we said forever without knowing what this word meant (rachel)

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 231
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson) & misha castillo (ana de armas)

we said forever without knowing what this word meant (rachel) ✻ ( Dim 12 Aoû - 18:30 )

we said forever without knowing what this word meant

rachel
&
alma
Fut un temps où les personnes figurant sur les photos de famille étaient beaucoup plus nombreuses. Alma se souvient avoir été entourée pendant son enfance. Elle revoit dans un flot d'images mentales deux enfants plus âgés qu'elle et qui, pourtant, acceptaient toujours de l'impliquer dans toute sorte de jeux quitte à finir par se forcer un peu. Elle se rappelle des goûters passés dans cette maison, de moments heureux et hors du temps qui lui faisaient oublier ses vêtements bons marchés et les sourires tristes de sa maman. Alma était une enfant heureuse, débordant de joie même. Une gamine au sourire contagieux qui tannait sans arrêt sa mère pour aller voir Rachel et James. Elle pensait que c'était pour toujours, que cette amitié qu'elle tissait avec eux ne ferait qu'être plus forte avec les années jusqu'à ce qu'ils puissent grandir ensemble, découvrir le monde ensemble, partager à trois tout un tas d'expériences. Elle le notait même dans un carnet, tout ce qu'elle rêvait de faire avec les Campbell. Un tour en montgolfière, une course à dos de licornes, parce qu'Alma n'avait pas plus de six ans à l'époque. Et aussi, assister un jour au mariage de James parce qu'elle savait qu'un jour, il aurait la plus belle des familles. Sauf qu'Alma n'a pas assisté à son mariage, si il y en a eu un. Elle n'a vu grandir ni James, ni Rachel, tout comme eux ne l'ont pas vue devenir une jeune fille totalement différente de la gamine qu'elle était. Du jour au lendemain, ils ont cessé de se voir. Alma se souvient de crises de colère, de ses poings qui cognaient contre le plan de travail alors que sa mère tentait de lui expliquer qu'elle ne pouvait rien y faire, que c'était comme ça. Ce n'est que bien plus tard qu'elle a compris, qu'elle a saisi la subtilité de la situation et le pourquoi elle ne pouvait plus voir ses cousins, enfants de la sœur de son paternel. Cet homme qui les a abandonnées, celui qui n'a jamais entendu sa fille pousser son premier cri, l'empêchait de voir ceux qu'elle considérait comme ses meilleurs amis. Aujourd'hui, ils seraient probablement incapables de se reconnaître si ils se croisaient en rue. Ils sont différents, eux des adultes et Alma... et bien, simplement plus grande. Et pourtant, alors qu'elle aurait du faire une croix définitive sur eux et ne plus se soucier de ce coté de sa famille, la voilà aujourd'hui devant ce qu'elle pense être le lieu de résidence de Rachel. Elle n'a pas encore vu James, ne l'a même pas encore trouvé si elle veut être sincère. Pour trouver Rachel, ça lui a pris des mois à fouiller des bottins et à questionner les gens du quartier. Debout devant une grande maison, bien différente de son petit appartement, Alma tient entre les mains une photo de trois personnes postées devant une piscine gonflable. Une gamine de quatre ans -elle-, une autre de huit ans -Rachel-, et un ado de seize ans -James-. La photo est vieille, pliée sur les bords, Alma l'a retrouvée dans un carton pendant son déménagement et l'a depuis gardée sur sa table de nuit dans l'espoir de trouver le courage de reprendre contact avec eux. Alors que ses jambes lui paraissent peser une tonne chacune, elle finit par franchir la distance qui la sépare de la porte d'entrée et toque trois coups. Son coeur s'emballe dans sa poitrine, sa bouche lui paraît sèche. La porte s'ouvre, laissant apparaître une femme brune qui a des traits semblables à ceux de Rachel quand elle était enfant. « Rachel ? » demande-t-elle, mal à l'aise, avant de tendre la fameuse photo. Un cliché vaut bien plus que des mots mal prononcés. « Ça, hum, c'est vieux. Je ne sais pas si tu te souviendras de moi. » Elle se sent stupide d'un coup, se demande pourquoi elle est là et s'attend presque à voir la jeune femme face à elle lui claquer la porte au nez.

camo©️015



i found love where it wasn't supposed to be ☽ ≈ At a certain point your brain stops to rationalize things. At a certain point it gives up, shuts off, shuts down
Revenir en haut Aller en bas
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING
avatar
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 27/02/2015
›› Commérages : 6088
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Danielle Sweet Panabaker
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin pierce

Re: we said forever without knowing what this word meant (rachel) ✻ ( Mar 14 Aoû - 19:25 )



we said forever without knowing
what this word meant.
alma worrell & rachel campbell ※ alma & rachel

“ Friends are forever, cousins are for life ! ” ― IDK.

C'est les vacances et durant les vacances, Rachel n'a pas une grosse activité. Cela se résume en partie à se mettre à jour dans ses séries, à bouquiner, à prendre le soleil et préparer des bonnes choses pour les apéros du soir. En l’occurrence aujourd'hui, Rachel a le nez dans son bouquin au bord de la piscine, les deux chiens non loin d'elle. Elle sent encore les gouttelettes d'eau qui ruissellent son corps du à son dernier plongeon dans l'eau douce de la piscine. Et ce n'est certainement pas la dernière fois de la journée qu'elle y plongera. Rachel prend d'ailleurs un malin plaisir à narguer sa meilleure amie, de même que son petit-ami en lui envoyant des photos de sa vue actuelle pendant qu'ils sont en train de travailler durement. Bientôt ça sera l'inverse, elle en est persuadée mais avant que l'année scolaire débute, elle a encore le temps. D'autant plus qu'elle n'a qu'une hâte c'est d'être en fin de semaines pour partir avec son fiancé en vacances. Cependant Rachel ignore totalement la destination de celles-ci. Ryan veut la surprendre. Sauf qu'elle aurait besoin d'en savoir plus afin de savoir quoi mettre dans sa valise. Rachel, elle voudrait uniquement avoir à prendre des tenues estivales, une paire de lunettes de soleil et un chapeau de paille. Mais si finalement, elle devait opter pour une combinaison de ski, ça allait être compliquer. Alors désolé mais le Ryan qui s'occupe de tout, ça ne la rassure pas réellement. Après plus de trois chapitres lus, Rachel décide de s'accorder une pause. Elle a besoin de s'hydrater. C'est ainsi qu'elle quitte son transat pour rejoindre la cuisine afin de se servir un verre de jus de fruits bien frais. Le mélange de l'ananas ainsi que des fruits de la passion passent toujours bien. Rachel n'a cependant pas le temps de finir son verre qu'elle entend quelqu'un frappe à la porte. Elle fronce un peu les sourcils se demandant qui peu bien venir à cette heure-ci. C'est certainement le livreur, Arya l'avait prévenue qu'elle devait recevoir un colis prochainement. C'est ainsi qu'après avoir dit aux chiens de cesser leurs aboiements que la brune se décide à ouvrir la porte pour tomber nez-à-nez avec une inconnue. « Rachel ? » C'est elle même. Rachel a beau observer la jeune femme, elle ne voit pas de colis avec elle. Mais quand cette dernière lui tend une photo abîmée par le temps, elle est encore plus surprise. « Ça, hum, c'est vieux. Je ne sais pas si tu te souviendras de moi. » Rachel ne se souvenait même plus de cette photo. Pourtant c'est elle qui s'y tient dessus, en compagnie de James et de leur cousine. « Alma ? » Rachel fixe la photo puis la jeune femme face à elle. Elle répète l'opération plusieurs fois, avant de prendre le plus naturellement du monde sa cousine dans les bras. « Oh, je suis désolé de ne pas t'avoir reconnue. » Elle se permet de l'étreindre un peu plus, avant de reposer son regard sur elle. « Ça fait tellement longtemps que je ne t'ai pas vu. » Trop d'années pour que Rachel s'en souvienne en réalité. « Tu es encore plus belle. » Littéralement. Rachel est conquise, elle se permet même de toucher les cheveux de sa cousine. « Je peux t'inviter à rentrer boire quelque chose ou tu étais juste de passage ? » Rachel ne l'espère pas, sinon elle va se mettre à pleurer. Déjà qu'elle a été trop longtemps priver d'Alma, elle ne veut pas que cela se reproduise une nouvelle fois. « Je suis sûre qu'on a pleins de choses à se raconter en plus. » D'autant plus que Rachel adore les nouvelles. Pour la peine, elle serre une nouvelle fois Alma dans ses bras, parce qu'elle est vraiment heureuse de la voir ici, à Cap Harbor.


you're all that matters to me, ain't worry about nobody else iIf it ain't you, i ain't myself. you make me complete, you're all that matters to me ( ... ) i'm grateful for your existence. faithful no matter the distance, you're the only girl i see from the bottom of my heart ✻
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 231
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson) & misha castillo (ana de armas)

Re: we said forever without knowing what this word meant (rachel) ✻ ( Jeu 30 Aoû - 17:53 )

we said forever without knowing what this word meant

rachel
&
alma
Alors que la porte s'ouvre durant un laps de temps qui lui semble durer une éternité, Alma en vient à se demander si son geste était une bonne idée. N'aurait-elle pas mieux fait de rester dans son coin, quitte à couper définitivement les liens avec sa famille coté paternel ? Elle a vécu des années sans eux, tout comme eux ont eu le temps de finir par l'oublier et la virer de leurs souvenirs. D'un coup, elle se met à angoisser. Elle sent son coeur battre plus vite, son ventre se nouer, et son poing se serre pendant que sa main libre tient une photo qu'elle a emmenée avec elle. Bon sang, pourquoi fallait-il en plus qu'elle se ridiculise avec ce cliché trouvé dans un vieux carton ? Enfin, Rachel apparaît devant elle et il ne faut pas longtemps à Alma avant d'être certaine d'être face à face avec sa cousine. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle aurait été capable de la reconnaître si elles s'étaient foncées dedans dans un supermarché mais, en détaillant ses traits, il ne fait aucun doute qu'il s'agit bien de la fillette avec qui elle a passé tellement de temps à jouer. Ca la rend émotive même, de repenser à tout ça. Elle a envie de se pincer en sentant les larmes lui monter aux yeux, un mélange de peur et d'excitation qui lui prend aux tripes et qui la fait passer pour une pleurnicheuse. Heureusement pour elle, elle arrive à contenir ses larmes et se contente de tendre la photo à Rachel. Elle se souvient. Elle n'a l'a pas oubliée, n'a pas jeté leurs souvenirs communs dans un coin de son inconscient. Automatiquement, Alma se met à sourire. « En chair et en os. » De loin, on dirait une enfant adoptée venue toquer à la porte de ses parents biologiques. Et maintenant, hein ? Maintenant qu'elle n'a plus le photo, que les deux ont prononcé le prénom de l'autre d'un air étonné, elle n'a aucune idée de ce qu'elle est censée faire. Rachel répond à sa question mentale en la prenant dans ses bras, étreinte à la quelle répond Alma avec plaisir et un immense soulagement. « T'en fais pas, faut dire que j'ai pas mal changé depuis le temps. Encore heureux en soit, je ne voudrais plus ressembler à une gamine de six ans, » ajoute-t-elle avec un sourire amusé avant de se reculer légèrement. Elle est touchée par le compliment, laisse Rachel toucher ses cheveux pendant qu'elle plante son regard dans le sien. « Et toi alors, regarde-toi ! Bon, je t'avoue que je suis peut-être accidentellement tombée sur ton Instagram et que j'ai pu me préparer avant de venir, mais t'es magnifique Rachel. » Ça l'émeut, elle a le coeur qui fond. Rachel lui propose à boire et Alma s'empresse de hocher la tête, bien décidée à ne pas réduire ces retrouvailles à quelques minutes sur le pas d'une porte. « Si je ne te dérange pas bien sûr, j'espère que tu ne faisais rien de trop important et que tu n'es pas maintenant trop retournée que pour pouvoir continuer. » Un nouveau rire s'échappe d'entre ses lèvres alors qu'elle entre dans la maison de Rachel. Comme l'extérieur, l'intérieur et grand et impressionne la modeste Alma. « Tellement de choses que je ne sais même pas par où commencer. » Elle sourit, se laisse aller dans cette seconde étreinte avant de s'empresser de prendre ses deux mains. « Tu es mariée ? T'as des enfants ? Est-ce que tu as un jacuzzi dans ton jardin ? » Bombardement de questions, mais c'était trop tentant après toutes ces années passées sous silence.

camo©️015



i found love where it wasn't supposed to be ☽ ≈ At a certain point your brain stops to rationalize things. At a certain point it gives up, shuts off, shuts down
Revenir en haut Aller en bas
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING
avatar
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 27/02/2015
›› Commérages : 6088
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Danielle Sweet Panabaker
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin pierce

Re: we said forever without knowing what this word meant (rachel) ✻ ( Dim 30 Sep - 20:33 )



we said forever without knowing
what this word meant.
alma worrell & rachel campbell ※ alma & rachel

“ Friends are forever, cousins are for life ! ” ― IDK.

Rachel ne s'attendait absolument pas à la visite de sa cousine aujourd'hui. Cela aurait été même plus probable que son chien parle plutôt que le fait que Alma soit devant sa porte se réalise. Rachel était surprise littéralement. Elle n'avait plus eut de nouvelles d'Alma depuis ... ? Si longtemps que la brune ne parvient même pas à s'en souvenir. Mais Rachel est Rachel, elle est ce qu'elle est. Si parfois, elle peut-être rancunière ça ne sera pas le cas avec Alma. Cette dernière avait ses raisons de se couper de la famille et Rachel peut le comprendre. Le fait est que Rachel est ravie de voir sa cousine devant ses yeux, si bien qu'elle n'hésite pas à la prendre dans ses bras. « T'en fais pas, faut dire que j'ai pas mal changé depuis le temps. Encore heureux en soit, je ne voudrais plus ressembler à une gamine de six ans. » Oui, surtout que ça serait bizarre qu'une enfant de six ans vienne frapper toute seule à sa porte. « Oh pourtant tu étais mignonne avec tes tresses et les nœuds dans les cheveux. Et je passe les tenues avec lesquelles on avait trop de style à l'époque. » Ces tenues vraiment affreuses que leurs mères leur faisait porter. Ah la mode des années 90, bien différentes de celles d'aujourd'hui. « Et toi alors, regarde-toi ! Bon, je t'avoue que je suis peut-être accidentellement tombée sur ton Instagram et que j'ai pu me préparer avant de venir, mais t'es magnifique Rachel. » Il est tellement facile aujourd'hui d'espionner la vie des gens via les réseaux sociaux. Rachel se souvient très bien qu'à l'époque où elle n'était plus avec Ryan, il lui arrivait de temps en temps de tomber sur son profil et à chaque fois ça avait le don de la mettre folle de rage. « C'est de la triche ça ! » Tout ça parce qu'elle n'avait pas eut l'idée la première.  La seconde suivante, Rachel propose à sa cousine de rentrer afin de boire un verre ensemble ou quelque chose et de ne pas rester simplement devant cette porte d'entrée. « Si je ne te dérange pas bien sûr, j'espère que tu ne faisais rien de trop important et que tu n'es pas maintenant trop retournée que pour pouvoir continuer. » Avant que Alma n'arrive, Rachel avait une activité de dingue ! Lire un livre c'était épuisant. La blague ! « C'est les vacances donc croit moi, tu ne me déranges absolument pas, au contraire tu mets un peu d'animation dans ma journée, je m'ennuyais presque ... » Deux longs mois de vacances ça devient long à force à force, surtout quand sa meilleure amie et son fiancé travaillent. « Et je suis trop contente que tu sois là. » Rachel, elle sautille presque sur place. Alma lui avait manqué et elle est heureuse de la revoir dans sa vie, surtout qu'elles doivent avoir beaucoup à rattraper. « Tellement de choses que je ne sais même pas par où commencer. » Rachel, elle est toute ouïe. « Tu es mariée ? T'as des enfants ? Est-ce que tu as un jacuzzi dans ton jardin ? » Trop de questions, elle n'est pas la cousine de Rachel pour rien. « Est-ce-que surtout tu as un maillot sur toi ? » Attention à la réponse. Désolé mais Rachel, elle ne pratique pas le nudisme. « Avant que tu n'arrives j'étais en train de bronzer au soleil au bord de la piscine. » La belle vie d'une maîtresse d'école en vacances. « Je ne suis pas encore maman, mais je suis fiancée c'est bien aussi ? » Rachel, elle montre même sa bague toute fièrement. « Mais en fait, tu devais déjà le savoir sur Instagram tout ça. » Rachel, elle en est sûre et certaine. La brune s'occupe de sortir deux verres d'un des placards et de les remplir de jus frais. Si Alma ne voulait pas de jus, tant pis, elle en aura quand même. « Je ne sais plus, tu n'as pas peur des chiens ? Ils sont gentils mais un petit peu foufous. » Les deux boules de poils blanches à l'extérieur n'arrêtent pas de regarder à travers la baie vitré, tout content. Alma, elle va avoir droit à une fête. « Moi parce contre vu que je n'ai pas triché et que je n'ai pas eut le luxe de te trouver sur Instagram, j'ai pleins de questions aussi. » Mais d'abord, elles vont aller s’asseoir au soleil à l'extérieur. « Qu'est que tu fais à Cap Harbor ? » Sous entendu est-ce qu'elle est là pour longtemps ? « Tu as un petit ami ? Ou même plusieurs, je ne suis pas la pour juger. » Rachel est juste curieuse de connaitre la vie amoureuse de sa cousine tout en sirotant son jus de fruit frais.


you're all that matters to me, ain't worry about nobody else iIf it ain't you, i ain't myself. you make me complete, you're all that matters to me ( ... ) i'm grateful for your existence. faithful no matter the distance, you're the only girl i see from the bottom of my heart ✻
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 231
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson) & misha castillo (ana de armas)

Re: we said forever without knowing what this word meant (rachel) ✻ ( Jeu 11 Oct - 20:35 )

we said forever without knowing what this word meant

rachel
&
alma
Si elle avait pu, évidemment qu'elle ne leur aurait jamais tourné le dos à Rachel et James. Ils étaient ses meilleurs amis après tout, ceux qui arrivaient le plus à la faire rire lorsqu'elle était encore trop jeune que pour comprendre à quel point sa situation familiale était compliquée. C'est qu'elles en ont bavé avec sa mère pendant un moment, si pas pendant tout le temps où elles ont vécu ensemble sans l'ombre d'un homme pour payer en partie le loyer de leur appartement. Pourtant elle continuait d'être heureuse la petite Alma, elle voyait toujours sa mère comme la plus belle des reines et se fichait de ne pas porter les plus beaux vêtements par faute de moyens. D'ailleurs, en parlant de ses tenues du bon vieux temps, Rachel n'hésite pas à lui rappeler à quel point elles étaient particulières celles que leur ramenaient leurs parents. Sa remarque fait rire la blondie qui ne se rappelle que trop bien des photos d'elle, gamine, avec deux grosses nattes dans les cheveux et des noeuds de toutes les couleurs. « Parle pour toi, je ressemblais à une sorte de chewing-gum géant la plupart du temps ! Ma mère adorait les robes bouffantes va savoir pourquoi, ces choses ressemblaient plus à des parachutes qu'à des vêtements. » Elle éclate de rire, rayonnante, heureuse d'avoir retrouvé Rachel. Elle savait qu'elles ne pourraient que bien s'entendre à nouveau, elle l'a senti dès qu'elle a aperçu la première photo de son Instagram. Oui elle a triché, c'est vrai, mais elle préférait tâter le terrain au cas où elles manqueraient de sujets de conversation. En guise de réponse, Alma se contente de hausser innocemment les épaules avant de lui offrir un grand sourire amusé. Et bien évidemment qu'elle veut rentrer, découvrir la maison de Rachel afin de voir qui elle est en tant qu'adulte, de quoi est composée sa vie. De toute évidence, elle a déjà bien plus de moyens qu'Alma mais ça, elle évitera de le souligner au risque de lui laisser penser qu'elle n'est là que pour une question d'argent. « Et bien tu vas être servie, j'ai le dont pour débarquer chez les gens et rendre leur journée plus mouvementée. » Elle sourit à nouveau, d'un rictus amusé cette fois-ci. Elle ne ment pas, c'est assez fréquent qu'Alma débarque à l'improviste chez un de ses amis soit parce qu'elle se sent seule, soit parce qu'elle a décidé qu'elle avait le temps long après eux. Elle l'a d'ailleurs récemment fait auprès de Katherina, Silvia et même Andrea plus récemment. Faut croire qu'elle n'est jamais chez elle la petite, c'est son chien qui doit avoir le temps long après elle. « Moi aussi je suis contente, même si ça me fait encore bizarre de te regarder et de me dire que c'est bien toi. Quoi que, si je fais ça, » dit-elle en tendant les mains devant elle et en fermant un oeil pour former un cadre avec ses doigts autour du visage de Rachel, juste son visage. « Là, je te reconnais mieux ! T'as toujours le même sourire contagieux. » Elle laisse retomber ses bras le long de son corps et regarde sa cousine avec un brin d'admiration dans le regard. Rachel était un peu son modèle quand elles étaient petites et maintenant, elle ne peut qu'admirer la femme qu'elle est devenue. Elle avance dans la demeure, mitraille Rachel de questions auxquelles celle-ci ne répond pas avant d'avoir posé la sienne. « Désolée de te décevoir, mais je porte rarement un maillot pour me rendre chez les gens. » Elle rit avant de reprendre son sérieux. « Je prends ça pour une invitation par contre, la prochaine fois j'espère bien pouvoir profiter de ta piscine. » Elle échange avec elle un regard complice, bien tentée par l'idée de pouvoir se la couler douce au bord d'une piscine. Cela fait si longtemps qu'elle n'a pas pu profiter d'un tel luxe. Son sourire revient lorsque Rachel dit être fiancée. « Félicitations d'ailleurs ! Comment s'appelle l'heureux élu ? J'espère qu'il te traîte bien, sinon il va bien vite entendre parler de moi. » Ou comment faire flipper sa cousine alors qu'elle n'est là que depuis quelques minutes. Lorsque Rachel parle de chien, le visage d'Alma s'éclaire soudainement et elle s'empresse de secouer négativement la tête. « Tu plaisantes, j'en ai même un ! » Romy, son bébé, son gros chien qu'elle a trouvé perdu dans une ruelle délabrée. Elle est tentée d'aller voir les chiens de Rachel mais avant ça, elle sait qu'elle va devoir répondre à ses interrogations comme elle vient de le faire avec celles d'Alma. Elle la suit dehors, son verre entre les mains. « J'ai emménagé il y a huit ans, en réalité. Ça a été un peu compliqué pour moi, je te passe les détails, mais je n'ai pas vraiment eu l'occasion de reprendre contact avec toi plus tôt et j'en suis désolée. » Elle se pince les lèvres sans regarder Rachel, un peu mal à l'aise par son aveu. « Et je n'ai pas de petit-ami, c'est un peu le néant de ce coté là, » dit-elle avec un léger rire avant de se pencher vers les chiens pour les caresser à tour de rôle. « Franchement je galère déjà quand il n'y en a qu'un, alors plusieurs ! » s'exclame-t-elle en se tournant vers Rachel, un sourire amusé accroché aux lèvres. « J'ai mon chien à la place, c'est bien plus simple à gérer. »

camo©️015



i found love where it wasn't supposed to be ☽ ≈ At a certain point your brain stops to rationalize things. At a certain point it gives up, shuts off, shuts down
Revenir en haut Aller en bas
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING
avatar
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 27/02/2015
›› Commérages : 6088
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Danielle Sweet Panabaker
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin pierce

Re: we said forever without knowing what this word meant (rachel) ✻ ( Dim 18 Nov - 16:32 )



we said forever without knowing
what this word meant.
alma worrell & rachel campbell ※ alma & rachel

“ Friends are forever, cousins are for life ! ” ― IDK.

Rachel, elle est excitée comme une puce. Elle est vraiment heureuse de voir sa cousine se tenir devant sa porte. Elle n'hésite pas à la prendre dans ses bras pour lui prouver qu'elle est sur un petit nuage de la voir ici. Elles ont tellement de temps à rattraper. Beaucoup trop au goût de Rachel ... Mais le temps fait bien les choses parce que Alma est devenue une très belle jeune femme. Rachel, en serait presque jalouse. « Parle pour toi, je ressemblais à une sorte de chewing-gum géant la plupart du temps ! Ma mère adorait les robes bouffantes va savoir pourquoi, ces choses ressemblaient plus à des parachutes qu'à des vêtements. » Rachel avait oublier ces robes et juste penser à ces souvenirs était en train de la faire glousser comme une dinde. Elle mit même sa main contre sa bouche pour tenter de se calmer. « Mais tu étais un chewing-gum mignon. » Parce que Alma a toujours été mignonne. « Je ne sais pas pourquoi mais c'est que vrai qu'à notre époque, nos parents n'avaient pas de goûts ou c'est les collections des magasins qui n'avaient pas de goûts. » Maintenant, il faisait des vêtements pour enfant vraiment trop mignons et au moins les enfants ressemblaient à quelque chose désormais. Finit les arc-en-ciel de couleurs. « Et bien tu vas être servie, j'ai le dont pour débarquer chez les gens et rendre leur journée plus mouvementée. » De toute façon, Rachel était en vacances et n'avait rien à faire de sa journée donc la présence d'Alma était vraiment tomber à pic. « Sache que tu peux débarquer quand tu veux pour rendre mes journées plus mouvementée. » Rachel, elle aime recevoir du monde et encore plus si c'est des membres de sa famille. « Moi aussi je suis contente, même si ça me fait encore bizarre de te regarder et de me dire que c'est bien toi. Quoi que, si je fais ça, » Si elle fait quoi ? Rachel l'observe faire. « Là, je te reconnais mieux ! T'as toujours le même sourire contagieux. » C'est vraiment trop mignon. Ce RP respire la mignon attitude. « Pendant un moment j'ai cru que tu faisais un cadre avec tes doigts pour représenter le cadre photo d'Instagram. » Mais finalement, elle est beaucoup plus satisfaite du réel objectif. Rachel apprend donc par la suite que Alma n'a pas son maillot de bain, cette nouvelle est triste, trop triste. « Je prends ça pour une invitation par contre, la prochaine fois j'espère bien pouvoir profiter de ta piscine. » Quand elle veut, Rachel a déjà hâte de faire une journée au bord de la piscine à bronzer et boire des smoothies avec sa cousine. « Quand tu veux. Mais si jamais tu as envie de te baigner, j'ai d'autres maillots tu sais. » Certes, elles n'ont peut-être pas la même morphologie mais pour quelques heures, pourquoi pas ? Puis Rachel n'est pas là pour juger sa cousine. Désormais, il est l'heure d'échanger les nouveautés dans leurs vies respectives. « Félicitations d'ailleurs ! Comment s'appelle l'heureux élu ? J'espère qu'il te traite bien, sinon il va bien vite entendre parler de moi. » Si jamais Ryan brise à nouveau le cœur de la brune, il va avoir foule de gens qui vont vouloir lui passer dessus. Il va peut-être falloir prendre un ticket à force. « Merci. Il s'appelle Ryan et il est très gentil quand on apprend à la connaitre. » Tout le monde cherche à comprendre ce que Rachel trouve à Ryan, Sonia aussi mais il avait le mérite d'être doux avec elle. « Tu plaisantes, j'en ai même un ! » Oh ? Vraiment ? Les yeux de Rachel s'illumine. « OH ? Il s'appelle comment ? Il ressemble à quoi ? Tu as une photo ? » Si Rachel n'a même pas proposer de montrer une photo de son fiancé, elle est vraiment excitée à l'idée de voir une photo du chien d'Alma. « J'ai emménagé il y a huit ans, en réalité. Ça a été un peu compliqué pour moi, je te passe les détails, mais je n'ai pas vraiment eu l'occasion de reprendre contact avec toi plus tôt et j'en suis désolée. » Huit ans ? Rachel est un peu surprise ... Elle ne s'attendait pas à ce que ça fasse autant de temps que Alma était en ville et qu'elle ne l'a même pas remarquer ... De toute façon, en huit ans il s'est passer une tonne de chose dans la vie de Rachel que finalement c'était peut-être d'avoir attendu le bon moment pour faire son apparition. « Je pense que tu avais tes raisons et je peux le comprendre ... » Rachel devait lui en vouloir pour autant ? Non, elle en était incapable. « Le plus important c'est que maintenant tu sois là. » Rachel lui souriait afin de détendre l’atmosphère. « Et je n'ai pas de petit-ami, c'est un peu le néant de ce coté là. Franchement je galère déjà quand il n'y en a qu'un, alors plusieurs ! » Rachel approuve totalement. « Je ne sais pas comment font les gens qui arrivent à avoir une double vie avec deux femmes et des enfants. Ils me fascinent parce que comme tu dis c'est déjà trop compliqué de s'investir dans une seule relation. » Avoir un Ryan ça demande déjà un énorme travail sur soi et à longueur de journée, alors si il y en avait deux : elle ragequit. « J'ai mon chien à la place, c'est bien plus simple à gérer. » Totalement ! « Alors elle c'est Jesse et lui c'est Dixon. » dit-elle en caressant les boules de poils face à elle. « Je peux te proposer quelque chose à boire ? » Et peut-être mêmes des gâteaux qu'elle avait préparer la veille dont il doit en rester encore quelques uns. « Tu as déjà repris contact avec James ou avec mes parents ? Ou je suis la première ? » Si c'est le cas, Rachel, elle saute encore plus de joie. « Je pense que tu te souviens de Chris et je ne sais pas si tu es au courant, mais mon frère nous a quitté il y a six ans ... Si j'ai réussis à faire mon deuil, ça n'est pas vraiment le cas de mes parents donc je préfère que tu le saches avant si tu as pour projet de leur rendre visite. » Et Rachel ne va pas s'étendre plus longtemps sur le sujet parce qu'elle ne veut pas plomber l'ambiance, ni même revivre cette période de sa vie. « Du coup, tu habites en ville ? Toute seule ? » Ou elle vit aussi avec sa meilleure amie comme Rachel le fait avec Arya ? Rachel est juste curieuse mais c'est Rachel.


you're all that matters to me, ain't worry about nobody else iIf it ain't you, i ain't myself. you make me complete, you're all that matters to me ( ... ) i'm grateful for your existence. faithful no matter the distance, you're the only girl i see from the bottom of my heart ✻
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 231
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson) & misha castillo (ana de armas)

Re: we said forever without knowing what this word meant (rachel) ✻ ( Mer 28 Nov - 17:56 )

we said forever without knowing what this word meant

rachel
&
alma
Le fait que les gamins d'aujourd'hui aient droit à de si beaux vêtements alors qu'elle a du se coltiner les petits pantalons en jeans taille haute et les pulls encore plus laids que des pulls de Noël de chez Primark, c'est très clairement une injustice aux yeux d'Alma. Elle n'hésite pas à s'en plaindre auprès de Rachel d'ailleurs, mais celle-ci arrive à lui réchauffer son petit coeur en lui disant qu'elle était un chewing-gum mignon. Même si c'est un compliment plutôt étrange, il fait sourire la plus jeune. Vient ensuite l'éternel débat de qui avait le plus de mauvais goûts : leurs parents ou les magasins ? « Franchement, quand je vois comment ma mère coiffait Lizzie, je dirais que c'était plus nos parents. » Et puis d'un coup, elle sursaute sur place. « Ah oui, parce que j'ai une petite soeur en plus. Bon, c'est du coté de ma mère donc elle n'a aucun lien de parenté avec vous, mais je suis sûre que tu l'adorerais. Elle s'appelle Lizzie, elle a quinze ans mais franchement, elle est pas trop mal pour une ado. » Elle minimise totalement l'amour qu'elle porte à sa petite soeur en réalité. Lizzie représente ce qu'Alma a de plus précieux sur Terre. C'est sa princesse, celle qu'elle a habillée et dont elle s'est occupée pendant des années. Encore aujourd'hui, il est assez fréquent que l'ado vienne squatter l'appartement d'Alma quand ça ne va pas avec leur mère. Faut dire que Lizzie, elle a un peu hérité du caractère de feu de sa grande soeur. Elle est contente d'apprendre que Rachel lui ouvre la porte de chez elle et clairement, elle ne va pas se prier pour venir plus souvent. Après avoir focalisé son attention sur son visage, elle ne peut s'empêcher d'éclater de rire quand Rachel lui avoue qu'elle a momentanément cru qu'Alma faisait référence à Instagram. « Ça aurait pu n'empêche, mais je te rassure je n'ai pas stalké ton compte pendant des années histoire de voir tous tes faits et gestes. Je peux être bizarre, mais pas à ce point-là. » Peut-être que ça va effrayer Rachel, peut-être même qu'elle va s'empresser de pousser Alma jusqu'à la sortie. La fiancé s'appelle donc Ryan. La blondie va tenter de retenir son prénom, heureusement que c'est assez commun et qu'il ne s'appelle pas Thereseus ou un truc bien compliqué comme les parents d'aujourd'hui aiment faire avec leurs pauvres mômes. Si elle n'a pas de copain, Alma a au moins un chien. Elle s'empresse de sortir son portable et montre à Rachel sa photo la plus récente de son gros poilu. « Il s'appelle Romy, je crois que c'est un border collie croisé avec quelque chose comme labrador, mais c'est une info que j'ai dû gratter sur internet. Je l'ai trouvé à la rue quand il était tout bébé et maintenant, disons que c'est un peu devenu mon enfant. » Elle rit, bien consciente qu'elle chérit trop son amour de chien. Vient le moment gênant, celui où elle doit avouer à sa cousine que cela fait en réalité déjà huit ans qu'elle est Cap Harbor. Mais avec ses troubles alimentaires, ses séjours à l'hôpital, les thérapies de groupe, Alma ne se voyait pas capable de subir un autre stress dans sa vie. Mentalement, elle remercie Rachel de se montrer si compréhensive. Elle sourit à son tour avant d'embrayer sur l'absence de petit ami. Y a bien eu Jaymi momentanément, mais on ne peut pas dire qu'elle puisse le considérer comme un petit-ami. Ça n'aura été qu'une histoire brève, trop belle que pour durer. « Mais alors là, je me suis toujours posée la question. Est-ce que ces personnes arrivent à fonctionner normalement ? Imagine qu'il offre un cadeau d'anniversaire à sa femme A le jour de l'anniversaire de sa femme B. » Un gros bordel, trop compliqué pour Alma. Elle, elle a Romy et ça lui suffit. Ravie de pouvoir rencontrer les chiens de Rachel, elle caresse brièvement les deux poilus qui viennent d'arriver. « Est-ce que tu as du vin ? Je sais que c'est hyper spécifique mais depuis hier soir je meuuuurs d'envie d'un verre. » Comme ça, pour célébrer son retour vers sa famille d'origine. Ou peut-être plus parce que depuis hier, elle était hyper stressée à l'idée de retrouver Rachel. « T'es la première ! » s'exclame Alma avec un immense sourire. « Je pensais revoir James prochainement, puis ensuite aller vers vos parents. » Quand Rachel mentionne Chris, Al hoche la tête histoire de dire que bien sûr, elle s'en rappelle. Sa gorge se noue quand elle apprend qu'il est décédé, encore plus en entendant que ses parents ne supportent pas bien cette perte. « Oh non, je suis tellement désolée. Je ne savais pas, je... wow. J'aurais pu être là, il y a six ans. » Voilà qu'elle commence à s'en vouloir. À l'époque, Alma avait dix-neuf ans. Elle venait d'entrer à l'Université et subissait de très gros crises d'anorexie. Mais bien vite, Rachel change de sujet et interroge Alma sur le lieu où elle vit. « J'ai pris un appartement sur Haywood Hill Residence. Ça fait plusieurs mois que je cherche après un ou une colocataire mais je ne sais pas, rien ne marche, » soupire-t-elle. « Donc oui, je vis seule. » Elle regarde vers la piscine avant de tourner la tête vers Rachel, un grand sourire étirant ses lèvres. « Tu sais quoi ? Finalement, peut-être que je t'emprunterais bien un de tes maillots. »

camo©️015



i found love where it wasn't supposed to be ☽ ≈ At a certain point your brain stops to rationalize things. At a certain point it gives up, shuts off, shuts down
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: we said forever without knowing what this word meant (rachel) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

we said forever without knowing what this word meant (rachel)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération