120 battements par minute •• JULIWEN

 :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 127
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Simone Esposito (Ryan Gosling), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac)

120 battements par minute •• JULIWEN ✻ ( Ven 22 Juin 2018 - 13:34 )

120 battements par minute
Sarah (Julie en fait mais bon) & Owen
« Non, mais Seth, je vais bien. C’est juste un accident stupide comme un autre, comme d’habitude quoi. Bon, je me suis fait mal, mais comme d’habitude quoi. … Oui oui, je sais, j’aurai pu mourir, mais ça fait déjà plus de 40 ans que je serai mort donc allons, tout va bien se passer… C’est qu’une chute dans les escaliers… Oui ok, pas qu’une chute… Une vraie chute dans les escalators. … Comment je me suis débrouillé ? » « Monsieur veuillez raccrocher votre téléphone. » « Mais je téléphone à mon frère ! » « Votre médecin va bientôt arriver et il n’est pas conseillé de téléphone dans votre état. » « Non mais c’est bon, j’entends plutôt bien, j’ai pas mal, je n’ai pas de nausée, ni de vertige ou une somnolence. J’ai juste perdu connaissance, mais c’est tout. Et euh… … Oui oui, je suis là Seth. Juste une infirmière qui veut que je raccroche, elle a un regard plutôt terrifiant… Limite, ce serait ma cause de décès… Si son regard pouvait jeter des éclairs… Donc je vais devoir l’obéir… Oui oui. On va faire ça… À bientôt grand frère. » fis-je avec un petit sourire avant de raccrocher et tendre le téléphone à l’infirmière. « Merci. » Elle s’en va en remettant mon téléphone dans une boite. Je soupire et sors l’autre téléphone qui est plutôt discret, c’est une oreillette plutôt conçue pour pouvoir appeler en toute discrétion mais le répertoire est limité à la famille. J’appuie sur le bouton d’appel et j’entends la voix de mon frère. « C’est bon bro ? Tu me reçois 5/5 ? … Oui je reçois 5/5. Enfin… Oui, ma chute dans les escalators… Je chuchote parce que cette femme a les oreilles partout, je ne suis pas dans une chambre… Non, je suis aux urgences là. Sur un brancard… Non, c’est juste moi qui n’ai pas voulu aller au lit… J’ai des choses à faire tu comprends… ! … Oui je sais ma santé passe avant tout … Allons … Tu vas pas me faire accompagner avec un drone pour ma sécurité…? Rooh… Il ne m’aurait pas rattrapé dans ma chute des escalators de toute manière… Oui, mon lacet s’était coincé entre les deux marches … … Oui … Non … En fait quand je suis arrivé tout en haut, j’ai voulu marcher pour aller dans la boutique … Mais le lacet m’a fait perdre l’équilibre … Je suis tombé en arrière … Non, il n’y avait que moi et un homme dans cet escalator … Oui, ce monsieur va bien, un poignet cassé … Oh non ça va moi … J’ai perdu connaissance c’est tout, mon coude me fait mal, le dos aussi, le pied pareil et j’ai franchement pire… Oui… C’est même grave … Ma chaussure est fichue je ne pourrai plus la remettre …  … Non mais tu ne comprends pas, c’est une super paire assez rarissime ! Même si ça a neuf ans… Je suis sentimentaliste de mes vieux trucs je sais… Bon je devrais arrêter de parler un peu dans le vide … Parce qu’il y a quelqu’un qui me regarde bizarrement parce que je parle comme à un schizophrène … … Oui non, je sais. Je suis à la vue de tout le monde voyons…. Et … Oh … Attends… Attends attends Seth, je ne t’entends plus. Tu fais quoi là ? … Ah bonjour Olivia ! … Non j’ai pas une blague qui me vient en tête là. Pourquoi ?… Euh … Je… Oh ! OH ! Seth je vais devoir raccrocher … Médecin en vue … Non non, je ne vais pas laisser branché … Enfin … Bon ok. Je le fais parce que tu t’inquiètes pour moi … Mais ce n’est rien du tout. Je n’ai rien et je serai sorti en moins de deux. » soupirai-je tout en laissant l’oreillette bien branchée de façon à ce que mon frère entende aussi le diagnostic médical. Il est à New York et ne peut pas se déplacer de suite, il est en train de travailler et c’est plutôt agaçant pour lui de ne pas pouvoir débarquer, surtout quand je lui ai dit que ce n’était pas la peine. Je fronce un peu les sourcils en voyant la jeune… Enfin, la blonde qui avait une silhouette qui m’est plutôt familière. Je cligne les yeux et hausse les sourcils. « Non Sérieux ? » Une pause, je croise son regard et je souris tout content. « Comme on se retrouve 42 !! » fis-je tout en ayant oublié que mon frère écoute tout. Ah ben non, je ne connais pas son prénom et mes lunettes se sont cassées durant ma chute alors c’est un peu compliqué de lire son badge.

electric bird.






   


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 17/02/2018
›› Commérages : 29
›› Pseudo : Daria - S
›› Célébrité : Sarah M. Gellar
›› Schizophrénie : Lulu

Re: 120 battements par minute •• JULIWEN ✻ ( Lun 16 Juil 2018 - 14:29 )




120 battements par minute

Owen & Julie

« Julie, puisque tu ne fais rien… » La blondinette qui venait de libérer un patient fit les gros yeux à Peter Finnigan, son collègue généraliste. Elle était toujours débordée et aurait dû être en pause depuis presque une heure déjà. Ce n’était donc pas le moment opportun pour ce genre de blague. « Quoi ? » demanda t-elle un peu sèchement en levant le menton. Peu impressionné devant son air peu commode, le médecin jeta un coup d’oeil au calepin qu’il tenait, avant de le lui tendre. « On a un cas pour toi aux urgences » « C’est grave ? » Elle parcourut rapidement le descriptif du regard. « Tu seras en mesure de le dire. Il semblerait qu’il soit tombé sur la tête » acheva t-il en tournant les talons. Il fit un signe d’au revoir de la main. « Sur ce, si on me cherche, je suis en pause. » Julie lâcha un grognement de lionne. Certes la tête était sa spécialité, mais ce n’était pas le fait d’être appelée à son devoir qu’elle décriait, c’était surtout l’attitude de son collègue ! Cette nonchalance avait le don de lui taper sur les nerfs. Ignorant sa faim –elle n’avait pas mangé depuis six heures du matin–, Julie prit le chemin des urgences.

Effaçant la moue boudeuse qui flottait sur ses lèvres en arrivant devant le service, elle se dirigea vers le lit du patient. La blonde se posta devant son lit et fut soudainement frappé de stupeur en le reconnaissant. Elle resta tétanisée un court instant le bloc-note en l’air. Owen, car elle se souvenait de son prénom, sembla la reconnaître immédiatement aussi. Du moins c’est ce que semblait indiquer son regard. « Non Sérieux ? » N’ayant pas la présence d’esprit de répondre à son sourire, ou même à son interrogation, Julie déglutit. Et jeta un oeil à l’en-tête du calepin. Owen Wilde. Pourquoi n’avait-elle pas regardé ça plus tôt ? Ça pouvait être important, de connaître l’identité du patient, surtout quand celui-ci était un Wilde ! Vu la réputation de cette famille et l'expérience qu'on avait avec eux à l'hôpital, Julie n’était plus étonnée de la façon dont Finnigan s’était empressé de s’en débarrasser. À cet instant précis, elle avait envie de s’enterrer quelque part. « Comme on se retrouve 42 !! » Quarante-deux ? Comme si elle n’avait pas eu son lot de goujat aujourd’hui ! Il méritait une gifle celui-là ! Très honteuse quant à ce que représentait ce Wilde en particulier dans sa vie, elle qui portait encore le nom de son mari défunt, Julie se recomposa un visage neutre et fit mine de ne pas le reconnaître. En fait, elle s’efforçait de se concentrer sur son sentiment d’irritation plutôt que sur celui d’humiliation. « Bonjour monsieur Wilde. C’est la première fois que nous nous rencontrons. Je suis Julie » dit-elle en posant son calepin sur la petite table à côté du lit. Elle tira la lampe stylet hors de la poche avant de sa blouse et l’alluma. « Ouvrez » Elle ne lui laissa pas trop le choix vu qu’elle avait son œil entre les doigts et l’écartait un peu pour l’examiner à la lumière. En règle générale, le docteur Morris était bien plus délicate mais vu les circonstances… elle n’avait pas forcément envie de l’être. « Tâchez de ne pas appeler les gens par des numéros, ça fait psychopathe tiré d’un roman de Stephen King. Vous avez dû prendre un sérieux coup sur la tête » Le coup sur la tête, excellent prétexte pour affirmer que tout ce qu’il pourrait dire à son sujet ne serait que divagations et hallucinations ! Oh, ce n’était pas professionnel mais disons qu’elle ferait juste un diagnostics un tout petit peu erroné s’il le fallait. Du moment qu’elle le soignait au final, c’est ce qui comptait non ? Julie examina l’autre œil. « D’après le rapport, vous êtes tombé des escaliers et êtes resté inconscient un certain temps avant d’appeler les secours. Vous avez un choc au coude, au dos et au pied. »

Ce n’était plus son domaine mais Julie avait été généraliste avant de se spécialiser, elle le redressa en position assise. Elle attrapa ensuite son coude d’une main pour l’examiner, puis le pied douloureux auquel elle fit des vérifications moins sympathiques qu’elle n’aurait dû. En jugeant les mouvements qu’elle pouvait faire, ainsi que les « Aïe-outch-ça-fait-maaal », elle put établir un diagnostic assez exact : « Pas de fracture vertébrale. Hématome au coude. En revanche, la cheville et le gros orteil sont fracturés » elle fit bouger son pied une nouvelle fois pour lui arracher une petite douleur gratuite, comme si elle voulait vérifier. Puis, elle ajouta avec une parfaite neutralité, comme si de rien n’était : « Concernant la tête, on se retrouve après l’IRM » Elle appuya sur le petit bouton de la télécommande appelant l’infirmière qui l’y emmènerait et lui offrit un petit sourire aimable. Elle n'avait pas remarqué l'appareil qu'il portait à l'oreille et qui risquait de faire capoter les images.


Revenir en haut Aller en bas

120 battements par minute •• JULIWEN

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération