JAXYA ✻ And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you next to me

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/03/2017
›› Commérages : 261
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emmy cutiepie rossum
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (collins), lola fitzsimmons (e. watson), lewis ehrensvard (c. weber), carter rashmi (nett)

JAXYA ✻ And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you next to me ✻ ( Lun 2 Juil - 22:14 )

❝ I FIND YOU NEXT TO ME
JAXYA


Anya était plutôt heureuse aujourd'hui et il fallait dire que toute l'appréhension qu'elle avait éprouvé quand elle avait finalement déposé le dernier carton sur le sol du salon de Jaxson s'était évaporée en un claquement de doigts, ils étaient en pleine osmose, Quand Jaxson voyait qu'Anya était trop fatigué pour s'occuper de la petite en pleine nuit, il se levait, même si parfois, ils se battaient parce que le policier travaillait tôt. En compensation, Anya faisait en sorte qu'il n'ait plus rien à faire quand il rentrait chez lui, ou plutôt chez eux, et Maxine était la plus agréable des petites princesses. Elle était adorable et tout le monde, où du moins, tout l'entourage qui l'avait déjà vu, la trouvait magnifique, ce qui rassurait Anya sur le fait qu'elle n'était pas encore trop gaga de sa fille pour avoir son jugement biaisé mais un peu quand même. Et aujourd'hui Anya avait décidé de laisser Maxine chez Emma pendant qu'elle irait se pomponner, la jeune Hamilton avait accepté avec grand plaisir et la française avait réellement besoin d'aller prendre soin d'elle, à savoir aller se faire masser, et se faire un soin du visage. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'y avait pas été et puis on lui avait toujours dit de prendre soin d'elle, ce qu'elle faisait avec grand plaisir. Et sa fille était entre de bonnes mains alors elle n'avait pas à s'inquiéter, tout se passerait pour le mieux, elle en était persuadée, et Jaxson était rassuré puisque c'était sa sœur qui s'en occupait. Anya aurait bien laissé la princesse à Shane mais elle n'était pas vraiment sûre qu'il était prêt pour cela et d'après sa secrétaire qu'elle avait eu au téléphone, il avait moult rendez-vous dans la journée, ce n'était donc vraiment pas la peine. Quelle tristesse. Mais elle avait évacuer la frustration en faisant une heure de yoga après le départ de Maxine, et elle s'apprêtait alors à partir chez l'esthéticienne, sa petite robe sur le dos et un chignon rapide dans les cheveux, ses lunettes sur le nez, voilà elle était parés. Tout au long du chemin, elle envoyait des messages à Jaxson qui était pas mal occupé par le boulot et elle envoyait des messages à Emma aussi pour savoir si tout se passait bien et les photos qu'elle recevait lui faisait fondre le cœur. Sa princesse avait le sourire et bon sang, ce qu'elle était adorable #MamanGaga. Alors qu'elle poussait la porte de l'institut, elle était accueillie par celle qui prenait toujours soin d'elle et elle se laissait guider jusque dans le salon qu'elle connaissait comme sa poche tant elle y était venue. Mais comme lui faisait remarqué Azraël, cela faisait un petit moment qu'elle ne l'avait pas vu, la dernière fois c'était il y a plus d'un an, avant son mariage et bon sang, trop de choses ont changés depuis ce jour où elle était ressortie toute pimpante, prête à dire oui à celui qu'elle pensait être l'homme de sa vie. Alors Anya se confiait à l'esthéticienne qui l'écoutait d'une oreille attentive. Elle ne semblait pas la juger et ce n'était pas plus mal, parce qu'elle n'avait pas franchement envie d'être jugée pour des choses qu'elle n'avait pas pu contrôler. Quand vint le moment du massage, Anya s'installait de façon à être détendue et elle se laissait faire, laissant le silence plané dans la pièce, pour une fois qu'elle s'autorisait à n'écouter que le silence, elle allait en profiter. Elle était bien, à l'aise et détendue. Parfait pour passer une bonne fin de journée. Quand tout cela est finalement terminé, Anya se décide à passer à la cupcakerie pour pouvoir acheter des cupcakes pour le dessert ce soir et elle propose à Emma de rester manger chez eux quand elle ramènera Maxine, étant donné qu'elle la ramène vers dix-huit heures trente, ce sera parfait. Aucun message de Jaxson, elle fronce un peu les sourcils, étonnée mais elle se met en chemin pour la maison et si elle a tout bien calculé, elle devrait le retrouver dans le canapé ou ailleurs dans leur chez eux. Cherchant ses clés de maisons qu'elle met bien cinq minutes à trouver tant il y a de choses dans son sac à main, elle ouvre la porte et prononce un magnifique « C'est moooooooi ! » en relevant la tête une fois dans le salon, ses cupcakes et une tétine de Maxine à la main. Et il y a cette femme bien trop proche de Jaxson qui la regarde, un sourire en coin dressé sur le visage, Jaxson qui écarquille les yeux, et les mains de la blondasse sur sa chemise. Anya en lâche ses cupcakes sur le sol et elle fait un pas en arrière quand il se rapproche d'elle. « Ah, d'accord. Très bien. Parfait. Désolée d'être rentré trop tôt, tu n'as pas pu la sauter... » Elle secoue la tête négativement en soupirant « Écoute, je vais aller empaqueter mes affaires hein, tu pourras ramener toutes les putains que tu veux chez toi ! Puisque c'est ton appartement c'est vrai. Pas le nôtre non. » Et elle s'éclipse dans ce qui est sa chambre, même si la plupart du temps elle s'endort avec lui pendant qu'ils regardent une série. Rageusement, elle attrape sa valise sous le lit et elle balance des affaires sans vraiment regarder si elle vise ou non, la colère lui fait faire des gestes amples et elle serre les poings, quand il toque à la porte, elle l'ouvre à la volée et le regarde « Quoi ? Elle est partie ? Désolée d'avoir niqué ton coup alors ! Heureusement bon dieu ! HEUREUSEMENT que NOTRE fille n'est pas là. HEUREUSEMENT que je ne suis pas rentrée cinq minutes plus tard, je l'aurais vu à moitié à poil c'est ça ? » Et elle respire trop rapidement avant de conclure « Mais de toutes façons, tu fais ce que tu veux, je m'en fous. » Menteuse.

©️ MADE BY LOYALS.


    hopeless
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Baby, Barefoot on the grass, listening to our favorite song, △ Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
We keep this love in a photograph
avatar
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 926
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: JAXYA ✻ And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you next to me ✻ ( Mar 31 Juil - 17:30 )



And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you  next to me
with, JAXYA.
La reprise est dure. Jaxson n'arrive pas encore à se mettre dans le bain. Il dort à moitié la nuit, préférant regarder sa petite fille dormir plutôt que de lui-même prendre le temps de dormir. Puis, il apprécie un peu trop les soirées calmes et tranquille qu'il partage avec Anya. Sa vie change, completement, du tout au tout. C'est un nouveau rythme, une nouvelle perspective, un nouveau genre d'amour qu'il doit donner et recevoir. Bien qu'il ressent plus que jamais la fatigue, Jaxson ne se plaint pas. Pourquoi le ferait-il ? Il adore son metier. Il adore la femme qui partage ses draps chaque nuit. Il aime à la folie sa petite fille d'amour. Tout se passe, jusqu'ici, bien. Enfin, c'était jusqu'à ce qu'il soit envoyé sur le terrain et que ça se termine plutôt mal pour le "bad guy" mais aussi pour lui. Son genou n'a pas tenu le coup. Alors qu'il courrait pour attraper le voleur, il a plongé sur lui et mal retombé sur son genou déjà bien abîmé. Sans oublier qu'il s'est pris plusieurs coups de poing avant qu'on ne vienne l'aider. Autant dire qu'il allait ressembler à un stroumpf demain. Par chance, une infirmière de la police a vite commencé à le soigner et elle l'a même obligé à le racompagner jusque chez lui. Quelles étaient les chances pour que sa coupure à la levre se ré-ouvre en arrivant chez lui ? Pas tres hautes. Pourtant, c'est le cas. Le visage de l'infirmiere à quelques millimètres du sien pour essayer de réparer les dégâts, Jaxson ne fait pas attention à la serrure qui s'enclenche derrière lui. « C'est moooooooi ! » Il se rends compte, en entendant la voix d'Anya, que ce qu'elle voit là maintenant doit être étrange. Peut-être meme déplaisant. Mais il espére qu'elle aura la jugeote de bouger pour voir qu'ils ne s'embrassent pas. « Ah, d'accord. Très bien. Parfait. Désolée d'être rentré trop tôt, tu n'as pas pu la sauter... » Quoi ? Il manque de s'etouffer et s'ecarte de l'infirmiere. « Aya ! » Shit. Il avait oublié qu'il avait une tonne de coton dans la bouche. Jaxson les enlève rapidement de sa bouche et suit la tempête brune qui va vers la chambre. « Écoute, je vais aller empaqueter mes affaires hein, tu pourras ramener toutes les putains que tu veux chez toi ! Puisque c'est ton appartement c'est vrai. Pas le nôtre non. » Mais ... C'est une blague ? Le policier reste debout, de marbre, sous le choc. Comment peux-t'elle penser une chose pareille ? Il finit tout de même par bouger à nouveau, quelques secondes plus tard.. Il regarde l'infirmere, s'excuse a demi-mot et lui demande de partir. Il a besoin d'etre seule avec la mère de son enfant. « Anya. Elle est partie. On peut parler ? » La tempête déboule et l'agresse sans demi-mesure. « Quoi ? Elle est partie ? Désolée d'avoir niqué ton coup alors ! Heureusement bon dieu ! HEUREUSEMENT que NOTRE fille n'est pas là. HEUREUSEMENT que je ne suis pas rentrée cinq minutes plus tard, je l'aurais vu à moitié à poil c'est ça ? » Heu. Non. « Mais de toute façon, tu fais ce que tu veux, je m'en fous. » Vraiment ? « Tu me fais une crise de jalousie ? » Car c'est clairement ça. Il ne voit pas pourquoi elle se mettrait dans un état pareil autrement. Et tout ceci, ça le fait sourire, comme un débile. « Uhm, merde. » Quel con, il s'est à nouveau ouvert la lèvre. Il met sa main sur la plaie pour éviter que le sang coule sur son haut et sur le sol. « Elle me choigner, ok ? On faichait rien. » Difficile de parler de la sorte, surtout quand il récupére un coton sur la table et s'en sert au lieu de sa main pour compresser sa lèvre. « Tu peux aider, s'teup ? » Et promis, en même temps, il lui explique tout. « On s'embrachait pas. »


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/03/2017
›› Commérages : 261
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emmy cutiepie rossum
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (collins), lola fitzsimmons (e. watson), lewis ehrensvard (c. weber), carter rashmi (nett)

Re: JAXYA ✻ And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you next to me ✻ ( Dim 5 Aoû - 16:39 )

❝ I FIND YOU NEXT TO ME
JAXYA


Anya devrait se taire, elle devrait apprendre à se taire, elle le sait. Mais elle devrait parler aussi. Parce qu'elle ne veut pas imaginer qu'une fille puisse embrasser Jaxson, puisse poser ses mains sur lui, alors que ça devrait être elle. Elle ctève de jalousie et elle ne veut pas lui avouer, parce qu'elle a peur qu''il lui dise que ce n'est pas réciproque. Alors que pourtant, elle a l'impression de voir des signes partout. Quand elle s'endort contre lui et qu'il caresse tendrement ses cheveux, quand elle se réveille en pleine nuit et qu'il est là, à tenter de la rassurer après avoir bercé Maxine pour qu'elle se rendorme ou lui avoir donné son biberon, parce que c'est son tour. Ou même quand le matin, il lui prépare son petit-déjeuner et qu'il lui amène au lit. Anya a l'impression que tout ses signes ne sont pas trompeurs et pourtant, elle se garde bien de lui dire ce qu'elle ressent, parce qu'elle crève de trouille et ce ne serait pas Shane qui lui donnerait des conseils, son meilleur ami est encore pire handicapé sentimental enfin du moins, il s'est calmé. Anya aime Jaxson et ça se voit comme un nez en plein milieu de la figure. Alors quand elle voit cette femme, sur le canapé, proche de lui, elle a l'impression que son monde s'effondre sans ménagement. Et elle le lui fait comprendre en criant et en s'enflammant, surréagissant comme la bonne drama queen qu'elle est. « Aya ! » Elle secoue la tête négativement, avançant dans sa chambre, balançant tout et n'importe quoi dans ses sacs et quand elle le sent près d'elle, elle craque. Elle veut lui faire comprendre qu'elle l'aime mais elle ne veut pas lui dire. Et les mots dépassent sa pensée, elle ne veut pas partir, mais elle veut juste protéger son cœur, le mettre sous un petit bouclier. « Anya. Elle est partie. On peut parler ? » Oui elle aime bien répéter ce qu'il dit quand elle est en colère et aujourd'hui n'est pas coutume elle le fait une nouvelle fois. « Tu me fais une crise de jalousie ? » Elle rigole nerveusement avant de répondre, acide « Arrête de rêver. » Et pourtant, c'était bien ce qu'elle faisait et son petit sourire rendait folle la française. « Arrête de sourire c'est pas drôle. » Mais son aigreur part un peu quand elle voit le sang qui jaillit de sa lèvre. Elle fronce les sourcils et détourne un peu le visage, elle ne veut pas qu'il pense qu'elle a changé d'avis alors que c'est ce qu'elle est en train de faire. « Uhm, merde. » Elle grimace un peu et elle passe une main dans ses cheveux, stoppant absolument tout ce qu'elle était en train de faire pour suspendre ses gestes à ceux de Jaxson. Elle a mal au cœur de voir sa lèvre qui saigne, mais elle ne dit rien. « Elle me choigner, ok ? On faichait rien. » Non mais. Anya sent sa mâchoire qui se crispe et elle lève les yeux au ciel « Tu fais bien ce que tu veux. » La phrase typique de la demoiselle jalouse qu'elle est. Elle se pince les lèvres et lui tend un autre coton. « Tu peux aider, s'teup ? » Bien sûr qu'elle va l'aider, elle l'aide alors à s'asseoir sur le canapé, et doucement, elle passe à califourchon sur lui après avoir tout installé pour l'aider à le soigner. Elle reste silencieuse en mouillant un peu le coton, se concentrant sur la lèvre du père de sa fille. « On s'embrachait pas. » Pourquoi fallait-il qu'il parle de cela, elle sentait son cœur qui se compressait rien que de l'imaginer. Et elle sentait les larmes qui lui montaient aux yeux, elle levait les yeux au ciel pour les chasser avant d'attraper la poche de glace pour la déposer sur la lèvre bleutée de Jaxson avant de planter son regard dans celui de Jaxson, la main tenant toujours la poche de glace. Elle souffle un peu avant de se mordre l'intérieur de la joue et de le regarder. « Désolée. » Un simple petit mot qui veut en dire beaucoup. Désolée d'être une abrutie finie, Désolée d'avoir fait une scène., Désolée d'être bien trop stupide. Et elle caresse doucement le visage de Jaxson d'une main avant de continuer « Désolée d'avoir réagit comme ça. Mais si j'ai fait ça, c'est que j'arrive pas de trouver un autre moyen de te dire tout ce que je veux te dire. J'ai besoin de toi. J'ai besoin de toi, tout le temps. Et je me rends compte quand je me dis qu'une fille pourrait te donner ce que moi j'aimerais te donner, et bien ça me rend folle. Parce que... Parce que t'es le père de ma fille, parce que tu m'as donné la plus belle des choses au monde, Maxine. » Elle retire doucement la poche de glace et attrape le pansement liquide qu'elle applique doucement sur la blessure de Jaxson. Et elle reprend après avoir terminé. « Ce que je voulais te dire, c'est que je t'aime. Ça m'a prit du temps de m'en rendre compte, mais je t'aime. Et j'ai pas envie qu'on se déchire, qu'on se dispute. Je veux être avec toi qu'importe ce que tout lemonde peut en dire, c'est avec toi que je veux être et avec personne d'autre. » Et Anya se rendant compte du trop pleins d'informations qu'elle vient de lui offrir, elle se lève doucement, et se dirige jusque la cuisine pour remettre ses idées en place et essuie la larme solitaire qui vient de perler le long de sa joue.

©️ MADE BY LOYALS.


    hopeless
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Baby, Barefoot on the grass, listening to our favorite song, △ Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
We keep this love in a photograph
avatar
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 926
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: JAXYA ✻ And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you next to me ✻ ( Dim 2 Sep - 18:12 )



And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you next to me
with, JAXYA.
Jaxson n'en revient toujours pas de s'etre fait battre par un gamin des bacs à sable. Il a mal. Il est bléssé. Et bien qu'il ne veux pas se plaindre car c'est rien comparé à d'autres blessures, il a tout de même envie de sortir des aïe toutes les dix secondes. Accompagné d'une coéquipière de police, il se fait soigner. La position est étrange et c'est exactement à ce moment là qu'Anya ouvre la porte. Elle semble choquée. Jaxson pense d'abord que c'est à cause de ses cicatrices à peine créées. Mais non. Anya s'imagine des choses. D'apres elle, il la trompe. Quelle idée ! Le policier serait bien incapable de faire une chose pareille. Une fois sa coéquipière/infirmière partie, il tente de pouvoir discuter avec Anya, qui fait déjà ses valises. « Arrête de rêver. » Bien-sûr. « Arrête de sourire c'est pas drôle. » Oh que si. Elle s'imagine tellement de choses fausses. Il ne l'a pas embrassé. « Tu fais bien ce que tu veux. » Oui. Justement. Il lui dit la vérité et c'est ce qu'il veux : qu'elle sache qu'il n'a rien fait avec personne. D'ailleurs, ça ne se produira pas. Il est tout de même assez honnête. Le policier aurait bien continué à s'expliquer mais le pansement sur sa lèvre craque et elle se remet à saigner. Bordel de merde ! C'est pas le moment. Jaxson est bel et bien obligé de demander de l'aide à Anya, qui, par pere désespoir, accepte. « Désolée. » Mhm ? Il relève la tête vers la femme qu'il aime, attendant un peu plus d'explication de sa part. « Désolée d'avoir réagit comme ça. Mais si j'ai fait ça, c'est que j'arrive pas de trouver un autre moyen de te dire tout ce que je veux te dire. J'ai besoin de toi. J'ai besoin de toi, tout le temps. Et je me rends compte quand je me dis qu'une fille pourrait te donner ce que moi j'aimerais te donner, et bien ça me rend folle. Parce que... Parce que t'es le père de ma fille, parce que tu m'as donné la plus belle des choses au monde, Maxine. » Il ne devrait pas sourire, surtout que sa levre continu de saigner, mais il n'arrive pas à s'en empêcher. « Ce que je voulais te dire, c'est que je t'aime. Ça m'a prit du temps de m'en rendre compte, mais je t'aime. Et j'ai pas envie qu'on se déchire, qu'on se dispute. Je veux être avec toi qu'importe ce que tout le monde peut en dire, c'est avec toi que je veux être et avec personne d'autre. » Et bah voila. Il suffisait de le dire. Il pose ses mains dans le creux des reins d'Anya et l'attire encore plus vers lui. « Je t'aime aussi. » Il l'embrasserait bien, mais il risquerait de couper court à cet instant romantique. « Mais Anya, il faut que tu comprennes qu'il n'y a que toi. Et Maxine. Vous êtes les femmes de ma vie. Et je ne veux et ne désire personne d'autre à mes côtés que toi. » C'est son moment à lui maintenant. « Je ne sais pas ce que tu as imaginé avec cette infirmière, mais elle ne faisait que me soigner, rien de plus. Par contre ... » Jaxson l'observe avec un regard qui se veux coquin. « Je veux bien que tu deviennes mon infirmière personnelle, puis faut fêter ça, vu qu'on s'aime. » Enfin, avant, il a besoin d'un peu d'aide, encore. « Ça te dérange juste pas d'aller me chercher des glacons avant ? » Il souleve son haut vers un magnifique bleu sur son torse. « Je sais que ça vaut pas la douleur d'un accouchement mais ... Ça fait méga mal. »


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/03/2017
›› Commérages : 261
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emmy cutiepie rossum
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (collins), lola fitzsimmons (e. watson), lewis ehrensvard (c. weber), carter rashmi (nett)

Re: JAXYA ✻ And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you next to me ✻ ( Mar 11 Sep - 10:46 )

❝ I FIND YOU NEXT TO ME
JAXYA


Anya déteste ce job. Pas le sien, non. Celui de Jaxson, parce qu'elle a beau lui dire, elle a beau lui cacher, elle a peur à chaque fois qu'il claque la porte pour aller à travailler, à chaque fois qu'il embrasse le front de sa fille pour lui souhaiter une bonne journée. Elle a peur qu'il ne refranchisse plus le pas de la porte le soir. C'est une peur complètement infondée, elle le sait. Elle le sent, mais elle ne peut pas s'empêcher d'y penser. Elle ne peut pas s'empêcher de voir le mal partout. Et peut-être qu'elle a raison des fois, c'est ce qu'elle se dit. Et quand, aujourd'hui, c'est elle qui a franchi le pas de la porte et qu'elle a vu cette fille, tout proche de lui, elle est de suite monté sur ses grands chevaux avant de se rendre compte que c'était sa peur qui s'était un peu matérialisé devant ses yeux, mais c'était moins important tout de même. Juste une petite blessure. Mais il lui en avait peu fallu pour qu'elle monte de suite sur ses grands chevaux, pour qu'elle s'enflamme un peu trop et qu'elle lui fasse une crise de jalousie digne d'un mauvais épisode de série télévisée. Et au fond, elle n'aime pas trop la réaction du policier parce qu'elle a juste l'impression qu'il se moque d'elle, mais est-ce que ça ne se voyait pas comme un nez au milieu de la figure qu'elle l'aimait ? Après tout, elle avait quitté l'autel un an et demi auparavant et la première chose qu'elle avait faites, c'était qu'elle était allée chez lui. Ses pas l'avaient guidés chez le policier alors qu'elle aurait eu le choix d'avoir des dizaines de destinations différentes, mais le seul endroit où elle avait eu envie d'être ce soir là, c'était chez lui, dans ses bras. Mais ça ne se passe comme dans les contes de fées, elle devrait le savoir Anya. Elle aurait dû le savoir. Au plus profond d'elle-même, elle ne veut plus le sentir glisser de ses mains, elle ne veut plus le sentir partir, lui échapper un peu à cause de non-dits, à cause de mots non prononcés. Non, elle veut juste qu'il reste là, contre elle, blessé ou non. Elle veut juste qu'ils s'aiment comme avant, comme quand ils étaient jeunes et insouciants. Quand tout n'était qu'un bonheur sans artifices, juste eux deux, sauf que cette fois, il y 'a l'addition, le fruit d'un amour caché, le fruit d'un amour que l'on n'ose pas s'avouer, la valse de deux âmes perturbées.Et puis l'heure vient à la confidence, Anya a besoin de ça, de lui dire tout ce qu'elle ressent sans qu'il ne ressente le besoin de la couper dans son élan. Elle est perturbée la brune, on peut mettre ça sur le compte des hormones encore, même si plus personne ne la croit réellement. « Je t'aime aussi. » Le cœur s'affole un peu trop, palpitant qui n'espérait plus ces mots, qui sonnent comme une mélodie à l'oreille. La mélodie du bonheur. « Mais Anya, il faut que tu comprennes qu'il n'y a que toi. Et Maxine. Vous êtes les femmes de ma vie. Et je ne veux et ne désire personne d'autre à mes côtés que toi. » On va se calmer, bientôt, elle va croire qu'il va la demander en mariage et elle n'est pas sûre que Maman Arsenault ni même Papa soit très d'accord pour ça. Mais soit. Elle se love doucement contre lui, le front contre celui du policier, un sourire sur le visage, un sourire irretirable dressé sur ses lèvres maquillées. Est-ce que c'est possible d'avoir autant envie de sourire ? Sûrement, ça doit être ça le bonheur. « Je ne sais pas ce que tu as imaginé avec cette infirmière, mais elle ne faisait que me soigner, rien de plus. Par contre ... » Pourquoi fallait-il qu'il rappelle les mauvaises choses ? Elle sentait ses joues qui se coloraient de rouge et elle baissait un peu la tête avant de se rendre compte qu'il avait laisser sa phrase en suspens le bougre. Elle n'avait même pas le temps de lui demander qu'il continuait sa phrase. « Je veux bien que tu deviennes mon infirmière personnelle, puis faut fêter ça, vu qu'on s'aime. » On s'aime a t-il dit, c'est étrange venu de sa bouche. On s'aime ça implique tellement de choses, Anya est heureuse maintenant. Elle aimerait qu'Emma garde un peu plus Maxine pour qu'ils puissent s'aimer encore. Mais non, sa fille lui manque bien trop. « On s'aime. » Elle le répète comme pour se l'encrer dans la tête. On s'aime. Aimer. C'est beau. Et elle répond à sa demande par un baiser contre sa mâchoire. « Ça te dérange juste pas d'aller me chercher des glacons avant ? » Elle sourit encore, plus grandement encore. « Je sais que ça vaut pas la douleur d'un accouchement mais ... Ça fait méga mal. » Elle lève les yeux au ciel, vu comment elle lui avait brisé la main quand elle avait accouché, il ne pouvait que deviner que ça faisait moins mal. Elle se levait alors et se pressait jusqu'au congélateur pour récupérer des glaçons qu'elle enroulait dans un torchon propre. Et puis l'idée lui traverse l'esprit. Il faut fêter ça, vu qu'on s'aime. a t-il dit. Et Anya, elle sourit comme une débile heureuse depuis dix minutes. Alors pour fêter cela, elle ôte son haut qu'elle laisse sur le tabouret du comptoir de la cuisine pour se retrouver qu'en jean et haut de sous-vêtements. Elle retourne alors dans le salon, et doucement sans un mot, juste un regard brûlant, elle ôte le tee-shirt de Jaxson pour lui appliquer les glaçons sur le bleu qui s'étend, pour qu'il n'ait pas mal, elle glisse doucement ses lèvres contre la peau de son cou et elle se redresse en continuant d'appliquer les glaçons « Je t'aime. » prononce t-elle en guise de question et d'affirmation, est-ce qu'elle peut continuer à l'aimer de la sorte ? Est-ce qu'elle peut ou est-ce qu'il n'en a pas envie ? Il n'y a que lui qui décidera, dans la seconde qui suivra.

©️ MADE BY LOYALS.


    hopeless
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Baby, Barefoot on the grass, listening to our favorite song, △ Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: JAXYA ✻ And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you next to me ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

JAXYA ✻ And all stupid things I do I'm far from good, it's true but still I find you next to me

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération