Silin - What are you doing here ?

 :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/04/2018
›› Commérages : 807
›› Pseudo : MAD
›› Célébrité : Carlson Young
›› Schizophrénie : Callen, ce psychopathe.

Silin - What are you doing here ? ✻ ( Dim 8 Juil - 21:30 )




WHAT ARE YOU DOING HERE ?

Martin Palmer & Sil Wilde



Il pleut des cordes.
Cela fait au moins une heure qu'il pleut et la blonde n'a pas l'impression d'avancer. Sil est partie brutalement après une énième dispute. Elle déteste ça, se disputer. Pourtant, ce soir elle n'a pas pu s'empêcher de hausser la voix. Après tout, il l'a bien fait, alors pourquoi pas elle ? Ce n'est pas parce qu'elle est une femme, qu'elle doit se laisser faire. On n'hurle pas sur un Wilde, qui plus est si c'est UNE Wilde. En réalité, Silvia déteste la violence, elle déteste les mots plus hauts que les autres. C'est plus fort qu'elle, elle a envie de fuir quand cela commence à dégénérer. C'est d'ailleurs ce qu'elle a fait ce soir. Mais ce n'est même pas la première fois que ça dégénère dans sa vie. Silvia s'est déjà disputée une ou deux fois avec son père, et même avec l'un de ses oncles. Peut-être aussi avec son frère Lucas, ou sa sœur Erz. Elle les adore, mais parfois ils sont un peu trop sur son dos. Ils oublient souvent que Sil n'est plus une enfant, qu'elle n'a pas besoin d'être protégée. Ou alors, pas autant que lorsqu'elle n'était qu'une gamine sans défense. Ça l'énerve simplement, même si cela part d'un bon sentiment. Mais ce soir, ce n'est pas avec son frère, ou sa sœur, que Silvia s'est disputée. Pour une fois, ce n'est même pas avec Malik. Peut-être que la jeune blonde aurait préféré, d'ailleurs.

Vingt minutes, c'est le temps qui s'est écoulé depuis qu'elle a claqué la porte.
Silvia est partie sans même se retourner, et il n'a pas cherché à la rattraper. Pour ça, elle le hait, elle est encore plus en colère. Ses talons claquent contre le bitume abîmé et grisâtre, qui garde des traces des multiples passages qui se font chaque jour et chaque nuit. La jeune blonde ne regarde pas trop où elle va,  elle se contente d'avancer. C'est sombre, elle ne voit presque rien. Et pour cause : c'est la nuit. L'astre lunaire a pris la place des jolis rayons de soleil, qui, quelques heures plus tôt dans la journée parfaisaient le teint de la blonde, alors qu'elle était allongée sur son transat. Quel retournement de situation, décidément. Silvia essaye de ne plus penser à quoi que ce soit, mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Elle ne pense qu'à lui, et à cette dispute. C'était stupide, stupide de se fâcher pour ça. Cela donne presque à Silvia envie de rire, mais de rire jaune comme on le dit si bien. Elle n'en fait rien. La jeune femme veut seulement rentrer chez elle. Sil n'a même pas pris sa voiture, alors elle est obligée de marcher sous cette pluie qui n'a pas l'air de vouloir cesser. A croire que le monde est contre elle, ce soir. La fatigue commence à se faire ressentir à travers son corps, la blonde est à deux doigts de retirer ses talons pour marcher plus vite. Elle est trempée, elle a froid. Silvia a cette envie incontrôlable de craquer. Mais elle est plus forte que ça, dans le fond, enfin c'est ce qu'elle essaye de se dire. Alors la Wilde ravale ses larmes et avance. Elle n'habite pas si loin que ça, après tout.

Silvia Wilde aurait sans doute pu appeler l'un de ses proches, oui. Seth serait venu la chercher sans attendre, s'il avait su dans quel pétrin se trouvait sa fille. Le brun a toujours été là pour elle, il lui a sauvé la vie il y a de ça presque trente ans. Vi ne s'en souvient pas, mais elle sait ce qu'il lui a raconté. Elle ne l'a jamais assez remercié à son goût, et elle ne le remerciera jamais assez. Silvia ne pense pas vraiment à ce qu'elle aurait pu devenir, si jamais Seth n'était jamais venu la prendre dans ce vieux taudis californien. Pas quelque chose de très bien, il faut croire. Adolescente, l'américaine s'était perdue à imaginer ce qu'aurait pu être sa vie, si elle était restée à Oakland, si monsieur Wilde n'avait pas connu sa mère biologique. Et puis elle était passée à autre chose. Vivre dans le passé n'a jamais fait partie des lubies de la chef, sauf peut-être lorsqu'il s'agit de Malik.

Peu importe, ce soir il n'est pas là. Seth n'est pas là. Sil ne veut pas appeler qui que ce soit d'autre, même pas Leïla. Elle n'est pas d'humeur à discuter. Maintenant, l'unique objectif de Silvia est de rentrer pour retrouver son lit. A tous les coups, demain elle sera enrhumée. Quelle idée d'être sortie en robe, sans prendre de veste. « Tu ne peux t'en prendre qu'à toi, Sil. » se répète-t-elle, intérieurement. Il n'y a personne à qui emprunter un téléphone, et c'est bien dommage au final, car même si elle ne veut pas appeler sa famille, Sil aurait pu demander de l'aide à Louise, ou à Evan. Ils sont peut-être occupés, il faut dire. Vaut mieux oublier l'idée.

Débarquant dans une nouvelle rue, Sil manque de rentrer dans quelqu'un. Si l'on était derrière un écran, l'on aurait sans doute pu croire à une scène digne d'un Tarantino. Une rencontre amoureuse, ou tout simplement passagère. C'est comique, ça donne envie de rire. Sil commence alors à s'excuser en bredouillant. Elle ne sait pas trop quoi dire, ni où se mettre. C'est presque gênant. La blonde reconnaît la carrure d'un homme. Pourquoi devait-elle tomber sur l'un d'entre eux encore une fois ? Une fois de plus, le sort s'acharne sur elle. Pour autant, Silvia relève son visage pour croiser le regard de l'homme dans lequel elle vient de foncer. A tous les coups, son mascara coule à cause de la pluie, et ses cheveux... Elle ne préfère pas y penser. Elle tremble de froid, tandis que lui est habillé plus chaudement et surtout : il a un parapluie. L'espace d'un instant, la blonde l'envie. Et puis leurs regards se croisent enfin.

Ce visage, elle l'a déjà vu, elle le connaît par coeur.

« Ma.. Martin ? » bredouille-t-elle, comme une gamine de quatorze ans.

Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/12/2017
›› Commérages : 165
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Ben Barnes
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ⁂ Sarah Miller (Meghan Fahy) ⁂ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ⁂ Pio Esposito (Wilson Bethel) ⁂ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ⁂ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: Silin - What are you doing here ? ✻ ( Ven 20 Juil - 14:59 )












Depuis que Mila avait découvert que je m'incrustais aux mariages qu'elle organisait, l'ambiance était un peu tendu entre nous. C'était autant ma faute que la sienne. J'avais conscience d'être en tort en ayant fait tout ça, mais son tort avait été de me demander ce qu'on était tout les deux, qu'elle ne voulait pas être un plan B. Dans l'absolu je pouvais le comprendre, mais c'était un peu l'hôpital qui se foutait de la charité et ouais depuis on s'échangeait plus des regards de reproche que des paroles. Autant dire aussi qu'elle ne venait plus dans mon lit et moi dans le sien. Cette situation me rendait triste parce que jusqu'à présent notre colocation se passait parfaitement bien et maintenant c'était tout juste si on s'adressait la parole. Même Willow trouvait qu'il y avait quelque chose qui clochait. J'étais bien décidé à mettre un terme à tout cela, j'avais même préparé un dîner de malade pour essayer de me faire pardonner. Dans ma tête, il n'y avait aucune raison que mon plan puisse foirer, mais c'était sans compter sur Mila qui avait décidé de ne pas rentrer ce soir. Tant pis pour elle. Pour la peine je ne prenais même pas le temps de débarrasser la table, ni même de faire la vaisselle et j'allais directement dans ma chambre pour me changer. Ce soir Mila ne serait pas la seule à sortir, j'avais même une idée très précise de l'endroit où je comptais aller. Le Blue Lagoon. C'était devenu mon nouveau QG depuis que j'étais arrivé à Cap Harbor, et c'était surtout le meilleur endroit pour draguer et rencontrer une femme pour une nuit. Pour autant avant de partir, je lui laissais un petit mot. Un simple « il faut qu'on parle » . J'hésitais à ajouter quelque chose, et finalement je dessinais vaguement quelque chose de sympa.

Depuis que j'étais arrivée, la soirée se passait relativement bien. Je dansais avec une femme qui de toute évidence avait envie de la même chose que moi, je lui avais offert un verre et elle avait même insistait pour m'en payer un. Vraiment la soirée avait de bonne chance de se terminer de la meilleure des manières. Mais c'était sans compter son copain qui venait de se pointer. « Qu'est ce que tu crois que t'es en train de faire avec ma copine connard » Je n'aimais pas qu'on m'insulte de la sorte et surtout sa copine n'avait pas vraiment insister pour que je la laisse tranquille. « Dans l'idéal, je pensais pouvoir coucher avec elle, mais c'était avant de savoir qu'elle avait un copain » A sa tête je voyais qu'il voulait m'en coller une, mais je n'étais pas d'humeur pour ça. « Si ta copine drague dans les bars comme ça, tu ferais mieux de la quitter » Sinon il allait au devant de gros problèmes, mais ça ne serait pas les miens.
En tout cas ces deux là avaient réussi à gâcher ma soirée et je préférais partir. Je récupérais ma veste et en voyant qu'il pleuvait dehors, je piquais le premier parapluie qui me tombait sur la main.

La logique aurait voulu que j'appelle un taxi pour rentrer, mais j'avais envie de marcher un peu et puis ce n'était  pas un peu de pluie qui allait me faire fondre. Je n'étais ni en sucre, ni en sel. Je ne regardais pas vraiment où j'allais, et forcément je bousculais quelqu'un sans vraiment le vouloir. Si je ne m'excusais pas rapidement cette femme allait croire que je voulais l'attaquer. « Pardon, je ne regardais pas où j'allais » J'avais dans l'idée de reprendre mon chemin rapidement, et je ne prêtais pas vraiment attention à la personne qui j'avais bousculé, contrairement à elle. « Ma.. Martin ? » Okay, tout cela devenait bizarre et je porté toute mon attention sur Silvia. Silvia ? Mais qu'est ce qu'elle faisait ici. « Mais ? Je ne m'attendais pas du tout à te voir ici » C'était même la dernière personne que je pensais croiser et pourtant j'avais réussi à croiser Luke… « T'es trempée, tout va bien ? » Parce que j'étais un gentleman et qu'elle semblait glacée, j'enlevais rapidement ma veste pour la poser sur ses épaules. « Tu veux qu'on aille se mettre à l'abri pour discuter ? » Il devait forcément y avoir un bar pas très loin et au pire on pouvait retourner au Blue Lagoon.




lumos maxima


† I'd break the back of love for you
Revenir en haut Aller en bas

Silin - What are you doing here ?

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération