bad deal... [flashback] Markus

 :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/06/2018
›› Commérages : 103
›› Pseudo : saphyr
›› Célébrité : Holland Roden
›› Schizophrénie : Ethan l'aveugle, Silas le cuisinier à perte

bad deal... [flashback] Markus ✻ ( Dim 12 Aoû - 21:49 )


Bad Deal...
2013, Olivia se préparait devant son miroir. Le jour venait à peine de se lever et pourtant... Elle avait les doigts qui tremblaient légèrement. Elle pouvait le voir en boutant sa chemise qu'elle avait opté pour aujourd'hui. Son premier jour, son premier jour en tant qu'infirmière... Elle avait attendu ce moment, depuis longtemps. Sa concrétisé un effort, sur le long terme. Elle fermait les yeux, maîtrisant cette respiration qui avait un peu accéléré. Olivia du calme, tu l'as attendu cette journée. Et la chance avait été avec elle, jusqu'à présent. Elle aurait pu quitter Cap Habor, pour un autre hôpital, la ville d'à côté ou carrément un autre pays. Mais elle avait su se démarquer. Imposer sa présence, et surtout se vendre. Car il fallait bien vanter ces qualités, surtout pour une novice telle qu'elle était... Ça a marché, elle était encore étonnée.

Elle jetait un dernier coup d'œil, à son réveil. Avant de constater qu'elle avait du temps et pourtant, elle avait ce sentiment. Qu'elle pouvait être en retard. Elle était en stresse totale et le mot était faible. Cette nuit, elle avait imaginé tout en plan sur les catastrophes qu'elle pouvait croiser sur la route. Du plus basique, au plus improbable. Du petit contre temps, à la catastrophe naturelle. Alors que rien ne le prédisait, elle avait regardé la météo et l'actualité au moins cent fois. Olivia attrapa sa veste. Et de partir avant qu'elle ne trouve un autre prétexte pour se retarder.

Les yeux d'Olivia s'émerveillaient sur le spectacle qu'elle avait devant ces yeux, l'agitation qui régnait encore malgré l'heure. Ce n'était pas le pic d'influence pourtant qu'on pouvait connaître des urgences. Pourtant, c'était tout comme... À la voir comme ça, aussi souriante et avenante, on la prendrait certainement pour une folle. Qui aimait venir à l'hôpital et encore plus avec cet air heureux. « Vous êtes la nouvelle infirmière ? » Une voix assez pressée, dans l'agitation des lieux. Olivia a juste eu le temps de secouer la tête pour toute réponse. « Suivez -moi ! ». C'est comme ça, qu'elle a commencé sa journée, dans le feu de l'action. Pas de présentation, face à une patiente en pleine overdose. Pour un premier secours, il y avait plus léger, mais elle s'était mise bien en tête, depuis longtemps que cela faisait partie du métier. « Elle est sortie d'affaire... Et la nouvelle pour ton premier cas... C'est toi qui vas contacter la famille. Ça t'occupera, pendant que je finis les soins ». Olivia avait envie de protester bien sûr. Elle n'avait pas un caractère à se laisser dicter comme ça. Surtout sous des ordres peu avenant. Elle ravala sa fierté, se dirigeant à l'accueil avec les papiers trouvait sur la patience, et son téléphone. À leur d'aujourd'hui, c'était une aide, un outil pour les secours. On ne faisait plus rien sans. Elle n'avait pas eu de mal à trouver un correspondant, sous le diminutif de « frère ». Elle tombait directement sur le répondeur, laissant un message de la part de l'hôpital. Expliquant en gros qu'un membre de sa faille se trouvait ici, sans inquiéter. Pour une première fois, elle n'était pas sûre, du bien fonder de ces mots. Si elle avait été convaincante par ces responsabilités. Ce qu'elle se doutait le moins, c'est qu'on l'appelle une heure après, lui indiquant que le membre de la famille, était présent. Qu'il venait juste d'arriver. Et qu'elle allait tomber sûr... Un problème de taille. Donc elle n'avait pas été préparée. Olivia manquait clairement de confiance normale quand on commence. Et affronter les familles, elle n'était clairement pas préparée surtout quand elle trouvait un homme en face d'elle, à l'expression colérique. « Monsieur... Cubbins. Je suis l'infirmière qui vous appelait pour votre sœur... » Elle n'avait pas fini de finir sa phrase, perdant aussitôt son sourire qu'elle avait arboré jusqu'à maintenant, face à un homme imposant devant elle. Qui n'avait pas l'air de vouloir la laisser finir ces explications...
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 87
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : Luke (cutie pie) Evans
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), carter rashmi (nett), bird roth-spiegelman (l. collins), anya arsenault (e.rossum), lola fitzsimmons (e. watson)

Re: bad deal... [flashback] Markus ✻ ( Mar 18 Sep - 0:10 )

❝ BAD DEAL
Olivia


Son costume taillé à la perfection, Markus entre dans l'entreprise et salue tout ses employés, sa secrétaire lui annonce les rendez-vous de la journée, tête baissée, sourire éteint. Et Markus, il acquiesce avant de s'enfermer dans son bureau avant de décrocher le téléphone après la troisième sonnerie. Il pince ses lèvres et raccroche, ajoute un rendez-vous sur son agenda, boit une gorgée de café avant de passer une main sur sa nuque, il regarde son téléphone personnel, et répond à un message de sa femme, l'invite au restaurant ce soir parce qu'il n'a pas envie de cuisiner et il a envie de lui faire plaisir. Parce qu'il l'aime sa femme. Et puis, il entretient la relation, l'amour toujours. Il déplace un rendez-vous de ce soir à demain soir, prévient sa secrétaire qui semble un peu embêté mais il s'en fout, elle trouvera bien une excuse, après tout, elle en trouve toujours des excuses, parfois bidon, parfois pas, mais ce soir il a envie de faire plaisir à sa femme. Il sourit en buvant une gorgée de café encore quand sa femme lui répond, et il se lance dans une conférence skype, prêt à gagner ce contrat. Après tout, cela fait quelques semaines que les contrats fleurissent et qu'il les gagne tous. Son voyage a New York de la semaine prochaine prévoit un énorme contrat, alors il compte bien le remporter ce contrat. Et sa femme viendra avec lui pour une fois, parce qu'il veut qu'elle se repose même si elle n'accepte pas d'abandonner sa boutique, elle devra, parce qu'elle n'a pas trop le choix, il veut qu'elle se repose, il veut qu'elle prenne un peu de temps pour elle, elle qui travaille comme une forcenée. Elle pourrait ne pas travailler, mais il a fait un effort et l'a laissé faire ce qu'elle voulait, parce qu'il ne veut pas être le macho connard qui empêche sa femme de travailler parce qu'il n'est pas d'accord. Pourtant il le pense. Mais soit. Elle lui annonce par la suite qu'elle va venir boire un café avec lui. Il accepte avec plaisir, reprenant sa conférence d'une main de maître. Et il remporte ce contrat, il est de plus heureux. Il monte sur le toit et s'installe sur un banc installé sur le toit, avant de s'allumer une cigarette qu'il laisse se consumer plus qu'il ne la fume bien trop occupé à demander des nouvelles à sa sœur. Qu'est-ce qu'elle fout, pourquoi elle ne lui répond pas ? Il ne se préoccupe pas plus et redescend par l'ascenseur avant de récupérer sa femme à l'étage, une main sur sa hanche et il l'emmène jusqu'à son bureau avant de l'embrasser et de lui offrir un café. Puis le destin se charge d'offrir un revers de la main dans la gueule de l'homme d'affaires quand la secrétaire lui passe un appel de sa mère. Et il s'enfuit de l'immeuble avant de se rendre à l'hôpital sans rien dire à sa femme, parce qu'il n'a pas envie, elle ne comprend pas. Elle ne comprend pas cette relation exclusive qu'il a avec sa sœur. Sa petite sœur, son adoration. Le taxi ne se presse pas et il a juste envie qu'il prenne un raccourci, il regarde le compteur qui tourne encore et il balance un billet au chauffeur avant de sortir de l'habitacle de la voiture. Quand il entre dans le bâtiment, il refute le haut le cœur qui vient de le prendre avant de chercher l'étage des urgences. Et quand il le trouve, elle demande à la secrétaire une infirmière. Il serre les dents, quand elle lui dit qu'elle va appeler une infirmière. Est-ce qu'il a le temps d'attendre ? Non. On ne le fait pas attendre. Markus serre les dents et quand la demoiselle arrive, il la fusille du regard, ne lui laissant pas le temps de finir sa phrase. « Et donc ? » l'agresse t-il, croisant ses mains sur sa poitrine « Qu'est-ce que vous voulez me dire que vous ne m'avez pas déjà dit au téléphone ? Et épargnez moi votre blabla habituel. Je m'en contrefiche. » continue t-il en la regardant de haut en bas. « Vous comptez me faire poireauter longtemps ? » Parce que si c'est le cas, il risque de retourner tout l'hôpital, il n'a absolument pas le temps d'attendre.

©️ MADE BY LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas

bad deal... [flashback] Markus

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération