karma is a bitch (arya)

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 345
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill pennywise skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (halston sage) & peter shacklebolt (aaron taylor-johnson)

karma is a bitch (arya) ✻ ( Dim 12 Aoû - 21:16 )


Arya & Ozzy

karma is a bitch


Alors qu'il pensait ne pas pouvoir s'enfoncer plus profondément dans les ennuis, voilà qu'Ozzy se surprend à être plus que jamais fidèle à lui-même. Un avocat, il a besoin d'un foutu avocat. Il aurait du retenir la leçon pourtant, cesser de jouer avec le feu après s'être fait incarcérer une nuit entière dans une cellule tellement petite qu'il peinait à y tenir debout tout entier. Sauf qu'il a recommencé, parce qu'après tout ça ne lui ressemblerait pas de bien se comporter. Matthias va le tuer. Il ne va pas seulement lui faire des menaces cachées cette fois-ci, il va même certainement le faire lui-même pour s'assurer que le travail soit bien fait. Occupé à faire les cents pas devant le lieu où on lui a conseillé de se rendre, Oz' tente de réfléchir. Son cerveau fulmine, il est pour une fois incapable de trouver quoi faire pour pouvoir se sortir tout seul de la situation dans laquelle il s'est mise sans avoir recours à un de ces types en costume trop serré. Ce qu'il a fait ? Rien de grave en plus, comparé à sa participation active aux ventes de drogues depuis déjà plusieurs mois et qui a failli lui coûter la vie. Il a encore fallu qu'il parle trop, qu'il provoque un type dans un bar qui en est venu à porter plainte pour cause de discrimination. Le pire dans tout ça, c'est qu'Ozzy n'avait même pas vu qu'il lui manquait une jambe à ce type. Il le rétamait au poker, assis derrière une table, comment il pouvait savoir qu'il faisait des remarques déplacées à un type qui peinait à marcher ? C'est tout Oz' ça, mettre les pieds dans le plat et se ramasser en pleine face les conséquences de ses actes stupides. Au bout de plusieurs minutes à ruminer, il finit par entrer à l'intérieur du bâtiment et emprunte l'ascenseur pour se rendre à l'étage des bureaux. Dans la cabine, il triture nerveusement le pan de sa chemise. Ça lui arrive rarement d'être sujet à la nervosité mais, quand c'est le cas, il a bien trop de mal à la contenir assez que pour ne pas montrer des signes de stress extérieurs. Les portes s'ouvrent et Ozzy s'empresse de franchir le couloir qui mène à une première porte. Il la pousse et puis... perdu. Il n'a aucune idée d'où aller, entend les sonneries de téléphone et les bruits d'imprimante le narguer alors qu'il est planté à coté de l'entrée. Sur sa gauche, il voit une femme travailler derrière un bureau. Comme elle est l'être humain le plus proche de lui, l'allemand n'hésite pas à franchir la distance qui le sépare d'elle et se racle la gorge pour signaler sa présence. « Bonjour, hum, c'est ici pour... louer un avocat ? J'ai aucune idée de comment ça se passe. » Sans blague, Oswald. Tout le bâtiment a remarqué à quel point t'es loin d'être doué. La femme lève les yeux vers lui et, étrangement, il a le sentiment que son visage est familier. Il plisse les paupières, presque certain d'avoir déjà vu quelque part ces traits qui auraient du le marquer. Elle est jolie, superbe même. Mais vu la façon dont elle le regarde, elle n'est pas aussi ravie de le voir lui. « On ne s'est pas déjà vus quelque part ? C'est sûrement pas le moment, mais vous me rappelez vraiment quelqu'un. » Tout pour éviter une conversation sur les avocats, la loi, et surtout sur son cas.


AVENGEDINCHAINS


say it ain't so

≈ I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.




Dernière édition par Ozzy Ackerman le Lun 10 Sep - 15:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 1676
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson), alix westmore (z. kravitz), mina o'cearnaigh (n. dormer)

Re: karma is a bitch (arya) ✻ ( Dim 26 Aoû - 20:53 )

❝ KARMA IS  A BITCH
ozzy & arya


Pourquoi est-ce que le réveil sonne déjà ? Ah oui, elle doit aller travailler. Et elle est bien ici, dans les bras d'Eirik, et elle aimerait y rester toute la journée. Mais non, vendredi, dernier jour de la semaine et elle a tellement de choses à faire qu'elle ne peut se permettre de travailler de la maison. Alors voilà, il est six heures, le jour est déjà levé et elle, elle se tire difficilement des couettes, enfile la chemise du suédois avec qui elle a partagé les draps cette nuit avant de se diriger dans la salle de bain au radar. Ils n'auraient vraiment pas dû pousser sur un deuxième film avant de dormir parce que c'est à cause de ça qu'elle a dû mal ce matin et elle se déteste sur le coup, mais l'eau chaude réveille ses muscles endoloris par la nuit. Et quand elle sort de la douche, elle se dirige en sautillant jusque ses affaires qu'elle a apporté pour la nuit, elle zippe sa robe et attache ses cheveux en une natte rapide avant d'aller réveiller doucement Eirik en se glissant contre lui et embrassant doucement sa mâchoire comme ce qui est devenu son habitude depuis quelques tmps, avant de se diriger dans la cuisine pour faire couler deux tasses de cafés et faire cuire des œufs et du bacon parce qu'elle a du temps et surtout, parce qu'elle s'autorise d'arriver un peu plus tard vu qu'hier, elle a fait des heures supplémentaires, elle envoie quand même un message à Shane pour lui rappeler qu'il a une conférence Skype à neuf heures et elle le prévient qu'elle arrivera à neuf heures trente parce qu'elle a fait des heures supplémentaires hier soir. Mais il ne lui répond pas, elle se doute qu'il doit être occupé. Quand le petit-déjeuner est terminé, Arya embrasse tendrement Eirik avant de filer, un sourire sur ses lèvres maquillées avant de se mettre en chemin jusqu'au bureau, le cœur un peu plus léger. Quand elle passe les portes de l'immeuble, elle s'enfonce dans l'ascenseur sans même chercher à voir s'il y a quelqu'un, le nez rivé sur son téléphone, à déplacer des rendez-vous et des conférences pour Shane, avant de répondre à un message d'Eirik, et à un message de Rachel. Tout est en ordre, elle peut commencer sa journeé. Elle soupire et sourit avant de saluer ses collègues, récupérer un dossier à la photocopieuse et elle passe dans son bureau après avoir déposé une tasse de café fumante au Hollister. Elle se concentre alors sur son écran, répond à des mails importants, vérifie son propre emploi du temps avant de sentir la présence de quelqu'un qui se pointe devant son bureau. Mais où est la secrétaire ? Ah. Il est vrai qu'elle est l'une d'elle. Elle s'en mettrait une parfois. Bonjour, hum, c'est ici pour... louer un avocat ? J'ai aucune idée de comment ça se passe. » Arya le regarde, et pince les lèvres en arborant un petit sourire narquois. Visiblement, la lumière est allumé qu'au rez-de-chaussée « Engager un avocat ce serait mieux. » répond t-elle, sarcastique. Elle n'a pas l'habitude d'être aussi pincée avec des clients, mais elle reconnaîtrait son visage de con partout. « On ne s'est pas déjà vus quelque part ? C'est sûrement pas le moment, mais vous me rappelez vraiment quelqu'un. » Est-ce qu'elle joue avec lui ? Ou pas. Non. Elle n'avait pas envie de jouer elle avait juste envie qu'il comprenne que c'est grâce à elle qu'il va se sortir de ses emmerdes certainement, alors autant qu'elle s'amuse non ? « J'espère pour vous que vous êtes moins saoul que la dernière fois que je vous ai croisé dans ce bar. » répond t-elle en riant un peu et elle lève les yeux au ciel avant de finalement regarder son interlocuteur « Vous sembliez un peu plus amusé à rire de ma situation dans ce fameux bar. » Oui, elle s'en souvient. « Vous savez, la nana qui fait le tour des sites porno parce qu'elle est complètement naïve et stupide ça vous revient maintenant ? »

©️ MADE BY LOYALS.


 
can you hear my heart say ?
Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans.

(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 345
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill pennywise skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (halston sage) & peter shacklebolt (aaron taylor-johnson)

Re: karma is a bitch (arya) ✻ ( Lun 10 Sep - 15:41 )


Arya & Ozzy

karma is a bitch


Qui voudrait d'un client comme Ozzy Ackerman ? Un type auto-destructeur, pas capable de faire face à ses responsabilités et qui ne fait que creuser un peu plus chaque jour sa propre tombe. Suffit de le regarder pour comprendre face à quel phénomène on se trouve. Il a les joues creusées, le teint pâle, d'énormes cernes sous les yeux qui montrent qu'il ne dort pas beaucoup. Mais a-t-il déjà eu un sommeil correct ? Aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours eu du mal à s'endormir avant deux ou trois heures du matin quitte à devoir se forcer à se réveiller à coup de café bien noir le lendemain. Son psychologue disait justement que ça influençait beaucoup sur son comportement, que c'était un des facteurs qui le poussait à être aussi reclus sur lui-même. Et en plus de ses cernes, le visage d'Ozzy est rempli d'ecchymoses et de vieilles blessures qui peinent à se refermer vu qu'il n'en a pas vraiment pris soin après les avoir reçues. C'est un cas perdu, et pourtant il continue à garder la tête hors de l'eau par il ne sait quel miracle. Y a des périodes où il fait des efforts, des moments où il tente d'être un bon civil, capable de se défendre, lui et ses droits en tant qu'homme libre. C'est pour ça qu'il est là après tout, parce qu'il n'est pas vraiment tenté par l'idée de finir en prison même si ça ne doit durer qu'un mois, voir quelques jours. Il l'a déjà évitée en merdant bien plus que ça cette case prison, alors hors de question d'y mettre les pieds pour de bon à cause d'une bêtise pareille. Quand il voit la tête que tire la femme en face de lui, assise derrière un bureau, Oz comprend qu'il a dû se planter quelque part dans sa formulation. Bon d'accord, on dit engager et pas louer, mais c'est une raison pour le toiser comme s'il n'était rien d'autre que le dernier des abrutis ? Elle ne le connaît pas encore et pourtant, on dirait qu'elle a déjà son dossier sous les yeux et qu'elle s'apprête à le montrer à tous ses collègues pour rire ouvertement de son cas. « Oui, bon, engager. Tant qu'il y a quelqu'un pour me défendre au bout du compte, c'est pareil. » Il tente de se montrer poli alors que déjà, ça le gave d'être ici. Il s'appuie un peu sur le comptoir pour que son visage soit plus ou moins à la même hauteur que celui de son interlocutrice, et c'est là que ça le frappe. Il a l'impression de la connaître. Non, c'est même certain qu'ils se sont déjà vus quelque part. « Quel bar ? » Elle rit avant de répondre, et la vérité le frappe en pleine face. Et merde. Il a encore fallu qu'il déconne Ozzy, qu'il cherche misère à la mauvaise personne. Il aurait dû se douter que ça finirait par se retourner contre lui cette histoire de site porno, si seulement il avait su tenir sa langue. « Je ne riais pas de votre situation, » tente-t-il de se défendre en se redressant. Il a l'air malin là, elle l'a totalement au creux de sa main et pourrait facilement jouer à la marionnette avec lui. D'ailleurs, Ozzy n'a aucun souvenir de comment elle peut bien s'appeler, l'actrice. « J'étais plutôt admiratif, c'était vraiment pas mal pour du travail amateur. » Pas top pour se rattraper, mais il n'a jamais été doué quand il s'agit de faire bonne figure. « Enfin tout ça, c'est du passé non ? Vous êtes une nouvelle personne, moi aussi, soyons des adultes et aidez-moi à trouver un avocat. S'il vous plaît. » Waw, Ozzy qui en vient à utiliser les trois mots interdits. c'est qu'il doit en avoir vraiment besoin de cette aide extérieure, lui qui clame toujours haut et fort qu'il est bien capable de se débrouiller seul. « Il doit bien y avoir un moyen de me faire pardonner pour que vous acceptiez de m'aider. Je sais que c'était stupide, je fais souvent des actes stupides. Mais je le regrette après, c'est vrai. Je n'aurais pas dû me moquer de votre... activité. Je m'en excuse. » Il a même l'air sincère, si ça c'est pas beau.


AVENGEDINCHAINS


say it ain't so

≈ I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.


Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 1676
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : adrian dawkins (j. allen white), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson), alix westmore (z. kravitz), mina o'cearnaigh (n. dormer)

Re: karma is a bitch (arya) ✻ ( Lun 24 Sep - 23:09 )

❝ KARMA IS  A BITCH
ozzy & arya


Il y a des journées qu'Arya préférerait oublier genre, le jour où elle a reçu un appel de son père qui lui disait qu'elle s'était retrouvée sur un site pornographique, le jour où elle avait vu son ex avec cette fille dans une position très peu orthodoxe, et le jour où il lui avait brisé le cœur définitivement. Mais aussi, les jours qui avaient suivis, quand elle avait déprimée, quand elle s'était sentie vraiment trop nulle et puis surtout, quand elle avait eu à subir les insinuations déplacées de type un peu trop bourré quand elle osait finalement sortir pour prendre l'air et profiter de soirée. Et le type en face d'elle, elle remarquerait sa tête de con entre mille. Elle se souviendrait de son reproche, de cette phrase singulière qu'il avait dit alors qu'elle était en train de boire sa consommation avec ses amies. Elle s'en souviendra sûrement toujours, surtout quand elle le croise, là, alors qu'il est devant elle, le stress bien apparent sur ses traits. Si quelqu'un avait eu envie de disparaître sur l'instant, ça n'aurait sûrement pas été Arya mais bel et bien cet inconnu qui l'avait abordé dans ce bar new yorkais. Et elle allait s'amuser de la situation, parce qu'il y avait de quoi s'amuser, la blonde en était plus que persuadée. Et ça allait illuminer sa journée qui avait pourtant bien commencer, mais elle avait senti l'aigreur qui l'avait possédé quand elle était entrer dans le bureau et qu'elle avait eu vent qu'une de ses collègues était encore en arrêt. Alors forcément, ça l'avait un peu gonflé mais elle avait fait abstraction après un café. « Oui mais si vous voulez vous retrouver face à un avocat, utiliser les bons termes, si vous pensez que vous pouvez vous adresser à moi comme si je n'étais qu'une vulgaire secrétaire vous vous mettez le doigt dans l'oeil. » Un sourire pincé prend place sur ses lèvres et elle se contente de le fixer, n'oscillant aucunement quand elle prononce ses paroles. Elle veut qu'il se souvienne que ce ne sera pas facile, qu'il faudra qu'il creuse pour obtenir ce qu'il veut. D'elle, du moins. « C'est à vous de vous en souvenir. » A vrai dire, elle ne s'en souvient pas. Elles avaient fait pas mal de bars ce soir là, alors bon, se souvenir duquel précisément, il faudrait avoir une bien grande mémoire, chose qu'elle n'a pas. Arya reste toujours stoïque derrière son bureau, écoutant le brun devant elle, qui semble se sentir pousser des ailes. Ailes qu'elle va se contenter de brûler s'il continue à faire le malin. « Ah oui ? Vous amusiez la galerie alors ? Ca avait l'air de faire rire les types qui étaient avec vous. » se souvient elle, difficilement. Elle se souvient de la triste sensation qui l'avait parcouru quand elle avait entendu les rires. Erwen avait réussi, elle s'était sentie mal, pendant un trop long moment. « Du travail d'amateur ? Je ne vous permet pas. Continuez comme ça, et vous irez voir le bureau concurrent du nôtre. Et malheureusement pour vous, je ne pense pas que ce soit le meilleur endroit où aller pour se faire défendre. » Non pas qu'elle se vante d'être dans un bureau réputé, mais le cabinet avait fait ses preuves un trop grand nombre de fois. Alors il valait mieux pour lui qu'il se fasse défendre ici et non pas sur le trottoir d'en face. Mais quand il commence à vraiment quémander, Arya ne peut s'empêcher de froncer les sourcils. Alors il semble vraiment être dans la panade. « Félicitations ! Vous avez frappé à la bonne porte. » répond t-elle, ironique et un peu moqueuse. Si Shane la voyait, elle se ferait certainement licencié. Mais il aurait voulu, il l'aurait licencié depuis longtemps. Il suffirait qu'elle lui explique et il comprendrait certainement. Ou pas. Elle a presque failli le prendre en pitié, mais les mots pêchent. Elle pince ses lèvres et prend une gorgée de son café. « Mon activité ? Donc vous pensez que ça m'amuse ? Vous pensez que j'ai voulu me retrouver sur ce site pas très orthodoxe ? Non. Ca a foutu ma carrière en l'air. Ca a foutu en l'air tout le rêve et toutes les choses que j'avais construite. Alors non. Ce n'était pas une activité. Mais une erreur. » Elle repose sa tasse et le fixe, histoire d voir s'il a bien compris avant de se lever. « Pourquoi souhaitez-vous louer un avocat ? » lui demande t-elle, finalement avant de lui sourire « Je vous propose un café ? » Et elle se levait alors pour fermer la porte de son bureau « Installez vous. » S'il voulait louer un avocat, il allait peut-être falloir qu'il lui explique pourquoi, dans un premier temps. Et Arya avait bien envie de l'écouter. Mais elle ne voulait pas perdre son temps.

©️ MADE BY LOYALS.


 
can you hear my heart say ?
Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans.

(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: karma is a bitch (arya) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

karma is a bitch (arya)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération