things can be change ✻ maxena

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 412
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : mats god husband hummels
›› Schizophrénie : Louise Hernandez (Tatiana Maslany) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).

things can be change ✻ maxena ✻ ( Mer 20 Juin - 10:47 )


Helena & Maximilian

A worried man with a worried mind. No one in front of me and nothing behind. There's a woman on my lap and she's drinking champagne. Got white skin, got assassin's eyes. I'm looking up into the sapphire tinted skies. I'm well dressed, waiting on the last train. Standing on the gallows with my head in a noose. Any minute now I'm expecting all hell to break loose.



La vie du jeune homme était une nouvelle fois en train de prendre un tournant, un virage à 180 degrés. A croire que c'était vrai ce qu'on disait, quand on avait touché le fond, la seule chose qu'on pouvait faire, c'était remonter la pente. Et tout ça, c'était grâce à Helena.

Oui, le jeune homme n'aurait jamais cru cela possible et pourtant, tout était parti d'elle. Elle l'avait convaincu qu'il n'était pas si mauvais que ça, qu'il pouvait se battre pour récupérer sa fille. Et à partir du moment où elle lui avait foutu cette idée en tête, le jeune homme n'avait plus arrêté d'y penser. Si bien qu'il avait fini par se laisser convaincre de la laisser passer quelques coups de fil. Et sans qu'il ne comprenne quoi que ce soit à ce qui lui arrivait, le jeune homme se retrouvait dans un avion pour Berlin, dans le but de rencontrer un avocat réputé, qui allait l'aider. Comme ça. Juste parce qu'il devait un service à Helena. Maximilian aurait pu le payer ceci dit, ce n'était pas la question. Et ce n'était pas non plus ce qui l'intéressait. Ce qui l'intéressait en revanche, c'était ce que cet homme avait à lui dire. En attendant l'arrivée de l'allemand dans son pays natal, Maître Müller avait prit la liberté d'engager un enquêteur, qui avait découvert des choses intéressantes. Déjà, cela faisait bien longtemps que son ex-compagne ne vivait plus à Munich et que personne dans son ancien entourage ou dans celui de l'ancien footballeur ne savait où elle était passée. Mais lui, il l'avait retrouvé. A vrai dire, ce n'était pas si surprenant. Originaire de Hambourg, la jeune femme était retournée chez elle. Rien de bien intéressant. Ce qui l'était en revanche, c'était qu'elle n'était pratiquement jamais chez elle. Souvent appelée à l'étranger pour son travail, la jeune femme préférait laisser sa fille chez elle, parce qu'une mannequin avec un enfant, ce n'était pas vendeur selon son agent. La petite Greta, qu'il n'avait jamais vu, se retrouvait donc ballottée tantôt chez ses grands parents, des gens beaucoup trop vieux pour s'occuper d'un si petit bébé et tantôt chez des amis, jamais les mêmes. Son avocat n'avait donc eu aucun mal à demander une audience en urgence concernant la garde de l'enfant. La première journée avait été plutôt pauvre en rebondissements, si ce n'était qu'il avait été établi que son ex avait fuit alors qu'elle était encore enceinte et que depuis le début, elle l'avait interdit de voir sa fille. L'avocat adverse avait bien tenté d'accuser Max d'être responsable de la situation puisqu'il s'était drogué et qu'il était parti vivre aux États-Unis. Son avocat n'avait pas tardé à rétorquer qu'il avait été blanchi dans cette affaire de dopage et qu'il était parti aux États-Unis pour se rapprocher de sa cousine et qu'il avait une situation stable désormais. Heureusement par contre qu'ils n'avaient pas appelé Georgette comme témoin de moralité, sinon ils auraient été dans la merde. Après quoi, il avait été autorisé à voir sa fille, en présence d'une assistante sociale. Il avait eu l'impression que son cœur allait exploser la première fois qu'il avait vu ses jolies boucles brunes. Elle lui ressemblait bien plus qu'elle ne ressemblait à sa mère. Quand il lui avait dit qu'il était son papa et qu'elle avait posé ses petites lèvres sur sa joue, il avait littéralement cru qu'il allait mourir de bonheur. Les jours suivants avaient été aussi riches en émotion. Cela ne lui plaisait pas de laver son linge sale en public, mais maintenant qu'il avait vu sa petite, il était hors de question qu'elle ne reparte pas avec lui. Pendant les quelques jours de procès, il avait même accepté que sa mère vienne le soutenir. Il ne lui avait plus parlé depuis cette histoire avec son père, mais elle était une grand-mère et elle aussi avait été privée de sa petite fille. Finalement, le verdict tomba. Les éléments à charge avaient permis qu'on lui accorde la garde exclusive de la petite. Il avait manqué de s'évanouir quand il avait entendu le verdict. Bien entendu, il était mis à l'épreuve et il avait passé les deux semaines suivantes à voir sa fille chaque jour dans des horaires restreint, en compagnie d'une assistante sociale. Mais comme ça s'était bien passé, on lui avait accordé le droit de partir. On a gagné avait-il envoyé par sms à Helena. On. C'était leur victoire. Elle était peut-être à l'autre bout du monde pour l'instant, mais elle faisait partie de cette victoire. Elle en était même à l'origine. Alors, quand il avait été autorisé à quitter le pays avec sa petite fille, Maximilian n'imaginait personne d'autre pour les ramener à la maison qu'Helena. Il aurait pu demander à Georgiana, qui ne cessait de s'enthousiasmer pour la nouvelle, mais c'était grâce à Helena que tout cela avait été possible. Il faisait déjà nuit quand l'avion se posa en Caroline du Nord. Avec le décalage horaire, Greta avait déjà sombré depuis longtemps et elle ronchonnait quand il la porta pour sortir de l'avion. Entre sa valise, les affaires de l'enfant et la petite dans ses bras, il ressemblait à s'y méprendre à un mulet, en marchant dans les couloirs de l'aéroport. Arrivé dans le hall, il ne tarda pas à repérer Helena, qui se repérait de loin, vu sa préstence. Arrivé devant elle, il ne savait toutefois pas comme agir, d'autant plus qu'il était un peu surchargé. « Salut », fit-il bêtement, avant de déposer maladroitement un baiser sur sa joue. Il l'avait tenue régulièrement au courant ces derniers jours et pourtant il avait toujours l'impression qu'il allait se réveiller et qu'on allait lui dire que c'était une blague. « Merci d'être venue nous chercher », ajouta-t-il. A vrai dire, merci pour tout le reste, ça aurait été plus approprié. Mais pour l'heure, l'allemand n'avait pas les idées en place. « Je te présente Greta », fit-il finalement en se tournant pour lui montrer le visage de la petite qui dormait et bavait dans son cou. Fut un temps, il aurait trouvé cela dégouttant, mais pas aujourd'hui. Il trouvait ça trop mignon. Max était déjà devenu un papa gâteau.



NEVER LET YOU DOWN
I hate to turn up out of the blue uninvited but I couldn't stay away, I couldn't fight it. I had hoped you'd see my face and that you'd be reminded that for me it isn't over. Never mind, I'll find someone like you. I wish nothing but the best for you too. Don't forget me, I beg I'll remember you said, "sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/08/2017
›› Commérages : 156
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Elodie Yung
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ☼ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ☼ Pio Esposito (Aaron Tveit) ☼ Martin Palmer (Ben Barnes) ☼ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ☼ Oscar Pierce (Matt McGorry) ☼ Grayson Shield (James McAvoy)

Re: things can be change ✻ maxena ✻ ( Lun 25 Juin - 18:24 )












Aussi étonnant que cela puisse paraître, j'avais passé la plupart de mon temps avec Georgiana cette dernière semaine. Encore plus étonnant, je n'avais eu aucune envie de la tuer, ni de lui rentrer dans les plumes. Est ce que je m'étais montré gentille avec elle ? Non, il ne fallait pas non plus trop m'en demander non plus. On avait juste des objectifs en commun. C'était elle qui avait eu l'idée et je devais avouer que j'avais été rapidement séduite. C'était aussi une manière de m'occuper l'esprit et de ne pas penser constamment à Maximilian. Pas que j'étais obnubilé par sa personne, mais on pouvait dire que depuis qu'il s'était occupé de moi, depuis qu'on arrivait à se comprendre on était plus ou moins proche et son départ en Allemagne me faisait ressentir un petit manque. En même temps il y allait pour la bonne cause. Il s'était décidé à récupérer la garde de sa fille et j'avais fait tout ce que je pouvais pour lui trouver les meilleurs avocats sur place. Une chose très facile pour moi, surtout quand on me devait quelques services.
Il devait rentrer ce soir et avec Georgiana on était dans son appartement à mettre les touches finales dans la chambre de Greta. Parce que oui, ma supposé belle-sœur m'avait proposé de transformer l'une des pièces en chambre. Parce que Maximilian était mignon à partir récupérer sa fille, mais il n'avait absolument rien chez lui pour que tout se passe bien. Si j'avais un certain goût pour la décoration, tout cela avait une limite quand il s'agissait des enfants et oui heureusement que Georgiana avait été là. Si cela n'avait tenu qu'à moi, j'aurai engagé quelqu'un pour tout faire à notre place. Pendant cette semaine de travaux, on avait instauré un statu quo sur notre relation. On ne se parlait pas beaucoup, mais quand on le faisait c'était de manière plus ou moins cordiales. Et en mettant la touche finale, je devais avouer qu'on avait fait du bon boulot. « Tu crois qu'il sera content ? » Parce que personnellement je serais capable de râler parce qu'on avait pénétré dans mon espace personnel sans mon accord, mais à voir le sourire lumineux de Georgiana je n'avais pas à m'inquiéter. « Je te laisse fermer, je dois aller le chercher à l'aéroport » Même si j'aurai dû employer le pluriel parce que sa fille serait avec lui. Sa fille était la grosse donnée inconnue dans notre équation et je ne savais pas comment réagir. Depuis que j'avais appris que j'étais stérile il y a plusieurs année de ça, j'avais mis une énorme barrière entre moi et les enfants. Alors oui, j'étais ravie pour Maximilian, mais je ne savais pas trop s'il attendait quelque chose de ma part, mais j'aurai tout le temps d'y réfléchir plus tard.

En arrivant à l'aéroport, je me sentais stressée. C'était très con comme sensation, parce que c'était juste Maximilian. Devant les arrivées, j'envoyais un message à Eliza pour lui dire à quel point je me trouvais ridicule. La réponse de ma meilleure amie ? Des coeurs à n'en plus finir, persuadé que Maximilian m'avait manqué. Je secouais la tête en souriant avant de ranger mon téléphone. Effectivement il m'avait manqué, mais je ne l'avouerais sûrement jamais et encore moins à voix haute. Pourtant en le voyant arriver, je ne pouvais m'empêcher de sourire. Il avait l'air fatigué, mais heureux et à mon sens il était toujours aussi beau. « Salut » Je ne savais pas trop ce que je devais faire et j'étais heureuse qu'il prenne l'initiative. C'était certes un simple baiser sur la joue, mais il était de retour. « Merci d'être venue nous chercher » Il n'avait pas à me remercier pour cela. « C'est normal, je n'allais quand même pas te laisser rentrer en taxi. » Bien qu'il aurait pu aussi demander à sa cousine de venir le chercher. « Je suis contente que tu sois de retour » C'était peut-être un aveu que j'aurai du garder pour moi, mais en même temps sans lui Cap Harbor n'avait pas la même saveur. « Je te présente Greta » Il s'était tourné pour me présenter sa fille et c'était le moment que je redoutais le plus. Est ce que je devais lui toucher la tête, lui déposer un baiser sur le front. Je préférais me baisser un peu pour l'observer et me relever en souriant. « Elle est vraiment magnifique » Même si je n'étais pas la plus à l'aise avec les enfants, il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte de la beauté de sa fille. « Donne moi ton sac et ta valise, ça sera plus simple pour toi. Je suis pas garée très loin » Et il n'avait pas intérêt à râler. Avec sa fille dans les bras c'était beaucoup plus simple comme ça, mais en arrivant à ma voiture et après avoir mis les bagages dans le coffre un détail venait de me frapper. « Je suis désolé, mais je n'ai pas de siège pour enfant, mais t'inquiète pas je roulerais doucement » Je me montrais beaucoup trop prévenante, je ne me reconnaissait pas, mais après tout ce qu'ils avaient vécu, ça serait con que je fasse tout foirer en ayant un accident.
Le trajet c'était fait en silence. Par le genre de silence lourd et pesant, plutôt de celui où chacun réfléchis de son côté. Puis surtout il devait être fatigué de son voyage. L'Allemagne ce n'était pas vraiment la porte à côté. « Bon retour chez toi » Je venais de quitter cet endroit il y a peine quelques heures et pourtant j'étais déjà heureuse d'être de retour ici, en fait je voulais surtout lui montrer la chambre. « Tu vas sûrement pas vouloir le croire, mais avec Georgiana on a réussi à travailler ensemble pour te faire un surprise. Tu as juste à ouvrir cette porte » Au moins après sa découverte, il aurait un vrai et bel endroit où laisser dormir Greta en toute tranquillité.




lumos maxima



I am his, and he is mine

Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 412
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : mats god husband hummels
›› Schizophrénie : Louise Hernandez (Tatiana Maslany) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain) ✻ Luke Holloway (Jon Bernthal).

Re: things can be change ✻ maxena ✻ ( Dim 8 Juil - 20:23 )


Helena & Maximilian

A worried man with a worried mind. No one in front of me and nothing behind. There's a woman on my lap and she's drinking champagne. Got white skin, got assassin's eyes. I'm looking up into the sapphire tinted skies. I'm well dressed, waiting on the last train. Standing on the gallows with my head in a noose. Any minute now I'm expecting all hell to break loose.



C'était une sensation étrange. Ce qu'il vivait à cet instant, il n'était même pas certain de réussir à le décrire. Pendant ces quelques dernières années, voir sa fille, la tenir dans ses bras, ça tenait plus du rêve inaccessible pour Maximilian. Alors jamais, à aucun moment, il n'aurait imaginé pouvoir la ramener chez lui. De toute façon, jamais il n'aurait pensé pouvoir désigner Cap Harbor comme son chez lui. Mais c'était un fait, le jeune homme se sentait dans cette ville comme chez lui et il était heureux d'y rentrer. Tout comme il était heureux d'avoir Greta avec lui. C'était plus qu'un rêve qui se réalisait, c'était une nouvelle vie qui commençait. Et tout ça, il avait bien conscience qu'il le devait à Helena. Cette femme était décidément surprenante. Elle n'était jamais où il l'attendait. A vrai dire, il commençait vraiment à aimer cela. Il avait la sensation de découvrir une femme beaucoup plus tendre sous une grosse couche de fierté et de méchanceté gratuite. Mais il était certain que ce n'était qu'un masque, une apparence. Après tout, c'était grâce à elle s'il était là maintenant, s'il était avec sa fille sur le sol américain. Elle le surprenait d'autant plus qu'elle avait accepté de le chercher à l'aéroport. A vrai dire, Maximilian aurait très bien pu demander Georgiana. Mais c'était avec Helena qu'il avait envie de partager ce moment. Parce que sans elle, ce moment n'existerait même pas. Contre toute attente, ils avaient finit par s'entendre. Ce n'était franchement pas chose aisée au départ et personne n'aurait pu réellement imaginer qu'ils allaient enfin s'entendre. Mais Maximilian était heureux de la retrouver. Elle était devenue importance dans son existence ces derniers temps et il était bien forcé de l'admettre. « Quand même, c'est sympa de ta part, je me serais débrouillé autrement sinon », répondit-il avec un sourire. Mais il était heureux qu'elle ait accepté de venir. Il avait envie qu'elle soit la première à voir le résultat du combat qu'il menait depuis plusieurs semaines. Il n'avait jamais pensé se battre pour retrouver sa fille avant qu'elle ne l'y pousse. C'était elle qui avait fait germer l'idée dans sa tête. Et il avait réussi. Grâce à elle. Il ne pourrait jamais assez la remercier pour ce qu'elle avait fait. « Moi aussi je suis content », répondit-il. Content d'être rentré ou content de la retrouver ? Peut-être un peu des deux. Parce que cette Helena lui plaisait d'avantage. Elle était plus sympathique qu'il ne l'avait imaginé. Il avait découvert une toute nouvelle facette de sa personnalité et cette personnalité lui plaisait. Le jeune homme en profita pour se tourner afin de lui laisser voir sa fille. Il lui avait envoyé des photos, mais il était fier de pouvoir l'exhiber pour de vrai. « Il paraît qu'elle a mon nez », commenta-t-il. La pauvre. Même si elle ressemblait plus à sa mère qu'à lui, il était évident qu'elle était sa fille. Cette constatation le rendait plein de fierté. C'était son enfant. Il était papa. Et enfin, pour la première fois de sa vie, il pouvait assurer son rôle de père. « Très bien chef », fit-il en ricanant. Il ne pouvait pas lui dire non, ni même râler, alors il posa le sac sur le haut de la valise et tendit le tout à Helena. La petite remua vaguement dans ses bras, sans pour autant se réveiller. Face à la remarque d'Helena, le jeune homme sentit la panique l'envahir. « En fait, je n'ai absolument rien de prévu. Ni siège enfant, ni même chambre d'enfant … », commenta-t-il sans s'imaginer ce qui l'attendait chez lui. Non mais qu'est-ce qu'il était con lui aussi. Comment est-ce qu'il avait pu oublier une chose pareille ? Agacé contre lui-même, il suivit la jeune femme jusqu'à sa voiture. Le chemin se passa en silence. Il était fatigué, ces dernières semaines avaient été éprouvantes, mais il ressentait un sentiment de plénitude qu'il n'avait plus ressenti depuis longtemps. Finalement, la voiture s'arrêta devant chez lui et il porta une nouvelle fois la petite fille endormie dans ses bras. « Merci », fit-il en souriant. Il était heureux. Vraiment heureux. Et ça se voyait sur son visage. « J'ai eu pas beaucoup de mal à considérer cet endroit comme mon chez moi. Mais je suis content d'être de retour », ajouta-t-il en lui jetant un petit coup d’œil. Maintenant, il allait pouvoir profiter de sa vie et être heureux. Heureux avec son enfant. Il avait toujours du mal à réaliser. Encore plus de mal à réaliser que Georgiana et Helena aient pu faire quelque chose ensemble, sans s'entretuer. « Toi … et Georgiana … une surprise … », fit-il en haussant les sourcils. Non mais comment est-ce que c'était même possible ? Il s'attendait presque à trouver une pièce couverte de sang s'il ouvrait la porte. Un brin méfiant, le jeune homme ouvrit la porte. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir une véritable chambre d'enfant, de petite princesse. Il n'avait pensé à rien mais visiblement les deux femmes avaient pensé à tout. Et lui, il était très ému. C'était la seule pièce dans cette maison qui avait une âme. Elles y avaient vraiment mis tout leurs cœurs. « Vous avez fait ça pour moi ? », demanda-t-il. Enfin, plutôt pour Greta. Toujours était-il qu'il était vachement ému de voir qu'elles avaient réussi à mettre leurs différents de côté pour lui et pour faire cette magnifique chambre. « C'est vraiment magnifique », commenta-t-il en regardant autour de lui. Autant la décoration que les meubles. Maintenant il allait peut-être devoir les embaucher pour décorer le reste de sa maison. « Merci », ajouta-t-il, vraiment touché. Un simple mot qui en valait une centaine. Il était vraiment ému. Et maintenant, Greta avait un endroit où dormir. Il aurait pu la faire dormir avec lui, mais il préférait qu'elle soit à l'aise. Ils se connaissaient depuis peu après tout. Le jeune homme se félicitait d'ailleurs d'avoir laissé Greta en pyjama pour le voyage. Il avait prévu le coup, pour ne pas la réveiller si elle s'endormait. Il la déposa donc dans le petit lit dans la chambre et tira les couvertures pour qu'elle n'ait pas froid. Il resta là à l'observer un moment, un sourire sur les lèvres. « J'ai du mal à la laisser. J'ai l'impression que si je la quitte trop longtemps elle va de nouveau disparaître », chuchota-t-il à l'attention d'Helena, par peur de réveiller Greta.



NEVER LET YOU DOWN
I hate to turn up out of the blue uninvited but I couldn't stay away, I couldn't fight it. I had hoped you'd see my face and that you'd be reminded that for me it isn't over. Never mind, I'll find someone like you. I wish nothing but the best for you too. Don't forget me, I beg I'll remember you said, "sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/08/2017
›› Commérages : 156
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Elodie Yung
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ☼ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ☼ Pio Esposito (Aaron Tveit) ☼ Martin Palmer (Ben Barnes) ☼ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ☼ Oscar Pierce (Matt McGorry) ☼ Grayson Shield (James McAvoy)

Re: things can be change ✻ maxena ✻ ( Jeu 12 Juil - 15:31 )












Alors que je n'avais aucune raison de l'être, j'étais incroyablement nerveuse. Revoir Maximilian me faisait plus que plaisir, parce que mine de rien je m'étais beaucoup trop habitué à sa présence, par contre je ne savais pas comment je pouvais réagir avec sa fille. Je n'aimais pas les enfants, ce n'était un secret pour personne, mais aujourd'hui la situation était un peu délicate. J'espérais quand même que Maximilian n'attendait pas grand-chose de ma part avec Greta. En le voyant toutes mes questions disparaissait et un sourire s'étira sur mes lèvres. Peut-être que je n'étais pas obligé de venir le chercher, mais j'en avais eu envie et cela me faisait plaisir. Je ne doutais pas qu'il aurait pris un taxi ou demandé à sa cousine, mais j'étais là et disponible alors autant en profiter. Et comme un aveu je lui disais que j'étais contente qu'il soit de retour. « Moi aussi je suis content » J'imaginais bien que l'Allemagne c'était sympa pendant quelques temps, mais il devait être content d'être chez lui. En tout cas il était tout fier de me présenter sa fille et je devais bien reconnaître qu'elle était adorable, le filet de bave en moins évidemment. « Il paraît qu'elle a mon nez » C'était quelque chose que je pouvais difficilement confirmer. « Je suis très physionomiste, mais par contre je suis incapable de voir la ressemblance chez les gens » Par contre je serais capable de reconnaître mon voisin de classe du collège. Cela ne me servait pas à grand-chose, mais au boulot cela faisait toujours son petit effet quand même après une rencontre de 5 minutes j'étais capable de me souvenir de la personne et de son nom au boulot. Tout ça pour dire que Greta pouvait avoir le nez de Maximilian que je serais incapable de le dire.
L'aéroport était peut-être un endroit sympa, mais il y avoir trop d'amour et d'effusion de joie autour de moi et surtout je doutais que Maximilian souhaite rester ici. Même si je n'étais garé pas loin, d'autorité je l'informais que j'allais prendre les sacs et il était hors de question qu'il dise non. « Très bien chef » C'était le genre de réponse qui me plaisait. La seule chose qui m'embêtait un peu en arrivant devant ma voiture, c'était que je n'avais pas de siège pour la gamine. C'était le genre de considération qui ne me venait pas à l'esprit, mais pour un court trajet, cela devrait passer. Tant qu'on ne tombait pas sur le flics. « En fait, je n'ai absolument rien de prévu. Ni siège enfant, ni même chambre d'enfant … » Je lui souriais gentiment, pour la chambre il n'avait aucun soucis à se faire, pour le reste ça pouvait attendre. « Tu aura bien assez le temps cette semaine de faire les achats utiles » Au pire il y avait aussi Amazon s'il n'avait pas envie de bouger de chez lui. Je pouvais comprendre son inquiétude, mais ce n'était rien qui pouvait s'arranger.

Le trajet c'était fait en silence et ce n'était peut-être pas plus mal de cette façon. J'imaginais qu'on avait tout le deux beaucoup de choses à penser. En arrivant devant chez lui, une fois encore je m'occupais de prendre les valises tout en lui souhaitant un bon retour chez lui. « Merci » Je lui répondait en souriant. Je n'avais pas fait grand-chose. « J'ai pas eu beaucoup de mal à considérer cet endroit comme mon chez moi. Mais je suis content d'être de retour » Je comprenais ce qu'il voulait dire oui. Enfin en partie. Même si la Pologne avait été ma première maison, il n'y avait qu'à Cap Harbor que je me sentais vraiment bien. Seulement ce n'était le moment de penser à tout ça, j'étais plutôt impatiente de lui montrer la chambre sur laquelle on avait travaillé avec Georgiana. « Toi … et Georgiana … une surprise … » Je comprenais sa surprise, sa cousine et moi n'avions pas des raccords très cordiaux, en temps normal cela serait même transformer en bain de sang, mais pas cette fois. « T'emballe pas non plus, on est pas amie et on le sera jamais. Il y a trop de rancoeur entre nous » Enfin moi surtout j'avais beaucoup trop de rancoeur pour passer à autre chose. « Disons juste que j'arrive à supporter sa présence » Et sa bonne humeur. Georgiana était constamment de bonne humeur à trop forte dose c'était vraiment insupportable.
Maximilian avait finalement ouvert la porte et sa réaction était celle qu'on avait espéré. En tout cas son regard parlait pour lui. « Vous avez fait ça pour moi ? » Pour qui d'autre il voulait qu'on le fasse ? « En tout cas on l'a pas fait pour le voisin. » Faire cette réflexion avait été beaucoup plus forte que moi, mais c'était bon esprit. « C'est vraiment magnifique » J'étais contente que cela lui plaise. On avait vraiment hésité sur la couleur de la chambre et finalement on avait pris une couleur assez neutre pour que par la suite il puisse changer facilement quand Greta sera plus grande. « C'est Georgiana qui a eu l'idée. Elle avait envisagé la possibilité que tu n'es pas pensé au côté pratique et donc voilà » Je l'avouais sans problème, de moi-même je n'aurai certainement pas eu cette idée. « Merci » Je lui souriais une nouvelle fois. Il n'avait pas besoin de nous remercier c'était tout à fait normal.
Les bras croisés, j'étais appuyé contre l'encadrement de la porte, le regardant coucher sa fille dans sa nouvelle chambre. Il était incroyable doux et touchant avec Greta. « J'ai du mal à la laisser. J'ai l'impression que si je la quitte trop longtemps elle va de nouveau disparaître » C'était un sentiment, une sensation que je ne connaîtrais jamais, mais je pouvais comprendre sa peur. « Je t'assure que personne ne pourra te la retirer » Les avocats s'étaient assuré de ça et à moins de la kidnapper, la mère ne pouvait rien faire non plus. « Elle est en sécurité ici, il ne pourra rien lui arriver » Et je me doutais que de toute façon Maximilian ne laisserait rien lui arriver.
Parce que Maximilian n'était toujours pas décidé à quitter la chambre de sa fille, je prenais quelque chose sur la commode. « Regarde, on a pensé à tout. Tu pourras toujours avoir un œil sur elle, même si on va dans le salon » Tout avait été étudié pour qu'il ne devienne pas un père parano et je finissais par le prendre par la main pour l'obliger à sortir d'ici et laisser sa fille dormir tranquillement. Je le vivais comme une petite victoire qu'il s'installe dans le canapé et je m'installais à ses côtés. « Comment elle a pris le fait de venir aux Etats-Unis ? » Je ne savais pas trop si elle était assez grande pour se rendre compte de ce qui se passait autour d'elle.




lumos maxima
[/quote]



I am his, and he is mine

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: things can be change ✻ maxena ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

things can be change ✻ maxena

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération