What if you were right first time? ✻ CASSIOPEE

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 87
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : Luke (cutie pie) Evans
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), carter rashmi (nett), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e.rossum), lola fitzsimmons (e. watson)

What if you were right first time? ✻ CASSIOPEE ✻ ( Ven 29 Juin - 13:30 )

❝ WHAT IF YOU WERE RIGHT FIRST TIME
Markus & Cassiopée


Son paquet de cigarettes qu'il fait tourner dans la main, Markus tient un verre de whisky dans l'autre, il est contrarié par sa sœur qui n'est pas rentré depuis deux jours, fort heureusement pour lui, il a appelé tout les hôpitaux du coin et personne ne l'a vu, ni même la police, donc il suppose juste qu'elle est partie en soirée, qu'elle a trop bu, qu'elle cuve, peut-être même qu'elle est partie en vacances, mais quoiqu'il en soit, il est d'une humeur exécrable et ses employés en ont fait les frais. Il a même viré un pauvre gars parce qu'il avait commis une faute qui n'était pas vraiment grave quand il y pense, mais si ses employés commencent à faire des erreurs, ils vont croire que c'est la fête chez Mamie, et il ne peut se le permettre. Il se dirige alors vers la cuisine après avoir vidé son verre d'une traite et il ouvre le frigo, aucun gras, plus de pizzas, rien, que des légumes et des fruits, il n'a pas envie de légumes et de fruits, il ouvre les placards. Rien. De quoi le laisser mariner dans sa mauvaise humeur en somme. Il lève les yeux au ciel en grognant un peu et il se dirige jusque sur la terrasse pour faire son sport, voilà, c'est bien, il se commandera à manger après, il a besoin d'évacuer. Alors il enchaîne les pompes, les abdos, les mêmes gestes qu'il fait à chaque fois qu'il est en colère. Et ça a plutôt l'air de marcher, il sourit un peu. Et quand il en a assez, il passe sous la douche, et reste en short, torse nu avant de regarder son téléphone, un message de son ex-femme qui lui demande quand est-ce qu'il va enfin signer les papiers du divorce, il regarde la panette du courrier qui est toujours aussi pleine et il prend le temps de trier son courrier et celui de sa sœur, il y a aussi une lettre pour Cassiopée, ce qui l'étonne un peu mais soit, après tout, tout le monde ou du moins, sa sœur et lui ont toujours la même idée de mettre le courrier dans la panette, alors peut-être qu'elle n'a simplement pas fait attention. Il n'y a que quand c'est la période des factures qu'elle fait attention et lui aussi, il a un rappel sur son calendrier que sa secrétaire lui met. Heureusement qu'elle est là celle là. Même si elle l'enquiquine en ce moment, il est plutôt fier de l'avoir trouvé, enfin, il a surtout fait en sorte qu'elle accepte son offre plutôt que celui de la concurrence mais soit. Alors qu'il monte dans sa chambre pour trouver une tenue un peu plus adéquate, il n'a pas le temps de monter une marche que ça toque à la porte. Qui vient le faire chier en ce lundi, jour qu'il a prit, pour pouvoir bosser de la maison. Il ouvre la porte sur Cassiopée et il lève les yeux au ciel « T'as oublié tes clés ? Tu veux que je te mette un porte-clé qui sonne quand tu siffles ? » grogne t-il alors qu'elle entre dans la maison qui est aussi la sienne après ce qui s'est passé dans sa vie. Il aurait pu la laisser sur la touche, dormir à l'hôtel mais il se sent redevable envers cette brune alors il préférait qu'elle vienne habiter chez lui plutôt qu'elle passe des nuits dans un hôtel inconfortable ou même hors de la ville. « Et le sourire, c'est en option ? » demande t-il, sarcastique avant de se diriger vers la table où ne trône plus qu'une seule et unique lettre qu'il lui tend « Tiens, tu as du courrier. A croire que finalement ça ne te dérange pas plus que ça d'habiter ici si tu donnes déjà mon adresse à tout tes amis. » Et  un sourire en coin sur sa gueule de connard mal luné, il se sert un autre verre de whisky, s'appuyant contre le bar pour en boire une gorgée, tout en regardant la brune en face de lui, soit elle était dans un mauvais jour, soit elle n'aimait vraiment pas sa présence, mais lui, il s'en amusait plus qu'autre chose.

©️ MADE BY LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 07/06/2016
›› Commérages : 139
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Gal Gadot
›› Schizophrénie : ›› Eirik

Re: What if you were right first time? ✻ CASSIOPEE ✻ ( Mer 22 Aoû - 19:30 )

Elle se noie sous la paperasse Cass. Peut-être qu'elle n'a même pas le temps de se morfondre tellement il lui faut courir tous les jours pour remplir tout un tas de dossiers. Elle a encore du mal à réaliser malgré toutes ces démarches pour les assurances. Pour refaire ses papiers qui son partis en fumée. Et c'est le soir, quand elle se retrouve dans une maison qui n'est pas sienne, et dans un lit qui n'est pas sien qu'elle réalise. La réalité s'écrase sur elle en une réminiscence des plus pénibles. C'est toute sa vie qui est partie en fumée. Tous ses souvenirs, le cocon qu'elle s'était patiemment construit d'année en année. Elle ne pouvait pas feindre l’ignorance, s'enfermer dans un autre monde quand tout dans son quotidien était rythmé par sa perte. Elle ne pouvait ignorer avoir perdu son chez soi. Alors c'est le pas lourd qu'elle se dirigeait vers l’hospitalité qu'on lui avait gracieusement offert pour une durée indéterminée. Elle ne sait pas, Cass si elle n'aurait pas préféré vivre à l’hôtel, quite à se ruiner. Ce ne serait pas exagéré que de dire qu'elle n'avait aucune confiance en ce Markus. Qu'il se sente redevable soit une chose, qu'il l'oblige à venir vivre sous son toit alors qu'il ne lui doit en fait rien du tout en est une autre. Il ne lui devait rien. Si tous les patients qu'elle sauvait se sentaient redevables envers elle, elle ne s'en sortirai pas. Heureusement que Cassiopée savait faire la part des choses. Evidemment, elle n'aurait pas laissé quelqu'un dans le besoin, mais il faut dire qu'elle ne le portait déjà pas dans son cœur. Mais un patient était un patient, peu importe le passif qu'elle pouvait avoir avec lui. Et c'est comme ça qu'elle s’efforçait de le voir aujourd'hui encore malgré la proximité imposée.

Cass souffle péniblement en fouillant dans son sac. Les clés n'y sont pas. Elle suppose les avoir laissées quelque part dans sa nouvelle chambre pour une raison sombre et inconnue. Comme si, elle s'imposait d'elle même cette récurrence. Ces clés ne sont pas siennes, elle n'est pas chez elle. Cass a l'impression de n'avoir aucune raison d'entrer là comme si elle l'était. Toujours un peu contrariée. Toujours un peu gênée de la situation. D'une maison qui était bien loin de ressembler à la sienne. Une demeure qui lui paraissaient encore énorme et trop extravagante, à l'opposé de son petit chez soi. Son cœur se serrait rien qu'à la pensée furtive de sa maison engloutie dans les flammes. Quand Markus ouvre la porte, son point était encore levé, elle était restée figée dans son mouvement. L’accueil était si chaleureux que sa peine s'envole en une fraction de seconde. Toujours aussi aimable comme hôte. Cass prenait sur elle et s'efforçait d'ignorer ses mots. Son ton un peu trop piquant. "Bonjour Markus" qu'elle lâche poliment en entrant, les yeux rivés sur le sol. Elle en venait toujours à douter de sa bonne fois. De ses intentions souvent. Celles qu'il ne lui dit pas. Persuadée que s'il el faisait réellement de bon cœur, il en serait probablement un peu plus ravi. Il l'acceuillait en lui grognant dessus comme un clébard et osait lui reprocher de ne pas sourire? Cass était déjà exaspérée à peine venait-elle de passer la porte. "Et qu'en est-il de la politesse?" Le ton reste neutre, elle évite de rentrer dans son jeu. Très peu envie d'une scène alors qu'elle n'avait fait que se morfondre toute la journée. L'esprit n'avait pas envie de se battre.

Alors qu'elle s'apprêtait littéralement à s'enfuir dans sa chambre de prêt, il la coupait dans son élan. Il n'en avait visiblement pas finit avec sa mauvaise humeur. Si ça le dérangeait à ce point qu'elle soit là elle pouvait bien se débrouiller sans lui. Elle lui arrachait presque l'enveloppe des mains, agacée par son ton condescendant. Ses yeux se perdaient sur le courrier et elle songeait un instant à dire à Markus de s'acheter une paire d'yeux. "Ce sont les assurances Markus. Peut-être voudriez-vous que je fasse envoyer mon courrier sur mon terrain en cendres?" lâchait-elle agacée alors qu'il se servait un verre de whisky et l'observait sans gêne aucune. "Si ça vous dérange tant que ça, à vous de me dire ce que je fais là." Elle posait son sac sur une des chaises avant d'ouvrir le courrier, abordait le sujet ostensiblement pour avoir l'air forte, et lui montrer qu'elle n'est pas au fond du trou. Alors que c'est bien tout le contraire et le contenu de cette lettre n'est pas sans l'y enfoncer d'avantage. Cass referme le courrier et le glisse dans son sac, s'approche de Markus en se raclant la gorge.  "Il semblerait que vous allez devoir me supporter un peu plus longtemps que prévu." Elle louche sur son verre une seconde. "Enfin tant que vous supportez en tous cas. En attendant je suis pas contre m'enfiler un verre aussi". Peut-être que prendre un verre avec lui lui arracherait ce sourire narcquois. Elle faisait un pas vers lui, surmontait son mal-être quotidien et son agacement actuel pour oser espérer toucher du doigt une relation normale avec l'individu en face d'elle. S'il n'était pas réceptif elle tournera les talons vite fait bien fait.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 87
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : Luke (cutie pie) Evans
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), carter rashmi (nett), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e.rossum), lola fitzsimmons (e. watson)

Re: What if you were right first time? ✻ CASSIOPEE ✻ ( Jeu 6 Sep - 21:36 )

❝ WHAT IF YOU WERE RIGHT FIRST TIME
Markus & Cassiopée


Quand il est énervé Markus pourrait tuer quelqu'un de ses mains, il le sait. Il le sait pertinemment et c'est sûrement pour cela qu'il s'enfile des verres de whisky, peut-être un peu trop quand on y pense mais il sait se contrôler. Maniaque du contrôle. Ne pas le perdre le contrôle, toujours êtes aux aguets. Toujours. Et quand ça concerne sa sœur, il se laisse un peu faillir, il faiblit un peu, ne serait-ce qu'un instant. Mais il reprend toujours du poil de la bête, souvent en s'énervant sur quelqu'un ou même en faisant un bon jogging, ou du sport. C'est évidemment ce qu'il avait fait. Et évidemment, ça n'avait rien changé parce qu'il est toujours aussi tendu, les muscles de son dos sont un paquet de nœud et il irait bien taper dans un sac de sable pour se calmer mais au lieu de ça, il se décide à regarder son courrier. Les lettres pour sa sœur, les lettres pour lui, son foutu dossier de divorce et une lettre pour Cassiopée. Cassiopée. C'est un problème ça aussi. Markus ne comprend pas. Il ne comprend pas. Il sait bien qu'il n'aurait peut-être pas dû faire cela, l'héberger, jouer les supers héros parce qu'il sait bien que c'est tendu entre eux, après tout l'animosité est bien trop présent entre les deux pour que ce soit logique, pour que cela se passe bien. Déjà, elle refait son frigidaire. Quand bien même il n'aime pas manger n'importe quoi, il aime bien de temps à autre manger du gras pour arrêter d'être énervé justement. Mais ce n'est pas aujourd'hui que ça arrivera. Parce qu'aujourd'hui il est comme une soupape qui ne demande qu'à exploser, une bombe à retardement, il ne manque que le soufre contre l'allumette pour tout faire exploser d'un coup et ça fera mal. Markus le sait. Ca fera bien trop mal et il devrait se calmer, mais il n'en a pas envie. Et Cassiopée pourrait peut-être le détendre, ou du moins, éviter d'augmenter son énervement, mais non. Elle est là, à la porte, parce qu'elle a oublié ses clés. On dirait sa sœur. Toujours a oublié quelque chose, ses clés, son porte feuille, sa carte bancaire. Toujours. Et il n'a pas signé pour avoir une deuxième sœur dans la maison. Elle, elle a la dépendance, Cassiopée elle a l'une des plus grandes chambres de la maison. « La politesse ? Elle s'est perdue en chemin visiblement. » répond t-il avec un sourire en coin, un brin moqueur, le sourire de connard encore trop présent. Il sait qu'il risque de s'en prendre une, mais il prend le risque. Tant pis.

Et puis Markus, il n'avait pas envie d'en rester à une simple courtoisie de comptoir, une simple politesse, bonjour, au revoir, va dormir. Non, s'ils habitent ensemble, ils ne peuvent pas s'éviter tout le temps, quand bien même, ils ne semblent pas se supporter. Deux chats qui défendent leurs territoires, à feuler et Markus il ressemble plus à un lion en cage qu'à un pauvre chat sans défense. Et Cassiopée elle est la brebis égarée. Et la brebis égarée semble vouloir sorti les crocs, ce qui fait ricaner un peu l'homme d'affaires. Elle ferait presque peur, presque. « C'est qu'elle mordrait presque la brebis égarée. Mais non, ici, c'est bien. Si je t'ai proposé de venir habiter ici, tu peux y faire envoyer ton courrier. Ne prend pas les choses au premier degré voyons. » Il vidait son verre de scotch d'une traite avant de s'en resservir un, serrant le verre entre ses mains. Les jointures de ses mains blanchissant à œil nu, il faut réellement qu'il se calme. « Et tu es là parce que tu sais que je te suis redevable. » Et puis c'est tout, il aurait pu lui payer une chambre d'hôtel mais au moins ici, elle pouvait venir et aller à sa guise. Rien de plus. Elle ne payait rien. Elle était logée, nourrie, blanchie et elle ne devait rien payer. Il est bien trop gentil et bien trop con Markus, mais on lui reprochait sa condescendance et son aspect de connard parfois. Alors il voulait se rattraper, il voulait prouver le contraire à ses détracteurs. Il regarde l'intérieur de son verre en jetant un coup d'oeil à Cassiopée qui semble retournée par son courrier, il perd son sourire de con un instant avant de reprendre la contemplation de sa boisson alcoolisée « Pas de soucis » répond t-il, après tout, il n'a pas à se plaindre, elle n'est pas très envahissante, au contraire, puis elle n'est pas laide non plus. Alors Markus, même s'il joue le bourru, il est bien content qu'elle soit là, ça fait un peu de compagnie. Bon, de la compagnie invisible la plupart du temps, mais au moins, il sait qu'il y a de la vie chez lui, quand il est enfermé dans son bureau. « Tu es scotch ? Je ne savais pas. Je rachèterais une bouteille si jamais tu tolères ma présence le temps d'un verre ou deux. » Parce que la réserve diminue et si jamais elle a envie de se boire un verre toute seule, il ne tolérerait pas qu'elle ne puisse pas parce qu'ils ont tout vidés. Il se dirige alors vers le bar et sert un verre à Cassiopée avant de lui faire glisser juste devant elle, la regardant du coin de l'oeil, le sourire tournant un peu vers la malice. Il était un peu plus calme. Un peu. Mais il y avait toujours les pensées qui se tournaient vers sa sœur. Il vidait encore son verre avant de se resservir, à ce tarif, il serait capable de finir la bouteille. « Je peux te demander un truc ? » De toutes façons, si elle n'est pas d'accord, c'est ostensiblement la même chose, il le demandera quand même. « Est-ce que t'as croisé Louhan il n'y a pas longtemps ? » La ride de lion apparaît alors qu'il fait tourner son verre entre ses mains. Et il regarde Cassiopée du coin de l'oeil, c'est étonnant cette scène. Les deux êtres humains qui partagent un moment à deux sans avoir envie de s'étriper l'un et l'autre. Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour les deux colocataires qui peinent à se supporter. « Bon, ne t'attend pas non plus à ce que je te demande si tu as passé une bonne journée. Mais, j'essaye de faire des efforts pour que ton passage ici se passe le mieux possible. Quand bien même je sois obligé de te supporter plus longtemps. »

©️ MADE BY LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: What if you were right first time? ✻ CASSIOPEE ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

What if you were right first time? ✻ CASSIOPEE

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération