I'd go back to you ✻ OLIVIA

 :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Alec Winterfell
LOVE MAKES A FAMILY.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/05/2016
›› Commérages : 588
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Luke perfect Mitchell

I'd go back to you ✻ OLIVIA ✻ ( Mar 24 Juil - 16:43 )



I'd go back to you
with, Olivia & Alec.
Alec ne peux que se réjouir, après des mois d'attente et de galère, il a enfin réussi, avec l'aide de Sarah, à mettre Gomez en prison. La mission aurait été dure et complexe mais il peut désormais souffler. Après avoir ramené chez elle la policière et l'avoir remercié comme jamais, Alec retourne chez lui. Personne. Pas étonnant. Il avait prévenu Avalon qu'il ne rentrerait surement pas ce soir, devant rédiger des papiers. Elle avait du prévoir une sortie avec Sam étant donné que c'est les vacances scolaires. Le blond souffle donc un coup, se prends un immense verre d'eau et se dirige vers la salle de bain. Jusqu'ici, il n'avait pas encore pris le temps de souffler et de lâcher la pression. Une bonne douche chaude lui ferait le plus grand bien. Il enlève son haut, dépose son arme sur le coin du lavabo. Il irait la ranger plus tard. Puis, il enlève sa première chaussure et se retrouve coincé avec la deuxième. Bordel ... Ça lui fait un mal de chien de bouger la cheville. Ses muscles commencent seulement à refroidir et il ressent que maintenant la douleur. Bon. Très bien. Il n'a pas besoin de passer plus de temps pour savoir que son saut du haut d'une fenêtre, à plusieurs mètres de haut, lui aura laissé quelques séquelles. Il se rhabille donc rapidement, envoie un SMS supplémentaires à Avalon lui disant qu'il avait une petite urgences et qu'il rentrerait le plus vite possible. Avalon ne comprendrait certainement pas se revirement de situation, mais il expliquerait le tout bien plus tard. A pied, car il se sent incapable de conduire une voiture, il se dirige vers l'hôpital. Une fois à l'accueil des urgences, il demande à avoir Olivia comme infirmière afin de lui faire un bandage digne de ce nom à la cheville. Il ne pense pas l'avoir cassé, elle jugera elle-même. La rousse s'y connait bien mieux que lui dans ce domaine. Il patiente plusieurs minutes, et enfin, il entends son nom. Clopin-clopant, il se dirige vers sa petite sœur qui le regarde avec suspicion. Ouais, elle va lui demander ce qu'il a fait. « Juste une mauvaise réception lors d'une mission. » qu'il lui dit, avant même qu'elle ne lui pose la question. Avec son aide, il la suit vers une salle stérile et, lentement, il défait ses lacets et enlève sa chaussure. C'est pas ce qu'il y a de plus beau à voir. Son pied est bleu, violet et même un peu verre. Le coup provenant clairement de son cheville, qui elle est rouge. « Désolée de t'embêter pour ça à cette heure-ci. Tu devais surement avoir bientôt fini ton service non ? » Si c'était le cas, promis, il se ferait pardonner en l'invitant dans un très bon restaurant. « Pas trop fatiguée ? » Alec, il pose des questions pour ne pas qu'elle se sente obliger de le faire. Il préfère qu'elle se concentre sur sa blessure de guerre, s'il peut le dire ainsi. « Tu penses que je pourrais quand même reprendre le boulot demain ? » Grande question. Il n'a pas envie d'être à l'arrêt. Il déteste devoir rester chez lui, enfermée.


our story was epic, y'know
My heart is gold and my hans are cold If the morning light don't steal our soul, we will walk away from empty gold. Dark as midnight sun, smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs. Cause when our demons come, dancing in the shadows to a game that can't be won. Feel like we've been falling down like these autumn leaves. But baby don't let winter come, Don't let our hearts freeze.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Olivia Winterfell
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/06/2018
›› Commérages : 152
›› Pseudo : saphyr
›› Célébrité : Holland Roden

Re: I'd go back to you ✻ OLIVIA ✻ ( Lun 24 Sep - 18:41 )

I'd go back to you
EXORDIUM.
Olivia avait enchaînait les heures de services, elle commençait à avoir un mal partout. Et le bon côté de choses, elles allaient pouvoir en profiter demain. Elle ne savait pas encore comment, mais elle en rêvait en tout cas. Peut-être qu'elle allait profiter de ces deux jours, pour dormir dans un premier temps. Et pourquoi pas faire quelques magasins comme toutes filles qui se respectent... Bon faut avouer qu'elle n'aimait pas particulièrement se faire marcher sur les pieds pour un vêtement. Mais ces derniers temps, j'étais le dessert dans son armoire, que les toiles d'araignée s'y étaient installé. En fait, fallait surtout pas regarder sa corbeille à linge qui était digne d'une montagne russe. Peut-être que non finalement, elle ferait comme toutes personnes normales, elle fera déjà la corvée qui lui incombe. À tout avouer, elle n'aimait pas particulièrement ça. Quitter le travail pour en retrouver chez soi.... Qui aimait ça ! Le point positif, elle allait finir sa journée avec ces amis. Une petite sortie prévue à la dernière minute... Mais elle n'en était pas là ! Elle était encore dans les vestiaires, à rêvasser devant son cassier. Sa blouse à peine enlevée. Elle s'était un peu trop dispersé, le calme l’entraînant. En dehors du boulot Olivia était un peu trop rêveuse, et la moindre occasion, était une sorte d’échappatoire. Elle sursauta légèrement en entendant la porte s'ouvrir derrière elle. « Olivia, je sais que ton service est presque fini, mais quelqu'un te demande...  » Vingt minutes, c'est ce qui lui restait de service et elle avait imaginé pouvoir partir un peu plus tôt, ça ne sera pas pour cette fois. Elle secoua la tête, se levant tout de suite, pour suivre sa collègue jusqu'à ce fameux patient. Elle fut assez surprise en découvrant que c'était son frère, et inquiète de le trouver là. Elle détailla sans le vouloir du regard, savoir s'il était un seul morceau. Perce que s'il était là ce n'était pas par gaieté de cœur, elle savait qu'il n'avait pas eu le choix. Elle s'approcha en secouant la tête, prenant son bras pour le passer autour de ces épaules et le diriger vers une salle libre. Elle était toujours inquiète à son sujet, c'était peut-être excessif ou elle avait peut-être raison, et son métier n'arrangeait rien. Mais question famille, il ne lui restait plus que lui. « Mauvaise réception hein ? Et comment tu as fait ? » Elle était un peu curieuse et pas sûr qu'il réponde à sa question, s'il avait décidé de ne pas le faire. Elle devra se contenter de blanc dans la conversation ou de changement de sujet. Ce qui était assez régulier entre eux. Elle l'aida à s'installer, et prépara le matériel dont elle avait besoin. Pendant qu'il enlevait sa chaussure. «  Non, tu ne me déranges pas, tu devrais le savoir. Presque vingt minutes plus tard et tu aurais dû faire face à ma collègue ». Elle se retourna un petit sourire aux lèvres. Et puis elle grimaça en voyant son pied, la couleur pas du tout habituelle. «  Tu as attendu pour venir, je me trompe ? Depuis quand ? Je suppose que les radios, je peux oublier ? » Elle le connaissait bien pour savoir qu'il voulait que ça soit fait le plus rapidement. Elle toucha le côté de son pied, là ou était formé un hématome. «  Non ça va, pour l'instant... . Je ne ressens pas trop la fatigue ici.» Elle soupira, à peine arrivée, il lui posait déjà la fameuse question, est-ce qu'il pourrait travailler demain. Elle ne doutait pas sur ces capacités à pouvoir reprendre, mais parfois, elle préférait qu'il s'occupe un peu de lui. Et aborder le sujet, était toujours une conversation de discorde. Elle manipula son pied, doucement. « Je ne fais pas encore de miracle, mais si ça permet que tu restes chez toi, tranquille. C'est une option que j'envisage sérieusement... » Réponse qui n'allait certainement pas lui convenir.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Alec Winterfell
LOVE MAKES A FAMILY.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/05/2016
›› Commérages : 588
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Luke perfect Mitchell

Re: I'd go back to you ✻ OLIVIA ✻ ( Mer 31 Oct - 11:46 )



I'd go back to you
with, Olivia & Alec.


« Mauvaise réception hein ? Et comment tu as fait ? » Oui, exactement. Alec se pince les lèvres. Il est navré de lui apprendre tout ceci au dernier moment et de voir son regard paniqué légèrement. Malheureusement, son boulot lui avait appris à être des plus mystérieux et à cacher des choses, il ne pouvait donc pas révéler grand chose. « Oui. J'ai, peut-être, sauté d'une petite fenêtre qui se trouvait à trois/quatre mètres de hauteur. » C'était ça, sans mensonge. Mais il y manqué pas mal de détails. Par exemple : pourquoi avait-il sauté par cette fenêtre ? Et c'était quelle fenêtre ? Le jeune homme ne se faisait pas trop de soucis, il devrait surement répondre de ses actes à olivia qui allait se montrer bien plus curieuse qu'elle ne l'est déjà. «  Non, tu ne me déranges pas, tu devrais le savoir. Presque vingt minutes plus tard et tu aurais dû faire face à ma collègue » Alors il peut se vanter d'avoir été chanceux tout de même durant la journée. « Je l'aime aps ta collègue. » qu'il dit, en grimaçant. « Elle me parle toujours comme si j'avais fait une énorme connerie. Elle est toujours aussi désagréable ? » Alec a du faire face à ce monstre, car s'en est un, soyons honnête, trois fois depuis le début de l'année. Une fois pour lui, et les deux autres, quand il amenait quelqu'un pour des soins. Autant dire que quand il entends le nom de cette demoiselle, il préfère de loin s'enfuir en courant plutôt que de se faire soigner ou de faire soigner la personne malade/blesser qu'il accompagne. «  Tu as attendu pour venir, je me trompe ? Depuis quand ? Je suppose que les radios, je peux oublier ? » Oopsie. Il vient d'être pris la main dans le sac. « Tu ne te trompes pas. » C'est qu'Olivia fait bien son boulot pour remarquer une telle chose. « Ça s'est produit vers trois heures de l'après-midi. » Environs. Il avait pas eu le temps de regarder sa montre précisément. « Mais je peux expliquer pourquoi je ne suis pas venu tout de suite : je devais raccompagner une collègue chez elle, qui s'est elle aussi, blesser. » Enfin, blesser est un grand mot, mais disons qu'elle a reçu quelques coups durant l'altercation qui avait eu lieu. « Y'a besoin d'une radio, vraiment ? » Ca veut dire qu'elle pense que c'est cassé ... Non. Impossible. Il doit vraiment faire pas mal de chose prochainement et il a besoin de son pied. «  Non ça va, pour l'instant... . Je ne ressens pas trop la fatigue ici.» Heureusement. « Je ne fais pas encore de miracle, mais si ça permet que tu restes chez toi, tranquille. C'est une option que j'envisage sérieusement... » Pardon ? « Tu rigoles, j'espère ... » Alec lui lance un regard désespéré. « Je dois aller au boulot Olivia. On bosse sur un dossier important, faut vraiment que je sois sur place pour les aider. » Même si l'optique de se retrouver dans une fusillade le terrifier comme jamais. « J'suis sur que c'est juste foulée et qu'en deux petits jours, y'aura plus rien. Une petite bande et ça fera l'affaire. » Les espoirs font vivre, apparemment.


our story was epic, y'know
My heart is gold and my hans are cold If the morning light don't steal our soul, we will walk away from empty gold. Dark as midnight sun, smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs. Cause when our demons come, dancing in the shadows to a game that can't be won. Feel like we've been falling down like these autumn leaves. But baby don't let winter come, Don't let our hearts freeze.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Olivia Winterfell
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/06/2018
›› Commérages : 152
›› Pseudo : saphyr
›› Célébrité : Holland Roden

Re: I'd go back to you ✻ OLIVIA ✻ ( Dim 30 Déc - 22:20 )

I'd go back to you
EXORDIUM.
Elle ne croyait pas un mot venant de son frère, peut-être parce qu'elle l'avait assez côtoyé pour savoir quand il cachait la vérité. Elle pouvait le voir rien qu'à son comportement, à sa gestuelle. Est-ce qu'elle devait insister ? De toute façon, elle savait très bien que quand son frère ne voulait rien dire... Elle savait que c'était pour son bien, enfin ne pas l'inquiéter. Mais elle n'avait plus dix ans, elle n'avait pas besoin d'être protégé. Pourtant, elle stoppa ces gestes sur sa cheville. Comme si elle n'avait pas bien entendue. « Pardon ? Peut-être ? C'est un nouvel entraînement ou tu t'es dit que peut-être, tu pourrais varier le métier. Qui sait peut-être que si tu ne te plais plus dans ton boulot. Tu pourrais envisager une reconversion en tant que cascadeur... » .. Visiblement, il avait de l'entraînement dans le domaine. Et il risquait tout autant sa vie. Oui, elle n'avait jamais compris cet intérêt qu'il portait à son métier. Ou plus tôt, ce qui en découlait, mais c'est sur l'inquiétude qui parlait, elle le savait... Si elle était clairement chiante avec ces proches à montrer son inquiétude, elle ne savait pas faire autrement. À la mention de sa collègue, elle n'était pas surprise. Alec n'était pas le premier à lui parlait d'elle. « Je sais beaucoup on le même avis que toi ». Elle observait, palpée sa cheville, dissimulant son sourire.. « Qu'est-ce que tu veux, il faut bien des infirmières tortionnaires et des infirmières agréables. Les espèces comme moi sont rares... » Dit-elle sur un ton de la plaisanterie. Comme tout le monde, elle avait ces jours.Parfois, elle avouait son humeur prenait le dessus. « Tu ne fais pas d'énorme connerie. La preuve ? Mais attend… Quand tu es venue ? » Non parce qu'elle n'était pas au courant de sa dernière visite. Puisque la dernière fois, c'est elle qui s'était occupé de lui. Ça voulait tout simplement dire, qu'il lui avait caché sa dernière visite, si on peut appeler ça comme ça. « Elle est... Joue de tes charmes, je suis sûr qu'elle sera ravie. Elle est un peu brusque et réservée. Mais elle n'est pas si... Bon d'accord, elle est désagréable. Mais elle a des côtés positive. ». Olivia ne les avait pas encore vu soit dit en passant. Elles se parlaient de boulot et ça en restait tout simplement là. Elle faisait fuir la plupart de patients ou ils demandaient simplement une autre infirmière. Le dernier en date, avait couru les couloirs, pour échapper à une piqûre. On voyait souvent des choses bizarres et drôles à travers les couloirs. « Alec, tu es chiant, tu ne me facilite pas la tâche. Tu es le stéréotype de patient dur à soigner. S'il y a des complications, c'est sur moi que ça tombe ! » Dit-elle en soupirant. Mais de toute façon, pas la peine d'insister. Elle connaissait son têtu de frère. « Et donc... Vous n'êtes pas venue parce que vous avez jugé bon que ce n'était pas nécessaire ? Ou parce que c'était une perte de temps ? » Elle était curieuse sur la réponse qu'il allait lui fournir. S'ils étaient blessés tous les deux, ils n'avaient pas jugés bons de venir. « hey superman, j'espère que ta collègue va bien. En tout cas, mieux que toi ! » C'est fou comme ces collègues et lui, se prenait pour des super-héros. D'ailleurs, souvent, le corps médical affrontait leurs obstinations. « Oui, il faudrait, mais si tu ne veux pas... Avant je dois te remettre un os. Je t'avoue ça ne va pas être une partie de plaisir... » Olivia cachait son amusement, sadique ? Peut-être. Mais elle aimait voir son frère paniquait un peu. « Pas du tout, tu sais bien que je ne rigole jamais ! » Et en voyant son regard ça marchait plutôt bien. « Et bien, tu n'es pas indispensable. Ils ont d'autres personnes non ? » Elle lui fit un clin d'œil avant de prendre place, ces mains prenant son pied. Un pied en avant et son buste légèrement en arrière. « Allez gros dur serre des dents. Ça va être un mauvais moment... » Elle donna un coup sec sur son pied, rapide et rude. « Sinon à part ton boulot, dont tu me caches certaines choses, tu n'as rien à me dire côté vie privée. » C'est fou comme ils avaient que cette entrevue pour parler ensemble. Ça lui permettait aussi de lui faire oublier la douleur de replacer un os. Parce que la première fois, ne suffisait apparemment pas. Qu'elle était dans l'obligation de refaire le geste. « Excuse-moi, ou est ta blouse médicale, frérot. » Dit-elle amusé. Avant de renouveler son geste en grimaçant.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Alec Winterfell
LOVE MAKES A FAMILY.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/05/2016
›› Commérages : 588
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Luke perfect Mitchell

Re: I'd go back to you ✻ OLIVIA ✻ ( Sam 12 Jan - 15:52 )



I'd go back to you
with, Olivia & Alec.


« Pardon ? Peut-être ? C'est un nouvel entraînement ou tu t'es dit que peut-être, tu pourrais varier le métier. Qui sait peut-être que si tu ne te plais plus dans ton boulot. Tu pourrais envisager une reconversion en tant que cascadeur... » Alec pince ses lèvres entre elles, le regard fuyant. Il savait qu’il allait se faire remonter les bretelles. Il ne pensait cependant pas qu’Olivia le ferait dès le départ. Il accuse le coup. Il sait qu’il a agi dans la précipition et que ce n’etait sûrement pas prudent. Mais au moins, le fou qu’il devait arrêter et maintenant dans une cellule en adéquation avec ses délits. « Je sais que ça semble dangereux dit comme ça, mais ça l’etait moins que de retourner dans le restaurant et potentiellement démarrer un échange de feu. » Justification vraie. Alec n’oserait pas mentir à Olivia, encore moins sur ça. L’arrestation allait, d’autant plus, se retrouver à la une des journaux du coin et du département. «  Je sais. Beaucoup on le même avis que toi » Ah. Étrangement, ça ne l’etonne pas. « Je savais qu’elle etait bizarre. » Peut-être devrait-il essayer d’en savoir un peu plus sur elle. On est jamais assez prudent. Puis, peut-être qu’elle cache des secrets plus ou moins lourds. « Qu'est-ce que tu veux, il faut bien des infirmières tortionnaires et des infirmières agréables. Les espèces comme moi sont rares... » Trop rares, même. « Ne te jette pas trop de fleurs non plus. Tu es peut-être vu comme une tortionnaire pour certains. » Il grimace, juste après avoir fini sa phrase. Olivia vient de palper sa cheville et à titiller sa douleur. Nom d’un chien. Pourvu que ça ne s’annonce pas trop mal. Il n’a pas envie d’etre en congé, et encore moins envie de ne plus savoir bouger. « Tu ne fais pas d'énorme connerie. La preuve ? Mais attend… Quand tu es venue ? » Eh merde. « Heu ... » il réfléchit. Le dire à Olivia, ou le garder pour soi ? Grande question qui hante ses pensées quelques secondes avant qu’il n’arrive à se décider sur une des deux solutions. « Disons que j’ai du venir ici pour passer quelques tests, et oui, je sais, je ne t’ai pas mise au courant. Je voulais simplement éviter que tu paniques. » La rouquine devrait pourtant savoir que des bilans cardiaques sont imposées aux agents de la CIA, même ceux qui passent plus de temps à superviser les attaques qu’a les réaliser. Alec n’echappait pas à cette règle la. « Rassures-toi, tout va pour le mieux. » Enfin, mise à part sa cheville maintenant. « Elle est... Joue de tes charmes, je suis sûr qu'elle sera ravie. Elle est un peu brusque et réservée. Mais elle n'est pas si... Bon d'accord, elle est désagréable. Mais elle a des côtés positive. » Des cotes positifs hein ? Il en doute. « T’es entrain de me suggérer de la draguer si jamais je dois la recroiser ? Mhm... j’suis pas certain qu’Avalon approuverait tout ça. » Ni son petit garçon, d’ailleurs. Papa se doit de n’aimer que lui, sa maman et de temps en temps, Olivia. «  Alec, tu es chiant, tu ne me facilite pas la tâche. Tu es le stéréotype de patient dur à soigner. S'il y a des complications, c'est sur moi que ça tombe ! » Oh. Beh. « Oh, ça va. Y’a pas de complications, c’est qu’une foulure. » Si c’était plus grave, peut-être serait-il venu plus tôt ? Quoi que, Alec aurait quand même pris son temps dans tous les cas. Sarah avait été secoué par tous les événements et il se devait de la rassurer et la raccompagner chez elle. « Et donc... Vous n'êtes pas venue parce que vous avez jugé bon que ce n'était pas nécessaire ? Ou parce que c'était une perte de temps ? » Il penche la tête d’un côté, puis de l’autre. Il hésite entre les deux options. « Un peu des deux pour être exact. » Le temps passait très vite. Quand à la nécessité de soigner cette cheville, elle passait clairement au second plan par rapport à toutes les autres choses auxquelles il devait penser. «  hey superman, j'espère que ta collègue va bien. En tout cas, mieux que toi ! » il sourit, amusé que sa sœur le surnomme ainsi. « C.est plutôt flatteur d’être appelé Superman ! » Dommage qu’il n’est pas sa force surhumaine et ses pouvoirs. « Ma collègue, c’était Sarah. » Pour être plus précis, son ex. « Et oui, Sarah va mieux que moi physiquement. » Moralement, c’est potentiellement plus compliqué. « Oui, il faudrait, mais si tu ne veux pas... Avant je dois te remettre un os. Je t'avoue ça ne va pas être une partie de plaisir... » Un os ? Quoi ? Comment ? Le blond, qui n’a pourtant pas peur de grand chose, blanchi a vu d’oeil. « Pas du tout, tu sais bien que je ne rigole jamais ! » Donc c’est vraiment pas une blague ? Olalala. Il lui interdit de .. « Bordel ! » Ca fait absolument pas trop mal. Maintenant il peut retourner travailler ? « Et bien, tu n'es pas indispensable. Ils ont d'autres personnes non ? » Non. « Tu sais que c’est pas un métier aussi simple que ça. » Les absences doivent être au maximum évitées. « Allez gros dur serre des dents. Ça va être un mauvais moment... » Cdslkjnfjie. « Bordel de merde ... » Meme en serrant les dents, ça fait extrêmement mal. « Comment c’est possible que j’ai dix fois plus mal maintenant que quand ça s’est passé ? » Ce n’est pas logique. « Sinon à part ton boulot, dont tu me caches certaines choses, tu n'as rien à me dire côté vie privée. » Que souhaite-elle savoir ? « Excuse-moi, ou est ta blouse médicale, frérot. » Rho. Prout. « C’est ça, rigole. » Qu’elle profite, la prochaine fois, se sera son tour. « Non .. dans ma vie privée, y’a rien de très important. » Il se gratte la barbe quelques secondes pour trouver quoi dire. « Avec Avalon’s on tente de retrouver ce qu’on avait avant. Elle va rester à la maison finalement. » Cest une bonne chose. Alec se voyait mal la laisser partir autre part à Cap Harbor avec son fils. Il préfère les avoir auprès de lui, « Par contre ... y’a pas moyen que tu puisses faire une ordonnance pour des somnifères ? » Il aime pas demander ça, mais il est obligé. Il n’en a plus. « J’suis incapable de fermer l’oeil autrement ... » Il ne fait que cauchemar sur cauchemar autrement.


our story was epic, y'know
My heart is gold and my hans are cold If the morning light don't steal our soul, we will walk away from empty gold. Dark as midnight sun, smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs. Cause when our demons come, dancing in the shadows to a game that can't be won. Feel like we've been falling down like these autumn leaves. But baby don't let winter come, Don't let our hearts freeze.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Olivia Winterfell
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/06/2018
›› Commérages : 152
›› Pseudo : saphyr
›› Célébrité : Holland Roden

Re: I'd go back to you ✻ OLIVIA ✻ ( Dim 10 Fév - 20:42 )

I'd go back to you
EXORDIUM.
De loin, et vu de l'extérieur, on pouvait se demander qu'il fût le plus âgé des Winterfell. En règle générale, c'était bien l'aîné qui donnait des leçons au plus jeune. E tout cas, c'était logique, sauf pour Olivia. On ne pouvait pas la classer dans un comportement de feu. Mais quand il s'agissait de ces proches, quand elle avait peur simplement pour eux. Elle était peut-être légèrement trop... Présente ? Trop expressive certainement, parce que c'est la peur qui parlait. Bien qu'il y avait d'autres manières, de prononcer les paroles, qui devaient paraître brutes entre ces lèvres, qu'elle regretta bien vite, en se mordant la lèvre. Si elle pouvait s'empêcher parfois de parler... Son frère serait peut-être plus serein, de ne plus entendre ces reproches, sur son boulot. « Parce que ça arrive ? Parce que ça aurait se finir en échange de feu ? » Elle était petite quand ils ont perdu leur père, mais ça l'avait tout de même marqué d'une certaine façon. Sa mère puisqu'elle était à peine née. Il ne restait plus qu'eux, et la séparation qu'ils ont dû supporter, était bien suffisante. Mais elle faisait face à un autre imprévu, le boulot d'Alec, un adverse, ou elle sait qu'elle perdait, qu'elle ne pouvait pas faire face. Alors elle avait toujours peu qu'un jour, elle le retrouve bien plus amochée, voir même sans vie. Elle évitait d'y penser, mais pourtant, cette compagnie se terrait au fond de son esprit. Attendant son heure. Et ça ne la rassurer pas plus en entendant son frère. Des risques comme si tout était normal, mais rien ne l'était. « Alec, ce n'est qu'une infirmière grincheuse. Ne va pas croire que c'est une potentielle criminelle... » Il n'avait pas besoin de parole, pour comprendre ce qu'il s'imaginait. Elle l'avait assez côtoyé pour croire que sa collègue avec un truc louche et qu'il fallait regarder ça de plus près. Parfois, son boulot empiétait sur sa vie. « Tu ne peux pas mettre pause monsieur le détective ! » On ne pouvait pas plaire à tout le monde, bien sûr, qu'ils devaient bien y en avoir qui ne l'aimait pas. Bon faut dire que parfois, elle prenait un malin plaisir de leur faire mal. Perte de patience, face à des gens désagréable. « Faut bien que je m'en fasse... On ne m'en fait pas souvent... » Elle allait échapper même venant de toi. Mais son frère avait échappé une information qui avait titillé l'attention de la rousse. En fait, il s'était à moitié vendu avec sa grimace. S'il voulait faire un retour en arrière, c'était loupé. Parce que la rousse n'allait pas le laisser tranquille maintenant. En plus, son hésitation, mettait un point d'honneur à sa culpabilité. Alors bien sûr, qu'elle était furieuse. « Ohhh d'accord ! Les tests d'aptitudes ? Ce n'est pas grave, mais tu me l'as quand même caché ! Trop tard ! Bien sûr que je vais paniquer, Alec ! Tu crois quoi ? Tu ne ferais pas la même chose dans le cas contraire ? » Bon Olivia ne risquait pas grand chose, via son boulot. Largement moins qu'Alec. « Si tu es ici, sur tes deux jambes, enfin une jambe et demi. Et que tu t'es fait ça dans l'exercice de tes fonctions. Je dois supposer que ça va ». Mais elle était quand même peiné. Peiné de voir, qu'il avait oublié de lui dire, qu'ils se cachaient des choses. Dans le fond, ça voulait dire, qu'ils n'étaient pas si proches. Tout va bien, tellement bien qu'il est là aujourd'hui. À chaque fois, que la question est soulevée, tout va toujours bien pour son frère. Vrai connaissant un peu Avalon, et si elle l'apprenait. Elle verrait débarquer certainement Avalon ici. « Oui, tu as raison. À ta place, je préférais supporter l'amabilité de l'infirmière, qu'une femme jalouse ». Elle fit un clin d'œil amusé à son frère. Dans le même cas, Olivia aurait réagi de la même manière. Une femme en colère n'est jamais bon signe. Elle admirait beaucoup l'optimisme de son frère. Qu'une foulure, ça semblait si simple, qu'elle grinçait presque des dents. « C'est pour ça que tu es venu. Pour une simple foulure ». La vérité, s'il était venu ce n'était pas pour rien. C'est qu'il avait mal, que sa résistance était déjà bien entamé. Sinon il aurait trouvé tous les prétextes du monde pour ne pas venir. Et ça ne l'étonnait qu'à moitié quand il lui indiquait les raisons. Sa collègue autant que lui, faisait parti de ces personnes dur à soigner. « Tu n'as que le nom et la bravoure. Les super pouvoirs devaient être en options... » Tout le monde voulait être un super-héros ne serait-ce que pour leurs capacités. En tout cas, Alec à cet instant, avait de très loin la carrure. Elle le voyait blanchir rien qu'à l'annonce d'un replacement d'os. Elle n'aimait pas lui faire mal, bien sur, c'était son frère, mais faut dire que le voir beaucoup moins sûr de lui, avait quelque chose d'exaltant. Elle n'avait pas de temps à perdre. Elle réagissait assez vite, même durant le deuxième coup. Plus elle était réactive, moins il se rendrait compte de la douleur intense de l'action. À part après... Elle s'attendait à entendre plus que des bordels, toutefois, ça ne l'empêchait pas d'avoir un grand sourire. « Je suis que tu me détestes maintenant... » Est-ce qu'elle était un peu sadique ? Peut-être un peu. Un sourcil légèrement relevé, son regard destinait à son frère. Elle était prête à sortir une phrase que son frère ne serait certainement pas ravie d'entendre. « ça ne te ferait pas autant mal, si tu serais arrivé plus tôt. Je pense que dans le feu de l'action, qu'en tu as sauté et atterri. Tu as eu une mauvaise réception. Tu ne l'as pas senti tout de suite, sous le feu de l'adrénaline, et ta cheville était encore chaude. ». Elle se retourna, fouillant dans le placard derrière elle. Puis sorti triomphalement une bande. « C'est une bonne nouvelle, je suis contente pour vous. Je pense que c'est mieux pour mon neveu. De vous avoir tous les deux. ». La famille, c'était important, elle l'avait toujours cru, elle en avait toujours rêvé aussi. D'en avoir une. Mais elle tardait un peu. « Il y a moyen, mais ... » Elle s'occupait à bander sa cheville, en fronçant légèrement les sourcils. « Ces cauchemars... Sont toujours en rapport avec ton passé ? » Il ne voulait rien lui dire, pourtant, elle tentait toujours. « Tu sais que ce n'est pas une solution ? Qu'on devient dépendant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: I'd go back to you ✻ OLIVIA ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I'd go back to you ✻ OLIVIA

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération