Lost in the city - ft. Olivia

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/07/2018
›› Commérages : 31
›› Pseudo : Choupinette
›› Célébrité : Sarah Hyland

Lost in the city - ft. Olivia ✻ ( Sam 28 Juil - 12:20 )


Lost in the city – Olivia & Maëlys
Ça ne faisait pas très longtemps que Maëlys avait officiellement emménagée à Cap Harbor. Un petit mois, autant dire qu’elle n’avait pas encore prit le temps de visiter la ville avec les dernières choses à faire avant l’ouverture de son cabinet. Elle s’était littéralement plongée dans son travail sans vraiment trop y faire attention, au point où elle n’avait encore rencontré personne. Oh, elle avait bien croisée son cousin en allant faire ses courses quelques jours en arrière, mais en soit, ce n’était pas véritablement une rencontre. Même si ça faisait bien longtemps qu’elle ne l’avait pas vu et qu’elle avait été heureuse de le voir. Elle espérait pouvoir lui rendre visite régulièrement, ne serait-ce que pour nouer ce lien familial qu’ils n’avaient jamais eus l’occasion d’avoir à cause de leurs parents. Et surtout à cause de ceux de la jeune femme qui avaient toujours été très stricts sur ses fréquentations et… Sur tout le reste, en réalité. Elle n’avait connu la liberté qu’une fois entrée en faculté, et il n’y avait que maintenant qu’elle jouissait complètement des joies de la vie. Enfin, qu’elle commençait, tout du moins. On pouvait dire qu’elle était devenue une vraie femme, même si sa maladresse la suivrait toujours. C’était bien la seule chose dont elle n’arrivait pas à se débarrasser.

Mais au moins on pouvait dire que ça l’aidait à faire diverses rencontres. A défaut de l’aider à trouver son chemin. Parce que bien sûr, elle s’était enfin décidée à sortir pour visiter un peu la ville et essayer de se repérer. Avec son téléphone qui n’avait presque plus de batterie. Brillante idée, Maé. Pour qu’elle retrouve son chemin, ça allait être compliqué. Et en fait, au début, elle était restée assez calme. Certainement le fait d’être entouré d’une foule qui la rassurait. Ça lui rappelait un peu Philadelphie, même si la disposition des rues était très différente ici. Mais plus les minutes avançaient, moins elle retrouvait son chemin, et plus elle sentait cet élan d’angoisse grandir en elle et obstruer sa gorge. Non, elle n’allait pas se mettre à pleurer quand même, ce n’était plus une enfant, même si parfois elle avait l’impression d’en être encore une. Il fallait qu’elle garde son calme. Respirer profondément. C’était ce que la psy lui avait conseillée quand elle faisait ses crises d’angoisse à l’époque. Tu parles. A l’heure actuelle, ça ne changeait pas grand-chose, tout simplement parce que ça ne l’aidait pas à trouver son putain de chemin. Nom de dieu. Quand elle devenait vulgaire, c’était vraiment que ça allait mal.

Elle se retrouvait véritablement avec les larmes aux yeux, prête à craquer, tournant sa tête dans tous les sens pour essayer de retrouver son chemin. Elle s’était arrêtée pour prendre un café et respirer un peu. Geste banal qui la ramenait à la réalité pendant quelques secondes avant qu’elle ne reprenne son chemin sans vraiment regarder où elle allait. Et forcément, elle avait fini par rentrer dans quelqu’un en renversant son café brûlant. Quel boulet, c’est pas possible ! Elle releva le regard vers la jeune femme qui était malencontreusement devenue la victime de sa maladresse. « Oh non, je suis vraiment désolée ! » Elle ouvrit son sac, y cherchant des mouchoirs pour les tendre à la jeune femme et lui permettre de réparer un peu les dégâts. Même s’il était clair que sa tenue avait sérieusement besoin d’un passage à la machine. « Mille fois pardon, je cherchais mon chemin, je suis désolée ! » Comme à chaque fois qu’elle faisait une connerie, elle s’excusait à en donner mal au crâne de son interlocuteur. Mais elle n’y pouvait rien, elle détestait ce genre de situations et être le mirage noir de la journée des gens.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas

Lost in the city - ft. Olivia

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération