RINA ✻ If you want it, girl come and get it

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/03/2018
›› Commérages : 37
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : natalie godess dormer.
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (L. collins), lola fitzsimmons (e. watson), lewis ehrensvard (c. weber), alix westmore (z. kravitz), carter rashmi (a. nett)

RINA ✻ If you want it, girl come and get it ✻ ( Jeu 2 Aoû - 23:44 )

❝ If you want it girl come and get it
PERSONNAGE


Blondie est dépitée parce que dans moins d'un mois il faudra qu'elle retourne à l'université pour refaire une nouvelle fois partie du camp professoral. Et la date sur son bullet journal lui rappelle qu'il faut qu'elle aille la librairie et qu'elle commence à faire les cours qu'elle allait donner à ses élèves à la rentrée et durant l'année universitaire et honnêtement, elle était bien dans son petit train train des vacances, à savoir, pas de réveil, du yoga au bord de sa piscine, quelques mails du cabinet où elle est consultante mais rien de bien important, et ne rien faire. Ou plutôt faire mais sans avoir de limite de temps, le bonheur. Elle avait peur d'entendre de nouveau la sonnerie de son réveil, mais il restait encore un mois. Et elle filait sous la douche avant d'enfiler un short et un débardeur, balançant son téléphone dans sa poche arrière pour finir par se mettre en route à pieds jusque la librairie, elle avait une commande à récupérer pour les cours justement et elle était déprimée d'avance. Alors elle envoyait un petit message à Leeds pour lui demander de ses nouvelles parce qu'il fallait dire que ça faisait un petit moment qu'elle ne l'avait pas fait et ça lui manquait, madame qui souhaitait mettre de la distance mais qui craquait au bout de deux jours, c'était elle. Imbécile. Alors qu'elle se baladait à travers les rayons de la librairie en quête d'un livre ou deux à acheter pour les longues soirées d'été, et elle optait pour un roman français et un classique, comme ça, elle allait sûrement être tranquille pour la fin de l'été. Quand elle passait en caisse, elle demandait sa commande et la mettait dans son petit sac en toile avant de se remettre en route, sifflotant, avant de s'arrêter pour boire un granité. Elle avait envie de granité en ce moment, c'était insupportable. Quand elle arrivait chez elle après une bonne grosse demie-heure de marche, elle regardait son téléphone et il y avait un SOS de Riley, elle avait besoin de Blondie pour aller garder Amy, Mina réfléchissait et elle finissait par accepter parce que de toutes façons, à part boire du vin ce soir elle n'allait pas faire grand chose, alors autant être utile non ? Puis, elle n'avait pas franchement envie de faire quelque chose de productif vu l'après-midi qu'elle allait passé alors bon. Ce sera sa bonne action de la semaine, du jour, ou du mois, à voir. Mais la panique la frappait de plein fouet, est-ce qu'elle allait réussir à s'occuper de la petite ? Elle qui avait toujours prit les enfants en grippe. Est-ce qu'elle allait réussir à la mettre coucher ? Est-ce qu'elle allait réussir à la faire s'endormir ? Ah non, ce n'était pas franchement le moment de paniquer, alors elle se reconcentrait sur son boulot et tout allait pour le mieux jusqu'à ce que le réveil se mette à sonner pour lui indiquer qu'elle devait se préparer à se mettre en route. Bon. Elle se coiffait rapidement et enfilait une robe plutôt que son short de vacances, des petits chaussures mignonnettes et elle se mettait en route jusque l'appartement de son amie. D'ailleurs, Mina était curieuse de savoir ce qu'elle allait faire parce qu'aux dernières nouvelles, elle ne s'était pas remise avec ce con de Devon, enfin,peut-être qu'elle devrait venir voir Riley dans la semaine pour savoir, parce qu'elle n'avait pas toutes les informations et ça n'allait pas. Mina voulait absolument tout savoir comme d'habitude Alors qu'elle sonnait à la porte, elle se faisait accueillir par la petite demoiselle haute comme trois pommes qui était dans les bras de Riley et qui lui tendait les bras, les mains et le corps plein de compote, ce qui faisait sourire la professeure « Mesdemoiselle bonsoir ! » Et elle attrapait la petite fille et lui offrait des bisous sur tout le visage ce qui provoquait des rires aux éclats, comme le peu de fois qu'elle le faisait. Riley lui expliquait le topo et elle filait aussi rapidement que la lumière. Mais... quand est-ce qu'elle rentre exactement ? Il faut qu'elle la mette coucher, mais sinon, elle dort dans le canapé ? Elle plante sa tente dans le salon ? Elle s'occupait alors de la petite durant une partie de la soirée et elle se commandait chinois à emporter avant de se décider à mettre la demoiselle devant un film dans le canapé puisqu'elle l'avait décidé et elle s'installait à ses côtés, ses noodles sur la table et son mac à côté. Elle était impressionnée de voir la petite puce qui connaissait les paroles par cœur et une fois la mission endormissement accomplie, Mina était attendrie, elle en prenait même une photo qu'elle envoyait à Riley annotée d'un mission accompli avant d'aller mettre la puce dans son lit et de caler ses multiples doudous de peur qu'elle ne tombe. Finalement, elle rouvrait son ordinateur et répondait aux quelques mails qu'elle venait de recevoir et ouvrait un dossier étrange en pièces jointes, le genre d'affaires qu'elle déteste, quand ça implique les gardes des enfants. Elle regardait les différentes pièces jointes et elle soupirait en passant une main dans ses cheveux avant d'entendre la serrure de la porte qui faisait du bruit. Elle souriait un peu et elle commençait par prononcer « J'ai cru que j'allais devoir planter une tente dans ton salon Riley, sérieusement. » Et elle relevait la tête de son écran en restant pantoise « Oh... Salut Reed ! » Et là, elle en venait à se demander si Riley ne l'avait pas fait exprès finalement. « Ta sœur m'a demandé de garder la princesse. Il n'y a pas eu de soucis, elle m'a impressionnée en chantant la Reine des Neiges. Et elle est au lit, entourée de ses doudous préférés. Elle m'a demandé. » Et elle refermait finalement son ordinateur après s'être excusée le temps de tout enregistrer. « Tu as passé une bonne soirée ? » demandait-elle au bout de quelques longues secondes de silence. Oui, parce qu'il était déjà vingt-trois heures, alors bon, il ne fallait pas pousser mémé dans le fossé.

©️ MADE BY LOYALS.


Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/07/2018
›› Commérages : 16
›› Pseudo : hell-n
›› Célébrité : jamie dornan

Re: RINA ✻ If you want it, girl come and get it ✻ ( Sam 11 Aoû - 16:48 )

❝ If you want it girl come and get it
Mina & Reed


Ma journée de travail avait été bien chargée, et là, je n'avais qu'une envie, celle de rentrer chez moi pour prendre une bonne douche et me poser dans le canapé. Je suis crevé, mais je vais devoir assumer la sortie entre collègue ce soir. Pourquoi avais-je accepté? Je me demande... Avant d'arriver au restaurant, j'avais reçu un message de ma soeur pour m'expliquer qu'elle avait dû s'absenter mais qu'elle avait trouvé une solution pour Amy. Papa inquiet que je suis, je demandais directement ce qu'était ce plan, afin d'être au plus rassuré possible. Il n'aura pas fallût trop de temps pour avoir une réponse, et savoir que c'était sa grande amie Mina. Je peux donc souffler un peu, et ne pas trop stresser. De ce que je la connais, c'est une demoiselle responsable et très respectueuse. Et en plus, elle porte le même prénom qu'une demoiselle avec qui je discute sur une certaine application de rencontre. Un hasard plutôt amusant non? Tiens, d'ailleurs il me semblait avoir eu un notification de message dessus. Immédiatement, je pars sur Tinder pour vérifier, et c'était bien elle. Au bout de deux jours, ça commençait sérieusement à faire long. Le petit sourire au lèvre, je donne de mes nouvelles en lui indiquant que ce soir j'étais dans une soirée de boulot et que, d'avance, j'allais me faire chier.

Tout d'abord, nous avions commencés par un restaurant un peu style brasserie. C'était bon, et assez rapide parce qu'il fallait être à une heure précise dans un bar dansant du coin. Je pouvais la jouer grognon et rentrer à la maison, mais il fallait que je fasse des efforts. J'étais dans l'entreprise depuis quelques mois, alors je me devais de suivre et profiter un minimum pour ne pas mettre une mauvaise ambiance dans ma vie professionnelle. Une fois dans la boîte, je fais rapidement le constat de ce qui m'attend. Une soirée de chiotte, avec de la musique de chiotte. Mon esprit vif m'affiche alors une idée. Je vais expliquer que ma soeur à dû faire appel à une nounou, et que je ne pourrais pas passer plus d'une heure ici. Ni une ni deux, hop j'annonce la couleur, et à ma surprise, ils sont tous compréhensifs. Génial. Je commande une bière et je trinque avant d'en boire un peu, et de regarder le monde autour de moi. Tout ces gens qui bougent, qui dansent, qui s'éclatent ou tentent de le faire, l'alcool aidant, évidemment. Ils remuent leurs bras et leurs jambes en rythme avec la musique. C'est plus ou moins réussi. Je les regarde, accoudé à une table. Et je me retrouve à penser. Je ne suis pas d'humeur à sortir. Qu'est ce que je fous ici ? Je me sens seul. Je pense à une femme que j'ai aimé. Je ne sais même pas si je l'aime encore. Je me dis que les histoires d'amour finissent toujours aux chiotte de toute manière. Mes collègues se motivent pour aller danser, et je pense que mon issue de secours est là. Je fais donc la bise à tout le monde en remerciant chacun de cette soirée, souriant jusqu'au oreille pour la politesse, et je m'échappe de cet endroit pour rejoindre l'arrêt de bus.
Quelques minutes plus tard, je me retrouve pas loin de ma rue. Je marche, téléphone en main pour indiquer à ma demoiselle de Tinder que je suis chez moi, et que je vais lui écrire une fois que je serais posé dans mon lit. Clé dans la serrure, je range mon téléphone dans ma poche de jean noir, et je dénoue ma cravate pour l'enlever en rentrant. Une fois dans le salon, une voix se fait entendre  « J'ai cru que j'allais devoir planter une tente dans ton salon Riley, sérieusement. » Je hausse un sourcil, et quand elle relève la tête, je crois tomber. Aussi surprise qu'elle ; mais pas pour la même raison. Mon  coeur qui fait surtout un énorme sursaut dans ma poitrine. A tel point que je reste silencieux, je me contente de déboutonner ma chemise en la regardant, là, debout. « Oh... Salut Reed ! (...) Ta sœur m'a demandé de garder la princesse. Il n'y a pas eu de soucis, elle m'a impressionnée en chantant la Reine des Neiges. Et elle est au lit, entourée de ses doudous préférés. Elle m'a demandé. » Je fais un oui de la tête, et je me décide enfin à ouvrir la bouche pour ne pas passer pour un idiot trop longtemps « Tu as bien fait pour les doudous... Et merci de t'être occupée d'elle surtout. J'ai écourté ma soirée au maximum pour.... Pour éviter que tu plantes ta tente dans le salon. » Je taquinais déjà, comme dans nos messages. Sauf que je devais faire attention à ne pas la jouer trop relax. Elle ignore que je suis, je suis simplement le frère de son ami. Si elle savait. Mina s'interroge sur ma soirée, et je viens me poser dans le canapé, non loin d'elle. Le corps se détend, et bien que le coeur soit encore en accéléré, j'essaie de faire bonne figure. « J'ai bien mangé, mais pour le reste c'était d'un ennui total. J'avais qu'une envie, c'était de rentrer ici pour retrouver ma bulle et ma fille. Et toi? Elle a été sage quand même? » Je me devais de savoir si ma fille ne lui avait pas mit la misère pendant ces quelques heures, bien que j'étais certain qu'elle se soit comportée comme la gentille petite fille qu'elle est au quotidien. Mes yeux se pose sur l'emballage de bouffe chinoise, et je lui dit « Tu t'es régalée? » Oh, me vient soudain l'envie d'une bière fraîche, parce que celle du bar n'était pas terrible, surement du premier prix. « Je vais me prendre une bière, tu veux quelque chose à boire? Bière? Vin? Chocolat chaud?... » Et j'offre enfin, un petit sourire. Ce qui retire cet air froid que j'avais depuis qu'elle a relevé la tête.




'Pray to god I can think of a nice thing to say
"Toutes ces choses qui essaient de nous diviser, ne seront jamais aussi puissantes que le pouvoir de l’amour qui nous réunit. " ~ (sense8) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/03/2018
›› Commérages : 37
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : natalie godess dormer.
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (L. collins), lola fitzsimmons (e. watson), lewis ehrensvard (c. weber), alix westmore (z. kravitz), carter rashmi (a. nett)

Re: RINA ✻ If you want it, girl come and get it ✻ ( Dim 12 Aoû - 18:20 )

]
❝ If you want it girl come and get it
PERSONNAGE


Mina a toujours eu un souci avec les hommes. Toujours. Le premier petit ami qu'elle avait eu c'était servi d'elle pour cacher son homosexualité devant sa petite famille de bourgeois catholique bien sous tout rapports, et le deuxième et bien le deuxième avait tout simplement détruit son cœur avec une batte de base-ball et l'avait mit sans dessus-dessous. Et Mina avait eu du mal à s'en remettre, mais finalement elle était plutôt heureuse de ne pas avoir mené le mariage au bout parce qu'elle aurait été encore beaucoup plus mal que cela. Alors elle avait décidé de se mettre sur Tinder, même si ce n'était pas vraiment son délire et qu'elle était persuadée qu'elle ne pouvait pas trouver le grand amour dessus, elle s'était prise au jeu et surtout, elle s'était attachée à la personne avec qui elle parlait depuis quelque mois déjà, même si elle prétendait le contraire. Coeur guimauve qui aime toujours trop fort. Coeur guimauve qui s'attache bien trop. Mais elle se met en tête que de toutes façons, elle sera mieux avec son chat qu'avec un mec, alors elle se contente de trouver des excuses pour ne pas rencontrer ce fameux Leeds, même si elle en a de plus en plus envie, elle se retient parce qu'elle est persuadée que lui aussi, il lui brisera le cœur, que lui aussi, il fera comme les autres, la décevoir, lui faire croire pour finalement prendre son cœur et le broyer en mille morceaux, elle en est persuadée Mina, et ça le rend triste d'avance, alors elle préfère ne rien dire, trouver des excuses plus banales les unes que les autres et c'est tout aussi bien. Mais elle sait qu'un jour, elle devra affronter, elle sait qu'un jour, elle devra faire face et ce jour-là, elle se sentira sûrement soulagée et mal à l'aise en même temps. Elle se sentira sûrement mal, mais elle cachera ce qu'elle ressent, comme d'habitude. Mina est douée pour les faux-semblants, peut-être un peu trop quand on y pense, mais c'est pour mieux se protéger, pour mieux protéger son cœur déjà bien abîmé par les affres du temps et de l'amour. Et ce soir, elle avait quitté la solitude pour une petite demoiselle haute comme trois pommes. Elle qui n'avait jamais vraiment aimé les enfants, voilà qu'elle s'était prise au jeu de la baby-sitter, et qu'elle avait apprécié garder cette demoiselle. Elle avait aimé qu'elle lui montre à quel point les enfants de cet âge pouvait être si éveillé et si intelligent surtout, à chanter la reine des neiges à haute voix et en dansant, imitant cette reine qu'elle détestait pourtant avec sa chanson insupportable. Mais quand c'est une petite demoiselle qui la chante avec sa voix aigue et qui se dandine, Mina ne pouvait pas dire grand chose à part avoir les yeux qui brillaient. Et elle avait aussi fait un joli dessin que Mina garderait et mettrait dans un tiroir ou même qu'elle afficherait sur son frigidaire, histoire d'avoir un peu plus de vie dans cette cuisine qu'elle côtoyait que trop peu souvent, plutôt addict aux nouilles chinoises une vraie religion. Alors elle l'avait rangé bien correctement dans son sac à main et elle avait mit la demoiselle à dormir et elle n'avait pas rechigné à dormir, elle lui avait raconté une histoire et elle s'était endormie rapidement, laissant une Mina soulagée et détendue pour aller dîner et bosser un peu.

Enfin dans ce programme Mina avait oublié de demander à son ami quand est-ce que l'un des deux adultes de cette maison comptait rentrer. Parce que Mina veut bien être gentille, mais elle aimerait bien rentrer chez elle à un moment donné. Non pas qu'elle s'ennuie, mais elle trouve son lit beaucoup plus confortable que le canapé si jamais elle veut dormir. La professeure était pourtant persuadée que la première personne qui passerait la porte serait Riley, mais visiblement c'était le frère qui avait gagné la course et Mina était assez étonnée. Elle ne s'attendait pas à le voir. Elle avait tellement d fois entendu parler de Reed de la bouche de Riley qu'elle était presque soufflée de le voir ici. Elle ne s'y attendait pas du tout, du tout #SurpriseBitches. Il allait sûrement la prendre pour une folle, mais ce n'était pas si grave que ça. Elle ne s'attendait à rien de toutes façons. Mina ne comprend pas pourquoi il ne parle pas, elle se demandait alors si Riley lui avait caché qu'il était muet mais au moins où elle se pose la question il se décide à parler et elle est rassurée de ne pas avoir à faire à un manchot muet. « Tu as bien fait pour les doudous... Et merci de t'être occupée d'elle surtout. J'ai écourté ma soirée au maximum pour.... Pour éviter que tu plantes ta tente dans le salon. » Mina sourit un peu et sent ses joues qui commencent à se colorer de rouge alors qu'elle pense qu'elle doit passer pour une impatiente « Non pas que la compagnie de la puce est intolérable, j'ai oublié de demander à ta sœur à quelle heure elle comptait revenir et j'avais fini tout ce que j'avais à faire, alors je commençais à trouver le temps long. Et ce n'est rien, je n'avais pas grand chose à faire que de répondre à des mails ce soir, alors bon, autant servir à quelque chose.  » Elle tentait de se trouver une stupide excuse en ricanant légèrement. Dans la catégorie excuse toute pétée, elle gagnait la palme haut la main. Alors pour éviter de passer encore plus pour une cruche, elle demandait à Reed comment c'était passé sa soirée, parce que lui, comparée à elle, avait une vie sociale certainement plus remplie que celle de l'avocate. « J'ai bien mangé, mais pour le reste c'était d'un ennui total. J'avais qu'une envie, c'était de rentrer ici pour retrouver ma bulle et ma fille. Et toi? Elle a été sage quand même? » Mina secouait la tête positivement en offrant un grand sourire à Reed, s'enfonçant dans le canapé. « Elle a été adorable. Elle n'a pas rechigné pour aller dormir, elle a bien écouté l'histoire et elle m'a même fait un câlin. » Ce qui était assez rare c'était que Mina accepte qu'on lui fasse un câlin, elle qui n'aimait pas spécialement qu'on la touche, mais elle avait fait abstraction, juste pour trois minutes et c'était les meilleures trois minutes de sa vie. « Tu t'es régalée? » Mina fronce un peu les sourcils, ne comprenant pas où il voulait en venir mais quand ses yeux se posent sur l'emballage de nourriture chinoise, elle secoue une fois la tête positivement. « Oh oui... C'est mon plat préféré, je pourrais me nourrir que de ça si j'en avais l'occasion, mais malheureusement, je n'ai pas encore d'actions chez le traiteur chinois de la ville alors je ne peux pas en avoir tout le temps. » Elle haussait les épaules, arborant une petite moue déçue avant de sourire pour montrer qu'elle n'était pas réellement sérieuse. Mais elle pourrait vraiment passer sa vie à manger que ça. Au grand désespoir de ses parents qui sont dépités à chaque fois qu'elle se décidé à aller se ressourcer chez eux et qu'elle leur ramène des paquets pour tenter de les faire goûter. « Je vais me prendre une bière, tu veux quelque chose à boire? Bière? Vin? Chocolat chaud?... » Mina se mit à réfléchir, mais elle était perturbée par le sourire de Reed qui lui rappelait vaguement celui de quelqu'un. Ca devait être les multiples photos que lui avait montré Riley. « Je veux bien un verre de vin si tu as. Mais qu'un seul. Je dois conduire et je viens de rendre compte que j'ai oublié ma tente. » Petit rappel à ce qu'elle avait dit plus tôt. Quand il s'échappait pour aller chercher les boissons, Mina rangeait ses affaires et regardait son téléphone, un message de Leeds. Elle souriait comme une débile heureuse derrière son écran et elle était trop imprégnée par ce qu'elle lisait qu'elle ne voyait pas Reed qui venait de revenir, elle arrêtait son message et verrouillait son téléphone en le déposant dans son sac à main avant d'attraper son verre « Pardon, merci. » Et elle trinquait avec Reed, plongeant son regard dans celui du bijoutier avant de boire une gorgée de son verre et de jouer avec le contour un peu distraite tout en demandant « ca ne te fait pas bizarre de t'occuper de ta princesse tout seul ? Enfin je veux dire... Habituellement, c'est les mamans qui ont la garde... Enfin... Bref, désolée, je peux paraître intrusive, mais c'est juste que je suis épatée de voir comment tu prends soin de ta fille et à quel point, elle semble heureuse. Elle m'a dit avant de dormir que tu allais venir pour chasser les monstres d'en dessous de son lit et que t'étais le meilleur chasseur de monstre de la terre. » Et Mina souriait parce qu'elle revoyait la petite qui lui disait ça avant de s'endormir, et elle pensait subitement, qu'elle aussi, elle aimerait que quelqu'un chasse les monstres de sa vie, même si ce ne sont pas les mêmes que ceux d'une enfant de trois ans. Malheureusement.

©️ MADE BY LOYALS.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: RINA ✻ If you want it, girl come and get it ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

RINA ✻ If you want it, girl come and get it

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération