Not even the stars are safe in the sky. (Sarah)

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 770
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ≡ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ≡ James Campbell (Chris Hemsworth) ≡ Calie Washington (Crystal Reed)

Not even the stars are safe in the sky. (Sarah) ✻ ( Sam 11 Aoû - 0:06 )


Not even the stars are safe in the sky.
Asher court, et ce n’est pas bon signe. Il court pour calmer ses nerfs, qui ont été mis à rude épreuve aujourd’hui. Lorsqu’il s’est réveillé ce matin, il a senti la mauvaise humeur l’envelopper progressivement. Il l’a senti montée, encore et encore, jusqu’à atteindre son paroxysme lorsqu’une blonde agressive est venue chez lui. En temps normal, Asher a cette fâcheuse tendance à tout exagérer. Il ne sait pas voir la demi-mesure, à tel point qu’on ne sait plus s’il est sérieux ou non la plupart du temps. Mais cette fois, il a de bonnes raisons d’être en colère. Du moins, à ses yeux, ce sont de bonnes raisons. Le garçon parcourt les sentiers battus du parc, essayant tant bien que mal de faire le vide dans son esprit. Parfois, il accélère en pensant que la colère partira plus vite. Il déteste être comme ça, parce qu’il a l’impression que le monde entier est contre lui. Une toute petite partie de lui, encore sensée, sait que ce n’est pas le cas. Le problème, c’est que cette petite partie de lui n’a pas le dessus sur la grosse partie de lui, qui dit que cette journée pourrie ne se terminera jamais, et que de toute façon, les gens sont nés pour lui mener la vie dure. Une heure plus tard, il tremble toujours. Il n’est pas calmé, et s’il le pouvait, il frapperait cet arbre, posté juste devant lui. À ce stade, il ne sait plus très bien si c’est Arya qui l’a énervé, ou s’il en a juste marre d’être critiqué et jugé sans arrêt. Il n’arrive pas à déterminer si sa colère est justifiée, ou s’il s’agit simplement d’un de ces jours où tout va mal. Il n’en sait rien. Mais il est énervé, et ça ne veut pas partir. Agacé, il reprend sa course.

À contrecœur, il décide de rentrer chez lui. Il est tard, et il n’aime pas tellement se promener dans le parc. Même si Cap Harbor a une réputation de petite ville calme, il ne se sent pas assez rassuré pour traîner seul parmi les arbres et les points d’eau. Peut-être parce que dans le fond, il a toujours été un peu paranoïaque depuis Jenna. Quoi qu’il en soit, il se résout à regagner la maison, non sans ressentir de la déception. Il avait besoin de courir, il voulait absolument se calmer. Il ne voulait pas rester chez lui à ruminer à ses pensées, à se demander toutes les deux secondes ce qu’il a bien pu faire pour que Sarah lui en veuille autant. En sortant de chez lui, il pensait pouvoir éviter de tomber sur Sarah, comme un orage qui aurait gagné en électricité toute la journée. Il sait que ça va être inévitable. Il sent qu’il a besoin de la confronter. Encore. Ça l’épuise d’avance. S’il le pouvait, il irait se réfugier chez Jocelyn. Sauf que ça lui pose problème. Quand il est énervé, Asher, il se défoule. Peu importe sur quoi ou sur qui, il faut que ça sorte. Et il ne veut pas que ses problèmes avec Sarah ait des répercussions sur son couple. Se disputer avec Sarah, c’est ok. Se disputer avec Jocelyn, ce n’est pas ok. Il préfère déverser sa colère sur la principale intéressée, plutôt que sur sa petite-amie. Ça lui semble plus judicieux et accessoirement, il tient à tirer les choses au clair une bonne fois pour toutes. Sarah, elle souffle le chaud et le froid. Jusqu’à ce que la blonde débarque chez lui, totalement à l’improviste, leur colocation se portait à merveilles. Sa colocataire a vidé son sac, il a compris où étaient ses erreurs, et techniquement, ç’aurait dû en rester là. Mais dans le fond, ce qui le pique les nerfs, ce n'est pas vraiment le fait de ne pas savoir ce qu'il a fait. Ce qui l’énerve vraiment, c’est d’apprendre que Sarah parle de lui, et probablement en mal.

Lorsqu’il pousse la porte d’entrée, Asher agit différemment. Au lieu d’hurler le prénom de sa colocataire en réfléchissant à la chanson qu’il pourrait lui chanter, il reste silencieux. Il retire ses chaussures, dépose ses clés sur le meuble à proximité du porte-manteau, puis s’avance dans le salon. Pas de Sarah en vue. Rapidement, il entend l’eau de la douche couler. Sans se poser de questions, il se dirige vers la salle de main. La porte est verrouillée, mais Asher, il a plus d’un tour dans son sac. Le brun part dans la cuisine, s’empare d’un couteau, et débloque la serrure en deux secondes à peine. Comme il ne cherche pas à effrayer Sarah avec son couteau, il le jette dans le couloir, en se disant qu’il devrait probablement le ranger directement avant que sa colocataire ne se tue en tombant dessus. Peu importe, il a d’autre chat à fouetter. « Alors comme ça, je te prends pour un lapin de six semaines ? » Les mots d’Arya, il s’en souvient clairement. Asher se plante face à la douche, bras croisés sur le torse. Il s’en fiche, que Sarah soit nue. Il s’en fiche complètement. La vérité, c’est qu’il n’est pas seulement énervé. Il est aussi blessé. Et ça, c’est un mauvais combo. Ça se voit dans son regard.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






Welcome to the narcissism
And don't believe the narcissism, when everyone projects and expects you to listen to 'em.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 680
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: Not even the stars are safe in the sky. (Sarah) ✻ ( Sam 11 Aoû - 12:04 )












Remplir la paperasse après une enquête était sûrement la chose la moins drôle du monde et pourtant moi j'aimais bien ça. Il ne s'agissait pas non plus d'écrire une histoire de 30 pages, il fallait être clair et précis, mais tout de même je prenais plus de plaisir que mes collègues. D'ailleurs en parlant d'eux, James venait d'arriver comme une fleur à mon bureau pour me donner un dossier supplémentaire. Alors que j'avais presque terminé ce n'était pas très sympa de sa part. « Avoue tu es devenu sergent pour ne plus faire tout ça » Il ne répondait pas, mais derrière son sourire fourbe, j'étais sûre que c'était cela. « Passe une bonne soirée ma douce et ne rentre pas trop tard surtout » Il s'en allait comme une fleur en envoyant des bisous à tout ceux qui étaient encore présent. « C'est de l'abus de pouvoir ça James » Il s'en moquait complètement et continuer son chemin en rigolant. Je savais ce qu'il me restait à faire maintenant.
Une fois terminé, je vérifiais une dernière fois que tout était conforme. Que la liste de perquisition correspondait bien à tout ce qu'on avait trouvé. C'était parfait et j'étais fière de pouvoir tout déposer sur le bureau de James à une heure plus que respectable de la soirée.

En rentrant à la maison, comme d'habitude je fus accueillis par Yoko. A chaque fois, j'avais l'impression qu'elle ne m'avait pas vu depuis 3 semaines pour être aussi heureuse et je devenais moi aussi très gaga. Le silence régnait à la maison j'en déduisais donc qu'Asher n'était pas là, mais je voulais quand même en avoir le coeur net. « Asher n'est pas encore rentré ma grande ? » Je savais pertinemment que Yoko n'allait pas me répondre, mais je prenais son aboiement pour un oui. Pour l'instant j'avais donc l'appartement pour moi toute seule et je comptais bien en profiter. « Je vais prendre une douche et après on va se promener ? » Les balades nocturnes sur le plage c'était ce qu'on préférait Yoko et moi. Ma chienne était décidément beaucoup trop intelligente parce qu'elle avait déjà était cherché sa laisse et elle attendait gentiment sur son tapis. Il ne me restait plus qu'une chose à faire.
La journée n'avait pas forcément était éprouvante, mais pouvoir me détendre sous la douche c'était une véritable bonheur et surtout je n'avais pas Asher pour râler parce que je prenais beaucoup trop de temps. J'en profitais même pour pousser la chansonnette tout en me savonnant. « You are the dancing queen, young and sweet, only seventeen. Dancing Queen, feel the beat from the tambourine. You can dance, you can jiiiive, having the time of your life. See that girl, watch that scene, dig in the dancing queen » Cette chanson avait le don de me mettre de bonne humeur et de me faire danser aussi. Si je n'avais pas été dans la douche, j'aurai sûrement fait quelques pas, mais je ne voulais pas prendre le risque de glisser, de tomber et de mourir.

Si je n'avais pas chanté autant, peut-être que j'aurai entendu que quelqu'un était en train de forcer la porte de la salle de bain, mais non j'étais toujours sur ma petite planète de bonne humeur et de savon qui sentait bon l'abricot. « Alors comme ça, je te prends pour un lapin de six semaines ? » La situation était critique et un cri d'effroi s'échapper de ma bouche. « Mais tu veux ma mort ou quoi ? Et puis comment t'es rentré. Non, pourquoi tu es entré ? » Pourtant j'étais persuadé d'avoir mis le verrou à la porte pour justement éviter de me retrouver dans ce genre de situation. Me retrouver nue devant Asher me gênait beaucoup, ça me rendait même très mal à l'aise et j'essayai de me cacher du mieux que je pouvais avec le rideau de douche. « Tu veux pas qu'on ai une conversation une fois que je serais habillé ? » Les bras croisé et le regard dur Asher ne bougeait pas d'un pouce. Je ne savais pas ce que je lui avais fait, mais il était en colère et je n'étais pas prête à m'engueuler avec lui en étant à poil, mais il ne me laissait pas le choix. « Tu veux bien m'expliquer de quoi tu parles. Je comprends pas cette histoire de lapin de 6 semaines » J'avais beau essayer de me creuser la tête, mais je ne voyais vraiment pas à quoi il voulait faire allusion. Ni pourquoi un lapin était impliqué dans cette histoire.




lumos maxima



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 770
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ≡ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ≡ James Campbell (Chris Hemsworth) ≡ Calie Washington (Crystal Reed)

Re: Not even the stars are safe in the sky. (Sarah) ✻ ( Sam 11 Aoû - 22:22 )


Not even the stars are safe in the sky.
Ce que Asher a tenté d’éviter toute la journée finit par se produire. Il n’attend même pas que Sarah ait terminé de prendre sa douche. Il a besoin de la confronter et dans l’immédiat, c’est principalement la colère qui dirige son corps. Il est parfaitement conscience que son allure est digne d’un fou. Est-ce qu’il en a quelque chose à faire pour autant ? Non. Alors qu’il entre dans la salle de bain, il ne prend ni la peine de s’annoncer, ni de s’excuser. Que Sarah soit complètement nue ne le dérange pas le moins du monde. Présentement, il s’agit plutôt d’un détail insignifiant, pour lequel il n’accorde aucune importance. Il est là, juste devant la douche, et il rentre directement dans le vif du sujet. Il fait l’économie d’une introduction inutile, et ne cherche pas non plus à replacer le contexte. Tout ce qu’il retient de sa discussion avec Arya, c’est qu’il aurait apparemment pris Sarah pour un lapin de six semaines, et c’est également tout ce que la jeune femme doit savoir. Maintenant, il attend surtout des explications. Asher est prêt à assumer tous les torts qui lui incombent. Encore une fois, il veut bien admettre ses erreurs et trouver une solution permettant de tout arranger. Mais uniquement s’il est sûr de mériter les reproches qu’elle lui fera. Parce que oui, il s’attend à une nouvelle liste de reproches. Après tout, si elle est allée se plaindre auprès de la blonde, c’est qu’elle doit avoir des choses à lui dire, non ? « Je suis rentré parce que j’ai appris que je te prenais pour un lapin de six semaines. » Il répète les mêmes mots, tout en soutenant son regard avec fermeté. Il ne bronchera pas. Ses pieds sont comme arrimés au sol. Tout dans sa posture indique qu’il ne partira pas avant d’avoir eu une discussion avec Sarah.

Sarah lui demande gentiment de porter la conversation à plus tard, lorsqu’elle sera sèche et habillée. Si Asher était ne serait-ce qu’un tant soit peu sensé, il accepterait. Le problème, c’est qu’il n’y a plus une seule once de bon sens en lui. Alors il reste parfaitement immobile, sans prendre la peine de répondre à sa question. Il n’a pas l’intention de quitter cette pièce tant que les points ne seront pas mis sur les i. Un rire mauvais lui échappe lorsque Sarah lui demande des explications. « Évidemment. Parce qu’en plus, c’est à moi de t’expliquer. » Il est passablement agacé et il ne s’en cache pas. Quand Asher est un homme heureux, ça se remarque tout de suite. Il sourit tout le temps et raconte environ une blague par minute. Malheureusement pour son entourage, quand il est énervé, ça se voit aussi. Il se métamorphose littéralement et est à peine reconnaissable – un peu comme Hulk. C’est la première fois que ce visage se manifeste devant Sarah. Avant aujourd’hui, il n’avait aucune raison d’être en colère. Il aurait aimé ne jamais être ainsi devant elle. Au moins, elle ne pourra pas lui reprocher un manque de sérieux de sa part. Asher n’a probablement jamais été aussi sérieux depuis qu’il l’a connait. « C’est moi qu’on vient insulter de con gratuitement, soi-disant parce que je t’ai pris pour un lapin de six semaines, mais c’est toi qui demandes des explications. Hyper logique, j’adore ! » Dans le fond, il peut comprendre la surprise de Sarah. Il est arrivé et a commencé à lui crier dessus, sans lui dire pourquoi. Mais ça l’énerve, parce qu’elle lui donne l’impression d’être parfaitement blanche dans l’histoire. Comme s’il était en train de faire un scandale pour rien.

« C’est à toi de m’expliquer, Sarah. » Son ton est accusateur et froid. On sent qu’il est un peu blessé, aussi. « Tu m’as piqué une crise pour de la merde et j’ai pris le temps de t’écouter. Je me suis excusé, et je pensais que c’était terminé. Alors je sais pas si t’es vraiment conne ou si t’as besoin qu’on t’explique les choses plus longtemps, mais il va falloir que tu fasses un p’tit effort quand même. Ok, je t’ai utilisé en te faisant passer pour ma petite-amie. Ok, j’ai souvent abusé de la situation en te forçant à participer à des repas à la con. Ok, j’ai compris, j’ai merdé et je le reconnais encore une fois. Sauf que, je te le répète, on en a parlé, et je comprends même pas que ce soit encore une affaire d’état. » Lui aussi, il a un sac à vider. Il y a encore tellement de choses qu’il voudrait dire. Il en tremble, tellement ça le ronge. « Alors arrête de me prendre pour un con en allant hurler sur tous les toits que je te prends pour un lapin de six semaines ! Si t'as un truc à me dire, tu portes tes couilles et tu me le dis en face ! » Cette dernière phrase, il la hurle carrément.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr






Welcome to the narcissism
And don't believe the narcissism, when everyone projects and expects you to listen to 'em.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 680
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: Not even the stars are safe in the sky. (Sarah) ✻ ( Sam 11 Aoû - 23:02 )












Voir Asher débarquer dans la salle de bain alors que j'étais en train de prendre ma douche ce n'était pas une situation à laquelle j'étais préparé. Je ne dirais pas que c'était l'une de mes plus grosses craintes, mais quand même être nue devant lui ce n'était pas quelque chose à laquelle j'étais préparé, alors que lui semblait complètement insensible à tout cela. D'ailleurs j'en venais même à me demander si je devais me sentir vexée ou pas. Mais vu sa tête, non, je voulais juste comprendre le pourquoi du comment de sa présence ici, et pourquoi il voulait parler sans même le laisser le temps de m'habiller. Je ne comprenais pas son histoire de lapin et j'avais besoin d'un peu plus d'explication pour comprendre ce qui était en train de se passer. « Évidemment. Parce qu’en plus, c’est à moi de t’expliquer. » S'il voulait avoir une conversation à ce sujet oui, il allait devoir me donner les raisons de sa colère et m'expliquer ce qu'un lapin venait faire dans l'histoire. Jusqu'à présent pour moi les lapins étaient des êtres parfaitement purs et adorables, mais maintenant j'allais peut-être tout remettre en question.  « C’est moi qu’on vient insulter de con gratuitement, soi-disant parce que je t’ai pris pour un lapin de six semaines, mais c’est toi qui demandes des explications. Hyper logique, j’adore ! » Alors d'accord je voulais bien qu'il soit énervé pour une raison ou pour une autre, mais s'il continuait dans cette direction j'allais rapidement passer au ton supérieur moi aussi. « Mais qui est venu t'insulter ? » Jamais Mila et James ne seraient venu voir Asher sans m'en parler avant et vraiment à part eux je n'avais parlé de lui à personne sauf… Oh oui ! Arya. Elle serait venu ici pour insulter Asher ? Non elle n'aurai pas osé faire ça quand même.

De toute évidence oui elle avait osé venir chez nous pour insulter Asher et je l'écoutais déverser sa colère sur moi sans rien dire pour le moment mais la moutarde commençait sérieusement à me monter au nez. Je pouvais comprendre qu'il puisse être sur les nerfs, pour le coup je comprenais vraiment, mais ce n'était pas une raison pour qu'il s'en prenne à moi de la sorte. Je voulais bien être gentille, mais moi aussi j'avais mes limites. Alors tant pis pour le bien-être de notre colocation, tant pis pour tout le reste. « Alors tu t'énerves parce qu'on t'insultes gratuitement, mais pas contre moi je devrais me laisser faire gentiment ? » Monsieur avait deux poids deux mesures et c'était un peu trop facile. Je tirais sur le rideau de douche pour l'arracher et m'en faire une robe et je sortais de la douche pour confronter Asher. Tout cela allait mal se finir, mais de toute évidence on devait en passer par là.   « ET ARRETE AVEC TON HISTOIRE DE LAPIN » Cela n'avait absolument aucun sens pour moi, mais puisqu'on en était arrivé là, autant aller jusqu'au bout. « Oui je parle de toi, mais ne me fait pas croire que tu ne fais pas la même chose avec Oscar ou je ne sais qui » Si il osait me dire le contraire alors il était encore plus hypocrite que moi. « Tu veux vraiment savoir ce que j'ai pu dire sur toi ? Si il n'y a que ça, tu ne vas pas être déçu » Et après il fera ce qu'il voudra de cette information. J'étais tellement énervé, que je n'avais plus rien à foutre des conséquences, des machins et des trucs. « Malgré tout ce qui s'est passé, je n'ai jamais dit la moindre crasses sur toi, sinon tu aurais déjà eu la visite de James pour t'en foutre une. Quand je raconte notre histoire, je prends toutes les fautes pour moi et tu sais pourquoi ? » Il n'avait pas intérêt à me dire oui sinon je lui en foutait une sur le champs. « Parce que je savais que c'était une putain de mascarade et pourtant je suis tombé dans le piège. Oui je suis jalouse et pas que de ta famille, je suis aussi jalouse de Jocelyn. Je m'en veux parce que j'ai commencé à ressentir des petites choses pour toi alors que je ne devrais pas » Plus je m'énervais et plus je m'approchais de lui et finalement je finissais par le pousser. La colère pouvait donner des ailes. « Va te faire foutre Asher. C'est bien beau d'être en colère, de croire que t'es le petit calimero de l'histoire parce qu'on parle de toi, mais je te mets au défi d'aller voir mes proches et de trouver une seule mauvaise chose que j'ai dite à ton sujet. Je te facilite les choses, c'est pas possible parce qu'à chaque fois je prends ta défense. » Au moins maintenant les choses étaient dites et ce n'était pas plus mal. Peut-être même qu'avec cette dispute j'allais pouvoir passer à autre chose parce que si je l'avais poussé à bout, il avait réussi la même chose avec moi.




lumos maxima



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Not even the stars are safe in the sky. (Sarah) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Not even the stars are safe in the sky. (Sarah)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération