Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/06/2018
›› Commérages : 26
›› Pseudo : yukanda
›› Célébrité : Kim MyungSoo
›› Schizophrénie : non

Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Lun 9 Juil - 0:19 )

La nuit a été courte, il s’en doute seulement lorsque son crâne se met à capter le moindre bruit de la pièce à commencer par le froissement des draps dans lesquels il se trouve. Milhan n’ouvre pas immédiatement les yeux, profitant de quelques minutes de sommeil supplémentaire en essayant en vain de lutter contre la migraine. Cet état, lorsque les coussins et le matelas semblent l’absorber complètement est un indicateur précieux sur la cuite qu’il a pris. Pourtant, il ne va jamais jusqu’à l’effacement total des souvenirs de la veille et c’est bien ce qui commence à froncer ses sourcils, le contrariant légèrement. De ce qu’il est capable de se remémorer, il sait qu’il est sorti avec Maeve et qu’ils ont bu plus que de raison, assez pour qu’il ne rentre pas chez lui, n’ayant aucune envie d’avoir à faire à ses frères. Ils ne se permettront pas de juger son comportement, ou du moins le feront dans l’unique but de mettre un terme à ce sourire détendu qu’il avait arboré. Il pense à son amie d’enfance et leurs fou rire pour des idioties qui aujourd’hui lui font claquer la langue contre le palais. Mais par-dessus tout, il se souvient d’une fin de soirée en agréable compagnie, la chaleur montant doucement tandis que les scènes défilent dans sa tête pour se remettre dans l’ordre. Tout ce qui est flou est délaissé au profit de la reconstruction bancale, mais plausible de sa soirée. Ses yeux s’ouvrent en grand tandis qu’il prend une profonde inspiration, observant le décor qu’il reconnait peu à peu, puis finalement la place prise à côté de lui. Il n’était pas rare qu’ils dorment au même endroit, cette relation depuis l’enfance les avait aidés à ne pas se formaliser pour si peu. Le problème en revanche, c’est qu’elle était nue et lui aussi de toute évidence, observant sous le draps l’absence de tout vêtement.

Ses yeux focalisés de nouveaux sur la blonde, il n’ose rien dire encore, resituant pour l’instant cette mémoire défectueuse qui lui joue peut-être des tours. Il passe une main sur son visage avant de la faire monter dans sa tignasse brune rejetant sa tête en arrière dans le coussin, confortable certes, mais qui lui rappelait ô combien il avait merdé. Ni sourire, ni satisfaction, il se demandait simplement comment ils avaient pu en arriver à une telle conclusion, d’autant plus qu’il se souvenait à peu près y avoir réfléchi et s’être dit que ce n’était pas une si mauvaise idée. Il se maudissait d’être si différent sous l’emprise de l’alcool, voir d’autres substances qui auraient permis à cette situation délirante de se produire. Ruminer ne le mènerait à rien, il devait faire face et la curiosité malsaine de savoir si elle s’en souvenait et si elle avait été satisfaite le pris. Un regard noir d’abord, insistant. Puis une main qu’il envoie récupérer un coussin pour le balancer droit sur la tête de la jeune femme. « Maeve… réveille-toi, il va falloir qu’on parle » jamais il n’aurait cru dire ça un jour et pourtant, il venait de le faire. Exaspéré, il attend quelques secondes. Profitant pour balayer la pièce du regard à la recherche de ce qui ressemblait à son boxer. Une fois qu’il eut mis la main dessus, il fait claquer sa langue. « Yaya… debout » il était parfaitement calme d'apparence et pourtant, intérieurement, son coeur semblait vouloir se décrocher du reste de son système. Tendu, c'était le mot, il était tendu.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 116
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Lun 9 Juil - 22:02 )

Recevoir un coussin en pleine face n'a jamais été la meilleure façon pour réveiller Maeve. Avec l'alcool et la drogue, la jeune femme a souvent du mal à se réveiller. Entre maux de tête et estomac qui veut juste se libérer de tout ce qu'il a pu ingurgiter, Maeve ne comprend rien. « Maeve… réveille-toi, il va falloir qu’on parle » Elle entend simplement son prénom et lâche simplement un: «Mmmh.» Elle n'est pas prête à se réveiller et balance au hasard le coussin pour qu'au moins il ne soit plus sur sa tête.. Pourquoi il faut se réveiller tout de suite ? Maeve n'est pas prête pour se réveiller, son lit est beaucoup trop précieux. « Yaya… debout » Milhan a l'air plutôt insistant aujourd'hui et Maeve le remarque bien assez tôt pour finalement se décider à ouvrir légèrement les yeux. « Laisse moi dormir Milhan, va faire le petit déjeuner si ça te chante mais moi tout ce que je veux c'est... un truc contre mon mal de tête.» Maeve a du bien trop boire encore surtout quand elle se rappelle de ce rêve érotique avec Milhan.  

Finalement elle ouvre grand les yeux quand elle se rend compte de la situation, les draps touchent vraiment l'ensemble de son corps. « Attends... Je suis bien nue là ?» La jeune femme soulève rapidement le drap qui lui vaut un mal de tête plus soutenu, pour finalement bien se rendre compte qu'elle est sans aucun tissu. Elle se lève précipitamment emmenant avec elle le drap pour recouvrir son corps et trouver dans son armoire ce qui semble être des vêtements. Mais avant d'atteindre son armoire, Maeve marche sur le drap et finit rapidement au sol, le drap a déserté son corps et la voilà cul nu. Elle grogne, lance des injures et se relève rapidement sans oublier de reprendre son drap en tant que vêtement. Dos à Milhan, elle lâche le drap pour enfiler ses sous-vêtements rouge vif, les premiers qu'elle a trouvé, ce qui pourrait en exciter plus d'un d'ailleurs. « Ce n'était donc pas un rêve c'est ça ? Milhan ... qu'est ce qu'on a fait exactement ?» Maeve veut savoir si tout ça est vrai, si ce n'est pas encore un de ces rêves déjantés comme dans les films. Elle détaille du regard cet ami qu'elle connaît depuis l'enfance et se dit qu'il est vraiment pas mal. « Je crois que t'as un suçon dans le cou...» Il n'y a plus vraiment de doute maintenant sur ce qu'ils ont fait ou pu faire. Maeve ne sait pas trop ce qui fait parti du rêve ou de la réalité. Ont-ils réellement couché ensemble ? Y a-t-il pour le moment des choses qu'elle a oublié ? Ce qu'elle sait en tout cas c'est qu'elle va courir bien vite dans les toilettes pour vomir tout ce qu'elle peut. Elle a dû boire plus que Milhan, il doit se rappeler plus qu'elle. La tête dans les toilettes, elle réfléchit. Elle apprécie ces souvenirs, mais qu'est ce qu'il va se passer par la suite... Elle a des moments plus flous que d'autres, il y a des choses qui ne sont pas clairs mais ce qui est sûr c'est qu'ils ont bien bu. Elle retourne dans la chambre comme un zombie, ça fait du bien de vomir mais son estomac n'est toujours pas content. « C'est vrai qu'il faut vraiment qu'on parle.» Vont-ils se mettre ensemble ou pas ? A moins que ça va ternir leur relation ? Dans tous les cas, Maeve ne veut pas perdre Milhan, elle l'apprécie beaucoup trop.


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/06/2018
›› Commérages : 26
›› Pseudo : yukanda
›› Célébrité : Kim MyungSoo
›› Schizophrénie : non

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Mar 10 Juil - 4:33 )

Après un temps qui semble s’écouler à l’allure de perle dans un sablier inadapté à ce type de grain, le brun parvient à obtenir une réaction de sa meilleure amie. Levée d’un bond, elle le fait sursauter tandis qu’il inspire profondément, son corps tendu, marquant la pose en serrant les poings. Quelques secondes plus tard, il continue de récupérer ses vêtements, partant à leur poursuite au travers de la chambre. Chaque pièce était en train d’enfoncer un peu plus un clou sur le souvenir à la fois agréable et douloureux de leur soirée. Enfin, elle l’observe, adoptant le même comportement que lui plus tôt à la différence près qu’il ne s’était pas rétamé lui, sur le chemin et que les formes les plus indécentes de son corps avaient été cachés très rapidement. Une moue boudeuse aux premiers abords, le rouge aux joues de la blonde, il hausse les épaules, les lignes de sa bouche formant un pont dans la mesure où ce n’était pas inhabituel chez elle cette maladresse et la vision était, selon lui fort agréable.

Les sous-vêtements enfilés, s’il ne s’agissait pas de Maeve auraient surement été une excellente raison de rester, bien qu’il ne soit pas adepte des récidives avec la même partenaire, pour elle, il ferait de nombreuses exceptions et c’est ce qui était le plus effrayant… contrariant ? Le plus déroutant, ça c’était certain. Un suçon ? L’actuaire blêmit enroulant sa langue entre ses dents, sa bouche entrouverte tandis qu’il observe au miroir le plus proche la marque rouge. Il se tourne vivement, la fusillant d’un regard contrarié, ses traits froncés et les paumes de ses mains en l’air avant qu’il ne les laisse tomber de part et d’autre de son corps. Il la fixe, particulièrement son soutien-gorge, blasé « toi aussi… et pas qu’un seul » Avant même qu’il ne puisse ouvrir la bouche pour lui demander d’être plus sérieuse, elle se précipite aux toilettes et lui en profite simplement pour aller chercher, par habitude, les aspirines afin de soulager leur gueule de bois. Il soupire, connaissant le chemin par cœur en allant ensuite tendre son verre d’eau et son cacheton à la blonde lorsqu’il revint sur ses pas, s’asseyant par terre, la tête rejetée en arrière contre le rebord du lit. Il ferme les yeux quelques instants après avoir avalé son précieux, faisant le vide autant que possible. Les images défilaient assez rapidement, c’était incontrôlable et il n’avait d’autre moyen pour les chasser que d’accepter, ouvrant alors les yeux sur une Maeve toute aussi troublée que lui. Qu’est-ce qu’ils allaient bien pouvoir faire ? Il masse sa nuque, claque sa langue contre son palais. « Tu ne te souviens vraiment de rien ? Vraiment rien ? » légitime, certes, parce qu’il allait devoir donner sa version des faits et qu’il avait horreur de devoir le faire en ayant conscience que toutes vérités ne sont pas forcément bonnes à entendre.

Lui ce qu’il ne comprenait pas, c’était qu’il avait si peu d’éthique, était-il le monstre que l’on dépeignait ? Il n’avait aucun doute là-dessus lorsque cela concernait les femmes adultères, mais pour ce qui était d’enfreindre les codes les plus basiques et importants d’une amitié, c’était une première. « Sexfriend et meilleurs amis… est-ce que c’est seulement compatible ? » Il fixait un point imaginaire au sol, secouant la tête lentement de droite à gauche.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 116
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Mar 10 Juil - 20:33 )

Maeve sentait un poids peser sur elle, elle ne savait pas quoi faire. Elle était revenue des toilettes et là voilà finalement toute déboussolée, à réfléchir encore et encore comment c'est arrivé. Elle observe ses suçons qui sont bien plus nombreux que ceux de Milhan. Ils n'y sont vraiment pas allés de main morte, mais qu'est ce que tout cela veut dire ? « Tu ne te souviens vraiment de rien ? Vraiment rien ? »   Maeve secoua la tête négativement, prenant par la même occasion l'aspirine que lui avait donné Milhan. « Je me souviens du début quand on a commencé à s'embrasser et après... J'ai quelques images brèves mais... c'est tout. Tout ce que je sais c'est que ça avait l'air de me plaire. Je sais même pas comment ça s'est déroulée au début, comment on est arrivé à s'embrasser. Tu me racontes ? » Maeve a quelques images des préliminaires mais il lui semble que ça a été très brefs, à croire qu'ils en avaient vraiment envie tous les deux et qu'ils attendaient ça depuis un moment. Pourtant, Maeve pour une fois est perdue. Elle n'a jamais couché avec quelqu'un d'aussi proche d'elle, Milhan, son meilleur ami, qu'elle connaît depuis toujours.
Maeve a peur que tout ça dérape encore un peu plus, que celui-ci veuille s'éloigner ou autre chose qui risque de ne pas lui plaire. Milhan est le seul qui est réellement resté avec elle pendant toutes ces années, si elle le perdait, elle ne sait pas ce qu'elle ferait. Maeve s'installe à côté de lui observant le plafond, peut-être voyait-elle les réponses à ses questions. Mais on dirait bien par le froncement de ses sourcils qu'elle est plutôt totalement perdue. « Sexfriend et meilleurs amis… est-ce que c’est seulement compatible ? »  C'était l'une des questions que se posaient Maeve et les réponses étaient multiples. Elle laissa un long silence suivre cette question. « C'est compatible. Mais... il va falloir qu'on est certaine règle je pense. Je déteste suivre des règles. D'un côté je me dis pourquoi ne pas laisser faire les choses et voir comment ça se passe. D'un autre je me dis que si tout ça se développe comment on fait ? On est de ces personnes qui vont tellement voir ailleurs que... ça peut paraître bizarre si ça recommençait entre nous. Si on met des règles au moins on sera fixer sur la nature de notre relation. A moins qu'il faut qu'on essaie sans avoir bu...» Oh que oui ça serait vraiment bizarre sinon, mais … « Je me dis que j'ai passé quand même un bon moment même si je me rappelle de rien. Ça serait bête de pas assouvir se besoin. Je sais pas si c'est ton cas mais... moi ça l'était.  » Elle rigole, sans doute pour évacuer la nervosité qui s'est accumulée. Elle ne pensait pas arriver à une situation pareil, surtout pas avec Milhan, elle le voyait vraiment comme son meilleur ami, beau gosse certes mais elle ne pensait pas à plus et maintenant que tout ça c'est passé elle ne sait plus. Encore et toujours perdue Maeve pose enfin la question qui voulait sortir de sa bouche. « Qu'est ce que tu en as pensé de cette nuit toi alors ? Tu te rappelles au moins tu vois … Tu penses que ça devrait continuer comment ? » Après tout il doit aussi avoir son avis qui est quand même important pour Maeve.


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/06/2018
›› Commérages : 26
›› Pseudo : yukanda
›› Célébrité : Kim MyungSoo
›› Schizophrénie : non

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Jeu 12 Juil - 2:41 )

La blonde ne semble pas disposée à répondre, surement encore dans le brouillard tandis que Milhan récupère de quoi les soulager. Migraines, weekend qui s’annonce moins détente que prévu pour une journée de discussion sur un sujet plutôt inhabituel. Il n’en revient lui-même pas, repassant les images, frissonnant d’inconfort et de… plaisir ? Evidemment, oui, Maeve est une belle femme. Il ne s’était juste jamais posé la question de la séduire ou de finir dans le même lit de cette façon du moins, puisque c’était à son sens le meilleur moyen de briser cette amitié de longue date, la seule qui était fiable. Il masse sa nuque, se pose et essaye de poser des mots sur leur premier baiser. « Je crois que je suis tombé et dans mon souvenir on s’est souri comme deux cons avant de naturellement se balancer des conneries et se rapprocher » Il soupire lourdement, se posant la question le plus sérieusement du monde de savoir si oui ou non leur relation devait ou non changer. Il n’en avait aucune envie, clairement et s’il pouvait fuir il le ferait, mais ce ne serait que reporter cette discussion qu’il trouvait déjà bien assez pénible pour qu’une autre naisse.

Il écoute attentivement les mots de sa meilleure amie, le cerveau ne suivant pas forcément, elle tente tant bien que mal de lui exposer une idée qu’il trouve à la fois flou et complètement folle, un peu comme elle d’ailleurs. Il plisse les yeux, retrousse un coin de lèvre dans une grimace exprimant toute son incompréhension. Puis c’est le drame. Recommencer ? Sans avoir bu ? Agréable ? Elle finit même par lui demander après avoir posé ses fesses à côté des siennes s’il avait apprécié. « Pourquoi c’est moi qui devrait faire un choix ? » c’était la question de toute sa vie ça, pourquoi devait-il absolument choisir quand il n’en avait aucune envie ? Il soupire, claque sa langue contre son palais. « Je… mentirais si je disais que ça n’était pas agréable, je ne sais pas si remettre ça sans alcool est une bonne idée, en tout cas pas dans l’immédiat, mais oui, si tu veux qu’on devienne des meilleurs amis avec bénéfices, on doit poser des règles, ce qu’on déteste le plus, ironiquement »

Et il n’avait aucune envie non plus que sa vie ressemble à celle d’un de ces téléfilms pour femmes en manque d’amour bercées par les jolies histoires de Walter Disney. Les contes sont faits pour rêver, c’est qu’il n’y a aucune possibilité qu’ils deviennent à son sens réalité. « La première règle : on est libre de faire ce qu’on veut avec qui on veut, la deuxième c’est de ne plus boire autant quand on sort, parce qu’il faut qu’on soit un minimum conscient de nos actes. La troisième c’est de ne pas changer vis-à-vis de l’autre, on n’agit pas comme un de ces petits couples, on ne se jalouse pas, on ne s’apporte pas le petit déjeuner au lit. Si ça devient régulier, autant qu’on n’agisse comme si de rien n’était par la suite, ça sera moins gênant pour nous deux » c’était ses conditions, mais les tiendrait-il ? Il avait déjà du mal à imaginer se glisser contre elle, bien qu’il n’ait pas été contre et que leur soirée prouve assez leur attirance, il venait de briser une barrière invisible et pour Milhan, c’était une perte de contrôle de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 116
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Ven 13 Juil - 13:53 )

Tout ça est si confus que l'histoire que lui raconte Milhan a l'air d'être une totale découverte. « Je crois que je suis tombé et dans mon souvenir on s’est souri comme deux cons avant de naturellement se balancer des conneries et se rapprocher »  Maeve forme un grand O avec sa bouche tandis que ses yeux sont prêts à sortir de leur orbite. Elle n'en revient pas, une simple chute peut amener beaucoup de chose apparemment. « Il a suffi d'un événement minime pour qu'on en arrive là, c'est pitoyable. » Elle aurait voulu que ça n'arrive jamais pour que actuellement elle ne soit pas dans cette situation. Mais maintenant qu'elle y est, elle n'a pas le choix, Maeve doit s'y confronter et c'est pas quelque chose dont elle a l’habitude.

La jeune femme essaie tant bien que mal de se faire comprendre mais son cerveau lui dit clairement merde, bien trop perdue pour avoir une pensée assez rationnelle. « Pourquoi c’est moi qui devrait faire un choix ? » Maeve rie à sa question, pas contre lui mais tout simplement parce qu'elle savait qu'il allait posé la question. « Je te rappelle que c'est toi le plus réfléchi et le plus sage, c'est toi qui couche avec des femmes mariées, tu dois avoir atteint une sagesse d'esprit vraiment impressionnante. » Elle rie de plus belle, peut-être veut-elle faire descendre la tension dans l'atmosphère. «  Plus sérieusement, c'est pas à toi de faire un choix, mais à nous. On trouvera un accord tous les deux. » Maeve ne compte pas choisir leur relation, pour elle, maintenant que c'est fait autant continuer, même si c'est pas dans ses habitudes c'est tout de même Milhan, le gars qui préfère les femmes mariées. C'est donc un privilège pour Maeve. En réalité Maeve ne pense pas du tout comme ça, mais elle se dit plutôt, que si ça ne devait pas continuer, que deviendrait leur amitié ? Cette amitié auquel elle tient tant. « Je… mentirais si je disais que ça n’était pas agréable, je ne sais pas si remettre ça sans alcool est une bonne idée, en tout cas pas dans l’immédiat, mais oui, si tu veux qu’on devienne des meilleurs amis avec bénéfices, on doit poser des règles, ce qu’on déteste le plus, ironiquement » Maeve sourie quand elle sut que cette nuit avait été aussi agréable pour Milhan, au moins elle n'était pas toute de seule à avoir apprécié. « C'est pas si je veux mais si on veut tous les deux. Je te forcerai pas à recommencer voyons. Bien sûr que ça ne recommencera pas tout de suite mais on sait jamais. » Maeve sait que dans certaine situation elle peut sauter sur tout ce qui bouge dont Milhan, comme cette nuit. Alors autant mettre des règles tout de suite, mais c'est très peu probable qu'ils les suivent. Maeve trouve ça même débile limite de mettre des règles parce qu'elle sait qu'elle ne les suivra pas, mais c'est sans doute pour se rassurer.
Alors Milhan commence à énumérer les règles qu'il veut mettre en place, tandis que Maeve grogne à la fin de son monologue. « La première je suis d'accord, on peut voir ailleurs comme on l'a toujours fait, par contre la deuxième... laisse moi me bourrer la gueule et me droguer comme je veux non ? Tu sais que ça changera pas chez moi, c'est justement quand on sort que je suis totalement défoncée. Mais toi si tu veux te priver c'est ton choix hein. » Elle lui tire la langue, c'est pas sûr qu'ils se mettent d'accord sur tous les points tout de suite. Ils vont devoir prendre sur eux plus d'une fois sans doute. « La troisième règle, je suis d'accord aussi, de toute façon je suis pas une romantique comme ça. » Maeve roule des yeux, on sait tous que Maeve quand elle veut c'est une romantique avec certaine personne en espérant qu'avec Milhan ça ne soit pas le cas. « Oh une autre règle, on ne parle de cette relation avec personne sinon ça peut être bizarre avec nos prochains partenaires s'ils le savent, on sait jamais ça peut freiner. Même avec nos amis, tes frères c'est hors de question qu'il sache, ça va partir en couille sinon. Un secret en plus. » Maeve n'aime pas garder des secrets, déjà qu'elle cache pas mal de chose à Milhan, ça va être difficile à force de ne pas faire des gaffes avec certaines personnes.

« Je reviens je vais chercher une cigarette, t'en veux une ? Ça détend. » Elle cherche son paquet qui est censé être dans son sac mais impossible de le trouver pour l'instant. Maeve cherche partout jusqu'à le trouver sous son bureau. Elle en allume une directement, sentant enfin au fur et à mesure, le calme. « Et si l'envie nous prend, de vouloir le refaire, qu'est ce qu'on fait ? On le fait et puis voilà ou... ma question est bête désolée, je sais juste pas quoi penser de cette situation, de cette future relation totalement ambiguë. » Elle s'allonge à terre, observant le plafond. « J'aime pas réfléchir. » Il n'y a pourtant rien de spécial dans la cigarette, mais on dirait que Maeve tente tant bien que mal de trouver quand même une solution à tout ça. Elle n'a pas l'habitude de réfléchir pour ce genre de chose. « Qu'est ce qu'on va faire sérieusement ? »


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/06/2018
›› Commérages : 26
›› Pseudo : yukanda
›› Célébrité : Kim MyungSoo
›› Schizophrénie : non

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Ven 27 Juil - 1:51 )

Résumer les évènements à un simple manque de contrôle de son corps le fait presque rire, c’est instinctif, il est nerveux, autant qu’elle et demeure silencieux alors qu’elle demande à ce qu’ils posent des règles. Devoir faire un choix était compliqué, tout lui revenait en tant qu’aîné de la fratrie et pourtant il n’en avait jamais assumé les responsabilités. Il soupire, masse sa nuque et la regarde attentivement. « Excuse-moi, tu peux répéter, j’étais plongé dans ton décolleté » blague à part, il arque un sourcil, puis acquiesce. Effectivement, leur soirée n’a pas été de tout repos et malgré le mal de crâne évident que les deux se payaient, pour Milhan qui s’en souvenait assez, il pouvait affirmer avoir apprécié. Mal à l’aise, encore tourmenté à l’idée d’avoir des relations intimes avec sa meilleure amie sans que cela n’empiète sur leur relation initiale, il grogne un peu. « On verra quand ça se fera, ce sera surement aussi naturellement que la première fois, c’est ça qui m’inquiète, aucun de nous n’a trouvé ça bizarre sur le moment » Il soupire, avale son aspirine et commence à réfléchir à des règles qu’il voudrait voir imposées. Bien sûr, ils doivent en décider à deux et c’est au tour de la jeune femme d’exprimer ses requêtes. Il claque sa langue contre son palais « Te bourrer la gueule et te droguer oui, mais j’aimerais au moins que tu t’en souviennes un minimum si ça doit se reproduire, parce que si tu as les retours j’aimerais en avoir aussi » il lui tire la langue aussi, retrouvant cette atmosphère plus calme qui lui donnerait presque envie de ronronner s’il en était capable. Finalement une nouvelle règle est ajoutée, elle était évidente pour Milhan qui acquiesce simplement. « La seule personne à qui je parle de tout ça c’est toi, tu es déjà au courant. Comment veux-tu que ça filtre de mon côté ? » il esquisse un sourire en reposant sa tête sur le matelas, lui indiquant que oui il voulait bien une cigarette, se permettant de réfléchir brièvement à leur situation.

Ce n’était pas plus mal, au fond, tout le monde les voyait ensemble et à mesure que le temps passait, l’évolution de chacun a mené à une relation plutôt amicale pour se terminer sur une ambiguïté telle qu’ils ont du mal à mettre des mots dessus. Le faire ? Il suit les mouvements de la belle qui revient pour poser cette même question qu’il avait en tête « J’en sais vraiment rien, oui, je pense ? Je suppose que si l’envie se fait sentir, autant ne pas se priver » s’ils étaient tous deux partant, pourquoi pas ? Mais dans l’immédiat, l’idée même de l’embrasser lui faisait vraiment bizarre. « Ah… d’habitude, je ne suis pas contre, mais quand ça me concerne directement, je suis feignant » il hausse les épaules, allume sa cigarette grâce à celle de sa partenaire et amie et profite des plaisirs malsain d’une fumée toxique. « Je ne sais pas, mais si j’y pense encore je sens que le mal de crâne va persister, il faut qu’on bouge, qu’on fasse quelque chose, peu importe quoi, une idée ? »
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 116
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Lun 30 Juil - 10:39 )

Cette situation parait si improbable pour Maeve que détendre l'atmosphère était comme un mécanisme et Milhan suivit le mouvement ce qui fit rire Maeve. Ça faisait du bien, mais d'un autre côté on ne peut pas passer à côté d'explication.  « On verra quand ça se fera, ce sera surement aussi naturellement que la première fois, c’est ça qui m’inquiète, aucun de nous n’a trouvé ça bizarre sur le moment » Maeve savait bien que tout ça était beaucoup trop inhabituel, elle hocha simplement la tête de haut en bas en montrant qu'elle était d'accord avec Milhan. Maeve n'est pas quelqu'un de très responsable, surtout quand ça concerne le sexe mais ici est un cas de force majeur et il faut bien assumer ses axes.   « Te bourrer la gueule et te droguer oui, mais j’aimerais au moins que tu t’en souviennes un minimum si ça doit se reproduire, parce que si tu as les retours j’aimerais en avoir aussi » Il avait raison et Maeve le savait, elle soupira voyant qu'elle ne pourrait peut-être plus se bourrer la gueule comme autrefois avec Milhan. Maeve n'est jamais qu'à moitié bourré, elle se rappelle rarement de ses soirées. Mais elle sait que maintenant elle devra faire attention, seulement arrivera t-elle à se retenir d'enfiler les bouteilles ? Rien n'est sûr. « Je ferai en sorte de me souvenir, c'est déjà assez frustrant de n'avoir que des flashs très courts qui n'ont aucun sens. »  C'est vrai qu'avoir presque aucun souvenir c'est comme si on te disait que tu as fait quelque chose alors que tu étais somnambule. Dans tous les cas, Maeve est dans le flou sur ce qu'elle a vraiment ressenti, elle sait juste qu'elle a aimé.  « La seule personne à qui je parle de tout ça c’est toi, tu es déjà au courant. Comment veux-tu que ça filtre de mon côté ? » Maeve savait qu'aucun des deux ne diraient quelque chose intentionnellement, c'est beaucoup trop important, seulement Maeve garde pas mal de secret auprès de Milhan, comme le fait qu'elle vend de la drogue et ne la consomme pas seulement. Alors un de plus, c'est jamais bon. « Il n'y a pas seulement le dire à quelqu'un, il y a aussi nos attitudes, même si les gens croient déjà qu'on est ensemble, nos comportements ne doivent pas changer l'un envers l'autre, mais je sens que ça va être compliqué quand même n'est-ce pas ? Rahhhh... » Maeve en a marre de cette situation mais ce qui est sûr, c'est que leur relation ne sera sans doute jamais pareil. Ils ne vont plus se voir pareil et ça fait un peu peur à Maeve. Elle passe une cigarette à Milhan, encore totalement perdue.  « J’en sais vraiment rien, oui, je pense ? Je suppose que si l’envie se fait sentir, autant ne pas se priver »  Maeve pensait la même chose, mais elle sait que garder ses partenaires peut-être dangereux, et si des sentiments s'installaient avec ça, qu'est-ce que ça pourrait amener ? Maeve avait peur, peur de cette relation, elle ne savait pas où ça la mènera, mais d'un autre côté Maeve vit au jour le jour alors, elle se dit bien rapidement, on verra comment ça se passe. « On ne se privera pas alors. » Oh non , mais Maeve voulait justement tester quelque chose, étant donné qu'elle ne se rappelle de rien, elle s'imagine pas mal de chose, elle en a aussi marre de réfléchir.   « Je ne sais pas, mais si j’y pense encore je sens que le mal de crâne va persister, il faut qu’on bouge, qu’on fasse quelque chose, peu importe quoi, une idée ? » Maeve en avait bien une, mais pas sûr que ça plaise à Milhan, mais tant pis, Maeve ne réfléchit pas et y va comme si c'était totalement normal. Elle s'approche de Milhan, oh oui Maeve est folle vraiment elle choisit vraiment les pires situations. Elle s'approche du visage de Milhan pour finalement l'embrasser. Elle voulait savoir ce que ça fait avec Milhan sans être dans les vapes, même si elle se rappelle de cette partie là de la nuit, elle était quand même bien torchée. « Désolée... Je voulais essayer sans qu'on soit bourré... » Toute gênée, ce qui n'est absolument pas dans les habitudes de Maeve,elle retourne à la fenêtre, observant dehors. « Ça va avec tes frères en ce moment ? » Maeve passe du coq à l'âne mais elle se rend bien compte de ce qu'elle vient de faire, elle ne l'avouera jamais mais elle a apprécié. Maeve est une femme plutôt forte, mais les larmes menacent de couler, c'est trop compliqué, d'habitude c'est simple, sa vie est simple (ou pas) mais non, il a fallu que ça foire quelque part. « Tu veux manger quelque chose? »


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/06/2018
›› Commérages : 26
›› Pseudo : yukanda
›› Célébrité : Kim MyungSoo
›› Schizophrénie : non

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Lun 6 Aoû - 20:07 )

Un trait d’humour dans cette situation aidait bien à détendre les cordes qui formaient des nœuds autour d’eux et bien que cela soit rare, avec Maeve, le coréen d’origine se sentait assez bien pour en faire. Il en avait surtout besoin pour ne pas perdre celle qu’il considère comme sa meilleure amie et de loin la seule en qui il ait confiance. Et cette confiance, ce ressenti entre eux les avait poussés à se rapprocher drastiquement au point que les deux en soient assez choqués pour rester assis au pied du lit à débattre sur leur situation. Est-ce que ça leur arriverait encore ? Lui se souvenait, avait-il était réellement sous l’emprise de l’alcool ou s’était-il précipité justement ? Les marques sur le corps de sa partenaire ne trompaient personne sur le plaisir auquel il avait dû faire face, quel doux supplice. Le brun se masse la nuque, espérant que dans le cas où cela devrait se reproduire, ce soit avec une blondinette consciente des évènements autant que lui du moins. « Merci, je sais que tu aimes te bourrer, disons que c’est provisoire d’être à ce point torché. Si tu te souviens ne serait-ce qu’une seule fois, ça me suffit et plus besoin de faire attention » oui, c’était un deal risqué, car les deux ne voulaient par conséquent pas voir leurs habitudes se détériorer au profit d’un inconfort entre eux. Avoir une relation intime avec sa meilleure amie, Milhan n’en revenait toujours pas et il soupire. Les petites règles imposées sont relativement courtes et viables pour eux. Ce qui le fait amèrement rire en revanche c’est d’en parler à quelqu’un d’autre. Il n’avait pas réfléchi à son attitude, acquiesce en massant son menton. « Personnellement ça revient au même, le seul risque c’est si on est surpris… et ça ne pourrait arriver techniquement que si on s’envoyait en l’air au domicile familial… à moins d’avoir des penchants masochistes ou exhibitionniste ça ne me tente pas et toi ? » encore que son léger sourire prédateur laissait entendre que la domination était un petit jeu qu’il appréciait particulièrement, mais pas avec elle, pas avec sa meilleure amie.

Une cigarette est très vite arrivée en renfort, il l’allume grâce à la jeune femme, tire une taffe et observe la chambre. Comment avaient-ils fait pour atterrir ici ? ça en revanche restait un mystère, du salon à la chambre, il n’avait que de très vagues souvenir, n’ayant en tête que l’essentiel. Sa pomme d’Adam danse dans sa gorge avant qu’il ne tousse légèrement. Non, ils ne se priverons pas. Il agonisait à petit feu dans l’embarras qu’il n’avait jamais très bien supporté et l’inconfort de ne pas savoir quoi faire, de n’avoir aucune carte en réserve ni coup d’avance. Il masse sa nuque, espérant que Maeve voudra bouger. Elle le fait, s’approchant de lui qui retire par réflexe le bâtonnet de poison, nez à nez avec la blonde, le coréen se sent dépourvu de toute sa répartie, de tout mouvement aussi, comme figé, il la laisse poser ses lèvres contre les siennes, mêler leur respiration. Ce baiser ne dure qu’un instant et il ne tarde pas lui non plus à vouloir s’enquérir de la sensation, allant mordiller, agripper de ses dents la lèvre de sa partenaire, la dissuadant de reculer assez pour l’embrasser convenablement. Son cœur bat si fort qu’il lui coupe le souffle. Ce n’est pas de l’amour, pas ce genre là qu’il craint tant, c’est plutôt une envie, un besoin d’être proche de celle dont il l’était déjà, juste un peu plus.

Elle s’excuse, mais il y est lui aussi pour quelque chose et acquiesce simplement, expirant bruyamment en grommelant quelques insultes à son intention, non celle de la jeune femme. Sa silhouette s’éloigne dans les rayons, projetant une ombre si petite à côté de lui qu’il se redresse ? Se rendant compte de la fragilité de tous ces liens qui unis les êtres qu’il côtoie. « Elian est insupportable quand on est dans la même pièce et Haytham aussi sournois que moi… on n’arrivera jamais à prendre de décision » concernant son père, il y avait cette appréhension d’être tenu pour responsable s’ils en venaient à le laisser partir. Il ne voulait pas écoper de plus de responsabilités, plus de chaînes pour l’entraver. Il ne voulait pas non plus voir cette famille se déchirer davantage car les seules personnes à pouvoir lui rappeler ses parents sont paradoxalement ceux qu’il détruit le plus. Il masse sa nuque, approche de la fenêtre. « Oui, tu veux qu’on commande quelque chose ? C’est moi qui offre » ce corps, délectable dont il ne s’est jamais soucié, maintenant sous ses yeux, dans une tenue certes non présentable, qui restait à ses yeux magnifique et dont les marques ne faisaient que rappeler ses démons. Tous deux se ressemblaient au fond, ils détruisaient systématiquement tout autour d’eux. Un ange passe et il se serait volontiers installé si Milhan n’était pas aussi têtu. « On devrait s’en foutre » il regarde son dos, attend qu’elle se retourne, est-ce qu’elle le fera ? Tant pis, il fait preuve d’impatience pour une fois « On s’en fout de tout ça, ça change rien, je suis toujours là »
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 116
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Sam 18 Aoû - 14:46 )

Les règles posaient dans cette situation permettent de remettre de l'ordre dans ce qu'ils peuvent et ne peuvent pas faire. Mais on sait tous que ces règles vont être respectées qu'un cours laps de temps. Maeve n'hésitera pas à transgresser les règles si ça lui chantent, étant donné qu'il y a quand même peu de règle, peut-être arrivera-t-elle à se retenir, pour une fois.  « Merci, je sais que tu aimes te bourrer, disons que c’est provisoire d’être à ce point torché. Si tu te souviens ne serait-ce qu’une seule fois, ça me suffit et plus besoin de faire attention » Maeve voudrait bien aussi se rappeler une fois au moins avec son meilleur ami. C'est peut-être bizarre à dire, mais elle a vraiment envie de se rappeler parce que c'est lui, c'est Milhan et que ce n'est pas rien. « J'aimerai me rappeler à chaque fois, pour ne pas regretter. » Regretter de coucher avec son meilleur ami parce qu'ils sont seulement sous le coup de l'alcool, Maeve veut que ça soit sincère, même si elle sait que l'alcool lui jouera bien des tours, avec Milhan elle veut que ça soit voulu et pas diriger par l'alcool. Coucher avec des mecs inconnus alors qu'on est totalement ivre, il n'y a aucun problème, par contre si c'est pour coucher avec son meilleur ami autant ne pas faire de connerie. Ça leur évitera aussi de se faire prendre.  « Personnellement ça revient au même, le seul risque c’est si on est surpris… et ça ne pourrait arriver techniquement que si on s’envoyait en l’air au domicile familial… à moins d’avoir des penchants masochistes ou exhibitionniste ça ne me tente pas et toi ? »  Maeve n'avait même pas pensée à le faire là-bas. Ça serait un trop gros risque, qui sait dans quelle situation gênante ils pourraient se retrouver. « Jamais chez toi, en plus avec tes frères et tout... Mon dieu, s'ils nous voyaient en pleine action je rigolerai sûrement devant leurs têtes. Et en même temps il faudrait donner des explications etc, non merci. Mais d'un autre côté, ça peut être un challenge. Non mais qu'est-ce que je raconte moi, fais moi taire. » Elle rie, elle paraissait totalement sérieux, avec un petit sourire coquin. Maeve divague et limite la perspective de se mettre avec Milhan ne la dérangerait même pas, mais elle ne ressent pas ce qu'elle devrait ressentir. Enfin elle ne pense pas, elle ne sait pas trop.

Maeve ne se retient pas pour l'embrasser, même gênée et le fait que Milhan le suive dans cette situation lui prouve qu'ils sont bien plus proches qu'ils ne veulent le dire. Elle voudrait continuer encore et encore, savoir exactement tout ce qu'elle va ressentir, comment le corps de Milhan pourrait réagir face à ses caresses. Mais ils ne vont pas plus loin, la situation est bizarre, elle ne sait comment réagir et s'excuse finalement pour tout, pour vaoir ce besoin de le toucher et de savoir comment ça pourrait se passer entre les deux.

Finalement elle cherche à changer de sujet et part vers le plus basique des sujets, les frères de Milhan qu'elle côtoie de différentes façon d'ailleurs, des choses dont Milhan n'est pas au courant.  «Elian est insupportable quand on est dans la même pièce et Haytham aussi sournois que moi… on n’arrivera jamais à prendre de décision »  Elle connaît Elian, il est dans une passe difficile, elle le sent changer et n'est vraiment plus le même. Maeve essaie de l'aider mais rien à faire, il est têtu, borné et surtout perdu. Mais Maeve ne peut rien faire et elle n'aime pas ça. « Vous y arriverez, il faut juste que vous preniez tous sur vous. Votre père n'aurait pas voulu que ça se passe ainsi. » Ça détend un peu Maeve de parler de ça, d'autres choses que des histoires de cul. Mais les larmes coulent, les sanglots ne sont pas là et elle espère qu'ils n'arriveront pas. « Oui, tu veux qu’on commande quelque chose ? C’est moi qui offre »  Peut-être que la nourriture aidera Maeve alors de si bon matin, rien de mieux qu'un bon repas comme le midi. « Une pizza ? Dès le matin ? Ça te va ? » Elle laisse entre ces mots un silence, pour ne pas pleurer beaucoup trop fort, pour qu'il ne s'en aperçoive pas. En vu des réponses de Milhan, elle comprend qu'il doit se douter de quelque chose.  «On devrait s’en foutre » Si seulement, si seulement elle arrivait à s'en foutre complètement. Habituellement elle en aurait rien à faire mais parce que c'est Milhan c'est différent. Elle se retourne lentement, le visage inondé de larmes. « On s’en fout de tout ça, ça change rien, je suis toujours là » Maeve sait qu'il est toujours là et heureusement, elle ne sait pas ce qu'elle aurait fait s'il était parti sans aucune explication. «  Milhan... » Elle le serre fort, un câlin qu'elle avait besoin, qui allait sans doute la réconforter comme à chaque fois. « Je serai toujours là tu sais, tu le sais hein ? Mais si notre relation changeait ? Qu'on devenait moins proche ? Je veux pas que ça arrive... » Maeve est angoissée par plein de chose, trop de questions, l'avenir lui fait peur, même si elle a l'habitude de vivre au jour le jour, Milhan est toujours là. « Milhan tu peux me faire une promesse ? » Maeve avait besoin d'être réconforté comme une ado de 16 ans.

Finalement, elle se dit qu'il fallait peut-être mieux sortir de cet appartement où il s'est passé beaucoup trop de choses déjà. Changer d'air et pouvoir avoir une tenue descente peut-être, parce que l'attirance physique qu'elle a pour Milhan est bien présente. «  La pizza on la mange dehors ?  On prend une douche et on y va ? » La douche se passera-t-elle bien ?


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/06/2018
›› Commérages : 26
›› Pseudo : yukanda
›› Célébrité : Kim MyungSoo
›› Schizophrénie : non

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( Sam 25 Aoû - 22:47 )

Milhan est un homme qui aime les challenges, mais il n’aurait jamais parié remporter celui-là. Faire plier Maeve était plus un supplice pour toutes les réflexions que cela engendrait qu’une réelle satisfaction, par ailleurs elle pouvait en dire de même sur son compte, il avait lui aussi succombé. En réalité, ce qui était dérangeant là-dedans pour le coréen, c’était cette nouveauté de considérer l’acte non pas comme une domination, comme une conquête supplémentaire. Il n’avait jamais su faire et pour peu, c’était extrêmement dérangeant de ne pas savoir comment réagir. Ils en étaient venus tous les deux à cette conclusion de devoir se souvenir pourquoi ils en étaient arrivés là si naturellement. Le plus étrange restait tout de même de devoir garder cette relation pour eux, en un sens ça ne changeait pas grand-chose pour Milhan qui piochait parfois dans les couples que formaient ses collègues… il se voyait plutôt mal dire à l’un d’entre eux qu’il couchait avec leurs femmes. Il esquisse un léger sourire malgré tout, laissant entendre que ce n’était pas vraiment son genre de parler à ses frères, ce même si l’idée n’était pas si mauvaise, elle était malgré tout à éviter. Maeve avait au moins gagné un point en le faisant légèrement rire. « Moi qui croyait être plus taré que toi… finalement, entre nous il n’y en a pas un pour rattraper l’autre » c’était peut-être pour ça… oui, sans doute, ils avaient peu de limites, c’était assez cocasse qu’ils y en aient seulement eu entre eux.

La blonde s’approche, tente tellement de choses que Milhan essaie de dissocier leur ancienne relation de la nouvelle. Une cigarette, mais avant cela un baiser, ses lèvres contre les siennes et leur besoin de l’exprimer, de se rassurer. Mais le regard troublé de sa meilleure amie, autant que ses battements de cœur n’avaient pas fini de les troubler, laissant un froid s’installer tandis qu’elle change de sujet, se posant à la fenêtre.

Il ne dit rien, passe une main dans sa tignasse brune. La relation entre lui et ses frères se dégrade à une vitesse vertigineuse, assez pour qu’aucun d’eux ne soit capable de faire l’effort de parler sérieusement à l’autre. Même bloqués tous les trois devant un thérapeute ou tout autre médecin spécialisé dans la psychologie familiale… ils n’étaient pas certains, par fierté ou pour toute autre raison d’être capable de s’entendre. « Mes parents n’ont jamais rien fait quand tout a commencé à merder, qu’ils l’aient voulu ou non, maintenant je n’y peux rien et je ne me réconcilierais pas avec eux, trop risqués, trop instables, la rancœur est tellement ancrée dans nos veines qu’à tout moment les bonnes résolutions peuvent laisser place à une opportunité de planter un poignard dans le dos de l’autre » et quelque part, énoncer verbalement cette vérité le soulageait, parce qu’il n’était pas le seul responsable de leur situation.

Ils avaient besoin de faire une pause dans leurs histoires, de remettre de l’ordre et Milhan se contente de proposer de payer à manger. Une pizza propose la blonde à son tour, faisant brièvement sourire le brun qui accepte sans condition. Il lui dit qu’il sera toujours là, elle s’effondre et elle se serre contre lui. Etrange sensation que ce réconfort qu’il n’a jamais su apporter à personne, personne sauf elle. « Je… pense plutôt que ça a été l’inverse, on est devenus plus proches Mae… pas l’inverse » il caresse ses cheveux, avec une délicatesse qui ne lui ressemble pas, la laisse relever les yeux pour une promesse qu’il ne donne pas, attendant qu’elle lui pose son ultimatum. Il acceptera sans doute, parce que c’est elle, parce qu’il se doute de ce qu’elle lui demandera. Puis elle ne dit rien, elle le tire de là, son corps chaud glissant contre le sien pour proposer une douche. Un frisson, il se crispe légèrement, acquiesce simplement et la tire à son tour. Milhan n’est pas du genre à prendre des initiatives complètement folles, il ne la portera pas soudainement sur son épaule, il ne connait que les fourbes petites manipulation qu’il met au point depuis si longtemps qu’elles en sont naturelles pour lui. Une fois dans cette cabine, allaient-ils se déshabiller ? Trop tôt sans doute, pourtant ce ne seraient pas la première fois qu’ils se verraient nus. « Je sais pas ce qui est le pire entre te voir dans ces sous-vêtements là ou sans… comment est-ce qu’on s’est débrouillés pour se tenir jusqu’à présent ? » il passe une main sur son visage inspire et ouvre l’eau, malheureusement pour lui glacée avant qu’il ne la règle. Un grognement s’échappe de ses lèvres avant qu’il ne grimace légèrement, ça aura le mérite de calmer ses ardeurs à venir…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Bestfriend to sexfriend and beyond ft. Maeve Atkins

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération