It's a Crash - Camie

 :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 597
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy

It's a Crash - Camie ✻ ( Sam 16 Juin - 22:39 )

IT'S A CRASH ✻✻✻Charlie détestait faire les courses, mais qu’elle aime ou non ne résolvait pas son problème. Si elle voulait que tout le monde ait à manger dans l’assiette ce soir, la blonde devait passer par la casse supermarché. Au volant de son pick-up rouge dont la couleur s’était écaillée avec le temps, la jeune femme se gara sur le parking de son magasin préféré. Une épicerie locale ou elle trouvait tout ce qu’elle voulait. A part une chose essentielle : Les Princes de Cameron. La blonde avait bien essayé de lui faire faire une cure de désintoxication à cette cochonnerie…mais avait échoué au bout de même pas une journée. Le pire dans toute cette histoire, c’est qu’il avait réussi à l’amener avec la nuit du mauvais côté de la force. Résultat elle aussi s’empoissonnait régulièrement avec, sauf qu’elle le faisait dorénavant sans se sentir coupable. Pour ce soir, elle avait prévu une simple salade de riz complète comme elle savait si bien le faire, l’avantage, c’était que fait en grande quantité, elle n’avait pas besoin de refaire à manger le lendemain midi et pour une flemmarde comme Charlie, c’était un avantage considérable. Elle ne résista pas aux fraises et aux cerises qui lui faisaient de l’œil et en pris plusieurs barquettes. Elle adorait les fruits rouges, de préférence nature. De toute façon la blonde consommait énormément de fruits, c’était un peu son péché mignon.  Après une bonne demie heure à farfouiller dans les rayons, en bavant devant la quasi-totalité des produits frais, Charlie finit enfin par arriver à la caisse. Quelques minutes plus tard après avoir échangé quelques mots avec la caissière, elle retrouve enfin sa voiture.

Trop gourmande et toujours aussi impatiente, la blonde ne met pas longtemps à saisir une barquette de fraise, oubliant toute notion d’hygiène pour les manger sans les lever. De toute manière dans la vie il faut savoir s’endurcir et faire face aux microbes ! Ou disons plutôt qu’elle est bien incapable de lutter contre sa folle petite envie de marra des bois. Sa barquette une fois terminée et sans aucune culpabilité, Charlie démarre le contact de sa voiture pour reprendre la route. Avant de rentrer au ranch elle doit passer par la grande surface, tout ne se trouve pas chez les producteurs du coin. Elle pourrait bien aller chez les Bio comme elle le faisait avant. Mais vivre toute seule et acheter du bio est compatible, quand on rajoute deux autres personnes, dont un carnivore affamé et une petite fille en croissance, il faut revoir ses priorités. Puis si elle veut acheter des princes, elle n’a pas beaucoup d’autres solutions.

Une heure plus tard Charlie a enfin fini ses courses. Les princes, les produits d’entretiens et tout un tas d’autres trucs sont dans le coffre, et elle roule tranquillement en direction du ranch. Comme d’habitude, elle chantonne les tubes qui passent à la radio. Le soleil risque fortement de disparaitre si elle continuait à massacrer Heal me de Snow Patrol. Elle a toujours adoré ce groupe et leur nouvel album a tendance à la rendre dingue. Faut absolument qu’elle arrive à décider Cameron de venir avec elle !!! Une bonne occasion pour un petit week end en amoureux. Enfin déjà il faut qu’elle choisisse entre Snow Patrol et Coldplay, parce qu’entre les deux sont cœurs balancés depuis des années.

Alors qu’elle est concentrée sur la route, Charlie remarque trop tard la voiture qui déboule sur sa droite. Elle n’arrive pas à l’éviter. Le choc est assez violent. Son pick up se met à faire des tonneaux, mais elle pense bien peu à l’état dans lequel il va se retrouver. Pour le moment la seule chose qui l’intéresse, c’est de ne pas mourir tout de suite.  Elle finit sa course dans un poteau électrique et autant dire que cette fois-ci sa tête cogne violemment contre l’habitable de la voiture et tout devient noir. Quand elle rouvre les yeux, elle a un sacré mal de crane. Son pare-brise est pété et elle remarque une femme à côté d’elle qui lui parle, mais pour le coup elle n’arrive pas vraiment à saisir ce qu’elle se passe. La seule chose qu’elle arrive à faire c’est à s’extirper de la voiture comme un robot. La blonde se laisse tomber sur le sol, tremblante et vraisemblablement assez choqué par ce qui vient d’arriver.

10 minutes plus tard, elle se trouve dans le camion des pompiers. Son mal de tête est toujours présent, mais elle se sent mieux. Par contre son pick-up fait la tête. Pas sur qu’il roule de nouveau. Quelle poisse, elle a pas les moyens de s’en racheter un. Quant à celui qui lui est rentré dedans, il semble avoir pris la fuite. Super… Elle n’est pas prête de réussir à faire marcher son assurance…

Malgré ses protestations, les pompiers décident de l’amener à l’hôpital. Alors qu’elle clame à qui veut l’entendre qu’elle va très bien ! Elle va juste avoir une bosse et des ecchymoses pendant quelques jours, rien de très grave ! Super… manque plus que ça. Cameron va être mort d’inquiétude quand il va savoir qu’elle a été admise aux urgences. « Merde ! » Son téléphone a dû rester dans le pick-up. Impossible pour elle de le prévenir.

Par chance…ou pas, ce n’est pas Cameron qui la prend en charge à l’hôpital. Après un IRM qui ne relève rien de grave, et une prise de sang pour vérifier qu’elle ne soit pas droguée, la blonde n’a qu’une idée en tête partir, mais le médecin n’a pas vraiment envie de la laisser filer. « Bon, vous pouvez aller chercher le Docteur Thomson ! » Qu’il vienne s’occuper d’elle, et qu’il signe surtout sa décharge pour qu’elle puisse aller chercher Candice ! Elle aurait très bien pu téléphoner… Hmm, sauf qu’elle est bien incapable de se souvenir des numéros de téléphone. Mémoire de poisson rouge quand tu nous tiens !

Finalement après quelques minutes qui lui paraissent être une éternité. Cameron finit enfin par apparaître, et vu la tête qu’il fait, on a sûrement dû lui dire qu’il allait la retrouver entre quatre planches. « T’inquiètes pas j’ai rien, juste un abruti qui m’a foncé dedans en voiture ! » Un connard plus tôt ! Il l’aurait laissé crevé comme une biche renversée par une voiture au bord de la route ! Heureusement, la blonde a eu de la chance ! « Mais je vais bien , j’ai juste un peu mal à la tête… »


✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Love is a mutual torture
avatar
Love is a mutual torture


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 5307
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: It's a Crash - Camie ✻ ( Ven 20 Juil - 17:17 )



Gonna crash, you should watch
with, CAMIE.
« Adrénaline ! » que tu cries, alors que tes bras font mille et une chose en même temps. T'es dans l'automatisme. A peine l'aiguille entre tes doigts, que tu piques. Tu regardes même pas le visage du patient. T'as pas le temps. Tu vois clairement que sa vie est en jeu, que si tu perds une demi-seconde, ça va jouait en sa défaveur. T'as pas envie qu'il meurt. Pas ici, aux urgences, pas devant les quelques membres de sa famille présente. « Préparez un bloc en urgence, il a besoin d'être opéré. » Suffit de voir le sang qui coule, sans relâche de son abdomen. Accident débile en plus. De ce que tu comprends, le père de famille taillé sa haie. Il est tombé sur sa tronçonneuse, qui par bonheur, ne marchait pas. Mais bon, ça lui a quand même ouvert le bidon et c'est pas très beau à voir. Machinalement, tu te conditionnes, tu avances droit devant toi pour aller te désinfecter les mains et bras. T'enfiles les habits nécessaires pour te protéger toi et le monsieur des microbes. Tu rejoins un autre médecin et un anesthésiste, parce que clairement, tu peux pas faire ce boulot tout seul.

Trois heures. C'est le temps qu'ils vous a fallu pour réparer le dégâts. Trois heures, c'est le temps aussi durant lequel tu as prié pour que le patient tienne le coup. C'était le cas ! Il est probablement entrain d'être monté en salle de réveil. Toi, tu marches d'un pas lent vers l'entrée des urgences pour prévenir la famille. « Monsieur Broner ? » Quelques personnes se lèvent et se dirigent vers toi. « Monsieur Broner devrait se remettre de sa chute. L'opération s'est plutôt bien placée. Nous avons dû lui mettre une poche de sang et il risque d'être assez fatigué par la suite. Vous pourrez le voir, je pense, d'ici deux - trois heures, le temps qu'il se réveille et qu'on fasse les premiers check-up. » On te remercie, on te prends même dans les bras pour certains. Ca te fait plaisir. T'as fait un bon boulot. Mais tu peux pas te permettre de te reposer. A peine tu reviens sur tes pas qu'Olivia t'appelle. Elle a besoin d'aide avec un patient qui se montre violent. Tu souffles, peu serein. Tu te rends compte en entrain dans la chambre que l'homme est alcoolisé. Un double de ton père : en plus fin et plus petit. Mais il a les même yeux rouges que lui, la même façon de parler et la même façon de frapper. Tu prends sur toi, néanmoins. Ces images raniment de mauvais souvenirs mais tu essais de faire comme s'ils n'existaient pas. Tu peux le faire. Tu prends une piqûre remplie de calmant et tu fais comme les deux autres infirmières, tu prends quelques coups sur les bras, le dos et le torse avant de réussir à le piquer. Il s'endort sur le coup. Enfin tranquille. « Attachez-le. Se sera plus sûr pour tout le monde. » L'homme n'aura que la bouche pour agir. Des mots qui font mal parfois. Quand tu sors de la chambre, tu inspires un grand coup. Bordel ... T'as l'impression que ton corps vient de passer sous un rouleau compresseur. T'as besoin d'une pause. Dix minutes, pas plus. T'as besoin de penser à autre chose qu'aux gens malades, qu'aux patients qui arrivent en catastrophes aux urgences et à ceux que tu dois encore soigner. Parfois, ça t'aiderait d'avoir des super-pouvoirs. Malheureusement, ta pause n'est pas pour tout de suite quand Olivia revient vers toi. Tu t'embarques dans quoi cette fois-ci ? « Je t'apporte pas une bonne nouvelle ... » Ah. Tu sais. Tu t'y préparais depuis ce matin. Madame Lorell est décédée. « Je te transmet le fait que Charlie Edwards a été admise à l'hôpital il y a quelques heures et qu'elle demande à te voir. » Charlie ? hôpital ? Ton cerveau fait pas de suite le rapprochement. Tu penses qu'elle est là juste parce qu'elle arrive pas à te joindre sur ton téléphone et qu'elle a un truc important à te dire. « Elle se trouve à l'accueil ? » Elle acquiesce négativement. Comment ça, non ? « Chambre 142. » Premier niveau ? Mais c'est les urgences ça ! Sans même demander plus d'information, tu te mets à courir vers le couloir te menant vers sa chambre. Tu toques à peine sur la porte, l'ouvre en grand et arrives en grande enjambée dans la chambre. Tes yeux se posent directement sur Charlie, relié de partout et bandé, installé dans le lit. Mais ? « T’inquiètes pas j’ai rien, juste un abruti qui m’a foncé dedans en voiture ! » Quoi ? Encore ? « MAIS MAIS MAIS ... » Tu t'approches du lit et lui caresse le joue. « T'as mal où ?  » Il veut absolument voir ce que les médecins lui ont fait. Il a pas confiance en tout le monde ici. « Mais je vais bien , j’ai juste un peu mal à la tête… » Commotion cérébrale. Tu penses direct à ça; « T'as passé un scanner ? Un IRM ? Ils t'ont donné quelque chose à boire ou à manger ? Pourquoi tu m'as pas demandé plus tôt ? Et ... » Et t'es coupé dans ton élan en attendant quelqu'un s'éclaircir la gorge. Tu relèves un peu la tête et voit le médecin qui s'est occupé de Charlie, attendre au bout de son lit. « Je peux voir ce que vous lui avait faite ? » « Vous savez que c'est interdit. » Mais il peut, potentiellement, le lui autoriser. Ils sont entre confrère. Tu diras rien et Charlie non plus. « J'expliquais donc qu'il n'y avait rien d'inquiétant dans l'état de santé de Madame Edwards. Néanmoins, on préfère la garder ici durant la nuit pour être sûr que l'état du bébé ne se dégrade pas. » Le bébé ? Quel bébé ? « Candice ? Y'avait Candice avec toi ? » Tu regardes Charlie, totalement paniqué par tout ce qu'il se passe. « Elle est où ? » que tu demandes au médecin, la voix déjà fragile. Les larmes vont pas tarder. « Je pense qu'il y a un problème de compréhension. Madame Edwards est enceinte. Elle est arrivé ici seule. » Heu ? Beh ? « Tu peux pas être enceinte ... » Vous vous êtes protégés tout le temps. Du moins, dans tes souvenirs.


Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 597
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy

Re: It's a Crash - Camie ✻ ( Mar 24 Juil - 19:54 )

IT'S A CRASH ✻✻✻
Charlie commençait à s’impatienter. Elle jeta un rapide coup d’œil à sa montre avant de soupirer. Voila un peu plus de deux heures qu’elle se trouvait sur son lit d’hôpital et ça commençait à faire long. Elle n’arrêtait pas de faire des vas et viens entre sa montre et le bout du couloir ou le médecin avait disparu. Espérant qu’il vienne enfin lui dire qu’elle pouvait quitter l’établissement. Quand elle apercevait un membre du personnel soignant, elle espérait que ce soit pour elle, mais à chaque fois, elle se voyait littéralement snobé. Bien sûr, en sortant avec un médecin, elle savait parfaitement que le petit monde ne tournait pas autour de sa petite personne. Sauf que plus le temps passait et plus le temps jouait contre elle. Elle devait aller chercher Candice, rentrer au ranch , s’occuper des chevaux, monter pour entraîner les jeunes chevaux. Ce n’était pas de son lit d’hôpital qu’elle allait pouvoir y arriver, elle ne possédait pas encore le don de téléportation. Quand bien même, avec sa chance légendaire, au lieu de se téléporter au ranch, elle était tout à fait capable d’atterrir en plein désert du Sahara. Enfin bref, la blonde finit par perdre patience et finit par demander qu’on aille chercher Cameron. D’accord, c’était un peu abusé, mais elle n’en pouvait plus. Dernièrement, elle était un tout petit peu monter sur ressort, une vraie pile électrique, légèrement de mauvais poils, mais chez la blonde ce n’était pas vraiment inhabituel.

Charlie se sentait comme un lion en cage. Quand Cameron arriva enfin, elle s’apprêtait à prendre ses affaires et partir comme quelqu’un de mal élevé. Quelques minutes plus tard et il serait arrivé face à un lit vide. Heureusement, elle n’avait pas encore bougé ses fesses de là ou elles se trouvaient depuis son arrivée. Parce que si ça avait été le cas, elle en aurait entendu parler pendant des heures. Cameron avait tendance à lui dire, qu’elle était un peu kamikaze sur les bords. Ce qui n’était pas tout à fait faux, vu que la blonde appréciait tout particulièrement les activités à sensation, même si elle s’était calmée dernièrement. D’ailleurs en parlant de ça, il lui tardait de refaire un stage de survie. Un qui, si possible, se passerait mieux que le précédent. En tout cas, elle ne risquait pas de l’oublier, vu comment la situation avait tourné au vinaigre avec Cameron. Aujourd’hui, c’était derrière eux, mais la blonde s’en souvenait comme si c’était hier et n’avait franchement aucune envie de le revivre. Pour dire, elle s’en voulait encore…

L’arrivée de Cameron la soulagea. S’il était là, il pourrait enfin leur demander de la laisser partir. Surtout qu’il savait très bien que la garderie n’allait pas garder Candice pendant des heures. L’assistante sociale les surveillait toujours et oublié la miss à l’école, était tout sauf une bonne idée.

« Heu…. » Elle arqua un sourcil, puis un autre. « Je crois… » Enfin elle en était pas sûre, vu la vitesse à laquelle il lui avait posé la question, il y avait de fortes chances pour qu’elle en ai manqué un ou deux. « Pas besoin de Radio, j’ai rien. Puis c’est mauvais pour la santé ! Je l’ai lu sur un article la dernière fois. » Encore un article qu’elle aurait peut-être mieux fait de ne pas lire, mais la blonde adorait ce genre de petites thèses sur le danger quotidien que représente des actions banales, comme une radio. « Non rien, puis j’ai pas faim. J’ai bien mangé avant…D’ailleurs faut racheter des Princes. » Oui, une envie subite… Elle lui avait mangé ses deux paquets en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. La prochaine fois, elle penserait à prendre un petit déjeuner. En se levant ce matin, elle ne s’était pas sentie très bien et avait préféré s’abstenir… Histoire d’éviter de vomir sur le dos de son poney. Enfin bref, tout le monde s’en moquait un peu. « J’ai juste quelques courbatures. » Rien de bien méchant, elle s’en remettrait vite. Perdue dans leur conversation, la blonde met du temps à regarder le médecin qui tente d’obtenir leur attention. Il est bête celui là… Il ne voit pas qu’il dérange ? « La nuit !!!! » Mais c’était un grand malade celui là. Ce n’est que quelques secondes plus tard qu’elle réalisa que la fin de sa phrase contenait le mot bébé. Y avait pas à dire, il était barge. « Mais non, Candice elle est à l’école ! » C’était elle qui était censée avoir perdu la mémoire pas Cameron.

Ce n’est finalement que quand Cameron prononça le mot enceinte que la blonde marqua un temps d’arrêt… Avant d’éclater de rire. « Sérieux, ce n’est même pas drôle ! » Ah là là. Y avait que Cameron pour faire des blagues pareilles. « Tu veux te venger pour la dernière fois c’est ça ? » Oui la semaine dernière quand elle avait eu la bonne idée de cacher ses princes dans une partie des écuries, ce qui avait provoqué un drame chez son beau brun. Sauf que vu la manière dont le regardait le médecin la calma rapidement. « J’ai l’air de plaisanter ? » Non Non, il n’en avait pas l’air. La blonde blêmit, mais ne savait pas vraiment si c’était à cause de l’énervement du médecin ou à cause de ce qu’il venait de lui annoncer. « Heu d’accord. » Visiblement quelque peu énervé, le médecin tendit à Cameron le dossier de la blonde. « Je te laisse gérer ! » La blonde le fusilla du regard. « Lui je peux te dire que si un jour tu veux inviter les gens avec qui tu bosses à la maison, il ne fout pas un pied chez nous ! » Que ça soit clair !

Charlie avait cette petite faculté à essayer de contourner le problème, sauf que là, elle devait bien se faire à l’évidence. « Dis-moi que c’est pas vrai… » Mais à mesure qu’elle prononçait ses mots et vu la tête que tirait Cameron en parcourant les résultats, elle avait juste envie de disparaître. Ils avaient parler d’enfants… mais pas tout de suite… Loin de là même. « Ok…bhé je comprends pourquoi j’ai envie de passer ma vie à manger… » Au moins ça lui donnait une réponse. « Ça va ? » finit – elle par demander à Cameron, finalement bien plus inquiète par ce qu’il allait en dire que par ce qui lui arrivait. C’était un sentiment assez étrange à vrai dire, elle était un peu perdue, ne savait pas du tout comment ils allaient se débrouiller, mais ce qu’elle savait, c’est que cet enfant, elle voulait le garder et pour le moment c’était l’essentiel.


✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Love is a mutual torture
avatar
Love is a mutual torture


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 5307
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: It's a Crash - Camie ✻ ( Mar 31 Juil - 17:36 )



Gonna crash, you should watch
with, CAMIE.
Durant tes heures de travail, tu ne prenais jamais le temps de regarder ton portable. A dire vrai, il se trouvait les trois quarts du temps dans ton casier. Le reste, c'était soit dans ta poche et tu oubliais sa présence, ou alors, il était resté à la maison. Peut-être que si tu prenais le temps de regarder plus souvent celui-ci, tu aurais été mis au courant plus vite de l'hospitalisation de ta petite-amie. Heureusement pour toi, on vient te prévenir de cela quand tu n'es pas occupé à faire quoi que se soit et tu peux prendre une pause pour aller retrouver Charlie. Ta peur. Gravement peur même. Ton cœur ne cesse de faire des raté et tu serais capable de le perdre dans ta course jusque la chambre. Mais il tient bon jusqu'à ce que tu puisses enfin croiser le regard de la blonde. La panique peut se lire sur ton visage mais tu fais de ton mieux pour le faire disparaître. Que sait-il passer ? Qu'ont fait les médecins ? « Heu…. » Oui ? « Je crois… » Elle croit ? Ca veut dire quoi ça ? « Tu n'étais pas éveillé ? » Tu tentes, désespéremment, de ne pas faire fonctionner ta cervelle et de ne pas commencer à déduire certaines choses. Mais si Charlie n'était pas éveillé durant qu'elle se faisait soigné, cela voulait dire qu'elle avait potentiellement un traumatisme cranien. A moins qu'elle est reçu de la morphine et que cela l'ait endormie ? Rha, tu vas devoir demander au médecin qui s'est occupé d'elle toutes les réponses. « Pas besoin de radio, j’ai rien. Puis c’est mauvais pour la santé ! Je l’ai lu sur un article la dernière fois. » Tu roules des yeux. C'est toi qui décide. Tu sais mieux qu'elle ce qui est bon pour sa santé ou non. « Tu ne mourras pas d'une hémorragie interne parce que tu n'as pas voulu faire de radio ou d'IRM. » Non mais ! « Et ça devient dangereux à partir d'une certaine quantité de radiation. Tu ne l'as pas encore dépassé, crois-moi. » Tu fais attention à ces choses là. Notamment quand tu étais du côté de la pédiatrie. Tu ne voulais pas que les enfants est plus de risque de développer quelque chose. Malheureusement, parfois, vous êtes obligés de dépasser la limite autorisée pour leur bien-être et leur santé. « Non rien, puis j’ai pas faim. J’ai bien mangé avant…D’ailleurs faut racheter des Princes. » Pour quelqu'un qui voulait ne manger que bio et vegan, elle se nourrissait pas mal de ta mauvaise bouffe. Mais, pour une fois, et parce que Charlie se trouve sur un lit d'hôpital, tu n'allais pas la rouspéter. « J'en ai dans mon casier. » Il doit t'en rester un ou deux paquets. Ça devrait suffire pour tenir jusque demain. « Je pensais que tu aimais pas ? » Sourire taquin sur le visage, tu déposes un léger baiser sur ses lèvres. « Je t'avais dit que c'était bon. Tu regrettes de pas avoir goûter avant je suis sûr. » Enfin, trêve de plaisanterie terminée. Le médecin vient d'entrer dans la pièce et donne les nouvelles. Charlie doit rester ici la nuit par rapport à l'état du bébé. « La nuit !!!! » Chut. « C'est bon, je peux m'occuper des chevaux. » Charlie lui a déjà montré comment faire. Puis, il y a Mikayla qui pourra l'aider et supporter ses questions idiotes. Par contre, ce n'est pas ce point qui le préoccupe, mais plus celui du bébé. Quel bébé ? Candice n'était pas avec la blonde quand même ? Et en quoi cela engendrerait que Charlie reste ici ? « Mais non, Candice elle est à l’école ! » Calmos. « Je tente de comprendre, Charlie ! » Son cerveau a besoin d'assimiler complètement l'information et d'arriver à une conclusion potable. Charlie serait enceinte. C'est la seule et unique possibilité qui s'offre à eux. « Sérieux, ce n’est même pas drôle ! » Ah mais tu rigoles pas. Loin de là, t'es même plutôt sous le choc. « Tu veux te venger pour la dernière fois c’est ça ? » Non. Même pas ! « Tu crois vraiment que j'irai inventer un truc pareil ? » T'es fou, con, et parfois idiot, mais bon, pas de là à dire que Charlie attends un enfant. « J’ai l’air de plaisanter ? » Heu ... Non. Il a l'air très sérieux. Voir même trop. « Heu d’accord. » Tu récupères le dossier médicale de Charlie dans la foulée. « Je te laisse gérer ! » Ouais. « Merci ! » Apparemment, le médecin fait la tête. « Lui, je peux te dire que si un jour tu veux inviter les gens avec qui tu bosses à la maison, il ne fout pas un pied chez nous ! » Ouais, ouais. « Mhm. » T'as déjà le nez plongé dans les documents. Tu lis, tu réfléchis. Tes sourcils se froncent parfois, ta langue claque contre ton palet d'autres fois. . « Dis-moi que c’est pas vrai… » Chut. T'as besoin de calme pour bien tout comprendre et ne pas dire de bêtise. Mais, jusqu'à preuve du contraire, Charlie est belle et bien enceinte. « Ok…bhé je comprends pourquoi j’ai envie de passer ma vie à manger… » Non, c'est pas une raison. « Mais ça fait trois mois que tu fais que de manger. » Non, y'a quelque chose qui cloche, c'est pas possible autrement. « Ça va ? » Tu sens la main de Charlie se resserrait contre la tienne. « C'est plutôt à moi de te demander ça. » A vrai dire, t'es incapable de dire comment tu te sens. Bien et pas bien. C'est mitigé. Tu refermes le dossier et le pose sur le siège à côté de toi. « Tu as eu tes règles y'a pas longtemps non ? » Il te semble. Charlie avait eu quelques sautes d'humeur dernièrement. « Enfin, faut demander un vraie test de grossesse. » Parce que là, t'y crois pas trop. « Ils ont déduit ça à partir d'une prise de sang mais ça peut très bien être un faux-positif. » C'est là que tu es content d'avoir choisi l'option pédiatrie à tes débuts d'étude. « Le stress qu'à provoquer l'accident, plus le stress journalier et possiblement tes hormones peuvent faire croire que tu es enceinte alors que pas du tout. Ça peut arriver, parfois. Puis si t'es dans ta période d'ovulation, y'a plus de chance que se soit ça. » Et, concrètement, tu crois véritablement que c'est ça. « Parce qu'on fait attention ... Tu prends la pilule, je me protège. Ca parait logique ce que je dis, non ? »


Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 597
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy

Re: It's a Crash - Camie ✻ ( Dim 12 Aoû - 12:38 )

IT'S A CRASH ✻✻✻
Charlie souffle, elle n’a franchement pas envie d’aller passer une radio. « Je veux rentrer à la maison, c’est tout. » Elle n’aime pas les hopitaux, en vérité elle déteste ça, rien que l’odeur lui donne envie de vomir, et autant qu’aujourd’hui, c’est pire que les autres fois ou elle est venue. C’est même étonnant qu’elle n’est pas encore couru aux toilettes, mais bon vu qu’elle a déjà vomi ce matin, c’est peut-être parce qu’elle n’a plus rien à craché. Enfin bref, il y a surement plus important que de faire une radio pour le moment. « Faut trouver quelqu’un pour aller chercher Candice. » Parce que vu comme ils sont partis, la blonde n’est pas prête de sortir de ce foutu lit d’hopital. « est ce que j’ai l’air d’avoir une hémorragie interne ? » Pas ce qu’elle sache. Et puis vu les tests qu’elle a passé, il s’en serait sûrement rendu compte. « Vu le temps que je suis là, si c’était le cas, je serais déjà morte. » dit-elle tout en roulant des yeux, légèrement agacée par la situation. Elle a l’impression que personne ne veut l’écouter, alors qu’elle est quand même celle qui a faillit se faire tuer à cause d’un chauffard. Quand elle pense qu’elle a bousillé le pick-up ça la rend malade. Heureusement qu’il était assuré, mais bon il était pas de toute jeunesse, pas sur qu’elle retrouve un avec ce que va lui donner l’assurance. Sauf que sans pickup difficile de continuer leur activité, vu qu’elles en ont besoin pour transporter les chevaux. Enfin, bref, c’était un autre souci, qu’elle réglerait plus tard, pour le moment, elle souhaitait juste quitter l’hopital.


« J’aime pas ça. »
Enfin si. « Enfin maintenant si. » Ce qui n’est pas très logique. « Y avait que ça dans le placard. » Et vu qu’elle était morte de faim, elle les avait quelque peu assassiné. « C’est pas si mauvais en fait. » Et de la bouche de Charlie c’était un vrai compliment. D’ailleurs s’il voulait aller lui chercher ceux de son casier, maintenant qu’il en parlait, peut-être qu’elle pourrait en manger un ou deux ? Histoire de se remettre de ses émotions. Charlie se met à rire… « Ouais… » Cameron s’occuper des chevaux. Il arriverait à gérer les shetlands, mais de là à rentrer au box, les étalons et compagnie… Donner le foin, les rations…elle préférait éviter qu’il finisse écraser contre un mur. « Appelle Miky, qu’elle demande à Adam. » Histoire de faire d’une pierre deux coups. Elle pouvait pas gérer le ranch toute seule, et Adam connaissait assez bien les chevaux pour l’aider. En plus ça leur permettrait d’être tout les deux. Ah ils allaient devoir la remercier, parce qu’elle en faisait des efforts pour les remettre ensemble. « Tu pourrais appeler, mon téléphone s’est fait pulvérisé dans l’accident. » Ce qui signifiait qu’elle allait devoir aussi s’en racheter un et qu’elle se trouvait pour le moment sans moyen de prévenir personne.

Si Charlie pensait en avoir assez pour la journée, il semblerait qu’un petit intrus dans son bas ventre et décidé de lui signifiait sa présence… Enceinte. Ce simple mot la terrifiait et pourtant elle devait bien dire que ça pouvait correspondre à ses vomissements et à sa nouvelle passion pour les princes. Son cerveau était en ébullition et Cameron en l’aidait pas vraiment. Faut dire qu’il était limite aussi paniqué qu’elle ce qui ne les aidaient pas à réfléchir de manière posée. « Déjà 3 mois… » Oh non, elle serait quand même pas enceinte d’autant de mois sans l’avoir remarqué ? Quoique se connaissant ça serait possible. Après tout Charlie était un petit peu à l’ouest parfois. « Oui ça va ! » Faut qu’elle le repète combien de fois. Elle va bien, mise à part qu’elle veut partir se cacher dans son lit pour un temps indéterminé. Disons qu’elle a plus peur de ce qu’être enceinte signifie qu’autre chose. Déjà qu’elle a du mal à tout gérer alors avec un bébé en plus… Et puis disons que ce n’était pas vraiment prévu. « Oui y a 15 jours… » sauf qu’elle n’avait pas été comme d’habitude. « Mais elles n’ont pas duré longtemps… » Ce qui changeait de son cycle habituel.

« Peut-être. » Bizarrement, elle ne croit pas du tout au faux positif… Disons que maintenant elle comprend un peu mieux ce qui lui arrive en ce moment. « J’ai vomi ce matin Cameron et hier aussi…. Et je te parle pas de l’envie de vomir que j’ai quand je sens du café ou pire l’odeur aseptisée de l’hopital. » Disons que ça commence à faire beaucoup d’indices qui plaident en faveur d’une grossesse. « J’ai pris des seins aussi. » Oui… même si elle avait plutôt trouvé ça cool sur le départ… Maintenant elle comprenait un peu mieux, pourquoi elle avait du mal à rentrer dans ses soutiens gorges. Elle avait mis ça sur les petits kilos pris ses derniers mois à cause de ce qu’elle mangeait, mais maintenant qu’elle y réfléchissait, ça correspondait aussi à une possible grossesse. Et autant dire que ce n’était pas vraiment ce qu’elle avait prévu. « Je peux rentrer ? » Elle avait envie de se retrouver chez elle, pas là, y avait trop de monde, c’était pas intimiste… et ça lui donnait limite envie de pleurer. Elle pouvait très bien rentrer chez elle et acheter un test de grossesse au passage. Là la seule chose qu’elle avait envie, c’était de partir d’ici…


✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Love is a mutual torture
avatar
Love is a mutual torture


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 5307
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: It's a Crash - Camie ✻ ( Dim 2 Sep - 18:04 )



Gonna crash, you should watch
with, CAMIE.
« Je veux rentrer à la maison, c’est tout. » Malheureusement, ce n'est pas toi qui aura le dernier mot. Tu pourrais la faire partie en catimini, mais dans ce cas, tu devrais rompre avec le protocole exigé par les médecins. Cette chose n'arrivera pas. Charlie devra prendre son mal en patience et passer une nuit ici. « Faut trouver quelqu’un pour aller chercher Candice. » Ouais. « Je m'en charge. » Tu sors rapidement ton téléphone et envoie un message à Olivia. Cette dernière connaissait bien Candice puis qu'elle se croisait souvent à l'hôpital. « C'est fait. » La jeune femme t'avais même déjà répondu en disant que ça ne lui posait aucun problème. Tout semblait sous contrôle. « est ce que j’ai l’air d’avoir une hémorragie interne ? » Uhm. Tu l'observe d'un peu plus près et touche même un peu son ventre. « On dirait pas ... Mais les hémorragies, c'est traîte ! Elles sont pas tout le temps visibles. » Alors tu pris pour que cela n'arrive pas. Tu serais mort d'inquiétude de la savoir au bloc opératoire. « Vu le temps que je suis là, si c’était le cas, je serais déjà morte. » Pas faux. « Me fait pas peur comme ça. » Tu souffles, déposes un baiser sur son front et continue de presser sa main dans la tienne pour te rassurer.

« J’aime pas ça. » Tu hausses un sourcil. Elle ne le fera pas à toi. Tu l'as vu, y a trois jours, manger des Princes dans la nuit, juste à côté de toi. T'avais senti l'odeur à tes narines et t'avais eu faim pendant tout le reste de ton sommeil mitigé. « Pardon ? » Charlie ne veux pas changer ses dires ? « Enfin maintenant si. » Ah ! Tu préfères ça. « Ca fait un petit moment que tu en grignotes. » T'es pas bête. Et tu fais confiance à Candice quand elle dit qu'elle en a mangé que quatre et qu'il en manque cinq. Tu conclues vite que le cinquième à été savourer par la dernière personne présente : Charlie. Surtout que Mikayla n'était pas là quand tu as pris conscience de tout ceci. « Y avait que ça dans le placard. » Naaaaaan. « Y'avait des fruits frais au frigo. » Et de base, Charlie, elle fait attention à ce qu'elle mange. « C’est pas si mauvais en fait. » Grand sourire de fierté. Enfin quelque chose qu'elle mange et que tu adores qu'elle trouve "pas si mauvais". « J'te l'avais dit. » T'es quand même heureux de cette petite victoire. Néanmoins, la blonde doit quand même passer la nuit ici et bien qu'elle aura un plateau repas, ses cheveux, eux, n'auront rien. Alors, gentil comme tu es, tu assureras l'apport de nutrition chez ces grandes bêtes. « Ouais… » Pourquoi est-elle entrain de rire de ta poire ? « Appelle Miky, qu’elle demande à Adam. » Mas tu sais le faire ! « Je sais donner à manger aux chevaux. Je vais pas les embêter pour ça. » Alors certes, t'es pas le plus d'oùé avec les bidets, mais tu arrives quand même à t'en sortir un minimum. « Tu pourrais appeler, mon téléphone s’est fait pulvérisé dans l’accident. » Bon, très bien. Tu capitules. « Juste pour ce soir, je m'en chargerai demain matin. » Et sur ce point, c'est toi qui a ton mot à dire.

« Déjà 3 mois… » trois mois ? Mais non ... T'en reviens toujours pas de l'information. Charlie, enceinte ? C'est trop tôt. Vous aviez encore rien prévu. Bien que l'idée ne te déplaisait pas, tu devais te rendre à l'évidence que tout ceci serait bel et bien compliqué à gérer. Vous aviez déjà parfois un peu de mal avec Candice. Alors un petit bébé ? C'était limité irresponsable. « Oui ça va ! » Heureusement, parce que toi, tu te sens quand même un peu patraque. T'as l'impression que le sang dans ton corps a disparu. T'as froid, tu trembles un peu. Tu fais de ton mieux pour ne rien montrer Tu ne veux pas que Charlie s'inquiète. Il arrive parfois que les hormones jouent des tours et faussent les résultats. De toute façon, elle a eu ses règles, non ? « Oui y a 15 jours… » Et bah voilà ! Ça te rassure. « Mais elles n’ont pas duré longtemps… » Mais elle les a eu quand même. « Si tu es enceinte et que tu as eu tes règles, c'est pas normal. » Tu trouveras mille et une excuses pour ne pas totalement accepter la nouvelle t'es pas prêt à y faire face pour le moment.

« Peut-être. » Comment ça ? « J’ai vomi ce matin Cameron et hier aussi…. Et je te parle pas de l’envie de vomir que j’ai quand je sens du café ou pire l’odeur aseptisée de l’hopital. » Bon, ok. Tu dois bien avouer que c'est des points assez évident que les grossesses provoquent. « J’ai pris des seins aussi. » Ton petit sourire se veux rêveur. « Ouais ... Je sais. » Pour ton plus grand plaisir. « Je peux rentrer ? » Meh. « Je te propose un deal. Je te fais une échographie pour qu'on soit fixé. Si t'es enceinte, tu restes. Si c'est pas le cas, on s'en va. » Avant même d'entendre la réponse de la blonde, tu commences à t'éloigner d'elle et sort de la chambre. Tu vas vers le bureau des infirmières, demande du gel et l'appareil, ainsi que des gants et tu apportes le tout sur un chariot. « Tu peux lever ta magnifique robe pour que je puisse faire l'examen ? » Magnifique étant totalement sarcastique car les robes d'hôpital sont vraiment extrêmement moche. Alors qu'elle s'exécute, tu te stérilisé les mains et mets les gants. Puis tu appliques le gel, allume l'appareil et regarde l'écran. « Prête ? » Toi pas trop, mais bon, tu veux pas la faire patienter. Tu bouges lentement, tentant de voir ce que tu peux trouver. « Là, c'est ta vessie. » Tu pointes une forme noire sur l'écran. « Et ça, c'est ... C'est ... C'est ... » Bug technique. T'as besoin d'être réinitialisé. « Je vais être papa ... » que tu arrives à peine à balbutier avant de voir un écran noire. T'as l'impression de mettre un temps monstre à émerger. T'as encore plus froid que toute à l'heure parce que ton corps semble coller à quelque chose. « Ah ... Ma tête. » Tu poses la main sur ton crâne et te redresse. « Oh. Ok. Je vais rester allonger au sol encore un peu. » Ca tourne encore un peu. Puis, finalement, t'es bien sûr le sol. Ça te laisse le temps de te rendre compte que Charlie a un petit bébé dans son ventre et que ce dernier a été partiellement conçu par toi.


Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 597
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy

Re: It's a Crash - Camie ✻ ( Sam 15 Sep - 0:28 )

IT'S A CRASH ✻✻✻Charlie commençait en avoir marre. Elle avait envie de rentrer chez elle et de s’écrouler dans son lit. Au moins, elle n’avait plus à se soucier pour Candice, mais malgré tout la blonde ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter. Candice savait qu’elle devait venir la chercher, si elle ne la voyait pas, elle allait forcément se poser des questions... Mais bon, cela ne servait à rien qu’elle se retourne les tripes, impossibles pour la blonde d’aller chercher la petite rousse. Cameron venait de trouver une solution et c’était le plus important. Roulant des yeux, la blonde soupire. « Tu ne penses pas que t’en fais un peu trop là ? » Des hémorragies ? Si c’était le cas, elle ne serait sûrement pas en train de tenir la conversation, mais plutôt de subir une opération au bloc opératoire. Ce qui n’était pas vraiment le cas et heureusement d’ailleurs. « Je suis là depuis plus de deux heures, arrête de t’inquiéter. » Elle le connaissait, Il était d’une nature inquiète, alors là, il devait limite être en train de s’imaginer tout les scénarios les plus mauvais pour essayer de tout mettre en œuvre pour la protéger. C’était louable, mais un peu trop... Il n’avait pas besoin d’autant s’inquiéter... Elle survivait. « Je suis désolée » murmure t’elle alors qu’il l’embrasse tendrement sur le front. Loin d’elle l’envie de l’inquiéter. Mais Charlie faisait partie de ses personnes a qui il arrive toujours quelque chose. Elle était très souvent au mauvais endroit au mauvais moment... Aujourd’hui en était une preuve flagrante, mais bon avait eu de la chance et c’était le principal.


Charlie préfère parler des princes, même si elle n’a pas envie d’avouer, sa nouvelle passion pour ses gâteaux qui ne l’ont jamais attiré. Allez savoir pourquoi, maintenant, elle est capable d’en dévorer en cachette... Le pire, c’est qu’elle en a encore envie... Si elle avait encore sa voiture et si elle avait été hors de l’hôpital, elle serait sûrement allée en acheter. Pour pas que Cameron râle en découvrant leur absence, mais aussi et surtout pour elle ! « Oui, mais j’en voulais pas. Y avait pas de cerises ! » Et sur le coup, elle avait eu une folle envie d’en dévorer... Pas de chance pour Charlie, la saison était passée... Alors elle s’était rabattue sur les princes de Cameron. «Mouais...y a meilleur quand même. » Hors de question qu’elle avoue qu’elle aimait ça. Même si ce qu’elle venait de dire était de la bouche de la jolie blonde un véritable aveu. Leur petite discussion innocente prit rapidement un tournant beaucoup plus sérieuse et stressante. A savoir la possible grossesse de la blonde.


Perdue entre la peur, l’inquiétude et la surprise. Charlie ne savait pas vraiment comment réagir. Étrangement l’idée d’être enceinte ne la dégoûtait pas tant que ça. La première chose qui lui était venue à l’esprit, à sa plus grande surprise, c’était que si elle était vraiment enceinte, elle garderait le bébé. Une grande nouveauté donc, pour Charlie qui quelques mois plus tot ne voulait pas entendre parler de bébés. Comme quoi , le brun avait une bonne – ou mauvaise – influence sur elle. « Ah bon ? » S’il tente de la rassurer, c’est raté. Manquerait plus qu’elle soit enceinte et qu’elle est fait une fausse-couche !!! L’idée lui ressert les tripes... Si c’était le cas, elle s’en serait quand même rendu compte, et puis elle ne passerait pas son temps à manger. Bref, elle en sait rien et ça commence à la faire paniquer.


La blonde roule des yeux... Mais elle finit par rire. « Sérieux ? » Il semblerait que sa petite prise de poitrine ait en effet été remarquée par Cameron. Bon faut bien avouer que ça arrange aussi Charlie qui aurait bien aimé avoir une plus grosse poitrine que la sienne. Sauf qu’il pourrait bien s’avérer que celle-ci ne soit pas due à un coup de hasard. « Tu devrais en profiter parce qu’il est possible qu’elle finisse par disparaître. » Enfin pas tout de suite, parce que si la blonde est bien enceinte, il pourra en profiter quelque temps quand même. Mais bon, sa prise de poitrine venait peut-être aussi de sa pilule ? Ce n’était pas non plus une preuve irréfutable de bébé surprise.


Soupirant, la blonde finit par accepter le deal... De toute façon, il semblerait qu’elle n’ait pas vraiment le choix. Charlie ne peut pas s’empêcher de grimacer quand il lui dépose le gel sur le vendre. C’est froid, humide, gluant, bien un truc qu’on n’a pas envie de se mettre dessus, mais bon visiblement, c’est la manière de faire. « Haha très drôle, je suis sexy en toute circonstance ! » Et c’est le cas, parce que la blonde porte en jolie tanga rouge en dentelle qui va très bien avec s’accorde parfaitement à son soutien-gorge. Disons qu’elle n’avait pas vraiment prévu de se retrouver à l’hopital en s’habillant ce matin. Cameron ne s’en rend surement pas compte, mais cette petite échographie est un vrai calvaire pour la blonde... Jusqu’à ce que le résultat tombe... Enfin pas que le résultat. Charlie n’a même pas le temps de comprendre ce qui se passe sur l’écran que le brun disparaît. « Cam ! » Pourquoi est-elle surprise, c’est bien son genre... Franchement, si un devait tomber dans les pommes, c’était sûrement plus elle. Parce qu’à ce moment précis, celle qui a un bébé qui grandit dans son ventre, ce n’est pas lui. La blonde sa laisse glisser le long de son lit pour finir par s’agenouiller à coté de son petit ami. « ça va ? » dit-elle en l’observant de la tête aux pieds. « Je crois que tu vas avoir une bosse. » Vu la marque rouge qu’il a sur le front, c’est fort probable. Un léger sourire se dessine sur les lèvres de la blonde. « Bon bhé je crois que ça veut dire que je vais rester ici cette nuit... » Et finalement peut-être qu’elle préfère, parce qu’elle a un petit peu peur de la façon dont Cam va réagir. Un bébé, ce n’était pas prévu au programme, pas tout de suite... et ce n’est clairement pas le bon moment... Mais parfois, les plus belles choses viennent justement quand on ne les attend pas. « Tu t’évanouis à chaque fois que tu annonces à une femme qu’elle est enceinte ? » Demande t’elle avec une voix légèrement amusée. Elle espère que non, ça serait le coup à les faire accoucher de trouille.


✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Love is a mutual torture
avatar
Love is a mutual torture


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 5307
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: It's a Crash - Camie ✻ ( Dim 21 Oct - 21:32 )



Gonna crash, you should watch
with, CAMIE.

« Tu ne penses pas que t’en fais un peu trop là ? » Heu ... Deux secondes, le temps que tu analyses la situation. Charlie est dans un lit d'hôpital, elle a eu un accident de voiture et toi, tu paniques sur le fait que, possiblement, les médecins qui l'ont auscultés soient passé au travers de quelque chose. « Non, je trouve pas. » T'es bien sérieux dans tes propos et dans tes pesées. On est jamais sûr de rien. « Je suis là depuis plus de deux heures, arrête de t’inquiéter. » Deux heures ? Comment est-il possible que tu ne sois au courant que maintenant ? T'as envie de rouspéter sur quelqu'un mais t'es pour le moment seul avec la blonde. « Facile à dire ... » que tu sors,. Une petite voix qui montre que même ces mots là ne suffiront pas à faire retomber le stress qui parcourt tes veines. « Je suis désolée » C'est pas sa faute. Tu le sais. Elle est prudente dans son imprudence, même si formuler ainsi, ça ne semble pas logique. Tu la connais juste suffisamment que même quand elle marche tête baissé vers quelque chose, elle a tout de même pris le temps d'analyser les alentours. Charlie et les accidents de voiture, c'est rare. Mise à part ces deux dernières fois. Elle doit avoir la poisse.

« Oui, mais j’en voulais pas. Y avait pas de cerises ! » Tu roules des yeux. « J'pouvais très bien aller en acheter. » Et même si c'était la pleine nuit. Tu fais comme tu peux pour comprendre tout ce qu'il se passe actuellement autour de toi mais c'est compliqué Ton cerveau pourtant vif de base est comme pris dans le brouillard. Epais. Froid. Y'a quelque chose qui ne colle pas à d'habitude et t'as pas les capacités de mettre le doigt sur ce qui va pas. « Mouais...y a meilleur quand même. » Nah ! Elle a justement jamais rien goûter de meilleure et c'est pour cela qu'elle mange tous tes gâteaux. « Bien-sûr. » T'as le petit sourire satisfait au bord des lèvres. Tu vas la croire, tiens.

Il est certain que tu avais remarqué la petite difference au niveau de sa poitrine. Elle semblait plus généreuse. Meme son soutien-gorge donnait l'impression d'etre trop serré. Mais t'avais mis ça sur le compte des hormones. Parfois, le simple fait d'être active sexuellement, ça pouvait changer et modifier encore le corps d'une femme.« Sérieux ? » Quoi ? Tes joues rosissent et tu n'oses pas regarder Charlie dans les yeux. « Baaah ... » tu te passes une main dans les cheveux, mal-a-l'aise. « Ça se remarque assez vite ce genre de chose. » Et oui, ce changement ne te déplaisait en aucun cas. Pour autant, tu n'acceptais toujours pas l'hypothèse que la grossesse. « Tu devrais en profiter parce qu’il est possible qu’elle finisse par disparaître. » Ou pas. Tu te mordilles la lèvre inférieure. « Meh ... Chut. » Le médecin est toujours là et il n'a pas à savoir ce genre de chose. Oh mon dieu, tu le sens te juger avec son regard de chien là.

« Haha très drôle, je suis sexy en toute circonstance ! » Nianiania. T'as encore envie de lever au ciel face à sa petite remarque. Mais tu te contiens, c'est pas le moment de jouer et de faire des blagues. C'est plutôt celui du serieux. Charlie est-elle véritablement enceinte ? Si toi, tu as des doutes, la blonde semble bien connaitre la verité. À croire qu'elle peut sentir l'enfant qui grandit en elle, alors qu'elle vient d'qpprendre la nouvelle. Mais toi, t'es toujours aussi égale à toi-meme. Tu vois sur l'écran le corps de l'enfant et ton cerveau capte difficilement l'information. Cependant, une fois qu'il a fait le rapprochement : cet enfant est le tien et tu l'a conçu avec Charlie, c'est bien trop. Tu sens tes jambes te lâcher et ton corps mou sur le sol froid. Aoutch. Ça fait mal de s'évanouir. « Cam ! » Tu ouvres les yeux, mets ce qui te semble un temps fou pour te redresser sans avoir l'impression d'avoir des étoiles qui tournent autour de toi. T'as eu l'irrespect de faire sortir du lit Charlie avec tes conneries. « ça va ? » Heu. Bah. Tu sais pas vraiment. T'es heureux, choqué, stressé et triste à la fois. Tu te sens vraiment bizarre. « Je sais pas ... » t'as fichtrement mal à la tete en tout cas, ça t'en est certain. « Je crois que tu vas avoir une bosse. » tu poses ta main sur celle de Charlie. « C'est pas grave. » T'es habitué à toujours avec mal quelque part. Et si c'est pas mal, c'est d'avoir des bleues. « Bon bhé je crois que ça veut dire que je vais rester ici cette nuit... » Tu poses, enfin, ton regard sur la beauté blonde en face de toi, accroupie. Ouais, elle va devoir rester ici cette nuit. « Tu t’évanouis à chaque fois que tu annonces à une femme qu’elle est enceinte ? » Ahow. « Je vais être papa ? » T'as comme besoin qu'on te le dise, encore et encore, pour que l'indormation monte jusqu'a ta cervelle et s'imprime en caractère gras dedans. « Mais, mais ... » Tu sais pas si tu vas hurler ou pleurer mais faut que tu fasses quelque chose. En quelques secondes Charlie se retrouve enlacée et possiblement étouffés dans tes bras et des larmes de joie roulent sur tes joues. « Oh mon dieu. Oh mon dieu. Oh mon dieu. » Tu veux crier la nouvelle sous tous les toits. Tu veux prévenir tout le monde. Tu vas être papa. Tu vas avoir ton propre enfant, avec la personne que tu aimes qui plus est. C'est le plus beau jour de ta vie, de ta misérable existence. « Mais ... Tu le veux ? » Faut que tu te ressaisisses. Charlie a toujours dit qu'elle ne voudrait pas d'enfant, tu veux pas la forcer.


Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 597
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy

Re: It's a Crash - Camie ✻ ( Dim 4 Nov - 22:15 )

IT'S A CRASH ✻✻✻Cameron s’inquiète ça a toujours été dans sa nature, la blonde le sait, mais elle aimerait qu’il le soit un peu moins, ce qui lui éviterait de stresser à son tour. Quand on est une éponge à émotions, parfois on préfère tout simplement que ceux autour de nous arrivent à se contrôler pour que ceux qu’ils ressentent ne vienne pas déteindre. Pour le coup, l’inquiétude de Cameron ne se propagea pas vraiment à Charlie. Cette dernière se sentant bien, si ce n’est quelques douleurs qui relevaient plus de courbatures qu’autres choses. Tout doucement l’espoir de rentrer à la maison pour s’étaler sur son canapé s’amenuisait. Charlie n’était pas une bourrue de travail, elle savait s’arrêtait quand il le fallait, mais elle demeurait attacher au travail bien fait et elle n’aimait pas échapper à ses taches. Micky pouvait s’en occuper, mais ce n’était pas son rôle, elle avait déjà assez de travail comme ça. Il restait Adam, mais pareil rien ne lui disait qu’il aurait le temps pour passer au ranch et s’occuper des chevaux. Restait donc son petit ami, mais malgré toute sa bonne volonté, la blonde avait du mal à lâcher du leste et à laisser Cameron s’occuper de ses pensionnaires. Ce n’était pas contre lui, parce qu’il le faisait toujours de bon cœur, mais malgré tout il n’avait pas les connaissances pour faire face à tout ce qu’il pouvait découvrir en rentrant à la maison. Ce n’était donc pas vraiment une solution, bien que pour un soir, elle ne prendrait pas grand risque.

Mais finalement tout cela n’est que secondaire quand l’idée d’un tout autre diagnostique s’impose à eux. Charlie a assez du mal à réaliser, elle ne l’avait pas prévu, pour coup c’était une surprise, mais elle hésitait encore du côté où la ranger. A savoir bonne ou mauvaise ? Son coeur penchait cependant pour la première solution, mais elle n’était pas seule à décider et avant de mettre la charrue devant les bœufs, il fallait passer par une étape de confirmation. Voir au mieux d’infirmation qui laisserait Charlie libre de manger des sushi sans craindre que cela impacte son bébé. La blonde tentait de trouver des solutions qui pourraient expliquer ces petits changements, mais plus elle y pensait et plus elle commençait à y voir clair… Une fois de plus, elle était incapable de faire comme tout le monde. Il fallait toujours qu’elle se démarque d’une manière ou d’une autre. Pendant que Cameron disparaît quelques secondes pour partir chercher l’échographe, la blonde cherche à savoir si elle a oublié sa pilule… Rien… Elle n’en a pas l’impression. Mais avec sa chance légendaire, il est bien probable qu’elle fasse partie des fameux un % de marge d’erreur. Bon le point positif c’est que Cameron allait au moins pouvoir profiter de sa poitrine pendant un certain temps... « Souris, paraît que quand tu as eu un enfant, tu la perds pas complètement ! » Mais bon ce n’était pas pour prendre des seins qu’elle voulait tomber enceinte. D’ailleurs en parlant de ça, cela serait bien de savoir une bonne fois pour toute.

Au moment ou elle voit Cameron tomber, Charlie se demande ce qu’elle a fait au bon dieu pour tomber amoureuse d’un homme pareil, mais cela est rapidement effacé par son inquiétude. Il ne faudrait pas qu’il se soit fait mal en tombant. Ils vont bien avoir assez à gérer avec un bébé, alors autant éviter que Cameron est un traumatisme crânien. Les longues secondes qui sont en train de s’écouler, sont un vrai calvaire pour la jeune femme. La seule chose dont elle a peur, c’est que Cameron ne se sente pas prêt pour assumer cette grossesse. Après tout, même s’ils se connaissent par cœur, ils ne sont pas ensemble depuis longtemps. Ils en ont parler mais au futur, pas tout de suite… Pas quand la blonde est en train de monter son entreprise et Cameron tout juste diplômé. Ça tombe sûrement pas au meilleur moment, mais est-ce que c’est vraiment important, elle n’en ai pas certaine. « Toute seule. ? » Demande t’elle toujours pas décidée à rester pour la nuit. « Même si j’ai un médecin à la maison ? » Elle est enceinte, pas mourante, si elle avait un truc si grave, ça aurait sûrement déjà commencé…

Doucement la blonde aide Cameron à se relever, attendant fébrilement le verdict, essayant à sa manière de détendre l’atmosphère… Un léger sourire se dessine sur le visage ému de la jolie blonde. « Oui en théorie, c’est comme ça que ça se passe... » Ce qui veut dire qu’elle va devenir maman… C’est normal que tout d’un coup, elle sent ses pieds se dérober sous elle. Le poids des responsabilités vient tout juste de saisir la blonde e t elle sait déjà qu’il sera éternel. Rapidement Charlie se retrouve enlacer dans les bras de Cameron. Délicatement, elle passe les siens autour de sa taille pour se blottir tendrement contre lui. Un léger sourire se dessine sur ses lèvres tandis que Cameron est suspendu à ses dernières. Hors de question de le faire languir plus longtemps. « Oui... » Même si elle sait que ça ne va sûrement pas être facile. « Je l’aime déjà. » Rajoute d’elle avant de poser délicatement ses lèvres sur celle de Cameron, visiblement aux bords de la rupture. « Va vraiment falloir que je t’apprenne à t’occuper des chevaux... » Parce que dans quelques temps, elle risque d’avoir quelques difficultés...ça par contre ça risque de l’énerver, mais bon, elle y survivra. « Sur l’écho tu as pu voir à combien de semaines, je suis ? » Hmmm, ça peut être un bon début, pour se faire une idée.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: It's a Crash - Camie ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

It's a Crash - Camie

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération