J’ai beau observer autour, je ne comprends pas grand chose. Je marche doucement et laisse Lucas jouer. J’ai le verre à la main et espère l’imiter, enfin s’il sait ce qu’il fait… Ce qui essst… Preeeeesque… Le cas. Je grimace au bruit de la balle qui claque au sol. “Tu sais Lu’, je ne suis pas très optimiste pour ton résult…” Allais-je dire (que de toute façon j’ai dit) avant de me figer face à sa réussite du premier coup. “Oh crap.” réagissai-je face à son oh yeah. Ok, je suis définitivement dans la merde. “Je croyais que tu savais pas jouer !” soupirai-je. Boh alors, je vais perdre moi ! J’aime pas perdre roh ! Bon, en plus ce jeu est terrible parce que je ne peux pas tricher quoi. Je fronce les sourcils pour regarder les points, histoire de voir si ça se rattrape avant d’être surpris par l’attribution à mon nom. “Ooooh !! OOOOH ! C’est gentil Lucas de me donner des points !” “ A partir de maintenant, et jusqu'à la fin de cette partie, je m'appelle Owen, tu t'appelles Lucas” “ Hein quoi ?” réalisai-je en ayant ma mine qui se décompose. “ Ah mais on n’échange pas nos noms. Je ne saurai pas me montr…” Attends attends un peu Owen… Si on fait imprimer les résultats du bowling et que c’est Lucas qui gagne… Et que si on va devoir le montrer à la famille, je pourrai prétendre que c’est moi qui gagne… Oh mais. Je pose la main sur l’épaule de Lu’ “ Ton côté fonceur me fera toujours marrer…!” Je tape son épaule. “Allez, on fait comme ça.” Ah bah oui, il ne va pas se douter du revirement de la situation voyons. Je dépose mon verre après avoir bu une autre (petite cette fois-ci) gorgée, je prends la boule et regarde autour de moi comment les autres font. “Bon, si j’ai bien compris le principe, je ne garde pas la boule avec les deux mains, mais juste à partir des trois doigts et courir un peu... “ fis-je en appliquant un peu mes consignes. Je cours, mais je ne m’attendais pas à ce que le terrain soit aussi glissant que je tombe tout en balançant la boule un peu trop haut. Je peux dire que j’ai même senti le bruit passer à mes fesses, tellement ça faisait trembler le sol. Et oui, je me suis retrouvé les fesses à terre, comme d’habitude que ça ne m’était égal. Je m’en fichais du regard des autres aussi, c’est pas très important. Je regarde la boule qui fait tout un trajet jusqu’à la gouttière… Pour ne pas faire tomber ne serait-ce une quille. “ Je crois que je vais détester ce jeu.” De toute façon, c’est Lucas qui perd, pas moi. Enfin bref, je me redresse avec l’aide de mon neveu avant de me faire expliquer un petit peu comment ça marche. J’adopte l’air intéressé et ensuite, l’air comme quoi j’ai compris. Alors bon, deuxième manche avant de laisser le tour à Lucas… “Oui bon, je t’interdis de filmer par contre… Et il est hors de question que ce machin atterrisse dans youtube Lu’.” fis-je en le désignant avec la boule avant de me retourner, avec l’air un petit peu fier. “ Bon, ce n’est pas compliqué, doigts, puis marcher sans courir et sans pour autant marcher et ensuite lancer la boule comme si c’était lancer le skate, ce n’est pas trèèès compliquééééééé…” fis-je en m’élançant un petit peu tout en lâchant la balle pour qu’elle atterrisse enfin au milieu du couloir pour faire… “ POOOOOW ! STRIKE !” fis-je soudainement fier de mon coup, levant les bras tout en me retournant vers Lucas. “ Tu as filmé ?! “ Lucas aurait quand même filmé même si j’ai dit non de toute façon.

electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 229
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: The world is not ready for you ◊ Owen ✻ ( Lun 18 Juin - 12:10 )

The world is not ready for you
Owen & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Cette histoire de lunettes avait du sens, enfin, jusqu’à ce que Lucas apprenne que son oncle avait mis son cul dessus. Ça lui fit presque oublier le but de son storytelling, cette chute. « Tu marques un point. Mais tu vois, si tu continues tes rendez-vous, t’as quand même plus de chance de trouver ta nana : soit par préméditation quand tu t’y rends, soit par hasard quand tu n’y es pas » répondit le Wilde avec un petit sourire en coin malin. Lucas eut tout de suite la réplique moins intelligente quand la question lui fut retournée. « Traine pas trop, j’ai envie de voir l’élue avant que je meure. Histoire que je la valide ou pas » Vu combien ils étaient et donc le pourcentage de chance que sa future chérie plaisent à toutes la famille, disons que Lucas allait se faire sélectif dans la collecte des avis. Il ne tiendrait notamment pas compte de celui d’Andrés : le garçon n’était pas très objectif quand il avait l’impression qu’on lui piquait son grand frère. Et puis, Bria semblait être la seule fille qui trouvait pleinement grâce à ses yeux, il avait toujours à redire sur les autres, tôt ou tard. « Ouais enfin ça va être la majorité qui va l’emporter, y a qu’Erza qui a un droit de véto » Il lui avait promis.

Wilde entama le game brillament. Alors qu’il se pavanait et faisait le beau gosse, son oncle était en train de ne pas en revenir. « Je croyais que tu savais pas jouer ! » Lucas se rendit alors compte que même lui-même n’en revenait pas. « Bah j’sais pas jouer ! » confirma t-il en levant les deux mains en signe d’innocence. Ils étaient deux à être sur le cul right here. Lucas le fut deux fois plus en réalisant sa connerie. Refusant de laisser les points à son oncle, il réalisa un plot twist qui n’existait que chez les Wilde, soit un changement d’identité le temps d’une partie. Lucas s’appelait Owen, et Owen s’appelait Lucas. Lucas, donc, protesta : « Ah mais on n’échange pas nos noms. Je ne saurai pas me montr… » Le fait qu’il se ravise rapidement, ça mit la puce à l’oreille d'Owen (l'ancien Lucas tu sais), un certain instant, et à juste titre : l'oncle était peut-être en train de se dire qu’il pourrait raconter aux autres qu’il avait éclaté son neveu à plate couture au bowling avec une capture des résultats finaux… mais c’était oublier que le filou avait sa GoPr. Il la dégaina d’ailleurs aussitôt que ce fut au tour de l'ainé, parce qu’il ne comptait pas rater sa future boulette. Oui Lucas (anciennement Owen, tu sais) allait faire une connerie, c’était écrit. Son petit cours à lui-même fut d’ailleurs bien immortalisé en vidéo : « Bon, si j’ai bien compris le principe, je ne garde pas la boule avec les deux mains, mais juste à partir des trois doigts et courir un peu... » Pendant qu’il baragouinait ses leçons, l'autre leva la caméra vers les résultats afin d'expliquer au passage qu’ils avaient échangé leurs identité puisqu’il s’était planté dans le tir (chelou ces Wilde). Le plus jeune se tenait en retrait avec un petit rictus goguenard tandis qu’il anticipait déjà la suite. Boom, Lucas (Owen, t'sais) se rétama sur son cul en lançant la boule. Zéro quilles. Wilde junior eut un petit rire discret en rangeant la caméra dans sa poche et s’avança vers son oncle. Il lui tendit la main, l’aida à se relever, et recula à nouveau pour filmer discrètement sa deuxième approche, qui ne le fit pas rire du tout parce que son oncle venait de faire un strike. Owen (Lucas, t'sais) en était resté la caméra en l’air, le plus âgé ne manqua donc pas de voir que, oui, il avait la preuve du sublime coup en image. « Comme tu peux le constater… » Chance du débutant.

« Puisqu’on est ex-aequo maintenant, la règle ne sert plus à rien, je reprends mon prénom et donc, mon tour » Du coup… « …c’est encore à toi ». Lucas continua de filmer. Owen tapa la moitié des quilles avec son premier tir, et son deuxième tir fut grandiloquent : lançant trop haut, à la Lucas, il lança également trop à gauche, et la boule alla faire un strike sur le couloir d’à côté. La nana qui s’était apprêtée à envoyer sa propre boule, se tourna vers eux avec un air hébété. On avait fait le boulot à sa place. Elle venait d’avoir les points du strike et pouvait donc remercier Owen pour ça.  « That’s a wrap » dit Lucas en tendant la caméra à son oncle pour prendre à son tour une boule. Sa chance de débutant venait de s’écouler puisque son premier tir finit dans la gouttière latérale. « Fais chier ! » Il tenta un deuxième et, bordel, il vit la boule partir au ralenti trop sur le côté au moment où elle quittait sa main. « Ah non ! » brailla le jeune Wilde en faisant deux pas de course avant de se jeter à plat ventre pour l’attraper comme un rugbyman, sous le regard ahuri des autres – comme si son oncle n’avait pas déjà suffisamment attiré l’attention avec ses conneries ! En tout cas, la boule n’étant pas tombée dans le trou, puisqu'il l'avait plaquée sous son ventre, Lucas avait toujours son tour. Il se releva en ignorant totalement les regards appuyés des autres et revint sur ses pas avec un petit air insolent vers son oncle, l’air de dire « Qu’est-ce que tu vas faire ? ». Chez les Wilde, on triche, c’est juste comme ça.


••••

by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 131
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac)

Re: The world is not ready for you ◊ Owen ✻ ( Lun 18 Juin - 13:07 )

The world is not ready for you
Lucas & Owen
“Mh… Pas totalement, parce que durant ces dates, on vient avec un but très précis…! On cherche soit à se caser ou juste pour passer une nuit agréable. Dans les deux cas, on se force, on se force aussi si on sait qu’on ne se plait pas et qu’il faut absolument partir de là. Ici, la majorité des dates, on retrouve des personnes qui sont en gros manque de confiance de soi ou celles qui cherchent absolument à tourner la page en faisant un test, rien n’est jamais sérieux et ce n’est absolument pas la bonne manière. J’aimerai bien t’y voir essayer Lu’, tient… Tu pourrais voir en quoi, les dates, ça n’encourage pas à être sérieux à 100%. Tu as une soirée avec une date pour trouver la réponse.” fis-je en laissant ressortir mon côté conférencier malgré moi, un petit peu professeur aussi. Enfin, je ne m’aide pas, mais franchement, j’aimerai vraiment le voir se prêter au jeu et comme ça, je me sentirai moins seul et moins blasé à la fois. Enfin bref, je retourne la question, histoire de ne pas être le seul à patauger dans la galère avec ces histoires d’amour là. “ Et vu comment Erza et moi sommes d’accord sur 92% des questions/décisions/opinions… Je pense qu’elle saura utiliser son droit de véto.” fis-je tout pleinement confiant en elle. Si ce n’est pas beau. Ceci dit, comme j’atterris un peu dans le monde réel. “ D’ailleurs, comment elle va ? Je ne l’ai pas vue ces derniers temps et ne va pas me dire que c’est normal que je ne l’ai pas vue parce que j’ai passé la majorité de mon temps dans mon labo pour faire un test qui a très mal tourné et que j’ai été tenu en otage par Nao pendant 17h. Tu te rends compte, se faire tenir en otage par un drône parce que je n’ai pas répondu correctement aux questions du passé… Un test de mémoire, rien de bien grave. Je n’ai pas oublié l’essentiel, c’est ce qu’il faut retenir. C’était pour voir si je pouvais me rendre encore plus intelligent, mais j’ai dû un peu trop forcer sur les stup’ alors bon… Je n’ai plus le droit de les utiliser, du moins ceux du deuxième tableau de la Convention… Oui donc, bref…! Comment va Erza ?” fis-je en essayant de me souvenir pourquoi je disais tout ça et c’était tout simplement pour prendre les nouvelles de ma nièce que je n’ai pas vu depuis un bon moment. Est-ce qu’elle va bien ? Je m’inquiète des fois pour elle (pour ne pas dire souvent mais chut).

Enfin, je reste quand même sur le cul parce que Lucas me dit qu’il sait pas jouer, mais il vient de faire un strike comme un pro. Je suis jaloux. Pourquoi je ne me sens pas capable de faire un strike correctement hein ? Le pire c’est qu’il me confirme vraiment qu’il sait pas jouer. Je le regarde encore plus que surpris. “ QUE-WAH ?!” Je me reprends. “Mais attends. Comment tu as fait pour savoir faire ce geste ? Ce strike ? Comment la boule a roulé tout droit ? Comment t’as fait ? Tu t’es fait updater par un robot de Seth ou quoi ? Il t’a augmenté les compétences ou… Juste un coup de chance…?” Oui, c’est un coup de chance, on va se calmer un peu Owen… Je soupire et me gratte l’arrière du crâne un peu dépité. “Le coup de chance hein…!” J’y crois pas, peut-être que je serai l’élu du coup de chance… Sauf que les chances sont avec moi uniquement au poker hein. Enfin, Lucas remarque qu’il m’a fait marquer les points, j’étais content jusqu’à qu’il décide de changer d’identité. Ah mais je n’étais pas d’accord avant de me dire que ça pourrait être à mon avantage. Sauf que non, le nigaud de neveu que j’ai, il filme tout. Mais tout…! Mon raté magnifique, ma éblouissante réussite… En vrai… “ En fait, tu filmes quasiment tout le temps ? Même quand tu chies ?” lui demandai-je alors qu’il me filme… Je lève les yeux au ciel, parce que oui, je viens de réaliser qu’il me filmait en train de dire ça.

“Oh je ne m’appelle plus Lucas ? Merde alors… Je ne peux plus faire de conneries sous ton nom…” soupirai-je avant de comprendre que c’était à nouveau à moi. “Bon bon…!” Je file reprendre une boule au hasard et j’ai l’impression qu’elle est encore plus lourde que l’autre que j’ai lancé. “ C’est moi ou les boules ont des poids toutes différentes les unes et les autres ?” Parce que je n’ai pas le bras le plus musclé qui soit, mais la vache, j’ai l’impression que je vais me le faire arracher par un simple lancer. J’ai pas fait de strike au premier coup parce que voilà, la boule était trop lourde. Je retrouve ma boule préférée, chanceuse des strike, j’étais tellement lancé dans mon élan que j’ai un peu lancé… Trop fort la boule qui est partie trop à gauche… C’est à dire, sur un autre couloir. Je passe mes mains dans mes cheveux, tout stressé d’un coup. “Oh putain de merde…!” jurai-je avant de voir que ça a fait un joli strike. Je lève les mains au ciel, en signe d’innocence ou encore en mode: oh bah ça va en fait. La fille nous regarde, enfin me regarde surtout alors qu’elle allait lancer la boule, bouche bée. “Je vous en prie mademoiselle!” fis-je avec un petit sourire avant de rajouter. “Même si ce n’était pas fait exprès… Mais si vous tenez à jouer… Je n’ai pas pu jouer mon second tour avec les quilles qui manquent…” fis-je en montrant mon jeu. La jeune femme sourit un peu timidement et dévisage plutôt bien Lucas alors qu’elle s’avance vers moi pour jouer sa partie que je viens de lui voler. Elle me doit un strike allez. Qu’au final, je n’ai pas eu, elle a fait tomber toutes les quilles sauf deux qui sont restées debout. “Merci quand même !” “Je vous en prie ! Mais c’est à moi de vous remercier pour le strike, je n’aurai pas gagné contre mon copain.” Ah. Je n’ai pas eu le temps de dire quoi ce que ce soit à Lucas, qui sûrement l’avait déjà vu venir de très loin, mais hyper loin en fait. Décidément, y a que moi qui suis un peu à la ramasse, sûrement plus focalisé sur le jeu que lui même. Je récupère la caméra et le filme. “BWAHAHAHA ! Le coup de chance n’est plus là!” fis-je alors que je galère un peu à cadrer correctement, parce que je tiens mon verre pour boire une gorgée de ma bière… ah, elle a un goût différent. “Ah merde.” Ouais, j’ai touché le verre de Lucas. Bon, j’ai juste à espérer que je ne vais pas le contaminer avec la turberculose (parce que oui, je suis encore sous les médocs)… Du moment...Si je tourne le verre comme ça… Voilààà…. BAM ! “ Mais ?! MAIS ?!” réalisai-je en cadrant correctement Lucas à plat ventre sur le couloir. “ Mais qu’est-ce que tu fais Lu ?!” Il se relève avec la boule et c’est à ce moment là que je réalise. “ah mais, tu n’avais pas le droit. C’est pas bien la triche…” Je dis ça, je ne suis pas mieux, mais on s’en fiche. "Parce que t'as quand même joué ton tour mais que tu as stoppé la course de ta balle... C'est quand même mon tour..." fis-je alors que je ramasse discrètement la boule avant de courir furtivement vers le couloir pour lâcher la ... Euh...

En fait.

Je croyais avoir lâché la boule, mais je sens toujours son poids dans l'autre main... Bon bah. J'ai dû pas lancer alors je lance voilà. J'ai lancé ma boule avant de réaliser un truc plus loin. "OH putain ! Le con !" réalisai-je en passant mes mains dans mes cheveux. Je viens de balancer la gopro de Lucas et la boule arrive dangereusement vers elle avant que je ne réalise. "Oh bah attends, tu l'as eu de Seth ? C'est incassable du coup...!" fis-je pour me rassurer et surtout pour rassurer Lucas que je suis en train de retenir faire la course sur le couloir. "La boule va passer à côté... Attends..." La boule ne passe pas à côté, elle pousse la caméra vers les quilles et a dévié la boule vers la gouttière et au final... Une quille a été tombée grâce à la gopro que j'ai balancé par mégarde qui a entrainé les quatres autres dans sa chute... Je pouffe de rire face à ce revirement de situation totalement inattendu... "Bon...Ben... Au moins, c'est cinq quilles tombées..." On retourne vers la roue à boule, en espérant que la caméra arrive... Ce qui ne fut pas le cas quand on retrouve la boule bleue que j'ai lancée tout à l'heure et qui s'est cognée contre la caméra. Je ricane nerveusement... "Ah... Elle n'est pas revenue..."

electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 229
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: The world is not ready for you ◊ Owen ✻ ( Dim 24 Juin - 23:34 )

The world is not ready for you
Owen & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Confier un objet précieux à Owen, c'était un peu la connerie du millénaire. Un autiste aveugle aurait plus de discernement que ça. Et là, en fait, tous les autistes aveugles doivent se sentir insultés d'être comparé à ce gros con de trou de cul de Lucas Wilde. Celui-ci lâcha presque un cri aigu de voir sa GoPro chérie, témoin de 100 autres aventures encore non sauvegardées, jetées aux oubliettes comme un vulgaire chaussette trouée. La boule venait de la foutre dans le trou avec les quilles ! « Cinq quilles certes, mais ça se compte sur mon nom ! C'ETAIT MON TOUR ! Et je te signale que j'ai pas du tout arrêté ma boule, j'ai juste ... glissé dessus ! C'était pas une raison pour foutre ma caméra en l'air » chouina Wilde Junior. « Mais putain de meeeeerde », ajouta t-il plaintivement en voyant la boule revenir toute seule. Ce qui était une évidence, vu que la caméra n'allait pas rouler dans les tunnels sous-terrains (ou autre truc chelou qui ramenait les boules à leur stands, bref, c'était la merde). En fait, vraisemblablement, il y avait de fortes chances que la GoPro se situe juste derrière le trou et n'ait pas bougé de là. Ni une, ni deux, Lucas se précipita dans le couloir, et glissa sur les dernier mètres à plat ventre pour aller vérifier. Bingo ! « JE L'AI ! » « Monsieur attention ! » Comment vous dire que la machine ne comprit pas trop ce qu'il se passait et venait de prendre Lucas pour une grosse boule de bowling. Il se fit coincé le cul par la barrière, mais ne put se faire balayer parce que... eh bien, c'était un sacré gros morceau. Le mécanisme se bloqua, Lucas fut coincé, et ... il ne trouva rien de mieux à faire que se filmer en selfie pour décrire sa situation. C'est là que deux paires de bras, la première appartenant à son oncle, la deuxième appartenant à la fille à qui il avait attribué gratuitement un strike, soulevèrent la machine pour libérer le Wilde, avant même que la sécurité ne puisse réagir.

Arrivant après la bataille, un des employés de l'Astoria lui houspilla dessus. « Monsieur, je suis vraiment désolé, il avait fait tomber ma caméra dans le trou ! » Il se tourna vers son oncle. « Dis-lui que c'est ta faute, tonton », dit Lucas en s'efforçant d'avoir l'air aimable. Bon, il avait surtout l'air d'un sale gosse boudeur, mais passons. Il vit alors que la femme qui l'avait aidé à se dépêtrer du piège s'éloignait. « Veuillez m'excuser, j'ai une sauveuse à remercier. Je reviens tout de suite ! » La Wonderwoman avait fini sa partie et était appelé par ses amis, qui s'impatientait qu'elle s'empêtre dans les conneries de ces cinglés d'inconnus. En sortant, Lucas la remercia d'une accolade chaleureuse, marcha un peu avec elle pour lui donner son numéro de téléphone si jamais elle avait besoin de quoique ce soit (je vous jure que ce n'était pas de la drague), et il l'arrêta devant le fleuriste pour lui acheter un bouquet de pivoines, en ultime remerciement. Si elle ne l'avait pas vu à l'oeuvre plus tôt, elle aurait peut-être hésité entre se dire qu'il était soit gentil, soit trop charmeur, soit complètement taré. Elle savait, en l'occurence, et pour sûr, qu'il était plus taré qu'autre chose. Un charmant taré. En vrai, Lucas était surtout en train d'essayer de grapiller un peu de temps à l'extérieur pour laisser l'oncle se démmerder avec les gens de l'Astoria afin qu'ils puissent continuer leur partie. Le laisser trop longtemps tout seul, c'était la deuxième mauvaise idée de la soirée. Quand Lucas revint comme une fleur, la partie pouvait certes reprendre, mais il y avait un petit soucis... notamment quand il leva les yeux vers les résultats de l'écran. « Bon. La vérité, qu'est-ce que t'as foutu ? »

••••

by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 131
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac)

Re: The world is not ready for you ◊ Owen ✻ ( Mar 26 Juin - 19:29 )

The world is not ready for you
Lucas & Owen
 « TON TOUR ?! » réagissai-je « Ça ne l’est plus du moment que tu as lancé la boule, que tu l’a rattrapée ou pas, ça ne compte pas comme étant un tour sauvé c’est mort ! » On ne plaisante pas avec moi bordel ! Ce n’est pas comme ça que les choses doivent marcher en plus. Non mais, ce n’est pas lui qui va m’apprendre les règles du jeu… Même si… Oh attends… On ne les connait pas en vrai…! Je pouffe de rire nerveusement quand je vois que la boule est revenue, mais pas la caméra. Je fais un petit papatage à l’épaule assez compatissant à Lucas. Il jura alors que je viens de lui dire qu’elle n’est pas revenue. « Ça va aller… Elle doit être incassable, faut juste demander à un des employés… Do… » fis-je alors que je n’avais pas terminé ma phrase, c’est que je ne sentais plus l’épaule de mon neveu. Je fronce les sourcils et me retourne avant d’ouvrir grand la bouche, surpris par la stupidité de mon neveu. « Mais LUCAS ! Arrête de faire le con ! » fis-je en plaquant mes mains contre mes cheveux alors que la fille à côté de moi place les mains devant la bouche en mode effrayée. Moi je suis plutôt effaré qu’effrayé. Je regarde la demoiselle et soupire tout en remettant un peu mes cheveux en place. « Non, mais ne vous inquiétez pas. Il a un corps en béton… Je me suis fait des cheveux blancs à cause de lui et il n’a jamais rien eu… Autrement dit, j’ai eu les cheveux blancs pour ri… » « Monsieur attention! » Mon visage se décompose quand je vois mon nigaud de neveu se coincer à cause de la machine. Sans réfléchir et c’est dû à mon instinct paternel qui s’est développé à force de courir après tous ces chenapans. « Bon sang Lucas ! Même dans des situations pareille, tu trouves toujours le moyen de te filmer ! Même avec un bras en moins, tu filmerais toujours ! Faut toujours que quelqu’un te rattrape dans tes conneries ! » râlai-je en essayant de soulever la machine avant d’être aidé en toute surprise par la jeune femme. Je commence vraiment à bien l’apprécier elle. Faudrait que Lucas sorte avec elle tient, qu’il lui demande son numéro d’ailleurs…! « HUUUMPF » fis-je dans un soupir d’effort pour soulever la machine et voilà que mon neveu s’en est sorti sous les regards effarés et amusés de tout le monde. Je soupire et tapote dans mes mains pour enlever la saleté, qui sait… Personne ne devait nettoyer ça au risque de se coincer le bras. Je tape l’arrière du crâne de Lucas. « Idiot va ! T’aurais pu attendre les employés ! » râlai-je avant qu’un employé vienne nous râler dessus. Je me suis senti tout petit et me suis tu parce que voilà, je ne suis pas concerné, ce n’est pas moi qui ai couru dans le couloir pour aller attraper ma go pro ou la boule quoi. Je croise les bras avec un petit air blasé avant de passer au grand choc quand il me désigne comme étant le coupable. « Quoi ?! » Je me désigne de la main. Je le regarde assez scandalisé. « Non mais… Je rêve ! » marmonnai-je à Lucas avant qu’il ne décide comme une mouche venait de lui piquer d’aller remercier la femme. Je me retrouve tout seul face à l’employé et à l’agent de sécurité… Et pour tout vous dire, je me sens très petit. Je me gratte un peu le crâne… Réfléchissant à quelque chose qui pourrait nous éviter l’expulsion quand même… Mentir … Je ne peux pas mentir. Pourquoi il a fallu que ce soit moi qui m’y colle merde ?! Je suis toujours le seul et l’unique Wilde qui fait face aux conséquences des autres avec ses bonnes paroles pleines de vérité, de sincérité (oui je me jette des fleurs et alors ?) et de billets surtout… « Eeeerm et bien alors… C’est un peu une longue histoire en fait. Mon neveu m’a invité à venir ici… Parce que voilà, on ne s’est pas vu depuis longtemps en fait. Je travaille beaucoup, il voyage beaucoup. On se rate. Puis on s’est vu dans la même rue, une chance qui arrive une fois sur 10 000. Alors on s’était dit que une soirée bowling devait nous changer les idées parce que niveau amour pour moi, ça ne se passe pas très bien et il voulait me donner des conseils… Ça fait des années que je cherche à me caser, je n’ai jamais connu une femme de toute ma vie… Mais ça ne veut pas pour autant dire que je suis inexpérimenté en ce qui est matière de drague… Je suis juste inexpérimenté en ce qui concerne de faire rester les personnes chez moi. Après tout, avec mon métier, ça se comprend. Je ne vous le dis pas du tout parce que c’est top secret. Enfin bref. Sauf que le souci, c’est que j’y ai jamais joué et lui non plus. Donc on est un peu des débutants, mais on a commencé à comprendre les règles… Sauf que lui, il n’est pas un très bon joueur vous voyez ? Vous en avez vu passer des mauvais joueurs hein ? Eh bien, il a attrapé la boule alors qu’il l’a déjà lancée, ce n’est pas très fair play alors que je le filmais avec sa caméra… Donc c’est comme s’il venait de jouer son tour, j’ai décidé de jouer MON tour même si c’était SON tour. Enfin bref, j’ai pris la boule et je l’ai lancée… Sauf que je me suis rendu compte que j’avais toujours la boule en main, je la lance pour de bon. C’est là que je me rends compte que j’ai lancé la caméra de mon neveu. » Je me pince les lèvres avant de passer la main sur le nez, puis je soupire, assez dans la difficulté. « La caméra… Il y tient beaucoup. C’est toute sa vie dedans. Je me sens coupable de l’avoir lancée, mais je n’ai pas fait exprès. Parce que vous voyez, vous êtes dans l’action et quand vous êtes dans l’action, vous ne réfléchissez pas, vous êtes en mode automatique. C’est ce que fait le cerveau en vrai. Donc vous lancez les trucs pour faire tomber les quilles. Enfin je divague un peu… Donc voilà, pour lui, ce n’était pas possible. Il y avait toutes les images de lui, de ses souvenirs les plus importants les uns et les autres, vous voyez ? Il n’a pas réussi à l’enregistrer quelque part ailleurs, il a perdu le cordon d’enregistrement… On cherche toujours à le remplacer enfin bref… Ce n’était pas envisageable de voir ses derniers souvenirs disparaitre sous la machine à boule qui broie les caméras balancés par mégarde. C’était plus fort que lui et il n’a pas réfléchi, il n’a pas voulu attendre… Donc voilà. » soupirai-je avec un sourire peiné. « Mais qui est-ce qui enregistre avec une Gopro ici ? Vous n’utilisez pas vos téléphones ?! » « Mais les téléphones c’est encore pire voyons ! Il y a nos données bancaires, nos banques, nos codes pour la maison, nos mails, nos factures, nos abonnements, nos réseaux sociaux, nos adresses, nos cont… » « Ok c’est une mauvaise idée. » « Voilà ! » « Alors la caméra était moins importante. » Je laisse retomber mes bras blasé avant de lever les yeux au ciel. « MAIS tout nos objets électroniques ont une importance capitale voyons ! Nous sommes dans une société où nous commençons à dépendre des robots et bientôt d’un androïde ! » soupirai-je avant de me rendre compte que j’en ai trop dit. Mais ça va, ils ne m’ont pas trop pris au sérieux… J’espère. Oh putain. Si Seth était là, il m’aurait fait taire. Il m’a fallu encore cinq minutes pour régler l’histoire et 100$ chacun pour qu’ils fassent comme s’ils n'avaient rien vu et ça a plutôt marché. Je soupire et me retrouve à jouer tout seul mon tour. Puis j’attends Lucas… J’attends, j’attends encore et encore. Je soupire et lève les yeux au ciel. Bon, je crois qu’il est parti draguer la fille et m’a laissé en plan au final… Décidément, il ne peut pas s’en empêcher et il n’a pas eu besoin de moi pour que je lui dise de prendre son numéro de téléphone. Enfin bref, je me mets à jouer sagement le tour de Lucas, avant de jouer le mien.

Et bien sûr… Âme de tricheur pour toujours. Je fais exprès de lui donner des mauvais points tandis que moi, je gagne tranquillement la partie.

Je jouais un petit moment avant de m’arrêter parce qu’au final, jouer seul c’est pas drôle et je sirote tranquillement mon verre jusqu’à ce que j’entende Lucas. Je sursaute tellement il m’a fait peur que j’en ai même lâché mon verre qui tombe par terre sans se briser. « Jesus ! Lucas, ne me fait pas peur comme ça !! » soupirai-je mettant la main sur le coeur. « Beeen… Alors, j’ai dû me débrouiller tout seul pour calmer les employés qui étaient furax à coup de billets et de bonnes paroles… J’ai voulu mentir mais je me suis rappelé que je ne suis pas un bon menteur. Alors j’ai fait avec ce que j’avais. Puis… Tu es parti comme un lâche et tu mettais du temps à revenir, je m’ennuyais… Donc voilà… » Une pause. Je regarde les points et soupire avec un petit sourire malin. « J’ai gagné la partie. » fis-je fièrement sans pour autant lui raconter mes bourdes entre temps. Je ramasse le verre qui ne s’est pas brisé, parce que wouh, qu’est-ce qu’il est solide en vrai. Enfin, je croyais qu’il était solide, mais il s’est brisé sous la pression de ma main. « Ah… » fis-je en réaction face à la douleur qui se réveille. « Ah… Mince. Je saigne. »

electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: The world is not ready for you ◊ Owen ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

The world is not ready for you ◊ Owen

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: The Astoria Bowl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération