Let me see that booty bounce. (Jay/Devon)

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
TONTON JAMES : Lauren and pizza addict
avatar
TONTON JAMES : Lauren and pizza addict


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/01/2018
›› Commérages : 649
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Chris Hemsworth
›› Schizophrénie : Joan Pryce ‹ Asher James ‹ Eliza Nelson-Riley ‹ Calie Washington ‹ Rose Milligan ‹ Kate Rhodes

Let me see that booty bounce. (Jay/Devon) ✻ ( Dim 29 Juil - 19:41 )


I'm looking around and there's beauty everywhere.
James n’a toujours pas commencé à boire qu’il est déjà ivre. Ivre de joie et d’excitation, pour le plus grand bonheur de sa femme. Il danse à s’en déboîter le dos, chante tout ce qu’il lui passe par la tête, et se retrouve dans l’incapacité à formuler une réponse sérieuse, quelle que soit la question qu’on lui pose. Lauren, ça l’amuse cinq minutes. Après, ce n’est plus drôle. Gérer deux enfants, c’est compliqué. En gérer trois ? Elle n’était pas prête. À peine rentré du travail, James part à la conquête de la salle de bain. Il s’y enferme, met un peu de musique, jette ses vêtements dans le panier réservé au linge sale, puis il se glisse sous la douche en remuant son derrière élégamment. Le visage orienté vers le pommeau d’eau chaude, il augmente le niveau sonore de ses cordes vocales en espérant ainsi ambiancer la maison Campbell. « COME ON EVERYBODY, IT’S TIME TO ROCK THIS PARTY ! » Il accompagne ces paroles motivantes de quelques pas de danse finement réfléchis, comme par exemple un joli mouvement d’épaules ou un gracieux twerk. S’il se veut sensuel, James a principalement l’allure d’un cachalot échoué sur un banc de sable. Quand Lauren entre dans la salle de bain et découvre son mari en train de bouger son corps (elle ne peut pas dire qu’il danse), elle l’observe deux secondes avant de repartir sans faire le moindre commentaire. James, il en rigole. Avant qu’elle ne parte trop loin, il ferme le robinet et s’empare d’une serviette qu’il noue autour de sa taille. Qu’est-ce qu’il fait ensuite ? Il rattrape Lauren dans le couloir pour l’entraîner dans sa folie. Finalement, il lui arrache un sourire. Il parvient même à la faire rire et ça, pour James, ça vaut tout l’or du monde. Il l’embrasse avec passion, sous les applaudissements d’Elena. Maintenant qu’il est propre, James doit trouver sa tenue de combat. Debout devant le placard, il réfléchit à ce qu’il doit mettre. Ça fait longtemps, qu’il n’est pas sorti. Va-t-il survivre ? C’est la question à un million de dollars.

Sa survie, elle se retrouve désormais entre les mains de Jay et Devon, ses deux acolytes favoris. Ses deux fratés, comme il préfère les appeler. Le prince Cambell débarque chez Jay avec un pack de bières et une bouteille de vodka, plus prêt que jamais à se mettre la tête à l’envers. Cette soirée est la raison pour laquelle James est excité comme une puce. Depuis qu’il a gagné une femme et deux enfants, la vie de James est devenue nettement plus calme. Alors qu’on se le dise, ça lui convient. Il adore ses week-ends en famille et ses soirées tranquilles. Mais parfois, ça le rend aussi triste. Ce soir, il veut retrouver ses meilleurs amis sans se soucier de Lauren, d’Elena ou de Liam. Il veut connaître l’ivresse et ramener une jardinière de fleurs chez lui, sans raison. Il veut créer de nouveaux souvenirs et se dire qu’il aura profité de sa jeunesse au maximum. « Coucou, tu veux voir ma bite ? » Qu’il demande à Jay, un sourire d’abruti inscrit sur le visage. Il se fraye un chemin à l’intérieur, puis installe son équipement dans le salon. Il n’attend pas plus longtemps pour sortir trois bières du carton. Et trois heures plus tard, les trois garçons ont déjà un peu trop d’alcool qui coule dans leur veine. À ce stade, ils ne sont plus simplement chauds. Ils sont carrément en feu. Le Blue Lagoon risque de s’enflammer, avec eux.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    karma (noun) when you use the last of the toilet paper without replacing it and are the next person to use the bathroom.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 04/03/2016
›› Commérages : 913
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : julian king morris
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson-oakley ✻ lissa valentine ✻ ophelia rhodes ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: Let me see that booty bounce. (Jay/Devon) ✻ ( Mar 31 Juil - 12:59 )



let me see that booty bounce.
devon oakley, james campbell & jay thompson ※ les fratés

“ Party rock is in the house tonight Everybody just have a good time And we gon' make you lose your mind. ” ― LMFAO

Ce soir, Jay a réussit à avoir l'appartement pour lui. Olivia travaille donc en soit ce n'était pas dur de la virer. Mia ça n'était pas vraiment un soucis également, elle s'était elle-même proposer de passer la soirée avec Noah. Il restait juste le chien, mais Jon Snow n'est pas vraiment chiant puis c'est un mâle, il collera parfaitement dans l'ambiance. Oui, parce que ce soir c'est soirée entre bites. Les vagins sont totalement exclus. Il aurait pu proposer à sa petite-amie de passer la soirée en sa compagnie, mais ça faisait des semaines voire des mois qu'ils essayaient de se capter avec James et Devon. Et ce soir, semblait être la soirée parfaite. La prochaine, elle sera pour Aurora, promis. Alors, Jay il s'est fait beau. Il a même sortit une chemise à manche courte parce qu'il fait trop chaud pour du long et il espère que James sera séduit par cette douce attention. Parce que Jay est un homme bon à marié, il a même préparer des pizzas avec tout son amour. Boire c'est bien. Boire le ventre vide, ça l'est moins. Et ce soir, hors de question qu'une bouteille soit pleine, c'est un sacrilège. Si Jay continue à sortir de façon régulière avec ses collègues de boulot, il ignore pour quelles raisons mais ce soir, il a l'impression d'être un adolescent excité d'aller à sa première boum. C'est l'effet, Devon / James certainement. Jay vient à peine de mettre ses pizzas au four qu'on frappe à la porte. Beau comme un paon, il ouvre et tombe nez à nez avec un Devon sauvage. Et c'est au tour de James de faire son apparition dix secondes plus tard. Bières en main, ils sont prêts à passer un excellent moment. Le pompier ignore le nombre de cadavres de bouteilles qui se trouve dans son appartement et il n'a pas le temps d'y penser. Mais les trois amis on eut une bonne descente. La soirée ne s'arrête pas ici, elle ne fait que commencer. « On ne va pas se faire refouler parce qu'on est trop vieux ? » Jay il est un peu septique face aux gens qui font la queue pour rentrer dans l'établissement. Et là, il a l'éclair de génie. « C'est vrai j’oubliais on a notre joker. » Il pose même ses mains sur les épaules de Devon. Si son pote n'était pas aussi imposant et que lui-même n'était pas autant imbibé d'alcool, il l'aurait porter tel Rafiki avec Simba. « Je veux pas foutre la merde, mais bientôt c'est ta fille qu'on verra là Campbell. » Sauf que quand Elena aura seize ans, ils n'auront certainement plus l'âge de sortir ou alors ils passeront pour des vieux pervers. « Y'a pas ta sœur d’ailleurs ? » Même s'il n'y a jamais rien eut entre Jay et Rachel, le pompier il prend toujours plaisir à taquiner James avec ce petit détail. Le trio passe la sécurité comme des rois et pénètrent enfin dans la boite de nuit. « OH C'EST MA CHANSON ! » Et Jay il commence même à bouger son popotin au rythme de la musique. « C'est pas que, mais il fait soif dans ce pays. » Et un Jay assoiffé, ça n'est pas bon pour le commerce. Puis il reprend son sérieux en passant son bras par dessus les épaules de Devon. « Est-ce-que tu as une barre de pole dance ? » Jay n'a jamais été aussi sérieux de toute sa vie.


✻ there's a smell of stale fear that's reeking from our skins. the drinking never stops because the drinks absolve our sins, we sit and grow our roots through the floor. but what are we waiting for ? so give me something to believe cause i'm living just to breathe and i need something more, to keep on breathing for so give me something to believe.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/07/2018
›› Commérages : 39
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : sebastian stan
›› Schizophrénie : arya cohen ✻ adrian dawkins ✻ anya arsenault ✻ bird roth-spiegelman ✻ lola fitzsimmons ✻ alix westmore ✻ mina o'cearnaigh ✻ cassandra hamilton ✻ markus cubbins

Re: Let me see that booty bounce. (Jay/Devon) ✻ ( Dim 5 Aoû - 14:52 )

❝ let me see that booty bounce
les fratés


Devon a la gueule de bois depuis quarante-huit heures. Autant dire qu'il a envie de mourir ou de changer de tête pour arrêter d'avoir mal. Il va faire monter le chiffre d'affaires de Doliprane, vu tout ce qu'il ingère. Et aussi il va faire remonter le chiffre d'affaires de Carolina Mountain Spring vu tout les cadavres qui juche le sol de sa chambre, ou sa table de nuit, à côté de son alliance. D'ailleurs, il se lève  et part dans la cuisine pour tout vider et il grogne quand Ryan lui fait un commentaire, il a même envie de lui dire de fermer sa gueule, mais il se retient, après tout, ce n'est pas de la faute de Ryan s'il a la gueule de bois, enfin si, un peu, il aurait dû lui dire qu'il abusait. Ce qu'il a dû faire, mais Devon est un trou du cul qui n'écoute personne quand il s'agit d'alcool. Il regarde son téléphone et il voit qu'il a vingt minutes à tout casser pour se préparer avant d'aller chez Jay pour finir au Blue Lagoon, quand il n'y travaille pas, il va y boire, et même quand il y travaille, il y boit. Parfois. Il passe alors sous la douche, se fait beau comme un camion avec une chemise et un jean, ses chaussures neuve qui sont encore dans le carton et il part en direction de chez Jay. La logique du jour, il part du Blue Lagoon pour retourner au Blue Lagoon #LaLogique. Mais il est content d'arriver chez son best buddy, et en plus, il sent que ça sent la pizza. Et son  estomac crie famine, il rentre alors après avoir fait un bro hug à son ami et il entend James proposer à Jay de voir son zizi, ce qui fait rire Devon comme un gros beauf et pour arrêter de rire il attrape la bière que le Campbell lui tend et il en vide une bonne grosse moitié. Et la soirée commence très très bien pense Devon qui en est déjà à sa quatrième bière. Au moins, ses best party buddies ne sont pas relous et ne pose pas de questions, ils se contentent de boire et c'est pas plus mal.  « On ne va pas se faire refouler parce qu'on est trop vieux ? » Devon regardait Jay puis James et il levait les yeux au ciel, incapable de dire un mot, parce que ça ressemblerait à quelque chose d'incompréhensible, un truc de mec bourré. « C'est vrai j’oubliais on a notre joker. » Et le barman passe une main dans ses cheveux, pour montrer qu'il est bg et il répond « Bah ouais, et en plus, on attendra pas. Et on a une table en VIP. » Et ils ne paieront pas leurs consommations, évidemment. Après tout il faut bien des avantages à avoir un pote co-propriétaire d'une boîte de nuit non ? « Je veux pas foutre la merde, mais bientôt c'est ta fille qu'on verra là Campbell. » Olala, qu'est-ce que Jay ne vient pas de dire ? On ne doit pas parler d'Elena il est presque sûr que James va être aigri rien que d'imaginer sa fille en boîte de nuit. Mais Devon sera un super tonton et il mettra tout le monde sur le coup pour qu'aucun mec n'approche Elena de près ou de loin. « T'inquiète je serais sur le coup ! » Personne ne posera ses sales pattes sur Elena. « Y'a pas ta sœur d’ailleurs ? » AH NON on ne parle pas de Rachel parce que Devon il aime bien Rachel et elle est avec Ryan « Rachel est très bien avec Ryan, Thompson ! Bas les pattes. » C'est un conseil d'ami. On ne touche pas Rachel sinon Devon il va s'énerver tout rouge. Mais quoiqu'il en soit, ils avancent, titubant jusqu'au Blue Lagoon et se redresse comme des bâtons avant de se planter devant la type de la sécurité, et Devon lui donne une tape amicale avant de rentrer et de se jeter comme un roi dans les canapés de la zone VIP avec ses potes. « OH C'EST MA CHANSON ! » Devon regarde Jay qui se déhanche et il fait la même chose en restant tout de même assis, et ça donne un truc très étrange, mais surtout très Devon quand on y pense. On dirait qu'il a envie de pisser et qu'il a la flemme de se lever. « C'est la meilleure chanson du monde !!! » Et il regarde James par la suite « T'es d'accord hein ? C'est pas sur cette chanson que t'as pécho Lauren d'ailleurs ? » Devon ne se souvient plus très bien mais il croit. Enfin il est plus très sûr. En même temps, il devait sûrement être bourré encore. Comme d'habitude. « C'est pas que, mais il fait soif dans ce pays. » Ah ça, c'est la sonnette d'alarme. « Est-ce-que tu as une barre de pole dance ? » Devon se lève sans répondre, tape ses deux mains sur la table et il demande à ses deux best buddies ce qu'ils veulent et il se dirige jusque le bar, et quand il voit que les deux barmaids derrière le bar sont trop occupées, il passe derrière, attrape une bouteille de vodka, une de whisky et trois verres, les softs avant de retourner à la table, habilement, en slalomant entre les gens et il dépose tout sur la table avant de pointer la barre de pôle dance presque juste en face d'eux. « J'ai ramené du whisky, de la vodka, si vous voulez des bières dites le moi. Et on a pas une barre de pôle dance, mais quatre. » Parce qu'il avait la flemme de ramener des bières. Et quand la musique de Beyoncé passait il se levait et se trémoussait sur la table après avoir vidé deux shots de vodkas et il regarde James et Jay « BON. L'heure est à la pôle dance. » Et Devon avance comme un king sur la piste de danse en montant sur le podium et il se trémousse comme une bitchina autour de la barre, complètement saoul avant de faire signe à ses comparses de le rejoindre. Vive l'alcool.


©️ MADE BY LOYALS.



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
TONTON JAMES : Lauren and pizza addict
avatar
TONTON JAMES : Lauren and pizza addict


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/01/2018
›› Commérages : 649
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Chris Hemsworth
›› Schizophrénie : Joan Pryce ‹ Asher James ‹ Eliza Nelson-Riley ‹ Calie Washington ‹ Rose Milligan ‹ Kate Rhodes

Re: Let me see that booty bounce. (Jay/Devon) ✻ ( Mar 7 Aoû - 19:12 )


I'm looking around and there's beauty everywhere.
Comme d’habitude lorsque James est avec ses fratés, il s’emballe. Il n’a plus aucune notion de la modération, cherchant toujours un moyen de paraître plus ridicule qu’il ne l’est déjà. La relation entre les trois garçons, elle est dangereuse. Métaphoriquement, les trois garçons représentent un volcan. Ça prétend être endormi, mais du jour au lendemain, ça détruit Pompéi. Même si historiquement, le Vésuve était un volcan en pleine forme. L’essentiel étant de comprendre l’image. L’imprévisibilité et la démesure les caractérisent. Quand on les connait, on ne s’étonne pas de les voir surgir devant le Blue Lagoon, excités comme des pucerons. « De toute façon, on est pas vieux. On a 23 ans. » Il est comme ça, James. Aussi puissant qu’une fontaine de jouvence. Il n’a pas besoin d’élixir pour rajeunir. Tout est une question de volonté. « Alors petit un, Elena est privée de sortie avant même de pouvoir sortir. Et petit deux, un point pour le mammouth Devon. » Rachel, elle est très bien avec Ryan. Le Campbell sent qu’il commence finalement à tisser des liens (invisibles à l'œil nu) avec son beau-frère, alors ce n’est pas le moment de tout détruire. Accessoirement, James a plein d’arguments pour dissuader son meilleur ami de loucher sur sa sœur. Comme par exemple Aurora, ou son âge avancé. Mais puisqu’il a décidé qu’ils avaient tous les trois 23 ans, il préfère ne pas s’avancer sur le sujet. Lorsque les trois acolytes pénètrent enfin les lieux magiques du Blue Lagoon, ils sentent leurs corps se laisser emporter par la musique. James glousse devant tant de beauté chorégraphique, le cerveau légèrement ravagé par l’alcool. « Non, j’ai pécho Lauren sur le zizicoptère. » Aussi triste que ça en a l’air, c’est la vérité. Il doit aussi beaucoup à ses talents culinaires, on ne va pas se mentir. Sinon, James, il est opérationnel pour la barre de pôle dance et un peu plus d’alcool. Mais il est trop occupé à inventer de nouveaux pas de danse pour réellement se préoccuper de quoi que ce soit. En bon soldat, il avale les shots qu’on lui offre, et suit machinalement Jay et Devon jusqu’aux barres de pôle dance. Évidemment, James en prend une pour lui tout seul. « J’ai besoin d’exprimer mon talent. » Une main accrochée à la barre, il tourne autour en faisant quelques flexions de genoux. Puis la musique l’inspire, alors il se met en position. Tête en l’air, corps courbé vers l’avant et bras balancés vers l’arrière, il les agite de gauche à droite et bouge son bassin de droite à gauche. Tout son corps est parfaitement accordé, et il trouve ça beau. Ça l’émeut, même. Le spectacle que les trois hommes offre attirent une multitude de paires d’yeux. Les gens se rassemblent rapidement autour d’eux, agitant les bras en l’air pour les encourager davantage. James, il se sent pousser des ailes. Littéralement. Il voit tous ces gens sous lui et il ne résiste pas à l'envie de sauter sur la foule pour être porté dans les airs à la manière d'une star. Le souci, c’est qu’il est ivre. Alors avant même de sauter tel l’ange qu’il est, il trébuche. Et il tombe mollement au pied du podium, mais personne ne le réceptionne. En position fœtale à même le sol, il éclate simplement de rire. Le sang qui coule de ses narines, c’est le dernier de ses soucis. Il est heureux comme un prince, il ne se l’explique pas. Au moins, il n’est pas mort. Alles gut, son pote est pompier.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    karma (noun) when you use the last of the toilet paper without replacing it and are the next person to use the bathroom.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 04/03/2016
›› Commérages : 913
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : julian king morris
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson-oakley ✻ lissa valentine ✻ ophelia rhodes ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: Let me see that booty bounce. (Jay/Devon) ✻ ( Mar 14 Aoû - 19:22 )



let me see that booty bounce.
devon oakley, james campbell & jay thompson ※ les fratés

“ Party rock is in the house tonight Everybody just have a good time And we gon' make you lose your mind. ” ― LMFAO

Jay est content ce soir. Pas de femmes à l'horizon, ni de gosses : ils sont enfin qu'entre couilles et c'est la plus belle chose au monde sur cette Terre à cet instant précis. Demain ça risque d'être la pire idée qu'ils ont eut, quand il se réveillera avec une gueule de bois. Ils avaient besoin de décompresser les trois fratés (ça me fait toujours penser aux Marseillais ce mot, c'est horrible) et surtout de se retrouver entre eux. Ils ne sont même pas encore entrer dans la boite de nuit, qu'ils sont déjà dans un état second. C'est pitoyable presque. Mais qu'importe, Jay, il est heureux. Il a le même sourire con sur les lèvres depuis une bonne dizaine de minutes et il n'a qu'une hâte c'est poursuivre cette soirée jusqu'au bout de la nuit les démons de minuit. Sauf qu'une fois devant le BL, Jay se questionne. Comment ils vont rentrer ? Surtout que bon, ils ont plus l'âge d'aller faire un bal nuisette que de participer à une soirée dans une boite. « De toute façon, on est pas vieux. On a 23 ans. » 23 ans ? Quel bel âge ! Jay il était déjà marié à 23 enfin je crois. « Ouf on est en âge légal pour boire. » Jay s’essuie même le front pour montrer qu'ils ont eut chaud. Surtout que le pauvre garçon, il n'a même pas son permis de conduire sur lui, ni même un quelconque papier d'identité. Il est venu les mains dans les poches le Thompson. Puis c'était avant de se souvenir que Devon est le patron du BL. « Bah ouais, et en plus, on attendra pas. Et on a une table en VIP. » Parfait. Il en demandait pas autant le Thompson, mais très bien. « J'me rappelle pourquoi on est pote maintenant. » Pour sa défense, Jay avait connu Devon avait qu'il ouvre le BL. Une petite tape sur l'épaule de Devon c'est cadeau, mais pas trop forte faudrait pas qu'il tombe par terre. « Rachel est très bien avec Ryan, Thompson ! Bas les pattes. » Pourquoi il oublie toujours que le cousin de Devon c'est Ryan. De toute façon, c'est trop tard pour réfléchir. « Alors petit un, Elena est privée de sortie avant même de pouvoir sortir. Et petit deux, un point pour le mammouth Devon. » Pauvre Elena. Heureusement qu'elle pourra compter sur son Tonton Jay. « Depuis quand Devon est devenu un mammouth ? J'ai loupé un épisode ? » Jay ne comprend rien. Enfin si, il comprend qu'il n'aura jamais sa chance avec Rachel. En même temps, il ne cherche pas en avoir une. Le temps à la réflexion n'est plus. Les trois amis rentrent dans les lieux tels trois dieux grecs et sans attendre Jay fait une petite démonstration de son talent de danseur parce que c'est naturellement sa chanson ! Sauf qu'il n'est pas d'accord, ça ne peut pas être la chanson de Devon aussi. « Oui mais non Dev' va falloir que tu choisisses une autre c'est la mienne celle la. » Même qu'il balance des petits " Jay's Song " à tout bout de champs. « T'es d'accord hein ? C'est pas sur cette chanson que t'as pécho Lauren d'ailleurs ? » « Non, j’ai pécho Lauren sur le zizicoptère. » AH ! Jay regarde James, puis Devon, puis James et à nouveau Devon pour finir par hausser les épaules. « Ta femme a vraiment des goûts très originaux. » Il sait maintenant pourquoi James et tant amoureux de Lauren. Si Jay pourrait écouter James lui parler de Lauren toute la nuit, il n'en a pas envie. Il a envie de boire lui et Devon justement ramène du carburant. « J'ai ramené du whisky, de la vodka, si vous voulez des bières dites le moi. Et on a pas une barre de pôle dance, mais quatre. » Mais c'est pas son anniversaire pourtant ce soir. Jay, il est séduit. Il a des coeurs dans les yeux. « Je crois que je suis amoureux, tu ne veux pas m'épouser Devon ? » Sauf qu'il se rappelle que la polygamie n'est pas autorisé dans ce pays, alors à la place le whisky deviendra le mari de sa nuit. « BON. L'heure est à la pôle dance » OLALA ! Jay il est chaud, il attend ce moment depuis trop longtemps. Il a envie de montrer ses talents à James et Devon. « J’ai besoin d’exprimer mon talent. » Jay passe donc son tour. Il attend d'être en admiration. Il tape dans les mains et crie à plein poumon : « Et pour James, allez, allez. Et pour James, allez, allez ( ... ) » Pace que Jay se sent pousser des ailes, il décide de prendre possession d'une barre également. Et dans ses souvenirs, il était plus doué que ça. Si Holia était là, elle se moquerait encore plus de lui. Mais il prend plaisir à tourner autour de cette barre, comme s'il lui faisait presque l'amour. Jay se stoppe uniquement dans son élan quand il entend un gros boum derrière lui. Il voit Devon mais James a disparu. Il est partit rejoindre Lauren comme ça, sans prévenir ? Sale traître ! Ah non, il est vivant, il est par terre. « Tu verrais ta tête ! » Jay n'arrive pas à être sérieux, il explose de rire en voyant son meilleur pote à même le sol. Il se tient même le ventre et sent ses yeux se mettre à pleurer, tant cette scène est amusante. « Ta femme, elle va nous buter. » Il devait rentrer en un seul morceau, ce n'est pas la faute de Jay si le nez de James s'est mit à saigner tout seul. « On dirait que tu as tes règles ... mais du nez ! » Le pompier se décide quand même à descendre d'un étage pour rejoindre le policier. « Attend Devon prend une photo ! » Jay se met même en position à côté de James, en levant les pouces, tout fier. « Si Lauren doit tuer quelqu'un ça sera lui, pas nous. »


✻ there's a smell of stale fear that's reeking from our skins. the drinking never stops because the drinks absolve our sins, we sit and grow our roots through the floor. but what are we waiting for ? so give me something to believe cause i'm living just to breathe and i need something more, to keep on breathing for so give me something to believe.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/07/2018
›› Commérages : 39
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : sebastian stan
›› Schizophrénie : arya cohen ✻ adrian dawkins ✻ anya arsenault ✻ bird roth-spiegelman ✻ lola fitzsimmons ✻ alix westmore ✻ mina o'cearnaigh ✻ cassandra hamilton ✻ markus cubbins

Re: Let me see that booty bounce. (Jay/Devon) ✻ ( Mar 11 Sep - 14:29 )

❝ let me see that booty bounce
les fratés


Ca fait du bien à Devon de retrouver ses fratés pour une soirée endiablée, ça faisait bien longtemps. Non pas que Riley l'empêchait de voir ses potes, ils avaient chacun leurs obligations ils avaient tout les trois leurs obligations de mecs, et évidemment, elles ne coincidaient jamais. Soit c'était lui qui était occupé, soit c'était James ou Jay quoiqu'il en soit, ça faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas retrouvés tous ensemble dans le même endroit pour faire la fête et ne pas être très sérieux. Mais avant toutes choses ses deux fratés se demandent s'ils ne sont pas vieux pour sortir. Ce qui fait un peu rire Devon, parce qu'ils n'ont pas encore la typologie vieille branche donc on est un peu sauvés.  « De toute façon, on est pas vieux. On a 23 ans. » Ah bon ? Bon d'accord alors. Devon se contente d'hausser les épaules parce qu'il est assez d'accord. Enfin, il sait bien qu'il n'a plus 23 ans quand il souffle comme un bœuf après le sport mais on ne dira rien. « Ouf on est en âge légal pour boire. » Boire, se bourrer la gueule, c'est quelque chose de récurrent chez le Oakley. Parce qu'en ce moment, il a retrouvé son premier amour, la vodka et le whisky et autant dire qu'il est en relation presque exclusive avec eux deux, et ça ne donne pas vraiment de bonnes choses. « Puis au pire, je sais être aveugle quand je veux. » Mais il  n'est pas aveugle quand ça concerne les autres clients, juste ses potos, juste ses fratés. Les autres, ils peuvent bien aller se la mettre derrière l'oreille. « J'me rappelle pourquoi on est pote maintenant. » Ah parce qu'ils sont potes juste parce qu'il est propriétaire d'une boite de nuit et que du coup, ils peuvent boire gratuitement ? Devon est vexé pour le coup. « Ah juste pour ça ? C'est pas très très sympa ça. » Quand Jay lui tape à l'épaule il sourit Devon même s'il est un peu vexé avant que la lumière monte à l'étage « Eh mais on se connaissait avant ! » Ah, là, ça va mieux, il est moins chafouin Devon et il s'autorise même une tape dans l'épaule de Jay par la suite, histoire de lui rendre la pareille. Il lui en faut peu pour ne plus être vexée au mammouth. « Alors petit un, Elena est privée de sortie avant même de pouvoir sortir. Et petit deux, un point pour le mammouth Devon. » Oh lala, la pauvre gosse, heureusement que son tonton il la fera sortir parce que la pauvre, elle pourra rien faire si on en croit son père. Puis d'abord, il ne vaut mieux pas l'empêcher de sortir, elle trouvera un moyen de le faire quand même. « Tu sais, c'est pas parce qu'elle sera privée de sortie qu'elle ne sortira pas. CQFD » Si elle veut le faire, elle le fera et ce n'est pas son père qui l'en empêchera. A moins qu'il mette des barreaux sur sa vitre, et là, ce serait clairement abusé elle n'est pas non plus chez les Dursley. « Depuis quand Devon est devenu un mammouth ? J'ai loupé un épisode ? » Devon a toujours voulu être le mammouth cool comme dans l'âge de glace. On sait pas pourquoi. Mais il ne répond rien, il se contente de secouer la tête positivement comme un abruti, il fait toujours ça quand il n'a aucune réponse et qu'il veut quand même réagir. « Oui mais non Dev' va falloir que tu choisisses une autre c'est la mienne celle la. » Devon tente de faire les gros yeux et tout ce qu'il fait c'est ressembler à un hibou débile, mais il complète sa super tête par un « Ca va,, on peut se la partager la chanson. On se partage tout entre couilles non ? D'ailleurs on peut se partager ta copine ? Et je vais te faire avaler tes Jay's song tu vas voir» Oui, il n'aime pas qu'on s'approprie les choses qui sont à lui alors, si c'est sa chanson, c'est sa chanson, un point c'est tout. « Non, j’ai pécho Lauren sur le zizicoptère. » Le zizicoptère ? Sérieusement ? Devon devra avoir une conversation d'urgence avec Lauren, parce qu'il veut comprendre comment c'est possible que James l'ait pécho sur le zizicoptère ? Est-ce qu'elle était bourrée ? « Ta femme a vraiment des goûts très originaux. » « Elle était bourrée avoue ? Et depuis ce temps, elle ose pas te dire que c'était pathétique ? » Devon ne comprend vraiment pas, puis déjà lui, il n'avait pas eu besoin d'une chanson pour pécho Riley, ça c'était passé tout seul, comme une lettre à la poste. Easy peasy. « Je crois que je suis amoureux, tu ne veux pas m'épouser Devon ? » Il montre l'alliance qu'il porte au doigt malgrésa séparation avec sa blonde et il hausse les épaules en faisant une moue désolée « Je suis désolée, la folle furieuse qui partage ma vie ne sera sûrement pas très d'accord. » Même si pour l'instant, elle n'a pas son mot à dire étant donné qu'ils sont séparés, il préfère ne pas prendre le risque de lui donner une occasion de demander le divorce, parce que le divorce ça coûte cher et surtout, il n'a pas envie de la perdre. Et puis il n'a plus le temps de s'apitoyer sur son sort, il se décide à danser et à bouger son popotin. Il s'arrête cependant quand l'un de ses compères arrive près de la barre pour se déhancher « J’ai besoin d’exprimer mon talent. » et il crie comme une fangirl en suivant Jay « Et pour James, allez, allez. Et pour James, allez, allez ( ... ) » Devon répète habilement en tapant dans ses mains et il se remet à tourner autour de la barre, un sourire de type bourré sur les lèvres. Mais il n'a pas le temps de dire bourré que James se prend pour le roi et se jette tel une rock star dans son public, sauf qu'il s'est un peu loupé et le fait de voir son pote étalé comme une crêpe le fait se tordre de rire, si bien qu'il ne se rend pas compte de la gravité de la chose sur le moment « Tu verrais ta tête ! » Devon continue de rire en les regardant tout les deux, il ne peut plus s'arrêter, si bien qu'il est à deux doigts de se faire dessus, tant il est plié en deux. « Ta femme, elle va nous buter. » Ah là, par contre ça le calme un peu, il ose même un « Eh mais nous on a rien fait » comme si ça allait plaider sa cause. Il descend même d'un étage pour se donner bonne conscience, les yeux toujours rieur cependant. « On dirait que tu as tes règles ... mais du nez ! » Et c'est reparti pour un tour, Devon se remet à rire comme une hyène en se retordant une fois de plus de rire, les mains le long de ses côtes qui commencent sérieusement à lui faire mal. « Attend Devon prend une photo ! » Il se concentre cinq minutes en sortant son téléphone de sa poche et il se met en mode selfie pour prendre une photo de ses deux fratés et lui en guise de souvenir. « Si Lauren doit tuer quelqu'un ça sera lui, pas nous. » Et il tape rapidement un message pour Lauren, pour lui dire que tout va bien la situation est pas du tout sous contrôle, mais ils gérent, ce qui est totalement contradictoire. Et il titube jusque le bar pour attraper un torchon et il cherche n'importe quoi qui pourrait faire arrêter le saignement, il trouve de tout, il prend un tampon qui n'a aucune utilité si on est pas du sexe féminin, du sopalin, un torchon et il se dépêche de revenir près de ses fratés avant de tout donner à Jay et à James « J'ai trouvé tout ça pour vous aider. Mais avant ! » Il se dirige vers le bar pour prendre trois shots de vodka et il les ramène, droit comme un I pour ne pas montrer qu'il est encore ivre, au peu de personnes qui sont encore autour d'eux et il en tend un chacun « Pour te prouver que t'es un homme fraté James ! » Il trinque avec ses potos « Na zdorovie ! » qu'il prononce avant de vider son verre « Vous voulez peut-être aller dans mon bureau ? » qu'il demande,peut-être que ce serait mieux qui sait.

©️ MADE BY LOYALS.



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
TONTON JAMES : Lauren and pizza addict
avatar
TONTON JAMES : Lauren and pizza addict


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/01/2018
›› Commérages : 649
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Chris Hemsworth
›› Schizophrénie : Joan Pryce ‹ Asher James ‹ Eliza Nelson-Riley ‹ Calie Washington ‹ Rose Milligan ‹ Kate Rhodes

Re: Let me see that booty bounce. (Jay/Devon) ✻ ( Ven 28 Sep - 22:12 )


I'm looking around and there's beauty everywhere.
Ça faisait longtemps que James n’avait pas bu autant. Cet homme est littéralement imbibé d’alcool, et si Lauren l’a fortement poussé à profiter de sa soirée avec ses deux meilleurs amis, il se peut qu’elle le regrette. James Campbell n’existe plus. Il a laissé place à un énergumène indescriptible, qui passe la moitié de son temps à boire et l’autre moitié à gigoter. Ou à dire des âneries, au choix. « Lauren est toujours très sobre. Arrêtez d’être jaloux, j’vais pleurer. ET ARRÊTEZ DE VOULOIR ME PIQUER MA FEMME ! » James, il n’a rien compris. Il s’énerve sans savoir pourquoi, principalement parce qu’il est jaloux comme un pou. Même si, dans le cas présent, il n’a aucune raison d’être jaloux. Il met ça sur le compte du whisky. Fort heureusement, sa jalousie disparaît aussi vite qu’elle est apparue. Le zouave qu’il est finit par se jeter sur une barre de pôle dance, avide de révéler ses talents au grand public. Puis il croit qu’il a des fans, et il se jette dans la foule. La présence d’alcool dans son organisme empêche la réalisation d’un saut gracieux et élégant. James se rétame au pied du podium, dans une mollesse absolue. C’est à cause de Jay et Devon, cette affaire. S’ils ne l’avaient pas encouragé avec autant de panache, il ne se serait jamais senti pousser des ailes. Son nez est en sang et il lui fait mal. Pourtant, il rigole de bonheur, parce qu’il se trouve très drôle. Jay ne tarde pas à éclater de rire à son tour, ce qui fait encore plus rire James. Bref, ils rigolent beaucoup. Dans le feu de l’action, ils décident même de prendre une photo. Histoire de bien immortaliser moment. Et d’en profiter pour l’envoyer à Lauren. « Laissez Lauren en dehors de ça ! » Qu’il dit, un tantinet sur la défensive. « J’suis hilarant. Lauren aime ce qui est hilarant. Donc elle m’aime, et elle vous aime. » Pour quelqu’un de foncièrement ivre, James arrive encore à tenir un raisonnement cohérent. « T’façon, elle vous aime trop pour vous buter. Et non, n’en profitez pas pour me voler ma femme bande de malotrus ! » La cohérence s’est perdue en cours de route. Pendant que Devon cherche de quoi soigner son poto, Jay aide à relever ledit poto blessé. Ce n’est qu’une fois debout qu’il remarque l’état pitoyable de sa chemise, originellement blanche. « Olala. Là, par contre, je sais pas si Lauren va m’aimer. J’ai un doute et ça me pose un problème. » Devon revient avec des torchons et un tampon, James réceptionne le tout, avant de tout mettre dans les bras de Jay. « Je suis blessé. J'peux pas porter tout ça. » Qu’il dit pour se justifier. Devon disparaît pour mieux revenir, avec trois shots. La logique voudrait que James avale le sien, histoire de prouver que c’est un homme. Mais non. Il se jette la vodka sur le nez, et il crie un peu parce que ça lui agresse les mirettes. « MAIS JE VOULAIS JUSTE ME DÉSINFECTER MOI ! » Voilà, voilà. Le QI de James vient de chuter de dix points. Et la narratrice se dit qu’il faudrait peut-être cesser de rendre James aussi peu intelligent. « Oui. Allons dans ton bureau. J’ai trop de douleur en moi. » Il n’attend pas ses fratés. Il se dirige aussitôt vers le bureau de Devon, et tente d’ouvrir la porte. Qui est verrouillée. James proteste, et voilà qu’il prend son élan pour défoncer la porte. C’est évidemment un échec, et le gus finit par se faire mal à l’épaule. Il se laisse tomber contre la porte, toujours en adoptant la position fœtale. Sa position favorite. « J’arrête tout. » Il baisse les bras. Il ne veut plus de ce monde. Et en plus, il saigne toujours du nez.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    karma (noun) when you use the last of the toilet paper without replacing it and are the next person to use the bathroom.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 04/03/2016
›› Commérages : 913
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : julian king morris
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson-oakley ✻ lissa valentine ✻ ophelia rhodes ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: Let me see that booty bounce. (Jay/Devon) ✻ ( Mer 24 Oct - 16:30 )



let me see that booty bounce.
devon oakley, james campbell & jay thompson ※ les fratés

“ Party rock is in the house tonight Everybody just have a good time And we gon' make you lose your mind. ” ― LMFAO

Jay a la vague impression que l'alcool ne lui réussit pas ce soir, autant qu'à lui qu'à ses deux meilleurs amis en réalité. Il ne cesse de sourire pour un rien et il est fort heureux que sa petite amie ne soit pas dans les parages pour le voir dans cet état. Ils n'ont certainement plus l'âge de sortir mais qu'importe ce soir ils ont 23 ans et ils sont beaux comme des paons. En plus c'est le bar de Devon alors l'alcool va couler à flot sans même sortir le moindre billets #LaVieEstBelle #VisMaVieDeJay. Sauf que voilà, Jay il est content. Devon il décide de lui piquer sa chanson alors qu'il avait déjà poser un droit de véto dessus. « Ca va, on peut se la partager la chanson. On se partage tout entre couilles non ? D'ailleurs on peut se partager ta copine ? Et je vais te faire avaler tes Jay's song tu vas voir. » Alors oui mais non. « Molo l'asticot. Garde toi engin loin de ma copine, merci. » Jay il ne partage jamais ses petites amies. « Mais ok pour la chanson mais c'est juste pour cette nuit. Demain, elle est à nouveau à moi ! » Jay il est sympa, il accepte de prêter mais pas plus de 24 heures, faut pas pousser mémé dans les orties. En parlant de chanson, Jay découvre que James a choppé Lauren sur zizicopthère. Cette femme est un mystère. Devon soutient qu'elle était bourré, ce que Jay soutient en hochant la tête. C'est la seule solution valable. « Lauren est toujours très sobre. Arrêtez d’être jaloux, j’vais pleurer. ET ARRÊTEZ DE VOULOIR ME PIQUER MA FEMME ! » « Tu veux un mouchoir ? » Jay est une âme charitable ce soir. « Et je veux pas te piquer ta femme moi, c'est Devon le voleur de femmes ! Il veut me voler Aurora et puisque ça lui suffit pas, il veut Lauren aussi. » Cet homme veut trop de femmes. « Je suis désolée, la folle furieuse qui partage ma vie ne sera sûrement pas très d'accord. » En ce moment il est plutôt tout seul le coco. « Alors toi tu peux voler nos femmes mais nous on a pas le droit de te prendre toi. C'est de l'arnaque cette affaire. » C'est pô juste ! Jay aurait pu rajouter que Riley est nulle mais à la place il est séduit par le spectacle qu'offre James. Il ne comprend pas trop ce qu'il tente de faire mais il tape dans les mains pour encourager son fraté. Le même fraté qui finit à terre, le nez en sang. Jay aurait pu l'aider et même le soigner mais à la place, il préfère se fendre la poire en deux avec Devon. Ils osent même prendre une photo de James et l'envoyer à Lauren. Elle va être contente. Ou elle va tuer James. Ou pire encore, tuer les trois potos. « T’façon, elle vous aime trop pour vous buter. Et non, n’en profitez pas pour me voler ma femme bande de malotrus ! » Si James le dit, Jay veut bien le croire. « Ah non j'ai déjà dit que c'est Devon le voleur de femmes, c'est pas moi. Moi c'est Jay, tu sais le pompier. J-A-Y ! Ou Jason mais il y a que ma maman qui m'appelle comme ça et toi t'es pas ma maman. » Ou alors il avait tellement bu que sa mère ressemblait étrangement à James Campbell. Heureusement Devon le tire de ses pensées avec une boite à pharmacie façon Oakley. « J'ai trouvé tout ça pour vous aider. Mais avant ! » Ils doivent faire quoi avec ça ? Puis il part où encore le Devon ? « Je suis blessé. J'peux pas porter tout ça. » Jay Thompson option porte manteau. Ah fraté Devon revient, Jay il est content. « Pour te prouver que t'es un homme fraté James ! » Jay il prend le verre qu'on lui offre. « Na zdorovie ! » Pardon ? Jay il est intrigué là. Intrigué ou pas, il boit son verre cul-sec. « Depuis quand tu parles Roumain ? » Jay il est certain que c'était du roumain cette affaire. « MAIS JE VOULAIS JUSTE ME DÉSINFECTER MOI ! » « T'as loupé ton coup. Tant pis. » James est maintenant aveugle en plus d'avoir du sang plein le visage. Devon propose d'aller faire un tour dans son bureau, les deux autres fratés le suive. Jay ne comprend pas très bien pourquoi James fonce dans la porte mais il le regarde faire avec attention. « Tu sais que c'est passe-partout qui a la clé ? » Jay il a décidé dès à présent que Devon ça allait être passe-partout. Si James baisse déjà les bras, Jay n'est pas du même avis. Il laisse Devon ouvrir le bureau et ils le tirent ensemble jusqu'à l'intérieur. « Montre ton bobo. » C'est moche. Jay observe la trousse de secours que Devon lui a fournit. Il n'y a pas grand chose. Sans savoir pourquoi, il ouvre le tampon et jette un peu de vodka dessus avant de le tendre à James. « Tu te mets ça dans le nez et tu n'auras plus maaaaal ! » Parole de Thompson. « Passe-partout faut que tu fasses à bisous magique à Tonton James. » Sinon il ne pourra pas être soigner. Pendant que Jay laisse James entre les mains de Devon, il s'autorise à faire un tour du propriétaire. « Bon passe-partout j'suis déçu ! Je m'attendais à voir des posters de femmes nues avec des gros seins et hormis une photo d'un chien et une blonde y'a rien. » Jay il demande à être rembourser ! « Oh James arrête de faire ta victime, c'est pas trois verres qui t'ont mit KO quand même. » Bon Jay il fait le fier mais il est pas très bien aussi. Il se laisse tomber sur une chaise. « Tournée générale ! »


✻ there's a smell of stale fear that's reeking from our skins. the drinking never stops because the drinks absolve our sins, we sit and grow our roots through the floor. but what are we waiting for ? so give me something to believe cause i'm living just to breathe and i need something more, to keep on breathing for so give me something to believe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Let me see that booty bounce. (Jay/Devon) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Let me see that booty bounce. (Jay/Devon)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération