We made these memories for ourselves ✻ MISSA

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 640
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

We made these memories for ourselves ✻ MISSA ✻ ( Dim 17 Juin - 17:25 )



We made these memories for ourselves
with, MISSA.

« Oui, je le veux. » Il se souvient encore de ses quatre petits mots qu'il a prononcé, vingt-quatre heures auparavant. Il se souvient aussi du visage de Lissa, à ce moment là. Resplendissante, comme à chaque fois. Sa robe blanche mettant en valeur tout ce qu'il aimait chez elle. Et puis ses yeux ... Ses yeux trahissaient l'angoisse du moment et l'excitation aussi. Le mariage était fait. Les papiers signés. Plus aucun retours en arrière possible si ce n'est le divorce. Autant dire qu'à cet instant précis, aucun des deux y pensaient. Matthias ne quittait pas sa main gauche des yeux, ni cette bague qui y trônait fièrement. Bordel de merda. Il était marié. Il l'avait fait. Enfin, il devrait plutôt dire : ils l'avaient fait. « Acqua, patatine fritte e gelato al cioccolato. Grazie Mile. D'la pizza aussi ! » qu'il demande à l’hôtesse de l'air qui passe dans les couloirs de l'avion. Ils ont beau être proche de l’atterrissage, Lissa et Matthias sont en première classe et ont le droit à tous les privilèges. Une fois la nourriture dans les mains, le brun se jette sur sa part de pizza. Il l'observe, regarde le fromage qui coule puis se lèche les lèvres. Bordel. Elle lui donne faim. Matthias ouvre grand la bouche et prends une bouchée énorme de pizza. La pate est tiède mais ça va, elle est correcte. La sauce tomate est un pure délice et elle se marie à merveille avec les quelques morceaux de steaks qui étaient présents. Nom d'un spaghetti, la prochaine fois en Amérique, il commandera une bolognaise, il vient d'en tomber amoureux. Au loin, dans le hublot, ils commencent à deviner sa terre natale : la Sicile. L'impatience commençait à se sentir. Il allait revoir sa famille. Un an qu'il attendait ça. Un an qu'il n'avait pas pris le temps de revenir ici. Et en un an, beaucoup de choses avaient changés. Matthias récupére la bouteille d'eau, les frites pour sa femme C'est étrange de dire ça, d'ailleurs ainsi que ça glace. Ils finissent l'ensemble juste avant que l'avion n’entame sa descente. Une heure plus tard, ils ont leur valise avec eux et l'italien à récupérer les clés d'une voiture décapotable stylée. Les ritales aiment se la jouer. « Tu veux la conduire ? » Il laisse les clés se balancer devant ses yeux. « Nous avons un programme chargé, madame Di Lazio ! » Maintenant qu'il pouvait le dire, il n'allait pas s'en priver. Cheveux au vent, il guide la blonde pour arriver jusqu'a une demeure pas loin de Syracuse. Elle donne sur la plage, à une piscine intérieure et extérieur et surtout, un immense lit qui pourrait acceuillir dix personnes. « Bienvenue chez toi ! » Il lui avait dit qu'elle avait des propriétés à son nom, cette dernière en faisait partie. « Les clés sont ... Quelque part par là. » Il montre un tas de fleurs. « J'ai oublié où j'avais demandé de les cacher enfaite. » Il se gratte la tête, consulte rapidement ses SMS pour être sûr ne pas y trouver un indice. « T'sais quoi ? On va aller attendre sur la terrasse. Je vais appeler mon grand-père, il a un double. » Ni une, ni deux, il a le portable collait à l'oreille et il avance vers la terasse. Mais il s'arrete brusquement en voyant la baie vitrée ouverte et un homme âgé qui attends sagement sur une chaise, cocktail à la main. « Nonno ! » Son grand-père était là. Par chance, il savait parlé anglais, bien que son accent trahissait fortement ses origines.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 877
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: We made these memories for ourselves ✻ MISSA ✻ ( Ven 27 Juil - 17:46 )



we made these memories for ourselves.
lissa valentine & matthias di lazio ※ missa

“ We don't lose friends, we just learn who our real ones are. ” ― IDK.

Lissa n'aurait jamais cru ça possible, mais pourtant c'est officiel : la blonde est mariée. Après trois demandes en mariage refusé, la blonde a elle-même demandé en mariage Matthias et aussi surprenant que cela puisse paraitre il a accepté de l'épouser. En réalité ce mariage n'est qu'une façade, un bout de papier permettant à Lissa ne de pas avoir à comparaître contre Matthias si jamais il venait à être arrêter. C'est en effet la raison première, mais ce n'est pas tout. Matthias c'est l'homme de sa vie depuis de nombreuses années maintenant. Elle n'aurait jamais cru qu'un simple cours de soutien aurait pu changer sa vie de cette façon et pourtant Matthias avait révolutionner son monde. Dix ans plus tard (si les calculs de Sonia ne sont pas faux) ils étaient mariés. Lissa n'avait toujours pas trouvé le courage de lui avouer à voix haute ces trois petits mots qui définissent l'amour, mais elle avait trouvé le courage de lui dire qu'elle le voulait jusqu'à la fin de ses jours #LaLogiqueBlonde. La cérémonie n'avait pas été gigantesque c'était plus quelque chose de privé qui convenait parfaitement à la blonde. Et voila qu'ils étaient désormais dans l'avion pour leur voyage de noces. Et c'était sans surprise que la destination était la Sicile, la terre natale du rital à ses côtés. Si la blonde avait déjà été en Italie avec Matthias, ils n'avaient jamais pourtant explorer cette partie du pays, alors elle était impatiente de faire la touriste de base.  Lissa a beau écouter Matthias parler italien des millions de fois par jour, elle est toujours passionné par l'accent qu'il prend à chaque fois qu'il ouvre la bouche. Il pourrait lui raconter tout et n’importe quoi, elle boirait quand même ses paroles. Cependant quand elle voit revenir l'hôtesse de l'air avec des frites, elle est aux anges. Elle est joie et embrasse les lèvres de Matthias qui ont encore le goût de la pizza qu'il vient de dévorer. Lissa ne sait toujours pas si c'est un geste normal d'embrasser Matthias de cette façon, mais ils sont mariés maintenant alors à quoi bon se priver ? C'est ainsi qu'un couple marié doit se comporter non ? Une fois l'avion à terre et eux également, ils récupèrent leurs valises respectives et la blonde suit aveuglement le brun jusqu'à une voiture. « Tu veux la conduire ? » Comme si, elle allait dire non. Elle n'attend pas une seconde et lui prend les clés des mains. « Rouge sérieusement ? » Cela ne l'étonne pas, encore moins que le logo du cheval sur le capot. « Tu n'es pas un italien pour rien. » Promis c'est la seule fois du voyage que Lissa le nargue sur ses origines. Elle dépose brièvement un baiser sur sa joue avant de prendre place dans le bolide rouge. « Nous avons un programme chargé, madame Di Lazio ! » Madame Di Lazio. C'est étrange. Elle n'a pas l'habitude. « Très bien, monsieur Di Lazio. » Même si elle soutient que Monsieur Valentine ça aurait plus de classe. Malgré tout, la jeune femme suit les directions de son mari qui s'est prit pour un GPS vivant. Au bout d'un petit moment, ils arrivent enfin à destination. Lissa ignore où ils sont, mais c'est magnifique. Une fois la voiture à l'arrêt, ses yeux ne cessent d'être éblouit par la beauté qu'offre le paysage. « Bienvenue chez toi ! » Chez elle ? Comment ça, chez elle ? « Tu m'as acheté une maison ? » Elle va tombé dans les pommes. « C'est pas vraiment ce que j'avais en tête comme cadeau de mariage mais d'accord très bien. » A défaut de le rembourser, elle lui fera l'amour toute la nuit. « Les clés sont ... Quelque part par là. » Par là ? C'est assez vague comme réponse. « On devrait vraiment arrêter de faire des escape game ensemble, ça te monte à la tête. » Sauf que cette fois, ce n'était pas pour s'échapper mais plus pour pénétrer dans une pièce. « J'ai oublié où j'avais demandé de les cacher enfaite. » AH ! Bravo Matthias. Donc ils font comment ? « T'sais quoi ? On va aller attendre sur la terrasse. Je vais appeler mon grand-père, il a un double. » Très bien. La blonde suit toujours son brun de très près, tout en ayant le regard qui observe les alentours, toujours autant amoureuse de ce qu'elle voit. « On ne va pas le déranger, tu es sûr ? » Il a peut-être une partie de cartes en cours, sait-on jamais. « Nonno ! » Qui est Nonno ? Lissa fronce un peu les sourcils, mais Matthias semble connaitre l'homme vu la façon dont il s'enlace. La blonde s'avance à son tour pour tendre sa main vers l'inconnu face à elle. « Buongiorno, Io sono la moglie di Matthias. » Fallait bien qu'elle connaisse quelques mots en italien et se présenter c'était suffisant. Mais la blonde n'a pas eut le droit à un serrage de mains mais à une étreinte également. Et elle se sent stupide l'instant suivant quand l'homme se met à parler anglais et qu'il annonce être le grand-père de Matthias. Tout ce qu'elle espère c'est de ne pas avoir fait de bourde en annonçant être la femme de Matthias. Étrangement non parce qu'il semble même heureux de voir le petit couple ici même et leur souhaite des vœux de bonheur. « Oh qu'est que c'est ? » demande Lissa en pointant du doigt le cocktail que le grand-père de Matthias a laissé sur la table. Celui-ci lui indique que c'est un alcool d'ici mais que Lissa ne peut pas en boire. « Ah bon, pourquoi ? » C'est pas pour les femmes ? Lissa c'est une américaine, c'est une sur-femme ! Mais voilà qu'elle manque de s'étouffer quand elle entend la raison. « Non mais non, je ne suis pas enceinte ...  Non incinta ! » Qui a mit des idées comme celle-ci dans la tête de cet homme. « Excusez nous, je vous l'embarque deux petites secondes. » Elle montre même deux de ses doigts avec un grand sourire et attrape le bras de Matthias pour le tirer un peu plus loin. « Rassure moi tu n'as pas dit à ta famille qu'on s'était marié parce que j'étais enceinte ? » Oui parce que ça, ça n'était pas prévu dans les termes du mariage.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 640
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: We made these memories for ourselves ✻ MISSA ✻ ( Mar 31 Juil - 17:32 )




We made these memories for ourselves
with, MISSA.
L'italien est possiblement l'homme le plus heureux du monde entier, voir meme de l'univers. Sa meilleure amie est desormais sa femme et ils volent à travers les nuages, direction l'Italie. Son pays. Plus précisément la Sicile. Matthias connaissait son île par coeur et ceci, même s'il n'y résidait plus. Il recuperait toujours les nouvelles informations grâce à son grand-père qui profitait de la vie, là-bas, dans une maison qu'il s'était payé avec l'argent du mauvais business. Lissa n'aurait jamais pu le découvrir. Elle aurait supposé que la famille Di Lazio avait pas mal de ressource au niveau du porte-monnaie. Apres plus de six heures d'avion, ils atterrissent enfin. Les deux jeunes mariés récupèrent leur affaire et se dirige vers leur voiture de location. « Rouge sérieusement ? » Quoi ? C'est une jolie couleur. « J'avais envie de fantaisie. » Puis, c'est la couleur de base de ces voitures là. « Tu n'es pas un italien pour rien. » Le brun fronce les sourcils. Il comprends pas. « Pourquoi ? » Si c'est parce qu'il aime mettre en avant les entreprises italiennes, il ne va rien nier. Il est fière de ce que son pays arrive à faire et s'il peut clairement le mettre en avant, il ne va pas dire non. « Moi j'aime bien ! » C'est le plus important. De toute façon, Matthias n'a pas envie de changer la réservation. Alors il met les valises dans le coffre, donne les clés à sa blonde favorites et lui sert de GPS. « Très bien, monsieur Di Lazio. » Euh. Est-ce normal que ça sonne étrange à ses oreilles ? « Tu veux pas continuer à dire Matthias ? » Ou Matt. Ou peu importe ce qu'elle souhaite, tant que c'est pas monsieur. « Monsieur, ça me fait penser à l'université. » Oh. D'ailleurs, RIP à toutes ces demoiselles qui seront meurtris de voir une bague à son doigt. Il risque de faire beaucoup moins de charme et de se faire moins draguer. L'annee prochaine risque d'être changeante donc. Enfin, le brun n'a pas le temps de penser à tout ceci étant donné qu'ils sont arrivés à leur lieu de destination. Une immense maison qui surplombe les alentours. Un cadre exceptionnel pour la femme exceptionnel qu'il connait. « Tu m'as acheté une maison ? » Il a le droit de pouffer de rire ? Oui. Allez. « Toi, t'as pas lu entièrement les papiers de mon avocat. » Lissa aurait appris que ce n'était pas une maison qui lui appartenait, mais vingt-sept. Une maison par année de vie, distrivué aux quatre coins du monde. « Celle là est une des premières que j'ai acquis en ton nom. Je l'aimais bien. » Il trouvait qu'elle lui ressemblait. Simple. Naturelle. Autonome. Tout cela comme Lossa. « C'est pas vraiment ce que j'avais en tête comme cadeau de mariage mais d'accord très bien. » Elle aurait aimé autre chose ? Matthias peut se débrouiller pour lui offrir ce qu'elle désire. « Tu aimes pas, c'est ça ? » Si elle lui dit oui, ça le rendrait triste. Ouais, ça risque de l'attrister bien plus qu'il ne le voudrait. « Tu t'attendais à quoi ? » Il veux savoir. Il veux se rattraper. Enfin, pour le moment, il va surtout se concentrer et tenter de retrouver l'endroit où se trouve la clé. Sans ça, ils ne pourront pas entrer. Et s'ils ne rentrent pas, ils devront dormir dans la voiture rouge et italienne. « On devrait vraiment arrêter de faire des escape game ensemble, ça te monte à la tête. » Mais non, c'est cool. Drole. Ça passe le temps. Puis ils gagnent souvent ! « Ma tete va très bien. » Malheureusement, Lissa a doublement raison. Il est incapable de remettre la main sur cette foutue clé. Il va donc devoir appeler quelqu'un pour qu'il vienne lui apporter le double. « On ne va pas le déranger, tu es sûr ? » Ça ne va pas le déranger. Le coup de fil risque juste d'être long alors ils feraient mieux de se diriger vers la piscine pour se poser un peu. Matthias ne dira pas non pour piquer un plongeon. « T'en fais pas pour ça. » Néanmoins, l'italien n'aura même pas le temps de sortir son portable qu'il voit son grand-père sur la terasse. Par Jupiter. Qu'est-ce qu'il lui avait manqué ! Matthias court dans ses bras. Ah, son Nonno. C'est un peu son papa. La blonde ne tarde pas à les rejoindre et il la laisse se présenter elle-même. C'est que Lissa commence à se débrouiller en italien. « Buongiorno, Io sono la moglie di Matthias. » Parfait. C'est qu'elle est douée. Son grand-père la prends aussi dans ses bras. Puis, il propose du vin. Le sien, qui vienne de ces vignes. C'est qu'il en est fière, le grand-père. « Oh qu'est que c'est ? » « Du vin blanc. » qu'il réponds, sourire aux lèvres. Et bien que Matthias a droit à un verre, lissa, elle, essuis un refus. « Ah bon, pourquoi ? » Heu ... Oopsie. Il a oublié de lui préciser quelques petits trucs. « Non mais non, je ne suis pas enceinte ... Non incinta ! » Merda. « Lissa ... » Le brun se passe une main dans les cheveux, plutôt stressé. « Excusez nous, je vous l'embarque deux petites secondes. » Avant de disparaitre dans la maison, il fait un signe pour dire que tout va bien. « Rassure moi tu n'as pas dit à ta famille qu'on s'était marié parce que j'étais enceinte ? » Bien-sûr que non. « Et bien ... » Comment expliquer tout ceci. Matthias passe pas tous les stades : stress, anxiété, peur, et meme de la colere envers lui-même. « Bon ok, arrête de faire tes yeux de méchantes, je vais tout t'expliquer. » Matthias, il a pas de couille quand ça concerne Lissa ou Sofia. Elles peuvent faire n'importe quoi de lui. « Il est possible que j'ai dit que tu étais enceinte à mon grand-père, parce qu'il est vieux-jeu et qu'il aurait pas compris la véritable raison. » Grand sourire pour se faire pardonner. Elle peux pas lui en vouloir. A moins que ... « OK. C'est bon. Je lui dis que t'es pas enceinte. » Il leve les mains en l'air, se rendant complètement. « S'il est triste se sera ta faute, je tiens à la préciser. » Ou comment rejeter la culpabilité sur quelqu'un d'autre. « Allez, souris, tu vas goûter du vin. » Et, au lieu de l'embrasser tendrement, il lui ébouriffe les cheveux et part rejoindre son Nonno. Pour des raisons de compréhension, il parle en anglais. Son grand-père le comprends et le parle un peu. Lissa ne se sentira pas à l'écart comme ça. « Nonno, j'ai oublié de te dire que ... » Il lance un regard à la blonde. Oh, et puis zut, il veux pas faire de la peine. « Lissa a fait une fausse couche. Tu peux lui servir un verre. » Son grand-père se dirige vers la blonde, pose une main sur son ventre et récite une prière en italien, les yeux fermés. Une discussion silencieuse s'installe entre les deux mariés. « Je pouvais pas dire la vérité. » qu'on peut lire sur ses lèvres. « Boude las, t'aurais fait pareil. » Qu'il finit par dire avant de sourire, son grand-père revenant sur ses pas pour servir un verre à sa fiancée. « Nom d'un temple de Jupiter, t'as prévu la mozzarella. Nonno, t'es le meilleure ! » Matthias continue sa petite visite et à trouver la cuisine remplie de bonne chose à déguster. Il chope même une part de melon et le déguste. « Heu ... Lissa ? » Matthias vient d'ouvrir la mauvaise porte. Son grand-père avait acheté tout et n'importe quoi pour le futur bébé et il avait tout entreprosé dans une des nombreuses salles. « on est dans la merda jusqu'au cou. Il va pas nous lâcher jusqu'a ce que tu fasses un bébé. »


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 877
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: We made these memories for ourselves ✻ MISSA ✻ ( Sam 11 Aoû - 14:13 )



we made these memories for ourselves.
lissa valentine & matthias di lazio ※ missa

“ We don't lose friends, we just learn who our real ones are. ” ― IDK.

Si on lui avait dit il y a cinq ans qu'elle serait actuellement mariée à Matthias, Lissa aurait rit, très fort même. Pourtant, aujourd'hui, elle avait la bague au doigt et elle était même en direction de sa lune de miel. La Sicile était apparue comme une évidence et depuis le nombre d'années que Matthias lui en parlait, il était temps qu'il lui fasse visiter sa terre natale. Si l'avion est maintenant au sol, ils ont besoin d'un nouveau moyen de locomotion pour se rendre jusqu'à la dernière étape de leur voyage. « J'avais envie de fantaisie. » Une Ferrari rouge ? C'est pas vraiment de la fantaisie, selon Lissa c'est juste un truc d'Italien. « Pourquoi ? » Il ose lui demander pourquoi ? Vraiment ? Lissa, elle est amusée. « Un italien dans une ferrari rouge, en Italie. Ça ne fait pas trop clicher ? » Lissa, elle pensait voir ça uniquement dans les films mais Matthias semble continuer de toujours la surprendre, même après dix longues années d'amitié. « Moi j'aime bien ! » « Moi aussi, rassure toi. » Puis de toute façon, elle n'a pas envie de créer une troisième guerre mondiale. Elle ne veut pas que Matthias boude, elle veut juste passer de bonnes vacances avec lui. « Tu veux pas continuer à dire Matthias ? » Elle n'a pas le droit de l’appeler Monsieur Di Lazio ? C'est pourtant son nom. Ah non, elle oubliait. « Tu préfères Monsieur Disney ? » Lissa se pouffe de rire. A chaque fois qu'elle pense à ce nom de famille qui est le sien, elle n'arrive pas à garder son sérieux. « Monsieur, ça me fait penser à l'université. » C'est donc pour ça. Elle comprend mieux. « Je peux me faire passer pour l'une de tes étudiantes si tu veux. » Il n'y avait pas de sous-entendu là-dessous ou peut-être bien que si. « D'ailleurs, je dois me préparer à être haït par l'ensemble de tes étudiantes ? » Parce que c'est elle, la Madame Di Lazio maintenant. Quand ils arrivent enfin à bon port, Lissa est conquise par la maison qui se trouve devant ses elle. Elle est cependant surprise d'apprendre qu'elle lui appartient. Mais pourquoi il rit ? « Toi, t'as pas lu entièrement les papiers de mon avocat. » Pourtant si, enfin ... « J'étais fatiguée alors c'est possible que j'ai lu en diagonale ... » Et c'est une avocate qui le dit, bravo ! Il y avait juste trop de pages. « Celle là est une des premières que j'ai acquis en ton nom. Je l'aimais bien. » Il dit ça comme Lissa qui va acheter une baguette de pain. « Tu aimes pas, c'est ça ? » Pas du tout. « Non, non c'est pas ça Matthias. » C'est juste qu'elle ne s'attendait pas à ça ... « Tu t'attendais à quoi ? » Elle ne sait pas trop en fait, c'est un peu compliqué. « A rien en particulier. Mais je ne vais pas me plaindre, c'est un très beau cadeau. » Même plus que très beau. « Merci. » Elle profite même de l'instant pour passer ses bras au dessus des épaules de Matthias avant d'embrasser ses lèvres. « Tu ne cessera jamais de me surprendre. » Comme maintenant qu'il est incapable de trouver les clés pour pénétrer dans cette sublime villa. « Ma tête va très bien. » Sauf que Lissa n'est pas aussi certaine que lui, ils font trop d'Escape Game en ce moment. Matthias la rassure en l'informant qu'il a un joker dans sa manche, son grand-père. Grand-père qu'ils découvrent quelques minutes tard tranquillement sur la terrasse en train de boire. OKLM papi. Lissa est vite accueillit comme un membre de la famille, elle ne s'attendait pas à une étreinte aussi spontanée mais ça la séduit, comme elle est séduite par le verre d'alcool qu'il tient dans sa main. « Du vin blanc. » Oh ! Lissa en salive d'avance. Elle rêve de ce vin blanc maintenant. Sauf que le soucis, c'est que le Nonno, il pense qu'elle est enceinte. Pourquoi pense-t-il cela ? Et quand elle croise le regard de Matthias, elle comprend. Elle prend Matthias en aparté, elle a besoin de savoir. « Et bien ... » Elle attend. Lissa ne le quitte pas des yeux, elle veut connaitre le fin mot de l'histoire. « Bon ok, arrête de faire tes yeux de méchantes, je vais tout t'expliquer. » C'est qu'elle taperait presque du pied Lissa, mais elle va faire la patiente et attendre ce que son mari va lui expliquer. « Il est possible que j'ai dit que tu étais enceinte à mon grand-père, parce qu'il est vieux-jeu et qu'il aurait pas compris la véritable raison. » Pardon ? « Tu as de la chance Matthias que ton grand-père soit dans la pièce d'à côté, sinon j'aurais hurler. » Et elle l'aurait peut-être tuer, ce qui aurait été l'un des mariages les plus court de l'histoire. « Donc tu lui as dit qu'on se marier parce que j'étais enceinte ? Mais je passe pour quoi moi maintenant ? » Vraiment, Lissa elle ne comprend pas pourquoi il lui fait ça. « Tu n'aurais pas pu dire simplement qu'on était amoureux et qu'on avait envie d'être ensemble ? » Chez Lissa, c'était l'explication la plus simple. « Et efface moi ce sourire ! » Elle le pointe même du doigt. « OK. C'est bon. Je lui dis que t'es pas enceinte. » En même temps, elle n'est pas enceinte. « Merci ! » Lissa est toujours furieuse, mais elle tente de se calmer. « S'il est triste se sera ta faute, je tiens à la préciser. » Grrrrr, elle va l'étriper ! « Allez, souris, tu vas goûter du vin. » Un point pour le mammouth ! Lissa sourit et elle se met à râler à l'instant même où ses cheveux font désormais la guerre à cause de lui. La blonde suit son brun en rejoignant la pièce principale afin de retrouver le grand-père de Matthias. « Nonno, j'ai oublié de te dire que ... » Que Lissa n'est pas enceinte. « Lissa a fait une fausse couche. Tu peux lui servir un verre. » Elle va officiellement le tuer. Lissa n'a même pas le temps de réagir que le viel homme se dirige vers elle en posant une main sur son ventre en récitant quelques mots en italien. Si Lissa avait des rayons laser dans les yeux actuellement, elle aurait tuer Matthias. Elle lui fait un signe avec sa main, la passant sous sa tête, traduction : c'est un homme mort. « Je pouvais pas dire la vérité. » « Je vais te tuer. » Littéralement. « Boude pas, t'aurais fait pareil. » Certainement pas, parce qu'elle n'aurait pas mentit. Quand l'homme finit sa prière, Lissa lui sourit. Que pouvait-elle faire de plus ? « Je vais bien, vous en faites pas. Matthias prend soin de moi. » La blonde ne savait pas vraiment quoi dire de plus. Elle n'allait pas avouer que tout ça n'était qu'un mensonge de son petit-fils. Et voilà que quelques secondes plus tard, elle avait un verre dans la main. « Je suis jalouse, on n'a pas ça en Amérique. Il est vraiment buono. » Et Lissa ne dit pas ça parce qu'elle est en Italie devant le grand-père de son mari, elle le pense réellement. « Nom d'un temple de Jupiter, t'as prévu la mozzarella. Nonno, t'es le meilleur ! » Oh parce qu'en plus, il y a du fromage. Elle est au paradis en fait. La blonde ne cesse d'avoir les yeux partout, elle observe les plafonds, les murs et la décoration. C'est un style très méditerranéen, qu'elle apprécie beaucoup. « Heu ... Lissa ? » La blonde se rapproche de son mari et elle tombe des nues en voyant à quoi ressemble la pièce. Elle n'était pas prête ... « On est dans la merda jusqu'au cou. Il va pas nous lâcher jusqu’à ce que tu fasses un bébé. » Déjà que le mariage ça n'était pas quelque chose qui était dans ses projets, le bébé ça l'est encore moins. « Alors oui mais Matthias, on ne va pas faire un bébé pour faire plaisir à ta famille. » Hors de question. Son utérus, il n'est pas prêt à accueillir un bébé pour le moment. « Tu ne vas pas me faire croire que tu veux un bébé maintenant ? » Parce que là, elle tombe dans les pommes. « Nonno ... enfin il s'appelle comment ton grand-père ? » Elle ne peut pas l'appeler Nonno, enfin si elle peut ? Qu'importe l'homme vient d’apparaître et il se sent presque confus que le couple soit tombé là-dessus et Lissa se sent encore plus mal à l'aise. « C'est rien, c'est rien ... C'est juste que c'est encore trop récent ... Le bébé ... On le voulait tellement avec Matthias. » N'est-ce-pas ? Elle lui donne même un petit coup pour qu'il joue le jeu également. « On avait même déjà choisit un prénom ... » C'est lui avait commencer, Lissa ne fait que s'enfoncer plus profond avec Matthias. « Vous devriez venir nous voir à Cap Harbor quand on se sera installer. » Ou ils continueront à vivre chacun de leurs côtés ? « Je vais vous reprendre du vin parce que vraiment, il est délicieux. » Et ça lui permet de s'échapper aussi un peu de cette conversation de bébé. Une fois son verra à nouveau plein, le regard de la blonde continue de se perdre sur les murs de la villa. Elle veut en voir plus. « On a une douche à l'italienne aussi ? Ou c'est juste un mythe et c'est un nom qu'ils ont donner banalement à une douche chez nous ? »


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: We made these memories for ourselves ✻ MISSA ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

We made these memories for ourselves ✻ MISSA

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération